Étude des régimes de retraite agréés de types prestations déterminées sous juridiction québécoise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude des régimes de retraite agréés de types prestations déterminées sous juridiction québécoise"

Transcription

1 DANIEL PINARD Étude des régimes de retraite agréés de types prestations déterminées sous juridiction québécoise Mémoire présenté a Ia Faculté des études supérieures de l'université Laval pour l'obtention du grade de rnaiue ès sciences (M. SC. ) Département de mathématiques et statistiques FACULTE DES SCIENCES ET DE GENIE UNIVERSITE LAVAL O Daniel Pinard. 1998

2 I*m National Library ofcanada Acquisitions and Bibliographie Sentices Bibliothèque nationale du Canada Acquisitions et services bibliographiques 395 Wellington Street 395. rue Wellington OüawaON K1AW OttawaON KlAûN4 canada Canada The author has granted a nonexclusive Licence allowing the National Library of Canada to reproduce, loaq distribute or sell copies of this thesis in microform, paper or elec~onic formats. The author retains ownership of the copyxight in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts fkom it may be p ~ted or otherwise reproduced without the author's permission. L'auteur a accordé une licence non exclusive permettant à la Bibliothèque nationale du Canada de reproduire, prêter, distribuer ou vendre des copies de cette thèse sous la forme de microfiche/film, de reproduction sur papier ou sur fonnat électronique. L'auteur conserve la propriété du droit d'auteur qui protège cette thése. Ni la thése ni des extraits substantiels de celle-ci ne doivent être imprimés ou autrement reproduits sans son autorisation.

3 Cene étude porte sur les cotisations d'exercice versées en vue de la capitalisation des régimes de retraite à prestations détexminées sous juridiction québécoise. Les méthodes de capitalisation les plus fréquemment utilisées au Québec ainsi que l'analyse des gains et pertes actuariels sont présentés. La cotisation d'exercice. le passif actuariel. la caisse de retraite. le comité de retraite, l'évaluation actuarielle et le rapport d'évaluation sont les notions de base introduites lors de l'étude des méthodes de capitalisation. L'analyse des gains et pertes totaux. l'analyse des déficits actuariels par source et le traitement des déficits et surplus actuariels sont les principales notions présentées dans le cadre de l'analyse des gains et pertes actuariels. L'évolution des cotisations d'exercice et du passif actuariel des régimes en cause ainsi que l'analyse des gains et pertes actuariels sont illustr& à l'aide de multiples exemples numériques.

4 Avant-propos J'aimerais remercier mon père. Michel, ma mère. Michelle. et mon frère. Stéfan. pour les encouragements et le support tout au long de mes études et de la rédaction du présent mémoire. Je tiens égaiement à remercier. Jean-François. Luc. Tibo. Martin et Yannick. pour tous ce que des amis peuvent être. A vous tous. je dédie ce mémoire. Daniel

5 Tuble des matières Liste des tableaux...,.,... I Liste des figures... II Introduction... 1 Chapitre 1 La capitalisation des régimes de retraite à prestations déterminées... î I 1.1. LA CAPITALISATION... It 1.2. LA SOLVABILITE NOTIONS DE BASE...., COTISATIOS D'EXERCICE PASS~F ACTULWEL * * 1. J -2 CAISSE DE RETRAITE COMITE DE RETRAITE EVALC ATIOS.-\ ~ARIELLE : I. 3.6 RAPPORT D'EVALU.-\TIOS NOMENCLATURE POPULATION DU REGIME Les individu Les groupes d'individus La population totale SYMBOLES ACTUARIELS......*...*.* I. 5. METHODES DE CAPITALISATION......* METHODE DE REPARTITION DES PIESTATIONS CONST~TU~ES Crédit de rente I.2 Cotisation d'exercice Passifactuariel METHODE DES PRESTATIONS AU PRORATA DES SERVICES Créàit de rente Corisarion d'exercice Passif aciuariel JO

6

7 3.1-2 P&sENTATIoN DES RÉSULTATS Crédits de rente annuels Crédits de rente totawr Cotisations d'exercice Passifs acruariels CONCLUSION EQUATIONS I Règle de 50% Remboursement des cotisations accumulées COTISATION PATRONALE Efler de la définition des prestations de déparr sur les cotisarions CONCLUSION Chapitre 4 Évolution du coût des régimes de retraite SENSIBILITÉ DU COÜT FACE AUX HYPOTHÈSES DE LA BASE ACTUARIELLE MODELE * EVOL~ON NORVALE DU COLT IMPACT DES VARiATlONS DL' TAUS D'IMERÊT D'EVALL'ATIOK IMPACT DES VARlATIONS DES TAUX DE PROJECTIOS DES SALAIRES IMPACT DE LA VARiATION DE L'ÀGE DE LA RETRUTE SOR\tALE IMPACT DES VARIATIONS DES TAUX DE MORTALITÉ , CONCLUSION , 4.2. ANALYSE DES GAINS ET PERTES D'EXPERIENCE GAIN TOTAL I Eq uations Evolution des surplus er déficits acruar~els Traitement des deficits ac~uariels GAM PAR SOURCE Equations Gains d'investissement Z.Z.I.Z Gain dus aux salaires Gains dus au départ I. 4 Gains dus à la monalite avant la prise de retraite Gains dus à fa mortalité durant la retraite Concila! ion du gain total CONCLUSION..., Conclusion Bibliographie... isi Annexe A Annexe B

8 Liste des tableaux Tableau Titre Page 1 Répartition par intervenant de ['épargne-retraite au Canada 3-3 Régimes de retraite agréés au Canada 5 3 Régimes de retraites enregistrés au Québec 6 4 Régimes de retraites à prestations déterminées enregistrés au Québec Symboles actuariels Caractéristiques du participant type Caractéristiques du régime fictif Hypothèses démographiques et économiques Équations des crédits de rente annuels et des cotisations daexercice Crédits de rente annuels en pourcentage de la prestation de retraite Crédits de rente totaus Cotisations d'exercice 3-8 Passifs actuariels 3-9 Caractéristiques additionnelles du régime fictif 4-1 Caractéristiques du régime fictif 4-2 Population 4-3 Hypothèses iconorniques et démographiques 4-4 Expérience économique du régime 4-5 Gains totaitu 4-6 Les cotisations et la masse salariale 4-7 Conciliation du gain total

9 Liste des figures Figure Titre Page Evolution des crédits de rente annuels 93 Évolution des crédits de rente totaux Évolution des cotisations d'exercice Évolution des passifs actuariels Évolution des cotisations totales. patronales et salariales Évolution des cotisations selon la base actuarielle de référence Évolution du passif actuariel selon la base actuarielle de référence Évolution des cotisations totales - Taus d'intérêt dëvaluarion Évolution du passif actuariel - Taux d'intérêt d'évaluation Évolution des cotisations totales - Taux de projection des salaires Évolution du passif actuariel - Tau- de projection des salaires Évolution des cotisations totales - Âge de la retraite normale Évolution du passif actuariel - Âge de la retraite normale Évolution des cotisations totales - Taux de mortalité Évolution du passif actuariel - Taux de mortalité Évolution de la cotisation totale

10 Introduction L'objet du présent mémoire porte sur l'étude du coût des régimes de retraite à prestations déterminées de type élément de retraite pourcentage-salaire.' Le coût d'un régime de retraite est déterminé a l'aide de méthodes de capitalisation. Par le biais des mathématiques des régimes de retraite. les cotisations d'exercice versées en vue de la capitalisation ainsi que le passif actuariel. soit les éléments importants des méthodes de capitalisation. sont déterminés. Dans le présent document. I'influence de ces méthodes sur I'évolution des cotisations d'exercice et du passif actuariel est mise en évidence de façon théorique et empirique. De plus. dû à la nature des méthodes en jeu. I'analyse des gains et pertes d'expérience complète l'étude. Cette analyse comparative a posteriori du coût observé par rapport au coût anticipé est nécessaire afin de déterminer le coût réel encouru. Épargne-retraite des québécois Au Québec, trois paliers d'intervenants sont habilités à soutenir les personnes âgées en versant des prestations lors de leur retraite. Le premier palier est constitué de programmes universels2 administrés et financés par le gouvernement canadien. Le second palier est égaiement administré par des instances gouvernementales à la différence que son financement est conjointement assuré avec les contribuables par le versement de cotisations obligatoires. Les programmes gouvernementaux en question sont le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime des rentes du Québec (RRQ). Finalement. le palier privé ' Seuls les régimes non-garantis sous juridiction quebkoise sont étudies

11 complète le tout par I'entremise des régimes enregistres d'épargne-reuaite (REÉR) et des régimes de retraite agréés. Secteur privé de l'industrie de l'épargne-retraite québécoise La simplicité et l'accessibilité étendues des REÉR contribuent à la grande popularité de ce mécanisme d'épargne-retraite. Chaque particulier est invité à accumuler des sommes d'argent en bue de la retraite en bénéficiant d'exemptions fiscales immédiates: les cotisations faites dans les REÉR assujetties à certaines limites'. sont déductibles daimpôt dans l'année fiscale où elles sont versées. L'impôt payable sur les fonds accumulés en vertu de ces régimes n'est perçu qu'au moment où le participant en retire une somme à moins d'acheter une rente dont les paiements seront imposables. Ce programme. ayant été instauré en 1957 par le gouvemement fédéral à titre d'incitatif à l'épargne-retraite. a connu jusqugà présent un vif succès. Les régimes de retraite agréés forment une portion imponante du secteur pri~é. devançant les REÉR en nombres de participants et sommes investies. Les mécanismes qui gouvernent ces régimes sont cependant très différents de ceux mis en place dans le cas des REÉR. Par exemple. les employeurs sont responsables de 13nstauration et du maintien des régimes de retraite agréés pour le compte de leurs employés. Ces régimes permenent tout de même aux employeurs de profiter de déductions fiscales en fonction des cotisations versées. De plus. comme pour les REÉR, le rendement gagné par la caisse de retraite est accumulé en fknchise d'impôt. Seules les prestations versées aux participants sont imposables à titre de revenu des particuliers. Des limites fiscales ont cependant été mises en place afin de ne pas favoriser ce mécanisme d'épargne-retraite au détriment des autres et d'éviter les abus. Ces limites permettent au gouvemement d'exercer un certain contrôle sur le système d'épargne-retraite privé canadien. Néanmoins, la grande diversité de régimes de retraite agréés donne de la flexibilité aux employeurs dans le choix du type de couverture de risque qu'ils peuvent offrir à leurs employés. Pension de Sécunte de la Vieillesse, Supplément de Revenu Garanti et Allocation au Conjoint Lùnites pour l'année fiscale 1997: 18% du revenu de l'année précédente sujet à un maximum de s

12 Régimes de retraite agréés Plus de 38% des travailleurs constituant la population active canadienne étaient membres d'un régime de retraite agréés en 1992 (tableau 1). Deux grandes catégories de régimes agréés sont rencontrés: les régimes à cotisation déteminée et les régimes à prestations déterminées. Le genre de régime ainsi que les caractéristiques particulières du régime déterminent la méthode utilisée pour calculer les cotisations et les prestations. La forme que prend chaque régime varie principalement en fonction du type d'industrie dans lequel l'employeur évolue. du type d'entreprise responsable du régime. des politiques administratives patronales ainsi que des lois en vigueur. Tableau 1 Répartition par intervenant de ['épargne-retraite au Canada ' 1 Cotisants 1.4ctif accumulé* 1 1 Type de programme' Régimes enregistrés d'épargne-retraite Régimes de retraite agréés Régimes publics * * Total I Nombre O O00 Dollars 1 O h 1S O00 O00 ' I 1 I I I Actif accumule au 3 1 décembre 1991 * inclus le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec seulement. * population active au Canada en 1992: individus O O00 O Un régime à cotisation déterminée est un régime dans lequel les cotisations patronales et lorsque requises. salariales, sont déterminées par une formule ou un montant fixe et dont le niveau des prestations de retraite dépend de ces cotisations accumulées avec intérêt. Le solde au compte de chaque participant détemine entièrement les prestations futures: le moment où le participant prend sa retraite est par conséquent critique puisque les mensualités sont calculées en fonction des conditions du marché à cette date. Notons également que le risque de rendement lors de l'accumulation du fonds est supporté par le ' Statistique Canada - no au cat. 1992, tableaux 1 et 2 Au Canada un individu peut participer simultanément aux trois types de programmes

13 participant sedement. La simplicité d'administration et les avantages fiscaux immédiats sont parmi les avantages les plus importants des régimes de retraite à cotisation déterminée. À cet égard, la similitude avec les REÉR est remarquable. Ces deux mécanismes doépargne-retraite tirent d'ailleurs leur popularité respective de ces avantages tout en partageant des inconvénients similaires, dont les principaw ont été énumérés précédemment. Ces désavantages ne sont pas présents pour les régimes de retraite à prestations déterminées. Un régime à prestations déterminées comportant une promesse de revenu viager est un régime dont la prestation annuelle de retraite peut être un montant fixe. un montant fonction de la rémunération du participant6 ou encore un montant relié au nombre d'années de participation du membre. Les cotisations nécessaires pour financer les prestations promises doivent être déterminées périodiquement. notamment lors de l'établissement et de la terminaison d'un régime. Des méthodes de capitalisation sont employées afin de déterminer ces cotisations. et ce. pour toutes les années durant lesquelles le régime est en vigueur. Des hypothèses et estimations doivent ètre formulées puisque le calcul des cotisations est fair en début d'exercice pour l'exercice à venir et est établi en fonction des prestations payables sur une perspective de plusieurs décennies. Les méthodes de capitalisation servent également à déterminer la valeur présente des engagements totaux encourus en date de lëvaluation actuarielle. soit le passif actuariel. En plus dàssumer le risque de rendement de la caisse. I'employeur doit supporter les risques inhérents au régime de retraite lui-même. L'effet de I'inflation sur les prestations futures et actuelles ainsi que les mouvements démographiques des participants au sein du régime sont parmi les risques les plus importants auxquels l'employeur est exposé. En contrepartie, l'accroissement de la sécurité financière offerte aux participants du fait de l'instauration de tels régimes procure des avantages indéniables. Les participants profitent de garanties tangibles quant aux promesses de revenus de retraite futurs. L'employeur

14 quant à lui est à même d'établir des politiques d'avantages sociauzr intégrées à ses objectifs corporatifs tout en s'assurant le contrôle des politiques de placement de la caisse de retraite. Des avantages substantiels sont donc réalisés de part et d'autre. À cause de la structure des régimes à prestations déterminées. les tâches administratives sont néanmoins plus nombreuses et complexes que celles des régimes à cotisation déterminée et des REÉR. Par exemple, les prestations versées doivent être déterminées à l'aide de formules en fonction de multiples facteurs. Bien qu'au Canada le nombre de régimes de retraite à cotisation déterminée soit plus grand que le nombre de régimes à prestations déterminées (rableaic 7). environ 909/0 des participants des régimes de retraite privés font partie du second type de régime. Ce phénomène est principalement dû à la petite taille des régimes de retraite à cotisation déterminée: le nombre moyen de participants des régimes à cotisalion déterminée est de loin inférieur à celui des autres régimes. Environ la moitié des régimes à cotisation déterminée au Canada compte moins de 10 participants tandis que plus de 84% des régimes à prestations déterminées ont dans leur rang participants ou plus. Somme toute. plus de 75% des participants des régimes de reiraite privés au Canada sont membres de rkgimes à prestations déterminées de participants ou plus. ce qui représente plus de 25%0 de la population active du pays. Tableau 2 Régimes de retraite agréés au Canada7 Type de régime Régimes en vigueur Participants Nombre YO Nombre % Taille moyenne * Cotisation déterminée en nombre d'employés Loi R.C.R. article 7 ' Statistique Canada - no au cat. 1992, tableau 14

15 Régimes de retraite agréés sous juridiction québécoise En ce qui a trait aux régimes de retraite privés enregistres au Québec. les régimes à prestations déterminées occupent une place importante dans cette province. partageant une large portion de ce secteur de l'épargne-retraite avec les régimes à cotisation déterminée (tableau 3). Les statistiques indiquent que le nombre de régimes à prestations détexminées est inférieur à celui des régimes à cotisation déterminée tandis que le nombre de participants des régimes à prestations déterminées est supérieur à celui des régimes à cotisation déterminée. Quant aux régimes ayant un très grand nombre de participants. encore une fois. le nombre de régimes à prestations déterminées qui possèdent cette caractéristique est plus grand que le nombre de régimes a cotisation déterminée. Tableau 3 Régimes de retraites enregistrés au Québec ' Régimes en vigueur Participants Type de régime Nombre?40 Nombre?O Taille moyenne * Cotisation déterminée Prestations déteminées I en nombre d'employés 1 I I I I I Régimes de retraite à prestations déterminés Toutes railles confondues, les régimes à prestations déterminées de type pourcentage- salaire sont les plus fkéquernment rencontrés (tableau -%). Ils constituent à eux seuls % de tous les régimes de retraite agréés enregistrés au Québec. De ce groupe. les régimes salaires meilleures années sont les plus en vogue. Dans l'environnement québécois actuel. l'étude du coût des régimes salaires meilleures années reflète donc une portion importante du coût des régimes de retraite agréés a RRQ: Les régimes complémentaires de retraite au Québec. Statistiques tableau 56

16 Tableau 4 Régimes de retraites à prestations déterm*nées enregktrés au Québec Régimes en vigueur 1 Participants Type de régime Nombre Rente forfaitaire 136 Pourcentage-salaire Salaires de carrière 405 Fin de carrière 47 Salaires meilleures années 597?40 10,7 89, Nombre YO Total IOO.0 Les prestations des régimes à pourcentage-salaire sont directement liées à l'historique salarial de chaque individu. Les revenus de retraite sont établis en fonction du revenu gagné durant les années de participation à titre de membre actif du régime. Un pourcentage des salaires annuels est reconnu comme crédit de rente et sert à constituer le montant total de la prestation de retraite dans le cas des régimes salaires de carrière. Quant aux régimes salaires meilleures armées et fin de carrière. la prestation de retraite est égale au nombre d'années de service multiplié par la moyenne des meilleurs salaires ou des salaires de fin de chère. À titre indicatif. notons que pour les régimes québécois. I-ouverture du droit à la rente doit être acquis au maximum après deux années de participation pour la participation effectuée après le 1" janvier Dans le présent document. les illustrations et exemples sont développés suivant les termes de la Ioi révisée de Capitalisation des régimes de retraite à prestations déterminées Peu importe le tvpe de régime de retraite à prestations déterminées pourcentage-salaire, sa capitalisation est une nécessité légalet0. La capitalisation des régimes à prestations déterminées consiste essentiellement à attribuer à chaque années d'existence du régime une portion de la valeur présente des prestations futures promises aux participants. Afin d'atteindre cet objectif de répartition des coûts. des hypothèses relatives à l'évolution des ' RRQ: Les régimes complémentaires de retraite au Québec. Statistiques tableau 56 'O Loi R.C.R. article 12 1

17 conditions économiques et démographiques doivent être formulées périodiquement. Les normes de pratique pour l'évaluation des régimes de retraite ainsi que la Loi sur les régimes complémentaires de retraite (R.C.R.) et les règlements adoptés en vertu de cette loi définissent clairement l'environnement dans lequel la capitalisation des régimes agréés sous juridiction québécoise doit se faire. Littérature Les méthodes de capitalisation et l'analyse des gains et pertes actuariels ont Cté le sujet de plusieurs livres et articles au cours du dernier siècle. Nous nous concentrerons e?iclusivement sur les documents traitant des régimes de retraite nord-américains. Le premier article d'importance relatif aux méthodes mathématiques de capitalisation des régimes de retraite fut celui de Trowbridge [XI. La contribution de cet auteur repose essentiellement sur deux aspects: la classification de toutes les méthodes de capitalisation connues au moment de la rédaction de l'article en six groupes distincts" et l'élaboration. selon des conditions et hypothèses précises. d'un système d'équations en temps discret définissant chaque méthode". Quelques auteurs tels Nesbin [29] ainsi que Bowers. Hichan et Nesbia [17] [18] ont repris les notions présentées par Trowbridge en développant une approche en temps continu. Par la suite. les ounages de McGill [IO]. Trowbndge et Farr [Il]. Winklevoss [12] et plus récemment ceux de Berin [4] et Anderson [3] ont enrichi. à l'aide d'exemples numériques et de développements mathématiques plus rigourew. la littérature actuarielle. Quant aux méthodes d'analyse des gains et pertes actuariels. les ouvrages les plus intéressants du point de vue mathématique sont ceux d' Aitken [ 1 ] et Dreher [ 191, par leur approche pratique, Anderson [3] [13] par sa rigueur théorique. Lynch 1241 [XI. Street [34] et Small [33] grâce à la concision de leur modèle. Tous ces auteurs ont développé une méthode d'analyse des gains et pertes actuariels qui leur est propre. contribuant de manière " Ces méthodes sont encore d'actualité. SeuIes des modifications mineures ont été faites afin de les adapter aux besoins modernes des régimes de retraite. " Les systêmes d'équations comptent entre autres: la cotisation d'exercice. le fonds de la caisse de retraite ainsi que les prestations de retraite payables.

18 distincte à la littérature actuarielle. Soulignons que certains ouvrages portant sur les méthodes de capitalisation traitent également de l'analyse des gains et penes actuariels. Les méthodes mathématiques et explications sont cependant plus exhaustives dans les articles spécialisés. Les tendances actuelles de la science actuarielle relative auix régimes de retraite à prestations déterminées poussent les auteurs contemporains à développer des modèles d'analyse stochastique. " Ces modèles suggèrent une nouvelle approche face aux méthodes d'évaluation et s'inscrivent sans contredit dans le courant actuel du développement des mathématiques stochastiques appliquées. Le présent mémoire ne vise pas à explorer les équations et modèles stochastiques sous-jacents au comportement des cotisations d'exercice. Une approche pratique du sujet est suesante pour illustrer les phknomenes en place. Méthodologie Le premier chapitre porte sur la capitalisation des régimes de retraite. L'environnement et les éléments clefs relatifs aux méthodes de capitalisation sont alors présentés. La méthode de répmition des prestations constituées. la méthode de répartition des prestations au prorata des services ainsi que la méthode de répartition des cotisations selon l'âge d'entrée selon un montant fixe et selon un pourcentage constant du salaire sont les quatre méthodes de capitalisation étudiées. Les aspects mathématiques et qualitatifs de chacune de ces méthodes sont alors mis en évidence. Des références aux nomes de pratique pour l'évaluation des régimes de retraite de l'institut Canadien de Actuaires (ICA) et la Loi sur les R.C.R. sont faites lorsque opportun. Le but de cet exercice est de situer le contexte de référence entourant les méthodes de capitalisation et l'évaluation actuarielle en plus d'illustrer les mathématiques des méthodes en question. Les fondements mathématiques de l'analyse des gains et penes actuariels sont vus en profondeur dans le deuxième chapitre. En plus d'étudier les gains et pertes actuariels

19 totaux. l'analyse des gains et pertes actuariels par source est décrite. Cette section du document permet d'analyser plus spécifiquement les différences qui surviennent entre les hypothèses actuarielles posées lors de la détemination des cotisations d'exercice et du passif actuariel au moment de l'évaluation actuarielle précédente et les valeun observées lors de la présente évaluation acniarielle. Les fluctuations dues aux hypothèses et estimations initiales ainsi que les ajustements de ces fluctuations par le biais de cotisations d'équilibre sont alors étudiées. L'identification et le traitement des surplus et déficits actuariels sont également présentés. Le troisième chapitre est constitué d-exemples illustrant I'é~olution du coût des résimes de retraite selon les méthodes de capitalisation présentées dans le premier chapitre. L'évolution des crédits de rente annuels et totaux. des cotisations d'exercice et des passifs actuariels est décrite pour un participant type membre d'un régime fictif. Cet esemple est une image simplifiée de la réalité qui permet d'introduire une analyse quantitative des méthodes de capitalisation. De plus. un exemple spécifique traitant de l'influence des prestations de départ sur l'évolution du coût pour un régime évoluant en contexte québécois est fait. Le quatrième et dernier chapitre présente l'évolution du coût des régimes de retraite en fonction des hypothèses actuarielles choisies ainsi qu'une analyse des gains et pertes actuariels. Selon les hypothèses actuarielles utilisées pour déterminer les engagements d'un régime. la valeur des cotisations d'exercice et du passif actuariel varient d'exercice en exercice. L'influence des différentes hypothèses composant la base actuarielle d'évaluation sur l'évolution du coût et des engagements d'un régime fictif est étudiée dans la première section de ce chapitre. La seconde section illustre Ioanalyse des gains et pertes actuariels. Une analyse des gains et pertes d'exercice est alors faite sur une période de cinq années pour une trajectoire particulière du coiit d'un régime fictif. l3 Applications et dérivées du mouvement brownien

20 Chapitre 1 La capitalisation des régimes de retraite à prestations déterminées Les régimes de retraite a prestations déterminées non garantis enregistrés au Québec doi~ent être capitalisés. Un régime est dit capitalisé lorsque. en date de Iëvaluation actuarielle. la valeur de son actif est au moins égal à la valeur de son passif? Par conséquent. l'actif et le passif d'un régime doivent être déterminés à chaque esercice. Le passif actuariel est calculé à l'aide de méthodes de capitalisation. tandis que l'actif est égal au patrimoine du régime tel que défini par une méthode d'évaluation de l'actif. méthode de capitalisation est une méthode mathématique. aussi appelée méthode dëvaluation actuarielle, qui permet de répartir le coût d'un régime de façon plus ou moins uniforme sur une période d'années donnée. Une Ce chapitre introduit ies notions de base des mathématiques des régimes de retraite. Des notions relatives à la capitalisation ainsi qu'à la solvabilité sont présentées. L'étude de la capitalisation des régimes de retraite est composée de sections sur les caractéristiques de certaines des méthodes de capitalisation les plus utilisées au Québec ainsi que sur les notions de base des mathématiques des régimes de retraite tels. la cotisation d'exercice, le

21 passif actuariel, la caisse de retraite et l'évaluation actuarielle. La nomenclature des mathématiques des régimes de retraite est également introduite. Les notions présentées dans ce chapitre sont utilisées dans les chapitres qui suivent. Elles servent entre autres de base au troisième chapitre. ce dernier présentant des iilustrations des méthodes de capitalisation LA CAPITALISA TION Sur la base d'hypothèses. d'estimations et de projections. les méthodes de capitalisation établissent la cotisation qui doit être versée pour le prochain exercice et les engagements encourus du régime" en date de l'évaluation. La portion du coût attribuée à un exercice est financée par le versement d'une cotisation d'exercice dans la caisse de retraite alors que les engagements du régime encourus en date d'évaluation. par la reconnaissance des droits des participants à recevoir des prestations en vertu du régime. forment le passif actuariel. La capitalisation permet d'accumuler les sommes requises afin de rencontrer les promesses contractuelles du régime? Le senice des prestations doit être fait lorsque les participants rencontrent les conditions d'âges et de services énumérées dans le teste du régime. Bien que le but principal d'un régime de retraite soit de procurer des prestations de retraite. plusieurs autres tvpes de prestations peuvent être offerts. Les prestations de départ. de mortalité avant la retraite ou d'invalidité sont les prestations accessoires les plus courantes. Les prestations prévues par le texte du régime. incluant les prestations de retraite et les prestations accessoires. doivent toutes être capitalisées. Lors de la capitalisation d'un régime, les probabilités que certains événements affectent la participation des membres exposent le régime à des risques qui peuvent avoir des répercussions non négligeables sur le financement normal. Les principaux risques auxquels le régime est soumis sont les risques de sous capitalisation. de terminaison et d'exposition l4 Loi R.C.R. article 120 '' Régime et régime de retraite sont utilisés a titre de synonymes de régime de retraite a prestations déterminées.

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite

Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite Édition 2014 Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite Introduction Le Régime de retraite par financement salarial des groupes communautaires et de femmes («Régime de

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA

RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA DÉPART AVANT LA RETRAITE Dernière mise à jour: le 21 août 2012 Biographie de Luc Lauzière, BA, BCOM Université d Ottawa Luc est à l emploi de l Université d

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie Introduction 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie 0.2 Qu est-ce qu un régime de retraite? 0.2.1 Principe de base Ligne de vie Principe : travail = rémunération

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Les régimes complémentaires de retraite au Québec

Les régimes complémentaires de retraite au Québec Les régimes complémentaires de retraite au Québec Statistiques 1996 Direction de l évaluation et de la révision LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE AU QUÉBEC STATISTIQUES 1996 Avril 2002 Direction

Plus en détail

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur.

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur. Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Régime de retraite de l Université du Québec Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Plus en détail

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I FSA-TRE-2012-034 Annexe I VILLE DE LEVI S RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS Numéro d agrément en vertu de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

CFP 059M C.P. Rapport D Amours

CFP 059M C.P. Rapport D Amours Mémoire du Régime de retraite de l Université du Québec (RRUQ) sur le rapport du Comité D Amours Mémoire déposé à la Commission des finances publiques le 22 août 2013 CFP 059M C.P. Rapport D Amours Table

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Étape 3 Évaluation des coûts Préparé par Conrad Ferguson

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Produits d épargne-retraite collective Comment choisir votre régime d épargne-retraite collective? Si vous êtes à l étape

Plus en détail

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 1. Mandat et objectifs La Commission canadienne des grains a été créée en 1912. Elle est l organisme fédéral qui administre les dispositions de la Loi

Plus en détail

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE Présentation au SEPB Par Marie Josée Naud, conseillère à la FTQ L état des lieux au Canada 2 Les cinq étages du système de retraite canadien

Plus en détail

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés Octobre 2008 Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Brochure aux employés Mercer (Canada) limitée Table des matières Section 1. Introduction... 1 Section 2. Admissibilité et participation

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL 2016

RAPPORT ACTUARIEL 2016 RAPPORT ACTUARIEL 2016 sur le TAUX DE COTISATION D ASSURANCE- EMPLOI Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières Canada 12 e étage, Immeuble Carré Kent 255, rue Albert

Plus en détail

Guide de l'utilisateur NaviPlan : Calculatrices (Volume II sur VI)

Guide de l'utilisateur NaviPlan : Calculatrices (Volume II sur VI) Guide de l'utilisateur NaviPlan : Calculatrices (Volume II sur VI) Version canadienne - NaviPlan v15.0 Droits d'auteur et droits de marques de commerce Droit d'auteur 2013-2014 Advicent LP et ses filiales

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Traitement comptable des avantages sociaux futurs

Traitement comptable des avantages sociaux futurs Traitement comptable des avantages sociaux futurs MAI 2014 Table des matières 1- Objet du document... 1 2- Avantages de retraite... 2 2.1- Régimes de retraite à cotisations déterminées...2 2.1.1- Notions

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME DE RETRAITE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

SOMMAIRE DU RÉGIME DE RETRAITE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION Renseignements Vous pouvez communiquer avec le personnel du service à la clientèle de la CCQ : Abitibi Témiscamingue Tél.: 819 825-4477 Bas-Saint-Laurent Gaspésie Tél.: 418 724-4491 Côte-Nord Tél.: 418

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME DE RETRAITE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

SOMMAIRE DU RÉGIME DE RETRAITE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION Renseignements Vous pouvez communiquer avec le personnel du service à la clientèle de la CCQ : Abitibi Témiscamingue Tél.: 819 825-4477 Bas-Saint-Laurent Gaspésie Tél.: 418 724-4491 Côte-Nord Tél.: 418

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche Rapport de la situation financière Présenté au conseil municipal le 19 janvier 2015 Numéro d enregistrement auprès de l Agence du revenu du Canada 0395541 Numéro d enregistrement auprès de la Régie des

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 December 2014 CHAMP D'APPLICATION Ne s'applique pas à : La comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement

Plus en détail

Régime de retraite individuel

Régime de retraite individuel Régime de retraite individuel Préparée pour : 30 mars, 2010 Madame Hélène Vestie François Forget Directeur administratif Stratégie financière Impact inc. 485, rue McGill bureau 400 Montréal, Québec Téléphone

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Rachat de l année de vos 24 ans dans le Régime de rentes du Mouvement Desjardins (RRMD)

Rachat de l année de vos 24 ans dans le Régime de rentes du Mouvement Desjardins (RRMD) Novembre 2005 Rachat de l année de vos 24 ans dans le Régime de rentes du Mouvement Desjardins (RRMD) (Mise à jour du Communiqué de 1998) À qui s'adresse le rachat? Le rachat ne s'adresse pas à tous les

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 INTRODUCTION En juin 2005, le gouvernement fédéral déposait un projet de loi sur la refonte des règles sur l insolvabilité afin

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

VOTRE RÉGIME DE RETRAITE

VOTRE RÉGIME DE RETRAITE Unité Ministères et Emplois L Église Unie du Canada VOTRE RÉGIME DE RETRAITE Résumé du régime de retraite de l Église Unie Révision 2013 Table des matières Introduction... 3 Participation des employeurs

Plus en détail

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT TP-1016 2001-02 DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT Ce formulaire s adresse à tout particulier qui demande au ministère du Revenu d autoriser son employeur (ou le payeur) à réduire sa retenue d

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : Section 1 Régime 1.01 Le présent régime, appelé «Régime de

Plus en détail

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation des participations dans : (a) les coentreprises

Plus en détail

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite Le Régime de retraite d Hydro-Québec Sommaire des dispositions connaître pour mieux votre régime de retraite Voici le sommaire des principales dispositions du règlement 734 du Régime de retraite d Hydro-Québec

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1

Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1 Bulletin de politique n o 10 Date de publication : 12 décembre 2011 Lettres de crédit Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1 Le Règlement sur

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement.

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement. Le Régime volontaire d épargne retraite (RVER) face au défi de la sécurité du revenu à la retraite des personnes salariées des groupes communautaires et de femmes et des entreprises d économie sociale

Plus en détail

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Agenda La toile de fond La démarche Les positions syndicales et patronales Le projet

Plus en détail

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du cycle de la production:

Plus en détail

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal Georges Langis Actuaire en chef Régie des rentes du Québec 27 septembre 2012 2 Une projection*! Niveau de remplacement

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL 31 mars 1997. Régime d assurance-vie Forces canadiennes

RAPPORT ACTUARIEL 31 mars 1997. Régime d assurance-vie Forces canadiennes RAPPORT ACTUARIEL 31 mars 1997 Régime d assurance-vie Forces canadiennes Le 27 février 1998 L honorable Marcel Massé, P.C., M.P. Président du Conseil du Trésor Ottawa, Canada K1A 0R5 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur vie Universelle L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Concevoir votre portefeuille d'épargne et de placements Votre contrat

Plus en détail

Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ

Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ MESURES D ALLÉGEMENT ET NOUVELLES MESURES PERMANENTES SUR LE FINANCEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ 2005 Une première vague de mesures temporaires

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Brochure à l intention des membres préparée par le Syndicat des fonctionnaires municipaux

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES Par : Pierre-Guy Sylvestre Service de la recherche Syndicat canadien de la fonction publique 2 Protégeons les régimes de retraite à prestations

Plus en détail

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.)

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) 2002 Pourquoi la planification de la retraite est-elle importante? Peu importe vos projets pour la

Plus en détail

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea Bureau du surintendant des institutions financières Canada Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Office of the Chief Actuary Burea au de l actuaire

Plus en détail

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS 4 LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS Bien que le Canada ait la chance de jouir d'un niveau

Plus en détail

Rente du Québec Rente de base

Rente du Québec Rente de base Départ à la retraite jusqu à 60 ans À 60 ans À 65 ans Supplément temporaire Raccordement jusqu à 60 ans Raccordement Jusqu à 65 ans Pension de vieillesse Rente du Québec Rente de base Remboursement du

Plus en détail

Norme comptable internationale 19 Avantages du personnel

Norme comptable internationale 19 Avantages du personnel Norme comptable internationale 19 Avantages du personnel Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des avantages du personnel et les informations à fournir à leur

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

sur votre régime de retraite

sur votre régime de retraite Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de retraite sur votre régime de retraite La Régie des rentes du Québec Lauréate du Grand Prix québécois de la qualité 2001 Ce document d information n

Plus en détail

Guide du Compte satellite des pensions du Canada

Guide du Compte satellite des pensions du Canada Catalogue no. 13-599-X Guide du Compte satellite des pensions du Canada Canada Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

DESCRIPTIF DU DOCUMENT. Déploiement Nouveau système de rémunération au 01.01.2009-13 ème salaire

DESCRIPTIF DU DOCUMENT. Déploiement Nouveau système de rémunération au 01.01.2009-13 ème salaire 13 EME SALAIRE 13 EME SALAIRE - ETAT DE GENEVE Confidentiel Etat de Genève 23/01/2009 DESCRIPTIF DU DOCUMENT Phase du projet Domaine État du document Version actuelle Déploiement Nouveau système de rémunération

Plus en détail