L'histologie rénale peut-elle prédire l'évolution de la fonction rénale après transplantation hépatique?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'histologie rénale peut-elle prédire l'évolution de la fonction rénale après transplantation hépatique?"

Transcription

1 MEMOIRE DE FIN DE SPECIALITE NEPHROLOGIE L'histologie rénale peut-elle prédire l'évolution de la fonction rénale après transplantation hépatique? Dr Chakib MAAROUFI Sous la direction de Pr NASSIM KAMAR Validé par Pr Tarik SQALLI HOUSSAINI Juin

2 !"!" #$ % &' &' ()% * +"' #,' - -. / - ' 0 0* -" ' 2* -"&*5 )% ' 2

3 67&$/8$$9 &$/8$$9 6666,' - :;< 6666< 6666#,-- ; %/: 66660%/:;< 0%/:;< 6/ / 67) ) 3

4 - (-- =,' >? ' &,& B - ' " -- C ( C " B/ ' --= ; -C & ' - D -!'"-- ( =E "F ' 'C "-- G --C - --C " ' --C" C( C " " : D ' =% C ' ' " : II 8 4

5 B)% " -- 23J.> ( = ( -C " - )-- & C - - $' ' D - -=,-- II - ' -! BKC BKC BKC BK BK= ' ' ' E C C - - )-- B " B'= - -" D103? -&*52( CE E =- -" D - L3? " )% 5

6 ' "' M " "' -! C " '- '' "' -! =, N' 332 & 33HC ' #33 ' '=&" 'C'II = 'D (' C - B&*5 O0 4 B " &%& - - & % ;9% )%C " C E E B- = "F D -- 0C2J3C.C' - =9 'D!C3IB2H # - = :.C.?B. CE ' :#.C#?B#. C >- 6</ 2- 'E )C 'E :.C? = C.2 B.H? ' 6

7 = - /; ' #. / C 3 /).0 //=8 ' ' --= II -" " " 23 J.> ( = C - = )% '.IJ = ' 3IJ.> B 3.= ' ' C! 2 --C)%C!CC #()% ' C - B - &%&C.C C ( C ' B = D '&*5!0 4 =,(C'&*5' ' (= 7

8 ;/ ( D! "! "$ % "! "$ % "' () )*+)," *- " # &# # #.%! " #.,-'/ ).' )2'2,-'/ ) 01# 1 3 +/) 4' $ & + ).' )267+ ) +8'$28' * 2' )8' :$'.' )2' :$' ';2 7, 5# 55 &&&$59& # 1# 5& 9# 599 < =$ 1&& > = $ = $ &1&1 >=$ ',? 4*'" / - / ' - 5& &&& 1# 1&# # 8

9 .' )26;';%.' )26;/.' )26;'/ ' / #. 2// *$A*$4 &9 / 72// / ' 95& 5#. 2/ ' *$A*$4 &. * )2'2'/ '*$ 51& /2 +/7)8' 5#. 26/2 +/7)8' && /B2 9#. / /B2 *$A*$4 ).C3.. /6' $ /, ' $7 ) ' / /8' # 7 / / /" & 5&50& D *$7 &# 5& &0509 &0&0 &0055 &009 0&09 0&501& % &10&90& #(, 05&0 #2+'(, E# 0# F2/2 / 0 F 7)8'0F/, )0! F" '2 67)0! F" '267)0:F7,' 26G+ 2/" 0 F )/' 2 6*0 < F () 0 > F () 03 3 F* *' + 9

10 20 >F77/0%F7,' 2//' 0.C3F2),2( * ) ' 0 F //7)0 7F) ) 7+0/F(, H/F 7',' H/"F) 0 F () )*0F','0% F)/ ',' *' ; )% D B& /=5*= D -D )C--C P ' = ; 3 D = ; - ' DB5$ G B;= C - B* - - C $' 8 E- -- D EC 5C C -C E C/#C/. /= "! =!" " ( ' B ) C/ C% 8= 10

11 # #$ J' = ' ' D *= ' ' $ =8'O3C30 - '= & $= ' (!&*5O234 ' D!&*5 ' ' '=; '-- BO3C30 ( = % &' ()% 'CI =&D "'" =Q 9%=&D D # ' " =8 C D H ' C " '= ;< ( I>J0# = )% ( IJ# =, )% 'C0? '( C>? ' = ',/ 4 11

12 "% #?)%!23?' BK3C333#= '/C 3?)%.? '=0? ' '/ )% #?'= * +" ' ' ;<C ' C ' B?= & C B0? D = C- -!>CJHC.P 4=&*5!IJ## 4 = )%C.J.3 P4C &*5 B &%& 0HJH 4= /E 23C0JC244CH# =/ E &*5 " &%& - B K3C.HCO3C333= 'C = <& 3C0 3 = )% " D HC2.0 = "' ( B*= >CJHC. P4!.J#0P42(-- 12

13 BO3C333C.J.3P 4)%BO3C333! K3C3#! 2!#0 JIP 4'BO3C333! K!)%=&*5IJ## 4 ;<! 2#JI 4 2 BO3C333C 0HJH4 )% BO3C333! K3C33.! 2 0.J.4'BO3C333! K!)%B*=, )% 'C &*5" :0 #J3 4 C "" :.H 3J0C0 4= 13

14 *,' - ( ) 8' µ $ & & & & *,' ( $ & & 14

15 ,) &*5 - &%&C - R&59 B R & 9 Q '4R& '59 C03?' B1I34C##? B23>I4C H? #B#30I 4 E'.B0I 4 0BO0 4 =)% -- #?C.?C 0?C?C? ' CC#C. 0 M- R&59BO3C333='CI? ' - R&59C #?C.#?C>? H?' ' C#C. 0 B$ R&59;<'=)%'=&'O3C333B' = ;' - R&59 &59 <2& 1 9 < <21 &5 1 <2 <2 & 5 F 7)8'0F/, )0. <F2 '" 15

16 # #,' - - =, )%C ' /=()% +" 'C>2 IIB>2? S!"/=& "/ -- H2 C = >2 S D' /( C&*5 0HJ> 4 )% 0.J. 4 'BK= # B#? -" "/ ;9%=&*5 00JC0 4 )% 0.J0 4 'BK=./ - ' C - BC" B C" B' - -S &*5 )% '=,'C" ' ( "' - )% 'B;#= 16

17 ;#/ ( -! "# $%$ ID090I0 ID090I0 % ID01&0I0 ID01&0I0 % ID010I0& ID010I0& % ID0110I0 ID0110I0! &' # $ ID00I0 ID010I0& #F ' /*H/F(, H/F 7 ',' H/"F) 0. C3 F 2),2 ( * ) ' 0F/, ) &5*)% ' - ' : L03?B! D 03?CD LB!D CD L B!D CD 'OB!D ' C D - -S B! D - -S 3?B;.= 17

18 ;.& - '-! "# $%$,-.! -.! ( %,/ / ( %,/ / ( %,/ / (! )# # $+,0.! 0.! ( '($ )# *# + && & 0 & &5 0 & & 01 & & 0 && & 0 )# *# & & & 0 & 1 05 #F ' /*0 /F (, 0 /F 7 ',' 0 /"F ) 0 CF (, 0 18

19 0* -" ' Tous les paramètres recueillis lors de la transplantation, lors de la biopsie rénale et au cours du suivi ont été analysés. Les résultats significatifs obtenus par l analyse univariée sont présentés dans le Tableau 5. ;0' '- - -" - O23 4 ' 12.) /+ ( <; $C 1$ 1&$& % < )77F /$7)$' $&$& &$&$9 % < J$% $1 $& %< / J $% 9$9 $15 % < <+2 ) ) &$5 $19 % < 72 $$ &$&1$5 &$5$& % <. +D J $% $ &$ % < K. 3 J &$$1$$ 5$&9$&$$ $&$$$ % <!L %LJ$% 5$& 5$1 %<.C3 5& &5 M0&.C3&" & &9 01! )J $% $ &$ % <," J $% &$5 &$ % <! )8'J $% $ $& % <.,- J $% &$ &5$ % <.,-2"J $% 1$ $19 % < 2 '"J$% $ $15 %< '2 '"J $% $ 1&$& % < :'2 '"J $% &$ &$1& % < < '2 '"J $% 1$1 &$ % < <'2 '"J $% 1&$& $& % < :;// J $% &$ &$ % < :;/ J $% &$5 15$ % < 19

20 / 2 '"J $% 5$& $1 % < / '2 '"J $% $& 1$&& % < 2 '"J $% $ 19$ % < J 2 '"J $% 9$9 $19 % < <N /7/ '$ $ &$ % < <N /7 $/ ' 1$ 1$1 % < <N /7% $ $ $1 % < # E#J $% $ &$ % < /E&J $% $1 &&$1 % < /E&J $% $1 &$1& 0 /"E&J $% $9 &5$ 0& #(, E# 1$& &5$1 0. C3 5& &5 M0& )&" && &15 0&. C3 &" & &9 01 ) " &&9 &1&9 0. C3 " &5 9& M0& ) &&&1& &11 0. C3 & && M0& /6' 5 &5 0 ) &91 &11 0&. C3 5 &1 M0& )& & & C3 & 9 5&1 M0& ) 99 &15 M0&. C3 51& & M0& )1 & & M0&. C3 1 5& & M0& ) *,2 '" &0&0 &109&01 0 >2 '" 9 &1&1 0 &0&& &00 &005 0& " & #(, 00& 00& 0 20

21 F/ / 7)/' 0:F7,' 26G+ 2/" 0 F /2 +/7)8'0 JF *( +/0%F7,' 2//' 0 F//7)0 >F 77/0/F(, 0/F 7',' 0/"F(, "/' ' ' ( " '&*5!2 CC C ' - =$&*5'!2 ( B9%KC3.C/ I0? C3C3HCK3C33H '-B9%K3C00C/ I0? 3C#3CIHC K3C L23 4 '= 2* -"&*5 )% ' ;( C ' = - - "' ;2= 21

22 ) O $> /' $ $&051 P 2 '" K*$ P *+/) 2 $> %)/ ',' *'Q #.C3 %I5 ).C3 %I & && 0& 05 & &005 &005 0& 05&D 50&D 09. C3 F2),2( * ) ' 0 F2/2 / 0% F)/ ',' *'0F /, ) ;( (" '= " ' ""'B9%KC3#C / I0? C33C32CK3C3#C ' )%B9%KC32C/ I0? C3C3ICK3C33#C D B9%K3C>HC/ I0? 3CH23CIICK3C3.2 -!&*5 )% '= 22

23 67&$/8$$9 &$/8$$9 ( C ' "-- - = " : "D D " - = ' "' ' ( 0 ( -- ' "' -! = '&*5 - D ' --= CI' B3IJ.> C&*5 -=&*5!2 -- ''- )--!)% - -!&*5O234 'B!3. =,-- -" &*5 )% ' ")%C) ''C G)%= 6666,' - :;<!-- ' - C C = C '- 23

24 8 I# &*5 - +: & M C' C5T = "! &*5 B0C22? #3? /M C = D / D"--G & 'C' 'E &*5 &%& - B K3C.HCO3C333= 6666< " " ' ( = 5 = C #3 6</ - C3' C ' '= C E' '= 24

25 6!D - ' B 5C H!C 2 =8 ' E' =/ : 6</! D = &)%' + :..! -- --E &*5O.344CH# BK#HBKH= ' H?C!.0?C5.?C? C "<$* I? C ;.?C*'H?C - 5$' - D " - = 9"% = ' -")% - = '..?C D D/.>?C!I?C5 H? C G.? C! D.? I?= 25

26 = -- : 2 ' -- B&*5 0!2I $5.0J.?= ' ' 20? C 2? C 03? C D /.2?C #.? -#.?=& ': - R = :> ' ' 1C0 4 C ' :0#? C '.2? 2? D D/= & C" '5 II -")%!0J. =E D"' '(= $ B0? -! C 5 C C ; =& C3? -6</% -C ' 26

27 '=85 6</ ' : =8 " -U -! 6</ ' ;C "- 6<)= & I 6<) )%C! D B5, 5 "- $T: : 3 ' -- B. -- C. C#3 C 3 = )% -- G BI?C B>#?C - 'B?C %' D( --BI?= ' + -!C D : B? ( -- BI?AC ' " -S - ' '3?= &- D C ' ' - )--= G $5.HJ #C> J IC?C ' = *C 27

28 - - C CHJ3C2?=$- )--C '*BC B -DB'L #HC.C#2C. #.C.? ' =' - * - - * - )--B K 3C0CO3C333=, - " -&*5!2( 'L B &%&O23 44=H#'C " "' -! = 6666#,-- ; - D D : ' / M!' ' / " 28

29 E D - + * D / M " % 'C ED!" + - V! &" E--! *C!- "/ D :' 8 " ;9%& ' W HI '! 33+ /C ' ( - " / " D C E E "-- " D-! : BI 3 ' 29

30 D CH '!"/C' -! D= - /' 8 "- - C = E '! (+ M 232 ' " C - ' C ' -- - ' D -! 2 = - $ X8 ' - :.# #3?(--:#2? =( D C &*5 '= + - 8'-&*5" )% - ' /C W C -!* L3?= 30

31 - >2? -"! "/ '= & ' -- H2 C =--&*5)% ' D" - '=8 T / ;9% :#? C' &*5 )% ' - '= %/ :, D /C E - M - ( =E - ' --C - "C B ( C E E- 6</C "FC ( & 'C H# ' E - ' ' ' - "' %/: = 'EFCDC+ ( " '= 31

32 %,$< '( '0C> - ' "%/;= D! C /Y/9$9%, C E( - - ' "E%/; ' = & C'- -E&*5 O23 4 4CH# - -&*5! EO23 4 4=H# = - - &*5! 2 ( 'L -- - B &%&O23 4 4=H# '= " " M "' ( " - - C '! %/C " "! &*5 'L= D- CEFC '' ;<C&*5-! ;<!2!"%/"9"%9%&=! D( C&*5O#34C ' 32

33 "-- -! -!&*5 )% ' ': D =8 ' )%C "'C D = - -! ' " ' ' ! = 66660%/:;< 0%/:;< &"-S " - ' " CZ C- " - 9N9! " B-&*5[I 4 4=H# 2C0?( #2 =!0' %/' "--2=I? --Z C3=I?--Z >C? -- -= D >=I? ' %/; = &' '0 ' (- =, ( ' H?C#.?C02?C#?? CC#C. 0 33

34 ' "%/ - R&59= " ' '"%/ >?C.3? 0#?!#C0 3=EE%/; C2?CHC0?C >?!0C3 3 & - " - -C'' &*5;<!IC>J#CH 4 4=H# &*5!0.CJ#C> 4 4=H# 'B&*5;<'=&*5)%O3C333=, "%/ 'B3I J.> I?' %/- R &59C #?C.#?C>? H?' ' C#C. 0 B$ R&59;<'=)%'=&$'O3C333="' ' %/;!" : B#?C' - ;< <& 3C0 3 ' =/ + %/! : = ' - E- 33IC0!03? -- ' -- G #3!I3?' =! -- '!:' 34

35 6/ /, C "!" C- : D - C! = ' - ( E ' - = " D -- %/! -= " "' -! ' ' 'L &*5!2344=H#C(# '=* '- D-- ( C ( M! " "! - " B<;C( === 35

36 6) B 9+9C<NC *RC =/-- - =,N 33#\#.II#= B 5T ;C ) C RC = / - - '- - ' B9;] 8$TT,&X N; 332\220= B# N/C*&C :N& =/R&$ '; % =/ N $ 2 >07 >0HC C3= B. 5 NC%&CR = '* -/% *9Y- 9 '; =332C6=>C=0C.I.0= B0,C&C<5 =% - ' B9;= N; 330\037I= B2 9"%C& C/< %' = &; B33I.H27>= BH RNYC^,C&^$ =;' -^ - ' =; 33\>I07= B> R C5*/C$' R - ' =&; B33-H= BI $:RC/'%)C%/ =)--"30 % B_/"= N; 33H\H0>702= 36

37 B3 3 $'C Y6C) =Q ' =; 33H\>.0I0723= B '$C5 ;CR^N` =- - - =N $333\ 3>>= B RCNC%& = - - ' T ' =/330\2#>37 >2= B# # '$C,^ R8C;^ Y =&- - - ^ - R & '59 BR&59=R 330\2H3>I733= B.. R4&9Q - ^ ' C - C - = NR&33\#I$722= B0 0 ) %&C% =/ ^ - =N $33H\>#3#7#3. B2 2 DC^C5]C = - ' - T ' 'T' =&; 330\32H= BH H 5T;CNC =, ' ' - =';33.\3#37#3I= 37

38 B> > 9%C C C =& '- / - ^ '=/ / 33\.>>03= BI I *<C*8C%; =' -5*% / : = N/330\ 3H#= B3 3 QC]]CN =/= '&- - R+ *T'; )$/ / / '=; C#IC#0H7#23B33H= B 5 ) C N )C ) N$ = )- 5 T / ' = 332\..H#0= B ` < C 5 ] N = R ' ; / T % * - 8, % - %)= N -; 33>\ > 2>722 B# # RNYC^,C&^$ =;' -^ - ' =; 33\>I07= B.. NC<NCNR` =%^- - ^ -- -' - = &; B330HH7H>0= B0 0 $T:C<<C$ % =) - -9 = N -; 33\33H730 38

39 B2 2 `^<C/&N =%- - =N $III\3#2= BH H % B*R032 ' - ' - + =,*R032 ' $ 5= =II.\#..B>I3.# B> > - B*R032 - ' =; 8=$= *R032 '$ 5=,N =II.\##BH3= BI I N C ^%&CC =& - C - ' E%$,/;E = N; 33I\I#H= B#3 #3 R<CC',;C =& =; 33\H#H# B# # ' 6C / *C -+' 56 = / ' =R 00.3H7..CIII= B# # at)c)/<c< :<C` *= ' - - I-T =N$ 333\I0= B## ## < : <C at )= % - - T = &; 333\0#= B#. #. b %C)^<C& =;- - =N II.\.= 39

40 B#0 #0 $: 6C& N*C N C =/ D - - T - T =; 33.\#2>#= B#2 #2 ) C6 5 =;T - T ' = / ; 33I#I7I>= B#H #H / $C%NCR:, =,-- -'= - - ' =/ ; 33H#HH7#>.= B#> #> CN =% ' =' ; 33I\0B$$.= B#I #I 6,/C*,& =)D &/ '; % ` % -- =; 6 IC CN0C3= B.3.3 R 5)C5T; = D T *R032=';$=II0\B0$= B.. 9"5 N5C ) C < = ; ' - ' ; / = ; C6#23c9 C33= B.. / $C / R/C $ R$=, ' = C332\2B3.##= 40

41 B.#.# $C%= ' - - ' - =/; 33. >I.7II= B.... 9E%C`6C /^C =/^ ' =&; 332\2#3= B =$- ='; 33I\0B$$= B.2.2 $';%C$ )%C)' C = R T T - 'C C =/N $33\0>>= 41

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques III. Cercles 1. Cercle d'euler 2. Droite d'euler 3. Théorème de Feuerbach 4. Milieux des segments joignant

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

6 ème. Rallye mathématique de la Sarthe 2013/2014. 1 ère épreuve de qualification : Problèmes Jeudi 21 novembre 2013

6 ème. Rallye mathématique de la Sarthe 2013/2014. 1 ère épreuve de qualification : Problèmes Jeudi 21 novembre 2013 Retrouver tous les sujets, les corrigés, les annales, les finales sur le site du rallye : http://sarthe.cijm.org I Stéphane, Eric et Christophe sont 3 garçons avec des chevelures différentes. Stéphane

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013

The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013 The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013 Adaptée par Amandine Capber Titulaire d'un Master 2 recherche, étudiante en Master 2 professionnel Neuropsychologie et Psychopathologie

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Nous ne vous fournirons pas les Infos Courses (écomanif), elles seront affichées au Centre de course et en téléchargement sur le site

Nous ne vous fournirons pas les Infos Courses (écomanif), elles seront affichées au Centre de course et en téléchargement sur le site Infos course Nous ne vous fournirons pas les Infos Courses (écomanif), elles seront affichées au Centre de course et en téléchargement sur le site Accueil au centre de course : Base Nautique du Lac du

Plus en détail

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 ANNEXE AU CAHIER DES CHARGES DE LA CONCESSION OCTROYEE AU YACHT CLUB INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU VAR POUR L ETABLISSEMENT ET L

Plus en détail

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I. PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.. Donner les erreurs en position, en vitesse et en accélération d un système de transfert F BO = N(p) D(p) (transfert en boucle ouverte) bouclé par retour

Plus en détail

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés :

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés : LM323 Envoi 2 2009-2010 Contenu de cet envoi Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigé du devoir 1. Un exercice de révision sur le chapître 1. Exercices sur l inversion. Corrigés

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique 17 septembre 2004 1 2 3 4 5 6 Les interrupteurs... 0V 5V Ce sont des composants électroniques qui laissent pser un courant principal lorsque la

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment.

Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment. Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment. Bus de communication EIB KNX 1 A. Synoptique générale de la GTB EIB KNX 2 3 B. Configuration matériel KNX de la G.T.B. Pack n 1 - Armoire GTB KNX équipée

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE Les engagements : CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS Une réponse du banquier dans un délai de 15 jours Une motivation

Plus en détail

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014)

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Les ordinateurs ne traitent que des données numériques. En fait, les codages électriques qu'ils conservent en mémoire centrale ne représentent

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

#$ %! # & ( & # % % * +!, %! & & &!. $&/ 1 2!0 3$&& &

#$ %! # & ( & # % % * +!, %! & & &!. $&/ 1 2!0 3$&& & " #$ # & ' " ( ) ( & # * (( +, & - #&, & & # (#-./. $&/.(#((/ 0#/ 1 20 3$&& & ( (456789 PREAMBULE... 1. A QUI CE GUIDE EST-IL DESTINE? COMMENT EST-IL ORGANISE? COMMENT LIRE CE GUIDE?... 8 2. VIDEOSURVEILLANCE

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38

LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38 LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38 Réunion de rentrée de 10h à 12h A108 - Aile de Maths 8h-10h UE3 D331 10h 12 UE6.1 LAST 8h-12h - UE1.3 D432 A104 8h-10h - UE 3 D432 10h-12h

Plus en détail

Trois personnes mangent dans un restaurant. Le serveur

Trois personnes mangent dans un restaurant. Le serveur 29=30 Trois personnes mangent dans un restaurant. Le serveur leur amène une addition de 30 francs. Les trois personnes décident de partager la facture en trois, soit 10 francs chacun. Le serveur rapporte

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Formules emprunts obligataires

Formules emprunts obligataires Formules emprunts obligataires Sommaire Formules emprunts obligataires1 I Emprunts obligataires avec obligations remboursées au pair (R=C)2 1 Cas général2 2 Annuités constantes3 3 Amortissements constants3

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Faculté Paris Descartes

Faculté Paris Descartes Champs référentiel couvert 20 pt normal Faculté Paris Descartes Médecine Dr C.Daniel Odontologie Pr G.Lévy Étudiants - Enseignants Étudiants Inscrits 2006-07 Total Odontologie DCEO1 6 6 Médecine DCEM3

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Formation logiciel ZSH Gestion commerciale. F.Krebs. Sommaire :

Formation logiciel ZSH Gestion commerciale. F.Krebs. Sommaire : Formation logiciel ZSH Gestion commerciale F.Krebs Sommaire : Principe... 2 Activités de Gestion Commerciale... 2 Statut de validité... 2 Utilisation des statuts de validité dans les activités : principe...

Plus en détail

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements 3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements Développer une expression consiste à transformer un produit en une somme Qu est-ce qu une somme? Qu est-ce qu un produit?

Plus en détail

Guide d installation du logiciel CANECO IMPLANTATION. Version 2.5. Implantation de matériel électrique et de câblage automatique

Guide d installation du logiciel CANECO IMPLANTATION. Version 2.5. Implantation de matériel électrique et de câblage automatique Guide d installation du logiciel Guide_installation-CIMP252-FRA CANECO IMPLANTATION Version 2.5 Implantation de matériel électrique et de câblage automatique www.alpi.fr Juin 2012 ALPI Caneco Implantation

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

FINANCEMENT DES CEREALES AVEC AVAL DE FRANCEAGRIMER POUR LA CAMPAGNE 2014-2015

FINANCEMENT DES CEREALES AVEC AVAL DE FRANCEAGRIMER POUR LA CAMPAGNE 2014-2015 DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER DIRECTION FILIERES ET INTERNATIONAL SERVICE ENTREPRISES ET MARCHES UNITE ENTREPRISES ET FILIERES 12, RUE ROL-TANGUY TSA 20002 93555 MONTREUIL SOUS BOIS CEDEX

Plus en détail

567!! "#$ "& '(!)*+!! &,-. )/

567!! #$ & '(!)*+!! &,-. )/ 01234 567! # -! "#$ %& '(!)*+ "& '(!)*+!! &,-. )/ !"#$%!!! "#! $ %!! &' (( &)!! $ %!*$! &) $ % " $"+ &)! $, (!! & ( #" #!#!! & ( # # # # "#"!$! " #&' ("!!-!.! /!#!01.) #!0&!! 23!!! & '4 " #!.50&!!.550&!!

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Publications of the Department of Astronomy - Beograd, N2 8, 1978. SUR L' APPLICATION DE LA METHODE DE NEMlRO POUR LE CALCUL DES ASCENSIONS DROITES

Publications of the Department of Astronomy - Beograd, N2 8, 1978. SUR L' APPLICATION DE LA METHODE DE NEMlRO POUR LE CALCUL DES ASCENSIONS DROITES Publications of the Department of Astronomy - Beograd, N2 8, 1978. SUR L' APPLICATION DE LA METHODE DE NEMlRO POUR LE CALCUL DES ASCENSIONS DROITES Dragutin Durovic La methode de Nemiro (MN) (Nemiro 1957)

Plus en détail

Physique : Thermodynamique

Physique : Thermodynamique Correction du Devoir urveillé n o 8 Physique : hermodynamique I Cycle moteur [Véto 200] Cf Cours : C P m C V m R relation de Mayer, pour un GP. C P m γr γ 29, 0 J.K.mol et C V m R γ 20, 78 J.K.mol. 2 Une

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Taglie / Tailles da 15 a 300 kw

Taglie / Tailles da 15 a 300 kw modello - modèle ETF - ETH Condizionatori e pompa di calore monoblocco per installazione esterna roof-top raffreddati ad aria, con sistemi di recupero energetico e compressori scroll Climatiseurs et pompes

Plus en détail

PROBLEME(12) Première partie : Peinture des murs et du plafond.

PROBLEME(12) Première partie : Peinture des murs et du plafond. PROBLEME(12) Une entreprise doit rénover un local. Ce local a la forme d'un parallélépipède rectangle. La longueur est 6,40m, la largeur est 5,20m et la hauteur est 2,80m. Il comporte une porte de 2m de

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE?

COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE? ANAC-TOGO AUTORITE DE SURVEILLANCE COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE? Guide à l attention des futurs exploitants AVRIL 2008 Agence Nationale de l Aviation Civile du Togo Boîte Postale :

Plus en détail

%% & ' (#%)%* & ' (#*)% 01 " # % 5+ 6.0,*% *. ":=! *.? @@$ / +. :'' & +?:5 2.0< & + :# % ' ++*!+.7+(7 ")

%% & ' (#%)%* & ' (#*)% 01  # % 5+ 6.0,*% *. :=! *.? @@$ / +. :'' & +?:5 2.0< & + :# % ' ++*!+.7+(7 ) !"#$ %% & ' (#%)%* & ' (#*)%!+"'%,-#%. /'/% 01 " # % 23+40"++++## %$ 5+ 6.0,*%!+7+8 * 9:++5+"* /':++:* 94+++:+;* 94"#* 94"'#*

Plus en détail

Code social - Sécurité sociale 2012

Code social - Sécurité sociale 2012 Code social - Sécurité sociale 2012 Ce Code est à jour au 15 janvier 2012. Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk 2012 Wolters Kluwer Belgium SA Waterloo Office Park Drève Richelle 161 L B-1410 Waterloo

Plus en détail

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Vincent Lefèvre (Lycée P. de Fermat, Toulouse) 1990, 1991 1 Introduction Nous allons étudier des propriétés du triangle de Pascal dans Z/pZ, p étant un nombre

Plus en détail

! " # $%& )* + ) %*,%* $-.* %% / + 0123445*6- % 3445 ) + ) % %7* * )+ %) % # * 7 % ). " %%+ 7 ) 2 * ) 879%: 0!'* *';< $: ();<

!  # $%& )* + ) %*,%* $-.* %% / + 0123445*6- % 3445 ) + ) % %7* * )+ %) % # * 7 % ).  %%+ 7 ) 2 * ) 879%: 0!'* *';< $: ();< olivier.salaun cru.fr!" florent.guilleux cru.fr #$% & ' '( pascal.aubry univ-rennes1.fr! " # $%& )* + ) %*,%* $-.* %% / + 01344*6- % 344 ) + ) % %7* * )+ %) % # * 7 % ). " %%+ 7 ) * ) 879%: 0!'* *';< $:

Plus en détail

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations...

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations... ! " #$ % &'%! 1 Le contexte du secteur...4 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence...4 1.2 Mieux connaître les besoins des publics...5 1.3 Développer des activités nouvelles et cibler

Plus en détail

L administration au service de l investissement et de la création d entreprise au Maroc cas de l OMPIC. Adil El Maliki- OMPIC

L administration au service de l investissement et de la création d entreprise au Maroc cas de l OMPIC. Adil El Maliki- OMPIC L administration au service de l investissement et de la création d entreprise au Maroc cas de l OMPIC Adil El Maliki- OMPIC Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale Créé par la loi

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

" # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! "##$ % &!

 # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! ##$ % &! "# $ %%& ' ( )*+, '()*+,'+''-++.+/0112134+1.50*406 "##$ %& 8CC "#$%& ' ( )* +,-./ 0 123 456+7 3 7-55-89.*/ 0 +3 *+:3 ;< =3 3-3 8 0 23 >-8-3 >5? //*/*0;* @A: *53,,3 / * $/ >B+? - 5, 2 34*56 7 /+#** //8

Plus en détail

Sommaire ! " +$% & , & & & ) . & / 2, %

Sommaire !  +$% & , & & & ) . & / 2, % #$%%&%' Sommaire #$% & '() *$% % +$% &, & & & $% $% ). & / 01/ 2, % Fiche n 1 : Réfléchir sur son projet avec le Point Accueil Installation ) ) ) ))) ) ) ) Le projet personnel : # $ % $ & ' (& ) Le projet

Plus en détail

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Procédure standard Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Table des matières 1. Objectif du présent document... 4 2. Domaine d application... 4 3. Système de certification... 4 3.1 Critères

Plus en détail

Chapitre 2 : Vecteurs

Chapitre 2 : Vecteurs 1 Chapitre 2 : Vecteurs Nous allons définir ce qu'est un vecteur grâce à une figure (le parallélogramme), mais au préalable nous allons aussi définir une nouvelle transformation (la translation). Nous

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR Département du Var C O M M U N E D E G R I M A U D DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR Objet : ENTRETIEN et MAINTENANCE des ALARMES INCENDIE / VOL

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

protection antideflagrante

protection antideflagrante protection antideflagrante Protection antiexplosion Valves pour la technique fluidique pour l utilisation dans les domaines avec danger d explosion Protection antiexplosion contre gaz, poussière et pour

Plus en détail

Centre de Récupération de SoftThinks

Centre de Récupération de SoftThinks Centre de Récupération de SoftThinks Table des matières Révisions... 1 Table des matières... 2 Introduction... 3 Quel est l objectif du Centre de Récupération de SoftThinks?... 3 Que pourrez-vous trouver

Plus en détail

Participation étudiante

Participation étudiante Association Générale des Etudiants de Paris - AGEP Association à but non lucratif de loi 1901 Siège social : AGEP c/o Centre Universitaire des Saints-Pères 45, rue des Saints-Pères 75006 Paris www.ageparis.com

Plus en détail

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats risque accident du travail pour données 2014 Rubrique S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) s supprimés par rapport à 2013 : 050AA 111ZA 154AC

Plus en détail

Exemple de repérage de tableau électrique

Exemple de repérage de tableau électrique Exemple de repérage de tableau électrique Module 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Cuisine Buanderie En aval du CH1 Cuisine CH2 WC module 6 Buanderie CH1 SdeB Toute la 1ere rangé + module 12 et 13 de la 2eime

Plus en détail

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire Séquence Repérage dans le plan Équations de droites Sommaire 1 Prérequis Repérage dans le plan 3 Équations de droites 4 Synthèse de la séquence 5 Exercices d approfondissement Séquence MA0 1 1 Prérequis

Plus en détail

Université de Lorraine Faculté de Droit

Université de Lorraine Faculté de Droit " $ Université de Lorraine Faculté de Droit " $$ % &() * "+,.", "/ / * 45 / * 67 89 / *: & ( ;;6 La Faculté à Epinal Facultédroit Epinal : ;;6 + / * < $ " = / * & ( > $? / * 6 / * 6 ;;9 :, " Nous joindre,

Plus en détail

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES LE RÔLE DU MARKETING STRATÉGIQUE SIX ÉTAPES POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES POUR QU UNE ENTREPRISE ATTEIGNE SES OBJECTIFS D AFFAIRES, ELLE DOIT ÉQUILIBRER SA STRATÉGIE MARKETING. Une saveur unique

Plus en détail

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier P. PUECH, JF. LAHAYE, JC. FANTONI [2], L. LEMAITRE CHRU de Lille [1] Plateau commun d Imagerie médicale - Hôpital Claude Huriez

Plus en détail

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de :

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de : 2. Immeuble 2.1. Acquisition ou construction 2.1.1. Principe Les dépenses afférentes à l acquisition d un bien immobilier affecté à l exercice de l activité professionnelle (p.ex. une maison de commerce

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Bureau N301 (Nautile) benjamin@leroy-beaulieu.ch

Bureau N301 (Nautile) benjamin@leroy-beaulieu.ch Pre-MBA Statistics Seances #1 à #5 : Benjamin Leroy-Beaulieu Bureau N301 (Nautile) benjamin@leroy-beaulieu.ch Mise à niveau statistique Seance #1 : 11 octobre Dénombrement et calculs de sommes 2 QUESTIONS

Plus en détail