Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA)"

Transcription

1 Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA) R. Roehrig 1,*, F. Couvreux 1, E. Poan 1, P. Peyrillé 1, J.-P. Lafore 1, O. Ndiaye 2, A. Diongue-Niang 2, F. Favot 1, J.-L. Boichard 3, L. Fleury 3 1 CNRM-GAME, Météo-France/CNRS, Toulouse, France. 2 ANACIM, Dakar, Sénégal. 3 OMP, Toulouse, France *

2 Introduction et Motivation Beaucoup de progrès pendant les 1-15 dernières années dans la documentation et la compréhension de la variabilité intrasaisonnière (ISV) en Afrique 3 échelles principales: 25-9 jours: Lien avec la MJO (e.g. Matthews 2, Janicot et al. 29) 1-25 jours: Mode Guinéen ou Quasi-Biweekly Zonal Dipole (QBZD, Mounier et al. 28), Mode Sahélien et ondes de Rossby équatoriales (Janicot et al. 21), Variabilité de la dépression thermique saharienne en lien avec les moyennes latitudes (Chauvin et al. 21, Roehrig et al. 211) 3-1 jours: Ondes d Est Africaines (e.g. Kiladis et al. 26), Variabilité synoptique de l eau précipitable (Couvreux et al. 21, Poan et al. 213), Ondes de Kelvin (Mounier et al. 27).

3 Introduction et Motivation Beaucoup de progrès pendant les 1-15 dernières années dans la documentation et la compréhension de la variabilité intrasaisonnière (ISV) en Afrique 1-25 jours: mode Sahélien 3 échelles principales: 25-9 jours: Lien avec la MJO (e.g. Matthews 2, Janicot et al. 29) 1-25 jours: Mode Guinéen ou Quasi-Biweekly Zonal Dipole (QBZD, Mounier et al. 28), Mode Sahélien et ondes de Rossby équatoriales (Janicot et al. 21), Variabilité de la dépression thermique saharienne en lien avec les moyennes latitudes (Chauvin et al. 21, Roehrig et al. 211) 3-1 jours: Ondes d Est Africaines (e.g. Kiladis et al. 26), Variabilité synoptique de l eau précipitable (Couvreux et al. 21, Poan et al. 213), Ondes de Kelvin (Mounier et al. 27). OLR

4 Introduction et Motivation Beaucoup de progrès pendant les 1-15 dernières années dans la documentation et la compréhension de la variabilité intrasaisonnière (ISV) en Afrique 1-25 jours: mode Sahélien 3 échelles principales: Objectifs: 25-9 jours: Lien avec la MJO (e.g. Matthews 2, Janicot et al. 29) 1-25 jours: Mode Guinéen ou Quasi-Biweekly Zonal Dipole (QBZD, Mounier et al. 28), Mode Sahélien et ondes de Rossby équatoriales (Janicot et al. 21), Variabilité de la dépression thermique saharienne en lien avec les moyennes latitudes (Chauvin et al. 21, Roehrig et al. 211) Ø Confronter la climatologie au monde réel; Ø Analyser notre capacité à prévoir l ISV de la mousson, en lien avec la connaissance accumulée Ø Initier le transfert entre recherche et services météorologiques Approche: Ø Attaquer ces trois objectifs à l aide d un exercice en temps réel 3-1 jours: Ondes d Est Africaines (e.g. Kiladis et al. 26), Variabilité synoptique de l eau précipitable (Couvreux et al. 21, Poan et al. 213), Ondes de Kelvin (Mounier et al. 27). OLR

5 Outline 1. Introduction 2. Le projet MISVA Données et méthodologies Produits disponibles 3. Perspectives sur les saisons 211/212. Conclusions

6 2. MISVA MISVA: Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa Collaboration entre CNRM-GAME et ANACIM (Sénégal) avec l objectif d impliquer des prévisionnistes Un site Web alimenté tous les jours, simple mais pouvant évoluer facilement et rapidement, selon les besoins rencontrés et les idées Utilisation d autres sites Web mettant à disposition des informations complémentaires (Contexte plus grande échelle) e.g. MJO: site de M. Wheeler + NCEP Des briefings et rapports réguliers (~1 à 2/semaine) entre Toulouse et Dakar. Aujourd hui, un recul sur 211 et 212 h#p://isv.sedoo.fr

7 2.a Données and méthodologies Données: Analyses (6h) et prévisions (+1j) d ECMWF Données satellites de l OLR, avec un décalage de 2 jours (NOAA) Précipitations TRMM, toutes les 3h, avec un décalage de ~6h Observations in situ : Pluviomètres du Sénégal, quelques radiosondages Méthodologies: Calcul d anomalies intrasaisonnières, en utilisant un cycle saisonnier moyen basé sur ERA-Interim/OLR (NOAA)/TRMM-3B2 Filtrage en utilisant les prévisions (EC) et du zeropadding (cf. Wheeler and Weickmann 21) Indices des modes d ISV calculés grâce à une projection spatiale des anomalies intrasaisonnières (filtrées ou non) sur la structure climatologique (canonique) des modes de variabilité.

8 2.a Données and méthodologies Anomalies Intrasaisonnières Données: Analyses (6h) et prévisions (+1j) d ECMWF Données satellites de l OLR, avec un décalage de 2 jours (NOAA) Précipitations TRMM, toutes les 3h, avec un décalage de ~6h Observations in situ : Pluviomètres du Sénégal, quelques radiosondages θ85 Structure canonique Méthodologies: Calcul d anomalies intrasaisonnières, en utilisant un cycle saisonnier moyen basé sur ERA-Interim/OLR (NOAA)/TRMM-3B2 Filtrage en utilisant les prévisions (EC) et du zeropadding (cf. Wheeler and Weickmann 21) Indices des modes d ISV calculés grâce à une projection spatiale des anomalies intrasaisonnières (filtrées ou non) sur la structure climatologique (canonique) des modes de variabilité. Indice Heat Low Analyses - 2j Prévisions +1j

9 2.b Produits disponibles Au début, en 211, une sélection de quelques produits (cartes, indices, hovmüller ) Mode Sahélien Mode QBZD Mode SHL Ondes de Rossby des moyennes latitudes Ventilation du Heat Low Diagnostics simples de l Onset Autour de l eau précipitable AEWs Précipitation (TRMM & Obs) En 212, quelques ajouts : Suivi des SSTs Diagnostics de la circulation dynamique de grande échelle (Potentiel de vitesse et fonction de courant)

10 3. Variabilité à 15 jours : un exemple en 211 HLE 7 June 211 K m s - 1

11 3. Variabilité à 15 jours : un exemple en 211 HLE 7 June 211 fdb HLE Canonique K m s - 1 Roehrig et al. (211)

12 3. Variabilité à 15 jours : un exemple en 211 HLE 7 June 211 fdb HLE Canonique K m s - 1 HLW 16 June 211 Roehrig et al. (211) HLW Canonique K m s - 1 Couleurs : anomalies de θ 85 Ø Une grande cohérence avec les évènements canoniques : ils ont du sens dans le monde réel! Contours noirs: Champ brut θ 85 Vecteurs: anomalies de vent à 85 hpa Contours verts: Champ brut de pression mer

13 3. Variabilité à 15 jours du SHL : en Indice intrasaisonnier du SHL HLW1 HLW2 HLW3 HLW HLW5 HLE1 HLE2 HLE3 HLE Ø 3 évènements HLE : 5-9 June, 18-2 July, 1- Sep + 1 er Oct Ø évènements HLW : June, 25 June-1 July, 1-1 Aug, 7-1 Sep + 16 Sep Ø La saison commence avec un évènement HLE, favorable à l onset de la mousson (Roehrig et al. 211)

14 3. Variabilité à 15 jours du SHL : comparaison 211/ Indice intrasaisonnier du SHL HLW1 HLW2 HLW3 HLW HLW5 HLE1 HLE2 HLE3 HLE 212 HLW1 HLW2 HLW3 HLW HLE1 HLE2 HLE3 HLE HLE5

15 3. Onset en 211 PrécipitaWon TRMM [1W- 1E] 7.5N Eq. Onset: 13 June PrécipitaWon TRMM [7.5N- ] [- 7.5N]

16 PrécipitaWon TRMM [1W- 1E] 3. Onset en 211 Heat Low et Onset 7.5N Eq. Evènement HLE = ventilation de nord-est réduite Le Heat Low se renforce PrécipitaWon TRMM [7.5N- ] [- 7.5N] HLE1 Onset: 13 June Favorable à la migration vers le nord de la ZCIT Roehrig et al. (211) HLW1 HLE2 à L état du SHL state donne des indications grande échelle sur l onset de la mousson ou sur les burst de mousson.

17 3. Onset en PrécipitaWon TRMM [1W- 1E] 212 PrécipitaWon TRMM [1W- 1E] 7.5N Eq. PrécipitaWon TRMM [7.5N- ] [- 7.5N] HLE1 Onset: 13 June Onset: 1 er Juillet PrécipitaWon TRMM [7.5N- ] [- 7.5N] HLE1 HLW1 HLE2 HLW1

18 3. Variabilité synoptique Variabilité synoptique de l eau précipitable (PW) 3N 25N Anomalies de PW + Vent à 925 hpa DATE = ::. 26 July 3N 1 Aug 25N DATE = ::. 2N 2N 1N 1N 5N 5N W 3W 2W 1W 1E 2E 3E E -8 DATE - = ::. 8 3N July 25N W 3W 2W 1W 3N 25N Aug - 8 DATE = ::. -2 1E 2E 3E E N 2N 1N 1N 5N 5N W 3W 2W 1W 3N 25N July 1E 2E 3E E - 8 DATE = :: W 3W 2W 1W -1-8 kg m E 2E 3E E m s - 1 2N 1N 5N W 3W 2W 1W E 2E 3E E

19 3. Variabilité synoptique Variabilité synoptique de l eau précipitable (PW) Evènement synopwque humide canonique (Poan et al. 212) Anomalies de PW + Vent à 925 hpa 11 ::. DATE - = July 1 Aug DATE = ::. 3N 25N 3N 25N 2N 2N 1N 1N 5N 5N W 3W 2W 25N -1 1E 2E 3E E W July N 25N 2N 1N 1N 5N 5N 3W 2W 3N 25N -1 1W 1E 2E DATE = :: July E E -1-6 W 3W -1 kg m E 2E 1W E E t 2W W - DATE = ::. 3 Aug 8 6 2W -8 2N W 3W - ::. 8 DATE = N 1W t- 3d 1E -2 2E 2 3E E m s- 1 t+3d! 2N 1N 5N! W 3W 2W -8 1W - 1E 2E 3E E 8 Ø Une grande similarité avec l évènement canonique en structure et évolution : L évènement canonique fait sens kg m- 2 m s- 1

20 3. Variabilité synoptique Variabilité synoptique de l eau précipitable (PW) Ø CaractérisWques similaires au mode canonique : fréquence, propagawon Ø Des différences d échelles claires entre l Est et l Ouest du Sahel (Poan et al 212) Ø Plusieurs cas d étude en 212 uwlisés pour le projet Forecaster s Handbook (J.- P. Lafore) Anomalies de PW [12N- 2N] kg m - 2

21 3. Variabilité synoptique Variabilité synoptique de l eau précipitable (PW) Ø CaractérisWques similaires au mode canonique : fréquence, propagawon Ø Des différences d échelles claires entre l Est et l Ouest du Sahel (Poan et al 212) Ø Plusieurs cas d étude en 212 uwlisés pour le projet Forecaster s Handbook (J.- P. Lafore) Eau précipitable et pluies : sur le Sénégal Anomalies de PW [12N- 2N] PW anomalies (kg m - 2 ) Anomalies de PW Pluviomètres Precip (mm day - 1 ) June July August Sept Ø Forte corrélation (.57) entre précipitation et PW sur le Sénégal, surtout après l onset (.63). Ø Fort potentiel de la variable PW kg m - 2

22 Conclusions: Conclusions - Perspectives 1-25 jours : Surveiller la variabilité du Heat Low donne des informations à grande échelle sur le système de mousson. La relation avec l onset semble avoir du sens en 211 ; moins clair en 212. L intérêt des modes QBZD et Sahélien est pour le moment moins évident et requiert une plus grande attention. Echelles synoptiques : PW a un fort potentiel: forte prévisibilité, forte relation avec les précipitations. Variable très appréciée des prévisionnistes sénégalais Perspectives: Evaluation quantitative des : Diagnostics (e.g., effets de filtrage) Scores de prévisions d ECMWF sur les différentes échelles (PW, Heat Low ) Assurer une continuité, notamment avec l ANACIM Elargissement de la visibilité du site? Vers d autres pays? Projet du Forecaster s Handbook (J.-P. Lafore) Ce type d exercice soulève aussi un grand nombre de questions scientifiques qu il devient nécessaire d aborder.

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B C. Rio, J.-Y. Grandpeix, F. Hourdin, F. Guichard, F. Couvreux, J.-P. Lafore, A. Fridlind, A. Mrowiec, S. Bony, N. Rochetin,

Plus en détail

Variabilité tropicale et paramétrisa0ons

Variabilité tropicale et paramétrisa0ons Variabilité tropicale et paramétrisa0ons R. Roehrig et J.- P. Chaboureau Réunion DEPHY2, 9 septembre 2014, Banyuls- sur- mer Quelques rappels sur la philosophie DEPHY2 Connaissance des processus (LES,

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012 T1.3 (Tropics) Diurnal cycle of cloud cover in the tropical regions: combined use of geostationary satellite, A-Train measurements and lidar/radar ground station measurements. Coordination : G. Sèze (LMD)

Plus en détail

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Guillem Candille, janvier 2006 Système de Prévision d Ensemble (EPS) (ECMWF Newsletter 90, 2001) Plan 1 Critères de validation probabiliste

Plus en détail

"Prévisibilité du Climat Tropical"

Prévisibilité du Climat Tropical Compte rendu de la conférence: "Prévisibilité du Climat Tropical" Introduction A l'occasion de la prospective de la Commission Spécialisée Océan Atmosphère (CSOA) de l'insu, nous avons organisé une conférence

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales

Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales Programme Présentation générale : bilan et poursuite de chaque tâche Pôle Les nuages en Arctique G. Mioche

Plus en détail

Projet évaluation : précipitation et

Projet évaluation : précipitation et Projet évaluation : précipitation et nuages du Global-Meso Groupe Global-Meso Meso: Stéphane Bélair,, Michel Roch,, Anne- Marie Leduc, Paul Vaillancourt Objectifs du projet d évaluation Développer des

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France

TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France Transport Troposphere-Stratosphere 0-14 km Convection. Rapide (heures) jusqu

Plus en détail

La gestion opérationnelle de la météosensibilité. La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société

La gestion opérationnelle de la météosensibilité. La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société La gestion opérationnelle de la météosensibilité La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société La société METNEXT METNEXT en bref Notre métier : L assistance aux entreprises

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

LES CHANGEMENTS FUTURS DE LA MOUSSON AFRICAINE

LES CHANGEMENTS FUTURS DE LA MOUSSON AFRICAINE LES CHANGEMENTS FUTURS DE LA MOUSSON AFRICAINE MONERIE P.-A. 1,2, FONTAINE B. 1,3, ROUCOU P. 1,4 1 Centre de Recherches de Climatologie (CRC), Biogéosciences, 6 Boulevard Gabriel, 21000 Dijon 2 paul-arthur.monerie@u-bourgogne.fr

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

Royaume du Maroc Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement, Chargé de l Eau et de l Environnement Direction de la Météorologie Nationale Variabilité

Plus en détail

IMPACT DES SYSTEMES NUAGEUX DANS L HUMIDIFICATION DE LA TROPOSHERE LIBRE TROPICALE

IMPACT DES SYSTEMES NUAGEUX DANS L HUMIDIFICATION DE LA TROPOSHERE LIBRE TROPICALE Lemaître Cyndie Master 2 ème année ICE Année 2006-2007 UVSQ IMPACT DES SYSTEMES NUAGEUX DANS L HUMIDIFICATION DE LA TROPOSHERE LIBRE TROPICALE Remerciements Je remercie tout d abord Hervé de Feraudy et

Plus en détail

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques MODULE 2.7A NÉPHANALYSE Introduction et techniques 1 INTRODUCTION Une néphanalyse est l une des analyses les plus détaillées que fait régulièrement un météorologiste opérationnel. Elle consiste en une

Plus en détail

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Motivations : Augmenter la confiance dans les prévision du changement climatique. 1. nécessite d'utiliser les modèles le plus "physiques"

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL Project type: Secondary project type: Geographical coverage: Executing

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Le projet DRIAS : premières études et documents

Le projet DRIAS : premières études et documents Le projet DRIAS : premières études et documents Julien Lémond CNRM / GAME, Météo-France, CNRS Direction de la Climatologie Réunion Comité Utilisateurs, le 29 juin 2010 Plan de la présentation 1 ) Les services

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland)

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Z(km)= 112 96 80 64 48 32 16 0 VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Thermosphère Mésosphère Stratosphère Troposphère Dans

Plus en détail

M. F. PITA Departamento de Geografía Física. Universidad de Sevilla. C/ María de Padilla s.n. 41.002-SEVILLA (Espagne). mfpita@cica.

M. F. PITA Departamento de Geografía Física. Universidad de Sevilla. C/ María de Padilla s.n. 41.002-SEVILLA (Espagne). mfpita@cica. Un nouvel indice de sécheresse pour les domaines méditerranéens. Application au bassin du Guadalquivir (sudo-uest de l Espagne). En: Un nouvel indice de sécheresse pour les domaines méditerranéens. Application

Plus en détail

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax Du Thermostat à l ordinateur climatique Vincent Aubret Hortimax 1 Introduction 2 Régulateurs de type thermostat Applications : Idéal pour la régulation simplifiée de type Tunnels, Hall Alarme haute et

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

IV.1 Descente d échelle dynamique... 11 IV.2 Descente d échelle statistique... 14

IV.1 Descente d échelle dynamique... 11 IV.2 Descente d échelle statistique... 14 Table des matières Rapport de l étude «Evaluation des changements climatiques futurs au niveau des zones oasiennes marocaines»... 1 élaborée pour le projet... 1 «Adaptation aux changements climatiques

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

Les stations météo Vantage Pro2.

Les stations météo Vantage Pro2. Les stations météo Vantage Pro2. La précision et la grande variété des mesures à un prix abordable par tous. Nos stations météo Vantage Pro sont de très bonne qualité, polyvalentes et évolutives. Elles

Plus en détail

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Développement et Evaluation des PHYsiques des modèles atmosphériques BILAN 45 participants 25 CNRM, 12 LMD, 4 LGGE, 2LA, 1 LSCE, 1 GET 8-9-10 septembre 2014 Observatoire

Plus en détail

CENTRE REGIONAL AGRHYMET

CENTRE REGIONAL AGRHYMET CENTRE REGIONAL AGRHYMET Etude de Faisabilité du Programme Régional d'augmentation des Précipitations par Ensemencement des Nuages au Sahel - APENS Avril 2006 Table des matières AVANT PROPOS 4 Introduction

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité www.clipindustrie.com La GPAO, véritable outil de production La GPAO est un ensemble d outils de gestion et de planification intégrant toutes les informations

Plus en détail

Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011

Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011 Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011 X COMMENTAIRE http://www.mercator-ocean.fr/eng/produits-services/bulletins/japan Produits spécifiques : pour modélisation

Plus en détail

Cartographie du risque entomologique à haute résolution spatio-temporelle à l'aide de l'imagerie satellitaire

Cartographie du risque entomologique à haute résolution spatio-temporelle à l'aide de l'imagerie satellitaire Colloque Santé-Biodiversité 27&28 octobre 2014 à VetAgro Sup Sur l initiative et avec le soutien Et des partenaires Cartographie du risque entomologique à haute résolution spatio-temporelle à l'aide de

Plus en détail

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Meriem Chakroun Marjolaine Chiriaco (1) Sophie Bastin (1) Hélène Chepfer (2) Grégory Césana (2) Pascal Yiou (3) (1): LATMOS (2):

Plus en détail

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc)

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) 87 FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) Dans le cadre de la réforme pédagogique et de l intérêt que porte le Ministère de l Éducation

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Principaux utilisateurs du Réseau

Principaux utilisateurs du Réseau Bienvenue à l innovant apptap, la première solution intégrée de l'industrie à combiner les capacités de collecte de données sur le réseau (Tap) avec le suivi du réseau et des applications. Cette nouvelle

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Notre projet en 2009 Prendre soin des orphelins, des nouveaux-nés, des femmes ayant des problèmes d allaitement, des prématurés et des enfants malnutris

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

PROJET DU GOUVERNEMENT DU SENEGAL FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROJET IGDT

PROJET DU GOUVERNEMENT DU SENEGAL FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROJET IGDT PROJET DU GOUVERNEMENT DU SENEGAL PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT (PNUD) FONDS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL (FEM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROJET IGDT I. INFORMATIONS DE BASE

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

Les Rencontres de Performances

Les Rencontres de Performances Les Rencontres de Performances Maturité des Entreprises africaines en matière de Gouvernance des Systèmes d Information GOUVERNANCE SI 06 février 2009 EDITO Doléle SYLLA Information Analyst Banque Mondiale

Plus en détail

SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build)

SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build) SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build) P. Rivière, CEP Paris, Mines ParisTech V. Partenay, P. Riederer, CSTB C. Arzano-Daurelle, C.T. Tran,

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Bamako Mali, 28 Octobre au 1 er Novembre 2015 TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Quel rôle pour la Banque de France depuis l avènement de l euro?

Quel rôle pour la Banque de France depuis l avènement de l euro? Florian Colas Conférence d économie approfondie Note sur un point technique, élaborée à partir d un entretien avec Madame Claudine Cortet, Conseiller auprès du Directeur général des Etudes et Relations

Plus en détail

WASP. Plateforme électronique sur les semences en Afrique de l Ouest West Africa Seed Information Exchange (wasix) www.wasix.net

WASP. Plateforme électronique sur les semences en Afrique de l Ouest West Africa Seed Information Exchange (wasix) www.wasix.net WASP Plateforme électronique sur les semences en Afrique de l Ouest West Africa Seed Information Exchange (wasix) www.wasix.net Objectifs de la plateforme électronique Rendre disponible l information sur

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3 Chapitre 3 : Le budget des ventes Introduction 2 Rappel des différents budgets opérationnels - budget des ventes (chapitre 3) - budget de production (chapitre 4) - budget des approvisionnements et des

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

LE BUDGET DES VENTES

LE BUDGET DES VENTES LE BUDGET DES VENTES Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o o o Elaboration du budget des ventes. Connaissances du processus "ventes". Principes, Synthèse, Application. TABLE DES MATIERES Chapitre

Plus en détail

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1 Ameth Saloum NDIAYE CEPOD, Ministère de l Economie et des Finances, Sénégal Colloque régional UEMOA-CRDI, Ouagadougou, Burkina Faso, 8-10 décembre 2009 1 Problématique et justification Objectifs du papier

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772 Nations Unies A/AC.105/772 Assemblée générale Distr.: Générale 7 décembre 2001 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport du deuxième Atelier

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

Station météo autonome avec transmission par GSM DATA

Station météo autonome avec transmission par GSM DATA Station météo autonome avec transmission par GSM DATA CIMA TECHNOLOGIE 142 Allée du Berfayet 69250 Montanay France Page 1 sur 9 Cette station météorologique est spécialement étudiée pour être installée

Plus en détail

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Jean-François DEJOUX CESBIO & Luc CHAMPOLIVIER CETIOM Télédétection en agriculture : nouveau

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment

Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment + Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment Fabian Tito Arandia Martinez Marie-Amélie Boucher Jocelyn Gaudet Maria-Helena Ramos + Context n Master degree subject:

Plus en détail

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne PROGRAMME DE RECHERCHE SUR LE SECTEUR DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE PROGRAMME DE RECHERCHE DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE / PROJET 6A PROJET 6a : CONNAISSANCES EN MATIÈRE D INNOVATION Investissement

Plus en détail

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Marathon LHS II + Marathon LHD II + Marathon LHT II Goodyear Marathon LHS II + Directeur Le Marathon LHS II + possède un mélange

Plus en détail

Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH

Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH Sébastien Riette Météo-France CNRM/GMME Réunion des utilisateurs de Méso-NH, 13 et 14 octobre 2011 Les composantes du schéma de nuage d'arome

Plus en détail

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie Des filtres interférentiels très complexes pour l'astronomie Mayence (Allemagne) & Clichy (France), 11 mars 2015 - SCHOTT se concentre actuellement

Plus en détail

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88)

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) Ce document a été réalisé en collaboration avec APAVE Alsacienne SAS 3 rue de l Euron BP 21055 Maxeville 54522 LAXOU Cedex Références

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE RT DSD 10015EZ phase1-017

Plus en détail

Mesure agnostique de la qualité des images.

Mesure agnostique de la qualité des images. Mesure agnostique de la qualité des images. Application en biométrie Christophe Charrier Université de Caen Basse-Normandie GREYC, UMR CNRS 6072 Caen, France 8 avril, 2013 C. Charrier NR-IQA 1 / 34 Sommaire

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement (CIRED) Philippe Roudier et Philippe Quirion

Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement (CIRED) Philippe Roudier et Philippe Quirion Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement (CIRED) Philippe Roudier et Philippe Quirion Bilan des changements climatiques passés et futurs au Mali : rapport pour Action Contre

Plus en détail

ANALYSE DE LA DISTRIBUTION SPATIALE DU RÉSEAU DE SURVEILLANCE DE LA DÉFENSE CIVILE DE LA RÉGION DE MOLISE

ANALYSE DE LA DISTRIBUTION SPATIALE DU RÉSEAU DE SURVEILLANCE DE LA DÉFENSE CIVILE DE LA RÉGION DE MOLISE ANALYSE DE LA DISTRIBUTION SPATIALE DU RÉSEAU DE SURVEILLANCE DE LA DÉFENSE CIVILE DE LA RÉGION DE MOLISE CARDILLO A. (1), SCARLATELLI S. (1) (1) Agenzia Regionale di Protezione Civile Campobasso, Italia

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Nouveaux développements physique / évaluation

Nouveaux développements physique / évaluation Programme 9:30-10:30 10:30-11:30 Bilan année 2012 Nouveaux développements physique / évaluation Pause café 12:00-13:00 Application aux climats régionaux Repas 14:15 15:15 15:15-16:15 Couplages à la surface

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement

PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement olympiques et paralympiques Développé par Rowing Canada

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Global Monitoring Emergency Services

Global Monitoring Emergency Services Global Monitoring Emergency Services Christelle BOSC Olivier POCHARD 22/05/2012 Pôle Applications Satellitaires et Télécommunicaton CETE Sud-Ou LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security

Plus en détail

Ecole d économie de Toulouse - TSE. Interactions entreprises et débouchés professionnels

Ecole d économie de Toulouse - TSE. Interactions entreprises et débouchés professionnels Ecole d économie de Toulouse - TSE Interactions entreprises et débouchés professionnels En sortant de l Ecole d économie de Toulouse TSE, de nombreuses possibilités de carrière vous seront offertes. Comme

Plus en détail

MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013

MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013 MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE Dary Croft 9 mai 2013 Plan Épidémiologie en chir. non-cardiaque Aspects techniques de l ECG Rappel critères ECG de l'ischémie Principe de monitoring per-op

Plus en détail

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces ATELIER INFRAREGIONAL POUR LA REGION DE L AFRIQUE DE L OUEST SUBSAHARIENNE SUR L ÉVALUATION ET LES MESURES INCITATIVES Ouagadougou, Burkina Faso, 14 17 Mai 2013 COMPTABILITÉ DE L ENVIRONNEMENT ET DES ÉCOSYSTÈMES

Plus en détail

Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management

Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management Satellite Earth Observation & Disaster Risks Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management Hicham EZZINE, Regional Centre for Disaster Risk Reduction Data Info. INRODUCTION INRODUCTION

Plus en détail

Les technologies IT au service de la. Application àl ORBE. Présentation: Dr Philippe Heller

Les technologies IT au service de la. Application àl ORBE. Présentation: Dr Philippe Heller Les technologies IT au service de la prévision de débitd Application àl ORBE Présentation: Dr Philippe Heller ARPEA AG 2014 1 EIA FR -- e-dric.ch -- EPFL Trépied EPFL Apprendre et innover e-drich Mettre

Plus en détail

Mobile Paiement: perspectives et axes de développement

Mobile Paiement: perspectives et axes de développement 1 Mobile Paiement: perspectives et axes de développement Intervenants : Laurent Marie KIBA Directeur Mobile Payments Orange - Sonatel Bertrand MARTIN Directeur Marketing Orange Money Groupe France Télécom

Plus en détail

Forum 2014 de Making Finance Work For Africa (MFW4A)

Forum 2014 de Making Finance Work For Africa (MFW4A) Forum 2014 de Making Finance Work For Africa (MFW4A) M. Soyibou NDAO King Fahd Palace, Dakar - Juin 2014 PLAN DE LA PRESENTATION 01 L entité Bref aperçu sur l ADEPME 02 Le contexte : problématique du Rinancement

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation Quels rôles jouent les surfaces continentales dans le système climatique? Nathalie de Noblet-Ducoudré nathalie.de-noblet@lsce.ipsl.fr

Plus en détail

The Path to Optimized Security Management - is your Security connected?.

The Path to Optimized Security Management - is your Security connected?. The Path to Optimized Security Management - is your Security connected?. David GROUT, PreSales Manager FRANCE CISSP, Comptia S+, Lead Audito ISO21001:2005 Agenda Etat des lieux des risques aujourd hui

Plus en détail

Gestion obligataire passive

Gestion obligataire passive Finance 1 Université d Evry Séance 7 Gestion obligataire passive Philippe Priaulet L efficience des marchés Stratégies passives Qu est-ce qu un bon benchmark? Réplication simple Réplication par échantillonnage

Plus en détail

TXT E-SOLUTIONS LOGICIELS DE PRÉVISION. Module de prévision de CDMi. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION

TXT E-SOLUTIONS LOGICIELS DE PRÉVISION. Module de prévision de CDMi. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION Septembre 2012 Pour vos appels d offre LGICIELS DE PRÉVISIN 3 e ÉDITIN TXT E-SLUTINS Module de prévision de CDMi SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de l'éditeur TXT

Plus en détail

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français SOMMAIRE 1. INTRODUCTION................................................................... 4 2. FONCTIONNALITÉS................................................................

Plus en détail