LES OUTILS D ENQUÊTE: LE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES OUTILS D ENQUÊTE: LE"

Transcription

1 LES OUTILS D ENQUÊTE: LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN DUT 1A - Méthodo Gilles Droniou Chargé de recherches, JEUDEVI 2015/2016

2 DATES À RETENIR, ET AUTRES JOYEUSETÉS Achetez un agenda!! Et utilisez-le!!! 2 séances de TD sur l entretien, 25 septembre et 2 octobre 6 séances de TD sur le questionnaire, à partir du 21 octobre, puis du 18 novembre normalement Un dossier à réaliser par équipe de 3, et à rendre pour le 11 mars au plus tard Le dossier porte sur la présentation et l analyse des résultats d une enquête par questionnaire Thématique d enquête commune à chaque TD 6 séances de TD sur les TIC et les réseaux sociaux (le numérique), normalement à partir du 6 janvier et jusqu au 4 mars Un exposé à réaliser le 4 mars. Exposé sur une thématique choisie au cours de la 3 e séance de TD Travail en équipe; 6 équipes max par TD Un document complémentaire à rendre pour le 11 mars au plus tard Mais, dans la réalité, nous allons alterner les séances de TD sur le questionnaire et le numérique! Donc 1 er TD questionnaire le 21 octobre, puis 1 er TD sur le numérique le 18 novembre, puis alternance une semaine sur deux jusqu au 4 mars La date la plus importante à retenir: le 11 mars Date limite de rendu des écrits (dossiers questionnaire + doc numérique)

3 LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN Opposition et complémentarité

4 LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES D ENQUÊTES; CHOISIR LE QUESTIONNAIRE OU L ENTRETIEN? Opposition entre les techniques compréhensives (ou qualitatives, Weber) et les techniques explicatives (ou quantitatives, Durkheim). Les premières recherchant le sens que donnent les acteurs sociaux à leurs actions, les secondes cherchant les variables déterminantes. Opposition ou complémentarité? Dans le cas du questionnaire, produire des chiffres explicatifs (De Singly) au contraire des chiffres descriptifs comme ceux des recensements ou des sondages qui recherchent des chiffres qui indiquent une majorité. Déterminer des données rendant compte d une situation sociale et mettre en valeur des facteurs explicatifs (Le Suicide de Durkheim).

5 LES PREMIÈRES ÉTAPES DE LA RECHERCHE Déterminer le Thème de l enquête o Construction de l objet; pré-enquête + travail documentaire o La structure, son territoire, son public Construction de la problématique Déterminer une problématique provisoire et lister les questions Ici nous parlerons de la question traitée Problématiser la question. Définir la problématique principale de notre enquête (par exemple, est-ce que notre projet répond aux besoins du territoire ou du public?). Définir les hypothèses (faire une sélection à partir de celles définies préalablement) ; préciser les sous-thèmes de notre questionnaire. Nous pouvons débuter également en reprenant un ancien projet, un précédent diagnostic de territoire Travail d objectivation de cette question. Prendre de la distance avec la réalité de la structure, ses enjeux spécifiques, les relations interpersonnelles

6 LA POPULATION ET L ÉCHANTILLON Différence entre population et échantillon. Méthodes échantillonnage (questionnaire) : La méthode des quotas L échantillon stratifié La méthode d étude des publics (ou échantillon à l aveuglette ou accidentel) Combinaison de méthodes? Une enquête faiblement ou fortement multidimensionnelle? Quelle est la représentativité de notre échantillon? Chercher une diversité sans se disperser! plutôt qu une représentativité Quelle est la bonne taille de notre échantillon? Un équilibre entre exhaustivité et redondance des réponses (entretien)

7 L ENTRETIEN

8 HISTOIRE ET PARCOURS Un outil au croisement de la psychopathologie, de la sociologie et de l anthropologie Un parcours pour l enquêteur: trouver et aller vers les personnes à interroger Une rencontre : l enquêteur et l enquêté s exposent dans cette interaction + un travail d objectivation de la part de l enquêté

9 POURQUOI ET QUAND UTILISER L ENTRETIEN? «L entretien s impose chaque fois que l on ignore le monde de référence ou que le n on ne veut pas décider a priori du système de cohérence interne des informations recherchées» (Blanchet, Gotman) 3 moments où nous pouvons utiliser l entretien: L entretien exploratoire L entretien comme principale source d informations L entretien complémentaire L entretien s impose aussi, au détriment du questionnaire, dans le cas de population faible numériquement L entretien est l outil «idéal» pour défricher le terrain?

10 LA GRILLE D ENTRETIEN Le guide d entretien est généralement organisé par les hypothèses structurant l enquête. Entretien faiblement (une consigne et quelques questions) ou fortement structuré: l entretien exploratoire et les entretiens approfondis L entretien fortement structuré est constitué de thèmes, de questions, et de relances (ou des mots-clés) En résumé, pour votre grille d entretien : Définir les parties ; création de 2-3 questions pour chaque partie (15-20 questions au maximum, une douzaine dans l idéal) Penser aux relances. Penser aussi à la stratégie d intervention ; comment va se dérouler l entretien. Importance du choix des questions et des relances. Structurer le discours mais ne pas l orienter (différence avec le questionnaire). Penser à l ordre logique des questions. Tester sa grille d entretien si possible

11 L ENTRETIEN Prévoir lors de la prise de rendez-vous le cadre spatiotemporel de l entretien Pendant l entretien, ne pas être trop rigide, savoir s adapter à la situation et à l interlocuteur Toutefois penser à cadrer l entretien; ce n est pas une discussion entre amis Les stratégies d intervention: La contradiction (valable uniquement si porteur d une parole publique) La consigne ou question externe («trop de questions tue la question») La relance ; une paraphrase, un mot

12 L ANALYSE ET LA GRILLE D ANALYSE Différence entre analyse de discours et analyse de contenu; la première suppose une retranscription totale dans les moindres détails Différence entre résumé et analyse de contenu Le premier est une simplification d un texte avec un caractère nonsélectif L analyse de contenu se base sur des hypothèses et il est hypersélectif Les thèmes et sous-thèmes de la grille d analyse se fait en lien avec les hypothèses et la grille d entretien Séparer les éléments factuels (âge, genre, profession ) des éléments de significations

13 BIBLIOGRAPHIE Blanchet Alain, Gotman Anne, L enquête et ses méthodes : L entretien, Armand Colin, 128, 2 e édition, 2007 (1992) Kaufmann Jean-Claude, L entretien Compréhensif, Paris, Nathan Université (Armand Colin), 128, 1996 Duchesne Sophie, Haegel Florence, L enquête et ses méthodes : L Entretien Collectif, Armand Colin, 128, 2008 (2004)

14 LE QUESTIONNAIRE

15 LA CONSTRUCTION DU QUESTIONNAIRE Déterminer les indicateurs, les thèmes qui vont être testés (ex : l âge, le sexe, la CSP ). Que veut-on savoir? Quelles vont être les thématiques de notre questionnaire? Les questions: Différence entre questions de fait et questions d opinion : privilégier les questions de fait? Différence entre questions fermées et questions ouvertes Item sans opinion. Intérêt des questions à réponses multiples permettant d éviter le problème du conformisme. Privilégier certaines introductions de question. Éviter des questions avec des négations Éviter les termes comme interdire ou autoriser. Équilibrer les réponses positives et négatives. Penser à l ordre du questionnaire. Entre certains thèmes, possibilité de faire des phrases de transition. Éviter qu il y ait trop de filtres. Anonymat.

16 LA PASSATION DU QUESTIONNAIRE Test du questionnaire Passation des questionnaires Passation en face à face? Passation par des réseaux? Dépôt des questionnaires?? Dans le cas d une passation en face à face Bien connaître les textes du questionnaire. Bien identifier les filtres. Poser les questions telles qu elles sont écrites, sans les changer. Ne pas les interpréter. Attention au rythme, au ton de l enquêteur. Ne influencer, ni anticiper les réponses S il y a des guillemets, le préciser lors de l énoncé de la question.

17 LES LOGICIELS INFORMATIQUES

18 L ANALYSE DES RÉSULTATS

19 LES TRIS À PLATS Identifier les chiffres les plus importants et les pratiques marginales Pour la construction et la présentation des tableaux Donner un titre assez clair Intitulez les colonnes avec des noms assez clairs Avoir une ligne total ; si besoin, préciser pourquoi le total n est pas égal à 100% Arrondir tous les pourcentages de la même manière

20 LES TRIS CROISÉS Tris croisés = en quoi une variable, un déterminant social, va jouer sur une autre variable. On essaye de déterminer la dépendance statistique entre 2 variables. On croise donc une variable indépendante (âge, sexe, le milieu social, etc.) qui, selon nos hypothèses va jouer, va être un facteur influent la situation et une variable dépendante sensée subir l action de la première. Sur la construction d un tableau de tris croisés : La variable indépendante doit être mise en ligne et la variable dépendante en colonne. Les pourcentages doivent être mis en lignes donc en fonction de la variable indépendante. Indiquer une ligne Total. Indiquer le nombre sur lequel sont calculés les pourcentages. Sous le tableau ou en note de bas de page, mettre une phrase de commentaire pour dire comment on lit ce tableau (par exemple, sur 100 personnes ayant telle particularité, X ont telle opinion).

21 ANALYSE DES TRIS CROISÉS Première lecture en colonne. On souligne les chiffres les plus importants mais aussi les moins importants. Le nombre en soi importe peu. C est sa comparaison que nous allons faire avec les autres qui nous importe pour le moment. Deuxième lecture ligne par ligne mais toujours en comparant les lignes du tableau. Cela permet d observer s il y a des pratiques minoritaires ou, au contraire, si les avis sont assez semblables d une catégorie à une autre (pour la variable indépendante). La règle d équivalence ou d écart peut significatif. Rédiger deux ou trois phrases résumant les grandes lignes du tableau. Attention dans tous les commentaires à ne pas faire de généralités. Préciser toujours comment l échantillon a été construit et donc en quoi il est représentatif de la population totale. Il faut tenir compte aussi du contexte dans lequel l enquête a été réalisée. Ce contexte peut jouer dans les résultats. Toutes ces précisions sont donc à indiquer dans le rapport.

22 LES TESTS STATISTIQUES Le khi deux permet de mesurer la dépendance entre deux variables. Le résultat du khi deux est toujours positif ou nul. S il est égal à 0, cela signifie que les variables sont indépendantes. Pour déterminer si le résultat du khi deux est significatif et s il y a un lien de dépendance entre les deux variables dans la population, il faut déterminer le nombre de degrés de liberté, noté v (prononcé nu), et la valeur critique. Pour calculer le nombre de degré de liberté, il faut utiliser la formule suivante : v= (nombre de modalités de la variable A 1) * (nombre de modalités de la variable B 1). Se reporter ensuite au tableau de la valeur critique On peut aussi utiliser le coefficient de contingence pour non pas mesurer la dépendance entre deux variables mais leur lien. Le coefficient de contingence de Cramer. La valeur 0 indique un lien statistique nul ou inexistant entre deux variables. La valeur 1 indique que le lien statistique est parfait. On interprète le coefficient de contingence de la manière suivante, Valeur de C près de : 0 Lien statistique nul 0.25 Lien statistique faible 0.5 Lien statistique moyen 0.75 Lien statistique fort 1 Lien statistique très fort

23 BIBLIOGRAPHIE POUR L ENQUÊTE PAR QUESTIONNAIRES François De Singly, L enquête et ses méthodes : Le questionnaire, Paris : Nathan Université (Coll. «128»), 1992 Gilles Grenon et Suzanne Viau, Méthodes quantitatives en sciences humaines, Volume 1 : de l échantillon vers la population, 2 e édition, Paris : Gaëtan Morin, 1999 William Fox, Statistiques sociales, Bruxelles : De Boeck Université, 1999

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC Intervention ASKORIA formation DEJEPS 24 mars et 28 avril 2015 Gilles Droniou Assistant de recherches, JEUDEVI droniou@jeudevi.org www.jeudevi.org LES DIFFÉRENTES

Plus en détail

LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE

LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE Licence Professionnelle «Coordination de projet d animation et de développement social et socioculturel» - 2015/2016 Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé

Plus en détail

Méthodes d investigation

Méthodes d investigation Méthodes d investigation 1 LE QUESTIONNAIRE LE questionnaire 1. l économie générale du questionnaire : 2. L avant questionnaire 3. la construction du questionnaire 4. Le choix de l échantillon 2 1. Le

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Les savoirs écologiques paysans : connaissance, recueil et valorisation Du 22 au 26 mars 2010 Maya Leclercq Doctorante en ethnologie MNHN

Plus en détail

Laurence Touré Juin 2010

Laurence Touré Juin 2010 Laurence Touré Juin 2010 Introduction Enquêtes quantitatives, quantitatives, mixtes Protocole d une recherche qualitative Définition de la population d enquête Méthodes d enquête qualitatives La technique

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009

TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009 TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009 5 ème séance leroy.jeanne@gmail.com Bureau C310 Les 12 étapes de la construction d un questionnaire 1) Définition de l objet d enquête et analyse des moyens matériels

Plus en détail

Méthodologie qualitative

Méthodologie qualitative Méthodologie qualitative Dans une enquête, le choix d une recherche et d une analyse de type qualitatif est avant tout dicté par la problématique. C est un choix pragmatique qui a pour but de répondre

Plus en détail

Séance 1 Lire les enquêtes et les sondages

Séance 1 Lire les enquêtes et les sondages Séance 1 Lire les enquêtes et les sondages 1- Situation problème 2- Situation 1 3- Situation 2 4- Situation 3 5- Agissez 6-Corriges 1- Situation problème Soucieuse de la crédibilité et de l objectivité

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L'enquête par questionnaire est un outil d observation qui permet de quantifier et comparer l information. Cette information est

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, décembre 2006 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Méthode en psychologie du travail

Méthode en psychologie du travail Méthode en psychologie du travail Le questionnaire Etape 1: Définition de l objet d enquête et analyse des moyens matériels 1) Qu est que nous voulons étudier? - On peut partir d une observation spontanée

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

Le système d info. Données de toutes sortes. Collaborateurs concernés. Action vers l extérieur

Le système d info. Données de toutes sortes. Collaborateurs concernés. Action vers l extérieur Acteurs : clients, fournisseurs, prospects etc. Actualités : lois, économie, concurrence Données de toutes sortes Trier Le système d info Stocker Traiter Action vers l extérieur Collaborateurs concernés

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

END : laisser l enquêté le plus libre possible, n intervenir que s il est hors sujet.

END : laisser l enquêté le plus libre possible, n intervenir que s il est hors sujet. L entretien I. Elaboration d un guide d entretien - Formuler les objectifs de l entretien - Elaborer la consigne initiale - Organiser plusieurs thèmes à explorer - Prévoir des consignes et questions de

Plus en détail

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Santé Communautaire et accès aux soins en contexte tropical Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Introduction Principes des recherches qualitatives Les étapes

Plus en détail

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal Sigle : SOC 1011 Groupe : 10 Titre : Méthodes de recherche en sociologie I Session : Hiver 2015 Enseignant : Romain Paumier Téléphone

Plus en détail

1) LA SAISIE DU QUESTIONNAIRE

1) LA SAISIE DU QUESTIONNAIRE Mercatique - BRITO TP LA DECOUVERTE DE SPHINX Objectifs : Revoir le fonctionnement de Sphinx Analyser les réponses grâce aux tris 1) LA SAISIE DU QUESTIONNAIRE Dans un premier temps, nous allons construire

Plus en détail

Support di cours disponible à l adresse suivante http://sspsd.u-strasbg.fr/mdem22e-statistiques-cours-td.html

Support di cours disponible à l adresse suivante http://sspsd.u-strasbg.fr/mdem22e-statistiques-cours-td.html MDEM22E - Cours et TD de statistiques descriptives à partir de données d enquête Support di cours disponible à l adresse suivante http://sspsd.u-strasbg.fr/mdem22e-statistiques-cours-td.html Objectif du

Plus en détail

Sphinx : utilisation simple

Sphinx : utilisation simple Gilles Droniou 1 Sphinx : utilisation simple Attention : ce document a été réalisé à partir de document Sphinx pour les versions 4.0, 4.5 (appelé aussi Sphinx me ou Sphinx Millenium) ou la version 2000.

Plus en détail

Initiation à la recherche sociologique. Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie

Initiation à la recherche sociologique. Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie Initiation à la recherche sociologique Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie Contact : Cécile Van de Velde cecile.vandevelde@umontreal.ca Bureau C5120 Permanence :

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

SCI03 - Analyse de données expérimentales

SCI03 - Analyse de données expérimentales SCI03 - Analyse de données expérimentales Introduction à la statistique Thierry Denœux 1 1 Université de Technologie de Compiègne tél : 44 96 tdenoeux@hds.utc.fr Automne 2014 Qu est ce que la statistique?

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

29 janvier 2013 Massiac. Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire

29 janvier 2013 Massiac. Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire 29 janvier 2013 Massiac Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire Introduction Bertrand COIFFARD Dominique VOLLET 29 janvier 2013 Groupe de travail 2 Présentation de la démarche

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG LA PLACE DES NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION DANS L ACTE D ACHAT SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG Contacts : Avril 2012 www.institut-viavoice.com Arnaud Zegierman Directeur associé az@institut-viavoice.com

Plus en détail

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal Sigle : SOC 2102 Groupe : 20 Titre : Initiation au processus de recherche II Session : Hiver 2016 Enseignants : Hélène Belley Téléphone

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Formation continue OIIQ 2010-2011 9 novembre 2010 Sylvie Gendron, Ph.D. Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Objectifs d apprentissage Différencier les finalités de chacune de cinq approches

Plus en détail

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques La Qualité des données de Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques Sommaire La qualité des données de I Les données INSEE a) Les différentes sources utilisables b) La mise au point d une

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bachelor 1

GROUPE IDRAC Bachelor 1 GROUPE IDRAC Bachelor 1 Mai 2015 Enquêtes et e-sondages CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MKGA102 1 20 2 Français Département académique : MARKETING/COMMERCE/COMMUNICATION

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGE TYPE DE L EXAMEN

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGE TYPE DE L EXAMEN ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 1 ème année Master TC Groupes : 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 Date : 21/05/2012 Module : Recherche Marketing Durée : 2h CORRIGE TYPE DE L EXAMEN Correction 1 ère Partie

Plus en détail

Introduction à Rcommander

Introduction à Rcommander Introduction à Rcommander Pauline Scherdel Septembre 2014 Table des matières 1 Introduction à Rcmdr sous R 2 2 Interagir avec R 3 3 Installer et charger le package Rcmdr sous R 3 4 Importation des données

Plus en détail

TD STATISTIQUES SUPPORT DE TD. Deuxième semestre 2011-2012. Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques. Marie Loison

TD STATISTIQUES SUPPORT DE TD. Deuxième semestre 2011-2012. Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques. Marie Loison TD STATISTIQUES Deuxième semestre 2011-2012 Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques Marie Loison SUPPORT DE TD 1 TD STATISTIQUES Deuxième semestre 2011-2012 Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques

Plus en détail

Les étapes de la recherche documentaire

Les étapes de la recherche documentaire Les étapes de la recherche documentaire Étape 1 = définir les mots de mon sujet de recherche. Étape 2 = établir une liste de mots-clés. Je réponds à plusieurs questions (raisonnement quintilien) = Quoi?

Plus en détail

ANALYSE DES DONNÉES TEXTUELLES

ANALYSE DES DONNÉES TEXTUELLES Université Paris Dauphine Ecole Doctorale de Gestion M. Gettler Summa, C. Pardoux ANALYSE DES DONNÉES TEXTUELLES Traitement automatique des questions ouvertes Question ouverte Souhaitez-vous ajouter des

Plus en détail

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Aspects pratiques Aspects pédagogiques Conseils de conception 1 Introduction Terminologie spécifique à l IEP

Plus en détail

COURS DE STATISTIQUES (24h)

COURS DE STATISTIQUES (24h) COURS DE STATISTIQUES (24h) Introduction Statistiques descriptives (4 h) Rappels de Probabilités (4 h) Echantillonnage(4 h) Estimation ponctuelle (6 h) Introduction aux tests (6 h) Qu est-ce que la statistique?

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal Résultats d Etude N 1674 : Transactions Paypal L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 5 PAGE 3 :... 6 Question 3/7... 6 Quel(s) type(s) de vente(s)

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Examen de Logiciels Statistiques

Examen de Logiciels Statistiques G. Hunault Angers, mai 2011 Licence MEF Examen de Logiciels Statistiques On s intéresse ici au dossier EAEF01 qui contient un extrait des données du recensement américain. On trouvera ces données et leur

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4 FM N 111499 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise prenom.nom@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Un baromètre Ipsos pour les Services Funéraires de la Ville de Paris Amandine Lama et Etienne Mercier 2015 Ipsos. Les Français et l organisation

Plus en détail

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri Analyse factorielle des correspondances de Benzécri One Pager Décembre 2013 Vol. 8 Num. 011 Copyright Laréq 2013 http://www.lareq.com Analyse Factorielle des Correspondances de Benzécri Une illustration

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Université Paris 8 Année universitaire 2014-2015 Département de science politique Semestres 1 et 2. Master 2 Tutorat de mémoires

Université Paris 8 Année universitaire 2014-2015 Département de science politique Semestres 1 et 2. Master 2 Tutorat de mémoires Université Paris 8 Année universitaire 2014-2015 Département de science politique Semestres 1 et 2 Master 2 Tutorat de mémoires Enseignant : Laurent Jeanpierre [laurent.jeanpierre@univ-paris8.fr] Autre

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes STA108 Enquêtes et sondages Sondages àplusieurs degrés et par grappes Philippe Périé, novembre 2011 Sondages àplusieurs degrés et par grappes Introduction Sondages à plusieurs degrés Tirage des unités

Plus en détail

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête Fiche qualité SRCV 2009 Nom Carte d identité de Enquête Statistique sur les ressources et les conditions de vie Année de Les données de sont relatives à 2009 La première enquête SRCV a démarré en 2004.

Plus en détail

Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes

Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes DAT 104, année 2004-2005 p. 1/90 Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes Mastère Développement Agricole Tropical Stéphanie Laffont & Vivien ROSSI UMR ENSAM-INRA Analyse des systèmes et Biométrie

Plus en détail

2015-2ème semestre EFFICACITE PROFESSIONNELLE

2015-2ème semestre EFFICACITE PROFESSIONNELLE EFFICACITE PROFESSIONNELLE 2015-2ème semestre Itinéraires : Ecoute et analyse prospective de son territoire Ecoute citoyenne et démocratie participative OFFRE DE FORMATION DU CNFPT DOMAINE : REPÈRES ET

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

NOTORIETE ET POSITIONNEMENT DU SITE VIE-PUBLIQUE.FR

NOTORIETE ET POSITIONNEMENT DU SITE VIE-PUBLIQUE.FR NOTORIETE ET POSITIONNEMENT DU SITE VIE-PUBLIQUE.FR Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax :

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

Méthodes de recueil de données pour l évaluation d un cursus d études

Méthodes de recueil de données pour l évaluation d un cursus d études Méthodes de recueil de données pour l évaluation d un cursus d études 1 Table des matières INTRODUCTION... 4 1. METHODES DE COLLECTE DE DONNEES, TABLEAUX RECAPITULATIFS... 5 2. L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE...

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier Christophe Fournier Clinique de Thuys Aunége - Christophe Fournier 2 Table des matières Information sur l'échantillon 3 Structure de l'échantillon...4 Point méthodologique 6 Point méthodologique...7 Représentativité

Plus en détail

Les Français et le recours à un courtier en immobilier

Les Français et le recours à un courtier en immobilier Les Français et le recours à un courtier en immobilier Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

Système de Gestion de Base de Données (SGBD) A Introduction

Système de Gestion de Base de Données (SGBD) A Introduction A Introduction - Qu est-ce qu on entend généralement par BASE DE DONNEES? - Petit historique - Vers la structuration des données - Quelques exemple de bases connues (Sécu Sociale, Fichiers d inscription

Plus en détail

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) -

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) - Dominique Ferrieux - Université Paul Valéry - Montpellier III Master de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( /) - Deuxième partie : Plans :

Plus en détail

Analyse de la variance à deux facteurs

Analyse de la variance à deux facteurs 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Master 1 Psychologie du développement 06-10-2008 Contexte Nous nous proposons d analyser l influence du temps et de trois espèces ligneuses d arbre

Plus en détail

EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE. dimanche 7 octobre 12

EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE. dimanche 7 octobre 12 EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE MOBILISATION DES CONNAISSANCES VIDEO 1 VIDEO 2 MOBILISATION DES CONNAISSANCES Exercice

Plus en détail

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE Jean-Baptiste Légal 2007-2008 http://j.b.legal.free.fr/blog Les publications scientifiques Plusieurs types : Ouvrages et chapitres d ouvrages Manuels Articles de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE La définition La méthode Le questionnaire Les biais La passation du questionnaire La validité des réponses Les échelles de mesure Les échelles d évaluation Les échelles

Plus en détail

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE DE L OBSERVATOIRE DU SAN DE SENART VILLE AU CARRE 29 juin 2010 Présentation d une démarche d observation LA VEILLE SOCIALE ET L OBSERVATOIRE 2 Une contribution demandée aux

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Traitement des données avec EXCEL 2007

Traitement des données avec EXCEL 2007 Traitement des données avec EXCEL 2007 Vincent Jalby Octobre 2010 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation (questionnaire),

Plus en détail

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Cahier méthodologique, tableau récapitulatif 2009-2013 et Matrices importance/performance Mars 2014 Service Études et Statistiques Table

Plus en détail

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie Partie I : Séries statistiques descriptives univariées (SSDU) A Introduction Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie et tous sont organisés selon le même

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

Le Saux Loïc Tanguy Brewal. Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps

Le Saux Loïc Tanguy Brewal. Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps Le Saux Loïc Tanguy Brewal Enquête d opinion sur la dégradation de la qualité de la télévision française dans le temps Traitement des enquêtes M1 ISC 2007/2008 Sommaire Introduction... 3 I ANALYSE DESCRIPTIVE

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier : comment y contribuer? Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE Niveau C2 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 Compréhension et production orales Epreuve en trois parties

Plus en détail

D/ POUR ALLER PLUS LOIN

D/ POUR ALLER PLUS LOIN D/ POUR ALLER PLUS LOIN Maintenant que le processus de mise en place de l analytics dans vos projets n a plus de secret pour vous, nous allons effectuer un point d ouverture pour aller plus loin dans votre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p.

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. STATISTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE Tome 2 Inférence statistique à une et à deux dimensions Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. ISBN 978-2-8041-6336-5 De Boeck Services,

Plus en détail

«Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012

«Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012 «Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour LJ CORP Dépendance

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail