LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES"

Transcription

1 Aujourd hui, pour une entreprise «responsable», la santé de tous ses collaborateurs présente un enjeu primordial. Pour la bonne marche de l entreprise, il est évident que des salariés en meilleure santé contribuent mieux à ses performances. LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES Faire des questions de santé, un des éléments qui interrogent les organisations afin que la vie dans l entreprise soit de meilleure qualité, est un acte grandement responsable. Proposer dans l entreprise une démarche structurée d éducation et de promotion de la santé, pour permettre à chacun de prendre en charge au mieux sa santé et de donner le meilleur de lui-même, est un signe fort de l importance que l entreprise accorde à la santé et au bien-être de ses salariés. L UC-Centre de Médecine Préventive (UC-CMP) de Vandœuvre-lès-Nancy propose aux entreprises ses compétences en matière de Santé Publique et son expertise en Education et de Promotion de la Santé, afin de rendre accessibles les démarches de prévention dans toutes les entreprises. Les intervenants sont des médecins experts en Prévention et en Education pour la Santé, également diplômés en Tabacologie, Addictologie ou Nutrition. Ils interviennent régulièrement en entreprises. Les séances de sensibilisation et de d éducation pour la santé proposées par l UC-CMP donnent : - aux salariés les moyens de développer leurs aptitudes et compétences pour mieux préserver et prendre en charge leur santé, - aux cadres les éléments leur permettant de mieux contribuer à l information et à la prévention de la santé de leurs collaborateurs. Au-delà de la problématique spécifique du thème abordé, ces actions permettent à chacun d adopter un comportement global favorable à sa santé et ainsi d être acteur de sa santé. Ces actions viennent en complément de l action du médecin du travail et/ou de l infirmière de l entreprise, et se font après rencontre des acteurs de l entreprise. Cela permet de prendre en compte des demandes et des besoins spécifiques à chaque entreprise.

2 LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES Permettent aussi de : Parler santé avec des professionnels de santé experts en prévention, Répondre aux obligations légales, (art L du code du travail : L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : 1 Des actions de prévention des risques professionnels ; 2 Des actions d'information et de formation ; 3 La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés. L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.) Assurer une bonne image santé de l entreprise Attirer et/ou retenir des talents Contribuer à la prévention santé des salariés est un investissement Eliminer un seul facteur de risque à la santé diminue l absentéisme de 2 % et augmente la productivité de 9 %. (source : Change in health risks and work productivity over time - Pelletier B, Boles M et Lynch W. - Journal of occupationnal and environnementail medecin ) Tarif indicatif : 600 euros HT la demi-journée 1000 euros HT la journée (hors frais de déplacement : un devis est établi) UC-CMP Département Développement des Actions de Santé - Politiques Publiques (DASPP) 2, rue du Doyen Parisot BP Vandœuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

3 SENSIBILISATION A LA PROMOTION DE LA SANTÉ SENSIBILISATION A LA PROMOTION DE LA SANTÉ «La prévention est l ensemble des actions qui tendent à promouvoir la santé individuelle et collective» (OMS) La promotion de la santé, quant à elle, vise à renforcer les capacités des personnes et à donner à chacun les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur sa propre santé, et d'améliorer celle-ci (Charte Ottawa). Cette action de SENSIBILISATION À LA PROMOTION DE LA SANTÉ apporte aux cadres les éléments leur permettant de mieux contribuer à la prévention de la santé, la leur et celle de leurs collaborateurs. Objectif : A l issue de la séance, les participants seront capables de : Intégrer la démarche de promotion de la santé dans les entreprises, Mieux connaître le champs de la promotion de la santé, Développer et consolider les connaissances et compétences permettant d adopter les comportements favorables à la santé, Etre en mesure d identifier et de prévenir certains facteurs de risque et de transmettre des messages favorisants l adoption de comportements favorables à la santé. Public : Responsables/encadrement/RH/CHSCT (groupe de personnes) Intervenants : Médecins spécialisés en Prévention, Santé Publique, Tabacologie, Addictologie, Nutrition. Durée : 1 journée

4 SENSIBILISATION A LA PROMOTION DE LA SANTÉ - Définition de la santé, - Données épidémiologiques, - Déterminants de santé, - Principaux facteurs de risque en Santé Publique, - Champs de la prévention. - Contexte réglementaire, - Législation en matière de tabac, alcool, drogues, risques psychosociaux. Le programme : La santé La législation Le tabagisme et autres conduites addictives Le stress La nutrition et le mode de vie au quotidien Comment en parler, accompagner, transmettre des messages de promotion de la santé - Les comportements de consommation, - Les situations à risque, - La dépendance, - Les étapes du changement et la motivation, - Les bénéfices et les modalités pratiques de réduction du risque, - Les aides au sevrage. - Définition du stress, - Les principaux facteurs, - Les réactions biologiques, physiques et psychologiques, - Les conséquences et les risques sur la santé, - La prévention, - La prise en charge. - Interactions de l alimentation et de l activité physique sur la santé, - Principes, repères et recommandations pratiques pour un équilibre alimentaire et une activité physique adaptés (âge, sexe ). - Par oral, - Par écrit. UC-CMP - Département DASPP 2, rue du Doyen Parisot BP Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

5 PREVENTION DU STRESS AU TRAVAIL PREVENTION Du STRESS Au TRAVAIL Le stress professionnel est une réalité et ses conséquences sont de mieux en mieux établies. Selon le sondage ANACT de mars 2009, 41% des salariés se disent stressés et les symptômes de stress touchent 64 % des personnes interrogées. Le stress apparaît désormais comme étant le 1 er risque psychosocial. Il peut avoir des conséquences défavorables sur la santé des salariés, sur le plan physique, psychologique et comportemental. Il devient un sujet préoccupant sur le plan humain et social, mais également sur le plan économique. Comme le souligne le Bureau International du Travail, lutter contre le stress auquel sont soumis les salariés est l'un des grands défis des années à venir : les entreprises qui auront le plus de chances de réussir seront celles qui aideront les salariés à faire face au stress et qui sauront adapter l'environnement de travail aux attentes des individus. Plusieurs types d actions complémentaires peuvent être engagées dans une entreprise pour réduire les conséquences du stress des salariés : réduire les causes du stress en prenant en compte l organisation, les conditions et l environnement de travail ou agir sur le stress et ses conséquences en aidant les salariés à mieux le gérer. C est sur ce 2 eme axe que s inscrit l action santé de l UC-CMP. L action santé PREVENTION DU STRESS AU TRAVAIL est une action de sensibilisation, d information et de formation dont l objectif principal est la prévention et une meilleure gestion du stress. Objectif : A l issue de la séance, les participants seront capables de : Définir le stress, Comprendre les réactions biologiques, physiques et psychologiques, Connaître les risques et les conséquences sur la santé, Public : Cadres ou salariés (groupe de personnes) Intervenants : Médecins de Prévention Durée : 1/2 journée Savoir mieux prévenir, faire face et prendre en charge le stress, Mieux contribuer à l information sur le stress et à sa prévention.

6 PREVENTION Du STRESS Au TRAVAIL Pédagogie : Pédagogie participative : alternance entre apports de connaissances et expression des représentations, des connaissances et expériences individuelles. Questionnaire d évaluation du stress, Remise de documentations, Evaluation à chaud (participants / intervenant). Les plus : Des séances spécifiques peuvent être proposées : Le programme : Définition du stress, Distinction entre agent, réaction et état, Repérage des facteurs et causes de stress, Les réactions biologiques, physiques et psychologiques du stress, Les risques et conséquences sur la santé (actions directes et indirectes du stress sur le cœur, le métabolisme ), Identification des composantes comportementales et cognitives, La prévention des causes et des conséquences, La prise en charge, La législation en matière de risques psychosociaux. - Pour les salariés : chaque salarié pourra mener une réflexion sur son propre stress, évaluer ses propres causes de stress, ses réactions, évaluer son retentissement et avoir les éléments lui permettant de développer ses capacités à le gérer. - Pour le management : chaque manager pourra mener une réflexion sur son propre stress et accroître ses capacités à repérer et à manager une situation de stress chez ses collaborateurs. UC-CMP - Département DASPP 2, rue du Doyen Parisot BP Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

7 EQUILIBRE ALIMENTAIRE ET ACTIVITÉ PhySIQUE EQuILIBRE ALIMENTAIRE ET ACTIVITÉ PhySIQuE Il existe une relation nette entre le mode de vie et la santé : manger et bouger aident à rester en bonne santé et contribuent à se protéger de certaines maladies. L activité physique régulière et adaptée et une alimentation équilibrée contribuent fortement à la préservation de la santé. La valorisation de l activité physique et de l équilibre alimentaire dans un cadre professionnel doit être intégrée à une perspective de prévention globale de la santé. Les bénéfices sur la santé sont nombreux : amélioration du bien-être et à la qualité de vie, prévention des maladies cardio-vasculaires, prévention du diabète, des troubles musculo-squelettiques, des risques de cancers... Des bénéfices professionnels sont également observés sur l absentéisme et la productivité. Par exemple, un salarié qui pratique une activité physique régulière est plus productif qu un salarié sédentaire. De même, une étude, réalisée par le Bureau International du Travail sur les habitudes alimentaires sur les lieux de travail, montre qu'une meilleure nutrition au travail peut accroître les taux de productivité. La formation prévention-santé EQUILIBRE ALI- MENTAIRE - ACTIVITE PHYSIQUE est une action de sensibilisation, d information et de formation dont l objectif principal est de favoriser la mise en place d un équilibre alimentaire compatible avec la notion de plaisir, de convivialité, d horaires de travail et de budget ainsi que la mise en place d une activité physique régulière et adaptée. Objectif : A l issue de la séance, les participants seront capables de : Connaître et comprendre les impacts de l alimentation sur la santé Connaître et comprendre les impacts de l activité physique sur la santé Maîtriser les points de repère pratiques pour un équilibre alimentaire adapté et une activité physique régulière, Public : Cadres ou salariés (groupe de personnes) Intervenants : Médecins de prévention formés en Nutrition Durée : 1/2 journée Etablir la bonne adéquation entre les apports et les dépenses énergétiques, Mieux contribuer à l information sur l éducation nutritionnelle

8 EQuILIBRE ALIMENTAIRE ET ACTIVITÉ PhySIQuE Pédagogie : Pédagogie participative : alternance entre apports de connaissances et expression des représentations, des connaissances et pratiques individuelles. Questionnaire d évaluation de l alimentation et de l activité physique, Remise de documentations, Evaluation à chaud (participants/intervenant). Le programme : Les besoins nutritionnels, Les principes d un équilibre alimentaire compatible avec les notions de plaisir, de convivialité, de satiété, de budget, Les groupes d aliments et leur répartition journalière, Les plus : Les principes de l activité physique, La notion de balance énergétique, Les repères nutritionnels pratiques. Les spécificités du travail (cantine, horaires décalés, travail posté, travail de nuit, déplacements) sont prises en compte. UC-CMP - Département DASPP 2, rue du Doyen Parisot BP Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

9 PREVENTION DU TABAGISME PREVENTION Du TABAgISME Le tabagisme est en France la 1 ere cause de mortalité évitable. Un fumeur sur deux (fumant plus d un paquet de cigarettes par jour) mourra d une maladie liée au tabac. Les conséquences pour l entreprise sont également importantes : les fumeurs sont plus souvent victimes d accidents de travail, plus souvent en arrêt maladie et plus sensibles aux risques de maladies professionnelles. Les effets toxiques du tabagisme s additionnent aux effets des toxiques parfois présents sur le lieu de travail et les multiplient. L action santé PREVENTION DU TABAGISME est une action de sensibilisation, d information et de formation dont l objectif général est d amener chacun à s interroger sur son comportement, afin de modifier ce comportement et d aboutir à un sevrage tabagique. L arrêt du tabagisme passe par une longue réflexion, nourrie par des processus d information, de sensibilisation, de prise de conscience de la dépendance, de maturation de la motivation. Objectif : A l issue de la séance, les participants seront capables de : Connaître et mieux comprendre les mécanismes de la dépendance au tabac, Connaître les risques liés au tabagisme et leur prévention, Connaître les bénéfices et les modalités de la réduction du risque et du sevrage tabagique, Public : Cadres / salariés (groupe de personnes) Intervenants : Médecins spécialisés en Tabacologie Durée : 1/2 journée Maîtriser les points de repère essentiels pour réussir l arrêt du tabagisme et prévenir les rechutes, Mieux contribuer à l information sur le tabagisme et à sa prévention.

10 PREVENTION Du TABAgISME Pédagogie : Pédagogie participative : alternance entre apports de connaissances et expression des représentations, des connaissances, des expériences individuelles. Questionnaires d évaluation des dimensions mesurables du comportement tabagique. Remise de documentations, Evaluation à chaud (participants / intervenant). Le programme : Notions de comportement tabagique, Impacts de la durée du tabagisme et la quantité de tabac sur la santé, Tabagisme passif, Composition de la fumée de cigarette et risques sur la santé, Composantes de la dépendance (physique, psychologique, comportementale), Etapes du changement, Les plus : un accompagnement des salariés fumeurs motivés vers un sevrage tabagique, peut être proposé au sein de l entreprise dans un second temps. Modalités pratiques de réduction du risque, Modalités pratiques du sevrage tabagique avec la prise en compte du stress, du manque, de la prise de poids, Traitements du sevrage, Prévention des rechutes, Législation en matière de tabac. une formation de l infirmière de l entreprise peut être également réalisée Cette formation se déroule sur 2 demi-journées au Centre de Médecine Préventive. L infirmière est formée : - au conseil minimal, - au suivi du sevrage, - et aux indications et à la surveillance des traitements d aide au sevrage. UC-CMP - Département DASPP 2, rue du Doyen Parisot BP Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

11 PREVENTION DES ADDICTIONS PREVENTION DES ADDICTIONS Les addictions aux substances psycho-actives (tabac, alcool, cannabis et autres substances addictogènes) sont responsables chaque année en France de plus de décès évitables par accidents et maladies. Elles sont également à l'origine de handicaps, de nombreux problèmes familiaux et professionnels, d'actes de violence et de précarité qui génèrent une souffrance et un coût social majeurs. Au sein de l'entreprise, les conduites addictives peuvent mettre en danger la santé et la sécurité des salariés et sont à l'origine d'accidents du travail et d'absentéisme. 15 à 20% des accidents professionnels sont liés à une consommation d alcool, de cannabis et de médicaments psychotropes. Cette problématique touche tous les secteurs d activité, branches professionnelles et métiers sans distinction de sexe, d'âge ou de diplôme. Face à ce sujet encore «tabou» et compte tenu des répercussions importantes pour l entreprise, une démarche de prévention s impose : L'action santé PREVENTION DES ADDICTIONS est une action d'information, de sensibilisation et de formation dont l'objectif principal est la prévention et la réduction des risques liés à ces addictions. Objectif : A l issue de la séance, les participants seront capables de : Connaître et comprendre les addictions et leurs mécanismes, Connaître les risques liés aux addictions et leur prévention, Connaître les bénéfices et modalités de la réduction du risque et du sevrage, Public : Cadres / salariés (groupe de personnes) Intervenants : Médecin diplômé en Addictologie Durée : 1/2 journée Maîtriser les points de repère essentiels pour réussir une réduction de risque, un sevrage et pour prévenir les rechutes. Mieux contribuer à l information sur les addictions et à leur prévention.

12 PREVENTION DES ADDICTIONS Pédagogie : Pédagogie participative : alternance entre apports de connaissances et expression des représentations, des connaissances, des expériences individuelles. Questionnaires d évaluation des dimensions mesurables Remise de documentations, Evaluation à chaud (participants/intervenant). Les plus : une formation de l infirmière de l entreprise peut être également réalisée Le programme : Les notions de comportements de consommation, Les mécanismes de la dépendance, Les différentes addictions, Les situations à risque, Les risques sur la santé, Les étapes du changement, la motivation, Les bénéfices et modalités pratiques de réduction du risque, Les bénéfices et modalités pratiques d un sevrage avec la prise en compte des difficultés médico-sociales, Les aides et traitements des sevrages, La prévention des rechutes, La législation en matière de tabac, d alcool et de stupéfiants. Cette formation se déroule sur 2 demi-journées au Centre de Médecine Préventive. L infirmière est formée au repérage précoce d'un mésusage d'alcool et à l'intervention brève. UC-CMP - Département DASPP 2, rue du Doyen Parisot BP Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex Contact secrétariat DASPP : Tél Référent médical : D r H. Abdennebi

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Introduction Les troubles du sommeil et de la vigilance interviennent de façon importante dans le monde du travail et notamment dans le travail à horaires

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL. Risques Psycho-Sociaux & Document Unique, démarche intégrée? Mardi 17 janvier Citédes Entreprises 8h30-10h30

SANTE AU TRAVAIL. Risques Psycho-Sociaux & Document Unique, démarche intégrée? Mardi 17 janvier Citédes Entreprises 8h30-10h30 SANTE AU TRAVAIL Risques Psycho-Sociaux & Document Unique, démarche intégrée? Mardi 17 janvier Citédes Entreprises 8h30-10h30 Le management des RPS dans son entreprise RPS, de quoi parle-t-on? Quelle démarche

Plus en détail

Présentation du CoDES 13

Présentation du CoDES 13 Présentation du CoDES 13 Le réseau des Comités d EpS!L INPES!La FNES!Le CRES PACA!Le CoDES 13 Missions du Comité! Accueil et documentation du public! Conseil en méthodologie et aide à l élaboration de

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Le stress au travail à travers la réglementation

Le stress au travail à travers la réglementation Le stress au travail à travers la réglementation 1 Depuis l Accord National Interprofessionnel du 2 juillet 2008, le stress est reconnu comme faisant partie des risques professionnels que l employeur a

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes Fiche Action PME Prévention des risques professionnels Nos Objectifs Permettre au dirigeant d entreprise d engager et de développer une démarche de prévention des risques professionnels dans l entreprise.

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr & 17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00 Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr 1 Prévenir les risques psychosociaux : le rôle des représentants du personnel Risques psychosociaux : de

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

L appréhension juridique des RPS au travail

L appréhension juridique des RPS au travail L appréhension juridique des RPS au travail Cécile CASEAU-ROCHE Maître de conférences en droit Montpellier 15 juin 2012 Introduction Prise de conscience du développement des risques psycho-sociaux au travail

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE SEMAINES PREVENTI N ANTE ECURITE Du 3 au 23 décembre 2012 2 Semaines Prévention Santé & Sécurité 2012 TABLEAU DES INTERVENTIONS SUR LES SEMAINES A 6 / B 6 / C 4 Du 03 au 23 décembre 2012 DISPOSITIF INTITULE

Plus en détail

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Approche Globale des Risques Psychosociaux L implantation et la conduite d une démarche efficace de prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 9 octobre 2013 Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 1 INRS Présentation Association loi 1901 créée

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention conduites addictives Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre santé Tabac, alcool, drogues La dernière décennie a marqué une

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

Formation à la prévention des risques professionnels. CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013

Formation à la prévention des risques professionnels. CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013 Formation à la prévention des risques professionnels 1 CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013 Déroulement de la présentation Origine et évolution de la formation à la prévention Formation

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 La Formation Professionnelle Management Relationnel Les Fondamentaux du Management Animation d équipe, Manager Coach Développer son assertivité Communiquer efficacement avec

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises

Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises Safety Coach Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises Contenu 1 Doyens et benjamins 3 2 Objectifs 3 3 Le déroulement 4 4 Le Fonds de l'expérience professionnelle 4 5 Contact 5 Safety

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs.

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. RECRUTEMENT Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. Nous sommes au service des clients et des candidats afin de mettre en adéquation les

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

Solange CHAMPION. Bilan professionnel

Solange CHAMPION. Bilan professionnel Bilan professionnel Le Bilan professionnel est un outil de gestion de carrière et de développement personnel permettant d analyser ses compétences professionnelles ainsi que sess aptitudes et motivations

Plus en détail

Offre de formation. CIDFF de Nantes 5, rue Maurice Duval 01/01/2015

Offre de formation. CIDFF de Nantes 5, rue Maurice Duval 01/01/2015 2015 Offre de formation Egalité femmes/hommes U Unn lleevviieerr ddee ddéévveellooppppeem meenntt iinnddiivviidduueell eett ccoolllleeccttiiff CIDFF de Nantes 5, rue Maurice Duval 01/01/2015 Le CIDFF de

Plus en détail

Santé au travail et entreprise

Santé au travail et entreprise Formation postgrade Institut universitaire romand de Santé au Travail Certifiée par la Société Suisse de Médecine du Travail (SSMT) Santé au travail et entreprise Octobre 2015 Novembre 2016 En partenariat

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel?

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? Siège social : 20/24,

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO Origine du Groupe Addict info 2006 Groupe de travail sur l alcool Aptitude médicale et alcool Avec des médecins du travail 2007 Groupe de travail sur les addictions Aptitude

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements Diagnostic des risques psychosociaux SOMMAIRE Édito...

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

Commission spéciale de prévention

Commission spéciale de prévention Commission spéciale de prévention La prévention des risques professionnels peut-elle être proposée d une certaine façon comme un modèle pour la prévention en santé publique? France La prévention des risques

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

La prévention des conduites addictives en collectivité

La prévention des conduites addictives en collectivité Colloque SANTE SECURITE AU TRAVAIL Les collectivités territoriales face aux conduites addictives Alcool, drogues, médicaments,... Comment prévenir et gérer les consommations et addictions des agents? Laurent

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE Sommaire Introduction Démarche Résultats à 6 mois Conclusion de ses propriétaires. GROUPE AUVERGNE AERONAUTIQUE

Plus en détail

JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011

JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011 JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011 Pour cette matinée, nous débutons avec la distribution d un document sur le système de santé français, sur les actions du Conseil Général en faveur de la santé.

Plus en détail

Problématique et public concerné I.

Problématique et public concerné I. FORMATION INTERENTREPRISES MANAGERS DE PROXIMITE 2015 Département de la Marne performance durable ressources humaines santé - sécurité qualité management sécurité alimentaire Proposition rédigée par Graziella

Plus en détail

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude Nous, chefs d entreprise, sommes responsables de la santé et de la sécurité de nos salariés dans nos entreprises. Depuis plusieurs années, une

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL :

CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL : Groupe de Coopération en matière de lutte contre l abus et le trafic illicite des stupéfiants Strasbourg, 15 mai 2012 P-PG/Work(2012)3rev1_fr CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Plus en détail

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION L examen de santé de l UC-Centre de Médecine PRÉSENTATION SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE p. 1 Venez faire une «Pause Santé» à l UC-Centre de Médecine L ACTION DU CENTRE D EXAMEN DE SANTÉ p. 2 Ses missions

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

BAYONNE jeudi 25 octobre 2012. Laurence ARGUILLERE-BULTEL Vice- Présidente de l Association Alcool Addictions et Travail Grand Port Maritime du Havre

BAYONNE jeudi 25 octobre 2012. Laurence ARGUILLERE-BULTEL Vice- Présidente de l Association Alcool Addictions et Travail Grand Port Maritime du Havre BAYONNE jeudi 25 octobre 2012 Laurence ARGUILLERE-BULTEL Vice- Présidente de l Association Alcool Addictions et Travail Grand Port Maritime du Havre De quoi parle-t-on? Conduites Addictives Les modes d

Plus en détail

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux!

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux! Lesévolutionslégislativesetréglementaires dansledomainedesrisquespsychosociaux Documentistnf.frRéalisation:CélineCZUBA,juriste,mars2010 29juin1989:Directive"cadreeuropéennen 89/391CEE,JOL183du29.06.1989.

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

PSYCHOLOGUES DANS LES SERVICES DE SANTE AU TRAVAIL INTERENTREPRISE PRESENTATION DE LA PROFESSION

PSYCHOLOGUES DANS LES SERVICES DE SANTE AU TRAVAIL INTERENTREPRISE PRESENTATION DE LA PROFESSION PSYCHOLOGUES DANS LES SERVICES DE SANTE AU TRAVAIL INTERENTREPRISE PRESENTATION DE LA PROFESSION Les réformes en cours de la médecine du travail en France ont abouti, en ce début d année 2013, à la négociation

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION BP JEPS AGFF MENTION C et/ou D

REFERENTIEL DE CERTIFICATION BP JEPS AGFF MENTION C et/ou D REFERENTIEL DE CERTIFICATION BP JEPS AGFF MENTION C et/ou D UC 1 : EC de communiquer dans les situations de la vie professionnelle OI 1.1 : EC de communiquer oralement avec ses interlocuteurs OI 1.1.1

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

Le coaching individuel: un outil de prévention-gestion du stress ou un levier d amélioration de la qualité de vie au travail?

Le coaching individuel: un outil de prévention-gestion du stress ou un levier d amélioration de la qualité de vie au travail? Le coaching individuel: un outil de prévention-gestion du stress ou un levier d amélioration de la qualité de vie au travail? Nathalie Cortial Vivien, 2013 1 De la prévention du stress à la qualité de

Plus en détail

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1 PRESENTATION DE LA CIPCA MILDECA- colloque INSERM 1 LA CIPCA A ÉTÉ MISE EN PLACE DANS LE CADRE DU PLAN GOUVERNEMENTAL 2013-2017 Pour que la prévention devienne une priorité des politiques de lutte contre

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants?

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? Colloque UNIRèS «Education à la santé et complexité : Recherche, formation, pratiques» Atelier 3 : Pistes pour

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Sa mise en œuvre relève d une décision unilatérale de l entreprise, ce n est pas une obligation légale. Quand et comment le mettre en place?

Sa mise en œuvre relève d une décision unilatérale de l entreprise, ce n est pas une obligation légale. Quand et comment le mettre en place? Finalité C est un outil de management et de gestion des ressources humaines. Bien mené, il permet d échanger, de motiver, d évaluer les résultats, de fixer des objectifs et les moyens pour les atteindre.

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Assistant(e) Social(e)

Assistant(e) Social(e) CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Assistant(e) Social(e) Le Métier d Assistant(e) Social(e) L assistant de service social, qui est parfois spécialisé (drogue,

Plus en détail

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT)

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Consultez notre site Internet : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43964/accueil

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

LIGNE MÉTIER Activités comptables et cabinets de gestion. Des services pour répondre à vos enjeux métier

LIGNE MÉTIER Activités comptables et cabinets de gestion. Des services pour répondre à vos enjeux métier LIGNE MÉTIER Activités comptables et cabinets de gestion Des services pour répondre à vos enjeux métier Les ressources humaines sont un enjeu essentiel de votre profession. En effet, depuis ces huit dernières

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

Fiche formation S initier à la prévention des risques psychosociaux - N : 14506 - Mise à jour : 27/10/2015

Fiche formation S initier à la prévention des risques psychosociaux - N : 14506 - Mise à jour : 27/10/2015 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/01/2016. Fiche formation S initier à la prévention des risques psychosociaux - N : 14506 - Mise à jour : 27/10/2015 Prévention RPS

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Des RPS à la QVT «Des RPS à la QVT» ne suppose pas un prolongement de l action ni un élargissement mais un

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail