Si la majorité des acquéreurs de résidence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Si la majorité des acquéreurs de résidence"

Transcription

1 PATRIMOINE Page 1/6 Le crédit in fine, risqué mais performant Le crédit in fine convient aux propriétaires désireux d'investir ou de réinvestir. Son atout? Il génère un déficit foncier grâce aux intérêts d'emprunts, constants sur toute la durée du remboursement. Mais attention, il existe un risque à la sortie qui rend son utilisation délicate. MARIE PELLEFIGUE Si la majorité des acquéreurs de résidence principale opte pour un traditionnel crédit amortissable, les investisseurs privilégient plutôt le crédit in fine En fonction de votre situation fiscale et financière, vous pourrez, grâce à lui, bénéficier d'avantages spécifiques en termes d'impôt sur le revenu, maîs aussi d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Reste que ce prêt est souvent plus difficile à obtenir, car les banques le réservent à la frange la plus aisée de leur clientèle II nécessite en effet de disposer d'une surface financière suffisante pour pouvoir sortir de l'opération, à son terme. En outre, il coûte en général plus cher qu'un credit amortissable Les avantages qu'il est en mesure d'offrir doivent donc être à la hauteur de son coût et du risque qu'il génère Un fonctionnement relativement simple Contrairement au crédit classique, pour lequel l'emprunteur règle, avec chaque mensualité de remboursement, une fraction de capital et une part d'intérêts, le crédit in fine n'inclut aucun amortissement «Son principe est que le capital empruntéest rembourse en une seule fois, à L'AVIS DU PRO Le crédit in fine est particulièrement recommandé aux investisseurs, fortement imposés, disposant d'un patrimoine important, et qui touchent déjà des revenus fonciers, car c'est un outil pour réduire la pression fiscale.» Christophe Chaitlet, directeur de /'ingenierie patrimoniale chez HSBC France l'échéance du crédit», explique Bruno Rouleau, responsable des grands accords chez Cafpi Pen dant toute la duree du prêt, les mensualités de remboursement n'intègrent que les intérêts de l'emprunt Or, leur montant est nettement plus faible que dans le cas d'un crédit amortissable, ce qui vous permet, en tant qu'emprunteur, de bené ficier d'un effet de levier plus important Car pour un même montant de prêt, votre taux d'endettement global sera plus faible Inutile cependant de compter souscrire ce type d'emprunt uniquement pour valider un financement «U n credit in fine ne doit pas être utilisé par des investisseurs avec dè faibles revenus, qui trouveraient ainsi un moyen de respecter le ratio d'endettement impose par l'éta blissementde credit», note Yann Marchand, responsable de l'offre credit aux particuliers a HSBC France «I I est réserve aux personnesqui disposent d'un patrimoine suffisamment liquide et conséquentpour le mobiliser en cas de souci avec leur opération immobilière», ajoute-t-il Ce type de crédit peut, en revanche, intéresser une frange spécifique de clients, ceux qui veulent investir immédiatement et souhaitent augmenter leurs revenus a moyen terme H C e sera le cas d'un jeune actif en phase de décollageprofessionnel, qui va voir ses salaires croître rapidement,ou d'un chef d'entreprisequi projettede vendre son entreprise et va donc se retrouver a la tête d'un capital cense quentdans un proche avenir», précise Francis Brune, directeur du développement juridique et fiscal à LCL Banque privée. Enfin, les particuliers qui disposent d'un patrimoine important maîs de revenus relativement faibles, ce qui est le cas de beaucoup de retraités, pourront également Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

2 Page 2/6 Illustrations Helene Perdereau trouver dans le crédit in fine un moyen de financer une nouvelle opération immobilière. Tout comme un crédit amortissable, un prêt «in fine» peut être souscrit à taux fixe ou à taux variable. Dans ce dernier cas, il est quasiment toujours assorti d'un plafond (appelé également «cap»). Le risque de non-remboursement que la banque supporte est plus important, les crêdits in fine coûtent donc toujours plus cher. «Pour une durée identique, il faut compter en moyenne de 0,20 à 0,30pomt déplus que pour un crédit amortissable», affirme Bruno Rouleau. Aujourd'hui, un emprunteur muni d'un bon dossier peut donc espérer obtenir un taux de crédit in fine de 4 à 4,2 %. Attention, certains établissements majorent davantage le taux d'intérêt de leur crêdit in fine, et le surcoût peut atteindre 0,6 point. Enfin, en règle générale, la durée moyenne d'un crédit in fine oseille entre Ce mode de financement est plutôt réserve à une clientèle aisée. Les bénéfices qu'il offre se doivent d'être à la hauteur de son coût et du risque qu'il génère. douze et dix-huit ans. Il devient aujourd'hui difficile de trouver un financement de ce type pour des durées supérieures à vingt ans. En matière d'assurances, des économies sont également réalisables sur les charges de la dette. Lors du montage de votre crédit avec votre banquier, demandez à ne pas payer le volet «incapacité temporaire de travail» qui est inclus dans l'assurance décès, invalidité, incapacité de travail (DUT). Car comme votre locataire paie un loyer, ce dernier couvrira en général une large part de la mensualité à rembourser. Si vous avez un accident ou une maladie qui vous empêche de travailler, le reliquat à votre charge sera relativement faible. À la clé, le gain en frais financiers peut être important. «Avec un crédit amortissable, le coût Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

3 Page 3/6 de cette assurance qui inclut l'incapacité temporaire de travail est en moyenne de 0,30 % du montant emprunté. Il peut baisser à 0,17 % en moyenne avec un crédit in fine, qui couvre seulement contre le décès et l'invalidité», souligne Bruno Rouleau. Garantir le remboursement Un crédit in fine s'appuie sur le remboursement du capital au terme du crédit. L'établissement financier doit donc s'assurer en amont que vous serez en mesure de restituer l'intégrité du capital. Pour cela, il existe trois solutions. «Soit l'emprunteur dispose d'une épargnepr ea labié dans laquelle il puisera pour rembourser le capital, soit il décide de se constituer cette épargne en investissant sur un produit financier de type assurance vie pendant toute la durée du crédit, soit l'opération repose sur la vente à terme du bien immobilier qu 'il a servi à financer», énonce Bruno Rouleau. Dans le premier cas, la banque prend en garantie un produit financier pour nantir le prêt in fine qu'elle accorde. Mais elle n'est pas obligée d'accepter tous les placements que vous lui proposez, et peut refuser cette opération si, par exemple, le risque lui semble trop élevé. «S'il s'agit d'un portefeuille de titres, ou d'une assurance vie investie en fonds d'actions très dynamiques, le banquier peut également prendre une garantie d'un montant supérieur à celui du capital à rembourser, en raison du risque de baisse des cours», indique Christophe Chaillet, directeur de l'ingénierie patrimoniale à HSBC France. Attention, si vous optez pour cette solution, ne perdez pas de vue que l'acte de nantissement rendra la banque légalement gestionnaire de votre placement. Vous perdrez donc la main sur une partie de votre patrimoine. Si votre placement financier laissé en nantissement intègre une part d'actions, vous ne pourrez plus réaliser d'arbitrages sans l'accord de la banque et en cas de krach boursier, il pourrait perdre de la valeur. En revanche, l'avantage d'une telle garantie est qu'elle est la moins chère du marché. Bon à savoir : si vous disposez d'une épargne importante localisée sur un seul contrat d'assurance vie, il est possible de réaliser un nantissement partiel. «Tous les actes de nantissement sont limites en montant et en durée. Il s'agit d'un acte sous seing privé La banque peut prendre en nantissement un produit financier qui garantit le prêt accordé entre un client, son assureur et sa banque prêteuse», précise Yann Marchand. La deuxième option, pour garantir un crédit in fine, est de souscrire un produit d'épargne auprès de la banque qui vous accorde votre prêt. «Selon les profils d'emprunteur, l'établissement financier demande entre W et 30 % du capital emprunté comme apport, à investir sur le produit d'épargne», précise Bruno Rouleau. Une fois le placement ouvert, en général il s'agit d'un contrat d'assurance vie, vous effectuerez des versements réguliers dessus pour vous assurer en fin de prêt que vous êtes parvenu à hauteur du capital à rembourser. Pour plus de simplicité et de sécurité, il est conseillé de mettre en place un abonnement d'épargne sur votre assurance vie. Il permet d'investir automatiquement tous les mois des sommes sur votre contrat. Attention, ce versement régulier ne doit pas être arrêté, même si vous avez besoin - durant une courte période - de liquidités. «Car le risque dans ce cas est de ne pas pouvoir reconstituer à terme l'épargne nécessaire pour rembourser le capital in fine», explique Francis Brune. De la même façon, privilégiez un support simple et sûr, de type fonds en euros, car même si les rendements sont faibles aujourd'hui, et tournent autour de 2,5 %, vous ne subirez aucun risque de perte en capital en cas de dégringolade des marchés boursiers. Enfin, sachez qu'en souscrivant une assurance vie commercialisée par votre banque, vous n'aurez pas les meilleurs rendements du marché, les contrats bancaires affichant en général des résultats médiocres. En revanche, vous pourrez négocier plus facilement les frais et les à-côtés du contrat de prêt. Dans tous les cas, vérifiez avec soin la simulation fournie par votre banquier. Elle ne doit pas être trop optimiste en intégrant, par exemple, des taux de revalorisation de l'assurance vie trop élevés. Le risque, si le rendement est décevant, est toujours le même : que vous n'ayez pas accumulé une somme suffisante à terme pour rembourser le capital emprunté. Enfin, ne perdez pas de vue que les sommes accumulées sur votre produit d'épargne devront suffire à rembourser le capital du crédit in fine, mais aussi les charges, et notamment les impôts et taxes sur les plusvalues financières... Ne les Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

4 Page 4/6 SIMULATION Choisir son crédit pour financer un investissement locatif Pierre et Isabelle, mariés avec un enfant à charge, disposent d'un revenu net mensuel de par mois. Leur tranche maximale d'imposition se situe à 41 % Us achètent un logement ancien en région parisienne, i de 35 m 2, pour , pour le mettre en location à 700 par mois, soit des revenus locatifs de 8400 par an, revalorisés au fil du temps. Ils ont un apport de qui leur permet de couvrir les frais annexes (frais de notaire, frais de garantie). Ils souhaitent financer l'achat de ce bien sur quinze ans, mais hésitent entre un prêt in fine et un crédit classique amortissable. Nous avons fait réaliser une simulation sur la base d'une imposition de revenus sous le régime microfoncier, mais bien sûr l'intérêt du crédit in fine est de déduire des revenus le maximum d'intérêts d'emprunt, donc de passer au réel. Financement avec un crédit amortissable * Pierre et Isabelle souscrivent un crédit de sur quinze ans, au taux de 3,20 %. -» Ils régleront une mensualité d'emprunt constante de 725 par mois. Ils vont déduire de leurs revenus locatifs annuels la taxe foncière (700 par an), les frais de copropriété et de gestion locative (99 par mois) et les intérêts d'emprunt. -» Avec un crédit amortissable, ces derniers seront élevés les premières années, puis ils déclineront au fil du temps. Le revenu locatif deviendra donc rapidement imposable et, en quinze ans, le montant d'impôt cumulé (à tranche constante) sera de i, et celui des prélèvements sociaux de ll 886. Financement avec un crédit in fine * Pierre et Isabelle souscrivent un crédit de sur quinze ans, au taux de 3,40 % par an. * Leur mensualité d'emprunt sera de 438 par mois. Pour reconstituer le capital, ils ouvrent UP contrat d'assurance vie avec leurs d'apport et abondent ce contrat de 318 par mois. Les sommes sont investies sur le fonds en euros, ils partent de l'hypothèse qu'il rapportera 3 % par an durant toute la période. -» Ils vont déduire de leurs revenus locatifs annuels la taxe foncière (700 par an), les frais de copropriété et de gestion locative (99 par mois) et les intérêts d'emprunt. Avec un crédit in fine, ces derniers resteront au même niveau pendant toute la durée du crédit. Le revenu locatif mettra donc du temps avant d'être taxé, le montant dimpôt cumulé (a taux constant) sera de 11494, cet celui des prélèvements sociaux de Apport Le bilan au bout de quinze ans Financement Nantissement assurance vie * Abondement assurance vie* Remboursements Loyers Charges + déduction forfaitaire Impôts + CSC, RDS ittat Prêt amortissable -50 DOO w l ias 216 Prêt in fine avec nantissement Oe -50 DOO w l (i) capital + intérêt, (2) intérêts seuls Source Cafpi À terme, l'opération avec le crédit in fine est plus intéressante, même sous le régime du microfoncier. Logique, car le couple réalise une belle économie fiscale puisqu'il est fortement imposé. En comparant l'effort d'épargne mensuel, avec un crédit amortissable, Pierre et Isabelle devront débourser 725 par mois avec un crédit amortissable, contre 756 par mois ( ) avec un prêt in fine. Attention, il faut également considérer qu'à la fin de cette opération, le couple disposera de son appartement locatif qui se sera peut-être revalorisé. Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

5 Page 5/6 négligez pas. Selon le type de bien acheté, leur montant peut être relativement important. Dernière possibilité pour garantir l'emprunt : au terme de l'opération, vendre le logement acheté pour rembourser le capital. «Dans ce cas, le bien immobilier doit être choisi avec soin, pour que sa valeur ne soit pas trop fluctuante», note Francis Brune. Pour valider l'opération de crédit in fine, il faudra aussi que le montant de votre apport soit plus élevé, car votre banquier prendra en compte le risque de baisse des prix de la pierre. Il ne garantira donc pas son crédit sur l'exacte valeur du bien, mais vous en prêtera entre 60 et 70 %. «Ou bien, il exigera une double garantie, et prendra une hypothèque sur un autre bien qui appartient déjà à l'emprunteur», note Bruno Rouleau. Dans ce cas, pensez à intégrer dans votre montage financier le coût fiscal. En effet, depuis le 1 er février dernier, vous n'êtes plus exonéré d'impôt sur les plus-values qu'au bout de trente ans de détention, contre quinze ans auparavant. Des économies d'impôt à la clé Les intérêts d'un crédit in fine sont déductibles à 100 % des revenus fonciers. En souscri- L'atout du crédit in fine? Les intérêts d'emprunt créent du déficit foncier vant un emprunt de ce type, vous pourrez donc minorer vos gains locatifs imposables, et payer ainsi moins d'impôts. «C'est classiquement pour cette raison que les investisseurs privilégient le crédit in fine, car les intérêts s'imputent sur les revenus fonciers et comme leur montant est plus important qu'avec un crédit amortissable, cela permet à l'opération d'être déficitaire plus longtemps», explique Francis Brune. Ce type de prêt s'adresse davantage à des particuliers qui possèdent déjà un patrimoine locatif. «Lorsqu'ils encaissent des loyers qui sont fortement fiscalisés, la souscription d'un nouvel emprunt permet de générer un déficit imputable sur les autres revenus fonciers», explique Christophe Chaillet. Ce gain fiscal sera d'autant plus élevé que les investisseurs se situent dans les tranches les plus hautes du barème d'impôt sur le revenu. En effet, plus le taux marginal d'imposition est fort, plus les déductions fiscales le sont, puisque les revenus fonciers sont intégrés aux autres revenus et taxés comme tels. En outre, si le crédit in fine est adossé à une assurance vie, les intérêts engrangés sur le fonds en euros de votre contrat bénéficient d'une fisca- Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

6 Page 6/6 lite légère. En cas de retrait avant le quatrième anniversaire du contrat, les plus-values réalisées seront taxées forfaitairement à 35 %. Si le retrait a lieu entre le quatrième et le huitième anniversaire, le taux de taxation passe à 15 %. Enfin, pour les retraits effectués après huit ans de détention, les plus-values sont imposées à 7,5 % après un abattement annuel sur les intérêts de pour un célibataire et de pour un couple. En plus de cette taxation forfaitaire, ces plus-values supportent les prélèvements de 15,5 %. La réforme de l'isf attendue pour l'an prochain risquant, par ailleurs, de pénaliser davantage encore les propriétaires fonciers, si vous souhaitez agrandir votre patrimoine pierre, pour éviter d'être trop taxé, le crédit in fine est également conseillé. Car «comme il ne s'amortit pas et que le capital se rembourse en une seule fois à la fin du crédit, le montant de la dette reste le même durant toute sa durée», fait remarquer Christophe Chaillet. Lorsque vous calculerez votre patrimoine taxable au titre de l'isf, vous déclarerez donc un passif (le montant des prêts souscrits pour acquérir votre patrimoine) équivalant à un actif (les biens dont vous êtes propriétaire). Avec une charge des dettes qui reste constante, votre base imposable au titre de l'isf reste donc globalement stable au lieu d'augmenter comme cela serait le cas avec un crédit amortissable, au fur et à mesure du remboursement du capital. Cet avantage est non négligeable en termes d'économies fiscales, mais attention à intégrer dans vos calculs financiers l'impact final l'année de sortie du crédit in fine. À ce moment-là, votre passif diminuera d'un seul coup et fera donc fortement augmenter votre base taxable. Sauf si vous vendez le bien en question avant le 1 er janvier suivant. Sinon, il y a de fortes chances pour que le montant d'isf que vous allez devoir régler augmente fortement. Vous devrez donc disposer de liquidités en plus cette année-là, que vous pourrez mobiliser rapidement pour régler ce surcroît de charges. Un coût et un risque globalement plus élevés que ceux du crédit amortissable Malgré tous ces avantages, il ne faut pas perdre de vue qu'un crédit in fine coûte plus cher qu'un crédit amortissable. ««Dans les conditions de prêt actuelles, le surcoût tourne autour de 18 à 20 % pour un crédit sur dix à vingt ans», confie Un plus pour transmettre son patrimoine i vous réalisez une opération immobilière en achetant un bien en démembrement de propriété, en faisant l'acquisition de la nue-propriété temporaire, un crédit in fine l'optimisera encore plus. «A condition que l'usufruit soit acquis par un bailleur social, l'emprunteur pourra porter le crédit au passif de son impôt de solidarité sur la fortune, en contrepartie, son actif sera nul, puisque l'isf est dû par l'usufruitier du bien», souligne Francis Brune. Et si votre optique est de protéger au maximum vos proches, le crédit in fine recèle un atout supplémentaire. «En cas de décès de l'emprunteur, les héritiers reçoivent le bien immobilier, dont le crédit sera rembourse par l'assurance décès, mais aussi le montant de l'épargne investie sur le contrat d'assurance vie pour garantir le prêt», souligne Christophe Chaillet. Acheter un bien immobilier locatif en souscrivant un prêt «in fine» est ainsi plutôt conseillé si vous souhaitez protéger le ou les bénéficiaires(s) du contrat d'assurance vie. Bruno Rouleau. «Si le niveau des taux d'emprunt était de 8 %, cette différence serait de l'ordre de 40 %», ajoute-t-il. Avant de le souscrire, vous devez donc réaliser plusieurs simulations pour vérifier que le gain fiscal et financier global que vous retirerez de l'opération d'emprunt compensera le surcoût d'intérêt et les frais annexes (taxation du contrat d'assurance vie en garantie, frais de nantissement, etc.). Sachez également que les conséquences d'un risque locatif mal maîtrise sont plus dangereuses avec un crédit in fine, car comme une large part de votre épargne sera mobilisée pour reconstituer le capital emprunté, si votre locataire rencontre des difficultés pour vous régler son loyer, votre opération pourra vite se retrouver en péril. Vous ne devez en outre pas perdre de vue que le plus grand danger, avec un crédit in fine, est de ne pas avoir les moyens de rembourser le capital au terme. C'est pourquoi ce prêt ne peut être souscrit que pour financer un bien visant à consolider votre patrimoine, non à le constituer. Vous devez pouvoir vous en séparer inopinément pour rembourser intégralement le prêt, en cas de besoin, sans compromettre votre situation financière. Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT L'ASSURANCE VIE PLACEMENT Une note de R i v i e r a F a m i l y O f f i c e Mise à jour : septembre 2004 Malgré les réformes de septembre 1997 et d octobre 1998, le cadre fiscal de l assurance vie demeure

Plus en détail

Point sur la Loi Scellier BBC

Point sur la Loi Scellier BBC Point sur la Loi Scellier BBC Loi Scellier BBC : Principe général Qu'est ce que la loi Scellier BBC? La loi Scellier BBC est apparue au cours de l'année 2009, lorsque les députés ont décidé de «verdir»

Plus en détail

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Animé par : Franck JOSELIN, rédacteur en chef adjoint - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Jean-Louis LE BOULC H

Plus en détail

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF...

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF... version6.2.1.0 Dernières évolutions 1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2 1.1.1. Réforme de l ISF... 2 1.1.2. Donations et

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP

OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP La Note Juridique automne 2014 OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP Investir au capital d une société start-up est risqué mais nécessaire au développement de l activité des entreprises françaises.

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

L IMPÔT SUR LA FORTUNE

L IMPÔT SUR LA FORTUNE L IMPÔT SUR LA FORTUNE Cet impôt a succédé à l'«impôt sur les grandes fortunes» (IGF) créé en 1982. Créé par la loi de finances pour 1989, il reprend les mécanismes et la philosophie de l'igf, supprimé

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement.

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

Les modalités pratiques

Les modalités pratiques Les modalités pratiques Avertissement Conformément à l article 211-4 du règlement général de l AMF (Autorité des Marchés Financiers), nous vous informons que cette opération s effectue hors du champ de

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Octobre 2012 2012 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire Projet de loi de finances 2013 I - Mesures concernant directement l assurance-vie II - Autres mesures relatives à la fiscalité du patrimoine

Plus en détail

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine 1. Vos intervenants 2. Comment évaluer la valeur de mon entreprise? 3. Actualité fiscale 4. 5 points clés pour organiser son patrimoine 5. De l utilité

Plus en détail

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI Hypothèse 1 : J'ai un contrat d'assurance Vie de 100 000 et je veux me constituer des revenus

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales Pourquoi investir dans la pierre? Pour réduire sa fiscalité Pour épargner intelligemment Pour préparer sa retraite Pour protéger ses proches Pour créer des revenus Pour transmettre un patrimoine Les principales

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie?

Compte bancaire ou assurance vie? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire ou une assurance vie mixte dépendra du profil du client et de ses besoins en couverture

Plus en détail

S C P I. Le guide de l investissement en SCPI

S C P I. Le guide de l investissement en SCPI S C P I Le guide de l investissement en SCPI Version de Février 2013 Pourquoi ce guide? Jonathan DHIVER Fondateur de MeilleureSCPI.com En tant que spécialiste du conseil en investissement immobilier, nous

Plus en détail

Ce chiffre impactera naturellement les cases de la ligne 470 (même page).

Ce chiffre impactera naturellement les cases de la ligne 470 (même page). Déclaration annuelle des revenus : déduction des intérêts d emprunt I. Dates de déclaration des revenus La date limite de dépôt de la déclaration papier est fixée au lundi 27 mai 2013 à minuit. Les usagers

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales Mot d accueil SOMMAIRE Introduction : le contexte Le système de retraite Les produits financiers La gestion du patrimoine SAS, SCI les nouveautés fiscales Questions Réponses LA RETRAITE EN 2011 : QUELQUES

Plus en détail

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le crédit immobilier se destine à financer l'achat ou la construction d'un logement, des travaux, des SCPI, ou encore au rachat d'un prêt existant.

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le souscripteur peut récupérer les sommes investies. Cette faculté lui est personnelle et est appelée rachat. Le rachat peut être total, partiel

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Le conseil en financement

Le conseil en financement ACTUALITE JUIN 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT LE PROJET IMMOBILIER ET SON FINANCEMENT L opération immobilière est un projet important de la vie : Comment acheter, ou faire construire?

Plus en détail

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Payer moins d'impôt en 2015? C'est possible, à condition d'agir dès maintenant : passé le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Financement des études supérieures

Financement des études supérieures Page 1 sur 10 Financement des études supérieures Cas d étude : couple de quarantenaires avec 3 enfants de 9, 6 et 4 ans. Début des études pour le 1 er enfant = 2022 Début des études pour le 2 e enfant

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Mieux comprendre l assurance-vie

Mieux comprendre l assurance-vie Mieux comprendre l assurance-vie L'assurance vie est un placement financier très souple et toujours avantageux fiscalement. Avec l'assurance vie, votre investissement et ses fruits sont disponibles à tout

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT

NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT Il faut considérer la présente note comme un descriptif des caractéristiques fiscales (en vigueur à ce jour) du Fonds d Investissement

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

L investissement Immobilier en nue-propriété

L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L acquisition d un bien immobilier comporte de nombreux risques pour un investisseur (vacance locative, loyers

Plus en détail

Sommaire. I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL. III. Souplesse et stratégies de sortie. IV. Clientèle et positionnement

Sommaire. I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL. III. Souplesse et stratégies de sortie. IV. Clientèle et positionnement www.perl.fr Sommaire I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL III. Souplesse et stratégies de sortie IV. Clientèle et positionnement V. Perl pratique PERL PERL Créateur du schéma en 2000

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

Analyse Patrimoniale

Analyse Patrimoniale K PATRIMOINE Tertia II 5 rue Charles Duchesne 13290 Aix en Provence Les Milles Tel : 04 42 29 11 60 Fax : 04 42 38 12 19 Analyse Patrimoniale Mme et M. Exemple La présente étude a été élaborée sur la base

Plus en détail

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier?

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Par Virginie Franc Jacob L express Votre Argent Avec des taux de crédits frôlant les 2 %, vous avez sans doute intérêt à renégocier votre crédit

Plus en détail

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF Conférence débat Mercredi 14 mai 2014 Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF L Impôt Sur la Fortune (ISF) est un impôt annuel dû par les personnes physiques dont le patrimoine net (actif - passif),

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL

RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL PROPOSANT : Nom : Date de naissance : / / 19 Prénom : Adresse : Profession : Activité précise : CONTRACTANT : (s il est différent du proposant) Nom ou raison sociale : SIREN

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée Chantal Zanga Martial JAYTENER Allianz FinanceConseil Gestion Privée La défiscalisation Comment ne pas subir sa fiscalité? Comment choisir parmi toutes les offres de défiscalisation? Sommaire : les différentes

Plus en détail

Orientez votre. épargne vers. l investissement. immobilier en. nue-propriété

Orientez votre. épargne vers. l investissement. immobilier en. nue-propriété Orientez votre épargne vers l investissement immobilier en nue-propriété Paris 14 e (75) Foncière du Marais Orientez votre épargne vers l investissement immobilier en nue-propriété - 2 RÉORIENTEZ VOTRE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 B-11-06 N 29 du 16 FEVRIER 2006 CREDIT D IMPOT POUR PRIMES D ASSURANCE CONTRE LES IMPAYES DE LOYER ART. 32-III DE LA LOI RELATIVE AU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 1 LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 2 Sommaire Contexte et objectifs 3 Les Principales Caractéristiques des SCPI 4 Les SCPI dans un contrat Spirica 13 Exemple de calculs

Plus en détail

FAQ Web conférence 2 avril

FAQ Web conférence 2 avril FAQ Web conférence 2 avril Les questions sur l assurance vie «Investir en assurance vie : quel intérêt?» L'assurance vie permet de réaliser une opération d'épargne. Dans cette perspective, un contrat d

Plus en détail

Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage

Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage Avertissement Mise à jour sur internet Les éditions de l ouvrage sont annuelles. Entre deux éditions, la législation

Plus en détail

U reste un peu plus d'un mois aux particuliers pour réduire l'impôt sur le revenu et l'isp qu'ils paieront l'an prochain. Les solutions.

U reste un peu plus d'un mois aux particuliers pour réduire l'impôt sur le revenu et l'isp qu'ils paieront l'an prochain. Les solutions. Page 1/6 Comment payer moins dimpôts U reste un peu plus d'un mois aux particuliers pour réduire l'impôt sur le revenu et l'isp qu'ils paieront l'an prochain. Les solutions. "fft*. DAMÉLEGUINOT tf darueleguinot

Plus en détail

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client Fiche n Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Pour un client qui se porte acquéreur d un bien immobilier A (notamment résidence principale / résidence secondaire)

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal?

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Joëlle DALBERA & Samuel ELIMBI Département Retraite Patrimoniale Direction du Développement Sommaire 01//LE MARCHE DU PERP 02// LES PRINCIPES

Plus en détail

Les formulaires à remplir

Les formulaires à remplir Les formulaires à remplir En plus de votre déclaration de revenus habituelle 2042, vous devrez envoyer à l administration fiscale trois formulaires cerfa supplémentaires : 1. Le Cerfa 2044-EB (statut du

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude ISF. A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude ISF. A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX CONSEILS -EN- PATRIMOINE Étude ISF A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX 10 Préambule Ermont, le XXXXXX Évaluer, déclarer son Impôt de Solidarité sur la Fortune dans de bonnes conditions demeurent

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL.

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL. - 1 - PEL et CEL Mots clés : Plan Epargne Logement Compte Prêt PEL CEL Crédit Construction Acquisition Résidence Versement Prime Sommaire : 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL 1.1 Caractéristiques

Plus en détail

Calendrier impôt 2014

Calendrier impôt 2014 Calendrier impôt 2014 Janvier 15 / 01 / 2014 : 1ère mensualité Pour tous les impôts pour lesquels vous avez opté pour la mensualisation, le 1er prélèvement mensuel est opéré le 15 janvier. Février 17 /

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre 2009 1 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers logiciel de gestion locative mais assez complêt Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers POUR PARTICULIERS BAILLEURS Gérer seul son bien est la solution la plus économique et Rentila.com

Plus en détail

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

«De plus en plus de clients se tournent vers l immobilier monégasque»

«De plus en plus de clients se tournent vers l immobilier monégasque» interview Fiscalité/Alors que la France durcit sa politique fiscale, la fiscalité immobilière et patrimoniale évolue pour les résidents monégasques ou étrangers qui possèdent une résidence secondaire en

Plus en détail

Ususphère en quelques mots

Ususphère en quelques mots Ususphère en quelques mots Que faisons-nous? Ususphère est une plateforme de mise en relation entre investisseurs à la recherche d un placement démembré en SCPI. Les demandes des investisseurs en usufruit

Plus en détail

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu SPÉCIAL FISCALITÉ ISF et Impôt sur le Revenu CHOISISSEZ L IMPACT QUE VOUS DONNEZ À VOTRE ISF en vous associant à nos programmes d action humanitaire RÉDUIRE VOS IMPÔTS Vous êtes redevable de l Impôt sur

Plus en détail

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012 Panorama de l actualité fiscale Séminaire APL 30 Octobre 2012 Plan I. Introduction Chronologie des évènements II. Projet de loi de finance 2013 Impôt sur le Revenu Fiscalité des revenus du capital Fiscalité

Plus en détail