Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur"

Transcription

1 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL Romain HABEAU

2 SOMMAIRE Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur au domicile du patient? Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Cas pratiques illustrés Articulation avec la lutte contre l habitat indigne Retours d expérience sur l action au CHU d Angers 2

3 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur au domicile du patient? 3

4 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? En moyenne 80% de notre temps passé à l intérieur des espaces clos : - Logement (40% à 50%) ; - Lieu de travail ; - Ecole ; - Commerces L air intérieur est jusqu à dix fois plus pollué que l air extérieur pour certains polluants (étude de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur). 4

5 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? L air, le poids des chiffres : Un besoin vital d air Un besoin permanent d air Un besoin important d air 5

6 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? Le poumon organe stratégique : 75m² entre air et sang ; 12 m 3 /j ; Alvéoles pulmonaires en développement chez l enfant (50 millions enfant à 300 millions adulte) = impact plus important sur le développement à des expositions plus faibles 6

7 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? L air intérieur, un cocktail de polluants : polluants biologiques : allergènes (acariens, chats ), micro-organismes (virus, bactéries, moisissures) ; polluants chimiques : monoxyde de carbone, oxydes d azote, formaldéhyde, benzène polluants physiques : fibres, particules, champs électromagnétiques 7

8 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? Un air intérieur sain? 8

9 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? L ensemble des maladies allergiques (asthme, conjonctivite, allergie alimentaire ) concerne 25% à 30% de la population française ; La prévalence de l asthme est passée de 2-3% à 5-7% en 20 ans. Elle est estimée à près de 9% chez les enfants en 2011 ; Les allergies respiratoires toucheraient 25% de la population. 9

10 Pourquoi s intéresser à la qualité de l air intérieur domicile du patient? Extérieur du bâtiment (sol, air extérieur, agriculture) Produits de construction, d ameublement, de décoration, d entretien et de bricolage Systèmes de chauffage et de ventilation Plantes et animaux Présence et activité humaine 10

11 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur 11

12 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Historique : premiers travaux de G. Pauli et M. Ott sur l éviction des acariens (Hôpitaux universitaires de Strasbourg 1988) ; création d un poste de CMEI à mi-temps (1994) Martine Ott ; mise en place du diplôme universitaire (2001) Pr. De Blay ; Diplôme inter universitaire de Santé Respiratoire et Habitat (2005) Universités de Brest, Montpellier, Paris, Toulouse et Strasbourg ; Développement de la profession de Conseiller Médical en Environnement Intérieur en France, entre 30 et 40 CMEI actifs pour 75 CMEI diplômés (www.cmei-france.fr) 12

13 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Formation CMEI : Polluants domestiques (biologique et chimique) en rapport avec une pathologie respiratoire ; Pathologies respiratoires de l habitat (maladies allergiques et non allergiques, BPCO, PHS, mucoviscidose, infections ) ; Réalisation de prélèvements d air et de poussière pour mesurer les principaux polluants chimiques et biologiques ; Méthodes d éviction des polluants de l environnement intérieur ; Bases de la réglementation concernant la QAI Connaissance des partenaires techniques et institutionnels qui interviennent dans le domaine de l habitat et de la santé. Durée et lieux : 4 semaines de formation non consécutives à Strasbourg + 2 semaines de travaux pratiques à déterminer Frais de participation :

14 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Validations du métier de CMEI : 14 validation du rôle du CMEI dans la prise en charge du malade allergique étude multicentrique française F. De Blay (Allergy, 2003) ; validation des CMEI par étude 7 villes USA (Morgan, NEJM 2004) Population défavorisée, enfant asthme sévère à modéré (n=937) 4,4 jours d école manqués en mois par an ; 21,3 jours de symptômes en moins par an ; 2,1 visites aux urgences pour asthme en mois par an. évaluation du CMEI en Bourgogne auprès de 546 patients : réduction significative de la consommation de médicaments 9 mois après la visite baisse des traitements de secours ; baisse du traitement de fond : étude d intervention coût-efficacité des CMEI Etude en cours (ECENVIR CHU de Rennes, EHESP, IRSET)

15 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) est un professionnel diplômé, formé pour établir un audit de l environnement intérieur. Il intervient sur prescription médicale via un formulaire de demande d intervention dédié. L intervention du CMEI est gratuite. En région Pays de la Loire, 2 CMEI interviennent au domicile des patients sur la totalité du territoire : CHU d Angers sur les départements 49, 72 et 53 ; CHU de Nantes sur les départements 44 et

16 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Dans quel cas prescrire l intervention du CMEI? Lorsqu en consultation, l environnement intérieur joue ou semble avoir un rôle dans le déclenchement, la persistance ou l aggravation d une pathologie, par exemple : pathologies allergiques (acariens, animaux, moisissures ) ; pathologies respiratoires chroniques ; infections respiratoires dans le cadre de l immunodépression. 16

17 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Comment prescrire l intervention du CMEI? Remplir le formulaire de demande d intervention en consultation avec votre médecin spécialiste (pneumologue, allergologue ) ou généraliste, téléchargeable sur le site du CHU d Angers et de Nantes. une page dédiée à l activité CMEI sur le site de l ARS Pays de la Loire est encours d élaboration. Adresser la demande par mail ou courrier au CMEI (coordonnées en bas du formulaire de demande d intervention) ; Après réception de la demande, le CMEI prend contact avec le patient pour planifier l intervention. 17

18 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur En quoi consiste l audit environnemental mené au domicile du patient? Un audit environnemental, dure entre 1h30 et 3h selon les prélèvements réalisés. L objectif est : D étudier l environnement du patient : Recueil de données sur l habitat (température, humidité, confinement, ventilation, chauffage ). Recherche de polluants biologiques et chimiques de l environnement intérieur, avec prélèvements et analyses si nécessaire. D interroger le patient : Sur ses habitudes de vie, ses loisirs, les travaux récents, et lieux d exposition aux polluants, à l aide d un questionnaire. D informer, de conseiller : Recherche conjointe des moyens d obtenir une éviction optimale des allergènes et polluants. Rédaction d un rapport remis au patient et au médecin prescripteur. 18

19 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Mesure des paramètres de confort Température, humidité relative, dioxyde de carbone (analyseur/enregistreur) Recherche des ponts thermiques (caméra thermique) 19

20 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Mesure des paramètres de confort Débit de ventilation (débimètre à fils chauds) Degré d humidité des matériaux (humidimètre) 20

21 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Evaluer la présence d humidité 21

22 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Recherche biologique Acariens (Acarex-test) Moisissures (écouvillons, prélèvements d air) Blattes, animaux domestiques (repérage in situ, dosage ELISA) 22

23 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Recherche chimique Mesure du monoxyde de carbone (détecteur) Mesure du formaldéhyde (détecteur) 23

24 Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Recherche physique Mesures de particules (compteur) 24

25 Intérêt pratique Aide au diagnostic : établir la relation sensibilisation/exposition et/ou symptômes/exposition ; Mettre en place et/ou apprécier l efficacité des mesures d éviction ; Connaître la charge allergénique environnementale ; Etude clinique. 25

26 26 Cas pratiques illustrés

27 Cas pratiques illustrés Cas 1 : enfants de 5 et 10 ans, asthme allergique aux acariens Séchage du linge à l intérieur Aération du logement non quotidienne Nettoyage quotidien du logement à l eau de Javel Développement de moisissures au plafond de la chambre Présence de blattes Literie : matelas ancien (acariens ++) Conseils : 27 Réduire l humidité (aération, séchage du linge) Usage modéré de l eau de Javel Éviction des acariens Éviction des blattes Nettoyage des moisissures

28 28 Cas pratiques illustrés

29 Cas pratiques illustrés Cas 2 : homme 26 ans, journaliste, rhinite, allergies identifiées aux acariens et moisissures (Alternaria sp. et Cladosporium sp.) Absence de système de ventilation dans le logement ; Aération du logement non quotidienne. Développement fongique au plafond dans la salle de bain et sur les joints de la douche : Surface <3 m²; Mise en évidence de Cladosporium sp. Literie : Matelas ancien (acariens ++), sommier tapissier Conseils : 29 Eviction des acariens Aération quotidienne du logement Nettoyage des surfaces contaminées + remplacement des joints

30 30 Cas pratiques illustrés

31 Cas pratiques illustrés Cas 3 : homme 58 ans, agriculteur, BPCO de nature agricole, investigation moisissures sur le lieu d exploitation et d habitation Moisissures en présence dans la chambre du patient, le couloir et la salle de bain (contamination élevée) ; Surfaces > 3m² ; Espèces fongiques identifiées : Cladosporium sp., Penicillium sp. Présence d un poêle à bois non réglementaire dans la cuisine. Conseils : Orientation vers la cellule de lutte contre l habitat indigne 31

32 32 Cas pratiques illustrés

33 33 Articulation avec la lutte contre l habitat indigne

34 Articulation avec la lutte contre l habitat indigne Encart santé dans les fiches de pré-repérage habitat indigne précarité énergétique adressées au guichet unique du CG49 depuis mai

35 Articulation avec la lutte contre l habitat indigne Dispositif CMEI Dispositif habitat indigne / précarité énergétique Médecins partenaires (allergologues, pneumologues, généralistes ) Guichet unique Conseil Général 49 CHU et CH partenaires Opérateur Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) Transmission des fiches de pré-repérage avec symptômes allergiques et/ou respiratoires Agence Régionale de Santé des Pays-de-la-Loire DT49 Département SSPE Demande d intervention sur prescription médicale (allergologues, pneumologues, généralistes ) 35 Demande d intervention des travailleurs sociaux, CLIC

36 Articulation avec la lutte contre l habitat indigne Repérage et signalement HI et PE à la cellule départementale Sélection des situations en cellule opérationnelle Difficultés respiratoires Infections chroniques Asthme Problèmes allergiques Prise de contact par le CMEI Contact téléphonique avec le patient Contact téléphonique avec le médecin traitant Courriers au patient et au médecin Suivi des occupants (même si changement de logement) Conseils aux occupants Utilisation du logement Petit entretien Echanges techniques entre le CMEI et l opérateur HI (recommandations et soutien techniques) Recommandations de travaux et d entretien Visite du CMEI dans le logement Questionnaires Observations et prélèvements Réception, analyse, validation des demandes médicales par le CMEI Echanges entre le CMEI et la cellule HI Avancement du traitement de la situation 36

37 37 Retour d expérience sur l action au CHU d Angers

38 REX CHU d Angers Nombre d enquêtes environnementales et répartition géographique : 2013 : 47 visites / 45 patients 2014 : 91 visites / 85 patients 1 er semestre 2015 : 55 visites / 54 patients 38

39 REX CHU d Angers Nombre de prescripteurs et répartition géographique : 2013 : 18 prescripteurs 2014 : 37 prescripteurs 1 er semestre 2015 : 32 prescripteurs 39

40 REX CHU d Angers Répartition des prescripteurs par spécialité : 40

41 REX CHU d Angers Problèmes de santé à l origine de la demande : 41

42 REX CHU d Angers Compliance aux mesures d éviction à 6 mois : 42

43 43

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - Conseiller en Environnement Intérieur 07.60.92.13.52 aurelien.riodel@chu-angers.fr SOMMAIRE Pourquoi s intéresser au domicile

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information : corinne.mandin@cstb.fr L OQAI

Plus en détail

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur Fiche Action 6.A.4 Conseil Médical en Environnement Intérieur Objectif général 4 : améliorer la qualité de l habitat Objectif spécifique 4.2 : Mieux prendre en compte la qualité de l air intérieur Axe

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires

Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires Laure Blanchon, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques CAPT AIR Bretagne Association loi 1901 Depuis 1996 : Analyse pollinique des sites bretons Depuis 2004 : Conseil Médical en Environnement Intérieur

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg Habitat et santé L habitat doit respirer Les partenaires DDASS du Bas-Rhin DDE du Bas-Rhin Centre Antipoison Ville de Strasbourg Service de Pneumologie des HUS A.D.I.L. CAF pour éviter d avoir cela chez

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013 SERVICE DE LA SCOLARITE Bureau des diplômes d université Réf. / GS/CP/ML Tél. : 04.91.32.43.26 Courriel : campagne.habilitation.du@medecine.univmed.fr Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé

Plus en détail

pourlasanté environnementale

pourlasanté environnementale pourlasanté 3 Modules QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR EXTÉRIEUR QUALITÉ DE L EAU pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions Cécile RAMON, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur, Atmo Picardie Introduction Présentation d Atmo Picardie

Plus en détail

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales?

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Olivier Blanchard, EHESP Corinne Mandin, CSTB Page 1 Plan de l exposé La qualité de l air intérieur : quels enjeux? L OQAI en bref

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Hubert Boulanger ARS Lorraine Marylise Fleury DREAL Lorraine 1 Plan I) Enjeux sanitaires et principaux polluants II) Résultats de la campagne

Plus en détail

en Provence-Alpes-Côte d Azur

en Provence-Alpes-Côte d Azur Etudes air intérieur menées en Provence-Alpes-Côte d Azur Réseau EQAIR - Expert de la qualité de l air intérieur Constitution d un réseau de compétences pluridisciplinaire régionale en air intérieur Spécialistes

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne

Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne 1 Historique Réponse à l appel d offre de l Agence Régionale de Santé pour le développement du métier de CMEI en Auvergne fin 2013 Mutualité

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

Sylvie Cuisinier Guichet Habitat Energie Ville de Limoges

Sylvie Cuisinier Guichet Habitat Energie Ville de Limoges Sylvie Cuisinier Guichet Habitat Energie Ville de Limoges Un constat : L Habitat dégradé La persistance du mal logement. Une réponse : La refonte et le renforcement des outils réglementaires et opérationnels.

Plus en détail

COMMENT REALISER DES MESURES

COMMENT REALISER DES MESURES COMMENT REALISER DES MESURES DE QUALITE DE L AIR INTERIEUR? Ce guide pratique a été conçu et réalisé par Kudzu Science spécialiste dans le domaine de la Qualité de l Air Intérieur (QAI). L objectif de

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

Nature et impact de la pollution de l air intérieur

Nature et impact de la pollution de l air intérieur Nature et impact de la pollution de l air intérieur Souad Bouallala Service évaluation qualité de l air Souad.bouallala@ademe.fr Mettez de l'air dans vos climats - qualité de Enjeux de la qualité de l

Plus en détail

Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré?

Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré? Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré? Frédéric de BLAY Unité de pneumologie, d allergologie et de pathologie respiratoire de l environnement. Pôle de pathologie thoracique Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL»

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» Service de santé au travail INTER-ENTREPRISES - Rouen Rédactrices : Stéphanie BREAVOINE et Sandra CASTILLO Infirmières de santé au travail Fiche

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

allergique aux moisissures?

allergique aux moisissures? allergique aux moisissures? Connaître mon allergie Définition Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans l environnement : dans le sol, l eau et sur les plantes. Dans la

Plus en détail

Connaître la qualité de l air intérieur

Connaître la qualité de l air intérieur Connaître la qualité de l air intérieur L Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur Comment savoir si l air que nous respirons chez nous, au travail, à l école, dans les salles de sport, etc. est de

Plus en détail

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions Alexandre OCKLER- Air Lorraine Qualité de l air intérieur Une prise de conscience récente Mode de vie : 22 h sur 24 en

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur 1 Présentation Air PACA Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l Air (AASQA) Association loi 1901 à but non lucratif Surveillance de la région PACA 40 ans d expérience

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015 DÉCEMBRE 2015 QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS 10, rue Louis Lépine - Parc de la Méditerranée - 34470 Pérols Tél. 04 67 15 96 60

Plus en détail

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES Direction Départementale des Territoires L BOULEUX RESPONSABLE DE L UNITE BATIMENTS DURABLES ET ACCESSIBILITE Tel : 05 17 17

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED + La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE, UNE OBLIGATION LEGALE 2 Les effets négatifs d une

Plus en détail

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Dorothée Grange et Sabine Host, ORS Île-de-France 03/12/2013 1 Enjeu de santé publique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur DOSSIER DE PRESSE Qualité de l air intérieur Sommaire : 1 - Introduction 2 - Quelles sont les sources de pollution de l air intérieur? 3 - Air intérieur : quels risques pour la santé? 4 - Des gestes de

Plus en détail

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR *** Hervé PETARD FFTB enjeux de la QAI Qualité de l Air Intérieur principaux polluants contexte législatif, réglementaire et normatif moyens de lutte contre les polluants

Plus en détail

Retour d expériences bâtiment basse consommation

Retour d expériences bâtiment basse consommation Retour d expériences bâtiment basse consommation Qualité de l air intérieur Jean-Luc PAUMIER et Nicolas LAVEISSIERE Qualité de l air intérieur Les polluants de l air intérieur - quelques rappels : les

Plus en détail

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte»

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte» Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte» 1. Un enjeu de santé publique La qualité de l environnement intérieur

Plus en détail

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Air Intérieur : partenariats nationaux Ministère de l environnement (préparation à la réglementation) Campagne nationale Ecoles et crèches

Plus en détail

L allergie atteint 40 % de la population et est en constante augmentation.

L allergie atteint 40 % de la population et est en constante augmentation. Asthme et allergies L asthme n est pas toujours allergique mais l allergie mérite d être recherchée. L allergie est une réaction excessive de l organisme par rapport à une substance qui, normalement, devrait

Plus en détail

«Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants. Conseil en environnement intérieur»

«Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants. Conseil en environnement intérieur» «Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants Conseil en environnement intérieur» Pauline MORDELET Ville de Rennes Martine RALAIVAO Ville de Rennes 11 Février 2014

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Ventiler. Aérer. Prévenir

Ventiler. Aérer. Prévenir Aérer Ventiler Prévenir Avec le soutien financier du Conseil régional de Picardie Projet d actions de sensibilisation et d information en santé environnement INTRODUCTION Longtemps négligée, la pollution

Plus en détail

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 8/02/12 REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 10 février 2012 Pr. Suzanne DÉOUX Suzanne Déoux docteur en médecine oto- rhino- laryngologie créaion de MEDIECO 1986 ingénierie

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT Séverine KIRCHNER Société de Médecine et de Santé au Travail Dauphiné-Savoie 18 Annecy, 18 PAGE 1 Plan National Santé-Environnement 2009-2013 Plan national (PNSE 2) publié

Plus en détail

100% anti-odeurs. la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée. 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain

100% anti-odeurs. la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée. 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain 1 100% anti-odeurs la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain 2 L importance de l air que nous respirons On peut s'abstenir

Plus en détail

Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Conseiller Médical en Environnement Intérieur Conseiller Médical en Environnement Intérieur BILAN des audits 2009/2010 Action CMEI - PRSP 2009 - financée par le Rapport d études N 02/2010/PD Bilan d es audits CMEI 2009/2010 Page 1 Association Agréée

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

Interview Peggy Desmettres et Karine Roger

Interview Peggy Desmettres et Karine Roger Interview Peggy Desmettres et Karine Roger Rôle du Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) INTERVIEW APPA Nord-Pas de Calais www.appanpc.fr 1 Document APPA Nord-Pas de Calais 2008 www.appanpc.fr

Plus en détail

Quatrième colloque SEIQA

Quatrième colloque SEIQA Quatrième colloque SEIQA Le jeudi 22 Janvier a eu lieu le quatrième colloque SEIQA à la Fédération française du bâtiment FFB. Médecins, entrepreneurs et scientifiques se sont réunis autour d une même problématique

Plus en détail

Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Conseiller Médical en Environnement Intérieur Conseiller Médical en Environnement Intérieur BILAN des audits 2007/2008 Action CMEI - PRSP 2007 - financée par le Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l Air en Nord Pas de Calais World

Plus en détail

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Les naufragés des villes Le logement Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Plan Mandats de l équipe Survol de la problématique: Insalubrité et accessibilité Principaux

Plus en détail

Parlons de votre projet de vie...

Parlons de votre projet de vie... Parlons de votre projet de vie... une résidence d exception. Le nom de cette résidence en témoigne. Ce chiffre désigne la masse volumique de l air (1204 g/m 3 ) selon les composés classiques, hors polluants.

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Jacques Richir, Adjoint au Maire, délégué aux Risques Urbains et Sanitaires Avec le soutien financier

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants»

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Mickaël Derbez Observatoire de la Qualité de l air intérieur Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Une maison dite écologique est avant tout une maison économe en énergie et respectueuse de l environnement. Avec bio bric, vous faites le

Plus en détail

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny EA 3999 : Maladies allergiques:diagnostic et thérapeutique. Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie. Nancy Le malade atopique Notre

Plus en détail

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT Lutte contre la précarité énergétique des propriétaires occupants PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT 1. SITUATION FAMILIALE 2. FICHE DE SIGNALEMENT 3. CARACTERISTIQUES DU

Plus en détail

Docteur Fabien SQUINAZI

Docteur Fabien SQUINAZI Docteur Fabien SQUINAZI Ancien Directeur du laboratoire d hygiène de la ville de Paris, Membre expert de l ARCAA dans le domaine de la qualité de l air Conseils pour combattre les acariens et les allergies

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement AMÉNAGEMENT & HABITAT 8 JANVIER 2015 MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement SÉMINAIRE CONTRAINTES ENERGETIQUES ET INNOVATIONS SOCIALES 2 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE

Plus en détail

Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais

Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais Rappel du cadre d intervention des CMEI Réception d un certificat médical ou d une demande médicale d intervention Prise de contact avec patient/occupant

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Une population avec des revenus modestes >Revenus médians dans la région : 16 000 uros >11 450 uros dans les quartiers «politique de la Ville» ( 19

Une population avec des revenus modestes >Revenus médians dans la région : 16 000 uros >11 450 uros dans les quartiers «politique de la Ville» ( 19 Une population avec des revenus modestes >Revenus médians dans la région : 16 000 uros >11 450 uros dans les quartiers «politique de la Ville» ( 19 360 uros pour la France entière) > 194 541 allocataires

Plus en détail

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Association des Provinces wallonnes Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Province de HAINAUT Merci de prendre connaissance des consignes à la dernière page du présent document. Données

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD Anne TOTET Professeur des universités praticien hospitalier Chef de service de Parasitologie et Mycologie médicales, CHU d Amiens Laboratoire

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Société de médecine de santé au travail, Dauphiné-Savoie 18 juin 2010 Corinne Mandin,

Plus en détail

Les principales sources de pollution de l air intérieur

Les principales sources de pollution de l air intérieur Les principales sources de pollution de l air intérieur Crédit ADEME / Atelier des giboulées extrait du guide ADEME «un air sain chez soi» Les polluants de l air intérieur les plus courants et leur origine

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

SANDRINE. La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations. Projet européen

SANDRINE. La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations. Projet européen SANDRINE La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations Projet européen SANDRINE Projet à l initiative de : Inter-Environnement Wallonie & Société Scientifique de Médecine

Plus en détail

Le diagnostic approfondi du groupe santé

Le diagnostic approfondi du groupe santé Le diagnostic approfondi du groupe santé Axe 1 : La pollution de l air - Prélèvements et analyse bactériologique de l air réalisé par S Prim et les élèves de BTS Dans le cadre des travaux pratiques de

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

Des logements salubres et accessibles

Des logements salubres et accessibles Direction de santé publique Des logements salubres et accessibles Louis Drouin et Louis Jacques JASPQ 2011 30 novembre 2011 15es Journées annuelles de santé publique 1 Louis Drouin, M.D. Direction de santé

Plus en détail

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008)

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) page 1/7 Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) Résumé & Détails: GreenFacts (2008) Contexte - La pollution de l'air tant intérieur qu extérieur est une préoccupation de santé majeure car elle

Plus en détail

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS Objectifs: - déterminer les sources de pollution de l air de la maison et les conséquences sur la santé et la salubrité. - déterminer sur les températures

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail