DRT 3805g. L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC. Le standard de qualité. Le standard de haute qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DRT 3805g. L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC. Le standard de qualité. Le standard de haute qualité"

Transcription

1 DRT 3805g Le standard de haute qualité L usage du standard de «haute qualité» par le CRTC Examen d un outil et processus de régulation en radiodiffusion Le standard de qualité Art. 1, al. 4, loi française : CSA doit veiller à la qualité ( ) des programmes Art. 3, Loi canadienne : programmation de haute qualité La haute qualité: fonction rhétorique et fonction normative

2 Haute qualité : STANDARD juridique Le standard : une technique de formulation de la règle de droit pas, comme telle une règle de droit Instrument de mesure des comportements, des situations Implique un certain jugement Renvoie à la normalité: descriptive? normative? La qualité en audiovisuel? En matière de programmation, la qualité est plus affaire d excellence que de contenu La qualité ne découle pas nécessairement de grandes dépenses et les normes de qualité ne peuvent pas facilement constituer une condition d un permis On peut fort bien juger de la qualité après coup d après la valeur des émissions antérieures et une appréciation de cette nature devrait intervenir pour beaucoup dans l étude d une demande de renouvellement d un permis Livre blanc sur la radiodiffusion, 1968 Trois conceptions de la qualité Conception normative : ce qui est conforme aux normes établies normes de qualité Conception fonctionnaliste : s apprécie au regard d un objectif déterminé ainsi la qualité d un message publicitaire dépend de son impact Conception subjectiviste : ce qui répond aux attentes du public

3 Un enjeu Autour des débats sur la détermination de la qualité, se profilent les enjeux mêmes de la régulation En tant que notion La «haute qualité S inscrit dans le système de régulation Comme un standard à partir duquel se définit la conduite acceptable La programmation offensante et discriminatoire [ ] des propos offensants qui, mis dans leur contexte, risquent d exposer une personne, un groupe ou une classe de personnes à la haine ou au mépris pour des motifs fondés sur la race, l'origine nationale ou ethnique, la couleur, la religion, le sexe, l âge ou la déficience physique ou mentale. Règlement du CRTC

4 Deux approches à l encontre des propos offensants Sanction pénale ou civile Blâmes publics Plaintes du Centre autochtone régional de Niagara, du Centre d accueil autochtone de Fort Erie et de la Bande indienne de Peguis contre la CJRN 710 Inc., Niagara Falls (Ontario), au sujet de l émission The John Michael Talk Show Affaire Media Watch L affaire The Tom Leykis Show Plante au sujet de la diffusion d une émission sur les ondes de la sattion de radio CHMJ Vancouver d une émission de The Tom Leykis Show, décision de radiodiffusion CRTC du 4 juin Chanson Banging In The Nails [groupe Tiger Lillies] Révision d'une décision antérieure prise par le personnel du Conseil relativement à la diffusion d'une chanson sur les ondes de CKUT-FM Montréal pendant l'émission Space Bop, Décision de radiodiffusion CRTC

5 Les francs tireurs Plainte concernant la diffusion d'un épisode de l'émission Les Francs-tireurs sur les ondes de Télé-Québec, Décision de radiodiffusion CRTC Plainte concernant la diffusion d'épisodes de l'émission Les Francs-tireurs sur les ondes de Télé-Québec, Décision de radiodiffusion CRTC Propos de Mailloux Plainte concernant la diffusion de propos offensants à l'émission Bonjour Montréal sur les ondes de CKAC Montréal, Décision de radiodiffusion CRTC Plaintes concernant la diffusion de propos offensants sur les ondes de la Société Radio- Canada au cours de l'émission Tout le monde en parle du 25 septembre 2005, Décision de radiodiffusion CRTC Les émissions de tribunes téléphoniques L essence des tribunes téléphoniques tient à la participation de membres du public à une émission Les auditeurs sont invités à téléphoner à la station afin de poser des questions, demander des renseignements ou exprimer une opinion ; le tout est diffusé

6 Les émissions de tribunes téléphoniques audience de 1965 (BGR) projet de politique du CRTC (1988) politique finalement retenue le cas par cas application de la politique de façon indirecte lorsque nécessaire Le projet de politique du CRTC (1988) Diagnostic: problèmes de compétence des animateurs mauvais choix des invités Solutions filtrage des appels diffusion en différé préparation adéquate Directives mises de l avant veiller à ce que les différentes perspectives soient prtésentées traitement équitables de tous les points de vue éviter les «prises de contrôle»

7 Quelques cas Radio Nw décision , Entreprise de radio de La Capitale CKRS Jonquière, Chicoutimi DB htm Plusieurs formules existent pour les tribunes téléphoniques Il y a celles, dans lesquelles un animateur et des invités acceptent des appels d auditeurs D autres formules fondées sur un débat entre les présentateurs et les auditeurs Les thèmes abordés vont des affaires publiques, à l actualité politique en passant par les sports, les péripéties de la vie des vedettes, le jardinage et les conseils sur diverses questions Les plaintes dont les tribunes téléphoniques ont fait l objet sont Propos jugés offensants fondés sur la race, la religion, l origine ethnique, l âge, le sexe ou la déficience physique ou mentale L incapacité de fournir une possibilité raisonnable et équilibrée au public d exprimer des vues divergentes sur des questions l intéressant

8 Les plaintes au sujet des tribunes téléphoniques L incapacité de respecter les normes élevées d émissions que les radiodiffuseurs devraient atteindre Cette dernière préoccupation prend habituellement la forme d attaques personnelles contre des particuliers ou des groupes De sensationnalisme, de manque de préparation des émissions, de déclarations inexactes Et de laisser-aller général dans le traitement de questions controversée Les principes encadrant les tribunes téléphoniques - exemples Compétence et jugement de l animateur Choix d invité Faire plus que se contenter de présenter les impressions et réactions des personnes directement impliquées dans les événements en guise d analyse et d explication Mise en place de mécanismes pour prévenir les diffusions intempestives Mesures pour prévenir les propos et le langage offensants Mécanismes appropriés pour garantir le filtrage des appels Système de diffusion en différé pour permettre la suppression de propos offensants ou autres dont la diffusion pourrait contrevenir aux lois

9 Afin de favoriser le respect des exigences en matière d équilibre et de qualité Divers points de vue sur des questions d intérêt public devraient être présentés Une bonne préparation de l émission est essentielle et Devrait inclure la consultation de personnes ressources ou la présence de spécialistes pour représenter tous les aspects d une question particulière pour compléter les vues des appelants qui téléphonent à l entreprise de leur propre chef Les présentateurs Ne devraient pas être plus critiques ou plus exigeants envers des personnes ayant un point de vue qu avec celles qui en ont un autre Pas plus que certains points de vue devraient être supprimés Prendre soin d empêcher une prise de contrôle des émissions par des groupes organisés d appelants Dévoiler les conflits d intérêts Les animateurs devraient Soit éviter les sujets controversés dans lesquels eux-mêmes ou leurs invités ont un intérêt personnel Soit préciser cet intérêt et le conflit possible au cours de l émission dans un tel cas, on doit tenir compte des exigences en matière d équilibre

10 Tous les participants devraient être traités de façon juste et avec courtoisie Cela devrait permettre de garantir la participation de gens ayant des opinions et des origines diverses Les animateurs ont le droit et la responsabilité de mettre en doute les vues des appelants et des invités Toutefois, les participants ne devraient être ni harcelés, ni insultés, ni ridiculisés par l animateur Établir des procédures de vérification de l exactitude des faits Que ce soit par document de référence ou En communiquant avec des personnes en mesure de commenter avec précision les faits débattus par les appelants On encourage le recours à des spécialistes invités

11 Certaines tribunes téléphoniques donnent des conseils aux auditeurs Les présentateurs et les invités de ces émissions doivent être conscients des limites de leur compétence et Ne pas prodiguer des conseils dans des domaines qui sortent de leur champ de connaissances Les présentateurs d émissions devraient éviter le sensationnalisme Ou d utiliser des émissions pour diriger des attaques personnelles

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS :

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : LA PRÉSENTE PROPOSITION SE RAPPORTE À UNE GARANTIE D

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC Politique contre le harcèlement Version finale Adoptée par résolution du conseil d administration le 11 mai 2006 CRDSC Politique contre le harcèlement

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L

Plus en détail

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site.

Veuillez lire les présentes modalités et conditions du service (les «CONDITIONS») avant d utiliser le présent site. Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Avis juridique Veuillez lire les présentes modalités

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX Service émetteur : Direction des ressources humaines Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Dernière

Plus en détail

CONCOURS «À la Une» Règlements de participation

CONCOURS «À la Une» Règlements de participation CONCOURS «À la Une» Règlements de participation 1. Le concours «À la Une» est tenu par Groupe TVA Inc. et Les Productions Sovimage inc. (ci-après : «l Organisateur du concours»). Il se déroule au Québec

Plus en détail

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles.

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles. Directive de la Direction Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles Article premier L'utilisation du réseau informatique de l UNIL et des fichiers informatiques

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire CSA

Liste des sujets de mémoire CSA Liste des sujets de mémoire CSA Editeurs \Radio Monographies de radio (description d une station de radio, quels en sont les traits les plus particuliers et distinctifs) les programmes de nuit Les «matinales»

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche 1 Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche SOMMAIRE Par la voie de son avocat, le président du syndicat

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

Code de conduite professionnelle

Code de conduite professionnelle Code de conduite professionnelle Date d effet 3 mars 2015 Date de la mise à jour ou de l examen précédent Approuvé par 14 mars 2013 Date du prochain examen ou mise à jour 3 mars 2017 Introduction Examiné

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015

DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015 DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015 du Conseil d administration de l Autorité luxembourgeoise indépendante de l audiovisuel concernant une autosaisine à l encontre du service de radio RTL

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé freelancer CGU 1. Acceptation des Conditions d Utilisation Le site freelancer-app.fr permet à l Utilisateur d accéder a différents services (ci-après

Plus en détail

ARROW ELECTRONICS, INC.

ARROW ELECTRONICS, INC. 7459 South Lima Street Englewood, Colorado 80112 Aout 2013 P 303 824 4000 F 303 824 3759 arrow.com CODE DE CONDUITE DES PARTENAIRES COMMERCIAUX ARROW ELECTRONICS, INC. Cher partenaire commercial, Le succès

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DU CONSEIL. Le 30 octobre 2012

CODE DE DÉONTOLOGIE DU CONSEIL. Le 30 octobre 2012 CODE DE DÉONTOLOGIE DU CONSEIL Le 30 octobre 2012 GROUPE TMX LIMITÉE (auparavant, Corporation d Acquisition Groupe Maple) ET SES FILIALES DÉSIGNÉES CODE DE DÉONTOLOGIE DU CONSEIL APPLICATION Ce code de

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Bienvenue sur la fan page Facebook officielle de Biarritz Tourisme La page Facebook «Biarritz Tourisme» a pour objectif de

Plus en détail

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO Avril 2014 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INTEGRITE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES 4 DROITS DE L HOMME - DROITS FONDAMENTAUX AU TRAVAIL 5 Elimination de toute forme de travail

Plus en détail

Le harcèlement psychologique au travail

Le harcèlement psychologique au travail COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Le harcèlement psychologique au travail COMPRENDRE PRÉVENIR COMPRENDRE Au Québec, chaque salarié a droit à un milieu de travail où il n y a pas de harcèlement psychologique.

Plus en détail

Notes techniques pour les règles de souscription de l assurance-automobile

Notes techniques pour les règles de souscription de l assurance-automobile Annexe B pour les règles de souscription de l assurance-automobile Émis avec le Bulletin No. A-09/03 I.A.R.D. - Auto ommission des services financiers de l Ontario 29 juillet 2003 pour les règles de souscription

Plus en détail

UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS. PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES

UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS. PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES Phil Boorman - Getty LES SIX VALEURS CLÉS DE REXEL Offrir la

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Version PDF Ottawa, le 20 novembre 2014 Numéro de dossier : 8690-C12-201411868 Instance de justification Date limite de dépôt des interventions : 8 janvier

Plus en détail

Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements

Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements DURÉE DU CONCOURS Le concours «Dites oui à Monetico Mobile» est organisé par la Fédération des caisses Desjardins du Québec (ci-après «l Organisateur»)

Plus en détail

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS DES ACHETEURS ET DES VENDEURS POUR UNE MEILLEURE PROTECTION IMMOBILIER DANS LE DOMAINE PRÉACHAT L INSPECTION L INSPECTION PRÉACHAT DANS

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2005-530

Décision de radiodiffusion CRTC 2005-530 Décision de radiodiffusion CRTC 2005-530 Ottawa, le 26 octobre 2005 CanWest MediaWorks Inc. Montréal (Québec) Demande 2004-0771-9 Avis public de radiodiffusion CRTC 2005-25 22 mars 2005 CJNT-TV Montréal

Plus en détail

[FORMAT AGRANDI DE LA POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES]

[FORMAT AGRANDI DE LA POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES] Type de doc. Politique Section Administration Prochain examen Décembre 2016 [FORMAT AGRANDI DE LA ] 1. Portée La présente politique s applique à tous les services et programmes fournis par le Centre de

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS Référence : Type de politique : Références juridiques : Autres références : INTRODUCTION Gouvernance autonome Code des professions, Code civil du Québec

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Protégeons le tissu social québécois Et agissons!

Protégeons le tissu social québécois Et agissons! Rendez-vous d échange et d information du mouvement communautaire lanaudois Le 28 octobre 2010 Décodons les médias, pour ne pas se faire manipuler! Santé Gratuité Universa ersalité Services sociaux Éducation

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION de la Page Facebook officielle TAG

CHARTE D UTILISATION de la Page Facebook officielle TAG CHARTE D UTILISATION de la Page Facebook officielle TAG La Page Facebook officielle TAG est hébergée par Facebook et éditée par : SÉMITAG (Société d Économie Mixte des Transports de l Agglomération Grenobloise)

Plus en détail

Rapport de surveillance des communications

Rapport de surveillance des communications Rapport de surveillance des communications Octobre 2014 www.crtc.gc.ca Rapport de surveillance du CRTC sur les communications Octobre 2014 Cette publication est offerte par voie électronique sur notre

Plus en détail

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP)

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Strasbourg, 22 août 2014 CDDH-CORP(2014)10 COMITÉ DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L'HOMME (CDDH) GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Projet de recommandation du Comité

Plus en détail

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq e élevé Risque faible Risq à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq L e s I n d i c e s F u n d a t a é Risque Les Indices de faible risque

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 60

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 60 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d'édition de chaines de radio et de télévision, consistant à créer du

Plus en détail

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS Juillet 2014 (Mise à jour) Réservé aux conseillers MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire,

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE»

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» La Page Facebook «FNE Centre-Val de Loire» a pour objectif de développer une communauté internet conviviale autour des actualités du réseau

Plus en détail

GEWISS FRANCE S.A.S. CODE D ETHIQUE INFORMATIQUE

GEWISS FRANCE S.A.S. CODE D ETHIQUE INFORMATIQUE GEWISS FRANCE S.A.S. CODE D ETHIQUE INFORMATIQUE Juillet 2014 INDEX INTRODUCTION... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. LES SYSTEMES D'INFORMATION DE LA SOCIÉTÉ RÈGLES GÉNÉRALES... 3 3. UTILISATION DES ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32

Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32 Mémoire à l intention du Comité législatif chargé du projet de loi C-32 Mémoire soumis par l Association des universités et collèges du Canada sur le projet de loi C-32, Loi modifiant la Loi sur le droit

Plus en détail

L ASSURANCE COLLECTIVE : LES DÉFIS ÉMERGEANTS. Présentation du 27 octobre 2008. Par Me MICHEL GILBERT GRONDIN POUDRIER BERNIER S.E.N.C.R.L.

L ASSURANCE COLLECTIVE : LES DÉFIS ÉMERGEANTS. Présentation du 27 octobre 2008. Par Me MICHEL GILBERT GRONDIN POUDRIER BERNIER S.E.N.C.R.L. L ASSURANCE COLLECTIVE : LES DÉFIS ÉMERGEANTS Présentation du 27 octobre 2008 Par Me MICHEL GILBERT GRONDIN POUDRIER BERNIER S.E.N.C.R.L. I- CONTRAT D ASSURANCE COLLECTIVE A) Définition du contrat d assurance

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

Les listes de diffusion des Sections et Conférences

Les listes de diffusion des Sections et Conférences Les listes de diffusion des Sections et Conférences C est quoi, une «liste de diffusion»? Les listes de diffusion, parfois appelées listes de courriel, vous permettent de communiquer avec un grand nombre

Plus en détail

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE INTRODUCTION Le succès d Entreprises minières Globex inc. («Globex») repose sur l intégrité personnelle et professionnelle

Plus en détail

Modifications apportées au Rapport de surveillance des communications Janvier 2014

Modifications apportées au Rapport de surveillance des communications Janvier 2014 Modifications apportées au Rapport de surveillance des communications Janvier 2014 Tableau 2.2.7 Le tarif mensuel des services des titulaires et la variation en pourcentage pour l ensemble de niveau 1

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES AFFAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES AFFAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES AFFAIRES Brookfield Asset Management Inc. et ses filiales en propriété exclusive Juin 2008 CODE D ÉTHIQUE ET DE CONDUITE DES AFFAIRES TABLE DES MATIÈRES Page RÉSUMÉ DU

Plus en détail

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication

Section 3. Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication SECTION 3 : ADMINISTRATION CENTRALE Titre de la procédure: Utilisation des ressources informatiques et du réseau de télécommunication Politique : En vertu de la politique 3.1 : Relations : La direction

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

The Manitowoc Company, Inc.

The Manitowoc Company, Inc. The Manitowoc Company, Inc. POLITIQUE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES 11FitzPatrick & Associates 4/5/04 1 Document confidentiel Version 4.0 SOMMAIRE PARTIE 1 - Politique PARTIE 2 - Traitement des

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE. entre. 1 er avril 2014 31 mars 2019

CONVENTION COLLECTIVE. entre. 1 er avril 2014 31 mars 2019 CONVENTION COLLECTIVE entre et 1 er avril 2014 31 mars 2019 ENTENTE ET DROITS... 12 1 OBJET DE LA CONVENTION... 12 Droits des employés... 12 Droits de la direction... 13 Droits syndicaux... 14 2 LIBELLÉ

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence.

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence. Conditions Veuillez lire la présente convention attentivement avant d utiliser les Services bancaires par Internet. Elle renferme des exclusions et des limitations de responsabilité de même que d autres

Plus en détail

Adresse : Ville : Pays : Code Postal:

Adresse : Ville : Pays : Code Postal: En tant que société «équitable», c'est la politique de RusticCo, LLC, (la «Compagnie») de traiter tous les employé(e)s et tous les candidats à l'emploi de façon égale sans tenir compte de leur race, religion,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU COMITÉ D AUDIT FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) 1. Objectifs Le comité aidera le Conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités de supervision, en particulier

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES

CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES Par «Colloquium», on entend la société en charge de l organisation de l Evènement, dans la cadre d un mandat préalable consenti par son mandant ou donneur,

Plus en détail

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale 2 Définitions Définitions Banque Bureau de l ombudsman Ombudsman Client Client commercial Client particulier Décision d affaires Décision

Plus en détail

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité.

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. 24 janvier 2012 Page 2 Guide de rédaction Politique d

Plus en détail

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie Les Les carnets de la déontologie carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon Adoptée par le Conseil de déontologie journalistique le 15 décembre 2010 Directive La distinction

Plus en détail

Le Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication vient ainsi à point nommé remplacer la Haute Autorité des Médias.

Le Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication vient ainsi à point nommé remplacer la Haute Autorité des Médias. Loi organique n 11/001 du 10 janvier 2011 portant composition, attribution et fonctionnement du Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication Exposé des motifs La Constitution du 18 février

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS AU CODE DE DÉONTOLOGIE

PROJET DE MODIFICATIONS AU CODE DE DÉONTOLOGIE L Ordre des infirmières et infirmiers du Québec doit procéder à des modifications au des infirmières et infirmiers. Voici quelques éléments du contexte sur lequel se fonde le processus actuel de révision

Plus en détail

1. À PROPOS DE COURTIKA

1. À PROPOS DE COURTIKA Conditions d utilisation du site web des sociétés Assurances Morin et Associés Inc., Services Financiers Morin Inc. et Lambert Jutras Assurances Inc. (ci-après «Courtika») Bienvenue sur le site Web de

Plus en détail

ai'egsrd de y compris les motifs de la decision Compte rendu des deliberations, Bruce Power Inc. Demandeur

ai'egsrd de y compris les motifs de la decision Compte rendu des deliberations, Bruce Power Inc. Demandeur Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sorete nucleaire Compte rendu des deliberations, y compris les motifs de la decision ai'egsrd de Demandeur Bruce Power Inc. Objet Demande de

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet Modification du permis d exploitation de la centrale nucléaire Pickering-A

Plus en détail

La première période de participation commence le dimanche 11 janvier 2015 à 20 h et se termine à 21 h 30 (HE).

La première période de participation commence le dimanche 11 janvier 2015 à 20 h et se termine à 21 h 30 (HE). RÈGLEMENT DU CONCOURS C est ma toune en simultané! Concours du 11 janvier au 10 avril 2015 1. MODE DE PARTICIPATION Pour participer au concours C est ma toune en simultané!, vous devez regarder l émission

Plus en détail

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI CRI(2011)37 RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI SUR LA LUTTE CONTRE L ANTI-TSIGANISME ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES ROMS ADOPTÉE LE 24 JUIN 2011 Strasbourg, Septembre 2011 Publication

Plus en détail

Re Industrielle Alliance Valeurs mobilières

Re Industrielle Alliance Valeurs mobilières Traduction française non officielle Re Industrielle Alliance Valeurs mobilières AFFAIRE INTÉRESSANT : Les Règles de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières et Industrielle

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

Code d Éthique ArcelorMittal

Code d Éthique ArcelorMittal Code d Éthique ArcelorMittal ArcelorMittal a une réputation d honnêteté et d intégrité dans ses pratiques de gestion ainsi que dans toutes les transactions commerciales. Pour la société, y compris chaque

Plus en détail

protection des données personnelles

protection des données personnelles MSc in Management, option Information Systems and Services Science Maîtrise Universitaire en Management Public (MAP), mention Science des Services Selected Topics Principes généraux g en matière de protection

Plus en détail

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Publication n o 2010-58-F Le 3 septembre 2010 Alexandre

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Version PDF Référence au processus : 2013-195 Ottawa, le 2 octobre 2013 Golden West Broadcasting Ltd. Portage La Prairie (Manitoba) Demande 2012-1616-9, reçue le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «INCHALLAH.COM» Novembre 2014

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «INCHALLAH.COM» Novembre 2014 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «INCHALLAH.COM» Novembre 2014 La société CAJIS FRANCE, société par actions simplifiée au capital de 20.000 euros immatriculée au RCS de Nanterre sous

Plus en détail

Ma ligne de conduite (le «Concours»)

Ma ligne de conduite (le «Concours») RÈGLEMENT DU CONCOURS Ma ligne de conduite (le «Concours») de 15h00 HAE le 27 octobre 2014 à 23h59 HE le 7 décembre 2014 («Durée du Concours») Radio-Canada et la Société de l assurance automobile du Québec

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS AVIS N O 1 ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS ADOPTÉ À L UNANIMITÉ PAR LE COMITÉ NATIONAL D ÉTHIQUE SUR LE VIEILLISSEMENT SÉANCE DU 29 JUIN 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

REGLEMENT DU PRIX FRANCOPHONE DE L INNOVATION DANS LES MEDIAS EDITION 2016

REGLEMENT DU PRIX FRANCOPHONE DE L INNOVATION DANS LES MEDIAS EDITION 2016 REGLEMENT DU PRIX FRANCOPHONE DE L INNOVATION DANS LES MEDIAS EDITION 2016 Article 1 Objectifs : France Médias Monde (au capital de 23 045 660, inscrite au Registre de Commerce et des Sociétés de Nanterre

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec. dans le cadre des consultations particulières

Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec. dans le cadre des consultations particulières Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec dans le cadre des consultations particulières Projet de Règlement remplaçant l actuel Code de déontologie des podiatres (Chapitre C-26, a. 87)

Plus en détail

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Trouvez plus de renseignements juridiques faciles à lire sur www.ptla.org Que signifie «Logement équitable»? Dans le Maine, il existe

Plus en détail

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Ce site est propriété du Cesi, association loi de 1901, enregistrée sous le n 775 722 572, dont le siège social est situé 30 Rue Cambronne 75015 PARIS, représenté

Plus en détail

Règlements du concours Bureau en Gros

Règlements du concours Bureau en Gros Règlements du concours Bureau en Gros Le concours «Bureau en Gros Ü» se déroulera du 1 er octobre 2015 (00h01) (HAE) au 31 octobre 2015 (23h59) (HAE) (ci-après «la période du concours»). Il est organisé

Plus en détail

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca RM-0057 5 décembre 2006 (révisé le 6 février 2013) Introduction AVIS DE

Plus en détail

CONCOURS «addiktv la chaîne des plus grandes séries» Gagnez l un des dix (10) ensembles-cadeaux de coffrets DVD de séries d addiktv.

CONCOURS «addiktv la chaîne des plus grandes séries» Gagnez l un des dix (10) ensembles-cadeaux de coffrets DVD de séries d addiktv. CONCOURS «addiktv la chaîne des plus grandes séries» Gagnez l un des dix (10) ensembles-cadeaux de coffrets DVD de séries d addiktv. Règlements de participation 1. Le concours «addiktv la chaîne des plus

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail