Indicateurs de développement durable : un panorama des principales références bibliographiques, cadres conceptuels et initiatives internationales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateurs de développement durable : un panorama des principales références bibliographiques, cadres conceptuels et initiatives internationales"

Transcription

1 Indicateurs de développement durable : un panorama des principales références bibliographiques, cadres conceptuels et initiatives internationales Ghislain Geniaux 6 mars 2006 Résumé Cette note vise à présenter ce qu est un cadre méthodologique de production d indicateurs de développement durable, en s appuyant les différentes initiatives internationales qui ont produit ce type d indicateurs à large échelle. Après une définition de ce qu est un FRAMEWORK et de ce que recouvre le concept d indicateur de développement durable, seront indiqués les principaux articles et rapports scientifiques permettant de se donner une vision d ensemble sur cette question. On abordera en conclusion les difficultés et problèmes qu introduit l extension à une approche sectorielle (agricole) et multi-échelles. Classification JEL : R14, R21. Mots clés : Sustainable Development Indicator Framework, composite indicator, threshold, target INRA (Institut National de la Recherche Agronomique, Avignon FRANCE), GREQAM-IDEP (Groupement de Recherche en Economie Quantitative d Aix-Marseille, Institut d Economie Publique, Marseille) 1

2 Introduction La synthèse des attentes des participants à cette école chercheur sur les indicateurs est la suivante : 1. Comment appréhender la durabilité de systèmes intégrant des cultures et de l élevage et d autres composantes de l agro-écosystème (forêts, bosquets, haies, cours d eau)? 2. Comment valider collectivement un indicateur? 3. Quelle interaction entre modèle et indicateur, quel dialogue entre les 2 démarches? 4. Comment gérer les changements d échelle? 5. Comment définir les critères d acceptabilité sociale des systèmes de production? Quid de l aspect social et économique qui semble passer au second plan? 6. Comment sélectionner les informations provenant de méthodes d études scientifiques afin d établir une méthode d évaluation économique pertinente? 7. Les indicateurs servent-ils pour appréhender le système alimentaire? (L évaluation du caractère durable d un produit, pour élargir le champ d application au-delà de l agri-environnement?) 8. Le choix d une méthode multi-critère? 9. Une manière d agréger des informations de nature différentes Peut-on éviter la pondération des indicateurs? 0 Qu est-ce qu un indicateur? Qu est-ce qu un indicateur de développement durable? Est-ce que l on parle d agriculture durable ou de contribution de l agriculture au développement durable?... J ai indiqué en gras les questions sur lesquels la présente note apporte des informations, et indiquer à la fin un certain nombre de questions préalables à se poser dès lors que l on parle d indicateurs de développement durable sur lesquels je vais revenir en détail et organiser la présentation des éléments bibliographiques sur lesquels je suis sensé intervenir. Plus précisément, cette note vise à présenter ce qu est un cadre méthodologique de production d indicateurs de développement durable, en s appuyant les différentes initiatives internationales qui ont produit ce type d indicateurs à large échelle. Après une définition de ce qu est un FRAMEWORK et de ce que recouvre le concept d indicateur de développement durable, seront indiqués les principaux articles et rapports scientifiques permettant de se donner une vision d ensemble sur cette question. On abordera en conclusion les difficultés et problèmes qu introduit l extension à une approche sectorielle (agricole) et multi-échelles et sur lesquels la présente école devra apporter un certain nombre de réponses méthodologiques. En premier, lieu on précisera que la majeure partie de cette note est tirée d un document de travail qui sera disponible sous peu : Geniaux, G., Bellon, S., Deverre, C. et Powell, B., (2005) : Sustainable Development Indicator Frameworks and Inititiatives, Preliminary Deliverable 2.2.1, SEAMLESS (PCRD6), 146 pages. 1 Cadre conceptuel et méthodologique d indicateurs de développement durable 1.1 Qu est ce que des indicateurs de développement durable? Quelques références intéressantes pour se donner une vision historique de la notion de développement durable. Autour de l évolution du concept : Hubert B., Godart O., Le développement durable et la recherche scientifique à l Inra, Rapport à Mme la Directrice générale de l Inra. A noter également du même auteur : 2

3 Hubert, B., Sustainable development ; think forward and act now. Agriculture and sustainable development. The stakes of knowledge and research attitudes. Dossiers de l environnement de l Inra 22, L ensemble de ce Dossier 22 du courrier de l environnement est consacré au SD et à son implication sur l évolution des activités agricoles et des recherches dans ce domaine. On complétera ces éléments bibliographiques avec des démarches similaires plus orientées sur la production d indicateurs de développement durable comme : Becker, B., Sustainability assessment : a review of values, concepts, and methodological approaches. Consultative Group on International Agricultural Research. The World Bank, Washington, D.C., USA. qui retrace également l évolution du concept et de la façon de concevoir des indicateurs, et un travail remarquable effectué par S. Murcoot dans le cadre d une conférence internationale qui a renseigné chronologiquement les définitions, les principe, les frameworks, les listes d indicateurs associées des années 70 à 1997 : Murcott, S., What Is Sustainability? Definitions, Principles, Criteria, Indicators and Conceptual Frameworks, AAAS Annual Conference, IIASA Sustainability Indicators Symposium, Seattle, WA. http ://www.sustainableliving.org/ Daly, H.E., Towards some operational Principles of Sustainable Development. Ecological Economics 2, 1-6. On retiendra pour cette journée, que le WCED (World Commission on Environment and Development) de 1987 constitue un des premiers lieu de cristallisation des principes du développement durable. Y sont reconnus les principes suivants : équité inter-générationnelle équité intra-générationnelle Intégration de la protection de l environnement dans les objectifs du développement économique Participation du public Les trois premiers principes constituent le cœur de la notion de SD et ont été intégrés dans l ensemble des initiatives de productions d indicateurs de développement durable. En 1992, la conférence de Rio place la protection de la biodiversité comme une condition nécessaire du développement durable et introduit le principe de préservation des savoirs locaux. On notera également que la nécessité de tenir compte de la qualité de vie et d avoir recours à la notion de capacité de charge (carrying capacity) a été mentionnée explicitement comme principe du développement durable dans les années 80 (The Geneva conference - IUCN, UNEP, WWF - Caring for the Earth, a strategy to sustainable living), sans pour autant avoir été systématiquement repris dans les initiatives de création d indicateurs de développement durable. Il en est de même de la prise en compte de la satisfaction des besoins vitaux, de la diversité culturelle et de la capacité des peuples à l autodétermination qui ont connu une reconnaissance officielle à la conférence d Ottawa en 1986 (IICCD). Des principes complémentaires sont également apparus dans les années 90, comme par exemple le principe de précaution, ou de responsabilité partagée, principes que l on retrouve pris en compte dans les indicateurs essentiellement à l échelle d initiatives nationales ou régionales. Enfin, le caractère systémique du développement durable est également un principe de plus en plus reconnu, au même titre que la prise en compte des cycles de vie des produits. D un point de vue plus conceptuel, il convient de distinguer deux notions de la durabilité qui peuvent avoir des incidences fortes sur la conception des indicateurs et leurs modes d agrégation. Hartwick (1977) distingue le concept de la «soutenabilité faible» contre celui de la «soutenabilité forte». En soutenabilité faible, il y a possibilité de substitution entre capital artificiel (richesse créée) et capital naturel (ressource naturelle). Dès lors que le capital naturel est plus que compensé par le capital artificiel, la consommation du capital naturel permet d atteindre un plus grand bien-être pour la communauté. En «soutenabilité forte», le stock de capital naturel ne doit pas baisser. De surcroît, Daly (1990) soutient que le capital naturel et artificiel sont complémentaires et non substituts. Daly (1990) propose les conditions de croissance soutenables suivantes : 1. Le taux d épuisement des ressources ne doit pas dépasser le taux de régénération 2. Le taux d émission de polluants ne doit pas dépasser les capacités d assimilation de ces émissions par 3

4 les écosystèmes 3. L exploitation de ressources renouvelables doit se faire à un taux qui permet leur remplacement de manière à garantir leur pérennité Dans la pratique, les frameworks s appuyant sur un principe de soutenabilité forte sont quasiment inexistants. UN, Sustainable consumption and production : clarifying the concepts. In : DPCSD (Ed.), The rosendal workshop, New York. Becker, B., Sustainability assessment : a review of values, concepts, and methodological approaches. Consultative Group on International Agricultural Research. The World Bank, Washington, D.C., USA. 1.2 Qu est ce qu un cadre conceptuel (Framework) et à quoi sert-il? Un SDIF est un cadre méthodologique visant à transcrire dans une méthodologie explicite une vision du développement durable, c est-à-dire faire le lien entre des principes que l on retient comme constitutifs du développement durable et l outil d élaboration et d organisation des indicateurs. Un des enjeux essentiels du cadre conceptuel, est de s assurer d une prise en compte, systématique et complète des principes retenus. Celà veut dire que le cadre conceptuel doit imposer la prise en compte de ces principes. Par exemple, l organisation en trois piliers du développement durable (économie, environnement, société) est une des bases de la plupart des Framework (certain appelle ça des dimensions, ou des capitaux) pour s assurer que l on tiendra compte au moins partiellement de ces trois dimensions. Il doit également définir l ensemble des choix méthodologiques essentiels pour passer des données disponibles aux résultats obtenus : sélection des indicateurs, imputation, transformation et normalisation des variables, choix des valeurs de référence, sélection des poids, sélection des modes d agrégation et des éventuels niveaux intermédiaires d agrégation, post-analyse (analyse de sensibilité), mode de visualisation des résultats. On retiendra que plus un Framework affiche une liste de critères généraux longue, que l utilisateur doit essayer de prendre en compte, plus le Framework est incomplet. Les principales difficultés tiennent : dans la façon de conceptualiser, dans une gamme variée de situations, la prise en compte, dans chacune des dimension du développement durable, des phénomènes les plus importants, et dans l analyse des liens et des recouvrements entre indicateurs. Dans le cadre d indicateurs de développement durable adaptés à l analyse de la politique agricole, un des premiers enjeux est de s assurer d une réelle distinction entre soutenabilité de l agriculture et contribution de l agriculture au développement durable. Dès lors que l on est dans une approche sectorielle, la question de la durabilité du secteur et de la contribution du secteur au développement durable doit être dissociée,... surtout dans l agriculture où la durabilité du secteur contribue au développement durable, ce qui peut entretenir une certaine confusion. Geniaux, G., Bellon, S., Deverre, C. et Powell, B., (2005) : Sustainable Development Indicator Frameworks and Inititiatives, Preliminary Deliverable 2.2.1, SEAMLESS (PCRD6), 146 pages. Bossel, H., Indicators for sustainable Development : Theory, Method, Applications. 2 Indicateurs et concepts associés : définitions On va poser un certain nombre de définitions sur lesquels nous pourrons nous appuyer par la suite, voire les modifier le cas échéant. Il semble ainsi nécessaire de définir ce qu est un indicateur, les indices et index, et un certain nombre de concepts sur lesquels s appuient la construction des indicateurs : les listes d indicateurs, les indicateurs agrégés et les indicateurs composites, les poids, les concept de seuil et de cible. On va orienter ces définitions pour rendre compte des questions que posent la production d indicateur de développement durable et ne pas se restreindre à indicateur d impact environnementaux avec lesquels beaucoup d entre vous sont déjà familiers : pour cette raison, on complétera cette liste de définition par 4

5 un détour sur le concept de développement durable et sur ce qu est un cadre conceptuel de production d indicateur de développement durable. 2.1 Qu est ce qu indicateur? Gadrey and Jany-Catrice, Les nouveaux indicateurs de progrès. Collection Repère, la découverte Zuinen, N : Indicateurs pour un développement durable : aspects méthodologiques et développements en cours. Bureau Fédéral du Plan Belge, http ://www.plan.be/fr/pub/other/opsdrep08/opsdrep08fr.pdf Le plus simple est de partir de la différence entre données et variables observées d un coté et indicateurs de l autre. Si le nombre de chômeurs est une donnée économique centrale, une variable clé de l économie, il ne devient un indicateur que dès lors qu on a défini son rôle dans l appréciation d un phénomène : Il devient un indicateur de performance d une économie dès lors qu on a posé qu un accroissement du nombre de chômeurs est jugé, apprécié, négativement pour les performances économiques d une nation. Cela paraît trivial mais derrière cette hypothèse se cache un implicite qui est la formalisation d un seuil ou valeur de référence. Par exemple, pour le chômage le seuil en question est la nullité de la dérivée première : tout accroissement du chômage, en niveaux ou en taux, indique une performance négative. Ainsi, un indicateur peut être constitué de n importe quelles données ou variables, transformées, normalisée ou pas, jugées pertinentes pour rendre compte d un phénomène et pour lequel on connaît une formalisation mathématique de la relation entre la ou les variables et le phénomène dont on veut rendre compte. Il se distingue de la modélisation à travers les outils, souvent statistiques qu ils mobilisent pour identifier cette formalisation mathématique et ainsi synthétiser les différentes informations et données d origine. Dans beaucoup d initiatives de création d indicateurs, on se contente souvent d une mise en évidence statistique des corrélations entre les phénomènes que l on veut décrire, d une transformation linéaire ou d une normalisation des données d origine et on se limite à l identification d un seuil (souvent le rôle positif ou négatif de la variable). Voila pour la définition factuelle de ce qu est un indicateur. Ensuite, il paraît important ici de rappeler qu un indicateur de progrès est avant tout une convention sociale sur ce qu est le progrès et varient à ce titre dans le temps, l espace et les cultures 2.2 A quoi sert un indicateur? On trouve une définition synthétique dans Gallopin 1997, qui associe aux indicateurs les fonctions suivantes : communiquer, évaluer, et faciliter la décision. 2.3 Valeurs de référence : seuils, normes et valeurs critiques, cibles On distingue classiquement : la notion de seuil (threshold) qui correspond à un valeur de référence scientifiquement établie à partir de laquelle, le phénomène décrit change de statut, présente des discontinuités notables, des changements de régimes ou des irréversibilités. Le caractère exclusivement scientifique des seuils est largement discutable dès lors que les phénomènes en question sont complexes et ont des conséquences sur différentes dimensions (écosystèmes, santé humaine, activités humaines). La dimension négociée et socialement construite de la majeure partie des seuils que l on rencontre dans l action environnementale est aujourd hui largement reconnue (Olson 2003). la notion de valeur critique (critical value) qui renvoie à des normes et/ou des standards, où le caractère négociée des valeurs de référence est reconnue, et vise à tenir compte des incertitudes, des controverse et des intérêts en jeu. la notion de cible (target value) qui fixe un objectif à atteindre, et permet ainsi de prendre en compte la notion d effort et les coûts (économiques, sociaux, politiques) associés. A la différence des deux premières notions, chaque entité gestionnaire peut ici faire des choix personnels et le caractère partagée des valeurs de référence n est pas nécessaire. 5

6 la notion de performance relative qui va s appuyer sur les performances des autres entités gestionnaires (pays, région, ville,...). Ainsi, on peut prendre par exemple comme valeur de référence les performances des 5 ou 10 pays ou régions les meilleures ou les moins bonnes et construire une distance à ces bons ou mauvais élèves. Ce type de valeur de référence est très utile dans les domaines où une définition scientifique des seuils n est pas pertinente et des consensus sur les objectifs difficiles à obtenir, comme les indicateurs sociaux ou institutionnels où les seuils doivent se concevoir pragmatiquement en fonction de ce qui peut être mis en œuvre (si d autres l on fait...). 2.4 Agrégation Saisana, M., Tarantola, S., State-of-the-art Report on Current Methodologies and Practices for Composite Indicator Development. Applied Statistic Group. JRC European Commission. Sharpe A, Salzman J (2003) Methodological Issues Encountered in the Construction of Indices of Economic and Social Well-being, paper presented at the annual meeting of the Canadian Economics Association, Carleton University, Ottawa, Ontario, May 30-June 1 Voir http ://farmweb.jrc.cec.eu.int/ci/articles books.htm pour ces deux articles et une cinquantaine d autres... On peut concevoir trois formes radicalement différente d agrégation : spatiale, temporelle et thématique. La première réfère à l action de passer d une échelle spatiale, par exemple la région, à une échelle supérieure, par exemple la nation. La seconde réfère à l action de passer d une échelle temporelle, par exemple le mois, à une échelle supérieure, par exemple l année. Ces deux premiers modes d agrégation impliquent généralement des variables identiques, et sont très directement liées à la question des seuils (exemple du taux de dioxine dans l air), vous aurez l occasion de travailler dans cette école sur les problèmes associés à ce type d agrégation. On parlera essentiellement du dernier mode d agrégation, thématique qui vise à synthétiser une gamme d indicateurs sur différentes thématiques, impliquant ou pas des unités équivalentes. On verra que c est un mode de différentiation des Framework essentiels, avec : d un coté les Frameworks qui se refusent à agrégé les indicateurs et conçoivent des listes d indicateurs, les Frameworks qui agrègent leur indicateurs en les construisant/transcrivant dans une même unité et disposent dès lors d une théorie justifiant le recours à cette même unité (monétaire ou physique), les Frameworks qui normalisent les différents indicateurs pour qu ils soient exprimé dans des échelles rendues comparables, avec deux sous-approches différentes par des normalisations statistiques (exemple, l ESI 2005), ou plus simplement par le recours à des ratio ou des % (par exemple l HDI) par des évaluations à dire d expert sur la base d une échelle commune (ex. le baccalauréat) 3 Principaux cadre conceptuels and littérature associée 3.1 Approches PSR, DPSIR, DSR Zuinen, N : Indicateurs pour un développement durable : aspects méthodologiques et développements en cours. Bureau Fédéral du Plan Belge, http ://www.plan.be/fr/pub/other/opsdrep08/opsdrep08fr.pdf OECD, Frameworks to Measure Sustainable Development. An OECD Expert Workshop. In : OECD (Ed.), Paris, 2-3 september Approche en capital UN, Sustainable consumption and production : clarifying the concepts. In : DPCSD (Ed.), The rosendal workshop, New York. OECD, Frameworks to Measure Sustainable Development. An OECD Expert Workshop. In : OECD (Ed.), Paris, 2-3 september Zuinen, N : Indicateurs pour un développement durable : aspects méthodologiques et développements en cours. Bureau Fédéral du Plan Belge, http ://www.plan.be/fr/pub/other/opsdrep08/opsdrep08fr.pdf 6

7 3.3 Comptabilité environnementales et comptes sattelites de l environnement UN Integrated Environmental and Economic Accounting : An Operational Manual. Studies in Methods Series F, no. 78. New York. 3.4 Approche systémique Bossel, H., Indicators for sustainable Development : Theory, Method, Applications. 3.5 EUS (Environmental Utilization Space) et Ecospace 3.6 Qualité des sols et utilisation des sols Costanza, R., d Arge, R., de Groot, R., Farber, S., Grasso, M., Hannon, B., Naeem, S., Limburg, K., Paruelo, J., O Neill, R.V., Raskin, R., Sutton, P., van den Belt, M., The value of the world s ecosystem services and natural capital. Nature 387, Material Flow Analysis (MFA), Substance Flow Analysis (SFA) and Life Cycle Assessment (LCA) Daniels, P.L., Approaches for Quantifying the Metabolism of Physical Economies : A ComparativeSurvey. Part II : Review of Individual Approaches. Journal of Industrial Ecology 6(1), Daniels, P.L., Moore, S., Approaches for Quantifying the Metabolism of Physical Economies. Part I : Methodological Overview. Journal of Industrial Ecology 5(4), Würtenberger et al. (2005/2006) Virtual land use and agricultural trade : Estimating environmental and socio-economic impacts, ecological economics, in press. 3.8 Approche par indicateur composite ou agregés Indicateurs agrégés monétarisés : GSR, GPI and ISEW Gadrey and Jany-Catrice, Les nouveaux indicateurs de progrès. Collection Repère, la découverte. Lawn, P.A., A theoretical foundation to support the Index of Sustainable Economic Welfare (ISEW), Genuine Progress Indicator (GPI), and other related indexes. Ecological Economics 44(1), Neumayer, E., On the methodology of ISEW, GPI and related measures : some constructive suggestions and s doubt on the threshold hypothesis. Ecological Economics 34(3), Indicateur physique agrégé : l empreinte écologique (Ecological Footprint) Wackernagel, M., Rees, W., Our Ecological Footprint. Reducing Human Impact on the Earth. New Society, Gabriola Island. Nijkamp, P., Rossi, E., Vindigni, G., Ecological Footprints in Plural : A Meta-analystic Comparison of Empirical Results. Regional Studies 38(7), van den Bergh, J.C.J.M., Verbruggen, H., Spatial sustainability, trade and indicators : an 7

8 evaluation of the ecological footprint. Ecological Economics 29(1), indicateur composite : 2005 ESI (Environmental Sustainability Index Esty, D.C., Levy, M., Srebotnjak, T., de Sherbinin, A., Environmental Sustainability Index : Benchmarking National Environmental Stewardship. Yale Center for Environmental Law and Policy, New Haven. http ://www.yale.edu/esi/ 4 Les Frameworks adaptés à l agriculture 4.1 What is Agricultural sustainability Conway, G.R., Agroecosystem analysis. Agricultural administration 20, Hansen, J.W., Agricultural Sustainability a Useful Concept? Agricultural Systems 50, Adapatation des Frameworks existants ou création de nouveaux Frameworks Parris, K., OECD agri-environmental indicators. In Frameworks to measure sustainable development, An OECD Expert Workshop. Oecd proceedings Sustainable Rural Livelihoods Smith, A.J., Dumanski, J FESLM : An International Framework for Evaluating Sustainable Land Management. World Soil Resources Report. 73. FAO, Rome, Italy. Rigby, D., Howlett, D., Woodhouse, P., A Review of Indicators of Agricultural and Rural Livelihood Sustainability, Sustainability Indicators for Natural Resource Management and Policy. WP 1. Scoones, I., Sustainable rural livelihoods. A framework for analysis, IDS Working Paper MESMIS Lopez-Ridaura, S., Masera, O., Astier, M., Evaluating the sustainability of complex socioenvironmental systems. the MESMIS framework. Ecological Indicators 2(1-2), Lopez-Ridaura, S., van Keulen, H., van Ittersum, M.K., Leffelaar, P.A., Multi-scale sustainability evaluation of natural resource management systems : Quantifying indicators for different scales of analysis and their trade-offs using linear programming. International journal of sustainable development and world ecology 12(2), Ceux dont vous allez discuter plus détail dans cette école Capillon, A., and al., Méthodes d évaluation des impacts environnementaux des pratiques agricoles, Ronéo Inra. INRA, Département Environnement Agronomie. Girardin, P., Bockstaller, C., van der Werf, H.M.G., Assessment of potential impacts of agricultural practices on the environment : the AGRO*ECO method. Environmental Impact Assessment Review 20, Halberg, N., Verschuur, G., Goodlass, G., Farm level environmental indicators ; are they useful? An overview of green accounting systems for European farms. Agriculture, Ecosystems and Environment 105(1-2). 8

9 van der Werf, H.M.G., Petit, J., Evaluation of the environmental impact of agriculture at the farm level : a comparison and analysis of 12 indicator-based methods. Agriculture, Ecosystems and Environment 93(1-3), Payraudeau, S., van der Werf, H.M.G., Environmental impact assessment for a farming region : a review of methods. Agriculture, Ecosystems and Environment 107(1),

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region?

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Dr. Paul Schosseler Director CRTE / CRP Henri Tudor Vice-president LuxembourgEcoInnovation Cluster 2 3 4 Circular Economy (C.E.) A circular

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

Appel à Candidature Thèse de doctorat en agronomie

Appel à Candidature Thèse de doctorat en agronomie Appel à Candidature Thèse de doctorat en agronomie Comment prendre en compte les enjeux liés à l atténuation des impacts de l agriculture sur le changement climatique dans une évaluation intégrée des systèmes

Plus en détail

Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1

Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1 La présentation d un article de recherche de type théorique 1 Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1 Gilles Raîche, professeur Université du Québec à Montréal

Plus en détail

BAC + 5. International INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS. Terra Institute

BAC + 5. International INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS. Terra Institute International Terra Institute INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS BAC + 5 TIC ET ENVIRONNEMENT : DES EMPLOIS EN PLEINE EXPLOSION Selon l Organisation Internationale du Travail,

Plus en détail

Critique des conditions de la durabilité: application aux indices de dév...

Critique des conditions de la durabilité: application aux indices de dév... 1 sur 5 25/10/2007 4:04 Critique des conditions de la durabilité: application aux indices de développement durable. Bruno Kestemont Mémoire de DEA Version révisée, 2004 IGEAT-ULB Sous la direction du Prof

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

Collection Au Quotidien

Collection Au Quotidien Collection Au Quotidien 2 La dernière crise économique a mis en lumière les limites de notre modèle de croissance, insoutenable à long terme. On s est ainsi aperçu, entre autres, que le PIB, indicateur

Plus en détail

Discussion on the paper Measuring Systemic Risk in a Post-Crisis World by Olivier de Bandt, Jean-Cyprien Héam, Claire Labonne and Santiago Tavolaro

Discussion on the paper Measuring Systemic Risk in a Post-Crisis World by Olivier de Bandt, Jean-Cyprien Héam, Claire Labonne and Santiago Tavolaro Discussion on the paper Measuring Systemic Risk in a Post-Crisis World by Olivier de Bandt, Jean-Cyprien Héam, Claire Labonne and Santiago Tavolaro ISFA, Université Lyon 1 Aterlier risque systémique et

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris

dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris 1 General Context The issue of sustainable food systems raises several challenges:

Plus en détail

Activités SB Alliance en 2011. Bruno Mesureur

Activités SB Alliance en 2011. Bruno Mesureur Activités SB Alliance en 2011 Bruno Mesureur GT Veille Stratégique France GBC Paris 20 janvier 2012 Qui sommes-nous? Préfiguration en 2008 Association fondée officiellement en 2009 Membres fondateurs :

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Centre d Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires (CERIC), UMR 7318 CNRS / Aix-Marseille University JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Vanessa

Plus en détail

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE CETMO-ASE Version 08.01 Année de référence 2008 Février 2013 BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

Plus en détail

Étude d impact et Services Écosystémiques : Comment identifier et spatialiser les enjeux?

Étude d impact et Services Écosystémiques : Comment identifier et spatialiser les enjeux? Étude d impact et Services Écosystémiques : Comment identifier et spatialiser les enjeux? Roel PLANT 1,2 ; Pierre-André PISSARD 1 1 UMR TETIS / Irstea Montpellier 2 Institute for Sustainable Futures /

Plus en détail

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Dr E. van Deventer HSE/PHE/IHE 239 Le Projet International EMF Etabli en 1996 Coordonné au siège de l'oms Un effort

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS

Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Résumé Estimation des élasticités de demande des amandes de noix d anacarde au Bénin à partir d un modèle AIDS Laurent OLOUKOÏ 1 et Patrice Y. ADEGBOLA 2 Cet article utilise les données issues de l enquête

Plus en détail

Programme GREAT-MED: «Generating a Risk and Ecological Analysis Toolkit for the Mediterranean»

Programme GREAT-MED: «Generating a Risk and Ecological Analysis Toolkit for the Mediterranean» Programme GREAT-MED: «Generating a Risk and Ecological Analysis Toolkit for the Mediterranean» Idée du GREAT-MED synthèse et transfert de connaissances de biodiversité Réfuges & Hotspots de plantes méditerranéennes

Plus en détail

Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013. (5 pages maximum)

Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013. (5 pages maximum) (Effacer ci-dessous les financements qui ne vous concernent pas) ABIES Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013 (5 pages maximum) 1. Titre de la thèse Evaluation

Plus en détail

LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF

LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF DÉCRYPTECO LE FINANCEMENT A IMPACT POSITIF Denis Childs Responsable du Financement à Impact Positif et du Conseil Environnemental & Social, Société Générale Corporate & Investment Banking SOMMAIRE LES

Plus en détail

Liste des pe riodiques e lectroniques de sociologie en ligne

Liste des pe riodiques e lectroniques de sociologie en ligne Liste des pe riodiques e lectroniques de sociologie en ligne Tout étudiante ou lecteur/lectrice intéressée par les revues de sociologie disponibles sur internet est invité à consulter en premier lieu le

Plus en détail

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes?

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes? Les impacts cachés des TIC Quels enjeux et quelles actions concrètes? Eric Drezet Fête de la Science CRHEA, Valbonne 19/11/2013 1 Plan Conclusion Derrière mon PC une avalanche numérique Des conséquences

Plus en détail

Office québécois de la langue française, avec la collaboration du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs et du Bureau de

Office québécois de la langue française, avec la collaboration du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs et du Bureau de Office québécois de la langue française, avec la collaboration du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs et du Bureau de normalisation du Québec Texte de présentation En avril

Plus en détail

Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial. Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012

Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial. Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012 INRA UMR SADAPT Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012 rodolphe.sabatier@agroparistech.fr Plan Théorie de la viabilité: concepts et

Plus en détail

Le Baromètre Semestriel d Inclusion Bancaire et Financière en Tunisie (Evolution des Indices d Inclusion au 2ème Semestre 2013)

Le Baromètre Semestriel d Inclusion Bancaire et Financière en Tunisie (Evolution des Indices d Inclusion au 2ème Semestre 2013) Le Baromètre Semestriel d Inclusion Bancaire et Financière en Tunisie (Evolution des Indices d Inclusion au 2ème Semestre 213) 1. Exposé des motifs et référentiels internationaux. La circularité des concepts

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE TUNISIE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM MAROC ALGERIE FACULTES Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion Sciences

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT ECTS CM TD Volume horaire Semester 1 30 161 109 288 UE1 Economics 9 48 32 80 Microeconomics 1: Central/Essential/Major Principles 24 16 40 Macroeconomics 1:

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Aide-mémoire. Réunion du Groupe spécial d experts sur les outils et méthodes d évaluation intégrée pour une économie verte inclusive en Afrique

Aide-mémoire. Réunion du Groupe spécial d experts sur les outils et méthodes d évaluation intégrée pour une économie verte inclusive en Afrique Aide-mémoire Réunion du Groupe spécial d experts sur les outils et méthodes d évaluation intégrée pour une économie verte inclusive en Afrique Centre de Conférence des Nations Unies Siège de la Commission

Plus en détail

Science dans la société. Priorités thématiques du programme coopération

Science dans la société. Priorités thématiques du programme coopération Science dans la société Priorités thématiques du programme coopération Science dans la société dans le 7ème PCRD Science dans la société dans le 7ème PCRD Coopération 63% 32 365 M * Idées 15% 7 460 M *

Plus en détail

Indicateurs de développement durable et SNDD

Indicateurs de développement durable et SNDD Indicateurs de développement durable et SNDD Christian Brodhag DIDD Séminaire mercredi 13 juin 2007 Les grandes dates du développement durable 1972 Conférence des Nations Unies sur l environnement, Stockholm

Plus en détail

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Historique de la démarche 2009 2011 Comité vert de l industrie touristique Plan Vert 2010-2013 Comité vert interne à Tourisme Montréal

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Service Science et Technologie Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Un budget de la science et de l innovation en augmentation pour 2008 à 2011 Politique scientifique Un

Plus en détail

Data issues in species monitoring: where are the traps?

Data issues in species monitoring: where are the traps? Data issues in species monitoring: where are the traps? French breeding bird monitoring : Animations locales : - dealing with heterogenous data - working with multi-species multi-sites monitoring schemes

Plus en détail

L a bibliométrie est une méthode d analyse de

L a bibliométrie est une méthode d analyse de Les indicateurs bibliométriques en recherche Recherche et innovation La bibliométrie est une méthode de construction d indicateurs servant à décrire, suivre et analyser le travail des chercheurs, au travers

Plus en détail

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE 3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE FUTURE CHALLENGES: Sustainability, Quality, Integrity & New Regulation Yvonne Henkel AöL Rapporteur for Sustainability 17 18 November, Paris New environmental management

Plus en détail

Elaboration et application d un set d indicateurs pour un développement durable des transports en Belgique

Elaboration et application d un set d indicateurs pour un développement durable des transports en Belgique SERVICES DU PREMIER MINISTRE SERVICES FÉDÉRAUX DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES, TECHNIQUES ET CULTURELLES Plan d appui scientifique à une politique de développement durable Leviers d une politique de développement

Plus en détail

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER GLOSSAIRE THEME CREST WP1 BARRIERE PSYCHOLOGIQUE ET COMPORTEMENTALE BATIMENT INTELLIGENT CAPTEURS CHANGEMENT CLIMATIQUE CHEMINEMENT EDUCATIF COMPORTEMENT CONSEIL ECHANGES PROFESSIONNELS ECO UTILISATION

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

L offre de master orientée «forêt»

L offre de master orientée «forêt» L offre de master orientée «forêt» à AgroParisTech Nancy JD Bontemps, H Wernsdörfer, AgroParisTech - centre de Nancy jdbontemps.agroparistech@gmail.com Holger.wernsdorfer@agroparistech.fr CAQSIS 2014,

Plus en détail

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice

PRENOM : HALA. Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Nice, le 16 juin 2014 NOM : JA BARY E-MAIL PRENOM : HALA HALAJABARY@YAHOO.COM Nom, Prénom et grade du directeur de thèse TOURNOIS Nadine, Professeur en Sciences de Gestion, Université de Nice Page 1 :

Plus en détail

Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective

Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective Dép. de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal

Plus en détail

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal Plan de cours ADM 992C Page 1 École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal ADM-992C LES TECHNOLOGIES D'AIDE À LA PRISE DE DÉCISION DANS LES

Plus en détail

Support for agricultural development in the AMU region. Ddevelopment of decision support tools for sustainable land management and water resources.

Support for agricultural development in the AMU region. Ddevelopment of decision support tools for sustainable land management and water resources. Support for agricultural development in the AMU region Strengthening monitoring systems for crop and environmental surveillance, Ddevelopment of decision support tools for sustainable land management and

Plus en détail

Cet article est une analyse de la question de la

Cet article est une analyse de la question de la Perspective de la future croissance de la productivité au Canada Thomas A. Wilson* Université de Toronto Cet article est une analyse de la question de la future croissance de la productivité du Canada

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Retour d expériences avec UML

Retour d expériences avec UML Retour d expériences avec UML UML pour les systèmes biologiques Marie-Hélène Moirez-Charron, UMR AGIR, équipe MAGE INRA Toulouse mailto:marie-helene.charron@toulouse.inra.fr PLAN Contexte de travail UML,

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

Techniques de Développement

Techniques de Développement Techniques de Développement Quelques définitions relatives au développement de logiciel Sébastien Faucou Université de Nantes (IUT de Nantes, département Informatique) Licence Professionnelle Systèmes

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE IGS À LYON Natacha PIETRUSZKA 47, rue Sergent Michel Berthet 69009 Lyon + 33 (0) 4 72 85 72 28 igslyon@groupe-igs.fr IGS À PARIS Domitille DELILLE 12 rue Alexandre Parodi 75010 PARIS + 33 (0) 1 80 97 65

Plus en détail

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris. Education René Demeestere Emeritus Professor, Department Accounting and Management Control DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

Format de l avis d efficience

Format de l avis d efficience AVIS D EFFICIENCE Format de l avis d efficience Juillet 2013 Commission évaluation économique et de santé publique Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service documentation

Plus en détail

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation L O U I S E P O T V I N, P h D C H A I R E D E R E C H E R C H E D U C A N A D A A P P R O C H E S C O M M U N A U T A I R

Plus en détail

Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable

Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable Séoul (République de Corée), 7-9 septembre 2011 L Organisation mondiale de la santé animale

Plus en détail

Curriculum Vitae (version étendue)

Curriculum Vitae (version étendue) Curriculum Vitae Docteur en Sciences Economiques (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Qualifié Maître de Conférences par le Conseil National des Universités (Section 5) Né le 4 Janvier 1980 à Paris Nationalité

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2015 Français Original : anglais Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe

Plus en détail

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation Accor a mené la 1 ère empreinte environnementale dans le secteur hôtelier En 2010, suite

Plus en détail

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉVALUER LE COÛT D ATTEINTE DE LA CIBLE 10 SUR L EAU ET L ASSAINISSEMENT Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la Cible 10 sur l eau et l assainissement A l occasion du Sommet du Millénaire

Plus en détail

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project)

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Dr. Sabin Guendehou, Regional Project Coordinator Cluster Francophone

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

REFINEMENT FRENCH FRANÇAIS. Justification de la recherche

REFINEMENT FRENCH FRANÇAIS. Justification de la recherche REFINEMENT FRENCH FRANÇAIS Justification de la recherche Le projet REFINEMENT (REsearch on FINancing systems Effect on the quality of MENTal health care) vise à étudier la relation entre modèles de financement

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

Une introduction à ECOSE Technology

Une introduction à ECOSE Technology Une introduction à ECOSE Technology Qu est-ce que une nouvelle technologie révolutionnaire de liant organique qui est à la fois naturelle et sans formaldéhyde. Elle peut être utilisée pour fabriquer de

Plus en détail

PUI'20 4 régions, 20 territoires, 20 projets urbains intégrés. SEMINAIRE #5 "Séminaire de clôture" Bibliographie

PUI'20 4 régions, 20 territoires, 20 projets urbains intégrés. SEMINAIRE #5 Séminaire de clôture Bibliographie PUI'20 4 régions, 20 territoires, 20 projets urbains intégrés SEMINAIRE #5 "Séminaire de clôture" «Projets urbains intégrés : Quels enseignements dans leur mise en œuvre pour les acteurs locaux?» Bibliographie

Plus en détail

Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon)

Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon) Module COSMI Master TRADD PFR Mina KAGAWA (Japon) Youssef MHIMRA (Maroc) Projet du service «ON DEMAND BUS» à Kashiwa (Japon) Aperçu général sur la ville de Kashiwa : La ville de Kashiwa est située à environ

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie.

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie. CURRICULUM VITAE Nom: Bruno Feunou Citoyenneté: Canadien Langues: Bangam, Bandjoun, Français, Anglais Adresse: Duke University Department of Economics 213 Social Sciences Building Durham, NC 27708, US

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE

TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE Auteur : Sana GUERMAZI-BOUASSIDA Assistante Permanente à l Ecole Supérieure de Commerce de la

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire Nom : du Marais, Bertrand Titre : Professeur associé de droit public, Université de Paris Ouest Nanterre, France Conseiller d Etat Paris, France Affiliations : CRDP, Chercheur associé à EconomiX Tel :

Plus en détail

BREEAM. Building Research Establishment s Environmental Assessment Method

BREEAM. Building Research Establishment s Environmental Assessment Method BREEAM Building Research Establishment s Environmental Assessment Method Qu est ce que le BREEAM? Certification de performance environnementale Performance basée sur des crédits répartis entre différentes

Plus en détail

Overview of Marine activities in the Mediterranean Coast of Morocco and the need of Maritime Spatial Planning

Overview of Marine activities in the Mediterranean Coast of Morocco and the need of Maritime Spatial Planning Second Working group meeting on Integrated Maritime Policy in the Mediterranean Brussels, 07 July 2010 Overview of Marine activities in the Mediterranean Coast of Morocco and the need of Maritime Spatial

Plus en détail

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg GEIDE MSS /IGSS The electronic document management system shared by the Luxembourg Social Security Ministry and IGSS Introduction: The administrative context IGSS missions Legal and international affairs

Plus en détail

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Une histoire sans fin Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Rockpanel : la durabilité dans les gènes Le Groupe Rockpanel fait partie de Rockwool International, de par nature, attache une importance primordiale

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality

Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality Teo Ai Lin, Evelyn (Dr) Associate Professor Department of Building National University of Singapore BCA Green Mark (version 4.0) 2007 Version

Plus en détail

Activités d encadrement et de recherche - Membre du projet PREMIA (1999-2003), logiciel d évaluation d options

Activités d encadrement et de recherche - Membre du projet PREMIA (1999-2003), logiciel d évaluation d options Stéphane VILLENEUVE Né le 25 Février 1971 Marié, 2 enfants GREMAQ Université des Sciences Sociales Manufacture des Tabacs 21 allée de Brienne 31000 TOULOUSE Tél: 05-61-12-85-67 e-mail: stephane.villeneuve@univ-tlse1.fr

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Catégorisation des revues en Économie et en Gestion. Categorization of Journals in Economics and Management

Catégorisation des revues en Économie et en Gestion. Categorization of Journals in Economics and Management Section 37 Catégorisation des revues en Économie et en Gestion Categorization of Journals in Economics and Management Section 37 (Économie / Gestion) du Comité National de la Recherche Scientifique Mai

Plus en détail