Les petites entreprises bouillonnent d idées. Dossier. N 110 JUILLET 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les petites entreprises bouillonnent d idées. Dossier. www.montauban.cci.fr N 110 JUILLET 2014"

Transcription

1 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE N 110 JUILLET ACTUALITÉS Pacte de responsabilité et de solidarité : pour l emploi et le pouvoir d achat 16 ILS OSENT Laguépicerie : reprise du commerce de proximité PRATIQUE Trois questions à Thierry Delbreil, président du CGAD FORMATION L EGC : excellent tremplin vers l emploi 30 Dossier Les petites entreprises bouillonnent d idées

2 BMW X1 OPEN EDITION. À PARTIR DE 370 /MOIS. * SANS APPORT, ENTRETIEN ET GARANTIE INCLUS ABM MONTAUBAN 1000 AVENUE DE L EUROPE MONTAUBAN PAR VOTRE CONCESSIONNAIRE Muriel Correia Expert Comptable - Commissaire aux comptes Sandra Bentayou Expert Comptable Cécile Fernbach Expert Comptable

3 ÉDITORIAL SOMMAIRE N 110 JUILLET 2014 ACTUALITÉS Les chiffres de la CCI de Tarn-et-Garonne Pacte de responsabilité et de solidarité : pour l'emploi et le pouvoir d'achat Le Tarn-et-Garonne : un territoire d entreprises exportatrices La créativité : chère aux entreprises innovantes ILS OSENT Sébastien Marie et Ingrid Goutey à Laguépie : Laguépicerie, reprise du commerce de proximité CCI Infos Revue trimestrielle de la Chambre de Commerce et d Industrie 22 allées de Mortarieu, BP 527, Montauban Cedex. Tél. : Fax : Site Internet : Directeur de la publication : Jean-Louis Marty Rédaction : Corinne Laval-Duboul Éditeur : ATC. Tél. : Régie publicitaire : ATC, Cédric Jonquières. Tél. : Rédaction graphique : Pixel Image Photos : CCI82, Fotolia.com Couverture : Fotolia. com ISSN : Impression : Groupe Socosprint imprimeurs, Épinal. Certifiée PEFC CTP/ DOSSIER Innovation : les petites entreprises bouillonnent d idées 26 PRATIQUE Hôtellerie-restauration : mieux connaître l Umih Bourse des locaux : implanter une activité, vendre ou louer un bien 30 FORMATION Embaucher en alternance : Garona Villa, une formation «maison» pour ses collaborateurs! L innovation : à la portée de toute entreprise L innovation et la créativité ont une place prépondérante dans les discours, les annonces des pouvoirs publics et dans les entreprises au quotidien! Dans le combat pour la croissance, la compétitivité et l emploi, les entreprises d innovation et de croissance (EIC) ont un rôle important à jouer mais toutes les PME sont concernées, par un potentiel d innovation sous différentes formes : technologique, organisationnelle et sociale, environnementale, communication/marketing C est au nom de cet enjeu pour la compétitivité, que les CCI font de 2014 l année de l innovation. L objectif des CCI est de saisir toutes les opportunités pour promouvoir, accompagner et servir la cause des entreprises, pour aider les PME à anticiper la demande du marché et proposer des produits et services innovants. La machine à innover est en marche dans toutes les entreprises aujourd hui. Les PME ont massivement adopté le crédit d impôt recherche et intégré les pôles de compétitivité. Reste parfois à trouver des partenaires pour transformer ce foisonnement d'idées en réalisations concrètes. Et des clients surtout, pour les utiliser. Vous découvrirez, dans ce numéro spécial de CCI Infos, l innovation sous toutes ses formes dans les PME tarn-et-garonnaises et l accompagnement CCI proposé pour passer de l idée à la réalisation, puis à la mise sur le marché La crise n'a pas tari le bouillonnement d'idées dans les petites entreprises, bien au contraire! Agnès Timbre, Alain Pécou et Michel Weill Horaires d'ouverture de la CCI ACCUEIL GÉNÉRAL Du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h. Le vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30. CENTRE DE FORMATION Du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30. CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES (CFE) Du lundi au vendredi, de 9 h à 11 h 30 et de 14 h à 16 h. Fermé le jeudi après-midi. CFE AUTO- ENTREPRENEUR Du lundi au vendredi, de 9 h à 11 h 30 INFORMATION ÉCONOMIQUE Du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Fermé mercredi après-midi Tél. : ESPACE ENTREPRENDRE Première information, création-reprise, apprentissagealternance du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 Les informations données dans ces pages ne peuvent en aucun cas se substituer à une recommandation personnalisée. Les textes publiés sont indicatifs et ne sauraient engager la responsabilité de l éditeur, ni celles des experts cités. N 110 JUILLET

4 ACTUALITÉS INDICATEURS ÉCONOMIQUES Indices du coût à la construction ICC, de référence des loyers IRL, des loyers commerciaux ILC 4 e trimestre (-1,46)/ 124,83 (+069)/108,46 (+0,11) 3 e trimestre (-2,18)/ 124,66 (+0,90)/108,47 (+0,28) 2 e trimestre (-1,74)/ 124,44 (+1,20)/108,50 (+0,79) 1 er trimestre (+1,79)/ 124,25 (+1,54)/108,53 (+1,42) 4 e trimestre (+0,06)/ 123,97 (+1,88)/108,34 (+1,94) * Les évolutions mentionnées sont sur un an. Nouveau : l article 47 de la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 instaure l indice des loyers commerciaux (ILC). Le décret n du 4 novembre 2008 définit les activités concernées : toutes activités commerciales y compris celles exercées par les artisans. Sont exclues du champ les activités commerciales exercées dans des locaux à usage exclusif de bureau, y compris les plates-formes logistiques, ainsi que les activités industrielles. Rappelons que l indice des loyers commerciaux ne se substitue pas à l indice du coût à la construction. En conséquence, les parties doivent choisir de faire référence au nouvel indice pour qu il s applique. PLUS D INFORMATIONS SUR : ICC/Base 100 au 4 e trimestre 1953 IRL/Base 100 au 4 e trimestre 1998 ILC/Base 100 au 1 er trimestre 2008 Indice mensuel des prix à la consommation (ensemble des ménages avec tabac) - Base 100 en 1998 Avril ,15 (variation sur un an : + 0,7 %) Mars ,20 Février ,63 Janvier ,93 Décembre ,64 Novembre ,21 Valeur du SMIC au 1 er janvier 2014 Horaire brut 9,53 Mensuel brut pour 151,67 heures (35 heures) 1 445,38 Plafond Sécurité sociale au 1 er janvier 2014 Mensuel Annuel INFORMATIONS DISPONIBLES Service Économie Territoires et Attractivité : À SAVOIR Les chiffres de la CCI de Tarn-et-Garonne La Chambre de Commerce et d Industrie de Montauban et de Tarn-et-Garonne représente près de entreprises* du commerce, de l industrie et des services. Sa vocation est de défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics, d accompagner leurs projets et de participer, avec l État et les collectivités locales, au développement économique du département. Par ailleurs, la CCI développe des démarches de sensibilisation et d accompagnement liées à l évolution réglementaire (sécurité au travail et sécurité alimentaire notamment). Répartition des entreprises inscrites au RCS par effectif Nombre d établissements inscrits au RCS** ** 31 avril Entreprises de 0 salarié Entreprises de 1 salarié Entreprises de 2 à 5 salariés Entreprises de 6 à 10 salariés Entreprises de 11 à 15 salariés Entreprises de 16 à 50 salariés Entreprises de plus de 50 salariés Commerce Industrie Service TOTAL Nombre de radiations RCS Catégorie 3 e trim e trim er trim Commerce Industrie Service TOTAL Nombre de créations RCS Catégorie 3 e trim e trim er trim Commerce Industrie Service TOTAL * Espace Économie et Territoire 05/ LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

5 E-COMMERCE Site Internet : l outil vital de votre commerce traditionnel, Lancez-vous! En début d année 2014, le e-commerce séduisait 33,8 millions de cyberacheteurs en France, soit 1 million de plus qu en 9 clients sur 10 souhaitent que leurs commerçants de proximité proposent leurs produits en ligne. Comprendre l importance d être présent aussi sur le web est donc essentiel pour un professionnel. Le e-commerce offre au professionnel une opportunité de renforcer sa proximité avec son client. En ce sens, développer son site Internet en complément de sa boutique témoigne d une véritable envie de se rendre disponible auprès de sa clientèle, d offrir un service supplémentaire grâce auquel les articles sont visualisables et disponibles à chaque instant. Aujourd hui le consommateur souhaite regarder et choisir paisiblement ses produits depuis son canapé 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Il décide ensuite d acheter en boutique ou de commander en ligne avec livraison à domicile ou retrait en magasin. Le en offrant la présence d une personne physique proche de l acheteur. Ce dernier est rassuré. Le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées vous propose ses solutions e-commerce : ACCESSIBLES A TOUS PERSONNALISEES COMPLETES SECURISEES ASSISTEES Le pack e-boutique Le pack e-tourisme Le pack e-vitrine Commerçants, artisans, professions libérales, agriculteurs, professionnels du tourisme : Lancez-vous! Pour en savoir plus, rendez-vous dans l agence Crédit Agricole la plus proche ou sur monpackecommerce.com Par ailleurs, être présent sur Internet permet au profes- de son chiffre d affaires par la facilité de communication qu offre cet outil sur son enseigne. En effet, si Internet est un gigantesque réseau mondial, il peut être utilisé comme un réseau de proximité capable de valoriser le commerce local. Un site Internet e-commerce est donc un atout majeur pour une entreprise. L utilisation de cet outil traduit la volonté de s adapter aux mutations du commerce, e-commerce est donc aujourd hui le canal à adopter, son succès est indéniable. Il est l outil incontournable et indispensable au commerce traditionnel d aujourd hui Le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées s investit auprès des professionnels avec des solutions concrètes et des experts dédiés à ce domaine. PUBLI-INFORMATION

6 ACTUALITÉS PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Pour l'emploi et le pouvoir d'achat Le Pacte de responsabilité et de solidarité annoncé par le président de la République François Hollande, le 14 janvier dernier, et précisé par le Premier ministre, Manuel Walls, lors de son discours de politique générale, le 8 avril, est une nouvelle étape de la politique du gouvernement pour relancer la croissance et l'emploi en France. PHOTOS : FOTOLIA.FR Le Pacte de responsabilité et de solidarité est destiné à accélérer la reprise en améliorant la compétitivité des entreprises et en soutenant massivement l investissement, l emploi ainsi que le pouvoir d achat des plus modestes. POUR LES ENTREPRISES, POUR L EMPLOI Le Pacte baisse le coût du travail Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) a permis de faire baisser le coût du travail : de 4 % dès 2013 et de 6 % à partir de 2014 (sur les salaires jusqu à par mois). Toutes les entreprises ayant des salariés en bénéficient emplois ont été créés grâce au CICE sur la seule année 2013 (estimation Insee). Les petites entreprises en sont les premières bénéficiaires : plus de la moitié du montant du CICE bénéficiera aux micro-entreprises et aux PME. Le Pacte de responsabilité et de solidarité accélère les créations d emploi et l investissement des entreprises grâce à la baisse des cotisations patronales. Zéro charge pour l employeur d un salarié touchant le Smic. À partir du 1 er janvier 2015, l employeur d un salarié au Smic ne paiera plus aucune cotisation sociale. Pour les salaires allant jusqu à nets par mois (90 % des salariés) les cotisations famille seront abaissées de 5,25 % à 3,45 % à partir de Soit 1,8 point en moins. Présentation aux entreprises en Préfecture du Pacte de responsabilité par les services de l État le 11 juin dernier. Au total, l ensemble des mesures d allégement du coût du travail prises depuis deux ans représente pour une entreprise qui mobilise tous ces dispositifs une économie d environ 450 par mois pour chaque salarié au Smic. Le pacte réduit les impôts des entreprises Cette baisse du coût du travail est complétée par une baisse de la fiscalité des entreprises : La contribution sociale des sociétés (C3S) sera progressivement supprimée d ici trois ans. Le taux d impôt sur les sociétés de 4 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

7 ACTUALITÉS 33,3 % aujourd hui, sera abaissé en 2017 et ramené à 28 % en 2020 soit la moyenne européenne. La surtaxe de 10,7 % sur cet impôt, instaurée en 2011, sera supprimée en Plusieurs dizaines de petites taxes trop complexes et peu rentables seront abrogées. Le pacte simplifie la vie des entreprises La complexité des normes coûte aujourd hui 60 milliards d euros par an aux acteurs économiques français. C est pourquoi le gouvernement simplifie, en parallèle, les normes et les obligations administratives pesant sur la vie des entreprises. On peut notamment citer les mesures suivantes : Suppression d une norme à chaque création d une nouvelle norme. Déclaration unique pour créer une entreprise. Simplification de la feuille de paie. Principe de confiance a priori dans les relations de l administration avec les entreprises : suppression de certaines obligations déclaratives, fin de la rétroactivité des mesures fiscales. POUR LES SALARIÉS, LES MÉNAGES Le pacte augmente le salaire net Plus d un salarié sur trois, ceux qui touchent moins de nets par mois, verra leur salaire augmenter, grâce à une baisse des cotisations salariales, dès le 1 er janvier Cela représente environ 500 nets supplémentaires par an pour un salarié payé au Smic. Le pacte réduit les impôts des ménages modestes Dès septembre 2014, les personnes gagnant moins de nets par mois paieront moins d impôts sur le revenu. Ainsi, plus de 3 millions de ménages verront leur impôt allégé. Parmi eux, 1,8 million sera exonéré de l impôt sur le revenu. Le pacte revalorise les prestations sociales pour les plus fragiles Les prestations sociales perçues par les plus modestes font l objet d une attention particulière et ne seront pas concernées par la mesure de report d un an des revalorisations. Revalorisation des petites retraites pour les 6,5 millions de retraités qui touchent moins de par mois. Deux revalorisations exceptionnelles au 1 er avril 2014 : allocation de soutien familial aux parents isolés (+ 60 /an environ) et du complément familial qui bénéficie aux familles les plus pauvres (+ 216 /an environ). LE PACTE : UNE MOBILISATION À TOUS LES NIVEAUX ET DES ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES EN CONTREPARTIE Les partenaires sociaux sont en première ligne pour la mise en œuvre de ces engagements : Dans les branches professionnelles avec des négociations d objectifs qui engagent et portent sur tous les leviers permettant de développer l emploi. Au niveau national avec la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet qui a été l occasion d un premier point d étape sur le Pacte avec les partenaires sociaux. Chiffres-clé C'est le nombre d'emplois CRÉÉS grâce au CICE sur la seule année À partir du 1 er janvier 2015, ZÉRO CHARGE pour l employeur d un salarié touchant le Smic. 3,45 % À partir de 2016, les COTISATIONS FAMILLE seront abaissées de 5,25 % à 3,45 %. 450 En euros, cela représentera l'économie MENSUELLE que fera un employeur pour chaque salarié au Smic. 28 % C'est le TAUX D IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS vers lequel on tendra en Il est aujourd'hui de 33,3 % et sera abaissé en En millions, c'est le nombre de ménages qui verront leur IMPÔT ALLÉGÉ. 1,8 En million, c'est le nombre de personnes qui seront exonérées de l IMPÔT SUR LE REVENU. 6,5 En millions, c est le nombre de personnes qui bénéficiera d'une REVALORISATION DE LEUR PETITE RETRAITE et qui touchent actuellement moins de par mois. N 110 JUILLET

8 ACTUALITÉS PRESTATION CCI Nouvelle Licence professionnelle «Collaborateur social et financier» Le contact permanent établi par la CCI avec le tissu économique régional a permis de confirmer un besoin, précis et urgent, en matière de compétences en comptabilité et gestion de la paye dans les PME-PMI et dans les cabinets comptables. La CCI 82 ouvrira dès septembre 2014 une formation spécifique en alternance, préparant au métier de collaborateur social et financier. L objectif est de former des collaborateurs pluridisciplinaires ayant notamment des compétences spécifiques en comptabilité et gestion de la paye. Témoignage de Gérard Dupuis, cabinet Dupuis Ravel Brunet «Les entreprises et les cabinets comptables ont des besoins en compétences dans le domaine de la comptabilité et de la gestion de la paye. Il y a beaucoup de demande en social. Chez DRB, c est notre cœur de métier et je confirme le besoin de formations spécifiques en Tarn-et- Garonne pour former nos futurs collaborateurs et ainsi répondre aux exigences de nos clients. Cette fonction s appuie sur un socle de connaissances variées : comptables, sociales, juridiques et managériales. La CCI est l interlocuteur privilégié des experts-comptables depuis de nombreuses années avec l École de Gestion et de Commerce et la licence professionnelle "RH". Cette nouvelle formation "collaborateur social et financier" vient donc renforcer ce partenariat. Notre rôle : attirer les jeunes vers nos métiers afin de répondre aux besoins des entreprises en matière d embauches.» Pour toute information sur la licence professionnelle «collaborateur social et financier», contactez votre interlocutrice à la CCI : Stéphanie Baraud au ZOOM SUR Internet : atelier sur «le référencement naturel» lundi 15 septembre de 9h à 12h Le référencement naturel est un ensemble de techniques permettant de travailler la visibilité d un site sur les moteurs de recherche. Traiter du référencement naturel, c est parler de Google, qui détient plus de 90 % des parts de marché en France et en Europe. Un des critères du référencement naturel, selon Google, c est le contenu du site web. Le rédacteur web devient un vrai métier. Venez découvrir les techniques d optimisation de votre site internet afin de définir une véritable stratégie de contenu, en cohérence avec vos objectifs de visibilité. CONTACT CCI 82 Stéphanie Roumy au ou Centre de Formation Consulaire Guy Pécou, 61 avenue Gambetta, Montauban FOTOLIA.FR 6 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

9 ACTUALITÉS BILAN CCI 2013 Retour en images sur une année bien remplie! Février Présentation aux entreprises de Tarn-et-Garonne des enjeux du Crédit Impôt Recherche (CIR) Janvier Nouveau logo pour la CCI de Tarn-et-Garonne Mai Rendez-vous d affaires «Santé et éco-entreprises» Mars Semaine de l Industrie Avril Parrainage EGC par la société Poult Juillet Lancement des circuits «tourisme industriel» Juin Semaine de la qualité de vie au travail Septembre Salon du Savoir-faire et Forum Création d entreprise Octobre Salon Siane Novembre Salon Sitevi Décembre Présentation aux entreprises des atouts du mécénat en partenariat avec la Drac N 110 JUILLET

10 ACTUALITÉS EXPORT Le Tarn-et-Garonne : un territoire d entreprises exportatrices Réunions Club Export 8 juillet : «Exporter au Maghreb» et exposition du savoir-faire industriel 11 septembre : «Développer ses ventes en Europe centrale : à la découverte de la Hongrie et de la République Tchèque 27 novembre : «Exporter en Chine» Pour poursuivre leur développement, les entreprises doivent aller à l export. Le Tarn-et-Garonne dispose d un réel potentiel de croissance tant dans les produits issus de l agriculture que dans les produits manufacturés. En 2014, et ce malgré le contexte de crise nationale, les exportations sont toujours à la hausse et les chiffres du premier trimestre viennent confirmer cette tendance : la CCI enregistre 940 formalités export du 1 er janvier au 31 mars 2014 contre 887 formalités pour le 1 er trimestre Pour accompagner cette dynamique territoriale, la CCI 82 propose une offre d informations et de prestations d accompagnement en direction des entreprises du département ; qu elles soient exportatrices, primo-exportatrices ou qu elles s interrogent simplement sur l opportunité d'exporter : la CCI est là pour aider les entreprises et lever les barrières à l export. L export en chiffres Auparavant, 400 millions d euros étaient exportés en Tarn-et-Garonne. Ces deux dernières années, le chiffre d affaires à l export est passé à environ 550 millions d euros (551 millions en 2011 et 542 millions en 2012 contre 427 en 2010 et 394 en 2009). Cette forte augmentation peut s expliquer en partie par une meilleure structuration de l offre et une plus grande promotion de nos produits à l international : les produits issus de l agriculture et les machines agricoles représentant la majeure partie de nos exportations. 54 % de nos exportations sont des exportations de proximité : 20,5 % vers l Espagne, 12 % vers l Allemagne, 8 % vers le Royaume-Uni, 7,5 % vers l Italie et 6 % vers la Belgique. Les produits phares à l export : 47 % des exportations du département sont des produits issus de l agriculture (pomme, melon, kiwi, raisin, ail et oignons ). À noter que nous sommes passés de 170 millions d euros à 250 millions d euros ces deux dernières années. 11 % sont des machines agricoles ou pour les industries agroalimentaires (55 millions d euros contre environ 30 millions d euros précédemment). 8,5 % correspondent Croissance des exportations en Tarn-et-Garonne NOMBRE DE FORMALITÉS Nombre de formalités par an CA à l'export en K CA À L'EXPORT EN K Nouveau au Club export 82 Alain Boderiou (Société Elaul) a été élu président et Arnaud Borel (Société Borel SA), vice-président. aux métaux non ferreux. 6 % correspondent à du matériel électrique et électronique (33 millions d euros). Saisonnalité de nos exportations La majeure partie de nos exportations étant des denrées alimentaires, et plus particulièrement des produits issus de l arboriculture comme la pomme, on note une forte saisonnalité de nos exportations de septembre à mars chaque année comme l illustre le graphique ci-dessous. Quelles actions engagées par la CCI pour faciliter les formalités liées aux exportations? Afin de simplifier la démarche administrative, la CCI offre la possibilité aux entreprises de passer par le GEFI - «Gestion électronique des formalités internationales». Depuis son lancement fin 2010, on note une augmentation croissante des formalités réalisées à distance. Par ce biais, l entreprise gagne en temps et en déplacements car elle peut télétransmettre ses données pour saisir les formalités. CONTACT CCI 82 Olivier Aspe au Saisonnalité des exportations en Tarn-et-Garonne NOMBRE DE FORMALITÉS Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc Moyenne mensuelle 8 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

11 GRAND SUD AUTOMOBILES 20 Av. de l Europe Zl Albasud-MONTAUBAN Commercial : Atelier : Magasin : Distributeur agréé

12 ACTUALITÉS COMMERCE Des techniques commerciales pour développer son entreprise En installant leur atelier de salaison et de fumaison de poissons en plein cœur du Quercy, Aurélien et Marie-Christine Sépède ont fait un choix de vie. Encore en phase de lancement, l entreprise créée il y a moins de deux ans avait besoin d outils commerciaux pour faire connaître cette activité ancestrale assez rare en France qui compte quatre ou cinq artisans saurisseurs en Midi-Pyrénées. «Les Saveurs de la métairie» a donc bénéficié d un accompagnement par l Adefpat* pour structurer sa démarche commerciale et professionnaliser ses outils de communication. Saumon gravlax à la betterave confectionné par Aurélien Sépède dans son atelier artisanal de fumaison «Les Saveurs de la Métairie» à Monptzat-de-Quercy. Les Saveurs de la métairie proposent toute l année, aux professionnels et aux particuliers, une large gamme de produits de la mer : rillettes de saumon, haddock et autres poissons fumés de façon artisanale et traditionnelle. Toutes les semaines, des dizaines de kilos de saumon frais, estampillés Label rouge, en provenance des meilleurs fournisseurs d Écosse, passent entre les mains d Aurélien, selon les méthodes ancestrales de fumage, avec l opération délicate du fumoir à froid au bois de hêtre, qui procure à la chair du poisson une saveur typique incomparable. Cannois d origine, Aurélien a connu l excellence en apprenant l exigence du métier dans les cuisines des plus grands palaces de Cannes (hôtels Majestic et Martinez). «On ne peut pas se battre contre les industriels mais il faut savoir se démarquer pour vendre notre savoir-faire artisanal et la différence de nos produits aux consommateurs. Après avoir pénétré le marché régional des professionnels de la restauration et des épiceries fines, nous avions besoin de développer des outils de communication et des techniques commerciales que nous ne maîtrisions pas. L accompagnement que la CCI nous a proposé au travers de l Adefpat a été très bénéfique et nous sert aujourd hui au quotidien dans nos démarches commerciales. Ce regard extérieur de spécialistes et cette expertise professionnelle nous ont redonné confiance. On ne savait pas que cette aide existait et c est grâce à la CCI que nous avons pu en profiter pour développer notre activité. Avec ces nouveaux outils, on a beaucoup gagné en confiance commerciale et en communication. C est difficile de chiffrer ce que cela rapporte mais c est une aide énorme pour une petite entreprise comme la nôtre.» * Association pour le développement par la formation des projets, acteurs et territoires. ZOOM SUR Réunion à Montauban des Unions Commerciales de Midi-Pyrénées C est à Montauban en avril dernier que l Union régionale du commerce (URC), créée en 2013, a réuni une quarantaine de responsables d associations de commerçants, représentant une vingtaine d associations et de fédérations départementales de Midi-Pyrénées, lors du premier séminaire de formation proposé sur le management des associations. Sur le thème, «comment manager efficacement une association de commerçants?», cette journée animée par Philippe Robert a été l occasion de découvrir outils et techniques d animation des associations de commerçants, tout en partageant les bonnes pratiques. Face au succès de cette première rencontre, d autres thématiques seront proposées par l URC au cours de l année pour favoriser les échanges entre les Unions commerciales et les fédérations départementales de commerçants de la région. Pas à pas, l Union Régionale du Commerce se construit! CONTACT CCI 82 Catherine Maire au LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

13 ACTUALITÉS INDUSTRIE La créativité : chère aux entreprises innovantes La 4 e édition de la Semaine de l industrie a eu lieu du 7 au 13 avril dernier. L objectif était de renforcer l attractivité du secteur industriel et de ses métiers auprès du grand public et des jeunes. Les industriels et leurs partenaires se sont mobilisés pour proposer de nombreux événements. Le Tarn-et-Garonne a accueilli onze manifestations dont les visites des entreprises Sud Projet et Poult. Sud Projet : innovation et développement industriel À l initiative de la CCI de Montauban et de Tarn-et-Garonne, Sud Projet a ouvert ses portes, dans le cadre des visites d'entreprises programmées durant la Semaine de l Industrie, avec Jean-Louis Géraud, préfet de Tarnet-Garonne en présence de François- Xavier Pestel, directeur académique des services de l Éducation nationale, d élus, de services de l État et d acteurs économiques. L objectif était de : favoriser les liens entre entreprises et services de l État pour accompagner le développement des entreprises (innovation, investissement, export, formation, aspects réglementaires, emploi, apprentissage ) ; favoriser le rapprochement écolesentreprises. Sud Projet a ainsi fait découvrir son savoir-faire en matière de R&D et de process industriel et a présenté ses projets de développement industriel. Poult : développer la culture créative et amplifier le potentiel d innovation Les ministères de la Culture et du Redressement productif ont souhaité favoriser la présence d artistes dans des lieux de travail a priori éloignés de l offre artistique. Pour cette première édition, cinq régions sont pilotes, dont la région Midi-Pyrénées avec un projet en partenariat avec l usine Poult de Montauban. La résidence artistique a été présentée au grand public du 7 au 13 avril, à l occasion de la Semaine de l industrie. L équipe de Poult et l artiste Maeva Barrière ont proposé une création artistique, esthétique et gustative exceptionnelle baptisée «Rêvez le goût et la couleur». Cette démarche inédite de création artistique en entreprise, au-delà d ouvrir un temps ludique et poétique aux salariés, est un moyen de relier les univers industriel et artistique et de tisser du lien entre les pratiques. Poult a été accompagnée par la CCI et l entreprise Perfect Lovers, conseil en management, qui met l art contemporain au service du management d équipe pour accompagner l entreprise dans le développement d une culture créative et amplifier ainsi son potentiel d innovation. La démarche créative au sein de l entreprise Poult a également pour objectif d apporter de la créativité aux familles de biscuits fabriquées à Montauban et de réfléchir à une nouvelle ligne de produits. Monnaies - Lingots Vieux bijoux - Bijoux cassés ********** DEPUIS 1989 Monnaies anciennes Billets de banque démonétisés transaction soumise à obligation fiscale pour le vendeur - Auto liquidation - Interdit aux moins de 18 ans - Paiement en espèces non autorisé N 110 JUILLET

14 ACTUALITÉS TROPHÉES DES ACHATS 2014 SPIE Sud Ouest, une stratégie achat gagnante Encore une belle reconnaissance pour les formations Achats de Montauban déployées depuis une dizaine d années par la CCI de Montauban, en partenariat avec l Université Toulouse 1 Capitole/IAE : Olivier Lainé, chef de projets Achats chez SPIE Sud-Ouest, diplômé du master Achats à la CCI de Montauban, est Lauréat du Trophée des Achats 2014 Midi-Pyrénées. Distinguée pour ses bonnes pratiques achats, SPIE Sud-Ouest avait pour concurrents : Airbus Defence & Space, Labinal Power System (Groupe Safran) et Rockwell Collins SPIE Sud-Ouest Leader européen indépendant des services dans les domaines de l énergie et des communications, SPIE accompagne ses clients, privés et publics, dans la conception, la réalisation, l exploitation et la maintenance d installations toujours plus économes en énergie et plus respectueuses de l environnement. Avec près de 500 implantations dans 31 pays et collaborateurs, SPIE a réalisé, en 2013, une production de 4,6 milliards d euros répartie entre ses quatre segments stratégiques «Énergies», «E-fficient building», «Smart city» et «Industry services». Jean Artur, directeur Achats, et Olivier Lainé, chef de projet Achats, chez SPIE Sud-Ouest. Que représente pour vous le Trophées des Achats que la CDAF vient d attribuer à SPIE Sud-Ouest? Jean Artur, directeur Achats SPIE Sud-Ouest : «Le Trophée des Achats est une belle reconnaissance du travail d Olivier Lainé engagé depuis 2012 pour mettre en place un système d échange de données informatisées (EDI) entre les différents sites et services de SPIE Sud-Ouest, qui s étendent jusqu au Maroc et au Portugal. Il a présenté une solution d optimisation de la supply-chain permettant une industrialisation du traitement d une partie de nos commandes annuelles, sans pour autant déshumaniser la relation de proximité que nous privilégions avec nos fournisseurs. La réussite d Olivier sur ce projet est aussi celle des équipes d acheteurs (une cinquantaine) et cette mise à l honneur est forcément valorisante pour l entreprise. Ça motive d être numéro 1 en termes de bonnes pratiques dans son secteur! Ce temps fort nous conforte aussi dans notre recherche continue d évolution de nos outils utiles à nos sources d approvisionnement qui doivent être toujours plus fiables, sécurisées, qualitatives et compétitives. Dans cette organisation, la stratégie achat a une importance capitale dans la recherche de performance globale et d amélioration continue du système.» Olivier Lainé, chef de projet Achats SPIE Sud-Ouest «L un des objectifs de ma mission consiste à former et à faire adhérer les acheteurs aux systèmes d information partagée permettant l optimisation du traitement de nos achats pour renforcer la compétitivité de l entreprise. Nos outils nous permettent de passer commandes annuelles. Cet enjeu a nécessité une remise en question de nos pratiques, préfigurant des évolutions techniques indispensables pour optimiser, rationaliser et piloter la stratégie achat définie. Pour parvenir à cet objectif général, des solutions performantes associées à une base de données fiable et sécurisée étaient indispensables. Au travers de mes différentes missions, le Trophées des Achats me conforte dans l idée que l enjeu stratégique des achats chez SPIE me donne envie de m investir encore plus sur d autres projets transverses et vers plus de responsabilités.» 12 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

15 LAUDIS AUTOMOBILES ZAC Albasud MONTAUBAN Tél Juillet Aout 2014 UNE BANQUE QUI APPARTIENT À SES CLIENTS, ÇA CHANGE TOUT. LE CRÉDIT MUTUEL, BANQUE MUTUALISTE, APPARTIENT À SES 7,4 MILLIONS DE CLIENTS-SOCIÉTAIRES. MONTAUBAN - 8 ALLÉE DE L EMPEREUR MONTAUBAN VILLENOUVELLE - 66 RUE LÉON CLADEL MONTAUBAN JEAN MOULIN AVENUE JEAN MOULIN MONTAUBAN PONT DE CHAUME RUE FRANÇOIS MAURIAC

16 ACTUALITÉS STÉ FLORES TP - BESSENS 30 SALARIÉS Flores TP : la souplesse d une PME, le savoir-faire d un grand groupe L année de son dixième anniversaire, la PME tarn-et-garonnaise créée en 2004 par Luc Florès poursuit sa croissance sur le marché des travaux publics. Une réussite basée notamment sur une stratégie de développement structurée et sur le recrutement de compétences spécifiques dans des domaines diversifiés. Témoignage de son dirigeant. force de Flores TP est d avoir la souplesse d une «La TPE et le savoir-faire des grands groupes!» Après dix années d investissements humains et matériels, nous avons aujourd hui une dizaine d équipes réparties sur nos chantiers dans toute la région dans les divers métiers des Travaux Publics : terrassement, voirie, assainissement, réseaux secs, adduction d eau potable, voiries réseaux divers, démolition, réfection de chemin d accès des particuliers Nous avons donc intégré toutes les compétences internes spécifiques pour diversifier nos activités afin d être présent dans ces différents domaines. Notre métier évolue en fonction des réglementations et des usages et il faut s adapter en conséquence. Ces dernières années les travaux liés à l accessibilité des personnes à mobilité réduite et les travaux sur les réseaux de fibre optique ont mobilisé nos équipes. Notre proximité nous permet d être au cœur des grands projets structurants du Tarn-et-Garonne tel que zone logistique de Montbartier et les zones commerciales Albasud et Aussonne.» Flores TP Membre d ETGM Adhérent à l association des Entreprises de Tarn-et-Garonne en Mouvement (ETGM) depuis deux ans, Flores TP confirme sa dynamique locale par son appartenance à un réseau d entreprises. «On a cette chance en Tarn-et-Garonne de pouvoir travailler entre PME et j ai à cœur de maintenir ce cap car, depuis dix ans, c est une stratégie gagnante et humainement valorisante pour le chef d entreprise», assure Luc Florès. ZOOM SUR RECONNAISSANCE L office de tourisme du Grand Montauban classé en catégorie I Grâce à la qualité de son offre de services et de ses performances, l office de tourisme du Grand Montauban a obtenu la classification en catégorie 1. Pourquoi une classification des offices de tourisme? La loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet 2009 actualise le classement des offices de tourisme et le rend pertinent et lisible. Il existe trois niveaux de classement. Le plus élevé (catégorie I) est attribué à «un office qui dispose d une équipe renforcée et déploie une promotion d envergure nationale ou internationale dans un bassin de consommation». L Office de tourisme se veut une structure qui accompagne les ambitions du développement touristique, qui fédère les professionnels et développe l économie touristique de sa zone géographique d intervention, notamment via le «e-tourisme», à savoir un site internet, un site mobile et une présence active sur les réseaux sociaux. L office de tourisme en catégorie 1 met en place des outils d écoute de la clientèle de nature à améliorer la qualité des services rendus et de ceux de ses partenaires. Il inscrit ses actions dans une démarche qualité dans le but d améliorer ses prestations de service et sa performance globale. 14 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

17 ACTUALITÉS NOUVEAU DISPOSITIF Alerte Commerces La Chambre de Commerce et d Industrie et la préfecture de Tarn-et-Garonne ont signé une convention pour mettre en place le dispositif Alerte Commerces auprès des commerçants de Tarn-et-Garonne. Le président de l Association des Maires, le directeur départemental de la sécurité publique, le colonel de Gendarmerie, le préfet, le vice-président de la CCI, le président de la Fédération départementale des associations de commerçants. L opération est mise en place avec le concours de la Police et de la Gendarmerie Nationale et la Fédération Départementale des Associations de commerçants de Tarn-et-Garonne. Ce dispositif permettra aux commerçants adhérents au système d être informés dans les plus brefs délais qu un délit a été commis dans un commerce grâce à une alerte sur leur téléphone portable. L adhésion est gratuite pour les commerçants et les associations de commerçants, la CCI prenant à sa charge les frais inhérents au système (achat de SMS, kit de communication remis aux commerçants ). Réunions d information Jeudi 19 juin à Moissac, Salle Confluence - ZA Dérocade, à 19h30. Mercredi 9 juillet à Montauban, en partenariat avec le Syndicat départemental des débitants de tabacs, au Centre de Formation Consulaire Guy Pécou, avenue Gambetta, à 20h30 Jeudi 10 juillet à Grisolles, espace socio-culturel, à 20h30. Mercredi 16 juillet à Castelsarrasin, salle de l ancienne bibliothèque dans la cour de la mairie, à 20h30. Jeudi 17 juillet à Caussade, aux Récollets, salle de conférences, à 20h30. Mardi 22 juillet à Beaumont-de-Lomagne, Communauté de communes, Route d Esparsac, à 20h30. Les commerçants peuvent d ores et déjà adhérer au dispositif. CONTACT CCI 82 Catherine Maire, responsable du pôle commerce de proximité, au et Association des restaurateurs de Tarn-et-Garonne : 4 nouveaux établissements dans les rangs Cyril Simon de l Auberge de Bardigues et Frédéric Bacou de l hôtel-restaurant du Quercy à Lauzerte ont été élus co-présidents de l association qui compte 17 restaurateurs. Quatre nouveaux établissements ont intégré l Association, il s agit de : Les Cinq Sens à la Toque à Albias (Xavier Charaux), Le Belvédère à Lauzerte (Jacques Barthélémy) La Table du Cardinal à Montpezat-de-Quercy (Vito Alessi). Auberge de la Castille à Parisot (Serge Testas) FOTOLIA.FR N 110 JUILLET

18 ILS OSENT SÉBASTIEN MARIE ET INGRID GOUTEY À LAGUÉPIE Laguépicerie : reprise du commerce de proximité Pour combler leur besoin d entreprendre et de se mettre à leur compte, Sébastien et Ingrid cherchaient un hôtel à reprendre en Normandie. Aiguillés par la CCI, ils ont finalement choisi le village de Laguépie en Tarn-et-Garonne et ont repris la plus ancienne épicerie du village. Un nouveau départ professionnel pour ce couple, cuisinier et commercial de métier, et un nouveau nom tout trouvé pour la reprise de ce commerce de proximité : Laguépicerie! Pourquoi avez-vous choisi de vous installer en Tarn-et-Garonne? Nous cherchions à acheter un hôtel en Normandie. Mais, très vite, l aspect économique lié à la reprise de ce type d activité nous a ralenti dans ce projet. Nous avons contacté les petites annonces de cessions d entreprises recensées par les CCI et, en ciblant le sud de la France sur Internet, nous avons découvert le Tarn-et-Garonne. Sur les conseils de spécialistes en reprises d entreprise à la CCI, nous avons été aiguillés vers la cession de l épicerie de Laguépie qui était à vendre. Nous sommes venus découvrir Laguépie en pleine saison estivale et nous avons eu un véritable coup de cœur pour le village. Retrouvez toutes les offres de cessions d entreprises de la CCI sur Que recherchiez-vous en vous installant à votre compte? Nous cherchions, avant tout, à bâtir une nouvelle vie professionnelle autour d un projet à deux et dans un cadre de vie de qualité pour notre famille. La reprise de l épicerie de Laguépie était un projet économiquement possible, c est aussi ce qui a conditionné notre investissement. Et, en tant qu amateurs de pêche et de nature, le cadre rural nous a conquis tout de suite. Quel potentiel avez-vous identifié pour vous installer en milieu rural? Le premier centre commercial étant à plus d une demi-heure de route, les habitants de la zone ont forcément besoin de trouver sur place des commerces de proximité qui ont toute leur utilité au quotidien. Laguépie est un village qui vit toute l année avec deux marchés par semaine, une foire par mois et des touristes de juin à septembre grâce notamment à la base nautique et aux nombreuses résidences secondaires. On a donc très vite considéré qu il y avait un potentiel de développement en proposant de nouveaux produits et services à la clientèle. Nous avons renforcé l offre avec de nombreux produits frais tous les jours (pain, fruits et légumes, fromages, fleurs ) et élargi l amplitude horaire du lundi au dimanche midi. Comme dans tout commerce, en milieu rural aussi, on essaye de se démarquer pour être attractif. Jusqu ici, la recette est bonne car on arrive à maintenir le chiffre d affaires à un niveau qui nous permet de commencer à vivre de notre travail après seulement six mois d activité, ce qui est encourageant selon les spécialistes. 16 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

19 dossier FOTOLIA.FR dossier INNOVATION Les petites entreprises bouillonnent d idées Faire germer une idée, la transformer en projet viable et la mettre sur le marché relève du défi pour une petite entreprise. Seule une stratégie créative permet de se démarquer, de capter de nouveaux clients, de développer son chiffre d affaires et d assurer un développement durable à son activité quel que soit le secteur : commerce, industrie, services. La CCI 82 se mobilise pour aider les entreprises à innover au travers : D accompagnements individualisés : les conseillers de la CCI et des experts de l innovation (INPI, CPI ) se mobilisent pour vous accompagner dans l aboutissement de votre projet innovant. Ils vous accompagnent tout au long des phases de sa structuration, de l idée à la mise sur le marché. D accompagnements collectifs : des réunions «filières» et des réunions à thème afin de créer un lieu d échanges et de débats entre professionnels et spécialistes de l innovation pour vous informer sur des thèmes d actualités liés à l innovation, en s appuyant notamment sur des retours d expériences et de bonnes pratiques de chefs d entreprise. N 110 JUILLET

20 dossier 2014, année de l innovation avec INNOVATION Ayez toutes les audaces avec votre CCI! L innovation n est pas uniquement, ni forcément, «technologique». Il est réducteur de confiner l innovation (c est-à-dire l apport de la nouveauté) uniquement à des produits ou services. L innovation existe aussi dans les petites et moyennes entreprises et sous toutes les formes : produit : lancer une nouveauté, ajouter une fonctionnalité à un produit existant ; cible : séduire un nouveau type de clientèle ; procédé : créer une technique ou une technologie qui optimise la fabrication, la logistique, la gestion des ressources ; organisation/ressources humaines : répartir différemment les rôles et le pouvoir de décision, faciliter la communication interne, recruter des profils atypiques ; communication/marketing : changer de packaging, de logo, de message publicitaire ; méthode de vente/distribution : «recruter» des prescripteurs, trouver des revendeurs supplémentaires. Qu attendre de l innovation? Pour sortir du «lot», capter de nouveaux clients, développer son chiffre d affaires et s assurer un avenir prometteur, toute entreprise doit adopter une stratégie créative en développant : un mode de différenciation sur les offres existantes, des nouveaux produits et services qui seront les relais de croissance d offres existantes qui arriveront tôt ou tard en fin de vie, de nouveaux procédés qui permettront de réduire les coûts, de nouvelles approches pour les managers qui sont confrontés au quotidien à des défis d organisation ou de dynamisation des équipes, pour lesquels les solutions passées ne sont plus adaptées, des sources de motivation pour les collaborateurs, qui trouvent dans l innovation des clés pour se réaliser personnellement et professionnellement. 18 LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

Dossier de presse ALERTE COMMERCES. Des SMS pour prévenir rapidement les commerçants en cas de fait de délinquance

Dossier de presse ALERTE COMMERCES. Des SMS pour prévenir rapidement les commerçants en cas de fait de délinquance ALERTE COMMERCES Des SMS pour prévenir rapidement les commerçants en cas de fait de délinquance I PRESENTATION DU DISPOSITIF «ALERTE COMMERCES» : Afin de répondre aux préoccupations des commerçants face

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 1 Une volonté gouvernementale réaffirmée é «Quevontfaireleschefsd entreprise de ce soutien qui n est pas une mesure ponctuelle mais

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Accès facilité aux dispositifs et renforcement de la communication, Valorisation et reconnaissance des pratiques des entreprises régionales

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

11 juin 2014. Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014

11 juin 2014. Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014 11 juin 2014 Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014 - 2 - Sommaire Le Pacte de responsabilité et de solidarité pour la croissance et l emploi... 5 Les dates clés du pacte de responsabilité

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Note aux rédactions La Plaine Saint-Denis, le 29 janvier 2015 Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Des manifestations de travailleurs indépendants sont

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget 1 Une reprise de l activité qu il faut conforter La reprise est en cours : +1,0%

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Le Pacte. Le Gouvernement a fait du Pacte de responsabilité et. de responsabilité et de solidarité

Le Pacte. Le Gouvernement a fait du Pacte de responsabilité et. de responsabilité et de solidarité # 21 - Juin 2014 Spécial Pour l'emploi, pour les entreprises Baisse du coût du travail, réduction des impôts des entreprises, simplification des normes... Pour les salariés et les ménages Augmentation

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

LE PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ DANS L EURE

LE PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ DANS L EURE 1 LE PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ DANS L EURE DÉCEMBRE 2014 2 Sommaire: Editorial du préfet de l Eure Le pacte est au service des entreprises et des ménages Le pacte allège les coûts de fonctionnement

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014 COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen Les partenaires du cycle La CGPME 77 est le syndicat du patronat réel de

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine?

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Épargne Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? AXA Entrepreneurs & Croissance 2013 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Durée de blocage : 6 ans minimum pouvant aller jusqu

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'EXPERT-COMPTABLE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'EXPERT-COMPTABLE... 10 EN

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine?

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Épargne Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? AXA Entrepreneurs & Croissance 2014 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Durée de blocage : 6 ans minimum pouvant aller jusqu

Plus en détail

" Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin!"

 Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin! Neyron Tramoyes Beynost Saint Maurice de Beynost Miribel Thil Aimer sa ville, c est la faire vivre! Moi, j adhère! " Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin!" A l'ère de la mondialisation,

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider la démarche de tourisme durable au travers d'un réseau d'ambassadeurs

Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider la démarche de tourisme durable au travers d'un réseau d'ambassadeurs CAHIER DES CHARGES ANNEE 2014 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES Pays Adour Landes Océanes Axe 1 : Le Tourisme Durable positionnement marketing du territoire Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL!

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL! #donnezdusensàvotre taxed apprentissage2015 ALL IS DIGITAL! Andreas Kaiser, Directeur d ISEN Lille Ingénierie des affaires dans le monde numérique Réseaux, communications mobiles et objets connectés Robotique

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme?

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? 1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? L'équipe de l'office de Tourisme de Tulle et de Corrèze a souhaité repenser les services et tarifs des packs afin de vous apporter davantage de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1 Le guide de l apprentissage 2014-2015 Page 1 Bienvenue au CFA Sport et Animation Rhône-Alpes Le CFA* Sport et Animation Rhône-Alpes est, depuis 1996, l acteur régional unique de la formation par l apprentissage

Plus en détail

Éditorial. des ministres

Éditorial. des ministres PROJET STRATÉGIQUE Éditorial des ministres Nous avons souhaité fin 2012 que la douane établisse un projet stratégique à horizon 2018 afin qu elle poursuive son processus d évolution... Les principaux secteurs

Plus en détail

Services de la Maison de l Emploi. Etapes d un projet. Organismes d accompagnement. Contacts utiles COORDONNEES ET PLAN D ACCES

Services de la Maison de l Emploi. Etapes d un projet. Organismes d accompagnement. Contacts utiles COORDONNEES ET PLAN D ACCES COORDONNEES ET PLAN D ACCES Poste Ste Suzanne Police Centre Ville Petite Hollande Bethoncourt Maison de l Emploi du Pays de Montbéliard 10, avenue du Maréchal De Lattre de Tassigny BP 36315 25206 Montbéliard

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur www.club-coiffure-domicile.fr Réalisation : Optima & Co Illustrations : Emmanuel Simmonet Visuels : Fotolia Edito Vincent

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

RENCONTRES DU TOURISME

RENCONTRES DU TOURISME RENCONTRES DU TOURISME SAINT ANTONIN NOBLE VAL VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 L OFFICE DE TOURISME DE ST ANTONIN Association Loi 1901 Avec une Convention d Objectifs avec la Mairie (2014-2017) Composée d un

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE CLARIFIER - TESTER-VALIDER - SE FORMER - SE FINANCER - TROUVER UN LOCAL - SE DÉVELOPPER CLARI FIEZ VOTRE IDÉE Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr Aides aux entreprises La Région Centre tient le CAP La Région Centre fait évoluer ses aides aux entreprises industrielles et artisanales. Elle s adapte ainsi à vos attentes et à la nouvelle réglementation

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME?

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? Propositions de la CGPME Introduction : Nombre d adhérents à votre organisation : Avant propos : Compte tenu du niveau d information qui peut être

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRÉSENTATION DU PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI Mardi 5 mars 2013, à 9 heures 30 Préfecture de l Ardèche - Salle Jean Moulin CONTACTS PRESSE : Cabinet

Plus en détail