RAPPORT D ACTIVITE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2014"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 UNION REGIONALE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEDECINS D ILE-DE-FRANCE 12, RUE CABANIS PARIS TEL FAX

2 RAPPORT D ACTIVITE 2014 Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins d Ile-de-France AVANT PROPOS L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE : MISSIONS ET FONCTIONNEMENT LES MISSIONS DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE LE FONCTIONNEMENT DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE L ACTIVITE DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE EN PROMOTION DE L EXERCICE LIBERAL ORGANISATION DE L OFFRE DE SOINS ANALYSE ET ETUDES RELATIVES AU SYSTEME DE SANTE, A L'EXERCICE LIBERAL DE LA MEDECINE, A L EVALUATION DES BESOINS MEDICAUX PREVENTION ET ACTIONS DE SANTE PUBLIQUE SYSTEME D INFORMATION : L ASSOCIATION REGIONALE POUR LE DEPLOIEMENT DES OUTILS COMMUNICANTS (ARDOC) INFORMATIONS ET COMMUNICATION COORDINATION AVEC LES AUTRES PROFESSIONNELS DE SANTE L URPS ILE-DE-FRANCE, UN PARTENAIRE REGIONAL INCONTOURNABLE ARS ILE-DE-FRANCE COLLECTIVITES TERRITORIALES CONFERENCE REGIONALE DE SANTE ET SES INSTANCES ORDRES DES MEDECINS D ILE-DE-FRANCE FEDERATIONS DE L HOSPITALISATION D ILE-DE-FRANCE LES USAGERS INTER-URPS D ILE-DE-FRANCE CONFERENCE NATIONALE DES URPS MEDECINS ANNEXES ANNEXE 1 : LES ELUS AU 31/12/ ANNEXE 2 : LES ELUS DANS LES COMMISSIONS DE JANVIER A DECEMBRE ANNEXE 3 : LES GROUPES DE TRAVAIL URPS MED IDF /AG - 05/02/15 2

3 AVANT PROPOS URPS MED IDF /AG - 05/02/15 3

4 L année 2014 a de nouveau été une année centrée sur les actions de terrain, au plus près de l exercice libéral et avec la volonté ferme de démontrer notre ancrage territorial proche du besoin des patients que nous prenons en charge quotidiennement. La mise en œuvre des projets élaborés par tous les élus avec l'aide de toute notre équipe illustre cette dynamique avec une URPS : Actrice de la meilleure connaissance et reconnaissance de l exercice libéral en soins de ville auprès de tutelles et pouvoirs publics régionaux. Actrice de la défense des projets libéraux en ville et en établissement. Porteuse des actions de terrain renouvelées au travers des partenariats notamment avec l Agence régionale de santé, en particulier sur les dispositifs de promotion de l exercice libéral en Ile-de-France. Fédératrice dans la Permanence des soins ambulatoire, en relation avec les Associations départementales de permanence des soins. Consensuelle dans sa démarche, avec la volonté d associer tous les courants de pensée représentatifs de la profession et d agir pour le bien commun et l avenir des médecins libéraux d Ile-de-France. Ces actions sont conduites dans un environnement que nous voyons toujours plus contraint, sur le plan économique, réglementaire, administratif C est dans ces circonstances que tous les élus médecins libéraux de l URPS apportent leur vision concrète et réaliste, pour défendre un équilibre souvent fragile en face d une région et administration complexe, souvent hostile. Docteur Bruno SILBERMAN Président URPS MED IDF /AG - 05/02/15 4

5 1. L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE : MISSIONS ET FONCTIONNEMENT URPS MED IDF /AG - 05/02/15 5

6 1.1 LES MISSIONS DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Les missions de l URPS Médecins Ile-de-France sont définies par la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires et par le décret du 2 juin Extrait : Loi du 21 juillet L'URPS Médecins participe notamment : A la préparation et à la mise en œuvre du projet régional de santé ; A l analyse des besoins de santé et de l offre de soins, en vue notamment de l élaboration du schéma régional d organisation des soins ; A l organisation de l exercice professionnel, notamment en ce qui concerne la permanence des soins, la continuité des soins et les nouveaux modes d exercice ; A des actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l éducation thérapeutique ; A la mise en œuvre des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens avec les réseaux de santé, les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé, ou des contrats ayant pour objet d améliorer la qualité et la coordination des soins mentionnés à l article L ; Au déploiement et à l utilisation des systèmes de communication et d information partagés ; A la mise en œuvre du développement professionnel continu. Enfin, l'urps Médecins, avec les neuf autres URPS peut procéder à l analyse des données agrégées nationales et régionales issues du système national d informations inter régimes de l assurance maladie (SNIIRAM) en rapport avec leurs missions. Les 80 médecins composant l Assemblée Générale de l URPS Médecins ont été élus pour 5 ans, le 4 octobre 2010, par leurs confrères libéraux installés en Ile-de-France avec un taux de participation de 37 %. Fort de cette représentativité, les élus médecins de l URPS, en plus de leur activité de soins, se mobilisent au quotidien pour témoigner de la réalité de l exercice des médecins libéraux franciliens. Au sein de l assemblée de l URPS Médecins, le nombre de sièges à pourvoir est réparti entre collèges en tenant compte du nombre national d électeurs de chaque collège. URPS MED IDF /AG - 05/02/15 6

7 Au résultat des élections du 4 octobre 2010 la composition des collèges était la suivante : Collège des spécialistes de médecine générale : 40 membres Collège des spécialistes de cliniques : 29 membres Collège plateaux techniques lourds : 11 membres MG France 11 sièges FMF 7 sièges 4 sièges 1 siège CSMF 8 sièges 15 sièges 1 siège Le Bloc 8 sièges SML 9 sièges 9 sièges 1 siège Union Collégiale 5 sièges 1 siège Au sein de l'assemblée, chaque membre a la liberté d'adhérer à un groupe de son choix. Cette adhésion est facultative et exclusive et tout membre adhérent à un groupe a la possibilité de s'en retirer à tout moment. Chaque groupe désigne en son sein un président. Chaque groupe auquel adhèrent au moins cinq membres de l'urps dispose des moyens matériels lui permettant d'assurer la coordination de ses membres et la continuité avec ses mandants. En 2014, les groupes en fonctionnement au sein de l URPS sont : CSMF, Présidée par le Docteur Jacques BRETON SML, Présidé par le Docteur Marc BAILLARGEAT MG FRANCE, Présidé par le Docteur François WILTHIEN FMF, Présidée par le Docteur Armand SEMERCIYAN LE BLOC, Présidé par le Docteur Bertrand DE ROCHAMBEAU UNION COLLEGIALE, Présidée par le Docteur Abraham SABBAH URPS MED IDF /AG - 05/02/15 7

8 1.2 LE FONCTIONNEMENT DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Les instances décisionnelles L URPS Médecins Ile-de-France distingue dans son organisation les instances décisionnelles des instances de concertation et de mise en œuvre des actions. A/ L Assemblée Générale et le Bureau : A la suite des résultats aux élections d octobre 2010, l Assemblée Générale de l URPS Médecins Ile-de-France réunie le 16 novembre 2010 a élu pour une période de cinq ans le Bureau comme suit : LE BUREAU DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE Docteur Bruno SILBERMAN Docteur Jean-Philippe GRUNDELER Docteur Bernard HUYNH Docteur Frédéric PRUDHOMME Docteur Georges SIAVELLIS Docteur Marc SYLVESTRE Docteur José CLAVERO Docteur Marc BAILLARGEAT Président Vice-président Vice-président Secrétaire Général Trésorier Trésorier Adjoint Secrétaire Général Adjoint Secrétaire Général Adjoint Conformément à la Loi, quatre des membres du bureau sont issus du collège réunissant les médecins généralistes, un du collège réunissant les chirurgiens, les anesthésistes et les obstétriciens, et trois du collège réunissant les autres médecins spécialistes. L Assemblée Générale, ses 80 membres, votent et suivent les axes stratégiques d actions sur proposition du Bureau. L Assemblée Générale fixe les orientations budgétaires de l union. En 2014, l Assemblée Générale de l URPS Médecins Ile-de-France s est réunie à deux reprises. Le Bureau se réunit aussi souvent que l'intérêt de l URPS l'exige, sur convocation de son Président ou à la demande d'au moins la moitié de ses membres. Le Bureau exécute les décisions prises en assemblée. Il envoie à l étude des commissions ou des collèges les questions qui nécessitent un examen et recueille leur avis et administre les affaires courantes de l URPS. URPS MED IDF /AG - 05/02/15 8

9 Le Bureau s est réuni 23 fois dans l année B/ Les commissions de Contrôle et Règlement Intérieur Commission de Contrôle : La commission de contrôle est composée de 6 membres, un par groupe, n ayant pas qualité de membre du bureau. Ils sont élus annuellement par l Assemblée Générale par un scrutin de liste. Elle désigne en son sein son rapporteur. La commission de contrôle agit conformément à l art R du décret du 2 Juin 2010 et transmet son rapport au plus tard 45 jours après l arrêté des comptes annuels par le bureau. Les membres de la commission de contrôle sont tenus au devoir de réserve jusqu à la présentation des comptes à l approbation de l assemblée générale. La commission de contrôle s est réunie 4 fois dans l année Commission Règlement Intérieur : La commission du règlement intérieur est composée de 2 membres nommés par chaque groupe et se réunit s il y a lieu, pour préparer une modification du règlement à présenter en assemblée générale Les instances de concertation et de mise en œuvre des actions Soucieuse du maintien d une pleine implication des élus de la profession dans les travaux, le Bureau de l URPS Médecins Ile-de-France a structuré le fonctionnement de l URPS en créant des commissions. Ces commissions permanentes ou temporaires sont chargées de faciliter le fonctionnement de l'urps ou d'examiner les questions qui relèvent des initiatives propres à l'urps. Les Commissions ont un rôle de conseil et d'étude appliqués à des thématiques transversales et /ou propres à chaque collège tels que définis par les dispositions du Décret no du 2 juin 2010 relatif aux unions régionales de professionnels de santé. Elles sont coordonnées par deux membres de l'urps désignés par le bureau, en concertation avec les collèges, pour les commissions qui en dépendent. Ceux-ci sont renouvelés au moins tous les 2 ans. A/ Les commissions thématiques Commission Prévention et Santé Publique coordonnée par : Dr Gérard GENTY / Dr Régis MOURIES Commission Communication coordonnée par : Dr Jean-Luc LEYMARIE / Dr Alain VUONG Commission Nouveaux Modes d Exercice coordonnée par : Dr Stéphane LANDAIS / Dr Eric TANNEAU Commission Accès aux Soins coordonnée par : Dr Marc BROUDIC / Dr Jean-Michel KLEIN B/ Les Commissions Collèges URPS MED IDF /AG - 05/02/15 9

10 Le décret n du 2 juin 2010 relatif aux unions régionales de professionnels de santé prévoit au sein de l URPS Médecins que chaque Collège puisse définir un programme de travail propre. Afin de définir les propositions d'action spécifiques à chaque collège, qui peuvent être proposées chaque année à l'assemblée générale lorsqu'elle vote son plan d'action, des commissions propres aux collèges sont mises en place par le bureau : Commission Collège spécialistes de médecine générale coordonnée par: Dr Claude MARTINEAUX / Dr François WILTHIEN Commission Collège spécialistes à exercice mixte coordonnée par: Dr Patrick ASSYAG / Dr Philippe RENARD Commission Collège anesthésistes, obstétriciens, chirurgiens coordonnée par: Dr Bertrand DE ROCHAMBEAU / Dr Jean-Pierre FOULON Une fraction du budget annuel de l Union est mise à la disposition des collèges pour la mise en œuvre de leur programme de travail propre. Cette fraction est déterminée par l assemblée de l Union après avis de chaque collège. La fraction du budget mise à la disposition des collèges a été fixée à 15 %. Au sein de cette fraction, chaque collège dispose d une part proportionnelle au nombre de membres de l assemblée de l URPS Médecins qui en sont issus. Lorsqu un collège n a pas défini de programme de travail propre, la part qui lui est attribuée est réaffectée au budget de l URPS Médecins. C/ La coordination des actions URPS Pour coordonner les travaux des commissions, les coordonnateurs des commissions peuvent être invités par le bureau autant que de besoin. S agissant des coordonnateurs des commissions collèges, des réunions communes avec le bureau sont organisées 6 à 8 fois par an. Le Bureau Collèges, constitué des huit membres du Bureau simple, et des coordonateurs des Commissions Collèges, s est réuni à 4 reprises au cours de l année URPS MED IDF /AG - 05/02/15 10

11 2. L ACTIVITE DE L URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE EN 2014 URPS MED IDF /AG - 05/02/15 11

12 2.1 PROMOTION DE L EXERCICE LIBERAL Soigner en Ile-de-France, le portail d aide à l installation L URPS médecins a poursuivi en 2014 l animation du portail d aide à l installation professionnel «Soigner en Ile-de-France» - fruit d un partenariat avec le Conseil régional de l Ordre des médecins, la FHP Ile-de-France, le SRP-IMG, le SCCAHP et le SIHP concrétisé par un contrat d objectifs et de moyens de trois ans ( ). Le site, mis en ligne le 16 juin 2009, est un guichet d information et de contact qui offre une information permanente et mise à jour sur toutes les étapes de l exercice de la médecine libérale de la région. Ce portail est également un lieu d échanges intergénérationnels, par le biais de petites annonces d offres et de demandes de lieu d exercice, d association, de cession A / Les enrichissements de contenus en 2014 : Les comptes rendus des Journées Découvertes dans les départements Le site Soigner en Ile-de-France valorise toutes les Journées Découvertes et les réunions installation avec les jeunes en formation en mettant en ligne comptes rendus, témoignages, photos et diaporamas des intervenants. En 2014 sept comptes rendus ont été mis en ligne sur Soigner en Ile-de-France : Journées Découvertes départementales : 16 janvier 2014 Exercer dans les Hauts-de-Seine 17 juin 2014 Exercer dans les Yvelines 6 novembre 2014 Exercer en Essonne 13 novembre 2014 Exercer en Seine-et-Marne 20 novembre 2014 Exercer dans le Val-de-Marne 11 décembre 2014 Exercer dans le Val d'oise Réunion régionale sur l installation : 14 janvier 2014 Soirée Installation à l'hegp avec le SIHP et le SCCAHP URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 12

13 Petites annonces : une progression de 40 % en un an Le nombre d annonces postées en 2014 a progressé de 40 % : 422 annonces ont été mises en ligne en 2014, soit une moyenne de 35 annonces par mois contre 25 en moyenne en opportunités d installation dans les villes La rubrique «Projets dans les villes» recense dans tous les départements d Ile-de-France à l exception de Paris : o les projets portés par les collectivités locales (mairies, communautés de communes, etc.) ayant répondu à l appel à communication des Journées Découvertes départementales ; 151 villes ou intercommunalités d Ile-de-France sont ainsi identifiées comme souhaitant accompagner l installation des professionnels de santé libéraux. Le contact privilégié et ses coordonnées sont facilement accessibles. o les opportunités d installation dans les cabinets de groupe. Département 194 villes ou intercommunalités répertoriées 151 villes proposent un accompagnement à l installation 76 cabinets de groupe offrent des opportunités d exercice 77 - Seine-et-Marne Yveline Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val-d Oise ILE-DE-FRANCE Une refonte graphique de la rubrique «L exercice libéral par spécialité» L utilisation de visuels en page d accueil et pour la rubrique dynamise cette rubrique d information sur la dimension libérale propre à l exercice des spécialités. Des contenus vidéo sont disponibles par spécialité. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 13

14 B / La promotion du site La promotion du site est assurée d une part par la Lettre de l URPS médecins et la newsletter URPS Actu, d autre part par une présentation directe aux étudiants, internes, chefs de cliniques assistants. En 2014, l URPS a présenté le site lors des événements suivants : Soirée Installation du SIHP, le 14 janvier 2014 Soirée remplacement du SRP-IMG, 19 février 2014 Journée de médecine générale, 28 juin 2014 Entrée dans la vie professionnelle, séminaires inter-des de médecine générale 10 avril 2014 Soirée d accueil des internes du SIHP, 29 septembre 2014 Soirée Installation et remplacement du SRP-IMG, le 16 octobre 2014 Forum des Métiers de la santé des étudiants en médecine de la faculté du Kremlin-Bicêtre, le 5 décembre 2014 Les flyers du site ont également été distribués aux participants des 6 Journées Découvertes départementales de C / Réseaux sociaux Compte Twitter : 200 abonnés Compte Fréquentation : Le compte Twitter de Soigner en Ile-de-France a été lancé le 6 février Fin décembre 2014, le compte a franchi le cap des 200 abonnés. Contenu : 488 tweets ont été diffusés en 2014, (contre 466 en 2013). Les abonnés au compte Twitter de Soigner en Ile-de-France reçoivent les petites annonces du site, les dates des permanences locales d aide à l installation et les invitations et comptes rendus des Journées découvertes et des soirées Installations. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 14

15 Facebook Page : https://www.facebook.com/soigner.en.ile.de.france Les informations les plus consultées sont les témoignages de jeunes professionnels de santé. Par ailleurs, la page Facebook de Soigner en Ile-de-France est alimentée automatiquement par les tweets du compte Twitter, afin d assurer des mises à jour régulières. Cette stratégie est à revoir en 2015 car la récente politique de Facebook pénalise ce type d automatisation en matière de référencement. D / La fréquentation du site En 2014, la fréquentation du site a continué à progresser avec : + 15,4 % de sessions, soit sessions (session : période pendant laquelle un utilisateur est actif sur le site) + 16,1 % d utilisateurs, soit utilisateurs ayant exécuté au moins une session en 2014 sur le site. Cette statistique inclut à la fois les utilisateurs nouveaux et connus. + 8,27 % de pages vues La rubrique des petites annonces est la plus consultée et le nombre d annonces postées continue à progresser : + 40 % d annonces publiées par rapport à l année 2013, soit un total de 422 annonces et une moyenne de 35 annonces par mois. Les plus fortes hausses de fréquentation de pages entre 2013 et 2014 : + 48 % pour la page «Evénements» + 45 % pour la page «Construire une maison de santé» E / Nouveaux Développements : En 2014, à l initiative de REAGJIR Ile-de-Fra nce, le Comité de pilotage du Portail Soigner en Ile-de-France a décidé de développer une plateforme de mise en relation entre médecins remplacés et médecins remplaçants. La plateforme déjà existante dans 19 régions en France devrait ouvrir dans le premier trimestre 2015 en Ile-de-France, avec la particularité de couvrir toutes les spécialités médicales. A consulter : URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 15

16 Actions en faveur de l installation faisant l objet de CPOM avec l Agence régionale de santé Le 2 décembre 2011, l ARS Ile-de-France et l URPS Médecins Ile-de-France ont signé un protocole engageant un partenariat global sur trois ans à compter du 1er janvier Ce partenariat ARS URPS Médecins s inscrit dans le cadre de la loi HPST du 21 juillet 2009 qui rend possible l élaboration de contrats pluriannuels d objectifs et de moyens (CPOM) entre l ARS et les URPS. Quatre CPOM ont ainsi été signés et font l objet de fiches actions au sein du volet ambulatoire du schéma régional d organisation sanitaire. Deux de ces CPOM concernent les Journées Découvertes interprofessionnelles départementales et les Permanences locales d aide à l installation, qui visent à promouvoir et faciliter l installation des professionnels de santé en Ile-de-France. Ces actions sont pilotées par l URPS Médecins en association avec l ensemble des partenaires départementaux et régionaux concernés. A / CPOM URPS / ARS n 1 : Les Journées Découvertes départementales interprofessionnelles Les Journées Découvertes départementales ont pour vocation de faire découvrir les territoires franciliens aux professionnels de santé susceptibles d y exercer. Elles s appuient sur un partenariat avec les collectivités territoriales. Interprofessionnelles, elles s adressent Aux jeunes professionnels de santé en fin de formation ; Aux remplaçants et aux collaborateurs ; Aux professionnels de santé à la recherche d une reconversion ou d un lieu d installation ; Aux professionnels de santé installés, qui recherchent des successeurs ou des associés ; Aux collectivités territoriales. Organisées une fois par an lors d une demi-journée, ces Journées Découvertes sont, dans chaque département, une occasion de rencontres et d échanges entre les professionnels de santé, les élus locaux et les acteurs institutionnels suivants : L ARS et sa délégation territoriale Les URPS Le Conseil général L association des maires départementale Les conseils ordinaux La Caisse primaire d assurance maladie Les universités et instituts de formation URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 16

17 Les syndicats de professionnels de santé en formation (notamment les syndicats de jeunes médecins SIHP, SRP-IMG et SCCAHP) En 2014, six départements ont organisé leur Journée Découverte : Les Hauts-de-Seine, le jeudi 16 janvier de 14h à 18h, à l hôpital Louis-Mourier à Colombes Les Yvelines, le mardi 17 juin de 14h à 18h, à l université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines L Essonne (2 e édition), le jeudi 6 novembre de 14h à 18h, à l IFSI de Longjumeau La Seine-et-Marne (3 e édition), le jeudi 13 novembre de 14h à 18h, à l IUT de Marne-la-Vallée à Champs-sur-Marne Le Val-de-Marne (3 e édition), le jeudi 20 novembre de 14h à 18h, au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Le Val d Oise (2 e édition), le jeudi 11 décembre de 14h à 18h, au Conseil général à Cergy A l occasion de ces Journées Découvertes, les villes et intercommunalités sont à chaque fois sollicitées via un appel à communication les invitant à promouvoir les projets de santé qu elles peuvent porter. Les opportunités d exercice dans les cabinets de groupe existants sont également mises en valeur lors de ces Journées. Bilan de la participation aux Journées Découvertes par département : Hauts-de- Seine Yvelines Essonne Seine-et- Marne Val-de- Marne Val-d Oise Professionnels de santé Représentants de collectivités territoriales Institutionnels Intervenants Autres 2 journalistes 2 4 journalistes 1 1 journaliste TOTAL participants De manière générale, s il faut saluer dans chaque département la présence des collectivités locales, des institutionnels et des professionnels de santé déjà installés, la trop faible participation des jeunes professionnels de santé reste regrettable en 2014 comme lors des éditions précédentes. Ceci URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 17

18 constitue un véritable axe d amélioration sur lequel les partenaires devront continuer de concentrer leurs efforts en 2015 pour les prochaines éditions. Il s agira notamment de travailler en étroite collaboration avec les jeunes médecins afin de déterminer les leviers favorables à une forte mobilisation de ces derniers. Compte-rendu disponible sur : B / CPOM URPS / ARS n 2 : Les permanences locales d aide à l installation Les permanences locales d aide à l installation ont pour mission d accompagner les professionnels de santé dans leur projet d installation en libéral en les conseillant et en répondant à leurs questions de manière personnalisée. Organisées une fois par mois dans chaque département, elles permettent aux professionnels de santé qui le souhaitent de rencontrer en un même lieu, au même moment, lors d un entretien individuel de 30 minutes, les interlocuteurs principaux qui composent le parcours de tout nouvel installé, à savoir : La Caisse primaire d Assurance maladie L Agence régionale de santé et sa délégation territoriale Les Ordres professionnels Les URPS Il s agit ainsi d une aide confraternelle et administrative, permettant aux professionnels de santé d obtenir toutes les réponses à leurs questions relatives à leur projet d installation. En 2014, 64 permanences ont été réalisées, qui ont permis de conseiller 179 professionnels de santé. Depuis le lancement des permanences locales d aide à l installation le 7 février 2012, on peut dresser le bilan suivant (au 31 décembre 2014) : 178 permanences réalisées 492 professionnels de santé reçus 172 professionnels de santé installés, soit 35 % des candidats reçus On constate une hausse importante de la fréquentation sur l année 2014 (140 professionnels de santé reçus en 2013) malgré une baisse du nombre de permanences réalisées (due à davantage d annulations de sessions). Si en 2013 ces annulations concernaient particulièrement deux départements (les Yvelines et le Val d Oise), les disparités entre les départements ont tendance à s atténuer en URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 18

19 Une enquête menée auprès des candidats reçus dans le cadre des permanences locales d aide à l installation (taux de retour de 40% au 31/12/2014) révèle une satisfaction globale pour ce dispositif. La permanence a répondu aux attentes de 90% des répondants, et ils sont 84 % à estimer que cette dernière a permis de conforter leur projet d installation. Calendrier des permanences disponibles sur : C / La communication autour de ces dispositifs 1) CPOM 1 : Journées Découvertes départementales interprofessionnelles Le plan de communication mis en œuvre pour la promotion des Journées Découvertes mobilise les ressources suivantes : - Outils de communication de l URPS médecins (site internet, Lettres de l Union, newsletters URPS Actu ) - Sites internet des partenaires (Soigner en Ile-de-France, autres URPS franciliennes, PAPS, Ordres professionnels ) - Réseaux sociaux Twitter et Facebook du site Soigner en Ile-de-France - Via les syndicats de jeunes médecins (SIHP, SCCAHP, SRP-IMG, ReAGJIR) - Flyers et affiches déclinés pour chaque Journée Découverte et envoyés aux facultés de médecine et lieux de formation des paramédicaux - Invitations par ing - Communiqués de presse - Sensibilisation des internes lors des choix de stage (sept/oct 2014) 2) CPOM 2 : Permanences locales d aide à l installation Le plan de communication mis en œuvre dans le cadre des permanences d aide à l installation s articule autour des moyens suivants : - Outils de communication de l URPS médecins (site internet, Lettres de l Union, newsletters URPS Actu ) - Sites internet des partenaires (Soigner en Ile-de-France, autres URPS franciliennes, PAPS, Ordres professionnels ) - Réseaux sociaux Twitter et Facebook du site Soigner en Ile-de-France - Via les syndicats de jeunes médecins (SIHP, SCCAHP, SRP-IMG, ReAGJIR) - Présentation directe aux étudiants, internes et chefs de cliniques assistants lors d événements organisés par ces derniers, tels que les soirées installation organisées par les syndicats de jeunes médecins L ARS et l URPS ont signé le 21 octobre 2014 le renouvellement des CPOM, prolongeant pour deux ans leur partenariat en faveur de l offre de soins. Les actions menées dans le cadre des Journées Découvertes départementales interprofessionnelles et des permanences locales d aide à l installation devraient ainsi être poursuivies en 2015 et URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 19

20 2.2 ORGANISATION DE L OFFRE DE SOINS Schéma régional d organisation sanitaire : Concertation et implication dans la rédaction de schémas L URPS a procédé à la désignation de représentants des médecins libéraux auprès de l ARS afin de participer aux différentes instances chargées de la rédaction des nouveaux volets du SROS (cf. Annexes). A / Volet ambulatoire (non opposable) Le schéma ambulatoire a été publié fin 2012 par l ARS. Dans le courant de l année 2013, l URPS Médecins a participé au premier Comité de suivi du volet ambulatoire mis en place par l ARS. A cette occasion, l URPS Médecins a présenté le retour et premières évaluations sur les actions engagées notamment au travers des CPOM. Dans le courant de l année 2014, l ARS a lancé la révision du SROS ambulatoire qui porte essentiellement sur la définition des zones déficitaires en offre de soins ambulatoire. La présentation de cette révision a été faite lors du comité de pilotage du SROS ambulatoire du 4 décembre A L issue de celle-ci, l URPS médecins à rendu un avis sur la révision du SROS (19 décembre 2014) L URPS médecins a maintenu ses réserves quant à la méthodologie et l application sur le terrain de ces mesures trop limitées géographiquement et restreintes à l exercice en groupe. B / Volet Médico-social Le Dr Claude MARTINEAUX, coordonnateur de la Commission spécialistes de médecine générale, a été désigné au SROS Médico-social. Les discussions autour de ce SROS ont suscité une réflexion interne URPS afin de mieux définir la sphère sociale et les besoins et implications des médecins libéraux dans ce domaine. L ARS n a pas convoqué de réunion de pilotage du volet médico-social en C / Volet Prévention Le Docteur Marc BAILLARGEAT et le Docteur José CLAVERO, élus de l URPS Médecins, ont été désignés pour représenter l URPS dans la rédaction du Schéma Régional de Prévention. L ARS n a pas convoqué de réunion de pilotage du volet prévention en D / Volet Hospitalier Fin 2011, l ARS Ile-de-France a lancé l élaboration du volet hospitalier du schéma Régional d Organisation des Soins. Conformément à l article R du code de la santé publique, les URPS ont été consultées pour l élaboration de ce SROS. URPS MEDECINS ILE-DE-FRANCE /AG - 05/02/15 20

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3 Plate-forme de travail de l ISNAR-IMG Juin 2012 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 - Fax 04 78 60 27 14 administration@isnar-img.com - www.isnar-img.com SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE...

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

8 Éducation thérapeutique

8 Éducation thérapeutique 4 Permanence des soins ambulatoire Bilan de la nouvelle organisation en Ile-de-France 6 Devenir maître de stage des universités En médecine générale et dans d autres spécialités 8 Éducation thérapeutique

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE Hôpital CABINET MÉDICAL H PHARMACIE U R G E N C E S La santé avance en Île-de-France Édito Les Agences régionales de santé ont pour objectif de piloter les politiques

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité 1 PARTIE 1 PRESENTATION DU REGLEMENT ARBITRAL 2 1 - LE CONTEXTE 3 Contexte : l aboutissement d une expérimentation

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé Le présent document précise les modalités de réponse à l appel à projets 2015 sur les maisons et pôles de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ;

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; Direction de la santé publique Direction de l offre de soins et de l autonomie Novembre 2015 1 Appel à projets pour le développement et la promotion de programmes d éducation thérapeutique des patients

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement a pour objet de définir les règles et modalités de fonctionnement du Conseil d administration et de ses comités, ainsi

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité «Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité Sommaire Des débats organisés avec les Conseils généraux Quelles suites à ces débats?

Plus en détail

Règlement intérieur des Pôles

Règlement intérieur des Pôles 1 Règlement intérieur des Pôles Approuvé par délibération du Conseil d Administration du 3 mai 2007 Article 1. Conformément à l article L 6146-1 du code de la santé publique, il est créé au sein du CHU

Plus en détail

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes À la suite de la Conférence nationale du handicap, le ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP Jeudi 31 mars 2011 Dossier de presse Contacts Presse : - AP-HM : Perrine Seghier Tél : 04 91 38 20

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Personne chargée

Plus en détail

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 1 VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 2 Préambule Vu l ordonnance no [ ] portant Régime de l Eau modifiée par la loi [ ] et son décret d application [ ] relatifs aux modes de gestion

Plus en détail

Synthèse de la 11ème Rencontre nationale du Groupe Réseaux SFGG : Evolution des Réseaux de santé Personnes Agées

Synthèse de la 11ème Rencontre nationale du Groupe Réseaux SFGG : Evolution des Réseaux de santé Personnes Agées Synthèse de la 11ème Rencontre nationale du Groupe Réseaux SFGG : Evolution des Réseaux de santé Personnes Agées Dr Eliane ABRAHAM Groupe Réseaux SFGG Réseau de santé Personnes Agées Coordination en appui

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS SEPTEMBRE 2013 DECEMBRE 2013 18 Rue Bernard Dimey Tél : 01.48.05.55.54 Fax : 01.44.85.03.39 - secretariat@fnh-vih.org Siret 43776264400031 - Code APE / NAF 8790 B - Organisme de

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

du SNJMG pour 2015 Plateforme Syndicale I. NATURE DU SYNDICAT

du SNJMG pour 2015 Plateforme Syndicale I. NATURE DU SYNDICAT Plateforme Syndicale du SNJMG pour 2015 Le Bureau souhaitant bénéficier d un mandat clair afin de promouvoir tout au long de l année les valeurs, les idées et les prises de position du syndicat, il a demandé

Plus en détail

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION Démarche Précoce d Insertion socioprofessionnelle Direction nationale - 14, rue Colbert - 56100 Lorient Tél. 0297 350828 Fax. 0297350338 direction@cometefrance.com www.cometefrance.com STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale 1 CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale I. Montet, J.-P Salvarelli, J.-C Pénochet, J. Trévidic. Discutée du 10 février au 18 mars, la loi HPST votée à l

Plus en détail

Union. Désormais, nous connaissons le coût moyen d un cabinet de groupe libéral, La lettre de l. édito. Les vrais coûts d un cabinet médical

Union. Désormais, nous connaissons le coût moyen d un cabinet de groupe libéral, La lettre de l. édito. Les vrais coûts d un cabinet médical 2 Les cabinets de groupe Réalités et perspectives 6 Que faire en cas de plainte à la CCI? Les conseils de vos représentants URPS 8 Les spécialistes libéraux Premier recours du médecin traitant 10 Votre

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques.

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques. PROJET D ETABLISSEMENT 2009-2013 (165 LE PROJET QUALITE ET GESTION DES RISQUES Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES PLATEFORMES EN PHARMACOEPIDEMIOLOGIE ET EVALUATION DES USAGES DU MEDICAMENT. Édition 2014

APPEL A CANDIDATURES PLATEFORMES EN PHARMACOEPIDEMIOLOGIE ET EVALUATION DES USAGES DU MEDICAMENT. Édition 2014 APPEL A CANDIDATURES PLATEFORMES EN PHARMACOEPIDEMIOLOGIE ET EVALUATION DES USAGES DU MEDICAMENT Édition 2014 Date de clôture de l appel à candidatures 16/06/2014 à 12h00 Contact Courriel : appelaprojets@ansm.sante.fr

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N Le présent document complète la Convention initiale ainsi

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

GUIDE. LE TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS Guide à l attention des partenaires janvier 2015

GUIDE. LE TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS Guide à l attention des partenaires janvier 2015 GUIDE LE TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS Guide à l attention des partenaires janvier 2015 0 0 Introduction Le document présenté ici est un guide à l attention des partenaires permettant de décrire la procédure

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale 1 Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale Préambule L objectif du stage de deuxième cycle en médecine générale est d appréhender les grands principes et les spécificités

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive 6, rue de Flacé - 71018 Mâcon Cedex Tél. 03 85 21 19 19 - Fax 03 85 21 19 10 centredegestion@cdg71.fr SOMMAIRE Propos introductif...p.

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie CONVENTION La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie La Caisse Nationale d Assurance Vieillesse (CNAV) Et La Caisse Centrale de

Plus en détail

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR L appel à projet INCa (juin 2014) Promouvoir l éducation thérapeutique

Plus en détail

Le guide du maître de stage

Le guide du maître de stage Crédits photos : DR San de Sénart - Rico de la Hoya - Phovoir - Fotolia - Réalisation : EQR et San de Sénart senart.com - facebook.com/sansenart votre contact Direction du Développement social du San de

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France

Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Accord-cadre régional pour le pilotage du Plan Régional d Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) en Ile-de-France Vu - La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

Charte de fonctionnement du

Charte de fonctionnement du Charte de fonctionnement du Version 3 PREAMBULE Cette charte a pour objet de définir les modalités de mise en œuvre et de fonctionnement du Collège de Réflexion Ethique (C.R.E.) de l Adapei-Aria de Vendée.

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail