STATISTIQUES Année 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STATISTIQUES Année 2012"

Transcription

1 THÉMATIQUE DU DOSSIER DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Logement et Gérance Locative Département santé au travail et politique sociale STATISTIQUES Année 2012

2 THÉMATIQUE DU DOSSIER INTRODUCTION Objectifs de la politique du logement Contribuer à la politique sociale Faciliter les débuts dans la vie professionnelle et le recrutement sur les emplois et les métiers sensibles Faciliter les mobilités au sein de l AP-HP et assurer la compensation des astreintes de garde et nécessité de service Soutenir les personnes en situation de handicap et accompagner les professionnels fragilisée par les accidents de la vie

3 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les moyens de la politique du logement Les attributions de logement se répartissent entre : Des attributions de logements déconcentrées sur le domaine public (site hospitalier) Des attributions concentrés pour le domaine privé en gestion directe et les logements gérés par les bailleurs (baux emphytéotiques et conventions de réservations. Les attributions concentrées portent sur un potentiel global de parc de : 2162 logements dans le domaine privé en gestion directe 3963 logements en baux emphytéotiques 1770 logements en convention de réservation

4 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les principales évolutions des parcs de logements entre 2011 et 2012 La reprise en gestion directe des immeubles en fin de bail emphytéotiques : 85 logements de la rue L.FROT (Paris 11 ème ) au 1 er janvier 2013 et 134 logements de la rue CASALIS (Créteil) au 1 er juillet 2012 La livraison de 29 logements en réservation dans le cadre de la nouvelle opération en bail emphytéotique KELLERMAN, rue de la Poterne des Peupliers (Paris 13 ème ) Ces évolutions vers le parc en gestion directe ont été minorées par une diminution des logements en réservation du fait de la fin d anciennes conventions et des fléchages pour cession

5 THÉMATIQUE DU DOSSIER EVOLUTION DES PARCS DE LOGEMENTS EN GESTION CONCENTRÉE TYPE DE GESTION Fin 2010 Fin 2011 Début 2012 Fin 2012 Logements de fonction (NAS et US) Logements en convention MAD et précaires Chambres de service en annexe logt NAS Studios Infirmières capitale domaine privé Logements fléchés sortie d'ifsi Logements sur critères socio-professionnels Sous-Total DOMAINE PRIVE en gestion directe Baux emphytéotiques : attributions concentrées Conventions de réservation Sous-total gestion concentrée TOTAL GENERAL PARCS

6 Les attributions de la commission d attribution sur critères sociaux et professionnels Portent sur L ensemble des parcs en réservation (baux emphytéotiques et conventions) en gestion concentrée Un sous-ensemble du parc de logements du domaine privé en gestion directe, le parc en gestion directe comportant également des logements de fonction (par nécessité et utilité de service) et des logements dédiés aux dispositifs infirmiers En 2012, en plus des studios du dispositif infirmière capitale pour les infirmières de province, 145 logements F1 et F2 avaient été fléchés pour le dispositif «Sortie d IFSI» pour l attractivité des postes en sorties des IFSI de la région parisienne : 63 logements ont été attribués

7 THÉMATIQUE DU DOSSIER EVOLUTION DES ATTRIBUTIONS HORS LOGEMENTS DE FONCTION (NAS et US) ANNÉES Attributions studio infirmière Attributions F1 et F2 du dispositif 63 Sous-total dispositifs infirmiers attributions sur critères sociaux et professionnels TOTAL des attributions (hors NAS et US)

8 EVOLUTION DES DEMANDES ATTRIBUTION et TAUX DE SATISFACTION Années Demandes Attributions Taux de satisfaction Sans studios Infirmiers et dispositifs infirmiers ,52% ,88% ,35% ,23% (sans Studios infirmiers) (sans Studios infirmiers) ,97% ,70% (Sans dispositifs infirmiers) ,61% Le nombre de demandes pour attribution de logement sur critères sociaux et professionnels évolue peu d année en année. Le nombre d attributions, après avoir augmenté entre 2007 et 2010, diminue du fait d un potentiel de logements qui n augmente plus, de turn-over plutôt faible et du fléchage de 70 logements (studio et F2) du domaine privé vers le nouveau dispositif d attribution en sortie d IFSI mis en place fin 2011 pour les nouveaux diplômés de la région parisienne en complément du dispositif infirmière, capitale pour les nouveaux diplômés de province. / 8

9 CARACTERISTIQUES DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS Sous-titre du dossier PERSONNELS ADMINISTRATIFS (11,30%) CATEGORIE C - Les Adjoints administratifs 6% CATEGORIE B - L ensemble des personnels (A.C.H, Assistant socio-éducatif, E.J.E et secrétaire médicale) 5,09% CATEGORIE A - Les Attachés d administration hospitalière 0,21% PERSONNELS HOSPITALIERS (84.22%) CATEGORIE C - Les Aides soignants 34,37% - Les agents hospitaliers 9,36% CATEGORIE B - Les préparateurs en pharmacie et technicien de laboratoire 2,4% CATEGORIE A - Les infirmiers diplômés d Etat 27,62% Les aides soignants et les infirmiers ont les plus grands nombres de demandeurs LES MEDECINS (0,46%) PERSONNELS OUVRIERS (3.64%) CATEGORIE C - Les ouvriers professionnel qualifié 1,04% CATEGORIE B - Les maîtres ouvriers 2,07% CATEGORIE A - Les ingénieurs 0,04% C.D.I (0,37%)

10 REPARTITION DES DEMANDES par ville ou arrondissement en premier choix PARIS 1168 demandes soit 48,36% Les arrondissements les plus demandés sont le 13 ème, 14 ème, 11 ème, 12 ème et 15 ème BANLIEUE par département 1247 demandes soit 51,64% 77 Seine et Marne 78 Yvelines 44 demandes sur 3 villes principalement LOGNES 15 demande sur 3 villes principalement BOIS D ARCY 91 Essonne 54 demandes sur 5 villes principalement DRAVEIL 92 Hauts-de-Seine 564 demandes sur 19 villes principalement ISSY LES MOULINEAUX, CLICHY LA GARENNE, BOULOGNE- BILLANCOURT 93 Seine-St-Denis 157 demandes sur 15 villes principalement ST-DENIS et PANTIN 94 Val de Marne 377 demandes sur 13 villes principalement CRETEIL, BICETRE et VILLEJUIF 95 Val d Oise TOTAL des demandes : demandes sur 7 villes principalement ST GRATIEN

11 REPARTITION DES DEMANDES PAR MOTIF PRINCIPAL MOTIF : OBLIGATION DE TROUVER UN AUTRE LOGEMENT (30,14%) 1 er MOTIF : Hébergé provisoirement soit 19,17% MOTIF : CHANGEMENT DE SITUATIONS FAMILIALES (8,82%) 1 er MOTIF : Séparation 2 ème MOTIF : Changement de situation familiale MOTIF : INADAPTATION DU LOGEMENT ACTUEL (50,31%) 1 er MOTIF : Logement actuellement trop petit 2 ème MOTIF : Loyer actuel trop élevé MOTIF : RAPPROCHEMENT DOMICILE TRAVAIL (7,29%) 1 er MOTIF : Rapprochement hôpital 2 ème MOTIF : Temps de trajet élevé MOTIF : AUTRES 1 er MOTIF : Premier logement

12 SITUATIONS FAMILIALES DES DEMANDEURS ET NOMBRE DE PERSONNES A LOGER Situations des demandeurs Nombre de demandeurs % Nbre. de Pers.à loger Situation du demandeur À loger % couples seuls Tous En couple (2 revenus) ,96% Sans enfants 161 6,67% Avec enfants ,29% Seuls (1 revenu) ,04% Sans enfants ,78% ,45% ,78% ,30% ,62% ,57% ,91% Avec enfants (Familles monoparentales) ,26% ,29% ,04% ,04% Total des demandeurs ,00% ,00% La proportion des demandeurs en situation de famille mono- parentale a fortement progressé, passant de près d un quart à près d un tiers des demandes.

13 REPARTITION DES DEMANDES PAR TYPE DE LOGEMENTS DEMANDÉS Types de logements demandés Nombre de demandeurs % Chambre 25 1,04% F ,50% F ,15% F ,88% F ,46% F5 76 3,15% F6 et ,83% TOTAL ,00% On peut constater que plus de 57% des demandes faites au titre de la commission d'attribution sur critères socioprofessionnels portent sur des chambres, studios et F2

14 NIVEAUX DES LOYERS MAXIMA ACCEPTÉS Sous-titre du dossier NOMBRE DE M² POSSIBLES EN FONCTION DU NIVEAU DE LOYER CHARGES COMPRISES Types de logements demandés Loyer maximum charges incluses Revenu minimum requis Nbre de m2 max. si loyer à 6,5 et charges à 2,5 Nbre de m2 max. si loyer à 9,5 et charges à 2,5 Nbre de m2 max. si loyer à 12 et charges à 2,5 Chambre F F F F F F6 et Un niveau de loyer à 14,5 m2 charges comprises n'est compatible qu'avec les petites surfaces. Les F3 et F4 ne peuvent demeurer accessibles aux demandeurs actuels qu'avec un niveau de loyers charges comprises n'excédant pas 12 charges comprises. Les grands logements familiaux sont demandés par des familles avec de faibles ressources qui ne peuvent être logés que dans des logements à des tarifs réglementés très sociaux : PLA ou PLUS

15 Sous-titre TAUX du dossier DE SATISFACTION EN FONCTION DU TYPE DE LOGEMENT DEMANDE Type de logement Nombre de demandes Nombres d'attributions Taux de satisfaction Chambre ,00% F ,69% F ,72% F ,16% F ,95% F ,47% F ,00% TOTAL ,61% Les types de logements demandés sont cohérents avec le nombre de personnes à loger. On peut constater que les taux de satisfaction inférieurs au taux moyens portent sur les studios dont le nombre a été diminué par le fléchage vers le dispositif "Sortie d'ifsi" et les grands logements familiaux dont le turn-over est très faible.

16 REPARTITION DES ATTRIBUTIONS ENTRE LOGEMENT DU DOMAINE PRIVÉ EN GESTION DIRECTE ET LOGEMENTS DES BAUX EMPHYTÉOTIQUES ET CONVENTIONS DE RÉSERVATION Type de gestion des logements attribués Nombre % des attributions Domaine privé en gestion directe Réservations liés aux baux emphytéotiques Réservations par conventions TOTAL 89 23,61% ,97% 77 20,42% ,00% Le pourcentage des attributions dans le domaine privé en gestion directe a diminué pour la commission d'attribution sur critères sociaux et professionnels du fait du fléchage de 70 logements pour les jeunes diplômés en sortie d'ifsi de la région parisienne. L'importance des attributions dans les immeubles sous bail emphytéotique vient de la livraison de 29 nouveaux logements attribués en 2012 dans l'immeuble de l'opération KELLERMAN, rue de la Poterne des Peupliers dans le 13 ème arrondissement.

17 REPARTITION ET ATTRIBUTIONS PAR GRADE PERSONNELS ADMINISTRATIFS CATEGORIE C - Les Adjoints administratifs : 145 demandes 16 attributions CATEGORIE B - Les Secrétaires médicales : 72 demandes 8 attributions - Les assistants socio-éducatif : 32 demandes 9 attributions CATEGORIE A - Les Attachés d administration hospitalière : 5 demandes 1 attribution PERSONNELS HOSPITALIERS CATEGORIE C - Les Aides soignants : 830 demandes 140 attributions - Les agents hospitaliers : 226 demandes 42 attributions CATEGORIE B - Les préparateurs en pharmacie : 20 demandes 3 attributions - Technicien de laboratoire : 38 demandes 4 attributions CATEGORIE A - Les infirmiers diplômés d Etat : 667 demandes 96 attributions Les grades les plus représentatifs sont les aides soignants et les infirmiers PERSONNELS OUVRIERS CATEGORIE C - Les ouvriers professionnel qualifié : 25 demandes 8 attributions CATEGORIE B - Les maîtres ouvriers 50 demandes 12 attributions CATEGORIE A - Les ingénieurs : 1 demande 0 attribution

18 DEMANDES ET ATTRIBUTIONS PAR SITE D AFFECTATION Les 8 premiers sites d affectation ayant le plus grand nombre de demandes et d attributions Hôpital PITIÉ-SALPÉTRIERE : 295 demandes pour 30 attributions Hôpital BICHAT Claude BERNARD : 162 demandes pour 21 attributions Hôpital ST-ANTOINE : 141 demandes pour 28 attributions Hôpital COCHIN ST VINCENT DE PAUL : 129 demandes pour 23 attributions Hôpital ST-LOUIS : 128 demandes pour 18 attributions H.E.G.P : 122 demandes pour 20 attributions Hôpital NECKER Enfants Malades : 121 demandes pour 13 attributions Hôpital BICÊTRE : 120 demandes pour 23 attributions TOTAL des demandes pour l ensemble des sites (43) 2415 demandes pour 377 attributions

19 REPARTITION DES ATTRIBUTIONS PAR RÉGIME LOCATIF REGIMES LOCATIFS Chambre F1 F2 F3 F4 F5 F6 Total HLM PLA PLA-I 1 1 PLUS Sous-total très social PLS LOYER LIBRE BAILLEURS LOYER LIBRE AP-HP Sous-total Social PLI Sous-total intermédiaire TOTAL toutes attributions

20 RÉPARTITION DES ATTRIBUTIONS PAR BAILLEUR Sous-titre du dossier BAILLEURS Chambre F1 F2 F3 F4 F5 F6 Total ANTIN RESIDENCE CABINET BARON 1 1 CILGERE GIPEC CLAMART HABITAT OPH 1 1 DOMAXIS 3 3 ERIGERE FRANCE HABITATION 1 1 HABITAL SOCIAL Français 3 3 ICADE ILE DE France HABITAT IMMOBILIERE 3F LOGEMENT FRANCILIEN LOGIREP LOGIS TRANSPORTS OGIF OPH de SEINE ST DENIS 1 1 OPH de VILLEJUIF OPH des hauts de Seine OPH d'ivry OPIEVOY OSICA PARIS HABITAT OPH RIVP SCI 91 PARIS SEINE OUEST HABITAT OPH SGIM SNI TROIS MOULINS HABITAT TOTAL BAILLEURS

21 RÉPARTITION DES REFUS DE LOGEMENTS ENTRE PARIS ET BANLIEUE GESTION LOCALISATION Domaine privé Bailleurs (réservations) TOTAL PARIS BANLIEUE TOTAL Le nombre global de refus de logements est supérieur au nombre de logements attribués en 2012 : 403 refus pour 377 attributions (propositions acceptées). Cette proportion de refus est toutefois très différente pour les propositions de logements à Paris et pour les proposition de logements en Banlieue. A Paris, il n'y a eu que 85 refus pour 198 attributions, alors qu'en banlieue on constate 318 refus pour 179 attributions.

22 RÉPARTITION DES REFUS DE LOGEMENTS PAR TYPE DE GESTION MOTIFS Domaine privé Bailleurs (réservations) Loyer élevé Logement trop petit Mauvais état Eloignement travail Mutation Pas de transport 3 3 Environnement sécurité Déjà relogé Défaut de réponse Désistement Autre motif TOTAL TOTAL La proportion des refus ayant pour motif principal " Environnement sécurité" est particulièrement importante en Banlieue (même si on constate 10 refus pour ce motif sur Paris). Les tableaux ci-après montrent la répartition des refus par arrondissement ou Ville (et par adresse principale) en fonction du motif principal. On constate encore des défauts de réponse et désistements qui font perdre des réservations de logements à l'ap-hp.

23 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les rapports sociaux 2012 Bilan de la résidence ADOMA, Le logement des agents porteurs de handicaps Bilan de la Permanence ADIL Direction des Ressources Humaines AP-HP Département santé au travail et politique sociale Chantal DELAGRANGE CSSP

24 EVOLUTION DU NOMBRE DES RAPPORTS SOCIAUX ( %) RS % RSU % RSTU % % RS : apporte un éclairage social RSU : notion d urgence (surpeuplement, hébergement multiples, éclatement familial..) RSTU : notion de danger (violence-santé-expulsion) / 24

25 En 2012 Diminution de 50% du nombre de rapports sociaux sur 2 ans, de 43% sur 1 an. 337 attributions de logement en commission du logement social (482 en 2011) dont 143 attributions avec un rapport social soit 42.5% La proportion des RSTU augmente.

26 REPARTITION DES RS PAR HOPITAL Le nombre de rapports sociaux peut varier : En fonction de la localisation du site et du nombre des demandes En fonction de l existence ou non de solutions alternatives parc à gestion déconcentrée situé à proximité des sites ou de lien particulier tissé avec des OPHLM : - Joffre-Dupuytren, Georges Clémenceau - R Poincaré En fonction des partenariats liés par les ASP avec les organismes du 1% patronal, foyers, etc.. En 2012 la chute du nombre de RS correspond aussi à une baisse significative du nombre de logements mis à disposition de la commission d attribution du logement sur critères sociaux et à la mise en œuvre du dispositif «sorties d IFSI».

27 NOMBRE DE RAPPORTS PAR HOPITAL EN Nombre de rapports par hôpital

28 350 Nombre de demandes, attributions et RS en 2012, par établissement Ageps A. Chenevier A. Paré A. Béclère Avicenne Beaujon Bicêtre BichatBret Broca LRF C. Foix C. Richet Cochin SVP C. Celton E. Roux HEGP-Broussais H. Mondor Hôtel Dieu J. Verdier Lariboisière-FW L. Mourier Necker P. Brousse Pitié Salpêtrière R. Poincaré R. Muret R. Debré Rothschild Saint Antoine Saint Louis Sainte Perine Siege Tenon nbre demandes nbre attributions nbre RS Trousseau Vaugirard

29 NIVEAU DE RESSSOURCES DES BENEFICIAIRES DE RS 2012 Niveau de ressources Nombre de RS en % 250 < % 1501 à % à % 2501 à % 3001 à % > % < à à à à % des bénéficiaires de RS ont des revenus mensuels ne dépassant pas 2000 ce qui explique leur difficulté à se loger dans le parc immobilier privé

30 REPARTITION DES RS 2012 SELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES Soignants 80 % Administratifs 10 % PO 6 % Médico-techniques 3% Sociaux 1% La Catégorie C est bénéficiaire de 78 % des rapports sociaux (329) / 30

31 AA 34 REPARTITION DES RS 2012 PAR GRADES secrétaire médicale 7 AS et aux puer 210 RS par Grade IDE et infirmiers spé 65 agent hospitalier 63 PO et technique 25 médicotechniques 11 sociaux Adjoint administratif secrétaire médicale AS et aux puer IDE et infirmiers spé agent hospitalier PO et technique médicotechniques sociaux 0 1

32 MOTIFS D INTERVENTION 2012 motifs d'intervention 2012 En nombre en % environnement inconfort % Séparation/ conflits / violences % motifs interventions 2012 environnement inconfort séparation, conflits, violences hébergement hébergement % 150 santé % santé obligation de quitter les lieux 67 8% loyer élevé 46 6% précarité(hôtel, SDF, foyer) 61 8% Total % 0 1 obligation de quitter les lieux loyer élevé

33 MOTIFS D INTERVENTION DES RS Les motifs d intervention liés à l environnement et à l inconfort du logement restent élevés (26%). Phénomène conjoncturel lié à la crise du logement. 31% des agents sont en situation de logement précaire (hébergés, en danger d expulsion, SDF ) Les chiffres liés à la séparation conjugale restent stables 24% On note une augmentation du nombre des hébergés (15%) alors qu il baissait depuis 2 ans. Le nombre des agents présentant des problèmes de santé (13%) reste élevé, il progresse faiblement mais régulièrement sur 3 ans.

34 Sous-titre MOTIFS du dossier % 2012 % environnement inconfort 30,8 26,7 26 séparation hébergement 13,6 12,1 15 santé 11,7 12,7 13 obligation de quitter les lieux 9 11,6 8 EVOLUTION DES MOTIFS D INTERVENTION EN 2012 précarite hotel SDF foyer 4,6 8 8 loyer élevé 6,3 6,3 6 total Evolution des motifs d'intervention en % 2012 loyer élevé précarite: hotel, SDF,foyer) 2011 obligation de quitter les lieux santé hébergement séparation environnement, inconfort

35 LES RAPPORTS SOCIAUX TRES URGENTS 2012 niveau de ressources Ressources Nombre % à à à à 3000 Supérieur à % % % % % à à à à 3000

36 LES RSTU Les motifs d intervention 2012 Motifs d'interventions 2012 nombre en % des RSTU séparation, violence, conflits environnement inconfort % santé % Obligationde quitter les lieux 34 16% 29 14% hébergement 17 8% précarité(hôtel SDF, foyer) 14 7 % loyer élevé 10 5% total % séparation, violences, conflits environnement inconfort obligation quitter les lieux santé hébergement Les rapports peuvent faire état de plusieurs motifs d interventions, les difficultés se cumulant.

37 Sous-titre du LOGEMENT dossier EN FAVEUR DES PERSONNELS CONFRONTES AU HANDICAP Nombre de dossiers MHT Nombre de relogements Taux de satisfaction 35,6% 34,24% 35%

38 BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA 2010 : 41 demandes 6 admissions 2011 : 24 demandes 1 admission 2012 : 16 demandes 2 admissions

39 81% de femmes BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA Demandeurs 69% de familles monoparentales Une large majorité d aides soignant(e)s et ASH Mais aussi 1 IBODE, 1 IDE, 1 assistante sociale, 1 OP

40 BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA Demandeurs Leurs revenus varient de 1256 à 3402 Principales raisons à leur demande : fin d hébergement faisant suite à une séparation ou une fin de bail : 38% Hôtel, hébergement conflictuel : 31% Violences conjugales : 25% Réintégration AP-HP : 6%

41 BILAN 2012 PERMANENCES ADIL 21 permanences juridiques au Siège AP-HP 74 rendez-vous 8 permanences sur sites ou participation à des forums : 60 consultations 47% des consultations concernent le secteur locatif : renouvellement de bail, révision des loyers, des charges, sort du contrat de logement en cas de séparation 29% ont concerné l accession à la propriété 10% des consultants recherchent un logement 8% des agents cherchent des recours aux troubles de voisinage 6% des consultations portaient sur les copropriétés (rôle des syndics contesté et montant des charges trop important)

Licence professionnelle Management du logement social (MLS)

Licence professionnelle Management du logement social (MLS) IUT - Institut Universitaire de Technologie 2/2 Licence professionnelle Management du logement social (MLS) Objectifs de cette licence professionnelle : Lieu de formation : Clermont-Ferrand Cette formation,

Plus en détail

Être infirmier(e) à l AP-HP

Être infirmier(e) à l AP-HP L AP-HP déploie ses activités dans une zone urbaine où résident plus de 11,5 millions d habitants. Elle se compose de 37 hôpitaux réunis en 12 Groupes Hospitaliers et d une structure d hospitalisation

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Le dispositif du SIAO 06 en 2012 SIAO urgence Mise à l abri et orientation : 115 et PAU Hébergement : SIAO insertion - ALT - CHRS Urgence - CHRS Insertion - Lits

Plus en détail

ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013

ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013 ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013 1 Depuis 2008, et conformément à ses engagements, l équipe municipale rend compte chaque

Plus en détail

Logement social dans les Yvelines

Logement social dans les Yvelines Logement social dans les Yvelines bilan 2014 des aides à la pierre et perspectives 2015 04 mai 2015 PRÉFET DES YVELINES DDT DES YVELINES 1 -Offre nouvelle 2014 : maintien du dépassement des 3 000 LLS/an

Plus en détail

ACCOMPAGNER. comment savoir si une personne. est hospitalisée ou accueillie aux urgences à l AP-HP? j / 7 de 8h30 à 17h30

ACCOMPAGNER. comment savoir si une personne. est hospitalisée ou accueillie aux urgences à l AP-HP? j / 7 de 8h30 à 17h30 ACCOMPAGNER comment savoir si une personne est hospitalisée ou accueillie aux urgences à l AP-HP? 01 40 27 40 27-7 j / 7 de 8h30 à 17h30 20 Les hôpitaux et sites de l AP-HP Adélaïde-Hautval Villiers-le-Bel

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011 22 impasse des 4 vents 38090 Villefontaine Tel : 06 09 83 22 65 - fax 04 74 27 87 62 - e mail : chj@umij.org www.umij.org Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes du Nord Isère Conseil Habitat

Plus en détail

Bilan Pôle Logement 2014

Bilan Pôle Logement 2014 Bilan Pôle Logement 2014 19 quai des Bateliers F- 67000 Strasbourg Accueil téléphone 03 88 35 70 76 télécopieur 03 88 35 70 84 www.etage.fr Introduction Le Pôle Logement de l'etage est constitué de 4 dispositifs

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

La demande de logement social

La demande de logement social PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social CRIES 7 juin 2016 Cédric LORET - SOEE http://www.drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/

Plus en détail

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet 1 L île-de-france, une des métropoles les plus jeunes d Europe Jeunesse

Plus en détail

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE Chapitre 116 La Permanence d Accès aux Soins de Santé A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE 1. La loi d orientation du 29 juillet 1998 La loi d orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation!

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! Le logement locatif Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! LE LOGEMENT LOCATIF Dans le cadre de son parcours résidentiel, le salarié est souvent amené à devenir locataire

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR ORIGINE DE LA CANDIDATURE : DATE : DEMANDEUR CONJOINT OU CO-DEMANDEUR Nom : Nom : Prénom : Sexe : Prénom : Sexe : Date de naissance : Lieu de

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 31 060 habitants 55 hectares 11,5% de logements SRU Périmètre modifié Présentation Le quartier Porte St Denis

Plus en détail

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU A.L.S.A. ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DES SANS-ABRI 39 Rue Thierstein - BP 1371-68070 Mulhouse Cedex Tél. : 03 89 32 13 62 Fax. : 03 89 43 76 63 www.alsa68.org BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

Plus en détail

31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux)

31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux) 31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux) Direction du service au patient : Direction des Finances : Direction des soins : H Joseph Antoine, A Sutter, Z Djenadi AC Gritton, R Sicard, D Manac

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION Le Pôle Logement Hébergement regroupe différents services et dispositifs dont 3 Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), des appartements

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2009

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2009 RAPPORT ANNUEL DE GESTION 9 I/ PATRIMOINE Au 3//9, notre patrimoine se compose de 36 logements, hors foyers. Au 3//8, notre parc était de 5 logements. Les logements supplémentaires proviennent de la mise

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

Les missions de Protection de l Enfance

Les missions de Protection de l Enfance Les missions de Protection de l Enfance Sous l autorité du Président du Conseil Général, l Aide Sociale à l Enfance intervient en faveur de l enfance et des familles (art. R. 221-2 du Code de l Action

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Mars 2013 Le site met à votre disposition les nouvelles grilles de salaires 2012-2013 pour les agents de la

Plus en détail

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence immobilière à vocation sociale Merci de Retourner ce Dossier à : HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale 81

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain. L avantage en nature : Logement

Centre de gestion de la FPT de l Ain. L avantage en nature : Logement Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 27 février 2014 L avantage en nature : Logement Références : Voir flash sur les dispositions générales aux avantages en nature Décret n 2012-752

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Janvier 2013 Le site met à votre disposition les nouvelles grilles de salaires 2012-2013 pour les agents de

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques

Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques JUILLET 2009 AVANT

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-326

DELIBERATION N CP 14-326 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-326 DELIBERATION N CP 14-326 DU 18 juin 2014 ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE REGIONALE POUR LA PETITE ENFANCE DEUXIEME AFFECTATION 2014

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Compte rendu de la Commission Information et Aide au Logement qui s est tenue le 27 novembre 2012 à Clichy salle OP14

Compte rendu de la Commission Information et Aide au Logement qui s est tenue le 27 novembre 2012 à Clichy salle OP14 Compte rendu de la Commission Information et Aide au Logement qui s est tenue le 27 novembre 2012 à Clichy salle OP14 Début de la séance à 9h40. Présente pour la Direction : Mme Brigitte Métais responsable

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers CR Comparaison logement - ménage : les aspects financiers La comparaison entre le logement et le ménage qui l occupe constitue une des dimensions supplémentaires proposées dans la note introductive à la

Plus en détail

L ADIL 75 VOUS INFORME

L ADIL 75 VOUS INFORME L ADIL 75 VOUS INFORME LA GRL GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS Un contrat d assurances loyers impayés. La GRL est un contrat d assurances proposé aux bailleurs privés et qui offre aux locataires en difficultés

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

Bac Pro S.P.V.L. Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05. diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier

Bac Pro S.P.V.L. Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05. diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier Bac Pro S.P.V.L Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05 diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier Partenaires ayant participé aux travaux de la 20ème CPC DIV division interministérielle

Plus en détail

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Préambule Conformément à l article R 441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d administration d IMMOBILIERE PODELIHA définit

Plus en détail

- 1 - SITUATION FAMILIALE DU DEMANDEUR Célibataire Pacsé(e) Marié(e) Concubin(e) éparé (e) Divorcé(e) Veuf(ve)

- 1 - SITUATION FAMILIALE DU DEMANDEUR Célibataire Pacsé(e) Marié(e) Concubin(e) éparé (e) Divorcé(e) Veuf(ve) 1 Section du arrondissement N dossier PIAF : IDENTITÉ DU DEMANDEUR Qualité Madame Mademoiselle Monsieur de naissance marital Prénoms Date de naissance Nationalité Française Union Européenne Autre SITUATION

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Copyright infosdroits 2014 Tout droit réservé Ne pas reproduire ou diffuser sans notre autorisation

Plus en détail

Accueil des patients étrangers à l AP-HP, présentation d une filière nouvelle de recrutement avec tarification modifiée

Accueil des patients étrangers à l AP-HP, présentation d une filière nouvelle de recrutement avec tarification modifiée Accueil des patients étrangers à l AP-HP, présentation d une filière nouvelle de recrutement avec tarification modifiée Présentation en CME du /09/ LES PATIENTS ETRANGERS NON ASSURES SOCIAUX Les différents

Plus en détail

Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés?

Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés? Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés? Les salariés, de plus en plus nombreux, accomplissant des carrières internationales et ayant bénéficiés

Plus en détail

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report REGAIN Activité 2011 Crée en 2009 l établissement REGAIN a vécu en 2011 d importants changements liés aux fortes mutations de notre secteur d activité et accélérés par la fusion de Chrétiens Antibes Solidarité

Plus en détail

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL Vous trouverez dans ce MÉMO PRATIQUE Dialoge des informations et des conseils qui vous aideront dans votre recherche de logement. Étape 1 Bien cibler votre recherche

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Comment réussir ce rendez-vous annuel?

Comment réussir ce rendez-vous annuel? Direction des Ressources Humaines Guide pratique de l évaluateur pour L Entretien Annuel Campagne 2011 Comment réussir ce rendez-vous annuel? 1 1. L entretien annuel, qu est- ce que c est? Un temps de

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE OCTOBRE 2011 Institut Viavoice 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Synthèse des enseignements

Plus en détail

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Premier exposé : Y voir clair dans le jargon, Le PLH, Le PLU, le FSL, l'apl, le

Plus en détail

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Strasbourg, le 24 mai 2012 De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Une matinée d informations et de témoignages de jeunes bénéficiaires du Pass Accompagnement a lieu ce jeudi 24

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.3.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre Article 1 er Champ d application Règlement d attribution 2015 Le présent règlement s'applique à tous les logements mis en location par l Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre, «LE RELAIS» au

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 4/10 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 novembre 2009 Commission n 4 Solidarités, Santé Publique et Logement Commission n 7 Finances DIRECTION DE L'ENFANCE RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

NOM Nom de jeune fille Prénom M Mme Mlle Date de Naissance Nationalité Adresse Complète

NOM Nom de jeune fille Prénom M Mme Mlle Date de Naissance Nationalité Adresse Complète Direction des Actions Interministérielle MISIV LOGEMENT (06286 Nice cedex 3) DEMANDE DE LOGEMENT - VALABLE PENDANT UN AN A RENVOYER PAR COURRIER EN DOUBLE EXEMPLAIRE (A REMPLIR A L ENCRE NOIRE) Cadre réservé

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE

ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE ACTIONS SOCIALES INTERMINISTERIELLES NATIONALES (circulaire FP 4 n 1931 et 2B n 256 du 15 juin 1998 ; circulaire n 2007-121 du 23.7.2007)

Plus en détail

L expérience des appartements communautaires. une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne

L expérience des appartements communautaires. une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne L expérience des appartements communautaires une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne Assises du logement Apollo Montreux 21 novembre 2012 Unité Logement Prestations principales :

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13)

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) Règlement d intervention En novembre 2012, la CORA a lancé sur son territoire,

Plus en détail

Licence professionnelle Management du logement social (MLS)

Licence professionnelle Management du logement social (MLS) IUT Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Management du logement social (MLS) 29/2 Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle : Cette formation,

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Faculté de Droit et de Science Politique / Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Objectifs de cette licence professionnelle : Lieu de formation : Clermont-Ferrand Cette formation permet d acquérir

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII «Effets sociaux» de la rénovation urbaine : mobilités et trajectoires des ménages Journée Lillle, 10 décembre C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII PLAN 1.Les travaux menés 2.Des ménages à

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs de l Essonne 211 1/18 rue des terres au curé 7513 Paris Observatoire des établissements Source : Dossiers vert - Données 211 (ne

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an FEVRIER 2013 SANTE, ACTION SOCIALE, SOCIO- EDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 638 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi

Plus en détail

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier :

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier : «CLÉ PRIMO ACCESSION» PRET A TAUX ZERO DE DOUARNENEZ COMMUNAUTE EN FAVEUR DE L ACCESSION A LA PROPRIETE, DANS L ANCIEN, DES JEUNES MENAGES A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n A compléter

Plus en détail

STAGE HORS SUBDIVISION DES INTERNES

STAGE HORS SUBDIVISION DES INTERNES FACULTE DE MEDECINE 51, rue Cognacq-Jay 51095 REIMS CEDEX Référence à rappeler : SCOLARITE 3 ème cycle Affaire suivie par : Elodie PAYOT 03.26.91.35.06 @: elodie.payot@univ-reims.fr STAGE HORS SUBDIVISION

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Conseil d administration du 20 juin 2013

Conseil d administration du 20 juin 2013 Conseil d administration du 20 juin 2013 Synthèse du rapport de gestion de l exercice 2012 2 Rapport de gestion de l exercice 2012 L Opievoy en ordre de marche malgré une année compliquée par les départs

Plus en détail

Grilles des personnels non médicaux. de la fonction publique hospitalière

Grilles des personnels non médicaux. de la fonction publique hospitalière Fédération de la Santé et de l Action Sociale Documentation Fédérale : doc@sante.cgt.fr 01 55 82 87 56 Grilles des personnels non médicaux de la fonction publique hospitalière Mise à jour le : 16/02/2015

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

Les devoirs du demandeur

Les devoirs du demandeur Les devoirs du demandeur Quelles conditions dois-je remplir pour que ma demande soit correctement instruite? Je dois : Être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour en cours de validité.

Plus en détail

CIL-PASS assistance DOSSIER N :

CIL-PASS assistance DOSSIER N : CIL-PASS assistance DOSSIER N : Date d ouverture dossier : Date de clôture dossier : SITUATION DU MÉNAGE ÉTAT CIVIL DEMANDEUR CONJOINT Nom Prénom Nom de jeune fille Né(e) le Lieu et Département Nationalité

Plus en détail

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

Journée francilienne de mobilisation contre l'habitat indigne

Journée francilienne de mobilisation contre l'habitat indigne PREFET DE LA RÉGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement Journée francilienne de mobilisation contre l'habitat indigne Le dispositif d hébergement mis

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

EVOLUTION DES AIDES AU LOGEMENT DES POSTIERS DEBUTANTS

EVOLUTION DES AIDES AU LOGEMENT DES POSTIERS DEBUTANTS Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales. Direction du Développement Social. Service Logement de La Poste Destinataires Tous services Contact Service Logement de La Poste Tél : 01 45

Plus en détail

L ETRANGER MALADE EN FRANCE (Etats tiers, UE)

L ETRANGER MALADE EN FRANCE (Etats tiers, UE) 1 FORMATION DE L ODTI L ETRANGER MALADE EN FRANCE (Etats tiers, UE) Session d un jour le 04/06/2015 de 9H à 12H et de 14H à 17H RENSEIGNEMENTS PRATIQUES L ODTI est agréé au titre de la formation permanente

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail