DRT 3805g. L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC. Le standard de qualité. Le standard de haute qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DRT 3805g. L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC. Le standard de qualité. Le standard de haute qualité"

Transcription

1 DRT 3805g Le standard de haute qualité L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC Examen d un outil et processus de régulation en radiodiffusion Le standard de qualité Art. 1, al. 4, loi française : CSA doit veiller à la qualité ( ) des programmes Art. 3, Loi canadienne : programmation de haute qualité La haute qualité: fonction rhétorique et fonction normative

2 Haute qualité : STANDARD juridique Le standard : une technique de formulation de la règle de droit pas, comme telle une règle de droit Instrument de mesure des comportements, des situations Implique un certain jugement Renvoie à la normalité: descriptive? normative? La qualité en audiovisuel? En matière de programmation, la qualité est plus affaire d excellence que de contenu La qualité ne découle pas nécessairement de grandes dépenses et les normes de qualité ne peuvent pas facilement constituer une condition d un permis On peut fort bien juger de la qualité après coup d après la valeur des émissions antérieures et une appréciation de cette nature devrait intervenir pour beaucoup dans l étude d une demande de renouvellement d un permis Livre blanc sur la radiodiffusion, 1968 Trois conceptions de la qualité Conception normative : ce qui est conforme aux normes établies normes de qualité Conception fonctionnaliste : s apprécie au regard d un objectif déterminé ainsi la qualité d un message publicitaire dépend de son impact Conception subjectiviste : ce qui répond aux attentes du public

3 Un enjeu Autour des débats sur la détermination de la qualité, se profilent les enjeux mêmes de la régulation En tant que notion La «haute qualité S inscrit dans le système de régulation Comme un standard à partir duquel se définit la conduite acceptable La programmation offensante et discriminatoire [ ] des propos offensants qui, mis dans leur contexte, risquent d exposer une personne, un groupe ou une classe de personnes à la haine ou au mépris pour des motifs fondés sur la race, l'origine nationale ou ethnique, la couleur, la religion, le sexe, l âge ou la déficience physique ou mentale. Règlement du CRTC

4 Deux approches à l encontre des propos offensants Sanction pénale ou civile Blâmes publics Plaintes du Centre autochtone régional de Niagara, du Centre d accueil autochtone de Fort Erie et de la Bande indienne de Peguis contre la CJRN 710 Inc., Niagara Falls (Ontario), au sujet de l émission The John Michael Talk Show Affaire Media Watch L affaire The Tom Leykis Show Plante au sujet de la diffusion d une émission sur les ondes de la sattion de radio CHMJ Vancouver d une émission de The Tom Leykis Show, décision de radiodiffusion CRTC du 4 juin Chanson Banging In The Nails [groupe Tiger Lillies] Révision d'une décision antérieure prise par le personnel du Conseil relativement à la diffusion d'une chanson sur les ondes de CKUT-FM Montréal pendant l'émission Space Bop, Décision de radiodiffusion CRTC

5 Les francs tireurs Plainte concernant la diffusion d'un épisode de l'émission Les Francs-tireurs sur les ondes de Télé-Québec, Décision de radiodiffusion CRTC Plainte concernant la diffusion d'épisodes de l'émission Les Francs-tireurs sur les ondes de Télé-Québec, Décision de radiodiffusion CRTC Propos de Mailloux Plainte concernant la diffusion de propos offensants à l'émission Bonjour Montréal sur les ondes de CKAC Montréal, Décision de radiodiffusion CRTC Plaintes concernant la diffusion de propos offensants sur les ondes de la Société Radio- Canada au cours de l'émission Tout le monde en parle du 25 septembre 2005, Décision de radiodiffusion CRTC Les émissions de tribunes téléphoniques L essence des tribunes téléphoniques tient à la participation de membres du public à une émission Les auditeurs sont invités à téléphoner à la station afin de poser des questions, demander des renseignements ou exprimer une opinion ; le tout est diffusé

6 Les émissions de tribunes téléphoniques audience de 1965 (BGR) projet de politique du CRTC (1988) politique finalement retenue le cas par cas application de la politique de façon indirecte lorsque nécessaire Le projet de politique du CRTC (1988) Diagnostic: problèmes de compétence des animateurs mauvais choix des invités Solutions filtrage des appels diffusion en différé préparation adéquate Directives mises de l avant veiller à ce que les différentes perspectives soient prtésentées traitement équitables de tous les points de vue éviter les «prises de contrôle»

7 Quelques cas Radio Nw décision , Entreprise de radio de La Capitale CKRS Jonquière, Chicoutimi DB htm Plusieurs formules existent pour les tribunes téléphoniques Il y a celles, dans lesquelles un animateur et des invités acceptent des appels d auditeurs D autres formules fondées sur un débat entre les présentateurs et les auditeurs Les thèmes abordés vont des affaires publiques, à l actualité politique en passant par les sports, les péripéties de la vie des vedettes, le jardinage et les conseils sur diverses questions Les plaintes dont les tribunes téléphoniques ont fait l objet sont Propos jugés offensants fondés sur la race, la religion, l origine ethnique, l âge, le sexe ou la déficience physique ou mentale L incapacité de fournir une possibilité raisonnable et équilibrée au public d exprimer des vues divergentes sur des questions l intéressant

8 Les plaintes au sujet des tribunes téléphoniques L incapacité de respecter les normes élevées d émissions que les radiodiffuseurs devraient atteindre Cette dernière préoccupation prend habituellement la forme d attaques personnelles contre des particuliers ou des groupes De sensationnalisme, de manque de préparation des émissions, de déclarations inexactes Et de laisser-aller général dans le traitement de questions controversée Les principes encadrant les tribunes téléphoniques - exemples Compétence et jugement de l animateur Choix d invité Faire plus que se contenter de présenter les impressions et réactions des personnes directement impliquées dans les événements en guise d analyse et d explication Mise en place de mécanismes pour prévenir les diffusions intempestives Mesures pour prévenir les propos et le langage offensants Mécanismes appropriés pour garantir le filtrage des appels Système de diffusion en différé pour permettre la suppression de propos offensants ou autres dont la diffusion pourrait contrevenir aux lois

9 Afin de favoriser le respect des exigences en matière d équilibre et de qualité Divers points de vue sur des questions d intérêt public devraient être présentés Une bonne préparation de l émission est essentielle et Devrait inclure la consultation de personnes ressources ou la présence de spécialistes pour représenter tous les aspects d une question particulière pour compléter les vues des appelants qui téléphonent à l entreprise de leur propre chef Les présentateurs Ne devraient pas être plus critiques ou plus exigeants envers des personnes ayant un point de vue qu avec celles qui en ont un autre Pas plus que certains points de vue devraient être supprimés Prendre soin d empêcher une prise de contrôle des émissions par des groupes organisés d appelants Dévoiler les conflits d intérêts Les animateurs devraient Soit éviter les sujets controversés dans lesquels eux-mêmes ou leurs invités ont un intérêt personnel Soit préciser cet intérêt et le conflit possible au cours de l émission dans un tel cas, on doit tenir compte des exigences en matière d équilibre

10 Tous les participants devraient être traités de façon juste et avec courtoisie Cela devrait permettre de garantir la participation de gens ayant des opinions et des origines diverses Les animateurs ont le droit et la responsabilité de mettre en doute les vues des appelants et des invités Toutefois, les participants ne devraient être ni harcelés, ni insultés, ni ridiculisés par l animateur Établir des procédures de vérification de l exactitude des faits Que ce soit par document de référence ou En communiquant avec des personnes en mesure de commenter avec précision les faits débattus par les appelants On encourage le recours à des spécialistes invités

11 Certaines tribunes téléphoniques donnent des conseils aux auditeurs Les présentateurs et les invités de ces émissions doivent être conscients des limites de leur compétence et Ne pas prodiguer des conseils dans des domaines qui sortent de leur champ de connaissances Les présentateurs d émissions devraient éviter le sensationnalisme Ou d utiliser des émissions pour diriger des attaques personnelles

GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Adopté par le comité de direction le 4 février 2014 TABLE DES MATIÈRES DÉFINITION DES MÉDIAS SOCIAUX... 3 UTILISATION FAITE PAR LE COLLÈGE... 5 Comptes

Plus en détail

Montréal, le 14 septembre 2015. Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2. Par le formulaire du CRTC

Montréal, le 14 septembre 2015. Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2. Par le formulaire du CRTC Montréal, le 14 septembre 2015 Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 Par le formulaire du CRTC Objet : Appel aux observations sur une révision du cadre réglementaire relatif

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX 1- CONTEXTE Compte tenu de la popularité et de l influence grandissantes des médias sociaux comme véhicule d information, la présente politique a pour

Plus en détail

le 8 octobre 2004 Monsieur le Président,

le 8 octobre 2004 Monsieur le Président, le 8 octobre 2004 M. Claude Bédard Président du groupe de travail chargé de l examen de Télé-Québec Ministère de la Culture et des Communications Direction des médias, de l audiovisuel et des télécommunications

Plus en détail

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5)

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5) Montréal, le 27 septembre 2006 Madame Diane Rhéaume Secrétaire générale CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 Par le formulaire d intervention du CRTC Objet : Examen de certains aspects du cadre réglementaire

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-346

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-346 Décision de radiodiffusion CRTC 2014-346 Version PDF Référence au processus : Demande de la Partie 1 affichée le 4 février 2014 Ottawa, le 27 juin 2014 Leclerc Communication inc. Québec (Québec) Demande

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC Politique contre le harcèlement Version finale Adoptée par résolution du conseil d administration le 11 mai 2006 CRDSC Politique contre le harcèlement

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS :

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : LA PRÉSENTE PROPOSITION SE RAPPORTE À UNE GARANTIE D

Plus en détail

Politique opérationnelle

Politique opérationnelle Page 1 de 5 1. ÉNONCÉ La «Société» 1 a comme mission de gérer l offre de jeux de hasard et d argent de façon efficiente et responsable en favorisant l ordre, la mesure et l intérêt de la collectivité québécoise.

Plus en détail

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels Code de déontologie des entraîneurs professionnels En vigueur : octobre 2007 CODE DE DÉONTOLOGIE DES 1 1.0 ÉNONCÉ DE MISSION DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat de

Plus en détail

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code»)

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») RÉSUMÉ DU CODE En tant qu employé, lorsque vous agissez au nom de la Société, vous êtes tenu de respecter ce qui suit : Page Observation de la loi Vous conformer

Plus en détail

I Résumé des éléments importants liés à l Avis de consultation 2015-87

I Résumé des éléments importants liés à l Avis de consultation 2015-87 Montréal, le 27 avril 2015 Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 PAR LE FORMULAIRE DU CRTC Objet : Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2015-87 : Appel aux observations

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-409

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-409 Décision de radiodiffusion CRTC 2015-409 Version PDF Référence : 2015-93 Ottawa, le 31 août 2015 CPAM Radio Union.com inc. Montréal (Québec) Demande 2014-0834-4, reçue le 26 août 2014 CJWI Montréal Renouvellement

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

du Blog du Parc Condition générales d utilisation Généralité

du Blog du Parc Condition générales d utilisation Généralité Condition générales d utilisation du Blog du Parc Généralité Dans le cadre de la révision de sa Charte, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes propose un blog permettant de suivre

Plus en détail

Les employeurs qui exploitent une entreprise au Canada devraient connaître les lois suivantes en matière d emploi :

Les employeurs qui exploitent une entreprise au Canada devraient connaître les lois suivantes en matière d emploi : Emploi 117 EMPLOI L emploi est un secteur très réglementé au Canada, soumis à la fois à des lois fédérales et provinciales. La majorité des employeurs sont assujettis aux lois provinciales, à l exception

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire CSA

Liste des sujets de mémoire CSA Liste des sujets de mémoire CSA Editeurs \Radio Monographies de radio (description d une station de radio, quels en sont les traits les plus particuliers et distinctifs) les programmes de nuit Les «matinales»

Plus en détail

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste La Déclaration des devoirs et des droits Schweizer Presserat Preambule Le droit à l information, de même qu à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain.

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-449

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-449 Décision de radiodiffusion CRTC 2015-449 Version PDF Référence : 2015-136 Ottawa, le 1 er octobre 2015 Kosiner Venture Capital Inc. L ensemble du Canada Demande 2014-1329-4, reçue le 17 décembre 2014 Audience

Plus en détail

Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2015-24

Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2015-24 Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2015-24 Version PDF Référence au processus : 2014-190 Autres références : 2014-190-1, 2014-190-2, 2014-190-3 et 2014-190-4 Ottawa, le 29 janvier 2015 Transmission

Plus en détail

RÉVISION DU CADRE RÉGLEMENTAIRE RELATIF À LA MUSIQUE VOCALE DE LANGUE FRANÇAISE APPLICABLE AU SECTEUR DE LA RADIO COMMERCIALE DE LANGUE FRANÇAISE

RÉVISION DU CADRE RÉGLEMENTAIRE RELATIF À LA MUSIQUE VOCALE DE LANGUE FRANÇAISE APPLICABLE AU SECTEUR DE LA RADIO COMMERCIALE DE LANGUE FRANÇAISE RÉVISION DU CADRE RÉGLEMENTAIRE RELATIF À LA MUSIQUE VOCALE DE LANGUE FRANÇAISE APPLICABLE AU SECTEUR DE LA RADIO COMMERCIALE DE LANGUE FRANÇAISE Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2015-318 MÉMOIRE

Plus en détail

Monsieur John Traversy, secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) Ottawa (Ontario), K1A 0N2

Monsieur John Traversy, secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) Ottawa (Ontario), K1A 0N2 Montréal, le 20 avril 2014 Monsieur John Traversy, secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) Ottawa (Ontario), K1A 0N2 Monsieur Traversy, Objet : CRTC

Plus en détail

SOMMAIRE Le concept de neutralité d Internet suscite des débats profondément divergents et solidement ancrés. La neutralité d Internet fait l objet de discussions politiques, juridiques voie morales empreintes

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2003-475

Décision de radiodiffusion CRTC 2003-475 Décision de radiodiffusion CRTC 2003-475 Ottawa, le 26 septembre 2003 Showcase Television Inc. L ensemble du Canada Demande 2002-0709-4 Avis public de radiodiffusion CRTC 2003-5 7 février 2003 Showcase

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site.

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site. Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Avis juridique Veuillez lire les présentes modalités

Plus en détail

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX Service émetteur : Direction des ressources humaines Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Dernière

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

«Toute communication commerciale en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard légalement autorisé est :

«Toute communication commerciale en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard légalement autorisé est : Délibération n 2010-23 du 18 mai 2010 relative aux conditions de diffusion, par les services de télévision et de radio, des communications commerciales en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique encadrant l utilisation COTE : DG 2013-01 des réseaux sociaux APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 En vigueur le 26 février

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS

PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS DANS LE CADRE DE L EXAMEN DES DÉFIS QUE DOIT RELEVER LA SOCIÉTÉ RADIO-CANADA EN MATIÈRE D ÉVOLUTION DU MILIEU DE LA RADIODIFFUSION

Plus en détail

Formulaire de plainte et guide

Formulaire de plainte et guide Commission des droits de la personne de l Î.-P.-É. Formulaire de plainte et guide C.P. 2000 53, rue Water Charlottetown PE C1A 7N8 Tél. : 902 368 4180 Sans frais : 1 800 237 5031 Fax : 902 368 4236 www.peihumanrights.ca

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013 21 mars 2013 Ressources Strateco inc. 1225 rue Gay-Lussac, Boucherville (Québec) J4B 7K1 Tél : (450) 641-0775 1-866-774-7722 Télécopieur : (450) 641-1601 Site Internet : www.strateco.ca Courriel : info@strateco.ca

Plus en détail

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement.

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement. Objet : Politique concernant le harcèlement au travail En vigueur le : 2011-06-02 Mise à jour le : 2014-09-01 DIRECTIVE NO : 26 Page 1 de 5 Cette politique remplace toute autre politique antérieure concernant

Plus en détail

OBSERVATIONS DE TÉLÉ-QUÉBEC SUR LE THÈME «PARLONS TÉLÉ» En réponse à. L Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2014-190.

OBSERVATIONS DE TÉLÉ-QUÉBEC SUR LE THÈME «PARLONS TÉLÉ» En réponse à. L Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2014-190. OBSERVATIONS DE TÉLÉ-QUÉBEC SUR LE THÈME «PARLONS TÉLÉ» En réponse à L Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2014-190 Présenté au CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES

Plus en détail

PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM

PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM Montréal, le 29 janvier 2015 Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 PAR LE FORMULAIRE DU CRTC PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM Objet : Intervention en réponse

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015 LIGNES DIRECTRICES Programme de prédéveloppement Du web à la télé Octobre 2015 1 Table des matières 1. Mandat... 3 2. Structure administrative... 3 3. Vue d ensemble du Programme... 3 4. Demandeur admissible...

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire. Ontario Power Generation Inc.

Commission canadienne de sûreté nucléaire. Ontario Power Generation Inc. Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sûreté nucléaire Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision à l'égard de Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet

Plus en détail

Règlement du Conseil suisse de la presse

Règlement du Conseil suisse de la presse Règlement du Conseil suisse de la presse I. Institution, siège, composition, secrétariat et finances Art. 1 (tâches) 1 Le Conseil suisse de la presse est à disposition du public et des journalistes en

Plus en détail

Vidéo rock n fitness Montréal (le «concours») RÈGLEMENT (le «règlement») AUCUN ACHAT N EST REQUIS POUR PARTICIPER, JOUER OU RÉCLAMER UN PRIX.

Vidéo rock n fitness Montréal (le «concours») RÈGLEMENT (le «règlement») AUCUN ACHAT N EST REQUIS POUR PARTICIPER, JOUER OU RÉCLAMER UN PRIX. Vidéo rock n fitness Montréal (le «concours») RÈGLEMENT (le «règlement») AUCUN ACHAT N EST REQUIS POUR PARTICIPER, JOUER OU RÉCLAMER UN PRIX. LES ACHATS OU PAIEMENTS NE FONT PAS AUGMENTER LES CHANCES DE

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles.

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles. Directive de la Direction Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles Article premier L'utilisation du réseau informatique de l UNIL et des fichiers informatiques

Plus en détail

Les articles que nous avons retenus dans la colonne de gauche nous apparaissent être les plus importants pour le respect du droit des PAEM.

Les articles que nous avons retenus dans la colonne de gauche nous apparaissent être les plus importants pour le respect du droit des PAEM. Extraits Source :www.cmq.org/documentlibrary/uploadedcontents/cmsdocuments/cm qcodedeontofr.pdf ---- site du Collège des médecins du Québec, dans la partie «Le médecin aujourd hui» (texte du Code, copié

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : N. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 504 Appel No.: 2011-2457 ENTRE : N. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence La titulaire propose aussi de diffuser annuellement, en soirée, un minimum de productions régionales au

Plus en détail

Notes sur le cadre législatif et reglémentaire de la Côte d ivoire

Notes sur le cadre législatif et reglémentaire de la Côte d ivoire Notes sur le cadre législatif et reglémentaire de la Côte d ivoire Par Oumar Seck Ndiaye Les textes fondamentaux LOI N 2004-644 du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la Communication Audiovisuelle

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU (I) INTRODUCTION 1. Les présentes Directives ont pour but d assurer que chaque lieu de travail dispose d une politique axée sur

Plus en détail

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 PARTIE I CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES 1. CHAMP D APPLICATION Le présent code d éthique et de déontologie s applique à tout commissaire au sens de la Loi sur l instruction publique. Il s applique

Plus en détail

Monsieur John Traversy Secrétaire général Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes Ottawa (Ontario) K1A ON2

Monsieur John Traversy Secrétaire général Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes Ottawa (Ontario) K1A ON2 Le 6 août 2012 Monsieur John Traversy Secrétaire général Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes Ottawa (Ontario) K1A ON2 Objet : Réponse à l avis de consultation de radiodiffusion

Plus en détail

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE 1. Mise en vigueur de ce règlement a) Ce règlement s applique pour tous les membres d Athlétisme Canada, soit : les entraîneurs, les directeurs

Plus en détail

CONCOURS «À la Une» Règlements de participation

CONCOURS «À la Une» Règlements de participation CONCOURS «À la Une» Règlements de participation 1. Le concours «À la Une» est tenu par Groupe TVA Inc. et Les Productions Sovimage inc. (ci-après : «l Organisateur du concours»). Il se déroule au Québec

Plus en détail

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne Développement de mesures de sécurité respectueuses des droits de la personne Pour obtenir de plus amples renseignements sur

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001. Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique

Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001. Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001 Article 16 a) : Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique promouvoir la participation publique

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/CN.4/Sub.2/2003/12/Rev.2 26 août 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L HOMME Sous-Commission de la promotion et de la

Plus en détail

Les médias au Canada : propriété et convergence

Les médias au Canada : propriété et convergence Les médias au Canada : propriété et convergence Publication n o 2012-17-F Le 10 avril 2012 Dillan Theckedath Terrence J. Thomas Division de l industrie, de l infrastructure et des ressources Service d

Plus en détail

EMPLOI. Par Rachel Solyom

EMPLOI. Par Rachel Solyom Normes d emploi 147 Les relations de travail 150 Droits de la personne 150 Santé et sécurité au travail 152 Vie privée 153 Prestations d emploi 153 Par Rachel Solyom Emploi 147 L emploi est un secteur

Plus en détail

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche 1 Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche SOMMAIRE Par la voie de son avocat, le président du syndicat

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Actualité juridique. Les lois concernant la diversité : aperçu mondial. Juin 2011 Droit de l emploi et du travail. Aperçu

Actualité juridique. Les lois concernant la diversité : aperçu mondial. Juin 2011 Droit de l emploi et du travail. Aperçu Actualité juridique Les lois concernant la diversité : aperçu mondial Juin 2011 Droit de l emploi et du travail La conformité à la législation en matière de droits de la personne est devenue particulièrement

Plus en détail

Dans la mire : le logement

Dans la mire : le logement Centre d assistance juridiques en matière de droits de la personne Automne-hiver 2012 VERS L INCLUSIVITÉ AU TRAVAIL ET DANS LE LOGEMENT ET LES SERVICES AUTOMNE 2012 Dans la mire : le logement Il est interdit

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES PROPOSITIONS À EXAMINER À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2014 Le CRCIC a reçu trois propositions de membres ainsi que des déclarations à l appui des propositions des membres,

Plus en détail

POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014

POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014 POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014 Politique des Médias Sociaux CHIWOS L Étude sur la santé sexuelle et reproductive des femmes vivant avec le VIH au Canada (CHIWOS) a

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES. Programme pour le développement de contenus numériques. Programme pour le développement professionnel

LIGNES DIRECTRICES. Programme pour le développement de contenus numériques. Programme pour le développement professionnel LIGNES DIRECTRICES Programme pour le développement de contenus numériques Programme pour le développement professionnel Octobre 2015 Changement apporté en août 2015 : Modification à la Procédure d évaluation,

Plus en détail

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Prenez note que cette liste ne s applique qu aux organismes de bienfaisance enregistrés qui sont constitués en personne morale ou qui sont établis

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE 2004 ÉTUDE DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT. Mémoire. Présenté à

CONSULTATION PUBLIQUE 2004 ÉTUDE DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT. Mémoire. Présenté à CONSULTATION PUBLIQUE 2004 ÉTUDE DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT Mémoire Présenté à La Société de développement économique du Saint-Laurent Août 2004 1. PRÉSENTATION DE STRATÉGIES

Plus en détail

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Version PDF Référence : 2015-115 Ottawa, le 6 août 2015 Modifications aux Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion

Plus en détail

Écoles de l Ontario. Code de. Code. conduite

Écoles de l Ontario. Code de. Code. conduite Écoles de l Ontario C Code Code de conduite Introduction L école est un lieu où l on préconise la responsabilité, le respect, la civilité et l excellence scolaire dans un climat d apprentissage et d enseignement

Plus en détail

Politique sur la non-violence en milieu de travail

Politique sur la non-violence en milieu de travail Politique sur la non-violence en milieu de travail Direction des ressources humaines Adoptée le 15 avril 2013 Résolution 130415-4 POLITIQUE SUR LA NON-VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL 1. Objectifs La Ville

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 241 24 décembre 2010. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 241 24 décembre 2010. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4023 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 241 24 décembre 2010 S o m m a i r e MÉDIAS ÉLECTRONIQUES Loi du 17

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX PRÉAMBULE Le présent code est destiné à préserver et à renforcer le lien de confiance des administrés à

Plus en détail

Programme d aide à la production

Programme d aide à la production Programme d aide à la production Le Fonds TELUS finance la création de contenu exceptionnel qui a le potentiel de divertir, d intéresser les Canadiens et les éclairer quant à leurs choix en matière de

Plus en détail

Rouge fm CONCOURS Facebook Elton John à Las Vegas RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

Rouge fm CONCOURS Facebook Elton John à Las Vegas RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION Rouge fm CONCOURS Facebook Elton John à Las Vegas RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Facebook Elton John à Las Vegas» (ci-après le «concours») est organisé par Astral Radio inc. (ci-après les

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

Règlements, Politiques et Procédures Cégep de St-Félicien

Règlements, Politiques et Procédures Cégep de St-Félicien Page 1/5 Date : 2015-05-19 POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX ADOPTEE AU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 19 MAI 2015 Dans ce document le masculin est utilisé à titre épicène 1. Préambule

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de

Plus en détail

HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES

HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES En Ontario, la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32

Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32 Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32 Mémoire soumis par l Association des universités et collèges du Canada sur le projet de loi C-32, Loi modifiant la Loi sur le droit

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

Code de conduite professionnelle

Code de conduite professionnelle Code de conduite professionnelle Date d effet 3 mars 2015 Date de la mise à jour ou de l examen précédent Approuvé par 14 mars 2013 Date du prochain examen ou mise à jour 3 mars 2017 Introduction Examiné

Plus en détail

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT DANS L ACCORD ECONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE L UE ET LE CANADA (AECG) L Accord économique et commercial global entre l UE et le (AECG) marque un tournant

Plus en détail

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I Les droits liés à la personne A La définition générale des droits

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010 RAPPORT DE VÉRIFICATION À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de la programmation

Plus en détail

Directive sur l utilisation de l Internet, du réseau et des ordinateurs par les élèves

Directive sur l utilisation de l Internet, du réseau et des ordinateurs par les élèves Directive sur l utilisation de l Internet, Département responsable: Services éducatifs En vigueur le: 1 er janvier 2003 Référence: Approuvée par: Directeur général Amendée le 4 septembre 2007: L un des

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LA REGLEMENTATION DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE PAR LE SATELLITE ET LES NOUVEAUX MOYENS DE DIFFUSION»

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LA REGLEMENTATION DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE PAR LE SATELLITE ET LES NOUVEAUX MOYENS DE DIFFUSION» COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LA REGLEMENTATION DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE PAR LE SATELLITE ET LES NOUVEAUX MOYENS DE DIFFUSION» Abidjan, 10 et 11 juin 2014 PANEL 4 : LES MECANISMES D HARMONISATION

Plus en détail

RÉFUGIÉS. Le droit d asile au Canada

RÉFUGIÉS. Le droit d asile au Canada RÉFUGIÉS Le droit d asile au Canada Automne 2011 LE DROIT D ASILE AU CANADA Une personne peut obtenir le droit d asile au Canada si elle a qualité de réfugié ou de personne à protéger. Une personne a qualité

Plus en détail