MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013"

Transcription

1 MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE Dary Croft 9 mai 2013

2 Plan Épidémiologie en chir. non-cardiaque Aspects techniques de l ECG Rappel critères ECG de l'ischémie Principe de monitoring per-op ECG et Troponines post-op Conclusions

3 Objectifs Améliorer qualité de monitoring Per et post opératoire Mode diagnostique ou ST de routine Connaître validité des dérivations

4 Épidémiologie Complications cardiaques post-op exclusivement associées à sous-décalage > 2 heures: complic. assurées < 30 minutes: peu d impact Infarctus: tous > 100 minutes ischémie RC > 90/min augmente incidence sous-décal. Per-op: peu sensible

5 Pourquoi monitorer l'ischémie? Modifier suivi en post-op Morbidité cardiaque post-opératoire directement proportionnelle à durée de périodes ischémiques Ischémie post-op est meilleur facteur prédicteur de morbidité-mortalité Sous-décalage est de l ischémie réversible DONC: PEUT INFLUENCER DEVENIR

6 Pourquoi monitorer l'ischémie? 95% épisodes post-op sont silencieux Éviter l'évolution vers l'infarctus RR 8,1 si sus-décalage RR 4,2 si sous-décalage Éviter les complications reliées à l'ischémie Œdème pulmonaire Instabilité hémodynamique Arythmies

7 Swan et TEE Cathéter artère pulmonaire Mauvais indicateur de ischémie Sensibilité 25% Écho trans-oesophagien Insertion après induction Absent de salle de réveil Expertise Monitoring visuel continu en temps réel

8 Optimisons l ECG Torsader fils ensembles Évite de croiser avec autres fils(ex:sato 2 ) Placer électrodes sur proéminences osseuses Épaules Entre crêtes iliaques antérieures et postérieures Positionner V 4 ou 5 à sa place exacte

9 précordiales

10 Position des points seuil référence isoélectrique point j site analyse ST post point j 60 msec 80 msec 120 msec

11 L appât du gain Autogain: QRS plus gros possible Standard 1 mm = 0,1 mv

12 Critères d ischémie Sous-décalage Horizontal: > 1mm, ms après point j Upslopping: 2 mm, ms après point j Dowslopping: > 1 mm entre sommet de courbe ( point j) et jonction PQ Sus-décalage > 1 mm ds 2 dériv. standards sans onde Q > 2 mm ds 2 dériv. pré-cordiale

13 Sous et sus décal

14 Précision de ECG lors d'une épreuve d'effort Étudié en fonction sous-décalage de ST Décalage Sens. Spéc. 0,05 mv 80% 60% 0,1 mv 60% 90% 0,2 mv 20% 98% J.Card. Surg.

15 Précision de ECG lors d'une épreuve d'effort VPP et VPN varient selon prévalence Si prévalence diminue --> diminution de VPP --> augmentation de VPN Doit choisir population pour éviter de tx pour rien

16 Sensibilité selon dérivations II 33% V4 60% V5 71% II / V5 80% V4 / V5 90% II / V4 / V5 96% London et al. Anesthesiology 69:232,1988

17 Causes non-ischémiques Déviation ST fixe HVG, ancien infarctus, anomalies de conduction, Nouvelle déviation de ST per-op Modification de position (couché! assis) Hyporthermie

18 Autres critères d ischémie 1.Inversion de onde T 2.Nouveau BBG 3.Critères de onde R 4.Normalisation de ST sous-décalé Miller 7ed. 1308;Kaplan 3ed. 317

19 Analyse et tendance de ST par micro-processeur Introduit dans moniteur salle op depuis % des épisodes ischémiques perop sont détectés par les cliniciens Groupe U.Coro 100% ST anormaux sur 12 dérivations, cardiologue détecte 42% de ischémie en real time Sensibilité 75%, spécificité 85% vs Holter

20 Analyse et tendance de ST par micro-processeur Algorithme variable selon compagnie Technique exacte souvent secrète Nombre de dérivations analysées variable Ligne de tendance habituellement affichée

21 Analyse et tendance de ST par micro-processeur Problèmes Sites d'analyse ST doivent être bien ajustés Impossible d'éliminer complexes aberrants et artéfacts Ne peut réviser qualité de l enregistrement en off-line

22 Spectre de fréquences de ECG

23 Bande de fréquence des moniteurs ECG Principe d'amplification Signal cardiaque est petit Principe de filtre Diminuer interférences extérieures sur image ECG Diagnostic Hz ST Hz Monitoring Hz Réponse non-linéaire cause dépression de ST

24 Modes diagnostiques et monitoring

25 artéfacts

26 alternatives

27 alternatives

28 Dérivations alternatives valeur vs V5 réel Bazaral et al. Anesth Analg 1981 Corrélation.95 entre CB5 et V5 Froelicher. Chest 1976 CC5 identique à V5 CM5 moins de sous-décalage horizontal et plus de sous-décalage upslopping que V5

29 Dérivations alternatives Valeur vs V5 réel Bipolaires vs unipolaires Bipolaires ont tendances à présenter sousdécalage (0.3 mm de plus que unipolaire en général)

30 Dérivations alternatives Proposition de Jain, Rao, Shah Monitoring CC5 et V4 Proposition de Griffin, Kaplan CS5 ou CB5 en substitution de V5 Problème Modification de terminal central de Wilson vs centre de référence 0 pour électrodes unipolaires

31 V 3 ou V 4 ou V 5 Ischémie en V 4 plus sensible pour détecter infarctus post-op Phénomène + de 10 minutes

32 Salle de réveil, USI 98% épisodes sont silencieux Majorité des épisodes sévères surviennent < 15 min après arrivée à la salle de réveil Épisodes > 10 minutes 30 % per-op 70% post-op SEULEMENT < 50% sont associés à tachycardie II et V5: sens/spec. 3% et 98% à UC = post-opératoire

33 Salle de réveil, USI DONC: ECG DE ROUTINE À L ARRIVÉE À LA SALLE DE RÉVEIL ET AUTRES AU BESOIN AVANT DÉPART POUR UNITÉ DE SOINS TROPONINES

34 Salle de réveil, USI Troponines = nécrose cellulaire + si ischémie >10 min. Augmente M+M de 5.9x Si ne traite pas, augmente qté de nécrose T ou I Augmentation minime est significative Doit éviter progression vers nécrose transmurale

35 Conclusions Optimiser ECG Peau, fils, Ajuster ST correctement Filtre diagnostic ou ST Ischémie Sensibilité imparfaite Importance de prévalence

36 Recommandations Choisir population Optimiser ECG Électrodes parfaites Mode diagnostique (étendu) Ajustement de ST Enregistrer bande au début du cas Suivre trend ECG- Tropo en salle de réveil de routine PLUSIEURS PRN

L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft. Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010

L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft. Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010 MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE Dary Croft CHA-Hôpital Hôpital Enfant-Jésus Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010 Plan Épidémiologie en chir. non-cardiaque Aspects techniques de l

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir ECG de l athlète, ce qu il faut savoir Journée de la SMSB Brest 06 juin 2009 François Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 Inserm U 642 Bilan cardiovasculaire de base, recommandations européennes

Plus en détail

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Amphi Beauchamp 2010-2011 QCM 1 Un électrocardiogramme enregistré en conditions standards fait apparaître un rythme régulier avec un espace de 12 mm

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Syndrome de Brugada. définition et implications en anesthésie. Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014

Syndrome de Brugada. définition et implications en anesthésie. Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014 Syndrome de Brugada définition et implications en anesthésie Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014 Définition Définition Association d un aspect particulier de susdécalage du segment

Plus en détail

Réalisation d un ECG

Réalisation d un ECG Réalisation d un ECG Guide de poche Pour paramédicaux pré hospitaliers et hospitaliers (Réservé aux professionnels de santé) Introduction Table des matières Chers Collègues, Ce guide a été conçu pour que

Plus en détail

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Pr Julien Amour Université Pierre & Marie Curie Anesthésie-Réanimation CHU Pitié-Salpêtrière - Paris Pr Hervé Dupont Amiens

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal

L'électrocardiogramme de repos normal L'électrocardiogramme de repos normal Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Les principes de base... 1 2 Enregistrement de l'ecg... 2 3 Le parallèle anatomo-électrique... 3 4 Interprétation

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE NECROSE AVASCULAIRE de la hanche NAV circulation capillaire (tête fémorale) => ischémie => nécrose des ostéocytes => réparation cellulaire => perte de l intégrité structurale

Plus en détail

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Olivier Pantet a, Pierre Monney b, Nicole Aebischer b a Service de médecine intensive adulte (SMIA), CHUV, Lausanne b Service

Plus en détail

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter?

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Paul Milliez, MD, PhD Service de Cardiologie CHU Cote de Nacre, Caen Définition arythmie emboligène. Arythmie caractérisée

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 MATERIEL UTILISE Siemens Symphony 1.5T Antenne corps en réseau phasé couplée à l antenne rachis

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0 N 1 QUIZ ECG Nancy N 2 Cadeau de Noël 2006 15 jours post-op Dysfonction sinusale «pure» Sorin Group Symphony DR sondes A bi et V uni «passives» N 3 Contrôle 15 jours post-op - AAIsafe R pour dysfonction

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir C Decoene Pôle d anesthésie-réanimation CardioThoracique CHRU Lille Pôle de Cardiologie Pr Lablanche, Pr Kacet, Pr Rey Stimulateurs et autres

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008)

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) 1. L électrocardiogramme normal 1.1. Rappel d electrophysiologie cardiaque 1.1.1. Activité

Plus en détail

Les pathologies cardiaques

Les pathologies cardiaques Ce chapitre décrit très sommairement les différentes pathologies cardiaques susceptibles d être repérées en étudiant un enregistrement Holter. Le but, ici, n est pas d analyser précisément leurs origines,

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

Centrale de Monitorage

Centrale de Monitorage Centrale de Monitorage Intuitive, fiable, flexible CNS-9601 CNS-9601 Plaintes courantes concernant les centrales de monitorage habituelles NIHON KOHDEN vous offre la solution Fonctionnement compliqué Trop

Plus en détail

À PROPOS DE TELEFLEX SYSTÈME DE CPIA ARROW AUTOCAT 2 WAVE Guide d utilisation et de dépannage rapide

À PROPOS DE TELEFLEX SYSTÈME DE CPIA ARROW AUTOCAT 2 WAVE Guide d utilisation et de dépannage rapide À PROPOS DE TELEFLEX SYSTÈME DE CPIA ARROW AUTOCAT 2 WAVE Guide d utilisation et de dépannage rapide Des produits médicaux de haute qualité disponibles auprès d un seul partenaire MODES DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues Plan Mise en contexte Objectifs Intérêts de l étude Méthodes Issues Mise en contexte Recommandations ACC/AHA pour bilan préopératoire des chirurgies de l aorte ascendante Angioscan aorte thoracique synchronisé

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches.

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches. PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches mars 2007 Objectifs de formation Comprendre ce qu est un ECG Repérer l endroit

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Introduction à l ECG

Introduction à l ECG Introduction à l ECG Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Dépolarisation et repolarisation du coeur Types de cellules cardiaques Il existe 2 types de cellules morphologiquement

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

Conception de Systèmes Intelligents pour la Télémédecine Citoyenne

Conception de Systèmes Intelligents pour la Télémédecine Citoyenne Département Informatique École Doctorale Informatique et Information pour la Société Conception de Systèmes Intelligents pour la Télémédecine Citoyenne Thèse présentée et soutenue publiquement le 29 Septembre

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 INTRODUCTION Les stimulateurs cardiaques ou PM, ont pour fonction essentielle de prévenir les effets néfastes d une bradycardie, notamment lors de la survenue

Plus en détail

LES MARQUEURS CARDIAQUES

LES MARQUEURS CARDIAQUES 1 LES MARQUEURS CARDIAQUES Les recommandations de la HAS 2010 (consensus formalisé sans groupe de cotation extérieur..) + Prescrire AMMPPU. Cycle Analyse des Recommandations. J.Birgé. 1 er février 2011

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche?

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? Orateur : Nicolas SADOUL Le 26 janvier 2012 Un défibrillateur: d Comment ça marche? N Sadoul,,

Plus en détail

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable IRM et dispositif électronique cardiaque implantable Jean-Paul BEREGI, Radiologue Liliane METGE, Radiologue Cornelia FREITAG, Radiologue Xavier BRUNET, Cardiologue Pierre WINUM, Cardiologue Mathieu GRANIER,

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Compact - Sans fil Simple d utilisation Rapide - Discret www.omron-healthcare.com Zoom sur la

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE Isabelle Magne 1, Martine Souques 2, Leena Korpinen 3 1 EDF

Plus en détail

Dr Mathieu Ouellet, mv, DES, Dipl ACVIM (int. med) 8 mars 2009

Dr Mathieu Ouellet, mv, DES, Dipl ACVIM (int. med) 8 mars 2009 Analyse et interprétation ECG Les grands classiques Dr Mathieu Ouellet, mv, DES, Dipl ACVIM (int. med) 8 mars 2009 Plan: Définitions et Indications Généralités et genèse de L ECG Instrumentation Comment

Plus en détail

www.distrimed.com www.distrimed.com Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques

www.distrimed.com www.distrimed.com Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Compact - Sans fil - Simple d utilisation - Rapide - Discret www.omron-healthcare.com Zoom sur

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu Interprétation et pièges de l électrocardiogramme FMC Val-de-Creuse Argenton 14 novembre 2012 I. MEGY-MICHOUX SAMU / CESU 36 Centre Hospitalier CHATEAUROUX

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Intervenants. «Pourquoi un bilan cardiovasculaire chez le sportif?»

Intervenants. «Pourquoi un bilan cardiovasculaire chez le sportif?» 3 ème Table ronde Intervenants Mr François CARRE : Professeur des Universités, praticien hospitalier, Service exploration fonctionnelle-cardiologie et médecine du sport-chu Pontchaillou de Rennes «Pourquoi

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy La défibrillation, la cardioversion Qu est ce qu il y a dans un DAI? Une source d'énergie : la (les) pile(s)

Plus en détail

MONITEUR HEWLETT-PACKARD

MONITEUR HEWLETT-PACKARD MONITEUR HEWLETT-PACKARD Structure du moniteur : Module écran, module des paramètres, module processeur, clavier Mise en marche : Bouton à gauche pour mise en marche. Bouton à droite pour luminosité et

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH. Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle

Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH. Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle Statistiques 2005 1/3 des AT mortels sont des accidents de trajets Triple Aptitude Aptitude Technique

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie PROTOCOLE INFIRMIER TITRE Surveillance par télémétrie CODE VERSION DU 2013-10-3 PROCHAINE RÉVISION INTERVENANTS CONCERNÉS Infirmières ayant reçue une formation en arythmies qui assure la surveillance télémétrique

Plus en détail

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque?

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? How to read a Holter in patients implanted with pacemaker? V. Algalarrondo* * Unité Inserm U 769, signalisation et physiopathologie

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Objectifs: 1. Décrire le système de conduction de base dans le coeur 2. Apprenez les bases de l'analyse bande

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

Données techniques. Chaque version du HeartSave peut être complétée comme vous le souhaitez : HeartSave AED HeartSave AED-M HeartSave 6 HeartSave 6S

Données techniques. Chaque version du HeartSave peut être complétée comme vous le souhaitez : HeartSave AED HeartSave AED-M HeartSave 6 HeartSave 6S Données techniques Chaque version du HeartSave peut être complétée comme vous le souhaitez : HeartSave AED HeartSave AED-M HeartSave 6 HeartSave 6S Défibrillation Forme d'impulsions Energie Durée de la

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Défibrillateurs de la gamme TEC-8300K. Sans faille

Défibrillateurs de la gamme TEC-8300K. Sans faille Défibrillateurs de la gamme TEC-8300K Sans faille Celui sur lequel vous pouvez compter en cas d urgence ECG, SpO 2, PNI, MULTI connecteurs, stimulation* * Stimulation disponible sur les modèles TEC-8332K/8352K

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR

DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Seconde Thème : La santé ECE : Notion de précision par l étude d un ECG DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Tâches à réaliser par le candidat Compétences évaluées Coefficients

Plus en détail

Maîtrise Statistique des Procédés (MSP) Statistical Process Control (SPC)

Maîtrise Statistique des Procédés (MSP) Statistical Process Control (SPC) Maîtrise Statistique des Procédés (MSP) Statistical Process Control (SPC) Plan Qu est-ce que la qualité? Qu est-ce que la MSP/le SPC? Variabilité Loi Normale Cartes de contrôle Capabilités Application

Plus en détail

Item 309 : Électrocardiogramme

Item 309 : Électrocardiogramme Item 309 : Électrocardiogramme Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Interprétation de l'ecg...6

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Diapo 1 : Après de nombreuses recherches menées sur des stimulateurs externes au début du XXème siècle, c est en 1951 que fut inventé le premier stimulateur cardiaque

Plus en détail

Modes Standards. Modes Avancés

Modes Standards. Modes Avancés Modes Standards VC-VAC Lors de la disparition de la sédation, afin d éviter une désadaptation du patient, HORUS 4 adapte le débit insufflé à la demande du patient. VACI Ce mode associe cycles contrôlés

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents OMS 1998 Programme de la journée Table ronde «cérébrale» Qualité de vie Consentement ETP «PM-DAI» Médecin

Plus en détail

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012.

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012. Exigences en matière de formation de compétences du domaine de compétence ciblée (DCC) en électrophysiologie cardiaque de l adulte 2012 VERSION 1.0 Ces exigences de formation s appliquent aux candidats

Plus en détail

TUTORAT UE 4 2014-2015 Biostatistiques Séance n 6 Semaine du 03/11/2014

TUTORAT UE 4 2014-2015 Biostatistiques Séance n 6 Semaine du 03/11/2014 TUTORAT UE 4 2014-2015 Biostatistiques Séance n 6 Semaine du 03/11/2014 Epidémiologie Mme Fabbro-Peray Séance préparée par les tuteurs du TSN QCM n 1 : Choisir la ou les proposition(s) exacte(s). A. Parmi

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PLAN 1/LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE Historique Principe Classification Indications Dysfonctions 2/ LES

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010 Objectifs thérapeutiques de l évaluation hémodynamique h dans le sepsis Surviving Sepsis Campaign 2008 Initial resuscitation (First 6 hours) Recommandations

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail

Un choc pour une vie!

Un choc pour une vie! www.cardiouest.fr Un choc pour une vie! Spécialiste Défibrillateurs Formations 1ers Secours 6, rue Eugène Quessot 35000 RENNES Tél : 02 30 96 19 53 Mail : info@cardiouest.fr CardiAid est conçu pour rendre

Plus en détail

INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique.

INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique. SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 2 I. Historique... 3 II. Cadre législatif... 3 III Rappel anatomo-physiologique... 4 1. L'activation électrique du noeud sinusal... 4 2. Conséquence des stimuli électriques...

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV Directeur: Pr. J. Schwitter Protocole Titre : RMC de stress pharmacologique Définition Examen fonctionnel

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

DESCRIPTION ET UTILISATION d un OSCILLOSCOPE

DESCRIPTION ET UTILISATION d un OSCILLOSCOPE DESCRIPTION ET UTILISATION d un OSCILLOSCOPE I- Caractéristiques générales : Un oscilloscope est un voltmètre : il peut faire ce que fait un voltmètre habituel mais il peut aussi visualiser la façon dont

Plus en détail

Société canadienne des technologistes en cardiologie. Profil national de compétences professionnelles

Société canadienne des technologistes en cardiologie. Profil national de compétences professionnelles Société canadienne des technologistes en cardiologie Profil national de compétences professionnelles Approuvé par le Conseil d administration du CSCT le 23 février 2007 Copyright 2007, Société canadienne

Plus en détail

Manuel d'utilisation

Manuel d'utilisation VIBROMETRE VM120 Manuel d'utilisation 1 - Introduction Le VM 120 est un instrument portable qui fonctionne sur piles (2 x 9V). La mesure de vibration est réalisée par un capteur externe qui fournit un

Plus en détail