Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans"

Transcription

1

2 Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Novembre 009

3 Coordination et analyse des données Suzanne Veillette, ÉCOBES Rédaction Suzanne Veillette, ÉCOBES Frédéric Tremblay, CRÉPAS Éditique et graphisme Annie Lavoie, CRÉPAS Source des données Taux de sorties Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Portraits régionaux (version 007). Direction générale des régions et Direction de la recherche, des statistiques et des indicateurs, Tableau 5., compilations non encore publiées sur le site du MELS. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Portraits régionaux (version 006). Direction générale des régions et Direction de la recherche, des statistiques et des indicateurs, Tableau 5.. [En ligne]. 5 octobre. Taux de diplomation au secondaire après 7 ans Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Conseil régional de prévention de l abandon scolaire (CRÉPAS) Novembre 009 e iii

4 Présentation Depuis plusieurs années, le CRÉPAS publie les données relatives à deux indicateurs de persévérance scolaire au secondaire (taux de sorties et taux de diplomation après 7 ans) produits par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). À partir de ces indicateurs, des graphiques sont élaborés par le CRÉPAS, permettant ainsi une meilleure diffusion du portrait régional en matière de persévérance scolaire. Il convient de faire une mise en garde à propos de l utilisation de ces données. Les taux régionaux ne rendent compte que de la persévérance scolaire dans les commissions scolaires. Il est donc plus à propos de comparer ceux-ci avec les taux du réseau public québécois plutôt qu avec ceux de l ensemble du Québec. En effet, ces derniers incluent les effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. De plus, nous tenons à remercier M. Luc Beauchesne de la Direction de la recherche, des statistiques et des indicateurs (MELS) d avoir mis à notre disposition dès que possible la version 008 des taux de diplomation. Sa collaboration empressée a permis de procéder sans délais à la préparation de la présente édition qui demeure néanmoins sous l entière responsabilité des auteurs. Les données colligées de même que les représentations graphiques n engagent donc aucunement le Ministère. Mentionnons cependant que les données concernant le taux de sorties n ont pas été mises à jour pour 008 dans cette édition des Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. En raison de contraintes techniques, le Ministère ne pourra divulguer ces informations avant le début de 00. Nous avons néanmoins reproduit les données de cet indicateur, telles qu elles apparaissaient dans l édition 008 du document. Tel que pourra le constater le lecteur, le Saguenay Lac-Saint-Jean (SLSJ) occupe une place avantageuse parmi les autres régions du Québec au plan de la persévérance scolaire et de la diplomation au secondaire après 7 ans. Pour que la situation s améliore davantage et qu un nombre sans cesse croissant de jeunes obtiennent un diplôme qualifiant, il est nécessaire de maintenir la mobilisation régionale autour de la formation des jeunes et de la prévention de l abandon scolaire. Nous souhaitons que ce document contribue à l adoption d un discours positif sur l avenir de la région. Enfin, nous invitons les personnes intéressées par le présent document à consulter le «Site interactif d indicateurs spatialisés de persévérance et de réussite scolaires» à l adresse suivante : Ce site, récemment mis à jour, permet de produire diverses cartes géographiques illustrant les indicateurs scolaires à l échelle des municipalités du SLSJ et du Québec. Le Conseil régional de prévention de l abandon scolaire e iii

5 e iv

6 Table des matières PRÉSENTATION...iii TABLE DES MATIÈRES... v TABLE DES ACRONYMES (DIPLÔMES ET QUALIFICATIONS)...vii FAITS SAILLANTS...ix INDICATEUR : TAUX DE DÉCROCHAGE (OU SORTIES SANS DIPLÔME) TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , selon le sexe... GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , sexes réunis... GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les filles... 4 GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les garçons... 5 TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , sexes réunis... 6 TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les filles... 7 TABLEAU 4 : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les garçons... 8 ve

7 INDICATEUR : TAUX DE DIPLOMATION AU SECONDAIRE APRÈS 7 ANS TABLEAU 5 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), selon le sexe... 0 GRAPHIQUE 4 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), sexes réunis... GRAPHIQUE 5 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les filles... GRAPHIQUE 6 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les garçons... TABLEAU 6 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), sexes réunis... 4 TABLEAU 7 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les filles... 5 TABLEAU 8 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les garçons... 6 vie

8 Table des acronymes * (diplômes et qualifications) AFP...Attestation de formation professionnelle ASP...Attestation de spécialisation professionnelle CEFER ET CFER...Certificat en formation en entreprise et récupération CEP...Certificat d études professionnelles DEP...Diplôme d études professionnelles DES...Diplôme d études secondaires ISP et ISPJ...Certificat de formation en insertion sociale et professionnelle des jeunes * Les acronymes utilisés dans les tableaux et graphiques sont ceux que le MELS a employés dans les publications correspondant à chacun des deux indicateurs de persévérance scolaire. Or, selon les publications, il peut arriver que ces acronymes varient légèrement (CEFER et CFER; ISPJ et ISP). viiee

9 Faits saillants Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) Les taux de décrochage n ont pas été mis à jour pour l année dans l édition 009 des Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport ne pourra divulguer ces nouvelles données avant le début 00. Rappelons cependant que, en 008, on constatait une augmentation du taux de décrochage des des commissions scolaires du Saguenay Lac-Saint-Jean considérées dans leur ensemble (8,0 % en contre 4,9 % en , soit une augmentation de, points de pourcentage). Le taux de décrochage chez les filles du SLSJ était alors de,9 % en , soit une augmentation de, points par rapport à l année précédente. Il s agissait du plus haut taux enregistré ces huit dernières années. Elles se classaient cependant au e rang des régions du Québec derrière la région du Bas-Saint-Laurent (0,4 %). Le taux enregistré au SLSJ (,9 %) se situait à près de la moitié de celui de l ensemble des filles du réseau public québécois (, %). Le taux de décrochage chez les garçons du SLSJ se situait à 4,6 % en , soit une augmentation substantielle de 5 points de pourcentage par rapport à (9,6 %). Il s agissait du plus haut taux de décrochage enregistré ces huit dernières années au SLSJ. En dépit de l importante augmentation enregistrée en , les garçons du SLSJ demeuraient toujours les plus persévérants au Québec. Le taux de sorties de l ensemble des garçons du réseau public québécois étant à 5,8 %, les garçons du SLSJ bénéficiaient toujours d un avantage de, points. Au total, le Saguenay Lac-Saint-Jean enregistrait en le plus bas taux de décrochage scolaire au Québec (8,0 %). Il était cependant suivi de très près par Bas-Saint- Laurent (8,7 %) et Chaudière-Appalaches (8,9 %). Par ailleurs, le taux du réseau public québécois se situait à 9,0 %, soit points de plus que le SLSJ. Soulignons que le taux de décrochage a subi à nouveau une augmentation dans l ensemble du réseau public québécois, passant de 7,6 % en à 9,0 % en , soit une augmentation de,4 points. Ce taux connaît en effet une légère mais constante augmentation au Québec depuis huit ans. Les résultats enregistrés en s avèrent plutôt préoccupants. S il est pour l instant impossible d affirmer si l augmentation des taux de sorties en relève d un effet de cohorte ou d une tendance généralisée à la hausse, ces données interpellent nécessairement l ensemble des acteurs concernés par la persévérance scolaire des jeunes et nécessitent des interventions ajustées aux réalités complexes vécues par les communautés, les commissions scolaires, les écoles et, au premier chef, les jeunes. ee ix

10 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans Le taux de diplomation au secondaire après sept ans (deux ans après la durée prévue) au Saguenay Lac-Saint-Jean est relativement stable, passant de 75, % en 007 à 75,0 % en 008 (une diminution de 0, point de pourcentage). La région du SLSJ se hisse néanmoins à la re position des régions du Québec, devant Chaudière-Appalaches (74,6 %) et le Bas-Saint-Laurent (7,5 %). Le taux de diplomation au secondaire après sept ans observé dans le réseau public québécois est de 68,5 %, procurant un avantage de 6,5 points de pourcentage au SLSJ. Soulignons que le taux de diplomation au secondaire après sept ans dans l ensemble du réseau public québécois est passé de 68,4 % en 007 à 68,5 % en 008. Notons que ce taux est plutôt stable au Québec depuis les cinq dernières années et que les variations enregistrées à l échelle des 7 régions administratives du Québec sont à géométrie variable. Au cours de la dernière année, l écart observé au sein des régions varie en effet de -4, à +, points de pourcentage. On remarque une légère augmentation du taux de diplomation au secondaire après sept ans chez les filles du SLSJ, soit 8,0 % en 008 comparativement à 8, % en 007. Il s agit du plus haut taux enregistré ces douze dernières années. Comme le taux observé pour l ensemble du réseau public québécois en 008 se situe à 75,7 %, les filles du SLSJ bénéficient donc d un avantage comparatif de 7, points de pourcentage. À l inverse, on observe une diminution du taux de diplomation au secondaire après sept ans chez les garçons du SLSJ, soit un taux de 67, % en 008 comparativement à 68,4 % en 007. Les garçons du SLSJ profitent toutefois encore de 5,8 points d avance sur ceux du réseau public québécois (6,5 %). ee x

11 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) e Page

12 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , selon le sexe SEXE ANNÉES Saguenay Lac-Saint-Jean Filles % 9,4 7,7 0, 0,6,6 9,7 0,7,9 Garçons % 8, 6, 9,6, 0, 9, 9,6 4,6 Total %,7,9 4,6 5,6 5,8 4, 4,9 8,0 Ensemble du Québec Filles % 7,6 8, 8,6 8,5 8,5 8, 8,4 9,5 Garçons % 0, 0,4,7,8,4,0 0,, Total %,9 4, 5,0 5,0 4,9 4,5 4, 5, Réseau public québécois Filles % 9,7 0, 0,4 0,6 0,7 0,5 0,8, Garçons %,9 4, 5, 6,0 5,4 5, 4,6 5,8 Total % 6,8 7, 7,8 8, 8, 7,8 7,6 9,0 Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page e

13 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , sexes réunis Taux 0 0,7,9 6,8,9 4, 7, 4,6 5,0 7,8 5,6 5,0 8, 8, 4,9 5,8 4, 4,5 7,8 4,9 4, 7,6 8,0 5, 9,0 0 0 Années Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page e

14 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les filles Taux 0 0 7,6 9,7 8, 0, 8,6 0,4 8,5 0,6 8,5 0,7 8, 0,5 8,4 0,8 9,5, 0 9,4 7,7 0, 0,6,6 9,7 0,7,9 0 Années Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particuliers. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page 4e

15 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) GRAPHIQUE : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les garçons 50 Taux ,,9 0,4 4,,7 5,,8 6,0,4 5,4,0 5, 0, 4,6 4,6, 5,8 0 8, 6, 9,6, 0, 9, 9,6 0 0 Années Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page 5e

16 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , sexes réunis Région en , en , en 00-00, en 00-00, en , en , la proportion en , en , 0 : Bas-Saint-Laurent 7,7 6,4 8,5 6,9 8,4 8,5 6,7 8,7 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean,7,9 4,6 5,6 5,8 4, 4,9 8,0 0 : Capitale-Nationale 8,8 8,8 8,9 9,4 9,9 9, 0,8,0 04 : Mauricie,,8 6, 5,4 5,6 8, 8,5 0,4 05 : Estrie 9,7 0,6 5,,4 4, 5,7,6, 06 : Montréal,6,9,6,8,4,5 0,6, 07 : Outaouais 4,8 6,8 4,6 7,0 4,8,,6 4, 08 : Abitibi-Témiscamingue,7,7,, 9,5,6 4, 8,8 09 : Côte-Nord,8,9 6,6 9,9 8, 0, 6,9 0, 4 0 : Nord-du-Québec 6,0 6,4 6,6 59, 6, 65, 74, 7,5 4 : Gaspésie Îles-de-la Madeleine 4,8,8 7,0 4,5,6 4,6,9 7,7 : Chaudière-Appalaches 8,7 8,0 9,4 8, 0,7 7,6 0,9 8,9 : Laval 8,4 8, 8, 8,4 8,0 6,8 6,7 5, 4 : Lanaudière 8,5 8, 9,4,4 0,7,0 9,,0 5 : Laurentides,6 6,0 6,4 5,9 6,8,7,,9 6 : Montérégie 6, 7,0 7,7 8, 6,7 7,5 7,0 8,5 7 : Centre-du-Québec 5, 5,0 6, 5,8 6,7 5,4 6,7 9,7 Ensemble du Québec,9 4, 5,0 5,0 4,9 4,5 4, 5, Réseau public (7 CS) 6,8 7, 7,8 8, 8, 7,8 7,6 9,0 Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Lorsqu on exclut les commissions scolaires à statut particulier du calcul du taux de décrochage d une région administrative, on observe une baisse parfois très notable du taux de décrochage. Ainsi, le taux de la Côte-Nord passe à 0,0 % lorsque la commission scolaire du Littoral est exclue alors que celui du Nord-du-Québec chute à 5, % lorsque sont exclues les commissions scolaires CRIE et Kativik. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page 6e

17 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) TABLEAU : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les filles Région en , en , en 00-00, en 00-00, en , en , en , en , 0 : Bas-Saint-Laurent 0,9 0,8 0,8 0,8 8, 0,5 9,9 0,4 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean 9,4 7,7 0, 0,6,6 9,7 0,7,9 0 : Capitale-Nationale,0 4,,6,7 4,5 4, 5,7 6, 04 : Mauricie 7,6 7,5 7, 8,9 9,5 8,9,8,7 05 : Estrie,5,8 7,, 5,4 4, 4,0 5,4 06 : Montréal 6,5 7,0 6, 5,9 7, 6, 5, 7,5 07 : Outaouais 7, 8,5 7,5 9,9 7,9 6, 7, 7,9 08 : Abitibi-Témiscamingue 4,5 5,9 5,7 5,9, 7, 7,9, 09 : Côte-Nord 8,7 6, 9,4 4,,7,9,,7 4 0 : Nord-du-Québec 58,8 60, 57, 5,4 55,6 6,0 70,5 69,8 4 : Gaspésie Îles-de-la-Madeleine 9,4 5,7,4 7,5, 7,0 6,9 7,8 : Chaudière-Appalaches 0, 9,9,7 0,4,5,,7,9 : Laval,6,0,5 0,4 0,7,0, 0, 4 : Lanaudière 9,5 9,0 9, 0,5 0, 0, 0,,0 5 : Laurentides 4,6 7,5 7, 7, 7,6,5,8 4,8 6 : Montérégie 8,9 9,8 9,6 0,4 9,0 9, 9, 0,6 7 : Centre-du-Québec 5,9 5,6 4, 4,7 6,5 6,7 7,6,7 Ensemble du Québec 7,6 8, 8,6 8,5 8,5 8, 8,4 9,5 Réseau public (7 CS) 9,7 0, 0,4 0,6 0,7 0,5 0,8, Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Lorsqu on exclut les commissions scolaires à statut particulier du calcul du taux de décrochage d une région administrative, on observe une baisse parfois très notable du taux de décrochage. Alors que le taux de décrochage des filles de la Côte-Nord demeure à 7, % lorsque la commission scolaire du Littoral est exclue, celui des filles du Nord-du- Québec chute à 7,4 % lorsque sont exclues les commissions scolaires CRIE et Kativik. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page 7e

18 Indicateur : taux de décrochage (ou sorties ) TABLEAU 4 : Évolution du taux de décrochage (ou sorties ) des du secteur des jeunes, en formation générale, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois, de à , chez les garçons Région en , en , en 00-00, en 00-00, en , a proportion en , a proportion en , a proportion en , a proportion 0 : Bas-Saint-Laurent 5,,6 6,9,7 8,7 7, 5, 7,7 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean 8, 6, 9,6, 0, 9, 9,6 4,6 0 : Capitale-Nationale 4,8,6 4, 5,8 5,6 4,6 6,5 8, 04 : Mauricie 8,8 0, 5,4,9, 7, 5, 6,9 05 : Estrie 7,5 9, 4,9 44, 4,5 46,0 9,0 40,4 06 : Montréal 8,5 4, 5, 6,0 7,7 5,9 5,8 6,4 07 : Outaouais 4, 44,5 4, 4,8 4, 7,4 7,8 40, 08 : Abitibi-Témiscamingue,7 8,,6,6 6,5 0,,0 5, 09 : Côte-Nord 7, 0,0 4,9 5,8 4,4 8,4, 9,4 4 0 : Nord-du-Québec 65, 66,5 66,0 68,0 68,6 67,5 78,0 7, 4 : Gaspésie Îles-de-la-Madeleine 0,5 0,,9,6,8,5 0,4 8,5 : Chaudière-Appalaches 7, 6, 7,4 6,7 9,8 4,0 9,4 5,5 : Laval 4,9 4, 4,6 6,4 5,0,,4 0, 4 : Lanaudière 6,5 7, 9,9 4, 4, 4,7 8,8 40,5 5 : Laurentides 4, 44,7 45, 44,6 45,6 4,8 4,7 4,0 6 : Montérégie,6 4, 6, 6,4 4,6 5,9 4,8 6, 7 : Centre-du-Québec 5,0 5, 7,8 7,4 6, 4,4 5,9 6,7 Ensemble du Québec 0, 0,4,7,8,4,0 0,, Réseau public (7 CS),9 4, 5, 6,0 5,4 5, 4,6 5,8 Le décrocheur, ou sortant ni qualification, est un élève qui est inscrit une année donnée et qui répond aux deux critères suivants : a) il n'obtient ni diplôme ni qualification durant l'année considérée. Les diplômes retenus sont les suivants : DES, DEP, AFP, ASP. Les qualifications retenues sont les suivantes : CFER, ISPJ. b) il n'est inscrit, durant l'année suivante, ni en formation générale (jeunes ou adultes), ni en formation professionnelle, ni au collégial, dans un établissement d'enseignement au Québec. Les «sorties» comprennent aussi des «sorties» dues à l émigration hors-québec ou à d autres causes telles la mortalité, la morbidité et la scolarisation à domicile. Ces «sorties» sont marginales pour l ensemble du Québec et ne représentent qu environ % des sorties ni qualification. Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Ces données correspondent à la somme des effectifs des réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Lorsqu on exclut les commissions scolaires à statut particulier du calcul du taux de décrochage d une région administrative, on observe une baisse parfois notable du taux de décrochage. Alors que le taux de décrochage des garçons de la Côte-Nord passe à 9,0 % lorsque la commission scolaire du Littoral est exclue, celui des garçons du Nord-du- Québec chute à,5 % lorsque sont exclues les commissions scolaires CRIE et Kativik. Source : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Portraits régionaux, tableau 5., compilations fournies par le MELS. Page 8e

19 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans Page 9

20 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans TABLEAU 5 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), selon le sexe SEXE COHORTES Saguenay Lac-Saint-Jean Filles % 79,5 80,7 8,8 8, 8,4 8,5 8,0 80, 8,5 80,4 8, 8,0 Garçons % 66,0 66,7 68, 66,9 69,6 66,9 66,8 6,8 65,8 68,4 68,4 67, Total % 7,6 7,6 74,9 7,9 75,8 74,6 7,7 7,0 7,4 74, 75, 75,0 Ensemble du Québec Filles % 80,6 80,8 80, 79,9 79,6 80,8 79, 79, 78,0 78,7 79, 78,9 Garçons % 67,0 66,9 65,8 65,0 65, 64,8 64,8 6, 6, 6,9 65,4 65,9 Total % 7,7 7,7 7,8 7, 7, 7,6 7,7 70,9 70,4 7, 7, 7, Réseau public québécois Filles % 77,7 78, 77, 77, 76,8 77, 76,7 76,4 75,7 75,8 76,0 75,7 Garçons % 6, 6, 6,0 60,9 6,8 6, 6,4 59,5 59, 59,8 6, 6,5 Total % 70, 70,5 69,4 68,8 69, 69,0 68,8 67,6 67, 67,6 68,4 68,5 Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public et privé. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page 0e

21 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans GRAPHIQUE 4 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), sexes réunis Taux 70 7,6 7,7 70, 7,6 7,7 70,5 74,9 7,8 69,4 7,9 7, 68,8 75,8 7, 69, 74,6 7,6 69,0 7,7 7,7 68,8 7,0 70,9 67,6 7,4 70,4 67, 74, 7, 67,6 75, 7, 68,4 75,0 7, 68, Cohortes Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page e

22 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans GRAPHIQUE 5 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les filles ,5 80,6 77,7 80,7 80,8 78, 8,8 80, 77, 8, 79,9 77, 8,4 79,6 76,8 8,5 80,8 77, 8,0 79, 76,7 80, 79, 76,4 8,5 78,0 75,7 80,4 78,7 75,8 8, 79, 76,0 8,0 78,9 75,7 Taux Cohortes Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation d une région administrative concerne uniquement les des commissions scolaires de cette région. Celle des des commissions scolaires anglophones figure dans la région où se trouve le siège social de la commission scolaire, même si certaines écoles sont situées dans une autre région. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page e

23 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans GRAPHIQUE 6 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour le Saguenay Lac-Saint-Jean, l ensemble du Québec et le réseau public québécois 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les garçons Taux ,0 67,0 6, 66,7 66,9 6, 68, 65,8 6,0 66,9 65,0 60,9 69,6 65, 6,8 66,9 64,8 6, 66,8 64,8 6,4 6,8 6, 59,5 65,8 6, 59, 68,4 6,9 59,8 68,4 65,4 6, 67, 65,9 6,5 50 Cohortes Saguenay Lac-Saint-Jean Ensemble du Québec Réseau public Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public, privé et gouvernemental. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page e

24 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans TABLEAU 6 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, l ensemble du Québec et le réseau public québécois 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), sexes réunis Région Cohortes : Bas-Saint-Laurent 7, 7,7 7, 7,6 7,6 7,7 7,7 7,5 7, 7,8 74,0 7,5 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean 7,6 7,6 74,9 7,9 75,8 74,6 7,7 7,0 7,4 74, 75, 75,0 0 : Capitale-Nationale 77, 75,8 75,0 76, 75,4 76,5 76,6 75, 7,9 74,8 75, 7, 04 : Mauricie 68, 69, 68,0 69,8 69,4 68,6 69,4 67,0 68,0 70,5 68,8 69, 05 : Estrie 7,4 7,0 7, 70,8 68, 68,7 68,7 66,0 65, 66, 66, 69,4 06 : Montréal 69,9 69,6 66,9 65,7 66, 65,4 65,4 67,6 65,7 66, 66, 67,6 07 : Outaouais 6,5 64, 6, 6, 6, 6,0 60,6 6,0 60,8 6,8 66, 65,7 08 : Abitibi-Témiscamingue 66,7 65,6 65, 66, 67, 67, 67,7 67,9 68,0 68,0 69,4 69, 09 : Côte-Nord 68,9 67, 66,0 69,4 69, 70,4 67,9 64,9 66,0 68, 5 66, 5 68,8 5 0 : Nord-du-Québec 47,4 48,8 48,5 47, 46, 4,6 44, 4,4 44,4 4, 6 6,6 6,4 6 : Gaspésie Îles-de-la- Madeleine 70,4 66,9 66,7 66,8 68,0 67, 67,6 67,6 66, 67,8 67,7 68,5 : Chaudière-Appalaches 75,4 76, 75, 74, 74,4 74,5 74,7 7, 74,7 7,8 75,8 74,6 : Laval 70,5 69,9 69,6 68, 67,8 69, 69, 67,8 66,7 68, 69,8 69, 4 : Lanaudière 6, 64,5 64,9 65, 6,9 65, 65,8 6,7 6,7 6,4 6,7 6,7 5 : Laurentides 6, 64,6 6,5 6,4 6,4 6,4 60,7 60,5 58,4 59,6 6, 6,7 6 : Montérégie 70,4 7, 70,0 68,7 68,8 68,5 68, 67,4 66,9 68,4 69,0 69,7 7 : Centre-du-Québec 7, 74,4 7,6 7, 7,9 7, 7,7 70, 7,0 69, 7,6 70,8 Ensemble du Québec 7,7 7,7 7,8 7, 7, 7,6 7,7 70,9 70,4 7, 7, 7, Réseau Public (7 CS) 70, 70,5 69,4 68,8 69, 69,0 68,8 67,6 67, 67,6 68,4 68,5 Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public et privé. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. 5 Comprend une commission scolaire à statut particulier (commission scolaire du Littoral) qui enregistre des taux de diplomation au secondaire après 7 ans inférieurs à 65 %. 6 Comprend deux commissions scolaires à statut particulier (commissions scolaires CRIE et Kativik) qui enregistrent des taux de diplomation au secondaire après 7 ans inférieurs à 0 %. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page 4e

25 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans TABLEAU 7 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, le réseau public québécois et l ensemble du Québec 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les filles Région Cohortes : Bas-Saint-Laurent 8, 8,4 8,5 8,8 79,8 8,0 8, 8,5 79,8 8,8 8, 8,8 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean 79,5 80,7 8,8 8, 8,4 8,5 8,0 80, 8,5 80,4 8, 8,0 0 : Capitale-Nationale 8, 8, 8,9 8, 8,8 84,8 8,5 8,5 80,7 8,5 8,4 80,9 04 : Mauricie 74,5 77,6 76,0 78, 78,8 77,0 78,0 75, 75,7 77,8 77, 76,8 05 : Estrie 8,4 78,4 79,4 80,0 76,5 78, 77,0 75,6 74,5 76,4 76, 76,8 06 : Montréal 75,8 76,0 7, 7,8 7,6 7,6 7,7 7,9 7,5 7,9 7,4 7,6 07 : Outaouais 70,0 7, 7,0 70,0 68,4 69,4 67,6 69,7 67,7 7, 7, 7,4 08 : Abitibi-Témiscamingue 74,6 7,6 74, 75,6 76,9 76,9 76,6 77, 77,6 74,6 77,0 76, 09 : Côte-Nord 74,5 76,0 7,5 77,5 78,7 76,6 7,9 74,6 75, 75, 5 7,7 5 77, 5 0 : Nord-du-Québec 54, 5,0 55,5 5,4 5,8 48,8 49,0 50,0 50,9 46,7 6 9, 6 9,8 6 : Gaspésie Îles-de-la-Madeleine 77, 78, 77,0 75,7 75,4 76,7 77,4 75,9 74,4 76, 75,8 78, : Chaudière-Appalaches 84, 85,4 84,4 84,4 8, 8,5 85,6 8, 8,4 8,8 8,6 8,9 : Laval 78,4 77, 78,0 75,6 76,0 76,9 76,6 77,6 75,0 76,5 77,0 75,8 4 : Lanaudière 7, 7, 74, 75,0 7, 74,0 74,6 75, 7,5 74, 7,6 7, 5 : Laurentides 7,8 7, 7,7 7,6 7, 70,9 70, 70,0 67, 68, 70, 69,8 6 : Montérégie 78, 79,5 78, 77,5 76,8 77,0 76, 76, 75,5 76,5 77,0 76,5 7 : Centre-du-Québec 8, 8, 8,6 8, 8, 8,6 8, 80,9 80,8 78,7 79,7 79, Ensemble du Québec 80,6 80,8 80, 79,9 79,6 80,8 79, 79, 78,4 78,7 79, 78,9 Réseau Public (7 CS) 77,7 78, 77, 77, 76,8 77, 76,7 76,4 75,7 75,8 76,0 75,7 Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public et privé. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. 5 Comprend une commission scolaire à statut particulier (commission scolaire du Littoral) qui présente chez ses filles des taux de diplomation au secondaire après 7 ans fort comparables aux taux régionaux des filles. 6 Comprend deux commissions scolaires à statut particulier (commissions scolaires CRIE et Kativik) qui présentent chez leurs filles des taux de diplomation au secondaire après 7 ans bien en-deçà des taux régionaux des filles. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page 5e

26 Indicateur : taux de diplomation au secondaire après 7 ans TABLEAU 8 : Évolution du taux de diplomation au secondaire après sept ans, pour les commissions scolaires des régions administratives, le réseau public québécois et l ensemble du Québec 4, pour les cohortes de 990 à 00 (diplômés de 997 à 008), chez les garçons Région Cohortes : Bas-Saint-Laurent 6,9 6, 64,0 6,4 6,6 64,4 66, 6,0 64,5 6, 65, 64,0 0 : Saguenay Lac-Saint-Jean 66,0 66,7 68, 66,9 69,6 66,9 66,8 6,8 65,8 68,4 68,4 67, 0 : Capitale-Nationale 7,6 69,6 68,8 69,4 68, 68, 69,8 69,0 65, 68,0 68, 65, 04 : Mauricie 6,0 6,6 6,0 6,9 60,9 60,9 6,7 59, 6,0 6,9 6, 6, 05 : Estrie 6,4 65,0 6, 6,6 60,9 60, 60,9 57, 55,9 56,9 57,4 6,4 06 : Montréal 64,4 6,7 6, 59, 59,5 59,6 58,6 60,6 59, 59,7 60,4 6,8 07 : Outaouais 57,9 57,7 56,8 57, 55, 55, 5,7 54,6 54,7 57,0 6, 60,7 08 : Abitibi-Témiscamingue 58,8 57,9 57,4 57, 58,8 58, 59,4 58,4 59,0 6,5 6,0 6, 09 : Côte-Nord 6,7 58,8 59, 6,0 59,9 64,5 6,9 55,6 57, 60,6 5 59,0 5 60,0 5 0 : Nord-du-Québec 4,4 46,9 4,4 4, 4,0 8,8 8,7 6, 7,8 7,8 6 4, 6 7,0 6 : Gaspésie Îles-de-la-Madeleine 6,6 58,9 57, 57,7 60, 58,6 59, 59,9 58, 59, 60,0 58,6 : Chaudière-Appalaches 67,0 68, 66,8 65,0 66,5 66, 64,9 64, 66,5 66,0 68,7 66,6 : Laval 6, 6,5 6,8 6,5 60,4 6, 6, 58,6 59,0 60,6 6, 6,4 4 : Lanaudière 55,5 57, 56, 56,7 55,4 56,9 57,8 5,7 54,5 5,4 5,4 5,5 5 : Laurentides 5,5 58, 54,4 5,8 5,6 5,4 5,4 5,8 49,7 5,6 5,0 5,6 6 : Montérégie 6, 6,6 6, 60,5 6,5 60,4 60,9 58,6 58,6 60,4 6, 6,0 7 : Centre-du-Québec 65,5 66,9 65,6 64,6 6, 6,7 6,5 60, 6,5 60,4 6,8 6,8 Ensemble du Québec 67,0 66,9 65,8 65,0 65, 64,8 64,8 6, 6, 6,9 65,4 65,9 Réseau Public (7 CS) 6, 6, 6,0 60,9 6,8 6, 6,4 59,5 59, 59,8 6, 6,5 Ces données réfèrent à la diplomation des de moins de 0 ans qui ont obtenu un premier diplôme au secteur des jeunes ou au secteur de l éducation des adultes. Les diplômes admissibles aux fins de calcul du taux de diplomation sont le DES, le DEP, le CEP, l AFP, l ISP et le CEFER. La diplomation par région administrative correspond à la somme pondérée de la diplomation des commissions scolaires d une région donnée. Seule la diplomation du réseau public est considérée. Les données pour l ensemble du Québec concernent les réseaux public et privé. 4 Ces données correspondent à la somme des effectifs des commissions scolaires francophones, anglophones et à statut particulier. 5 Comprend une commission scolaire à statut particulier (commission scolaire du Littoral) qui présente chez ses garçons des taux de diplomation au secondaire après 7 ans inférieurs aux taux régionaux des garçons. 6 Comprend deux commissions scolaires à statut particulier (commissions scolaires CRIE et Kativik) qui présentent chez leurs garçons des taux de diplomation au secondaire après 7 ans très largement inférieurs aux taux régionaux des garçons. Sources : Pour les cohortes de 990 à 999 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 008. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res007/pdf/ensem007.xls], 7 septembre. Pour les cohortes 000 et 00 : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 009. [En ligne]. [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/res008/pdf/tableau0.pdf], 0 septembre. Page 6e

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Les indicateurs du Cégep@distance

Les indicateurs du Cégep@distance Les indicateurs du Cégep@distance Caractéristiques de la population étudiante et cheminement scolaire Tableaux de bord 2004-2005 et 2005-2006 Mars 2007 Recherche et rédaction Lyne Forcier et Mireille Laforest

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Coordination et rédaction : Julie Auclair 1

Coordination et rédaction : Julie Auclair 1 Réalisé par ÉCOBES Recherche et transfert du Cégep de Jonquière, en collaboration avec la Direction de la recherche institutionnelle de l Université du Québec, grâce au soutien financier du ministère de

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Conseiller et chef de service, Statistiques sur l effectif Collaboration Johanne Lapointe Directrice Direction, Affaires externes Révision linguistique

Plus en détail

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires La trousse d identification des mandataires La Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ)

Plus en détail

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Plan de présentation Mission du FAQDD Programmation III Programme Actions en développement durable Programme Partenariat

Plus en détail

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES DES ÉLÈVES DU SECONDAIRE ET LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE RAPPORT D ENQUÊTE Coordination de la recherche Diane Charest, Chef du Service

Plus en détail

Bulletin statistique de l éducation

Bulletin statistique de l éducation Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation Direction des statistiques et des études quantitatives http://www.meq.gouv.qc.ca N o 12 Septembre 1999 Bulletin statistique de l éducation 01234567890123456789012345678901234567,

Plus en détail

La formation professionnelle et technique au Québec

La formation professionnelle et technique au Québec Version 2007 La formation professionnelle et technique au Québec Un aperçu Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007-07-00198 ISBN : 978-2-550-49776-9 ISBN PDF : 978-2-550-49777-6

Plus en détail

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Déposée au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire Avril 2011 Analyse

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Le crédit d impôt pour les activités de transformation est prolongé jusqu au 31 décembre pour les régions ressources éloignées

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires. Par Nancy Grenier

Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires. Par Nancy Grenier Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires Par Nancy Grenier Direction générale du personnel réseau et ministériel Direction du personnel de la santé Octobre 2008 Table des matières INTRODUCTION...

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014)

ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014) ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014) P R A T I Q U E S T A R I F A I R E S D E S M E M B R E S D E L A S A T Q E T N I V E A U D A C C E P T A B I L I T É D E S P R I X C H E Z

Plus en détail

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE PLAN QUINQUENNAL DE DÉVELOPPEMENT (PQD) RÉGIONAL DE LA MAURICIE 2015-2020 PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE Projet n o 141-15149-00 Préparé pour : Conférence régionale des élus de la Mauricie Date :

Plus en détail

Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525)

Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs dans la fabrication de transformateurs

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

optique culture Ce bulletin propose une analyse Dix ans de statistiques sur la fréquentation des arts de la scène Faits saillants

optique culture Ce bulletin propose une analyse Dix ans de statistiques sur la fréquentation des arts de la scène Faits saillants ARTS DE LA SCÈNE optique culture numéro 34 septembre 2014 Dix ans de statistiques sur la fréquentation des arts de la scène CLAUDE FORTIER chargé de projet, OCCQ Faits saillants En 2013, 17 100 représentations

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

La formation professionnelle et technique au Québec

La formation professionnelle et technique au Québec Version 2010 La formation professionnelle et technique au Québec Un aperçu Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN ISBN ISSN ISSN 978-2-550-59660-8 (imprimé) 978-2-550-59661-5

Plus en détail

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Rapport final Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Projet 13574-010 Décembre 2010 507, place d Armes, bureau 700 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone : 514-982-2464 Télécopieur : 514-987-1960

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Rapport d enquête L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Secteur de formation Santé Rapport d enquête L

Plus en détail

L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION

L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 Présentation et analyse des résultats Pour tout renseignement concernant

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE 2 Publictié 2013, CEFRIO NETendances LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Trousse média 205 Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Imprimé Revue L interaction p. 3 Offres d emploi Affichage sur le site Internet p. 5 Le pharmacien : au service

Plus en détail

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523)

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs de matériel électronique sont regroupés sous le code 9523 de la Classification nationale

Plus en détail

Sommaire. le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue. Pourquoi s y intéresser?...3. Les hospitalisations...

Sommaire. le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue. Pourquoi s y intéresser?...3. Les hospitalisations... A g e n c e d e l a s a n t é e t d e s s e r v i c e s s o c i a u x d e l A b i t i b i - T é m i s c a m i n g u e 1 le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue Janvier

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

Formation sur les Halocarbures

Formation sur les Halocarbures Formation sur les Halocarbures Information générale 1 888 EMPLOIS (1 888 367-5647) www.emploiquebec.net QUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE H1 APPAREILS FRIGORIFIQUES Commission scolaire des Draveurs Territoires

Plus en détail

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca L HISTORIQUE Les membres du Réseau BIBLIO du Québec, en créant le Prix d excellence Gérard-Desrosiers, désiraient rendre hommage à un homme

Plus en détail

LES FEMMES ET LE MARCHÉ DE L EMPLOI LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET PROFESSIONNELLE DES QUÉBÉCOISES

LES FEMMES ET LE MARCHÉ DE L EMPLOI LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET PROFESSIONNELLE DES QUÉBÉCOISES LES FEMMES ET LE MARCHÉ DE L EMPLOI LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET PROFESSIONNELLE DES QUÉBÉCOISES UNE RÉALISATION DU COMITÉ AVISEUR FEMMES EN DÉVELOPPEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE 110, rue Sainte-Thérèse, bureau

Plus en détail

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Rapport d analyse final Dossier 79083-024 2 novembre 2012 Contexte

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU TABLE DES MATIERES FAITS SAILLANTS... 4 BRANCHEMENT INTERNET... 5 Huit foyers sur dix branchés à Internet,

Plus en détail

L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE

L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE Coordination

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la jeunesse

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la jeunesse INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Statistiques intersectorielles Regard statistique sur la jeunesse État et évolution de la situation des Québécois âgés de 15 à 29 ans 1996 à 2012 Pour tout renseignements

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque recherche marketing et sociale marketing and social research Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque Rapport final Présenté à Bibliothèque

Plus en détail

Quel portrait de famille pour le Québec en 2011?

Quel portrait de famille pour le Québec en 2011? Volume 2 no 1 HIVER 2014 Bulletin trimestriel sur les familles et les personnes qui les composent Direction de la recherche, de l évaluation et de la statistique du ministère de la Famille Quel portrait

Plus en détail

PROGRAMME D ADAPTATION DE DOMICILE (PAD) INFO-PAD

PROGRAMME D ADAPTATION DE DOMICILE (PAD) INFO-PAD PROGRAMME D ADAPTATION DE DOMICILE (PAD) INFO-PAD BULLETIN D INFORMATION À L INTENTION DES PARTENAIRES MUNICIPAUX ET DES INTERVENANTS DU RÉSEAU DE LA SANTÉ 6 OCTOBRE 2009 NOUVELLES NORMES D'APPLICATION

Plus en détail

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude post-campagne publicitaire Sécurité à motocyclette Rapport final Juin 2010 Dossier 77236-138 www.legermarketing.com Table des matières

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE VOLUME 5 NUMÉRO 8 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE 1 NETENDANCES

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE NETendances ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Ministère du Revenu 1 de 6 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation admissible

Plus en détail

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT :

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : UN RÔLE STABILISATEUR DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE Mémoire présenté à la Commission nationale d examen sur l assurance- emploi Août 2013 La Conférence

Plus en détail

Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec

Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec surveillance provinciale des infections nosocomiales Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec BILAN DU 15 AOÛT 2010 AU 13 AOÛT 2011 INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU

Plus en détail

DIAGNOSTIC SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DU COMMERCE DE DÉTAIL AU QUÉBEC 2008-2011

DIAGNOSTIC SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DU COMMERCE DE DÉTAIL AU QUÉBEC 2008-2011 DIAGNOSTIC SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DU COMMERCE DE DÉTAIL AU QUÉBEC 2008-2011 Portrait des régions administratives Image du secteur Profil des travailleurs Recrutement Élément de satisfaction Analyse

Plus en détail

Spécialisé. SYNONYME de sécurité

Spécialisé. SYNONYME de sécurité SYNONYME de sécurité Vous recherchez un hangar pouvant être doté d une porte principale très large, résistant aux combinaisons de charges tout en protégeant vos précieux investissements? Ne cherchez plus!

Plus en détail

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 4 UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX... 5 Progression chez

Plus en détail

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Actualité juridique Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Décembre 2014 Fiscalité Le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitão,

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Réalités des jeunes sur le marché du travail en 2005 TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique

Plus en détail

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Maquette0 /08/0 00:0 Page Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Samuel de Champlain, premier arpenteur au Québec

Plus en détail

Des milliers d emplois à l horizon

Des milliers d emplois à l horizon Des milliers d emplois à l horizon Journée annuelle d admission en formation professionnelle - 17 novembre 2010 Présentation o CSMO-Auto en quelques mots o Portrait de l industrie des services automobiles

Plus en détail

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca Rapport annuel 2013 2014 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014 www.crepic.ca Table des matières MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 4 STATISTIQUES SUR DIFFÉRENTES RECHERCHES DES

Plus en détail

La MRC du Val-Saint-François

La MRC du Val-Saint-François Portrait de l éducation en Estrie 2012-2013 La MRC du Val-Saint-François Remerciements La Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ) remercie tous les partenaires qui ont contribué

Plus en détail

Plan d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique en langue anglaise

Plan d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique en langue anglaise Plan d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique en langue anglaise Rapport préparé pour le comité provincial de rapprochement du secteur anglophone en matière de formation professionnelle

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013)

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Rédaction Francis Bernier Louise Guilbault Collaboration Lyne Des Groseilliers

Plus en détail

RAPPORT ET PLAN D ACTION

RAPPORT ET PLAN D ACTION RAPPORT ET PLAN D ACTION Gouvernement du Québec Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2003 ISBN : 2-550-40738-5 Code de diffusion : 2003-1003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...1 1 Analyse du niveau

Plus en détail

Faits saillants Étude sectorielle

Faits saillants Étude sectorielle Faits saillants Étude sectorielle de l industrie des services automobiles Février 2010 Étude sectorielle 2010-2013 Faits saillants L étude sectorielle a été réalisée grâce à une aide financière de Commission

Plus en détail

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial La Structure de cotisation parallèle Les commissions des accidents du travail de toutes les provinces canadiennes et des

Plus en détail

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés Volume 4 / Avril 14 Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés L arrivée du printemps s accompagne de la fièvre de l automobile. Les Québécois n y échappent pas. À preuve, le Québec comptait

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013

Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013 Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013 Ce document a été préparé par le Centre de la statistique et de l information de gestion, Direction de la comptabilité

Plus en détail

Guide pour le modèle de cautionnement

Guide pour le modèle de cautionnement Guide pour le modèle de cautionnement Le formulaire de cautionnement qui accompagne ce guide est le fruit d une collaboration entre l Association canadienne de caution et le ministère du Développement

Plus en détail

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Diamond, Centre de réadaptation InterVal Lyne Dufresne,

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation au cours de leur vie (EQSJS) (N de ligne du PCS :) (N de fiche EQSJS : 17.3) Introduction L Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Plus en détail

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca Rapport annuel 2012 2013 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013 www.crepic.ca Table des matières MOT DU COORDONNATEUR... 4 MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 5 STATISTIQUES SUR

Plus en détail

RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002

RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002 RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002 PAR LA CONFÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES COOPÉRATIVES D'HABITATION (CQCH) MAI 2003 T able des matières Table

Plus en détail

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web TROUSSE MÉDIA 2012 Partout, nous veillons à votre santé! Imprimé Revue Santé Québec Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette Activité Congrès annuel Électronique Site Web Partout,

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010

DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010 DOSSIER STATISTIQUE LES INFRACTIONS ET LES SANCTIONS RELIÉES À LA CONDUITE D UN VÉHICULE ROUTIER 2001-2010 François Tardif Direction des études et des stratégies en sécurité routière Vice-présidence à

Plus en détail

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec le marché de l habitation RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Date de diffusion : Table des matières 2011 3 Le taux d inoccupation Faits saillants Le taux d inoccupation était estimé à 8,1

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 Présentation par : Lucie Bisson, Agente d administration Commission scolaire de la Rivière-du-Nord 1 LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE 2 Loi

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail