STATISTIQUES Année 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STATISTIQUES Année 2012"

Transcription

1 THÉMATIQUE DU DOSSIER DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Logement et Gérance Locative Département santé au travail et politique sociale STATISTIQUES Année 2012

2 THÉMATIQUE DU DOSSIER INTRODUCTION Objectifs de la politique du logement Contribuer à la politique sociale Faciliter les débuts dans la vie professionnelle et le recrutement sur les emplois et les métiers sensibles Faciliter les mobilités au sein de l AP-HP et assurer la compensation des astreintes de garde et nécessité de service Soutenir les personnes en situation de handicap et accompagner les professionnels fragilisée par les accidents de la vie

3 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les moyens de la politique du logement Les attributions de logement se répartissent entre : Des attributions de logements déconcentrées sur le domaine public (site hospitalier) Des attributions concentrés pour le domaine privé en gestion directe et les logements gérés par les bailleurs (baux emphytéotiques et conventions de réservations. Les attributions concentrées portent sur un potentiel global de parc de : 2162 logements dans le domaine privé en gestion directe 3963 logements en baux emphytéotiques 1770 logements en convention de réservation

4 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les principales évolutions des parcs de logements entre 2011 et 2012 La reprise en gestion directe des immeubles en fin de bail emphytéotiques : 85 logements de la rue L.FROT (Paris 11 ème ) au 1 er janvier 2013 et 134 logements de la rue CASALIS (Créteil) au 1 er juillet 2012 La livraison de 29 logements en réservation dans le cadre de la nouvelle opération en bail emphytéotique KELLERMAN, rue de la Poterne des Peupliers (Paris 13 ème ) Ces évolutions vers le parc en gestion directe ont été minorées par une diminution des logements en réservation du fait de la fin d anciennes conventions et des fléchages pour cession

5 THÉMATIQUE DU DOSSIER EVOLUTION DES PARCS DE LOGEMENTS EN GESTION CONCENTRÉE TYPE DE GESTION Fin 2010 Fin 2011 Début 2012 Fin 2012 Logements de fonction (NAS et US) Logements en convention MAD et précaires Chambres de service en annexe logt NAS Studios Infirmières capitale domaine privé Logements fléchés sortie d'ifsi Logements sur critères socio-professionnels Sous-Total DOMAINE PRIVE en gestion directe Baux emphytéotiques : attributions concentrées Conventions de réservation Sous-total gestion concentrée TOTAL GENERAL PARCS

6 Les attributions de la commission d attribution sur critères sociaux et professionnels Portent sur L ensemble des parcs en réservation (baux emphytéotiques et conventions) en gestion concentrée Un sous-ensemble du parc de logements du domaine privé en gestion directe, le parc en gestion directe comportant également des logements de fonction (par nécessité et utilité de service) et des logements dédiés aux dispositifs infirmiers En 2012, en plus des studios du dispositif infirmière capitale pour les infirmières de province, 145 logements F1 et F2 avaient été fléchés pour le dispositif «Sortie d IFSI» pour l attractivité des postes en sorties des IFSI de la région parisienne : 63 logements ont été attribués

7 THÉMATIQUE DU DOSSIER EVOLUTION DES ATTRIBUTIONS HORS LOGEMENTS DE FONCTION (NAS et US) ANNÉES Attributions studio infirmière Attributions F1 et F2 du dispositif 63 Sous-total dispositifs infirmiers attributions sur critères sociaux et professionnels TOTAL des attributions (hors NAS et US)

8 EVOLUTION DES DEMANDES ATTRIBUTION et TAUX DE SATISFACTION Années Demandes Attributions Taux de satisfaction Sans studios Infirmiers et dispositifs infirmiers ,52% ,88% ,35% ,23% (sans Studios infirmiers) (sans Studios infirmiers) ,97% ,70% (Sans dispositifs infirmiers) ,61% Le nombre de demandes pour attribution de logement sur critères sociaux et professionnels évolue peu d année en année. Le nombre d attributions, après avoir augmenté entre 2007 et 2010, diminue du fait d un potentiel de logements qui n augmente plus, de turn-over plutôt faible et du fléchage de 70 logements (studio et F2) du domaine privé vers le nouveau dispositif d attribution en sortie d IFSI mis en place fin 2011 pour les nouveaux diplômés de la région parisienne en complément du dispositif infirmière, capitale pour les nouveaux diplômés de province. / 8

9 CARACTERISTIQUES DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS Sous-titre du dossier PERSONNELS ADMINISTRATIFS (11,30%) CATEGORIE C - Les Adjoints administratifs 6% CATEGORIE B - L ensemble des personnels (A.C.H, Assistant socio-éducatif, E.J.E et secrétaire médicale) 5,09% CATEGORIE A - Les Attachés d administration hospitalière 0,21% PERSONNELS HOSPITALIERS (84.22%) CATEGORIE C - Les Aides soignants 34,37% - Les agents hospitaliers 9,36% CATEGORIE B - Les préparateurs en pharmacie et technicien de laboratoire 2,4% CATEGORIE A - Les infirmiers diplômés d Etat 27,62% Les aides soignants et les infirmiers ont les plus grands nombres de demandeurs LES MEDECINS (0,46%) PERSONNELS OUVRIERS (3.64%) CATEGORIE C - Les ouvriers professionnel qualifié 1,04% CATEGORIE B - Les maîtres ouvriers 2,07% CATEGORIE A - Les ingénieurs 0,04% C.D.I (0,37%)

10 REPARTITION DES DEMANDES par ville ou arrondissement en premier choix PARIS 1168 demandes soit 48,36% Les arrondissements les plus demandés sont le 13 ème, 14 ème, 11 ème, 12 ème et 15 ème BANLIEUE par département 1247 demandes soit 51,64% 77 Seine et Marne 78 Yvelines 44 demandes sur 3 villes principalement LOGNES 15 demande sur 3 villes principalement BOIS D ARCY 91 Essonne 54 demandes sur 5 villes principalement DRAVEIL 92 Hauts-de-Seine 564 demandes sur 19 villes principalement ISSY LES MOULINEAUX, CLICHY LA GARENNE, BOULOGNE- BILLANCOURT 93 Seine-St-Denis 157 demandes sur 15 villes principalement ST-DENIS et PANTIN 94 Val de Marne 377 demandes sur 13 villes principalement CRETEIL, BICETRE et VILLEJUIF 95 Val d Oise TOTAL des demandes : demandes sur 7 villes principalement ST GRATIEN

11 REPARTITION DES DEMANDES PAR MOTIF PRINCIPAL MOTIF : OBLIGATION DE TROUVER UN AUTRE LOGEMENT (30,14%) 1 er MOTIF : Hébergé provisoirement soit 19,17% MOTIF : CHANGEMENT DE SITUATIONS FAMILIALES (8,82%) 1 er MOTIF : Séparation 2 ème MOTIF : Changement de situation familiale MOTIF : INADAPTATION DU LOGEMENT ACTUEL (50,31%) 1 er MOTIF : Logement actuellement trop petit 2 ème MOTIF : Loyer actuel trop élevé MOTIF : RAPPROCHEMENT DOMICILE TRAVAIL (7,29%) 1 er MOTIF : Rapprochement hôpital 2 ème MOTIF : Temps de trajet élevé MOTIF : AUTRES 1 er MOTIF : Premier logement

12 SITUATIONS FAMILIALES DES DEMANDEURS ET NOMBRE DE PERSONNES A LOGER Situations des demandeurs Nombre de demandeurs % Nbre. de Pers.à loger Situation du demandeur À loger % couples seuls Tous En couple (2 revenus) ,96% Sans enfants 161 6,67% Avec enfants ,29% Seuls (1 revenu) ,04% Sans enfants ,78% ,45% ,78% ,30% ,62% ,57% ,91% Avec enfants (Familles monoparentales) ,26% ,29% ,04% ,04% Total des demandeurs ,00% ,00% La proportion des demandeurs en situation de famille mono- parentale a fortement progressé, passant de près d un quart à près d un tiers des demandes.

13 REPARTITION DES DEMANDES PAR TYPE DE LOGEMENTS DEMANDÉS Types de logements demandés Nombre de demandeurs % Chambre 25 1,04% F ,50% F ,15% F ,88% F ,46% F5 76 3,15% F6 et ,83% TOTAL ,00% On peut constater que plus de 57% des demandes faites au titre de la commission d'attribution sur critères socioprofessionnels portent sur des chambres, studios et F2

14 NIVEAUX DES LOYERS MAXIMA ACCEPTÉS Sous-titre du dossier NOMBRE DE M² POSSIBLES EN FONCTION DU NIVEAU DE LOYER CHARGES COMPRISES Types de logements demandés Loyer maximum charges incluses Revenu minimum requis Nbre de m2 max. si loyer à 6,5 et charges à 2,5 Nbre de m2 max. si loyer à 9,5 et charges à 2,5 Nbre de m2 max. si loyer à 12 et charges à 2,5 Chambre F F F F F F6 et Un niveau de loyer à 14,5 m2 charges comprises n'est compatible qu'avec les petites surfaces. Les F3 et F4 ne peuvent demeurer accessibles aux demandeurs actuels qu'avec un niveau de loyers charges comprises n'excédant pas 12 charges comprises. Les grands logements familiaux sont demandés par des familles avec de faibles ressources qui ne peuvent être logés que dans des logements à des tarifs réglementés très sociaux : PLA ou PLUS

15 Sous-titre TAUX du dossier DE SATISFACTION EN FONCTION DU TYPE DE LOGEMENT DEMANDE Type de logement Nombre de demandes Nombres d'attributions Taux de satisfaction Chambre ,00% F ,69% F ,72% F ,16% F ,95% F ,47% F ,00% TOTAL ,61% Les types de logements demandés sont cohérents avec le nombre de personnes à loger. On peut constater que les taux de satisfaction inférieurs au taux moyens portent sur les studios dont le nombre a été diminué par le fléchage vers le dispositif "Sortie d'ifsi" et les grands logements familiaux dont le turn-over est très faible.

16 REPARTITION DES ATTRIBUTIONS ENTRE LOGEMENT DU DOMAINE PRIVÉ EN GESTION DIRECTE ET LOGEMENTS DES BAUX EMPHYTÉOTIQUES ET CONVENTIONS DE RÉSERVATION Type de gestion des logements attribués Nombre % des attributions Domaine privé en gestion directe Réservations liés aux baux emphytéotiques Réservations par conventions TOTAL 89 23,61% ,97% 77 20,42% ,00% Le pourcentage des attributions dans le domaine privé en gestion directe a diminué pour la commission d'attribution sur critères sociaux et professionnels du fait du fléchage de 70 logements pour les jeunes diplômés en sortie d'ifsi de la région parisienne. L'importance des attributions dans les immeubles sous bail emphytéotique vient de la livraison de 29 nouveaux logements attribués en 2012 dans l'immeuble de l'opération KELLERMAN, rue de la Poterne des Peupliers dans le 13 ème arrondissement.

17 REPARTITION ET ATTRIBUTIONS PAR GRADE PERSONNELS ADMINISTRATIFS CATEGORIE C - Les Adjoints administratifs : 145 demandes 16 attributions CATEGORIE B - Les Secrétaires médicales : 72 demandes 8 attributions - Les assistants socio-éducatif : 32 demandes 9 attributions CATEGORIE A - Les Attachés d administration hospitalière : 5 demandes 1 attribution PERSONNELS HOSPITALIERS CATEGORIE C - Les Aides soignants : 830 demandes 140 attributions - Les agents hospitaliers : 226 demandes 42 attributions CATEGORIE B - Les préparateurs en pharmacie : 20 demandes 3 attributions - Technicien de laboratoire : 38 demandes 4 attributions CATEGORIE A - Les infirmiers diplômés d Etat : 667 demandes 96 attributions Les grades les plus représentatifs sont les aides soignants et les infirmiers PERSONNELS OUVRIERS CATEGORIE C - Les ouvriers professionnel qualifié : 25 demandes 8 attributions CATEGORIE B - Les maîtres ouvriers 50 demandes 12 attributions CATEGORIE A - Les ingénieurs : 1 demande 0 attribution

18 DEMANDES ET ATTRIBUTIONS PAR SITE D AFFECTATION Les 8 premiers sites d affectation ayant le plus grand nombre de demandes et d attributions Hôpital PITIÉ-SALPÉTRIERE : 295 demandes pour 30 attributions Hôpital BICHAT Claude BERNARD : 162 demandes pour 21 attributions Hôpital ST-ANTOINE : 141 demandes pour 28 attributions Hôpital COCHIN ST VINCENT DE PAUL : 129 demandes pour 23 attributions Hôpital ST-LOUIS : 128 demandes pour 18 attributions H.E.G.P : 122 demandes pour 20 attributions Hôpital NECKER Enfants Malades : 121 demandes pour 13 attributions Hôpital BICÊTRE : 120 demandes pour 23 attributions TOTAL des demandes pour l ensemble des sites (43) 2415 demandes pour 377 attributions

19 REPARTITION DES ATTRIBUTIONS PAR RÉGIME LOCATIF REGIMES LOCATIFS Chambre F1 F2 F3 F4 F5 F6 Total HLM PLA PLA-I 1 1 PLUS Sous-total très social PLS LOYER LIBRE BAILLEURS LOYER LIBRE AP-HP Sous-total Social PLI Sous-total intermédiaire TOTAL toutes attributions

20 RÉPARTITION DES ATTRIBUTIONS PAR BAILLEUR Sous-titre du dossier BAILLEURS Chambre F1 F2 F3 F4 F5 F6 Total ANTIN RESIDENCE CABINET BARON 1 1 CILGERE GIPEC CLAMART HABITAT OPH 1 1 DOMAXIS 3 3 ERIGERE FRANCE HABITATION 1 1 HABITAL SOCIAL Français 3 3 ICADE ILE DE France HABITAT IMMOBILIERE 3F LOGEMENT FRANCILIEN LOGIREP LOGIS TRANSPORTS OGIF OPH de SEINE ST DENIS 1 1 OPH de VILLEJUIF OPH des hauts de Seine OPH d'ivry OPIEVOY OSICA PARIS HABITAT OPH RIVP SCI 91 PARIS SEINE OUEST HABITAT OPH SGIM SNI TROIS MOULINS HABITAT TOTAL BAILLEURS

21 RÉPARTITION DES REFUS DE LOGEMENTS ENTRE PARIS ET BANLIEUE GESTION LOCALISATION Domaine privé Bailleurs (réservations) TOTAL PARIS BANLIEUE TOTAL Le nombre global de refus de logements est supérieur au nombre de logements attribués en 2012 : 403 refus pour 377 attributions (propositions acceptées). Cette proportion de refus est toutefois très différente pour les propositions de logements à Paris et pour les proposition de logements en Banlieue. A Paris, il n'y a eu que 85 refus pour 198 attributions, alors qu'en banlieue on constate 318 refus pour 179 attributions.

22 RÉPARTITION DES REFUS DE LOGEMENTS PAR TYPE DE GESTION MOTIFS Domaine privé Bailleurs (réservations) Loyer élevé Logement trop petit Mauvais état Eloignement travail Mutation Pas de transport 3 3 Environnement sécurité Déjà relogé Défaut de réponse Désistement Autre motif TOTAL TOTAL La proportion des refus ayant pour motif principal " Environnement sécurité" est particulièrement importante en Banlieue (même si on constate 10 refus pour ce motif sur Paris). Les tableaux ci-après montrent la répartition des refus par arrondissement ou Ville (et par adresse principale) en fonction du motif principal. On constate encore des défauts de réponse et désistements qui font perdre des réservations de logements à l'ap-hp.

23 THÉMATIQUE DU DOSSIER Les rapports sociaux 2012 Bilan de la résidence ADOMA, Le logement des agents porteurs de handicaps Bilan de la Permanence ADIL Direction des Ressources Humaines AP-HP Département santé au travail et politique sociale Chantal DELAGRANGE CSSP

24 EVOLUTION DU NOMBRE DES RAPPORTS SOCIAUX ( %) RS % RSU % RSTU % % RS : apporte un éclairage social RSU : notion d urgence (surpeuplement, hébergement multiples, éclatement familial..) RSTU : notion de danger (violence-santé-expulsion) / 24

25 En 2012 Diminution de 50% du nombre de rapports sociaux sur 2 ans, de 43% sur 1 an. 337 attributions de logement en commission du logement social (482 en 2011) dont 143 attributions avec un rapport social soit 42.5% La proportion des RSTU augmente.

26 REPARTITION DES RS PAR HOPITAL Le nombre de rapports sociaux peut varier : En fonction de la localisation du site et du nombre des demandes En fonction de l existence ou non de solutions alternatives parc à gestion déconcentrée situé à proximité des sites ou de lien particulier tissé avec des OPHLM : - Joffre-Dupuytren, Georges Clémenceau - R Poincaré En fonction des partenariats liés par les ASP avec les organismes du 1% patronal, foyers, etc.. En 2012 la chute du nombre de RS correspond aussi à une baisse significative du nombre de logements mis à disposition de la commission d attribution du logement sur critères sociaux et à la mise en œuvre du dispositif «sorties d IFSI».

27 NOMBRE DE RAPPORTS PAR HOPITAL EN Nombre de rapports par hôpital

28 350 Nombre de demandes, attributions et RS en 2012, par établissement Ageps A. Chenevier A. Paré A. Béclère Avicenne Beaujon Bicêtre BichatBret Broca LRF C. Foix C. Richet Cochin SVP C. Celton E. Roux HEGP-Broussais H. Mondor Hôtel Dieu J. Verdier Lariboisière-FW L. Mourier Necker P. Brousse Pitié Salpêtrière R. Poincaré R. Muret R. Debré Rothschild Saint Antoine Saint Louis Sainte Perine Siege Tenon nbre demandes nbre attributions nbre RS Trousseau Vaugirard

29 NIVEAU DE RESSSOURCES DES BENEFICIAIRES DE RS 2012 Niveau de ressources Nombre de RS en % 250 < % 1501 à % à % 2501 à % 3001 à % > % < à à à à % des bénéficiaires de RS ont des revenus mensuels ne dépassant pas 2000 ce qui explique leur difficulté à se loger dans le parc immobilier privé

30 REPARTITION DES RS 2012 SELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES Soignants 80 % Administratifs 10 % PO 6 % Médico-techniques 3% Sociaux 1% La Catégorie C est bénéficiaire de 78 % des rapports sociaux (329) / 30

31 AA 34 REPARTITION DES RS 2012 PAR GRADES secrétaire médicale 7 AS et aux puer 210 RS par Grade IDE et infirmiers spé 65 agent hospitalier 63 PO et technique 25 médicotechniques 11 sociaux Adjoint administratif secrétaire médicale AS et aux puer IDE et infirmiers spé agent hospitalier PO et technique médicotechniques sociaux 0 1

32 MOTIFS D INTERVENTION 2012 motifs d'intervention 2012 En nombre en % environnement inconfort % Séparation/ conflits / violences % motifs interventions 2012 environnement inconfort séparation, conflits, violences hébergement hébergement % 150 santé % santé obligation de quitter les lieux 67 8% loyer élevé 46 6% précarité(hôtel, SDF, foyer) 61 8% Total % 0 1 obligation de quitter les lieux loyer élevé

33 MOTIFS D INTERVENTION DES RS Les motifs d intervention liés à l environnement et à l inconfort du logement restent élevés (26%). Phénomène conjoncturel lié à la crise du logement. 31% des agents sont en situation de logement précaire (hébergés, en danger d expulsion, SDF ) Les chiffres liés à la séparation conjugale restent stables 24% On note une augmentation du nombre des hébergés (15%) alors qu il baissait depuis 2 ans. Le nombre des agents présentant des problèmes de santé (13%) reste élevé, il progresse faiblement mais régulièrement sur 3 ans.

34 Sous-titre MOTIFS du dossier % 2012 % environnement inconfort 30,8 26,7 26 séparation hébergement 13,6 12,1 15 santé 11,7 12,7 13 obligation de quitter les lieux 9 11,6 8 EVOLUTION DES MOTIFS D INTERVENTION EN 2012 précarite hotel SDF foyer 4,6 8 8 loyer élevé 6,3 6,3 6 total Evolution des motifs d'intervention en % 2012 loyer élevé précarite: hotel, SDF,foyer) 2011 obligation de quitter les lieux santé hébergement séparation environnement, inconfort

35 LES RAPPORTS SOCIAUX TRES URGENTS 2012 niveau de ressources Ressources Nombre % à à à à 3000 Supérieur à % % % % % à à à à 3000

36 LES RSTU Les motifs d intervention 2012 Motifs d'interventions 2012 nombre en % des RSTU séparation, violence, conflits environnement inconfort % santé % Obligationde quitter les lieux 34 16% 29 14% hébergement 17 8% précarité(hôtel SDF, foyer) 14 7 % loyer élevé 10 5% total % séparation, violences, conflits environnement inconfort obligation quitter les lieux santé hébergement Les rapports peuvent faire état de plusieurs motifs d interventions, les difficultés se cumulant.

37 Sous-titre du LOGEMENT dossier EN FAVEUR DES PERSONNELS CONFRONTES AU HANDICAP Nombre de dossiers MHT Nombre de relogements Taux de satisfaction 35,6% 34,24% 35%

38 BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA 2010 : 41 demandes 6 admissions 2011 : 24 demandes 1 admission 2012 : 16 demandes 2 admissions

39 81% de femmes BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA Demandeurs 69% de familles monoparentales Une large majorité d aides soignant(e)s et ASH Mais aussi 1 IBODE, 1 IDE, 1 assistante sociale, 1 OP

40 BILAN 2012 LOGEMENT D URGENCE ADOMA Demandeurs Leurs revenus varient de 1256 à 3402 Principales raisons à leur demande : fin d hébergement faisant suite à une séparation ou une fin de bail : 38% Hôtel, hébergement conflictuel : 31% Violences conjugales : 25% Réintégration AP-HP : 6%

41 BILAN 2012 PERMANENCES ADIL 21 permanences juridiques au Siège AP-HP 74 rendez-vous 8 permanences sur sites ou participation à des forums : 60 consultations 47% des consultations concernent le secteur locatif : renouvellement de bail, révision des loyers, des charges, sort du contrat de logement en cas de séparation 29% ont concerné l accession à la propriété 10% des consultants recherchent un logement 8% des agents cherchent des recours aux troubles de voisinage 6% des consultations portaient sur les copropriétés (rôle des syndics contesté et montant des charges trop important)

Être infirmier(e) à l AP-HP

Être infirmier(e) à l AP-HP L AP-HP déploie ses activités dans une zone urbaine où résident plus de 11,5 millions d habitants. Elle se compose de 37 hôpitaux réunis en 12 Groupes Hospitaliers et d une structure d hospitalisation

Plus en détail

31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux)

31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux) 31 Octobre 16 Janvier, 4 réunions ( et mails nombreux) Direction du service au patient : Direction des Finances : Direction des soins : H Joseph Antoine, A Sutter, Z Djenadi AC Gritton, R Sicard, D Manac

Plus en détail

ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013

ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013 ETAT DE LA DEMANDE DE LOGEMENT AU 31 DECEMBRE 2013 ET BILAN DES ATTRIBUTIONS SUR LE CONTINGENT MUNICIPAL EN 2013 1 Depuis 2008, et conformément à ses engagements, l équipe municipale rend compte chaque

Plus en détail

Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010

Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010 Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010 Dr Marie-Laure Pibarot et Diane Martinez Direction de la

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

L accès au logement social à Paris

L accès au logement social à Paris OBSERVATOIRE du LOGEMENT et de l'habitat de PARIS Apur - Hanna Darabi L accès au logement social à Paris Analyse de la demande de logement social et bilan des propositions et des attributions de logements

Plus en détail

guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France

guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France février 2011 2 le logement et vous... Trouver un logement est partout

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 Liste des centres de vaccination désignés pour effectuer la vaccination anti-amarile et délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune Mise

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques

Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction des Ressources Humaines du Système de Santé Cellule des Statistiques JUILLET 2009 AVANT

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 Liste des centres de vaccination désignés pour effectuer la vaccination anti-amarile et délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune Mise

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens

Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens à effet du : 28/12/2013 ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS 75184 - PARIS CEDEX 04 Numéro Finess juridique : 750712184 N de contrat : 750712184AA Adresse

Plus en détail

L accès au logement social à Paris

L accès au logement social à Paris OBSERVATOIRE du LOGEMENT et de l'habitat de PARIS L accès au logement social à Paris Analyse de la demande de logement social et bilan des propositions et des attributions de logements sociaux à Paris

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Le dispositif du SIAO 06 en 2012 SIAO urgence Mise à l abri et orientation : 115 et PAU Hébergement : SIAO insertion - ALT - CHRS Urgence - CHRS Insertion - Lits

Plus en détail

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence immobilière à vocation sociale Merci de Retourner ce Dossier à : HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale 81

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

MON PARCOURS PROFESSIONNEL MES PRINCIPALES REALISATIONS

MON PARCOURS PROFESSIONNEL MES PRINCIPALES REALISATIONS Marie -Noëlle GERAIN BREUZARD Directeur d'hôpital hors classe 5 ème échelon- hors échelle B bis 3 ème chevron Agrément Classe fonctionnelle-2010 55 ans Mariée, un enfant de 20 ans Coordonnées professionnelles

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES

INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES -------- Vendredi 22 mai 2015 à 17h30 Contact presse - Quitterie Lemasson - presse@paris.fr - 01.42.76.49.61 Une résidence conviviale et d un

Plus en détail

Dossier ressource n 24 mai 2012

Dossier ressource n 24 mai 2012 Dossier ressource n 24 mai 2012 Etude relative au traitement des impayés de loyers par les organismes de logement social en Ile-de-France : évolutions constatées au lendemain de la mise en place des CCAPEX

Plus en détail

NOM Nom de jeune fille Prénom M Mme Mlle Date de Naissance Nationalité Adresse Complète

NOM Nom de jeune fille Prénom M Mme Mlle Date de Naissance Nationalité Adresse Complète Direction des Actions Interministérielle MISIV LOGEMENT (06286 Nice cedex 3) DEMANDE DE LOGEMENT - VALABLE PENDANT UN AN A RENVOYER PAR COURRIER EN DOUBLE EXEMPLAIRE (A REMPLIR A L ENCRE NOIRE) Cadre réservé

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Arrêté du 31 juillet 2007 relatif au schéma d organisation de la transfusion sanguine de l Ile-de-France

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR ORIGINE DE LA CANDIDATURE : DATE : DEMANDEUR CONJOINT OU CO-DEMANDEUR Nom : Nom : Prénom : Sexe : Prénom : Sexe : Date de naissance : Lieu de

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. LE locatif Social

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. LE locatif Social Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS LE locatif Social LE LOCATIF SOCIAL Les principes Locatif social, abordable, conventionné, etc :

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France?

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France? http://www.ols-idf.org AORIF L Union Sociale pour l Habitat d Île-de-France Caisse des Dépôts et Consignations, Direction Régionale Ile-de-France Direction Régionale et Interdépartementale de l Hébergement

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier

COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier QUE FAUT-IL FAIRE AVANT LA MISE EN LOCATION LE CONTRAT DE LOCATION Le contrat de location

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR. l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

DEMANDE DE LOGEMENT CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR. l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l DOCUMENT A RETOURNER A : DEMANDE DE LOGEMENT N Client [réservé au Gic] : Conseiller logement [réservé au Gic] : N demande [réservé au Gic] : CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR Civilité : Mme Mlle M. Nom : l l

Plus en détail

Programme Social Thématique Départemental

Programme Social Thématique Départemental DELEGATION DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE Programme Social Thématique Départemental Convention d opération Entre : Le Département de la Loire représenté par Monsieur Pascal

Plus en détail

L'Ile-de-France, Amour et désamour.

L'Ile-de-France, Amour et désamour. L'Ile-de-France, Amour et désamour. 1 Dans quelles régions souhaite-t-on rester? Dans quelles régions souhaite-t-on partir? Lille Nantes Lyon Strasbourg Parmi les régions où l on souhaite rester le plus,

Plus en détail

Étude réalisée à la demande de l Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l Effort de Construction (ANPEEC) Rapport

Étude réalisée à la demande de l Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l Effort de Construction (ANPEEC) Rapport Département Évaluation des Politiques Sociales Le rôle des fonds PEEC dans le financement d opérations de logements à usage locatif des organismes HLM et SEM en 2008, 2009 et 2010 (hors financement des

Plus en détail

Unités de Soins de Longue Durée USLD

Unités de Soins de Longue Durée USLD VAL-DE-MARNE Unités de Soins de Longue Durée USLD HABILITÉES au titre de l'aide sociale Une Unité de soins de longue durée est un établissement d'hébergement médicalisé qui accueille des personnes souffrant

Plus en détail

RESTAURATION LOGEMENTS

RESTAURATION LOGEMENTS LES PRESTATIONS MINISTERIELLES au 1 er janvier 2014 La restauration collective RESTAURATION 927 structures de restauration collective réparties en 322 restaurants financiers, 74 restaurants inter administratifs

Plus en détail

Le Conventionnement hospitalier Mutualiste en Ile-de-France Liste des établissements conventionnés avec la Mutualité française Ile-de-France pour la chambre particulière Au 1 er Août 2015, 86 établissements

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Dossier ressource n 23 Mars 2011 L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Résultats de l enquête sur les indicateurs de suivi des procédures amiables, pré contentieuses

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE OCTOBRE 2011 Institut Viavoice 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Synthèse des enseignements

Plus en détail

CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés

CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés CILGERE en mouvement Dans un secteur en pleine évolution, CILGERE a su prendre le train de la réforme pour consolider son implantation territoriale et

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES?

QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES? «La Plateforme des régularisés», dite «Plateforme des 3GIP» - Synthèse - Mars 2008 - Juin 2014 QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES? Créée à l initiative de la Préfecture de Paris en 2008, la Plateforme

Plus en détail

Questions réponses. Le maire sera compétent pour la procédure d insalubrité si la mairie possède un service communal d hygiène et de la santé

Questions réponses. Le maire sera compétent pour la procédure d insalubrité si la mairie possède un service communal d hygiène et de la santé Questions réponses L HABITAT INDIGNE : 1. Quelle définition pour l habitat indigne? L habitat indigne regroupe les différentes situations dans lesquelles des locaux donnés à usage d habitation ne sont

Plus en détail

PARIS Hôpital de la Pitié-Salpétrière (APHP), Paris Hôpital Cochin (APHP), Paris Hôpital Cochin (APHP), Paris

PARIS Hôpital de la Pitié-Salpétrière (APHP), Paris Hôpital Cochin (APHP), Paris Hôpital Cochin (APHP), Paris PARIS Hôpital de la Pitié-Salpétrière (APHP), Paris Chef de service : Pr POYNARD Orientation : hépatologie, USI hépatologie, oncologie digestive Personnel : 2 PUPH/MCUPH, 3 PH ; 3 CCA ; 2 internes DES

Plus en détail

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Premier exposé : Y voir clair dans le jargon, Le PLH, Le PLU, le FSL, l'apl, le

Plus en détail

- 1 - SITUATION FAMILIALE DU DEMANDEUR Célibataire Pacsé(e) Marié(e) Concubin(e) éparé (e) Divorcé(e) Veuf(ve)

- 1 - SITUATION FAMILIALE DU DEMANDEUR Célibataire Pacsé(e) Marié(e) Concubin(e) éparé (e) Divorcé(e) Veuf(ve) 1 Section du arrondissement N dossier PIAF : IDENTITÉ DU DEMANDEUR Qualité Madame Mademoiselle Monsieur de naissance marital Prénoms Date de naissance Nationalité Française Union Européenne Autre SITUATION

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France. Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants

Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France. Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants 1 3 4 5 Répartition territoriale des librairies Sur 1 300 communes en Ile-de-France :

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

Gestion des excreta dans les hôpitaux. Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP

Gestion des excreta dans les hôpitaux. Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP Gestion des excreta dans les hôpitaux Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP Flore bactérienne commensale Organisme : 10 14 bactéries versus 10 13 cellules Tube

Plus en détail

LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2014 DANS LORIENT AGGLOMERATION

LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2014 DANS LORIENT AGGLOMERATION LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2014 DANS LORIENT AGGLOMERATION Les évolutions récentes et besoins actuels en logement social ADIL du Morbihan Février 2014 1 Sommaire Périmètre de l étude.3

Plus en détail

Août 201 CV EQUIPE DE L IFCS DE L APHP

Août 201 CV EQUIPE DE L IFCS DE L APHP Août 201 CV EQUIPE DE L IFCS DE L APHP Gilles DESSERPRIT, directeur des soins 01 42 16 07 70 gilles.desserprit@dfc.aphp.fr 2012 Master Recherche Sciences du travail et de la société mention Gestion des

Plus en détail

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER GIP Charente SolidaritéS Maison Départementale de l Habitat 57 rue Louis Pergaud 16000 Angoulême 05 45 24 46 46 www.charentesolidarites.org

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL. - Responsable : Madame Paule LEGUAY

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL. - Responsable : Madame Paule LEGUAY RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE SOCIAL - Responsable : Madame Paule LEGUAY La section sociale de la Croix-Rouge monégasque est avant tout un service social, lieu d accueil pour les personnes en difficultés

Plus en détail

L ADIL 75 VOUS INFORME

L ADIL 75 VOUS INFORME L ADIL 75 VOUS INFORME LA GRL GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS Un contrat d assurances loyers impayés. La GRL est un contrat d assurances proposé aux bailleurs privés et qui offre aux locataires en difficultés

Plus en détail

PRESENTATION DE siege@cmms.fr

PRESENTATION DE siege@cmms.fr PRESENTATION DE Activité de l entreprise Principaux clients dans les bâtiments publics et privés Exemples de chantiers en rénovation Qualifications «QUALIBAT» Agrément «QUALITE RP TECHNIK MANNESMANN» Galerie

Plus en détail

Cadre réservé au service

Cadre réservé au service Cadre réservé au service Numéro de dossier : N 14069*02 Le demandeur Monsieur Madame : : Date de naissance : Nationalité : Française Union européenne Hors Union européenne Situation familiale : Célibataire

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

LA TRANSFORMATION DE BUREAUX EN LOGEMENTS

LA TRANSFORMATION DE BUREAUX EN LOGEMENTS LA TRANSFORMATION DE BUREAUX EN LOGEMENTS A PARIS Par : Pierre MOREL, Président de SOVEICO Membre Titulaire IFEI Antoine HINFRAY Avocat Associé de la SCP FORESTIER & HINFRAY Docteur d Etat en droit Membre

Plus en détail

Diagnostic des enjeux territoriaux dans le Val d Oise. Délégation départementale - AORIF

Diagnostic des enjeux territoriaux dans le Val d Oise. Délégation départementale - AORIF Diagnostic des enjeux territoriaux dans le Val d Oise Délégation départementale - AORIF Introduction Sommaire Partie 1 Les dynamiques territoriales D un point de vue socio-économique (évolutions démographiques,

Plus en détail

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation!

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! Le logement locatif Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! LE LOGEMENT LOCATIF Dans le cadre de son parcours résidentiel, le salarié est souvent amené à devenir locataire

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2011 LES PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

LES GRILLES DE SALAIRES 2011 LES PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE DOCUMENTATION SALAIRE FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE 05 49 44 57 96 Fax : 05 49 44 57 97 Mail : contact@cgtlaborit.fr Site Internet : http://www.cgtlaborit.fr/ LES GRILLES DE SALAIRES 2011 LES PRIMES ET

Plus en détail

Critères d'attribution des logements sociaux par le Service Logement de La Poste.

Critères d'attribution des logements sociaux par le Service Logement de La Poste. Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction du Développement Social Service Logement de La Poste Destinataires Tous services Contact Tél : 01 45 03 93 96 Fax : 01 45 03 93 99

Plus en détail

Le rôle du parc locatif social dans le logement des personnes âgées modestes

Le rôle du parc locatif social dans le logement des personnes âgées modestes «Vieillissement de la population et habitat» Le rôle du parc locatif social dans le logement des personnes âgées modestes MAPA N D07.19 (0700937) RAPPORT FINAL Christian HARZO Virginie BONNAL Janvier 2009

Plus en détail

Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP. Plan d actions 2012-2013

Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP. Plan d actions 2012-2013 Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP Plan d actions -2013 Plan d actions : OBJECTIF ATTRACTIVITE/RECRUTEMENT(1/4) ACTEURS MOBILISES ACTION 1 : Donner une totale visibilité au

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Mobilité Accompagnement Vos droits

Mobilité Accompagnement Vos droits Mobilité Accompagnement Vos droits Les différentes mobilités Un salarié qui ouvre droit à plusieurs types de mobilités, ne peut prétendre au cumul du bénéfice des aides associées à ces différentes mobilités.

Plus en détail

Conseil d administration du 20 juin 2013

Conseil d administration du 20 juin 2013 Conseil d administration du 20 juin 2013 Synthèse du rapport de gestion de l exercice 2012 2 Rapport de gestion de l exercice 2012 L Opievoy en ordre de marche malgré une année compliquée par les départs

Plus en détail

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement.

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. PRESENTATION GENERALE DE L OPERATION Construction d un centre

Plus en détail

CIL-PASS assistance DOSSIER N :

CIL-PASS assistance DOSSIER N : CIL-PASS assistance DOSSIER N : Date d ouverture dossier : Date de clôture dossier : SITUATION DU MÉNAGE ÉTAT CIVIL DEMANDEUR CONJOINT Nom Prénom Nom de jeune fille Né(e) le Lieu et Département Nationalité

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION

Plus en détail

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Etat des lieux : prélèvements et greffes à l AP-HP Forte Activité de l AP-HP au plan national

Plus en détail

Demande de logement. Chez: Numéro postal: Localité: à son compte Pourcentage de l activité: % Motif si inférieur à 100%

Demande de logement. Chez: Numéro postal: Localité: à son compte Pourcentage de l activité: % Motif si inférieur à 100% Guichets ouverts de 11 à 15 heures 1. Demandeur Demanderesse Demande de logement Reservé à l administration Dossier No Date: social libre Domicile Rue: Chez: Numéro postal: Localité: Tél. privé: Tél. portable:

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.)

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.) 1) Le pilotage des organismes de logement social. Article 1 : Mise en place des conventions d utilité sociale. Rappel : La conclusion d une convention d utilité sociale est obligatoire à compter du 31

Plus en détail

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII «Effets sociaux» de la rénovation urbaine : mobilités et trajectoires des ménages Journée Lillle, 10 décembre C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII PLAN 1.Les travaux menés 2.Des ménages à

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

Maladie d'alzheimer. et maladies apparentées. L offre de soins de l'ap-hp. diagnostiquer, soigner, accompagner. Les

Maladie d'alzheimer. et maladies apparentées. L offre de soins de l'ap-hp. diagnostiquer, soigner, accompagner. Les L offre de soins de l'ap-hp Les consultations de tabacologie à l AP-HP par groupement hospitalier universitaire (GHU) Maladie d'alzheimer et maladies apparentées diagnostiquer, soigner, accompagner 2007

Plus en détail

LOGEMENT ADMINISTRATION GÉNÉRALE. Arrêtés du Maire 566W 13 Arrêtés du maire originaux 1997-2001

LOGEMENT ADMINISTRATION GÉNÉRALE. Arrêtés du Maire 566W 13 Arrêtés du maire originaux 1997-2001 LOGEMENT ADMINISTRATION GÉNÉRALE Arrêtés du Maire 566W 13 Arrêtés du maire originaux Audiences du Maire ou de l Adjoint 131W 54 Audiences du Maire 325W 10 Audiences du Maire 486W 4 Audiences Mr Houdinière

Plus en détail

Présentation de l Association l ABRI

Présentation de l Association l ABRI Présentation de l Association l ABRI 1 L ASSOCIATION L ABRI EN QUELQUES MOTS POLE INSERTION Bric à Brac insertion Déménagement social POLE INGENIERIE SOCIALE Service d Accueil et d Orientation POLE JEUNES

Plus en détail

Accord social sur la mise en œuvre de. la politique du logement social. à La Poste. 6 Juillet 2006

Accord social sur la mise en œuvre de. la politique du logement social. à La Poste. 6 Juillet 2006 La Poste Accord social sur la mise en œuvre de la politique du logement social à La Poste 6 Juillet 2006 1 Entre la Direction Générale de La Poste, représentée par Monsieur Foucauld LESTIENNE, Directeur

Plus en détail

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ...

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ... 1/6 PREFET DE LA VIENNE FICHE UNIQUE EVALUATION SOCIALE SIAO RP ASLL CASE A COCHER : Cliquer 2 fois sur la case à cocher dans valeur par défaut cocher case activée DATE DE LA DEMANDE :... PERSONNES ET

Plus en détail

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine 13 juillet 2010 Communiqué de presse LES DÉPENSES DE TRANSPORTS DE SANTÉ FLAMBENT DANS LE 92! Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine Dans les Hauts-de-Seine, les dépenses de remboursement

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

Votre passeport logement. Édition février 2011

Votre passeport logement. Édition février 2011 Votre passeport logement Édition février 2011 Madame, Monsieur, Vous êtes agent statutaire et vous travaillez à EDF SA. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d aides au logement. Vous trouverez

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2014 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Juillet 2015 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014 Mode d emploi Mise à jour 2015 1 Si vous êtes propriétaire privé (personne physique) ou SCI (associé personne physique)

Plus en détail

PRÊT TRAVAUX. www.logeo.fr. Dossier à renvoyer à :

PRÊT TRAVAUX. www.logeo.fr. Dossier à renvoyer à : à remplir par l emprunteur Emprunteur Nom Prénom N LogeoDirect Entreprise Dossier à renvoyer à : n Créteil 19, rue de Joly 94048 Créteil Cedex T 01 45 17 93 30 F 01 48 98 18 57 n Le Havre 208, boulevard

Plus en détail