VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux"

Transcription

1 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux (verrues génitales), qui est une Infection Transmissible Sexuellement et par le Sang (ITSS). Il s agit de l ITSS la plus répandue. Les condylomes génitaux se transmettent facilement, notamment : Lors de rapports sexuels avec contact entre le pénis et le vagin ou l anus Lors de contacts intimes entre une peau saine et une zone de peau infectée Lors d une relation sexuelle orale (bouche avec pénis, vulve, anus) Lors du partage d objets sexuels Lors de l accouchement, de la mère à l enfant. Même si c est une ITSS, le VPH ne se transmet pas au contact du sang. Les jeunes de 14 à 24 ans sont particulièrement touchés par cette infection qui se transmet surtout dans la première année d activité sexuelle. Après la période d incubation du virus, qui varie de 1 à 8 mois, parfois beaucoup plus, peuvent apparaître des symptômes. Comme beaucoup d ITSS, l infection au Virus du Papilloma Humain ne présentera dans une grande majorité des cas aucun symptôme. Toutefois, dans le cas de transmission par relation sexuelle, les symptômes les plus courants sont les condylomes génitaux. Les condylomes se retrouvent : Chez la femme o Sur la vulve o Sur le col de l utérus o Dans l urètre o Autour de l anus o Sur le périnée o Dans la bouche

2 2 o Plus rarement sur les cuisses Chez l homme o Dans l urètre o Sur le pénis, le frein ou le scrotum o Sur le périnée o Autour de l anus o Dans la bouche o Plus rarement sur les cuisses Des signes extérieurs peuvent indiquer la présence de condylomes et nécessiter un examen plus approfondi, comme des saignements lors des rapports sexuels, des démangeaisons ou de l inconfort dans la région des parties génitales. Parfois minuscules et donc invisibles à l œil nu, les verrues génitales peuvent avoir la texture du choufleur, être légèrement surélevées, avec une coloration comme la peau, ou rose, blanche ou grise. Leur taille peut évoluer. Sans traitement, ces symptômes peuvent disparaitre d euxmêmes dans 80% des cas après 1 ou 2 ans. Cependant cela ne veut pas dire que l infection a disparu. Les verrues génitales restent souvent au stade bénin de l infection. Toutefois des complications peuvent subvenir. Les complications par les condylomes apparaissent : Lors de la défécation, difficulté à évacuer les selles Obstruction des voies génitales chez les femmes enceintes Lésions à la bouche et à la gorge Risque de complications graves chez le nouveauné. Certains types du virus VPH évoluent vers des formes précancéreuses de cellules, qui peuvent provoquer des cancers du pénis, de la vulve ou de l anus. Invisibles à l œil nu, ces lésions par le VPH sont les causes les plus fréquentes de l apparition de cellules dites anormales. La forme la plus grave est le cancer, mais moins de 10% évolueront à ce stade. L infection au VPH de l enfant suite à l accouchement peut former des condylomes dans la gorge dans les mois suivant la naissance. Chez les Canadiennes âgées de 20 ans à 44 ans, le cancer du col de l utérus est le deuxième cancer en importance. Cependant les gestes de prévention aujourd hui réduisent de 60 à 70% les risques d évoluer à une phase cancéreuse.

3 3 La prévention est destinée à éviter l apparition des condylomes et des cellules précancéreuses, en influant soit sur les risques de transmission du virus, soit sur l évolution de l infection. L utilisation du condom limite la possibilité de transmettre le VPH. Toutefois, l infection peut se transmettre de peau à peau par toutes les parties non couvertes par le condom (anus, périnée, vulve, cuisses, scrotum). L utilisation de la digue dentaire est recommandée pour les rapports orauxgénitaux. Une digue dentaire est un carré de latex mince utilisé pour prévenir la propagation des Infections Transmissibles Sexuellement et par le Sang (ITSS) durant la pratique du sexe oral. On peut se la procurer dans certains magasins, ou vous pouvez la fabriquer vousmême au moyen d'un condom ou d'un gant en latex. Source : masexualite.ca Le VPH est très contagieux par le contact d une peau saine avec des condylomes. Prévenir ses partenaires passés lorsqu on se fait diagnostiquer une infection au VPH est une bonne façon de contenir la transmission du virus à d autres personnes. Le vaccin préventif contre les cellules précancéreuses est maintenant couramment et gratuitement proposé aux filles âgées de 9 à 18 ans, dans le cadre scolaire, et aux femmes de 18 à 26 ans, particulièrement à celles qui ont un système immunitaire affaibli. Les hommes peuvent également se faire vacciner, quoique le vaccin ne soit pas gratuit. Le vaccin protège très efficacement contre les verrues génitales et les cellules précancéreuse lorsqu il est administré à une personne n ayant jamais été infectée par le VPH. En cas d infection antérieure, il limite l évolution du virus et prévient les complications. L efficacité optimale du vaccin est observée pour une période allant jusqu à plus de 6 ans, chez les femmes n ayant jamais eu d activité sexuelle. Chez la femme, le test de Pap (frottis, cytologie) est un examen effectué par un médecin ou un infirmier spécialisé. Ce test conseillé tous les 3 ans cherche à prévenir l apparition de cellules précancéreuses ou cancéreuses par des prélèvements au niveau du col de l utérus. Chez l homme, l examen génital complet vise à détecter la présence de condylomes dans l urètre, l anus, dans toute la zone génitale. La vaccination n agit que contre quelques souches de VPH, et pas contre d autres ITSS. Indirectement, elle limite le risque de contracter une infection à une autre ITSS, dont le VIH.

4 4 Le dépistage systématique du VPH n est pas préconisé. L apparition de verrues génitales amène à faire diagnostiquer par un médecin les symptômes, par un examen clinique. Les condylomes nontraités disparaitront d euxmêmes dans les 18 mois après leur apparition dans 80% des cas. La personne peut cependant rester infectée. Il est possible de traiter les symptômes du VPH, et non le virus luimême. Ils peuvent donc réapparaitre après le traitement. Pour prévenir les complications, il est possible de traiter les verrues, par des crèmes, produits chimiques, brûlure par le froid (cryothérapie) ou au laser. Cela peut limiter la transmission du virus, rassurer sur les plans esthétique et psychologique. Les infections par verrues stimulent le système immunitaire, causent alors de l inflammation qui attire des cellules immunitaire vers la surface des tissus, et donnent alors plus d infections potentielles. La vaccination contre le VPH prévient ainsi une infection au VIH qui serait causée par ce biais. La prise de multithérapie antirétrovirale n a pas d effet préventif connu sur le développement du cancer du col de l utérus chez les femmes vivant avec le VIH. Néanmoins une charge virale élevée peut augmenter les symptômes, comme des verrues plus grosses, plus nombreuses et plus répandues. Le cancer du col de l utérus chez les femmes séropositives est moins répandu dans les pays à niveau de vie élevé de par les suivis gynécologiques poussés et les tests Pap. Les HARSAH séropositifs sont jusqu à 60 fois plus susceptibles de développer un cancer de l anus que les hommes séronégatifs non HARSAH. La multithérapie, la diminution du sida, donc l augmentation de l espérance de vie des personnes atteintes, donnent plus de temps au cancer de l anus de se développer. Pour ces mêmes raisons, les personnes atteintes du VIH montrent une reprise plus forte d une activité sexuelle et donc d une exposition à l infection au VPH. Une immunité progressive peut s observer dans le temps, dans le cas d infection précoce.

5 5 On estime que 70% de la population canadienne est concernée par l infection au VPH, mais que 20 à 40% seulement des gens continueront à être porteurs du virus actif. Les condylomes peuvent avoir des impacts directs sur l activité sexuelle, sur l intimité du couple. La présence de verrues génitales chez un partenaire stable sain n est pas le signe d infidélité, le virus peut se trouver à l état latent pendant une longue période avant l apparition de symptômes. Il est important lorsqu on est porteur d une infection virale au VPH d en informer le plus vite possible ses partenaires, afin qu ils puissent se traiter, se faire dépister et réduire la transmission de l infection à d autres. Il est possible d aviser anonymement ses partenaires par mail, comme par exemple proposé par le site internet de la Clinique L Actuel. La page du ministère de la Santé concernant le VPH Où se faire dépister pour les ITSS au Québec? Retrouvez cette fiche sur le site du Portail VIH/sida du Québec Téléchargez gratuitement l'application mobile Sexposer (en français et anglais) incluant un calculateur de risque, des fiches pratiques sur les ITSS et le référencement des sites de dépistage au Québec Posez vos questions par service de message texte anonyme et gratuit (en français) Sext'Info ( ) Posez vos questions par service de message texte anonyme et gratuit (en anglais) SextEd ( )

Bulletin traitement. Le VPH et le VIH. Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida

Bulletin traitement. Le VPH et le VIH. Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida Bulletin traitement Le VPH et le VIH Juin 2010 Avis aux lecteurs Le programme de ressources et de traitements de la Fondation PWA offre des ressources

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Virus du papillome humain (VPH)

Virus du papillome humain (VPH) Virus du papillome humain (VPH) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Qu est-ce que le VPH? Qu est-ce que le VPH? Quels sont les signes et les symptômes d une infection à VPH? Le VPH cause-t-il

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

La dysplasie cervicale

La dysplasie cervicale La dysplasie cervicale Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter

Plus en détail

Pourquoi un vaccin contre le VPH?

Pourquoi un vaccin contre le VPH? F Pourquoi un vaccin contre le VPH? Niveaux visés Secondaire 1er cycle Disciplines Langue maternelle Science et technologie Disciplines de formation Santé et bien-être Médias Sujets Santé et sécurité Objectifs

Plus en détail

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement du VPH(virus papillome humain) Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement Table des matières Un message du D r André B. Lalonde, vice-président administratif

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Tests Pap. Dernière mise à jour le 7 février 2013

Tests Pap. Dernière mise à jour le 7 février 2013 Tests Pap Dernière mise à jour le 7 février 2013 Notes à l intention du présentateur : Commandez les ressources auprès de CervixCheck 2 semaines à l avance (TellEveryWoman.ca, page des ressources). Ressources

Plus en détail

Néoplasie intraépithéliale vulvaire (NIV)

Néoplasie intraépithéliale vulvaire (NIV) Néoplasie intraépithéliale vulvaire (NIV) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié.

Plus en détail

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org OICE of OMEN 2 Q U E S T I O N N A I R E Women Against Cervical Cancer International Foundation www.wacc-network.org Connaissances, Attitudes et Opinion à propos du dépistage et de la prévention du cancer

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

Section A La procréation

Section A La procréation La reproduction Section A La procréation 1. FécondationF Un seul spermatozoïde transperce la membrane de l ovule. Un mécanisme empêche tous les autres d entrer. La fécondation a lieu dans le 1 er tiers

Plus en détail

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER...

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... tu connais sans doute le sida, c'est la maladie transmissible sexuellement la plus connue à travers le monde. Mais sais-tu quelles sont les MTS les plus fréquentes

Plus en détail

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles «Programmes de vaccination gratuite en 4 e année du primaire» Contre l hépatite B pour les garçons et les filles (incluant une protection contre l hépatite A ) Contre le virus du papillome humain (VPH)

Plus en détail

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST GUIDE PRATIQUE N 3 HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès Herpès génital et au Quand on parle d Infections Sexuellement Transmissibles, on pense immédiatement au Sida.

Plus en détail

Début du jeu Juillet 2008 1

Début du jeu Juillet 2008 1 Réalisation du diaporama: Jacinthe Marchand, CSSS des Pays-d en-haut Renseignements tirés de La transmission du VIH : guide d évaluation du risque, 5e édition (2004) Société canadienne du sida, 80 pages.

Plus en détail

C est le temps d en parler

C est le temps d en parler Sexualité ET vph C est le temps d en parler Un guide condensé Sexualité protégée La santé sexuelle est importante, aussi importante que la santé physique en général. Vous avez probablement entendu parler

Plus en détail

Vaccin contre les HPV

Vaccin contre les HPV Vaccin contre les HPV EPIDEMIOLOGIE Les infections à HPV sont responsables des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) les plus fréquentes (estimation des personnes contaminées comprise entre 10 et

Plus en détail

Prévenir... le VIH/Sida. et les maladies sexuellement transmissibles. chez les adolescents

Prévenir... le VIH/Sida. et les maladies sexuellement transmissibles. chez les adolescents Prévenir... le VIH/Sida et les maladies sexuellement transmissibles chez les adolescents 32 MST et Sida : pourquoi il faut toujours se protéger vec l arrivée des traitements efficaces la vigilance Aa tendance

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

Comprendre les infections transmissibles sexuellement

Comprendre les infections transmissibles sexuellement Comprendre les infections transmissibles sexuellement Deuxième édition Administré par Table des matières Introduction.... page 1 Anatomie.... page 2 Bactérienne Chlamydiose.... page 3 Gonorrhée.... page

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH :

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Le VIH est le virus qui provoque le SIDA. Il peut être transmis lors de relations sexuelles non protégées (anales, vaginales ou orales)

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Qu est-ce que l HPV? Le terme d HPV (papillomavirus humain) désigne un groupe d une bonne

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

LE TEST DE PAP. Pour comprendre vos résultats

LE TEST DE PAP. Pour comprendre vos résultats LE TEST DE PAP Pour comprendre vos résultats Le Programme manitobain de dépistage du cancer du col utérin dépend de Santé Manitoba et est géré par Action Cancer Manitoba Qu est-ce qu un test de Pap? Il

Plus en détail

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler Entre caresses et baisers, une ITS s est faufilée Il faut en parler Le présent document est une adaptation d un texte produit antérieurement par la Direction de santé publique de Montréal sous le titre

Plus en détail

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais X8@ www.gay health network.ie Sexe plus sûr, dépistage du VIH, syphilis, renseignements sur les maladies sexuellement transmissibles et sur la prophylaxie post-exposition en français pour des hommes qui

Plus en détail

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible)

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible) Titre : Infections transmises sexuellement Groupe cible : 7 e année (version catholique) Domaine du curriculum de l Ontario : Santé Thème du domaine : Croissance et développement Contenus d apprentissage

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GARDASIL [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] Le présent dépliant constitue la troisième et dernière

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles

Infections Sexuellement Transmissibles Infections Sexuellement Transmissibles LES IST SOMMAIRE Les IST 3 Les détecter 5 Les soigner 12 Qui consulter? 14 A qui en parler? 15 Les éviter 16 Tableaux récapitulatifs 22 à 25 Ressources 26 En bref

Plus en détail

Sans condom, c est non!

Sans condom, c est non! Les MTS Le condom dans tous ses états! Sans condom, c est non! Les conseils Activités proposées Quiz Au revoir! Si tu as besoin de te confier, n hésite pas à contacter TEL- JEUNE ou rends-toi au CLSC le

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LE CANCER DU COL DE L UTÉRUS

VACCINATION CONTRE LE CANCER DU COL DE L UTÉRUS XXXXXXXX GAR_patb_1210_f COMMENT ME PROTÉGER? XXXXXXXXXXXXX Cette brochure vous est offerte par Depuis le 1 er janvier 2011 la vaccination HPV est prise en charge pour toutes les femmes jusqu à 26 ans

Plus en détail

HPV Human Papilloma Virus

HPV Human Papilloma Virus QuickTime et un décompresseur GIF sont requis pour visualiser cette image. PATHOLOGIE GYNECOLOGIQUE HPV INDUITE J.L.LEROY Hôpital Jeanne de Flandre CHRU LILLE XI Journée e Régionale R de pathologie infectieuse

Plus en détail

Le VPH, la dysplasie cervicale et le cancer du col utérin

Le VPH, la dysplasie cervicale et le cancer du col utérin FEUILLET D INFORMATION Le VPH, la dysplasie cervicale et le cancer du col utérin En bref La dysplasie cervicale résulte de changements anormaux dans les cellules du col de l utérus (col utérin). Les changements

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E Recommandations pour le dépistage du cancer du col de l utérus en France Juillet 2010 Ces recommandations s inscrivent

Plus en détail

Dépistage drépanocytose. Édition 2009

Dépistage drépanocytose. Édition 2009 Dépistage drépanocytose Édition 2009 ÊTre hétérozygote et alors Madame, Monsieur, Comme tous les nouveau-nés, votre bébé a eu un prélèvement de sang au talon. Ce prélèvement a été réalisé dans le cadre

Plus en détail

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA PNLS Gouvernement du Bénin Ministère de la Santé BANKENGRUPPE ABMS POPULATION SER VICES INTERN ATIONAL BENIN Questions : 1) Qu est-ce

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure.

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SIDA & TRAVAIL La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SOMMAIRE Quelques chiffres... p. 2 La situation en France en 2005... p. 2 Mode de

Plus en détail

+VIH. Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados

+VIH. Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados +VIH Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados Le SEXE est un sujet qui est difficile à éviter. On en parle à la télé, au cinéma, sur Internet et dans les magazines

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices

Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices -- Transmission - Symptômes - Complications - Traitement - Prévention Ce classeur traitant des infections sexuellement transmissibles (IST),

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES Les connaître pour mieux les combattre www.aslbrescia.it A cura dell'azienda Sanitaria Locale di Brescia U.O. Medicina Transculturale e Malattie a Trasmissione Sessuale

Plus en détail

Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org

Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org Centre Associatif Polyvalent d Aide Hépatite C (CAPAHC) Courriel: direction@capahc.com 5055 rue Rivard Montréal (Canada) H2J

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Chers parents, Félicitations pour la naissance prochaine de votre nouveau bébé. Durant votre suivi de grossesse, vous aurez à effectuer plusieurs examens

Plus en détail

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST?

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Fiche : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Quelques dates 98 : Identification d un premier cas de la maladie du SIDA 983 : Identification du virus VIH par l Institut Pasteur 987 : Première prescription

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive.

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive. SEQUENCE 1 L INDIVIDU ET SA SANTE SEANCE 4 Les conduites addictives Situation : En juin 2004, nous avons déploré un très grave accident du travail sur le chantier du TGV Est. Un conducteur d engins n a

Plus en détail

Les IST. (infections sexuellement transmissibles)

Les IST. (infections sexuellement transmissibles) Les IST (infections sexuellement transmissibles) Qu est-ce que c est? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles. Ce sont des infections provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites.

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

Traitement et questions connexes

Traitement et questions connexes Traitement et questions connexes L essentiel du congrès sur le sida AIDS 2012 (et des ateliers du congrès 14 th International Workshops on Comorbidities and Adverse Drug Reactions in HIV, juillet 2012)

Plus en détail

STI réalités. Chlamydia. fsdfs

STI réalités. Chlamydia. fsdfs Chlamydia Par quoi c est causé? La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS); elle est causée par une bactérie : la chlamydia trachomatis. Cette ITS est très répandue parmi les adolescent(e)

Plus en détail

LE CANCER DU COLON et du RECTUM

LE CANCER DU COLON et du RECTUM LE CANCER DU COLON et du RECTUM Quelle fréquence et gravité en France? Comment le dépister? Comment le prévenir? Qui est à risque? Service de Gastro Entérologie Nutrition Hôpital Rangueil CHU de Toulouse

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? Les valences vaccinales* destinées aux chats sont regroupées en deux catégories : les valences dites «essentielles» conseillées

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Mars bleu Dossier de presse Ensemble mobilisons nous contre le Cancer colorectal! ADOC 11 Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Un dépistage organisé Le principe du dépistage est de détecter

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Les cancers de la peau se présentent sous diverses formes.

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation à l intention des fournisseurs de soins communautaires, de soins de santé et de services sociaux Produit par Le Conseil

Plus en détail

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape)

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) Description: Ce jeu propose aux joueurs d évaluer les risques de contamination du VIH lors d un rapport sexuel en fonction des pratiques

Plus en détail