Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest TCP/RAF/3016 (E) et UEMOA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest TCP/RAF/3016 (E) et UEMOA"

Transcription

1 Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest TCP/RAF/3016 (E) et UEMOA MAURITANIE Dr Lemrabott OULD MEKHALLA Directeur Adjoint de l Elevage Bamako, 23 au 26 janvier 2006

2 Profil agricole du pays Secteur agricole Population rurale : 46% Population rurale travaillant dans le secteur agricole:60% Impact économique agricole part de l agriculture: 5 % du PIB national part de l élevage: 17 % du PIB national et 70 % du PIB du secteur rural Population animale Bovins : 1, 5 millions Petits ruminants : 9 millions Camelins : 1,1 million Secteur avicole Population aviaire 3,4 millions dont 2 millions en élevage intensif et 1.4 million en élevage traditionnelle Nombre d exploitations industrielles: 0, semi industrielles: 60 et familiales: inconnu.

3 Impact économique du secteur avicole Part du secteur avicole dans l agriculture: Faible (secteur naissant) Entreprises du secteur avicole CODIPAL CAFAV

4 Avifaune: comment évaluer le risque Principales espèces présentes: Sarcelles d été Canard Souchet, Canard pilet les flamants roses et les spatules; Cormorans, la grande sterne caspienne, goélands; les hérons cendrés; les aigrettes Les principales zones de regroupement de l avifaune [Voir la carte] Les principales routes employées et les zones d interaction avec les volailles domestiques [Voir la carte] Période de migration Les périodes à risque de migration: septembre à mars Trois voies migratoires sont actuellement connues : la voie migratoire de l Atlantique Est ; la voie migratoire de la Méditerranée et la voie Afrotropicale.

5 VOIE MIGRATOIRE

6 VOIE MIGRATOIRE

7 Structure des services vétérinaires Description rapide de la structure MDRE Centre National d'elevage et de Recherches Vétérinaires Direction Elevage Tutelle technique Délégations Régionales S. Santé Animale S. Production Animale S. Législ. et Contrôle Service Elevage Inspections D. Prophylaxie D. Communicatiion D. Amélior. Pro. Ale D. Inductries et Transf. D. Contrôle D. Réglémentation Centres vétérinaires

8 Personnel vétérinaire Secteur public / Secteur privé secteur public: 76 Secteur privé: 51 Répartition géographique des principaux centres vétérinaires VOIR CARTE Principaux besoins pour la formation du personnel vétérinaire Épidémiologie : renforcement du REMEMA renforcement capacité de diagnostic

9 Reconnaissance de la maladie: Formation des agents Contrôle des potentielles sources de contamination Autres: Sensibilisation populations cibles Équipements adéquats pour les personnes exposées

10 Centres Vétérinaires

11 Organisation des laboratoires Laboratoires Inventaire des laboratoires privés / publics Un seul laboratoire public : CNERV Les pathologies aviaires majoritairement diagnostiquées Salmonelloses; New Castle (aviculture villageoise); Gumboro. Infrastructure pour le diagnostic de l Influenza aviaire Néant Équipement Néant Principaux besoins pour le diagnostic de l Influenza aviaire Formation du personnel en techniques de prélèvements et de conditionnements en techniques de diagnostic

12 Équipement nécessaire Matériel de prélèvement et de conservation Kits d identification Matériel de destruction (incinérateurs, )

13 Préparation à la grippe aviaire Projets prévus ou déjà mis en place TCP/RAF Outils mis en place pour la surveillance et le contrôle de la grippe aviaire Rédaction de bonnes pratiques pour la surveillance et le contrôle: oui Plan d urgence: oui Réseau de surveillance: oui, le REMEMA, outil d aide à la décision composé de 60 agents répartis sur l ensemble du territoire (rajout de l IAHP à la liste des maladies surveillées) Contrôle des importations des produits avicoles. Sensibilisation du public Sensibilisation des populations cibles Conception de supports Informations radio, télévision et presse

14 Besoins nationaux en matière de préparation - Collecte et analyse les informations sanitaires - Surveillance au niveau des populations et des zones à risques - Conception et mise en œuvre des plans de sensibilisation - Suivi et contrôle des importations - Rapports épidémiologiques périodiques et comptes-rendus - Plans de préparation aux situations d urgence - Amélioration des compétences d alerte et de réaction précoce

15 Aide internationale Sociétés civiles ONG impliquées Bailleurs de fond Bailleurs de fonds impliqués dans l influenza aviaire FAO,UE, OMS Bailleurs de fonds intéressé pour être impliqués dans des programmes de l influenza aviaire USAID, BM

16 Conclusion Activités déjà mises en place Mise en place d une Commission nationale Pour la surveillance de la grippe aviaire; Mise en place d un programme de sensibilisation; Renforcement du contrôle aux des importations de volailles et de produits avicoles. Besoins à court terme Adoption du Plan National sur la grippe aviaire; Mobilisation des fonds destinés à la mise en œuvre du Plan d Actions; Analyse de la situation. Besoins à moyen ou long terme - Renforcement des capacités de diagnostic: sérologie et isolement viral; Formations spécifiques sur la grippe aviaire Soutenir la recherche dans le cadre de partenariats interdisciplinaires et internationaux,

17 COMMENTAIRES Importance accordée par les Pouvoirs Publics; Dispositions prises: CN- Plan d Actions; Mobilisations des fonds: Allocation budgétaire, sollicitation des Partenaires au Développement.

18 Merci de votre attention

Bamako, Mali, 06 au 07 juin 2011. Rapport Succinct

Bamako, Mali, 06 au 07 juin 2011. Rapport Succinct 1 Réunion Transfrontalière des Services Vétérinaires et des Laboratoires Nationaux pour le Renforcement de la Surveillance Epidémiologique de la Fièvre de la Vallée du Rift entre le Mali, la Mauritanie

Plus en détail

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 1 1. Volet d épidémiologie sur la grippe aviaire en Tunisie. Projet UTF/TUN/036/TUN Activités réalisées.

Plus en détail

Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest

Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest Aide d'urgence pour la détection rapide et la prévention de la grippe aviaire en Afrique de l'ouest TCP/RAF/3016 (E) et UEMOA/CILSS/UICN COTE D IVOIRE Dr KANGA Kouamé Sous Directeur de la Santé Animale

Plus en détail

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Historique Etablissement Public à caractère administratif Création 1973

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Programme financé par l Union européenne Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Les appuis du Programme DIVECO visant à diversifier l économie algérienne

Plus en détail

La préparation p en Tunisie. M. Bejaoui

La préparation p en Tunisie. M. Bejaoui Prévention et lutte contre la grippe aviaire La préparation p en Tunisie M. Bejaoui Réunion Monastir 13/3/2008 Situation Mondiale Maladie essentiellement animale. La Grippe aviaire H5N1 sévit en zoonose

Plus en détail

Pastoralisme dans la région du Tadress et le Sud du Ténéré en zone sahélo - saharienne

Pastoralisme dans la région du Tadress et le Sud du Ténéré en zone sahélo - saharienne Réflexion sur les problématiques de l hydraulique pastorale Exemple de la Commune rurale d Aderbissanat au Niger ONG Tidène (Niger) Association Les Puits Du Désert (France) Régie des Eaux de Grenoble (France)

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire E. Bourgois Juriste, Bureau Juridique FAO SOMMAIRE Création d un espace sanitaire commun (1) grace au concours d institutions

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail La gestion de risques et de crises en assurance agraire Conférence Internationale du 15 mars 2010, Madrid Présentée

Plus en détail

Stratégie de surveillance et de lutte contre la PPR au Maroc

Stratégie de surveillance et de lutte contre la PPR au Maroc ROYAUME DU MAROC Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaire Direction des services vétérinaires Stratégie de surveillance et de lutte contre la PPR au Maroc La Peste des Petits Ruminants

Plus en détail

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées AVIPOLE FORMATION 2013-2014 Votre partenaire formation Des formations spécialisées Formations aux métiers de l aviculture Formations Intra et inter entreprises Formations de perfectionnement Page 2 NOTRE

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

H - DOMAINES SPECIFIQUES

H - DOMAINES SPECIFIQUES Sécurité sanitaire des aliments Contexte réglementaire des aliments santé 126 353 4 janvier-12 ENITA BORDEAUX Données actuelles en nutrition humaine 126 354 3 janvier-12 ENITA BORDEAUX Comportement alimentaire

Plus en détail

PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO

PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO 1. Présentation du projet pilote PFID 2. Le réseau social grippe aviaire

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901 informations INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Association loi 1901 INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Le Centre d Information des Viandes

Plus en détail

Accord de Coopération entre l inspection du travail et de la sécurité sociale d Espagne et l inspection du travail du Portugal

Accord de Coopération entre l inspection du travail et de la sécurité sociale d Espagne et l inspection du travail du Portugal Accord de Coopération entre l inspection du travail et de la sécurité sociale d Espagne et l inspection du travail du Portugal Détachement des travailleurs L AutoritépourlesConditionsduTravail (ACT) réuni

Plus en détail

Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA

Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA Claude SAEGERMAN Département des maladies infectieuses et parasitaires, Service d épidémiologie et analyse de risques appliquées aux

Plus en détail

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris en m édec ine vétérina ire Christophe Renoult AVPO Hervé Morvan LDA22 Ploufragan 1 La production avicole française Filière chair : - Poulet, - Canard - Gibier Filière œuf de consommation : - Poulette -

Plus en détail

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL Une large palette de compétences au service de la santé publique vétérinaire Protection animale Formation Elevage, Médecine vétérinaire, Santé Publique Vétérinaire en régions

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Cadre général. I- Résumé du contexte de la santé animale

TABLE DE MATIERES. Cadre général. I- Résumé du contexte de la santé animale 1 TABLE DE MATIERES Cadre général I- Résumé du contexte de la santé animale II- Analyse de la situation «Communication» en Santé animale - Positionnement - Description de l existant : financement, activités

Plus en détail

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU 1 FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE Prof DIE-KAKOU 2 PLAN INTRODUCTION I- SITUATION II- FINANCEMENT IV- COUVERTURE MALADIE V- DEFIS CMU CONCLUSION 3 INTRODUCTION Services de santé offerts avec

Plus en détail

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR (le contenu de ce site change assez régulièrement en fonction de l'évolution du dossier) 1. SAVOIR / S'INFORMER Définition des grippes

Plus en détail

Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique

Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique 1- Présentation de la Maison De l Aviculture (MDA) La Maison De l Aviculture (MDA), est une organisation professionnelle

Plus en détail

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012 Bulletin Hebdomadaire International N décembre 0 au janvier 0 Département International Ce bulletin a pour objectif de signaler les nouveaux évènements sanitaires survenant à l étranger et susceptibles

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

LEGISLATION ET SITUATION SANITAIRE DE L AQUACULTURE EN TUNISIE

LEGISLATION ET SITUATION SANITAIRE DE L AQUACULTURE EN TUNISIE LEGISLATION ET SITUATION SANITAIRE DE L AQUACULTURE EN TUNISIE Dr Mohamed BANNOUR Dr Habib BOUAOUINA Erice, 22-26 octobre 2008 L AQUACULTURE EN TUNISIE L AQUACULTURE EN TUNISIE (1) Le secteur de la pêche

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE

SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE PRÉSENTATION Le Ministère de l Élevage et de la Pêche, crée en 2004, exprime la volonté politique des plus hautes autorités du Mali de donner une plus grande importance à

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par REUNION THEMATIQUE Genève, 11 septembre 2013 Migration du travail et diasporas Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par Seydou KEITA Conseiller Technique Ministère

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2014, dans le cadre du monitoring actif, 3.036 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

Deuxième Partie La répartition spatiale des facteurs de risque: les couches d information géographique

Deuxième Partie La répartition spatiale des facteurs de risque: les couches d information géographique Rapport préliminaire sur les cartes de risque de grippe aviaire Deuxième Partie: La répartition spatiale des facteurs de risque: les couches d information géographique 2 Deuxième Partie La répartition

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

RCSZ. RCSZ Réseau canadien de surveillance zoosanitaire. Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage

RCSZ. RCSZ Réseau canadien de surveillance zoosanitaire. Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage Réseau canadien de surveillance zoosanitaire Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage 4 décembre 2013 Ottawa (Ontario) Jim Goltz et Harold Kloeze 1 Aperçu de la présentation 1.

Plus en détail

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN?

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? Dr Gilbert Magand Session 1 : Situation actuelle et spécificité de la distribution et de l utilisation des médicaments

Plus en détail

DRIT/SEGSR 28/03/2013 Contexte: Le département des Alpes Maritimes : une géographie particulière. -2/3 de l espace départemental: zones rurales de faible densité, -1/3 du territoire 97% de la population

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

Objectifs : - garantir une bonne coordination des actions développées et mises en œuvre afin de maximiser leur efficacité en matière de collecte, de plaidoyer et de communication - positionner l organisation

Plus en détail

ET DE LA PECHE UN PEUPLE- UN BUT- UNE FOI *** ** * ** *** *** ** * ** *** SECRETARIAT GENERAL *** ** * ** **

ET DE LA PECHE UN PEUPLE- UN BUT- UNE FOI *** ** * ** *** *** ** * ** *** SECRETARIAT GENERAL *** ** * ** ** MINISTERE DE L ELEVAGE REPUBLIQUE DU MALI ET DE LA PECHE UN PEUPLE- UN BUT- UNE FOI *** ** * ** *** *** ** * ** *** SECRETARIAT GENERAL *** ** * ** ** PLAN DE CONTINGENCE POUR LA PREVENTION ET LA LUTTE

Plus en détail

ASC. Aide-soignant Citadin Vétérinaire. A qui s adresse cette formation LES MODALITES FORMATION AIDE-SOIGNANT VÉTÉRINAIRE. Période de formation

ASC. Aide-soignant Citadin Vétérinaire. A qui s adresse cette formation LES MODALITES FORMATION AIDE-SOIGNANT VÉTÉRINAIRE. Période de formation FORMATION AIDE-SOIGNANT VÉTÉRINAIRE ASC Aide-soignant Citadin Vétérinaire Disponible à : Paris Nantes Strasbourg LES MODALITES A qui s adresse cette formation L ESAV possède un réseau de structures vétérinaires

Plus en détail

«Accompagnement des femmes migrantes»

«Accompagnement des femmes migrantes» Soutien du Processus Euro-africain sur la Migration et le Développement («Processus de Rabat») Réunion d experts sur les GroupesVulnérables (Rabat, 27-29 Juillet 2010) «Accompagnement des femmes migrantes»

Plus en détail

BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage. La nature vous passionne, faîtes en votre métier!

BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage. La nature vous passionne, faîtes en votre métier! BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage La nature vous passionne, faîtes en votre métier! Une formation tournée vers l étude, la gestion et la valorisation de la biodiversité 10 h de matières

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2013, dans le cadre du monitoring actif, 3.181 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

curité sanitaire des aliments Tunisie, 4 6 avril 2011 «Expériences du secteur privé dans le contrôle de Salmonella dans la chaîne alimentaire»

curité sanitaire des aliments Tunisie, 4 6 avril 2011 «Expériences du secteur privé dans le contrôle de Salmonella dans la chaîne alimentaire» Atelier à l attention des Points focaux nationaux de l OIEl pour la sécurits curité sanitaire des aliments Tunisie 4 6 avril 2011 «Expériences du secteur privé dans le contrôle de Salmonella dans la chaîne

Plus en détail

Programme en cas d urgence nucléaire

Programme en cas d urgence nucléaire Programme en cas d urgence nucléaire Ministère de la Sécurité publique Décembre 2011 BUT Décrire l état actuel de nos capacités et de notre préparation pour la remise en service de la centrale prévue pour

Plus en détail

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 DR DR R.Vezin ECCLAIRA Evaluation du Changement Climatique, ses Adaptations et Impacts en Rhône-Alpes : partenariat opérationnel entre équipes de recherche et collectivités territoriales Etat d avancement

Plus en détail

Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel

Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel Comité permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel 25 ème Journée du CILSS Burkina Faso Cap Vert Gambie Guinée Bissau Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Reflets 12 Septembre 2010

Plus en détail

Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du. Ministère de la Santé

Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du. Ministère de la Santé Ministère de la Santé République d'indonésie Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du Ministère de la Santé Dr. H.M. Subuh, Ministère

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Site web : www.invs.sante.fr. Référence de l annonce : SSI-CDI 2011-04 DÉNOMINATION DU POSTE. Technicien informatique.

PROFIL DE POSTE. Site web : www.invs.sante.fr. Référence de l annonce : SSI-CDI 2011-04 DÉNOMINATION DU POSTE. Technicien informatique. Référence de l annonce : SSI-CDI CDI-2011 2011-04 04 DÉNOMINATION DU POSTE Poste Technicien informatique Catégorie d emploi Catégorie 3 Assistant technique LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE Adresse Institut de

Plus en détail

AVIPOLE FORMATION 2010-2011. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées

AVIPOLE FORMATION 2010-2011. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées AVIPOLE FORMATION 2010-2011 Votre partenaire formation Des formations spécialisées Formations aux métiers de l aviculture Formations Intra et inter entreprises Formations de perfectionnement Page 2 NOTRE

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Séminaire sur les mécanismes de gestion concertée Dakar, 15 17 avril 2009 Pays Bas H. El Ayoubi, CSRP/Wageningen Données de base Zone

Plus en détail

Rencontres des métiers de la santé

Rencontres des métiers de la santé Rencontres des métiers de la santé Strasbourg le 25 mai décembre 2010 La gestion des risques sanitaires d origine infectieuse Exemple pandémie grippale AH1N1 R.Noto Société francaise de médecine de catastrophe

Plus en détail

Lancement public du Diagnostic du cadre législatif anti-corruption marocain (M1.2) Mardi, 10 juillet 2013 10h 00 13h 00 **** ICPC, Rabat

Lancement public du Diagnostic du cadre législatif anti-corruption marocain (M1.2) Mardi, 10 juillet 2013 10h 00 13h 00 **** ICPC, Rabat Lancement public du Diagnostic du cadre législatif anti-corruption marocain (M1.2) Mardi, 10 juillet 2013 10h 00 13h 00 **** ICPC, Rabat Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

: Médecins du Monde Belgique (MdM BE) : Coordinateur/trice du programme en Santé Sexuelle et Reproductive. : 12 mois. : 1 er janvier 2015

: Médecins du Monde Belgique (MdM BE) : Coordinateur/trice du programme en Santé Sexuelle et Reproductive. : 12 mois. : 1 er janvier 2015 Descriptif de poste : Coordinateur de projet en santé reproductive HAÏTI (h/f) ORGANISATION TITRE DU POSTE LOCALISATION DU POSTE DUREE DU POSTE DATE D ENTREE EN FONCTION : Médecins du Monde Belgique (MdM

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Management des organisations

Management des organisations Management des organisations Concevoir une séquence pédagogique 1 Les étapes de la démarche 1 2 3 4 L analyse du (des) sous-thème(s) La recherche d informations La construction du cas pratique L exploitation

Plus en détail

Le projet technique S9

Le projet technique S9 Le projet technique S9 Définition du projet (annexe IIIc du référentiel) Le projet technique de seconde année a une double finalité: Compléter les acquis dans des situations particulières qui ont intérêt

Plus en détail

Politiques publiques de la protection des consommateurs : gestion des zoonoses et de leur impact sur la chaîne alimentaire

Politiques publiques de la protection des consommateurs : gestion des zoonoses et de leur impact sur la chaîne alimentaire Politiques publiques de la protection des consommateurs : gestion des zoonoses et de leur impact sur la chaîne alimentaire Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES. Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES. Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015 2 1 3 Epizootie de Fièvre Aphteuse : Juillet / Septembre 2014 Au total

Plus en détail

Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public

Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public Trois grands types de médias d information : La presse écrite La presse audiovisuelle Internet Publics différents

Plus en détail

Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse

Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse Gaudenz Silberschmidt, Vice-directeur, Office fédéral de la santé publique 12ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES. Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net

L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES. Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AU MAGHREB CAS PARTICULIER DES LABORATOIRES AFRIMED - TUNISIE Mehdi MZABI, DVM Afrimed Tunisia www.afrimed.net 1 Sommaire Introduction Evolution de l industrie pharmaceutique

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global

QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global SISQUAL, le 20 novembre 2003 Christophe GASQUET Responsable d Audit Directeur Formation PRESENTATION/QSE/SISQUAL-2003 28/10/2003 page

Plus en détail

L évaluation des biocides à l Anses

L évaluation des biocides à l Anses L évaluation des biocides à l Anses Catherine Gourlay-Francé Direction des produits réglementés 23 juin 2015 L Anses Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

DOSSIER DE PREUVES / PARTIE 2 TITRE AUXILIAIRE SPECIALISE VETERINAIRE (ASV)

DOSSIER DE PREUVES / PARTIE 2 TITRE AUXILIAIRE SPECIALISE VETERINAIRE (ASV) DOSSIER DE PREUVES / PARTIE 2 TITRE AUXILIAIRE SPECIALISE VETERINAIRE (ASV) 1 Attention, vous devez obligatoirement choisir 1 option parmi les 3 proposées. Option «Nouveaux animaux de compagnie» Option

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Dr Rafenoharisoa Marie Brigitte Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique Stagiaire FETP - OI

Plus en détail

Laboratoire d Hygiène des Aliments et de l Environnement et le contrôle sanitaire des eaux. Institut Pasteur de Madagascar

Laboratoire d Hygiène des Aliments et de l Environnement et le contrôle sanitaire des eaux. Institut Pasteur de Madagascar Laboratoire d Hygiène des Aliments et de l Environnement et le contrôle sanitaire des eaux Institut Pasteur de Madagascar Alexandra BASTARAUD-CELESTIN Chef d unité 1 Institut Pasteur de Madagascar Institut

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Par Maxime Laplante, agr Président de l Union paysanne Les buts de l

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES 1 2 1 Campagne de vaccination La Clavelée Début de campagne : le 01 avril 2013 au niveau des wilayas du grand Sud;

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe Aviaire

Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe Aviaire REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana - - - - - COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DE LA LUTTE CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE C N P L G A Plan National de Contingence de Lutte contre la Grippe

Plus en détail

Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014

Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014 1. Introduction Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014 La Guinée a enregistré du mois de janvier au 23 mars 2014, un nombre total de 86 cas suspects de fièvre

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Royaume du Maroc Ministère de la Santé المملكة المغربية الصحة وزارة STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques 1 PLAN 2 INTRODUCTION CADRE REGLEMENTAIRE SITUATION DE LA GESTION DES DECHETS

Plus en détail

Athènes: les 06 et 07 2014 Février 2014. Abdelali TAZI Directeur Placement à l international, anapec, Maroc

Athènes: les 06 et 07 2014 Février 2014. Abdelali TAZI Directeur Placement à l international, anapec, Maroc La coopération régionale pour une meilleure adéquation entre emplois et compétences : expériences de l anapec et leçons apprises en Migration du Travail Abdelali TAZI Directeur Placement à l international,

Plus en détail

Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille

Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Bundesamt für Veterinärwesen BVET Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille Herbsttagung TVL-AVSA «Die Geflügelproduktionskette

Plus en détail

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire?

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire? Information 1/8 Le 24 octobre 2005 GRIPPE AVIAIRE (ou INFLUENZA AVIAIRE) à H5N1 Questions Réponses Ce document «Questions/Réponses» sur la grippe aviaire a été élaboré dans un but d information et pour

Plus en détail