Le Contrat d apprentissage. Pour former la relève : Tutorat, transmission, cartographie... Formations Le programme de vos stages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Contrat d apprentissage. Pour former la relève : Tutorat, transmission, cartographie... Formations Le programme de vos stages"

Transcription

1 3 générations réunies : le cédant, le repreneur et l apprentie. Pour former la relève : Le Contrat d apprentissage (Pages 10 et 11) Des outils pour un artisanat durable Tutorat, transmission, cartographie... (Pages 14 à 17) Formations Le programme de vos stages (joint à ce magazine) 4 ème trimestre octobre- n 123 Le magazine de la Chambre de Métiers et de des Pyrénées-Atlantiques

2 PUBLICITÉ

3 Edito CMA 64 Le magazine officiel de la Chambre de Métiers et de l Artisanat des Pyrénées-Atlantiques Éditorial Pour gérer vos compétences Ce numéro de juillet est placé sous le signe de la formation. Loin de vouloir vous proposer un été studieux, j ai juste le plaisir de vous présenter le programme de vos formations pour vous permettre de réfléchir à l évolution des compétences de votre entreprise. Pour soutenir notre action, la CMA64 est engagée dans le dispositif global de formation, sous couvert de l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers. Il s agit d une démarche interne afin d assurer un nouveau positionnement de notre centre de formation tenant compte des attentes nouvelles de l Artisanat. Une analyse permanente des attentes de nos ressortissants ou autres publics sera faite, en s appuyant sur notre service veille stratégique, nos centres de ressources et l utilisation d outils de gestion de compétences. Une information et sensibilisation accrue auprès des jeunes, des parents et acteurs de la formation sera privilégiée. La production d une formation différente sera organisée. Axée sur une offre de formation modularisée elle permettra plus de mixité dans nos publics du niveau 5 au niveau 2. Sur ce point, la CMA 64 sera signataire d une convention avec le Conservatoire National des Arts et Métiers et l APCM, pour la mise en œuvre d un réseau d Université des Métiers et de l Artisanat au niveau national. Au sujet de l Université des Métiers et de l Artisanat Bayonne Pays Basque, nous terminons le dossier financier et prévoyons une ouverture en Enfin, et devant une tendance forte au développement de la création d entreprise, correspondant à des attentes économiques et surtout à la nécessité de répondre demain à la reprise de nos entreprises, l objectif d une Ecole de la création reprise d entreprise est d autant plus d actualité. Une première étape a été franchie avec la mise en place avec l université de Pau et des Pays de l Adour d un diplôme universitaire de gestion de l entreprise artisanale. Je vous incite à promouvoir notre programme formation et vous souhaite un bel été. Bernard Cazala Sommaire Actualité Pages 4 à 6 Missions CMA 64 Des initiaves pour les TPE Page 8 Formation professionnelle Page 9 Contrat d apprentissage Page 10 et 11 Bilan de santé de l Artisanat Pages 12 et 13 La cartographie au service de l Artisanat Page 14 et 15 Avenir Enjeux : transmission Page 16 Chantier : stratégie formation Page 17 Portrait Baptiste Bordenave Lagau : charcutier Page 18 Partenariat - Réseau Pages 19 à 21 Immatriculations Pages 22 et 23 Infos pratiques Pages 24 à 26 CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES 11 rue de Solférino - BP PAU CEDEX Tél Fax : DIRECTEUR DE LA PUBLICATION: Bernard Cazala Comité de rédaction: MM. Bernard Dupont, Philippe Pallu, Paul Lavignasse, Christian Pascual. COORDINATION: Nathalie Romanet RÉDACTION: Chambre de Métiers et de l Artisanat des Pyrénées-Atlantiques - APCM CONCEPTION/RÉALISATION: VALEURS DU SUD Morlaàs - Tél IMPRESSION: Parchemins du Midi ILLUSTRATIONS: Chambre de Métiers et de l Artisanat Jacques Valat - VDS PUBLICITE: VALEURS DU SUD - Tél Fax: Prix: 0,03 ISSN Dépôt légal : 3 ème trimestre Impression à exemplaires. PUBLICITÉ

4 4 Les artisans sont là! FOIRE DE PAU Les lauréats, leurs épouses et les partenaires du Prix Stars Les lauréats, leurs épouses et les partenaires La 59 ème Foire de Pau a accueilli 19 entreprises artisanales. Certains habitués de la manifestation, comme Raymonde Etcharry, peintre en décors à Beyrie-sur-Joyeuse, ou Serge Bernard, spécialiste en géothermie et énergies renouvelables à Pau, ont rejoint le Hall Aragon pour la première fois. Ils ont trouvé cet espace dédié aux savoir-faire artisanaux particulièrement convivial et plus efficace pour nouer des contacts intéressants. D autres comme Blandine Strauss, maître verrier à Jurançon, fêtait sa 30 ème année de participation à la Foire de Pau et sa 20 ème dans le Hall Aragon. Pour elle et son conjoint collaborateur, Sam, participer à la Foire de Pau est essentiel. «C est une vitrine extraordinaire qui permet de contacter un maximum de monde en un minimum de temps. Nous n avons pas de boutique, alors il faut trouver des moyens de se faire connaître et d expliquer notre travail. A la Foire, l artisan se démarque et peut prouver qu il fait de la qualité et de la création originale. Le contact avec les autres artisans est aussi bénéfique : échanger sur les réussites et les échecs, s entraider tout cela apporte une pierre à l édifice artisanal!». Pour Sam, «les visiteurs savent qu ils vont rencontrer des artisans et la présence de la Chambre de métiers leur apporte un sentiment de confiance» Jean-Michel Canton, agent de développement économique à la CMA64, assure depuis 1991 le trait d union entre les entreprises artisanales et la Foire afin de les accompagner dans leur promotion. Pour lui, «dans le Hall Aragon, c est plus qu une relation professionnelle qui s établit, c est de l amitié!» Pour contacter J-M CANTON à la CMA64 : Médailles de la reconnaissance artisanale OR Louis BARIOT, Artisan charcutier traiteur ; Pierre LAMARQUETTE, Artisan maçon charpentier ; Pierre Michel DESCAT, Artisan plâtrier ; Guy KLEBER,Excusé, Artisan marbrier ARGENT Daniel LOUBERE, Artisan boulanger pâtissier ; Jean-Claude ARLA, Excusé ; Pierre-Michel CARRERE, Artisan coiffeur ; Henri GRANGE Artisan serrurier, métallier BRONZE Jean-François CLAVER, Artisan peintre en décors ; Daniel HAMEAU, Artisan boulanger pâtissier Gérard TOME, Artisan ambulancier ; Jacques GASTIGAR, Artisan charpentier ; Marcel NOBLIA, Artisan mécanicien dans la mécanique de précision ; Jean-Pierre DUHALDE,Excusé Journées artisanales Dimanche 9 septembre, la CMA64 a rendu hommage aux artisans qui œuvrent pour la défense de l artisanat, la formation et la passion du métier. Quinze artisans médaillés de la reconnaissance artisanale étaient honorés pour leurs engagements. Onze artisans se voyaient remettre la médaille de la formation professionnelle. L excellence artisanale était également à l honneur avec la remise des diplômes de Brevet de maîtrise des deux sessions 2007, ainsi que celle des Brevets de conjoint collaborateur d entreprise artisanale (voir page 10). (Palmares ci-contre). Médailles de la formation professionnelle : Christian PASCUAL Artisan sculpteur sur bois et doreur à la feuille, membre élu de la CMA64, Président syndicat des artisans de l ameublement d Aquitaine A40/64- PAU ; Roland MOUNES Artisan Boulanger à GELOS ; Francis COSTARRAMONE - Artisan escaliériste à POMPS Conseiller de l Enseignement Technologique ; Paul LAVIGNASSE Artisan Electricien BIZANOS Membre élu de la CMA64 Conseiller de l Enseignement Technologique ; Christian MIFFURC Directeur du CFA du BTP PAU ; Henri LAHOURATATE Artisan Boucher à PAU- Enseignant CMA 64 ; Jean LEGLISE Enseignant CMA 64 ; Céline DUCASSE Artisan esthéticienne BIARRITZ Membre élue de la CMA64 ; Michel LORDON Artisan charpentier, membre élu de la CMA64 Conseiller de l Enseignement Technologique LARRESSORE ; Christian MERLET Artisan Charcutier Traiteur BENEJACQ ; Jacques DESLOQUES Artisan Charcutier Traiteur ST JEAN DE LUZ La sécurité dans votre entreprise La CMA 64 met à la disposition des entreprises des fiches concernant : la sécurité dans l entreprise, les affichages et les registres liés à la sécurité, la prévention des incendies (matériel à posséder, affiches, disposition du local ), les vérifications obligatoires (électricité, machines, extincteurs...), les accidents du travail et les maladies professionnelles, le Document unique (obligatoire pour les entreprises ayant un salarié et plus), les locaux et bâtiments de travail (faut-il une salle de repos? des douches? ), la réglementation concernant les établissements recevant du public (comme les bouchers, boulangers ), le Plan de prévention (spécial bâtiment). Les fiches peuvent être téléchargées sur le site : Artisans sinistrés des Pyrénées-Atlantiques euros ont été attribués aux 20 artisans sinistrés du 64 suite aux inondations du printemps L Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat a affecté ce fonds de calamité et de catastrophe naturelle suite à la demande effectuée par la CMA64.

5 5 A c t u a l i t é C M A 6 4 Actualité Prix SEMA départemental Le jury du Prix SEMA (Société d encouragement aux métiers d art) s est réuni à la Foire de Pau, le lundi 10 septembre, afin de décerner son trophée départemental 2007, placé sous le thème de la restauration conservation. Le lauréat, Laurent Caudine, sélectionné pour avoir restauré une horloge comtoise du XIXème siècle, a reçu une dotation de 1600 euros grâce au concours de la Région et du Département. Repreneur de l entreprise paternelle depuis 1996, Laurent Caudine, restaurateur d art à Moncayolle, a souhaité participer à ce prix pour communiquer sur son entreprise et «être jugé Les lauréats, leurs épouses et les partenaires du Prix Stars Les lauréats, leurs épouses et les partenaires du Prix Stars dans son travail par des spécialistes». Un féru de dessin qui a une passion : «remettre à jour les décors d une horloge, remonter le temps et en réparer les dommages tant sur la gaine que sur le mécanisme.» Le Prix de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du 64 a été attribué à Nathalie Denis pour la restauration d une salle à manger en faux marbre, dans un hôtel particulier de la fin du XIX ème siècle. Ont également participé au Prix départemental SEMA 2007 : Henri Chaudron, pour la restauration des vitraux de l église de Cescau, et Arnaud de Louvigny pour la restauration de portails et grilles datant de à savoir Le Prix SEMA encourage les professionnels de talent. Les jurys départementaux et régionaux se réunissent jusqu au 15 décembre Ils jugent selon trois critères : la qualité de l'œuvre, la qualité du dossier et la dynamique de l'entreprise. pour en savoir plus sur la SEMA Votre interlocuteur Métiers d art à la CMA64 : Rosa ALONSO : Tél. : PUBLICITÉ

6 Actualité A c t u a l i t é C M A à savoir La libéralisation ne signifie pas forcément baisse des prix, mais peut être l occasion d adapter précisément l offre énergétique à ses besoins. Il est conseillé de connaître sa consommation, et de savoir maîtriser ses dépenses. On peut également en profiter pour changer ses habitudes de consommation. «L électricité la moins chère est celle que l on ne consomme pas» Depuis le 1 er juillet 2004, les marchés de l'électricité et du gaz sont ouverts à la concurrence pour les professionnels et les entreprises. Il en est de même pour les particuliers depuis le 1 er juillet Ce qu il faut savoir Choisir un fournisseur d'énergie En tant que professionnel, vous avez le choix entre conserver un contrat à tarif réglementé avec votre fournisseur historique, ou passer un nouveau contrat au prix du marché ouvert. Il suffit de prendre contact avec les opérateurs pour demander leurs offres. Vous pouvez changer puis revenir chez votre fournisseur historique, mais vous ne pourrez plus alors exiger le tarif régulé par l Etat français. TOUT SUR LE DISPOSITIF MÉTIERS D ART DE LA CMA64 Libéralisation des marchés du gaz et de l électricité, mode d emploi Tarifs réglementés ou prix libres? Le tarif réglementé comporte une part fixe (abonnement et taxes) et une part proportionnelle à l énergie consommée, dont le prix est fixé par les ministres de l économie et de l énergie. Par notion de service public, l Etat s engage à indexer les tarifs sur le taux d inflation. Les prix libres eux, s appliquent aux clients mettant en concurrence différents fournisseurs. Ils peuvent négocier le prix de leur fourniture en contractant avec le fournisseur de leur choix, que ce soit l opérateur historique ou un autre fournisseur. Attention, les prix sont fixés librement par les fournisseurs. à savoir Crédit d impôt climatisation Pourquoi climatiser? Pour bénéficier d un confort immédiat en été. Avec un abaissement de température de 6 à 8 C, l air intérieur est plus frais et moins moite surtout dans des zones humides. Pour bénéficier également d un système de chauffage économique. C est le cas des climatisations dites "réversibles" qui sont capables de fonctionner en pompes à chaleur et restituer 3 fois plus d énergie qu elles n en absorbent. Comment changer de fournisseur? Pour changer, ceux qui ont un contrat pour une puissance inférieure à 36kVA (cf.facture) doivent informer leur fournisseur actuel par lettre recommandée, ainsi que le gestionnaire du réseau s il est différent. Le processus de changement ne nécessite aucune modification d installation, ni au niveau des branchements, ni au niveau des compteurs. Le contrat en cours avec votre fournisseur historique est résilié de plein droit, sans pénalité financière. Pour l électricité, le changement de fournisseur se fait sans préavis, il est effectif le 1er du mois suivant, avec un délai minimum de 2 à 3 semaines. Un préavis de trente jours est obligatoire pour le gaz naturel. Évolution des prix de l énergie Faites le bon choix! Il est donc important de connaître précisément vos besoins en fourniture et services. Vous devez, pour cela, dresser un bilan préalable des consommations sur les trois dernières années et analyser vos besoins actuels et futurs.soyez vigilants sur ce qui est compris dans le prix, les clauses d évolution tarifaire, la durée du contrat, les offres promotionnelles et les clauses de résiliation. Effet sur l environnement Exigez des fluides "verts" comme les R407C, R 410 A, à l intérieur des climatiseurs neufs, quels qu ils soient. Pour les installations anciennes, achetées avant le 1er janvier 2004, l interdiction d utiliser des HCFC (ancien fréon), est reportée après 2015, pour les opérations de maintenance et d entretien Pour en savoir plus sur le crédit d impôt, se référer au site : Référence : Article 200 quater La CMA vous propose... Des actions de communication : édition de plaquettes de sensibilisation, réunions d information Un accompagnement individuel : conseil et réalisation de diagnostics gratuits par un chargé de mission La consultation de bureaux d étude spécialisés afin de répondre aux attentes spécifiques La création de groupes de travail d artisans afin de développer des solutions adaptées à la petite entreprise Voir aussi : : la charte des fournisseurs d électricité et de gaz naturel, la liste des fournisseurs, l observatoire des marchés, un espace consommateur avec toutes les réponses à vos questions. : le site d information incontournable. : les tarifs des entreprises locales de distribution. : l observatoire national de l énergie.

7 PUBLICITÉ

8 Administration 8 l ASSEMBLEE GENERALE DE MI-MANDAT l Du bilan à l avenir Biarritz Comparaison des dépenses réelles en 2006 de la Chambre des Métiers : L Assemblée générale ordinaire de la Chambre de Métiers et de l Artisanat s est tenue le 29 juin dernier sous la présidence de Bernard Cazala, en présence des représentants des instances de tutelle, notamment le souspréfet, Jean-Jacques Caron, et le délégué régional au commerce et à l artisanat, François Harel. Une occasion de réfléchir à l avenir de l artisanat dans le 64. Achats 5 % Honoraires, personnes extérieures 5 % Charges spécifiques 2 % Frais de fonctionnement 14 % Charges sur salaires 23 % Comparaison des recettes réelles en 2006 de la Chambre des Métiers : Achats % Taxe d'apprentissage 6% Subvention Région 36 % Exceptionnel / divers 5 % Autres subventions 9 % Charges exceptionnelles, amortissements, provisions 6 % Salaires 45 % Ressources propres 31 % Ventes 13 % Le Président a tout d abord fait le point sur les actions engagées conformément à la feuille de route, en rappelant «qu il reste deux ans et demi pour continuer à se dynamiser!». Ensuite, chaque élu, président de commission, a présenté les réalisations et les projets dans les domaines des métiers d art, de la formation professionnelle, des affaires économiques, de l environnement et des finances. Chaque rapport a été voté à l unanimité. Cette assemblée a reflété une actualité dense : édition du programme des formations envoyé à chaque artisan du département, établissement d une carte nationale d artisan, réforme du FAF en janvier 2008, vote à l unanimité au Conseil régional d un règlement d intervention pour l artisanat et les TPE, organisation du mondial féminin de handball à Pau autant de sujets évoqués par Bernard Cazala, avant de présenter le projet de construction des nouveaux locaux de la CMA 64 sur la côte basque, comprenant les services administratifs et la formation. 23 millions d euros pour l Université des Métiers en Pays Basque Autre sujet, l Université des Métiers Bayonne Pays Basque. Elle sera, entre autres, la vitrine de l Artisanat du département dans le domaine du développement durable, avec une construction de type haute qualité environnementale (HQE). Ce site aura pour vocation d être en phase avec les besoins des artisans en matière de formation, grâce aux technologies de l information et de la communication, qui favoriseront notamment, l enseignement à distance (e-learning). Le dossier financier avance. «A ce jour, nous avons couvert 75% du financement, les 25% restants sont à trouver d ici la rentrée 2010» a précisé Bernard Cazala. Bien entendu, le trésorier a présenté les comptes, insistant particulièrement sur l organisation du financement de la CMA 64 (voir ci-contre). A noter que le budget réalisé 2006 dégage un excédent de euros, essentiellement dû à un nombre crois-

9 9 Administration C M A 6 4 les Missions sant d inscriptions au Répertoire des Métiers, générant une augmentation des ressources propres de l ordre de 31% via la taxe pour frais de Chambre de Métiers. L excédent vient également des recettes d actions économiques financées qui sont comptabilisées avec un décalage dans le temps. Le réalisé 2006 et le budget prévisionnel rectifié 2007 ont été adoptés à l unanimité. «Vous êtes la France qui peut être assurée de son avenir» En clôture, le sous-préfet a rappelé que «l Etat a pour ambition de tout faire pour favoriser l activité des artisans», soulignant la vitalité de l artisanat local et de ses représentants. M. Jean-Jacques Caron a rappelé le rôle déterminant de la CMA 64 pour la qualification des artisans, la formation des jeunes, l appui au démarrage de l activité artisanale et le soutien aux moments clé de la vie d une entreprise. S adressant aux élus de la Chambre, il les a félicités de représenter «la France qui bouge, admirée à travers le monde et qui peut être assurée de son avenir». Simplification et soutien? «Je veux faire souffler un vent de liberté sur l'économie» a déclaré Hervé Novelli, secrétaire d'etat aux Entreprises et au Commerce extérieur, dans une interview aux «Echos» en présentant les priorités de son action : simplification de l'environnement des entreprises, soutien à l'innovation, baisse de la fiscalité, financement des entreprises incluant celles reposant sur un actionnariat familial, relance des exportations. Pour ce faire, M. Novelli entend s'appuyer sur un Conseil des entrepreneurs pour l'aider à proposer des améliorations à la vie des entreprises et des entrepreneurs. Il doit aussi constituer un groupe d'experts auquel seront associées les Chambres de métiers et de l'artisanat, afin que des propositions concrètes de simplification soient identifiées à la rentrée. L'APCM a pris note de ces annonces et restera très attentive à leur mise en œuvre et à la qualité des propositions qui en découleront eu égard aux attentes des entreprises artisanales. Le coin du droit Changement des codes APE L INSEE prépare la révision des nomenclatures françaises d activité et de produits en usage depuis le 1er janvier Ceci aura pour conséquence un changement du code APE (activité principale) dès le 1 er janvier Aucune démarche ne sera à effectuer. Toutes les entreprises inscrites au répertoire SIRENE géré par l INSEE verront leur nomenclature changée automatiquement. Attribué à des fins statistiques, le code APE doit être libellé correctement sur les documents de l entreprise. Il est donc utile de vérifier que le nouveau code corresponde bien à votre activité, pour ce faire, consulter le site Cette opération s'inscrit dans un processus de révision d'ensemble des nomenclatures d'activités et de produits aux niveaux mondial, européen et français. Les révisions, pilotées par l'insee sous l'égide de la Commission nationale des nomenclatures économiques et sociales (CNNES) du Conseil national de l'information statistique (CNIS), ont fait l'objet d'une large concertation avec les représentants de l'ensemble des fédérations professionnelles. PUBLICITÉ Le système actuel, pour l'essentiel conçu dans les années 1980 et mis en place au début des années 1990, a maintenant vieilli du fait de l'évolution des technologies et de l'organisation économique et sociale des entreprises. D'autre part, certains pays comme les États-Unis ou le Canada utilisent aujourd'hui des classifications spécifiques non compatibles avec celles en usage en Europe. Ainsi, les deux principaux objectifs du processus de révision sont de moderniser les nomenclatures d'activités et de produits et de rapprocher les grands systèmes de classification utilisés dans le monde. Les nouvelles nomenclatures permettront de mieux appréhender l'évolution de l'économie et favoriseront les comparaisons internationales.

10 Formation 10 l ZOOM SUR LE CONTRAT D APPENTISSAGE l Le 19 juin à Bayonne et le 30 juin à Pau, les apprentis méritants par leur comportement et leurs résultats ont été primés. Félicitations! Photo prise lors de la journée artisanale à la 59ème Foire de Pau Titulaires du Brevet de maîtrise 2007 Baptiste-Pierre Bordenave-Lagau, charcuterie-traiteur ; Jean-François Carrau, maintenance des matériels ; Nathalie Fiala, coiffure option dames et messieurs ; Philippe Piquemal, maçonnerie. Apprentis méritants Titulaires du Brevet de conjoint collaborateur d entreprise artisanale Marie-Blanche Cathala, entreprise d installations électriques ; Marie-Christine Libre, entreprise de travaux d aménagement terre, eau et voirie ; Colette Pon, entreprise de réparation de matériel électronique ; Christine Salaberry, entreprise de maçonnerie générale. Jeunes boulangers en concours Jérémy Pintadou est l heureux lauréat du Concours du meilleur jeune boulanger d Aquitaine qui s est déroulé à l Université des Métiers le 25 septembre dernier. Toutes nos félicitations! Ce jeune diplômé du CAP Boulangerie est salarié de l entreprise Hameau-Dudrêchou à Lescar. Organisé par la Confédération de la boulangerie-pâtisserie, ce concours va permettre aux jeunes lauréats de se mesurer les uns aux autres en participant à la 27ème édition de l épreuve nationale, du 20 au 23 novembre à l ESFORA de La Roche sur Yon. Le jury a noté pour chacun plusieurs créations : les pains de tradition française ; deux autres pains, dont obligatoirement le pain de campagne ; les viennoiseries courantes (croissants, brioches à têtes, pains au chocolat...) et des viennoiseries complémentaires (au choix du candidat) ; une pièce sur pâte morte, décorée sur le thème «le monde marin». Créé en 1981, ce concours a pour but de mettre en valeur la boulangerie artisanale, de susciter des vocations chez les jeunes et de leur permettre de concourir ensuite au Brevet Professionnel, au Brevet de maîtrise et aux Meilleurs Ouvriers de France. Il permet également de sensibiliser l'opinion publique sur la formation dispensée par la profession ainsi que d intéresser la Photo prise lors de la journée artisanale à la 59ème Foire de Pau presse aux produits naturels, sains et de qualité, fabriqués en boulangerie et boulangerie-pâtisserie.

11 11 Formation C M A 6 4 les Missions En bref... Question à... Village de l emploi Jeudi 27 et vendredi 28 septembre, la CMA64 est allée présenter les métiers de l alimentation au public du «Village de l emploi» organisé au quartier Saragosse à Pau. Sur 250 m2, une douzaine de stagiaires du Lycée hôtelier de Morlaàs et de l Université des Métiers de Pau ont présenté leur savoir-faire et leurs initiatives. Formation professionnelle : nouvelle réforme Déjà réformée en 2004, la formation professionnelle va de nouveau être réorganisée. La ministre de l Economie veut créer un «compte emploi formation» pour les salariés, les jeunes les moins qualifiés et les chômeurs à mi-carrière. Par ailleurs, un rapport établi par le chef d entreprise Thomas Legrain a été remis au président du Sénat. Il propose de développer l esprit d entreprise. «C est sur la formation qu il faut agir», note le rapport, qui veut notamment revaloriser le statut du chef d entreprise auprès des jeunes. Christine Celaya, responsable service apprentissage à la CMA 64 Comment se porte l apprentissage? A ce jour, notre service a enregistré 968 contrats d apprentissage, soit une progression d environ 20%. Les inscriptions sont en hausse par rapport à la dernière rentrée, notamment pour les métiers de chocolatier et de boulanger-pâtissier. Le Brevet Professionnel coiffure est également une formation très demandée, la section étant complète dès le mois de juillet. Signalons une très légère remontée des effectifs en boucheriecharcuterie. Par contre, une certaine désaffection se confirme pour les sections liées aux métiers de la couture et de la prothèse dentaire. Quant au secteur du bâtiment, les contrats sont signés et nous espérons des dédoublements de sections. Enfin, la section BTS esthétique pour des étudiants ayant signé un contrat de professionnalisation est maintenue. stages formation continue PAU ANGLAIS WALL STREET ESPAGNOL DEBUTANT ESPAGNOL PERFECTIONNEMENT INITIATION INFORMATIQUE COUPE PERFORMANCE GARNITURE MOUSSE I GARNITURE MOUSSE II VEILLONS NOS DEFUNTS DROIT DU CONJOINT COLLABORATEUR Contact service Formation Continue de la CMA64 de Pau : BAYONNE ESPAGNOL ANGLAIS WALL STREET INFORMATIQUE DROIT DU CONJOINT COLLABORATEUR Contact service Formation Continue de la CMA64 de Bayonne : SERVICE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE RISQUE ROUTIERS HSA PRÉVENTION DES RISQUES MICROBIENS Contact service SDE de Pau : et SDE de Bayonne : PUBLICITÉ

12 Développement 12 Depuis le début de l année, la CMA 64 a décidé d ouvrir une rubrique régulière dédiée au développement durable. Votre magazine vous tient ainsi au courant des avancées du dispositif mis en place notamment avec le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques (voir n 120), et qui vous concerne. L objectif est également de vous donner des informations utiles pour votre entreprise (manifestations, réglementation, technologie, ). Voici quelques rappels utiles... Vivable Environnement Social Durable Viable Le développement durable est à l honneur dans de nombreux discours, à la télévision, à la radio, dans la presse écrite Il s affiche comme une orientation incontournable pour la pérennisation des entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité. Véritable outil de progrès au service des dirigeants, il repose sur un bon équilibre entre Équitable Économie les 3 piliers qui le définissent. D abord, la réussite économique intégrant la performance, la valeur ajoutée technologique, la stratégie d innovation, la qualité de services, la participation à l amélioration du cadre de vie par un savoir faire, etc. Ensuite, le progrès social avec la participation de l ensemble des salariés, la contribution à l emploi et à la formation du personnel ou des jeunes, la prise en compte de la santé et de la sécurité des salariés, un cadre de travail motivant, etc. Enfin, la préservation de l environnement par la gestion des ressources naturelles et la maîtrise des consommations, la gestion et la valorisation des déchets, etc. Le développement durable ne se limite donc pas à une simple prise de conscience écologique, comme on le pense trop souvent. Il est le socle d un management moderne prenant en compte toutes les dimensions de notre environnement. Il est évident que les artisans par leurs actions quotidiennes, par leur impact économique, par les richesses et les emplois qu ils génèrent, s inscrivent parfaitement dans une logique de développement durable. Ils en sont même des acteurs essentiels. Autant le faire savoir! C est pourquoi, la CMA a lancé cette année les Trophées du Développement Durable : une opportunité pour communiquer sur les engagements des artisans et récompenser leurs initiatives. 100 entreprises mobilisées! Les 3 et 4 avril, deux réunions de sensibilisation ont été organisées

13 13 Développement C M A 6 4 les Missions à Pau et à Bayonne, en présence des partenaires financiers de la CMA. Près de 100 entreprises ont fait le déplacement pour mieux comprendre le fondement et les enjeux du développement durable. Clôturées par un buffet très convivial, elles ont permis à chaque participant de rencontrer un interlocuteur de la CMA et de prendre date pour un accompagnement personnalisé. D autres réunions seront programmées prochainement dans différents coins du département. Vous serez rapidement informés des dates et lieux. Trophées : 10 projets sélectionnés Les Trophées du développement durable sont ouverts à toutes les entreprises artisanales inscrites au Registre des métiers et ayant un projet conciliant développement économique, progrès social et protection de l environnement. Le concours 2007 a été lancé en avril dernier et pas moins de 30 dossiers ont été reçus. Des projets particulièrement intéressants en termes d amélioration des conditions de travail, d insertion professionnelle, d accroissement des performances économiques avec une forte partie environnementale (eau et énergie, notamment), de nouveaux produits ou services, de nouveaux débouchés Chaque candidature a été examinée avec soin lors d un Comité de présélection, auquel participaient financeurs et partenaires techniques. Dix projets ont été retenus par le jury, leur donnant ainsi accès au concours final prévu en novembre Trois projets se verront alors récompensés (pris de 1500 ) pour leur démarche exemplaire. Chacun des porteurs de projets bénéficie actuellement d un accompagnement personnalisé pour mettre en œuvre la démarche : diagnostic développement durable, analyse des points forts et des améliorations à apporter, proposition d actions à mener, soutien aux projets d investissement, mise en relation avec des spécialistes, etc. Bref, une approche très enrichissante et porteuse d avenir pour tous les participants. à savoir Besoin d une information et/ou d une aide adaptée? Trois interlocuteurs sont à votre disposition : À Bayonne : Véronique Larrouy : Benoît Dandine : Tél À Pau : Myriam POMMES : Tél N hésitez pas. Contactez-les sans plus attendre. PUBLICITÉ Avec le soutien financier de : Et la participation de :

14 Territoire 14 l CRÉATION DU MUSÉE DE LA CHAISE À CAME l Modernité et devoir de mémoire Joseph Lataillade faisant visiter son musée à Beranrd CAZALA, Président CMA64 et François Gay, Secrétaire général de la CMA64 : Dans mon musée on peut toucher les instruments et sentir le bois! Les Chaisiers de Came ont, une fois encore, montré leur dynamisme en organisant, les 21 et 22 juillet derniers, les Assises de la chaise. Portes ouvertes mi-novembre Les huit chaisiers de Came se sont réunis en association pour leur promotion et leur publicité. Ils vous invitent à leurs Journées portes ouvertes qui aura lieu mi-novembre. Huit ateliers à découvrir, avec : Jean-Pierre Charviat, Eric Duclau, Serge Garderes, Jean Gestas, Roger Gestas, Pierre Lataillade, Jean- Jacques Lataillade et Michel Malou. Pour en savoir plus : consultez le site des chaisiers : ou téléphonez à la Mairie : Ces deux journées, très réussies, ont été également marquées par une exposition artisanale destinée au grand public et par le lancement du site Internet : «L objectif était de renouer avec la tradition du marché local et de proposer une belle vitrine de nos savoir-faire» précise Michel Malou, président de l Association des chaisiers de Came. Par ailleurs, et grâce à l initiative de Joseph Lataillade, aujourd hui retraité, l histoire est à l honneur avec la création du Musée de la Chaise. Aussi, nous avons été à la rencontre de l enthousiaste «Jo», digne représentant de la 4 ème génération de chaisiers Lataillade (entreprise crée en 1860) et dont les fils Jean-Jacques et Pierre ont repris l activité. 3 QUESTIONS À... L Artisanat : Pourquoi avoir mis en place ce musée? Joseph Lataillade : Je voulais montrer comment on se servait des outils, faire revivre le métier et faire sentir le bois! A Came, à force de travailler avec les techniques modernes, on en était arrivé à ne plus savoir comment étaient fabriquées les chaises. Les outils et savoir-faire anciens s étaient perdus. Alors, ayant conservé mon outillage qui date d un siècle et demi, j ai organisé ce musée afin de raconter notre histoire. Cette histoire qui appartient à ma famille, mes collègues, mon village. Et puis, je voyais bien que les gens se posaient des questions sur notre existence à Came. Pourquoi y a t-il des chaisiers à Came? Il fallait répondre! L Artisanat : D où vient l implantation des chaisiers à Came? JL : L histoire de la chaise à Came est reliée à celle des cagots*, cette peuplade d exclus. On ne savait pas d où ils venaient, ni les raisons de leur exclusion. Peut-être étaient-ils lépreux. On a retrouvé ces gens dans les métiers du bois : charpentiers, tonneliers, sabotiers, chaisiers La lèpre ne se transmettait pas via le bois. A une époque inconnue, une communauté de cagots (ils ne se mariaient qu entre eux) a été accueillie à Came. Ils étaient chaisiers et ont transmis leur métier. L Artisanat : En quoi croyez-vous? JL : En notre histoire. J ai toujours été passionné par mon métier et c est pour moi la plus belle façon de lui rendre hommage. *Les Cagots sont des parias répandus au Moyen Âge de part et d'autre des Pyrénées, que la superstition faisait regarder comme des objets de mépris et d'horreur.

15 15 Territoire C M A 6 4 les Missions l EXPOSITION PASSIONNANTE À NAY l Tradition du métal et du Bois dans le pays Nayais L ancienne manufacture de meubles Vital Gibert a accueilli, pendant tout l été et en septembre, une très belle exposition consacrée au patrimoine industriel de la région de Nay, du XVI ème siècle à nos jours. Cette manifestation a été réalisée par l association «Fer et Savoir Faire», en partenariat avec la ville de Nay, et surtout avec l aide de nombreux artisans ou industriels de la région. Trois activités caractérisent Nay et sa plaine : le textile, le travail du bois et la métallurgie (l activité textile sera traitée ultérieurement à la Maison Carrée). L histoire de la métallurgie débute dans la vallée de l Ouzom où l on rencontre les premières traces d activités sidérurgiques au Moyen-âge. Les forges à la catalane d Arthezd Asson, mentionnées dès le XVIe siècle, ont permis une réduction du minerais de fer exploité dans la vallée, grâce à l énergie hydraulique. La fermeture des mines de Baburet à Ferrières ne date que de 1962, concurrencées par les hauts fourneaux du nord de la France. Cette tradition du travail du fer a permis une implantation locale d entreprises de fabrication de matériel agricole, de mécanique industrielle, ou encore d un pôle aéronautique d importance (Turboméca). Le travail du bois a été illustré par une rétrospective de l histoire du meuble à Nay, Coarraze et Bénéjacq : des ateliers semiindustriels aux grandes usines intégrées. Si la production de meubles a considérablement marqué le paysage de ces communes, celle des chapelets s est faite beaucoup plus discrète. Cette industrie est dispersée dans de petites usines et dans presque chaque habitation des villages de Montaut, Lestelle et Asson. Enfin, la fabrication des skis qui accompagna l essor du Pyrénéisme clôture la visite. Exposition vivante, Tradition du métal et du Bois, a été l occasion de réaliser un premier inventaire topographique et photographique des activités oubliées mais encore bien vivantes dans notre région. Elle a permis également de retrouver et classer de nombreuses archives, mais aussi de rencontrer les professionnels et de travailler de concert avec eux. C est ainsi que les Journées du Patrimoine 2007 ont connu un grand succès grâce au partenariat avec les élèves du Lycée des Métiers d Art de Coarraze, avec des ébénistes comme Lucien Narritsens, avec l entreprise de fabrication de sonnailles Daban, et enfin avec un artiste contemporain Lionel Sestiaa. Le colloque organisé par «Fer et Savoir Faire» et l Université de Pau (9 et 10 novembre prochains) clôturera cette manifestation. Aujourd hui, la question se pose donc de pérenniser cette activité autour d une exposition permanente sur le patrimoine industriel de la plaine de Nay.

16 Avenir C M A 6 4 l TRANSMISSION CÔTÉ CÉDANT l Enjeux 16 Béarn Initiatives fête ses 5 ans! à savoir Histoire, en bref En 2000, à l initiative de la Communauté d agglomération de Pau, une réflexion s engage sur la possibilité de mettre en place un outil de financement original à destination des entreprises béarnaises. Dès l origine, le Conseil général des P-A, la Communauté de communes de la zone de Lacq et les deux Chambres consulaires (CMA 64 et CCI Pau Béarn) sont étroitement associés à la démarche. Dix mois plus tard, en juillet 2001, naît officiellement l association avec la tenue de l assemblée générale constitutive et l inscription en Préfecture. L administration de Béarn Initiatives est confiée à la CMA 64 (compte-tenu de son expérience acquise avec la PFIL Pays Basque Initiatives depuis 1999). L activité de la PFIL démarre en 2002 avec l octroi des premiers prêts. Depuis son lancement en 2002, l association Béarn Initiatives a permis d injecter pas moins de euros dans l économie locale, à travers la création et la reprise d entreprises. Acteur reconnu et incontournable dans ce domaine, la plate-forme a accordé directement euros de prêts (6 441 euros en moyenne par projet) et permis la création de 428 emplois, y compris ceux de chefs d entreprises. Durant ces cinq années, 374 porteurs de projet ont été accueillis dont 201 ont été financés et suivis ; le taux de pérennisation des entreprises à cinq ans est de 92,53%. Un beau palmarès pour une association qui compte 25 membres et dont le Bureau est composé de 5 chefs d entreprise représentant l artisanat, le commerce, les professions libérales. Parallèlement à cette instance qui fixe la politique de développement, un Comité d engagement, organe indépendant, décide de l attribution des prêts. Il est constitué de représentants : de l Ordre des expertscomptables, de banques (CIC Bordelaise, Crédit Agricole, Caisse d Epargne, BPSO), d assurances (AGF, MAAF, Groupe Malakoff), de syndicats professionnels (Fédération de la boulangerie), de pépinières d entreprises (Eurolacq, Chambre de commerce et d industrie Pau Béarn et Chambre de Métiers et de l Artisanat du 64). Tout le monde est réuni autour d un objectif commun : favoriser l initiative économique créatrice d activité et d emploi. Elle peut concerner toute TPE inscrite au RCS ou au RM ou tout porteur de projet, après réalisation d une étude de l environnement concurrentiel. La PFIL Béarn Initiatives a pour ambition, pour les années à venir, de renforcer les parrainages afin d accompagner au mieux les entreprises pendant leurs premières années d existence, de nouer de nouveaux partenariats et d augmenter les moyens humains à mettre au service du développement. Le même dispositif existe en Pays Basque. La plate-forme s appelle Pays Basque Initiatives - Bultza. Pour en savoir plus sur la transmission : Contact Béarn : Jean-Michel Canton Tél. : Contact Pays basque : Charles Martinez 21 Bd Jean d Amou Bayonne Tél :

17 17 A v e n i r Chantiers C M A 6 4 Avenir Le Championnat du monde de Handball à Pau Gestion des compétences Le Fonds national de promotion et de communication de l artisanat (FNPCA) a signé en 2005 une convention de partenariat avec la Fédération Française de Handball. L équipe féminine de handball sera à Pau du 2 au 4 décembre pour les épreuves éliminatoires du groupe A du 18ème Championnat du monde A quelques mois des Jeux Olympiques de Pékin, les meilleures nations du monde vont s affronter en France. Onze villes sont mobilisées pour accueillir les 24 délégations internationales. C est au Palais des sports de Pau que se dérouleront les rencontres avec l Argentine, la Croatie, le Kazakhstan. La finale se jouant à Bercy. La CMA64 s associe au partenariat du FNPCA pour le mettre en valeur auprès des jeunes et du grand public. Avec trois clubs en D1 (Mérignac, Mios et Bègles), deux en N1 (Bordes et Bergerac), trois clubs en N2 (Mérignac, Lège et Oloron), quatre clubs en N3 (Bègles, Bayonne, Mios et Saint Loubès), la Ligue d Aquitaine est une terre de handball féminin. D autant plus qu elle compte 45% de féminines parmi ses licenciés. «Et ce, depuis bien longtemps avec, dans le passé, la présence au plus haut niveau de clubs comme le Bordeaux Etudiants Club, Mourenx et Pessac» souligne Jean-Claude Hébras, le président d une Ligue regroupant la Gironde, la Dordogne, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées- Atlantiques et qui est également à la tête du Colo de Pau. En tant que chef d entreprise artisanale, vous avez à assurer de multiples missions dans les domaines de la production, du commercial, de la comptabilité ceci, tout en essayant de maintenir, voire de développer vos compétences et celles de vos salariés. La CMA64 a mis en place un outil nommé Comafoa, conçu par et pour les artisans. De manière simple et ludique, un référentiel métier vous permet de faire le point sur les compétences au sein de votre entreprise, et de positionner l ensemble des actifs (votre conjoint, vos salariés, vous-même). A partir de cette démarche vous pourrez organiser un plan de formation adapté à vos besoins, établir un profil de poste, ou mesurer vos compétences professionnelles. Des réunions d information vont être organisées, dans les prochains mois. Renseignements : Jean Christophe Tisné au PUBLICITÉ

18 Portrait 18 l QUESTIONS À l Baptiste Bordenave Lagau Charcutier à Bénéjacq, 26 ans Futur repreneur de l entreprise familiale, il représentera la quatrième génération. Titulaire du brevet de maîtrise. «L Artisanat - Quelles sont vos envies? Baptiste Bordenave-Lagau : Je souhaite d abord conserver le patrimoine familial en fidélisant les clients. Actuellement salarié, je me destine à la reprise de l affaire familiale dans quelques années. J ai envie de m affirmer Avoir la qualité de maître-artisan» dans ce métier dont l image est parfois ternie en apportant tout mon dynamisme. Membre de la CNTC 64 (Confédération nationale des charcutiers traiteurs) qui œuvre pour renforcer la profession, je suis également correcteur d examen et jury technique au Lycée professionnel de Morlaàs. Je prends beaucoup de plaisir à parler du métier lorsque je rencontre les jeunes. Et le courant passe. J aimerais donner envie aux nouvelles générations de choisir mon métier en leur montrant que, lorsque le travail est bien fait, ils ont tout en main pour réussir. Enfin, j ai envie de défendre un patrimoine, celui de la charcuterie traditionnelle béarnaise et de le faire découvrir! A - Comment êtes-vous arrivé jusqu au brevet de maîtrise? BBL : Au départ, je voulais juste préparer mon CAP. Puis, j ai tout naturellement préparé un brevet professionnel. Mais, je voulais aller jusqu au bout des qualifications de mon métier et trouver ma place auprès de mes pairs, de mes fournisseurs, de mes clients et de mes collègues. Je me suis ainsi engagé dans la formation du brevet de maîtrise. A - Qu attendiez-vous de ce brevet? BBL : Avoir la qualité de maître-artisan. Elle représente beaucoup et apporte l aptitude à transmettre son savoir-faire. J aime la formation et j aime m impliquer pour donner des armes aux plus jeunes. Quand on s implique, le bénéfice est double : pour le jeune et pour le métier. Le brevet de maîtrise m a donné des outils pour développer mes projets et maintenir mon entreprise dans le contexte actuel. A - Comment s est déroulée la formation? BBL : Dispensé des épreuves pratiques parce que titulaire du brevet professionnel, je devais suivre les modules de conduite d entreprise artisanale, maître d apprentissage, communication et comptabilité-gestion en cours du soir, de 18h30 à 21h30. Il faut être motivé! Mais, une fois sur place, il y a une bonne ambiance. Nous avons un but commun, ce qui fait qu une certaine solidarité se développe. C est une formation très enrichissante! Le module intitulé «maître d apprentissage», nous apprend à établir le contact avec le jeune, l impliquer et le conseiller dans son intérêt et celui de l entreprise. Le module communication m a beaucoup apporté dans la manière dont je veux voir évoluer l entreprise plus tard. J ai découvert de nombreux outils. Quant au module de comptabilité-gestion, il m a permis de comprendre comment fonctionnent les choses : on apprend à mieux gérer mais aussi à avoir un œil plus avisé sur le travail réalisé par le comptable ou le centre de gestion. A - Quel bilan en faites-vous? BBL : Un bilan très positif! Le calendrier de formation était adapté à mes contraintes. De plus, on s est vraiment occupé de moi au niveau administratif. L Université des Métiers est un bon outil, avec du matériel aux normes en matière d hygiène et de sécurité alimentaire. Le brevet de maîtrise me permettra dans les années à venir de mettre en avant la qualité de mon outil professionnel, de défendre et de valoriser mon métier et mon entreprise!

19 19 Partenariat Convention pour la santé et la sécurité Le 24 avril une convention de partenariat a été signée entre la Caisse Régionale d Assurance Maladie (CRAM) d Aquitaine, représentée par Pierre SEITA, et la cma64, représentée par son président, Bernard Cazala. Elle vise à fédérer les actions liées à la maîtrise des risques professionnels. La CRAM a pour mission de promouvoir et coordonner la prévention des risques professionnels, par un engagement soutenu des partenaires accompagnant les entreprises dans leur démarche de maîtrise de ces risques. A ce titre, elle soutient la cma64 afin de promouvoir la santé et la Pierre Seita et Bernard Cazala formalisent leur engagement sécurité auprès des entreprises et des organisations professionnelles par : le développement des campagnes d information en matière de maîtrise des risques professionnels ; l animation des actions collectives en partenariat avec les représentants institutionnels du département ; la communication auprès des entreprises en matière de gestion des risques professionnels. L avis de la CMA64 Le contexte réglementaire et législatif évolue très vite. L entreprise ne peut pas être informée de toutes les nouvelles contraintes. Notre mission est de la tenir informée et de lui proposer un accompagnement adapté. à savoir Sécurité dans l entreprise Si vous avez au moins un salarié, vous êtes dans l obligation d évaluer les risques professionnels et de formaliser cette évaluation dans un document unique. La cma64 est à votre disposition pour vous informer et vous aider. ContactSécurité à la cma64 : BenoîtDandine - Tél. : !à savoir Le plan de prévention Quelques chiffres sur les accidents du travail en France en 2005 : accidentsdu travail dont entraînant un arrêt de travail et 536 un décès. Il est important pour le chef d entreprise de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire un plan de prévention dans son entreprise. Dans ce cadre, une action Sécurité sur les poussières de bois (deuxième cause de cancer professionnel) et le risque routier (1ère cause de mortalité professionnelle) est organisée à la CMA64. ContactSécurité à la cma64 : BenoîtDandine - Tél. : PUBLICITÉ

20 Réseau O R G A N I S A T I O N S P R O F E S S I O N N E L L E S 20 A3 - LES ARTISANS DE L AMEUBLEMENT D AQUITAINE Le succès des formations Les sympathiques artisans patissiers et leurs réalisations Deux stages de garniture mousse ont été organisés par les artisans de l ameublement d Aquitaine A3 en partenariat avec la CMA64. Suite au succès grandissant et à l intérêt que portent les tapissiers décorateurs à la formation continue, il a fallu scinder le groupe en deux car il y avait trop de demandes. Ces stages étaient animés par Jean-François Jodeau, professeur à l Ecole Boulle de Paris. Ils ont réuni durant trois jours (début septembre), 9 tapissiers et couturiers en décors, dans l atelier de Sandrine Blanco à Navarrenx, et 6 (fin septembre) dans l atelier de Christine Cabeza à Lée. A l issue de ces stages, les participants sont capables de maîtriser la technique de la mise en œuvre de la mousse appliquée aux différents sièges et d évaluer les possibilités intéressantes de cette technique en termes de rentabilité. Ce type de stages s organise en plusieurs modules de trois jours. Chacun est spécifique à divers sièges (ou fauteuils) de styles différents. Si votre activité relève du champ professionnel de l ameublement et vous êtes inscrit au Répertoire des métiers, de nombreux stages vous sont proposés. Renseignements Christian Pascual, responsable formation A rue Rivarès à Pau Tél. : à savoir Qu est-ce que le Cofreet 4 apprentis sur 5 trouvent un emploi à l issue de leur contrat. céder son entreprise d ici 5 ansemploi à l issue de leur contrat.céder son entreprise d ici 5 ans.. Qu est-ce que l Uniret 4 apprentis sur 5 trouvent un emploi à l issue de leur contrat. céder son entreprise d ici 5 ansemploi à l issue de leur contrat.céder son entreprise d ici 5 ans.. UNIRET ADOUR PYRÉNÉES l FORMATION l Table ronde en présence de M. Gibier, Président du COFREET Lundi 9 juillet s est tenue au siège de l UNIRET Adour Pyrénées, une table ronde en présence de Jean- François Gibier, président du COFREET, et sous la présidence de Jean Gomis. Cette réunion a eu pour but de mieux connaître les nouveaux étiquetages et les contraintes liées au nettoyage à sec, à l aqua-nettoyage et au blanchissage. Jean-François Gibier a fait une intervention remarquée, lors de son exposé comme pendant les questions des participants. Un système de reconnaissance mondial des sigles d entretien textile est en train d être mis en place. Il est en effet nécessaire d avoir des méthodes normalisées. Beaucoup de progrès ont été réalisés, mais aujourd hui, certains veulent plus de symboles (Etats-Unis) et d autres moins (Europe). Il est nécessaire que se développent des relations étroites entre les professionnels de l entretien du textile et le COFREET. UNIRET Adour Pyrénées organise une nouvelle table ronde le dimanche 21 octobre 2007, sous la forme d un banquet professionnel. Réservations et renseignements au

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A.

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Demande de devis Cahier des charges Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Année 2013-2014 Date limite de réception des offres : le lundi 17 juin 2013

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

Pôle Qualité Hygiène Sécurité Environnement

Pôle Qualité Hygiène Sécurité Environnement Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Garonne Pôle Qualité Hygiène Sécurité Environnement Des spécialistes à votre écoute Le pôle Qualité Hygiène Sécurité et Environnement -QHSE- regroupe des

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

forum transmission reprise

forum transmission reprise La rencontre entre cédants et repreneurs d ents haute gironde forum JEUDI SALLE FÊTES DES 15H-20HPugnac 21 octobre haute gironde forum Le Syndicat Mixte du Pays de la Haute Gironde (plus de 80 000 habitants,

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

OUTILS. Postuler par. télécandidature

OUTILS. Postuler par. télécandidature OUTILS Postuler par Conception Pôle emploi Bretagne Utilisation interne & externe - 02/04/2008 1 La est un service par pole-emploi.fr, qui permet au candidat de se positionner de façon active et rapide

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant!

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant! PARTENAIRE DE VOS COMPÉTENCES Paris, le Madame, Monsieur, OPCALIM, l OPCA des Industries Alimentaires, de la Coopération Agricole et de l Alimentation en Détail vous présente son programme dédié aux TPE

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 1er semestre 2016 CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 Offre de formations liée à la gestion et au développement d entreprise. BUREAUTIQUE INFORMATIQUE Faites vos documents d entreprise avec 18

Plus en détail

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT POITIERS LA ROCHE SUR YON LA ROCHELLE L école supérieure de l Alternance du Groupe AFC POITIERS 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT Tél. 05 49 38 08 38 Fax : 05 49 38 28 14 - info@afc-formation.fr

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

La formation économique générale CE Formation agréée

La formation économique générale CE Formation agréée Formation 5 jours Méditerranée : 74 rue Paradis 13006 Marseille La formation économique générale CE Formation agréée La formation Le comité d entreprise constitue le lieu privilégié de l expression collective

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP

SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP Durée : 2 jours - Lieu : Paris Lundi 23 et Mardi 24 Septembre 2013 Lundi 10 et Mardi 11 Février 2014 Lieu de la formation CLUB CONFAIR

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES . CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES «GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES G.P.E.C.» Procédure adaptée (article 28 du Code des Marchés publics) Émetteurs : la Chambre de Métiers

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

Créateurs Repreneurs

Créateurs Repreneurs Créateurs Repreneurs R E U S S I R VOTRE PROJET D E N T R E P R I S E Prêt d honneur la clé de votre financement BON À SAVOIR Montant moyen : 8 000 euros Durée : de 3 à 5 ans En moyenne, 7,8 euros de prêt

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Notre mission... Votre métier Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Agir ensemble Le SNCT est un organisme professionnel régi par la loi du 21 mars 1884. Les sections professionnelles,

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 parrainé par MNRA, la mutuelle des artisans PRÉAMBULE A l occasion du salon Les Fèvres 2015 qui se déroulera les 16, 17 et 18 octobre prochain dans l enceinte

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne «Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne Sommaire Mon dossier de recherche d emploi Créer mon CV, le mettre en forme et le diffuser Imprimer mon CV, l envoyer,

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Bonus énergie, du bon usage de l énergie dans les collèges. Guide méthodologique. Le Conseil Général du Bas-Rhin au de vos vies

Bonus énergie, du bon usage de l énergie dans les collèges. Guide méthodologique. Le Conseil Général du Bas-Rhin au de vos vies Le Conseil Général du Bas-Rhin au de vos vies Bonus énergie, du bon usage de l énergie dans les collèges Guide méthodologique Que vous soyez personnel administratif, technique, enseignant, parent ou élève,

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE (clients domestiques) Soumis à une «révolution» sans égale depuis l électrification de notre pays, le marché de l électricité est en train de se métamorphoser : ouverture

Plus en détail

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS»

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» Principe: Le ministère des sports et le mouvement sportif lancent, en 2012, l opération «1000 jeunes bénévoles futurs dirigeants» pour - favoriser

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

1er Prix de la TPE en Arc de Seine

1er Prix de la TPE en Arc de Seine du 22/10/2009 au 22/11/2009 1er Prix de la TPE en Arc de Seine Catégorie : CREATION Dossier à retourner avant le 22/11/2009 à Arc de Seine Entreprises contact@arcdeseine-entreprises.com - 0826 02 09 51

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule :

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : La crèche de la Cigogne, en tant qu institution pour la petite enfance, poursuit les objectifs suivants : Participer, en partenariat avec

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire Programme 2015 / 2016 Formation professionnelle continue www.famillesrurales.org/maine_et_loire > Les thématiques Fonctionnement général de l association Pédagogie et animation Gestion thématique «Se former

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR Parce que transmettre votre savoir et votre expérience fait partie de votre mission quotidienne édito L IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, s appuie depuis son origine

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention ASSOCIATION Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Veuillez cochez la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Cahier des charges APJ 2015 2016 15 ème édition

Cahier des charges APJ 2015 2016 15 ème édition Pour tout renseignement : MSA Loire-Atlantique Vendée Service Communication Vie Mutualiste 33 Boulevard Réaumur 85933 LA ROCHE SUR YON Cedex 9 Correspondante : Cécile Mariette Tél : 02.51.36.89.78 Mail

Plus en détail

MODE. En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! D EMPLOI

MODE. En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! D EMPLOI En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! MODE D EMPLOI La Région soutient jusqu à 25 000 euros les projets des PME, TPE, artisans, commerçants... qui investissent

Plus en détail

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance AGEA 2010 Préparez votre dossier assurance Préambule Dans le cas d une création ou d une reprise d entreprise, plusieurs questions doivent être posées : Comment bien assurer mes biens professionnels? Que

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs»

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Groupe AEF est un groupe d information professionnelle spécialisé notamment dans les domaines de l éducation, l enseignement supérieur,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE CFA PUBLIC DE LA CÔTE BASQUE LICENCE PROFESSIONNELLE BÂTIMENT & CONSTRUCTION Option : Management, Reprise et Création de P.M.E. du B.T.P. FORMATION EN APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE Photo Date limite

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

F.A.Q www.laboiteaservices.com

F.A.Q www.laboiteaservices.com F.A.Q www.laboiteaservices.com Innovation : Une nouvelle façon d acheter un service 1. Généralités... 1 2. Le statut auto-entrepreneur... 4 3. Salarié C.E.S.U... 6 4. Je suis sans emploi... 6 5. Je suis

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES Livret de présentation de la procédure de Validation d Acquis de l Expérience pour l accès aux qualifications fédérales. PARTIE 1 du dossier : RECEVABILITE PARTIE 2 du dossier : ANALYSE DE L EXPERIENCE

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail