Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»"

Transcription

1 Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la filière REP* meubles) à Houdemont le 28 février 2012 Décret n du 6 janvier 2012 relatif à la gestion des déchets d'éléments d'ameublement (DEA). Arrêté du 15 juin 2012 relatif à la procédure d'agrément et portant cahier des charges des éco-organismes de la filière des déchets d'éléments d'ameublement conformément à l'article R du code de l'environnement. * REP : Responsabilité élargie du producteur Depuis le décret du 6 janvier 2012, les fabricants et metteurs sur le marché de meubles à destination des ménages et des professionnels doivent contribuer d une manière technique ou financière à la collecte séparée et à la valorisation des déchets issus de ces meubles. Deux éco-organismes ont été agréés : Ecomobilier pour les meubles à destination des ménages, et Valdélia pour les meubles à destination des professionnels. Cette note synthétise les étapes à réaliser par ces entreprises pour la filière Valdélia, ainsi que les droits des entreprises à compter du 1 er mars pour faire éliminer leurs déchets de meubles professionnels gratuitement. * : REP : responsabilité élargie du producteur

2 professionnels Les bases de la filière REP La filière REP ameublement concerne toutes les entreprises fabriquant ou mettant sur le marché des éléments d ameublement, matelas compris. La mise en place des filières REP est destinée à prendre en charge la collecte et la valorisation des déchets d éléments d ameublements (DEA). Pour connaître les bases de cette filière (qui est concerné, quelles sont les obligations légales ), reportez-vous à la fiche veille «Responsabilité élargie du producteur : ameublement». Agrément des éco-organismes La filière REP DEA est actuellement gérée par deux éco-organismes agréés par l Etat : Ecomobilier pour les DEA des meubles destinés aux ménages et Valdélia pour les DEA des meubles destinés aux professionnels. Rappel : une entreprise a le choix entre adhérer à l éco-organisme correspondant à son activité ou mettre en place elle-même un système de collecte et valorisation des DEA issus de ses meubles, approuvé par le Ministère de l Environnement. A noter : actuellement le cahier des charges concernant ce système individuel n existe pas. Mise en place de la filière Valdélia La filière Valdélia concerne les entreprises fabriquant des éléments d ameublement destinés aux professionnels, et qui ne souhaitent pas mettre en place elles-mêmes une collecte et une valorisation des déchets issus des meubles qu elles ont mis sur le marché, le tout à leurs propre frais. LOBAL DE LA FILIERE FONCTIONNEMENT GLOBAL DE LA FILIERE Le fabricant d éléments d ameublement doit appliquer et afficher l éco-contribution (soit un léger surcoût) décidée par l éco-organisme. Cette éco-contribution est payée par le consommateur final, et retournée au fabricant. Le fabricant paie la somme des écocontributions à l éco-organisme en fonction des quantités de meubles mis sur le marché. L éco-organisme se charge de mettre en place et de financer la collecte et la valorisation des DEA. A noter que le fabricant ou distributeur de meubles peut se porter volontaire pour être site d accueil des DEA («centre de massification volontaire» ou CMV), et par exemple accueillir une benne ou un container de l éco-organisme. Dans ce cas tous les frais de gestion sont à la charge de l éco-organisme, et non de l entreprise qui est CMV.

3 professionnels CALENDRIER DE MISE EN PLACE Dés que possible : Adhésion à Valdélia Les entreprises concernées doivent faire la démarche d adhésion sur Internet directement sur le site en se munissant d un extrait D1 ou KBIS de moins de 3 mois. Elles peuvent également choisir de devenir collecteur de DEA pour Valdélia ; l entreprise met simplement un site d accueil des DEA à disposition de Valdélia. Source : Eco mobilier Dés que possible : Détermination des catégories pour chaque meuble (voir plus bas concernant les catégories Valdélia) 1 er mai : Affichage et facturation de l éco-contribution aux clients suivant les barèmes (voir plus bas concernant l affichage) 1 er juillet : Déclaration à Valdélia des volumes mis sur le marché depuis le début d année via leur site Internet. Les informations suivantes seront nécessaires :

4 professionnels Par la suite : Déclaration des volumes tous les trimestres : le 10 du premier mois du nouveau trimestre, déclaration des tonnages mis sur le marché à T-1 ; paiement de l écocontribution en fin du même mois. COMMENT DETERMINER LES CODES POUR CHAQUE ELEMENT D AMEUBLEMENT? Valdélia a déterminé des catégories pour chaque type d élément d ameublement. Les catégories sont les suivantes. PRODUITS EXCLUS DE CETTE FILIERE Certains types de meubles sont exclus de cette filière, à savoir : Les éléments d agencement spécifiques et fixes qui sont à la fois : o Conçus sur mesure o Assemblés et installés par un agenceur professionnel o Destinés à être utilisés de façon permanente comme partie intégrante de l immeuble ou de la structure, à un emplacement dédié o Ne peuvent être remplacés que par un élément similaire spécifique Les éléments de mobilier urbain BAREME DE L ECO- CONTRIBUTION Les barèmes de l éco-contribution de cette filière sont variables selon la fonction du meuble (assise, rangement, plan de pose ou de travail, autres), du matériau dominant (métal, bois, plastique, autres) et du poids ; ce barème se calcul donc par kg de meuble.

5 professionnels Par exemple, une chaise de 18kg faite majoritairement en plastique aura une écocontribution de HT. Ce barème évoluera chaque année afin de privilégier les meubles facilement recyclables ou éco-conçus. Les nouvelles éco-contributions seront annoncées en octobre de chaque année. CALCUL DE L ECO-CONTRIBUTION L éco-contribution se calcule en fonction de la date de la facture, et à 2 chiffres après la virgule ; elle s arrondit au chiffre supérieur ou inférieur selon les usages en vigueur. En cas de remise sur le prix, l éco-contribution n est pas modifiée. Elle doit être répercutée à l identique jusqu au client final. CONDITIONS D AFFICHAGE L éco-contribution, qui sert à financer la filière déchets d ameublement, doit être affichée de façon spécifique.

6 professionnels Affichage en magasin et sur les sites Internet de vente L affichage doit comporter les éléments suivants, et doit bien dissocier l éco-participation du prix du meuble. Poids du meuble Matériau majoritaire Prix hors éco- contribution Montant de l éco- contribution Prix comprenant l éco- contribution Affichage lors de la facturation Les 3 composantes (prix hors éco-contribution, éco- contribution seule, prix avec écocontribution) doivent être affichées à chaque ligne de facturation, pour chaque élément d ameublement. Si possible, les 2 autres composantes (poids, matériau majoritaire) seront affichées également sur les factures. La somme du montant total de l éco-participation est affichée en pied de facture. S il y a également des éco-participations pour les équipements électriques et électroniques (par

7 professionnels exemple, plaque à induction lors de la vente d une cuisine), les 2 types d éco-participations doivent être sommées séparément. AMENDES EN CAS DE NON-RESPECT DE LA REP Les entreprises soumises à la REP et qui ne respecteraient pas leurs obligations peuvent se voir infliger une amende administrative de 7500 par unité de vente, et devront le versement de l éco-contribution jusqu à concurrence de trois années sur la base du barème en vigueur, qu elles aient ou non facturées cette contribution à ses clients. Cas particuliers Achat d un meuble à l étranger à des fins professionnelles Si une entreprise achète ses meubles professionnels à l étranger, elle devient elle-même «metteur sur le marché» et doit à ce titre s auto-facturer l éco-contribution, puis la reverser à l éco-organisme. Ventes à l étranger Lorsque l entreprise vend un meuble à l étranger (pas de paiement de la TVA), elle a droit au remboursement de l éco-participation si elle peut démontrer que les éléments d ameublement ont été effectivement exportés. Meubles vendus sous une marque distributeur Les meubles qui sont fabriqués pour être vendus sous une marque distributeur, et non à la propre marque du fabricant, exonèrent le fabricant du versement de l éco-participation. Dans ce cas, le distributeur doit verser l éco-participation pour les meubles en question. Frontière avec l éco-participation des déchets d équipements électriques ou électroniques (DEEE) Certains éléments d ameublement fonctionnent avec de l électricité, ou sont vendus avec un équipement électrique. Voici la règle à respecter afin de d établir une limite entre l ameublement et l équipement électrique, et ainsi les 2 types d éco-participations. Si la fonction principale du produit est clairement du mobilier et que la partie électrique ne peut pas être remplacée facilement par le client, le produit doit contribuer uniquement à l éco-organisme meubles. Si le produit est une combinaison d un meuble et d un produit électrique remplaçable au cours de sa vie, le produit doit contribuer à l éco-organisme meubles et à l éco-organisme pour les produits électroniques.

8 professionnels Eliminer les dechets de meubles professionnels La mise en place de cette filière REP doit permettre dés aujourd hui aux entreprises de faire éliminer gratuitement leurs déchets d éléments d ameublement. Ainsi, le territoire français est peu à peu maillé par des centres de regroupement et des points d apport volontaire, ou encore des centres de massification volontaire (CMV) qui accueillent gratuitement le dépôt des meubles usagés des professionnels. Si la quantité de déchets de meubles professionnels est supérieure à 20m 3 et 2.4 tonnes, l entreprise peut demander un enlèvement gratuit de ses déchets d ameublement professionnel, ou les poser directement en centre de regroupement. L enlèvement est à demander via le site Internet de Valdélia. Si la quantité est inférieure à 20m 3 ou 2.4 tonnes, elle peut les déposer gratuitement dans l un des points d apport volontaire ou centre de massification volontaire (chez un professionnel de l ameublement volontaire). Elle peut également demander une collecte, mais celle-ci sera facturée comme un service. A noter : Les lieux d accueil de ces déchets d ameublement n accepteront le déchet que s il s agit de mobilier professionnel et qu il est complet. Par exemple, une table dont les pieds en métal auraient été enlevés sera refusée. Il faudra dans ce cas l éliminer par un autre biais, souvent payant (prestataire ). La carte des points d apport volontaire et CMV est disponible ci-dessus. Elle sera incrémentée régulièrement ; la liste complète est disponible sur le site Internet de Valdélia. Conclusion La mise en place de cette filière pour l ameublement professionnel se concrétise début, avec des obligations dés le 1er mai. Il est important que les Chambres de Métiers et de l'artisanat se fassent le relai des éco-organismes afin de communiquer vers les entreprises artisanales, qui sont de petite taille et n ont pas toujours connaissance de ce type d évolution, pourtant réglementaire. Pour toute question, contactez votre Chambre de Métiers et de l'artisanat ou le CNIDEP au

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2013 MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 02/05/2013 Introduction

Plus en détail

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013 Sommaire 2 I. La législation p.3 II. Les obligations p.3 III. Qui doit déclarer p.4 IV. Qui déclare quoi p.4 V. Comment déclarer l éco-participation

Plus en détail

Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP)

Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP) Réunion d information Ameublement : Nouvelle réglementation La responsabilité élargie des producteurs de déchets (REP) Réunion d information ameublement 14 mars 2013 Madeline FUSS Le CNIDEP Chambre de

Plus en détail

Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages»

Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages» Modalités de mise en place de la REP meubles - Mise en place de la REP ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux ménages» SOURCES D INFORMATION Décret

Plus en détail

RECAPITULATIF Barème des éco-participations

RECAPITULATIF Barème des éco-participations 2016 RECAPITULATIF Barème des éco-participations 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr BARÈME 2016 RAPPEL L éco-participation est applicable à la vente, lors de la facturation. Ce barème pour 2016 s appliquera

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie?

Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie? Comment gérervos équipements informatiques, documents, mobiliers en fin de vie? Gestion de vos mobiliers en fin de vie Qui estvaldélia? (valorisation des déchets liées à l ameublement), SAS à but non lucratif,

Plus en détail

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets le Code de l Environnement p. 1 EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT Partie législative Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets des déchets issus de leurs produits

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions Foire aux questions de la filière REP Textiles Les questions Que fait Eco TLC, l éco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, pour inciter les entreprises à écoconcevoir leurs produits? Conformément

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ECO-PARTICIPATION POUR LES DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES La directive 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relative aux déchets d équipements électriques et électroniques a été transposée

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations

MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations SEPT 2015 MODE D EMPLOI À DESTINATION DES ENTREPRISES Codes produit et barèmes des éco-participations 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr SOMMAIRE PRÉAMBULE 03 A. QUELQUES NOTIONS DE BASE 04 B. L ADHÉSION

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS VOTRE RESPONSABILITÉ ET VOTRE OBLIGATION LÉGALE RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS Eco-Emballages vous accompagne VOS EMBALLAGES IMPLIQUENT VOTRE RESPONSABILITÉ ET ENGENDRENT

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Par conséquence, à partir de cette date et en application de l article L du Code de l Environnement, cette Eco-contribution mobilier :

Par conséquence, à partir de cette date et en application de l article L du Code de l Environnement, cette Eco-contribution mobilier : Business Solutions Objet : Eco-contribution mobilier Monsieur, Madame, Nous souhaitons dès aujourd hui, attirer votre attention sur la mise en place d une filière de gestion de la fin de vie des éléments

Plus en détail

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme DEEe Collecte et recyclage : page 2 des déchets d équipements électriques et électroniques (deee) 10 catégories à recycler page 3 Collecte et recyclage : des déchets d ameublement (éco-mobilier) page 3

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour NTIC et Green Business quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour Plan de la présentation Contexte Green It, un nouvel exemple de Soft Law? - Analyse

Plus en détail

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Sommaire 1 Contexte du projet 11 1.1 L ECO-ORGANISME VALDELIA... 11

Plus en détail

Les obligations des producteurs d éléments d ameublement

Les obligations des producteurs d éléments d ameublement Les obligations des producteurs d éléments d ameublement Les fabricants et importateurs d éléments d ameublement sont responsables des déchets générés par leurs produits. La réglementation prévoit qu'ils

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES Préambule APRIL Santé Prévoyance et APRIL Prévoyance Entreprises sont des sociétés de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisées

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS!

FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS! Mardi 3 juin 2014 FABRICANTS ET MARCHANDS DE MEUBLES : VOS OBLIGATIONS! Une filière de collecte et de valorisation des déchets d éléments d ameublement se structure. «Opération départementale bénéficiant

Plus en détail

Unitys vous propose une offre de déstockage massive et EXCEPTIONNELLE pour vos éclairages d extérieurs et mobilier design.

Unitys vous propose une offre de déstockage massive et EXCEPTIONNELLE pour vos éclairages d extérieurs et mobilier design. Chers partenaires, bonjour, N 13 Mars 2015 Comme vous le savez, le mois de Mars marque le début de la saison OUTDOOR. Découvrez vite nos nouveaux fournisseurs, les produits insolites et nos offres pour

Plus en détail

Barème des éco-participations avec éco-modulation

Barème des éco-participations avec éco-modulation 2016 Barème des éco-participations avec éco-modulation 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr ÉCO-MODULATION DU BARÈME PRÉAMBULE L éco-conception consiste à prendre en compte l ensemble des étapes du cycle de

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX

NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX SEPT 2015 NOTE D INFORMATION À L ATTENTION DES FABRICANTS DE MOBILIER EUROPÉENS ET INTERNATIONAUX La règlementation française sur la collecte et le recyclage des meubles : quelles sont les obligations

Plus en détail

Prestataires de collecte Kit opérateurs

Prestataires de collecte Kit opérateurs Prestataires de collecte Kit opérateurs sur valdelia.org Éco-organisme agréé par le Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie. Introduction & Sommaire Vous avez été sélectionné

Plus en détail

Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA)

Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA) Responsabilité élargie des producteurs : déchets d éléments d ameublement (DEA) 2012 SOURCE D INFORMATION Décret n 2012-22 du 6 janvier 2012 relatif à la gestion des déchets d'éléments d'ameublement (DEA).

Plus en détail

Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services?

Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services? Chapitre 4 : Comment s enregistrent en comptabilité les achats de biens et de services? I) La nature des achats : Pour réaliser son activité, l entreprise effectue différents types d achats : Une entreprise

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages

La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages La solution équitable et économique pour la récupération de vos emballages Qu est ce qu INTERSEROH? INTERSEROH organise et garantit aux producteurs allemands et étrangers de différentes branches (bâtiment,

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique Depuis le 1er janvier 2009, la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) remplace : - la TSA (taxe sur la publicité frappant les affiches,

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION 1 er Eco~Festival Bien~Etre ESSENTIEL 31 mai au 2 juin 2013 Village Bien-être à Caylus (82 Quercy) Entre Caussade et Villefranche de Rouergue DOSSIER D INSCRIPTION Vendredi 11 h au dimanche 21 h ESSENTIEL

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

guide ADHÉRENTS VALDELIA

guide ADHÉRENTS VALDELIA guide ADHÉRENTS VALDELIA Édito Chers adhérents, En créant Valdelia, vous, entreprises du secteur du mobilier professionnel, avez voulu contribuer à mettre en avant vos actions en faveur de l environnement.

Plus en détail

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques.

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques. Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows Sage 100 Génération i7 version 7.50 a pour ambition d offrir aux applications des fonctions différenciantes, tout en aidant les entreprises à améliorer leur

Plus en détail

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques.

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques. Gestion des DEEE par les artisans distributeurs : petit guide pratique 2006-2007 PRÉAMBULE Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques

Plus en détail

Concept de gestion des déchets

Concept de gestion des déchets COMMUNE MUNICIPALE D EVILARD/MACOLIN Concept de gestion des déchets Commune municipale d Evilard/Macolin Route Principale 37 CH-2533 Evilard Travaux publics/voirie www.evilard.ch 1 Résumé Le but de ce

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

N 27 octobre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 27 octobre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 27 octobre 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Relèvement du seuil de 15 000 euros HT à 25 000 euros HT...3 D E F I N I T I O N Que sont les D3E?........3 R E G L E M E N T A T I O N Les marchés

Plus en détail

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS QUI EST VALDELIA? ECO-ORGANISME AGREE PAR LE MINISTERE DE L ECOLOGIE 31/12/2012 SAS A BUT NON LUCRATIF CREEE

Plus en détail

18 mars 2009. Présentation Forces de vente

18 mars 2009. Présentation Forces de vente 18 mars 2009 Présentation Forces de vente Qui est Récylum? Récylum est l éco léco-organisme organisme responsable de l élimination des lampes à économies d énergie usagées en France (DOM compris). Agréé

Plus en détail

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers Tableau de bord déchets d'emballages ménagers Version finale Données 214 ADEME/DECD/SPEM/SPa 1 sur 2 version finale - juillet 215 ADEME/DECD/SPEM/SPa 2 sur 2 version finale - juillet 215 chiffres clés

Plus en détail

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 Autoliquidation de la TVA dans le secteur du bâtiment 1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 1.2 Opérations exclues... 3 2 Modalités d application du

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER Date de lancement de la consultation : Le Vendredi 16

Plus en détail

Convention de partenariat pour la mise en place d'une filière de valorisation écologique des batteries usagées au Maroc

Convention de partenariat pour la mise en place d'une filière de valorisation écologique des batteries usagées au Maroc Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministre de l Industrie, du Commerce, de l Investissement et de l Economie Numérique, chargé des Petites Entreprises et de l Intégration du Secteur Informel

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Prévention des risques MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté du 15 juin 2012 relatif à la procédure d agrément et portant cahier des charges des écoorganismes de la filière

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité 1 Le raccordement jusqu à présent Jusqu à présent, un raccordement au réseau

Plus en détail

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE»

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Conseil départemental de Paris INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Votre salle d attente est un lieu de votre cabinet dans lequel les patients, ou toute personne qui y passe, doivent avoir accès aux informations

Plus en détail

GUIDE0309PR01 - édition avril 2009. l éco-organisme agréé pour les lampes usagées

GUIDE0309PR01 - édition avril 2009. l éco-organisme agréé pour les lampes usagées collecte et recyclage des lampes usagées Enjeux, réglementation et solutions pratiques INFORMER FORMER CONSEILLER CONTRÔLER GUIDE0309PR01 - édition avril 2009 1 l éco-organisme agréé pour les lampes usagées

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

La responsabilité élargie des producteurs - Ameublement Rappel réglementaire

La responsabilité élargie des producteurs - Ameublement Rappel réglementaire La responsabilité élargie des producteurs - Ameublement Rappel réglementaire Annette Millet, Service Risques, Énergie, Climat 16 avril 2013 Direction de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

Normes, Pictogrammes, Panneaux

Normes, Pictogrammes, Panneaux Normes, Pictogrammes, Panneaux Mise à jour mai 2013 1 - NORMES D UTILISATION ET GRAPHISME de la marque déchèterie 2 - CARACTÈRES D ACCOMPAGNEMENT de la marque déchèterie et caractères de signalisation

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE FICHE TECHNIQUE - MISE À JOUR MARS ARS 2010 Avant-propos Cette fiche ne traite pas des dispositifs dépendant des concessions municipales d affichage ou apposés sur des éléments de mobilier urbain. Depuis

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Collectivités : Préparez-vous aux nouvelles conditions d achat de votre électricité MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014 - CLERMONT-FERRND 1 Février

Plus en détail

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Octobre 2011 GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Préambule Le présent document a pour objet de définir un certain nombre de bonnes

Plus en détail

ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS

ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ACHAT D UN VEHICULE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure adaptée en application de l article 28

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés!

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! DOSSIER DE PRESSE La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! Les vêtements et chaussures qui ne sont plus portés, le linge de maison dont on

Plus en détail

Note d information. Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets

Note d information. Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets Note d information Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets PRINCIPES GENERAUX CONCERNANT LA TVA La TVA est un impôt sur la consommation (consommation de biens ou de services) qui doit

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl Conditions Générales de Vente So Gourmets! Sàrl 1 Champs d application des Conditions Générales de Vente Les présentes Conditions Générales de Vente réglementent toutes les prestations et produits offerts

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) :

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) : Convention de mandat pour la réhabilitation d une installation d assainissement non collectif confiée à PONTIVY COMMUNAUTÉ et engagement du propriétaire (A renvoyer compétée et signée en 2 exemplaires

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Gaz en Citerne (GEC) : Panel de clients particuliers en gaz en citerne (2 à 3 clients par marque)

Gaz en Citerne (GEC) : Panel de clients particuliers en gaz en citerne (2 à 3 clients par marque) Comparateur de prix Les prix relevés et la méthodologie ont été effectués par une société d études et de panel indépendant GfK Retail and Technology France. GfK est une société dont les services sont utilisés

Plus en détail

La gestion des déchets de construction

La gestion des déchets de construction CCW_DD01 La gestion des déchets de construction Démarches administratives Le présent document résume les principales exigences et règles à respecter en matière de gestion des déchets, en conformité avec

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de Samois-sur-Seine REALISATION DE PLACES DE PARKING ET DU PARVIS DE L EGLISE.

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de Samois-sur-Seine REALISATION DE PLACES DE PARKING ET DU PARVIS DE L EGLISE. MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Commune de Samois-sur-Seine REALISATION DE PLACES DE PARKING ET DU PARVIS DE L EGLISE Procédure adaptée Cahier des Clauses Administratives Particulières 1 Article 1 : Objet de

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

Règlement des frais ricardo.ch

Règlement des frais ricardo.ch Valable à partir du 20. septembre 2011 1 FRAIS 3 1.1 Généralités... 3 1.2 Types de frais... 3 1.3 Frais de publication... 3 1.4 Frais de clôture... 4 1.5 Exceptions... 4 1.6 Frais facturés pour les options

Plus en détail

Conditions Générales de prestations de services

Conditions Générales de prestations de services Conditions Générales de prestations de services applicables au 01 janvier 2012 et modifiables sans préavis ARTICLE 1 - DEFINITIONS : On entend par «ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE», ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Il comporte 3 phases successives :

NOTICE EXPLICATIVE. Il comporte 3 phases successives : service de pilotage du dispositif de sortie des emprunts a risque NOTICE EXPLICATIVE Vous avez déposé avant le 30 avril auprès du représentant de l Etat dans votre territoire un ou plusieurs dossier(s)

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Alliance pour Nature GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Document à destination des entreprises metteurs en marché Version Janvier 2015 125, rue Aristide Briand 92300 Levallois Perret - Tél : +33

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE QUAND ON GÈRE SES PNEUS USÉS V1- NOVEMBRE 2013 RECYTYRE, L ORGANISME DE GESTION DES PNEUS USÉS En tant qu organisme de gestion

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE TECHNIQUE - FÉVRIER 2009 ÉVRIER 2009 Depuis le 1 er janvier, cette taxe (1) (la TLPE) remplace la TSA (taxe sur la publicité frappant les affiches, réclames et enseignes), la TSE (taxe sur les emplacements

Plus en détail

Connaître la nouvelle réglementation

Connaître la nouvelle réglementation Affichage publicitaire novembre 2012 Connaître la nouvelle réglementation Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Pourquoi

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE Article 28 du Code des Marchés Publics DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES EQUIPEMENT EN MOBILIER POUR LA MAIRIE DE QUINT-FONSEGRIVES REGLEMENT DE LA

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Dossier de Consultation des Entreprises. Location de véhicule en longue durée

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Dossier de Consultation des Entreprises. Location de véhicule en longue durée MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Dossier de Consultation des Entreprises (Commun à tous les lots) (D.C.E) Location de véhicule en longue durée Comité Départemental du Tourisme du Tarn

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel 1. La fin des tarifs réglementés de vente (TRV) a) Qui est concerné? Tous les acheteurs publics sont concernés par la suppression

Plus en détail