LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1"

Transcription

1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées» faute d un financement pérenne. Le ministère de la santé au début de l année (circulaire Bachelot) prévoyait une dotation de par maison médicale, pour 100 maisons de santés pluridisciplinaires réparties sur le territoire national Or les premières estimations montrent que le coût évoluera entre 1 à 3 millions d euros par maison médicale. Les promoteurs du projet devront bien faire la différence entre l investissement initial (coût de la construction, ou de la rénovation, frais d études et d architecte), et les frais de fonctionnement qui se répètent chaque année (salaires du personnel, frais d entretien, assurances, loyers, électricité chauffage téléphone ). S il est un poste sur lequel la négociation devrait être particulièrement âpre, c est celui du financement de ces frais de fonctionnement. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

2 Les interlocuteurs ou financeurs potentiels (36) sont la mission régionale de santé (MRS.) l assurance-maladie (CPAM et MSA), l État, les collectivités territoriales c est-àdire le Conseil Régional, les Conseils Généraux, les communes et communautés des communes et l Europe. Guichet unique de la Mission Régionale de Santé d Aquitaine Les aides de la Mission Régionale de Santé et de l Assurance-maladie : (11,12, 25) 1 l Assurance maladie : - L avenant n 20 permet une incitation financière à un exercice regroupé dans des zones rurales ou urbaines où un déficit de l offre est constaté. Il s agit d aider à l installation et au maintien de médecins généralistes libéraux conventionnés dans les zones déficitaires en les incitant à exercer en groupe ou à mettre en place des collaborations libérales de remplacement. Le médecin quant à lui prend un engagement de rester en exercice dans la zone pendant trois ans, participer à la permanence des soins, favoriser une collaboration libérale, recourir à des remplaçants pour assurer la continuité des soins, permettre des vacations de médecins spécialistes, et participer à un projet démographique sur la zone concernée avec l assurance-maladie. (4), (24) Mais ce dispositif ne s applique que dans les zones déficitaires en médecine générale définie par la Mission Régionales de Santé! Cette aide comprend d une part un accompagnement personnalisé par un correspondant identifié au sein de la CPAM, et une aide financière d un montant de 20 % de l activité (consultations plus visites) du médecin généraliste sur la zone concernée. - Il en est de même pour les remplaçants qui peuvent adhérer un contrat de bonnes pratiques, toujours à condition d être sur une zone déficitaire identifiée par la mission régionale de santé. Enfin il existe une dérogation au parcours de soins, le patient est exonéré des pénalités financières pendant cinq ans lorsqu il se situe hors parcours de soins. 2/ l agence régionale de l hospitalisation (ARH): MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 2

3 L ARH peut participer au financement des maisons de santé pluridisciplinaire, lorsqu elles sont situées à proximité d un service d urgence ou lorsque l établissement hospitalier participe à une maison de santé pluridisciplinaire (à travers son contrat d objectif et de moyens) par exemple lorsque la MSPD est sur le territoire de l hôpital. 3/ la mission régionale de santé (MRS): Le fonds d intervention pour la qualité et coordination des soins (FIQCS) est inscrit dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 (article 94 de la loi du 21 décembre 2006). Le décret d application paru le 16 mai 2007, et la loi entre en vigueur à partir du 1 er juillet (3) (19) Le FIQCS finance, tout ou partie des projets permettant les regroupements de professionnels de santé «visant au maintien de l activité à l installation de professionnels de santé pour favoriser un égal accès aux soins sur le territoire». Ce financement s adresse aux zones en difficulté démographique, vise à renforcer la coopération entre professionnels de santé, entre médecine de ville et hôpital, de manière à soulager et rompre l isolement des médecins, et dans le même temps développer l innovation dans les modes de prise en charge en soins primaires. Ce financement peut intervenir lors de l étude préalable (conception du projet), lors du financement des équipements (standards téléphoniques et informatique), aménagement des locaux, financement des logements accueillant les stagiaires, matériel de communication (salle de réunion), ainsi qu une aide financière limitée dans le temps concernant le fonctionnement de la MSPD, et le financement de l évaluation du dispositif. 4/ la Région Aquitaine (voir les Maisons de La REOLE en Gironde et de PISSOS dans les Landes). 5/ les Communes et Communautés de communes : elles peuvent intervenir en mettant à disposition des locaux ou des terrains pour la MSPD, ou à travers un financement. Ce partenaire (maire et président de la communauté de communes) est certainement le plus concerné pour les projets de santé territoriaux, et probablement le plus rapidement mobilisable. Les responsables politiques locaux doivent impérativement faire partie du comité de pilotage, et ceci dés le début du projet c est-à-dire lors de l étude de faisabilité. 6/ les Conseils Généraux sont dans la même dynamique que les Communautés de Communes, car au contact même des élus de proximité, avec une motivation très forte de faire avancer les dossiers. 7/ l État peut intervenir, il s agit d une négociation directe avec la préfecture. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 3

4 8/ l Union Européenne, et le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) (39) Ce fond peut être mobilisé dans le cadre d un programme de développement rural hexagonal ou PDFR, dans le cadre d une étude de faisabilité de MSPD (maximum de ), mais aussi les investissements et dépenses matériels liés aux activités de ce MSPD (maximum de ). Ceci nécessite de monter un dossier conjointement avec le conseil général ou avec le conseil régional dans le cadre d un PDFR. Il semble difficile pour un professionnel de santé de monter ce dossier seul. Le tableau ci-dessous emprunté (41) au document réalisé par la Mission Régionale de Santé du Languedoc Roussillon (signature de la convention régionale du 16/08/08) résume les aides à l installation et au remplacement avec les textes de référence, les territoires concernés, la nature de l aide. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 4

5 MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 5

6 Pour conclure, la multiplicité et la complexité de ces aides, rendent illusoire la constitution d un dossier de financement par les professionnels de santé seuls. On observera en même temps que nombres des ces financements ont un effet limité dans le temps. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 6

7 Les critères d éligibilité à des soutiens financiers ont été décrits par la caisse nationale d assurance-maladie (4), et sont reproduits ci-dessous. Le projet doit renforcer l attractivité en exercice professionnel dans les zones déficitaires, permettre de développer des modes de pratique coopérative entre Professional santé de manière à rompre leur isolement et à limiter la charge des contraintes, à permettre l innovation dans les modes de prise en charge à des fins de meilleure efficience du système. L implantation de MSPD doit se faire en zones déficitaires (définies par la mission régionale de santé) après une étude préalable qui permettra de justifier le besoin de MSPD, de vérifier qu elle est cohérente avec les projets d aménagement du territoire, et que le projet s inscrit dans les objectifs décrits au-dessus (attractivité, pratiques coopératives, innovation.). (NDLR : il s agit là d une limite sérieuse à l implantation des maisons de santé pluridisciplinaire). Le projet de MSPD doit prendre en compte l accessibilité, la continuité des soins, le développement de la prévention, et une prise en charge coordonnée médicosociale Ce projet est formalisé, avec des engagements portant sur la permanence des soins, l organisation de la continuité des soins, la participation des professionnels à des actions de formation et d évaluation des pratiques, une contractualisation (contrat d objectif et de moyens tels que décrits dans l avant-projet de loi patiente hôpital les territoires), ainsi que le respect des dispositions conventionnelles réglementaires relatives aux tarifs des soins, la participation à des actions de santé publique Ainsi ce projet devra comporter une charte de fonctionnement dans laquelle seront décrites l organisation des soins en l absence du professionnel (congés, formation, maladies), le partage des informations nécessaires à la prise en charge (réseau informatique et partage du dossier médical, réunion de concertation sur les dossiers de patients), la mise en œuvre des protocoles de soins dans le respect des recommandations de bonnes pratiques et de la déontologie. Cette charte représente un véritable engagement des professionnels, et sera soumis pour avis au conseil de l ordre des médecins. Ce projet, pour être validé, nécessite de regrouper sur le même site une prise en charge médicale et sociale, autour d un noyau dur constitué de professionnels de premier recours associant médecins, infirmières, des kinésithérapeutes... il peut servir de lieu d accueil pour des consultations et de spécialistes, pour des séances d éducation thérapeutique, de prévention, et une permanence des services sociaux. La MSPD doit s articuler avec le centre hospitalier, les pharmacies, laboratoires d analyses, SSIAD, les réseaux de santé (cancérologie, gériatrie, diabète, soins palliatifs ). MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 7

8 Les locaux doivent être pensés en termes d accessibilité car ils doivent pouvoir recevoir des personnes âgées, des handicapés ; parkings et rampes d accès doivent être prévus en fonction. Ces locaux doivent bien sur respecter les normes en vigueur relatives à l hygiène et la sécurité, l environnement, et la protection incendie. Il faut prévoir outre des cabinets pour les médecins infirmières kinésithérapeutes., une salle de soins pour la petite chirurgie, une zone pour l accueil et le secrétariat, là où les salles d attente, ainsi que les sanitaires. Ce projet architectural intègre en même temps une salle de réunion équipée (qui peut servir de salle de réunion pour les professionnels, mais aussi pour l éducation thérapeutique des patients, ou les actions de prévention ). Enfin il faut prévoir un logement permettant d accueillir remplaçant et stagiaire au sein de la structure. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 8

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

TERRITOIRES ET SANTE

TERRITOIRES ET SANTE TERRITOIRES ET SANTE UNE REPONSE A L EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET A L AMELIORATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : LES MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES GUIDE DE MISE

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire é t n a s e d s n o s i a m s e L s e r i a n i l p i c s i d i plur e i d n a m r o N en Haute Projet de santé Accès et continuité des soins Education thérapeutique et prévention Coordination, partage

Plus en détail

La Maison Médicale de Pissos dans le Département des Landes (40)

La Maison Médicale de Pissos dans le Département des Landes (40) 66 ETAT DES LIEUX EN AQUITAINE Tous les projets de maisons multidisciplinaires ne sont pas reproduits ici, les établissements ou projets exposés ci-dessous ont été choisis arbitrairement soit parce qu

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé

Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Appel à projets 2015 relatif aux maisons et pôles de santé Le présent document précise les modalités de réponse à l appel à projets 2015 sur les maisons et pôles de

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL. Décision Modificative n 1-2008 Réunion du 23 Juin 2008 EXTRAIT DU PROCÈS-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS

CONSEIL GENERAL. Décision Modificative n 1-2008 Réunion du 23 Juin 2008 EXTRAIT DU PROCÈS-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DEPARTEMENT DES LANDES REPUBLIQUE FRANÇAISE FL/GB CONSEIL GENERAL Décision Modificative n 1-2008 Réunion du 23 Juin 2008 EXTRAIT DU PROCÈS-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS Président : M. Henri EMMANUELLI N A 1

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ;

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; Direction de la santé publique Direction de l offre de soins et de l autonomie Novembre 2015 1 Appel à projets pour le développement et la promotion de programmes d éducation thérapeutique des patients

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

MAISONS DE SANTÉ DE PROXIMITÉ A CARACTÈRE PLURIDISCIPLINAIRE RÈGLEMENT D INTERVENTION CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE

MAISONS DE SANTÉ DE PROXIMITÉ A CARACTÈRE PLURIDISCIPLINAIRE RÈGLEMENT D INTERVENTION CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE MAISONS DE SANTÉ DE PROXIMITÉ A CARACTÈRE PLURIDISCIPLINAIRE RÈGLEMENT D INTERVENTION CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE EXPOSÉ DES MOTIFS L accès aux soins est aujourd hui fragilisé par la disparition

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Création du cabinet. Bien choisir son lieu d installation. Avant de confirmer l installation

Création du cabinet. Bien choisir son lieu d installation. Avant de confirmer l installation 1 Création du cabinet Bien choisir son lieu d installation L évolution de la démographie médicale, variable d une région à l autre, a inversé la tendance d il y a quelques années. Les médecins sont de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006

Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006 Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006 Sommaire Introduction au référentiel 3 Rappel des textes réglementaires relatifs au plan cancer et à la mise

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011 PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE SEINE-SAINT-DENIS ------------ Pôle Insertion Affaire suivie par : Monsieur VIGNERON Téléphone : 01.41.60.71.02 Fax

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

INFIRMIERS. Avenant n 3 à la convention nationale des Infirmières et Infirmiers libéraux. Article 1 Amélioration de l accès aux soins :

INFIRMIERS. Avenant n 3 à la convention nationale des Infirmières et Infirmiers libéraux. Article 1 Amélioration de l accès aux soins : Février 2012 INFIRMIERS Avenant n 3 à la convention nationale des Infirmières et Infirmiers libéraux L UNCAM et l ensemble des syndicats représentatifs de la profession des infirmières libérales ont conclu,

Plus en détail

CHARTE DE LA MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE

CHARTE DE LA MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE DE LA CHATRE 3, avenue Guillaume de Marcillat 36400 LA CHATRE CHARTE DE LA MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE Formalisation d un projet collectif de santé. La Maison

Plus en détail

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004 Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

APPEL A PROJETS TELESANTE (IMAGERIE MEDICALE)

APPEL A PROJETS TELESANTE (IMAGERIE MEDICALE) Programme Opérationnel FEDER 2007-2013 Axe III, sous-axe II, «Société de l Information» Priorité 7 «Faire de la télésanté un domaine d excellence pour la région» 1 er APPEL A PROJETS TELESANTE (IMAGERIE

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE

Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE Septembre 2009 Version finale du rapport d évaluation Le 1 er octobre 2009 1/65 SOMMAIRE 1. Fonctionnement du réseau de santé ARCADE... 4 1.1.

Plus en détail

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions.

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. Un objectif général : Répondre aux besoins en matière de santé pour les personnes âgées

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

LES SSIAD AUJOURD HUI

LES SSIAD AUJOURD HUI Rencontre avec M. CANAPE Directeur adjoint de la direction générale des affaires sociales LES SSIAD AUJOURD HUI Etat des Lieux- Un grand décalage LES SSIAD AUJOURD HUI Entre les ressources qui diminuent

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

L organisation des soins en France

L organisation des soins en France L ACCES AUX SERVICES DE SANTE L organisation des soins en France Patrick BROUDIC Ministère de la Santé - France Sao Paulo 30 novembre 2007 QUELQUES DONNEES Sur la France 60 millions d habitants Coût de

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Maisons de Santé Rurales. Dossier de presse Maisons de Santé Rurales (février 2009) 1/8

DOSSIER DE PRESSE. Maisons de Santé Rurales. Dossier de presse Maisons de Santé Rurales (février 2009) 1/8 DOSSIER DE PRESSE Maisons de Santé Rurales 1/8 LES MAISONS DE SANTE RURALES UN EXEMPLE D IMPLICATION DE LA MSA DANS LES FORMES INNOVANTES D ORGANISATION DES SOINS DANS LES TERRITOIRES RURAUX LE CONSTAT

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux

Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux Dr Sandrine Hugé Département de médecine générale 1 Quelques clés pour comprendre notre sytème de santé 2 La protection sociale contre la maladie

Plus en détail

Les Centres d Examens de Santé du régime général d assurance maladie 2007 2013 : Bilan des évolutions et perspectives

Les Centres d Examens de Santé du régime général d assurance maladie 2007 2013 : Bilan des évolutions et perspectives Les Centres d Examens de Santé du régime général d assurance maladie 2007 2013 : Bilan des évolutions et perspectives DDGOS/DAS/DIP/MCK 13 mars 2013 Les CES : qui et combien sont-ils? 86 CES (+ 2 en création

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX Ce document est établi dans le cadre d une volonté de coopération mutuelle afin d apporter les meilleurs services aux

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité 1 PARTIE 1 PRESENTATION DU REGLEMENT ARBITRAL 2 1 - LE CONTEXTE 3 Contexte : l aboutissement d une expérimentation

Plus en détail

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention entre la Ville

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE D ALSACE RELATIF A LA CREATION DE PLACES DE SERVICES DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE (SSIAD) ARS Alsace Cité

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

gestion Pilotage et des établissements et des services Elaborer ou réviser le projet d établissement ou de service Elaborer son budget

gestion Pilotage et des établissements et des services Elaborer ou réviser le projet d établissement ou de service Elaborer son budget CATALOGUE2009:Mise en page 1 12/09/08 9:26 Page 37 Pilotage et gestion des établissements et des services Elaborer ou réviser le projet d établissement ou de service Elaborer son budget 38 38 Les tableaux

Plus en détail

ARS Aquitaine. Dossier de presse 6 juin 2014

ARS Aquitaine. Dossier de presse 6 juin 2014 ARS Aquitaine Dossier de presse 6 juin 2014 Lutter contre les déserts médicaux en Aquitaine : bilan 2013 et perspectives 2014 1 Le Pacte territoire santé : 3 axes, 12 engagements Changer la formation et

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL Réactualisé le 5 Décembre 2014 et présenté au Conseil de la Vie Sociale du 13 Avril 2015, au Comité Technique d Etablissement du 16 Avril 2015 et

Plus en détail

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF ASSOCIATION LOI 1901 CONVENTION CONSTITUTIVE SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU RESEAU ET OBJECTIFS POURSUIVIS ARTICLE 2 AIRE GEOGRAPHIQUE DU RESEAU ET POPULATION CONCERNEE ARTICLE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL N 07-10 15 Novembre 2007

BULLETIN OFFICIEL N 07-10 15 Novembre 2007 BULLETIN OFFICIEL N 07-10 15 Novembre 2007 Circulaire DHOS/CNAMTS/INCa n o 2007-357 du 25 septembre 2007 relative aux réseaux régionaux de cancérologie NOR : SJSH0731329C Date d application : immédiate.

Plus en détail

plan Psychiatrie et santé mentale

plan Psychiatrie et santé mentale N 1 La Lettre du plan Psychiatrie et santé mentale Rappel des principaux points du plan Les bases du plan et les moyens d agir sont en place Les investissements Le tutorat La circulaire budgétaire commune

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

AVENIR-SANTE-COMBRAILLES

AVENIR-SANTE-COMBRAILLES AVENIR-SANTE-COMBRAILLES Numéro 5 FEVRIER 2012 EDITO POINT SUR LES PROJETS LOCAUX L actualité concernant la Santé de ce trimestre, a été dominée à l échelle du Pays des Combrailles par les démarches initiées

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Pilotage et gestion financière d un réseau de santé

Pilotage et gestion financière d un réseau de santé Pilotage et gestion financière d un réseau de santé Bases juridiques des réseaux de santé Présentation générale du FIQCS Etapes pour obtenir un financement FIQCS Calendrier des échéances liées au financement

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge?

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Alimentation du DMP Ian Hooton/Science Photo Library/Photononstop Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Recommandations PS - Matrice d'alimentation DMP

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail