Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants"

Transcription

1 Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants Bureau de santé de la région de Niagara Télécopieur : Téléphone : ou Signalement et questions concernant : une maladie... poste 7330 une éclosion... poste 7330 une morsure d animal... poste 7590 le nettoyage du milieu... poste 7767

2 Morsures (animaux) (p. ex. chiens, chats, chauve-souris, ferrets, ratons laveurs ou autres mammifères sauvages) La rage est causée par un virus dans la salive animale qui est introduit dans une morsure ou une égratignure. Déchirure de la peau (morsure ou égratignure). Habituellement de 3 à 8 semaines, mais parfois, quoique rarement, quelques jours seulement ou jusqu à plusieurs années. Signaler toutes les morsures d animaux. Laver la plaie avec de l eau et du savon et bien rincer avec de l eau pendant de 10 à 15 minutes. Amener l enfant chez le fournisseur de soins de santé ou au service des urgences aussitôt que possible pour que l on détermine s il faut administrer le vaccin contre la rage. Aucune exclusion nécessaire. Morsures d humains avec déchirure de la peau Contact avec du sang contaminé. Si la peau a été éraflée, il y a risque d exposition aux virus de l hépatite B ou de l hépatite C et au VIH. Peau éraflée (morsure ou égratignure) Les varient selon le virus. Dépend du virus. Signaler immédiatement la morsure aux parents. Les parents devraient en discuter avec un fournisseur de soins de santé. Aucune exclusion nécessaire.

3 Varicelle (signaler les cas tous les mois à l aide du formulaire pertinent) Transmise surtout par voie aérienne contact direct avec des sécrétions du nez ou de la gorge d une personne infectée. Peut être transmise par contact indirect avec des articles contaminés par le liquide contenu dans les cloques. Les croûtes ne sont pas infectieuses. Surtout contagieuse 1 ou 2 jours avant l apparition de l éruption et jusqu à 5 jours après ou jusqu à ce que toutes les cloques soient recouvertes d une croûte. Peut commencer par des d un rhume banal (écoulement nasal, fièvre, toux). Éruption cutanée caractérisée par des petites cloques apparaissant d abord sur la poitrine et le dos. De 2 à 3 semaines suivant l exposition à une personne infectée. Les parents pourraient vouloir discuter du vaccin contre la varicelle avec leur fournisseur de soins de santé si leur enfant n a jamais eu la varicelle. Les enfants ayant un cas peu grave de varicelle peuvent continuer à fréquenter l école ou la garderie peu importe l état de leur éruption à condition qu ils se sentent assez bien pour participer à toutes les activités. Les enfants qui ont une fièvre élevée, qui se sentent mal ou dont le nombre de taches provoque un malaise devraient être exclus jusqu à ce qu ils se sentent assez bien pour participer à toutes les activités.

4 Rhume banal Causé par un virus. Se propage principalement dans l air (p. ex. toux, éternuements). Peut aussi être transmis par contact indirect avec les mains et les articles contaminés par les sécrétions du nez ou de la gorge d une personne infectée. Éternuements, mal de tête, toux, écoulement nasal, fièvre, mal de gorge, manque d énergie. De 12 heures à 5 jours, habituellement 48 heures. Variable selon le virus. Les enfants peuvent continuer à fréquenter la garderie ou l école s ils se sentent assez bien pour participer aux activités quotidiennes habituelles.

5 Diarrhée/gastro-entérite Dépend de la cause de la maladie. * Appeler le Bureau de santé pour en discuter , poste 7330 Causée par des virus, des bactéries ou des parasites. Transmise par voie fécale-orale. Peut être transmise par les aliments ou l eau contaminés. Diarrhée, crampes abdominales, manque d appétit, vomissements ou fièvre. Dépend de la cause de la maladie. Un épisode de diarrhée : isoler l enfant du groupe et rester à l affût d autres de maladie. Si l enfant n a pas d autres épisodes de diarrhée et ne semble pas malade, il peut réintégrer le groupe le lendemain. Si l enfant a des épisodes fréquents de diarrhée, semble malade, fait de la fièvre, éprouve de la douleur ou a du sang dans les selles, appeler sans tarder ses parents et leur demander de venir chercher l enfant et d obtenir des conseils médicaux. Nettoyer dès que possible l environnement (tout ce qui pourrait avoir été en contact avec les selles de l enfant). Accorder une attention particulière aux aires de changement de couches et au lavage des mains. Manutention salubre des aliments. Les enfants ne devraient pas retourner à la garderie ou à l école jusqu à ce que la diarrhée ait cessé depuis 24 heures. La période d exclusion est variable et dépend de la cause de la maladie, du nombre de personnes atteintes et de la source de l infection.

6 Cinquième maladie (aussi connue sous le nom d érythème infectieux aigu) Transmise par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge d une personne infectée (p. ex. partage d ustensiles et de tasses). Peut également être transmise de la mère au fœtus pendant la grossesse. Éruption très rouge sur les joues suivie d une éruption ressemblant à de la dentelle sur le corps, les bras et les jambes. L éruption peut durer de 1 à 3 semaines ou plus si la peau est exposée à la lumière du soleil ou à la chaleur. Habituellement de 4 à 20 jours après l exposition à une personne infectée. Les enfants peuvent continuer à fréquenter la garderie ou l école s ils se sentent assez bien pour participer aux activités. L exclusion est inefficace, car la maladie se transmet avant l apparition de l éruption. Maladie mains-pieds-bouche (virus Coxsackie) Transmise par contact direct avec les selles ou les sécrétions provenant du nez ou de la gorge d une personne infectée. *Le virus demeure présent dans les selles pendant plusieurs semaines. Fièvre, mal de gorge et ulcères dans la bouche. Une éruption peut apparaître sur les mains, les pieds et parfois sur les fesses. De 3 à 5 jours. Les enfants peuvent continuer à fréquenter la garderie ou l école s ils se sentent assez bien pour participer à toutes les activités.

7 Hépatite A Voie fécale-orale. Transmise par contact direct avec une personne infectée ou indirectement par l ingestion d eau ou d aliments contaminés. Fièvre, manque d énergie, perte d appétit, nausée, douleurs abdominales, jaunisse (coloration jaune de la peau et du blanc des yeux). L urine est souvent foncée et les selles décolorées. La majorité des enfants infectés de moins de 6 ans n ont aucun symptôme. De 15 à 50 jours (de 28 à 30 jours en moyenne). Vaccin contre l hépatite A. Manutention salubre. Les enfants ayant une infection aiguë doivent être exclus pendant une semaine dès l apparition de la maladie ou de la jaunisse (coloration jaune de la peau et du blanc des yeux). Le personnel du Bureau de santé communiquera avec la garderie ou l école pour faire des recommandations à l égard des personnes que côtoie l enfant infecté.

8 Hépatite B Contact direct avec le sang et les liquides organiques, avec une peau non intacte ou les muqueuses (yeux, nez, bouche). Perte d appétit, douleurs abdominales vagues, nausée, vomissements et jaunisse. De 45 à 180 jours (de 60 à 90 jours en moyenne). Ne pas partager d articles personnels (p. ex. coupe-ongles, ciseaux à manucure). Appliquer les pratiques de base lors de la manipulation de sang et de liquides organiques. Vaccin contre l hépatite B. Recouvrir les coupures et plaies. Adopter des pratiques sexuelles sans risque. Aucune exclusion. Des mesures spéciales pourraient s imposer selon le comportement de l enfant.

9 Hépatite C Infection Transmise par le contact avec le sang, le partage d aiguilles, l utilisation d instruments non stériles pour le tatouage ou le perçage, le partage d articles personnels contaminés (rasoirs, etc.) et les transfusions sanguines avant La transmission sexuelle est possible, mais bien moins fréquente. Manque d appétit, douleurs abdominales, nausée, vomissements et jaunisse. De 2 semaines à 6 mois; habituellement de 6 à 9 semaines. Ne pas partager d articles personnels (p. ex. coupe-ongles, ciseaux à manucure). Appliquer les pratiques de base lors de la manipulation de sang et de liquides organiques. Recouvrir les coupures et plaies. Aucune exclusion.

10 VIH (virus de l immunodéficience humaine) Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres Infection causée par un virus. Transmis par le contact avec le sang et d autres liquides organiques. De nombreuses personnes ont des grippaux de plusieurs semaines à plusieurs mois après l infection. Après plusieurs années, les dommages au système immunitaire entraînent des complications. Période variable entre le moment de l infection et la production d anticorps détectables, habituellement de 1 à 3 mois. Il peut falloir moins d un an à plus de 15 ans pour qu une infection au VIH évolue vers le sida. Appliquer les pratiques de base lors de la manipulation de sang et de liquides organiques. Recouvrir les coupures et plaies. Adopter des pratiques sexuelles sans risque. Aucune exclusion. Impétigo Causé par une bactérie. Transmis par contact direct avec le liquide contenu dans les lésions. Éruption cutanée caractérisée par une grappe de vésicules ou de boutons rouges autour du nez, de la bouche et sur la peau non couverte par les vêtements. Variable. Recouvrir les coupures et les plaies. Garder la peau saine. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui prescrira un médicament. Les enfants ne devraient pas retourner à la garderie ou à l école jusqu à ce que 24 heures se soient écoulées depuis le début d un traitement aux antibiotiques.

11 Grippe maladie respiratoire PAS une «grippe»intestinale Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres Transmise par les sécrétions provenant du nez ou de la bouche (toux/éternuements) ou par contact indirect avec des surfaces contaminées (poignées de porte, jouets). Apparition soudaine de fièvre, de frissons, d un mal de tête, d un mal de gorge, de douleurs musculaires et d une toux. De 1 à 3 jours. Vaccin annuel contre la grippe. Bien nettoyer les surfaces touchées souvent (poignées de porte, mains courantes, fontaines d eau). Les enfants ne devraient pas fréquenter la garderie ou l école jusqu à ce que 5 jours se soient écoulés depuis l apparition des ou jusqu à ce que la fièvre ait disparu et qu ils se sentent assez bien pour participer aux activités.

12 Rougeole Transmise par les sécrétions respiratoires (voie aérienne) ou par contact direct avec les sécrétions provenant du nez ou de la bouche des personnes infectées. Moins couramment par contact indirect avec les articles contaminés par les sécrétions. Fièvre, conjonctivite (oeil rose), taches de Koplik (taches blanches dans la bouche), toux, écoulement nasal et éruption de plaques rouges entre le 3 e et le 7 e jour de la maladie (commence sur le visage, puis s étend au reste du corps et dure de 4 à 7 jours). La fièvre apparaît de 7 à 21 jours après l exposition à une personne infectée. Habituellement 14 jours avant l apparition de l éruption cutanée. Tous les enfants devraient recevoir deux doses du vaccin contre la rougeole après leur premier anniversaire. Exclure pendant 4 jours après l apparition de l éruption. Le personnel du Bureau de santé communiquera avec la garderie ou l école pour discuter de l exclusion de l enfant malade et faire des recommandations à l égard des contacts proches de l enfant infecté.

13 Méningite (bactérienne) Causée par une bactérie. Transmise par contact direct avec les sécrétions provenant de la bouche ou du nez d une personne infectée. Peut également être transmise par contact indirect avec des articles contaminés (p. ex. ustensiles, bouteilles d eau). Apparition soudaine de fièvre, d un mal de tête, de nausée ou de vomissements, d une raideur du cou et d une sensibilité à la lumière. Une éruption cutanée pourrait apparaître sur le corps. Les peuvent varier selon l âge de l enfant. Variable, selon la bactérie à l origine de la méningite. Des vaccins protègent contre trois formes de méningite bactérienne (Streptococcus pneumoniae, Neisseria meningitidis et Haemophilus influenzae de type B). Les contacts proches de l enfant infecté pourraient recevoir des antibiotiques selon la bactérie en cause. Pour une forme particulière de méningite, on pourrait recommander que les contacts soient vaccinés. Éviter le partage d articles personnels (p. ex. ustensiles). Le Bureau de santé étudiera chaque cas individuellement. Les recommandations sont faites en fonction de la forme de méningite bactérienne en cause. Méningite (virale) Variable, selon le virus. Habituellement une complication d une autre infection virale. Variable, selon le virus. Le Bureau de santé étudiera chaque cas individuellement.

14 Molluscum contagiosum Virus transmis d une personne à une autre par contact direct (peau à peau) avec les lésions ou par contact indirect (p. ex. literie). Petites bosses lisses et luisantes de couleur blanc rosé qui présentent une dépression au centre. Les bosses peuvent apparaître n importe où sur le corps de l enfant. De 1 à 6 mois après l exposition. Ne pas partager de serviettes ou de vêtements. Éviter de toucher ou de gratter les bosses. Les parents auraient intérêt à discuter du traitement avec un fournisseur de soins de santé. Aucune exclusion nécessaire. Mononucléose Contact direct avec les sécrétions de la bouche ou du nez d une personne infectée. Contact indirect avec des articles contaminés (ustensiles). Le virus peut être excrété pendant des mois après l apparition des. Mal de tête, fièvre, mal de gorge, ganglions enflés, fatigue. De 4 à 6 semaines. Éviter de partager des articles personnels (p. ex. ustensiles). Aucune exclusion.

15 Oreillons Causés par un virus. Transmis par les sécrétions respiratoires ou par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la bouche des personnes infectées. Moins couramment par contact indirect avec les articles contaminés par ces sécrétions. Fièvre, suivie par l enflure et la sensibilité des glandes salivaires (le long de la mâchoire). De 16 à 18 jours; peut varier entre 12 et 25 jours. Tous les enfants devraient recevoir 2 doses du vaccin contre les oreillons après leur premier anniversaire. Exclure pendant 5 jours dès l apparition de l enflure. Le personnel du Bureau de santé communiquera avec la garderie ou l école pour discuter de l exclusion de l enfant malade et des enfants non vaccinés ou partiellement vaccinés. Coqueluche Causée par une bactérie. Transmise par les gouttelettes provenant de la bouche ou du nez d une personne infectée. Commence par des peu graves qui ressemblent à ceux du rhume banal. La toux s aggrave et peut ou non être suivie du «chant du coq». La toux peut provoquer des vomissements. Les peuvent durer des semaines ou des mois. 9 ou 10 jours en moyenne (varie entre 6 et 20 jours). Tous les enfants devraient être vaccinés. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui prescrira un médicament. Exclure pendant 3 semaines après l apparition de la toux ou

16 jusqu à ce que 5 jours se soient écoulés depuis le début du traitement aux antibiotiques. Le personnel du Bureau de santé communiquera avec la garderie ou l école pour faire des recommandations à l égard des contacts proches de l enfant infecté (p. ex. antibiotiques, vaccination). Conjonctivite (œil rose) Causée par une bactérie ou un virus. Transmise par contact direct avec les yeux ou par contact indirect avec les sécrétions des yeux d une personne infectée. Sensation de sable ou douleur dans les yeux. Écoulement de pus. Le blanc des yeux est parfois rose ou rouge. Bactérie: de 24 à 72 heures. Virus: Variable. Éviter le partage de débarbouillettes, de serviettes et de maquillage. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui prescrira un médicament. Les enfants devraient être exclus tant qu ils n ont pas été vus par un fournisseur de soins de santé. Infection bactérienne l enfant peut retourner à la garderie ou à l école 24 heures après le début d un traitement aux antibiotiques. Infection virale l enfant peut y retourner avec la permission du fournisseur de soins de santé. Aucune exclusion nécessaire s il n y a pas d écoulement, sauf en cas d éclosion. Oxyurose Causée par un ver parasite. La transmission des oeufs du parasite se fait des mains à la bouche après un contact avec la région anale. Peut également être transmise indirectement par les vêtements, les articles de literie, les aliments ou d autres articles contaminés par les œufs du parasite.

17 Des démangeaisons au niveau de l anus sont le symptôme le plus courant. De 1 à 2 mois. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui prescrira un médicament. Dissuader les enfants de se sucer les doigts, de se ronger les ongles et de se gratter la région anale. Les enfants peuvent retourner à la garderie ou à l école après le traitement.

18 Dermatomycose (teigne) D une personne à l autre par contact direct de peau à peau. Indirectement par contact avec des objets (p. ex peignes partagés, serviettes non lavées) ou des surfaces (p. ex. douches ou surfaces de piscines) contaminés. La teigne du corps - lésion plate et circulaire au bord surélevé qui s étend et dont le centre s éclaircit; peut provoquer des démangeaisons et desquamations. La teigne du cuir chevelu (teigne tondante) - commence par une zone rouge sur le cuir chevelu qui s agrandit en laissant des plaques squameuses partiellement dépourvues de cheveux. La teigne des pieds (pied d athlète) - démangeaisons, desquamations et fissures de la peau entre les orteils. Teigne du corps de 4 à 10 jours. Teigne du cuir chevelu de 10 à 14 jours. Teigne des pieds inconnu. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui pourra prescrire un médicament. Dissuader les enfants de partager des articles personnels (peignes, brosses, accessoires pour cheveux). Encourager les enfants à porter des sandales de bain dans les douches publiques et au bord de la piscine. Les enfants peuvent retourner à la garderie ou à l école après le début du traitement. Roséole peu connu. Pourrait être transmise par contact direct avec la salive d une personne infectée. Forte fièvre et irritabilité pendant 3 à 5 jours. La fièvre est suivie d une éruption cutanée rose sur le visage et le corps qui dure de quelques heures à 1 ou 2 jours. 9 ou 10 jours. Les enfants ne devraient pas partager d articles personnels (p. ex. verres). Les enfants peuvent retourner à la garderie ou à l école lorsque leur fièvre aura disparu et qu ils se sentiront assez bien pour participer aux activités.

19 Rubéole Transmise par contact direct avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Peut commencer par de légers du rhume, mais l éruption cutanée est habituellement le premier symptôme. L éruption apparaît d abord sur le visage puis se propage au reste du corps. Les ganglions le long de la nuque et sous les oreilles sont habituellement enflés. De 14 à 17 jours (peut varier de 14 à 21 jours). Tous les enfants devraient recevoir 2 doses du vaccin contre la rubéole après leur premier anniversaire. Exclure l enfant pendant 7 jours après l apparition de l éruption. Le personnel du Bureau de santé communiquera avec la garderie ou l école pour discuter de l exclusion des enfants malades et des enfants non vaccinés ou partiellement vaccinés. Gale Causée par un acarien qui s enfonce sous la peau. Par contact direct de peau à peau avec une personne infestée. Par contact indirect avec ses vêtements ou des articles qu elle a utilisés (p. ex. literie et serviettes). Éruption cutanée qui provoque une démangeaison caractérisée par des lignes ondulées et des lésions de grattage. Apparaît le plus souvent aux endroits suivants : entre les doigts et les orteils, sur les poignets et à l aine. De 2 à 6 semaines. De 1 à 4 jours après une nouvelle exposition. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui prescrira un médicament. La personne infectée doit recevoir un traitement. Traiter en même temps tous les membres de la famille qui ont eu un contact direct de peau à peau avec la personne infestée. Exclure jusqu à l application du premier traitement.

20 Infections streptococciques (scarlatine et angine streptococcique) Causées par une bactérie. Transmises par les gouttelettes provenant des voies respiratoires ou par contact direct (p. ex. baisers). Angine streptococcique : de la fièvre, un mal de gorge et des ganglions enflés sont courants. La scarlatine, c est une angine streptococcique accompagnée d une éruption cutanée rouge à l apparence d un coup de soleil sur tout le corps. De 1 à 3 jours. Consulter un fournisseur de soins de santé, qui pourrait prescrire un médicament. Les enfants doivent éviter de partager des articles personnels (p. ex. pailles, verres). À la maison, éviter de partager des articles (p. ex. ustensiles, brosses à dents). Les enfants ne devraient pas retourner à la garderie ou à l école jusqu à ce que 24 heures se soient écoulées depuis le début d un traitement aux antibiotiques et jusqu à ce qu ils se sentent assez bien pour participer à toutes les activités.

Prévention des maladies

Prévention des maladies Prévention des maladies 410, rue Buller Woodstock (Ontario) N4S 4N2 Tél. : 519 539-9800 Téléc. : 519 539-6206 99, rue Edward St.Thomas (Ontario) N5P 1Y8 Tél. : 519 631-9900 Téléc. : 519 633-0468 50, rue

Plus en détail

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison.

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison. Directives à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants sur les maladies transmissibles et autres problèmes de santé chez les enfants Ces directives ont pour but d aider la direction

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France 1/7 I - L application des mesures en collectivité joue un rôle

Plus en détail

La prise en charge des infections

La prise en charge des infections La prise en charge des infections Les exigences de déclaration d une infection varient selon la région du Canada. Pour connaître les infections qu il faut déclarer dans votre province ou votre territoire,

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant de la fièvre, vomissements ou diarrhée)

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

Varicelle. Cause : Épidémiologie :

Varicelle. Cause : Épidémiologie : Varicelle La varicelle classique sous sa forme de maladie infantile éruptive fréquente, en milieu tempéré, touche plus tardivement l'adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa

Plus en détail

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE MALADIES INFECTIEUSES PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La pharyngo-amygdalite virale consiste en une angine (mal de gorge) causée par différents virus

Plus en détail

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants :

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants : Politique relative aux enfants malades et à l exclusion au Juin 2012 Nous aborderons les points suivants : 1. Procédure spécifique en cas de fièvre 2. Procédure spécifique en cas de diarrhée et/ou vomissements

Plus en détail

Guide sur les maladies transmissibles et l immunisation

Guide sur les maladies transmissibles et l immunisation Maladies transmissibles communes chez les enfants Angine Streptococcique (infection streptococcique de la gorge) Période d incubation : de 2 à 5 jours Fièvre, mal de gorge, gonflement des ganglions et

Plus en détail

Maladies transmissibles communes chez les enfants. Un guide de poche pour les écoles et les garderies

Maladies transmissibles communes chez les enfants. Un guide de poche pour les écoles et les garderies Maladies transmissibles communes chez les enfants Un guide de poche pour les écoles et les garderies Table des matieres ` Préface 1 Hygiène des mains 3 Précautions contre la grippe 5 Morsures d animaux

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse 30 L enfant avant tout Rubéole : dépistage avant la grossesse Dix pour cent des femmes en âge de procréer n ont pas les anticorps pour les protéger contre l infection rubéolique. Selon l équipe de la division

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Le Puy-en-Velay, le 22 Septembre 2006 Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants

Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants BUREAU DE SANTÉ DE L EST DE L ONTARIO Ces lignes directrices ont été préparées afin

Plus en détail

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe 1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents 2/ Renseignements sur la grippe Qu est-ce que la grippe? La grippe (influenza) est une infection du nez, de la gorge et des

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

! Coqueluche! Diphtérie

! Coqueluche! Diphtérie maladie aigüe et scolarisation d un enfant Maladies contagieuses et scolarisation d un enfant Note :! : indique une maladie mentionnée dans l arrêté du 03 mai 1989. certaines des préconisations qui suivent

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines.

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines. INFLUENZA INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L influenza est une infection virale aiguë saisonnière très contagieuse, qui peut être prévenue annuellement par la vaccination. La maladie est causée par le

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE 2 - SIESTE... 3 ARTICLE

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

Guide du Bureau de santé à l'intention des écoles Table des Matières

Guide du Bureau de santé à l'intention des écoles Table des Matières Guide du Bureau de santé à l'intention des écoles Table des Matières 1. ENCARTS POUR BULLETINS D INFORMATION Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Plus en détail

Début du jeu Juillet 2008 1

Début du jeu Juillet 2008 1 Réalisation du diaporama: Jacinthe Marchand, CSSS des Pays-d en-haut Renseignements tirés de La transmission du VIH : guide d évaluation du risque, 5e édition (2004) Société canadienne du sida, 80 pages.

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE!

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! L utilisation inadaptée des antibiotiques entraîne la formation de bactéries antibiorésistantes. Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! Les antibiotiques ne sont pas des bonbons!

Plus en détail

Complications Le Tinea capitis peut entraîner des plaques d alopécie permanente du cuir chevelu.

Complications Le Tinea capitis peut entraîner des plaques d alopécie permanente du cuir chevelu. TINEA CAPITIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition Le Tinea capitis est une infection mycotique (fongique) du cuir chevelu communément appelée teigne. Le champignon Trichophyton tonsurans en est la cause

Plus en détail

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie Guide pratique Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses Société Française de Pédiatrie Avant-propos Ce guide est le fruit d une collaboration entre la Direction générale de la santé, la

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique.

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique. Hépatite B Ce que vous devez savoir si vous avez une hépatite B chronique. Qu'est-ce que l'hépatite B? L'hépatite B est un virus qui affecte le foie et peut vous rendre gravement malade. Il peut s'écouler

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE

Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE TABLE DES MATIÈRES Gestion des risques Prévention des infections

Plus en détail

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux Politique relative aux enfants malades et à l exclusion 1. Critères d exclusion généraux En tout temps, lorsqu un enfant est en mauvais état général et qu il ne peut suivre les activités du groupe, s il

Plus en détail

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (28/09/12) 1/9 L application des mesures d hygiène en collectivité

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!...

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!... Épidémie de grippe Table des matières Définitions... 1 Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2 Incubation :... 2 Comment se protéger!... 2 Mouchage, éternuements, crachat, toux... 2 Éviter

Plus en détail

2.5 Infections courantes chez les enfants et périodes d exclusion

2.5 Infections courantes chez les enfants et périodes d exclusion 2.5 Infections courantes chez les enfants et périodes d exclusion À noter : 1. Les lignes directrices qui suivent sont fournies uniquement à titre d information. 2. Les fiches d information sur plusieurs

Plus en détail

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles 3 Ce guide a pour objectif de vous aider à comprendre le risque que représente la survenue d'une pandémie de grippe dans notre pays ou canton.

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET À GUÉRIR LA TUBERCULOSE Les médicaments décrits ci-dessous sont ceux qu on utilise couramment pour traiter la tuberculose. Dans certaines situations, on pourrait vous administrer des médicaments ne figurant

Plus en détail

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Dr. Khaled El Chehadeh Adresse du site : www.docvadis.fr/khaled.elchehadeh Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

Centre de la petite enfance Trois Petits Points

Centre de la petite enfance Trois Petits Points POLITIQUE DE SANTÉ DE L INSTALLATION Centre de la petite enfance Trois Petits Points Ajournée le 5 mai 2015, adoptée le 14 mai 2015 Lors d une séance ordinaire du conseil d administration TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène Combattre les virus 7 Conseils d hygiène Afin de vous protéger contre le rhume, la grippe et la gastroentérite, les 7 conseils d hygiène suivants peuvent vous aider à réduire le risque d infection. DG

Plus en détail

Version 2.0 : 17 décembre 2014

Version 2.0 : 17 décembre 2014 Gestion de la santé au travail : mesures à prendre pour le traitement des travailleurs de la santé qui ont eu des contacts ou des contacts étroits avec la maladie à virus Ebola (MVE) Version 2.0 : 17 décembre

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Oreillons à l école ou dans l entreprise: fiche d information

Oreillons à l école ou dans l entreprise: fiche d information Maladies infectieuses - Oreillons 1/8 Oreillons à l école ou dans l entreprise: fiche d information Certaines maladies infectieuses sont plus fréquentes à l âge d enfant qu à l âge adulte. C est pourquoi

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Les parasites externes du chien

Les parasites externes du chien Les parasites externes du chien La puce La puce, doit-elle être considérée comme un parasite normal du chien? Non, elle vit à ses dépends, les femelles prélevant du sang sur le chien pour se nourrir. La

Plus en détail

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 2/ DÉPARTEMENT DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES ÉTATS-UNIS Centre pour

Plus en détail

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La gale est une infection parasitaire de la peau causée par une mite : Sarcoptes scabie variété hominis. Ces parasites acariens ne sont pas des vecteurs d autres

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO)

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO) Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO) Traitement de décolonisation pour les porteurs On vous a informé que vous étiez colonisé par le Staphylococcus aureus résistant

Plus en détail

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter Juin 2001 Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter 1 INTRODUCTION De la petite enfance à l adolescence, le parcours est souvent jalonné de nombreuses maladies infantiles ou de petits désagréments

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de douleurs rebelles et sa fréquence augmente avec l âge après

Plus en détail

Foire aux questions concernant l hépatite C

Foire aux questions concernant l hépatite C Foire aux questions concernant l hépatite C???? Qu est-ce que l hépatite C? L hépatite C est un virus qui peut endommager le foie. 1 Comment se transmet l hépatite C? Le virus de l hépatite C se transmet

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

Also available in English

Also available in English RECOMMANDATIONS AUX ÉCOLES ET AUX ÉTABLISSEMENTS DE GARDE D ENFANTS CONCERNANT LA PRÉVENTION DE L HÉPATITE B, DE L HÉPATITE C ET DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L IMMUNODÉFICIENCE HUMAINE (VIH) Also available

Plus en détail

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire.

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Maladies d enfance Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Contenu De quoi s agit-il? p 1 Comment peut-on y remédier? p 2 Ces maladies sont-elles évitables? p 3 L entourage peut-il être protégé?

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES PROCÉDURE RELATIVE AUX MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES ET AUX MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE Références - Arrêté du 3 mai 989 Durées et conditions d'éviction, mesures de prophylaxie à prendre

Plus en détail

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE 23 VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE Informations générales Pour vous, pour la vie Madame, Monsieur, La vaccination demeure la mesure de santé publique la plus efficace et sécuritaire dans la prévention

Plus en détail

La vaccination chez l enfant

La vaccination chez l enfant Conseil santé La vaccination chez l enfant www.omnimut.be La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Nous ne les voyons pas, mais ils sont bien là! De nombreux virus et bactéries peuvent

Plus en détail

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal 22 L enfant avant tout La grippe et le rhume banal Les parents s inquiètent souvent de voir leurs enfants enchaîner les rhumes les uns après les autres. Mais, un enfant en bonne santé contracte normalement

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique Juin 2008 EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Développé par la Direction de santé publique Index Coqueluche 2 Érythème infectieux ou 5 e maladie 3 Hépatite A 4 Hépatite

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D'ENFANTS Conseil supérieur d'hygiène publique de France (Mars 2003) Combien de temps un enfant atteint d une varicelle

Plus en détail

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous?

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Vous refusez à cause des effets secondaires Explications : En

Plus en détail

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES Adopté par le Conseil d administration de la Corporation Services à la Petite Enfance de St-Lazare Le 29 octobre 2012 2 Table

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME?

TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME? TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME? Selon le Dr Joachim Mutter («l amalgame dentaire, un risque pour l humanité») Des chercheurs suédois ont établi une liste des troubles que l on trouve

Plus en détail

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME APRÈS-CLASSE

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME APRÈS-CLASSE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME APRÈS-CLASSE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE 2 - COLLATIONS... 3 ARTICLE

Plus en détail