Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005"

Transcription

1 Traçabilit abilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005

2 Notre entreprise

3 NOTRE ENTREPRISE

4 Activités principales Nos activités principales sont orientées autour de l'exploitation agricole professionnelle soit : l alimentation animale la fourniture de semences la nutrition des plantes et la protection phytosanitaire. Wal.Agri est aussi le premier collecteur belge de céréales et d'oléagineux.

5 Quelques chiffres Mouscron Tournai Ath Waremme LOTTIN SA Soignies Mons Nivelles Huy Liège Verviers Charleroi Namur Thuin Dépôts Brichart (46) Dépôts Lebrun (20) Philippeville Dinant Marche-en- Famenne Dépôt Lottin (1) Neufchâteau Collaborateurs : 200 Dépôts : 67 C.A. : 145 millions Virton Arlon

6 Quelques chiffres Semences 7,5 mio 6% Divers 0,7 mio 0,5% Engrais T 26% Céréales T 38% Aliments T 12% Phytos 23 mio 17,5%

7 L approche Agriculteur

8 AFSCA Agence Fédérale pour la Sécurité Chaîne Alimentaire de la Accepte et contrôle la mise en place des cahiers des charges des différents secteurs en respectant les exigences légales (A.R. 14 novembre 2003) Pour éviter des normes impossibles à réaliser et imposées par les fonctionnaires, nous avons créé la PTMV (Plate-forme de concertation pour la Transformation des Matières premières Végétales)! Elle est à la base du développement du Standard GIQF pour la production végétale

9 GIQF Quoi? Système de Gestion Intégrale de la Qualité de la Filière Gestion : planifier, exécuter, contrôler et accompagner Intégrale : (re-)positionnement des maillons de la chaîne Qualité : sécurité produit, qualité technologique du produit et environnement Filière : tous les maillons de la chaîne un système unique de contrôle alimentaire, contrôle de qualité et traçabilité tout au long de l'entièreté de la chaîne végétale (de la "fourche à la fourchette").

10 GIQF Objectifs? Objectif principal Créer un système HARMONISÉ accessible à l agriculteur : 1 cahier des charges harmonisé et facilement système simple, uniforme et harmonisé = simplification administrative et accessibilité Objectif dérivé Approbation par l AFSCA en tant que Guide Sectoriel pour l Autocontrôle dans le cadre de l A.R. relatif à l autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité

11 GIQF Conclusion Standard GIQF = approche chaîne : chaque maillon de la chaîne prend ses responsabilités un standard harmonisé pour toute la production végétale : 1 contrôle d'entreprise pour TOUTES les cultures végétales! garantie de la qualité de base en matière de sécurité alimentaire, qualité technologique et environnement traçabilité simplification administrative, faisabilité et payable pour tous les agriculteurs

12 VEGAPLAN Mission : Gestion du Standard GIQF 1. Gérer la base de données des entreprises qui appliquent le Standard GIQF et le statut de leur certification ; 2. Informer les membres des nouvelles versions du Standard GIQF, des autres standards existants approuvés par la concertation et de l interchangeabilité du Standard GIQF avec les standards étrangers ; 3. Agréer et former des auditeurs de façon uniforme et harmonieuse ; 4. Coordonner les différentes formations destinées à la base ( train the trainers ) en vue d une application correcte du Standard GIQF ; 5. Coordonner la procédure de vérification pour les échantillonnages et analyses ; 6. Communiquer toutes les informations utiles via les canaux habituels.

13 Conclusions Le standard GIQF et Vegaplan fonctionnent depuis plus d un an pour les légumes, pommes de terre et fruits, soit toutes les productions végétales en frais Il faut encore inclure le cahier des charges des grandes cultures, actuellement en cour de finalisation, qui sera présenté à l AFSCA mi-2005 Nous devons créer une fiche culturale identique pour chaque production L agriculteur sera obligé de noter tous les produits entrants, utilisés à la ferme et sortants de l exploitation afin d assurer la traçabilité complète ; pour répondre à cela, les syndicats agricoles ont proposé à l AFSCA un système de farde documentaire composée de 3 parties (IN, OUT et utilisation interne)

14 Conclusions Tous les autres contrats particuliers (Eurepgap, ) auront des cahiers des charges plus exigeants auxquels les agriculteurs pourront ou non adhérer Tous les autres maillons de la chaîne (industriels, négociants, coopératives, ) ont déjà une traçabilité poussée (GMP, HACCP, ISO, ) ; le seul chaînon manquant est la production primaire qui, demain, ne le sera plus La finalité du projet est de se diriger vers une certification unique de l exploitation, accompagnée d une documentation simplifiée mais complète, se référant aux normes légales

15 Objectifs principaux de la traçabilité et de la sécurité alimentaire Donner confiance au consommateur Simplification administrative pour les agriculteurs Respect de la législation Chaque opérateur doit sécuriser ses livraisons et ses ventes Le consommateur est aussi responsable de son produit

16 Système Qualité

17 Système Qualité? Pourquoi? Arrêté royal du 7 février 1997 HACCP Arrêté royal du 30 octobre 1998 Agréation Fabricants Code GMP = norme servant de base pour l élaboration de notre Système Qualité Règles définies dans le Code GMP Arrêté royal du 14 novembre 2003 Autocontrôle

18 Système Qualité? Pourquoi?

19 Good Manufacturing / Managing Practices GMP = bonnes pratiques de production / gestion Le Code GMP définit les conditions et critères pour : - la gestion du Système Qualité de l entreprise - les responsabilités du personnel - les achats - les installations et le matériel - les processus de production / de stockage - le contrôle de la qualité (HACCP) - la traçabilité soit toutes les dispositions auxquelles il faut satisfaire pour garantir que la qualité de base du produit (= minimale) soit réalisée!

20 Certification GMP Décernée à Wal.Agri sa par organisme de certification indépendant Valable pour tous les dépôts Brichart, Lebrun, Escaut-Silos, Les Silos de la Meuse et Lottin y compris les stations de réception Aveve ainsi que pour les sociétés de transport SD Trans et Livagro Pour les activités suivantes : Commerce et production d aliments composés Commerce et production de matières premières Stockage et manutention de matières premières Transport Reconnaissance valable jusqu au 19 décembre 2005 Audit externe reconduit tous les 6 mois

21 Système Qualité en pratique

22 STOCKAGE & TRAÇABILIT ABILITÉ DES CÉRÉALESC

23 Engagement Qualité Dans l attente de la mise en application de l A.R. relatif à l Autocontrôle, un document est envoyé avant la moisson aux livreurs de céréales dans lequel il leur est demandé de respecter un ensemble de bonnes pratiques culturales et de règles d hygiène avant et pendant la livraison!

24 Engagement Qualité Approuvé par SYNAGRA Ce document est envoyé avant la moisson aux livreurs de céréales chaînon manquant jusqu à présent!

25 Réception des céréales Contrôle à l entrée du charroi et de la marchandise Isolement du lot si nécessaire

26 Échantillonnage et analyse 1. Prélèvements d échantillons à l aide d une sonde ou de manière manuelle 2. Mélange des différents prélèvements en vue d obtenir un échantillon représentatif 3. Analyse directe au dépôt au moyen d un humidimètre (type TM Chopin) Humidité Poids spécifique Température 4. Si nécessaire, envoi d un échantillon au laboratoire central en vue d analyser les caractéristiques technologiques suivant le classement par variété de la céréale livrée

27 Échantillonnage et analyse 1. Suite à l analyse directe, tout lot humide (> 15 %) est isolé et séché dans les 3 jours (sur le site même ou après transfert) 2. Un échantillon identifié de chaque livraison est conservé sur le site de réception durant un an (à l abri des nuisibles) 3. Un échantillon représentatif de chaque silo est également conservé sur le site (dans le cas d une analyse sectorielle ou à la demande d un client)

28 Mise en silo Suite à l analyse directe de l échantillon, le lot réceptionné est dirigé vers le boxe ou silo approprié Constitution de lots homogènes

29 Traçabilité des céréales Pour toute livraison, l identification du silo dans lequel les céréales sont déchargées est enregistré (bon d entrée livreur). A partir de ce moment, tous les mouvements des céréales (transilages internes, transferts vers autres dépôts, ventes, sorties fabrication, ) sont obligatoirement enregistrés en respectant la notion de silo. Possibilité d imprimer une liste de tous les mouvements par silo

30 Opérations durant stockage Toutes les opérations liées au stockage et à la manutention des céréales sont enregistrées dans le Programme de Gestion Dépôts.

31 Opérations durant stockage Il s agit des opérations de : Transilage Séchage Nettoyage du grain Relevés de T Ventilation Désinsectisation du grain Dératisation Nettoyage Entretien des installations Vidange

32 GESTION DU SYSTÈME QUALITÉ

33 Gestion documentaire Tous les documents faisant partie du Système Qualité sont gérés au moyen d un logiciel de gestion documentaire (version monoposte). La diffusion des documents est actuellement réalisée sous format papier.

34 Gestion des écarts Les non-conformités et réclamations des clients constatées à tout niveau sont également gérées au moyen d un logiciel de gestion des non-conformités (version réseau).

35 VÉRIFICATION DU SYSTÈME QUALITÉ

36 Vérification du Système 1. Inspections Sécurité & Hygiène Chaque site est inspecté au moins une fois tous les 2 mois 2. Audits internes Réalisés en alternance avec les audits externes 18 sites audités en mars et 18 autres en octobre 3. Audits externes par Promag 10 sites audités tous les 6 mois (juin décembre)

37 Contrôle de la qualité Évaluation des risques liées à la nature des denrées et au stockage de celles-ci sur base du principe HACCP Participation au plan sectoriel d échantillonnage SYNAGRA pour la plupart des denrées stockées Analyses complémentaires en colza, orges de brasserie,, relatives à la présence de moisissures, mycotoxines, résidus de pesticides et métaux lourds

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Gisèle Fichefet Conseillère Vegaplan.be Le Standard GIQF : Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Contenu Introduction Historique GIQF/Guide sectoriel Vegaplan.be Le Standard

Plus en détail

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale PB 07 FAQ (G-001) REV 3 2011-1/11 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale En vigueur à partir du : 25-04-2013 Rédigé par : DG Politique de

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation PB 07 FAQ (G-005) REV 2 2010-1/6 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation En vigueur à partir du : 11/10/2013 Rédigé

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Aucune cotisation complémentaire n est due par l éleveur porcin pour CodiplanPLUS.

Aucune cotisation complémentaire n est due par l éleveur porcin pour CodiplanPLUS. Cahier des charges CodiplanPLUS Porcs 1. Champ d application et fonctionnement Le présent cahier des charges s applique aux éleveurs porcins et est à utiliser exclusivement en complément du Guide sectoriel

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs

FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs 1. Qu est-ce que la contribution à l AFSCA? Les contributions sont perçues annuellement dans les secteurs qui sont actifs au sein de la chaîne alimentaire ou

Plus en détail

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Un dispositif institutionnel pour un contrôle intégré et moderne des produits alimentaires 2015 Qui sommes nous? L Office National de

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

ETUDE DES DANGERS HACCP FQ-06/A Page 1/24

ETUDE DES DANGERS HACCP FQ-06/A Page 1/24 ETUDE DES DANGERS HA Page 1/24 Méthode de cotation : Gravité (G) (F) (D) 1 Gravité mineure Pratiquement impossible apparent faisant l objet de contrôle systématique 2 Gravité moyenne Possible apparent

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux WTC III Boulevard Simon Bolivar, 30 B-1000 Bruxelles Tél. 02

Plus en détail

Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon!

Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon! Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon! Wal.Agri, un leader agroalimentaire proche de chez vous Bienvenue dans le troisième millénaire avec Wal.Agri Ces trente

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015 Description brève Fabricant engrais sous produits animaux Description Code Lieu Fabricant PL43 Activité Fabrication AC39 Produit Engrais, amendements de sol, substrats de culture et PR128 produits connexes

Plus en détail

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 atteint: Maître Domain de compétences opérationnelles 1 Réception

Plus en détail

FAQ Standard GIQF (version 4.0) Numéro : 2013/01

FAQ Standard GIQF (version 4.0) Numéro : 2013/01 GENERALITES 1. Quelle est la relation entre le Standard GIQF et le Guide sectoriel de l Autocontrôle? Le Guide Sectoriel de l Autocontrôle pour la Production primaire est un outil permettant l application

Plus en détail

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu?

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? Journée étude 19/02/2013 «Souriez, vous êtes contrôlés, Démystifions!» Michaël COLSON

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS International Featured Standard Champs obligatoires à compléter dans le IFS Champs obligatoires à compléter dans le IFS Avril 2009 Préface Les exigences suivantes, à compléter de manière systématique par

Plus en détail

La boîte noire des transports sensibles.

La boîte noire des transports sensibles. La boîte noire des transports sensibles. Enregistreur de données testo 184 Contrôle des températures et documentation des données lors du transport de denrées alimentaires et produits pharmaceutiques.

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

2005-2006. PARTIE V ENSEIGNEMENT SUPERIEUR SECTION V.1. LES ETABLISSEMENTS ET LES IMPLANTATIONS EN 2005-2006 V.1.1.

2005-2006. PARTIE V ENSEIGNEMENT SUPERIEUR SECTION V.1. LES ETABLISSEMENTS ET LES IMPLANTATIONS EN 2005-2006 V.1.1. V.1.1. Les Hautes Ecoles Tableau V.1.1.1. Etablissements par région, province, arrondissement et par réseau Total Communauté provincial Libre Total 29 6 8 2 13 Région Bruxelles- Total 9 2 1 1 5 Bruxelles

Plus en détail

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève.

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève. Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève présentent : Les meilleures pratiques de stockage et de préservation des denrées

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE INFRABEL S.A. SPECIFICATION TECHNIQUE A - 52 QP EXIGENCES REQUISES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN PLAN DE CONTRÔLE ET DE QUALITÉ À INFRABEL EDITION : 10/2006 Table des matières. Table des matières...2 1. Objet...3

Plus en détail

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités NEGOCE PRODUCTIONS VEGETALES w 396 millions d euros de chiffre d affaires w 220 salariés w 75 centres appro/collecte w 1,02 million

Plus en détail

Entreprendre n est pas un jeu de hasard!

Entreprendre n est pas un jeu de hasard! Entreprendre n est pas un jeu de hasard! accompagnement à la création d entreprises Delphine Frennet, responsable PME Service Hélène Beguin, conseillère Starter PME Service ou le Service de conseils et

Plus en détail

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle?

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle? PB 07 FAQ INTERNET REV 0 2007-1/7 FAQ OCI 1) Les auditeurs des OCI sont-ils reconnus par l AFSCA? 2) L'expérience de deux ans exigée des auditeurs pour réaliser des audits dans un secteur déterminé doit-elle

Plus en détail

La boîte noire des transports sensibles.

La boîte noire des transports sensibles. La boîte noire des transports sensibles. Enregistreur de données testo 184 Contrôle des températures et documentation des données de qualité lors du transport de denrées alimentaires et produits pharmaceutiques.

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle

UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle UTZ Certified Chaîne de Traçabilité Liste de contrôle Pour le Cacao Version 3.1, Juin 2012 Introduction La liste de contrôle UTZ Certified est un outil pour les organisations à évaluer leur performance

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes PB 07 FAQ (G-014) REV 1 2009-1/8 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes En vigueur

Plus en détail

Spécification technique 2013/643/PCCB. Non-conformités durant les audits

Spécification technique 2013/643/PCCB. Non-conformités durant les audits Spécification technique 2013/643/PCCB Non-conformités durant les audits Version Version 1 dd 22-04-13 Date de mise en application : 15-05-13 Administration responsable : Service responsable : Secrétariat

Plus en détail

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par :

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Manuel Qualité et HACCP Indice : I Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Jacky COURRIER Directeur de COOPACA Jean-Claude MICHEL Directeur de Val limagne.coop La force d un groupe

Plus en détail

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 L'hygiène et la sécurité alimentaire LA METHODE H.A.C.C.P LES CUISINES SATELLITES L'ENTRETIEN ET LE NETTOYAGE DU MATERIEL ET DES LOCAUX LA RESTAURATION

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries PB 07 FAQ (G-026) REV 2 2009-1/16 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries En vigueur à

Plus en détail

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène 2013 Inspections/audits et s Hygiène La présente campagne a été effectuée par des agents du Service de la Sécurité Alimentaire, Direction de la Santé du Ministère de la Santé, et de l Administration des

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation 1. Objectif Informations générales Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation Ce document donne des informations générales sur la délivrance des certificats phytosanitaires (CP) et sur les

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur Grange, le D(2002) NUMÉRO DE RÉFÉRENCE : DG(SANCO)/8624/2002 RS

Plus en détail

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc 2 ème Conférence Nationale sur la Santé Marrakech, 02 juillet 2013 Ahmed Bentouhami Cadre légal, missions et attributions LOI

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

Manuel de Management QSE

Manuel de Management QSE Manuel de Management QSE Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : VERLADIS GUICHARD Yves COURRIER Directeur de COOPACA 4 A Christophe MARCOUX Directeur de VAL limagne.coop La force d

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

La boîte noire des transports sensibles

La boîte noire des transports sensibles La boîte noire des transports sensibles Enregistreur de données testo 184 - Contrôle des températures et documentation des données de qualité lors du transport de denrées alimentaires et produits pharmaceutiques.

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

********** Un Peuple Un But Une Foi-

********** Un Peuple Un But Une Foi- MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ********** Un Peuple Un But Une Foi- COMITE NATIONAL DU CODEX ALIMENTARIUS ********** SECRETARIAT EXECUTIF (ANSSA) Centre Commercial Rue 305 Quartier du Fleuve

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE. Année scolaire 2010-2011

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE. Année scolaire 2010-2011 ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE Année scolaire 2010-2011 PREAMBULE L annuaire statistique de l enseignement secondaire ordinaire en Fédération Wallonie-Bruxelles compte quatre sections traitant les données

Plus en détail

L alimentation animale, maillon clef pour la sécurité et la compétitivité des productions porcines et agricoles

L alimentation animale, maillon clef pour la sécurité et la compétitivité des productions porcines et agricoles L alimentation animale, maillon clef pour la sécurité et la compétitivité des productions porcines et agricoles Eric Walin Directeur Général SCAR Scrl. Importance du maillon alimentation animale pour la

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

1. Quels sont les véhicules soumis au prélèvement kilométrique?

1. Quels sont les véhicules soumis au prélèvement kilométrique? PRÉLÈVEMENT KILOMÉTRIQUE EN WALLONIE 1. Quels sont les véhicules soumis au prélèvement kilométrique? Les véhicules soumis au prélèvement kilométriques sont : Soit les véhicules à moteur, c est-à-dire les

Plus en détail

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire SAQ Dr J.-C. Gander, ELSA / Mifroma Textes de lois Ordonnance sur les denrées alimentaires Ordonnance sur les denrées alimentaires d'origine animale

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur.

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur. Guide pour la préparation de l audit ECOCERT Référentiels Cosmétiques ECOCERT et/ou COSMOS Les modifications apportées à ce document sont identifiées par un trait vertical dans la marge TS017(GC-COS)v03

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com Expo 60+ 09/10/2009 Smiley AFSCA en restauration collective - De la législation à la mise en application sodexo.com Sommaire 1. Définition & législation 2. Mise en application page 2 Développement d un

Plus en détail

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire E. Bourgois Juriste, Bureau Juridique FAO SOMMAIRE Création d un espace sanitaire commun (1) grace au concours d institutions

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP)

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) EXIGENCES D'ASSURANCE QUALITE EN REFERENCE A LA NORME NF EN ISO 9002 (août 1994) DISPOSITIONS

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Points de contrôle potentiels de l Assurance Qualité tout au long de la chaîne logistique 1. Matières premières / composants 2.

Plus en détail

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27.5.2015 C(2015) 3467 final ANNEX 1 ANNEXE à la DÉCISION D DE LA COMMISSION sur le financement du programme de travail pour 2015 concernant des applications informatiques

Plus en détail

Compétence à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétence à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHAUFFEUR-LIVREUR Il réalise la livraison de produits traiteurs et de marchandises. Que doit-il savoir-faire? Contrôler la conformité des produits livrés Apporter un service de livraison de

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

ÉCOLE D ADMINISTRATION Formations continuées

ÉCOLE D ADMINISTRATION Formations continuées INSTITUT PROVINCIAL DE FORMATION DU HAINAUT ÉCOLE D ADMINISTRATION continuées Vous trouverez ci-dessous le récapitulatif des formations organisées par l Ecole d administration à partir de septembre 2015.

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire 2014/767/PCCB PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Version 1 dd 8-07-14 Date de mise en application

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Technicien Spécialisé en Fabrication en Industrie Agroalimentaire

Technicien Spécialisé en Fabrication en Industrie Agroalimentaire en Fabrication en Industrie Agroalimentaire Le en Fabrication en Industrie Agroalimentaire est un professionnel chargé de la gestion et de l animation d un atelier de production dans le cadre des directives

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

Processus d accompagnement pour la certification Halal

Processus d accompagnement pour la certification Halal Page 1 Organisme mandaté par bureau certitrace www.halal-institute.org Processus d accompagnement pour la certification Halal 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1

DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur : Adresse :... N unique :......... DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1 C : conforme NC : pas

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage > Aides FranceAgriMer mars 2012 Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage échéance au 31 décembre

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

GESTION DE LA QUALITE JAVA + Date : 21/12/2014 Page : 1/8

GESTION DE LA QUALITE JAVA + Date : 21/12/2014 Page : 1/8 Page : 1/8 Cher client, En tant que distributeur, JAVA veut non seulement être l'interface entre le producteur et la cuisine industrielle, mais également un filtre de qualité, qui exerce un contrôle efficace

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Document EUREPGAP Contrat de sous-licence & de certification (V2.3) Page 1 sur 7 CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant que participant de marché intéressé dans le cadre

Plus en détail