PARTENARIAT POUR LA GOUVERNANCE ENVIRONNEMENTALE EN AFRIQUE DE L OUEST (PAGE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTENARIAT POUR LA GOUVERNANCE ENVIRONNEMENTALE EN AFRIQUE DE L OUEST (PAGE)"

Transcription

1 PARTENARIAT POUR LA GOUVERNANCE ENVIRONNEMENTALE EN AFRIQUE DE L OUEST (PAGE) Atelier de formation du 1 er pool d experts formateurs à l utilisation d outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique Cotonou (République du Bénin), du 14 au 18 juillet 214 Rapport général Hubert NDJAFA OUAGA Sylvain ZABRE Juillet 214

2 Sommaire INTRODUCTION... 2 I. CONTENU DE L ATELIER Objectifs Résultats attendus... 2 II. De la cérémonie d ouverture... 2 III. DEROULEMENT DES TRAVAUX De la présentation du PAGE De la formation sur la TOP-SECAC De l évaluation de la formation De la clôture... 6 CONCLUSION... IV. ANNEXES... 1 Annexe 1 : Liste des participants... 1 Annexe 2: Termes de références de l atelier... 4 Annexe 3 : Discours... 7 Annexe 5 : Guide de collecte des informations sur le terrain Annexe 6 : Synthèse des informations collectées Annexe 6 : Rapports CRiSTAL des groupes Annexe 7 : Evaluation

3 INTRODUCTION Du 14 au 18 juillet 214 s est déroulé à Bénin Royal Hôtel de Cotonou (Bénin), un atelier de formation d experts formateurs à l utilisation d outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique. Cet atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du programme Partenariat pour la gouvernance environnementale (PAGE), notamment l activité A4.1.1 : Former un pool régional d'experts formateurs à l utilisation d outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique. Initialement prévu pour 15 participants (7 du Togo et 8 du Bénin, l atelier a finalement regroupé 23 participants issus des ministères en charge de l environnement, de la planification, des transports, de l eau, des services de la météorologie nationale, des Universités et des organisations de la société civile (cf. liste des participants en annexe 1). I. CONTENU DE L ATELIER 1.1. Objectifs L objectif principal de l atelier est de former le 1er pool d experts formateurs du Bénin et du Togo à l utilisation de la Trousse à Outils de Planification, Suivi Evaluation des capacités d adaptation au changement climatique (TOP-SECAC). (cf. Tdr en annexe 2) 1.2. Résultats attendus Au terme de cette session de formation, les résultats escomptés sont : - Les participants sont outillés pour une meilleure utilisation et réplication de la TOP-SECAC ; - Un 1 er pool d experts du Bénin et du Togo est constitué est constitué. II. De la cérémonie d ouverture La cérémonie d ouverture a été placée sous le Patronage de Monsieur Ministre de l Environnement chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières. Elle a été marquée par trois allocutions (annexe 3). Le Directeur Général de la Gestion des Changements Climatiques et Focal National du Bénin de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, Ibila DJIBRIL, après avoir souhaité la bienvenue aux participants venus du Togo et de l Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) s est réjoui de la tenue de cet atelier à Cotonou. Parce qu il se tient au moment où, le Bénin s apprête à se doter d un Programme National de Gestion des Changements Climatiques et aussi du fait que L UICN, soit devenue une agence de mise en œuvre du Fonds pour l Environnement, mécanisme financier, par excellence de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Cet atelier qu elle initie au profit des cadres du Bénin et du Togo est un signal fort de sa volonté d assumer avec efficacité et pragmatisme ce nouveau rôle très exigeant. Il s est dit confiant que «les enseignements qui seront dispensés au cours de cet atelier permettront aux cadres béninois de mettre en œuvre ce programme avec plus de chance de succès». 2

4 Pour le représentant du Directeur régional de l IUCN/PACO, le Pr Awaiss ABOUBACAR, cette formation s inscrit dans le cadre du PAGE, un programme sur la gouvernance environnementale en Afrique de l Ouest, financé par la Coopération suédoise à travers l Asdi. Il a souligné que le programme a pour objectif d améliorer les conditions de vie des populations de l Afrique de l Ouest grâce à des politiques et un cadre institutionnel environnemental renforcé. Mais, en organisant cette rencontre, ajoute-t-il, le PAGE ambitionne de«doter la sous-région ouest africaine d une masse critique de cadres capables de constituer des relais aussi bien nationaux que sous régionaux dans la dissémination de la trousse à outils de planification, de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique (TOP-SECAC)". En ouvrant officiellement l atelier au nom du Ministre de l Environnement chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières, le Secrétaire Général du Ministère, Imorou OURO DJERI, s est félicité du choix du Bénin pour abriter cette formation. Surtout, il a soutenu que cette session de formation «constitue assurément un évènement majeur dans la prise en compte de la dimension changement climatique dans les perspectives de développement socio-économique de nos pays». En rendant hommage à l IUCN, la plus ancienne des institutions sur l environnement, il a salué sa contribution à l évolution des réflexions qui influencent positivement la conduite des politiques nationale, sous régionale et internationale. «En faisant le choix de constituer un pool d experts sous régional sur cet aspect particulier du changement climatique, l IUCN, une fois de plus, vient de faire œuvre utile», a-t-il soutenu. En ce qui concerne le Bénin, il a confié que les acquis de l atelier serviront à consolider et améliorer les processus d élaboration des plans communaux et régionaux de développement des différents programmes et indiquer des actions idoines à conduire en étroite adéquation avec les capacités des populations. A noter qu au quatrième des travaux, Monsieur Raphaël EDOU, Ministre de l'environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières a rendu une visite aux participants et a saisi cette opportunité pour prodiguer des conseils forts utiles. III. DÉROULEMENT DES TRAVAUX 3.1 De la présentation du PAGE La présentation du PAGE, faite par le Coordonnateur du PREZOH, avait pour objectif de permettre aux participants de mieux s imprégner du programme. Cette présentation a abordé les points portant sur la justification du PAGE à travers les acquis du PREMI, les objectifs, les résultats attendus, les partenariats à mettre en œuvre pour relever les défis environnementaux. 3.2 De la formation sur la TOP-SECAC Cette formation s est déroulée en quatre séquences. Séquence 1 a porté sur l introduction aux concepts généraux et à la TOP-SECAC : concepts liés au changement et à l adaptation climatique et au suivi-évaluation (Module I ), Analyser et identifier les 3

5 capacités d adaptation au changement climatique (Module II), Analyse de la Vulnérabilité et de la capacité d adaptation au changement climatique (Outil 1) et CRiSTAL (Community-based Risk Screening Tool Adaptation and Livelihoods (Version 5) - Outil 2) Analyse participative des facteurs de vulnérabilité liés aux aléas climatiques (Outil 3). Cette première séquence a permis aux participants de se familiariser avec les outils introductifs et ceux de la planification pour mieux préparer la phase terrain. Séquence 2 a été la phase terrain. Le village de Oumey, dans l arrondissement de Ahomey1 de la Commune de Sô-Ava, a été choisi pour cet exercice. Rappelons que la Commune de So-Ava est un site pilote du projet pilote de PANA1 du Bénin. Cette phase de terrain a consisté en une collecte d informations aux moyens des outils de l AVCA. Pour ce faire, les participants ont été répartis en deux groupes pour travailler en focus groupes du village. Pour faciliter l exercice, un guide a été produit. (cf. composition des groupes en annexe 3 et guide en annexe 4). Ainsi un groupe s est entretenu avec les femmes tandis que l autre était avec les hommes. La synthèse des informations collectées se trouve en annexe 5. Les enseignements de cet exercice de terrain sont les suivants : 1. Points forts Les points forts sont la pluridisciplinarité des membres des équipes, ce qui a conduit à une bonne participation de tous, la bonne interaction entre les membres. Le choix du village Dans la mesure où les communautés du village n avaient jamais fait l objet d application de l outil MARP, l exercice était un cas pratique intéressant où, les participants et les communautés apprenaient ensemble à utiliser les différents outils. Les réponses des communautés n étaient donc pas des répétitions de ce qu elles auraient déjà fait. La bonne prédisposition des communautés s est traduite à travers leur accueil, leur participation et leur forte mobilisation, ce qui a facilité l exercice. Le test en milieu réel et neutre des outils de AVCA a permis aux participants de mieux appréhender les difficultés d application 4

6 2. Leçons apprises Une mauvaise coordination entre les différents acteurs peut impacter négativement sur le bon déroulement des travaux: (départ respecté, mais perte d au moins 2 heures avant de rejoindre le village) Conseil1: bien préparer la mission en impliquant toutes les parties prenantes et en définissant leurs rôles ; Conseil 2: lorsque le lieu de collecte des données est éloigné, s organiser pour y être le plus tôt possible (explorer la possibilité d y séjourner). Une maitrise du sujet par l équipe d animation est indispensable pour bien conduire le processus Conseil1: chaque membre de l équipe doit maitriser le processus et se familiariser avec les outils de collecte ; Conseil2: s assurer que les communautés ont bien compris ce qu on veut faire et ce qu on attend d elles pour éviter que la carte ne soit une «carte de doléances» au lieu d une «carte des ressources et aléas» Une bonne animation doublée d une bonne coordination au sein de l équipe est indispensable pour mener à bien le processus: (bonne coordination: équipe 1; moins bonne coordination: équipe 2 où, chacun prenait la parole sans souvent tenir compte des autres) : Conseil1: bien répartir les rôles au sein de l équipe avant d aller sur le terrain (qui doit faire quoi et à quel moment) ; Conseil2: toujours cadrer les communautés et les ramener vers le centre d intérêt. Séquence 3 a été l intégration des données collectées dans l outil CRiSTAL. La restitution des travaux de groupes a été faite en plénière suivi de discussions. Les résultats des travaux de groupe se trouvent en annexe 6. Chaque groupe a ensuite partagé avec les autres ses impressions sur la phase terrain et l application de l outil CRiSTAL. Groupe1 : Le groupe 1 a travaillé dans une parfaite cohésion et de façon très active. Les membres du groupe ont apporté toute leur contribution au cours de l utilisation du modèle CRISTAL. Une excellente observation du groupe1 est de noter la nécessité de bien préparer la phase de collecte de données sur le terrain, c est-à-dire passer d abord en revue les éléments à intégrer dans le modèle CRiSTAL avant d aller sur le terrain. L introduction des informations collectées sur le terrain auprès de la communauté de SO- AVA nous a permis de nous rendre compte de notre déficience (manque de questions précises par rapport aux éléments qu exige le modèle CRiSTAL) de préparation à la collecte d information. En fin de compte, nous avons eu un excellent exercice de révision des activités d un projet, et de définition de nouvelles activités pour améliorer la réalisation du projet. Groupe2 : Les membres du Groupe 2 ont apprécié les outils AVCA et CRISTAL et l exercice dans son ensemble. Ces différents outils sont très pertinents et reflètent la réalité de terrain. Les leçons apprises : - Efficacité du travail en équipe ; - Efficacité du travail pluridisciplinaire ; 5

7 - Familiarisation aux concepts liés au changement climatique ; - Familiarisation aux concepts de planification et de suivi- évaluation de l adaptation au changement climatique ; - Utilité des outils. Les difficultés : - La barrière linguistique ; les instructions de CRiSTAL étant en anglais, on perd du temps à comprendre les éléments à renseigner. Il faut à chaque fois faire recours aux animateurs pour expliquer les rubriques avant de pouvoir avancer ; - Le temps imparti pour l exercice est court. Les outils enseignés vont servir à chacun d abord dans son secteur et ensuite à l ensemble du groupe dans la planification des actions d adaptation au changement climatique. Enfin, la séquence a concerné la présentation des outils de suivi évaluation contenus des Module III : Lier les capacités d adaptation du local au global (Outil 4 : Vision-Action-Partenariat), Module IV : Planifier le suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique (Outil 5 : Les incidences visées par partenaire, Outil 6 : Les marqueurs de progrès gradués, Outil 7 : La chaîne des résultats et Outil 8 : Le tableau d informations de suivi évaluation des actions identifiées) et le Module V : Mettre en œuvre le suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique (Outil 9 : Protocole de suivi-évaluation des produits, résultats/incidences, Outil 1 : Les changements les plus significatifs et Outil 11 : Journal des incidences). 3.3 De l évaluation de la formation Sur les 25 participants à la formation, seuls 16 ont répondu au questionnaire d évaluation de l atelier. Les graphiques en annexe 7 montrent la tendance globale de l acquisition des connaissances par les participants suivant la grille d évaluation établie au niveau du programme PAGE. On note une bonne à très bonne acquisition de connaissance de l ordre de 7 à 8%. On en déduit que la majorité des participants a acquis des connaissances dans le domaine, mais seulement 48% est à même de les transférer à d autres. 3.4 De la clôture Trois allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie de clôture de l atelier. On a suivi successivement celles de messieurs Komi Tomyéba, point focal UNFCCC du Togo, Awaiss Aboubacar, Coordonnateur du PREZOH et Ibila Djibril, Directeur Général de la Gestion des Changements Climatiques et Point Focal National Changements Climatiques du Bénin. Tous se se sont félicités du bon déroulement de cet atelier et ont souhaité que les connaissances acquises soient partagées pour que la constitution du Pool d experts formateurs régional soit réalité. Cette cérémonie a été précédée par des s motions de remerciements et des recommandations cidessous. 6

8 Motion de remerciements des participants A L atelier régional de formation du pool d experts formateurs sur l utilisation des outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation aux changements climatiques Nous, participants à l atelier régional de formation du pool d experts formateurs sur l utilisation des outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation aux changements climatiques, tenu à Cotonou du 14 au 18 juillet 214, Considérant que les changements climatiques constituent non seulement une question de développement mais aussi de survie pour les populations vulnérables ; Ayant conscience que les impacts des changements climatiques n épargnent aucun secteur socioéconomique et vont annihiler les efforts des Etats dans l atteinte des objectifs nationaux de développement ; Conscients que les changements climatiques étant une thématique transversale et complexe, non encore appréhendée par la grande majorité des cadres et des décideurs ; Notant avec appréciation que l intégration des changements climatiques dans les politiques, plans, programmes et projets de développement est l un des objectifs de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ; Considérant que le Bénin et le Togo sont des pays moins avancés avec peu de ressources, donc très vulnérables aux impacts des changements climatiques et partageant les mêmes aléas et contraintes climatiques, Exprimons nos sincères remerciements à l Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pour avoir initié et financé l organisation de l atelier régional de formation du pool d experts formateurs sur l utilisation des outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation aux changements climatiques en faveur des cadres du Bénin et du Togo ; Réjouissons-nous de la pertinence et de la qualité de cet atelier de formation et adressons toutes nos reconnaissances à nos émérites formateurs ; Engageons-nous à continuer par approfondir les enseignements dispensés à cet atelier et de les restituer aux autres cadres dès que les conditions s y prêtent ; Tenons à présenter nos chaleureux remerciements au Gouvernement béninois, au Ministre de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières pour avoir autorisé l organisation de cet atelier à Cotonou et pour sa parfaite organisation ; 7

9 Remercions les partenaires techniques et financiers du PAGE en particulier l Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI) dont l appui appréciable a rendu possible l organisation de cet atelier ; Voudrions que cet atelier soit organisé au niveau de chaque pays avec l appui de l UICN et de ses partenaires pour optimiser et étendre ses acquis. Cotonou, le 18 juillet 214 LES PARTICIPANTS 8

10 Recommandations A l intention de l UICN 1. Programmer des activités de consolidations des capacités acquises à cet atelier à l endroit des experts formés ; 2. Financer au moins un atelier national dans chacun des pays pour former d autres cadres des ministères sectoriels, des communes des zones d intervention du PAGE et d ONG ; 3. Impliquer les experts formés dans le développement et la mise en œuvre des activités du PAGE sur le terrain dans les communes du Bénin et du Togo ; 4. Mettre en place un mécanisme de suivi-évaluation de la mise en œuvre des enseignements dispensés par les experts formés ; 5. Mettre en place une plate-forme d échange entre les experts du Bénin et du Togo et par la suite entre ceux de la Côte-d Ivoire et de la Guinée. A l intention des pays bénéficiaires 1. Restituer les enseignements de la formation aux cadres des ministères impliqués dans la mise en œuvre des projets du PANA (Coordonnateur PANA); 2. Etablir un partenariat avec l UICN dans l élaboration des Plans Nationaux d adaptation et la mise en œuvre des projets des PNAN (Ministère en charge de l environnement). A l intention des Universités 1. Etablir des partenariats avec les Ministères en charge de l environnement et les Communes pour amener des étudiants à développer les thèmes de leurs mémoires sur l intégration des changements climatiques à travers l utilisation de la TOP-SECAC ; 2. Négocier des financements auprès de l UICN à travers le PAGE en faveur des chercheurs et étudiants pour que les travaux de recherche et de mémoire se conduisent dans le domaine de l adaptation dans la zone d intervention du PAGE. A l intention de la société civile 1. Restituer les enseignements de la formation aux autres ONG activement impliquées dans l adaptation aux changements climatiques et établir des partenariats pour ce faire. 2. Etablir un partenariat avec l UICN pour le financement d au moins un projet élaboré sur la base de ces outils au profit des communautés vulnérables au Bénin et au Togo. Cotonou, le 18 juillet 214 LES PARTICIPANTS

11 CONCLUSION Cette formation destinée aux experts du Bénin et du Togo a bénéficié du soutien au plus niveau notamment des autorités politiques du Bénin a tenu toute sa promesse. Faudrait-il le rappeler l évènement porté par le Ministre béninois de l environnement a fait l objet d une communication orale en Conseil des Ministres. L engagement des parties prenantes montre que la problématique de l intégration du changement climatique dans la planification du développement reste une préoccupation pour les pays en voie de développement. Après cinq jours de travaux, l évaluation de la formation indique sans ambiguïté que le message est non seulement bien passé, mais les attentes ont été comblées. Les délégations des deux pays ont pris l engagement de s approprier la TOP- SECAC. Au regard des résultats atteints, au moins un des participants sera retenu comme formateur lors de la prochaine session de formation du 2 ème pool d experts formateurs pour la Côte d Ivoire et la Guinée.

12 IV. ANNEXES Annexe 1 : Liste des participants N ordre Nom et prénom (s) Institution Pays 1. TOMYEBA Komi 2. DJIBRIL Ibila 3. ZANKOU Marcel 4. HOUELEKOU Jean Pierre 5. HOUNKPONOU Said 6. LAGUIDE Liamidi 7. NAYODAH Yaovi Ministère de l Environnement et des Ressources Forestières (MERF) Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Direction Générale de la Gestion des Changements Climatiques) Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Collaborateur du Ministre) Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Direction Générale de la Gestion des Changements Climatiques) Organisation Non Gouvernementale Initiative pour un Développement Intégré Durable (ONG IDID) Ministère du Développement, de l Analyse Economique et de la Prospective (Direction Générale des Investissement et du Financement du Développement/Direction de la Programmation des Investissements Publics Ministère de la Planification, du Développement et de l Aménagement du Territoire (MPDAT)/Direction de la Planification du Développement (DPD) Togo Bénin Bénin Bénin Bénin Bénin Togo 1

13 N ordre Nom et prénom (s) Institution Pays 8. APEDJAGBO Koffi Séverin Organisation Non Gouvernementale Jeunes Volontaires pour l Environnement (ONG JVE) Togo 9. DJONDO Maximin BEES ONG (Benin Environment and Education Society) Bénin 1. KPANOU Mirabelle Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Direction de la Programmation et de la Prospective) Bénin 11. DAH M. Honorine Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Suivi-Evaluation PANA1) Bénin 12. FASSASSI Djélilou Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Gestion Administrative et Financière PANA1) Bénin 13. Dr. BENON MONRA Abdoulaye Ministère d Etat Chargé de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Université d Abomey Calavi/Sociologue) 2 Bénin 14. TODEGNON Toussaint Ministère du Développement, de l Analyse Economique et de la Prospective (Direction Générale des Politiques Bénin de Développement) 15. YAOU Méry Ministère de l Environnement et des Ressources Togo Forestières (MERF) 16. Mme TOZO A. Abla Ministère de l Equipement Rural (MER) Togo Ministère des Travaux Publics et des 17. LAOGBESSI T. Egbésem Transports/Direction Générale de la Météorologie Togo Nationale

14 N ordre 18. Nom et prénom (s) Institution Pays OUINAKONHAN Médard Comlan Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Direction Générale de la Gestion des Changements Climatiques) Bénin 19. AKOUBIA Koshi Université de Lomé (Sociologue) Togo 2. LOCONON Z. Daniel 21. AWAISS Aboubacar UICN PACO 22. ZABRE Sylvain UICN/PACO 23. NDJAFA OUAGA Hubert UICN/PACO Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières (Coordination Nationale du PANA1) Bénin Burkina Faso Burkina Faso Burkina Faso 3

15 Annexe 2: Termes de références de l atelier 1. Contexte et justification Le changement climatique est admis comme une réalité avec laquelle, les communautés humaines doivent désormais composer. En effet, tous les différents rapports du Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) sont formels : la température moyenne de surface de la terre a augmenté de,3 à,6 C environ depuis la fin du XIXe siècle. La décennie 199 compte parmi les dix années les plus chaudes du XXe siècle avec pour conséquence, l élévation du niveau moyen des mers de 1 à 25 cm. Le 4 ème rapport du GIEC (27) indique que le changement climatique en Afrique subsaharienne se traduira par une réduction de la pluviométrie pouvant atteindre 2 à 3 % en moyenne annuelle vers la fin du 21 e siècle (par rapport à la période actuelle), une élévation de la température de,6 à,7 C, plus rapide que la moyenne globale et une augmentation du niveau de la mer affectant ainsi les écosystèmes naturels et socioéconomiques. Dans le chapitre 9, du groupe de travail II, du 4 ème rapport du GIEC et consacré à l Afrique, le continent africain reste le plus vulnérable d où, la nécessité d intensifier des actions d adaptation, voire d atténuation, mais aussi produire des informations scientifiques fiables sur le changement climatique. En Afrique de l Ouest, on assiste depuis quelques décennies à la recrudescence des évènements climatiques extrêmes en amplitude et en fréquence avec des impacts directs sur les secteurs clés de l économie. Les conséquences sont l accélération d autres phénomènes tels que la désertification, la déforestation, la migration des populations des zones hostiles vers des régions plus accueillantes. Les inondations de 2 à 29 dans la zone UEMOA ont touché plus d un million de personnes et occasionné des dommages très importants sur les secteurs clés de l économie (production, transports, infrastructures) estimés à plusieurs centaines de millions de dollars USD (PAM, 27). Le rapport bilan du projet CILSS/ACDI (N DJAFA O. H. et al, 21), conclut également à une accentuation de la fréquence et de l intensité des phénomènes climatiques extrêmes au Sahel. Les impacts attendus contribuent l augmentation de la vulnérabilité pour ces pays d où, la nécessité de développer des initiatives d adaptation et/ou de gestion des effets néfastes du changement climatique et aussi de la prise en compte du changement climatique dans la planification du développement. Dans la mise en œuvre du projet «Intégration de l adaptation au changement climatique dans les stratégies de réduction de la pauvreté en Afrique de l Ouest» en abrégé CC_PREMI, l UICN/PACO a fait la promotion d outils d intégration du changement climatique dans la planification locale. Parmi ces outils, nous citerons la Trousse à Outils de Planification, Suivi Evaluation des capacités d adaptation au changement climatique (TOP-SECAC). L utilisation de la TOP-SECAC dans le cadre de CC-PREMI a donné des résultats satisfaisants de par son efficacité et sa pertinence en matière d intégration du changement climatique dans la planification du développement. Le Partenariat pour la Gouvernance Environnementale en Afrique de l Ouest (PAGE) s appuie sur les acquis du PREMI et d autres programmes de l UICN et de ses membres dans la région pour mettre en œuvre des idées nouvelles qui ont fait consensus et changer l échelle de ses interventions dans les grands bassins hydrographiques ouest-africains. L objectif global du programme est de contribuer à l amélioration des conditions de vie des populations d Afrique de l Ouest grâce à des politiques et un cadre institutionnel environnemental renforcé. Dans son objectif spécifique n 4 «Contribuer à l'intégration du changement climatique dans la planification nationale et locale dans les bassins du Niger, de la Volta, du Sénégal et du Mono», le PAGE entend poursuivre la promotion des outils permettant une meilleure intégration du changement climatique dans la planification 4

16 du développement. Cela passe nécessairement par le renforcement des capacités des premiers acteurs chargés de la planification. La présente formation, qui entre dans ce cadre, permettra de former un pool régional d experts formateurs à l utilisation de la TOP-SECAC pour soutenir les actions du PAGE au Benin, en Côte d Ivoire, en Guinée et au Togo. Les présents termes de référence précisent les conditions d organisation de l atelier du 1 er groupe de pool d experts formateurs du Bénin et du Togo sur la TOP-SECAC. 2. Objectifs L objectif principal de l atelier est de former un pool d experts formateurs sur l utilisation de la TOP-SECAC. 3. Résultats attendus Au terme de cette session de formation, les résultats escomptés sont : Les participants sont outillés pour une meilleure utilisation et réplication de la TOP-SECAC Un pool d experts est constitué est constitué au Bénin et au Togo 4. Méthodologie de travail Deux approches seront utilisées pour atteindre les résultats : Une formation théorique sur les outils de la TOP-SECAC pour permettre aux apprenants d avoir une bonne maîtrise du contenu de la trousse ; Un test pratique des outils dans une communauté Une évaluation permettra de s assurer du niveau d acquisition des connaissances des participants. De même, des recommandations pourront être formulées par les participants sur le rôle que doit jouer chaque pool d experts dans son pays respectif. 5. Participants L atelier regroupera une quinzaine de participants des structures de la planification nationale, des points focaux changement climatique et des universités du Bénin et du Togo. Chaque pays désignera sept participants pour cet atelier. Les points focaux changement climatique dans ce pays aideront à l identification des participants. 6. Date et lieu L atelier se déroulera du 14 au 18 juillet 214 à Cotonou en République du Bénin. 7. Agenda Provisoire Heure Activités Responsable Jour 1 (14/7/214) 8h - 8h3 Accueil et installation des participants Organisateur 8h3-1h Cérémonie d ouverture : Mots de bienvenue du Point Focal UNFCCC/Benin; Allocution du Directeur Régional de l UICN ou son représentant; Discours d ouverture du Ministre de l Environnement du Benin ou son représentant Présentation du programme PAGE. Pont Focal DR/PACO Ministre Coordonnateur du PAGE 1h - 1h3 Photo de famille et Pause-café Organisateur 5

17 Heure Activités Responsable 1h3-12h3 Introduction aux concepts généraux Introduction à la TOP-SECAC Hubert N Djafa Sylvain Zabré Module I : Concepts liés au changement et à l adaptation climatique et au suivi-évaluation Module II : Analyser et identifier les capacités d adaptation au changement climatique Outil 1 : Analyse de la Vulnérabilité et de la capacité d adaptation au changement climatique (AVCA) Echanges 12h3-14h Pause déjeuner Organisateur 14h 17h Module II (suite) Outil 2 : CRiSTAL (Community-based Risk Screening Tool Adaptation and Livelihoods) Présentation CRiSTAL Hubert N Djafa Sylvain Zabré Outil 3 : Analyse participative des facteurs de vulnérabilité liés aux aléas climatiques Echanges Jour 2 (15/7/214) 8h3-17h Application sur le terrain : Outils 1 et 3 Hubert N Djafa et Sylvain Zabré Jour 3 (16/7/214) 8h3 12h3 Application : Outil 2 (par groupe de travail) Hubert N Djafa et Sylvain Zabré 12h3-14h Pause déjeuner Organisateur 14h - 17h Application : Outil 2 (suite) (par groupe de travail) Hubert N Djafa et Sylvain Zabré 18h Cocktail Organisateur Jour 4 (17/7/214) 8h3-1h3 Application : Outil 2 (suite) (par groupe de travail) Hubert N Djafa et Sylvain Zabré Pause-café Organisateur 1h3-12h3 Restitution des travaux de groupe Hubert N Djafa et Sylvain Zabré 12h3-14h Pause déjeuner Organisateur 14h - 17h 8h3-1h Module III : Lier les capacités d adaptation du local au global Outil 4 : Vision-Action-Partenariat (VAP) Echanges Jour 5 (18/7/214) Module IV : Planifier le suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique Outil 5 : Les incidences visées par partenaire Outil 6 : Les marqueurs de progrès gradués Outil 7 : La chaîne des résultats Outil 8 : Le tableau d informations de suivi évaluation des actions identifiées Echanges 6 Hubert N Djafa et Sylvain Zabré Hubert N Djafa et Sylvain Zabré 1h 1h3 Pause-café Organisateur 1h3-12h3 Module V : Mettre en œuvre le suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique Outil 9 : Protocole de suivi-évaluation des produits, résultats/incidences Outil 1 : Les changements les plus significatifs (Most significant changes -MSC) Outil 11 : Journal des incidences Echanges Hubert N Djafa et Sylvain Zabré 12h3-13h Lecture des recommandations Clôture de l Atelier 13h Pause déjeuner Organisateur Hubert N Djafa et Sylvain Zabré

18 Annexe 3 : Discours Mot de bienvenue du Directeur Général de la Gestion des Changements Climatiques, Monsieur Ibila DJIBRIL à l ouverture de l atelier de formation du 1er pool d experts formateurs à l utilisation d outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation aux changements climatiques - Monsieur le Ministre de l Environnement chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières ; - Monsieur le Secrétaire Général du Ministère ; - Monsieur le représentant du Directeur Régional de l UINCN ; - Messieurs les formateurs de l UICN ; - Mesdames et Messieurs les participants à cet atelier ; - Mesdames et Messieurs ; - Chers invités, C est avec un réel plaisir que je prends la parole, au nom du Ministre de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières, à cet atelier de formation du 1er pool d experts formateurs à l utilisation d outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique, pour vous souhaiter à tous, la bienvenue dans cette magnifique salle de conférence de Royal Hôtel du Bénin flambant neuf et en particulier à nos frères de la République du Togo, du représentant du Directeur Régional et des experts de l Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), devenue depuis peu une agence de mise en œuvre du Fonds pour l Environnement, mécanisme financier, par excellence de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Cet atelier qu elle initie au profit des cadres du Bénin et du Togo est un signal fort de cette organisation à assumer avec efficacité et pragmatisme ce nouveau rôle très exigeant. Mesdames et Messieurs, Les changements climatiques constituent un défi planétaire dont les conséquences n épargnent aucun pays et particulièrement les pays moins avancés dont font partie le Bénin et le Togo. Il est donc de bonne stratégie de trouver les moyens très appropriés pour permettre à ces pays de faire réellement face à ces impacts pervers et selon un bon rapport coût/efficacité. L atelier de ce jour répond à cet objectif d où sa pertinence et sa grande utilité pour nos pays. Mesdames et Messieurs, Le Bénin s enorgueillit d abriter cet important atelier qui vise à contribuer à l'intégration des changements climatiques dans la planification nationale et locale dans les bassins du Niger, de la Volta, du Sénégal et du Mono à travers la formation d un pool d experts formateurs sur l utilisation de la Trousse à Outils de Planification, Suivi Evaluation des capacités d adaptation au changement climatique (TOP-SECAC). Cet atelier vient à point nommé au moment où le Bénin s apprête à se doter d un Programme National de Gestion des Changements Climatiques dont l objectif est de contribuer au développement durable et résiliant du Bénin aux changements climatiques en apportant des solutions adéquates aux défis que lui posent ces changements. Les enseignements qui seront dispensés au cours de cet atelier permettront aux cadres béninois de mettre en œuvre ce programme avec plus de chance de succès. 7

19 Il viendra renforcer les capacités techniques acquises par ces cadres à l issue de l atelier de même genre qu a organisé le CILSS sur financement de l Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques, tenu à l hôtel du Port, du 3 au 6 septembre 213 et dont le titre était «Atelier de formation des formateurs sur l intégration des changements climatiques dans les politiques et stratégies de développement en République du Bénin». Je tiens à remercier l UICN, ses autorités et experts pour avoir choisi le Bénin d abriter cet atelier et d avoir fait le déplacement de Cotonou où je leur souhaite un excellent séjour. Je suis persuadé que les participants à cet atelier, au regard de leurs expériences et profils respectifs, sauront bien assimiler les enseignements dispensés pour qu à leur tour ils puissent les transmettre à d autres. C est sur ces mots de légitime espoir que je souhaite, au nom du Ministère de l Environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières un atelier réussi à tous. Je vous remercie. 8

20 Mot du représentant du Directeur Régional de l UICN/PACO - Monsieur le Ministre de l'environnement Chargé de la Gestion des Changements Climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources Naturelles et Forestières ; - Monsieur le Point Focal de l UNFCCC du Bénin ; - Monsieur le Point Focal de l UNFCCC du Togo ; - Mesdames, Messieurs ; - Chers Participants. Je voudrais saisir cette opportunité qui m est offerte pour remercier les autorités du Bénin et du Togo pour la sollicitude dont elles ont fait montre dès l annonce de la tenue de cet atelier. Au nom du Directeur Régional de l UICN/PACO, je tiens à saluer le bon esprit qui a prévalu lors de la mission de préparation de cet atelier et mentionner notre entière satisfaction quant à l engagement de vos pays respectifs dans la lutte contre le changement climatique. Il n est point besoin de rappeler ici les conséquences attendues du changement climatique sur le développement socio-économique de nos différents pays. Le changement climatique de part, le caractère aggravant de ses manifestations sur les sociétés humaines préoccupe aussi l UICN. C est la raison pour laquelle, elle prône des approches qui mettent en avant des solutions naturelles pour l adaptation aux effets adverses du changement climatique. Comme vous le savez, l UICN est une vielle organisation planétaire dont la vision est : Un monde équitable qui comprend : la valeur de la nature et la préserve." Sa mission est : d influencer; d encourager et d aider les sociétés à conserver l intégrité et la diversité de la nature et d assurer que les ressources naturelles soient utilisées d une manière équitable et durable. L UICN est présente dans la sous-région ouest africaine depuis une quarantaine d années. Elle a ainsi accompagné plusieurs Etats et institutions dans la génération de connaissances et la mise au point de normes et de méthodes de gestion, la construction de législations et de politiques environnementales dans le renforcement des capacités des acteurs. Mesdames, Messieurs ; Cette formation d un pool régional d experts s inscrit dans le cadre du PAGE, un programme sur la gouvernance environnementale en Afrique de l Ouest, financé par la Coopération Suédoise à travers l Asdi. Ce programme a pour objectif, l amélioration des conditions de vie des populations de l Afrique de l Ouest, grâce à des politiques plus adaptées et un cadre institutionnel environnemental renforcé. Pour sa mise en œuvre, le PAGE s appuie sur des institutions sous régionales dont la CEDEAO, l UEMOA, le CILSS, et des organismes de bassins tels que l ABV, l ABN, l OMVS pour ne citer que celles-ci et des structures nationales. C est ici l occasion pour moi de renouveler mes vifs remerciements à la Coopération suédoise à travers l Asdi pour la confiance continue. C est avec un grand plaisir que l UICN en partenariat avec le Bénin organise cette première session de formation destinée à constituer un Pool d experts sous régional sur l épineuse question de la prise en compte des préoccupations liées au changement climatique dans la planification du développement. En initiant cette action, le PAGE souhaite doter la sous-région Ouest africaine d une masse critique de Cadres capables de constituer des relais aussi bien nationaux que sous régionaux dans la dissémination de la Trousse à outils de planification, de suivi-évaluation des capacités d adaptation au changement climatique (TOP-SECAC). Les pays retenus sont : le Bénin, la Côte d Ivoire, la Guinée et le Togo. Cette première session est destinée aux experts du Bénin et du Togo. Rappelons que la TOP-SECAC a été développée en 21 par un Consortium d organisations régionales de grande renommée que sont : AGRHYMET/CILSS, la CEA et l OSS avec l appui technique de l UICN sur financement du CRDI/DFID. 9

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

Discours de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre du Développement Durable de l Economie Forestière et de l Environnement.

Discours de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre du Développement Durable de l Economie Forestière et de l Environnement. MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ÉCONOMIE FORESTIÈRE ET DE L ENVIRONNEMENT CABINET PROGRAMME NATIONAL D AFFORESTATION ET DE REBOISEMENT (P RO NAR) RÉPUBLIQUE DU CONGO Unité*Travail*Progrès ----------

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou Objectifs du séminaire SEMINAIRE CASCADe Le séminaire CASCADe de Cotonou a pour objectif principal de consolider l'expertise MDP et Marché Volontaire du Carbone au Bénin. Les objectifs finaux du séminaire

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade 1 Contexte et justification: La Loi sur le Domaine Nationale aura exactement 51 ans jour pour

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées BELGIQUE Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées Ouverture de la Conférence DECLARATION DE S.E. Mme BENEDICTE FRANKINET AMBASSADEUR

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction OMM GROUPE D EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L ÉVOLUTION DU CLIMAT PNUE Introduction Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé Les activités humaines

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

========================

======================== RESEAU DES FEMMES AFRICAINES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE (REFADD/RCA) BP : 242/BANGUI Tel :(00236)75 03 77 26 Email : bata_gbako@yahoo.fr ======================== Projet

Plus en détail

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne L information hydroclimatique en Afrique de l Ouest, base de la maîtrise de l eau pour la Sécurité alimentaire Welcome to AGRHYMET Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger

Plus en détail

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique?

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Note de position de CARE sur le changement climatique Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Le changement climatique représente une menace sans précédent pour les populations des pays en

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE

COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE COMPTE RENDU REUNION DE CONCERTATION RIFFEAC-UNIVERSITE DE WISCONSIN-UICN CARPE Vue des participants lors de la rencontre Introduction Il s est tenu, le 25 juillet 2012 dans la salle de conférence du RIFFEAC,

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Discours d ouverture de Sem Alassane Ouattara

Discours d ouverture de Sem Alassane Ouattara Discours d ouverture de Sem Alassane Ouattara Monsieur Daniel Kablan Duncan, Premier Ministre de la République de Côte d Ivoire, Madame Hélène Conway, Ministre des Français de l Etranger de la République

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

COMPTE RENDU DES TRAVAUX DE LA QUATRIEME REUNION DU COMITE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME PREDAS

COMPTE RENDU DES TRAVAUX DE LA QUATRIEME REUNION DU COMITE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF PRA-SA/LCD/POP/DEV PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4 CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille: FANAHEN 2. Prénom: Frédéric 3. Date et lieu de naissance: 27 avril 1968 à Cotonou - BENIN 4. Résidence : Cotonou 5. Formation : Etablissement : Date : de Diplôme(s)

Plus en détail

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Monsieur le Commissaire européen, Monsieur le Premier ministre Jomaa, Mesdames, Messieurs, Chers

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013 République du Bénin ---------- Assemblée Nationale ---------- Sixième Législature ---------- DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Possotomé,

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

Rapport de synthèse des études d inventaire et de diagnostic des cadres et outils d analyse des interactions entre le changement climatique et le

Rapport de synthèse des études d inventaire et de diagnostic des cadres et outils d analyse des interactions entre le changement climatique et le Rapport de synthèse des études d inventaire et de diagnostic des cadres et outils d analyse des interactions entre le changement climatique et le développement au Burkina Faso, Mali et Sénégal Octobre

Plus en détail

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 C N F - Tunis Manuel du stagiaire Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 Formateur : Pr. Abdellah CHICHI Manuel du STAGIAIRE Page 1 sur

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S G R O U P E M E N T S D E P R O D U C T R I C E S D E S P R O D U I T S D U K A R I

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme Foire aux savoirs Consolider la Résilience à l insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel / Afrique de l Ouest Ouagadougou, Burkina Faso, 5-7 Novembre 2013 Appel à propositions Venez nous rejoindre

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER 1 DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER A L OCCASION DE LA RENCONTRE SUR «L ARRIVEE DE L ENFANT EN FRANCE : LA FIN DU PROCESSUS D ADOPTION?» (Centre

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014

Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014 Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014 Mesdames et Messieurs les députés, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 POINTS SAILLANTS DE L ATELIER Points saillants

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TELECOMMUNICATIONS DE L INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT CABINET DU MINISTRE DISCOURS DE LA MINISTRE DES TELECOMMUNICATIONS, DE L

Plus en détail

Association des Communes Forestières du Cameroun (ACFCAM) Centre Technique de la Forêt Communale BP 15 107 Yaoundé CAMEROUN

Association des Communes Forestières du Cameroun (ACFCAM) Centre Technique de la Forêt Communale BP 15 107 Yaoundé CAMEROUN RAPPORT DE L ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME : PLANIFICATION DE L EXPLOITATION DESTINEE AU CHARGE DE CARTOGRAPHIE/GESTIONNAIRES DES DONNEES D INVENTAIRES ET D EXPLOITATION ET AUX AMENAGISTES DU CTFC

Plus en détail

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux WG.1/2015/INF.2 Groupe de travail de la gestion intégrée des ressources en eau Dixième réunion Genève,

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail