Les enjeux de la retraite pour les prochaines générations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les enjeux de la retraite pour les prochaines générations"

Transcription

1 13 Par Yves Hébert Rédacteur en chef Mot du rédacteur en chef L imposition s est au fil du temps modelée selon les collectivités, les conjonctures, les systèmes économiques et politiques. Aujourd hui, au Québec et au Canada, la fiscalité occupe une place importante puisque les régimes politiques qui se sont succédé ont favorisé un ensemble de mesures visant entre autres à réduire la pauvreté et à améliorer les systèmes de santé et d éducation. Le présent dossier traite de fiscalité, de taxation, de planification successorale, du traitement fiscal des revenus à la retraite, des REER et des FERR. Pour aborder ces sujets importants, l éditorialiste invité, Luc Godbout, s est entouré de chercheurs et d experts provenant de l Université Laval, de la TELUQ, du Conseil du patronat du Québec et de La Capitale Groupe financier. Les enjeux de la retraite pour les prochaines générations Par Luc Godbout, Membre du Comité sur l avenir des régimes de retraite Chercheur principal en finances publiques Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l Université de Sherbrooke Je suis heureux d agir comme éditorialiste invité pour ce numéro portant sur la fiscalité et la retraite. Récemment, j ai participé aux travaux du Comité d experts sur l avenir des régimes de retraite. Une occasion unique de se pencher sur les multiples problèmes fragilisant le système de retraite québécois. Quels sont les principaux constats à retenir? Le premier constat est positif : il révèle que les régimes publics (Sécurité de la vieillesse d Ottawa et Régime des rentes du Québec) atteignent leurs objectifs. Plutôt adéquats pour les plus bas salariés, leur couverture reste cependant insuffisante pour assurer la sécurité financière à la retraite de bon nombre de Québécois. Ce constat est exacerbé par le fait que près d un travailleur sur deux ne bénéficie d aucune forme d épargne collective. Pour ceux bénéficiant de régimes à prestations déterminées, il convient de signaler que lesdits régimes sont largement sous financés et ainsi soumis à de fortes pressions. Les données sur la situation financière de ces régimes par la RRQ ne portent guère à confusion. Au 31 décembre 2012, un régime sur deux était sous la barre des 75 % de solvabilité. La somme des déficits de solvabilité atteignait 41 milliards $. Certains espèrent que le temps arrangera les choses. Même si les bourses ont bien fait en 2012, les déficits de solvabilité ont malgré tout augmenté de 4 milliards $. Au-delà du degré de solvabilité et des déficits, gardons en tête que ce sont des gens qui sont touchés, des travailleurs et des bénéficiaires qui comptent sur les prestations de ces régimes déficitaires. Évidemment, ce constat est préoccupant pour ceux qui ont un régime à prestations déterminées. Pour le comité, le statu quo n est pas une option et tous devront participer à la solution globale. À ce titre, 15 des 21 recommandations touchent spécifiquement les régimes de retraite à prestations déterminées; elles vont de la protection de la promesse jusqu aux balises devant entourer les négociations en vue de recadrer les régimes. De plus, un délaissement des régimes à prestations déterminées s observe. Les statistiques sont révélatrices. En 2000, la RRQ en surveillait où seulement 6 % d entre eux comportaient un volet à cotisations déterminées. Au 31 décembre 2011, elle n en surveillait plus que 787, desquels 24 % avaient un volet à cotisations déterminées. Avec cette transformation, une partie grandissante des travailleurs est ainsi privée d une meilleure sécurité financière, car les régimes à cotisations déterminées ne comportent aucune promesse de rente. Nul besoin d élaborer longuement pour comprendre que ce constat trace une tendance regrettable sur le plan de l équité intergénérationnelle. Au fil du temps, le nombre de travailleurs ne bénéficiant d aucune forme d épargne collective augmentera. Pour améliorer la sécurité financière à la retraite, le comité propose donc la création d une rente de longévité où tous les travailleurs québécois seraient couverts par une rente payable à compter de 75 ans. Chaque année de cotisation donnerait droit à un crédit de rente correspondant à 0,5 % du salaire soumis à la cotisation jusqu à concurrence du maximum des gains admissibles ( $). Les futures générations en seraient les principales bénéficiaires, car la rente de longévité est définie pour le futur en tenant compte du nombre d années de cotisation. Quelqu un y ayant cotisé pendant 10 ans aurait droit à une rente de 5 % du salaire indexé à 75 ans; la couverture passerait à 10 % après 20 ans de cotisation, à 20 % après 40 ans, sans limites quant au nombre d années cotisées et créditées. Principalement, la rente de longévité aura pour effet de minimiser l effet de l individualisation de la retraite. Notons qu une personne atteignant 65 ans a aujourd hui 1 chance sur 2 de vivre jusqu à 85 ans, mais également 1 chance sur 10 d être encore vivante à 95 ans. Une personne gérant seule son risque de longévité doit donc avoir suffisamment d épargne personnelle jusqu à au moins 95 ans. La rente de longévité réduira l incertitude quant au moment du décès en mutualisant le risque que cette personne survive à ses épargnes cumulées. Cela dit, je suis persuadé que le Québec peut, en faisant les choix proposés, figurer parmi les endroits dans le monde où des moyens collectifs sont mis en œuvre en vue d assurer la sécurité financière des travailleurs une fois à la retraite! Mais pour cela, le Québec doit agir.

2 Fiscalité et revenus à la retraite 14 Par Luc Bissonnette, Ph.D., chercheur au Département d économie de l Université Laval Vous êtes retraité et aimeriez travailler quelques heures afin d augmenter votre revenu? Vous tentez de planifier votre retraite et vous vous demandez s il est préférable de cotiser à votre REER ou de mettre de l argent dans un CELI? Dans ce cas, il est important de connaître un aspect important de la fiscalité canadienne : selon votre situation, les premiers dollars gagnés à votre retraite pourraient prendre le chemin d Ottawa plutôt que celui de votre compte en banque. Comment est-ce possible? Les taux d imposition étant progressifs, les Québécois sont en droit de s attendre à ce que les premiers dollars gagnés soient imposés à un taux plus faible, non? Le problème, vous dirait un fiscaliste ou un économiste, c est que les taux marginaux effectifs sont souvent très élevés pour les premiers dollars gagnés. Que veulent-ils dire par là? Ils entendent que la générosité de certains programmes du gouvernement est réduite lorsque les revenus d un individu augmentent. C est le cas du programme de la Sécurité de la vieillesse, dont les prestations décroissent au fur et à mesure que le revenu d un particulier croît. Dans les faits, se faire couper sa pension de vieillesse a le même effet qu un impôt sur le revenu.... au-delà d un certain seuil, vos prestations de la Pension de sécurité de la vieillesse doivent être remboursées. Par exemple, un individu dont les revenus dépassaient $ en 2012 devait rembourser les prestations à hauteur de 15 cents pour chaque dollar dépassant ce seuil. Prenons, par exemple, le cas du Supplément de revenu garanti (SRG). Avec les règles présentement en vigueur, un individu âgé de 65 ans ou plus peut déclarer 3500 $ de revenus annuels sans que ses prestations de SRG soient réduites. Ensuite, les prestations sont réduites de 1 $ pour chaque tranche de 2 $ gagnée si cet individu vit seul et de 1 $ pour chaque tranche de 4 $ gagnée si l individu vit en couple. En pratique, cela se traduit par une taxation effective de 50 % pour les individus seuls et de 25 % pour les individus en couple, puisque même si on ne paie pas d impôts sur le revenu à ce niveau, les premiers dollars gagnés retournent dans les coffres du gouvernement. Cette taxation effective a d importantes conséquences pour les retraités à faibles revenus qui désirent travailler un peu pour boucler leurs fins de mois. De même, au-delà d un certain seuil, vos prestations de la Pension de sécurité de la vieillesse doivent être remboursées. Par exemple, un individu dont les revenus dépassaient $ en 2012 devait rembourser les prestations à hauteur de 15 cents pour chaque dollar dépassant ce seuil. Cela suppose que chaque dollar en revenu supplémentaire augmentait son revenu brut de seulement 85 cents. Comme les prestations sont imposables, une partie de ces 15 cents aurait été versée en impôts. Cette mesure augmente néanmoins le taux marginal effectif d un peu plus de 8 % sur cette tranche de revenu. Cette réalité fiscale a d importantes répercussions quant au choix du meilleur véhicule d épargne pour la retraite. REER ou CELI? Cela dépend des conditions de chacun. Rappelons quelques faits. Lorsqu un épargnant cotise à un REER, le montant épargné est soustrait du revenu imposable au moment de la cotisation pour être traité comme un revenu au moment du retrait. Dans le cas du CELI, le montant épargné ne contribue pas à réduire l impôt sur le revenu à payer au moment où l individu épargne, mais, au moment du retrait, il ne sera pas considéré comme un revenu imposable. Pour plusieurs épargnants, être imposé à un âge plus avancé est bénéfique, puisque des revenus moindres pendant la retraite impliquent généralement un taux d imposition marginal plus faible à ce moment. Mais comme nous venons de le voir, cela peut aussi vouloir dire que le retrait de l épargne-retraite pourrait diminuer les prestations de SRG ou de SV. Dans ce cas, il est peut-être préférable de payer davantage d impôts au moment où le montant est épargné plutôt que de voir les prestations réduites à la retraite. Prenons l exemple d un individu de 65 ans vivant seul. Pour les fins de l illustration, supposons que cet individu ne reçoit aucune forme de revenus en dehors des prestations de la Sécurité de la vieillesse et du SRG. Au cours de sa carrière, cet individu a mis de côté de l argent par le biais d un REER. Que se produira-t-il lorsqu il voudra retirer ses REER pour augmenter son revenu? Un tel individu devra rembourser la somme qui lui est versée par le gouvernement fédéral sous forme de SRG pour chaque dollar excédant le seuil de 3500 $. Un retrait de 4000 $, par exemple, mènera au remboursement de 250 $ des prestations de SRG, soit 50 % des 500 $ au-dessus du seuil. Si ce même individu avait choisi d épargner par le biais d un CELI, il n aurait pas été pénalisé puisque cet argent n aurait pas été considéré comme un revenu imposable. Dans ce cas précis, le CELI aurait été plus avantageux. Cette même logique s appliquerait à un revenu de travail. Ainsi, un retraité à faible revenu qui désire travailler quelques heures après l âge de 65 ans pourrait voir ses prestations réduites. Il va sans dire qu il ne sera jamais moins riche s il travaille un peu. Néanmoins, en ne connaissant pas bien les règles fiscales, il pourrait être surpris du faible montant additionnel qu il pourra dépenser après ces heures travaillées ILLUSTRATION : JOSÉE MORIN

3 Les Québécois, surtaxés? 15 Par Norma Kozhaya, directrice de la recherche et économiste en chef, Conseil du patronat du Québec Les Québécois sont-ils surtaxés si on les compare aux citoyens des autres provinces? S agit-il d une croyance ou d un fait? On peut répondre de diverses façons à cette question. Une façon relativement simple, inclusive et complète de le faire consiste à considérer l ensemble des recettes fiscales perçues par les administrations publiques d un État comparativement à son PIB. Cet indicateur représente ainsi le fardeau fiscal global supporté par tous les contribuables, particuliers et sociétés confondus, et tient compte de l ensemble des charges fiscales prélevées dans l économie à tous les paliers de gouvernement. Par cette mesure, et selon les données de Statistique Canada, le Québec impose le fardeau fiscal le plus lourd à ses contribuables, toutes catégories confondues, parmi les provinces canadiennes comparables (soit l Ontario, la Colombie-Britannique et l Alberta), avec des prélèvements fiscaux totaux représentant 38 % du PIB contre 35 % en Ontario et 32 % en moyenne dans les provinces canadiennes 1. Notons également qu à l échelle internationale, les Québécois sont relativement surtaxés. Le Québec se situe en effet au-dessus de la moyenne des pays de l OCDE, qui est de 34 %. Si le Québec était un pays, il se classerait dixième sur 35 pays en matière de fardeau fiscal le plus lourd. Le fait que les Québécois soient globalement plus imposés qu ailleurs au Canada ne signifie pas que chaque contribuable est individuellement plus imposé. La fiscalité progressive fait en sorte et c est normal que les moins nantis assument une part beaucoup plus faible que les plus riches. Cette progressivité est d ailleurs très prononcée au Québec où environ 40 % des contribuables ne paient pas d impôt sur le revenu, alors que les citoyens gagnant $ et plus, par exemple, qui représentent 4,1 % des contribuables, acquittent 33 % de la totalité de l impôt sur le revenu. Cette part des mieux nantis est d ailleurs appelée à augmenter avec les modifications récentes apportées à la taxe santé. Ces changements portent le taux marginal supérieur à 50 % (49,97 %) pour les personnes qui gagnent $ et plus, charge à laquelle s ajoute la taxe santé qui peut atteindre $ pour un contribuable gagnant $ ou plus. En Ontario, le taux marginal est, à titre comparatif, de 46,4 % pour un contribuable gagnant $, et passe à 49,5 % lorsque le revenu d une personne atteint $. Le fait que les Québécois soient globalement plus imposés qu ailleurs au Canada ne signifie pas que chaque contribuable est individuellement plus imposé. Rappelons, par ailleurs, que la taxe de vente du Québec est la plus élevée des provinces comparables, et parmi les plus élevées du Canada, et que les taxes sur la masse salariale sont les plus élevées de toutes les provinces canadiennes, ce qui explique le fardeau fiscal global plus élevé. Imposer un fardeau fiscal plus élevé pour offrir plus de services publics peut être vu comme un choix de société que le Québec n est pas le seul à faire. L enjeu toutefois est le fait que ce choix a des limites. Un fardeau fiscal très élevé a des impacts sur la performance économique, notamment sur les incitations à travailler, à épargner ainsi qu à investir, et à travailler et à investir au Québec plutôt qu ailleurs. Non seulement ce fardeau a-t-il une influence directe sur la croissance économique, mais il influe également sur la capacité même de générer des revenus fiscaux. Cela est particulièrement vrai dans une économie de plus en plus mondialisée où les investissements et les personnes sont très mobiles. Plusieurs études ont exploré cette question. Une étude parue en 2010 dans la prestigieuse revue American Economic Review montre en particulier qu une hausse des taxes et des impôts entraîne une diminution du PIB, toutes choses étant égales par ailleurs, comme disent les économistes, et qu au contraire, une baisse de la présence de l État dans l économie combinée à un cadre législatif adéquat provoque une hausse du taux de croissance économique. Or, si le PIB diminue, les rentrées fiscales pour financer un plus grand nombre de services publics ne seront pas au rendez-vous. Ces observations devraient donc nous faire réfléchir sur le niveau de la fiscalité au Québec, qui est clairement plus élevé qu ailleurs au Canada. 1. Chiffres de 2009, dernière année pour laquelle des données comparables de Statistique Canada sont disponibles. Il y a de fortes chances qu avec des données plus récentes, l écart entre le Québec et les autres provinces ait augmenté si l on considère la hausse de la taxe de vente du Québec et la taxe santé. RÉGIME PUBLIC D ASSURANCE MÉDICAMENTS MODIFICATION DU PRIX PAYÉ POUR DES MÉDICAMENTS D ORIGINE Le 14 janvier 2013, la Régie a modifié le montant qu elle rembourse aux assurés du régime public pour quelque 60 médicaments d origine. Dorénavant, la Régie paie le prix le plus bas, soit celui du ou des médicaments génériques correspondant à chacun d entre eux. Ainsi, la personne assurée qui se présente en pharmacie avec une ordonnance pour un de ces médicaments d origine peut obtenir un médicament générique correspondant. Il est à noter que les quelque 60 médicaments d origine visés continuent d être remboursés par le régime public. Cependant, toutes les personnes assurées qui souhaitent obtenir un de ces médicaments, au lieu du médicament générique correspondant, doivent payer la différence entre les deux, le cas échéant. Cette situation n est pas nouvelle. Jusqu à maintenant, et ce, chaque année, la Régie rembourse un certain nombre de médicaments au prix le plus bas (généralement celui du générique) lorsque se termine la période de protection du prix d un médicament d origine, appelée règle de 15 ans. Si quelque 60 médicaments d origine sont touchés depuis le 14 janvier 2013, c est parce que, conformément à ce qui a été annoncé par le ministre des Finances et de l Économie du Québec lors du discours sur le budget , la règle de 15 ans qui consiste à protéger le prix d un médicament d origine inscrit depuis moins de 15 ans à la Liste de médicaments, a été abolie. La liste des médicaments concernés est disponible au D

4 16 Pourquoi et comment convertir un REER en FERR? Par Léonard Garant, MBA, Pl. Fin. Directeur principal, développement du marché de l administration publique, La Capitale services conseils Le REER et le FERR Un REER est un régime enregistré d épargne-retraite, tandis qu un FERR est un fonds enregistré de revenu de retraite. Ni l un ni l autre n est un placement en soi, mais bien un véhicule financier à l intérieur duquel les placements génèrent des rendements intérêts, dividendes ou gains en capital libres d impôt. Le REER est un régime d accumulation du capital, tandis que le FERR est un régime de décaissement de ce capital, de votre argent. On choisit de convertir un REER en FERR pour faciliter le retrait de l argent 1. Vous pourriez tout aussi bien décaisser ou retirer votre argent directement du REER. Alors, pourquoi convertir en FERR? Caractéristiques du FERR Le FERR offre plus de flexibilité que le REER quant au mode de retrait de l argent. Pour retirer de l argent d un REER, il faut en faire la demande à l institution financière à chaque retrait. Dans un FERR, vous pouvez demander d établir un mode de retraits systématiques. Ce peut être une fois par mois, une fois par trimestre, une fois par année ou selon toute autre fréquence offerte par votre institution financière. Il n y a pas d âge minimum pour convertir un REER en FERR 1. Toutefois, une telle conversion a des conséquences à considérer. En voici d ailleurs quelques exemples. La conséquence la plus importante est que le FERR implique obligatoirement un «retrait minimum» chaque année, quel que soit votre âge. Jusqu à 71 ans, le montant de ce retrait minimum est calculé selon une formule établie par l Agence de revenu du Canada (ARC) en fonction de l âge et de la valeur du FERR au début de l année. À partir de 71 ans, les retraits minimum ne sont plus calculés selon cette formule, mais selon un pourcentage de la valeur du FERR au début de l année. Ce pourcentage est progressif, c est-à-dire qu il augmente légèrement au fil des ans. À 71 ans, il est de 7,38 % de la valeur du régime au 1 er janvier de l année en cours. Que le retrait minimum soit calculé selon la formule établie par l ARC ou selon le pourcentage applicable, il s agit d un retrait minimum. Vous pouvez donc choisir de retirer un montant supérieur selon vos besoins financiers. Qu en est-il de l impôt à payer sur les retraits? Que vous décidiez de retirer l argent de votre REER ou de votre FERR, l impôt à payer sera le même. Le pourcentage d impôt retenu à la source au moment du retrait par votre institution financière dépendra du montant retiré et sera le même, quel que soit le niveau de vos revenus; mais le tout balancera au moment de produire vos déclarations de revenus, en mars ou avril de l année suivante. En fait, le montant retiré de votre FERR ou de votre REER s ajoutera à vos revenus courants, et sera donc imposable selon votre taux d imposition marginal, qui est celui qui s applique à la dernière tranche de vos revenus. On sait que les divers types de rendements ne sont pas imposés de la même façon lorsqu ils sont détenus hors REER. Par exemple, les gains en capital seront moins lourdement imposés que les intérêts. Mais quand il s agit de retirer de l argent d un REER ou d un FERR, aucune distinction n est faite à cet égard; tous les retraits sont imposables comme s il s agissait d un revenu d intérêt. Il peut y avoir un avantage fiscal à retirer l argent d un FERR plutôt que d un REER si ces retraits constituent votre seule source de revenus. C est que les retraits d un FERR sont admissibles aux crédits d impôt pour revenu de retraite (fédéral et provincial). Mais si vous recevez des revenus de retraite provenant d autres sources, par exemple d un régime de retraite privé tel le RREGOP 2, votre crédit d impôt aura déjà été utilisé bien avant de pouvoir l appliquer à vos retraits du FERR. Convertir le REER en FERR Quel est le meilleur moment pour convertir vos REER en FERR? Quand vous en avez besoin! Pas un besoin ponctuel, pour lequel un simple retrait du REER fait très bien l affaire, mais un besoin récurrent. Et comment effectuer cette conversion d un REER, ou d une partie d un REER, en FERR? Vous n avez qu à en faire la demande à votre institution financière. Somme toute, la décision de convertir un REER en FERR relève de vos objectifs, en lien avec l étape où vous êtes rendu dans votre vie. Le REER pour accumuler votre argent, le FERR pour en profiter! Pour bénéficier de l expertise d un conseiller en sécurité financière partenaire de La Capitale, communiquez avec nous au ou visitez lacapitale.com Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement et ne constitue pas une opinion de nature juridique, financière, fiscale ou autre. Les circonstances et éléments présentés peuvent varier en fonction de votre situation personnelle. Avant d agir, il est préférable de consulter un professionnel. La Capitale groupe financier inc. et ses sociétés affiliées ne peuvent être tenues responsables des conséquences de toute décision basée sur le contenu du présent article. 1. Il y a toutefois un âge maximum pour convertir un REER en FERR. Vous devez transférer un REER dans un FERR avant la fin de l année civile où vous aurez 71 ans. 2. Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics. Service d aide téléphonique Vos droits ne sont pas à la retraite Un service de référence et d orientation en défense des droits Ce service a été mis sur pied grâce à l implication de

5 17 La planification successorale, est-ce pour moi? Par Luc Nadeau, École des sciences de l administration, TELUQ Selon des chercheurs, 300 milliards de dollars par année seront transférés d une génération à une autre d ici Ce transfert peut s effectuer aisément comme il peut être fait avec difficulté. La planification successorale permet de pourvoir aux besoins de vos proches et d assurer une distribution de vos biens dans les meilleurs délais après votre décès. Elle contribue aussi à faciliter le travail du liquidateur, à minimiser les coûts liés au décès (ce qui comprend l impôt de votre vivant ou au décès) et à réduire le délai de distribution. Ainsi, vos héritiers pourront profiter pleinement de la valeur du patrimoine que vous leur léguez. De plus, vous serez soulagé d avoir procédé au transfert des biens de votre succession le plus simplement possible et d une manière avantageuse sur le plan humain, légal, fiscal et financier. Selon vos connaissances et la complexité de la succession, vous aurez peut-être à recourir aux services de professionnels en matière de fiscalité, fiducie, patrimoine et droit de la famille. Toutefois, la planification successorale ne se limite pas qu au testament. Elle concerne tout autant une jeune personne ou un jeune couple qu une personne ou un couple plus avancé en âge. Elle est une réflexion sur les valeurs et les choix personnels. Pendant votre vie active, elle permet principalement de contrôler et de gérer vos avoirs et de les partager avec vos proches et les causes qui vous tiennent à cœur. C est un moyen de gérer votre avenir financier et celui de votre famille. Il faut établir la situation actuelle, cerner les objectifs à court, moyen et long termes et choisir les moyens d action pour atteindre vos objectifs et, enfin, effectuer un suivi efficace. C est un processus dynamique et continu souvent chargé d émotions. Cependant, le plan successoral est entièrement sous votre contrôle. Parmi les objectifs possibles de la planification successorale, on peut noter le fait d assurer un revenu suffisant au conjoint survivant, de garantir aux enfants d un premier mariage un montant de capital à un moment particulier de leur vie, de réduire les impôts le plus possible. On peut aussi vouloir avantager une personne chère (autre que le conjoint), en une seule fois ou toute sa vie durant, ou même un organisme donné d un certain capital ou d un certain revenu. Permettre l usufruit d un bien immobilier à une personne et, au décès de cette dernière, remettre le bien immobilier à d autres personnes fait également partie des possibilités. Enfin, la planification successorale permet de créer une fondation au bénéfice de personnes défavorisées, de créer une bourse d études dans un domaine particulier, d entretenir à vie un bien familial, comme une résidence classée monument historique. Cette liste, non exhaustive, laisse entrevoir la complexité des stratégies permettant de mener à bien une planification successorale. Les aspects fondamentaux de la transmission du patrimoine sont les régimes matrimoniaux, le patrimoine familial et les types de testaments. Au Canada, la définition du mariage diffère d une province à l autre. La notion de conjoint dans le Code civil du Québec (C.c.Q.) n inclut que le couple marié ou uni civilement, même si certaines lois reconnaissent les conjoints de fait. Par exemple, la loi régissant les rentes allouées par la Régie des rentes du Québec (RRQ) reconnaît les conjoints de fait. Le C.c.Q., qui régit l application des lois patrimoniales et successorales, ne les reconnaît pas. Le patrimoine familial est différent d un patrimoine. Le patrimoine familial résulte d un mariage ou d une union civile. Lors du décès, le droit du conjoint dans le patrimoine familial est transférable à l héritier désigné. Un célibataire ou un conjoint de fait possède un patrimoine, mais n a pas de patrimoine familial. Toutefois, le conjoint de fait n a pas droit au patrimoine familial. Depuis le 1 er janvier 1972 au Canada et depuis le 23 avril 1985 au Québec, les successions ne sont plus imposées. Cependant, la Loi de l impôt sur le revenu présume de la disposition de tous les biens au décès. La facture d impôt à payer sur les REER, sur les fonds de pension, sur le gain en capital imposable et sur d autres revenus peut être considérable. La planification successorale permet d ordonner les choix fiscaux qui seront appliqués après le décès. Par exemple, la loi de l impôt permet sans incidence fiscale immédiate au décès le transfert et le fractionnement de certains revenus. Il est important de rappeler ici que certaines successions peuvent être très complexes et que, dans ces cas précis, la consultation d un professionnel est indispensable. Il existe, en effet, plusieurs domaines qui débordent le cadre de cet article et qui nécessitent le recours à un spécialiste. Si votre patrimoine comprend une entreprise, implique des bénéficiaires ou des biens étrangers, des familles reconstituées ou des conjoints de fait, une planification internationale ou différentes fiducies (par exemple, non résidentes, d utilité privée ou sociale, etc.), un professionnel peut vous aider à structurer et à actualiser votre planification successorale. Il faut noter que les biens imposables sont transférables, sans impôt, au conjoint ou conjointe légale. Restez «branché» sur votre Association Abonnez-vous au bulletin électronique de l'aqrp afin d'être au courant : des nouveautés des réalisations de l'aqrp des services offerts aux membres

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION Taux de remplacement du revenu Sources de revenus à la retraite Régimes publics Pension de la sécurité de la vieillesse

Plus en détail

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite Rentes immédiates RBC Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite 2 Rentes immédiates RBC Après avoir passé des années à épargner et à investir pour l avenir, vous serez

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux?

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? 1 Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? Présenté par France Gagnon, CPA, CA, M.FISC. Le 26 novembre 2014 Agenda Introduction Qu en est il du REÉR? Taux d

Plus en détail

Laissez le REER travailler pour votre retraite

Laissez le REER travailler pour votre retraite Fonds de placement garanti RBC Laissez le REER travailler pour votre retraite Get an RRSP working for your retirement La retraite est une perspective agréable pour nombre d entre nous, mais il est difficile

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Le compte d épargne libre d impôt Tout résident canadien âgé de 18 ans ou plus qui possède

Plus en détail

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix?

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? Jamie Golombek L épargne est une pratique importante. Elle nous permet de mettre de côté une partie de nos revenus actuels afin d en profiter

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille mars 2015 La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille Jamie Golombek Le nouveau crédit Baisse d'impôt pour les familles, qui représente

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

Parce que la retraite ça se prépare!

Parce que la retraite ça se prépare! RREGOP RREGOP Parce que la retraite ça se prépare! Parce que la retraite, ça se prépare! Octobre 2012 Session de formation RREGOP Sécurité sociale, CSQ-Québec Janvier 2013 Mise en garde Lorsque l on pense

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 CONSEILS FISCAUX Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion

Plus en détail

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Produits d épargne-retraite collective Comment choisir votre régime d épargne-retraite collective? Si vous êtes à l étape

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) en termes simples Présenté par ept notions simples pour mieux comprendre le REER : 1 2 3 4 5 6 7 Qu est-ce qu un REER? Combien pouvez-vous verser

Plus en détail

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite?

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Ce que les faits nous révèlent Le 20 novembre 2014 CONFIDENTIEL ET EXCLUSIF Il est formellement interdit d utiliser ce matériel sans l autorisation expresse

Plus en détail

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek 19 mars 2014 Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek Produire votre déclaration de revenus peut vous

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Tout ce que vous devez savoir au sujet des CELI Avant 2009, la plupart des Canadiens plaçaient leurs épargnes dans un REER, puisque leurs cotisations étaient

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant 03 Pour un avenir de classe Permettre à un jeune d obtenir une éducation de qualité, qu il s agisse d études universitaires, collégiales

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information La croissance rapide des «fiducies de revenu» Les «fiducies de revenu» ou entités intermédiaires cotées en bourse 1 sont de plus en plus présentes dans le milieu canadien des affaires.

Plus en détail

Pension alimentaire pour enfants

Pension alimentaire pour enfants Pension alimentaire pour enfants Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau Brunswick (SPEIJ NB) est un organisme de bienfaisance enregistré dont l objectif est de fournir aux

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

janvier 2011 Contexte

janvier 2011 Contexte janvier 2011 L aveuglant «remboursement» : pourquoi les CELI pourraient constituer un instrument d épargne-retraite plus intéressant que les REER pour certains Canadiens Jamie Golombek Depuis l instauration

Plus en détail

L épargne-retraite : Pas de solution unique

L épargne-retraite : Pas de solution unique L épargne-retraite : Pas de solution unique L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières afin de mieux

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Options d encaissement de l indemnité de départ

Options d encaissement de l indemnité de départ Options d encaissement de l indemnité de départ Membres de l APASE 9 avril 2014 www.boston.com/wasserman Ordre du jour Indemnité de départ Scénario Recommandation Formulaires pour paiement Prestations

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI March 22, 2013 Budget fédéral de 2015 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP est directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC,

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ VIE IMPOSITION VOLATILITE REVENU EROSION GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ ÉPARGNER POUR UN AVENIR SÉCURITAIRE Les personnes handicapées et leurs proches font face à des défis financiers

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal Georges Langis Actuaire en chef Régie des rentes du Québec 27 septembre 2012 2 Une projection*! Niveau de remplacement

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

F-201. Portant la note : (Mise à jour : Janvier 2010) «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007»

F-201. Portant la note : (Mise à jour : Janvier 2010) «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007» F-201 Portant la note : «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007» (Mise à jour : Janvier 2010) Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE Michel Lavoie, M.Fisc., Pl.Fin., CPA, CA.

OPTIMISATION FISCALE Michel Lavoie, M.Fisc., Pl.Fin., CPA, CA. Michel Lavoie, M.Fisc., Pl.Fin., CPA, CA. 1 I- Présentation II- Objectifs Connaître les règles de base de l optimisation fiscale: Pour les individus; Les familles; Les personnes en affaires. Fournir des

Plus en détail

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information?

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information décrit le fondement de la planification en vue de la retraite. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service des ressources

Plus en détail

Guide de planification du revenu de retraite

Guide de planification du revenu de retraite Guide de planification du revenu de retraite Guide de planification du revenu de retraite 3 Votre plan de revenu de retraite Comment assurer la stabilité du revenu à la retraite Chaque personne vit la

Plus en détail

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement.

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement. Le Régime volontaire d épargne retraite (RVER) face au défi de la sécurité du revenu à la retraite des personnes salariées des groupes communautaires et de femmes et des entreprises d économie sociale

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif

Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif Rémunération totale Régime de retraite Avantages sociaux Rémunération et primes Santé et mieux-être Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif Bienvenue à votre régime d épargne-retraite collectif

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

En tout temps, vous pouvez accéder à votre dossier à la Régie grâce au service en ligne Mon dossier. Profitez aussi de nos autres services en ligne :

En tout temps, vous pouvez accéder à votre dossier à la Régie grâce au service en ligne Mon dossier. Profitez aussi de nos autres services en ligne : Vous vous séparez Pour connaître les effets de la rupture sur : le Régime de rentes du Québec; les régimes complémentaires de retraite; le Soutien aux enfants. Tout sur le Web Les renseignements contenus

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Le gouvernement du Canada, à l instar de

Le gouvernement du Canada, à l instar de Philip Giles et Karen Maser Utilisation du REER avant la retraite Le gouvernement du Canada, à l instar de ceux de nombreux autres pays, offre une mesure incitative pour encourager l épargneretraite personnelle.

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec Avis légal L incorporation des courtiers est un sujet très complexe, lequel ne saurait évidemment être traité en profondeur dans le présent document. Ce fascicule vise à sensibiliser les courtiers quant

Plus en détail

PAGE DISCLAIMER. Ce guide vous est offert gratuitement par Phalakone Mysay, auteur-fondateur du blog «Réussir au Canada»

PAGE DISCLAIMER. Ce guide vous est offert gratuitement par Phalakone Mysay, auteur-fondateur du blog «Réussir au Canada» PAGE DISCLAIMER Ce guide vous est offert gratuitement par Phalakone Mysay, auteur-fondateur du blog «Réussir au Canada» L information contenue dans cet ouvrage est uniquement éditée dans un but informatif.

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail