Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle"

Transcription

1 Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle 1

2 Préambule Sun Tzu dit: Un général qui s expose sans nécessité, comme le ferait un simple soldat, qui semble chercher les dangers et la mort, qui combat et qui fait combattre jusqu à la dernière extrémité, est un homme qui mérite de mourir. C est un homme sans tête, qui ne saurait trouver aucune ressource pour se tirer d un mauvais pas ; c est un lâche qui ne saurait souffrir le moindre échec sans en être consterné, et qui se croit perdu si tout ne lui réussit. 2

3 Introduction A. L IES: de la définition officielle à une définition opérationnelle B. Le modèle opérationnel d une structure d IES Conclusion 3

4 Introduction Les contextes favorables à la mise en place d une démarche d IES sont les suivants: Acteurs et concurrence mondialisés, Baisse de part de marché et des ventes, Croissance du nombre de compétiteurs, Croissance trop lente, Absence de nouveaux produits ou risque de l'apparition de produits de remplacement, Réglementation et déréglementation gouvernementales, Vision obscure de l'avenir, Resserrement des clients ou des fournisseurs, Croissance rapide de l entreprise. 4

5 A. L IES: de la définition officielle à une définition opérationnelle L Intelligence Economique & Stratégique 1. Selon le rapport MARTRE 1993 et la définition d Alain JUILLET 2006 L intelligence économique et stratégique (IES) peut être définie comme l ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l information utile aux acteurs économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l organisation, dans les meilleures conditions de délais et de coûts. L information est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l organisation, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie (et les tactiques) nécessaire(s) à l atteinte des objectifs définis par l organisation dans le but d améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Ces actions, au sein de l organisation, s ordonnent autour d un cycle ininterrompu, générateur d une vision partagée de ses objectifs stratégiques. 5

6 A. L IES: de la définition officielle à une définition opérationnelle 1. Selon le rapport MARTRE 1993 et la définition d Alain JUILLET 2006 La notion d intelligence économique et stratégique implique donc le dépassement des actions partielles désignées par les vocables de: - «veille» (scientifique, technologique, concurrentielle, financière, juridique, et règlementaire), - «protection du patrimoine informationnel» (protection des informations stratégiques, de la R&D, du savoir-faire, défense de l image), - la conduite d «actions proactives sur les parties prenantes et leur environnement» (études de réseaux humains, opérations d information et de désinformation, promotion de l image, lobbying, communication d influence). Initiée au plus haut niveau d une organisation, quelqu en soit la taille ou la nature, elle nécessite une dynamique, des compétences, une organisation, un pilotage, une méthodologie ainsi que des outils. Elle constitue donc d un nouveau modèle de gouvernance de l organisation macro et microéconomique dont l objet est la maîtrise et l utilisation de l information stratégique. 6

7 A. L IES: de la définition officielle à une définition opérationnelle 2. Proposition d une définition opérationnelle L intelligence Economique & Stratégique est une réponse managériale légale à la mondialisation des échanges. Sa mise en œuvre est nécessitée et facilitée par l avènement de la société de l information. Elle poursuit trois objectifs principaux: - Aide à la décision stratégique ou tactique, - Détection des opportunités commerciales et des menaces, - Réduction des risques «informationnels» induits par la perte, la fuite ou le vols d informations sensibles ou par leur utilisation pour atteindre l image de marque de l entreprise. Elle s organise autour de trois fonctions étroitement associées dont la mise en œuvre peut être centralisée ou répartie dans l organisation sous réserve d un pilotage coordonné: - La fonction de Renseignement numérique, - La fonction de Gestion des Risques Informationnels, - La fonction d Influence et de collecte d informations humaines. 7

8 A. L IES: de la définition officielle à une définition opérationnelle 2. Proposition d une définition opérationnelle Les différentes fonctions travaillent à la fois pour le décideur qui les a sollicitées et pour les autres fonctions de l IES afin d assurer leur bon fonctionnent, La fonction de Renseignement numérique réalise: - Des dossiers d analyse d environnement externe (politique, économique, société, technologique, environnemental, législatif), des marchés (opportunités, menaces), concurrentiels (produits de substitution, nouveaux concurrents, fournisseurs, clients). - Des veilles sur l évolution de cet environnement, des risques informationnels, des publics sensibles, La fonction de Gestion des Risques Informationnels réalise: - La cartographie des risques liés aux informations sensibles, - Des plans d action pour dissuader, prévenir et atténuer leur survenance, - Un dispositif de détection et de gestion des crises informationnelles, - La sécurisation et l assessment des activités de l IES: du Renseignement (numérique, interne, humain) et d Influence, La fonction de Gestion des Risques Informationnels assure: - Des actions de lobbying, de soft et de contre-influence (politiques, réseaux sociaux), - La collecte d information auprès de publics sensibles. (mixte) 8

9 B. Proposition d un modèle opérationnel de l IES 1. Modèle Fonctionnel de l IES Renseignement numérique Gestion du risque informationnel Pilotage: - Orientation, - Qualifier - Planifier - Conduire Source: Thierry Lafon 2015 Influence & Collecte humaines 9

10 B. Proposition d un modèle opérationnel de l IES 2. Détail de la Fonction de Renseignement numérique Production: - Analyse - Rédaction Exploitation Diffusion / - Qualification intégration - Archivage dans la Recherche Gestion du risque informationnel Renseignement numérique Pilotage: - Orientation, - Qualifier - Planifier - Conduire décision Evaluation & RETEX Influence & Collecte humaines Source: Joint Intelligence / Joint Publication 2.0, 22 Octobre 2013 Adaptation IES Thierry Lafon 10

11 B. Proposition d un modèle opérationnel de l IES 3. Détail de la Fonction de Gestion du risque informationnel Source: Todd Stewart s Counter-Terrorism Strategic Model / Paula Gordon s All-Hazards 2013 Adaptation IES Thierry Lafon 2015 Renseignement (numérique & Interne) Détecter qualifier les risques avérés Gérer les crises Atténuer les effets - Préparer - Planifier Gestion post-crise & RETEX Gestion du risque informationnel Prévenir Dissuader -Sécuriser - Inciter -Protéger - Décourager - Sensibiliser Pilotage: - - Orientation, - - Qualifier - - Planifier - - Conduire Anticiper les actions Influence & Collecte humaines 11

12 B. Proposition d un modèle opérationnel de l IES 4. Détail de la Fonction d Influence & de Collecte humaine Source: Standard Cycle of Influence Playmaker System 2014, Adaptation IES Thierry Lafon 2015 Renseignement (numérique & Interne) Gestion du risque informationnel Pilotage: - Orientation, - Qualifier - Planifier - Conduire Ciblage Préparation Simulation Mise en œuvre Etude, Evaluation des résultats & RETEX Collecte humaines Influence 12

13 Conclusion Utilité de l IES Aide à la décision stratégique ou tactique Détection des Opportunités et des Menaces commerciales Réduction des Risques Informationnels

14 Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle Merci d avoir renseigné ce questionnaire de recherche et d avoir parcouru la synthèse de mes premiers travaux. Vous pouvez m endresser vos commentaires à 14

15 Bibliographie - - Guide du routard de l intelligence économique - - Guide de l intelligence économique - La sécurité économique au quotidien - Alain Juillet : les fondements de l'intelligence économique et les PME - Historique des menaces qui pèsent sur les entreprises exemple français & américain 3 25, 9 19 élargies aujourd hui à d autres pays. - Echelon, l USUK et les Five Eyes - Snowden la révélation 22 50, la Chine un nouvel acteur, les russes et une vingtaine de nations actifs en France. 15

16 Bibliographie - -D2IE: Intelligence Economique Références et notions clé - D2IE: Pôles de compétitivité et Intelligence Economique - D2IE: Formation à la cybersécurité des TPE et des PME 16

17 Bibliographie - SYNFIE - Syndicat Français de l'intelligence Economique - Portail de l'intelligence économique - Ecole de Guerre Economique - Formations Intelligence Economique 17

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Veille concurrentielle : Surveillez votre marché et vos concurrents grâce à Internet Jeudi 16 février 2012 En partenariat avec Avec le soutien Le dispositif Performance PME TIC? Cette

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Un programme financé par l Union européenne POUR SON INTERNATIONALISATION- ÉTAPES CLÉS

Un programme financé par l Union européenne POUR SON INTERNATIONALISATION- ÉTAPES CLÉS PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne LA VEILLE STRATÉGIQUE EN ENTREPRISE POUR SON INTERNATIONALISATION- ÉTAPES CLÉS MOUNIR ROCHDI CONSULTANT

Plus en détail

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS Christophe GINESY - Cyril PEREIRA PLAN GENERAL I INTRODUCTION Définition : veille, IE, recherches d information II NOTRE APPROCHE Constats, retours d expérience

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

«Intelligence économique : un outil de protection de la propriété intellectuelle»

«Intelligence économique : un outil de protection de la propriété intellectuelle» «Intelligence économique : un outil de protection de la propriété intellectuelle» Jacques BREILLAT Directeur pédagogique du Master 2 «Intelligence économique et management des organisations», IAE de Bordeaux,

Plus en détail

APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES

APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES Intelligence Economique : accompagnement des PME de la filie re des e co-activite s en Ile-de-France CAHIER DES CHARGES Paris, le 29 octobre 2015 Sommaire Mission

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD Intelligence Économique CCI de Saumur : mode - 29 avril d emploi 2006 L intelligence Intelligence économique économique au cœur : de votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe

Plus en détail

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT Cellule d Analyse de Politiques Economiques du CIRES APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT RAPPORT DE FORMATION THEME : INTELLIGENCE

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management des organisations», IAE de Bordeaux, Université Montesquieu

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

L Intelligence Economique : - les grands principes

L Intelligence Economique : - les grands principes Clusir RhA groupe IE Gendarmerie de Bron le 13 octobre 2010 L Intelligence Economique : - les grands principes - l IE en pratique - les entreprises de RA face aux menaces Hedia Berry Olivier Debrosse Yannick

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise?

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? 1 Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? Réfaat Chaabouni Salon de la création d entreprises Tunis 17-18 Octobre 2008 2 L innovation est synonyme de changement C est au sens large du

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC. en ligne sur www.experts-comptables.fr

AUTODIAGNOSTIC. en ligne sur www.experts-comptables.fr AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE économique en ligne sur www.experts-comptables.fr VEILLE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivez-vous régulièrement : L environnement économique du secteur d activité de votre entreprise?

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

L'intelligence économique un enjeu majeur pour les entreprises

L'intelligence économique un enjeu majeur pour les entreprises L'intelligence économique un enjeu majeur pour les entreprises Mise en œuvre d un dispositif d intelligence économique Thierry FERRARI - tf@adit.fr ADIT [ 1 ] Un concept en évolution intelligence territoriale

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Préparez-vous en toute sérénité! «Management de la qualité en recherche clinique à l hôpital» 19 novembre 2015 Programme Panorama des normes ISO 9001:2015 (et

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux Guide pédagogique Master 2 professionnel Intelligence économique et management des organisations IAE de Bordeaux Jacques BREILLAT Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux 1 Contenu

Plus en détail

D2IE GUIDE DE L INTELLIGENCE ECONOMIQUE POUR LA RECHERCHE. Juin 2012

D2IE GUIDE DE L INTELLIGENCE ECONOMIQUE POUR LA RECHERCHE. Juin 2012 GUIDE DE L INTELLIGENCE ECONOMIQUE POUR LA RECHERCHE Juin 2012 PIPELINE DE L INNOVATION Limiter aux secteurs économiques non européens Droits de PI Industrie pays tiers $ Breveter avant Publications Coopération

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Management des Ressources Humaines Source : http//mc3rh.unblog.fr/tag/documents/ Management et Gestion des Ressources Humaines : stratégies, acteurs et pratiques Etudiant : Romain Desnos Enseignant : Jacques

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

L AGENDA 21 DES COLLEGES. TABLEAU DE BORD «Création de l Agenda»

L AGENDA 21 DES COLLEGES. TABLEAU DE BORD «Création de l Agenda» L AGENDA 21 DES COLLEGES TABLEAU DE BORD «Création de l Agenda» 1 SOMMAIRE 1. Mission.p4 2. Analyse.p6 3. Diagnostic.. p7 4. Mise en place de la stratégie...8 5. Plan d actions..p10 6. Description des

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SYSTÈMES DE MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Actualisez vos compétences! Contribuer au dévéloppement durable par son système de management Anticiper les évolutions des normes

Plus en détail

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone»

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» 1 LE BILAN GES: UNE ÉTUDE POUR RÉPONDRE À2 ENJEUX VITAUX

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

L importance de la fonction RH dans les organisations

L importance de la fonction RH dans les organisations ENSAIA, 2ème année - RH L importance de la fonction RH dans les organisations Organisation de la présentation I. Introduction : la fonction RH dans l organisation II. Présentation des missions de la GRH

Plus en détail

Charte développement durable

Charte développement durable Charte développement durable Préambule Professionnels de la gestion des risques, acteurs de la préparation de l avenir et du développement économique, les assureurs sont étroitement intégrés à tous les

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Maîtriser l'information stratégique. Sécurisé. Altaïr Conseil. 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.

Maîtriser l'information stratégique. Sécurisé. Altaïr Conseil. 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil. Maîtriser l'information stratégique Sécurisé Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Notre métier Depuis plus de 15 ans, Altaïr Conseil accompagne

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

RGROSS R.GROSS 11/09/2007

RGROSS R.GROSS 11/09/2007 1 1.2 La démarche mercatique RGROSS / 2 La mercatique Un état d esprit qui consiste à se placer systématiquement du point de vue du consommateur afin de satisfaire au mieux ses besoins. Unedémarche qui

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Veille stratégique et Intelligence économique

Veille stratégique et Intelligence économique Veille stratégique et Intelligence économique Pour les professionnels du domaine de l information et de la communication, les deux concepts se confondent, tandis que pour d autres l «intelligence économique»

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière

ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière Filière d': Vente et Services Clients Code emploi: Métier: Gestionnaire de Clientèle Spécialisée Rattachement

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - BAC+5 - MRH Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association à but non

Plus en détail

Les outils de mutualisation commerciale Présentation Basse-Normandie

Les outils de mutualisation commerciale Présentation Basse-Normandie éditeurs du Languedoc-Roussillon Les outils de mutualisation commerciale Présentation Basse-Normandie 24/11/2014 METHODOLOGIE ET DEROULE Date Etape Commentaires 26/06/13 Réunion de lancement (comité de

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

Référentiel de compétences en système d'information

Référentiel de compétences en système d'information ANTICIPER ET COMPRENDRE Référentiel de compétences en système d'information OCTOBRE 2013 Publication réalisée dans le cadre du programme national Hôpital numérique Métiers Management des soins Cadre responsable

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

Charte de déontologie. Janvier 2004

Charte de déontologie. Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 1 Indépendance de jugement < Compétence < Adaptation des moyens Transparence < Qualité scientifique et technique < Devoir d information

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane.

www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane. www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane. Coopérer Pourquoi, et Comment? Pourquoi coopérer? Pour saisir des opportunités

Plus en détail

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management PRINTEMPS DE L INDUSTRIE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management Béatrice Gengembre Nathalie Altet Intitulé de la séquence : Hyris et la démarche de développement durable (Blanchisserie

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours B-1 COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE MODULE DE FORMATION : LA PREPARATION DES ENTRETIENS DE VENTE Durée : 3 jours Rassembler les informations sur

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES

LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES Page 1 sur 5 François-Marie Ferré fmfecole@gmail.com 0614039896 mrh.francoismarieferre.fr LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME OBJECTIF : Etre capable de : Décrire une organisation du travail.

Plus en détail

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement ZARIFI Entreprise d Investissement ZARIFI GESTION Société de Gestion de Portefeuille Politique de Gestion des Conflits d intérêts Préambule Zarifi Entreprise d'investissement est une entreprise d investissement

Plus en détail