AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)"

Transcription

1 Mr Jacob Chabi ALOH

2 SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE

3 ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

4 Dans le cadre de l étude d une demande implantation ou de modification d une station radioélectrique, des essais de compatibilité électromagnétique peuvent s avérer nécessaires. Le cas échéant, les services de contrôle de l ARCEP procèdent à des essais de compatibilité électromagnétique.

5 Etat des lieux Vérification des données techniques: (coordonnées géographiques, fréquence d émission et de réception, puissance d émetteur, qualité des récepteurs, ) ; Mise en service de la nouvelle station Après la mise en service de tous les émetteurs, chaque station cohabitant du site vérifie alors l existence d éventuelle perturbation.

6 Constat, analyse des perturbations: En cas de brouillage, les actions ci-après sont effectuées: - Arrêt progressif des émetteurs du site permet la mise en évidence de la ou des stations impliquées; - Contrôle et confirmation des équipements perturbés;

7 - Mise en place d une solution technique permettant de rechercher la solution appropriée à la suppression de la perturbation; - Elaboration d un rapport qui décrit, pour chaque brouillage constaté, les stations impliquées, leur rôle dans la perturbation, les conditions pour supprimer le brouillage ;

8 PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE

9 Cette mission se décompose en trois types d'interventions: Les contrôles dits "administratifs" Les contrôles dits "techniques" Les traitements des plaintes en brouillage.

10 CONTRÔLE ADMINISTRATIF

11 CONTRÔLE ADMINISTRATIF Il comprend les aspects ci-après: 1. Initiation et préparation de l inspection 2. Visite de la station 3. Rapport d inspection

12 CONTRÔLE ADMINISTRATIF 1. Initiation et Préparation L'inspection peut être déclenchée dans le cadre de: Plainte en brouillage; Demande de licence ou d autorisation; Demande spécifique du service de gestion des fréquences; Visite de contrôle périodique normale.

13 CONTRÔLE ADMINISTRATIF 1. Initiation et Préparation L'inspection sera préparée comme suit : Etablissement d un agenda de contrôle Choix du type de contrôle : Inopiné Sur rendez-vous Obtentions des autorisations éventuelles (mandats, laissez-passer, etc.) Recensement des informations attendues

14 CONTRÔLE ADMINISTRATIF 2. Visite de la station Vérification de la réalisation de la station dans les règles de l art : câblage, isolation électrique, etc. Vérification de tous les équipements de la station d émission Inspection des caractéristiques techniques Informations administratives Photographies de l installation.

15 CONTRÔLE ADMINISTRATIF 3. Rapport d inspection Le rapport d inspection contient les éléments suivants : Description du site Détail des installations avec les informations techniques recueillies Personnes rencontrées lors de la visite Remarques sur les utilisateurs et sur les équipements Rapport des actions à entreprendre après l inspection Conclusion

16 CONTRÔLE ADMINISTRATIF 3. Rapport d inspection Un exemplaire du rapport est transmis à l'entité contrôlée qui dispose d'un délai de 2 semaines pour produire toutes ses remarques sur ledit rapport. A défaut de remarques, les données et conclusions du rapport d'inspection sont entérinées et font foi pour mener toutes les actions et entamer les procédures éventuelles découlant des éléments constatés.

17 CONTRÔLE TECHNIQUE

18 CONTRÔLE TECHNIQUE Le contrôle des émissions radioélectriques se divise en deux types de contrôle : Le contrôle international des émissions radioélectriques ; Le contrôle national des émissions radioélectriques.

19 CONTRÔLE INTERNATIONAL Il est assuré par l UIT en collaboration avec les pays membres. Le contrôle international est effectué dans les bandes de fréquences de 9 khz à 29,7 MHz du service Fixe pour ce qui concerne le contrôle régulier des émissions radioélectriques. Des contrôles spéciaux portant sur certaines bandes de fréquences sont organisés à intervalles réguliers. Ces programmes de contrôle spéciaux sont annoncés par lettre circulaire.

20 CONTRÔLE NATIONAL Le contrôle national des émissions radioélectriques en tant qu élément essentiel à la gestion nationale du spectre permet de vérifier la conformité des caractéristiques techniques des émissions par rapport aux assignations du fichier national des fréquences.

21 MESURES POUR LE CONTROLE Elles doivent être faites en respectant les dispositions des différentes recommandations de l UIT. Les différentes mesures techniques qui peuvent être effectuées sont:

22 Fréquence MESURES POUR LE CONTROLE Largeur de bande occupée Champ radioélectrique Modulation : excursion FM ou taux de modulation Rayonnements non essentiels : rayonnements hors bande ou fréquences harmoniques Puissance, soit à la sortie de l émetteur, soit puissance apparente rayonnée (PAR).

23 MESURES POUR LE CONTROLE Pour une identification complète des émissions à contrôler des mesures complémentaires peuvent être effectuées : Radiogoniométrie : pour une localisation précise du site d émission Démodulation Décodage de l indicatif de l émission.

24 MESURES POUR LE CONTROLE Pour les besoins de la planification et de la gestion du spectre, les mesures de l utilisation du spectre et de l occupation des canaux peuvent être complétées par les mesures suivantes : Occupation du spectre : taux d occupation, mesure de la durée pendant laquelle l émission est présente Couverture radioélectrique des émetteurs Mesures de compatibilité électromagnétique

25 PROCEDURE DE CONTROLE 1. Initiation et préparation des contrôles Les programmes de contrôle sont en général initiés par le service de gestion des fréquences, ils portent d abord sur des bandes de fréquences qui sont déjà très occupées. 2. Pendant le contrôle Les différentes mesures sont effectuées selon les dispositions recommandations de l UIT. 3. Rapport et résultats du contrôle Le rapport de contrôle comporte : Les informations de date, durée du contrôle, lieu du contrôle Les résultats des mesures Les éléments particuliers rencontrés lors du contrôle Des photos du site (Utile pour étayer le rapport et pour les contrôles ultérieurs

26 1. Stations de contrôle fixes MOYENS DE CONTROLE Ces stations peuvent fonctionner en mode manuel ou automatique pour effectuer des mesures de fréquences 2. Stations de contrôle mobiles Les stations de contrôle mobiles sont des compléments indispensables aux stations de contrôle fixes. Elles permettent de finaliser les actions entreprises par les stations fixes telles que la localisation précises des émetteurs, les mesures techniques. 3. Moyens de contrôle portatifs Les moyens de contrôle portatifs sont le prolongement des actions menées par les stations de contrôle mobiles dans les cas où le véhicule de contrôle ne peut plus continuer à effectuer les investigations de localisation précises pour des raisons liées à la topologie du terrain ou aux accès.

27 TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE

28 PLAINTES EN BROUILLAGE AYANT UNE SOURCE RADIOÉLECTRIQUE L entité émettrice de la plainte en brouillage devra s assurer, préalablement à l intervention des services de l ARCEP d un accès aisé et sécurisé du site. L ARCEP pourra être amenée à demander un arrêt momentané de la station perturbée, ainsi que de la station présumée en cause, afin de lever le doute par un test. A l issue de l instruction technique sur site : Un courrier de clôture est adressé au correspondant désigné par l affectataire Un ou des courriers sont adressés au(x) responsable(s) de la perturbation en vue du redressement de la situation, éventuellement accompagné(s) d une notification de taxe prévue par la réglementation ;

29 . AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS PLAINTES EN BROUILLAGE AYANT UNE SOURCE RADIOÉLECTRIQUE Le matériel perturbateur en cause peut faire l objet d une saisie par l ARCEP Un procès-verbal d infraction peut être dressé et transmis aux instances juridiques compétentes en vue de poursuites pénales. L ARCEP tient à la disposition des affectataires concernés un rapport technique détaillé décrivant les investigations et mesures effectuées, leurs conclusions et les préconisations formulées. En tout état de cause, l ARCEP s efforce d intervenir dans le mois suivant le dépôt de la demande, d identifier l origine de la perturbation dans les 2 mois suivant le dépôt de la demande et d aboutir au redressement définitif dans les meilleurs délais. L ARCEP peut être amenée à prendre des dispositions afin de suspendre temporairement des accords d implantation sur un site.

30 Merci pour votre aimable attention

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Décision n o 2012-1241 du 2 octobre 2012 fixant les conditions d utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service

Plus en détail

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences République Tunisienne Ministère des technologies de la Communication Agence Nationale des fréquences الوآالة الوطنية للترددات Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Plus en détail

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Direction des Services de la Navigation Aérienne Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Eric ALLAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE. Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003

ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE. Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003 AN-Conf/11-WP/57 25/6/03 ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003 Point 5 : Examen des résultats de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2003 de l UIT

Plus en détail

ARRETE N 2004-001/ ART&P/CD DETERMINANT ET FIXANT LES TAXES ET REDEVANCES POUR ASSIGNATION ET GESTION DES FREQUENCES RADIOELECTRIQUES

ARRETE N 2004-001/ ART&P/CD DETERMINANT ET FIXANT LES TAXES ET REDEVANCES POUR ASSIGNATION ET GESTION DES FREQUENCES RADIOELECTRIQUES AUTORITE DE REGLEMENTATION REPUBLIQUE TOGOLAISE DES SECTEURS DE POSTES ET DE Travail Liberté - Patrie TELECOMMUNICATIONS ---------- ----------- COMITE DE DIRECTION ----------- ARRETE N 2004-001/ ART&P/CD

Plus en détail

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Le nouveau récepteur de radiosurveillance R&S EB 500 se positionne entre le récepteur portable R&S PR100 et l appareil haut

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1048 DIRECTIVES DE CONCEPTION D'UN SYSTÈME DE BASE POUR LA GESTION AUTOMATISÉE DU SPECTRE (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 (1994) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

Rappel du contexte. Notions relatives à la puissance multiplex

Rappel du contexte. Notions relatives à la puissance multiplex Consultation publique portant sur l opportunité d une régulation de la puissance multiplex FM en France 1 Rappel du contexte Les caractéristiques des signaux de radiodiffusion dépendent du type de modulation

Plus en détail

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005 Date de révision : MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISOCEI 17025 v2005 L accréditation concerne les prestations réalisées par : LCIE Groupe 1 - Fontenay aux Roses 33, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

DiffHF (Diffusion Hautes Fréquences) TNT pour opérateurs techniques de diffusion TNT OM IMPORTANT

DiffHF (Diffusion Hautes Fréquences) TNT pour opérateurs techniques de diffusion TNT OM IMPORTANT O F F R E D E R E F E R E N C E 2 0 1 4 DiffHF (Diffusion Hautes Fréquences) TNT pour opérateurs techniques de diffusion TNT OM IMPORTANT Version 2014_1 du 09 janvier 2015 * Imaginer des solutions pour

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 ENOVA 18 septembre 2014 - Copyright Bureau Veritas Nouvelle Directive RED 2014/53/EU Principaux changements

Plus en détail

Déploiement LTE-800 MHz en France métropolitaine 18/12/2014

Déploiement LTE-800 MHz en France métropolitaine 18/12/2014 Déploiement LTE-800 MHz en France métropolitaine 18/12/2014 Attribution des fréquences LTE Bandes de fréquence 800 MHz 1,8 GHz 2,6 GHz Opérateurs mobiles Bouygues Telecom Orange France SFR Bouygues Telecom

Plus en détail

Les nouvelles fonctionnalités de CARTORADIO et son application mobile

Les nouvelles fonctionnalités de CARTORADIO et son application mobile Les nouvelles fonctionnalités de CARTORADIO et son application mobile Contact presse Franca Vissière 06 09 48 79 43 franca.vissiere@anfr.fr CARTORADIO et son application mobile CARTORADIO MOBILE Le site

Plus en détail

Compétence dans la domaine de contrôle du spectre Radioélectrique. Serges Padjip Regional Business Development Manager Radiomonitoring

Compétence dans la domaine de contrôle du spectre Radioélectrique. Serges Padjip Regional Business Development Manager Radiomonitoring Compétence dans la domaine de contrôle du spectre Radioélectrique Serges Padjip Regional Business Development Manager Radiomonitoring Solutions R&S Global l Communications sans fil Solutions pour le développement

Plus en détail

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark Déclarations de conformité électromagnétique à la norme EN 60601-1-2 La conformité de ce produit Midmark avec les spécifications de la norme EN 60601-1-2 concernant la compatibilité électromagnétique (CEM)

Plus en détail

Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010)

Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010) Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010) Utilisation de l'appendice 10 du Règlement des radiocommunications pour transmettre des informations relatives aux émissions de stations spatiales OSG ou non-osg, y compris

Plus en détail

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction Gestion de votre candidature - version 1 du 15 septembre 2004 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Gestion de votre candidature et de son instruction

Plus en détail

Chapitre II : Du régime juridique des réseaux et des services des télécommunications

Chapitre II : Du régime juridique des réseaux et des services des télécommunications PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE LOI N 005/2001 LOI N 005/2001 PORTANT REGLEMENTATION DU SECTEUR DESTELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE GABONAISE SOMMAIRE TITRE I : DES

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0900 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0900 rév. 3 Convention N 533 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0900 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5

Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5 Logiciel de monitorage de spectre Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5 Le logiciel de monitorage de spectre est le cœur du progiciel des systèmes de monitorage et de gestion de spectre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ;

AVERTISSEMENT. L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ; Décision n 2014-1136-RDPI de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 7 octobre 2014 portant mise en demeure de la société Martinique Téléphone Mobile de se conformer

Plus en détail

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014 Exposition des travailleurs aux champs EM Pratiques actuelles et perspectives de la directive 2013/35/UE chez TDF Microwave&RF 2014 Les activités du groupe TDF Radiodiffusion TV : TNT, TVHD, TV de rattrapage,

Plus en détail

PLAN. I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Introduction

PLAN. I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Introduction 07/10/2014 1 PLAN Introduction I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Conclusion 07/10/2014 2 PLAN I- Un dossier

Plus en détail

Kit de vidéosurveillance sans fil analogique 2.4 GHz

Kit de vidéosurveillance sans fil analogique 2.4 GHz FR COD. 123056 Simplicity & Comfort* NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION Kit de vidéosurveillance sans fil analogique 2.4 GHz Contenu du kit: FIG. 1 1. Caméra sans fi l 2.4 GHz IP44 (peut être montée

Plus en détail

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE Bamako, Mali du 12 au 15 mars 2012 1. Introduction Français L atelier et la

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1 PROTOCOLE DE MESURE Visant à vérifier sur site pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Sur rapport du Ministre des Infrastructures Economiques ;

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Sur rapport du Ministre des Infrastructures Economiques ; DECRET N 98-261 DU 03 JUIN 1998 Relatif à l homologation des équipements Terminaux de télécommunication, à leurs Conditions de raccordement et à l agrément des installateurs. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES وزارة البريد و التكنىلىجياث اإلعالم و االتصال DE L INFORMATION ET DE LA

Plus en détail

Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz

Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz Recommandation UIT-R SM.1051 3 (08/2014) Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz Série SM Gestion du spectre ii Rec. UIT-R SM.1051

Plus en détail

15 mars 2007. Droits et obligations des opérateurs et fournisseurs de services Guide juridique pour les opérateurs locaux et les collectivités

15 mars 2007. Droits et obligations des opérateurs et fournisseurs de services Guide juridique pour les opérateurs locaux et les collectivités 15 mars 2007 Droits et obligations des opérateurs et fournisseurs de services Guide juridique pour les opérateurs locaux et les collectivités Autorité de régulation des communications électroniques et

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014 C O N A T E L Conseil National des Télécommunications 4, Ave Christophe, B.P. 2002, Port-au-Prince, HAITI Tel: 2227 5454 / Email: info@conatel.gouv.ht TRANSITION VERS LA TV NUMÉRIQUE EN HAITI PLANIFICATION

Plus en détail

TABLEAU NATIONAL DE REPARTITION DES BANDES DE FREQUENCES

TABLEAU NATIONAL DE REPARTITION DES BANDES DE FREQUENCES REPUBLIQUE FRANCAISE TABLEAU NATIONAL DE REPARTITION DES BANDES DE FREQUENCES Métropole, départements et collectivités d'outre-mer Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés

Plus en détail

Mots clé : architecture FPGA, modulation 2.4 GHz, vidéo. I. Introduction Organisation du projet

Mots clé : architecture FPGA, modulation 2.4 GHz, vidéo. I. Introduction Organisation du projet Conception d un interphone vidéo sans fils : Convergence système numérique et réseau F. Nouvel, Etudiants 4ESC0708 : Florian BARBIER, Mathieu BRAU, Sylvain GUIVARCH, Jean PAGNY, Nicolas PLANTIS, Maxime

Plus en détail

Conditions fixées pour les stations radio à bord des aéronefs détenant une licence du service mobile aéronautique

Conditions fixées pour les stations radio à bord des aéronefs détenant une licence du service mobile aéronautique 2 e édition le 1 er mars 1995 Gestion du spectre Circulaire d'information sur les radiocommunications Conditions fixées pour les stations radio à bord des aéronefs détenant une licence du service mobile

Plus en détail

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR BELAC 3-09 Rev 4-2015 BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC (www.belac.fgov.be)

Plus en détail

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ; Décision n 2013-331 QPC du 5 juillet 2013 (Société Numéricâble SAS et autre) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 29 avril 2013 par le Conseil d État (décision n 356976 du 29 avril 2013), dans les

Plus en détail

DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT

DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT O F F R E D E R E F E R E N C E 2 0 1 5 DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT France Métropolitaine (Corse comprise) hors Tour Eiffel Version 2015_1

Plus en détail

Textes de Réglementation version septembre 2013

Textes de Réglementation version septembre 2013 Textes de Réglementation version septembre 2013 Avertissement : L'information et la mise à jour sont un vrai problème pour suivre l'évolution de la réglementation qui est en perpétuel mouvement. Nos administrations

Plus en détail

Les réseaux cellulaires vers la 3G

Les réseaux cellulaires vers la 3G Les réseaux cellulaires vers la 3G Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère

Plus en détail

Textes de Réglementation version août 2014

Textes de Réglementation version août 2014 Textes de Réglementation version août 2014 Avertissement : L'information et la mise à jour sont un vrai problème pour suivre l'évolution de la réglementation qui est en perpétuel mouvement. Nos administrations

Plus en détail

Planification des fréquences

Planification des fréquences Radiodiffusion Numérique de Terre : Planification des fréquences Séminaire-atelier sur la transition de la radiodiffusion vers le numérique Ouagadougou -30 et 31 Mars 2010 Arnaud DAMIBA Plan de présentation

Plus en détail

9/12/15. Systèmes d alarme. Avec ou sans fil? Aperçu objec;f Michel Delruelle, responsible de la division Inspec;ons, ANPI

9/12/15. Systèmes d alarme. Avec ou sans fil? Aperçu objec;f Michel Delruelle, responsible de la division Inspec;ons, ANPI 9/12/15 Systèmes d alarme. Avec ou sans fil? Aperçu objec;f Michel Delruelle, responsible de la division Inspec;ons, ANPI 1 9/12/15 Système d alarme Avec câblage ou sans fil Agenda Applications possibles

Plus en détail

Compte rendu d intervention

Compte rendu d intervention Référence dossier : AVC 069 15 0001 Date : 26 mars 2015 Version : 1 Pages : 6 Compte rendu d intervention Aviation Civile Perturbation en vol du système GNSS sur la fréquence GPS 1575,42 MHz à l approche

Plus en détail

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT COMMUNE D'UCCLE Environnement V/correspondant : Conny Roelens Tel. : 02/348.68.65. - Fax 02/348.66.28. Courriel : environnement4@uccle.be FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 Consultation publique sur le renouvellement de l autorisation délivrée au Consortium Français de Localisation (CFL) pour un réseau de radiolocalisation

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Format attendu des dossiers de demande de fréquences dans la bande 2,1 GHz dans les DOM, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Mayotte en date du 1 er novembre 2007 Selon l article

Plus en détail

Impacts des parcs éoliens sur les services de radiocommunication Président du sous-comité CCTR No 18 d Industrie Canada

Impacts des parcs éoliens sur les services de radiocommunication Président du sous-comité CCTR No 18 d Industrie Canada Impacts des parcs éoliens sur les services de radiocommunication Président du sous-comité CCTR No 18 d Industrie Canada Préparé par: François O. Gauthier, ing. Martin Levert, ing. M.Sc. Ian Munro, P. Eng.

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Version PDF Référence au processus : 2013-195 Ottawa, le 2 octobre 2013 Golden West Broadcasting Ltd. Portage La Prairie (Manitoba) Demande 2012-1616-9, reçue le

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES FREQUENCES, MIGRATION NUMERIQUE, LA GESTION DES DIVIDENDES NUMERIQUES ET REFARMING» DU 25 AU 29 JANVIER 2016 A TUNIS PLANIFICATION DU SPECTRE RADIO Objectifs : Comprendre

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE CONCERNANT LA COOPERATION RECIPROQUE ET L ECHANGE D INFORMATIONS POUR LE CONTROLE BANCAIRE ET PRUDENTIEL 1. Considérant que certaines

Plus en détail

PRESENTATION DE L ACCORD GE 06 ET SES CONSEQUENCES POUR LA RADIODIFFUSION

PRESENTATION DE L ACCORD GE 06 ET SES CONSEQUENCES POUR LA RADIODIFFUSION PRESENTATION DE L ACCORD GE 06 ET SES CONSEQUENCES POUR LA RADIODIFFUSION Présenté par : KANAKE Lalle Ingénieur de radioélectricité Membre de la HAAC - TOGO La conférence Régionale des Radiocommunications

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE Définitions : Dernière version en date du 21 Avril 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter de la

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

De haut vol : radiosurveillance aéroportée fiable

De haut vol : radiosurveillance aéroportée fiable De haut vol : radiosurveillance aéroportée fiable Site élevé vue panoramique : ce cliché bénéficie pleinement au nouveau système de radiosurveillance et de radiolocalisation sur plates-formes aéroportées.

Plus en détail

Exercices HFBC Séminaire mondial des radiocommunications 2012 (SMR-12)

Exercices HFBC Séminaire mondial des radiocommunications 2012 (SMR-12) - 1 - Exercices HFBC Séminaire mondial des radiocommunications 2012 (SMR-12) Exercice 1 : HFBCREQ 1.3 Saisir des données Objective: Création d un fichier simple de notification pour l UIT. Sauvegarde du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

Manuel d installation et de référence

Manuel d installation et de référence RTX3 : Module d expansion sans fil V5.1 Manuel d installation et de référence Table des matières Spécifications... 4 Compatibilité de matériel... 4 Vue d ensemble... 5 Description... 5 Caractéristiques...

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE Définitions : Dernière version en date du 13 Juin 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter de la

Plus en détail

Code de conduite Notification et Retrait

Code de conduite Notification et Retrait Code de conduite Notification et Retrait NB : Ceci est une traduction non officielle ; le texte néerlandais prévaut. Gedragscode Notice-and-Take-Down, versie 1.04, 9 oktober 2008 1 Code de conduite Notification

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

Migration de l analogique au numérique en Afrique

Migration de l analogique au numérique en Afrique Union africaine des télécommunications Migration de l analogique au numérique en Afrique CIRCAF, Niamey 10-12 décembre 2013 Abdoulkarim SOUMAILA Secrétaire Général sg@atu-uat.org www.atu-uat.org Décembre

Plus en détail

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015 Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et Exchange SA 30 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES A. CONTEXTE... 3 B. SOCIÉTÉ D AUDIT MANDATÉE... 3 C. RAPPORT ET DATE DE REMISE... 3 D. COÛTS DE LA RÉVISION...

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l ARCEP») ;

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l ARCEP») ; Décision n 2015-1472 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 25 novembre 2015 autorisant la société Digicel Antilles Françaises Guyane à utiliser des fréquences

Plus en détail

Annexe LISTE DES FRÉQUENCES DISPONIBLES

Annexe LISTE DES FRÉQUENCES DISPONIBLES Décision du 16 avril 2015 relative à un appel aux candidatures pour l exploitation de services de radio par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence à temps complet ou partagé dans le ressort

Plus en détail

Rayonnement non ionisant

Rayonnement non ionisant Rayonnement non ionisant La protection ti contre le RNI dans le cadre de l application de la LPE Formation continue de l AVSST Formation continue de l AVSST Dominique Luy, SEVEN 9 octobre 2012 Un peu de

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE IN SITU

PROTOCOLE DE MESURE IN SITU PROTOCOLE DE MESURE IN SITU Visant à vérifier pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Visite presse Centre d Appel le 20 janvier 2014

Visite presse Centre d Appel le 20 janvier 2014 Visite presse Centre d Appel le 20 janvier 2014 Contact presse : Franca Vissière franca.vissiere@anfr.fr 06 09 48 79 43 1 L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES (ANFR) L ANFR est un établissement public de

Plus en détail

Côte d Ivoire. Code des télécommunications

Côte d Ivoire. Code des télécommunications Code des télécommunications Loi n 95-526 du 7 juillet 1995 [NB - Loi n 95-526 du 7 juillet 1995 portant Code des télécommunications] Titre 1 - Dispositions générales Chapitre 1 - Définitions Art.1.- Définitions

Plus en détail

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes.

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes. RCM Analyse d harmoniques Gestion d alarmes 02 Logiciel d analyse GridVis 20 entrées courant UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM Interface / Communikation

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION CONCERNANT LA COOPERATION RECIPROQUE ET L ECHANGE D INFORMATIONS POUR LE CONTROLE BANCAIRE ET PRUDENTIEL 1. Considérant que

Plus en détail

Gestion des documents BANT. Belgian Association for Non destructive Testing. Gestion des documents

Gestion des documents BANT. Belgian Association for Non destructive Testing. Gestion des documents Page / Blad : 1 /14 Belgian Association for Non destructive Testing Gestion des documents Rév Libellé Rédaction Vérification Approbation Date Application F0 ORIGINAL F. Carpentier 08/10/2000 Fr-X. Deliège

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINI1524220D Intitulé du texte : PROJET DE DECRET portant modification du code des postes et des communications électroniques relatif à la libération

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION DES SERVICES FINANCIERS POSTAUX

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION DES SERVICES FINANCIERS POSTAUX AUTORITE DE REGLEMENTATION REPUBLIQUE TOGOLAISE DES SECTEURS DE POSTES ET DE Travail Liberté Patrie TELECOMMUNICATIONS ----------- --------------------- CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Version : V.2.0 Nombre de pages : 7. Nature de la modification

Version : V.2.0 Nombre de pages : 7. Nature de la modification Direction Technique Proposition de raccordement d'un consommateur individuel au réseau public de distribution géré par ERDF, pour une puissance inférieure ou égale à 36 kva sans extension de réseau Identification

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE Définitions : Dernière version en date du 21 Avril 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE. Validée par le sous-directeur de la régulation. Pascal CHAUVE [ORIGINAL SIGNE]

PREMIER MINISTRE PROCEDURE. Validée par le sous-directeur de la régulation. Pascal CHAUVE [ORIGINAL SIGNE] PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 25 juin 2009 N 1632 /SGDN/DCSSI Référence : AGR/P/02.1 PROCEDURE SECURITE

Plus en détail

Ressources APIE. La comptabilisation des actifs immatériels : enjeux et applications. immatériel. Pour comprendre. En bref

Ressources APIE. La comptabilisation des actifs immatériels : enjeux et applications. immatériel. Pour comprendre. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état La comptabilisation des actifs immatériels : enjeux et applications En bref L État est riche d un patrimoine immatériel inestimable.

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE IN SITU

PROTOCOLE DE MESURE IN SITU PROTOCOLE DE MESURE IN SITU Visant à vérifier pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

Radices Fiduciam S.A.

Radices Fiduciam S.A. Support 5 Traitement des réclamations de la clientèle 1 Page 1 sur 7 PROCÉDURE RELATIVE AU TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS DE LA CLIENTÈLE 1. Environnement réglementaire Cette matière est traitée par le Règlement

Plus en détail

Etudes, Mesures et Certifications Energétiques

Etudes, Mesures et Certifications Energétiques Etudes, Mesures et Certifications Energétiques Professionels et particuliers w w w.time-aquitaine.c o m Les réglementations Notre société Limiter la consommation des bâtiments neufs et anciens est devenu

Plus en détail

IT 11 01. Format du fichier d échange pour les liaisons terrestres dans le service fixe. Sous tables. Liste des champs

IT 11 01. Format du fichier d échange pour les liaisons terrestres dans le service fixe. Sous tables. Liste des champs Il existe 3 formats d échange : - format d échange pour les nouvelles demandes (fichier créations) - fichier d échange pour les demandes de modifications (fichier modifications) - fichier d échange pour

Plus en détail

MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE BRUZ REGLEMENT INTERIEUR

MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE BRUZ REGLEMENT INTERIEUR MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE BRUZ REGLEMENT INTERIEUR Article 1 : Missions et dispositions générales La médiathèque est un service public, culturel et municipal. En tant que service municipal, elle fonctionne

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable Laboratoire CEM SCLE SFE L engagement pour une performance durable Un laboratoire d Expertise en Compatibilité Électromagnétique (CEM) accrédité COFRAC Depuis plus de 40 ans, SCLE SFE réalise des équipements

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité"

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction conformité BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité" Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de crédit

Plus en détail

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 Procédure générale de certification de Produits et de Services Version du 14 janvier 2015 SOMMAIRE 1. PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 1.1. Candidature... 3 1.1.1. Schéma général... 3 1.1.2.

Plus en détail

> LIAISON RADIO PROFESSIONNELLE

> LIAISON RADIO PROFESSIONNELLE > LIAISON RADIO PROFESSIONNELLE RÉCEPTEUR RADIO 2 CANAUX Le 762R est un récepteur radio deux canaux. Il peut recevoir tous les émetteurs de la gamme 700R. Chaque canal peut recevoir quatre émetteurs de

Plus en détail

sommaire le permis de construire

sommaire le permis de construire 3 sommaire le permis de construire est un document administratif qui permet à l administration de vérifier qu un u projet de construction respecte les règles d urbanisme en vigueur. Dans quels cas faut-il

Plus en détail