Présentation EFS Institut Régional de Formation Sanitaire et Social Auvergne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation EFS Institut Régional de Formation Sanitaire et Social Auvergne"

Transcription

1 Présentation EFS Institut Régional de Formation Sanitaire et Social Auvergne Moulins le 19 septembre 2011

2 Le sang est un produit irremplaçable Aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins. prescrit dans deux grands cas de figure : les situations d urgence, les besoins chroniques, Ces interventions concernent des patients que seule une transfusion sanguine peut contribuer à guérir ou à soulager.

3 Les accidents Les interventions chirurgicales La maternité Les situations d urgences En cas d hémorragie lors d une intervention chirurgicale, il faut procéder à une transfusion de globules rouges. S il s agit d une intervention d urgence, et que le malade a perdu une grande quantité de sang, il reçoit aussi des plaquettes qui facilitent la coagulation et contribuent à arrêter le saignement. Les grands brûlés nécessitent des transfusions de plasma. Au cours d un accouchement, une hémorragie peut survenir, entraînant un besoin urgent et important en produits sanguins.

4 Les besoins chroniques Les maladies du sang ou hémopathies- Les maladies cancéreuses On dénombre plus de quatre-vingts maladies du sang. Les produits sanguins demeurent indispensables à leur traitement. Chaque année, un million de malades sont ainsi soignés par des produits sanguins, par transfusion ou par médicaments dérivés du sang. Le traitement de ces pathologies non chirurgicales requiert de grandes quantités de produits sanguins

5 Les besoins en transfusion sanguine 1 million de malades soignés chaque année patients suivent des traitements médicamenteux fabriques à base de produits sanguins (plasma) dons nécessaires par jour Des besoins qui augmentent régulièrement chaque année de 4 à 5% Vieillissement naturel de la population Découvertes perpétuelles de nouvelles indications pour la transfusion Rappel durée de vie des produits sanguins : globules rouges : 42 jours plaquettes : 5 jours

6 Les défis de l EFS Etude CREDOC 2007: 98% des Français pensent que le don de sang permet de sauver des vies. 52% des Français déclarent avoir déjà donné leur sang au moins une fois dans leur vie. Seuls 4% de la population en âge de donner donne son sang Les résultats de 2010: candidats au don nouveaux donneurs 1,8 don par donneur, il faudrait passer les 2 dons par donneur, ainsi notre problématique d approvisionnement des établissements de santé et de tension sur les réserves serait considérablement réduite. 2/3 des transfusés ont plus de 60 ans

7

8 La transfusion sanguine: une histoire récente En 1902 à Vienne, découverte des groupes sanguins. En 1914, Premières transfusions effectuées sur des soldats. En 1949, Arnaud Tzanck crée le Centre National de Transfusion Sanguine. La première collecte mobile est organisée la même année. En 1950, la Fédération nationale de donneurs de sang bénévoles est créée. le 1er janvier 2000, l Etablissement Français du Sang est créé en application de la loi du 1er juillet 1998.

9 L EFS est l opérateur civil unique de la transfusion sanguine en France. Son rôle est d assurer le lien entre la générosité des donneurs et les besoins des malades. L EFS est placé sous la tutelle du ministère en charge de la Santé, Sa mission première consiste à assurer l autosuffisance de la France en produits sanguins dans des conditions de sécurité et de qualité optimales. 17 établissements régionaux, 153 sites fixes, collaborateurs

10 Un modèle économique unique L EFS ne bénéficie d aucune subvention de l Etat. Son modèle économique repose sur trois concepts-clés : l économie solidaire : le don est gratuit l économie institutionnelle : l Etat, fixe chaque année le tarif de cession des PSL. l économie marchande: règles d achat et de vente d une entreprise classique. En 2009, le chiffre d affaires de l EFS s est élevé à 809,5 millions d euros. Le 2 septembre 2010, signature du premier contrat d objectifs et de performance (COP), qui lie l Etat et l établissement pour la période qui permet de fixer des objectifs concrets afin promouvoir une plus grande efficience de l EFS, tout en réaffirmant les valeurs du système transfusionnel français, au premier rang desquelles l éthique du don. Ce COP engage l Etat et l EFS à dégager, conjointement, les conditions de la modernisation de la filière de la transfusion.

11 L EFS gère ainsi les activités de: collecte, préparation, qualification, distribution des produits sanguins labiles. L EFS fournit plus de établissements de santé (hôpitaux et cliniques) partout en France. L EFS assure également l approvisionnement en plasma du Laboratoire français du Fractionnement et des Biotechnologies (LFB) qui fabrique les médicaments dérivés du sang. Au-delà de son cœur de métier, l'efs mène des activités thérapeutiques et des activités de recherche dans des domaines innovants, comme l'ingénierie et la thérapie cellulaires et tissulaires.

12 Le parcours d une poche de sang Le sang recueilli lors des dons n est jamais transfusé directement au patient. Après avoir été prélevé à un donneur et avant d être distribué aux hôpitaux et cliniques où il sera transfusé à des patients, il va être qualifié et préparé. Le prélèvement : Le sang du donneur est collecté, à hauteur de 400 à 500 ml, La qualification : des tubes échantillons sont prélevés sur le donneur et analysés selon deux axes : l immuno-hématologie, et la recherche de maladies ou agents transmissibles La préparation : les poches de sang sont préparées et transformées (déleucocytation, centrifugation). L'immuno-hématologie: Avant de transfuser le malade, un dernier test de contrôle est effectué pour éviter tout risque d incompatibilité entre le donneur et le receveur. la distribution: le produit sanguin est distribué aux hôpitaux et cliniques qui en font la demande.

13

14 Le don de sang dans l Allier Moulins Montluçon Un site de prélèvement Un site de distribution Un laboratoire d analyse Un site de distribution cessions de PSL par an

15 Le prélèvement dans l Allier: prélèvements de sang total prélèvement d aphérèse Prélèvement sur site fixe (enceinte de l hôpital): Les lundis et mardi de 8h00 à 15h00 Les mercredis de 8h00 à 17h00 Sur RDV en téléphonant au Prélèvement en collecte mobile: Sang total: Les lundis, mardis, jeudis et vendredis après midi de 16h00 à 19h00 Plasma: les jeudis et vendredis matin de 9h00 à 12h30 Calendrier des collectes sur:

16 Ce qu il faut savoir sur le don de sang de sang total: Fréquence: femmes quatre fois par an et les hommes six fois par an (en respectant un intervalle de huit semaines entre chaque don de sang). Poids minimum: 50 kg Durée: entre six et 12 minutes Après le don, un temps de repos de 10 minutes doit être respecté et une collation est offerte au volontaire. Le don de plasma: Fréquence: 14 jours entre 2 dons et 24 dons maxi sur 12 mois Poids minimum: 55 kg Durée: entre 35mn et une heure Avoir fait au moins deux dons de sang total + Bon réseau veineux périphérique Après le don, un temps de repos de 20 minutes doit être respecté et une collation est offerte au volontaire Le matériel utilisé est stérile et à usage unique

17 Il faut : Se munir de sa carte d identité avoir entre 18 ans et 70 ans et être en bonne santé ne jamais avoir été transfusé(e) ne pas être enceinte, ne pas avoir accouché depuis moins de 6 mois ne pas avoir eu une conduite à risques infectieux : utilisation de drogues par voie nasale ou veineuse, relations sexuelles homme-homme ne pas avoir séjourné en Angleterre pendant plus d un an (séjours cumulés) entre 1980 et 1996 dans les 4 derniers mois : ne pas avoir fait un voyage dans un pays à risque de paludisme ne pas avoir subi une intervention chirurgicale, une anesthésie générale ou une endoscopie ne pas avoir eu un tatouage, ou un percing ne pas avoir eu des relations sexuelles avec des partenaires différents dans les jours précédents : prise de roaccutane (arrêt depuis 1 mois au minimum) prise d antibiotiques (arrêt depuis 7 jours au minimum) prise anti-inflammatoires, de l aspirine (arrêt depuis 5 jours au minimum) une extraction dentaire (délai minimum 7 jours) ou un détartrage (délai minimum 3 jours) Toutefois, seul le médecin responsable de la collecte est apte à décider de l égibilité au don de caque donneur

18 PRELEVEMENT DE SANG TOTAL Très peu de risques liés au don: - Hypovolémie - Malais vagal - Ponction intra-artérielle - Hématome - Blessure nerveuse Info post don EFS Auvergne Loire:

19 Le déroulement d un don OU *Illustration extraite de l ouvrage de B. Danic et JJ Lefrère «De vous à moi, donnez votre sang Le don du sang, le sang du don»

20 Hémoglobine pré-don Avril 2008 Nouveaux Donneurs Donneurs n ayant pas fait de don depuis plus de 2 ans Antécédents d anémie Décision médicale

21 Principes éthiques: ANONYMAT, BENEVOLAT, VOLONTARIAT, NON PROFIT Afin de préparer l entretien médical strictement confidentiel avant le don, un questionnaire est remis. Il est demandé de le remplir avec attention et sincérité dans le but d assurer la sécurité du donneur et celle du malade qui sera transfusé.

22

23 Prochaine collecte à l IRFSSA: MERCREDI 23 NOVEMBRE 2011 Venez nombreux

L affiche de la campagne de rentrée 2015

L affiche de la campagne de rentrée 2015 L affiche de la campagne de rentrée 2015 2 «Je donne mon sang, tu donnes ton sang, il est soigné» CAMPAGNE DE RENTREE Tandis que les vacances d été arrivent à leur terme, les franciliens reprennent progressivement

Plus en détail

I- L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ÎLE-DE- FRANCE, ACTEUR MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE

I- L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ÎLE-DE- FRANCE, ACTEUR MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE I- L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ÎLE-DE- FRANCE, ACTEUR MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE L Établissement Français du Sang, est l unique opérateur civil de la transfusion sanguine en France. Sa mission première

Plus en détail

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Le Lundi 20 janvier, la campagne de mobilisation de ce début d année de l Etablissement Français du Sang a été lancée : «Je donne mon sang, tu donnes

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Guide des dons Sang, plasma, plaquettes... et vous, que donnerez-vous? Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors

Plus en détail

Campagne JMDS 2015: Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang

Campagne JMDS 2015: Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang Campagne JMDS 2015: Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang La prochaine campagne de l EFS-IDF sera dédiée à la Journée Mondiale des Donneurs de Sang le 14 juin 2015. L

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Vous souhaitez donner votre sang? Un centre est prêt à vous accueillir près de chez vous... OÙ DONNER SON SANG? Pour connaître les sites de collecte de votre région, contactez votre Etablissement Français

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Sang, plasma, plaquettes... Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors de son accouchement à reprendre des forces,

Plus en détail

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Page d accueil de la rubrique avec un point sur les besoins en sang de la région Page 2 Pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse. Le don de sang sur les lieux fixes de collecte. Juin 2013. Contact presse :

Dossier de presse. Le don de sang sur les lieux fixes de collecte. Juin 2013. Contact presse : Dossier de presse Le don de sang sur les lieux fixes de collecte Juin 2013 Contact presse : EFS Île-de-France Pôle Relations institutionnelles et communication d image Audrey Larquier : audrey.larquier@efs.sante.fr

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Don du sang Lisieux Une première en Normandie

Don du sang Lisieux Une première en Normandie DOSSIER DE PRESSE : Don du sang Lisieux Une première en Normandie SOMMAIRE : Une opération unique en Normandie : page 3 Les différents acteurs : page 4 L association «Don du Sang de Lisieux» : page 5 Page

Plus en détail

Samedi 26 janvier 2013 à la Salle des fêtes de Bourg-en-Bresse (place de la grenette) de 9h à 17h30

Samedi 26 janvier 2013 à la Salle des fêtes de Bourg-en-Bresse (place de la grenette) de 9h à 17h30 Bourg en Bresse, mercredi 9 janvier 2013 Action nationale : Mon sang pour les autres L EFS et le Rotary se mobilisent pour sauver des vies! Chaque année depuis 15 années, les collectes Mon sang pour les

Plus en détail

Donner son sang. en Île-de-France. par ici. ici. www.dondusang.net

Donner son sang. en Île-de-France. par ici. ici. www.dondusang.net Conception/réalisation/illustrations : DIRCOM EFS IDF : E.Da Silva Rosa - Infographies : EFS/Philippe Mouche - Version mai 2015 - Ne pas jeter sur la voie publique ici Donner son sang en Île-de-France

Plus en détail

Comment se déroule un don de sang placentaire?

Comment se déroule un don de sang placentaire? Don de sang placentaire Le sang placentaire (appelé aussi sang de cordon car il se trouve dans le cordon ombilical) est le sang qui est issu du placenta. Il renferme une grande quantité de cellules souches

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 201 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 15 décembre 2011 PROPOSITION DE LOI visant à permettre le don du sang pour les mineurs de plus de seize ans, PRÉSENTÉE

Plus en détail

L importance du don de sang. Devenez ambassadeur du don de sang dans votre communauté! DONNEZ DU SANG. DONNEZ LA VIE.

L importance du don de sang. Devenez ambassadeur du don de sang dans votre communauté! DONNEZ DU SANG. DONNEZ LA VIE. L importance du don de sang Devenez ambassadeur du don de sang dans votre communauté! DONNEZ DU SANG. DONNEZ LA VIE. Saviez-vous que > Toutes les 80 secondes, une personne a besoin de sang au Québec! >

Plus en détail

A BOURG-EN-BRESSE, les 3 clubs Rotary Revermont / Jacobins / Bourg-en-Bresse s unissent pour organiser avec l EFS, la 8 ème édition annuelle de

A BOURG-EN-BRESSE, les 3 clubs Rotary Revermont / Jacobins / Bourg-en-Bresse s unissent pour organiser avec l EFS, la 8 ème édition annuelle de Bourg-en-Bresse, vendredi 8 janvier 2016 MON SANG POUR LES AUTRES : L EFS et le Rotary se mobilisent pour sauver des vies! Depuis 18 années, les collectes Mon sang pour les autres rencontrent un franc

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE DE PROMOTION DU DON DE SANG

AIDE MÉMOIRE DE PROMOTION DU DON DE SANG CENTRE NATIONAL DE TRANSFUSION SANGUINE ---------------------------------- DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DE LA PROMOTION DU DON DE SANG AIDE MÉMOIRE DE PROMOTION DU DON DE SANG Pour vos dons et activités

Plus en détail

Plaquettes : MCP ou CPA?

Plaquettes : MCP ou CPA? Plaquettes : MCP ou CPA? Dr Michel JEANNE Directeur Adjoint EFS Aquitaine Limousin IX ème Journée Hémovigilance du REHAL 24 novembre 2011 Concentrés de Plaquettes Déleucocytés Plaquettes = Cellules du

Plus en détail

Pourquoi donner? sang. plasma. plaquettes. sang. sang. sang. sang du plaquettes. sang. sang. cordon ombilical. plaquettes plaquettes.

Pourquoi donner? sang. plasma. plaquettes. sang. sang. sang. sang du plaquettes. sang. sang. cordon ombilical. plaquettes plaquettes. Pourquoi donner? plasma plasma du cordon ombilical plasma du cordon ombilical plasma Le don du, un geste indispensable En donnant votre, vous pouvez aider par exemple une femme qui a perdu beaucoup de

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder Le don de cellules souches M.Lambermont Pascale Van Muylder 1 Pourquoi avons-nous recours à la greffe de CSH? Certaines maladies causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse.

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Les contre-indications au don de sang

Les contre-indications au don de sang Les contre-indications au don de sang Souvent, les donneurs s interrogent sur les raisons pour lesquelles tout le monde ne peut pas donner son sang. Le don de sang est une démarche d assistance à autrui,

Plus en détail

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang?

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang? Présentation Le sang La transfusion sanguine Le sang et le Les étapes du don Pourquoi donner son sang? don de sang Qui a besoin de sang? 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs de sang

Plus en détail

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie.

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Qu est ce que le sang de cordon? Le sang de cordon (ou sang placentaire)

Plus en détail

Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida.

Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida. Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida. L.Aribi, F.Kaouane, S.Oukid, C.Boucherit, M.K.Benlabiod, Y.M.Bouchakor, M.T.Abad

Plus en détail

Guide des Dons POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG. Rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr

Guide des Dons POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG. Rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr Guide des Dons POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG Rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr Le don de sang, un geste incontournable VOTRE DON DE SANG À QUOI SERT-IL? En donnant votre sang, vous aidez,

Plus en détail

Établissement Français du Sang

Établissement Français du Sang Établissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES EFS Pays de la Loire Rapport d activité 2011 www.etablissement-francais-du-sang.fr EFS Pays de

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Maladie de Willebrand. Informations et conseils

Maladie de Willebrand. Informations et conseils Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Willebrand Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.

Plus en détail

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle?

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? 3 ème réunion Inter-régionale d Hémovigilance du Nord de France Amiens - le 24 Novembre 2009 Docteur Elisabeth COQUIN

Plus en détail

Établissement Français du Sang

Établissement Français du Sang Établissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES EFS Lorraine Champagne Rapport d activité 2011 www.etablissement-francais-du-sang.fr EFS Lorraine

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique

Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique Donner un rein de son vivant peut concerner chacun. Cela s appelle le don du vivant. LE REIN, un organe indispensable à la vie l

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine XIème CONGRES NATIONAL 1ère JOURNEE DES INFIRMIERS EN HEMATOLOGIE 24-25 - 26 Avril 2014 Sheraton, Alger Dr N Ferroudj. Pr S Nekkal. Pr M Belhani CHU Béni

Plus en détail

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG :

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG : Dépistage VIH : CDAG de Bichat Test Rapide d Orientation d Diagnostique CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 75018 Sandrine Rumi (infirmière) Situé dans l'enceinte de l'hôpital. Environ 6000 tests VIH / an.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE et LIAISON PEDESTRE

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE et LIAISON PEDESTRE Mairie de Villedieu la Blouère L île des enfants 10 Allée des jardins 49450 VILLEDIEU LA BLOUERE 02 41 30 10 63 maisonenfance@villedieulablouere.fr applicable sept 2014 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE

Plus en détail

Aspects réglementaires en sécurité transfusionnelle et hémovigilance

Aspects réglementaires en sécurité transfusionnelle et hémovigilance Aspects réglementaires en sécurité transfusionnelle et hémovigilance Georges Andreu Institut National de la Transfusion Sanguine 1 Quelques notions juridiques de base - 1 Communauté Européenne Règlement

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Session 2010 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

Établissement Français du Sang

Établissement Français du Sang Établissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES EFS Bourgogne Franche-Comté Rapport d activité 2011 www.etablissement-francais-du-sang.fr EFS

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 Retour d expérience - Lancement d une démarche CAF à l EFS Muriel Freyssinet et Antoine Bastin

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION Politique de gestion de l inventaire et des retours des Présentée par : Sylvie Thibault Directrice des relations avec les centres hospitaliers Autorisée pour publication par : Guy Lafrenière Vice-président

Plus en détail

Les donneurs bénévoles constituent un élément fondamental et précieux du système d approvisionnement en sang. Le donneur doit :

Les donneurs bénévoles constituent un élément fondamental et précieux du système d approvisionnement en sang. Le donneur doit : 1 : DU DONNEUR AU RECEVEUR UN OUVRAGE SUR L ACTIVITÉ TRANSFUSIONNELLE AU CANADA Robert Barr et Ted Alport Le système canadien d approvisionnement en sang est complexe, solidement intégré et rigoureusement

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Modalités d inscription en maternité dans le bassin de l agglomération de Versailles. Les modalités de chaque établissement sont traitées ci-dessous

Modalités d inscription en maternité dans le bassin de l agglomération de Versailles. Les modalités de chaque établissement sont traitées ci-dessous Modalités d inscription en maternité dans le bassin de l agglomération de Versailles Les modalités de chaque établissement sont traitées ci-dessous Modalités d inscriptions en maternité dans le bassin

Plus en détail

TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG.

TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG. TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG. FAITES UN DON PAR APHÉRÈSE. Date d entrée en vigueur : Juillet 2009 RDS-SPE-507, version 1 ( version PDF ) QU EST-CE QUE LE DON PAR APHÉRÈSE? L aphérèse est un procédé

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT Les étapes du don de rein DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT concerner CHACUN le don du vivant 3 /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Plus que jamais, l EFS compte sur la générosité des Français. Contacts Presse :

Plus que jamais, l EFS compte sur la générosité des Français. Contacts Presse : Plus que jamais, l EFS compte sur la générosité des Français Contacts Presse : The Desk Laurence de la Touche Tél. 01 49 24 58 43 / Courriel : l.delatouche@thedesk.fr Angélique d Esteve Tél. 01 49 24 58

Plus en détail

Besoins identifiés, évolution des prélèvements et des donneurs

Besoins identifiés, évolution des prélèvements et des donneurs Dossier de presse Février 2007 LE DON DE SANG EN FRANCE EN 2007 Besoins identifiés, évolution des prélèvements et des donneurs Contacts Presse. Stéphanie Kanoui T.01 41 23 41 82 / Courriel : kanouis@clm.bbdo.fr.

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Les Phlebotomies pour surcharge en Fer au CH de St BRIEUC

Les Phlebotomies pour surcharge en Fer au CH de St BRIEUC Les Phlebotomies pour surcharge en Fer au CH de St BRIEUC Olivier NOUEL Catherine TREGUIER ANGH LE MANS 2010 Les Phlebotomies pour surcharge en Fer au CH de St BRIEUC Plan 1/RéalisaFon de la saignée et

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS

QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS Sexe : Age : 1. Soins de ville : Consultez-vous un médecin généraliste : Jamais Pour des vaccinations ou certificats médicaux Pour des visites de prévention Uniquement

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 17 mars 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 17 mars 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 17 mars 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : SANTÉ - (N 2302) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 18 N o AS1725 (Rect) «I. Le déploiement du mécanisme du tiers

Plus en détail

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé Le prélèvement de moelle osseuse Agence relevant du ministère de la santé Vous êtes compatible avec un patient qui a besoin d une greffe 1 Avant le prélèvement La date du prélèvement La date du prélèvement

Plus en détail

Sommaire. Sommaire. Chapitre 1 : Les acteurs du don du sang

Sommaire. Sommaire. Chapitre 1 : Les acteurs du don du sang Edito Édito... Nous sommes heureux de vous présenter le guide des relations ADSB-EFS IDF. Il est le fruit d un travail commun entre l EFS IDF et le comité régional pour le don de sang bénévole. Collaboration

Plus en détail

Enquête sur le don de moelle osseuse

Enquête sur le don de moelle osseuse Enquête sur le don de moelle osseuse Réalisée auprès des étudiants de première année à l Université de Poitiers en septembre 2012 En France, pour que leur vie continue, 2 400 malades ont besoin d un don

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Vous souhaitez donner votre sang? Un centre est prêt à vous accueillir près de chez vous... OÙ DONNER SON SANG? Pour connaître les sites de collecte de votre région, contactez votre Etablissement Français

Plus en détail

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin 1ére Journée Régionale de la Transfusion Jeudi 02 février 2012 Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin Aphérèse Thérapeutique

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE POLYCLINIQUE MAJORELLE 1240, AVENUE RAYMOND PINCHARD 54100 NANCY CEDEX AVRIL 2007 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

Voici les futures dates des vacances et des lieux:

Voici les futures dates des vacances et des lieux: L heure est venue de remplir les dossiers d inscriptions pour les accueils de loisirs. Vous trouverez ci-joint les documents, pour l inscription des enfants et des jeunes, qui sont valables toute l année

Plus en détail

Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement

Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement Présentation du projet U Les objectifs et les enjeux La solution cible Le planning prévisionnel de déploiement ichard Magand (SI hône-alpes) & Jean Casteuble (SI Auvergne-Loire) Yoann Noailhat (SI hône-alpes)

Plus en détail

Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière

Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière Hôpital Tenon AP-HP Maladies Infectieuses et Tropicales - Hôpital de Jour Pr Gilles Pialoux Journées Nationales d Infectiologie Juin

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

SERVICES PÉRISCOLAIRES

SERVICES PÉRISCOLAIRES SERVICES PÉRISCOLAIRES DOSSIER D INSCRIPTIONS ANNÉE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURATION SCOLAIRE GARDERIES PÉRISCOLAIRES TEMPS D ACTIVITES PÉRISCOLAIRES (TAP) ADRESSE(S) MAIL Afin de mieux communiquer avec

Plus en détail

POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG

POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG POUR SAUVER DES VIES DONNEZ VOTRE SANG Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors de son accouchement à reprendre

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI

REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI (AVANT ET APRES LE REPAS) NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Vous souhaitez donner votre sang? Un centre est prêt à vous accueillir près de chez vous... Sang Plasma Plaquettes DVMO Sang, plasma, plaquettes... Le don de sang, un geste incontournable... X : Sans rendez-vous

Plus en détail

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 DOSSIER DU PROFESSEUR TUTEUR (maître responsable du stage) Session d' ETE 2008 1. Calendrier 2. Dispositions matérielles 3. Questions fréquemment

Plus en détail

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE Cas cliniques CAS N 1 M. X, subit une première dilatation oesophagienne par endoscopie. Il est re-programmé un mois plus tard pour vérification sous anesthésie. On décide

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille BeneFit PLUS Modèle médecin de famille Fonctionnement de BeneFit PLUS, modèle médecin de famille: procéder correctement en cas de problèmes de santé En cas de maladie ou d accident Consultation chez le

Plus en détail

WHA63.12 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5

WHA63.12 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5 WHA63/200/REC/ WHA63.2 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins... 9 WHA63.2 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5 La Soixante-Troisième Assemblée mondiale de la

Plus en détail

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS 1 Enceinte de stockage Personnel Responsable + remplaçant Dossier de qualification À la mise en service Après maintenance curative Entretien

Plus en détail

Dimanche 14 juin 2009

Dimanche 14 juin 2009 Dimanche 14 juin 2009 À l occasion de la 6 ème édition de la Journée mondiale des donneurs de sang, l EFS vous donne rendez-vous au Contacts presse :. Laurence de la Touche T. 01 77 37 29 93 / Courriel

Plus en détail

CAMP DE JOUR DE PAPINEAUVILLE FICHE SANTÉ

CAMP DE JOUR DE PAPINEAUVILLE FICHE SANTÉ CAMP DE JOUR DE PAPINEAUVILLE FICHE SANTÉ Vous devez nous retourner la fiche santé avec votre formulaire d inscription. S.V.P. remplir une fiche par enfant. 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L ENFANT Nom

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites. Formulaire d information Biopsie osseuse Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives

Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives Anne Doly, Centre Jean Perrin Toulouse, 7 et 8 juin 2010 Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels Atouts du

Plus en détail

CAMP DE JOUR (OTJ HAM-NORD) FICHE D'INSCRIPTION

CAMP DE JOUR (OTJ HAM-NORD) FICHE D'INSCRIPTION CAMP DE JOUR (OTJ HAM-NORD) FICHE D'INSCRIPTION 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L ENFANT Nom de famille : Sexe : M F Prénom : Date de naissance : / / Adresse : Âge au 30 septembre : Dernière année d études

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

GUIDE DU DONNEUR. Protection santé SERVICE DU SANG

GUIDE DU DONNEUR. Protection santé SERVICE DU SANG GUIDE DU DONNEUR Protection santé SERVICE DU SANG Introduction 2 Pourquoi donner un peu de Sang? Avant toute chose, les dons de sang, de plasma ou de plaquettes contribuent à sauver des vies humaines.

Plus en détail