F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01"

Transcription

1 F.I.C. n 0/AE-AI-TH-PE-0 Fiche d interprétation et de compléments aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique Extérieure & Intérieure, Thermique Hiver et Performance Energétique Construction à ossatures bois (Dispositions applicables à toute opération faisant l objet d une demande de certification Qualitel ou Habitat & Environnement) Ce document annule et remplace la FEST AE AI TH PE 0-B. Les modifications apportées au document précédent sont surlignées en jaune. La présente fiche permet l évaluation de certaines dispositions constructives à ossatures bois. Il est rappelé que cette évaluation, complémentaire aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement, permet de vérifier la présomption de conformité d un bâtiment aux exigences des référentiels. La mise en œuvre devra être soignée pendant la phase de réalisation. Pour mémoire, les exigences acoustiques seront vérifiées dans le cadre de la réglementation (mesures acoustiques requises par l arrêté du 7 novembre 0 relatif à l attestation acoustique, pour les opérations de 0 logements ou plus). La fiche comporte : - la prise en compte de certaines façades à ossatures bois et des autres éléments de façades (coffres de volets roulants, toitures) pour l évaluation de la rubrique Acoustique Extérieure (AE). - des dispositions pour l évaluation de la rubrique Acoustique Intérieure (AI) relatives aux bâtiments de logements collectifs et aux maisons individuelles accolées, avec une structure à ossatures bois. - des dispositions pour l évaluation de la rubrique Acoustique Intérieure (AI) relatives aux bâtiments de logements collectifs et aux maisons individuelles accolées, avec façades à ossatures bois et structure béton Cette fiche s appuie en partie sur des résultats du programme ACOUBOIS mené par FCBA, CSTB et QUALITEL, et financé par CODIFAB, DHUP, ADEME, QUALITEL, ASIV, AFSCAM, FILMM, SFEC, SNIP, FINNFOREST et LIGNATEC. / 8

2 Sommaire AE FAÇADES ET TOITURES A OSSATURES BOIS. Façades à ossatures bois.. Façade à ossatures et contreventement extérieur : [R w + C tr ] base = db.. Façade à ossatures et contreventement intérieur : [R w + C tr ] base = db.. Façade en panneaux massifs contrecollés : [R w + C tr ] base = 9 db. Coffres de volets roulants 7. Toitures 7 AI STRUCTURES A OSSATURES BOIS 9. Méthode d évaluation simplifiée 9.. Calcul des performances entre locaux 9.. Calcul des performances des séparatifs 0.. Exemples de solutions acoustiques. Transmissions parasites.. Planchers en béton.. Plafond sous toiture.. Autres dispositions.. Boitiers électriques. Bruits d équipements.. Chutes d eau.. Chaudières.. Ascenseurs AI - FAÇADES A OSSATURES BOIS ET STRUCTURE BETON. Façades semi-rideaux. Façades rideaux OSB extérieur. Façades rideaux OSB intérieur. Boitiers électriques 7 AUTRES DISPOSITIONS 7. Performance énergétique rubrique PH/TE 7. Règles de l art 7. Sécurité incendie 8. Sismique 8 / 8

3 AE Façades et toitures à ossatures bois Pour l évaluation de la rubrique Acoustique Extérieure, les dispositions suivantes permettent de calculer les indices d affaiblissements acoustiques R w+c tr de différentes typologies de façades et toitures. Le calcul de l isolement D ntw+c tr sera réalisé conformément à la méthode du référentiel en prenant en compte les autres éléments de façades (châssis vitrés, entrées d air, coffres de volets roulants, etc.). Notas : - les façades sans renfort d isolation thermique à l intérieur ou à l extérieur ne permettent pas d atteindre le niveau minimum requis par la RT 0. - les parements intérieurs constitués d une seule plaque de plâtre de mm sur les façades à ossatures bois peuvent être pris en compte, sous réserve qu ils respectent les recommandations professionnelles «Règles de l Art du Grenelle de l Environnement» relatives aux exigences de chocs de sécurité : alternance des ossatures bois et ossatures métalliques ou ossatures secondaires en bois à 0 cm d espacement, etc. Voir - pour les maisons individuelles en bandes et les logements collectifs, il conviendra de choisir une solution qui respectera également les exigences acoustiques intérieures.. Façades à ossatures bois Il est présenté ci-après une méthode d évaluation de l indice d affaiblissement vis-à-vis de l extérieur R w+c tr de façades à ossatures bois qui sera pris en compte dans les calculs de l isolement acoustique D nta,tr. L indice d affaiblissement R w + C tr est déterminé à partir d une configuration de base, à laquelle on applique des variantes. Exemple : R w + C tr = [R w + C tr] base + Δ[R w + C tr] variante + Δ[R w + C tr] variante + Δ[R w + C tr] variante + Si la façade rencontrée n est pas directement décrite par cette méthode, elle pourra être évaluée en considérant la performance d une composition proche, tout en restant plus défavorable. Il est rappelé ci-après que les modifications suivantes ont effet positif ou nul sur l indice d affaiblissement de la paroi R w+c tr : - L augmentation du nombre ou de l épaisseur des plaques de plâtre - L augmentation de l épaisseur des isolants (entrainant l augmentation de l épaisseur du mur) - L augmentation de l épaisseur du panneau de contreventement - L augmentation du pas de l ossature bois - Le remplacement d ossatures en bois massif par des poutres en I / 8

4 .. Façade à ossatures et contreventement extérieur : [R w + C tr ] base = db Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur 7 Vue en coupe horizontale Vue en coupe verticale. Bardage bois mm (assemblage rainure-languette), liteaux bois ménageant une lame d air de mm minimum, pare-pluie et isolant rigide ou semi-rigide en laine minérale de 0 mm minimum entre ossatures bois, ou a. Bardage bois mm, liteaux bois de mm mini, pare-pluie Δ[R w+c tr] = + 0 db (dans ce cas un renfort d isolation intérieure peut être requis pour les exigences thermiques) b. Enduit sur polystyrène expansé de 0 mm sous AT : Δ[R w+c tr] = - db. Panneau de contreventement OSB mm (masse volumique 00 kg/m ). Ossature bois x mm minimum, avec entraxe de 00 mm minimum, ou a. Ossature de 80 mm : Δ[R w+c tr] = + db b. Ossature de 0 mm : Δ[R w+c tr] = + db c. Ossature de 0 mm : Δ[R w+c tr] = + db d. Entraxe de 00 mm : Δ[R w+c tr] = + db. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature (0 mm minimum). Pare vapeur éventuel. Parements constitués de BA, ou BA : Δ[R w+c tr] = - db BA db : Δ[R w+c tr] = - db BA F : Δ[R w+c tr] = - db BA8 : Δ[R w+c tr] = - db BA8 : Δ[R w+c tr] = + db BA db : Δ[R w+c tr] = + db 7. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum, avec entraxe de 00 mm ou a. Tasseaux horizontaux avec entraxe de 00 mm Δ[R w+c tr] = 0 db b. Tasseaux horizontaux intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm, en l absence d isolation extérieure en laine minérale : Δ[R w+c tr] = 0 db en présence d isolation extérieure en laine minérale : Δ[R w+c tr] = db Tasseaux verticaux ménageant une lame d air de mm mini : Δ[R w+c tr] = - db Profilés métalliques horizontaux ossature bois («Ω» ou «Z») : Δ[R w+c tr] = + db Fourrures métalliques avec appui ponctuel intermédiaire, intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm : Δ[R w+c tr] = + db Montants métalliques de 8 mm indépendants de l ossature bois, intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm : Δ[R w+c tr] = + db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c tr] = + db. / 8

5 .. Façade à ossatures et contreventement intérieur : [R w + C tr ] base = db Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Vue en coupe horizontale Vue en coupe verticale. Bardage bois mm (assemblage rainure-languette), liteaux bois ménageant une lame d air de mm minimum, pare-pluie. Ossature bois x mm minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 0 mm minimum. Panneau de contreventement OSB mm. Pare vapeur éventuel. Parements constitués de BA sur tasseaux horizontaux de 0x mm intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm, ou BA sur montants métalliques de 8 mm indépendants de l ossature bois : Δ[R w+c tr] = + db BA F sur montants métalliques de 8 mm indépendants de l ossature bois : Δ[R w+c tr] = + db BA sur montants métalliques de 8 mm indépendants de l ossature bois : Δ[R w+c tr] = + db / 8

6 .. Façade en panneaux massifs contrecollés : [R w + C tr ] base = 9 db Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Bardage bois mm (assemblage rainure-languette). Liteaux bois ménageant une lame d air de mm minimum. Pare-pluie. Double couche d isolant rigide ou semi-rigide en laine minérale de 70 mm maximum entre ossatures bois secondaires. Ossature bois secondaire double croisée 70x0 mm². Panneau bois lamellé croisé de 9 mm minimum (sous avis technique) 7. Pare vapeur 8. Fourrures métalliques avec appui ponctuel intermédiaire, intégrant une laine minérale ou un isolant biosourcé de mm, ou Tasseaux bois horizontaux ou verticaux intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm, Δ[R w+c tr] = - db Montants métalliques de 8 mm indépendants de l ossature bois, intégrant une laine minérale ou un isolant bio-sourcé de mm : 9. Parements constitués de BA, ou BA db : Δ[R w+c tr] = + db BA F : Δ[R w+c tr] = + db BA : Δ[R w+c tr] = + db BA8 : Δ[R w+c tr] = + db BA8 : Δ[R w+c tr] = + 7 db BA db : Δ[R w+c tr] = + 7 db Aucun parement Δ[R w+c tr] = - db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c r] = + 8 db Δ[R w+c tr] = + db / 8

7 . Coffres de volets roulants Les valeurs d isolement D n,e,w + C tr des coffres de volets roulants prises en compte dans les calculs sont celles issu d un essai en laboratoire (ou valeurs forfaitaires de l annexe de la rubrique AE) réalisées en l absence de linteau béton (cas traversant).. Toitures Les valeurs d indice d affaiblissement des toitures prises en compte seront issues d essais en laboratoire, ou à défaut selon les valeurs des exemples suivants : Combles perdus Composition : Tuiles 00 mm de laine minérale ou isolant bio-sourcé dans combles Plafond suspendu avec ou BA (plénum total 00 mm) Indice d affaiblissement : R w+c tr = 8 db avec BA R w+c tr = db avec BA Combes aménagés Composition : Tuiles 00 mm de laine minérale ou isolant biosourcé entre les ossatures Pare vapeur 00 mm de laine minérale ou isolant biosourcé Plafond suspendu avec ou BA (plénum total 0 mm) Indice d affaiblissement : R w+c tr = db avec BA R w+c tr = db avec BA Combes aménagés caissons préfabriqués Composition : Tuiles 00 mm de laine minérale ou isolant biosourcé entre les ossatures Panneau OSB mm Pare vapeur 00 mm de laine minérale ou isolant biosourcé Plafond suspendu avec BA (plénum 0 mm) Indice d affaiblissement : R w+c tr = 7 db 7 / 8

8 Sarking Composition : Tuiles mm de laine minérale ou isolant bio-sourcé Panneau CTBH 8 mm 00 mm de laine minérale ou isolant bio-sourcé entre les ossatures Plafond suspendu sur liteaux bois avec BA (plénum 00 mm) Indice d affaiblissement : R w+c tr = 8 db Toiture terrasse Composition : Etanchéité bitumineuse 0 mm de laine minérale ou isolant bio-sourcé Panneau CTBH 9 mm Avec ou sans 0 mm de laine minérale ou isolant bio-sourcé Plafond suspendu avec BA (plénum 00 ou 0 mm) Indice d affaiblissement : R w+c tr = db avec laine dans plénum de 0 mm R w+c tr = db sans laine dans plénum de 00 mm 8 / 8

9 AI Structures à ossatures bois L évaluation de la qualité acoustique intérieure aux bâtiments peut être réalisée par un bureau d études spécialisé selon la méthode décrite dans le rapport Acoubois de juin 0 (adaptation de la série des normes de calculs ISO à la construction à ossatures bois). A défaut d étude spécifique, l évaluation peut également être réalisée par la méthode simplifiée décrite ci-après.. Méthode d évaluation simplifiée.. Calcul des performances entre locaux L isolement au bruit aérien entre locaux est calculé grâce à la formule suivante : D nt,a : isolement acoustique entre deux locaux [R w+c] : indice d affaiblissement du séparatif V : volume du local de réception S : surface du séparatif D nt,a = [R w +C] + 0 log (0, V/S) + TL TL = - db pour un isolement horizontal, si le mur séparatif est à ossatures bois et les planchers ne sont pas filants TL = - 7 db pour un isolement vertical, si le plancher séparatif à ossatures bois TL = - db si planchers ou murs séparatifs en panneaux massifs, pour tous types d isolements Le niveau de bruit de choc entre locaux est calculé grâce à la formule suivante : L nt,w = L n,w log V + K L n,w : niveau de bruit de choc du plancher avec son revêtement de sol V : volume du local de réception K = 0 pour une transmission verticale K = - 0 pour une transmission horizontale avec un vide structurel entre ossatures (plancher non filant, et mur séparatif à double ossatures indépendantes) La méthode simplifiée ne prend pas en compte le cas de planchers filants entre logements. Il s agit d une disposition qui est déconseillée du point de vue acoustique. L indice d affaiblissement et le niveau de bruit de choc du plancher avec son revêtement de sol sont déterminés par des mesures réalisées en laboratoire. A défaut de mesures en laboratoire, on pourra se référer aux valeurs forfaitaires ou exemples de solutions présentées dans la partie suivante. On notera que la performance du revêtement de sol mesurée sur un plancher bois n est pas du tout la même que celle obtenue sur un plancher en béton. 9 / 8

10 .. Calcul des performances des séparatifs MOB Mur simple ossature : [R w + C] base = 8 db 7 8 Mur simple ossature. Parements constitués de BA, ou BA db : Δ[R w+c] = - db BA F : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = + db BA db : Δ[R w+c] = + db. Montants métalliques de mm minimum indépendants de l ossature bois ménageant une lame d air de 0 mm minimum, ou Tasseaux horizontaux en bois de mm minimum : Δ[R w+c] = - db Tasseaux verticaux en bois de mm minimum : Δ[R w+c] = - 7 db Laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm entre des ossatures métalliques de 8 mm: Δ[R w+c] = + db. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum, ou Ossature de 0 mm : Δ[R w+c] = + db Ossature de mm : Δ[R w+c] = + db Entraxe de 00 mm : Δ[R w+c] = + db. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Montants métalliques de mm minimum indépendants de l ossature bois ménageant une lame d air de 0 mm minimum, ou Tasseaux horizontaux en bois de mm minimum : Δ[R w+c] = - db Tasseaux verticaux en bois de mm minimum : Δ[R w+c] = - 7 db Laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm entre les ossatures métalliques de 8 mm: Δ[R w+c] = + db 8. Parements constitués de BA, ou BA db : Δ[R w+c] = - db BA F : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = + db BA db : Δ[R w+c] = + db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c] = + 7 db 0 / 8

11 MOB Mur double avec contreventement côté logement : [R w + C] base = 8 db 7 8 Mur double avec contreventement côté logement. Parements constitués de BA, ou BA : Δ[R w+c] = - db BA db : Δ[R w+c] = - db BA F : Δ[R w+c] = - db BA 8 : Δ[R w+c] = - db BA 8 : Δ[R w+c] = + db BA db : Δ[R w+c] = + db. Tasseaux verticaux ménageant une lame d air de mm minimum, ou Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm mini : Δ[R w+c] = + db Tasseaux horizontaux de 0 mm et laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm : Δ[R w+c] = + db Fixation directe des parements sur le contreventement : Δ[R w+c] = + db Profilés métalliques horizontaux ossature bois : Δ[R w+c] = + db. Pare vapeur éventuel. Panneau de contreventement OSB mm minimum. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum, ou Ossature de 0 mm : Δ[R w+c] = + db Ossature de mm : Δ[R w+c] = + db Entraxe de 00 mm : Δ[R w+c] = + db 7. Pare pluie éventuel 8. Vide d air de 0 mm, ou Vide d air de 0 mm Δ[R w+c] = + db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c] = + 7 db Ce mur double avec contrevenement côté logement est préférable d un point de vue acoustique au mur avec contrevenement entre les ossatures (MOB ) car il présente des performances acoustiques supérieures, notamment dans les basses fréquences. / 8

12 MOB - Mur double contreventement entre les ossatures : [R w + C] base = 7 db 7 Mur double avec contreventement entre les ossatures. Parements constitués de BA, ou BA : Δ[R w+c] = - 7 db BA db : Δ[R w+c] = - db BA F : Δ[R w+c] = - db BA 8 : Δ[R w+c] = - db BA 8 : Δ[R w+c] = + db BA db : Δ[R w+c] = + db. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum, ou Tasseaux verticaux ménageant une lame d air de mm mini : Δ[R w+c] = - db Profilés métalliques horizontaux ossature bois : Δ[R w+c] = + 7 db. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum, ou Ossature de 00 mm : Δ[R w+c] = - db Ossature de mm : Δ[R w+c] = + db Entraxe de 00 mm : Δ[R w+c] = - db. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Vide d air de 0 mm, ou Vide d air de 0 mm Δ[R w+c] = + db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c] = + db / 8

13 MOB - Mur bois massif contrecollé [R w + C] base = db Mur panneau bois lamellé croisé. Parements constitués de BA, ou BA : Δ[R w+c] = - db BA db : Δ[R w+c] = - db BA F : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[R w+c] = + db BA db : Δ[R w+c] = + db. Montants métalliques de 8 mm minimum indépendants de l ossature bois. Laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm. Pare vapeur éventuel. Panneau bois lamellé croisé de 9/9 mm minimum Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à Δ[R w+c] = + db / 8

14 POB plancher simple ossature : [L n,w ] base = 0 db et [R w + C] base = db. Revêtement de sol : Plancher simple ossature a. Chape humide sur sous-couche acoustique certifiée CSTBat ou laine minérale présentant une amélioration ΔL w 9 db (mesurée sur béton de cm) avec tout type de revêtement de sol Avec revêtement de sol souple ΔL w 9 db (sur BAcm) : Δ[L n,w] = + db et Δ[R w+c] = + 0 db b. Chape sèche en plâtre fibre-gypse de 0 mm, en une ou deux couches, sur isolant en laine de roche ou fibre de bois (sous avis technique) présentant une amélioration ΔL w 9 db (mesurée sur béton de cm) () Avec revêtement de sol souple ΔL w 9 db (sur BAcm) : Δ[L n,w] = - db et Δ[R w+c] = - db Autres revêtements : Δ[L n,w] = - db et Δ[R w+c] = - db. Panneau OSB de 8 mm minimum. Isolant en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 00 mm minimum entre les solives. Solives bois ou poutres en I, 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Pare vapeur éventuel. Plafond suspendu avec fourrures fixées au pas de 00 mm par 800 mm (fixation une solive sur deux), avec parements constitués de BA, ou BA F : Δ[L n,w] = - db et Δ[R w+c] = - db BA8 : Δ[L n,w] = - db et Δ[R w+c] = - db Il est possible de cumuler trois corrections, dont la somme sera plafonnée à + db pour les aériens et +0 pour les chocs. La chape sèche n est pas recommandée car elle présente un risque d inconfort lié au bruit de chocs en basses fréquences par rapport à une chape humide. / 8

15 POB plancher double ossature : [L n,w ] base = db et [R w + C] base = 7 db 7 Plancher double ossature. Revêtement de sol : a. Chape sèche en plâtre fibre-gypse de 0 mm, en une ou deux couches, sur isolant en laine de roche ou fibre de bois (sous avis technique) présentant une amélioration ΔL w 9 db (sur BA cm) avec tout type de revêtements de sols, ou b. Parquet mm sur sous-couche ΔL w 7 db (sur BA cm) Δ[L n,w] = - db et Δ[R w+c] = - 7 db c. Chape humide sur sous-couche acoustique certifiée CSTBat présentant une amélioration ΔL w 9 db (sur BA cm) Δ[L n,w] = + db et Δ[R w+c] = + db d. Autres revêtements : Δ[L n,w] = - 8 db et Δ[R w+c] = - 9 db. Panneau OSB de 8 mm minimum. Solives bois ou poutres en I, 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Isolant en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 00 mm minimum entre les solives. Solives bois secondaires indépendantes 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Pare vapeur éventuel 7. Plafond suspendu avec fourrures fixées au pas de 00 mm par 800 mm (fixation une solive sur deux), avec parements constitués de BA Il est possible de cumuler deux corrections, dont la somme sera plafonnée à + db en chocs et + db en aériens. / 8

16 .. Exemples de solutions acoustiques Les exemples de solutions sont issus de résultats en laboratoire, de l application de la méthode simplifiée précédente ou de dispositions rencontrées sur site, avec comme hypothèse des chambres d au moins.0 m de profondeur et de hauteur sous plafond, avec une surface de 9 m² minimum. On préfèrera en priorité les dispositions testées en laboratoire. Il en découle pour un objectif d isolement au bruit aérien D nt,a de db entre logements et de niveaux de bruit de chocs L nt,w = db lorsque le local de réception est une pièce principale, les exigences sur les séparatifs suivantes : Murs: Ossatures bois : R w +C 7 db Panneaux massifs : R w +C 9 db Planchers : Ossatures bois : R w +C db et L n,w 0 db Panneaux massifs : R w +C 9 db et L n,w 0 db / 8

17 MOB. simple ossature R w +C = 8 db 7 8. Parements constitués de BA. Montants métalliques de mm minimum indépendants de l ossature bois ménageant une lame d air de 0 mm minimum. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum,. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Montants métalliques de mm minimum indépendants de l ossature bois ménageant une lame d air de 0 mm minimum 8. Parements constitués de BA MOB. simple ossature R w +C 8 db 7 8. Parements constitués de BA8. Tasseaux horizontaux en bois de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum,. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm entre des ossatures métalliques de 8 mm 8. Parements constitués de BA 7 / 8

18 MOB. double ossature R w +C 8 db. Parements constitués de BA. Tasseaux verticaux ménageant une lame d air de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Panneau de contreventement OSB mm minimum. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum 7. Vide d air de 0 mm 7 MOB. double ossature R w +C 7 db. Parements constitués de BA8. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Panneau de contreventement OSB mm minimum. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum 7. Vide d air de 0 mm 7 MOB. double ossature R w +C 0 db. Parements constitués de BA. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Panneau de contreventement OSB mm minimum. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum 7. Vide d air de 0 mm 7 8 / 8

19 MOB. double ossature R w +C 7 db. Parements constitués de BA. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Vide d air de 0 mm 7 MOB. double ossature R w +C 7 db. Parements constitués de BA. Tasseaux horizontaux ménageant une lame d air de mm minimum. Pare vapeur éventuel. Isolant semi-rigide en laine minérale ou isolant bio-sourcé d épaisseur égale à celle de l ossature. Ossature bois x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Panneau de contreventement OSB mm minimum 7. Vide d air de 0 mm 7 9 / 8

20 MOB. panneaux massifs R w +C db. Parements constitués de BA. Montants métalliques de 8 mm minimum indépendants de l ossature bois. Laine minérale ou isolant bio-sourcé de mm. Pare vapeur éventuel. Panneau bois lamellé croisé de 9 mm minimum MOB. panneaux massifs R w +C 9 db. Parement constitué de BA. Montants métalliques de 70 mm minimum indépendants de l ossature bois. Laine minérale ou isolant bio-sourcé de 80 mm. Pare vapeur éventuel. Panneau bois lamellé croisé de mm minimum. Parement BA vissé 0 / 8

21 POB simple ossature. Revêtement de sol indifférent sur chape humide de cm minimum sur sous-couche acoustique certifiée CSTBat ou sur laine minérale présentant une amélioration ΔL w 9 db (mesurée sur béton de cm). Panneau OSB de 8 mm minimum. Isolant en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 00 mm minimum entre les solives. Solives bois ou poutres en I, 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Pare vapeur éventuel. Plafond suspendu avec fourrures fixées au pas de 00 mm par 800 mm (fixation une solive sur deux), avec parements constitués de BA POB double ossature 7. Revêtement de sol indifférent sur chape sèche en plâtre fibre-gypse de 0 mm, en une ou deux couches, sur isolant en laine de roche ou fibre de bois (sous avis technique) présentant une amélioration ΔL w 9 db (sur BAcm). Panneau OSB de 8 mm minimum. Solives bois ou poutres en I, 0x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Isolant en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 00 mm minimum entre les solives. Solives bois secondaires indépendantes 00x mm² minimum, avec entraxe de 00 mm minimum. Pare vapeur éventuel 7. Plafond suspendu avec fourrures fixées au pas de 00 mm par 800 mm (fixation une solive sur deux), avec parements constitués de BA POB panneaux massifs contrecollés. Revêtement de sol indifférent sur chape humide de cm minimum sur sous-couche acoustique certifiée CSTBat ou sur laine minérale présentant une amélioration ΔL w 9 db (mesurée sur béton de cm). Panneau bois lamellé croisé de mm minimum (sous avis technique). Isolant en laine minérale ou isolant bio-sourcé de 00 mm minimum. Pare vapeur éventuel. Plafond suspendu avec fourrures fixées au pas de 00 mm, avec parements constitués de BA / 8

22 . Transmissions parasites.. Planchers en béton En présence d un plancher en béton en partie inférieure de la construction à ossature bois (par exemple rez-dechaussée ou dernier plancher d un immeuble en béton surmonté d un attique à ossature bois), il y a lieu de vérifier que sa masse surfacique est supérieure à 00 kg/m² En ce qui concerne l évaluation des bruits d impacts en horizontal, on se référera au référentiel... Plafond sous toiture Pour évaluer la transmission parasite par les combles, deux configurations sont possibles : Le(s) panneau(x) de contreventement des cloisons séparatives traverse(nt) les combles aménageables et montent jusqu au faîtage. Le plafond sous toiture est réalisé avec au moins une plaque de plâtre ( BA) et un isolant en laine minérale d épaisseur supérieure ou égale à 0 cm. Le(s) panneau(x) de contreventement des cloisons séparatives ne monte(nt) pas jusqu au faîtage et le plafond sous toiture sera réalisé avec au moins deux plaques de plâtre ( BA) et un isolant en laine minérale d épaisseur supérieure ou égale à 0 cm... Autres dispositions Le parement intérieur en plâtre et le panneau de contreventement de la façade doivent être interrompus au niveau du séparatif entre logements. Les structures de la charpente seront interrompues entre logements, y compris le liteaunage... Boitiers électriques La mise en œuvre de boitiers électriques (prises, interrupteurs) dans les murs séparatifs ne diminue pas significativement l isolement au bruit aérien, du fait de la présence du panneau de contreventement à l intérieur du séparatif.. Bruits d équipements.. Chutes d eau Les chutes d eaux usées, vannes et pluviales doivent faire l objet d une attention particulière. La composition des parois de gaine technique peut être évaluée selon les dernières dispositions du référentiel. Les chutes doivent être fixées par des colliers antivibratiles sur les ossatures bois de la structure, et en aucun cas sur un parement plâtre. Les chutes doivent être munies de fourreaux antivibratiles à la traversée des planchers... Chaudières Les chaudières peuvent être fixées par des supports antivibratiles sur les ossatures bois de la structure, et en aucun cas sur un parement léger en plâtre ou bois... Ascenseurs Afin de limiter toute transmission de bruit, la gaine d ascenseur (béton, bois) sera intégralement indépendante de la structure du bâtiment. / 8

23 AI - Façades a ossatures bois et structure béton En présence de façades à ossatures bois et structure en béton, le paragraphe AI... Façades filantes légères des référentiels Qualitel et Habitat & Environnement 008 et le paragraphe AI... Façades filantes légères et lourdes des référentiels Qualitel et Habitat & Environnement 0 ne s appliquent pas. On se réfèrera aux exemples de dispositions techniques présentées ci-dessous qui complètent les paragraphes cités ci-dessus et il est rappelé que les autres aspects de la sous-rubrique Acoustique Intérieure AI Isolements aux bruits aériens doivent être traités (transmissions parasites par les gaines techniques, par les conduits de ventilation, etc.). Pour l interphonie par le réseau de ventilation, la correction considérée lorsque la performance de la paroi étudiée est supérieure au minimum requis par les méthodes d évaluation sera nulle. En outre, l évaluation de rubrique Acoustique Intérieure AI Bruits d impacts est effectuée selon le référentiel, en considérant la façade bois comme un doublage en laine minérale dans la méthode forfaitaire et dans la méthode par le calcul. Ces dispositions permettent d évaluer des bâtiments de logements collectifs ou individuels en bande, et sont valables pour évaluer un isolement aux bruits aériens entre logements superposés (verticalement) et accolés (horizontalement). Les essais réalisés dans le cadre du programme RAGE ont montré qu il était possible de mettre en œuvre un seul BA en façade pour respecter les exigences de sécurité aux chocs, sous réserve de respecter des conditions sur les fixations (voir Il est rappelé que la configuration avec BA sur tasseaux bois possède généralement un indice d affaiblissement faible. Les compositions devront être adaptées aux exigences de la réglementation incendie, et peuvent conduire par exemple à augmenter l épaisseur et le nombre de parements en plaques de plâtre. / 8

24 . Façades semi-rideaux Les façades semi-rideaux concernent les façades à ossatures bois qui sont constituées de panneaux installés entre dalles et murs en béton. Dans le cas d une exigence [R w+c] de 8 db (méthode forfaitaire) ou D nta de db (méthode par le calcul), on vérifiera que l ensemble des dispositions suivantes sont respectées afin de conserver le niveau d évaluation du séparatif étudié : - Planchers et refends en béton plein de 0 cm minimum (ou refends de 8 cm avec profondeur supérieure ou égale à,70 m) - Façade : o Interruption de l ossature et du panneau de contreventement au niveau des dalles et murs séparatifs (refends) o Doublage intérieur BA minimum o Fixation des parements plâtre sur liteaux bois ou rails métalliques - Calfeutrement en laine de roche ou joint d étanchéité de 0 mm maximum entre l ossature et le béton Isolant A-s,d0 BA sur liteaux bois ou rails métalliques BA sur liteaux bois ou rails métalliques Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Dalle béton de 0 cm Refend béton de 8 ou 0 cm Joint d étanchéité Calfeutrement Vue en coupe verticale Vue en coupe horizontale Façades semi-rideaux / 8

25 . Façades rideaux OSB extérieur Les façades rideaux concernent les façades à ossatures bois qui sont constituées d éléments installés en applique sur la structure béton. Le cas du panneau OSB situé à l extérieur est traité dans ce chapitre. Isolant A-s,d0 0 mm minimum BA sur montants métalliques + LM mm BA sur montants métalliques + LM mm Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Lisses en bois massif épaisseur 70 mm minimum Dalle béton de 0 cm Poteaux en bois massif épaisseur 70 mm minimum Refend béton de 8 ou 0 cm Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Façades rideaux OSB extérieur - BA sur montants métalliques Isolant A-s,d0 BA sur liteaux bois + LM mm BA sur liteaux bois + LM mm Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Lisses en bois massif épaisseur 70 mm minimum Dalle béton de 0 cm Poteaux en bois massif épaisseur 70 mm minimum Refend béton de 8 ou 0 cm Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Façades rideaux OSB extérieur - BA sur liteaux bois / 8

26 Dans le cas d une exigence [R w+c] de 8 db (méthode forfaitaire) ou D nta de db (méthode par le calcul), on vérifiera que l ensemble des dispositions suivantes sont respectées afin de conserver le niveau d évaluation du séparatif étudié : - Planchers et refends en béton plein de 0 cm minimum (ou refends de 8 cm avec profondeur supérieure ou égale à,70 m) - Façade : o Doublage intérieur BA minimum et laine minérale de mm minimum o Fixation des parements plâtre sur rails métalliques indépendants Ou o Doublage intérieur BA minimum et laine minérale de mm minimum o Fixation des parements plâtre sur liteaux bois horizontaux ou rails métalliques indépendants - Présence de lisses en bois massif formant une épaisseur totale de 70 mm minimum (ou poteaux bois dans le cas d une évaluation de l isolement horizontal) en nez de dalle ou refend. - Présence d un calfeutrement en laine de roche d épaisseur de 0 mm maximum devant le nez de la dalle béton ou du refend.. Façades rideaux OSB intérieur Les façades rideaux concernent les façades à ossatures bois qui sont constituées d éléments installés en applique sur la structure béton. Le cas du panneau OSB situé à l intérieur est traité dans ce chapitre. Isolant A-s,d0 BA sur montants métalliques + LM mm BA sur montants métalliques + LM mm Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Dalle béton de 0 cm Refend béton de 8 ou 0 cm Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Calfeutrement laine de roche 0 mm maximum Façades rideaux OSB intérieur - BA sur montants métalliques Dans le cas d une exigence [R w+c] de 8 db (méthode forfaitaire) ou D nta de db (méthode par le calcul), on vérifiera que l ensemble des dispositions suivantes sont respectées afin de conserver le niveau d évaluation du séparatif étudié : - Planchers et refends en béton plein de 0 cm minimum (ou refends de 8 cm avec profondeur supérieure ou égale à,70 m) - Façade : o Doublage intérieur BA minimum et laine minérale de mm minimum o Fixation des parements plâtre sur rails métalliques indépendants - Présence d un calfeutrement en laine de roche d épaisseur de 0 mm maximum devant le nez de la dalle béton ou du refend. / 8

27 Cas particulier des portes fenêtres Lorsqu une porte-fenêtre ou une menuiserie toute hauteur est rencontrée dans une façade filante à ossature bois, il convient de vérifier : Pour une pose en tunnel, la présence d une platine métallique de 0/0 ème d épaisseur minimum recouvrant le calfeutrement entre l ossature bois et la dalle béton. Pour une pose en applique ou en tunnel, la présence de calfeutrement en laine minérale ou joint d étanchéité entre la menuiserie et la dalle. Porte fenêtre ou menuiserie toute hauteur Porte fenêtre ou menuiserie toute hauteur Platine métallique 0/0 ème minimum Calfeutrement ou joint d étanchéité Dalle béton de 0 cm Dalle béton de 0 cm Pose en tunnel Pose en applique. Boitiers électriques La mise en œuvre de boitiers électriques (prises) dans la façade ne diminue pas significativement l isolement latéral lorsqu ils sont placés dans des façades de part et d autre d un mur séparatif. Autres dispositions. Performance énergétique rubrique PH/TE La réglementation thermique RT0 est applicable sur toutes les opérations neuves depuis le er janvier 0. Il est rappelé notamment que les ponts thermiques ne doivent pas être négligés dans le calcul du Up (et du B bio). En particulier pour les façades, cela concerne le mode de fixation des parements intérieurs en plâtre sur l ossature bois, ou encore le traitement en nez de plancher qui doivent être évalués selon les normes européennes et en conformité avec les exigences de la réglementation thermique RT0. La fixation des parements intérieurs sur tasseaux bois crée un contact défavorable en thermique, comme en acoustique. Ces ponts thermiques et acoustiques peuvent être limités si les tasseaux sont horizontaux voire remplacés par des montants métalliques indépendants. Il conviendra également de vérifier que les isolants ont une résistance thermique certifiée (par exemple ACERMI),. Règles de l art Le DTU. est relatif à la construction de maisons et bâtiments à ossature en bois. Il est actuellement en révision, notamment sur les aspects de propagation de la vapeur dans les façades, la mise en œuvre des isolants et la résistance au choc des parois. Concernant la résistance mécanique des parements intérieurs, les recommandations professionnelles RAGE : «Règles de l Art du Grenelle de l Environnement» ont fixé des règles pour les chocs de sécurité : alternance des ossatures bois et ossatures métalliques ou ossatures secondaires en bois à 0 cm d entraxe, etc. Les recommandations RAGE proposent également des dispositions relatives à la mise en œuvre de chape flottante mortier sur des planchers bois. 7 / 8

28 . Sécurité incendie En matière d exigences relatives à la sécurité incendie, on notera en particulier que le projet doit respecter les dispositions de l arrêté du janvier 98 pour les bâtiments d habitation et l arrêté du juin 98 pour ERP en fonction du classement des bâtiments. Des solutions constructives pour les façades et leur jonction avec les planchers sont données dans l IT 9 en fonction du classement des bâtiments (familles a, b et de l arrêté du janvier 98) vis-à-vis des risques de propagation du feu par les façades et tous les ERP selon l arrêté du juin 980. L IT 9 est également en révision actuellement.. Sismique Dans le cas de bâtiments indépendants les uns des autres au sens de la réglementation sismique, un joint est nécessaire. Il sera déterminé par calculs et au minimum de cm. Dans le cas de parois séparatives au sein d un même bâtiment, il n y a pas d exigences relatives à la réglementation sismique, mais un espacement de cm minimum sera nécessaire pour des raisons acoustiques. 8 / 8

ACOUBOIS. Etapes 2&3. Rapport V2.0. Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques. Juin 2014

ACOUBOIS. Etapes 2&3. Rapport V2.0. Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques. Juin 2014 ACOUBOIS Etapes & Rapport V.0 Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques Juin 0 ACOUBOIS Etapes & Rapport V.0 Méthode simplifiée & Exemples de solutions /7 ACOUBOIS Respect des exigences acoustiques

Plus en détail

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01 F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-0 Fiche d exemples de solutions techniques aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique e & e, Thermique Hiver et Performance Energétique

Plus en détail

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS 294 LES SOLUTIONS PLACO POUR LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS P.296 DESCRIPTION & MISE EN ŒUVRE DES SOLUTIONS A Mur de construction ossature bois avec plaques Placo

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN - Jacques DALIPHARD - Pascal LOCOGE Colloque CIDB du 26 novembre 2008 Bâtiments existants Les

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Etats Généraux Angers. Actualités Normatives et Règlementaires. le 11 octobre 2012. LE NEVÉ Serge, FCBA

Etats Généraux Angers. Actualités Normatives et Règlementaires. le 11 octobre 2012. LE NEVÉ Serge, FCBA Etats Généraux Angers le 11 octobre 2012 Actualités Normatives et Règlementaires LE NEVÉ Serge, FCBA Construction bois Les outils en cours de préparation DTU 31-2 CATALOGUE BOIS CONSTRUCTION DTU 31-4 FACADES

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises.

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises. Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises. Serge LE NEVE Adjoint à la Direction du Pôle Industrie Bois Construction

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Construction Bois Programme collectif Actualité Normative

Construction Bois Programme collectif Actualité Normative Construction Bois Programme collectif Actualité Normative Les Etats Généraux 19 septembre 2013 Serge Le Nevé Etudes «Plan Bois 2010-2013» DHUP / CODIFAB / FBF Sujets Résistance au feu des parois à ossature

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

Isolation Thermique, isolation Acoustique, Ventilation : compatibilité ou incompatibilité? L isolation des toitures par l intérieur

Isolation Thermique, isolation Acoustique, Ventilation : compatibilité ou incompatibilité? L isolation des toitures par l intérieur Isolation Thermique, isolation Acoustique, Ventilation : compatibilité ou incompatibilité? L isolation des toitures par l intérieur 26 11 2008 L isolation des combles : Problématique Ventilation - Une

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

N LOT HT % TVA TVA TTC

N LOT HT % TVA TVA TTC N LOT HT % TVA TVA TTC 01 Administration - 19,6% - - 02 Gros-Oeuvre - 19,6% - - 03 Structure bois - 19,6% - - 04 Habillages et bardages - 19,6% - - 05 Terrasses bois - 19,6% - - 06 Couverture étanchéité

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois

Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois RAPPORT FINAL Août 2010 Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois Par : Catherine GUIGOU CSTB catherine.guigou@cstb.fr Mathilde LACAZE QUALITEL m.lacaze@cerqual.fr

Plus en détail

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB Etats Généraux du bois Angers 2014 R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques GUIDE PRATIQUE Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques En application des normes NF DTU 25.41 et 25.42 2 e ÉDITION

Plus en détail

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Rétrospective des avancées depuis le lancement du plan bois en 2009

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Rétrospective des avancées depuis le lancement du plan bois en 2009 Levée des freins à l usage du bois dans la construction Rétrospective des avancées depuis le lancement du plan bois en 2009 Stéphane HAMEURY Chef de la Division Expertises, Avis Réglementaires, & Recherche

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette mb rock Panneau rigide avec un bord flexible et disponible en 4 largeurs qui s adapte parfaitement aux espaces courants entre montants sans découpe Echelle de densité + le + produit : bord flexible, largeur

Plus en détail

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons BOIS POUR LA CONSTRUCTION Épicéa raboté 4 faces, taux d humidité 14-18% ISOLATION Standard : Fibre de bois Kronotherm

Plus en détail

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur logements collectifs Cette solution constructive se compose d'un mur à ossature bois intégrant un isolant, doublé d'une cloison Placostyl qui intégre également un isolant indépendant du mur bois. Exigences

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Construction à Ossature Bois. Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE

Construction à Ossature Bois. Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE Construction à Ossature Bois Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE Développer et produire en France, c est défendre nos valeurs... moins de GFD, UN EXPERT AU SERVICE DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Constructions à ossature bois et plaques Placo

Constructions à ossature bois et plaques Placo 0 Constructions à ossature H0 00 Constructions à ossature bois et plaques Placo Juin 0 Description Les plaques de plâtre Placo, standard ou techniques, sont un complément naturel aux constructions à ossature

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 DTU 25.41 et 25.42 DTU 25.41 Définition de la constitution des cloisons et contre-cloisons selon le type de local Ce paragraphe précise la constitution des

Plus en détail

Détermination et calcul des ponts thermiques linéiques et intégrés des constructions en bois

Détermination et calcul des ponts thermiques linéiques et intégrés des constructions en bois DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO Date Le 23 août 2006 DER/HTO 2006-115- SF/LS N affaire : 06-019 Client seul Version 1 Unité ayant effectué les travaux : Responsable des travaux

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Mission Acoustique Compte rendu d examen des documents en phase APS Note établie avec référentiel H et E CERQUAL Rapport version 3 du 26/02/2010 Maître d ouvrage

Plus en détail

GUIDE DE POSE METISSE

GUIDE DE POSE METISSE GUIDE DE POSE METISSE Chemin des Dames 62 700 Bruay La Buissière Tel: 03 21 01 77 60 Fax: 03 21 62 02 78 E-mail: metisse@le-relais.net www.isolantmetisse.com GUIDE DE POSE Métisse se met en œuvre conformément

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE...

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE... Référence : 11-14-00 PLATRERIE Page 10-1 PLATRERIE PRESCRIPTIONS PARTICULIERES 2 PRESTATIONS GÉNÉRALES À LA CHARGE DE L'ENTREPRISE... 2 ISOLATION... 2 ISOLATION DE PLAFOND PAR LAINE DE VERRE EN ROULEAU...

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

Physique de construction et Constructions. www.thermo-chanvre.com. GmbH & Co. KG

Physique de construction et Constructions. www.thermo-chanvre.com. GmbH & Co. KG Physique de construction et Constructions Industriestraße 2 D-86720 Nördlingen Tel. +49 (0) 90 81/8 05 00-0 Fax +49 (0) 90 81/8 05 00-70 E-mail info@thermo-chanvre.com GmbH & Co. KG Contenu Isolation

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ISOLANT BATICHANVRE

FICHE TECHNIQUE ISOLANT BATICHANVRE FICHE TECHNIQUE ISOLANT BATICHANVRE Description Produit d isolation thermique pour mur et toiture à base de chanvre à 43% en poids, de fibres de jute à 42% et de 15% de polyester thermofusible. Les fibres

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat KRONOMOB Panneaux et isolants pour la construction bois une nouvelle idée de l'habitat kronobois kronotherm kronotec Le concept Kronomob a été développé par Kronofrance pour répondre aux besoins de l'eco-construction

Plus en détail

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par l

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3 Habitat & Environnement DOM Référentiel PARTIE 3 Détail des rubriques environnementales SOMMAIRE 1. AVANT-PROPOS... 5 2. DETAIL DES RUBRIQUES ENVIRONNEMENTALES... 5 Référentiel Habitat & Environnement

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard Panneau sandwich en laine de roche mono densité et plaques de plâtre standard ou hydrofugé. le + produit : des performances acoustiques testées en laboratoire. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS IDE A LA REDACTION DE CCTP : Prescriptions générales A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS B. INTERFACES ENTRE LES LOTS C. CADRE NORMATIF ET CERTIFICATIONS 1/10 C. CADRE NORMATIF

Plus en détail

mise en œuvre Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire isoler mieux, naturellement

mise en œuvre Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire isoler mieux, naturellement Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables mise en œuvre Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Fiche d application Acoustique Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de toitures isoler mieux, naturellement

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de toitures isoler mieux, naturellement Catalogue Construction Bois : solutions de toitures Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Définition et caractéristiques des composants de

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

1.- SYSTÈME ENVELOPPE...

1.- SYSTÈME ENVELOPPE... INDEX.- SYSTÈME ENVELOPPE.....- Dallages et planchers sur vide sanitaire......- Dalles.....- Murs de façades......- Partie opaque des parois verticales extérieures......- Baies de façade.....- Couvertures...

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Contre-cloisons CARREAUX PF3

Contre-cloisons CARREAUX PF3 Doublages isolants Prescription Doublages isolants thermiques PRÉGYSTYRÈNE Th38 78 PRÉGYRÉTHANE 3 8 Doublage isolant thermique et acoustique PRÉGYMAX 3 80 Quantitatifs DOUBLAGES PRÉGY ------------------------------------------------------------

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique.

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique. GAMME SANDWICH Descriptif Général Parement supérieur : Panneau de particules de bois 10 mm hydrofuge (P5), pouvant recevoir sur demande 2 contrelattes en bois de section 25 x 27, permettant de reconstituer

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Construction d un immeuble de bureaux le MARBOTTE à Dijon

Construction d un immeuble de bureaux le MARBOTTE à Dijon Construction d un immeuble de bureaux le MARBOTTE à Dijon Présentation L équipe Quelques chiffres Le scan des façades La préfabrication et qualité atelier Les solutions techniques Arbonis Les prototypes

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry 70 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Laine minérale et laine de verre FEUTRE BARDAGE 72 PANOLENE BARDAGE 72 SYSTEME CLADISOL 74 FEUTRAL 76 PARVACOUSTIC

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 Etanchéité à l air RT 2012 rappel Objectif de la RT 2012 Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Cep < 50 kwh/m 2 /an

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Optex. La solution d isolation thermo- acoustique des murs par l extérieur sous bardage rapporté

Optex. La solution d isolation thermo- acoustique des murs par l extérieur sous bardage rapporté Optex La solution d isolation thermo- acoustique des murs par l extérieur sous bardage rapporté Optex, les solutions d isolation par l exté Description La gamme Optex est une sélection d isolants et de

Plus en détail