Building our Global Future

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Building our Global Future"

Transcription

1 $75 / 75 $ Building our Global Future Management Issues Survey Enquête sur les enjeux de gestion Sponsors/ Commanditaires: Published by/ Une réalisation de: Construire notre avenir mondial

2 ACIMAC: Association of Italian Manufacturers of Machinery and Equipment for the Ceramic Industry Web: Italian Manufacturers Association Members of Machines Italia ACIMALL: Italian Woodworking Machinery and Tools Manufacturers' Association Web: ACIMGA: Italian Manufacturers of Machinery for the Graphic, Converting and Paper Industry Web: ACIMIT: Italian Association of Textile Machinery Producers Web: AMAFOND: Italian Association of Companies Producing Machinery, Plants, Furnaces and Products for The Foundry Industry Web: Associazione Italiana MARMOMACCHINE: Italian Association Representing the Italian Marble and Stone Machinery Industries Web: Whatever you make, Italian Machines help you make it better Italian Technology can help you overcome even the most challenging manufacturing problems. ASSOCOMAPLAST: Italian Plastics and Rubber Processing Machinery and Molds Manufacturers' Association Web: ASSOMAC: Association of Italian Manufacturers of Footwear, Leather Goods and Tanning Machinery Web: ASSOFOODTEC-ANIMA: Italian Association of Machinery and Plant Manufacturers for Food Production, Processing and Preservation Web: COMAMOTER: Italian Manufacturers of Earthmoving Machinery, Attachments and Components Web: GIMAV: Italian Association of Glass-Processing Machinery and Accessory Suppliers Web: UCIMA: Italian Manufacturers of Automatic Packing and Packaging Machinery Web: UCIMU: Italian Machine Tools, Robots and Automation Manufacturers' Association Web: UNACOMA: Italian Manufacturers of Tractors, Agricultural Machinery and Gardening Machinery Web: ITALTRADE( )

3 Contents 5 President s message Jayson Myers 7 Grant Thornton s sponsor message Jim Copeland 9 Italian Trade Commission s sponsor message Paolo Ponti 11 Excecutive summary 15 Profile of respondents 15 Business location 15 Business sectors 16 Profile of manufacturers 16 Primary market 17 Company size 18 Business outlook 18 Outlook for export & total sales revenue 19 Outlook for production & profit 19 Outlook for investment 20 Outlook for employment and training 20 Most pressing challenges 21 Improving business conditions 22 Deteriorating business conditions 23 The impact of dollar appreciation 23 Responding to dollar appreciation 24 Key determinants of future business growth & profitability 25 Strategic challenges 35 Continuous improvement & innovation 35 Constraints on performance improvement 35 Overcoming constraints on performance improvement 36 Barriers to greater flexibility 37 Implementing improvements based on LEAN principles 37 Stage of LEAN implementation 37 The benefits of going LEAN 38 Critical factors driving innovation performance 39 Revenues spent on innovation activities 39 The importance of innovation 40 Constraints on bringing new products to market 41 Supply chain management 41 Challenges in managing supply chain relationships 42 Skills & human resources 42 Training budgets 42 Type of training undertaken 43 The impact of skills shortages 43 Skills shortages 44 Workforce skills in need of improvement 45 Preferred incentives for training 46 CME national and regional offices 26 Public policy priorities 26 Investing in new technology 27 Increasing the availability of qualified personnel 28 Strengthening innovation capabilities 29 Improving public infrastructure 30 Supporting business in global markets 31 Business financing 32 International business 32 Current market presence 32 Exports as a percent of total revenues 33 Constraints on export development 34 Global sourcing 34 Location of production TM 2008 Canadian Manufacturers & Exporters 2008 Rogers Media One Mount Pleasant Rd. 7th Floor, Toronto, Ontario, Canada M4Y 2Y Management Issues Survey

4 Table des matières 6 Message du président Jayson Myers 8 Message du commanditaire, Grant Thornton Jim Copeland 10 Message du commanditaire, le Délégué commercial d Italie Paolo Ponti 13 Resumé exécutif 15 Profil des répondants 15 Localisation des entreprises 15 Secteurs d activité 16 Profil des manufacturiers 16 Marché principal 17 Taille de l entreprise 18 Perspectives commerciales 18 Perspectives de ventes et d exportation 19 Perspectives de production et de rentabilité 19 Perspectives d investissement 20 Perspectives pour l emploi et la formation 21 Défis les plus urgents 21 Amélioration de l environnement d affaires 22 Détérioration de l environnement d affaires 23 Impact de l appréciation du dollar 24 Réaction à l appréciation du dollar 25 Facteurs influençant la croissance et de la rentabilité future 26 Défis stratégiques 35 Amélioration continue et innovation 35 Obstacles à l amélioration de la performance 36 Surmonter les obstacles à l amélioration de la performance 36 Obstacles à une plus grande flexibilité 37 Mise en œuvre d améliorations en fonction des principes LEAN 37 Étape de la mise en œuvre des principes LEAN 38 Avantages LEAN 38 Facteurs de succès de l innovation 39 Proportion des ventes consacrée à l innovation 39 Importance de l innovation 40 Obstacles à la mise en marché de nouveaux produits 41 Gestion de la chaîne d approvisionnement 41 Problèmes de gestion des relations au sein de la chaîne d approvisionnement 42 Compétences et ressources humaines 42 Budgets de formation 42 Type de formation entreprise 43 Impacts de la pénurie de main d œuvre qualifiée 44 Pénurie de main d œuvre qualifiée 44 Compétences à améliorer 45 Incitatifs privilégiés en matière de formation 46 Bureaux national et régionaux des MEC 26 Priorités en matière de politiques publiques 26 Investissements en nouvelles technologies 27 Disponibilité de la main-d œuvre qualifiée 28 Renforcer de la capacité d innovation 29 Améliorer les infrastructures publiques 30 Appuyer les entreprises dans les marchés mondiaux 31 Financement commercial 32 Commerce international 32 Présence actuelle sur les marchés 32 Exportations en pourcentage des ventes 33 Obstacles au développement des exportations 34 Approvisionnement mondial 34 Localisation de la production TM 2008 Manufacturiers et Exportateurs du Canada 2008 Rogers Media 1, chemin Mount Pleasant 7e étage, Toronto, Ontario, Canada M4Y 2Y5 Enquête sur les enjeux de gestion

5 President s message Jayson Myers President Canadian Manufacturers & Exporters I am pleased to present the edition of CME s Management Issues Survey Building our Global Future. Each year, we ask manufacturers and exporters from across Canada to tell us about the critical issues that are affecting their business and their business environment. We use the results of our survey to understand the changes reshaping Canada s largest and most important business sector. This valuable input helps us define our priorities as Canada s leading industry and trade association. Our survey forms CME s advocacy efforts on behalf of our members. It enables us to develop services and programs in response to the current and future challenges facing our members and it is used by public and private decision-makers across the country, influencing the decisions that are so critical to your short-, mediumand long-term business success. This survey portrays a manufacturing and exporting sector that is facing unprecedented challenge and change. It also speaks on behalf of the leadership, the optimism and the opportunities that are reshaping Canadian businesses as they compete and grow in today s global marketplace. This year s survey highlights the importance of how we must compete and win in an ever-changing global marketplace; how upgrading workforce capabilities; improving productivity; bringing new products and services to market; managing supply chains and investing in new technologies are critical to future business success. After all, competitiveness starts right here at home, in your business and in your local community. In Canada, we tend to emphasize our differences. Every Canadian and every Canadian business is unique. I believe you will see through our survey that often we are unique in very similar ways. Now more than ever, the prescriptions for what it takes to compete and win are shared. CME is dedicated to enabling Canadian manufacturers and exporters to compete in global markets and take advantage of business opportunities around the world. By acting together, our members have a stronger voice and have greater opportunities for business success. I want to thank the 1,260 business leaders who took the time to participate in this year s survey, to be part of the solution for their peers across the country. The success of our Management Issues Survey also derives from CME s long-standing partnership with Rogers Industrial Media group. My thanks to PLANT, Canada s Industry Newspaper, for bringing the results to you. I also want to personally thank Grant Thornton and Machines Italia for partnering with us in this important initiative. Sincerely, Jayson Myers President Canadian Manufacturers & Exporters Management Issues Survey

6 Message du président Jayson Myers Président Manufacturiers et Exportateurs du Canada II me fait plaisir de vous présenter l édition de l Enquête des MEC sur les enjeux de gestion -- construire notre avenir mondial. Chaque année, nous demandons aux manufacturiers et exportateurs de tout le Canada de nous donner leur avis sur ce qui constitue les enjeux essentiels de leurs entreprises et de l environnement d affaires général. Nous nous appuyons sur les résultats de notre enquête pour comprendre l évolution du plus important secteur d activité du Canada. Votre précieux apport nous permet de définir nos priorités à titre de plus importante association industrielle et commerciale du Canada. Cette enquête éclaire nos efforts de promotion des intérêts de nos membres. Elle nous permet d élaborer des services et des programmes qui permettront à leur tour à nos membres d affronter les défis actuels et à venir. En outre, elle sert aux décideurs des secteurs public et privé à travers le pays lors de leur prise de décisions, décisions essentielles à votre succès commercial à court, moyen et long terme. Cette enquête dresse un portrait de l état des entreprises manufacturières et exportatrices, entreprises qui n ont jamais subi autant de tensions et de bouleversements. Elle exprime également le leadership que prennent ces entreprises à adapter leur modèle d affaires au nouvel environnement commercial. Cette année, l enquête met l accent sur la manière dont nous devons compétitionner et gagner sur des marchés mondiaux en évolution constante ; la manière dont nous devons actualiser nos capacités ; améliorer la productivité ; commercialiser de nouveaux produits et services ; gérer la chaîne d approvisionnement et investir dans de nouvelles technologies. Ce sont là des facteurs critiques au succès de nos entreprises. Après tout, c est chez soi que la compétitivité commence, dans votre entreprise et dans votre collectivité locale. Au Canada, nous avons tendance à faire ressortir nos différences. Chaque Canadien et chaque entreprise canadienne sont uniques. Je crois que notre enquête vous permettra de conclure que nous sommes tout à fait uniques mais de façons très similaires. Plus que jamais, ce qu il faut faire pour compétitionner et gagner est le même pour tout le monde. Les MEC se consacrent à aider les manufacturiers et exportateurs canadiens à livrer concurrence dans les marchés mondiaux et à se prévaloir des possibilités commerciales à l échelle planétaire. En agissant de la sorte, nos membres disposent d un porte-parole plus fort et de possibilités de succès commerciaux plus grandes. Je voudrais remercier nos chefs d entreprise pour avoir pris le temps de répondre à l enquête cette année et d avoir ainsi contribué à la solution au bénéfice de leurs homologues à travers le pays. Le succès de notre Enquête des MEC sur les enjeux de gestion est également le résultat d un partenariat établi de longue date avec le groupe Rogers Industrial Media. Je voudrais également remercier PLANT, Canada s Industry Newspaper, qui a permis de vous transmettre ces résultats. Et, en mon nom personnel, je remercie Grant Thornton et Machines Italia pour leur partenariat avec nous dans cette importante initiative. Bien à vous, Jayson Myers Président Manufacturiers et Exportateurs du Canada Enquête sur les enjeux de gestion

7 Sponsor s message Jim Copeland National Leader Manufacturing & Distribution Grant Thornton LLP In this, our 10th year of sponsorship of the CME Management Issues Survey, Grant Thornton LLP is pleased to actively support the compilation of this major industry survey. By providing valuable input to this survey, manufacturers and exporters all across Canada help bring a degree of clarity to what is a very volatile and challenging business environment. The survey results help all of us better understand the critical challenges facing manufacturers and exporters and contribute to the development of mitigating strategies. The manufacturing and exporting industry is the largest in Canada. As a recurring theme of late, Canadian manufacturers and exporters find themselves in an economic environment rife with considerable challenges, unprecedented volatility and the compelling need to change. The housing and capital crises in the United States, spiraling energy costs and what appears to be the beginning of a global economic slowdown are all weighing heavily on a sector that could use some good news. Despite all of this, we believe the industry has made considerable progress. Manufacturers are exploring alternative markets more aggressively in an attempt to lessen their dependence on the United States as our major trading partner. The opportunity to improve profitability through improvements in productivity is becoming more obvious and emerging as a key priority. Finally, Canadian manufacturers are demonstrating a degree of creativity and resourcefulness that will serve them well in their efforts to reverse the current tide. At Grant Thornton, we believe there are, in addition to the above, other strategies manufacturers can pursue in their efforts to achieve meaningful progress. For example, manufacturers must continue to innovate in both product and process. By doing so, they will differentiate themselves competitively by developing and producing products made nowhere else or which are more technologically advanced than those of their competitors. This will typically require cultural transformation and investments in technology, equipment and skills, but there are tax and other incentives available to support these efforts. Canadian manufacturers will need support, nationally and internationally, as they pursue these strategies. With offices from coast-to-coast, and as a member firm of Grant Thornton International Ltd, Grant Thornton is one of Canada s largest accounting and advisory firms focused on serving companies in the manufacturing and exporting industry. Because of this focus, we are able to provide insight and solutions to help businesses achieve the results they need results based on sound business advice. It is with great pride that we continue to work closely with CME and its members to use research, experience and leadership to develop effective strategies that can be brought to bear on the challenging environment in which you currently operate. Sincerely, Jim Copeland, CA, CMC National Leader, Manufacturing and Distribution Grant Thornton LLP Management Issues Survey

8 Message du commanditaire Jim Copeland Leader national, Manufacture et distribution Grant Thornton LLP Pour une dixième année de parrainage de l Enquête des MEC sur les difficultés de gestion, Grant Thornton LLP a le plaisir d appuyer activement la compilation des données de cette importante enquête sur l industrie. En contribuant de précieuses données à cette enquête, les manufacturiers et exportateurs à travers tout le Canada permettent d apporter un certain éclairage sur le contexte commercial si volatile et exigeant. Les résultats de l enquête nous permettent de mieux comprendre les grands problèmes que doivent résoudre les manufacturiers et exportateurs et de contribuer à l élaboration de stratégies d atténuation. Les industries de fabrication et d exportation constituent le secteur d activité le plus important du Canada. Récemment, les manufacturiers et exportateurs se sont trouvés dans situation économique périlleuse chargée de grandes difficultés, de volatilité et dans l obligation urgente de changement. La crise des prêts hypothécaires et des capitaux aux États-Unis, la montée fulgurante des prix du carburant en plus de ce qui semble vouloir présager un ralentissement économique planétaire constituent un ensemble de facteurs qui pèsent lourdement sur un secteur qui a bien besoin de quelques bonnes nouvelles. Malgré tout cela, nous pensons que l industrie a réalisé des progrès marqués. Les manufacturiers prospectent plus agressivement de nouveaux marchés en vue de réduire leur dépendance envers les États-Unis, son principal partenaire commercial actuel. L occasion d améliorer les marges bénéficiaires grâce à une plus grande productivité devient de jour en jour une grande priorité. Enfin, les manufacturiers canadiens font preuve d une certaine créativité qui les aidera dans leurs efforts pour inverser la tendance actuelle. Grant Thornton, est convaincu qu outre les stratégies manufacturières qui figurent ci-dessus, il en existe d autres qui permettront aux manufacturiers de réaliser des avancées significatives. Par exemple, tant dans leurs produits que dans leurs procédés, les manufacturiers doivent continuer à innover. Ce faisant, ils se différencieront sur le plan de la compétitivité en concevant et en fabricant des produits qu aucun autre pays ne fabrique, ou des produits plus avancés que ceux de la concurrence. En général, cela exige une évolution culturelle et des investissements dans les technologies, le matériel et les compétences, mais en revanche il existe des incitatifs fiscaux et autres qui viennent appuyer ces efforts. Les manufacturiers canadiens auront besoin de soutien, au Canada et à l étranger, alors qu ils mettent en œuvre ces stratégies. Grâce à ses bureaux répartis d un océan à l autre, et son appartenance au groupe de cabinets Grant Thornton International Ltd, Grant Thornton est l un des cabinets de comptables et d expertsconseils les plus importants du Canada. Il cible le service aux entreprises manufacturières et exportatrices. Cette spécialisation nous a permis d offrir des conseils et solutions qui permettent aux entreprises de réaliser les objectifs qu elles se fixent objectifs fondés sur des conseils commerciaux éclairés. C est avec beaucoup de fierté que nous poursuivons notre étroite collaboration avec les MEC et leurs membres en vue de l exploitation de la recherche, de l expérience et du leadership pour élaborer des stratégies efficaces qui peuvent s appliquer au contexte difficile dans lequel vous évoluez actuellement. Bien à vous, Jim Copeland, CA, CMC Leader national, Manufacture et distribution Grant Thornton LLP 8 Enquête sur les enjeux de gestion

9 Sponsor s Message Paolo Ponti Italian Trade Commissioner - Toronto For the past six years, the Italian Trade Commission, through the Machines Italia project, has been committed to establishing partnerships between Canadian manufacturers and exporters and Italian industrial machinery and equipment manufacturers. As advanced economies, Italy and Canada have been adapting and responding to the shifting geopolitical balance of power and the furthering of the globalization process, with various degrees of success and some casualties along the way. There are many concerning issues affecting bilateral trade, such as currency shifts, higher prices for commodities and consumer demands. However, there are still many more opportunities to be seized out there despite the volatility of current markets. We believe that the Canadian manufacturing sector will continue to play an important role in the global economy and in Canada s exports worldwide. But this still requires some further considerations in developing a more effective strategic approach in facing the challenges of such an uncertain environment. Worldwide economic shifts have created a universal marketplace for new technology and ideas. The impact of leading technology and changing market concepts has truly turned upside down the conventional wisdom about what makes a successful global strategy. The competitiveness of a global company, which once depended primarily on penetrating markets around the world, is now more directly linked to a company s ability to develop advanced, value-added products to meet and satisfy emerging consumer needs and economic trends. In other words, turning innovation into value by producing, marketing and delivering efficiently on a global scale. In terms of manufacturing processes, what is needed most are strategies to establish flexible factories and make innovation and creativity constant components on the shop floor of every company. Industry s future means moving from the mass production, economy-of-scale approach to the mass customization, economy-ofscope-approach. Industrial machinery products must support this movement toward increased efficiency in manufacturing. Through partnership with highly skilled designers and engineers and manufacturers, such as Italy s machinery manufacturers, and by a continuous process of innovation, it is possible to achieve a competitive advantage and secure long-term growth and success. Machines Italia partner companies produce technology and solutions. These include everything from finely crafted traditional equipment to the most sophisticated turnkey systems for high-throughput production facilities, both here in Canada and around the world. The Italian Trade Commission and Machines Italia can provide you with the assistance you need to form highly beneficial partnerships with Italian machinery and equipment manufacturers. I encourage you to visit or us at If you prefer, call our toll free number ITALTRADE ( ). Sincerely, Paolo Ponti Italian Trade Commissioner Toronto Management Issues Survey 9

10 Message du commanditaire Paolo Ponti Délégué commercial d Italie - Toronto Depuis six ans, la Délégation commerciale italienne, par le biais du projet Machines Italia, se consacre à l établissement d un partenariat entre les manufacturiers et exportateurs du Canada et les manufacturiers italiens de machinerie industrielle et de matériel. Étant des économies avancées, l Italie et le Canada se sont adaptés, et ont réagi, à l évolution de l équilibre géopolitique et à l avancement de la mondialisation, avec plus ou moins de succès et quelques victimes en cours de route. En matière de commerce bilatéral, il y a néanmoins de nombreuses raisons de se préoccuper de nuisances telles que les fluctuations des taux change, les prix plus élevés des marchandises et les exigences des consommateurs. En revanche, les possibilités à saisir sont encore nombreuses et ce, malgré l instabilité des marchés actuels. Nous sommes convaincus que le secteur manufacturier continuera d assumer un rôle prépondérant dans l économie mondiale et dans les exportations du Canada à travers le monde. Cela exige néanmoins l élaboration d approches stratégiques plus efficaces pour relever les défis d un contexte aussi volatile. Les transformations économiques planétaires ont établi un nouveau marché mondial pour les nouvelles technologies et les idées créatrices. L impact de la technologie de pointe et de l évolution conceptuelle des marchés a vraiment chamboulé les idées reçues sur la stratégie mondiale à adopter pour réussir. La capacité concurrentielle d une entreprise plurinationale qui dépendait dans le passé principalement de la pénétration des marchés à travers le monde, est maintenant plus directement tributaire de la capacité de cette entreprise à concevoir des produits de pointe à valeur ajoutée pour répondre à de nouveaux besoins de consommation et aux évolutions économiques. En d autres termes, transformer l innovation en valeur en produisant, commercialisant et livrant les produits efficacement à l échelle mondiale. En termes de processus manufacturiers, la réussite dicte surtout l adoption de stratégies d établissement d installations manufacturières flexibles et de faire de l innovation et de la créativité des impératifs permanents dans chaque usine de chaque entreprise. L avenir de l industrie impose d abandonner la production de masse, les économies d échelle de l adaptation de masse, ainsi que les économies de gamme. La machinerie industrielle doit favoriser l efficacité manufacturière. À travers des partenariats avec des concepteurs et des ingénieurs hautement qualifiés, comme les manufacturiers italiens de machinerie, et par l adoption de processus permanents d innovation, il devient possible d acquérir l avantage concurrentiel et d assurer la croissance et le succès à long terme. Les entreprises partenaires de Machines Italia produisent de la technologie et des solutions, depuis le matériel traditionnel fabriqué avec le plus grand soin, jusqu aux systèmes clés en main les plus pointus pour des installations à haut débit de production, tant au Canada qu à travers le monde. La délégation commerciale italienne et Machines Italia vous offrent toute l aide dont vous avez besoin pour conclure des partenariats très lucratifs avec les manufacturiers italiens de machinerie et de matériel Je vous invite à consulter ou à communiquer avec nous par courriel à italtradecanada.com. Vous pouvez également appeler le numéro sans frais Bien à vous, Paolo Ponti Délégué commercial d Italie -Toronto 10 Enquête sur les enjeux de gestion

11 Executive summary Differentiation, forecasting trends and being able to adapt to changing business conditions faster than the competition: these have always been conditions for business success. Businesses that survive and prosper are those who can be agile, understand their markets and can adjust their strategy according to the new rules of the game or dictate those rules themselves by innovating. In today s business environment the fundamental rules for business success are more critical than ever before. The results of Canadian Manufacturers & Exporters Management Issues Survey show that Canada s manufacturers and exporters must adapt they have no other choice. A total of 1,260 Canadian companies from across Canada participated in the survey. The profile of the businesses who responded reflects the country s industrial structure, with all manufacturing sectors represented and the great majority of enterprises being of small- and medium size. Given the nature of the organizations involved in the survey, a sample of this sort means that results are accurate within 2.75 percentage points, 19 times out of 20. This year s survey results reflect the fast paced changing competitive reality for manufacturers and exporters. Mainly, there are two types of changes affecting the sectors. First, the speed at which economic circumstances and the external business environment are changing. Second, the internal capacities of businesses, which are subject to new constraints. The survey also reflects recent economic developments. The economic downturn in Canada and in our main export market, the US, negatively affects manufacturers and exporters outlook for production, sales, employment, investment and profits compared to last year s results. There s hope however, that things will slightly improve soon as the respondents outlook improves somewhat for Current economic conditions affect manufacturers, exporters, their suppliers, clients and other business partners. The good news contained in the survey is that businesses report an improvement in relations with suppliers, customer expectations and demand from clients in foreign markets. However, the external environment is much more characterized by a deterioration of business conditions. Rising costs top the list of deteriorating business conditions, with rising transportation, shipping, raw materials energy and labour costs being first cited. The dollar s appreciation by more than 50 per cent over five years also has a negative impact on exporters ability to compete. The increasing unavailability of skilled labour, more ferocious competition, a tax and regulatory environment that is less favourable to wealth-creating industries and weaker demand in Canada and the US are other key factors that explain why businesses consider the economic landscape is worsening. Conducting this survey is an opportunity for CME to get the pulse of the manufacturing and exporting community on its policy priorities. Today, businesses recognize that their destiny is first and foremost in their own hands, but they nonetheless believe that governments can play a key role in ensuring that Canadian businesses operate in a globally competitive business environment. To improve their competitiveness, manufacturers count greatly on improving their productivity. Modernizing their machinery and equipment is, for many companies, essential to improving productivity. The firms surveyed believe that the measures most likely to help them invest in new equipment are the introduction of a tax credit on new investments in machinery and equipment and the extension of the two-year write off for manufacturing and processing equipment. Developing human capital is also a priority identified by businesses to improve their competitiveness. To encourage workplace training, governments should introduce training tax credits and reduce Management Issues Survey 11

12 Executive Summary continued payroll taxes such as employment insurance premiums, according to survey respondents. Also, to address skilled labour shortages across the country, businesses want governments to provide tax credits, adapt existing training programs to business needs and increase enrollment in technical skills, apprenticeships, polytechnic and university programs. Future success also depends on today s innovation. Canadian business policy priority for innovation remains the refundability of SR&ED tax credits so more businesses and R&D activities qualify. Among the other policy priorities identified in the survey are renewing Canada s energy, border and highway infrastructure, eliminating barriers to Canada s exports and enhanced support for exporters in assessing and developing new markets. Future growth and profitability will be determined by external factors such as those described above, but firms believe that above all it is up to them to first adapt to changing business conditions. According to firms surveyed, their future depends on their ability to control costs and improve their productivity to respond to the higher value of the dollar and rising costs. Over the mid and long term, their future also depends on their ability to develop new markets, implement a culture of continuous improvement and innovation, finding solutions to skilled labour shortages, introducing new products and services and getting them to market faster. In the new economy, Canada s manufacturers and exporters work to meet those challenges and adapt to the new competitive reality, every day. The stakes are high because their future and the country s future relies on their ability to succeed in global markets. This is why we must, together, work to build our global future. CME PrEsidEnt Jayson MyErs invites you to Join us Can you afford not to? fighting for your survival... saving you money helping you grow Leverage the strength of our network for your business success Be a part of the made-in-canada solution 12 Enquête sur les enjeux de gestion

13 Résumé exécutif Savoir se différentier, prévoir les tendances et mieux s adapter au changement que la concurrence a toujours été gage de succès en affaires. Les entreprises qui survivent et prospèrent sont celles qui savent être agiles, connaissent leurs marchés et sont capables d ajuster leur stratégie en fonction des nouvelles règles du jeu ou de dicter elles-mêmes les règles du jeu en innovant. Ce qui distingue le contexte commercial d aujourd hui n est pas que de nouvelles règles viennent chambarder la façon de faire des affaires, mais plutôt que les règles fondamentales du succès en affaires sont plus critiques que jamais. Les résultats de l édition de l Enquête sur les enjeux de gestion des Manufacturiers et exportateurs du Canada témoignent que les entreprises manufacturières et exportatrices canadiennes doivent s adapter car leur avenir en dépend. Cette enquête réalisée auprès de 1,260 entreprises canadiennes à travers le Canada dresse un portrait de la réalité concurrentielle à laquelle font face les manufacturiers et exportateurs du Canada ainsi que leurs partenaires d affaires. Le profil des entreprises ayant répondu à l enquête reflète la structure industrielle du pays, tous les secteurs de la fabrication étant représentés et une majorité d entreprises étant de petite ou moyenne taille. Compte tenu des organisations représentées dans ce sondage, un tel échantillon indique que les résultats comportent une marge d erreur de 2.76 pour cent, 19 fois sur 20. Les résultats de l enquête reflètent la rapidité avec laquelle se transforme la réalité concurrentielle des entreprises manufacturières et exportatrices. Cette mutation s exprime de deux façons : premièrement, par l évolution rapide de la conjoncture économique et de l environnement d affaires externe dans lequel opèrent les entreprises et deuxièmement, par les capacités internes des entreprises qui soumises à de nouvelles contraintes. L enquête reflète aussi l état de la conjoncture économique actuelle pour les entreprises manufacturières et exportatrices du pays. Le ralentissement économique au Canada et sur notre principal marché d exportation que sont les États-Unis se répercute sur les perspectives de production, de ventes, d emploi, d investissement et de rentabilité des entreprises qui sont relativement faibles et moins bonnes que lors de l enquête réalisée l an dernier. Une pointe d espoir de dresse toutefois à l horizon : si l année 2008 s annonce en général difficile, les perspectives des entreprises s améliorent quelque peu pour La conjoncture économique actuelle n affecte pas seulement les entreprises manufacturières et exportatrices, mais aussi leurs fournisseurs et leurs clients. La bonne nouvelle que nous apprend l enquête est que les entreprises estiment que les relations avec leurs fournisseurs, les attentes de leurs clients et la demande de leurs clients à l étranger se sont améliorés au cours de la dernière année. L environnement externe est toutefois davantage caractérisé par une détérioration des conditions. En haut de la liste des facteurs économiques qui se détériorent figure l augmentation des coûts, notamment les coûts de transportation, de livraison, des matières premières, de l énergie et de la main d œuvre. L appréciation du dollar canadien de plus de 50 pour cent au cours des cinq dernières années constitue également un facteur qui n améliore pas la situation concurrentielle des entreprises. La non-disponibilité croissante de la main d œuvre qualifiée, la concurrence de plus en plus féroce, l environnement fiscal et règlementaire moins favorable aux entreprises créatrices de richesse et la faiblesse de la demande sur nos deux principaux marchés, le Canada et les États-Unis, sont d autres facteurs qui expliquent la détérioration de l environnement d affaires au Canada. La réalisation de cette enquête est également une opportunité pour les MEC de sonder la communauté manufacturière Management Issues Survey 13

14 Résumé exécutif (suite) et exportatrice sur ses priorités politiques. Les entreprises reconnaissent qu aujourd hui leur destin est avant tout entre leurs mains, mais elles estiment que le gouvernement a un rôle crucial à jouer pour s assurer que les entreprises canadiennes jouissent d un environnement d affaires concurrentiel mondialement. Pour améliorer leur compétitivité, les manufacturiers misent sur l amélioration de leur productivité. Or, pour ce faire, plusieurs entreprises doivent moderniser leur parc d équipement. Les entreprises sondées sont d avis qu un crédit d impôt pour les nouveaux investissements en machinerie et matériel et que l amortissement accéléré de ces nouveaux investissements sont les mesures les plus susceptibles de les inciter à investir davantage. Le développement du capital humain est également une priorité identifiée par les manufacturiers pour améliorer leur compétitivité. Les politiques publiques privilégiées par les entreprises pour favoriser la formation sont l introduction de crédits d impôt à la formation, ainsi que la diminution des primes d assurance-emploi et autres charges sociales. Pour répondre aux pénuries de main d œuvre, les entreprises estiment que les gouvernements peuvent jouer un rôle positif et répondre à ce défi en accordant davantage d aide par le biais de crédits d impôt, en adaptant les programmes de formation existants aux besoins des entreprises et en augmentant le nombre d étudiants dans les programmes de formation professionnelle et technique et dans les universités et écoles polytechniques. L avenir des entreprises dépend en partie de leur habileté à innover. En ce sens, la priorité des entreprises demeure le remboursement complet des crédits d impôt à la RS&DE afin qu un plus grand nombre d entreprises puissent les utiliser et qu ils s appliquent à plus d activités de R-D. Parmi les autres priorités politiques identifiées par les entreprises figure le renouvellement des infrastructures énergétiques, frontalières et autoroutières, la réduction des barrières commerciales aux exportations canadiennes et un appui plus vigoureux aux exportateurs pour l évaluation et le développement de nouveaux marchés. La croissance et la rentabilité des entreprises dans l avenir seront determinées par des facteurs externes tels que la conjoncture et l environnement économique, mais les entreprises estiment que c est d abord à elles mêmes de s assurer de s adapter au changement. Selon les entreprises sondées, leur avenir dépend de leur capacité à maîtriser les coûts et améliorer la productivité pour répondre à l appréciation du dollar canadien et à l augmentation du coût des matières premières et de l énergie. À moyen et long terme, leur avenir dépendra également de leur habileté à développer de nouveaux marchés, instaurer une culture d amélioration continue et d innovation, trouver des solutions aux pénuries de main d œuvre qualifiée et introduire davantage de nouveaux produits et services, plus rapidement Chaque jour, les manufacturiers et exportateurs du Canada travaillent à relever ces défis et s adapter à la nouvelle réalité concurrentielle à la nouvelle économie afin de continuer à prospérer. L enjeu est grand car leur avenir et l avenir de l économie du pays repose sur leur capacité à se démarquer sur les marchés mondiaux. C est pourquoi nous devons, ensemble, construire notre avenir mondial. 14 Enquête sur les enjeux de gestion

15 Profile of respondents/profil des répondants Business location A total of 1,260 companies responded to CME s Management Issues Survey for 2008 and Respondents are from businesses located in all provinces and territories across Canada. In total, 62 per cent of participating companies have operations in Ontario and 19 per cent in Quebec. Alberta, British Columbia and Manitoba follow, in order, with 14 per cent, 13 per cent and eight per cent of respondents operating in those provinces. The survey shows six per cent of companies have offices in Saskatchewan and Nova Scotia, while five per cent or less of respondents indicated operations in New Brunswick, Newfoundland & Labrador, Prince Edward Island or the territories. The total surpasses 100 per cent, as many companies indicated they have offices in several provinces. Localisation des entreprises British Columbia/ Colombie-Britannique Alberta Saskatchewan Manitoba Ontario Quebec/ Québec New Brunswick/ Nouveau-Brunswick Nova Scotia/ Nouvelle-Écosse Prince Edward Island/ Île-du-prince-Édouard Newfoundland & Labrador/ Terre-Neuve Yukon, NWT, Nunavut/ Yukon, tno, nunavut 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Au total, entreprises ont répondu à l Enquête sur les enjeux de gestion Les répondants représentent des entreprises de toutes les provinces et territoires du Canada. En tout, 62 pour cent des entreprises participantes ont des installations en Ontario et 19 pour cent sont implantées au Québec. L Alberta, la Colombie-Britannique et le Manitoba suivent avec, respectivement, 14 pour cent, 13 pour cent et huit pour cent qui possèdent des installations dans ces provinces. Six pour cent des entreprises enquêtées ont des installations en Saskatchewan et en Nouvelle-Écosse alors que cinq pour cent, ou moins, ont déclaré avoir des installations au Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve et Labrador, l Îledu-Prince-Édouard ou dans les territoires. Le total dépasse 100 pour cent puisque de nombreuses entreprises ont déclaré avoir des installations dans plus d une province. 2% 3% 6% 5% 6% 4% 8% 13% 14% 19% % of respondents/ 62% Business sectors Among respondents, 59 per cent report manufacturing to be their main line of business. Distributors, engineering firms, transportation companies and businesses in the extractive industries complete the list of the top five sectors surveyed, with nine per cent, eight percent, five per cent and five per cent of respondents, respectively. Manufacturing 59% Distribution 9% Engineering 8% Mining, oil & gas 5% Transportation 5% Professional, financial & business services 4% Agriculture 3% Utilities 2% Software & technology services 2% Forestry 1% Export services 1% Communications 1% Secteurs d activité Sur la totalité des répondants, 59 pour cent déclarent que la fabrication constitue leur principale activité. Les entreprises de distribution, d ingénierie, de transports et d extraction minière occupent les cinq premières places des entreprises sondées avec, respectivement, neuf pour cent, huit pour cent, cinq pour cent et cinq pour cent de répondants. Fabrication 59% Distribution 9% Ingénierie 8% Mines, pétrole et gaz 5% Transports 5% Services professionnels, financiers et commerciaux 4% Agriculture 3% Services d utilité publique 2% Logiciels et services informatiques 2% Foresterie 1% Services à l exportation 1% Communications 1% Management Issues Survey 15

16 Profile of manufacturers All sectors of manufacturing are represented in the survey, with the largest number of companies involved in metal fabricating, machinery and equipment, food processing, automotive products and printing. Fabricated metal products 22% Machinery & equipment 14% Food, beverage & tobacco products 12% Automotive products 9% Printing 8% Plastic, rubber products 7% Chemicals, pharmaceuticals 6% Paper, wood products 5% Computers, electronic products 4% Petroleum products 3% Other transportation equipment 3% Textiles. footwear, clothing 2% Furniture 2% Primary metals 2% Stone, concrete, glass products 1% Profil des manufacturiers Tous les secteurs de la fabrication sont représentés dans cette enquête, les entreprises les plus nombreuses étant celles de la fabrication de produits métalliques, la machinerie et le matériel, l alimentation, les produits automobile et l imprimerie. Produits métalliques 22% Machinerie et materiel 14% Produits alimentaires, boissons, tabac 12% Produits automobile 9% Imprimerie 8% Produits plastique et caoutchouc 7% Produits chimiques et pharmaceutiques 6% Produits forestiers et bois 5% Ordinateurs et produits électroniques 4% Produits pétroliers 3% Autre materiel de transport 3% Textiles, chaussures, vêtements 2% Meubles 2% Métaux de première fusion 2% Produits en pierre, béton, verre 1% Primary market A majority of companies participating in the survey define the North American or global market to be their primary market. A full 34 per cent of respondents see all of North America as their primary market while 18 per cent do business mainly in global markets. Global/ Mondial 18% Local/regional Local/régional 20% Marché principal La majorité des entreprises de l enquête déclarent que leur marché primaire est nord-américain ou mondial. Un bon 34 pour cent des répondants déclarent que leur marché primaire s étend à l ensemble de l Amérique du Nord, alors que 18 pour cent disent que leur marché primaire est mondial. North America/ Amérique du Nord 34% Canada 28% 16 Enquête sur les enjeux de gestion

17 Company size The survey covers companies of all sizes, with the respondent profile closely mirroring corporate structures within Canada s manufacturing and exporting sectors as a whole. More than half of survey respondents consist of small- and medium-sized enterprises 51 per cent of participating firms have sales of less than $10 million, while 61 per cent employ fewer than 100 people and 24 per cent employ between 100 and 500 people on a full-time basis. On the other hand, nine per cent of responding companies have sales of $500 million or more, while 15 per cent have 500 or more full-time employees. Taille de l entreprise L enquête porte sur des entreprises de toutes les tailles et dont le profil des répondants reflète le les structures des entreprises au sein de l ensemble des secteurs manufacturier et exportateur du Canada. Plus de la moitié des répondants représentent des entreprises de petite ou moyenne taille le chiffre d affaires de 51 pour cent des entreprises participantes est inférieur à 10 millions $, alors que 61 pour cent emploient moins de 100 personnes et 24 pour cent emploient entre 100 et 500 personnes à plein temps. Par ailleurs, neuf pour cent des entreprises répondantes réalisent un chiffre d affaires de 500 millions $ ou plus, alors que 15 pour cent emploient 500 personnes ou plus à plein temps. Annual sales/chiffre d affaires annuel $500 million to $1 billion/ 500 millions $ à 1 milliard $ 3% $250 million to $500 million/ 250 millions $ à 500 millions $ 4% $100 million to $250 million/ 100 millions $ à 250 millions $ 7% Over $1 billion/ Plus d un 1 milliard $ 6% Up to $5 million/ Jusqu à 5 millions $ 39% $50 million to $100 million/ 50 millions $ à 100 millions $ 8% $25 million to $50 million/ 25 millions $ à 50 millions $ 9% $10 million to $25 million/ 10 millions $ à 25 millions $ 13% $5 million to $10 million/ 5 millions $ à 10 millions $ 12% Full-time employees/nombre d employés à temps plein Over/Plus que % % % % % Management Issues Survey 17

18 Business outlook/ Perspectives commerciales Outlook for export & total sales revenue A majority of manufacturers and exporters do not expect their sales and exports to grow in 2008 and While 73 per cent and 66 per cent surveyed do not expect any variation of their sales performance in 2008 and 2009, respectively, exporters are less pessimistic about the growth of their export sales 61 per cent expecting no growth in 2008 and 55 per cent in The economic downturn has significantly affected the outlook of respondents, as there are double the respondents expecting their sales to decline in 2009 (34 per cent) than there are forecasting top line growth (17 per cent). Firms are significantly more optimistic about their export sales however, with three times the number of firms expecting export sales to grow in 2009 (45 per cent) than there are who expect a decline next year (15 per cent). / 60% 50% 40% 30% 20% 10% 27% 34% 48% 49% 25% 17% % 45% 35% 40% 26% 15% 0% Better/ Meilleures No change/ Pareilles Worse/ Inférieures Better/ Meilleures No change/ Pareilles Worse/ Inférieures Total sales/ventes totales Export sales/exportations Perspectives de ventes et d exportation La majorité des manufacturiers et exportateurs ne s attendent pas à voir croître leurs ventes et exportations au cours des exercices 2008 et Alors que 73 pour cent et 66 pour cent des entreprises enquêtées ne pensent pas améliorer la performance de leurs ventes en 2008 et 2009 respectivement, les exportateurs font preuve de moins de pessimisme quant à la croissance de leurs exportations puisque 61 pour cent ne prévoient pas d augmentation en 2008 et 55 pour cent en Le ralentissement économique a lourdement affecté les pronostics des répondants. En effet, deux fois plus d entreprises prévoient une régression des ventes en 2009 (34 pour cent) qu il n y en a qui prévoient une croissance des revenus (17 per cent). Toutefois, les entreprises sont plus optimistes s agissant de leurs ventes à l exportation : la proportion d entreprises qui s attendent à une croissance des exportations en 2009 est trois fois plus importante (45 pour cent) que celles qui prévoient un repli (15 pour cent). 18 Enquête sur les enjeux de gestion

19 Outlook for production & profit The outlook on production and profit performance is slightly more optimistic. While 38 per cent of companies report higher production volumes in 2008, there are 44 per cent who forecast higher volume in In the same fashion, while 24 per cent of firms report a decline in production in 2008, only 14 per cent expect that trend to continue in The outlook for profits forecasts a similar improvement between 2008 and 2009; while 31 per cent expect a drop in profits in 2008, that proportion diminishes to 19 per cent in Perspectives de production et de rentabilité Les perspectives de production et de rendement du profit sont légèrement plus optimistes. Quelque 38 pour cent des entreprises font état de volumes de production plus importants en 2008, et 44 pour cent prévoient une augmentation en De la même façon, alors que 24 pour cent des entreprises font état d une baisse de production en 2008, seulement 14 pour cent s attendent à ce que cette tendance se poursuive en Les perspectives de profit laissent entrevoir une amélioration semblable entre 2008 et 2009 : alors que 31 pour cent s attendent à une baisse des profits en 2008, cette proportion tombe à 19 pour cent pour / 60% 50% 40% 30% 20% 10% 38% 44% 38% 42% 24% 14% % 40% 35% 41% 31% 19% 0% Better Meilleures No change Pareilles Worse Inférieures Better Meilleures No change Pareilles Worse Inférieures Production volume/perspectives de production Profit performance/perspectives de profit Outlook for investment Weaker sales and profit performance is taking the edge off business investment activity. Less than a third of firms expect to invest more in their production facilities, in machinery and equipment and in research and development in either 2008 or It should be noted that the proportion of firms planning to invest more in investment in machinery and equipment is much lower than what was reported in last year s survey. Perspectives d investissement Le déclin des ventes et de la rentabilité tend à ralentir les activités d investissement des entreprises. Moins du tiers des entreprises envisagent d augmenter leur investissement dans leurs installations de production, leur machinerie et matériel ainsi qu en recherche et développement, que ce soit en 2008 ou Il faut cependant noter que la proportion d entreprises qui envisagent d augmenter leurs investissements en machinerie et matériel est nettement inférieure à celle de l enquête de l année dernière. / 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 29% 25% Increase/ Meilleures 48% 52% No change/ Pareilles 23% 23% Decrease/ Inférieures % 28% Increase/ Meilleures 47% 49% No change/ Pareilles 24% 23% Decrease/ Inférieures 27% 28% Increase/ Hausse 59% 59% No change/ Semblables 14% 13% Decrease/ Baisse Production facilities/ Installations de production Machinery & equipment/ Outillage et équipement Research & development Recherche et développement Management Issues Survey 19

20 Outlook for employment and training The outlook for employment is less positive than last year. Less than a third of companies see their workforce increasing in 2008 and 2009, while 22 per cent report reductions in their workforce this year and 16 per cent expect to reduce their workforce further in Training budgets continue to be constrained as firms are under pressure to cut costs. Perspectives pour l emploi et la formation Les perspectives d emploi sont moins bonnes cette année que l année dernière. Moins du tiers des entreprises envisagent une augmentation de leur main-d œuvre en 2008 et 2009, alors que 22 pour cent font état de diminutions plus importantes de leur maind œuvre en Les budgets de formation continuent de subir des contraintes dues aux impératifs de réduction des coûts que subissent les entreprises. / 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 26% 30% 52% 54% 22% 16% % 27% 61% 58% 16% 15% 0% Increase/ Meilleures No change/ Pareilles Decrease/ Inférieures Increase/ Meilleures No change/ Pareilles Decrease/ Inférieures Employment/Emploi Training budgets/budgets de formation Most pressing challenges Manufacturers and exporters were asked to identify the most pressing challenges currently facing their operations. Again this year, financial concerns were uppermost, with cost pressures and dollar appreciation topping the list and with energy costs not far behind. Concerns over the weakening US and Canadian economies also rank high in this year s survey. Challenges attracting and retaining skilled labour and managing labour costs were also indicated by more than 30 per cent of respondents. Keeping costs under control 57% Responding to dollar appreciation 41% Downturn in the US economy 39% Energy costs and reliability of supply 32% Attracting & retaining skilled workers 31% Downturn in the Canadian economy 30% Labour costs & issues 30% Developing new markets 27% Improving production processes 27% Improving workforce productivity/flexibility 26% New/changing customer demands 23% Improving marketing & customer service 19% Improving business processes 17% Bringing new/better products to market 16% Managing supply chains/logistics 15% Keeping pace with innovation 14% Accessing capital/financing 10% Finding business partners 8% Managing mergers & acquisitions 5% Retaining/attracting investment or product mandates 3% 20 Enquête sur les enjeux de gestion

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Etude comparative des pratiques de l intelligence économique entre le Maroc, l Afrique du Sud et le Brésil Par: Mourad Oubrich 3 Plan de la présentation Contexte Cadre conceptuel de l IE Etude empirique

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America Wallonia-Belgium A continuous success story Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America I. ORGANISATION & STRATEGY II. FIGURES & RESULTS III.BELGIUM WALLONIA S ASSETS I. ORGANISATION

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Embassy of Canada to Italy Canada-Italy Innovation Award 2015 Public Affairs and Advocacy www.canada.it Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Overview The Embassy of Canada to Italy is

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal Canadian Association of Nurses in Oncology Association canadienne des infirmières en oncologie CHAPTER FUNDING APPLICATION FORM FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT DE SECTION Complete in typing and submit

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

La pièce manquante à votre succès / The missing piece to your success

La pièce manquante à votre succès / The missing piece to your success La pièce manquante à votre succès / The missing piece to your success Table des matières Notre processus de recrutement Nos domaines de compétences Nos métiers Notre service de paie Table of content Our

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center 2008-1-TR1-LEO04-02465 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: IT-Call

Plus en détail

LTCI Corporation. 2438 Boul. de Maisonneuve Est, Montréal, QC H2K 2E9 Tel: 1-514-596-0327 / Fax: 1-514-523-0940 info@cimaltci.com www.cimaltci.

LTCI Corporation. 2438 Boul. de Maisonneuve Est, Montréal, QC H2K 2E9 Tel: 1-514-596-0327 / Fax: 1-514-523-0940 info@cimaltci.com www.cimaltci. NOUS INNOVONS, nous CRéONS ET nous LIVRONS WE INNOVATE, CREATE AND DELIVER 2438 Boul. de Maisonneuve Est, Montréal, QC H2K 2E9 Tel: 1-514-596-0327 / Fax: 1-514-523-0940 info@cimaltci.com www.cimaltci.com

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

Faits saillants et survol des résultats du sondage

Faits saillants et survol des résultats du sondage NORMES PROFESSIONNELLES NATIONALES pour les gestionnaires de ressources bénévoles Préparer les prochaines étapes Résultats du sondage d'octobre 2012 Merci aux membres qui ont pris le temps de répondre

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime)

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Presentation Themes MBDA delivering capability through partnerships

Plus en détail

Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante :

Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante : FOIRE AUX QUESTIONS COMMENT ADHÉRER? Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante : 275, boul des Braves Bureau 310 Terrebonne (Qc) J6W 3H6 La

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Cegedim. Half-year results

Cegedim. Half-year results Cegedim Half-year results September 24, 2010 Contents A strategy focused on healthcare Delivering strong results A strong financial structure Additional information 2 A strategy focused on healthcare 3

Plus en détail

2 e édition de la Simulation de négociation d options

2 e édition de la Simulation de négociation d options 2 e édition de la Simulation de négociation d options 2 nd Edition of the Options Trading Simulation Présenté par Alain Miquelon Président et Chef de la Direction 1 Accès au réseau sans-fil Réseau : UQAM

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive Service management Transforming the IT organization and driving it across the enterprise Carlo Purassanta Integrated Technology Services Executive IBM Global CEO Study L entreprise du futur The study Core

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Société de Banque et d Expansion

Société de Banque et d Expansion Société de Banque et d Expansion INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS AT NETSBE.FR FINDING YOUR WAY AROUND WWW.NETSBE.FR www.netsbe.fr INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS

Plus en détail

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK THE AFRICAN CONTINENT: SOME LANDMARKS AFRICAN NETWORKS: STATE OF PLAY STRATEGY: DESTINATION 2040 Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK

Plus en détail

Bill 70 Projet de loi 70

Bill 70 Projet de loi 70 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 70 Projet de loi 70 An Act respecting protection for registered retirement

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris

dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris dualine An INRA-CIRAD prospective study on Food System and Sustainability Aims and First Issues L.G. Soler INRA-Paris 1 General Context The issue of sustainable food systems raises several challenges:

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

Optimiser votre reporting sans déployer BW

Optimiser votre reporting sans déployer BW Optimiser votre reporting sans déployer BW Exploiter nos données opérationnelles Peut-on faire du reporting directement sur ECC sans datawarehouse? Agenda La suite BusinessObjects intégrée à ECC 3 scénarios

Plus en détail

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag. Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.com LES CHIFFRES DU SPA en France SPA FIGURES in France 74 EMOTION

Plus en détail

Don't put socks on the Hippopotamus. Bill BELT Emmanuel DE RYCKEL

Don't put socks on the Hippopotamus. Bill BELT Emmanuel DE RYCKEL Don't put socks on the Hippopotamus Bill BELT Emmanuel DE RYCKEL BEECHFIELD ASSOCIATES 2009 or you will screw up your Supply Chain. BEECHFIELD ASSOCIATES 2009 HIPPO ATTITUDE - inappropriate behavior -

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail