de la chaîne logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de la chaîne logistique"

Transcription

1 Enquête mondiale sur la progression de la chaîne logistique QUATRIÈME ÉDITION Conclusions de l étude menée conjointement par CSC et Supply Chain Management Review * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION *

2 Sommaire RÉSUMÉ PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS Répartition par secteur d activité Répartition par situation géographique des sièges Répartition par type d'organisation Fonctions comprises dans l'organisation de la chaîne logistique Outils utilisés pour faire progresser la chaîne logistique et piloter les résultats Les cinq niveaux de l'évolution de la chaîne logistique Niveau global de progression Initiatives de la chaîne logistique Résultats obtenus pour chaque initiative Alignement de la stratégie logistique sur la stratégie d'entreprise Fréquence de révision de la stratégie logistique Dépenses logistiques en pourcentage des revenus Coûts inclus dans les dépenses logistiques Projets d'investissement logistiques sur les trois prochaines années Raisons des investissements logistiques futurs Impact global sur les coûts des démarches logistiques de l'année dernière Impact global sur les revenus des démarches logistiques de l'année dernière Relation entre la stratégie logistique et le bilan ou le compte de résultat Efficacité de la coopération entre direction logistique et direction informatique dans la mise en place de nouvelles technologies pour améliorer les performances de l'entreprise Zone de développement de l'organisation de la logistique nécessitant le plus de travail...18 Pourcentage des importations/exportations dans les activités Réponses sur le problème de la vulnérabilité Existence d'un plan de secours écrit en cas d'interruption significative Avis sur certaines affirmations Partage de nomenclatures normalisées avec les fournisseurs et partenaires de niveau MÉTHODOLOGIE

3 Résumé Cette année, l'étude a visé un public plus large et donne les résultats par secteur géographique, par profession et par domaine d'application. La majorité des professionnels de la logistique déclarent continuer à tirer des profits impressionnants de leurs efforts. Toutefois, le fléchissement qu'a connu le rythme d'évolution n'a pas épargné le développement de la chaîne logistique. Pour la première fois, les entreprises asiatiques se classent en tête, suivies par l'europe et l'amérique du nord. Pour poursuivre la progression, il faudra coopérer davantage, appliquer la technologie de façon plus ciblée et apporter une plus grande attention aux faiblesses fonctionnelles qui demeurent. Les variations d'un secteur d activité à l'autre nous indiquent les points à travailler. Pour commencer, il faut réaliser des études de réseau pour mettre en avant les points faibles de l'entreprise élargie. Pour la quatrième année consécutive, CSC et la revue Supply Chain Management Review (SCMR) ont réalisé ensemble une étude parmi les professionnels de la logistique de 22 secteurs d activité. Cette étude analyse les progrès réalisés en matière de logistique et les problèmes qui ont fait surface. Il faut noter l'augmentation des réponses hors Amérique du nord, et aussi le fait que bien que de nombreuses entreprises affirment faire une percée dans les niveaux supérieurs du modèle de maturité de la chaîne logistique CSC, le progrès d'ensemble a marqué le pas, et il existe dans presque tous les secteurs d activité des traînards dont les efforts logistiques paient peu. La part des réponses hors Amérique du nord est passée de 18% en 2005 à 32,7% cette année. L'Europe est bien représentée avec 10 pays participants, dont 12 réponses en provenance de France. Au niveau mondial, les réponses viennent de pays aussi éloignés que l'argentine et le Brésil ou bien le Bangladesh, l'inde, le Pakistan et l'arabie Saoudite. Avec un tiers des réponses venues d'europe, d'asie et d'autres parties du monde, les objectifs de l'étude, qui consistaient à évaluer la progression des professionnels dans leur démarche de gestion de la chaîne logistique et à identifier les tendances qui se font jour, ont été atteints à plus grande échelle. La plupart a atteint le niveau II (marché actuel) II Excellence d'entreprise Les novateurs font une percée ou sautent le mur vers les niveaux III et IV (le marché de demain) III Collaboration partenaires IV Extension de la chaîne de valeur Commerce participatif V Connectivité totale du réseau I Intégration des processus Processus fonctionnel Intraentreprise Interentreprise Externe Système global 3

4 Les données 2006 confirment une nouvelle fois que des réductions significatives des coûts sont possibles grâce à une amélioration concertée de la chaîne logistique : 64% des personnes interrogées rapportent des réductions des coûts logistiques de 1 à 10%, et 10% indiquent avoir économisé entre 11 et 20%. De plus, des signes indiquent que les entreprises utilisent les résultats de cette amélioration pour générer des augmentations de revenus. 51% des personnes interrogées signalent avoir augmenté leurs revenus de 1 à 10%, et 12 % entre 11 et 20%, voire plus. Combinés, ces chiffres montrent bien que la gestion de la chaîne logistique peut apporter de 5 à 8 points de profits nouveaux au bilan d'une entreprise. Il est intéressant de noter que si l'amérique du nord a devancé l'europe et l'asie dans les économies réalisées, c'est l'asie qui arrive en tête de l'augmentation des revenus, suivie de l'europe, puis de l'amérique du nord. Le moins bon résultat de l'amérique du nord en termes de modèle de maturité montre que l'impact moyen des économies au cas par cas doit être légèrement plus important que dans d'autres secteurs géographiques. La plupart des personnes interrogées situent leur résultat sur le modèle CSC au-delà des niveaux 1 et 2 de mise en place de l'excellence interne et d'une compétence réseau, mais la forte tendance à la progression de 2005 n'a pas été poursuivie. Les résultats indiquent qu'un autre plateau a été atteint, les entreprises finissant par faire passer les secteurs les plus lents de l'organisation au niveau 3. 50% des entreprises situant leurs progrès aux niveaux 1 et 2 du modèle et les 50% restants prétendant être passés au niveau 3 ou plus, des progrès devront être effectués dans deux domaines. Les traînards devront accepter d'avoir à coopérer avec des partenaires du réseau et faire passer leur entreprise au niveau 3. Ceux qui sont en tête devront pénétrer dans de nouvelles sphères où coopération et technologie sont indispensables pour atteindre des niveaux supérieurs. Comme nous l'avons déjà indiqué, la nouvelle frontière de la chaîne logistique est apparue. Il faut maintenant chercher à conquérir les niveaux les moins bien compris du modèle les niveaux 4 et 5. Le démarquage entre les futurs leaders de la chaîne logistique s'effectuera par la collaboration avec des partenaires de confiance pour partager les connaissances par voie électronique et les gérer afin d'atteindre des niveaux de profit maximum. Les initiatives particulières et les résultats réalisés montrent des performances d'ensemble moyennes pour la plupart des entreprises. Les meilleurs résultats proviennent des efforts d'approvisionnement stratégiques en matières directes, le développement et la gestion des fournisseurs, le planning des opérations et des ventes, ainsi que la gestion des stocks stratégiques. Le palier suivant concerne la gestion de la relation client (CRM), la gestion de la relation fournisseur (SRM) et la planification collaborative avec les clients et les fournisseurs. Ces chiffres présentent un intérêt particulier, parce que les études antérieures n'abordaient pas le problème en termes de SRM, de CRM et de planification conjointe. Une analyse plus poussée montre que les participants hors Amérique du nord ont fortement impacté la tendance. Ainsi, les entreprises asiatiques se distinguent dans la gestion des relations client et fournisseur et sont également en tête de la nouvelle catégorie des partenariats réseau. L'Europe, elle, domine le développement et la gestion fournisseur. Globalement, la progression concertée se poursuit dans presque tous les domaines des projets de chaîne logistique, ce qui est un autre élément indicateur du fait que les entreprises font tomber les obstacles qui, jusqu'alors, les maintenaient bloquées à mi-chemin de la chaîne logistique. 4

5 LA STRATÉGIE DE CHAÎNE LOGISTIQUE, UN ÉLÉMENT DE RÉUSSITE Dans quelle mesure votre stratégie de chaîne logistique est-elle alignée sur votre stratégie d entreprise globale? 12% 5% 20% 1 (pas du tout) % 5 (totalement) 32% L'un des points-clés soulignés dans les rapports précédents est que les leaders ont en matière de chaîne logistique une stratégie forte et étroitement liée à la stratégie globale de l'entreprise et au business plan. Les progrès indiqués l'an dernier en termes d'étroitesse de ces liens n'ont pas été poursuivis en A la question de savoir dans quelle mesure leur stratégie en matière de chaîne logistique était alignée sur leur stratégie d'entreprise globale, 17% des personnes interrogées ont répondu qu'elle n'était que peu ou pas du tout alignée, soit une augmentation négative par rapport aux 14% de l'an dernier. Simultanément, 25% signale une stratégie alignée ou parfaitement alignée, soit une hausse par rapport aux 20% de 2005, ce qui signifie que les choses ont bougé dans les deux sens. Pour mieux comprendre, nous avons tenu compte des variations géographiques. Dans quelle mesure votre stratégie de chaîne logistique est-elle alignée sur votre stratégie d entreprise globale? 40% 35% 35% 33% 32% 30% 25% 26% 25% 25% 22% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 17% 18% 15% 8% 10% 5% 4% 1 (pas du tout) (totalement) Asie Eu ro pe Amérique du nord 5

6 A noter que c'est en Asie (50%) et en Europe (48%) que l'alignement est le meilleur (deux premières positions), mais aussi qu'on y trouve des entreprises avec le plus mauvais score. En ce qui concerne les entreprises prises individuellement, il existe une dichotomie dans les résultats par entreprise et par secteur : si, dans certains cas, le lien est étroit et la progression de nature à aboutir à un résultat positif, dans d'autres, il semble que les entreprises ne comprennent tout simplement pas l'importance des facteurs-clés de réussite. Ces entreprises fonctionnent quasiment sans plan stratégique. Cette scission se poursuivant, les traînards prennent de plus en plus de retard par rapport aux avancées des leaders. En termes de plans en place, la tendance est également à la baisse. 43% indiquent que leur plan logistique est révisé de façon formelle chaque année, contre 56% en C'est un chiffre choc, car si l'on regarde les réponses hors Amérique du nord, 56% des entreprises européennes déclarent réviser leur plan chaque année contre 41% seulement dans le cas de l'amérique du nord (NA). Le groupe NA marque un déplacement net de "révision annuelle" à suivant besoin. Ce n'est pas le type de résultat que l'on aime voir, des révisions insuffisantes aboutissant immanquablement à un relâchement de l'attention et, au bout du compte, à de mauvais résultats. La plupart des entreprises déclarent continuer à s'appuyer sur la technologie pour progresser dans les divers niveaux du modèle de maturité. Les technologies citées sont les techniques habituelles, avec aux cinq positions de tête les systèmes ERP, les systèmes de gestion d'entrepôts, la messagerie électronique, les techniques de planification, d'analyse et d'optimisation des stocks, et enfin les systèmes de planification, de prévision et d'ordonnancement avancés. Les e-approvisionnements sont également cités, mais plus loin dans la liste cette année. D'autres études confirment ces tendances et indiquent un mouvement positif en direction du partage des connaissances fournies par les systèmes ERP avec les principaux partenaires de la chaîne logistique, de façon à mieux planifier et faire correspondre la demande réelle avec les approvisionnements réels. Nous supposons que la réalisation d'une analyse conjointe au sein de l'entreprise élargie pourrait bien, à l'avenir, s'avérer un facteur déterminant pour identifier les principaux domaines restant à améliorer. Concernant les projets d''investissements pour les trois prochaines années, un nombre significatif des personnes interrogées cite la quasi-totalité des outils de la chaîne logistique. Globalement, 30 à 50%, voire plus, des personnes interrogées déclarent vouloir investir dans toutes les catégories proposées. La tendance à chercher des solutions dans les applications logicielles est toujours présente et bien ancrée dans la chaîne logistique. LA CHAÎNE LOGISTIQUE EST-ELLE EN DANGER? Il faut noter que si le risque et la vulnérabilité demeurent des questions cruciales pour nombre de professionnels de la logistique, l'étude, une fois de plus, ne se fait pas l'écho des types de problèmes ou de réactions auxquels nous nous attendions. Lorsque nous avons demandé aux personnes interrogées si elles se posaient le problème de la vulnérabilité de la chaîne logistique, nous avons pu constater que les craintes sont nombreuses. Dans tous les domaines où nous avons posé des questions, les sources de crainte étaient plus nombreuses que les sujets de satisfaction. La question 16 illustre les réponses dans le détail. La moitié environ ne se prononce pas ou déclare que la chaîne logistique est vulnérable dans tous les domaines. C'est un point qui devra retenir l'attention à l'avenir et trouver sa place dans les prochaines sessions de planification. 6

7 Complétez la phrase suivante : "Je sais que ma chaîne logistique est vulnérable en raison de..." Autres Visibilité dans les envois aux partenaires commerciaux/sous-traitants Vulnérabilité des principaux partenaires commerciaux Stratégie de planification et de niveaux des stocks Problèmes de sécurité potentiels ou attaques terroristes Allongement de la chaîne logistique globale Changement des modalités de l'union européenne Nouvelles réglementations douanières et d'importation Sources d'approvisionnement mondiales instables 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Absolument pas d'accord Pas d'accord Indifférent D'accord Tout à fait d'accord Dans le même ordre d'idées, en termes de plan de secours de la chaîne logistique en cas d'interruption importante, nous avons été surpris que seuls 40% répondent "oui", les autres déclarant ne pas être certains ou "non." A la question sur l'importance accordée par l'entreprise aux mesures relatives à la vulnérabilité de la chaîne logistique et aux actions de diminution des risques, 37 % seulement se sont déclarés d'accord ou tout à fait d'accord. Interrogés sur le niveau de visibilité et d'engagement de la direction quant à la continuité et à la protection de la chaîne logistique, plus de 60 % ne se prononcent pas ou expriment leur désaccord. Outre les progrès constatés, la vulnérabilité apparaît clairement comme un problème à maîtriser pour que la démarche de la chaîne logistique soit complète. On peut se demander pourquoi les directions ne sont pas plus exigeantes en la matière, au vu de tous les événements mondiaux récents liés au terrorisme et aux catastrophes naturelles. TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION ET LEADERSHIP D'ENTREPRISE Nous sommes convaincus que l'amélioration continue de la chaîne logistique nécessite une solide coopération entre les directions Logistique et Technologie de l'information. Dans les études précédentes, nous avions noté qu'elle s'améliorait. La tendance s'est maintenue cette année, mais avec certaines nuances intéressantes. Ceux qui qualifient la relation en termes d'introduction de nouvelles technologies pouvant améliorer les performances globales de l'entreprise comme très efficace ou assez efficace s'élèvent à 34%, et 31% ont un avis partagé. C'est en fait la répartition par secteur d activité qui nous a paru inhabituelle. Si la tendance globale était à la poursuite de l'amélioration, en raison du fait qu'un plus grand nombre d'entreprises reconnaît la nécessité de cette collaboration, quelques secteurs se sont montrées très peu efficaces. L'aéronautique et la défense sont de loin les plus "mauvaises", la plupart des personnes interrogées qualifiant la relation de peu efficace, suivies de la consommation et de la restauration. Les services d'utilité publique, les télécommunications et les industries minières se sont classées parmi les meilleures. 7

8 CLASSIFICATION GLOBALE PAR RÉGION Pour résumer, nous avons demandé aux personnes interrogées de donner une appréciation globale de leur progression suivant le modèle de maturité, et avons été surpris par les résultats. Dans les études précédentes, les entreprises d'amérique du nord avait régulièrement progressé vers le niveau IV et semblaient être tête de file. En 2006, avec l'élargissement du public visé, c'est l'asie qui a le plus progressé, suivie de l'europe et de l'amérique du nord. A noter que les niveaux 1 et 2 sont regroupés dans cette question, de sorte qu'une note de 1,7 indique que la plupart des entreprises asiatiques sont à 2,7, c'est-à-dire proches du niveau 4. Sur la base de vos réponses à la question précédente, comment classeriez-vous la maturité d ensemble de votre chaîne logistique? Amérique du Nord 1,5 Europe 1,7 Asie 1,6 1,4 1,5 1,5 1,6 1,6 1,7 1,7 1,8 1,8 APPEL À L'ACTION Cela nous amène à notre appel à l'action. Lorsque nous avons eu terminé notre analyse des résultats de cette étude, nous avons pris le temps de les comparer à ceux de huit autres entreprises de renom sur le même sujet. Les conclusions montrent qu'il faut impérativement apporter des améliorations, et les maintenir. Voici quelques observations à la suite de cette analyse combinée : Pour donner les meilleurs résultats, il faut que la gestion de la chaîne logistique (SCM) soit intégrée à une stratégie d'entreprise globale et ne constitue pas une démarche séparée. Les résultats, aussi bons soient-ils, seraient anéantis par un manque de cohérence des stratégies et de planification appuyées sur les principes que doit nécessairement prévoir la stratégie. Il est plus que probable que la SCM aura des résultats décevants si la liaison entre les services de l'entreprise dans son ensemble est médiocre, ce que l'on constate souvent à une mauvaise visibilité de la chaîne logistique et à l'absence de partage des meilleures pratiques en interne. Si nous sommes satisfaits de la progression à l'intérieur du modèle, qui nous indiquent que les foyers de non-coopération continuent à diminuer, les résultats de notre étude, et d'autres, continuent à souligner la nécessité de partager davantage les meilleures pratiques en interne comme à l'extérieur. 8

9 Si la technologie est une nécessité absolue pour faire progresser la chaîne logistique, le faible impact de la technologie comme outil d'implantation représente toujours une épine dans le pied de nombreux acteurs. Il faut commencer par ne pas se tromper sur le processus, puis réussir l'implantation en choisissant le logiciel et la technologie corrects. Appliquer cet axiome aux systèmes de gestion d'entrepôt et des transports, puis faire des analyses de réseau aboutissant à une amélioration collaborative des processus liés nous semble pouvoir permettre de faire des progrès supplémentaires. En dépit de la rhétorique sur l'importance des clients, peu d'entreprises collaborent étroitement avec leurs grands comptes. Il est clair que les entreprises ne prêtent qu'un intérêt de pure forme à leurs clients stratégiques et traitent intuitivement les autres plus comme des ennemis que comme des partenaires stratégiques. Globalement, les entreprises des divers secteurs d activité représentées poursuivent sans relâche leur progression, avec la chaîne logistique comme moteur. Mais dans bien des cas, la feuille de route n'est pas respectée, et les entreprises s'écartent du chemin de l'optimisation. Pour atteindre les plus hauts niveaux de l'amélioration potentielle, il est temps de remettre le train sur les rails et d'aller de l'avant grâce à des techniques éprouvées. Cela suppose de mieux collaborer en interne pour optimiser le traitement, puis de coopérer avec les principaux fournisseurs et clients pour identifier les points restant à améliorer et appliquer plus efficacement la technologie comme outil et comme facteur de la réussite totale. 9

10 Présentation des participants 2006 RÉPARTITION PAR SECTEUR D ACTIVITÉ Dans quel secteur d activité principal travaillez-vous? Autres 6% Commerce de gros/distribution Services publics 1% Prestataire logistique (3PL) 3% Télécommunications 1% Commerce de détail Edition et imprimerie 1% Profession libérale 4% Pétrole et gaz 1% Industrie minière 2% Production - procédés Production - pièces Loisirs 1% High-tech 6% Fourniture de produits de santé 3% Professionnel de santé 2% Public 0% Restauration 1% Services financiers 1% Biens de consommation Chimie 2% Automobile 6% Aéronautique et défense 4% 8% 9% 11% 12% 13% 0% 3% 6% 9% 12% 15% RÉPARTITION PAR SITUATION GÉOGRAPHIQUE DES SIÈGES Où votre entreprise est-elle basée? RÉPARTITION PAR CONTINENT 8,3% 3,0% 20,3% 68,4% Amérique du nord Europe Ceinture Asie-Pacifique Autre 10

11 RÉPARTITION PAR TYPE D'ORGANISATION Décrivez l entreprise pour laquelle vous travaillez? Société Gropue division multiple Division filiale à 100%, ou DAS (domaine d'activité stratégique) 28% 21% 51% FONCTIONS COMPRISES DANS L'ORGANISATION DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE Parmi ces fonctions, lesquelles font partie de votre chaîne logistique? Autres Logiciel et technologie de la chaîne logistique Coopération fournisseur/client (SRM/CRM) Marketing, ventes et SAV Gestion de stocks et de matières Prévisions, planification et ordonnancement Fabrication Logistique, transport et stockage Achats et approvisionnement 6% 30 % 33 % 41 % 40 % 67 % 72 % 77 % 85 % 0% 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % 90 % 11

12 OUTILS UTILISÉS POUR FAIRE PROGRESSER LA CHAÎNE LOGISTIQUE ET PILOTER LES RÉSULTATS Quels outils employez-vous pour faire progresser votre chaîne logistique et piloter les résultats? Messagerie électronique EDI, XML RFID/Traçabilité Juste à temps (JAT)/Kanban Système de gestion d'entrepôt (WMS) Système de gestion des transports (TMS) Analyse des dépenses et performances fournisseurs Application de gestion de la relation fournisseuer (SRM) Application de gestion de la relation client (CRM) Système de planification, d'analyse et d'optimisation des stocks Système de gestion des évènements de la chaîne logistique Architecture orientée service (SOA) Planification, prévision et réapprovisionnement collaboratifs (CPFR) Application collaborative d'études produit, d'ingéniérie et de fabrication Système de prévision de planification et d'ordonnancement avancé E-approvisionnement achats automatisés Système ERP, appels d'offres adjudications gestion de contrat 15% 18% 13% 8% 11% 18% 27% 34% 30% 29% 31% 46% 47% 44% 40% 69% 0% 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % LES CINQ NIVEAUX DE L'ÉVOLUTION DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE Indiquez le niveau de développement actuel de votre entreprise pour chacune des 11 applications Retours, réparation, recyclage, maintenance Gestion de produit, études et ingéniérie RFID Facturation Technologie et logiciel de chaîne logistique Coopération client/fournisseur (SRM/CRM) Marketing, ventes et SAV Gestion des stocks et matières Prévisions, planning et ordonnancement Logistique, transport et stockage Achats et approvisionnements Niveau 1 & 2 : optimisation interne Niveau 3 : Gestion avancée de la chaîne logistique Niveau 4 : ecommerce : coopération à la chaîne logistique Niveau 5 : ebusiness : connectivité totale du réseau 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 12

13 NIVEAU GLOBAL DE PROGRESSION Sur la base de vos réponses, comment qualifieriez-vous le niveau de maturité globlal de votre chaîne logistique? 6% 3% 35% 56% Niveaux 1 & 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5 INITIATIVES DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE Où en sont vos initiatives de pilotage du progrès de la chaîne logistique? Mise en place RFID ou autre solution de traçabilité Planification collaborative avec les principaux clients Gestion de la relation client Gestion de la relation fournisseur Etudes et développement produit collaboratifs Etude/analyse du réseau de chaîne logistique Système de veille stratégique Planification et ordonnancement avancés Planification des stocks stratégiques Planification des ventes et opérations Partenariats réseau Développement et gestion fournisseurs Visibilité de la chaîne logistique et gestion des événements Achats stratégiques de matières indirectes Achats stratégiques de matières directes 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Terminé En cours Planifié (12 prochains mois) Planifié (2-5 ans) Pas de plan 13

14 RÉSULTATS OBTENUS POUR CHAQUE INITIATIVE Résultats de vos initiatives de pilotage du progrès de la chaîne logistique? Mise en place RFID ou autre solution de traçabilité Planification collaborative avec les principaux clients Gestion de la relation client Gestion de la relation fournisseur Etudes et développement produit collaboratifs Etude/analyse du réseau de chaîne logistique Système de veille stratégique Planification et ordonnancement avancés Planification des stocks stratégiques Planification des ventes et opérations Partenariats réseau Développement et gestion fournisseurs Visibilité de la chaîne logistique et gestion des événements Achats stratégiques de matières indirectes Achats stratégiques de matières directes 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Très réussi Réussi Décevant Très décevant Sans opinion/en cours/pas terminé ALIGNEMENT DE LA STRATÉGIE LOGISTIQUE SUR LA STRATÉGIE D'ENTREPRISE Dans quelle mesure votre stratégie de chaîne logistique est-elle alignée sur votre stratégie d entreprise globale? 31% 12% 5% 20% 1 (pas du tout) (totalement) 32% 14

15 FRÉQUENCE DE RÉVISION DE LA STRATÉGIE LOGISTIQUE A quelle fréquence votre entreprise révise-t-elle ou met-elle à jour son plan stratégique de la chaîne logistique? 4% 29% 43% Tous les ans Tous les deux ans Tous les trois ans Tous les cinq ans Suivant besoin 4% 7% 13% Autre DÉPENSES LOGISTIQUES EN POURCENTAGE DES REVENUS Quelles sont les dépenses de la chaîne logistique en pourcentage des revenus? 10% 23% Moins de 5 % Entre 5 et 10 % 19% Entre 11 et 20 % Entre 21 et 30 % Entre 31 et 40 % 24% Entre 41 et 50 % Plus de 50 % 4% 5% 15% COÛTS INCLUS DANS LES DÉPENSES LOGISTIQUES Qu incluent-elles? Autres Retours, réparations, recyclage et maintenance Gestion du produit, études et ingénierie RFID et investissements Fabrication Technologie et logiciel de chaîne logistique Coopération client/fournisseur (SRM/CRM) Marketing, ventes et SAV Gestion des stocks et matières Prévision, planning et ordonnancement Logistique, transport et stockage Achats et approvisionnements 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 15

16 PROJETS D'INVESTISSEMENT LOGISTIQUES SUR LES TROIS PROCHAINES ANNÉES Dans quelles domaines de la chaîne logistique envisagez-vous des investissements au cours des trois prochaines années? Autres RFID et investissements Technologie et logiciel de chaîne logistique Coopération fournisseur (SRM) Marketing, ventes et SAV Gestion des stocks et matières Prévision, planning et ordonnancement Fabrication Logistique, transport et stockage Achats et approvisionnements 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% RAISONS DES INVESTISSEMENTS LOGISTIQUES FUTURS Quelles sont les raisons qui motivent les investissements envisagés? 5% 5% 9% Changements de l'environnement économique du marché Recherche d'un avantage concurrentiel par une stratégie de croissance Recherche d'un avantage concurrentiel par une stratégie de réduction des coûts 33% 48% Ca fait partie des affaires Mes investissements actuels correspondent à mes besoins pour les 1-3 ans à venir 16

17 IMPACT GLOBAL SUR LES COÛTS DES DÉMARCHES LOGISTIQUES DE L'ANNÉE DERNIÈRE L an dernier, quel a été l impact global de vos démarches logistiques sur vos coûts et revenus? COÛTS 8% 17% 40% Réduction de 1-5 % Réduction de 6-10 % Réduction de % Réduction > 20 % 1% 10% Les objectifs n'ont pas été atteints Ne sait pas / hésite 24% REVENUS 30% 34% Réduction de 1-5 % Réduction de 6-10 % Réduction de % Réduction > 20 % Les objectifs n'ont pas été atteints 7% 3% 9% 17% Ne sait pas / hésite RELATION ENTRE LA STRATÉGIE LOGISTIQUE ET LE BILAN OU LE COMPTE DE RÉSULTAT Quel est le lien entre votre stratégie de chaîne logistique et votre bilan ou votre compte de résultat? 59% Aucun Moyen Très étroit 33% 8% 17

18 EFFICACITÉ DE LA COOPÉRATION ENTRE DIRECTION LOGISTIQUE ET DIRECTION INFORMATIQUE DANS LA MISE EN PLACE DE NOUVELLES TECHNOLOGIES POUR AMÉLIORER LES PERFORMANCES DE L'ENTREPRISE Quelle a été l efficacité de votre direction logistique et de votre direction informatique dans la mise en place de nouvelles technologies pour améliorer les performances de l entreprise? 23% 11% 17% 19% 1 (pas très efficace) (très efficace) 30% ZONE DE DÉVELOPPEMENT DE L'ORGANISATION DE LA LOGISTIQUE NÉCESSITANT LE PLUS DE TRAVAIL Quel est le domaine de développement de la chaîne logistique nécessitant le plus de travail? Amélioration/normalisation des processus Montage d'un dossier d'investissements RFID Montage d'un dossier d'investissements logistiques Compréhension du lien entre entreprise et technologie Travail d'équipe/amélioration des compétences Exécution des plans Planning SAV Gestion des actifs Traçabilité au sein de la chaîne logistique Import / export Coopération interne Collaboration avec clients et fournisseurs Connaissance des nouvelles technologies Communications Organisation Gestion de projet 0% 20% 40% 60% 80% 100% Le moins de travail Moyennement de travail Le plus de travail 18

19 POURCENTAGE DES IMPORTATIONS/EXPORTATIONS DANS LES ACTIVITÉS Quelle est la part des importations / exportations dans vos activités? 40% 23% 16% Moins de 5 % 5 %-10 % 11 %-15 % 16 %-20 % Plus de 20 % 10% 11% RÉPONSES SUR LE PROBLÈME DE LA VULNÉRABILITÉ Complétez la phrase suivante : Je sais que ma chaîne logistique est vulnérable en raison de Autres Visibilité dans les envois aux partenaires commerciaux/sous-traitants Vulnérabilité des principaux partenaires commerciaux Stratégie de planification et de niveaux des stocks Problèmes de sécurité potentiels ou attaques terroristes Allongement de la chaîne logistique globale Changement des modalités de l'union européenne Nouvelles réglementations douanières et d'importation Sources d'approvisionnement mondiales instables 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% Absolument pas d'accord Pas d'accord Indifférent D'accord Tout à fait d'accord EXISTENCE D'UN PLAN DE SECOURS ÉCRIT EN CAS D'INTERRUPTION SIGNIFICATIVE Existe-t-il un plan de secours de la chaîne logistique en cas d interruption importante? 16% 40% Oui Non Ne sait pas 44% 19

20 AVIS SUR CERTAINES AFFIRMATIONS A quel point êtes-vous d accord avec les affirmations suivantes? Mon entreprise attache aux mesures contre la vulnérabilité de la chaîne logistique et aux actions de diminution des risques une importance suffisante Mon entreprise a une bonne visibilité de la continuité et de la protection de la chaîne logistique, et la diretion s'implique Mon entreprise a les moyens de permettre aux clients et fournisseurs d'accéder en ligne à leurs commandes sans remettre en cause la sécurité 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pas du tout d'accord Pas d'accord Sans opinion D'accord Tout à fait d'accord PARTAGE DE NOMENCLATURES NORMALISÉES AVEC LES FOURNISSEURS ET PARTENAIRES DE NIVEAU 1 Partagez-vous vos prévisions de ventes avec vos partenaires de la chaîne logistique? 44% Oui Non 56% 20

nouveaux talents CSC recrute à Dauphine * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS.

nouveaux talents CSC recrute à Dauphine * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. nouveaux talents CSC recrute à Dauphine * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. * REPÈRES CSC, leader mondial du conseil et des services liés à la transformation des entreprises et aux technologies de l information

Plus en détail

l entreprise mobile entre vos mains

l entreprise mobile entre vos mains l entreprise mobile entre vos mains pilotage en mobilité ipad l entreprise mobile entre vos mains pilotage en mobilité ipad Un reporting pertinent est une réponse précise à une analyse métier : un choix

Plus en détail

COMMENT CONJUGUER L AMÉLIORATION DES MARGES ET DU TAUX DE SERVICE AVEC LA MAÎTRISE DES COÛTS LOGISTIQUES CHEZ LES ÉQUIPEMENTIERS?

COMMENT CONJUGUER L AMÉLIORATION DES MARGES ET DU TAUX DE SERVICE AVEC LA MAÎTRISE DES COÛTS LOGISTIQUES CHEZ LES ÉQUIPEMENTIERS? LIVRE BLANC COMMENT CONJUGUER L AMÉLIORATION DES MARGES ET DU TAUX DE SERVICE AVEC LA MAÎTRISE DES COÛTS LOGISTIQUES CHEZ LES ÉQUIPEMENTIERS? * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES

Plus en détail

RÉUSSIR SA MIGRATION COMPTABLE

RÉUSSIR SA MIGRATION COMPTABLE BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT RÉUSSIR SA MIGRATION COMPTABLE RÉUSSIR SA MIGRATION COMPTABLE Vous changez l une des briques de votre système d information opérationnel ou comptable voire l architecture

Plus en détail

Distribution. et produits de grande consommation ENSEMBLE POUR RELEVER VOS DÉFIS CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION

Distribution. et produits de grande consommation ENSEMBLE POUR RELEVER VOS DÉFIS CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION Distribution et produits de grande consommation ENSEMBLE POUR RELEVER VOS DÉFIS CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION * * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. CSC accompagne les distributeurs et les

Plus en détail

Banque de détail Établissements spécialisés

Banque de détail Établissements spécialisés Banque de détail Établissements spécialisés ENSEMBLE POUR RELEVER VOS DÉFIS CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION * * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. CSC accompagne les établissements financiers

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Services d investissement

Services d investissement Services d investissement ENSEMBLE POUR RELEVER VOS DÉFIS * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. CSC.COM CONSEIL TECHNOLOGIES EXTERNALISATION * CSC accompagne les établissements financiers dans leur Les contraintes

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Prof. Dr. Werner DELFMANN Département planification opérationnelle et logistique, Université de Cologne (Allemagne) Dipl- Kfm. Martin

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats Université de Berne Institut d Informatique Economique Service de Gestion de l Information Prof. Dr. Joachim Griese Engehaldenstrasse 8, 3012 Berne Tél. +41 (0)31-631 47 85 Fax +41 (0)31-631 46 82 E-Mail:

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Perspectives : protection des données et cloud computing

Perspectives : protection des données et cloud computing Perspectives : protection des données et cloud computing Europe Septembre 2011 we can Table des matières Résumé Page 3 Informations complémentaires Page 3 Principaux constats Page 4 Résultats par secteur

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

Planification Industrielle & Commerciale. démystifiée. Livre Blanc

Planification Industrielle & Commerciale. démystifiée. Livre Blanc Livre Blanc La Planification industrielle et commerciale (S&OP) démystifiée Intégrer stratégies de vente et efficacité opérationnelle pour une rentabilité maximale Planification Industrielle & Commerciale

Plus en détail

Les Cartes d Accès à l ECR

Les Cartes d Accès à l ECR 9888-couv 14/04/05 15:13 Page 1 Demande consommateur Chaîne d approvisionnement Technologies de support Intégrateurs Un outil d autoévaluation, un langage et des concepts communs Les Cartes d Accès à l

Plus en détail

LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF

LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF RESULTATS DE L ENQUETE INTERNE «VOIE LIBRE, MODERNISONS NOTRE SECURITE» 9 DECEMBRE 2014 1 POURQUOI UNE ENQUÊTE INTERNE SUR LA SÉCURITÉ? PARCE QUE LA SÉCURITÉ EST NOTRE

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Organisé à l occasion de Supply Chain Event, Paris Nov 2013.

Organisé à l occasion de Supply Chain Event, Paris Nov 2013. Résultats du sondage «Les enjeux de votre supply chain», en partenariat avec Fapics. Organisé à l occasion de Supply Chain Event, Paris Nov 2013. 2013 QUINTIQ 1 SOMMAIRE Sommaire... 2 1 Les Participants...

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE)

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Licence professionnelle : Dénomination Nationale «Gestion de la Production Industrielle»

Plus en détail

OLIVER WIGHT EAME CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offres. 10 e ÉDITION

OLIVER WIGHT EAME CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offres. 10 e ÉDITION ctobre 2015 Pour vos appels d offres CABINETS DE CNSEIL EN SCM 10 e ÉDITIN LIVER WIGHT EAME SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET liver Wight EAME 2. Date

Plus en détail

bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché

bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l issue de l enquête du site comparateur bonus.ch, la note moyenne tout assureur

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

Laboratoire Eco-PRocédés, Optimisation et Aide à la Décision (EPROAD) Institut Supérieur des sciences et Techniques de Saint-Quentin (INSSET)

Laboratoire Eco-PRocédés, Optimisation et Aide à la Décision (EPROAD) Institut Supérieur des sciences et Techniques de Saint-Quentin (INSSET) Toufik SAADI Laboratoire Eco-PRocédés, Optimisation et Aide à la Décision (EPROAD) Institut Supérieur des sciences et Techniques de Saint-Quentin (INSSET) Présentation de l INSSET de Saint-Quentin Présentation

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq

CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq CARe AUTO BODY Étude de cas CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq «Une planification adaptée se traduit par une meilleure qualité de service grâce à

Plus en détail

«Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?»

«Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?» Dossier du mois Octobre 2005 «Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?» Thierry Koscielniak Chef de Projet Logistique 1 - Les changements significatifs que l on peut observer

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Un déficit moins important que prévu dans l'ensemble pour l'année 2015 suite à des sorties de fonds indiciels cotés au début du 4e trimestre. Les prévisions

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)?

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? Le spécialiste de la performance transport Livre blanc Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? bp2r - 5, rue des Mathurins, 75009 Paris, France

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM. Tirer un maximum de plus-value. de la gestion du cycle de vie des produits

PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM. Tirer un maximum de plus-value. de la gestion du cycle de vie des produits SERVICES ET SUPPORT PROCESSUS ET INITIATIVES PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM PRODUITS LOGICIELS SOLUTIONS MÉTIER Tirer un maximum de plus-value de la gestion du cycle de vie des produits La gestion du cycle

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction L'impact financier du BYOD 10 points clés de l'étude Jeff Loucks/Richard Medcalf Lauren Buckalew/Fabio Faria Entre 2013 et 2016, le nombre d'appareils personnels utilisés pour le travail dans les six pays

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS.

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. * REPÈRES CSC, leader mondial du conseil et des services liés à la transformation des entreprises et aux technologies de l information

Plus en détail

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE CSC ACCOMPAGNE LES ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES DANS LEUR MUTATION 2 une industrie en mutation PIPELINE GÉNÉRIQUES CONTREFAÇON REMBOURSEMENT PATIENT-CLIENT RÉGLEMENTATION MARCHES

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

MASTER. Logistique. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution

MASTER. Logistique. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution MASTER Logistique Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Logistique et distribution Parcours : Management logistique Ingénierie logistique Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

En synthèse. HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise

En synthèse. HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise En synthèse HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise Le logiciel HVR fournit des solutions pour résoudre les problèmes clés de l'entreprise dans les domaines suivants : Haute Disponibilité

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

Connaissance de l Entreprise

Connaissance de l Entreprise Connaissance de l Entreprise Produire Université Lyon I -2011-2012 -Master Physique M2 ERGE3 et DIMN - Master GEP : M1 GPA - M2P DEI - M2P E3I - M2P GE- M2P GP - M2P GPA - M2P GSA - Licence Pro Auto Info

Plus en détail

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience LIVRE BLANC Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or Pertilience Loic Biarez 4 septembre 2014 Sommaire Négocier régulièrement : un enjeu stratégique... 3 Vue d'ensemble...

Plus en détail

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30%

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30% ! Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59, Fax 01 56 57 81 80 Communiqué de presse "#$%&'%(!)! *+",!-./0$1!"#2/3&2/%,!45!67!68!99!:7,!;1/1$1

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing AUTOMATISATION DU MARKETING Le module d automatisation du marketing dans Microsoft Business Solutions Axapta vous offre une vue détaillée pour gérer des campagnes ciblées et personnalisées à travers tous

Plus en détail

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION Siège social : 23, rue du Départ / 75014 PARIS Tél. : +33 (0) 1 40 64 70 25 Fax : +33 (0) 1 40 64 74 63 contact@exid.fr

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 Agenda Généralités sur les systèmes d information logistique Les opérations logistiques Les SI logistiques, du pilotage (long terme) à l informatique industrielle

Plus en détail

ENQUETE SYMANTEC SUR LA PREPARATION DES PME AUX INCIDENTS (2011) Symantec 2011 Enquête sur la préparation des PME aux incidents.

ENQUETE SYMANTEC SUR LA PREPARATION DES PME AUX INCIDENTS (2011) Symantec 2011 Enquête sur la préparation des PME aux incidents. ENQUETE SYMANTEC SUR LA PREPARATION DES PME AUX INCIDENTS (2011) Symantec 2011 Enquête sur la préparation des PME aux incidents Résultats globaux SOMMAIRE Introduction...3 Méthodologie...4 Conclusion 1

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 merlane Contact : Stéphane ADNET 05 61 00 91 79 E-mail: sadnet@merlane.com 1 Contexte et Objectifs

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

avec le Théâtre Législatif

avec le Théâtre Législatif Concertation intercommunale sur la gestion durable de l eau dans le bassin de la Siagne avec le Théâtre Législatif Rapport de fréquentation du site eaudurable.org Le site Internet du projet Eau Durable

Plus en détail

Gestion de projet - réduction et suivi des risques

Gestion de projet - réduction et suivi des risques Gestion de projet - réduction et suivi des s GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE

RESPONSABLE LOGISTIQUE RESPONSABLE LOGISTIQUE Programme de formation et planning Du 16 octobre 2015 au 15 octobre 2017 (dates prévisionnelles) 988 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Arrêté

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

CAPGEMINI CONSULTING CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION

CAPGEMINI CONSULTING CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN CAPGEMINI CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET Capgemini Consulting 2.

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

PLM Software. Introduction à la gestion des. Des réponses pour l industrie. L i v r e b l a n c

PLM Software. Introduction à la gestion des. Des réponses pour l industrie. L i v r e b l a n c Siemens PLM Software Introduction à la gestion des données techniques Fonctionnalités et avantages majeurs d un système PDM www.siemens.com/teamcenter L i v r e b l a n c Les entreprises mettent en œuvre

Plus en détail

ACCENTURE CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

ACCENTURE CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN ACCENTURE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET Accenture 2. Date de création 1973

Plus en détail

CSC ACCOMPAGNE LES ÉTABLISSEMENTS FINANCIERS DANS LEURS ÉVOLUTIONS ET LES AIDE A

CSC ACCOMPAGNE LES ÉTABLISSEMENTS FINANCIERS DANS LEURS ÉVOLUTIONS ET LES AIDE A RETAIL BANKING CSC ACCOMPAGNE LES ÉTABLISSEMENTS FINANCIERS DANS LEURS ÉVOLUTIONS ET LES AIDE A LEUR DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, LES CONTRAINTES RÉGLEMENTAIRES ET LA NÉCESSITÉ D UNE EFFICIENCE ACCRUE POUSSENT

Plus en détail

Evolution des pratiques achats

Evolution des pratiques achats Evolution des pratiques achats Enquête clients Juin 2012 2 Sommaire 3 4 4 4 5 6 6 7 7 8 9 9 10 11 Introduction I - Utilisation générale de b-pack Modes d acquisition Volume d achats Modules et catégories

Plus en détail

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Définition : Gestion de la Chaine Logistique «Supply Chain Management» ou «La gestion de la chaîne logistique» est fait l'activité consistant à

Plus en détail

FUTUREDGE FOR MODERNIZATION STIMULEZ VOTRE ACTIVITÉ EN REDYNAMISANT VOS APPLICATIONS

FUTUREDGE FOR MODERNIZATION STIMULEZ VOTRE ACTIVITÉ EN REDYNAMISANT VOS APPLICATIONS FUTUREDGE FOR MODERNIZATION STIMULEZ VOTRE ACTIVITÉ EN REDYNAMISANT VOS APPLICATIONS N ACCEPTEZ AUCUNE LIMITE Chaque journée ou presque voit apparaître des technologies nouvelles et fascinantes, aussitôt

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une base de 113 répondants Exclusivement des entreprises abonnées Une sélection rigoureuse Conforme à la définition européenne des PME Moins

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail