RAPPORT D ACTIVITE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2014"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 UNION REGIONALE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEDECINS D ILE-DE-FRANCE 12, RUE CABANIS PARIS TEL FAX

2 RAPPORT D ACTIVITE 2014 Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins d Ile-de-France AVANT PROPOS L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE : MISSIONS ET FONCTIONNEMENT LES MISSIONS DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE LE FONCTIONNEMENT DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE L ACTIVITE DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE EN PROMOTION DE L EXERCICE LIBERAL ORGANISATION DE L OFFRE DE SOINS ANALYSE ET ETUDES RELATIVES AU SYSTEME DE SANTE, A L'EXERCICE LIBERAL DE LA MEDECINE, A L EVALUATION DES BESOINS MEDICAUX PREVENTION ET ACTIONS DE SANTE PUBLIQUE SYSTEME D INFORMATION : L ASSOCIATION REGIONALE POUR LE DEPLOIEMENT DES OUTILS COMMUNICANTS (ARDOC) INFORMATIONS ET COMMUNICATION COORDINATION AVEC LES AUTRES PROFESSIONNELS DE SANTE L URPS ILE-DE-FRANCE, UN PARTENAIRE REGIONAL INCONTOURNABLE ARS ILE-DE-FRANCE COLLECTIVITES TERRITORIALES CONFERENCE REGIONALE DE SANTE ET SES INSTANCES ORDRES DES MEDECINS D ILE-DE-FRANCE FEDERATIONS DE L HOSPITALISATION D ILE-DE-FRANCE LES USAGERS INTER-URPS D ILE-DE-FRANCE CONFERENCE NATIONALE DES URPS MEDECINS ANNEXES ANNEXE 1 : LES ELUS AU 31/12/ ANNEXE 2 : LES ELUS DANS LES COMMISSIONS DE JANVIER A DECEMBRE ANNEXE 3 : LES GROUPES DE TRAVAIL URPS MED IDF /AG - 05/02/15 2

3 AVANT PROPOS URPS MED IDF /AG - 05/02/15 3

4 L année 2014 a de nouveau été une année centrée sur les actions de terrain, au plus près de l exercice libéral et avec la volonté ferme de démontrer notre ancrage territorial proche du besoin des patients que nous prenons en charge quotidiennement. La mise en œuvre des projets élaborés par tous les élus avec l'aide de toute notre équipe illustre cette dynamique avec une URPS : Actrice de la meilleure connaissance et reconnaissance de l exercice libéral en soins de ville auprès de tutelles et pouvoirs publics régionaux. Actrice de la défense des projets libéraux en ville et en établissement. Porteuse des actions de terrain renouvelées au travers des partenariats notamment avec l Agence régionale de santé, en particulier sur les dispositifs de promotion de l exercice libéral en Ile-de-France. Fédératrice dans la Permanence des soins ambulatoire, en relation avec les Associations départementales de permanence des soins. Consensuelle dans sa démarche, avec la volonté d associer tous les courants de pensée représentatifs de la profession et d agir pour le bien commun et l avenir des médecins libéraux d Ile-de-France. Ces actions sont conduites dans un environnement que nous voyons toujours plus contraint, sur le plan économique, réglementaire, administratif C est dans ces circonstances que tous les élus médecins libéraux de l URPS apportent leur vision concrète et réaliste, pour défendre un équilibre souvent fragile en face d une région et administration complexe, souvent hostile. Docteur Bruno SILBERMAN Président URPS MED IDF /AG - 05/02/15 4

5 1. L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE : MISSIONS ET FONCTIONNEMENT URPS MED IDF /AG - 05/02/15 5

6 1.1 LES MISSIONS DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Les missions de l URPS Médecins Ile-de-France sont définies par la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires et par le décret du 2 juin Extrait : Loi du 21 juillet L'URPS Médecins participe notamment : A la préparation et à la mise en œuvre du projet régional de santé ; A l analyse des besoins de santé et de l offre de soins, en vue notamment de l élaboration du schéma régional d organisation des soins ; A l organisation de l exercice professionnel, notamment en ce qui concerne la permanence des soins, la continuité des soins et les nouveaux modes d exercice ; A des actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l éducation thérapeutique ; A la mise en œuvre des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens avec les réseaux de santé, les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé, ou des contrats ayant pour objet d améliorer la qualité et la coordination des soins mentionnés à l article L ; Au déploiement et à l utilisation des systèmes de communication et d information partagés ; A la mise en œuvre du développement professionnel continu. Enfin, l'urps Médecins, avec les neuf autres URPS peut procéder à l analyse des données agrégées nationales et régionales issues du système national d informations inter régimes de l assurance maladie (SNIIRAM) en rapport avec leurs missions. Les 80 médecins composant l Assemblée Générale de l URPS Médecins ont été élus pour 5 ans, le 4 octobre 2010, par leurs confrères libéraux installés en Ile-de-France avec un taux de participation de 37 %. Fort de cette représentativité, les élus médecins de l URPS, en plus de leur activité de soins, se mobilisent au quotidien pour témoigner de la réalité de l exercice des médecins libéraux franciliens. Au sein de l assemblée de l URPS Médecins, le nombre de sièges à pourvoir est réparti entre collèges en tenant compte du nombre national d électeurs de chaque collège. URPS MED IDF /AG - 05/02/15 6

7 Au résultat des élections du 4 octobre 2010 la composition des collèges était la suivante : Collège des spécialistes de médecine générale : 40 membres Collège des spécialistes de cliniques : 29 membres Collège plateaux techniques lourds : 11 membres MG France 11 sièges FMF 7 sièges 4 sièges 1 siège CSMF 8 sièges 15 sièges 1 siège Le Bloc 8 sièges SML 9 sièges 9 sièges 1 siège Union Collégiale 5 sièges 1 siège Au sein de l'assemblée, chaque membre a la liberté d'adhérer à un groupe de son choix. Cette adhésion est facultative et exclusive et tout membre adhérent à un groupe a la possibilité de s'en retirer à tout moment. Chaque groupe désigne en son sein un président. Chaque groupe auquel adhèrent au moins cinq membres de l'urps dispose des moyens matériels lui permettant d'assurer la coordination de ses membres et la continuité avec ses mandants. En 2014, les groupes en fonctionnement au sein de l URPS sont : CSMF, Présidée par le Docteur Jacques BRETON SML, Présidé par le Docteur Marc BAILLARGEAT MG FRANCE, Présidé par le Docteur François WILTHIEN FMF, Présidée par le Docteur Armand SEMERCIYAN LE BLOC, Présidé par le Docteur Bertrand DE ROCHAMBEAU UNION COLLEGIALE, Présidée par le Docteur Abraham SABBAH URPS MED IDF /AG - 05/02/15 7

8 1.2 LE FONCTIONNEMENT DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Les instances décisionnelles L URPS Médecins Ile-de-France distingue dans son organisation les instances décisionnelles des instances de concertation et de mise en œuvre des actions. A/ L Assemblée Générale et le Bureau : A la suite des résultats aux élections d octobre 2010, l Assemblée Générale de l URPS Médecins Ile-de-France réunie le 16 novembre 2010 a élu pour une période de cinq ans le Bureau comme suit : LE BUREAU DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Docteur Bruno SILBERMAN Docteur Jean-Philippe GRUNDELER Docteur Bernard HUYNH Docteur Frédéric PRUDHOMME Docteur Georges SIAVELLIS Docteur Marc SYLVESTRE Docteur José CLAVERO Docteur Marc BAILLARGEAT Président Vice-président Vice-président Secrétaire Général Trésorier Trésorier Adjoint Secrétaire Général Adjoint Secrétaire Général Adjoint Conformément à la Loi, quatre des membres du bureau sont issus du collège réunissant les médecins généralistes, un du collège réunissant les chirurgiens, les anesthésistes et les obstétriciens, et trois du collège réunissant les autres médecins spécialistes. L Assemblée Générale, ses 80 membres, votent et suivent les axes stratégiques d actions sur proposition du Bureau. L Assemblée Générale fixe les orientations budgétaires de l union. En 2014, l Assemblée Générale de l URPS Médecins Ile-de-France s est réunie à deux reprises. Le Bureau se réunit aussi souvent que l'intérêt de l URPS l'exige, sur convocation de son Président ou à la demande d'au moins la moitié de ses membres. Le Bureau exécute les décisions prises en assemblée. Il envoie à l étude des commissions ou des collèges les questions qui nécessitent un examen et recueille leur avis et administre les affaires courantes de l URPS. URPS MED IDF /AG - 05/02/15 8

9 Le Bureau s est réuni 23 fois dans l année B/ Les commissions de Contrôle et Règlement Intérieur Commission de Contrôle : La commission de contrôle est composée de 6 membres, un par groupe, n ayant pas qualité de membre du bureau. Ils sont élus annuellement par l Assemblée Générale par un scrutin de liste. Elle désigne en son sein son rapporteur. La commission de contrôle agit conformément à l art R du décret du 2 Juin 2010 et transmet son rapport au plus tard 45 jours après l arrêté des comptes annuels par le bureau. Les membres de la commission de contrôle sont tenus au devoir de réserve jusqu à la présentation des comptes à l approbation de l assemblée générale. La commission de contrôle s est réunie 4 fois dans l année Commission Règlement Intérieur : La commission du règlement intérieur est composée de 2 membres nommés par chaque groupe et se réunit s il y a lieu, pour préparer une modification du règlement à présenter en assemblée générale Les instances de concertation et de mise en œuvre des actions Soucieuse du maintien d une pleine implication des élus de la profession dans les travaux, le Bureau de l URPS Médecins Ile-de-France a structuré le fonctionnement de l URPS en créant des commissions. Ces commissions permanentes ou temporaires sont chargées de faciliter le fonctionnement de l'urps ou d'examiner les questions qui relèvent des initiatives propres à l'urps. Les Commissions ont un rôle de conseil et d'étude appliqués à des thématiques transversales et /ou propres à chaque collège tels que définis par les dispositions du Décret no du 2 juin 2010 relatif aux unions régionales de professionnels de santé. Elles sont coordonnées par deux membres de l'urps désignés par le bureau, en concertation avec les collèges, pour les commissions qui en dépendent. Ceux-ci sont renouvelés au moins tous les 2 ans. A/ Les commissions thématiques Commission Prévention et Santé Publique coordonnée par : Dr Gérard GENTY / Dr Régis MOURIES Commission Communication coordonnée par : Dr Jean-Luc LEYMARIE / Dr Alain VUONG Commission Nouveaux Modes d Exercice coordonnée par : Dr Stéphane LANDAIS / Dr Eric TANNEAU Commission Accès aux Soins coordonnée par : Dr Marc BROUDIC / Dr Jean-Michel KLEIN B/ Les Commissions Collèges URPS MED IDF /AG - 05/02/15 9

10 Le décret n du 2 juin 2010 relatif aux unions régionales de professionnels de santé prévoit au sein de l URPS Médecins que chaque Collège puisse définir un programme de travail propre. Afin de définir les propositions d'action spécifiques à chaque collège, qui peuvent être proposées chaque année à l'assemblée générale lorsqu'elle vote son plan d'action, des commissions propres aux collèges sont mises en place par le bureau : Commission Collège spécialistes de médecine générale coordonnée par: Dr Claude MARTINEAUX / Dr François WILTHIEN Commission Collège spécialistes à exercice mixte coordonnée par: Dr Patrick ASSYAG / Dr Philippe RENARD Commission Collège anesthésistes, obstétriciens, chirurgiens coordonnée par: Dr Bertrand DE ROCHAMBEAU / Dr Jean-Pierre FOULON Une fraction du budget annuel de l Union est mise à la disposition des collèges pour la mise en œuvre de leur programme de travail propre. Cette fraction est déterminée par l assemblée de l Union après avis de chaque collège. La fraction du budget mise à la disposition des collèges a été fixée à 15 %. Au sein de cette fraction, chaque collège dispose d une part proportionnelle au nombre de membres de l assemblée de l URPS Médecins qui en sont issus. Lorsqu un collège n a pas défini de programme de travail propre, la part qui lui est attribuée est réaffectée au budget de l URPS Médecins. C/ La coordination des actions URPS Pour coordonner les travaux des commissions, les coordonnateurs des commissions peuvent être invités par le bureau autant que de besoin. S agissant des coordonnateurs des commissions collèges, des réunions communes avec le bureau sont organisées 6 à 8 fois par an. Le Bureau Collèges, constitué des huit membres du Bureau simple, et des coordonateurs des Commissions Collèges, s est réuni à 4 reprises au cours de l année URPS MED IDF /AG - 05/02/15 10

11 2. L ACTIVITE DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE EN 2014 URPS MED IDF /AG - 05/02/15 11

12 2.1 PROMOTION DE L EXERCICE LIBERAL Soigner en Ile-de-France, le portail d aide à l installation L URPS médecins a poursuivi en 2014 l animation du portail d aide à l installation professionnel «Soigner en Ile-de-France» - fruit d un partenariat avec le Conseil régional de l Ordre des médecins, la FHP Ile-de-France, le SRP-IMG, le SCCAHP et le SIHP concrétisé par un contrat d objectifs et de moyens de trois ans ( ). Le site, mis en ligne le 16 juin 2009, est un guichet d information et de contact qui offre une information permanente et mise à jour sur toutes les étapes de l exercice de la médecine libérale de la région. Ce portail est également un lieu d échanges intergénérationnels, par le biais de petites annonces d offres et de demandes de lieu d exercice, d association, de cession A / Les enrichissements de contenus en 2014 : Les comptes rendus des Journées Découvertes dans les départements Le site Soigner en Ile-de-France valorise toutes les Journées Découvertes et les réunions installation avec les jeunes en formation en mettant en ligne comptes rendus, témoignages, photos et diaporamas des intervenants. En 2014 sept comptes rendus ont été mis en ligne sur Soigner en Ile-de-France : Journées Découvertes départementales : 16 janvier 2014 Exercer dans les Hauts-de-Seine 17 juin 2014 Exercer dans les Yvelines 6 novembre 2014 Exercer en Essonne 13 novembre 2014 Exercer en Seine-et-Marne 20 novembre 2014 Exercer dans le Val-de-Marne 11 décembre 2014 Exercer dans le Val d'oise Réunion régionale sur l installation : 14 janvier 2014 Soirée Installation à l'hegp avec le SIHP et le SCCAHP URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 12

13 Petites annonces : une progression de 40 % en un an Le nombre d annonces postées en 2014 a progressé de 40 % : 422 annonces ont été mises en ligne en 2014, soit une moyenne de 35 annonces par mois contre 25 en moyenne en opportunités d installation dans les villes La rubrique «Projets dans les villes» recense dans tous les départements d Ile-de-France à l exception de Paris : o les projets portés par les collectivités locales (mairies, communautés de communes, etc.) ayant répondu à l appel à communication des Journées Découvertes départementales ; 151 villes ou intercommunalités d Ile-de-France sont ainsi identifiées comme souhaitant accompagner l installation des professionnels de santé libéraux. Le contact privilégié et ses coordonnées sont facilement accessibles. o les opportunités d installation dans les cabinets de groupe. Département 194 villes ou intercommunalités répertoriées 151 villes proposent un accompagnement à l installation 76 cabinets de groupe offrent des opportunités d exercice 77 - Seine-et-Marne Yveline Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val-d Oise ILE-DE-FRANCE Une refonte graphique de la rubrique «L exercice libéral par spécialité» L utilisation de visuels en page d accueil et pour la rubrique dynamise cette rubrique d information sur la dimension libérale propre à l exercice des spécialités. Des contenus vidéo sont disponibles par spécialité. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 13

14 B / La promotion du site La promotion du site est assurée d une part par la Lettre de l URPS médecins et la newsletter URPS Actu, d autre part par une présentation directe aux étudiants, internes, chefs de cliniques assistants. En 2014, l URPS a présenté le site lors des événements suivants : Soirée Installation du SIHP, le 14 janvier 2014 Soirée remplacement du SRP-IMG, 19 février 2014 Journée de médecine générale, 28 juin 2014 Entrée dans la vie professionnelle, séminaires inter-des de médecine générale 10 avril 2014 Soirée d accueil des internes du SIHP, 29 septembre 2014 Soirée Installation et remplacement du SRP-IMG, le 16 octobre 2014 Forum des Métiers de la santé des étudiants en médecine de la faculté du Kremlin-Bicêtre, le 5 décembre 2014 Les flyers du site ont également été distribués aux participants des 6 Journées Découvertes départementales de C / Réseaux sociaux Compte Twitter : 200 abonnés Compte Fréquentation : Le compte Twitter de Soigner en Ile-de-France a été lancé le 6 février Fin décembre 2014, le compte a franchi le cap des 200 abonnés. Contenu : 488 tweets ont été diffusés en 2014, (contre 466 en 2013). Les abonnés au compte Twitter de Soigner en Ile-de-France reçoivent les petites annonces du site, les dates des permanences locales d aide à l installation et les invitations et comptes rendus des Journées découvertes et des soirées Installations. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 14

15 Facebook Page : https://www.facebook.com/soigner.en.ile.de.france Les informations les plus consultées sont les témoignages de jeunes professionnels de santé. Par ailleurs, la page Facebook de Soigner en Ile-de-France est alimentée automatiquement par les tweets du compte Twitter, afin d assurer des mises à jour régulières. Cette stratégie est à revoir en 2015 car la récente politique de Facebook pénalise ce type d automatisation en matière de référencement. D / La fréquentation du site En 2014, la fréquentation du site a continué à progresser avec : + 15,4 % de sessions, soit sessions (session : période pendant laquelle un utilisateur est actif sur le site) + 16,1 % d utilisateurs, soit utilisateurs ayant exécuté au moins une session en 2014 sur le site. Cette statistique inclut à la fois les utilisateurs nouveaux et connus. + 8,27 % de pages vues La rubrique des petites annonces est la plus consultée et le nombre d annonces postées continue à progresser : + 40 % d annonces publiées par rapport à l année 2013, soit un total de 422 annonces et une moyenne de 35 annonces par mois. Les plus fortes hausses de fréquentation de pages entre 2013 et 2014 : + 48 % pour la page «Evénements» + 45 % pour la page «Construire une maison de santé» E / Nouveaux Développements : En 2014, à l initiative de REAGJIR Ile-de-Fra nce, le Comité de pilotage du Portail Soigner en Ile-de-France a décidé de développer une plateforme de mise en relation entre médecins remplacés et médecins remplaçants. La plateforme déjà existante dans 19 régions en France devrait ouvrir dans le premier trimestre 2015 en Ile-de-France, avec la particularité de couvrir toutes les spécialités médicales. A consulter : URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 15

16 Actions en faveur de l installation faisant l objet de CPOM avec l Agence régionale de santé Le 2 décembre 2011, l ARS Ile-de-France et l URPS Médecins Ile-de-France ont signé un protocole engageant un partenariat global sur trois ans à compter du 1er janvier Ce partenariat ARS URPS Médecins s inscrit dans le cadre de la loi HPST du 21 juillet 2009 qui rend possible l élaboration de contrats pluriannuels d objectifs et de moyens (CPOM) entre l ARS et les URPS. Quatre CPOM ont ainsi été signés et font l objet de fiches actions au sein du volet ambulatoire du schéma régional d organisation sanitaire. Deux de ces CPOM concernent les Journées Découvertes interprofessionnelles départementales et les Permanences locales d aide à l installation, qui visent à promouvoir et faciliter l installation des professionnels de santé en Ile-de-France. Ces actions sont pilotées par l URPS Médecins en association avec l ensemble des partenaires départementaux et régionaux concernés. A / CPOM URPS / ARS n 1 : Les Journées Découvertes départementales interprofessionnelles Les Journées Découvertes départementales ont pour vocation de faire découvrir les territoires franciliens aux professionnels de santé susceptibles d y exercer. Elles s appuient sur un partenariat avec les collectivités territoriales. Interprofessionnelles, elles s adressent Aux jeunes professionnels de santé en fin de formation ; Aux remplaçants et aux collaborateurs ; Aux professionnels de santé à la recherche d une reconversion ou d un lieu d installation ; Aux professionnels de santé installés, qui recherchent des successeurs ou des associés ; Aux collectivités territoriales. Organisées une fois par an lors d une demi-journée, ces Journées Découvertes sont, dans chaque département, une occasion de rencontres et d échanges entre les professionnels de santé, les élus locaux et les acteurs institutionnels suivants : L ARS et sa délégation territoriale Les URPS Le Conseil général L association des maires départementale Les conseils ordinaux La Caisse primaire d assurance maladie Les universités et instituts de formation URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 16

17 Les syndicats de professionnels de santé en formation (notamment les syndicats de jeunes médecins SIHP, SRP-IMG et SCCAHP) En 2014, six départements ont organisé leur Journée Découverte : Les Hauts-de-Seine, le jeudi 16 janvier de 14h à 18h, à l hôpital Louis-Mourier à Colombes Les Yvelines, le mardi 17 juin de 14h à 18h, à l université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines L Essonne (2 e édition), le jeudi 6 novembre de 14h à 18h, à l IFSI de Longjumeau La Seine-et-Marne (3 e édition), le jeudi 13 novembre de 14h à 18h, à l IUT de Marne-la-Vallée à Champs-sur-Marne Le Val-de-Marne (3 e édition), le jeudi 20 novembre de 14h à 18h, au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Le Val d Oise (2 e édition), le jeudi 11 décembre de 14h à 18h, au Conseil général à Cergy A l occasion de ces Journées Découvertes, les villes et intercommunalités sont à chaque fois sollicitées via un appel à communication les invitant à promouvoir les projets de santé qu elles peuvent porter. Les opportunités d exercice dans les cabinets de groupe existants sont également mises en valeur lors de ces Journées. Bilan de la participation aux Journées Découvertes par département : Hauts-de- Seine Yvelines Essonne Seine-et- Marne Val-de- Marne Val-d Oise Professionnels de santé Représentants de collectivités territoriales Institutionnels Intervenants Autres 2 journalistes 2 4 journalistes 1 1 journaliste TOTAL participants De manière générale, s il faut saluer dans chaque département la présence des collectivités locales, des institutionnels et des professionnels de santé déjà installés, la trop faible participation des jeunes professionnels de santé reste regrettable en 2014 comme lors des éditions précédentes. Ceci URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 17

18 constitue un véritable axe d amélioration sur lequel les partenaires devront continuer de concentrer leurs efforts en 2015 pour les prochaines éditions. Il s agira notamment de travailler en étroite collaboration avec les jeunes médecins afin de déterminer les leviers favorables à une forte mobilisation de ces derniers. Compte-rendu disponible sur : B / CPOM URPS / ARS n 2 : Les permanences locales d aide à l installation Les permanences locales d aide à l installation ont pour mission d accompagner les professionnels de santé dans leur projet d installation en libéral en les conseillant et en répondant à leurs questions de manière personnalisée. Organisées une fois par mois dans chaque département, elles permettent aux professionnels de santé qui le souhaitent de rencontrer en un même lieu, au même moment, lors d un entretien individuel de 30 minutes, les interlocuteurs principaux qui composent le parcours de tout nouvel installé, à savoir : La Caisse primaire d Assurance maladie L Agence régionale de santé et sa délégation territoriale Les Ordres professionnels Les URPS Il s agit ainsi d une aide confraternelle et administrative, permettant aux professionnels de santé d obtenir toutes les réponses à leurs questions relatives à leur projet d installation. En 2014, 64 permanences ont été réalisées, qui ont permis de conseiller 179 professionnels de santé. Depuis le lancement des permanences locales d aide à l installation le 7 février 2012, on peut dresser le bilan suivant (au 31 décembre 2014) : 178 permanences réalisées 492 professionnels de santé reçus 172 professionnels de santé installés, soit 35 % des candidats reçus On constate une hausse importante de la fréquentation sur l année 2014 (140 professionnels de santé reçus en 2013) malgré une baisse du nombre de permanences réalisées (due à davantage d annulations de sessions). Si en 2013 ces annulations concernaient particulièrement deux départements (les Yvelines et le Val d Oise), les disparités entre les départements ont tendance à s atténuer en URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 18

19 Une enquête menée auprès des candidats reçus dans le cadre des permanences locales d aide à l installation (taux de retour de 40% au 31/12/2014) révèle une satisfaction globale pour ce dispositif. La permanence a répondu aux attentes de 90% des répondants, et ils sont 84 % à estimer que cette dernière a permis de conforter leur projet d installation. Calendrier des permanences disponibles sur : C / La communication autour de ces dispositifs 1) CPOM 1 : Journées Découvertes départementales interprofessionnelles Le plan de communication mis en œuvre pour la promotion des Journées Découvertes mobilise les ressources suivantes : - Outils de communication de l URPS médecins (site internet, Lettres de l Union, newsletters URPS Actu ) - Sites internet des partenaires (Soigner en Ile-de-France, autres URPS franciliennes, PAPS, Ordres professionnels ) - Réseaux sociaux Twitter et Facebook du site Soigner en Ile-de-France - Via les syndicats de jeunes médecins (SIHP, SCCAHP, SRP-IMG, ReAGJIR) - Flyers et affiches déclinés pour chaque Journée Découverte et envoyés aux facultés de médecine et lieux de formation des paramédicaux - Invitations par ing - Communiqués de presse - Sensibilisation des internes lors des choix de stage (sept/oct 2014) 2) CPOM 2 : Permanences locales d aide à l installation Le plan de communication mis en œuvre dans le cadre des permanences d aide à l installation s articule autour des moyens suivants : - Outils de communication de l URPS médecins (site internet, Lettres de l Union, newsletters URPS Actu ) - Sites internet des partenaires (Soigner en Ile-de-France, autres URPS franciliennes, PAPS, Ordres professionnels ) - Réseaux sociaux Twitter et Facebook du site Soigner en Ile-de-France - Via les syndicats de jeunes médecins (SIHP, SCCAHP, SRP-IMG, ReAGJIR) - Présentation directe aux étudiants, internes et chefs de cliniques assistants lors d événements organisés par ces derniers, tels que les soirées installation organisées par les syndicats de jeunes médecins L ARS et l URPS ont signé le 21 octobre 2014 le renouvellement des CPOM, prolongeant pour deux ans leur partenariat en faveur de l offre de soins. Les actions menées dans le cadre des Journées Découvertes départementales interprofessionnelles et des permanences locales d aide à l installation devraient ainsi être poursuivies en 2015 et URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 19

20 2.2 ORGANISATION DE L OFFRE DE SOINS Schéma régional d organisation sanitaire : Concertation et implication dans la rédaction de schémas L URPS a procédé à la désignation de représentants des médecins libéraux auprès de l ARS afin de participer aux différentes instances chargées de la rédaction des nouveaux volets du SROS (cf. Annexes). A / Volet ambulatoire (non opposable) Le schéma ambulatoire a été publié fin 2012 par l ARS. Dans le courant de l année 2013, l URPS Médecins a participé au premier Comité de suivi du volet ambulatoire mis en place par l ARS. A cette occasion, l URPS Médecins a présenté le retour et premières évaluations sur les actions engagées notamment au travers des CPOM. Dans le courant de l année 2014, l ARS a lancé la révision du SROS ambulatoire qui porte essentiellement sur la définition des zones déficitaires en offre de soins ambulatoire. La présentation de cette révision a été faite lors du comité de pilotage du SROS ambulatoire du 4 décembre A L issue de celle-ci, l URPS médecins à rendu un avis sur la révision du SROS (19 décembre 2014) L URPS médecins a maintenu ses réserves quant à la méthodologie et l application sur le terrain de ces mesures trop limitées géographiquement et restreintes à l exercice en groupe. B / Volet Médico-social Le Dr Claude MARTINEAUX, coordonnateur de la Commission spécialistes de médecine générale, a été désigné au SROS Médico-social. Les discussions autour de ce SROS ont suscité une réflexion interne URPS afin de mieux définir la sphère sociale et les besoins et implications des médecins libéraux dans ce domaine. L ARS n a pas convoqué de réunion de pilotage du volet médico-social en C / Volet Prévention Le Docteur Marc BAILLARGEAT et le Docteur José CLAVERO, élus de l URPS Médecins, ont été désignés pour représenter l URPS dans la rédaction du Schéma Régional de Prévention. L ARS n a pas convoqué de réunion de pilotage du volet prévention en D / Volet Hospitalier Fin 2011, l ARS Ile-de-France a lancé l élaboration du volet hospitalier du schéma Régional d Organisation des Soins. Conformément à l article R du code de la santé publique, les URPS ont été consultées pour l élaboration de ce SROS. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 20

RAPPORT D ACTIVITE 2013

RAPPORT D ACTIVITE 2013 RAPPORT D ACTIVITE 2013 UNION REGIONALE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEDECINS D ILE-DE-FRANCE 12, RUE CABANIS 75014 PARIS TEL. 01.40.64.14.70 FAX 01.43.21.80.34 WWW.URPS-MED-IDF.ORG RAPPORT D ACTIVITE 2013

Plus en détail

Premier partenariat. Agence régionale de santé Ile-de-France. URPS médecins Ile-de-France

Premier partenariat. Agence régionale de santé Ile-de-France. URPS médecins Ile-de-France 1 Premier partenariat Agence régionale de santé Ile-de-France & URPS médecins Ile-de-France Claude EVIN- Directeur Général de l ARS Ile-de-France Bruno SILBERMAN - Président de l URPS médecins Ile-de-France

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3 Plate-forme de travail de l ISNAR-IMG Juin 2012 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 - Fax 04 78 60 27 14 administration@isnar-img.com - www.isnar-img.com SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE...

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Vu - La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits

Plus en détail

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale 1 Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale Préambule L objectif du stage de deuxième cycle en médecine générale est d appréhender les grands principes et les spécificités

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau du premier recours (R2) Audrey Chaffard

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Perspectives pour l année 2014/2015 Document à valider par le CHSCT et à présenter au CTP et au CA Vincent CONRAD Rapport

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours Mot du président Le vieillissement de la population associé à une évolution défavorable de la démographie médicale ont conduit l État

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014 Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs Avril 2014 Lors de son installation, en mars 2010, Didier Migaud, Premier président, a souligné que la Cour devait s appliquer à elle-même

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

ACCORD-CADRE 2008-2011

ACCORD-CADRE 2008-2011 ACCORD-CADRE 2008-2011 ENTRE : L INSTITUT NATIONAL DE PREVENTION ET D EDUCATION POUR LA SANTE (INPES), Etablissement public administratif, situé 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis cedex,

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature avenant CONTRAT LOCAL DE SANTÉ 2012-2015

DOSSIER DE PRESSE. Signature avenant CONTRAT LOCAL DE SANTÉ 2012-2015 DOSSIER DE PRESSE Signature avenant CONTRAT LOCAL DE SANTÉ 2012-2015 entre le Pays du Centre Ouest Bretagne, le Conseil départemental des Côtes d Armor et l Agence Régionale de Santé Bretagne Gourin, 23

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST Article 59 de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU A L UNIVERSITE DE SAVOIE Soumis au C.E.V.U. réuni le mardi 30 octobre 2001 Préambule du contrat 1999-2002 de développement de l Université de Savoie, en

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

MARDI 03 JUIN 2014 10H30

MARDI 03 JUIN 2014 10H30 CONFéRENCE DE PRESSE MARDI 03 JUIN 2014 10H30 dépistage du cancer du col de l utérus à mayotte SOMMAIRE 1- présentation de l association Fonctionnement de l association Territoire d intervention Population

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique Approuvés par le Conseil du Département de Master Informatique le 17 juin 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS TITRE I CONSTITUTION-DENOMINATION-DUREE-SIEGE-OBJET Article 1 : Constitution et Dénomination Il est formé entre les personnes qui ont adhéré ou qui

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail