Bruxelles Plus Net : Les Bruxellois en ont marre de la saleté et vont le faire savoir!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bruxelles Plus Net : Les Bruxellois en ont marre de la saleté et vont le faire savoir!"

Transcription

1 Dossier de presse Chaque citoyen pourra désormais alimenter directement le monitoring de la (mal)propreté publique en lien avec l ABP Bruxelles Plus Net : Les Bruxellois en ont marre de la saleté et vont le faire savoir! Béatrice FRAITEUR Députée FDF Octobre 2013

2 Introduction Une enquête réalisée récemment par le «bureau liaison Bruxelles Europe 1» entre le 2 mai et le 08 juin 2012 révèle que 81,2% des expatriés européens déplorent à Bruxelles, un manque de propreté. Quelques jours plus tôt, Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles, publiaient deux pages consacrées à la capitale de l Europe : «Bruxelles pas belle!». Notre ville y est décrite comme laide et sale où seuls quelques îlots miraculeusement préservés résistent à la malpropreté. Le spectacle désastreux offert quotidiennement aux visiteurs étrangers à la sortie des gares illustre l état de notre environnement. Même si l article de Libération est parfois caricatural, il met le doigt sur une réalité. Bruxelles est sale et la propreté publique permet souvent de juger de la qualité de vie d une ville. L état de la propreté doit donc constituer un souci permanent pour les autorités publiques. Nous le disons depuis des années : la propreté est vraiment un enjeu majeur pour notre ville-région. C est la raison pour laquelle depuis le début de la législature nous réalisons un «monitoring de la (mal)propreté» en Région bruxelloise. Inlassablement, nous identifions, année après année, le mauvais entretien de certaines voiries communales et régionales, les poubelles débordantes, les dépôts clandestins qui s amoncellent, les sacs poubelles déposés en dehors des heures de collectes, etc. Et le constat est clair : les points noirs de la propreté publique sont nombreux! Décembre 2011, janvier et novembre 2012, août 2013 : les constats se répètent, la malpropreté ne disparaît absolument pas. Aujourd hui, nous devons rendre la population solidaire de ce combat. Trop de Bruxellois en ont marre de la crasse. C est pourquoi nous avons créé un outil au service des Bruxellois afin qu ils participent à la réalisation de ce monitoring : Bruxelles Plus Net. Chaque Bruxellois qui utilisera ce site verra son constat de malpropreté être transféré directement à l ABP. Les Bruxellois en ont marre de la saleté et vont le faire savoir! 1 Le bureau de liaison Bruxelles Europe a sondé en 2012 quelques ressortissants de la communauté internationale 2

3 I. Monitoring de la malpropreté à Bruxelles : la preuve en image Depuis des années, le Gouvernement Olivier promet de réaliser un monitoring de la propreté. Devant son inaction, nous nous en sommes chargés. Chaque année, nous réalisons un monitoring de la propreté en repassant spécialement aux différents points noirs que nous avons identifiés. Nous pouvons mettre en évidence une série de constats tels le manque de nettoyage des voiries, l utilisation de sacs non réglementaires, les erreurs dans le tri sélectif, les dépôts clandestins d encombrants ou autres. Les nombreuses photographies témoignent de l irrémédiable malpropreté dans certaines parties de Bruxelles. Le constat reste imperturbablement le même : la malpropreté ne disparaît absolument pas. Dépôts clandestins - Rue Bara à Anderlecht 3

4 - Rue A. Vandenpeereboom à Molenbeek-Saint-Jean - Rue du Compas à Anderlecht 4

5 - Rue Sainte-Hélène à Anderlecht Poubelles débordantes - Chaussée de Waterloo à Saint-Gilles 5

6 - Rue Vilain XIII à Bruxelles-ville Dépôts en dehors des heures de collecte - Rue Piers à Molenbeek-Saint-Jean 6

7 - Rue Stalingrad à Bruxelles Ville Mauvais entretien de la voirie - Rue Al. Vandenperrenboom à Molenbeek-Saint-Jean 7

8 - Rue des deux gares à Anderlecht 8

9 II. «Bruxelles Plus Net» : un outil pour dire STOP à la saleté! Grâce à un site et l utilisation d Instagram, nous avons créé un outil simple et efficace pour permettre aux Bruxellois(es) de devenir les acteurs du Monitoring de la propreté publique. Chaque fois que Bruxelles Plus Net sera alimenté, l information sera transmise automatiquement et directement à l agence Bruxelles-Propreté. 9

10 III. Le PACT : un constat d échec pour dix années de Gouvernement Olivier Lors de son «séminaire de Liège», le Gouvernement a notamment adopté le PACT, un Programme d Actions pour la Collecte et le Tri. Ce programme reprend de nombreuses mesures que nous réclamons depuis dix ans. Les intentions sont donc bonnes mais consacrent l échec de dix années d actions de l Olivier. En effet, adopter un Plan d actions trois mois avant la fin effective d une législature, c est prendre les Bruxellois pour des naïfs d une part et avouer, d autre part, ses propres carences. Améliorer la qualité de vie en poussant le curseur propreté vers le haut, notamment aux abords des gares et dans les quartiers emblématiques pour l'image internationale de Bruxelles, atteindre l'objectif européen de 50% de réemploi et de recyclage des déchets ménagers et assimilés d'ici 2020, créer de nouveaux parcs à conteneurs, installation d'un plus grand nombre de corbeilles sur les voiries, extension des collectes de déchets organiques, multiplier les bulles à verre enterrées sont TOUTES des mesures que nous réclamons depuis des années. Pire, certaines mesures figurent déjà dans l accord de Gouvernement ! Mise en œuvre de l accord de majorité Objectifs Ce qui est prévu Ce qui est réalisé pour la rentrée 2013 Atteindre des résultats concrets en matière de prévention à la source et de consommation durable Développer le réemploi des encombrants La Région visera à atteindre un résultat global de 10% de réduction des déchets ménagers pour 2020 et se dotera d'outils de mesure des résultats en matière de prévention à la source en collaboration avec les autres niveaux de pouvoir, les acteurs concernés du secteur privé et les particuliers. Mise sur pied du projet de ressourcerie (Eco pôle) pour fin de l'année Le développement de services de proximité (ex : les collectes sélective des objets réutilisables, le développement des nouveaux points d'apport pour les objets en fin de vie ou les bourses d'échange de produits et de services) Actuellement, la Région bruxelloise est loin d atteindre son objectif. Avec 255 kg en 2012, de déchets ménagers par habitant, par an, ce qui représente une légère diminution par rapport à 2011 (258kg) 2, la Région bruxelloise est parmi les moins bons élèves en Belgique. Le projet de ressourcerie (Ecopôle) n est toujours pas opérationnel voir même réduit à l heure actuelle à la revalorisation d une seule partie des encombrants collectés par l ABP (le gros électroménager bruxellois). Lors de la dernière déclaration de politique générale, Il était prévu qu une partie de ses activités débute en 2011 et ensuite fin Actuellement, l ABP attend toujours les plans financiers des partenaires pressenties sur le site. 2 Questions et réponses Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale 15 juin 2013 (n 41) - Question n 267 de Mme Béatrice Fraiteur du 22 mars 2013, p

11 Recycler 50% des déchets pour 2020 (objectifs européens) La Région bruxelloise est à la traine en matière de recyclage avec 32 % de déchets recyclés contre 70% en Wallonie et 75% en Flandre. En accordant la priorité aux déchets organiques Mise en place, via l'arp, d une unité de traitement des déchets organiques par voie de biométhanisation Mise en place d une collecte des déchets organiques venant des marchés, de l'horeca et de la restauration collective. La biométhanisation a plus de 5 ans de retard. Depuis 2007, le Secrétaire d Etat, Emir Kir, a présenté son projet de centre de biométhanisation. Ce centre devait être opérationnel en Deux projets pilotes de collectes réelles viennent d être lancés à Evere et à Etterbeek en septembre Un nouveau cahier des charges est attendu pour début Ce dossier ne verra vraisemblablement pas le jour pendant cette législature. L objectif de ces projets pilotes : «Quantifié le tonnage et la composition des déchets organiques pour décider de la technologie la plus appropriée». Autant dire qu on en est nulle part! La collecte de déchets organiques n est qu au stade du projet-pilote (Etterbeek et Evere). Le délai pour organiser une collecte de déchets organiques sur l ensemble du territoire bruxellois n est toujours pas connu. En accordant la priorité aux encombrants La Région étudiera et, dans la mesure du possible, assurera le développement du réseau de déchetteries de manière à ce que chaque Bruxellois dispose à moins de 3 km de chez lui d'infrastructures de collecte permettant l insertion de leurs déchets dans des filières de recyclage ou de réemploi. La Région compte actuellement neuf parcs à containeurs dont deux seulement de compétence régionale. Une étude la VUB démontrait à l époque que Bruxelles était à la traine par rapport à des grandes villes comme Gand et Anvers avec respectivement un parc à containeur pour et habitants. A Bruxelles, le rapport est de 1/ habitants. 11

12 Mieux valoriser les déchets : En augmentant les taux de tri dans les sacs jaunes et bleus et en diminuant le tonnage des sacs blancs La modernisation du centre de tri afin d'en améliorer les performances et l'encouragement du compostage domestique. En ce qui concerne le taux de résidus, il est fixé à 15% par le Gouvernement dans le plan de prévention et de gestion des déchets. Le taux de résidus demeure important. Le taux de résidus pour les sacs bleus atteint encore les 26,9% (légère diminution de 6.3% par rapport à 2011) 3 Du point de vue des sacs blancs, le taux de non-tri est de 45% 4. Le volume de déchets non triés a augmenté entre 2010 et 2012, passant de tonnes à tonnes 5, soit 187 kg en 2010par habitant à 192.6kg par habitant en Les chiffres de collecte de tri dans les sacs bleus et jaunes diminuent. Le volume de sacs bleus a diminué passant de tonnes en 2010 à en , soit pour les sacs jaunes, passant en ,8kg par an par habitant à 42,2 kg par habitant en En ce qui concerne les sacs bleus soit passant de 15kg par an par habitant en 2010, à 9.6kg par an et par habitant en Le centre de tri a été renouvelé mais il engendre de nouveaux problèmes dans le cadre de la collecte des sacs jaunes et bleus. En effet, l ARP a décidé, sans concertation, le 07 janvier 2013, de modifier le principe de la collecte hebdomadaire des sacs bleus et jaunes en instaurant, en janvier 2013, une alternance qui n a donné aucune garantie quant aux conséquences sur les comportements du tri des bruxellois. Ces changements de période de collectes auraient pu être évités si le charroi de l ABP était compartimenté. Un choix que le FDF ne cautionne pas qui occasionne des difficultés de stockage pour les particuliers et les petits commerçants, du cafouillage dans l agenda, de plus les sacs sortis à un moment inadéquat resteront 15 jours sur le trottoir. L obligation du tri en vigueur depuis 2010 à peine intégrée par les Bruxellois, le gouvernement décide de modifier unilatéralement leurs habitudes. De fait, le tri sélectif n est pas encore assimilé par tous et notamment dans les quartiers du Nord de Bruxelles et du centre-ville. Il s agit ici de zone de «non-droit» où le tri n est toujours pas respecté. La collecte en alternance n arrangera pas cette situation 3 Questions et réponses Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale 15 juin 2013 (n 41), p C.R.I. COM ( ) n 84 Commission de l Environnement 21 mai 2013, p44. 5 Questions et réponses Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale 15 mai 2013 (n 40), p

13 Dans le cadre de la note de politique générale et du nouveau plan de propreté ( ) Poursuite de l installation de bulles à verres enterrées Faire de Bruxelles un exemple en matière de propreté publique : La Région cherchera à améliorer les résultats des collectes sélectives, notamment en s'appuyant sur les communes et les acteurs de proximité pour relayer les messages de tri, en diversifiant les modes de collecte, en développant le réseau de bulles à verre, en favorisant progressivement l'installation de bulles enterrées, etc. En 2011, le secrétaire d Etat annonçait l objectif de disposer en 2014 d un parc de bulles à verre dont 20% son enterrées Densifier le réseau des poubelles publiques. Au 26 avril 2013, la Région de Bruxelles-Capitale comptait au total 54 sites de bulles à verre enterrées (sites enterrés et financés par l'agence Bruxelles- Propreté + sites enterrés et financés par les communes, parfois en utilisant une partie du subside régional qui leur est octroyé via le contrat de propreté), ce qui correspond à 109 bulles à verre enterrées 7. L'Agence estime qu'elle devra encore financer environ 80 sites de bulles à verre enterrées si elle veut respecter son engagement de prendre à sa charge, par commune, 20 % du total des sites de bulles à verre 8. Entre 2005 et 2011, 2916 corbeilles supplémentaires ont été installées. Nous sommes loin de l objectif de placer une corbeille au minimum tous les 100 mètres. En améliorant les équipements de propreté publique Remplacement des corbeilles urbaines par des corbeilles de tri. Une seule expérience pilote a été réalisée dans la commune d Etterbeek. Les mesures préconisées dans le plan propreté verront le jour avec chance en fin de législature ou au début de la nouvelle. En renforçant la répression des incivilités Etablissement d un top 10 des actes de malpropreté et uniformiser le montant des amendes dans toutes les communes. On attend toujours 7 Questions et Réponses Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale 15 mai 2013 (n 40), p276 8 Ibidem. 13

14 IV. Nos priorités pour la prochaine législature 1. Dresser un monitoring régional de la propreté et une analyse des quartiers Un monitoring de la propreté à Bruxelles doit être réalisé par l ABP (et non par l opposition!) afin d identifier les zones qui nécessitent des actions spécifiques. Une analyse spécifique des quartiers doit être réalisée afin d agir différemment selon la problématique et les quartiers. Ce monitoring doit, en outre, permettre de mettre en avant les responsabilités des différentes parties. Enfin, il doit être réalisé de manière permanente afin de correspondre au mieux à la réalité du terrain. Le Gouvernement bruxellois est le mieux placé pour le réaliser. Tant qu il ne sera pas fait, nous procéderons chaque année à pareil état des lieux. Lorsque de réels efforts sont faits, par exemple à Matongé, cela porte ses fruits! 2. Réévaluer l opportunité du ramassage en alternance d une semaine sur deux des poubelles jaunes et bleues A Paris, ces collectes ont lieues tous les deux jours. Et réévaluer l opportunité de ne pas ramasser les sacs bleus contenant des déchets non permis. 3. Agir de manière spécifique selon les quartiers 3.1 En ce qui concerne les quartiers commerciaux Placement de containers dans les quartiers commerçants pour éviter que les sacs poubelles ne traînent en voirie. Inciter Bruxelles-Environnement et les communes à vérifier que les commerçants soient en règle de contrat soit auprès de l ABP, soit auprès d un collecteur agréé. 3.2 En ce qui concerne les quartiers touristiques : Ramassage des poubelles le week-end et augmentation de la fréquence dans les quartiers touristiques et à la gare du Midi. Un véritable choix politique doit être fait avec pour objectif de rendre Bruxelles plus propre, de s en donner les moyens notamment par l augmentation de la fréquence des collectes ce qui est en totale opposition avec l instauration des collectes en alternance une semaine sur deux qui vient d être instaurée. 3.3 En ce qui concerne les déchets ménagers : Pour une information dynamique et permanente, mettre fin à la pratique de ne pas ramasser les sacs jaunes et bleus contenant des déchets non permis et laissés deux semaines sur les trottoirs. Nous entendons la volonté du gouvernement d'informer de sensibiliser le plus grand nombre. Actuellement, elle se traduit essentiellement par quelques encarts dans la 14

15 presse écrite ou quelques campagnes publicitaires ponctuelles. Pour permettre une communication efficace, l'information doit être permanente. 4. Pour un entretien régulier des dispositifs de propreté et une uniformisation maximale du mobilier urbain Entretenir le mobilier urbain est essentiel pour améliorer le cadre de vie des citoyens. Les bulles à verres et les bulles enterrées font partie intégrante du paysage urbain. Leur état de propreté est primordial afin qu il ne devienne des repoussoirs pour les citoyens qui souhaiteraient y déposer leurs déchets. Dès lors, nous invitons les autorités à les garder dans un état de propreté impeccable par l utilisation de nettoyeurs haute pression. En outre, il faudrait prévoir à proximité des bulles à verres, des poubelles de tri afin de permettre aux citoyens d y déposer les sacs ou cartons qui ont servi pour le transport des bouteilles de verre vides. 5. Généraliser les poubelles publiques au tri sélectif La situation qui consiste à obliger les Bruxellois à trier leurs déchets ménagers de manière sélective à domicile et de permettre, sur l espace public, une gestion totalement non triée des déchets relève de l incohérence. Certes, une expériencepilote a été menée sur le territoire d une commune et dans certains parcs mais cela semble tout à fait insuffisant. Il est plus que temps de généraliser le tri sélectif en voirie. 6. Plus de sanctions Les actes d incivilité comme les dépôts clandestins d objets encombrants ou les déjections canines, sont beaucoup trop nombreux à Bruxelles ; force est de constater qu il y subsiste un sentiment d impunité assez répandu par rapport au respect de la propreté dans la ville. Ce sentiment d impunité a des répercussions sur les actions de ses citoyens. Il n est pas surprenant dans ce contexte de voir des personnes jeter des déchets dans la rue et de retrouver des lieux de dépôts clandestins. Pour les FDF, il est fondamental d être plus présent sur le terrain et de mettre en place une vraie politique de sanction des incivilités. Cela doit, en outre, aller de pair avec une harmonisation des sanctions administratives sur le territoire de la Région bruxelloise. Cette harmonisation prévue dans le plan propreté n est toujours pas réalisée. 7. Un service performant pour les encombrants Multiplier le nombre de déchetteries régionales, accessibles à tous les Bruxellois, est indispensable! 8. Renforcer le dispositif de poubelles rigides dans certains quartiers Une expérience pilote a été menée à Auderghem et d autres communes ont directement adopté la mesure (Forest, Uccle, Ville de Bruxelles ). Permettre de placer son sac poubelle dans des poubelles rigides (sans couvercle pour ne pas faire perdre du temps aux agents qui collectent) afin de protéger ceux-ci des animaux (corneilles, renards, pies ) est une mesure simple et efficace. 15

16 Conclusions Depuis le début de la législature, nous posons le même constat : tant l accord de gouvernement de 2004 que celui de 2009 ainsi que l'élaboration des Plans propreté successifs et aujourd hui le PACT - mettent en avant la volonté du Gouvernement de remédier rapidement à la malpropreté des espaces publics. Pourtant, ce sont toujours les mêmes constats qui s imposent suite à notre quatrième monitoring : Bruxelles demeure une ville sale et que les lacunes sont nombreuses en matière de propreté publique. Les voiries bruxelloises, qu elles dépendent de la Région ou des communes sont trop souvent mal entretenues et les corbeilles ne sont pas assez régulièrement vidées. Pour ce qui concerne le tri sélectif des déchets, rendu obligatoire depuis le 1 er janvier 2010, il est manifeste que la communication réalisée pour informer les citoyens n est toujours pas suffisante. Le nombre de sacs trouvés en rue pour lequel le tri n a pas été effectué, ou a mal été réalisé, en atteste à suffisance. Il existe même des quartiers de Bruxelles où l obligation de tri n est pas respectée De plus la collecte alternée une semaine sur deux rend cet acte citoyen encore plus difficile. En fait, c est quasiment une des seules initiatives prise par le gouvernement bruxellois en matière de propreté et nous nous interrogeons sur la réelle amélioration pour les bruxellois que cette décision entraîne : de sérieux problèmes de stockage se posent, de cafouillage dans l agenda. Les projets sont sans cesse reportés alors qu ils figuraient déjà dans les successives déclarations de politique générales et dans les différents budgets 2010, 2011, 2012 (pour rappel : création d une centrale de biométhanisation, élargissement du réseau de déchetteries, mise en place du projet de ressourcerie, des bulles à verres enterrées, mise en œuvre de la résolution visant à installer des corbeilles publiques sélectives, réalisation du projet pilote de collecte des déchets organiques, installation de nombreuses toilettes publiques, conclusion d un contrat entre l ARP et la STIB pour le nettoyage des sites propres, réalisation des mesures prises dans le cadre du Plan Propreté pour la fin de cette législature ). Que de temps perdu pour les Bruxellois! A quelques mois de cette fin de cette législature, nous ne pouvons donc que constater l échec des deux capitaines successifs de la propreté bruxelloise. La bonne volonté est affichée mais les résultats ne sont pas là. Contact presse Béatrice Fraiteur (0476 : ) Pour télécharger les photos du dossier de presse : 16

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

EN TOUTES CIRCONSTANCES. Code. de la Rue. Petit manuel de savoir-vivre à l usage des habitants, piétons et automobilistes

EN TOUTES CIRCONSTANCES. Code. de la Rue. Petit manuel de savoir-vivre à l usage des habitants, piétons et automobilistes 10 conseils POUR GARDER SA commune PROPRE, EN TOUTES CIRCONSTANCES Le Code de la Rue Petit manuel de savoir-vivre à l usage des habitants, piétons et automobilistes Règle n 1 Je ne jette pas mon mégot

Plus en détail

PLAN PROPRETE 2012 2017. KEEP BRUSSELS BEAUTIFUL Bruxelles plus propre, plus verte, plus belle!

PLAN PROPRETE 2012 2017. KEEP BRUSSELS BEAUTIFUL Bruxelles plus propre, plus verte, plus belle! PLAN PROPRETE 2012 2017 KEEP BRUSSELS BEAUTIFUL Bruxelles plus propre, plus verte, plus belle! I. INTRODUCTION 1.1 L accord de Gouvernement bruxellois 2009-2014 prévoit de «faire de Bruxelles un exemple

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Les associations. Qui récupère quoi?

Les associations. Qui récupère quoi? Qui récupère quoi? Certains objets peuvent avoir une seconde vie. Plutôt que de les jeter en déchèteries, pensez aux associations qui se chargent de les revaloriser et les remettre dans le circuit. Emmaüs,

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Transferts chô mage CPAS : Mônitôring du 1 er semestre 2015

Transferts chô mage CPAS : Mônitôring du 1 er semestre 2015 Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Section CPAS Vereniging van de Stad en de Gemeenten van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Afdeling OCMW C O N F E R E N C E D

Plus en détail

Analyse de l offre et des besoins d accueil petite enfance à l échelle des quartiers bruxellois sur base du Monitoring des quartiers

Analyse de l offre et des besoins d accueil petite enfance à l échelle des quartiers bruxellois sur base du Monitoring des quartiers Analyse de l offre et des besoins d accueil petite enfance à l échelle des quartiers bruxellois sur base du Monitoring des quartiers L analyse qui suit se penche sur la situation en termes de besoins et

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

(Du 1 er juillet 2013)

(Du 1 er juillet 2013) Réponse du Conseil communal au Conseil général à l interpellation n 13-601 du groupe socialiste par M. Baptiste Hurni & consorts, intitulée «Pour un retour des poubelles publiques dans les rues de notre

Plus en détail

COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol

COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol 3, Rue Henri Dunant BP 14 07400 LE TEIL 04.75.52.25.98 04.75.49.09.04 email rhone.helvie@free.fr COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol Date de la sortie : Lundi 11 Mars 2013 de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

Madame Monsieur, Yves ALLIENNE

Madame Monsieur, Yves ALLIENNE Madame Monsieur, Merci à l A.P.H et à sa Présidente de m avoir permis de présenter ce qui fait le quotidien des Services Municipaux en matière de Propreté Urbaine. Le classement de notre belle station

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr

Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr La mise en œuvre du projet visites d entreprises dans le domaine du recyclage du papier La démarche en quelque mots mise en place du tri du papier au

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER siège social : Mairie de Verdun-sur-Garonne services : Quai de Transfert Place de la Mairie 350, chemin de la Fraysse 82 600 Verdun-sur-Garonne 82 170

Plus en détail

Tous ensemble, relevons le défi des bulles propres! Conférence de presse du 10 juin 2014

Tous ensemble, relevons le défi des bulles propres! Conférence de presse du 10 juin 2014 Tous ensemble, relevons le défi des bulles propres! Conférence de presse du 10 juin 2014 Hygea en quelques mots Intercommunale mixte public privé Mission : gestion durable des déchets collecte en porte-à-porte

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

Objet: Point 3.1 de l ordre du jour: Modifications à apporter au chapitre VIII Déchets du règlement-taxes général;

Objet: Point 3.1 de l ordre du jour: Modifications à apporter au chapitre VIII Déchets du règlement-taxes général; Extrait du registre aux délibérations du conseil communal Séance publique du conseil communal du 27 mars 2015 Date de la convocation des conseillers: 20 mars 2015 Date de l annonce publique de la séance:

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés INFRASTRUCTURES ET ENERGIES 13-011 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés (Du 29 mai 2013) Monsieur le Président,

Plus en détail

RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART

RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART Toute anomalie, détérioration ou problème de propreté à votre arrivée devra être signalé avant votre activité dans la salle afin qu il n y ait pas de malentendu

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

L énergie en Wallonie et à Bruxelles

L énergie en Wallonie et à Bruxelles L énergie en Wallonie et à Bruxelles Yves Marenne - ICEDD Forum étopia «Kyoto 2» du 16 février 2005 étopia_ 1 Introduction : L état des lieux de la situation énergétique en Wallonie et à Bruxelles donne

Plus en détail

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS)

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) 1 Agences Immobilières Sociales (AIS) Les Agences Immobilières Sociales (AIS) sont

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

2011 / rev. 01 JDL / 30.12.2

2011 / rev. 01 JDL / 30.12.2 Renens Epalinges Gland Froideville Crissier 11 janvier 17 janvier 18 janvier 19 janvier 19 janvier 2011 / rev. 01 JDL / 30.12.2 tourisme des déchets Lausanne Région (29 communes, ~275 000 habitants) GEDREL

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

ARTICLE 1 - Réglementation et rôle de la Collectivité

ARTICLE 1 - Réglementation et rôle de la Collectivité CCPG - 135 Rue de Genève BP 441 01174 GEX Cedex Tel : 04 50 42 26 41 / Fax : 04 50 42 65 01 - dechets@ccpg.fr CONTRAT DE COLLECTE DES DÉCHETS ASSIMILÉS «DIB-DAC» ARTICLES L.2224-14 ET L.2333-78 DU CGCT

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE!

ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE! ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE! A l initiative de l Echevinat de la Propreté. Imprimé à 3.000 exemplaires sur papier recyclé LA PROPRETE, C'EST L'AFFAIRE DE TOUS La citoyenneté, c est penser aussi

Plus en détail

gérer le tri dans votre immeuble?

gérer le tri dans votre immeuble? Comment gérer le tri dans votre immeuble? Pourquoi trier? Un travail d équipe Vos missions www.tousecocitoyens.org Rappel des consignes de tri Pourquoi trier? 2 3 > Les déchets ménagers doivent être déposés

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

LISTE DES CENTRES DE PLANNING FAMILIAL EN REGION BRUXELLOISE

LISTE DES CENTRES DE PLANNING FAMILIAL EN REGION BRUXELLOISE LISTE DES CENTRES DE PLANNING FAMILIAL EN REGION BRUXELLOISE Anderlecht Centre de Planning Familial du Midi avenue Clemenceau 23 1070 BRUXELLES Tél : 02/511.38.38 Fax : 02/512.78.98 site web : www.cpf.midi.be

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

PETIT GUIDE DE LA PROPRETÉ

PETIT GUIDE DE LA PROPRETÉ PETIT GUIDE DE LA PROPRETÉ Pour vous rendre la ville plus propre Le mot du Maire... 01 L engagement quotidien des équipes municipales... 02... 04 La chasse aux crottes mode d emploi... 06 La régulation

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine REUNION DU MARDI 23 AVRIL 2002 Conseil de la Région de

Plus en détail

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be Présentation du programme d action régional en matière d alimentation durable (appels à projets, partenariats en cours, ) Joëlle VAN BAMBEKE DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

Plus en détail

Présentation des clauses sociales dans la nouvelle loi sur les marchés publics

Présentation des clauses sociales dans la nouvelle loi sur les marchés publics Présentation des clauses sociales dans la nouvelle loi sur les marchés publics En Belgique, la nouvelle réglementation relative aux marchés publics entrera en vigueur le 1er juillet 2013. Elle ouvre également

Plus en détail

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait!

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Eco E Team Sommaire Remplacer l achat de bouteilles d eau par le placement de fontaines à eau ou par la consommation directe de l eau du robinet, c

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

Haute Ecole Francisco Ferrer Catégories arts appliqués, économique, paramédicale, pédagogique, sociale, technique, traduction et interprétation

Haute Ecole Francisco Ferrer Catégories arts appliqués, économique, paramédicale, pédagogique, sociale, technique, traduction et interprétation Haute Ecole Francisco Ferrer Catégories arts appliqués, économique, paramédicale, pédagogique, sociale, technique, traduction et interprétation Brochure éditée par le Bureau des Relations internationales

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR

CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR Entre les parties soussignées : Rhode Invest sa Avenue des Chalets, 16 BE-1180 Bruxelles BCE 0433 013 047 info@belkot.be Représentée

Plus en détail

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Myflexy P ark dossier de presse 30 janvier 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL 10 à 15% du trafic automobile serait dû au manque endémique de parkings dans les centres urbains

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE L AGGLOMERATION.DIJONNAISE REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET DES DECHETS ASSIMILES

COMMUNAUTE DE L AGGLOMERATION.DIJONNAISE REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET DES DECHETS ASSIMILES COMMUNAUTE DE L AGGLOMERATION.DIJONNAISE REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET DES DECHETS ASSIMILES ARTICLE 1 -DEFINITION DES DECHETS COLLECTES Sont compris dans la dénomination de

Plus en détail

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr Communauté de Communes de la Basse-Zorn 34, rue de La Wantzenau - 67720 Hoerdt Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr NOUVEAU SYSTEME DE COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS Weitbruch Gries Kurtzenhouse

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

Message à l élève À l école secondaire Eurêka Chacun a des droits Chacun a des responsabilités

Message à l élève À l école secondaire Eurêka Chacun a des droits Chacun a des responsabilités Message à l élève À l école secondaire Eurêka Chacun a des droits Chacun a des responsabilités Cette école est ton école et tu es le premier responsable du climat de vie qui y règne. Tu as le droit d y

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL DE QUARTIER DES CHARMETTES DU 9 AVRIL 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL DE QUARTIER DES CHARMETTES DU 9 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL DE QUARTIER DES CHARMETTES DU 9 AVRIL 2015 PARTICIPANTS Elus : Mme BOGHOSSIAN, M. MARSAC, M. AUGUSTE, M. BALOSSA, M.DUFROS, M. RAJA Habitants élus : Mme VILLAIN Habitants : M. AMMAR

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Construire, acheter ou rénover

Construire, acheter ou rénover Construire, acheter ou rénover Quels seront les frais de TVA ou de droits d enregistrement? Faire construire, acheter ou rénover une habitation représente un important investissement financier. Sans compter

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête.

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. 1 Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. Un programme d animation pour une sensibilisation efficace sur le tri, le recyclage et le compostage des déchets. Contact : SYVEDAC

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

LA PROPRETÉ PUBLIQUE : BIEN PLUS QUE DU NETTOYAGE

LA PROPRETÉ PUBLIQUE : BIEN PLUS QUE DU NETTOYAGE LA PROPRETÉ PUBLIQUE : BIEN PLUS QUE DU NETTOYAGE Hadelin de Beer, chercheur-associé à Etopia et conseiller politique à Ecolo Décembre 2010 www.etopia.be 111111 Page 1 sur 22 Résumé Si la propreté publique

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Projet de loi n o 88. Présentation. Présenté par Madame Line Beauchamp Ministre du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

Projet de loi n o 88. Présentation. Présenté par Madame Line Beauchamp Ministre du Développement durable, de l Environnement et des Parcs PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 88 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement concernant la gestion des matières résiduelles et modifiant le Règlement sur la

Plus en détail

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes.

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes. PROTOCOLE «Terre-Nickel» «Opération simple de nettoyage à pieds des déchets sur le littoral terrestre» Rédigé par Michaël Rard Observatoire Marin de La Réunion (Mis à jour le 02/03/2013) OBJECTIFS : -

Plus en détail

Une facturation incitative doit «aider» à obtenir des résultats probants.

Une facturation incitative doit «aider» à obtenir des résultats probants. MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE LES QUESTIONS QUI SE POSENT NOUS SOMMES EN PHASE TEST DURANT UN AN! Il ne sert à rien de tricher, de jeter vos déchets chez le voisin, dans la nature, dans les

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Pourquoi une charte?

Pourquoi une charte? nous nous engageons, et vous? septembre 2004 Pourquoi une charte? Une charte, c est un contrat de confiance. Et en même temps, un engagement. Entre nous et vous, entre vous et nous. Réciproque et solidaire.

Plus en détail

Calendrier2014 de collectes

Calendrier2014 de collectes Calendrier01 de collectes Férié : 1 pas de collecte 1 Report collecte Ordures Ménagères du 1 er Janvier 1 1 0 Pôle déchets du Pays de Sarrebourg Terrasse Normandie - ZAC des Terrasses de la Sarre - 0 SARREBOURG

Plus en détail

Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014

Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014 Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014 Table des matières 1. Population et structure des familles 2. Emploi 3. Propreté et Environnement 4. Mobilité 5. Activité économique et immobiliere

Plus en détail

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR Boulevard Adolphe Max, 55 1000 Bruxelles T. 02 219 33 45 F. 02 219 86 75 info@arau.org ww.arau.org Conférence de presse du lundi 16 février 2009 ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT

Plus en détail

FAQ - FOIRE AUX QUESTIONS

FAQ - FOIRE AUX QUESTIONS Ensemble, faisons maigrir nos poubelles FAQ - FOIRE AUX QUESTIONS GÉNÉRALITÉS Que faire de mes sacs blancs? Vous pouvez toujours les utiliser pour protéger l intérieur de votre conteneur gris des salissures

Plus en détail

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius 2015 2016 Charte de vie de la section fondamentale Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Confucius Centre Scolaire de Ma Campagne Rue Africaine, 3 1050 Bruxelles Pour vivre en groupe correctement

Plus en détail

Atelier Gestion des déchets et espaces publics

Atelier Gestion des déchets et espaces publics Assistance à Maîtrise d Ouvrage Développement Durable ZAC FRANCIADES OPERA - MASSY Atelier Gestion des déchets et espaces publics 18 juin 2012 Déroulement de l atelier Partie 1 : Les constats Partie 2

Plus en détail

Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label. Clé Verte

Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label. Clé Verte Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label Clé Verte Par Marie Spaey 19 mai 2011 Général Pour les achats durables, voir : Topten : information sur des produits et services

Plus en détail

J aménage les parties communes LOCAUX PROPRETÉ. HABITER DURABLE - Edition n 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection)

J aménage les parties communes LOCAUX PROPRETÉ. HABITER DURABLE - Edition n 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) J aménage les parties communes LOCAUX PROPRETÉ HABITER DURABLE - Edition n 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) DÉFINITIONS Flux de déchets Ce sont les différents types de déchets triés

Plus en détail

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable»

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» L éco-responsabilité va dans le sens du développement durable, «le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique Thème de la journée contributive : Transformation numérique

Plus en détail

PLUS BELLE MA VILLE!

PLUS BELLE MA VILLE! Conception graphique - Illustrations Communication GPSO - C.Favreau - 2013 ISS Y-LES-M O U L INE A U X PLUS BELLE MA VILLE! GUIDE DES COLLEC TES www.agglo-gpso.fr grand paris seine ouest collecte vos objets

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Bruxelles Invest & Export

Bruxelles Invest & Export Bruxelles Invest & Export Réserve d Attachés économiques et commerciaux (h/f) Règlement de sélection 2012 CODE FONCTION 1259 I. CONTEXTE DE LA FONCTION Né de la fusion d Invest in Brussels et de Bruxelles

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail