SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE"

Transcription

1 1 SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE Mohammed Serraj Directeur de la Planification Branche Eau Lisbonne, le 06/06/2013

2 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS DE L ONEE DANS LE SECTEUR DE L EAU 3. STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU 4. PLAN D ACTIONS DE L OFFICE : /06/2013 2

3 3 ORGANISATION DU SECTEUR Instance Consultative Conseil Supérieur de l Eau et du Climat M. Agriculture MEMEE M. Santé Instances de planification sectorielle M. Intérieur ONEE Eau potable Secteur de l Eau Assainissement liquide Secteur de l électricité Opérateurs / Utilisateurs de l eau ORMVA Producteurs: ONEE Privé Régies Communes Distributeurs: ONEE Privé Régies Communes Collecte et épuration ONEE Privé Régies Communes Producteurs: ONEE Privé Distributeurs: ONEE Privé Régies

4 4 ETAT DES LIEUX Répartition spatio-temporelle inégale des ressources en eau Raréfaction des ressources en eau : Baisse des apports de 15% à 20% constatée ces 30 dernières années Aggravation de la baisse des apports de 10% à 15% d ici 2020 Dégradation de la qualité des ressources en eau : Retard dans l assainissement liquide Pollution par les activités agricoles (nitrates) Intrusion marine due à la surexploitation des nappes Surexploitation des nappes (+25%) Perte des volumes régularisés à cause de l envasement (environ 75 Mm 3 /an) Pénurie d eau : 700 m 3 /hab/an < seuil critique (1.000 m 3 /hab/an) Les besoins en eau potable se caractérisent par des variations saisonnières importantes Certaines installations de production de l Office sont sous-utilisées, voire abandonnées Recours à des ressources en eau de plus en plus éloignées des lieux de consommation Recours à des traitements de plus en plus chers pour faire face à la dégradation de la qualité des ressources en eau Nécessité d accélérer la réalisation des projets d assainissement liquide pour limiter la dégradation de la qualité des ressources en eau Recours aux ressources en eau non conventionnelles (dessalement, déminéralisation, ) Nécessité de s équiper pour la pointe

5 5 ETAT DES LIEUX Pluviométrie Pluviométrie moyenne 140 Milliards m 3 /an Potentiel mobilisable Ressources en eau 22 Milliards m3/an Potentiel mobilisable des ressources en eau : 22 Milliards m3/an Eaux de surface Eaux souterraines 18 milliards m 3 /an 4 milliards m 3 /an

6 6 ETAT DES LIEUX Evolution prévisionnelle des besoins en eau potable (Mm 3 /an)

7 7 ETAT DES LIEUX 1200 Marrakech : Evolution de la production à/p des ressources souterraines (l/s) 700 Evolution de la production par nature de ressources (l/s) Superficielle ,7% ,2% Souterraine Dessalement 9,9% Structure de la production Souterraine 33% Dessalement 1 % Superficielle 66%

8 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS DE L ONEE DANS LE SECTEUR DE L EAU 3. STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU 4. PLAN D ACTIONS DE L OFFICE : /06/2013 8

9 PRINCIPALES MISSIONS DE L ONEE DANS LE DOMAINE DE L EAU 9 Planification : De l approvisionnement en eau potable à l échelle du Royaume Programmation des investissements dans les domaines de l eau potable et de l assainissement liquide Études & Équipement : Des projets d'approvisionnement en eau potable/ Assainissement liquide. Passation et suivi de l'exécution des travaux Gestion pour le compte des communes : Du service d eau potable Du service d assainissement liquide dans les villes où il assure la distribution de l eau potable Contrôle de la qualité : Des eaux produites et distribuées Des eaux susceptibles d'être utilisées pour l'alimentation en eau potable Participation et assistance : Aux études menées par les départements ministériels en liaison avec le secteur de l eau potable et de l assainissement liquide A l élaboration des projets de textes législatifs et réglementaires en rapport avec les missions de l Office Assistance technique aux tiers.

10 10 INDICATEURS EAU POTABLE Investissements : 2,4 milliards d euros Indicateurs Unité 2012 Débit équipé m 3 /s 54,6 Production d eau potable Millions m Vente d eau potable Millions m Nombre de clients eau potable Milliers Linéaire des adductions Km Linéaire des réseau de distribution Km Nombre de centres d intervention U 624 Taux d accès en milieu rural % 93

11 11 INDICATEURS ASSAINISSEMENT LIQUIDE L Office intervient dans le domaine de l assainissement depuis l année 2000 suite à l amendement se son dahir de création Investissements : 0,6 milliards d euros Indicateurs Unité 2012 Nombre de centres d intervention Unité 87 + Usine Renault Population concernée Millions Hab. 3,3 Nombre de clients Milliers 738 Nombre de Stations d épuration Unité 51 Débit épuré Milliers m 3 /j 211 Linéaire réseaux posé Km 2.820

12 PRINCIPAUX INDICATEURS DE L OFFICE DANS LE SECTEUR DE L EAU 12 Investissement global : 3 milliards d euros ,4 43,3 43,5 43,7 Débit équipé eau potable (l/s) 44,6 46,7 47,8 49,4 50,9 51,6 52,4 54, Centres d intervention eau 531 potable Taux d accès AEP rurale Réseaux d assainissement liquide (km)

13 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS DE L ONEE DANS LE SECTEUR DE L EAU 3. STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU 4. PLAN D ACTIONS DE L OFFICE : /06/

14 14 STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU Economie de 2.5 Milliards de M 3 /an Reconversion à l irrigation localisée 2000 Mm3/an Amélioration des rendements des réseaux d irrigation 400 Mm3/an Amélioration des rendements des réseaux d AEP 120 Mm3/an 14

15 15 STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU Mobilisation de 2.5 Milliards de M 3 /an Les ressources en eau de surface: Mobilisation de 1.7 Milliards de m3 60 grands barrages 1000 petits barrages Transfert Nord-Sud : 800 Mm 3 Dessalement de l eau de mer 400 Millions m3 Réutilisation des eaux usées épurées 300 millions m3 Captage des eaux de pluie 15

16 16 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES DE L ONEE Depuis plus d une décennie, les actions de la branche Eau de l Office se sont faites dans le cadre d une vision stratégique basée sur les axes suivants : Pérennisation, sécurisation et renforcement des installations existantes Amélioration des performances techniques Généralisation de l accès à l eau potable en milieu rural Intervention soutenue dans le domaine de l assainissement liquide

17 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS DE L ONEE DANS LE SECTEUR DE L EAU 3. STRATÉGIE DU SECTEUR DE L EAU 4. PLAN D ACTIONS DE L OFFICE : /06/

18 18 EAU POTABLE Objectifs Assurer l AEP des différentes localités du Royaume dans les conditions optimales de qualité et de coût Préserver les ressources souterraines en faisant recours autant que possible aux ressources superficielles et au dessalement PRODUCTION Plan d actions Equiper un débit supplémentaire d environ 18,6 m 3 /s Rabat/Casa = 5 m 3 /s, OCP Khouribga : 1,6 m 3 /s, Tanger : 1,4 m 3 /s, Agadir : 1,2 m 3 /s, Nador : 0,6 m 3 /s, Laâyoune : 0,3 m 3 /s, Dakhla: 0,2 m 3 /s, Boujdour : 0,08 m 3 /s, Equiper un débit supplémentaire d environ 15 m 3 /s à partir des ressources superficielles, 1,6 m 3 /s par dessalement et 0,4 m 3 /s par déminéralisation. Indicateurs de performance Eviter le déficit d AEP au niveau des villes concernées par les projets programmés Plus de 90% de la capacité à équiper le sera à partir des ressources superficielles ou par dessalement.

19 19 EAU POTABLE Principaux projets de traitement prévu d être lancés durant la période Projets de traitement Projets de dessalement Villes concernées Débit du projet (l/s) Marrakech Tetouan 500 Essaouira 300 Demnate / Azilal 300 Ouarzazate 250 Chichaoua / Imintanoute 200 Tiznit 150 Chefchaouen 150 Taounate 100 Villes concernées Débit du projet (l/s) Laâyoune 300 Al Hoceima 200 Sidi Ifni 100 Tarfaya 10

20 20 EAU POTABLE Amélioration des performances Objectifs Plan d actions Indicateurs de performance Rationalisation et préservation des ressources en eau Amélioration de la qualité de service -Maîtrise de la demande. -Amélioration des performances commerciales. Améliorer le rendement des installations de production et de distribution Améliorer l autonomie de stockage Moderniser et réduire l âge moyen des compteurs gros calibre et petit calibre Améliorer les rendements : - Production de 94,8% à 95,6%; - Distribution de 72,3% à 76,5%. Sécuriser l AEP, écrêter la pointe horaire et réduire la facture énergétique. Réduire l âge moyen des compteurs petits calibres à 10 ans, Améliorer la précision de 2% à 0,5%. Desserte des populations non branchées. Amélioration de la gestion et de l efficience des installations Réaliser les projets d extension des réseaux de distribution Mettre en place les systèmes de télégestion Porter le taux de branchement de 94% en 2012 à 97% en Amélioration du rendement à la production ; maîtrise RH et consommation énergétique.

21 21 AEP RURALE Objectifs Généralisation de l accès à l eau potable avec équité aux populations rurales -Amélioration de la qualité de service -pérennisation des investissements réalisés Plan d actions - Poursuivre la réalisation des projets engagés ; - Démarrer de nouveaux projets notamment au niveau des provinces qui accusent un retard par rapport à la moyenne nationale. Prendre en charge la gestion du service de distribution d eau potable Indicateurs de performance Porter le taux d accès de 93% en 2012 à 96% en Intervenir dans près de 80 centres ruraux au profit d une population d environ habitants

22 22 ASSAINISSEMENT LIQUIDE Objectifs Plan d actions Indicateurs de performance - Préservation de l environnement et des ressources en eau. - Amélioration des conditions sanitaires des populations Réaliser les projets d assainissement liquide (collecte et épuration des eaux usées) Augmenter la capacité d épuration de l Office de m3/j en 2012 à plus de m3/j en 2016; Amélioration de la qualité de service et pérennisation des investissements réalisés Prendre en charge la gestion du service d assainissement liquide Intervenir dans 40 villes et centres additionnels au profit d une population d environ 1 millions d habitants

23 23 ASSAINISSEMENT LIQUIDE Principales stations d épuration prévu d être lancées durant la période Villes concernées Débit (m3/j) Technologie Laâyoune Boues activées El Klea / Temsia Boues activées Aïn Aouda Boues activées Sidi Allal Bahraoui Boues activées Ouezzane Lits batériens Azrou Lits batériens El Hajeb Lits batériens Oued Amlil Lits batériens Ahfir Lagunage aéré

24 24 INVESTISSEMENT : Plus de 1,9 milliards d euros Production : M Amélioration des performances : 112 M AEP rurale : 400 M Assainissement liquide : 420 M

25 Merci pour votre attention 25

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC

ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC ORGANISATION DU SECTEUR DE L EAU AU MAROC Instance Consultative Conseil Supérieur de l Eau et du Climat Instances de de planification sectorielle M. Agriculture M. Intérieur MEMEE (SEE ABH) ONEP M. Santé

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

ONEP. Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques

ONEP. Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques ONEP Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques Madame Hajiba Bourziza & Brahim Soudi Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation

Plus en détail

Les origines du SDAEP

Les origines du SDAEP Les origines du SDAEP Syndicat créé en 1983 avec 2 vocations : Eviter la disparité des prix de l eau Un prix unique de vente d eau aux abonnés pour toutes les collectivités adhérentes (collège distribution)

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

Semana temática: Agua y ciudad. Eje temático: Pautas de los gobiernos locales para la sostenibilidad

Semana temática: Agua y ciudad. Eje temático: Pautas de los gobiernos locales para la sostenibilidad Semana temática: Agua y ciudad Eje temático: Pautas de los gobiernos locales para la sostenibilidad Título de la ponencia: Gestion de l eau au Maroc dans un système complexe et incertain (La gestión del

Plus en détail

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets)

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef, Chef de la Division des Ressources, Filières et Ingénierie à l ADEREE 6 ème conférence

Plus en détail

(ORMVAH) Potentiel hydraulique. crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de

(ORMVAH) Potentiel hydraulique. crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de (ORMVAH) crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de - - - - crédits, la distribution des prêts et le contrôle de leur utilisation, notamment

Plus en détail

Date : 23/09/2013. MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc-Economie-Eau-Electricité

Date : 23/09/2013. MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc-Economie-Eau-Electricité MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc--Eau-Electricité Couverture du milieu rural en eau potable et en électricité : des taux respectifs de 93 pc et 98 pc en 2012 (DG de l'onee) Rabat, 23 sept. 2013 (MAP)

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

ENJEUX ET OPPORTUNITÉS D UNE GESTION DURABLE DE L EAU

ENJEUX ET OPPORTUNITÉS D UNE GESTION DURABLE DE L EAU ORGANISATEURS Mardi 28 Janvier 2014 Hyatt Regency- Casablanca SEMINAIRE STRATEGIQUE ENJEUX ET OPPORTUNITÉS D UNE GESTION DURABLE DE L EAU DIAGFLASH - SEMINAIRE 1 SEMINAIRE 2 SEMINAIRE 3 GESTION DURABLE

Plus en détail

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Royaume du Maroc Ministère de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Mohammed MAKTIT Chef de la Division

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable au ULIS en 2010 Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La gestion déléguée La ville des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses habitants Elle a confié

Plus en détail

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien - Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien Direction de la Recherche et de l Ingénierie de Formation Mars 2012 1. Description générale

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale 1 05 Mai 2010 ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale A FIN 2009 LA PUISSANCE ELECTRIQUE INSTALLEE AU MAROC : 6150 MW Thermique vapeur charbon 1 785 -JLEC (4*330MW) 1 320 Centrale thermique de Mohammedia

Plus en détail

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Ressources naturelles : l eau Impact des boues de STEP (épandue) sur la qualité de l eau : des mesures au préalable

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA - AGADIR 2 CONTEXTE GEOGRAPHIQUE REGION DU SOUSS MASSA ET DRAA 5 provinces et préfectures 30.000 km2 1,9 Millions

Plus en détail

L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS. En bref

L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS. En bref ROYAUME DU MAROC -------0-0-0------ AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Adresse: Av.Al Massira,B.P: 616 Tétouan T Maroc Tél: : 0539 99 45 67-0539 99 45 42

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE PLAN D ACTION DE L ONEE DANS LES DOMAINES DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT LIQUIDE PERIODE 2012-2016 Casablanca, le 27-11-2012 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

TRAVAUX D OBSERVATOIRE. Clientèle MDM

TRAVAUX D OBSERVATOIRE. Clientèle MDM TRAVAUX D OBSERVATOIRE Clientèle MDM 1 RÉGIONS GRAND-CASABLANCA CHAOUIA-OUARDIGHA CENTRE SUD DOUKKALA ABDA FES BOULEMANE GHARB CHRARDA BENI HSSEN LAAYOUNE BOUJDOUR SAKIA EL HAMRA MARRAKECH TENSIFT - AL

Plus en détail

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques *** Boubker CHATRE Chef de Service des Énergies Renouvelables Direction de l Électricité et des Énergies Renouvelables 14

Plus en détail

AFD Emmanuel Baudran. l afd et le maroc. Un partenariat diversifié

AFD Emmanuel Baudran. l afd et le maroc. Un partenariat diversifié AFD Emmanuel Baudran l afd et le maroc Un partenariat diversifié L AFD et le Maroc, vingt ans de partenariat L AFD a démarré son activité au Maroc en 1992 : plus de 2,7 milliards d euros ont été engagés

Plus en détail

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie Journée de l Ingénieur 2012 RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE: REALITES ET PERSPECTIVES 10 novembre 2012, Sfax, Tunisie Préparée

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC.

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. MISE AU POINT SCIENTIFIQUE L EAU AU MAROC : ATOUTS ET CONTRAINTES. Le Maroc se trouve dans une situation singulière : c est { la fois le pays

Plus en détail

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT.

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT. Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET DB3/DLR/EB Circulaire n 43 E Circulaire n 43.E du 31-12-2003 Rabat, le 31/12/2003 LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION A MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE PLAN D ACTION DE L ADEREE POUR PROMOUVOIR LES ENERGIES RENOUVELABLES - CAS DE LA BIOMASSE-ENERGIE Abdelhaq

Plus en détail

REFERENCES Environnement

REFERENCES Environnement REFERENCES Environnement ENVIRONNEMENT ETUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT Voie de dégagement du port Tanger Med Etude d impact de la construction de la voie de dégagement du port de Tanger sur (DRE Tanger

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS Présenté par Fathalla AFFANI chef du bureau éolien électrique au CDER Session de formation des acteurs de l Electrification rurale des pays africains francophones

Plus en détail

assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL

assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT liquide PARTENARIAT maroc-belgique EDITION 2013 CTB MAROC APPUI AU PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT liquide CTB/ ONEE Branche Eau Rabat STATION

Plus en détail

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS Présentation des enjeux du secteur Avec des taux d accès proches de 100 %, les enjeux de l eau et l assainissement en Jordanie ne sont pas l accès

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE RAPPORT ANNUEL 2012 Page 2 RAPPORT 2012 Caractérisation technique du service Organisation administrative

Plus en détail

Aperçu sur la filière du biogaz au Maroc. Casablanca, le 25 juin 2013

Aperçu sur la filière du biogaz au Maroc. Casablanca, le 25 juin 2013 Aperçu sur la filière du biogaz au Maroc Casablanca, le 25 juin 2013 1 1 Définition du biogaz Le biogaz est le gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l'absence

Plus en détail

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre!

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Fournir à chaque abonné de l'eau en quantité suffisante et en qualité irréprochable : c'est

Plus en détail

Les Bassins Hydrauliques du Maroc 1. PRESENTATION

Les Bassins Hydrauliques du Maroc 1. PRESENTATION 1. PRESENTATION L unité Souss Massa se situe au centre géographique du Maroc et couvre une superficie de l ordre de 23.950 km², renfermant trois bassins versants drainés par les principaux cours d eau

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat

Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat Contexte Engagement du Maroc : Défi de la politique climatique international: limitation du réchauffement

Plus en détail

PROGRAMMES ENERGIES RENOUVELABLES DU MAROC. DIHK Hôtel Sheraton 30 novembre 2010 1

PROGRAMMES ENERGIES RENOUVELABLES DU MAROC. DIHK Hôtel Sheraton 30 novembre 2010 1 PROGRAMMES ENERGIES RENOUVELABLES DU MAROC DIHK Hôtel Sheraton 30 novembre 2010 1 SOMMAIRE Présentation de l ONE Le Programme éolien intégré Projets hydrauliques Participations allemandes 2 L ONE EN CHIFFRES

Plus en détail

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06%

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06% Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE TOULOUGES L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques du

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS Novembre 2012 1 Plan de la présentation 1 Le marché de la croisière 2 Activité croisière dans les ports marocains 3 Perspectives

Plus en détail

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Najib Lahlou- Mimi Directeur Général NRW reduction in urban water utilities Center for Mediteranean Integration Marseille January 22-23,

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES EFFECTIF

RESSOURCES HUMAINES EFFECTIF RESSOURCES HUMAINES Dans un contexte marqué par une exigence croissante de compétitivité face à l'ouverture des marchés à la concurrence, dont notamment celui du secteur électrique, le développement des

Plus en détail

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement»

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement» Vous avez un projet dans le domaine de l assainissement et vous souhaitez solliciter l appui technique de l association Toilettes Du Monde? Ce questionnaire va nous permettre de mieux cibler votre demande.

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 ROYAUME DU MAROC AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 Le programme prévisionnel des marchés que le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

6 ème Forum Mondial de l Eau

6 ème Forum Mondial de l Eau 6 ème Forum Mondial de l Eau LE RECOUVREMENT DURABLE DES COUTS D ASSAINISSEMENT L EXPERIENCE DE LA TUNISIE ABID NEJIB ONAS Marseille, 12-17 Mars 2012 1 SOMMAIRE I- Le secteur de l assainissement des eaux

Plus en détail

domaine public hydraulique.

domaine public hydraulique. Expérience de l association Agrotechnologies dans le Renforcement de la Coopération et de la Solidarité dans le Domaine de Gestion et de Développement des Ressources Hydriques dans la Région de Souss Massa

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA INTRODUCTION La région du Souss Massa est caractérisée par un climat semi-aride à subdésertique, avec

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

Sécheresse en ligne, 21 (1e) Sécheresse 2010 ; 21 (1e) : 1-5. Variabilité et gestion des eaux de surface au Maroc

Sécheresse en ligne, 21 (1e) Sécheresse 2010 ; 21 (1e) : 1-5. Variabilité et gestion des eaux de surface au Maroc Sécheresse en ligne, 21 (1e) Sécheresse 21 ; 21 (1e) : 1-5 Variabilité et gestion des eaux de surface au Maroc Redouane Bouaicha Abdelhamid Benabdelfadel Direction de la recherche et de la planification

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef Chef de la Division des Energies Renouvelables à l ADEREE l Oriental Oujda, du 19 au 22 mars 2012 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc

Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc Rapport final Moulay Hassan EL BADRAOUI et Mohamed BERDAI Plan Bleu Centre d'activités Régionales PNUE/PAM Sophia Antipolis

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE-BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES - 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité Rozérieulles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONSEIL D ADMINISTRATION COMITÉ DE BASSIN Mardi 13 octobre 2015 Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années

Plus en détail

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 Conseil de Communauté Juin 2013 1. Présentation des services et modes de gestion La Direction Eau & Assainissement : SERVICE DE L EAU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Banque Européenne d Investissement

Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Banque Européenne d Investissement Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Dr. Edouard Perard Economiste Division Eau et Gestion des Dechets 29/10/2014 1 Le dialogue en perspective I. Le contexte du dialogue pour la BEI : exemple de la relation

Plus en détail

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable présenté par Sébastien Coudert, G2C environnement G2C environnement Ingénierie et conseil aux collectivités Vision systémique et complémentaire

Plus en détail

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE L usine de la Boissonnade assure la production d eau potable pour la Ville de Rodez. Créée dès 1938, elle a par la suite connu plusieurs modernisations

Plus en détail

MAROC. (Note de Synthèse)

MAROC. (Note de Synthèse) MAROC EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTION TECHNOLOGIQUE AUX FINS D ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE (Note de Synthèse) Septembre 2012 Pr. Mohamed Sinan Expert en Ressources en Eau

Plus en détail

Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie

Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Environnement et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la Qualité de la Vie Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie Par Awatef

Plus en détail

Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie

Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère de l Alimentation, de l

Plus en détail

PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL

PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL 20 Village électrifié dans la province d Azilal Depuis le démarrage du PERG, un budget d environ 8 milliards 762 millions de dirhams a été engagé par l ONE pour

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Langue: Français Original: Français ROYAUME DU MAROC NEUVIEME PROJET D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET D ASSAINISSEMENT RAPPORT D EVALUATION DEPARTEMENT INFRASTRUCTURE

Plus en détail

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX WASSER BERLIN INTERNATIONAL 2013 Arab Day Allemagne, Berlin, 25 Avril 2013 Maîtrise de l énergie

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Royaume du Maroc Centre de Développement D des Energies Renouvelables -CDER- Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Dakar 16-18 Avril 2008 Énergies renouvelables et Efficacité

Plus en détail

ANALYSES RETROSPECTIVES

ANALYSES RETROSPECTIVES PROJET DE DESSERTE AUTOROUTIERE DE LA VILLE DE NADOR Marrakech 22 Octobre 2013 2 ANALYSES RETROSPECTIVES Présentation du Réseau Routier Réseau Routier (57.334 km dont 41.431 km revêtus et 1.416 km d autoroutes)

Plus en détail

Equivalences monétaires Août 2012. Année fiscale 1 janvier 31 décembre. Poids et mesures. Sigles et abréviations

Equivalences monétaires Août 2012. Année fiscale 1 janvier 31 décembre. Poids et mesures. Sigles et abréviations Langue : FRANÇAIS Original : Français BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT PROJET: APPROVISIONNEMENT EN EAU DE LA REGION DE MARRAKECH PAYS : ROYAUME DU MAROC RAPPORT D EVALUATION DE PROJET Date : septembre,

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes :

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes : ! "# $ %& ' ( Suite à l évolution urbaine qu a connue la région du Grand Tunis, les infrastructures actuelles d assainissement ne couvrent désormais plus les besoins, d où la nécessité de poser de nouvelles

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ALIMENTATION EN EAU ET D ASSAINISSEMENT DE CRIQUETOT-L ESNEVAL

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ALIMENTATION EN EAU ET D ASSAINISSEMENT DE CRIQUETOT-L ESNEVAL RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ALIMENTATION EN EAU ET D ASSAINISSEMENT DE CRIQUETOT-L ESNEVAL I - PROCEDURE L examen de la gestion du syndicat intercommunal

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE Promouvoir un développement durable et partagé L AFD ET LA MÉDITERRANÉE Le groupe Agence Française de Développement (AFD) est autorisé à intervenir

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

REFERENCES Ingénierie énergétique

REFERENCES Ingénierie énergétique REFERENCES Ingénierie énergétique INGENIERIE ENERGETIQUE ET INDUSTRIELLE Assistance au Maître d ouvrage pour le suivi des études techniques (électricité et fluides) relatives au centre de maintenance de

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E GOUVERNANCE DE L EAU ECHANGE D EXPERIENCE ENTRE L OCDE ET LES PAYS ARABES

Plus en détail

Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée

Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée présente Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée Un séminaire organisé par le Réseau Euromed France Jeudi 17 septembre 2015 (14h-17h) Salle Jacques Alliot à l Afd (Paris) En partenariat avec

Plus en détail