Les origines de la Bibliothèque municipale de Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les origines de la Bibliothèque municipale de Bordeaux"

Transcription

1 IUT Michel de Montaigne Université de Bordeaux III Département Information-Communication Pôle des Métiers du livre Licence professionnelle Bibliothèque Les origines de la Bibliothèque municipale de Bordeaux Exploitation d un fonds d archives ( ) Présenté par Blandine Chicaud Juin 2012

2

3 IUT Michel de Montaigne Université de Bordeaux III Département Information-Communication Pôle des Métiers du livre Licence professionnelle Bibliothèque Mémoire Juin 2012 Les origines de la Bibliothèque municipale de Bordeaux Exploitation d un fonds d archives ( ) Présenté par Blandine Chicaud Sous la direction de : M. Nicolas Barbey Mme Marie Dinclaux

4 Je tiens à remercier les membres de l équipe des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Mériadeck pour leur aide, leur patience et leur gentillesse ; ainsi que tous ceux qui m ont soutenu au cours de la rédaction de ce mémoire.

5 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 PARTIE I : HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE DE BORDEAUX La Bibliothèque de l Académie Les bouleversements révolutionnaires La bibliothèque municipale de Bordeaux... 8 PARTIE II : TRAITEMENT PHYSIQUE ET MATERIEL DU FONDS Histoire du fonds Démarches préliminaires Inventaire, conditionnement, difficultés rencontrées PARTIE III : VALORISATION DU FONDS Amélioration des connaissances concernant certains points des origines de la bibliothèque Exploitation et valorisation du fonds à court terme Exploitation et valorisation du fonds à long terme CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXES... 26

6 INTRODUCTION La Bibliothèque de Bordeaux est devenue bibliothèque municipale en 1803, mais le début de son histoire remonte au XVIIIe siècle avec la création de la bibliothèque de l Académie Royale des Sciences, Arts et Belles-Lettres de la ville. La transition entre les deux structures est une étape mal connue de l histoire de la ville de Bordeaux. Elle se produit entre 1793 et 1803 et est marquée par de nombreux bouleversements révolutionnaires, des confiscations et des changements de statuts. Il était donc intéressant de pouvoir apporter des précisions au sujet de cette période quelque peu troublée. Deux fonds d archives existaient à ce sujet et aucun instrument de recherche n avait été créé les concernant. L article L211-4 du code du patrimoine nous indique que les archives publiques sont «les documents qui procèdent de l'activité, dans le cadre de leur mission de service public, de l'etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et des autres personnes morales de droit public ou des personnes de droit privé chargées d'une telle mission». Un des fonds d archives exploitables ayant été produit par la Bibliothèque de Bordeaux, il s agissait donc bien d un cadre d archives publiques. En ce qui concerne les archives produites par l Académie, il s agit d archives privées. Cependant, la plupart des documents concernant la période de 1700 à 1830 ont plus de 70 ans, et sont donc tombés dans le domaine public. Faire un travail d exploitation de ces fonds signifie mettre en place des instruments permettant de rendre compte de leur contenu, et permettant la recherche de documents. En ce qui concerne les archives que nous avons étudiées, c est un inventaire qui a été créé. Nous nous demanderons ici comment exploiter un fonds et définir ce que celui-ci en particulier a pu et pourra nous apporter concernant les origines de la Bibliothèque de Bordeaux. Après avoir rappelé son histoire, nous nous pencherons sur le traitement physique et matériel effectué sur le fonds, puis sur les possibilités en matière de valorisation de ces archives. 2

7 PARTIE I : HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE DE BORDEAUX 1. La Bibliothèque de l Académie La bibliothèque municipale de Bordeaux s est constituée en majeure partie à partir de la bibliothèque de l Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Bordeaux. L Académie et sa bibliothèque L Académie Royale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux a été créée par lettres-patentes de Louis XIV du 5 septembre 1712, enregistrées à Bordeaux le 13 mai Sur les douze membres fondateurs mentionnés dans ces lettres-patentes, cinq faisaient partie du Parlement. Le XVIIIe siècle est le siècle des Lumières, la préoccupation est d éduquer le peuple afin de lui donner des armes pour que chacun ait sa propre opinion. Les Académies s inscrivent pleinement dans cet objectif de lutte contre l obscurantisme, d aide au développement des idées et travaux scientifiques et littéraires, à Paris comme en province. L Académie propose un concours annuel sur cinq centres d intérêts : la physique, la médecine et la physiologie humaine, l agronomie, la botanique et la zoologie, l histoire et les belles-lettres. De nombreux mémoires 1 répondant aux sujets proposés sont ainsi envoyés à l Académie qui désigne un lauréat. Les académiciens se rencontrent lors de séances tous les dimanches de décembre à août. Une bibliothèque est créée car les membres avaient grand besoin d ouvrages. Les livres qui la composent sont tous issus de dons et sont prêtés aux membres lorsque la permission est donnée et enregistrée. Le premier bibliothécaire est Jean de Sarrau de Vésis, secrétaire perpétuel aux sciences. Un catalogue est mis en place en 1715, dont nous n avons pas retrouvé la trace. La décision est prise en 1725 de produire deux catalogues destinés l un au bibliothécaire et l autre au président de l Académie. Celui-ci n est nommé que pour un an, et à chaque prise de fonction, il doit vérifier les fonds de la bibliothèque et rapporter les augmentations. Jusqu en 1738, l Académie propose donc une bibliothèque qui n est 1 Exemple d un mémoire imprimé par l Académie : Annexe I page 27. 3

8 accessible qu aux membres. C est le legs de Jean-Jacques Bel qui va provoquer un grand changement dans son organisation. Le legs de Jean-Jacques Bel Conseiller au Parlement de Guyenne, ami de Montesquieu, on lui propose d entrer à l Académie en Il en sera Président pendant l année 1737 et au moment de sa mort en 1738, il lui lègue trois maisons ainsi que sa bibliothèque de volumes et ses instruments scientifiques. Ce legs ne se fait pas sans conditions, dont une primordiale : l Académie doit continuer à gérer la bibliothèque, mais offrir la possibilité à tous d y accéder. «Je veux que ladite bibliothèque soit ouverte au public trois jours de la semaine, le lundy matin, depuis neuf heures jusqu à midi, et le mercredy et vendredy l après-midi, depuis deux heures jusqu à cinq, sans que les livres ou instruments de mathématique et autres effets puissent être déplacés, sinon du consentement exprès et par écrit des commissaires, dont il sera fait mention plus bas». La bibliothèque étant augmentée d un nombre conséquent de volumes, la présence permanente d un bibliothécaire est requise. Jean-Jacques Bel avait prévu cette modification puisque son testament prévoit la rémunération du bibliothécaire (prélevée sur les sommes perçues avec la location des maisons léguées) et qu il mentionne que soient nommés quatre commissaires chargés de choisir la personne qui occupera le poste. Les académiciens choisissent Jean Barbot, et enfin en 1740, la bibliothèque est ouverte au public dans une des maisons léguées par Jean-Jacques Bel. Elle propose environ volumes relevant en majorité des domaines des Sciences et des Belles-Lettres. Les collections de la bibliothèque sont augmentées au fil des ans par divers dons et legs 2. La bibliothèque de l Académie aura cinq bibliothécaires : Jean Barbot : de 1740 à L Abbé Venuti : de 1743 à Dominique Castet, un médecin originaire de Tarbes: de 1751 à Etienne Pedesclaux de Chesneau : de 1764 à L Abbé Louis-Mathieu Desbiey, un académicien associé depuis Liste des donateurs de la Bibliothèque de l Académie : Annexe II page 28. 4

9 Les prêts n ont pas de durée limitée et il n y a pas non plus un nombre d ouvrages à ne pas dépasser. Il y aura eu 33 emprunteurs, dont 27 académiciens, entre 1749 et 1769 selon le registre des prêts de livres qui ne concerne que les prêts à l extérieur, sans comptabiliser les demandes de communications sur place. En 1740, la bibliothèque est installée dans l hôtel de l esplanade Château-Trompette légué par Jean-Jacques Bel, dans deux pièces qui ont été aménagées à cet effet. Une nouvelle salle est proposée à l Académie à côté de ces deux pièces, et celle-ci étant plus pratique, la bibliothèque s y établit en Cette salle, qui mesure 15,40 mètres de long sur 7 mètres de large et 7 mètres de haut, dispose d une galerie et de deux grandes tables pouvant recevoir une quarantaine de lecteurs. La volonté d une ouverture plus large au public La bibliothèque de l Académie intéresse de plus en plus de lecteurs, et une pétition demandant un nombre d heures d ouverture plus large est signée par 300 citoyens et envoyée à la municipalité en août L Académie ne dépendant pas de la municipalité, elle ne peut rien faire. Cependant les académiciens travaillent déjà sur cette idée d élargissement de l amplitude horaire ainsi que sur un nouveau règlement. Leur projet voit le jour le 28 juillet 1791 : c est l adoption du nouveau règlement ainsi que l annonce des nouveaux horaires. La bibliothèque est ouverte : - lundi et jeudi : 9h - 12h - mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi de novembre à avril : 14h - 16h - mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi d avril à septembre : 15h 18h. Seuls les académiciens peuvent emprunter. Pour consulter sur place un document, il faut dorénavant faire une demande à l aide d un registre, et une carte avec un numéro est donnée au lecteur pour l identifier afin d éviter les vols. Le bibliothécaire ne travaille plus seul, on lui adjoint Dom Carrière. Il est de plus remplacé lors de ses absences par les quatre commissaires qui nomment le bibliothécaire, car ils participent de plus en plus à la vie de la bibliothèque. 3 Pétition du Comte Flavigny du 3 août 1790 : Annexe III page 29. 5

10 2. Les bouleversements révolutionnaires Il y a peu de changements pour la bibliothèque de l Académie, jusqu en 1789 : c est la Révolution française, et sa situation va être bouleversée. Le Dépôt National des Feuillants Le 2 novembre 1789, une loi déclare les biens ecclésiastiques «biens nationaux». L Etat en devient donc propriétaire et souhaite connaître les collections. A Bordeaux en 1790, 13 bibliothèques de maisons religieuses sont inventoriées (celles des Augustins, des Bénédictins, des Capucins, des Cordeliers, des Carmes des Chartrons, des Grands Carmes de la ville, des Chartreux, des Feuillants, des Jacobins, de la Merci, des Minimes, des Recollets) et plusieurs dizaines de milliers de volumes sont trouvés. En juin 1791 six commissaires sont désignés pour se charger de ces bibliothèques. Il s agit de Dom Carrière, Louis Jogan, Sigal, Reinhart, Constantin Péry et Abraham Furtado. Ils inventorient environ volumes, dont un exemplaire de la première édition des Essais de Michel de Montaigne. Les commissaires ont pour mission de confectionner un catalogue des collections à l aide de cartes. Ils font face à beaucoup de désagréments : Sigal démissionne, Reinhart est jugé incompétent et révoqué, ils ne sont remplacés que par un seul commissaire (Teulière) et pendant un temps, leur traitement est diminué. Le 30 mars 1792, un décret confisque et nationalise les biens des émigrés, et donc leurs bibliothèques. Celles-ci ne pouvant pas rester sur place puisque les logements des émigrés vont être loués, il faut leur trouver une destination. En décembre 1792, il est décidé qu elles seront transportées avec les autres bibliothèques confisquées au monastère des Feuillants, qui devient donc le «Dépôt national des Feuillants». La suppression de l Académie La bibliothèque de l Académie n est pas épargnée par les aliénations. En effet, un décret du 8 août 1793 déclare la «suppression de toutes les Académies et Sociétés littéraires patentées ou dotées par la Nation». Le 4 septembre 1793, le Directoire du département de la Gironde arrête donc la pose des scellés sur les portes de l Académie et demande l inventaire 6

11 des objets d art et de science qu elle possède. La bibliothèque de l Académie devient donc propriété de l Etat et si elle reste sur place ; elle demeure fermée au public. Suite à une demande du Comité d Instruction publique de la Convention à propos de l envoi des catalogues de cartes, un rapport des commissaires aux bibliothèques nationales de Bordeaux de 1795 indique que leur catalogue n est pas fini. On ne sait pas aujourd hui s il a été achevé. La Bibliothèque de l Ecole Centrale Le 25 octobre 1795, les Ecoles Centrales sont créées par une loi sur l instruction publique. Chaque département devra en mettre une en place, et lui adjoindre une bibliothèque publique, sans beaucoup plus d informations à ce sujet. A Bordeaux, les commissaires aux bibliothèques nationales sont remplacés par un unique bibliothécaire, sur décision du Directoire. Jean-Baptiste Monbalon, un ancien médecin membre du Directoire, est nommé. Malgré les divers changements de statuts de la bibliothèque de Bordeaux ainsi que les nombreux changements de Régime français, il restera bibliothécaire pendant 34 ans. Jean-Baptiste Monbalon est nommé bibliothécaire de l Ecole Centrale le 26 février Les catalogues du Dépôt des Feuillants et de la bibliothèque de l Académie lui sont remis et il a pour mission d en confectionner un nouveau. Les collections des bibliothèques des Ecoles Centrales doivent être divisées en trois sections elles-mêmes divisées en sous-sections et une section composée de documents d intérêt local doit être proposée. Il faut trouver assez d ouvrages pour faire des sections conséquentes et en cas de difficultés, les bibliothécaires sont autorisés à prendre provisoirement dans les dépôts du chef-lieu du département. Une fois le catalogue des collections de l Ecole centrale rédigé, il doit être envoyé au ministère de l Intérieur avant que soit ouverte la bibliothèque. Le local de l ancienne bibliothèque de l Académie est choisi comme lieu pour celle de l Ecole Centrale. Des Bibliothèques nationales de départements avaient été créées en Beaucoup de questions se sont posées à Bordeaux sur ce sujet et finalement, la bibliothèque de l Ecole Centrale a en quelque sorte deux statuts. Elle est appelée Bibliothèque de l Ecole Centrale et Bibliothèque nationale. En effet, elle n est déjà pas vraiment dépendante de l Ecole Centrale de la ville, puisqu elle dispose d un local à part et qu elle n est pas réservée aux professeurs et aux élèves, mais à toute la population. Les Ecoles Centrales sont supprimées en 1802 par un plan de réorganisation de l instruction secondaire, et on prévoit de les remplacer par des Lycées. En attendant la mise en 7

12 place de ces Lycées, les bibliothèques d Ecole Centrale doivent être fermées. Seulement, à Bordeaux, la bibliothèque n étant pas dépendante de l Ecole et ayant également un autre statut, elle reste ouverte au public. 3. La bibliothèque municipale de Bordeaux Le statut de Bibliothèque municipale C est le 28 janvier 1803 que la bibliothèque devient Bibliothèque municipale de Bordeaux. En effet, un décret confie les bibliothèques publiques aux municipalités, même si l Etat reste propriétaire des collections. Charles Delacroix, préfet de Gironde de 1803 à 1805, met en place le vote du budget ainsi que la nomination du bibliothécaire par le conseil municipal. Jean-Baptiste Monbalon reste le bibliothécaire de la ville. Un problème de place au sein de la bibliothèque se fait ressentir et Monbalon tente plusieurs fois d en avertir les autorités afin de pouvoir améliorer la situation. Pourtant, des ouvrages provenant de bibliothèques d émigrés, vont être rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers et une vente des ouvrages doubles va être organisée. Restitutions de bibliothèques et vente d ouvrages Les restitutions de bibliothèques d émigrés commencent en Lorsque les personnes concernées parviennent à démontrer qu elles sont innocentes de ce qu on leur reproche, un arrêté autorise les commissaires aux bibliothèques nationales à leur remettre leurs biens. Selon Marie-Josèphe Pajot dans son ouvrage De la Bibliothèque de l Académie à la Bibliothèque municipale de Bordeaux : , 30 des 120 bibliothèques saisies sont ainsi restituées. En 1800, Lucien Bonaparte, alors ministre de l intérieur, interrompt toutes restitutions décidées par les autorités locales. Il devient difficile de rentrer en possession des ouvrages car la restitution doit être validée par le préfet ou par le ministère de l Intérieur. On vérifie de plus au préalable si les ouvrages qui doivent être rendus sont déjà intégrés dans les collections de la bibliothèque publique et s ils lui sont nécessaires ou non. 21 Bibliothèques seront restituées entre 1800 et D autres ouvrages de la bibliothèque de Bordeaux sont retirés des collections afin de procurer des fonds à d autres structures. L archevêque de Bordeaux obtient notamment des documents pour la création de la bibliothèque de l archevêché et du Séminaire. De plus, le Lycée ayant besoin d ouvrages, la bibliothèque doit lui donner environ volumes. Il n en 8

13 reçoit que 543, Jean-Baptiste Monbalon n ayant pas montré un grand empressement à effectuer ce don. En ce qui concerne la vente des ouvrages doubles ou dits «inutiles» 4, elle a lieu entre juin et septembre 1805, après avoir demandé un grand investissement au bibliothécaire. Il commence ce lourd travail en 1798, et est aidé par M. Jouannet qui deviendra le bibliothécaire de la ville en Après avoir trié les livres concernés et en avoir fait l inventaire, on envoie celui-ci au ministère de l Intérieur qui valide la vente aux enchères des ouvrages indiqués. Le catalogue imprimé Un autre projet accapare Jean-Baptiste Monbalon de 1796 jusqu à sa retraite : le catalogue des fonds de la bibliothèque. En effet, plusieurs catalogues des divers fonds rassemblés au sein de la bibliothèque sont disponibles (notamment celui des collections de l Académie de 1790), mais les ventes, restitutions, pertes et achats, amènent le bibliothécaire à décider la création d un catalogue unique remis à jour. Le 7 octobre 1824, Monbalon apprend que Charles X autorise l impression de ce catalogue, aux frais de l Etat. La bibliothèque de Bordeaux est la seule à avoir bénéficié de ce traitement, et l on ne sait pas exactement aujourd hui ce qui a motivé cette décision. Le directeur de l Imprimerie Royale, Monsieur de Villebois, était un ancien adjoint de M. Monbalon, c est peut-être ce qui a permis à la bibliothèque de Bordeaux de bénéficier de cette faveur. Finalement, ce sont cinq volumes et leurs suppléments qui sont produits, pour un total de titres. L investissement du directeur envers la bibliothèque de Bordeaux est sans limite, et il œuvre pendant 34 ans à en faire une des meilleures de France. 4 Définition des livres dits «inutiles» : Annexe IV page 30. 9

14 PARTIE II : TRAITEMENT PHYSIQUE ET MATERIEL DU FONDS 1. Histoire du fonds Deux fonds différents Le travail d inventaire devait concerner une période précise : celle de la création de l Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts à 1815 environ. Deux types d archives étaient concernés : celles de la Bibliothèque et celles de l Académie. Les archives de la Bibliothèque sont des archives publiques, alors que les archives produites par l Académie sont des archives privées qui ont été mises en dépôt à la Bibliothèque de Bordeaux. Ces dernières comportent en revanche une majorité de documents publics, puisqu ils datent de plus de 70 ans et relèvent donc du domaine public. Pour l exploitation des documents plus récents et donc d archives privées, l autorisation de l Académie est nécessaire. Les deux fonds sont constitués de la même manière. Le fonds comprend plusieurs grandes subdivisions appelées «cartons» qui peuvent être composé de plusieurs boîtes d archives. 10

15 Les archives de la Bibliothèque Elles ont été produites par la Bibliothèque elle-même. C'est-à-dire qu il s agit de documents administratifs, de correspondances et de documents produits par les bibliothécaires successifs. Au total, il y a 25 cartons qui contiennent des documents divers allant de 1712 à Un premier classement de ce fonds avait été fait en 1973 par Anne Clemencet, stagiaire de l Ecole des Chartes 5. Il s agissait d un classement assez général, Mme Clemencet n ayant pas eu beaucoup de temps pour le mettre en place. L inventaire devant être fait sur une période allant de 1712 à 1815, il ne devait être créé qu à partir des douze premiers cartons. Finalement, certains cartons se sont avérés concerner une partie plus récente de l histoire de la bibliothèque : fin 19 e, début 20 e. Il s agit de documents de M. Céleste, qui a été le directeur de 1891 à Les archives de l Académie Ce fonds ne concerne pas des documents produits par la bibliothèque. Il s agit de documents produits par l Académie. Celle-ci les a mis en dépôt à la bibliothèque de Bordeaux, mais il est difficile de savoir à quelle époque cela s est produit. En effet, nous ne disposons pas de l acte officiel de dépôt. Ces archives n avaient jamais été exploitées auparavant (ni inventaire sommaire, ni pré-classement) et elles ont seulement bénéficié d un changement de boîte d archives. Les anciennes étant en mauvais état et ne correspondant plus aux normes de conservation actuelles, elles ont été remplacées par des récentes il y a moins de cinq ans. 2. Démarches préliminaires L étude du contexte historique Avant de commencer les diverses tâches permettant l exploitation des archives, il était nécessaire de se renseigner sur la période historique qu elles concernaient. En effet, les documents contenus étaient supposés dater de 1700 à Il fallait donc se renseigner sur 5 CLEMENCET, Anne. Inventaire sommaire des archives de la bibliothèque municipale de Bordeaux. Bordeaux :

16 l Histoire de France du XVIIIe siècle, et notamment sur la Révolution française. De plus, deux ouvrages-clés traitant de l histoire des bibliothèques de Bordeaux ont été étudiés. Il s agissait de la thèse de Marie-Josèphe Pajot et de l ouvrage de R-A. Céleste. La thèse de Mme Pajot a pour titre De la Bibliothèque de l Académie à la Bibliothèque municipale de Bordeaux : , et a été soutenue en Elle a permis de mieux comprendre la destinée des diverses bibliothèques confisquées pendant la Révolution (bibliothèques de maisons religieuses, d émigrés et de sociétés savantes et académies) ainsi que ce qu était le Dépôt des Feuillants. Très complète, elle fait également le point sur les divers changements nationaux dans le domaine des bibliothèques. L ouvrage de M. Céleste, Histoire de la Bibliothèque de la ville de Bordeaux, a été publié en L auteur était à l époque le directeur de la bibliothèque municipale de Bordeaux, poste qu il a occupé de 1890 à Son ouvrage reprend lui aussi l historique de la bibliothèque et comprend beaucoup de citations de textes très intéressantes. Pour obtenir plus de renseignements et définir mieux ce qu était l Académie, c est l ouvrage de Pierre Barrière, L Académie de Bordeaux : centre de culture international au XVIIIème siècle ( ), publié en 1951, qui a été choisi. Premiers contacts avec les cartons d archives et pré-conditionnement Après avoir effectué ces recherches historiques, il est nécessaire de se faire une idée des documents contenus dans les cartons que nous aurons à inventorier. Cette étape est couplée avec un pré-conditionnement de ces archives. En effet, chaque carton est étudié, toutes les pièces sont rapidement parcourues et avant de les ranger, on change l ancienne boîte d archivage par une nouvelle qui correspond aux normes actuelles de préservation et de conservation des documents 6. Les chemises séparant les sous-dossiers ou les pièces fragiles sont également remplacées par de nouvelles. Plan de classement La prise de connaissances des cartons est importante car elle permet déjà de voir les problèmes éventuels que l on pourrait rencontrer (comme la méconnaissance d un évènement historique qui serait le cœur d une correspondance par exemple), et d y remédier avant de commencer l inventaire. Elle est également primordiale lorsque plusieurs cartons n ont pas 6 Photographies de boîtes d archives : Annexe V page

17 été déjà pré-classés. En effet, les notes prises lors de l étude du contenu de ces cartons vont permettre d élaborer un plan de classement. Il s agit de proposer une organisation par dossier, puis sous-dossiers pour toutes les pièces. Le classement peut être thématique ou historique, souvent les deux : un dossier thématique, des sous-dossiers chronologiques par exemple. Un document relevant tous les noms de dossier et de sous-dossiers a été créé afin de faciliter les recherches du public s intéressant à ces archives. 3. Inventaire, conditionnement, difficultés rencontrées L inventaire Après ces premières étapes, il devient possible de commencer l inventaire de manière efficace. Un inventaire est un instrument de recherche décrivant de manière sommaire chaque pièce d un carton tout en relevant les éléments essentiels. Une fois achevé, il permet d avoir une idée précise du contenu des cartons et c est un premier instrument de recherche. Ici, il se présente sous la forme d un tableau Excel 7 présentant 18 colonnes : - le numéro de la pièce dans le carton - le numéro du dossier - le nom du dossier - le numéro de la pièce dans le dossier - l intitulé de la pièce, qui doit rester court tout en étant le plus précis possible - l auteur principal - deux colonnes pour les auteurs secondaires - la date : année-mois-jour - l année - la période (le siècle) - le support du document : manuscrit, papier - le type de document : lettre ou document, manuscrit ou imprimé - description matérielle : nombre de feuillets du document. Un feuillet correspond à deux pages : un recto et un verso. - la langue du document 7 Extrait de l inventaire : Annexe VI page

18 - sa provenance - les descriptions éventuelles : inscription manuscrite par exemple, ou la pièce est une copie. - les observations éventuelles : lorsque l on pense reconnaître l écriture de l auteur qui n est pas mentionné, mais qu il reste un doute, on peut l indiquer dans cette case par exemple. Un inventaire avait déjà été commencé pour le carton 1, mais il n était pas très précis. Par exemple, les descriptions de correspondances ne mentionnaient que le nom de l émetteur et du récepteur, mais il n y avait pas de description rapide du sujet de la lettre. Sur une grosse correspondance, cela pouvait poser problème pour rechercher un sujet en particulier. Le conditionnement La bonne conservation des documents est primordiale. Cela passe déjà par une bonne manipulation en fonction du type de support par exemple : s il s agit de parchemins, les gants seront obligatoires. En revanche, si c est du papier, il est possible de ne pas en porter à condition de s être scrupuleusement nettoyé les mains auparavant. Ensuite, la première étape a souvent été de remplacer la boîte d archives qui contenait les documents, puis les chemises qui séparaient les dossiers. Des intercalaires ont été fabriqués afin de séparer les divers dossiers d une boîte. Ces intercalaires ont été créés dans du carton fin et renforcé lorsque nécessaire par une plaque de carton plus épais, ce qui évite que les dossiers (qui sont sur le dos) ne glissent et se courbent. C est aussi une aide à une consultation plus rapide et cela permet d éviter une mauvaise manipulation lors de la recherche des documents. En effet, il n y a plus besoin de sortir tous les dossiers pour trouver le bon puisque le numéro est indiqué sur chaque intercalaire. Les anciennes boîtes étaient ouvertes sur un côté et les documents inventoriés se sont révélés très poussiéreux. A la fin de l inventaire, ceux-ci seront rapidement dépoussiérés à l aide d une brosse spécifique. Les documents qui seront numérisés doivent obligatoirement être nettoyés, sinon des imperfections qui auraient pu être évitées apparaîtront sur le fichier numérique. Les difficultés rencontrées 14

19 o La période concernée est marquée par de nombreux bouleversements historiques : la Révolution française, la Terreur, les emprisonnements, les changements de Régime etc. Il n est pas toujours aisé de saisir le contexte de certains documents et il faut donc régulièrement se renseigner, aller chercher une petite information qui permette de rendre une description plus exploitable d un document. Si cela peut être contraignant car ces démarches ralentissent l établissement de l inventaire, c est extrêmement enrichissant. Finalement, il s agit même d un gain de temps sur le long terme, compréhension et relation entre certains documents se faisant de plus en plus vite à mesure que l on intègre des informations sur le contexte. o Etat des documents : certains n ont pas pu être inventoriés tout de suite car il s agissait de papier de très mauvaise qualité. Certains papiers de la toute fin du 19 e siècle ne sont pas réputés pour leur capacité à être conservés en bon état et cela s est parfois vérifié. Par exemple, une liasse de documents administratifs roulés entre eux et pliés depuis des années était tellement friable qu il n a pas été possible de la déplier sans faire appel au service de la Bibliothèque spécialiste des petites réparations de documents. o Le déclassement de certaines pièces : ceci concerne les douze premiers cartons des archives de la bibliothèque, qui avaient déjà été classés et qui révélaient au final un grand nombre de pièces placées de manière illogique (chronologiquement ou thématiquement). Il y avait aussi des numéros de pièces doubles, ou qui ne se suivaient pas logiquement. Il a donc fallu procéder, après l inventaire, à une correction de cet inventaire afin de remettre ces cartons dans un ordre logique qui faciliterait la recherche 8. Cette étape a demandé du temps car il a fallu établir des correspondances entre le classement sommaire qui avait été fait en 1973 par Mme Clemencet et l inventaire actuel. Un nouvel inventaire avec des renvois a donc été établi 9. Il état absolument primordial que les correspondances soient bien faites, car des ouvrages se référaient à l ancien classement (la thèse de Marie-Josèphe Pajot par exemple). 8 Extrait de l inventaire corrigé : Annexe VII page 35 15

20 PARTIE III : VALORISATION DU FONDS 1. Amélioration des connaissances concernant certains points des origines de la bibliothèque Découverte du contenu des archives Tout d abord, il nous faut rappeler qu avant la mise en place de cet inventaire, un classement général et un premier inventaire d une partie du carton 1 seulement étaient disponibles pour les archives de la bibliothèque, et il n y avait aucun outil concernant les archives de l Académie. Le classement général ne donnait pas la description des pièces, ce qui ne permettait pas de recherche approfondie. Aujourd hui, il est possible de connaître le contenu exact de 16 cartons (9 des archives de la Bibliothèque, 7 des archives de l Académie). Ceci va faciliter la connaissance, les recherches et la communication sur ces fonds. L éclaircissement d une période historique troublée Beaucoup de textes concernant l histoire de la création de la bibliothèque de Bordeaux laissaient souvent une période de dix ans sans explication. C est le cas de l historique mis en ligne sur le site internet de la ville de Bordeaux par exemple : «28 août 1736 : Testament de Jean-Jacques Bel ( ) Mai 1740 : Ouverture au public de la Bibliothèque de l'académie. Août 1793 : Fermeture en raison de la suppression des Académies. 1er mars 1796 : Réouverture dans l'hôtel Jean-Jacques Bel. 28 janvier 1803 : Avec la Révolution, comme les autres bibliothèques privées, celle de l'académie est confisquée par l'etat (décrets du 2 novembre 1789 puis du 8 août 1793). En 1803, ce fonds documentaire est confié par décret à la Ville de Bordeaux : c'est en quelque sorte l'acte de naissance de la Bibliothèque municipale.» Il ne faut pas oublier que cet historique est destiné au grand public, et qu il n a pas pour but d être le plus détaillé possible, bien au contraire. Cependant, il n y est pas fait mention par exemple de la bibliothèque de l Ecole Centrale. La bibliothèque de la ville a connu beaucoup de statuts différents et cela pouvait prêter parfois à confusion. Il est possible 16

21 désormais grâce au travail sur le fonds des archives de la bibliothèque de lister les divers statuts de la bibliothèque et de suivre quelque peu la destinée des collections de l Académie. Jean-Baptiste Monbalon Il est celui qui est resté le plus longtemps au poste de bibliothécaire et son rôle a été extrêmement important puisqu il a été à la tête de la bibliothèque de la ville, peu importe son statut, de 1796 à L exploitation des fonds d archives de la bibliothèque et de l Académie a permis de connaître de nombreux aspects de sa vie, de son métier et de son caractère. Sa date et son lieu de naissance diffèrent selon les sources. Ainsi, Marie-Josèphe Pajot et Raymond Céleste indiquent qu il est né en 1755 près de Dax, mais une inscription manuscrite 17

22 relevée sur un ouvrage de la Bibliothèque de la ville (Thèses des médecins de Bordeaux) fixe sa naissance en 1752 à Bayonne. Il est bien certain en revanche que Jean-Baptiste Monbalon fut médecin avant de s impliquer dans la vie politique en 1789, lorsqu il est élu député à l Assemblée électorale de Bordeaux. Cette Assemblée avait pour but de nommer les membres du Tiers-Etat et de rédiger les cahiers de doléances. Il sera administrateur du Directoire à plusieurs reprises, notamment de 1790 à Il est déclaré hors-la-loi en 1793 et emprisonné. L inventaire a permis de retrouver le procès verbal de son interrogatoire par le Comité Révolutionnaire de Surveillance, et de mieux comprendre la raison de son arrestation. Une note manuscrite de M. Céleste, ancien directeur de la bibliothèque à la fin du 19 e siècle, mise à jour par l inventaire, l explique : «Après les évènements de 1793 contre les Girondins, [Jean-Baptiste Monbalon] fait partie avec les autorités constituées de la ville et du département, de la Commission populaire établie à Bordeaux pour lutter contre les mesures violentes prises par la Convention. Mis hors-la-loi par un décret, il fut arrêté et traduit devant la commission militaire». Relâché en 1794, il est nommé Bibliothécaire de l École Centrale en Il fera partie de l Administration centrale du département jusqu en 1800 et sera conseiller municipal pendant 20 ans. Jean-Baptiste Monbalon reste bibliothécaire malgré les divers changements de statut de la bibliothèque de Bordeaux. Ses correspondances découvertes par le biais de l inventaire permettent de mieux cerner sa personnalité. Il s investit énormément pour la bibliothèque, et essaie de préserver au maximum ses collections. On le voit notamment lors de la création des Lycées. En effet, malgré les demandes répétées et de plus en plus menaçantes du préfet, il tarde à donner les ouvrages demandés pour le Lycée de Bordeaux et celui-ci ne recevra finalement qu un tiers du nombre demandé. On découvre quelqu un de persévérant et de très rigoureux : lors de la mise en place du catalogue imprimé, il presse M. de Villebois et insiste à plusieurs reprises pour que rien ne soit oublié. C est un homme qui a pris à cœur de défendre les collections de la bibliothèque et d en faire une structure de grande qualité. Ses ennuis de santé de plus en plus graves le contraindront à prendre sa retraite en 1829, sans doute à bout de forces, à l âge de 74 ou 77 ans. Il meurt en 1837 à Bordeaux. 18

23 2. Exploitation et valorisation du fonds à court terme Le tricentenaire de l Académie L Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux existe toujours. Supprimée par décret en 1793, elle se reforme en 1796 sous le nom Société des Sciences, Belles-Lettres et Arts. Sous Charles X, elle reprend le titre d Académie Royale en Enfin, elle devient Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts en Créée en 1712, elle fêtera donc son tricentenaire en A cette occasion, une exposition virtuelle a été prévue sur son histoire. L inventaire a permis de mettre à jour plusieurs pièces intéressantes permettant d expliquer et d illustrer l histoire de l Académie. Le plan de l hôtel de l Académie produit en 1769, ou encore le fragment du mémoire demandé à l Académie sur son existence et ses travaux en 1792 (juste avant sa suppression en 1793) feront ainsi partie de l exposition virtuelle. Mise en ligne de l inventaire Certains usagers des fonds patrimoniaux de la bibliothèque s intéressent déjà à l Académie de Bordeaux. L inventaire va permettre de leur communiquer un plus grand nombre de documents et les aider dans leurs recherches. Un inventaire est en effet un outil de recherche, et il serait possible de le mettre en ligne. Ceci permettrait une bonne communication sur ce fonds, et les internautes pourraient consulter cet inventaire, même par simple curiosité. La mise en ligne d un inventaire a déjà été effectuée par d autres structures, comme la bibliothèque de Lyon par exemple 10. Celle-ci propose en effet de rechercher à l aide d inventaire dans divers fonds d archives privées ou publiques. Un historique plus précis Comme nous l avons vu précédemment, certains historiques restent flous sur la période des origines de la bibliothèque entre 1793 et 1803, c est à dire entre la suppression de l Académie, la pose des scellés sur sa bibliothèque et la création du statut de Bibliothèque municipale de Bordeaux. Il pourrait être intéressant dans un premier temps de modifier l historique disponible sur le site de la ville de Bordeaux. Deux précisions pourraient y être apportées : l existence du Dépôt des Feuillants et la création de la Bibliothèque de l Ecole Centrale. Il

24 n est pas nécessaire de surcharger de détails ces éléments, cet historique devant rester léger. En revanche, pour ceux qui souhaiteraient avoir plus de précisions, un lien pourrait être fait vers un historique beaucoup plus complet. Un schéma présentant les étapes de construction de la bibliothèque municipale pourrait être présenté, chaque élément de ce schéma renvoyant à une explication précise. Ainsi, deux types d historiques verraient le jour. Ceux-ci pourraient servir de base dans la cadre de la rédaction d ouvrages sur les bibliothèques françaises ou sur l histoire de Bordeaux. 3. Exploitation et valorisation du fonds à long terme Améliorer les connaissances du public concernant l histoire de la bibliothèque Une enquête sociologique par questionnaire 11 à propos de la visibilité des fonds patrimoniaux de a bibliothèque de la ville de Bordeaux a été mise en place en mai Deux questions se rapportaient à l histoire de la structure. Il s agissait de la question n 9 : «Selon vous, de quand date la création de la bibliothèque municipale de Bordeaux?» et de la question n 11 : «Connaissez-vous l origine des fonds patrimoniaux de la bibliothèque?». Selon-vous, de quand date la création de la bibliothèque municipale de Bordeaux? 36% 3% 2% 14% 32% 13% La bonne réponse était 19 e siècle, puisque le statut de «bibliothèque municipale» date de Peu de personnes l ont choisie. Une grande partie a répondu 20 e siècle, ce qui correspond plutôt à la date de création du bâtiment dans lequel est établie la bibliothèque à l heure actuelle (1991), ce qui pourrait montrer une incompréhension sur la question. Enfin, 36% des répondants ont déclaré ne pas connaître la réponse à cette question. 17e 18e 19e 20e Ne sais pas Non renseigné 11 Questionnaire de l enquête sociologique : Annexe VIII page

25 Les réponses à la question n 11 montrent que peu d usagers pensent que les fonds patrimoniaux de la bibliothèque proviennent des collections confisquées pendant la Révolution. Ces réponses permettent de voir que les usagers de la bibliothèque de Bordeaux ne connaissent pas ou très peu son histoire. Il serait donc légitime, par le biais notamment des pièces découvertes à l aide de l inventaire, d améliorer la communication à ce sujet. Exposition virtuelle et exploitation en ligne L exposition qui va être créée à l occasion du tricentenaire de l Académie de Bordeaux ne concerne pas directement l histoire de la bibliothèque de Bordeaux. Il serait peut-être judicieux de mettre en place une exposition virtuelle permanente qui retracerait les origines de la bibliothèque. De plus, un portail de la bibliothèque va être mis en ligne en 2013 ; celle-ci aura donc son propre espace internet alors qu elle est incluse aujourd hui dans le site internet de la ville. Elle bénéficiera d une meilleure visibilité et le lancement de ce portail pourrait être également l occasion d inaugurer cette exposition virtuelle sur son histoire. La page de présentation des fonds patrimoniaux de ce portail pourrait être agrémentée d une photo d un des documents patrimoniaux se rattachant aux origines de la bibliothèque. Ce pourrait être un extrait de correspondance, des notes sur des prêts de documents etc. Cette image pourrait être modifiée toutes les semaines, ou tous les mois (en fonction du temps que cela prendrait). L usager pourrait cliquer pour l agrandir et découvrir également une description ou une explication de cette image, et peut-être un renvoi vers l inventaire afin de pouvoir demander à le consulter. 21

26 Création d un document pour chaque nouvel inscrit Afin de toucher les nouveaux inscrits à la bibliothèque, un outil de communication sur les fonds patrimoniaux de la bibliothèque pourrait leur être distribué. Ce serait une explication brève de l histoire de la bibliothèque, agrémentée de photo des pièces d archives. L historique serait bref, et inviterait ceux qui souhaiteraient plus d informations à se rendre à la salle des fonds patrimoniaux, ou les renverrait vers le site de la bibliothèque dans lequel un historique plus détaillé serait disponible. A la suite de ceci seraient présentés les horaires d ouverture de cette salle, et les modalités de consultation des documents patrimoniaux. 22

27 CONCLUSION Les archives de la Bibliothèque de Bordeaux et de l Académie ont une importance historique primordiale. Ce travail porte ici sur leur exploitation ainsi que sur ce qu elles peuvent nous apporter comme connaissances des origines de la Bibliothèque. L exploitation de ces fonds passe par plusieurs étapes de traitement physique et intellectuel, parfois mises en place en parallèle. L instrument clé qui ressort de ce traitement est l inventaire des pièces d un grand nombre de cartons. Celui-ci devait être mis en place en ayant toujours comme objectif de produire un outil de recherche le plus simple et performant possible, pour les bibliothécaires comme pour le public. Comme nous l avons vu, il ne peut être commencé qu après avoir effectué certaines démarches : étude du contexte, découverte des contenus, conditionnement, élaboration de plans de classements, etc. L inventaire des archives n est pourtant pas le point final du travail, puisque s il permet la communication des fonds, il a tout de même fallu se pencher sur des problématiques de valorisation de ceux-ci. Un fonds qui n est pas valorisé restera invisible aux yeux du public. L exploitation de ces archives a permis le développement d un grand nombre de connaissances, que ce soit au niveau des connaissances historiques sur la Bibliothèque ou en ce qui concerne le traitement des documents. Cela reste une démarche extrêmement formatrice permettant de s impliquer dans une démarche technique et d en retirer de grands bénéfices personnels sur le plan culturel. De fait, au travers d une formation personnelle et professionnelle de qualité, c est l ouverture vers la formation du public qui se crée naturellement. Et n est-ce pas cette ouverture qui permet à la Culture de se propager? 23

28 BIBLIOGRAPHIE Articles Livres Hebdo n 518, vendredi 13 juin Une bibliothèque comme Mériadeck devrait ouvrir 60 heures par semaine. Pierre Botineau. Livres Hebdo n 732, vendredi 2 mai La renaissance de Mériadeck. Usuel FERET, Edouard. Personnalités & notables girondins : de l Antiquité à la fin du XIXe siècle. Bordeaux : Féret, rééd Travaux universitaires CLEMENCET, Anne. Inventaire sommaire des archives de la bibliothèque municipale de Bordeaux. Bordeaux : PAJOT, Marie-Josèphe. De la bibliothèque de l'académie à la bibliothèque municipale de Bordeaux Bordeaux : Université de Bordeaux III, Ouvrages BARRIERE, Pierre. L Académie de Bordeaux : centre de culture international au XVIIIème siècle ( ). Bordeaux ; Paris : Bière, BUTEL, Paul. POUSSOU, Jean-Pierre. La vie quotidienne à Bordeaux au XVIIIe siècle. Paris : Hachette, CELESTE, Raymond. Histoire de la Bibliothèque de la ville de Bordeaux. Bordeaux : G. Gounouilhou, DESGRAVES, Louis. La Bibliothèque municipale de Bordeaux : deux siècles et demi d une prestigieuse histoire. Bordeaux : William Blake, JULLIAN, Camille. Histoire de Bordeaux depuis les origines jusqu'en Bordeaux : Ed. Féret et fils,

29 MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION. Patrimoine des bibliothèques de France : Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées. Paris : Payot, MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION. Protection et mise en valeur du patrimoine des bibliothèques de France : recommandations techniques. Paris : Direction du livre et de la lecture, NOUGARET, Christine. Les instruments de recherche dans les archives, Paris : Direction des archives de France (La documentation française),1999. ODDOS, Jean-Paul. Le patrimoine : histoire, pratiques et perspectives, Paris : Cercle de la librairie, Site internet Site de la Bibliothèque municipale de Lyon : 25

30 ANNEXES 26

31 ANNEXE I : Mémoire publié par l Académie 27

32 ANNEXE II : Liste des donateurs de la Bibliothèque de l Académie 1743 : don de Pierre Campaigne. Il s agit d une bibliothèque de travail de médecin, peu de Lettres : don de Joseph Cardoze d une bibliothèque scientifique de 1347 volumes : don de Jean Barbot, seul don fait du vivant de son donateur au XVIIIe siècle : don de J. Grillon, un greffier-procureur au Bureau des Finances de Guyenne : don d Etienne Pedeslaux de Chesneau, bibliothécaire de l Académie de 1764 à : don de François de Lamontaigne, membre et secrétaire perpétuel de l Académie de Bordeaux de 1752 jusqu à la Révolution : Legs Nicolas Beaujon, de 4700 volumes. Il n était pas académicien mais natif de Bordeaux et il avait choisi l Académie pour sa renommée. 28

33 ANNEXE III : Pétition menée par le comte de Flavigny pour une plus grande ouverture de la bibliothèque de l Académie 29

34 ANNEXE IV : Définition des livres dits «inutiles» tirée de l Instruction pour la formation de bibliothèques dans les départements, du 4 mai 1796 : «livres de culte, de liturgie, de controverse, de théologie scolastique, de dévotions ascétiques ; les livres d ancienne jurisprudence, inutiles à l étude philosophique ou historique de cette science ; les livres futiles ou dangereux, soit par leurs préjugés, soit par l immoralité qu ils renferment». 30

35 ANNEXE V : Anciennes et nouvelle boîtes d archives Anciennes boîtes d archives de la Bibliothèque Nouvelle boîte d archives, aux normes de conservation (sans colle, ni agrafe, et avec un ph neutre notamment) 31

36 ANNEXE VI : Extrait de l inventaire produit 32

37 33

38 34

39 ANNEXE VII : Extrait de la correction de l inventaire portant sur les archives de la Bibliothèque 35

40 36

41 ANNEXE VIII : Questionnaire de l enquête sociologique réalisée en mai

42 Connaissez-vous les fonds patrimoniaux? 1. Etes-vous : Scolaire Etudiant Artisan, commerçant Demandeur d emploi Employé Retraité Agriculteur, exploitant Autre Ouvrier Cadre Sans profession 2. Etes-vous : Bordelais Girondin Aquitain Autre 3. Savez-vous à quel étage de la bibliothèque Mériadeck se situe la salle de lecture des fonds patrimoniaux? 2 e étage 3 e étage 4 e étage Je ne sais pas Je ne connais pas cet espace (passer directement à la question 9) 4. Savez-vous par quel moyen vous y rendre? Les escalators Les ascenseurs Les escaliers Je ne sais pas 5. La signalétique d accès à la salle vous semble-t-elle suffisante? Oui Non 6. Avez-vous déjà fréquenté cette salle? Oui Non 7. Connaissez-vous les services qui y sont proposés? Prêt de documents Consultation sur place de documents Expositions Espace de travail Je ne sais pas 8. Selon vous, qui est autorisé à accéder à cette salle? Le public spécialisé (chercheurs ) Uniquement les inscrits Tout le monde Je ne sais pas 9. Selon vous, de quand date la création de la bibliothèque municipale de Bordeaux? 17e siècle 18e siècle 19e siècle 20e siècle Je ne sais pas 10. Connaissez-vous les points forts des collections patrimoniales de la bibliothèque de Bordeaux? (plusieurs réponses possibles) Montaigne Le sport Philippe Sollers Montesquieu Mauriac Les Pyrénées La viticulture L Aquitaine et Bordeaux Je ne sais pas 11. Connaissez-vous l origine des fonds patrimoniaux de la bibliothèque? (plusieurs réponses possibles) Dons, legs Achats Collections confisquées pendant la Révolution Je ne sais pas 12. Savez-vous de quels types de documents les fonds patrimoniaux se composent? (plusieurs réponses possibles) 38

43 Manuscrits Imprimés Photographies Multimédia Gravures Peintures Archives privées Cartes et plans Je ne sais pas Nous vous remercions de votre participation. Merci de remettre ce formulaire rempli aux bibliothécaires. Vous pouvez également le déposer dans l urne proposée en Rez-de-dalle (sous l escalator). 39

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE ARCHIVES MUNICIPALES DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE DEFINITION DES ARCHIVES Code du patrimoine Partie législative o LIVRE II : ARCHIVES TITRE Ier : RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

Plus en détail

5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35

5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35 5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35 Année 2015-2016 CONSIGNES A SUIVRE PENDANT LE STAGE Vous allez vivre quelques jours en entreprise : Soignez votre présentation. Respectez les horaires

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012 CHARTE DES DONS Bibliothèque universitaire des langues et civilisations Pôle Collections Version : 26 janvier 2012 65 rue des Grands Moulins F-75013 Paris www.bulac.fr T +33 (0)1 81 69 18 00 F +33 (0)1

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine PROCEDURE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS SARL SODEJE ASSURANCES ET PATRIMOINE Actualisée en date du 16/04/2015 SOMMAIRE : Introduction I- Définir une réclamation II- III- IV- Modalités de saisine du cabinet

Plus en détail

Qu est-ce qu un catalogue?

Qu est-ce qu un catalogue? Qu est-ce qu un catalogue? Nathalie Piérache Novembre 2008 1 Qu est-ce qu un catalogue? Plan du cours Les catalogues Définition Bref historique des catalogues de bibliothèque Le rôle du catalogue Le catalogue

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS La nouvelle loi du 2 mai 2002 sur les asbl apporte des changements : - dans la rédaction des statuts ; - dans les formalités et les publications

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Être Responsable De Club

Être Responsable De Club Être Responsable De Club Prénom NOM Promo Date Objet Sylvain BOUCHERAND 2010 16/08/09 Création du document Charles- Adrien LOUIS 2010 29/08/09 Mise à jour parti Comptabilité Page 1 sur 8 Table des matières

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

PROCEDURE DE VERSEMENT D ARCHIVES NOTARIALES Archives départementales du Bas-Rhin Mise à jour en Août 2013

PROCEDURE DE VERSEMENT D ARCHIVES NOTARIALES Archives départementales du Bas-Rhin Mise à jour en Août 2013 PROCEDURE DE VERSEMENT D ARCHIVES NOTARIALES Archives départementales du Bas-Rhin Mise à jour en Août 2013 REGLEMENTATION EN VIGUEUR - Code du Patrimoine, Livre II - partie législative (articles L-213-2

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION

ORGANISME DE FORMATION ORGANISME DE FORMATION Jean-François Ferraille Email : jeanfrancois.ferraille@idetic.fr http://www.idetic.fr Tél : 01 75 50 56 04 / 06 86 56 10 44 Catalogue 2014 Logiciels libres en bibliothèque, centre

Plus en détail

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons 1 Aujourd hui, j aimerais vous donner un aperçu de certains changements intéressants que nous avons décidé d apporter à notre façon

Plus en détail

GUIDE À L USAGE DU CURATEUR À UN MAJEUR ET DU CONSEIL DE TUTELLE AIDE-MÉMOIRE DES 8 ÉTAPES DE LA CURATELLE D UN MAJEUR

GUIDE À L USAGE DU CURATEUR À UN MAJEUR ET DU CONSEIL DE TUTELLE AIDE-MÉMOIRE DES 8 ÉTAPES DE LA CURATELLE D UN MAJEUR GUIDE À L USAGE DU CURATEUR À UN MAJEUR ET DU CONSEIL DE TUTELLE AIDE-MÉMOIRE DES 8 ÉTAPES DE LA CURATELLE D UN MAJEUR TABLE DES MATIÈRES 1 S assurer du bien-être de la personne... 3 sous curatelle 2 Faire

Plus en détail

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES Livret de présentation de la procédure de Validation d Acquis de l Expérience pour l accès aux qualifications fédérales. PARTIE 1 du dossier : RECEVABILITE PARTIE 2 du dossier : ANALYSE DE L EXPERIENCE

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5 ESTRA SOMMAIRE Introduction :... 3 L accès à Estra et à votre propre espace... 4 Connexion... 4 Votre espace personnel... 5 Home d Estra et Fonctions generales... 7 Home... 7 Rechercher un document...

Plus en détail

Argent présent et pris en compte!

Argent présent et pris en compte! Argent présent et pris en compte! Niveau 8 Au cours de la présente leçon, les élèves compareront les taux d intérêt appliqués à divers comptes bancaires et calculeront le potentiel de rendement au fil

Plus en détail

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques Employé/employée de commerce CFC Branche logistique et transports internationaux Le livre de travail Le livre de travail est un classeur avec les registres suivants (proposition): 1. Base de la logistique

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Accès Client IndemniPro

Accès Client IndemniPro Accès Client IndemniPro SCM Services d assurances Nous sommes heureux de fournir les instructions étape par étape suivantes pour simplifier le processus d accès à vos données par le biais du système Accès

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Les objectifs du bilan de compétences.

Les objectifs du bilan de compétences. Les objectifs du bilan de compétences. Qu est ce qu un bilan de compétences? Pourquoi faire un bilan de compétences? Comment se déroule un bilan de compétences? Quelle est la méthodologie utilisée? Le

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée 4 Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée PRESENTATION Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, est un organisme chargé, par

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Régime de soins de santé de la fonction publique

Régime de soins de santé de la fonction publique Régime de soins de santé de la fonction publique Effectuer l adhésion préalable Table des matières Introduction... i Ayez les renseignements suivants à portée de la main... 1 Protection de vos renseignements

Plus en détail

INSPECTION ACADEMIQUE DE L AIN

INSPECTION ACADEMIQUE DE L AIN INSPECTION ACADEMIQUE DE L AIN TABLEAU DE GESTION DES ARCHIVES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L AIN 2006 Ce tableau est fondé sur la circulaire conjointe des ministères de la Culture et de l Education parue

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface :

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface : 1. Introduction Moodle est une plate-forme d enseignement collaborative en ligne déployée à l Université de Biskra. Elle permet de créer des espaces de cours accessibles depuis Internet où l enseignant

Plus en détail

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011 Besançon, le 21 octobre 2011 Rectorat Division des examens et concours D.E.C. 1 RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011 Session 2011 EPREUVE ECRITE LE :

Plus en détail

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent préavis, votre municipalité sollicite l octroi d un crédit de fr. 135'000. destiné à des travaux de transformations dans le bâtiment communal.

Plus en détail

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées.

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées. Conseil des arts des TNO Demande de subvention : écriture et édition Vous devez absolument remplir cette page pour que votre demande de subvention soit prise en considération. Section A Résumé du projet

Plus en détail

1 Les outils pour le prêt manuel

1 Les outils pour le prêt manuel Mode d emploi du prêt manuel 1 Les pour le prêt manuel Le bulletin d inscription Il permet de recenser diverses informations concernant le lecteur : - Nom, prénom - Date de naissance - Coordonnées : adresse,

Plus en détail

Rapport écrit : recommandations et instructions

Rapport écrit : recommandations et instructions Projet d Elèves Ingénieurs 2007-2008 Restitutions Rapport écrit : recommandations et instructions L importance du rapport écrit est à souligner : destiné à des décideurs, il représente ce qui restera de

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

ARC / PREMIER DOSSIER DU MOIS DE SEPTEMBRE 2012 L

ARC / PREMIER DOSSIER DU MOIS DE SEPTEMBRE 2012 L ARC / PREMIER DOSSIER DU MOIS DE SEPTEMBRE 2012 L Audit Global Partagé et le BIC (Bilan Initial de Copropriété) : une démarche et une méthode innovantes au service de la rénovation des copropriétés À la

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit

Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit Mardi 02 avril 2013 Florie BRANGE Urfist de Bordeaux 4, av. Denis-Diderot 33607 PESSAC CEDEX T 33 (0)5 56 84 86 93 F 33 (0)5 56

Plus en détail

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Aperçu Le présent guide décrit comment utiliser Mon profil RH, un outil qui vous permet de consulter vos renseignements personnels et l information relative

Plus en détail

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ EN PREAMBULE C est une épreuve de concours à part entière. C est le résultat d un vrai travail personnel. C est la pièce principale du dossier d inscription

Plus en détail

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE Reporting corporate governance Bruxelles, le 18 novembre 1999 Madame, Monsieur La Commission bancaire et financière et Brussels Exchanges

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

Organisme en alphabétisation. Présentation du. par Nathalie Pomerleau, animatrice

Organisme en alphabétisation. Présentation du. par Nathalie Pomerleau, animatrice Organisme en alphabétisation Présentation du Projet Mini-bibliothèque 2006-2007 par Nathalie Pomerleau, animatrice Mai 2009 Ce projet a été développé par Nathalie Pomerleau (animatrice) avec la collaboration

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail

Aide à l utilisation de

Aide à l utilisation de A C T I C E accompagnement à l usage des TICE année 2009-2010 Guide d usage Aide à l utilisation de livret 5b : les annuaires-catalogues Sommaire (version du 6 décembre 2010) Introduction... 3 1. Création

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale

Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale Direction des services d archives Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale 1933-2013 Sous-série 463 J Archives départementales de la Seine-Saint-Denis 18, avenue Salvador

Plus en détail

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique Section Technopédagogie Août 2007 1. QU EST CE QUE WSS? «Un site WSS SharePoint est un site Web représentant un espace de collaboration et un lieu de stockage

Plus en détail

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence EXEMPLE 1 POLITIQUE DU SERVICE DE RÉFÉRENCE Conseil de la bibliothèque publique de Trillium Politique du service de référence Mars 1994 Cet exemple de politique a été inclus dans ce Guide pour vous aider

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

L'utilisation d'une plateforme collaborative dans le cadre de la formation des enseignants

L'utilisation d'une plateforme collaborative dans le cadre de la formation des enseignants Christine Dollo 7138 L'utilisation d'une plateforme collaborative dans le cadre de la formation des enseignants Introduction Ce texte a pour objectif de présenter un dispositif de formation mis en place

Plus en détail

LA CONFÉRENCE DE PRESSE

LA CONFÉRENCE DE PRESSE Fiche aide-mémoire : l organisation d une conférence de presse OBJECTIFS La conférence de presse La rencontre de presse La conférence de presse La conférence de presse sert à annoncer une nouvelle ou à

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 35 au Conseil communal «Gestion des archives de la commune d Avenches» Approuvé en séance de Municipalité le 27 août 2012 1 Monsieur

Plus en détail

BEP VENTE ACTION MARCHANDE. Le contrôle en cours de formation

BEP VENTE ACTION MARCHANDE. Le contrôle en cours de formation Académie de LILLE SESSION 2004 Division des examens et concours BEP VENTE ACTION MARCHANDE Le contrôle en cours de formation! En EP1 : Pratique du marchandisage et de la vente! En EP3 : Épreuve économique

Plus en détail

ALICO MAILDOC. Sommaire

ALICO MAILDOC. Sommaire 2 Sommaire 1 Page d accueil 3 1.1 Connexion à votre espace privé 3 1.1.1 Vous disposez déjà de vos codes d accès 3 1.1.2 Votre compte n est pas encore créé 3 2 Espace privé 4 2.1 Page d accueil de votre

Plus en détail

FORMATION SITE INTERNET

FORMATION SITE INTERNET NS/BLC/SQ/22-E Page 1 sur 12 FORMATION SITE INTERNET A. LES SITES INTERNET DU SILGOM Le SILGOM dispose actuellement de 4 sites internet : - www.silgom.fr : Site de présentation de tout le SILGOM - www.silgom.fr/blanchisserie

Plus en détail

RÈGLEMENT ET CONDITIONS

RÈGLEMENT ET CONDITIONS LES JOURNÉES EUROPÉENNES DES MÉTIERS D ART 2015 RÈGLEMENT ET CONDITIONS DE PARTICIPATION Document destiné à tous les participants aux JEMA 2015 : professionnels des métiers d art, centres de formation

Plus en détail

Critères de sélection pour remplir un panier de lecteurs Explications

Critères de sélection pour remplir un panier de lecteurs Explications A.-M. Cubat Onglet Circulation Paniers de lecteurs Page 1 Critères de sélection pour remplir un panier de lecteurs Explications 1. au moins un emprunt depuis jusqu à aujourd hui 2. au moins un emprunt

Plus en détail

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Diplôme d Université Etude de la Francophonie et de la Mondialisation Année universitaire 2005-2006 D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Date limite de dépôt des dossiers : Mercredi 22 février 2006 novembre

Plus en détail

D ASSURANCE MÉDICAMENTS

D ASSURANCE MÉDICAMENTS La consultation de ce document au moyen de technologies d adaptation informatique peut être problématique. Pour un contenu accessible, visitez les pages équivalentes de notre site. DOCUMENT À CONSERVER

Plus en détail

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Source : Services financiers Comité consultatif de vérification Adoptée

Plus en détail

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54 question les conclusions tirées des étapes antérieures de la révision n apparaît. Ceci peut se faire notamment par une analyse critique des données chiffrées et des modifications de l organisation administrative;

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES ETUDIANTS MANUEL UTILISATEUR 2011

EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES ETUDIANTS MANUEL UTILISATEUR 2011 EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES ETUDIANTS MANUEL UTILISATEUR 2011 Ce document présente les différentes étapes de l utilisation de l application «Evaluation des formations». Il est destiné aux référents

Plus en détail

Enquête de satisfaction Hôtel de ville

Enquête de satisfaction Hôtel de ville Enquête de satisfaction Hôtel de ville Mai Juin 2014 Youssef Bellahcen, Karen Kouakou, Matthieu Planage INTRODUCTION... 1 L ENQUETE DE SATISFACTION... 2 CONCEPTION DU QUESTIONNAIRE... 2 REALISATION DE

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

FACULTÉ DE MUSIQUE DÉPÔT FINAL D UNE THÈSE OU D UN MÉMOIRE PROCÉDURIER ÉTUDIANT

FACULTÉ DE MUSIQUE DÉPÔT FINAL D UNE THÈSE OU D UN MÉMOIRE PROCÉDURIER ÉTUDIANT FACULTÉ DE MUSIQUE DÉPÔT FINAL D UNE THÈSE OU D UN MÉMOIRE PROCÉDURIER ÉTUDIANT MISE EN CONTEXTE Si le dépôt final de la thèse ou du mémoire est obligatoire, le type de dépôt et la procédure à suivre peuvent

Plus en détail

Commune de Charenton-le-Pont

Commune de Charenton-le-Pont DEPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE Commune de Charenton-le-Pont Enquête publique avant la modification du P.L.U. Création du secteur à plan de masse UM2, rue des Carrières et rue de Paris, application des lois

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE Article 1: Cadre normatif Le présent Manuel contient les dispositions appliquées

Plus en détail

CONVENTION DE PARTICIPATION AU SUDOC Pour un signalement des publications en série en qualité d entrée secondaire N 2011-01 - EXX

CONVENTION DE PARTICIPATION AU SUDOC Pour un signalement des publications en série en qualité d entrée secondaire N 2011-01 - EXX CONVENTION DE PARTICIPATION AU SUDOC Pour un signalement des publications en série en qualité d entrée secondaire N 2011-01 - EXX Entre l Agence bibliographique de l enseignement supérieur, Etablissement

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

Les mandats, l incapacité et le décès

Les mandats, l incapacité et le décès Les mandats, l incapacité et le décès UN MANDAT EST UN ACTE PAR LEQUEL UNE PERSONNE (LE MANDANT) DONNE LE POUVOIR À UNE AUTRE PERSONNE QU ELLE CHOISIT (LE MANDATAIRE), DE FAIRE QUELQUE CHOSE EN SON NOM.

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR

NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR SOMMAIRE 1 PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR 2 2- CREER SON

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage

Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage Formule N13 Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage Directives Section A : Quand utiliser cet

Plus en détail

CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen

CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen ENTRE : d une part LE DÉPARTEMENT DE SEINE-MARITIME, Sis à l Hôtel du Département, quai Jean Moulin, 76101 cedex, représenté par son Président, Monsieur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE CREATION D ASSOCIATION

GUIDE PRATIQUE CREATION D ASSOCIATION GUIDE PRATIQUE CREATION D ASSOCIATION Avant de déposer votre dossier à la D.R.D.J.S, n avez-vous rien oublié? Une déclaration sur papier libre Un P.V de l assemblée générale constitutive Un exemplaire

Plus en détail