Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»"

Transcription

1 Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la filière REP* meubles) à Houdemont le 28 février 2012 Décret n du 6 janvier 2012 relatif à la gestion des déchets d'éléments d'ameublement (DEA). Arrêté du 15 juin 2012 relatif à la procédure d'agrément et portant cahier des charges des éco-organismes de la filière des déchets d'éléments d'ameublement conformément à l'article R du code de l'environnement. * REP : Responsabilité élargie du producteur Depuis le décret du 6 janvier 2012, les fabricants et metteurs sur le marché de meubles à destination des ménages et des professionnels doivent contribuer d une manière technique ou financière à la collecte séparée et à la valorisation des déchets issus de ces meubles. Deux éco-organismes ont été agréés : Ecomobilier pour les meubles à destination des ménages, et Valdélia pour les meubles à destination des professionnels. Cette note synthétise les étapes à réaliser par ces entreprises pour la filière Valdélia, ainsi que les droits des entreprises à compter du 1 er mars pour faire éliminer leurs déchets de meubles professionnels gratuitement. * : REP : responsabilité élargie du producteur

2 professionnels Les bases de la filière REP La filière REP ameublement concerne toutes les entreprises fabriquant ou mettant sur le marché des éléments d ameublement, matelas compris. La mise en place des filières REP est destinée à prendre en charge la collecte et la valorisation des déchets d éléments d ameublements (DEA). Pour connaître les bases de cette filière (qui est concerné, quelles sont les obligations légales ), reportez-vous à la fiche veille «Responsabilité élargie du producteur : ameublement». Agrément des éco-organismes La filière REP DEA est actuellement gérée par deux éco-organismes agréés par l Etat : Ecomobilier pour les DEA des meubles destinés aux ménages et Valdélia pour les DEA des meubles destinés aux professionnels. Rappel : une entreprise a le choix entre adhérer à l éco-organisme correspondant à son activité ou mettre en place elle-même un système de collecte et valorisation des DEA issus de ses meubles, approuvé par le Ministère de l Environnement. A noter : actuellement le cahier des charges concernant ce système individuel n existe pas. Mise en place de la filière Valdélia La filière Valdélia concerne les entreprises fabriquant des éléments d ameublement destinés aux professionnels, et qui ne souhaitent pas mettre en place elles-mêmes une collecte et une valorisation des déchets issus des meubles qu elles ont mis sur le marché, le tout à leurs propre frais. LOBAL DE LA FILIERE FONCTIONNEMENT GLOBAL DE LA FILIERE Le fabricant d éléments d ameublement doit appliquer et afficher l éco-contribution (soit un léger surcoût) décidée par l éco-organisme. Cette éco-contribution est payée par le consommateur final, et retournée au fabricant. Le fabricant paie la somme des écocontributions à l éco-organisme en fonction des quantités de meubles mis sur le marché. L éco-organisme se charge de mettre en place et de financer la collecte et la valorisation des DEA. A noter que le fabricant ou distributeur de meubles peut se porter volontaire pour être site d accueil des DEA («centre de massification volontaire» ou CMV), et par exemple accueillir une benne ou un container de l éco-organisme. Dans ce cas tous les frais de gestion sont à la charge de l éco-organisme, et non de l entreprise qui est CMV.

3 professionnels CALENDRIER DE MISE EN PLACE Dés que possible : Adhésion à Valdélia Les entreprises concernées doivent faire la démarche d adhésion sur Internet directement sur le site en se munissant d un extrait D1 ou KBIS de moins de 3 mois. Elles peuvent également choisir de devenir collecteur de DEA pour Valdélia ; l entreprise met simplement un site d accueil des DEA à disposition de Valdélia. Source : Eco mobilier Dés que possible : Détermination des catégories pour chaque meuble (voir plus bas concernant les catégories Valdélia) 1 er mai : Affichage et facturation de l éco-contribution aux clients suivant les barèmes (voir plus bas concernant l affichage) 1 er juillet : Déclaration à Valdélia des volumes mis sur le marché depuis le début d année via leur site Internet. Les informations suivantes seront nécessaires :

4 professionnels Par la suite : Déclaration des volumes tous les trimestres : le 10 du premier mois du nouveau trimestre, déclaration des tonnages mis sur le marché à T-1 ; paiement de l écocontribution en fin du même mois. COMMENT DETERMINER LES CODES POUR CHAQUE ELEMENT D AMEUBLEMENT? Valdélia a déterminé des catégories pour chaque type d élément d ameublement. Les catégories sont les suivantes. PRODUITS EXCLUS DE CETTE FILIERE Certains types de meubles sont exclus de cette filière, à savoir : Les éléments d agencement spécifiques et fixes qui sont à la fois : o Conçus sur mesure o Assemblés et installés par un agenceur professionnel o Destinés à être utilisés de façon permanente comme partie intégrante de l immeuble ou de la structure, à un emplacement dédié o Ne peuvent être remplacés que par un élément similaire spécifique Les éléments de mobilier urbain BAREME DE L ECO- CONTRIBUTION Les barèmes de l éco-contribution de cette filière sont variables selon la fonction du meuble (assise, rangement, plan de pose ou de travail, autres), du matériau dominant (métal, bois, plastique, autres) et du poids ; ce barème se calcul donc par kg de meuble.

5 professionnels Par exemple, une chaise de 18kg faite majoritairement en plastique aura une écocontribution de HT. Ce barème évoluera chaque année afin de privilégier les meubles facilement recyclables ou éco-conçus. Les nouvelles éco-contributions seront annoncées en octobre de chaque année. CALCUL DE L ECO-CONTRIBUTION L éco-contribution se calcule en fonction de la date de la facture, et à 2 chiffres après la virgule ; elle s arrondit au chiffre supérieur ou inférieur selon les usages en vigueur. En cas de remise sur le prix, l éco-contribution n est pas modifiée. Elle doit être répercutée à l identique jusqu au client final. CONDITIONS D AFFICHAGE L éco-contribution, qui sert à financer la filière déchets d ameublement, doit être affichée de façon spécifique.

6 professionnels Affichage en magasin et sur les sites Internet de vente L affichage doit comporter les éléments suivants, et doit bien dissocier l éco-participation du prix du meuble. Poids du meuble Matériau majoritaire Prix hors éco- contribution Montant de l éco- contribution Prix comprenant l éco- contribution Affichage lors de la facturation Les 3 composantes (prix hors éco-contribution, éco- contribution seule, prix avec écocontribution) doivent être affichées à chaque ligne de facturation, pour chaque élément d ameublement. Si possible, les 2 autres composantes (poids, matériau majoritaire) seront affichées également sur les factures. La somme du montant total de l éco-participation est affichée en pied de facture. S il y a également des éco-participations pour les équipements électriques et électroniques (par

7 professionnels exemple, plaque à induction lors de la vente d une cuisine), les 2 types d éco-participations doivent être sommées séparément. AMENDES EN CAS DE NON-RESPECT DE LA REP Les entreprises soumises à la REP et qui ne respecteraient pas leurs obligations peuvent se voir infliger une amende administrative de 7500 par unité de vente, et devront le versement de l éco-contribution jusqu à concurrence de trois années sur la base du barème en vigueur, qu elles aient ou non facturées cette contribution à ses clients. Cas particuliers Achat d un meuble à l étranger à des fins professionnelles Si une entreprise achète ses meubles professionnels à l étranger, elle devient elle-même «metteur sur le marché» et doit à ce titre s auto-facturer l éco-contribution, puis la reverser à l éco-organisme. Ventes à l étranger Lorsque l entreprise vend un meuble à l étranger (pas de paiement de la TVA), elle a droit au remboursement de l éco-participation si elle peut démontrer que les éléments d ameublement ont été effectivement exportés. Meubles vendus sous une marque distributeur Les meubles qui sont fabriqués pour être vendus sous une marque distributeur, et non à la propre marque du fabricant, exonèrent le fabricant du versement de l éco-participation. Dans ce cas, le distributeur doit verser l éco-participation pour les meubles en question. Frontière avec l éco-participation des déchets d équipements électriques ou électroniques (DEEE) Certains éléments d ameublement fonctionnent avec de l électricité, ou sont vendus avec un équipement électrique. Voici la règle à respecter afin de d établir une limite entre l ameublement et l équipement électrique, et ainsi les 2 types d éco-participations. Si la fonction principale du produit est clairement du mobilier et que la partie électrique ne peut pas être remplacée facilement par le client, le produit doit contribuer uniquement à l éco-organisme meubles. Si le produit est une combinaison d un meuble et d un produit électrique remplaçable au cours de sa vie, le produit doit contribuer à l éco-organisme meubles et à l éco-organisme pour les produits électroniques.

8 professionnels Eliminer les dechets de meubles professionnels La mise en place de cette filière REP doit permettre dés aujourd hui aux entreprises de faire éliminer gratuitement leurs déchets d éléments d ameublement. Ainsi, le territoire français est peu à peu maillé par des centres de regroupement et des points d apport volontaire, ou encore des centres de massification volontaire (CMV) qui accueillent gratuitement le dépôt des meubles usagés des professionnels. Si la quantité de déchets de meubles professionnels est supérieure à 20m 3 et 2.4 tonnes, l entreprise peut demander un enlèvement gratuit de ses déchets d ameublement professionnel, ou les poser directement en centre de regroupement. L enlèvement est à demander via le site Internet de Valdélia. Si la quantité est inférieure à 20m 3 ou 2.4 tonnes, elle peut les déposer gratuitement dans l un des points d apport volontaire ou centre de massification volontaire (chez un professionnel de l ameublement volontaire). Elle peut également demander une collecte, mais celle-ci sera facturée comme un service. A noter : Les lieux d accueil de ces déchets d ameublement n accepteront le déchet que s il s agit de mobilier professionnel et qu il est complet. Par exemple, une table dont les pieds en métal auraient été enlevés sera refusée. Il faudra dans ce cas l éliminer par un autre biais, souvent payant (prestataire ). La carte des points d apport volontaire et CMV est disponible ci-dessus. Elle sera incrémentée régulièrement ; la liste complète est disponible sur le site Internet de Valdélia. Conclusion La mise en place de cette filière pour l ameublement professionnel se concrétise début, avec des obligations dés le 1er mai. Il est important que les Chambres de Métiers et de l'artisanat se fassent le relai des éco-organismes afin de communiquer vers les entreprises artisanales, qui sont de petite taille et n ont pas toujours connaissance de ce type d évolution, pourtant réglementaire. Pour toute question, contactez votre Chambre de Métiers et de l'artisanat ou le CNIDEP au

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2013 MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 02/05/2013 Introduction

Plus en détail

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013 Sommaire 2 I. La législation p.3 II. Les obligations p.3 III. Qui doit déclarer p.4 IV. Qui déclare quoi p.4 V. Comment déclarer l éco-participation

Plus en détail

Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP)

Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP) Réunion d information Ameublement : Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP) Réunion d information ameublement 14 mars 2013 Madeline FUSS Le CNIDEP Chambre de

Plus en détail

Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages»

Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages» Modalités de mise en place de la REP meubles - Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages» SOURCES D INFORMATION Décret

Plus en détail

RECAPITULATIF Barème des éco-participations

RECAPITULATIF Barème des éco-participations 2016 RECAPITULATIF Barème des éco-participations 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr BARÈME 2016 RAPPEL L éco-participation est applicable à la vente, lors de la facturation. Ce barème pour 2016 s appliquera

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie?

Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie? Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie? Gestion de vos mobiliers en fin de vie Qui estvaldélia? (valorisation des déchets liées à l ameublement), SAS à but non lucratif,

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES La directive 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relative aux déchets d équipements électriques et électroniques a été transposée

Plus en détail

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS VOTRE RESPONSABILITÉ ET VOTRE OBLIGATION LÉGALE RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS Eco-Emballages vous accompagne VOS EMBALLAGES IMPLIQUENT VOTRE RESPONSABILITÉ ET ENGENDRENT

Plus en détail

MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations

MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations SEPT 2015 MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr SOMMAIRE PRÉAMBULE 03 A. QUELQUES NOTIONS DE BASE 04 B. L ADHÉSION

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions Foire aux questions de la filière REP Textiles Les questions Que fait Eco TLC, l éco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, pour inciter les entreprises à écoconcevoir leurs produits? Conformément

Plus en détail

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets le Code de l Environnement p. 1 EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT Partie législative Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets des déchets issus de leurs produits

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages Qu est ce qu INTERSEROH? INTERSEROH organise et garantit aux producteurs allemands et étrangers de différentes branches (bâtiment,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité 1 Le raccordement jusqu à présent Jusqu à présent, un raccordement au réseau

Plus en détail

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour NTIC et Green Business quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour Plan de la présentation Contexte Green It, un nouvel exemple de Soft Law? - Analyse

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES Préambule APRIL Santé Prévoyance et APRIL Prévoyance Entreprises sont des sociétés de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisées

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION 1 er Eco~Festival Bien~Etre ESSENTIEL 31 mai au 2 juin 2013 Village Bien-être à Caylus (82 Quercy) Entre Caussade et Villefranche de Rouergue DOSSIER D INSCRIPTION Vendredi 11 h au dimanche 21 h ESSENTIEL

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique Depuis le 1er janvier 2009, la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) remplace : - la TSA (taxe sur la publicité frappant les affiches,

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER Date de lancement de la consultation : Le Vendredi 16

Plus en détail

Unitys vous propose une offre de déstockage massive et EXCEPTIONNELLE pour vos éclairages d extérieurs et mobilier design.

Unitys vous propose une offre de déstockage massive et EXCEPTIONNELLE pour vos éclairages d extérieurs et mobilier design. Chers partenaires, bonjour, N 13 Mars 2015 Comme vous le savez, le mois de Mars marque le début de la saison OUTDOOR. Découvrez vite nos nouveaux fournisseurs, les produits insolites et nos offres pour

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS

ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure adaptée en application de l article 28

Plus en détail

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 Autoliquidation de la TVA dans le secteur du bâtiment 1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 1.2 Opérations exclues... 3 2 Modalités d application du

Plus en détail

Convention de partenariat pour la mise en place d'une filière de valorisation écologique des batteries usagées au Maroc

Convention de partenariat pour la mise en place d'une filière de valorisation écologique des batteries usagées au Maroc Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministre de l Industrie, du Commerce, de l Investissement et de l Economie Numérique, chargé des Petites Entreprises et de l Intégration du Secteur Informel

Plus en détail

Par conséquence, à partir de cette date et en application de l article L du Code de l Environnement, cette Eco-contribution mobilier :

Par conséquence, à partir de cette date et en application de l article L du Code de l Environnement, cette Eco-contribution mobilier : Business Solutions Objet : Eco-contribution mobilier Monsieur, Madame, Nous souhaitons dès aujourd hui, attirer votre attention sur la mise en place d une filière de gestion de la fin de vie des éléments

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl Conditions Générales de Vente So Gourmets! Sàrl 1 Champs d application des Conditions Générales de Vente Les présentes Conditions Générales de Vente réglementent toutes les prestations et produits offerts

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX REFECTION D UNE PARTIE DE LA TOITURE DE LA SALLE DES FETES. Pièces du dossier : REGLEMENT DE CONSULTATION CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE TRAVAUX REFECTION D UNE PARTIE DE LA TOITURE DE LA SALLE DES FETES. Pièces du dossier : REGLEMENT DE CONSULTATION CAHIER DES CHARGES Commune d Etain Place Jean-Baptiste Rouillon 55400 ETAIN 03.29.87.10.35 mairie@ville-etain.fr MARCHE DE TRAVAUX REFECTION D UNE PARTIE DE LA TOITURE DE LA SALLE DES FETES Pièces du dossier : REGLEMENT

Plus en détail

Prestataires de collecte Kit opérateurs

Prestataires de collecte Kit opérateurs Prestataires de collecte Kit opérateurs sur valdelia.org Éco-organisme agréé par le Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie. Introduction & Sommaire Vous avez été sélectionné

Plus en détail

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Sommaire 1 Contexte du projet 11 1.1 L ECO-ORGANISME VALDELIA... 11

Plus en détail

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE»

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Conseil départemental de Paris INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Votre salle d attente est un lieu de votre cabinet dans lequel les patients, ou toute personne qui y passe, doivent avoir accès aux informations

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIAEPA de SAINT SELVE 1 place de l Eglise - 33650 SAINT MORILLON Tel : 05 56 78 65 88 Fax : 05 56 78 48 55 Mail : siaepa-st-selve.spanc@orange.fr CONVENTION

Plus en détail

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes.

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Depuis le 1 er janvier 2013 des modifications ont été apportées, celles-ci pourront

Plus en détail

Règlement des frais ricardo.ch

Règlement des frais ricardo.ch Valable à partir du 20. septembre 2011 1 FRAIS 3 1.1 Généralités... 3 1.2 Types de frais... 3 1.3 Frais de publication... 3 1.4 Frais de clôture... 4 1.5 Exceptions... 4 1.6 Frais facturés pour les options

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE FICHE TECHNIQUE - MISE À JOUR MARS ARS 2010 Avant-propos Cette fiche ne traite pas des dispositifs dépendant des concessions municipales d affichage ou apposés sur des éléments de mobilier urbain. Depuis

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2016 Votre salarié a l obligation de

Plus en détail

Les obligations des producteurs d éléments d ameublement

Les obligations des producteurs d éléments d ameublement Les obligations des producteurs d éléments d ameublement Les fabricants et importateurs d éléments d ameublement sont responsables des déchets générés par leurs produits. La réglementation prévoit qu'ils

Plus en détail

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE QUAND ON GÈRE SES PNEUS USÉS V1- NOVEMBRE 2013 RECYTYRE, L ORGANISME DE GESTION DES PNEUS USÉS En tant qu organisme de gestion

Plus en détail

Normes, Pictogrammes, Panneaux

Normes, Pictogrammes, Panneaux Normes, Pictogrammes, Panneaux Mise à jour mai 2013 1 - NORMES D UTILISATION ET GRAPHISME de la marque déchèterie 2 - CARACTÈRES D ACCOMPAGNEMENT de la marque déchèterie et caractères de signalisation

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Objet de la consultation : Mise à disposition de matériel, transport

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

18 mars 2009. Présentation Forces de vente

18 mars 2009. Présentation Forces de vente 18 mars 2009 Présentation Forces de vente Qui est Récylum? Récylum est l éco léco-organisme organisme responsable de l élimination des lampes à économies d énergie usagées en France (DOM compris). Agréé

Plus en détail

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées»

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» ENTRE La Région Midi-Pyrénées, Collectivité Territoriale, régie par le Code Général des collectivités territoriales, ayant

Plus en détail

Concept de gestion des déchets

Concept de gestion des déchets COMMUNE MUNICIPALE D EVILARD/MACOLIN Concept de gestion des déchets Commune municipale d Evilard/Macolin Route Principale 37 CH-2533 Evilard Travaux publics/voirie www.evilard.ch 1 Résumé Le but de ce

Plus en détail

La déclaration des emballages de service

La déclaration des emballages de service La déclaration des emballages de service Cette fiche d information est un complément à la brochure Pourquoi adhérer à Fost Plus? et contient des informations spécifiques à propos des emballages de service.

Plus en détail

FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS!

FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS! Mardi 3 juin 2014 FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS! Une filière de collecte et de valorisation des déchets d éléments d ameublement se structure. «Opération départementale bénéficiant

Plus en détail

Les aides financières pour les pressings en 2015 en Meurthe et Moselle

Les aides financières pour les pressings en 2015 en Meurthe et Moselle Les aides financières pour les pressings en 2015 en Meurthe et Moselle Depuis la parution du nouvel arrêté «2345» le 5 décembre 2012 (voir note de veille «nouvelle réglementation dans les pressings» disponible

Plus en détail

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique Mairie de Pontcharra Service des marchés publics 95 avenue de la Gare BP 49 38530 Pontcharra cedex Tél: 04 76 97 11 65 Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et

Plus en détail

Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services?

Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services? Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services? I) La nature des achats : Pour réaliser son activité, l entreprise effectue différents types d achats : Une entreprise

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel 1. La fin des tarifs réglementés de vente (TRV) a) Qui est concerné? Tous les acheteurs publics sont concernés par la suppression

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul du coefficient d indexation L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document.

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul du coefficient d indexation L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document. FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant de 2 «tranches» régies par un même contrat d achat relevant de l arrêté du 10 juillet 2006 Comment calculer le tarif d achat applicable à votre

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SOCIALE

NOTE D INFORMATION SOCIALE NOTE D INFORMATION SOCIALE JUIN 2014 CHER CLIENT, Vous avez souscrit un contrat collectif de prévoyance et/ou de frais de santé au profit de vos salariés. Les contributions versées par votre entreprise

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

BRUXELLES-CAPITALE CLIENTS PROFESSIONNELS

BRUXELLES-CAPITALE CLIENTS PROFESSIONNELS Carte Tarifaire Valable pour les contrats conclus en MAI 2015 à BRUXELLES-CAPITALE CLIENTS PROFESSIONNELS Page 1 : Offre Poweo Fix Electricité Page 5 : Offre Poweo Fix Gaz Page 8 : Promotions et Réductions

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

Le salaire et les indemnités des assistants maternels

Le salaire et les indemnités des assistants maternels Le salaire et les indemnités des assistants maternels Les assistants maternels sont des salariés à part entière, ils perçoivent donc un salaire mensuel et des indemnités dont les modalités de calcul sont

Plus en détail

N d adhérent CONDITIONS PARTICULIÈRES

N d adhérent CONDITIONS PARTICULIÈRES Cadre réservé à Eco-Emballages N d adhérent CONDITIONS PARTICULIÈRES Conditions particulières p. 2 CONDITIONS PARTICULIÈRES Entre la Société Agréée : Eco-Emballages S.A. 388 380 073 RCS PARIS Siège social

Plus en détail

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide A l usage des Hébergeurs TaXe de sejour memento guide Edition 2015 Le mot du Président Issoire Communauté, compétente en matière de tourisme sur le territoire de ses communes membres, a décidé de clarifier

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

GESTION DES NOMENCLATURES

GESTION DES NOMENCLATURES GESTION DES NOMENCLATURES A quoi servent les nomenclatures? Les nomenclatures servent à gérer des articles composés. Prenons l exemple d un revendeur de matériels informatiques. Un ordinateur pourra être

Plus en détail

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme DEEe Collecte et recyclage : page 2 des déchets d équipements électriques et électroniques (deee) 10 catégories à recycler page 3 Collecte et recyclage : des déchets d ameublement (éco-mobilier) page 3

Plus en détail

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques.

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques. Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows Sage 100 Génération i7 version 7.50 a pour ambition d offrir aux applications des fonctions différenciantes, tout en aidant les entreprises à améliorer leur

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE. En résumé

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE. En résumé Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 25/01/2010 N : 03.10 LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE La loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 a remplacé les trois

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L OUVERTURE ET A L EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS D EDUCATION A LA SECURITE ROUTIERE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L OUVERTURE ET A L EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS D EDUCATION A LA SECURITE ROUTIERE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS DIRECTION DES TRANSPORTS ET DE LA SECURITE ROUTIERE CAHIER DES CHARGES RELATIF A L OUVERTURE ET A L EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS D EDUCATION

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION Volet territorial CPER 2015-2020 INTITULE DU PROJET (détaillé en annexe) : COÛT TOTAL DU PROJET : MONTANT DE SUBVENTION SOLLICITE : TOTAL DES AUTRES AIDES PUBLIQUES

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA)

Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA) Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA) 2012 SOURCE D INFORMATION Décret n 2012-22 du 6 janvier 2012 relatif à la gestion des déchets d'éléments d'ameublement (DEA).

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) :

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) : Groupement des Métiers de l Imprimerie ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 34 LE COMPTE PERSONNEL

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

REDACTION DE CONTENU INTERNET

REDACTION DE CONTENU INTERNET Page 1 Dossier suivi par : Caroline MARIE 04.73.31.85.46 contact@gip-massif-central.org GIP Massif central Hôtel de Région 13/15 av. de Fontmaure 63402 Chamalières cedex CAHIER DES REDACTION DE CONTENU

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX

NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX SEPT 2015 NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX La règlementation française sur la collecte et le recyclage des meubles : quelles sont les obligations

Plus en détail