Le marché de l habitation régional

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché de l habitation régional"

Transcription

1 Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques

2 Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie, du Centre-du-Québec et des Bois-Francs ont connu en 2010 une excellente année. Les mises en chantier y ont totalisé respectivement près de 2 000, 750 et 650 unités dans les centres de habitants et plus. L apport du secteur locatif, incluant de nouvelles résidences pour personnes âgées, a largement contribué à l atteinte de ces résultats, qui ont été supérieurs à la moyenne des activités de la période La région métropolitaine de recensement (RMR) de Trois-Rivières a été particulièrement active, avec un total de quelque unités de mises en chantier. Pour , la situation devrait par contre revenir «à la normale» dans les cinq centres urbains sis de part et d autre du fleuve Saint-Laurent. En Mauricie, le volume régional devrait se situer autour de unités, alors que les agglomérations de Drummondville et Victoriaville pourraient accueillir respectivement 550 et 375 unités. Évolution des mises en chantier en Mauricie Total Unifamilial p 2012p Évolution des mises en chantier Centre-du-Québec Bois-Franc, Total Unifamilial p 2012p 2

3 Économie, emploi et démographie Les régions économiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec englobent 11 municipalités régionales de comptés (MRC), qui totalisent près de personnes. L agglomération de Trois-Rivières héberge plus de la moitié de la population de la Mauricie, alors que Drummondville et Victoriaville font de même pour le Centre-du-Québec. Durant la décennie 2000, la croissance démographique y a été, selon le cas, faible ou moyenne, et ce, en fonction entre autres de la vigueur relative des économies régionales 1. La Mauricie a subi des pertes d emploi plus ou moins importantes dans les secteurs du bois, du papier et des meubles. Dans le Centre-du-Québec, le niveau global d emploi a par contre progressé dans de nombreux secteurs manufacturiers et dans celui des services. Au plan démographique, la RMR de Trois-Rivières est la seule région de la Mauricie qui a enregistré une hausse de ses effectifs, tandis que les autres MRC sont demeurées au mieux stables. Du côté sud du fleuve, les MRC de Bécancour, Drummond et Arthabaska ont vu leur population s accroître plus ou moins lors des 10 ou 15 dernières années. Par ailleurs, il convient de souligner que l âge médian se situe à 46 ans en Mauricie et à 42 ans dans le Centre-du-Québec (par rapport à 41 ans à l échelle provinciale). Par le fait même, le poids occupé par les 65 ans ou plus dans certaines MRC comme le Centre-de-la-Mauricie ou Mékinac et dans le noyau central de Trois-Rivières atteint en 2011 près de 25 %. Lors des cinq prochaines années ( ), la région Mauricie de l APCHQ devrait enregistrer une croissance de quelque ménages, celle du Centre-du-Québec une hausse de ménages et celle des Bois-Francs une augmentation de ménages. Les ménages des 65 ans ou plus devraient être les seuls à soutenir le marché de l habitation dans la région des Bois-Francs. Il en va largement de même pour la région de la Mauricie, quoique les ménages des ans soient appelés à y croître de près de 600. Quant au Centre-du-Québec, c est particulièrement la région où chaque grande classe d âge de demandeurs contribuera à dynamiser le marché de la construction résidentielle. Croissance démographique Nombre de ménages par classes d âge Moins de 25 ans ans ans 65 ans et plus Total Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Source : ISQ. Projections démographiques par territoires de MRC, mars Les territoires de la Mauricie et du Centre-du-Québec comptaient chacun autour de emplois en

4 Conjoncture résidentielle La RMR de Trois-Rivières Au cours des quatre ou cinq dernières années, la RMR de Trois-Rivières a accueilli divers courants de marché. Plusieurs projets de résidences pour personnes âgées, neufs ou dus à des agrandissements, ont vu le jour çà et là dans les trois secteurs centraux (Trois-Rivières, Trois-Rivières-Ouest et Cap-de-la-Madeleine). Lesdits complexes ont contribué à l accroissement des mises en chantier dans le secteur multifamilial. Peu présent historiquement, le segment de marché de la copropriété-appartement a vu quelques projets être mis en œuvre. La maison unifamiliale, que ce soit au cœur de l agglomération de Trois-Rivières ou dans les secteurs de la périphérie (incluant la MRC de Bécancour), a pour sa part connu une production annuelle moyenne de 520 unités au cours de la période Mises en chantier *, RMR de Trois-Rivières et Shawinigan Marchés visés Noyau central Banlieue, périphérie RMR de Trois-Rivières Ville de Shawinigan Maison unifamiliale Isolée Jumelée En rangée Copropriété-appartement Logement multifamilial Locatif Plex COOP Production totale * Lors des six (6) premiers mois de l année (de janvier à juin 2011). Source : Données de production de la SCHL et compilations de l APCHQ. Dans le cas du secteur de Shawinigan, les mises en chantier ont peu fluctué d une année à l autre, et se sont maintenues à unités. De ce total, de 125 à 150 maisons unifamiliales et 189 logements COOP sont venus répondre aux besoins de la population locale. Pour ce qui est de La Tuque, la municipalité n a pas été très active, car seulement 79 unités se sont ajoutées depuis le milieu de la décennie

5 Sur le plan spatial, les trois ex-villes du noyau urbain trifluvien ont enregistré une bonne performance. Pour , un peu plus de unités y ont été mises en chantier, ce qui constitue 70 % du marché métropolitain. Comme nous l avons souligné précédemment, le secteur locatif a largement contribué à l atteinte de ce résultat. Dans le cas de la périphérie, quoique le secteur ait vu la maison unifamiliale dominer, la production s est avérée plus équilibrée, avec une contribution d un peu plus de 100 copropriétésappartements et de 775 logements locatifs. Il convient aussi de souligner la place occupée par la MRC de Bécancour, située sur la rive sud du fleuve. Au cours des six ou sept dernières années, elle a en effet accueilli près de maisons, copropriétés ou logements neufs. Dans le marché résidentiel existant, les conditions ont été assez variables d un secteur à l autre. Pour Trois-Rivières, la revente de maisons unifamiliales a été en 2010 un peu moins active que lors des années précédentes, mais le prix moyen a poursuivi son essor (+ 6 % pour et + 32 % sur cinq ans). Néanmoins, la RMR de Trois-Rivières demeure, parmi les plus grands centres urbains du Québec, la zone où les prix sont les plus bas. Dans le marché locatif, le taux global d inoccupation est passé de 1,5 % en octobre 2007 à 3,9 % à la même période en 2010, tandis que le loyer moyen a augmenté de 10 %, pour se situer à 513 $. Dans le cas des résidences pour personnes âgées, le taux d inoccupation en 2010 n était que de 5,1 %, mais la conjoncture courante est beaucoup moins favorable. Dans le cas des secteurs de Shawinigan et de La Tuque, les prix moyens dans le marché de la revente et les taux d inoccupation ont été en 2010 encore moins favorables qu à Trois-Rivières. Indicateurs du marché existant 2010, Mauricie Revente Locatif privé Personnes âgées Prix* Délai Taux d inoccupation Loyer* Taux d inoccupation Loyer* Trois-Rivières $ 73 jours 3,9 % 513 $ 6,6 % $ Shawinigan $ 87 jours 6,9 % 432 $ 3,0 % $ La Tuque $ n.d. 6,3 % 403 $ n. d. n. d. * Prix ou loyer moyen pour l année 2010 ou en octobre 2010 (loyer). Source : SCHL. Rapport sur le marché locatif (2010) et Rapport sur les résidences pour personnes âgées (2011) ; FCIQ. Baromètre MLS. 5

6 Drummondville et Victoriaville Les agglomérations de Drummondville et Victoriaville ont toutes deux enregistré en 2010 une excellente performance. Respectivement, 735 et 640 unités y ont été mises en chantier l an dernier. Les marchés visés y ont cependant été distincts. Pour Victoriaville, le secteur locatif a vu apparaître 300 appartements locatifs ou plex neufs et 280 maisons unifamiliales, dont 116 jumelées. En parallèle, 110 copropriétés-appartements ont été bâtis au cours des années À Drummondville, l unifamiliale isolée (417 unités) a occupé l avant-scène, tandis que, sur le marché multifamilial, près de 200 logements, 10 plex et 36 unités COOP se sont ajoutés. Lors des six premiers mois de 2011, les activités dans les deux centres urbains du cœur du Québec ont par contre ralenti. La construction d appartements a progressé à un rythme de croisière plus normal et les mises en chantier de maisons unifamiliales ont diminué. Mises en chantier , cœur du Québec Secteur / marché * Victoriaville Unifamilial Appartement Drummondville Unifamilial Appartement * Lors des six (6) premiers mois de l année (de janvier à juin 2011). Source : Données de production de la SCHL. Pour l ensemble de la période , il s est mis en chantier au-delà de unités à Drummondville et plus de à Victoriaville. Cela représente respectivement un volume annuel moyen de près de 650 et 425 maisons, copropriétés ou logements locatifs. Le secteur unifamilial a enregistré 60 % de ces activités. 6

7 La conjoncture dans les marchés résidentiels précédents a été et sera influencée par les conditions qui prévalent dans ce secteur. Par exemple, la revente de maisons à Drummondville a chuté de 3 % par année en 2009 et 2010, tandis que les prix moyens ont fluctué vers le bas (- 3 % en 2009) ou vers le haut (+ 11 % en 2010). Les inscriptions ont quant à elles progressé chaque année, ce qui a contribué à faire grimper le délai moyen de vente à plus de trois mois (102 jours). À Victoriaville, les ventes de maisons existantes ont chuté de 12 % en 2010, et le prix moyen s est stabilisé à $. Là encore, l absorption s effectue selon une période moyenne de près de trois mois. Indicateurs du marché existant, 2010, cœur du Québec Revente Locatif privé Personnes âgées Prix Délai Taux d inoccupation Loyer Taux d inoccupation Loyer Drummondville $ 102 jours 4,2 % 529 $ 11,9 % $ Victoriaville $ 95 jours 4,4 % 473 $ 9,9 % $ Source : SCHL. Rapport sur le marché locatif (2010) et Rapport sur les résidences pour personnes âgées (2011) ; FCIQ. Baromètre MLS. Dans les marchés du multifamilial, les taux d inoccupation dans le secteur locatif privé ont été supérieurs à 4 % depuis 2007 à Victoriaville, et sont passés de 2,8 % à 4,2 % à Drummondville. Dans les résidences pour personnes âgées, les taux d inoccupation à la fin de l année dernière atteignaient respectivement 9,9 % (Victoriaville) et 11,9 % (Drummondville). Une telle conjoncture n est certes pas favorable à la mise en marché de nouveaux complexes dont le financement serait conventionnel. D ailleurs, il convient d indiquer que le maintien du rythme global de la construction de logements neufs qui a été recensé depuis 2005 à Drummondville (250 par année) et Victoriaville (140 annuellement) peut difficilement être maintenu pendant plusieurs années encore. À titre d illustration, le champ d enquête de la SCHL sur le marché locatif privé n inclut que et unités en octobre

8 Perspectives Les marchés de l habitation nouvelle en Mauricie et dans les agglomérations de Drummondville et Victoriaville sont de nature à enregistrer une chute plus ou moins prononcée en Une surproduction a eu lieu, particulièrement dans le secteur de la maison unifamiliale, et les taux d inoccupation dans les secteurs des appartements sont supérieurs aux seuils d équilibre. Un retour vers des niveaux de mise en chantier plus en harmonie avec la moyenne historique récente ( ) est donc prévisible d ici la fin de l an prochain. Dans le cas de Drummondville, l activité pourrait se situer autour de 550 à 600 unités, dont les appartements constitueraient de 150 à 200 logements sur une base annuelle. Pour ce qui est de Victoriaville, le seuil moyen pour devrait osciller autour de 400 unités, incluant quelque 150 logements multifamiliaux. Lorsqu on inclut les autres centres qu on retrouve dans la région du Centre-du-Québec Bois-Francs (Plessisville, Princeville, Warwick ), la moyenne annuelle pour le «cœur du Québec» devrait se situer autour de unités en Évolution des mises en chantier pour le coeur du Québec Tendances Total régional, mises en chantier p 2012p Source : Données de production 2010 de la SCHL et projections pour de l APCHQ. 8

9 En ce qui concerne la région de la Mauricie, là aussi une réduction du volume annuel des mises en chantier est à prévoir. Au total, de 900 à 950 nouvelles unités seulement pourraient voir le jour dans la RMR de Trois-Rivières, et ce, particulièrement à cause du ralentissement du secteur multifamilial (± 300 unités par année pour 2011 et 2012). À Shawinigan, à moins qu un nouveau complexe locatif privé ou pour personnes âgées ne voie le jour, un maximum de 200 unités est prévisible. Pour la ville de La Tuque, aucun revirement de tendance (de 10 à 15 unités par année) n est anticipé, car la région n est pas de nature à enregistrer une reprise économique notable. Par contre, des deux côtés du fleuve, certaines municipalités comme Saint-Tite, Sainte-Thècle ou Nicolet viendront soutenir le marché mauricien. En somme, en , la moyenne annuelle des mises en chantier pour l ensemble de la région de la Mauricie devrait se situer autour de unités. Évolution des mises en chantier de la Mauricie Tendances Total régional, mises en chantier p 2012p Source : Données de production 2010 de la SCHL et projections pour de l APCHQ. 9

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Saguenay Lac-Saint-Jean Côte-Nord Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Saguenay Lac-Saint-Jean Côte-Nord Les divers territoires de habitants

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Pleins feux sur la demande une perspective régionale

Pleins feux sur la demande une perspective régionale Pleins feux sur la demande une perspective régionale SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT CONFÉRENCE SUR LES PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE MONTRÉAL Kevin Hughes Économiste régional

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

Prévisions économiques 2015-2016

Prévisions économiques 2015-2016 Prévisions économiques 2015-2016 Faits saillants Considérant les tendances des mises en chantier résidentielles de même qu un ensemble de facteurs, l Association des professionnels de la construction et

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Kevin Hughes Économiste Principal Centre d analyse de marché Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme Marché

Plus en détail

Région de Québec. Marché du neuf au quatrième trimestre de 2014. Mises en chantier(province de Québec) Date de diffusion : premier trimestre de 2015

Région de Québec. Marché du neuf au quatrième trimestre de 2014. Mises en chantier(province de Québec) Date de diffusion : premier trimestre de 2015 L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation Région de Québec S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Marché du neuf au

Plus en détail

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité février 1 La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité La chute de la construction neuve et des ventes de propriétés existantes semble maintenant terminée au Québec. Le repli de,3 % des

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL SUJETS COUVERTS» L investissement immobilier en 2013» Diagnostic par classes d actifs» Perspectives à moyen terme» Enjeux 2001-12-01

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN ODÈLE DE SUIVI DES IPACTS SUR LE LOGEENT 30 Les tableaux suivants présentent les variables et les indicateurs utilisés dans les trois sections de ce

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service Québec se distingue PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE QUÉBEC Marie-Élaine Denis, analyste de marché 20 janvier 2011 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Sommaire Marché de l habitation

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation Les facteurs fondamentaux Les prévisions pour 2014 Les intentions à moyen terme Les principaux risques Vers un autre resserrement hypothécaire? Plan de la présentation Les facteurs

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Bienvenue Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs fondamentaux Prévisions

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

REMERCIEMENTS. Documents annexes P a g e 2 Objectifs et défis d une politique d habitation au Québec

REMERCIEMENTS. Documents annexes P a g e 2 Objectifs et défis d une politique d habitation au Québec REMERCIEMENTS L Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) Inc. tient à remercier Monsieur Pierre Bélanger, économiste, PB Économiste, Monsieur François Des Rosiers, Ph.

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL Perspectives 2007 du marché de l habitationl Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL SOMMAIRE Retour sur la bulle immobilière Prévisions 2007: Marché de la revente Construction résidentielle Marché

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

Survol du marché de l habitationl

Survol du marché de l habitationl Survol du marché de l habitationl Région de l Abitibi-Témiscamingue Patrice Tardif, analyste principal de marché Février 2010 Société canadienne d hypothèques et de logement Marché de I habitation : notre

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre?

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? 80 ième congrès annuel de l ACFAS Colloque ISQ/CIQSS 8 mai 2012 Francis Cortellino Analyste principal

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D OCTOBRE 2014 David L Heureux Analyste principal de marché 19 janvier 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Perspectives du marché de l habitation et analyse des aires résidentielles

Perspectives du marché de l habitation et analyse des aires résidentielles Perspectives du marché de l habitation et analyse des aires résidentielles Rapport présenté par Pierre Bélanger économiste Expert-conseil en habitation et développement socio-urbain au Service d urbanisme

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014

Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014 Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014 Un ralentissement des activités de la construction se fait ressentir sur le territoire de Mont-Laurier Lors du dépôt du bilan sommaire en septembre,

Plus en détail

Baisse des mises en chantier d habitations

Baisse des mises en chantier d habitations L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de Trois-Rivières S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER?

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? CONFÉRENCE QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? MANUEL DU PARTICIPANT Par : Michel Beauséjour, FCA, Chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) et de la Fédération

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère

Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère Élisabeth Koulouris Chef analyste 27 avril 2016 Marché de I habitation : notre savoir à votre service Un parc locatif diversifié Portrait

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 PERMIS ET INSPECTION

RAPPORT ANNUEL 2014 PERMIS ET INSPECTION 1. PERMIS DE CONSTRUCTION ET CERTIFICATS D AUTORISATION - 2014 La Section des permis et de l inspection a émis un total de 4594 permis de construction et certificats d autorisation en 2014. Ces permis

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Les Chiffres sur. Le PTZ+ et historique

Les Chiffres sur. Le PTZ+ et historique Du prêt à 0% au PTZ+ Depuis 1995, l Etat aide les primo-accédants à la propriété en leur permettant de bénéficier d'un prêt sans intérêts, couvrant une partie du coût d achat du logement. Ce dispositif

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Sud et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT.

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. LE MARCHÉ DES TERRAINS ET DE LA COPROPRIÉTÉ SE REFROIDIRA-T-IL EN 2013 OU L INTÉRÊT SE MAINTIENDRA-T-IL SOMMET IMMOBILIER DE MONTRÉAL 4 avril 2013 QUELQUES GRANDS TITRES DES

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

RÉGION ADMINISTRATIVE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

RÉGION ADMINISTRATIVE DU CENTRE-DU-QUÉBEC Volume 11 / Région 17 RÉGION ADMINISTRATIVE DU CENTRE-DU-QUÉBEC Survol et prévisions économiques Juin 216 Tableau 1 Principaux indicateurs économiques 213 214 215 216p 217p Produit intérieur brut nominal

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4 COMMENTAIRE Services économiques TD 1 mars 214 LE MARCHÉ DE L HABITATION DE LA RÉGION DU GRAND TORONTO : PLUSIEURS MARCHÉS, PLUSIEURS SITUATIONS Faits saillants Bien que la robuste croissance des prix

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

R Perspectives Immobilières 2013 de RE/MAX 1

R Perspectives Immobilières 2013 de RE/MAX 1 Perspectives Immobilières 2013 de E/MAX 1 Aperçu au Canada La plupart des marchés canadiens ont connu un bon départ en 2012 sur le plan de l activité immobilière, laquelle s est estompée en raison du resserrement

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec le marché de l habitation RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Date de diffusion : Table des matières 2011 3 Le taux d inoccupation Faits saillants Le taux d inoccupation était estimé à 8,1

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation Gatineau 1 S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Table des matières Date de diffusion : premier

Plus en détail

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en %

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en % Logement Pour ceux qui observent depuis longtemps déjà le domaine et s'inquiètent, ce n'est certainement pas un scoop. Tous les indicateurs le disent : le logement est un problème majeur de la région transfrontalière.

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Décembre 2008 Synthèse Cette étude souligne les effets positifs de l investissement

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail