Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari"

Transcription

1 Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

2 Table des matières De 1905 à Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce changement... 1 Les traces de ce changement... 1 Le développement des ressources hydroélectriques... 2 Le changement... 2 Les causes de ce changement... 2 Les conséquences de ce changement... 2 Les traces de ce changement... 2 Un réseau de transport amélioré... 3 Le changement... 3 Les causes de ce changement... 3 Les conséquences de ce changement... 3 Les traces de ce changement... 3 De l église à l état... 4 Le changement L éducation accessible à tous... 5 Le changement... 5 Les causes de ce changement... 5 Les conséquences de ce changement... 5 Les traces de ce changement... 5 La gratuité dans la santé et dans les services sociaux... 6 Le changement... 6

3 Les causes de ce changement... 6 Les conséquences de ce changement... 6 Les traces de ce changement... 6 Vers l égalité des hommes et des femmes... 7 Le changement... 7 Les causes de ce changement... 7 Les conséquences de ce changement... 7 Les traces de ce changement... 7

4 De 1905 à 1960 Le changement : Changement 1: L'économie au Canada s'est beaucoup améliorée entre 1905 et Changement 2: La population vécut dans la misère pendant plus de 10 ans. Changement 3: Mort de milliers de personnes et croissance économique du Canada. Changement 4: Mise en place de la conscription Changement 5: Plus de femmes dans le domaine de la guerre. Changement 1: Première guerre mondiale. Changement 2: Les prix des produits fabriqués sont trop élevés pour être achetés. Changement 3: Seconde guerre mondiale. Changement 4: La plus grande majorité des Canadiens a voté en faveur de la conscription. Changement 5: Prise comme modèle Madeleine de Verchères pour que les femmes participent aux guerres. La conséquence de ce changement : La conséquence de tous ces changements est que le Québec subit une révolution tranquille et qu'elle a beaucoup évolué grâce à elle, que ce soit dans n'importe quel domaine. Comme on peut le constater, il n'y a que les archives et les personnes âgées pour témoigner de ce changement. La révolution tranquille Page 1

5 Le développement des ressources hydroélectriques Le changement : Vers 1905, l électricité au Québec était fournie par des entreprises privées, c est-à-dire qu elles appartenaient à des citoyens. De plus, les prix demandés par ces derniers étaient inégaux. Cependant, vers 1980, c était fourni par le gouvernement québécois et c était le même prix pour tout le monde. Vers la fin du 20 ème le gouvernement du Québec acheta 11 entreprises privées, ce qui forma le réseau d Hydro-Québec. Ce qui poussa le parti Libéral à le faire, dirigé par Jean Lesage, c est :. Développer l industrie au Québec..Que le prix de consommation devienne le même au Québec..Permettre au Québec de contrôler ses ressources naturelles. La nationalisation de l hydroélectricité a mené à la construction de nouveaux barrages hydroélectriques. En plus, de la mise en place du plus grand chantier hydroélectrique de l histoire du Québec. De même que plusieurs chômeurs ont trouvé un travail. La prise en charge par le gouvernement de ce volet, permet l exportation de l énergie vers d autres endroits. Mais, crée également des conflits avec les autochtones. Heureusement, ils ont été réglés. L électricité est toujours prise en charge par le gouvernement. On retrouve toujours Hydro- Québec. C est elle qui nous fournit l électricité nécessaire jusqu à date. En plus, nous payons tous le même prix. De même que les centrales hydroélectriques qui ont été construites par le Parti libéral et le Parti québécois existent toujours. La révolution tranquille Page 2

6 Un réseau de transport amélioré Le changement: Après l enrichissement économique de la société québécoise qui suivit la deuxième guerre mondiale, de plus en plus de citoyens purent se procurer des automobiles, notamment de marques américaines. Cependant, le réseau automobile québécois était restreint et en mauvais état. Tandis qu'en 1980, le transport est beaucoup plus facilité. Les causes de ce changement majeur sont:.l'augmentation du nombre d'automobiles au Québec..L'investissement d'une somme d'argent monstre dans le développement du réseau routier..la mise en place du métro à Montréal. Le résultat de tout ce changement n'est autre que le réseau de transport s'est grandement amélioré au Québec. Dans ce volet de la société, on peut encore remarquer que le réseau routier est complexe et assez moderne. De plus, on retrouve encore un grand réseau de métro à Montréal La révolution tranquille Page 3

7 De l église à l état Le changement : Vers 1905, l'église catholique occupait un rôle très important dans la société. Le personnel religieux avait comme mission :.De guérir les malades dans les hôpitaux..d'enseigner..de diriger la société, comme le fait la politique aujourd'hui. Vers 1980, c'est tout le contraire. À cette époque, le travail de l'église n'était que s'occuper d'elle-même, c'est-à-dire de ce qui se déroule à l'intérieur du bâtiment. Mais que c'est-il donc passé? Ce qui s'est passé, c'est qu'en 1962, les politiciens et l'église commencèrent à se poser des questions sur le rôle de cette dernière dans la société avec la venue du monde moderne. Or, l'église organisa le concile Vatican 2 pour remédier à la situation. La conclusion de ce changement, c'est que l'église a perdu presque tous ses pouvoirs. La conséquence de ce changement est qu'avec la prise en charge de l'éducation, de la santé et des services sociaux par l'état entraine une perte de pouvoir considérable pour l'église. Ainsi, de moins en moins de personnes s'y rendent, ce qui fit subir à cette dernière de graves difficultés financières. De plus après cet évènement marquant, la population devint beaucoup mieux instruite et en santé. On voit encore aujourd'hui que pratiquement tous les domaines sont pris en charge par la politique, mais pas par l'église. De plus, la population est encore aujourd'hui en santé et bien instruite. Aussi, on peut encore voir que certaines églises se font démolir et vendues et que le personnel religieux se fait très rare. La révolution tranquille Page 4

8 L éducation accessible à tous Le changement : Avant la révolution tranquille, la plupart des gens se limitaient à l école primaire. En plus, les écoles secondaires étaient peu développées. En fait, on devait payer des frais de scolarité puisque le domaine de l éducation était pris en charge par des communautés religieuses. Mais, le gouvernement a mis en place un système d éducation public vers les années Avec le temps, le gouvernement commence à comprendre la nécessité d avoir des personnes instruites en plus du rapport Parent. L âge de scolarisation obligatoire a été prolongé. Il y a eu également la création du ministère de l Éducation. En plus, d avoir un accès gratuit aux écoles publiques. Et finalement, il y a eu la construction de plusieurs écoles primaires, secondaires Jusqu aujourd hui, l accès aux écoles publiques est gratuit. L Université du Québec fondé en 1968 existe toujours. De même que le ministère de l éducation (MELS).Les classes dans les écoles sont mixtes. Pour conclure, nous pouvons dire que les femmes peuvent travailler dans plusieurs métiers même ceux qu on réservait aux hommes. La révolution tranquille Page 5

9 La gratuité dans la santé et dans les services sociaux Le changement: Les hôpitaux étaient privés avant la révolution tranquille. Donc, les soins n étaient pas offerts gratuitement. Ce qui privait les malades de se rendre fréquemment chez les médecins. C est les communautés religieuses qui aidaient les gens dont le besoin. Mais, une fois que le gouvernement a commencé à gérer ce domaine, les soins sont devenus gratuits et il y a eu des régimes de rentes pour les vieilles personnes. Le gouvernement voulait que sa population reçoive des soins gratuits et qu elle puisse être aidé si elle en a besoin (Si une personne est vieille ou ne travaille plus, elle peut tout de même subvenir à ses besoins physiologiques).de même que l amélioration des conditions de vie et l espérance de vie des habitants a mené à ce changement. En fait, le gouvernement a augmenté les impôts payés par les citoyens, car offrir à ses citoyens des services de santé et des services sociaux en permanence a besoin de beaucoup de financement. La plupart des services de santé et des services sociaux sont gratuits. Grâce à cela, il y a eu la création de l assurance-hospitalisation, l assurance maladie, le régime des rentes du Québec et des CLSC établis un peu partout au Québec. Nous avons tous une carte d assurance-maladie. Ainsi que, l accès aux soins gratuitement. De même que toutes les personnes âgées de 65 et plus reçoivent une pension mensuelle. Tous les Québécois paient les impôts, mais dépendamment de leur salaire. La révolution tranquille Page 6

10 Vers l égalité des hommes et des femmes Le changement : Avant les années 1960, les femmes n avaient pas les mêmes droits que les hommes. En fait, elles étaient considérées comme des adultes irresponsables. De même que la majorité d entre elle ne dépassait pas le niveau primaire par rapport aux études. Mais, grâce à des lois adoptées, elles ont pu remédier à ce problème. La famille canadienne compte en moyenne deux enfants dans les années La mise en place de la loi 16 proposé par Marie-Claire Kirkland-Casgrain et également celle sur le divorce. En plus, de l adoption de la Charte des droits et libertés de la personne par le gouvernement libéral. En fait, la diminution du nombre d enfants par famille est du aux choix des femmes (soit pour travailler, soit pour des raisons de santé ou pour se reposer). Les Canadiennes peuvent voter. Elles ont le droit de gérer. Les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Elles peuvent également occuper divers métiers sans qu il y ait de l inégalité salariale. Et enfin, il y a eu une diminution du nombre d enfants par famille. On peut retrouver les femmes dans divers métiers. Les femmes ont encore les mêmes droits que les hommes. La Charte des droits et libertés est adoptée jusqu à date, ainsi que la loi 16. La révolution tranquille Page 7

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale CADRE FINANCIER D OPTION NATIONALE POUR L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC Autorisé et payé par Sylvain Gauthier, agent officiel du parti Document préparé par l équipe économique d Option nationale Vers un Québec

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Page1 Volume 4, numéro 1 Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Extraits de «Endettement étudiant : État des lieux, déterminants et impacts», Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

Les finances et la planification financière judicieuse

Les finances et la planification financière judicieuse Bulletin spécial Juin 2014 Les finances et la planification financière judicieuse Un sujet qui nous touche Les finances et leur gestion sont un élément essentiel de la vie économique de tout le monde,

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

CIRCULATION DE L ARGENT

CIRCULATION DE L ARGENT PARS DE LA VIE RURALE EN 1900 À TRAVERS LA VIE. VISITE LE DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE DU CANADA. RECHERCHE LA FICHE ET RÉPONDS AUX QUESTIONS. 1. Quel âge avait Alphonse Desjardins en 1900? 2. Que veut dire

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010 Composante du produit n o 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Travail rémunéré par Vincent Ferrao Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE LA COMPARAISON DES BILANS ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC ET DU RESTE DU CANADA Le est la deuxième province consommatrice d énergie après l et devant l. En

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas :

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas : ANNEXE IV Régime de retraite Trois régimes peuvent s appliquer aux enseignantes et enseignants. Le RREGOP (Régime de retraite des employés du gouvernement et organismes publics) En vigueur depuis le 1

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC 43 Objectif : Public : Déroulement : Ce quiz a pour objectif de faire découvrir quelques événements qui ont joué un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Colloque sur la retraite et les placements Henri-Paul Rousseau Trois enjeux à distinguer La pauvreté chez les personnes âgées Des revenus

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Projet de réaménagement

Projet de réaménagement Projet de réaménagement De Place L Acadie et de Place Henri-Bourassa Mémoire de Jocelyne Cyr commissaire scolaire Circonscription de Cartierville Commission scolaire de Montréal Déposé le 18 février 2009

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Discrimination salariale / Équité salariale

Discrimination salariale / Équité salariale J Discrimination salariale / Équité salariale Les employeurs n accordent pas une valeur juste au travail des femmes et aux tâches faites par d autres groupes désignés. Les syndicats peuvent changer la

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après?

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après? Unité 3 Étudier l histoire canadienne chinoise Introduction: Dans cette unité, les élèves sont amenés à mieux comprendre les expériences des Chinois qui sont venus au Canada durant les années 880 pour

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.4 : Personnes vivant avec le père ou la mère Compétence législative Paragraphes 2 (1) et (2), articles 11 et 41, et paragraphes 44 (2) et (4) du Règlement 134/98

Plus en détail

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 Sénégal BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 La liberté religieuse est inscrite dans la Constitution, et les autres

Plus en détail

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci A propos de l Unapei L Unapei a été créée en 1960. L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE École : Jean XXIII L école et son milieu Population de 1000 habitants; clientèle en 2012 2013 de 92 élèves; un indice de défavorisation de 9; un projet école aux couleurs

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com

infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com emilie infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com Be WARRIOR Sans Aluminium / Aluminium Free Be Exclusive Sans Aluminium / Aluminium Free www.becosmetiques.com Jonathan Noreau Président-Directeur

Plus en détail

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE CSSS 034M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous «L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX SUR L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Le coton a donc fait un long voyage avant de devenir un tee-shirt et d'être vendu dans le magasin où Zoé l'a acheté avec son papa...

Le coton a donc fait un long voyage avant de devenir un tee-shirt et d'être vendu dans le magasin où Zoé l'a acheté avec son papa... Zoé au pays du coton Zoé s'habille pour aller à l'école. Sous sa veste, elle porte un teeshirt violet de sa marque préférée. Ce tee-shirt est en coton. Il lui raconte son histoire... Le coton est issu

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS.

LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS. L école est importante pour tous. Elle est obligatoire, en France et au Québec, de six à seize ans. C est là, l un des points communs des systèmes scolaires de ces deux pays qui sont, dans l ensemble,

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre des célébrations de son 35 e anniversaire. Le 12 novembre 2010, à Montréal

Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre des célébrations de son 35 e anniversaire. Le 12 novembre 2010, à Montréal Quels filets de sécurité pour sortir de la précarité? Journée de réflexion sur l égalité de traitement pour les travailleuses et travailleurs atypiques Organisée par Au bas de l échelle, dans le cadre

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES Table des matières. les frais d études EN 2030, UNE RÉALITÉ FRAPPANTE 2 2. Des subventions attrayantes canadienne pour l épargne-études (SCEE) 4 Bon d études canadien

Plus en détail

Résolution du PLQ : Commentaires :

Résolution du PLQ : Commentaires : Résolution du PLQ : Lors du 30 e Congrès des membres du Parti libéral du Québec, une résolution a été adoptée à l effet de «Développer un programme national interministériel afin de favoriser et soutenir

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

LA FAILLITE. revenuquebec.ca

LA FAILLITE. revenuquebec.ca LA FAILLITE revenuquebec.ca La faillite entraîne un processus à la suite duquel une personne est libérée du paiement de la plupart de ses dettes en vertu de la Loi sur la faillite et l insolvabilité. Cependant,

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

CONSTATATIONS DÉTAILLÉES GOSSELIN

CONSTATATIONS DÉTAILLÉES GOSSELIN 9 Partie neuf CONSTATATIONS DÉTAILLÉES GOSSELIN 9.1 Description de l'entreprise Gosselin Communications Stratégiques Inc. («Gosselin Communications») a été constituée en société par Gilles-André Gosselin

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

CHÔMAGE ET STRATÉGIES DES FAMILLES : LES EFFETS MITIGÉS DU PASSAGE DE L ASSURANCE-CHÔMAGE À L ASSURANCE-EMPLOI

CHÔMAGE ET STRATÉGIES DES FAMILLES : LES EFFETS MITIGÉS DU PASSAGE DE L ASSURANCE-CHÔMAGE À L ASSURANCE-EMPLOI CHÔMAGE ET STRATÉGIES DES FAMILLES : LES EFFETS MITIGÉS DU PASSAGE DE L ASSURANCE-CHÔMAGE À L ASSURANCE-EMPLOI Édith Martel Université de Montréal Benoît Laplante Institut National de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Droits de scolarité : contexte et argumentaire

Droits de scolarité : contexte et argumentaire Droits de scolarité : contexte et argumentaire Plan de la présentation Contexte actuel Les prochaines hausses Argumentaire du gouvernement Contre-argumentaire Conclusion et discussion Contexte actuel Augmentation

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Vous pouvez choisir 4 à 5 questions, selon votre inspiration.

Vous pouvez choisir 4 à 5 questions, selon votre inspiration. QUIZ MYTHES ET RÉALITÉ SUR L ÉCONOMIE SOCIALE 49 Objectif : Public : Déroulement : Ce quiz permet de vérifier la compréhension de certains concepts liés à l économie sociale. Il vise aussi à aborder certains

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage?

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE Pour diffusion immédiate UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? Montréal, le 14 décembre 1999

Plus en détail

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle Journée nationale d information sur les SARCA 28 novembre 2013 Présentation 1. Raisons qui peuvent

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions Le financement Les Premières Nations ne disposent pas de ressources financières autonomes qu elles pourraient utiliser selon leurs spécificités, leurs priorités et leurs besoins réels. Sources de financement

Plus en détail

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles Plan Planifier sa retraite deux méthodes le rôle des systèmes de retraite l'impact de la fiscalité Faut-il investir dans des études supérieures? Faut-il

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE

NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE NATHALIE BACHAND, A.S.A., Pl. Fin. BACHAND LAFLEUR, GROUPE CONSEIL INC. YVES L. GIROUX, FLMI, Pl. Fin. BMO ASSURANCE VIE Quelques statistiques 2 2 Rapport sur la situation financière de l ensemble des

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file?

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? Jeremy Leonard Directeur de recherche Institut de recherche en politiques publiques 35 e congrès de l ASDEQ Le 13 mai 2010 Le plan

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales Le jeu des Zoolalas ou des inégalités mondiales et nationales Objectif : L objectif de cette animation est de faire comprendre aux participants les inégalités qui existent entre les différents habitants

Plus en détail

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Ph.D. N 2 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Montréal, 1er mai 2008 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Page 2 Table des matières LA LOI ET LA PERCEPTION DES

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

ASSURANCES COLLECTIVES

ASSURANCES COLLECTIVES Communication, expertise et conseils La compréhension des enjeux! Avantages socix Services actuariels Assurances et rentes collectives Ressources humaines ASSURANCES COLLECTIVES Fédération tonome de l

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Activité offerte aux élèves du premier cycle du primaire Musée Marguerite-Bourgeoys Page 1 Table des matières Raconte-moi le musée Avant votre visite au Musée Vous

Plus en détail

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Série L ABC des prêts hypothécaires Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Faire la distinction entre

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient?

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? Financement immobilier Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? L une des décisions les plus importantes que doivent prendre les propriétaires

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail