Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé"

Transcription

1 Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

2 Spondylarthrite ankylosante (SPA) Tête de chapitre des spondylarthropathies Spondylarthropathies SPA Autres Psoriasis Entérocolopathies inflammatoires chroniques Spondylarthropathies indifférenciées

3 SPA : Physiopathologie Enthésite Lésion élémentaire Enthèse : zone d insertion des tendons, ligaments, capsules et fascias dans l os Synovite Atteinte secondaire en raison des contacts intimes entre la synoviale et les structures capsulo- ligamentaires Ostéite Réactionnelle

4 SPA : Physiopathologie Lésions actives Inflammation (Enthésite et synovite) Œdème Lésions de destruction Erosion Lésions chroniques Sclérose Lésions de réparation Syndesmophyte Ankylose

5 SPA : Physiopathologie Inflammation (enthésite et synovite) Érosion osseuse Réaction osseuse de réparation

6 SPA : Clinique Atteinte axiale Rachis et des articulations sacro-iliaques Atteinte periphérique Grosses articulations Asymétrique Atteinte préférentielle

7 SPA : Diagnostic Plusieurs critères diagnostiques basés sur des signes cliniques et radiologiques Amor ESSG New York ASAS modifié (European Spondylathropathy Study Group) (Assessment of Spondylarthritis International Society) Existence, sur une radiographie, au moins, d une sacro-iliite de grade 2 bilatérale ou 3 unilatérale Sacro-iliite IRM ou radiographique

8 Articulations sacro-iliques Surface articulaire Forme complexe en U Synoviale Deux portions Ligamentaire Surface articulaire

9 Articulations sacro-iliaques : Anatomie En haut Portion articulaire (synoviale) en avant Portion ligamentaire en arrière Portion articulaire (synoviale) en avant Portion ligamentaire en arrière

10 Articulations sacro-iliaques : Anatomie En bas Portion articulaire seule (synoviale) Portion articulaire seule

11 Imagerie des articulations sacroiliaques dans la SPA Radiographies Standard TDM IRM

12 Radiographies standards Inflammation non visible Retard d apparition des anomalies (parfois de plusieurs années) Base de la plupart critères diagnostics actuels

13 Radiographies standards : Technique Détection de sacro-iliite Deux incidences réalisées initialement Bassin de face Incidence oblique (face des sacroiliaques) Absence d amélioration de la sensibilité avec des incidences obliques Une seule incidence Bassin de face

14 Radiographies standards : Sémiologie Ne montre que des lésions chroniques Erosion Sclérose Ankylose Cartilage de la berge iliaque plus fin Prédominance des anomalies sur la berge iliaque

15 Rx standards : Classification Grade 0 Grade 1 Grade 2 Grade 3 Grade 4 Normal Douteux Erosion Erosion et sclérose Ankylose

16 Radiographie de bassin de face chez une femme de 29 ans avec SPA. Erosions osseuses multiples et sclérose des berges articulaires : sacro-iliite de grade 3

17 Homme de 45 ans avec SPA. Radiographie de bassin de face. Ankylose bilatérale des articulations sacro-iliaques, complète à droite et quasi-complète à gauche : sacro-iliite de grade 4.

18 Sclérose et érosions antéro-supérieure de la SI droite et quelques petites érosions de la SI gauche (flèches) : Sacro-iliite de grade 3. Notez l enthésite de la symphyse pubienne avec des érosions profondes et sclérose des berges. La même sémiologie de l atteinte osseuse que pour les articulations sacro-iliaques (SI). La localisation pubienne est toutefois plus rare et rarement symptomatique.

19 Homme de 42 ans avec SPA depuis 15 ans. Radiographie de bassin de face. Les interlignes articulaires ne sont plus visibles Ankylose bilatérale des articulations sacro-iliaques : Sacro-iliite grade 4

20 TDM Plus sensible que la Rx dans la détection des érosions mais l inflammation reste non visible Peu d intérêt pratique

21 TDM des sacro-iliaques. Coupes axiales. Erosions osseuses et ostéocondensation des berges articulaires. Sacro-iliite de grade 3.

22 TDM des sacro-iliaques. Coupe axiale. Ankylose bilatérale. Sacro-iliite de grade 4.

23 IRM : Indication Pas de consensus mais de plus en plus pratiqué Intérêt principal : Recherche de l inflammation surtout si radiographies normales Indiqué avant mise sous anti-tnf Fait désormais partie des critères diagnostiques de SPA (Critères ASAS 2009)

24 IRM : Technique T1 Deux séquences STIR En coronal oblique (plan des sacro-iliaques) Pas d amélioration de sensibilité avec injection Pas d injection

25 IRM normale des sacro-iliaques. Séquences coronales pondérées en SE T1 (à gauche) et en T2 STIR (à droite). Coupes passant par la portion synoviale. Les berges osseuse sont régulière (à apprécier en T1) sans anomalie de signal de type inflammatoire en T2 STIR.

26 IRM normale des sacro-iliaques. Séquences coronales pondérées en SE T1 (à gauche) et en T2 STIR (à droite). Coupes passant par la portion ligamentaire. Notez la présence des images linéaires en hypersignal T2 STIR (flèches), correspondant à des structures vasculaires, à ne pas interpréter comme pathologique.

27 IRM et Diagnostic de Sacro-iliite Inflammation nette sur les deux berges = Sacro-iliite

28 Sacro-iliite active : Inflammation Inflammation = Hypersignal T2 à l IRM de l os sous chondral en regard des érosions de l interligne

29 Sacro-iliite : Lésions chroniques Visibles sur les séquences T1 Conversion Erosion Sclérose graisseuse de la moelle Ankylose Fusion avec disparition de l interligne

30 Lésions actives : Sémiologie IRM Œdème osseux Plages d anomalie de signal des berges articulaires En hypersignal T2, hyposignal T1 La séquence STIR est plus sensible que la T1 dans la détection de l œdème. Ainsi toutes les plages d œdème ne sont pas visible en T1, d où la nécessité de la réalisation des séquences en T2 STIR

31 Lésions chroniques : Sémiologie IRM Erosion Rupture corticale avec images arrondies en hyposignal T1 aux contours nets Sclérose Image en bande, d au moins 5 mm de largeur, en hyposignal T1 aux contours nets Dégénérescence graisseuse Plage d hypersignal T1 Toutes ces anomalies sont en hyposignal T2 STIR et donc peu visibles, d où la nécessité de la réalisation de séquence T1

32 IRM des SI en coupes coronale, en SET1 (en haut) et en T2 STIR (en bas). Lésions chroniques de la portion synoviale avec des érosions (flèches creuses) et dégénérescence graisseuse(flèches). Absence de lésion active sur la séquence STIR (Pas d hypersignal T2). Notez l absence d atteinte de la portion ligamentaire.

33 Séquence coronale en SE T1 (à gauche) et T2 STIR (à droite). Sclérose des berges iliaques des articulations SI sous forme de bandes épaisses (> 5mm) d hyposignal T1 aux contours nets (flèches creuses). Elle est moins bien visible sur la séquence STIR. Notez l œdème osseux de la berge sacré de la SI gauche (flèche pleine), non visible en T1.

34 IRM des sacro-iliaques. Séquences coronales pondérées en T2 STIR (à gauche) et en SE T1 (à droite). Ankylose complète bilatérale des articulations sacro-iliaques. La cavité articulaire n est plus visible.

35 GADOLINIUM T2 FAT SAT Sacro-iliite active bilatérale. Séquences coronales pondérées en T1 Fat Sat après injection de gadolinium (à gauche) et en T2 STIR (à droite). Hypersignal bilatéral des interlignes avec œdème osseux de la berge iliaque de la SI droite. L étendue de la prise de contraste après injection est superposable à celle des anoamlies retrouvées sur la séquence STIR. L injection de gadolinium n améliore pas la sensibilité.

36 SPA : Rôle diagnostique de l IRM Depuis 2009 la sacro-iliite IRM fait partie des critères diagnostiques (Critères ASAS 2009) Sensibilité de l IRM dans la détection des sacro-iliites : 75% Parfois atteinte inflammatoire exclusive du rachis sans atteinte des sacro-iliaques

37 Diagnostic de SPA : Quel bilan d imagerie? Radiographie de bassin de face Bilan diagnostique IRM des sacro-iliaques IRM du rachis

38 SPA. Radiographie de bassin de face. Sclérose des berges de la partie antérieure de l articulation SI droite : Sacro-iliite de grade 3. Aspect normal de l articulation SI gauche. Notez l atteinte de la symphyse pubienne.

39 IRM des sacro-iliaques réalisée chez le même patient le même jour. Séquences coronales pondérées en T2 STIR (à gauche) et en SE T1 (à droite). Nombreuses petites érosions des berges (en hyposignal T1 et T2) cernées par oedème osseux (en hyposignal T1, hypersignal T2 STIR). Les érosions de petite taille ne sont pas visibles à la radio. Un scanner permettrait de les mettre en évidence mais il ne montre pas l inflammation. Il ne sera pratiqué que si l IRM n est pas disponible.

40 SPA : Suivi sous traitement Pas de recommandation publiée Intérêt démontré de l IRM dans l évaluation de l inflammation chez des patients sous traitement par anti-tnf Pratiquer une IRM du rachis et des sacroiliaques

41 Suivi : Evaluation à l imagerie SPA : Atteinte multifocale avec des lésions d âge différent Or il faut pouvoir quantifier le changement sous traitement Différentes méthodes de scoring ont été proposées. A l heure actuelle ces méthodes sont surtout utilisées dans des protocoles de recherche.

42 Exemple de grille de lecture pour la méthode de scoring. En face, grille de lecture pour la méthode de SPARCC, employée actuellement dans la cohorte nationale française de DESIR. (Devenir des Spondylarthropathies Indifféreciées Récente). Dans cette méthode, pour chacune des coupes d IRM coronale, chaque articulation sacro-iliaque est divisée en quatre quadrants. Le degré de l inflammation pour chaque quadrant est quantifié. Ainsi un score final sera attribué.

43 Imagerie des sacro-iliaques dans la SPA : Messages à retenir Radiographies : apparition tardive des lésions par rapport à l IRM, souvent normales au début, visualisent les lésions chroniques structurales Place de l IRM : diagnostic précoce, suivi du traitement Protocole de l IRM : T1 et STIR

Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante (SPA) Tête de chapitre

Plus en détail

Le rachis inflammatoire. Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux

Le rachis inflammatoire. Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux Le rachis inflammatoire Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux Spondylo-arthrites SAPHO Quelques diagnostics différentiels Les spondyloarthrites Terminologie

Plus en détail

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite LA TUBERCULOSE OSTEO- ARTICULAIRE EXTRARACHIDIENNE: ASPECT EN IMAGERIE S. Semlali, L. Benaissa, A. El Kharras, A. Darbi, A.Hanine, S. Chaouir, M. Mahi, S. Akjouj Objectifs Savoir suspecter une atteinte

Plus en détail

LA SPONDYLARTHROPATHIE AXIALE: SPECTRE LÉSIONNEL DU PLUS COMMUN AU PLUS RARE

LA SPONDYLARTHROPATHIE AXIALE: SPECTRE LÉSIONNEL DU PLUS COMMUN AU PLUS RARE LA SPONDYLARTHROPATHIE AXIALE: SPECTRE LÉSIONNEL DU PLUS COMMUN AU PLUS RARE PLAN INTRODUCTION CLASSIFICATION DES SPONDYLARTHROPATHIES AXIALES PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC POSITIF DIAGNOSTIC CLINIQUE DIAGNOSTIC

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B.

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. Place des nouveaux critères de classification des spondyloarthrites en pratique clinique Dr. L.Tant Rhumatologue Service de Rhumatologie et Médecine Physique ULB- Hôpital Erasme

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans Elaboration de Recommandations pour la Pratique Clinique pour l utilisation des biothérapies dans les spondylarthropathies T. Pham, F. Guillemin, P. Claudepierre, M. Luc, C. Miceli, M. de Bandt, M. Breban,

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Liens d intérêt Intérêts financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions

Plus en détail

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021 Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges Membre enseignant chercheur EA 4021 Rhumatisme inflammatoire chronique Prévalence des SA ies en Europe = 1 à 2% Age moy : 26 ans, ratio homme/femme:

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Lombalgies inflammatoires de l homme jeune

Lombalgies inflammatoires de l homme jeune Lombalgies inflammatoires de l homme jeune Auteur : Dr Éric TOUSSIROT, Besançon Comité éditorial : Dr Laure GOSSEC, Paris Dr Henri NATAF, Mantes-La-Jolie Relecteurs CFMR : Pr Bernard DUQUESNOY, Lille Pr

Plus en détail

Imagerie médicale. Pathologie Rachis

Imagerie médicale. Pathologie Rachis Imagerie médicale Pathologie Rachis Rachis Rachis cervical 7 vertèbres Rachis thoracique 12 vertèbres Rachis lombaire 5 vertèbres Sacrum / Coccyx I- Rappels Vertèbre anatomiques type 1 Pédicule 2 Processus

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

LA SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE Rhumatisme inflammatoire chronique du bassin et de la colonne vertébrale ème rhumatisme inflammatoire chronique après la Polyarthrite Rhumatoïde et le Rhumatisme Psoriasique

Plus en détail

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC.

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. SUPPORT DE CE TRAVAIL. ETUDE PROSPECTIVE PROTOCOLÉE: RX, US, TDM, IRM. 2IEME SEMESTRE 2011 : 48 PATIENTS. ETUDE PROSPECTIVE NON

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Solution de continuité partielle ou totale d un ou de plusieurs tendons de la coiffe Origine traumatique, micro traumatique ou dégénérative INTERET Fréquence Causes multifactorielles

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Lombalgie inflammatoire François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Pronostic d une lombalgie aigue 1mois: 66 à 75% encore symptomatiques quelques limitations fonctionnelles 82

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008 SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Spondylarthrites Décembre 2008 OBJECTIFS - Mieux identifier les patients atteints de spondylarthrite afin de raccourcir le délai entre l apparition des symptômes

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie

L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie ARTICLE ORIGINAL L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie N. AKASBI, FZ. EL OUAZZANI, N. KADI, S. MANSOURI, L. TAHIRI, T. HARZY Service de rhumatologie, CHU Hassan II, FES Résumé: Introduction : la

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*,

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, JFR 09 Apport de l imagerie dans les tumeurs glomiques des doigts. À propos de 15 cas Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, Touria AMIL*, Ahmed HANINE*, Souâd CHAOUIR*, Amina

Plus en détail

ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE MASSE DES PARTIES MOLLES CONTENANT DE LA GRAISSE

ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE MASSE DES PARTIES MOLLES CONTENANT DE LA GRAISSE ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE MASSE DES PARTIES MOLLES CONTENANT DE LA GRAISSE J ROUSSEAU, F LAROUSSERIE, E PLUOT, J ROUSSEAU, F LAROUSSERIE, E PLUOT, R BAZELI, R CAMPAGNA, H GUERINI, F THEVENIN,

Plus en détail

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural.

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural. Embolie pulmonaire Dg positif Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural Signes cardiaques droits: Signes de gravité - Dilatation de l artère pulmonaire - Dilatation

Plus en détail

Diagnostic précoce de la Spondylarthrite. Dr Laurent MARGUERIE

Diagnostic précoce de la Spondylarthrite. Dr Laurent MARGUERIE Diagnostic précoce de la Spondylarthrite Dr Laurent MARGUERIE Le concept de spondylarthropathie (SpA) Les spondylarthropathies regroupent : SpA JUVENILES SPONDYLARHRITE ANKYLOSANTE SpA INDIFFERENCIEES

Plus en détail

Impact de l IRM du rachis lombaire et des sacro-iliaques sur le diagnostic initial de spondylarthropathie.

Impact de l IRM du rachis lombaire et des sacro-iliaques sur le diagnostic initial de spondylarthropathie. Impact de l IRM du rachis lombaire et des sacro-iliaques sur le diagnostic initial de spondylarthropathie. R MENARD (1), M VERDET (2), R DAVEAU (2), JP LOUVEL (1), JN DACHER (1) (1) Service de radiologie

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

Articulations sacro-iliaques : apport de la TDM et de l IRM pour l imagerie diagnostique et interventionnelle

Articulations sacro-iliaques : apport de la TDM et de l IRM pour l imagerie diagnostique et interventionnelle Articulations sacro-iliaques : apport de la TDM et de l IRM pour l imagerie diagnostique et interventionnelle F.THÉVENIN, A.FEYDY, D.RICHARME, R.CAMPAGNA, H.GUERINI, A.CHEVROT, J-L.DRAPÉ JFR 2008 Paris

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas)

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas) APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas) D DAKOUANE, M EL MOULATTAF, H KAMRANI, I EL IDRISSI, N IDRISSI EL GUANNOUNI, M OUALI IDRISSI, H JALAL, O ESSADKI,

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS )

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS ) APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS ) H. Mrabti fassi, N.Bnouachir,H.Enneddam, M. Ouali Idrissi, N. Cherif El guanouni,s.alj, O.Essadki, A.

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

IMAGERIE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

IMAGERIE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES IMAGERIE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES Dr Léra G. AKPO Ancien Interne Des Hôpitaux Radiologie 27/06/2015 OBJECTIFS Décrire la sémiologie élémentaire radiologique des atteintes ostéoarticulaires au cours

Plus en détail

Les Spondylarthrites

Les Spondylarthrites Les Spondylarthrites Le concept de spondylarthrite Ensemble de rhumatisme inflammatoires chroniques qui partagent certaines de leurs manifestations cliniques ainsi qu un terrain génétique commun. Le concept

Plus en détail

La Hanche de l enfant et de l adolescent

La Hanche de l enfant et de l adolescent La Hanche de l enfant et de l adolescent Cafcim 29 Septembre 2012 Sébastien Brunot, Hervé Laumonier, Hervé Bouin Imagerie médicale, Clinique du Tondu Ostéomyélite Ostéochondrite Epiphysiolyse Rhume de

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE NECROSE AVASCULAIRE de la hanche NAV circulation capillaire (tête fémorale) => ischémie => nécrose des ostéocytes => réparation cellulaire => perte de l intégrité structurale

Plus en détail

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE Il est en règle facile parce qu il s agit le plus souvent d une coxarthrose que l on reconnaît sur la radio simple. Il faut néanmoins savoir qu une douleur de hanche ne correspond pas toujours à une atteinte

Plus en détail

Spondylarthrite juvénile. Dr Sandrine Lacassagne Hôpital Necker 25 Novembre 2010

Spondylarthrite juvénile. Dr Sandrine Lacassagne Hôpital Necker 25 Novembre 2010 Spondylarthrite juvénile Dr Sandrine Lacassagne Hôpital Necker 25 Novembre 2010 Formes de spondylarthrite de l adulte (1) Spondylarthrite ankylosante: critères de New York modifiés Sacroiliite radiologique

Plus en détail

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie :

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie : ANNEXE A : Formulaire de première demande Formulaire de première demande de remboursement de la spécialité HUMIRA pour une spondylarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM Arthro-scanner IRM Arthro-IRM Echographie Scintigraphie Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM

Plus en détail

Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville

Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville JB Pialat Jean-baptiste.pialat@chu-lyon.fr Radiologie, Hôpital E Herriot, Hospices Civils de Lyon Décembre 2014 Plan Peut-on

Plus en détail

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie Imagerie de l arthrose Données physiopathologiques et imagerie Physio pathologie Tous les types d articulation peuvent être touchés: synoviale, articulation fibreuse, cartilagineuse, enthèse 2 formes particulières

Plus en détail

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit Patient de 39 ans, tuméfaction de la face plantaire du pied droit apparue quelques mois plus tôt Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les clichés standards Lésion expansive ostéoformatrice

Plus en détail

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS.

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. OBJECTIFS Evaluer la fiabilité de l imagerie notamment

Plus en détail

UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions.

UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions. UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions. 1) Imagerie par rayon X La radiographie : Technique assez irradiante (à éviter chez la femme enceinte). La radio aboutit à une image planaire en

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale CHPITRE 88 rthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale DÉFINITION rthrite inflammatoire symétrique caractérisée par une synovite, un pincement articulaire, des épanchements, des érosions osseuses

Plus en détail

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic Spondylarthropathies SA Juvénile Spondylarthrite Ankylosante Spondylarthrite Indifférenciée

Plus en détail

Un cas de DISHphagie

Un cas de DISHphagie Un cas de DISHphagie Homme de 69 ans Dysphagie haute non améliorée malgré une thyroïdectomie pour goitre. Gastroscopie : trajet en chicane de la région de la bouche de Killian, difficultés à l insertion

Plus en détail

IRM et spondylarthropathie

IRM et spondylarthropathie :1057-67 2010. Éditions Françaises de Radiologie. Édité par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés formation médicale continue le point sur IRM et spondylarthropathie A Feydy (1), L Gossec (2), R Bazeli,

Plus en détail

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur Sémiologie radiologique de base Appareil locomoteur L articulation : Il faut Regarder l épaisseur de l interligne articulaire : intégrité du cartilage Observer l os sous-chondral : condensation, flou Regarder

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Comment reconnaitre une spondylarthrite? Pr P. Claudepierre Service de Rhumatologie Hôpital Henri Mondor - Créteil

Comment reconnaitre une spondylarthrite? Pr P. Claudepierre Service de Rhumatologie Hôpital Henri Mondor - Créteil Comment reconnaitre une spondylarthrite? Pr P. Claudepierre Service de Rhumatologie Hôpital Henri Mondor - Créteil SPONDYLARTHROPATHIES Définition Les Spondylarthrites spondylarthrite ankylosante rhumatisme

Plus en détail

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION INTRODUCTION Une extension d indication a été octroyée au laboratoire PFIZER le 02 février 2007 pour sa spécialité Celebrex 100 mg et 200

Plus en détail

Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique

Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique S. Wakrim, O. Traoré, Z. Regragui, N. Moussali, N. El Benna, A. Gharbi Service de radiologie 20 aout, CHU Ibn Rochd CASABLANCA Plan

Plus en détail

M. Ben Jemaa**,S. Haddar, Z. Mnif*, J. Mnif

M. Ben Jemaa**,S. Haddar, Z. Mnif*, J. Mnif IMAGERIE DES SACROILIITES INFECTIEUSES A PROPOS DE 18 CAS H. Abid, Ch. Dabbeche, S. Chaâbouni, H. Ketata*, C. Marrakchi**, M. Ben Jemaa**,S. Haddar, Z. Mnif*, J. Mnif Service de radiologie et d imagerie

Plus en détail

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2)

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) 1 Plan Introduction Généralités Anatomie et radio-anatomie Embryologie Etat de l art sur

Plus en détail

Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter?

Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter? Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter? Th. Tavernier. Lyon. IRM des Sources Congrès Epaule SFR.RA. Lyon. 10 Novembre 2007 Les IRM réalisées pour douleur d épaule montrent

Plus en détail

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION dépôts intra-articulaires ou péri-articulaires de microcristaux cristaux d urate de sodium => goutte cristaux calciques => chondrocalcinose phosphates de

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

À L ASSAUT DU LISFRANC

À L ASSAUT DU LISFRANC À L ASSAUT DU LISFRANC F. THÉVENIN, H.GUERINI, V.VUILLEMIN, R.CAMPAGNA, A.FEYDY, E.PLUOT, R.BAZELLI, F.MOREL, G.MORVAN, J-L. DRAPÉ JFR Octobre 2011 ANATOMIE : LES ARTICULATIONS DE LISFRANC Lisfranc = articulations

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL CD-ROM D ENSEIGNEMENTD S.Mezghani, M. Mezghani, W.Tagougui, S. Baklouti, M.H. Elleuch, J.Mnif OBJECTIF Création d un d outil interactif

Plus en détail

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE G BIERRY, F JEHL, A NEUVILLE, P ROBERT, S KREMER, A GANGI, JL DIETEMANN Services de Radiologie, de Bactériologie,

Plus en détail

Intérêt de l IRM dans le diagnostic précoce des atteintes psoriasiques des doigts et des orteils

Intérêt de l IRM dans le diagnostic précoce des atteintes psoriasiques des doigts et des orteils Intérêt de l IRM dans le diagnostic précoce des atteintes psoriasiques des doigts et des orteils LAPEGUE Franck (1-2), LOUSTAU Olivier (2), DENIS Aymeric (2), BOUSCATEL Elodie (1), PONSY Sylvie (1), SANS

Plus en détail

IRM DU GENOU TRAUMATIQUE. Comment éviter la méniscectomie. A. Lesavre, A. Miquel, C. Phan, Y. Menu CHU du Kremlin Bicêtre

IRM DU GENOU TRAUMATIQUE. Comment éviter la méniscectomie. A. Lesavre, A. Miquel, C. Phan, Y. Menu CHU du Kremlin Bicêtre IRM DU GENOU TRAUMATIQUE Comment éviter la méniscectomie : A. Lesavre, A. Miquel, C. Phan, Y. Menu CHU du Kremlin Bicêtre Introduction Toutes les lésions méniscales ne relevant pas d un traitement chirurgical,

Plus en détail

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie?

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? C Rodriguez-Régent¹, C Oppenheim¹, M Tisserand¹, D Calvet², AD Devauchelle¹, X Leclerc³, E Touzé², JP Pruvo³, JF Méder¹. ¹ Service de neuroradiologie,

Plus en détail

Examen d Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) du pied

Examen d Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) du pied Examen d Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) du pied Examen d Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) du pied Hallmarq Veterinary Imaging Ltd Unit 5 Bridge Park Guildford, Surrey GU4 7BF Tel : + 44

Plus en détail

IMAGERIE MODERNE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES. Dr Damien VERDIER Pr Olivier HAUGER

IMAGERIE MODERNE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES. Dr Damien VERDIER Pr Olivier HAUGER IMAGERIE MODERNE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES Dr Damien VERDIER Pr Olivier HAUGER Diagnostic? (item 123 ECN) Arthopathies érosives du 3ème doigt de la main gauche intéressant l IPP et l IPD = Atteinte

Plus en détail

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations UE 2.4 S1 processus traumatiques Les explorations Plan Introduction 1 ère partie : examens non invasifs 1.1. radiologie 1.2. scanner 1.3. IRM 1.4. échographie des parties molles 2 ème partie : examens

Plus en détail

Spondylarthrite ankylosante

Spondylarthrite ankylosante 39 Item 282 Spondylarthrite ankylosante Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une spondylarthrite ankylosante. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. COFER

Plus en détail

ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE

ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE INTRODUCTION La polyarthrite rhumatoïde (PR) caractérisée par la présence d une inflammation articulaire et d une prolifération cellulaire pseudotumorale

Plus en détail

N 92. Rachialgie [N 92] 1

N 92. Rachialgie [N 92] 1 N 92. Rachialgie Figure 2. Radio rachis lombaire de profil et IRM coupe axiale T2. Arthrose inter-apophysaire postérieure avec hyperlordose et antélisthésis. Condensation des massifs articulaires, et à

Plus en détail

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum Patient de 30 ans, sportif de haut niveau, marathonien. Présente des épisodes répétés de douleurs du mollet droit, survenant environ après une demie heure de course. Une échographie hauterésolution de

Plus en détail

Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS. Articulation inter-vertébrale. Vertèbre-type : DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER

Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS. Articulation inter-vertébrale. Vertèbre-type : DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER Vertèbre-type : Corps vertébral Arc postérieur : Pédicules Massifs articulaires Lames Processus transverses Processus épineux

Plus en détail

LES SPONDYLARTHROPATHIES. Pr. A. El Maghraoui

LES SPONDYLARTHROPATHIES. Pr. A. El Maghraoui LES SPONDYLARTHROPATHIES Pr. A. El Maghraoui Objectifs Objectif 1: Définir le concept des spondylarthropathies (SpA) Objectif 2: Faire le diagnostic précoce de la SPA Objectif 3: Décrire cliniquement une

Plus en détail

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Pr Jean-Michel Laffosse, Pr Arnaud Constantin Individu sain, âgé de 35 ans, aucun symptôme

Plus en détail

Les nouveautés en imagerie au congrès de l ACR

Les nouveautés en imagerie au congrès de l ACR Les nouveautés en imagerie au congrès de l ACR B. Le Goff* Washington, 9-14 novembre 2012 ACR 2012 a été riche et dense comme les années L précédentes, avec la confirmation de la place importante prise

Plus en détail

IRM des pubalgies. Lionel Pesquer Centre d Imagerie Ostéo-articulaire. Clinique du Sport de Bordeaux.

IRM des pubalgies. Lionel Pesquer Centre d Imagerie Ostéo-articulaire. Clinique du Sport de Bordeaux. IRM des pubalgies Lionel Pesquer Centre d Imagerie Ostéo-articulaire. Clinique du Sport de Bordeaux www.image-echographie.net IRM des pubalgies - Introduction Texte - IRM: examen d imagerie de choix si

Plus en détail

Item 123 : Psoriasis

Item 123 : Psoriasis Item 123 : Psoriasis Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Épidémiologie du rhumatisme psoriasique...2 3 Signes cliniques...3 3. 1 Présentation clinique habituelle

Plus en détail

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan introduction Le myélome multiple est une affection hématologique caractérisée

Plus en détail

Pathologie de la sternoclaviculaire

Pathologie de la sternoclaviculaire Pathologie de la sternoclaviculaire Christian Dumontier: Institut de la Main & hôpital saint Antoine, Paris Marc Soubeyrand: hôpital du Kremlin-Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre Philippe Moreel: hôpital Gabriel

Plus en détail

Trucs du métier. L arthrite psoriasique en l absence du psoriasis. clinicien@sta.ca. Avez-vous un truc? Son épidémiologie et son expression

Trucs du métier. L arthrite psoriasique en l absence du psoriasis. clinicien@sta.ca. Avez-vous un truc? Son épidémiologie et son expression L arthrite psoriasique en l absence du psoriasis Trucs du métier Son épidémiologie et son expression Le psoriasis est une maladie cutanée inflammatoire chronique qui touche de 1 % à 3 % de la population

Plus en détail

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Zaghouani.H, Braham.R Service d imagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir-Tunisie Pr. Hulusi Behçet en 1937 INTRODUCTION *La myélite

Plus en détail

L échographie de l épaule

L échographie de l épaule L échographie de l épaule en 20 images-clef Gérard Morvan, Henri Guerini, Valérie Vuillemin, Philippe Mathieu Marc Wybier, Frédéric Zeitoun, Philippe Bossard, Patrick Sterin, Samuel Merran. La sémiologie

Plus en détail

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3)

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3) Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(3): 298-304 F M C Pour une bonne lecture de la radiographie en Rhumatologie How to read correctly an osteoarticular radiography? S. Ralandison* Unité de Rhumatologie, Hôpital

Plus en détail

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Sémiologie du genou Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Eléments passifs - Ligaments o Croisés : antérieur et postérieur = Stabilité antéro-postérieure o Latéraux : interne et externe

Plus en détail

Item 123 : Psoriasis

Item 123 : Psoriasis Item 123 : Psoriasis COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Épidémiologie du rhumatisme

Plus en détail

Item 123. Psoriasis. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 123. Psoriasis. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 20 Item 123 Psoriasis Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un psoriasis. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. COFER Connaître les particularités cliniques,

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

CHU de la Cavale Blanche - Brest Traumatismes par région anatomique. noyaux d'ossification, canaux nourriciers Analyse rigoureuse des clichés

CHU de la Cavale Blanche - Brest Traumatismes par région anatomique. noyaux d'ossification, canaux nourriciers Analyse rigoureuse des clichés MODULE D'IMAGERIE DES URGENCES Définitions & généralités RENNES - 14 & 15 mai 2009 L'imagerie initialement Traumatismes des ceintures et des membres Danielle Colin. Michel Nonent. Claire Cangémi Principes

Plus en détail

IRM FONCTIONNELLE CORPS ENTIER DE LA MOELLE OSSEUSE

IRM FONCTIONNELLE CORPS ENTIER DE LA MOELLE OSSEUSE IRM FONCTIONNELLE CORPS ENTIER DE LA MOELLE OSSEUSE B. Hainaux, L. Camoin, P. Zerbib, C. Lin, A. Luciani, R. Raymond, A. Rahmouni CHU Henri Mondor Service d imagerie médicale Pr Alain Rahmouni Objectifs

Plus en détail

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées I a - Radio-Anatomie du Massif Facial 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées 6 9 7 8 3 2 5 10 12 1 11 4 13 14 I a - Radio-Anatomie du Massif Facial - Quels sont les plans

Plus en détail

Section D : Système musculosquelettique

Section D : Système musculosquelettique D D01. Ostéomyélite RX Indiqué [C] d La radiographie est indiquée pour l examen initial. 0 L est une excellente modalité d imagerie pour évaluer l ostéomyélite et les anomalies connexes des tissus mous,

Plus en détail