Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari"

Transcription

1 Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

2 Table des matières De 1905 à Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce changement... 1 Les traces de ce changement... 1 Le développement des ressources hydroélectriques... 2 Le changement... 2 Les causes de ce changement... 2 Les conséquences de ce changement... 2 Les traces de ce changement... 2 Un réseau de transport amélioré... 3 Le changement... 3 Les causes de ce changement... 3 Les conséquences de ce changement... 3 Les traces de ce changement... 3 De l église à l état... 4 Le changement L éducation accessible à tous... 5 Le changement... 5 Les causes de ce changement... 5 Les conséquences de ce changement... 5 Les traces de ce changement... 5 La gratuité dans la santé et dans les services sociaux... 6 Le changement... 6

3 Les causes de ce changement... 6 Les conséquences de ce changement... 6 Les traces de ce changement... 6 Vers l égalité des hommes et des femmes... 7 Le changement... 7 Les causes de ce changement... 7 Les conséquences de ce changement... 7 Les traces de ce changement... 7

4 De 1905 à 1960 Le changement : Changement 1: L'économie au Canada s'est beaucoup améliorée entre 1905 et Changement 2: La population vécut dans la misère pendant plus de 10 ans. Changement 3: Mort de milliers de personnes et croissance économique du Canada. Changement 4: Mise en place de la conscription Changement 5: Plus de femmes dans le domaine de la guerre. Changement 1: Première guerre mondiale. Changement 2: Les prix des produits fabriqués sont trop élevés pour être achetés. Changement 3: Seconde guerre mondiale. Changement 4: La plus grande majorité des Canadiens a voté en faveur de la conscription. Changement 5: Prise comme modèle Madeleine de Verchères pour que les femmes participent aux guerres. La conséquence de ce changement : La conséquence de tous ces changements est que le Québec subit une révolution tranquille et qu'elle a beaucoup évolué grâce à elle, que ce soit dans n'importe quel domaine. Comme on peut le constater, il n'y a que les archives et les personnes âgées pour témoigner de ce changement. La révolution tranquille Page 1

5 Le développement des ressources hydroélectriques Le changement : Vers 1905, l électricité au Québec était fournie par des entreprises privées, c est-à-dire qu elles appartenaient à des citoyens. De plus, les prix demandés par ces derniers étaient inégaux. Cependant, vers 1980, c était fourni par le gouvernement québécois et c était le même prix pour tout le monde. Vers la fin du 20 ème le gouvernement du Québec acheta 11 entreprises privées, ce qui forma le réseau d Hydro-Québec. Ce qui poussa le parti Libéral à le faire, dirigé par Jean Lesage, c est :. Développer l industrie au Québec..Que le prix de consommation devienne le même au Québec..Permettre au Québec de contrôler ses ressources naturelles. La nationalisation de l hydroélectricité a mené à la construction de nouveaux barrages hydroélectriques. En plus, de la mise en place du plus grand chantier hydroélectrique de l histoire du Québec. De même que plusieurs chômeurs ont trouvé un travail. La prise en charge par le gouvernement de ce volet, permet l exportation de l énergie vers d autres endroits. Mais, crée également des conflits avec les autochtones. Heureusement, ils ont été réglés. L électricité est toujours prise en charge par le gouvernement. On retrouve toujours Hydro- Québec. C est elle qui nous fournit l électricité nécessaire jusqu à date. En plus, nous payons tous le même prix. De même que les centrales hydroélectriques qui ont été construites par le Parti libéral et le Parti québécois existent toujours. La révolution tranquille Page 2

6 Un réseau de transport amélioré Le changement: Après l enrichissement économique de la société québécoise qui suivit la deuxième guerre mondiale, de plus en plus de citoyens purent se procurer des automobiles, notamment de marques américaines. Cependant, le réseau automobile québécois était restreint et en mauvais état. Tandis qu'en 1980, le transport est beaucoup plus facilité. Les causes de ce changement majeur sont:.l'augmentation du nombre d'automobiles au Québec..L'investissement d'une somme d'argent monstre dans le développement du réseau routier..la mise en place du métro à Montréal. Le résultat de tout ce changement n'est autre que le réseau de transport s'est grandement amélioré au Québec. Dans ce volet de la société, on peut encore remarquer que le réseau routier est complexe et assez moderne. De plus, on retrouve encore un grand réseau de métro à Montréal La révolution tranquille Page 3

7 De l église à l état Le changement : Vers 1905, l'église catholique occupait un rôle très important dans la société. Le personnel religieux avait comme mission :.De guérir les malades dans les hôpitaux..d'enseigner..de diriger la société, comme le fait la politique aujourd'hui. Vers 1980, c'est tout le contraire. À cette époque, le travail de l'église n'était que s'occuper d'elle-même, c'est-à-dire de ce qui se déroule à l'intérieur du bâtiment. Mais que c'est-il donc passé? Ce qui s'est passé, c'est qu'en 1962, les politiciens et l'église commencèrent à se poser des questions sur le rôle de cette dernière dans la société avec la venue du monde moderne. Or, l'église organisa le concile Vatican 2 pour remédier à la situation. La conclusion de ce changement, c'est que l'église a perdu presque tous ses pouvoirs. La conséquence de ce changement est qu'avec la prise en charge de l'éducation, de la santé et des services sociaux par l'état entraine une perte de pouvoir considérable pour l'église. Ainsi, de moins en moins de personnes s'y rendent, ce qui fit subir à cette dernière de graves difficultés financières. De plus après cet évènement marquant, la population devint beaucoup mieux instruite et en santé. On voit encore aujourd'hui que pratiquement tous les domaines sont pris en charge par la politique, mais pas par l'église. De plus, la population est encore aujourd'hui en santé et bien instruite. Aussi, on peut encore voir que certaines églises se font démolir et vendues et que le personnel religieux se fait très rare. La révolution tranquille Page 4

8 L éducation accessible à tous Le changement : Avant la révolution tranquille, la plupart des gens se limitaient à l école primaire. En plus, les écoles secondaires étaient peu développées. En fait, on devait payer des frais de scolarité puisque le domaine de l éducation était pris en charge par des communautés religieuses. Mais, le gouvernement a mis en place un système d éducation public vers les années Avec le temps, le gouvernement commence à comprendre la nécessité d avoir des personnes instruites en plus du rapport Parent. L âge de scolarisation obligatoire a été prolongé. Il y a eu également la création du ministère de l Éducation. En plus, d avoir un accès gratuit aux écoles publiques. Et finalement, il y a eu la construction de plusieurs écoles primaires, secondaires Jusqu aujourd hui, l accès aux écoles publiques est gratuit. L Université du Québec fondé en 1968 existe toujours. De même que le ministère de l éducation (MELS).Les classes dans les écoles sont mixtes. Pour conclure, nous pouvons dire que les femmes peuvent travailler dans plusieurs métiers même ceux qu on réservait aux hommes. La révolution tranquille Page 5

9 La gratuité dans la santé et dans les services sociaux Le changement: Les hôpitaux étaient privés avant la révolution tranquille. Donc, les soins n étaient pas offerts gratuitement. Ce qui privait les malades de se rendre fréquemment chez les médecins. C est les communautés religieuses qui aidaient les gens dont le besoin. Mais, une fois que le gouvernement a commencé à gérer ce domaine, les soins sont devenus gratuits et il y a eu des régimes de rentes pour les vieilles personnes. Le gouvernement voulait que sa population reçoive des soins gratuits et qu elle puisse être aidé si elle en a besoin (Si une personne est vieille ou ne travaille plus, elle peut tout de même subvenir à ses besoins physiologiques).de même que l amélioration des conditions de vie et l espérance de vie des habitants a mené à ce changement. En fait, le gouvernement a augmenté les impôts payés par les citoyens, car offrir à ses citoyens des services de santé et des services sociaux en permanence a besoin de beaucoup de financement. La plupart des services de santé et des services sociaux sont gratuits. Grâce à cela, il y a eu la création de l assurance-hospitalisation, l assurance maladie, le régime des rentes du Québec et des CLSC établis un peu partout au Québec. Nous avons tous une carte d assurance-maladie. Ainsi que, l accès aux soins gratuitement. De même que toutes les personnes âgées de 65 et plus reçoivent une pension mensuelle. Tous les Québécois paient les impôts, mais dépendamment de leur salaire. La révolution tranquille Page 6

10 Vers l égalité des hommes et des femmes Le changement : Avant les années 1960, les femmes n avaient pas les mêmes droits que les hommes. En fait, elles étaient considérées comme des adultes irresponsables. De même que la majorité d entre elle ne dépassait pas le niveau primaire par rapport aux études. Mais, grâce à des lois adoptées, elles ont pu remédier à ce problème. La famille canadienne compte en moyenne deux enfants dans les années La mise en place de la loi 16 proposé par Marie-Claire Kirkland-Casgrain et également celle sur le divorce. En plus, de l adoption de la Charte des droits et libertés de la personne par le gouvernement libéral. En fait, la diminution du nombre d enfants par famille est du aux choix des femmes (soit pour travailler, soit pour des raisons de santé ou pour se reposer). Les Canadiennes peuvent voter. Elles ont le droit de gérer. Les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Elles peuvent également occuper divers métiers sans qu il y ait de l inégalité salariale. Et enfin, il y a eu une diminution du nombre d enfants par famille. On peut retrouver les femmes dans divers métiers. Les femmes ont encore les mêmes droits que les hommes. La Charte des droits et libertés est adoptée jusqu à date, ainsi que la loi 16. La révolution tranquille Page 7

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale CADRE FINANCIER D OPTION NATIONALE POUR L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC Autorisé et payé par Sylvain Gauthier, agent officiel du parti Document préparé par l équipe économique d Option nationale Vers un Québec

Plus en détail

CIRCULATION DE L ARGENT

CIRCULATION DE L ARGENT PARS DE LA VIE RURALE EN 1900 À TRAVERS LA VIE. VISITE LE DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE DU CANADA. RECHERCHE LA FICHE ET RÉPONDS AUX QUESTIONS. 1. Quel âge avait Alphonse Desjardins en 1900? 2. Que veut dire

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Page1 Volume 4, numéro 1 Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Extraits de «Endettement étudiant : État des lieux, déterminants et impacts», Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre des célébrations de son 35 e anniversaire. Le 12 novembre 2010, à Montréal

Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre des célébrations de son 35 e anniversaire. Le 12 novembre 2010, à Montréal Quels filets de sécurité pour sortir de la précarité? Journée de réflexion sur l égalité de traitement pour les travailleuses et travailleurs atypiques Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Enseigner l histoire avec la collection Baby

Enseigner l histoire avec la collection Baby Enseigner l histoire avec la collection Baby Michel Champagne, Division des archives, Université de Montréal Congrès SPHQ 26 octobre 2007 Le juge Baby La Collection Baby Présentation du projet : Les Canadas

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE LA COMPARAISON DES BILANS ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC ET DU RESTE DU CANADA Le est la deuxième province consommatrice d énergie après l et devant l. En

Plus en détail

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE CSSS 034M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous «L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX SUR L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION

Plus en détail

Qui peut fréquenter l école de langue française?

Qui peut fréquenter l école de langue française? Qui peut fréquenter l école de langue française? Objectifs Fournir des renseignements aux parents. Clarifier les droits d admission. Donner les informations concernant les écoles que vous avez le droit

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010 Composante du produit n o 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Travail rémunéré par Vincent Ferrao Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

*Luttes pour les droits des femmes au Québec

*Luttes pour les droits des femmes au Québec *Luttes 1791 Droit de vote pour les femmes propriétaires Adopté en 1791, l Acte constitutionnel est une loi britannique qui crée le Haut- Canada et le Bas-Canada. Cette loi donne aux propriétaires terriens

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Vous pouvez choisir 4 à 5 questions, selon votre inspiration.

Vous pouvez choisir 4 à 5 questions, selon votre inspiration. QUIZ MYTHES ET RÉALITÉ SUR L ÉCONOMIE SOCIALE 49 Objectif : Public : Déroulement : Ce quiz permet de vérifier la compréhension de certains concepts liés à l économie sociale. Il vise aussi à aborder certains

Plus en détail

Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants.

Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants. Travail et informatisation Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants. % de personnes sachant utiliser l ordinateur 90 85 80 75 70 65 60 55 50 Étudiants

Plus en détail

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC 43 Objectif : Public : Déroulement : Ce quiz a pour objectif de faire découvrir quelques événements qui ont joué un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale.

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. MICHÈLE VATZ LAAROUSSI, UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE MAGNININ KONÉ, RIFE ESTELLE BERNIER, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Objectifs Réfléchir sur les

Plus en détail

Les finances et la planification financière judicieuse

Les finances et la planification financière judicieuse Bulletin spécial Juin 2014 Les finances et la planification financière judicieuse Un sujet qui nous touche Les finances et leur gestion sont un élément essentiel de la vie économique de tout le monde,

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Droits de scolarité : contexte et argumentaire

Droits de scolarité : contexte et argumentaire Droits de scolarité : contexte et argumentaire Plan de la présentation Contexte actuel Les prochaines hausses Argumentaire du gouvernement Contre-argumentaire Conclusion et discussion Contexte actuel Augmentation

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales Le jeu des Zoolalas ou des inégalités mondiales et nationales Objectif : L objectif de cette animation est de faire comprendre aux participants les inégalités qui existent entre les différents habitants

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage?

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE Pour diffusion immédiate UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? Montréal, le 14 décembre 1999

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES Table des matières. les frais d études EN 2030, UNE RÉALITÉ FRAPPANTE 2 2. Des subventions attrayantes canadienne pour l épargne-études (SCEE) 4 Bon d études canadien

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS.

LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS. L école est importante pour tous. Elle est obligatoire, en France et au Québec, de six à seize ans. C est là, l un des points communs des systèmes scolaires de ces deux pays qui sont, dans l ensemble,

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE

NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE Quelques statistiques 2 2 Rapport sur la situation financière de l ensemble des

Plus en détail

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas :

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas : ANNEXE IV Régime de retraite Trois régimes peuvent s appliquer aux enseignantes et enseignants. Le RREGOP (Régime de retraite des employés du gouvernement et organismes publics) En vigueur depuis le 1

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.4 : Personnes vivant avec le père ou la mère Compétence législative Paragraphes 2 (1) et (2), articles 11 et 41, et paragraphes 44 (2) et (4) du Règlement 134/98

Plus en détail

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise LIGUE DES CONTRIBUABLES Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise (Moins d impôt pour les Québécois) Préparé par Claude Garcia pour la Ligue des contribuables Présenté

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

STATISTIQUES sur les femmes, la formation et l emploi

STATISTIQUES sur les femmes, la formation et l emploi STATISTIQUES sur les femmes, la formation et l emploi «Emploi-Québec prévoit que, pour la période 2006-2011, l économie québécoise créera 246 000 emplois. À ces emplois s ajouteront les quelques 454 000

Plus en détail

Discrimination salariale / Équité salariale

Discrimination salariale / Équité salariale J Discrimination salariale / Équité salariale Les employeurs n accordent pas une valeur juste au travail des femmes et aux tâches faites par d autres groupes désignés. Les syndicats peuvent changer la

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Réforme de l aide juridique

Réforme de l aide juridique Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file?

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? Jeremy Leonard Directeur de recherche Institut de recherche en politiques publiques 35 e congrès de l ASDEQ Le 13 mai 2010 Le plan

Plus en détail

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche.

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche. Le financement de la recherche communautaire Ce document contient des informations concernant le processus de demande de fonds. La première section décrit les principales étapes de ce processus et donne

Plus en détail

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!»

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» «Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» Entreprendre une vie de couple est toujours un moment plein d excitation, de rêves et d espoir. Voici un nouveau départ, une nouvelle vie

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

Résolution du PLQ : Commentaires :

Résolution du PLQ : Commentaires : Résolution du PLQ : Lors du 30 e Congrès des membres du Parti libéral du Québec, une résolution a été adoptée à l effet de «Développer un programme national interministériel afin de favoriser et soutenir

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

La société canadienne entre 1905 et 1980

La société canadienne entre 1905 et 1980 La société canadienne entre 1905 et 1980 Dossier documentaire COMMISSION SCOLAIRE DES DECOUVREURS Images et textes tirés de Recitus Certains extraits viennent de la situation d évaluation de BIM Le Québec

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Actederéconciliation LesJésuitesduCanadaAnglophone LePèreWinstonRye,S.J. LesJésuitesduCanadaAnglais Commissiondevéritéetréconciliation ÉvénementnationaltenuauQuébec Montréal,le25avril2013 Permettez-moidecommenceraujourd

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février 2012 580,

Plus en détail

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 Sénégal BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 La liberté religieuse est inscrite dans la Constitution, et les autres

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après?

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après? Unité 3 Étudier l histoire canadienne chinoise Introduction: Dans cette unité, les élèves sont amenés à mieux comprendre les expériences des Chinois qui sont venus au Canada durant les années 880 pour

Plus en détail

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à VIVIANE DERASPE Psychologie sociale et environnementale 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC Évolution, effets et solutions Travail présenté à M me Josée BEAUCHAMP Département de sciences sociales Collège

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois 80e Congrès annuel de l Association francophone pour le savoir - Colloque de l Institut de la statistique du Québec (ISQ)

Plus en détail

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Age 33 Ans Niveau d Etude Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Statut marital Mariée, un enfant (4ans et demi)

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Yves Bolduc Ministre de la Santé et des Services sociaux 13 mai 2011 1 Messages Le système de santé et de services sociaux du Québec

Plus en détail

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Colloque sur la retraite et les placements Henri-Paul Rousseau Trois enjeux à distinguer La pauvreté chez les personnes âgées Des revenus

Plus en détail

Pour une éducation supérieure accessible

Pour une éducation supérieure accessible Les Services Collectifs inc. Pour une éducation supérieure accessible Mémoire présenté dans le cadre du Sommet de l éducation post-secondaire Hiver 2013 Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy L Association

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS www.revenuquebec.ca TABLE DES MATIÈRES Savez-vous que vous pouvez demander un crédit d impôt remboursable pour les frais de garde que vous payez?...

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation

Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation Sujet thématique: L'accessibilité et la participation aux études supérieures Par Caroline Dufour-L'Arrivée, agr. biol. M.Sc. caroline.d.larrivee@gmail.com

Plus en détail

Venir en aide aux chômeurs

Venir en aide aux chômeurs Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2009) Tous droits réservés Toute demande de

Plus en détail

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 Plan d action de la COPHAN Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 2015-2016 Table des matières Introduction... 3 Les valeurs de la COPHAN... 4 Les actions de la COPHAN en 2015-2016...

Plus en détail