le magazine de la chambre de métiers et de l artisanat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le magazine de la chambre de métiers et de l artisanat"

Transcription

1 le magazine de la chambre de métiers et de l artisanat

2 MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE - PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE VOS CLIENTS SONT CONTENTS. Assurez-vous qu ils le restent longtemps. Multirisque professionnelle - Protection du chef d entreprise. Quoi qu il arrive, vous poursuivez votre activité et vous maintenez votre niveau de vie. Choisir la référence qualité prix, c est aussi choisir les pros de l assurance des pros. 95 % * DES CLIENTS MAAF recommandent MAAF *Baromètre Assurances 2007 SOFRES Pour rencontrer un conseiller en clientèle professionnelle et obtenir gratuitement une étude personnalisée, appelez le (0,12 TTC/min depuis un poste fixe + surcoût selon opérateurs). 210x148 Protect Chef Ent.indd 1 23/11/07 7:46:07

3 Editorial Sommaire L œil sur - CMA : Assemblée Générale d automne Handball : une équipe de l Artisanat au palais des Sports de Beaulieu Les CMA, 1 er réseau d accompagnement des créateurs et repreneurs Salon Métiers d Art : Elitisme et créativité au rendez-vous! La Chambre d Artisanat d Agadir en délégation en Loire-Atlantique Parrainer les jeunes pour faciliter leur insertion Boulangerie : Martine GUERIN est partie en retraite! L équipe de la CMA récompensée pour sa participation aux foulées du Tram... 7 Bon à savoir - Les équipes du CIFAM mobilisées au service des apprentis Ce que pensent les Français de l Artisanat L apprentissage : vérités & enjeux... 9 Dossier Retraite des artisans : bien l anticiper pour bien la vivre - La retraite : ce qu il en est La retraite : côté pratique La retraite C est pour bientôt En retraite, ils y sont! A la retraite : un «après» partagé En ce début d année 2008, nombreux sont les sujets dont nous pouvons être fiers, nous les artisans. D abord le bilan Sociétal sur l apprentissage, livré par notre partenaire historique, Maaf assurances. Ses conclusions très positives montrent à quel point, malgré les difficultés, apprentis et maîtres d apprentissage, tirent des bénéfices tant humains que professionnels de ce système de transmission des savoir-faire. Et lorsque l on voit les résultats records de l Equipe de France aux 39èmes Olympiades des Métiers. 25 candidats français récompensés sur 39 métiers représentés! Avec 5 médailles d or, 4 d argent, 3 de bronze et 13 diplômes d honneur, la France se classe 3ème pour les médailles d or et 4ème pour l ensemble! Les Pays de la Loire affichent à eux seuls 2 médailles d or, 1 d argent, 1 de bronze et 3 diplômes d honneur Tout est dit! Et si l on en croit les conclusions de l étude sur «Ce que pensent les Français de l Artisanat», menée par le Fonds de Promotion et de Communication de l Artisanat auprès du Grand Public, il est en passe de devenir l un des acteurs essentiels de la formation professionnelle des jeunes. Mieux, 98 % des ans et 96 % des français pensent qu il devrait être davantage valorisé en France! Bref, vous l aurez compris, l Artisanat et l Apprentissage ont le vent en poupe! Ce plébiscite est le résultat des efforts que vous menez au quotidien pour répondre aux nombreux défis de la compétitivité. Avant de vous laisser découvrir ce dernier numéro de l année où nous abordons un autre sujet d importance et d actualité, celui de la Retraite permettez-moi de nous souhaiter encore de nombreux bilans tout aussi positifs. Plus individuellement, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2008, où la santé n enviera rien à la prospérité et tout plein de «petits bonheurs» au quotidien : le sourire d un enfant, la satisfaction d un client, la joie enfantine d un apprenti devant sa 1 ère réalisation, de nouvelles idées, la complicité dans le travail bref tous ces petits riens qui font nos vies plus belles! BONNE ANNEE 2008 Jean-Claude Choquet Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique Formation continue - Faites reconnaître votre expérience de Maître d Apprentissage confirmé! Une offre souple et individualisée avec l atelier individualisé d informatique de gestion (AIPG) La formation Continue à La CMA, les grands axes de Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique & Fax Portraits - Michel Provost, le serrurier-métallier aux mains d or Isabelle Monneau, encadreuse de rêve Marc Martinache, de l électrotechnique aux énergies renouvelables Accompagnement RH+ - Recruter autrement : l exemple de Kali pneu Center à La Montagne Directeur de publication Jean-Claude Choquet Rédacteur en chef Serge Legros Journaliste Cendrine Fournier-Delawarde Comité de rédaction Pierre-Jean Torgue, Serge Legros, Isabelle Thébaud Crédit photo Communication CMA 44, CFD, N. Zebidour-APCM, 2004 Annonces - 92 entreprises à reprendre Conception - Réalisation - Edition J imprime & Régie Publicitaire J annonce & Décembre - Janvier

4 L œil sur CMA : Assemblée Générale d automne En présence du Secrétaire Général de la Préfecture, Fabien SUDRY, le Président Jean- Claude CHOQUET axait son allocution sur la problématique environnementale. «Dans le contexte du Grenelle de l Environnement, l Artisanat a pleinement conscience de la nécessité, de l opportunité et des enjeux que Handball : constitue le développement durable pour les entreprises» Depuis 1999, la CMA mène effectivement des actions dans ce sens, en lien étroit avec les Organisations Professionnelles, pour aider les entreprises artisanales à améliorer leurs pratiques environnementales. En matière de chiffres, si le budget primitif 2008, environ 15 millions d Euros, est présenté en équilibre, il masque un déficit du CFA de l ordre de Euros intégré dans le budget général de l organisme. Les différentes commissions présentaient leurs rapports, supports des réflexions engagées durant ce dernier semestre de l année. Certaines ont suscités débats entre Elus. En fin d AG, les Administrateurs accueillaient et mettaient à l honneur 2 artisans qui se sont distingués durant l année Frédéric MILLET, Grand Prix départemental de la Dynamique Artisanale Stars et Métiers et Gabriel DUBUISSON, 1 er Prix de l innovation ARTINOV pour la conception de volets de maison en composite. De gauche à droite : Gabriel DUBUISSON et Frédéric MILLET Les CMA, 1 er réseau d accompagnement des créateurs et repreneurs une équipe de l Artisanat au palais des Sports de Beaulieu Avec l organisation tous les ans de la Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales, le réseau des CMA affirme encore sa présence et son expertise dans l accompagnement des entreprises. Dans le cadre de l organisation du Mondial féminin de Handball, qui s est déroulé début décembre à Nantes, et du partenariat avec la CMA avec ce sport, une rencontre inter-entreprise a été organisée. Les 2 équipes de l Artisanat (salariés CMA, CAPEB et ARTEFAB) ont remporté les 2 premières places dans une ambiance festive et détendue. Merci aux organisateurs et aux joueurs masculins et féminins. A souligner la créativité et la réactivité de l équipe de Professeurs et d Apprentis du CIFAM de la Chambre de Métiers et 4 Métiers Atlantique de l Artisanat qui ont répondu présent pour réaliser les Trophées destinés a être remis aux partenaires du Comité d organisation du Mondial. Les trophées : l un créé de concert par les Ebénistes et les Vitraillistes, l autre par les Pâtissiers. En Loire-Atlantique, pas moins de 7 manifestations étaient organisées en novembre et décembre pour sensibiliser et informer créateurs, repreneurs et cédants dans l Artisanat. Au programme, des ateliers décentralisés (Châteaubriant, Clisson, Saint-Nazaire) sur la création, le mode d emploi du régime de la micro-entreprise, l importance des ressources humaines en cas de reprise et la nécessaire préparation de la transmission de l entreprise. Belle affluence et intérêt des participants qui soulignent la bonne santé économique de la création et de la transmission dans notre département. A noter : 1500 créations et 400 reprises par an dans l Artisanat de Loire Atlantique entreprises artisanales à transmettre par an.

5 L œil sur Salon Métiers d Art : Elitisme et créativité au rendez-vous! La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire Atlantique présentait cette année 120 créateurs, dont 50 % de nouveaux venus Une sélection de haut-vol Les visiteurs ont visiblement été séduits et feront sans nul doute quelques heureux à Noël. Chaque année, le public nantais attend avec impatience le Salon des Métiers d Art. Certains appellent même la CMA pour être certains de ne pas manquer l événement! Il faut dire que dès sa création, la Chambre de Métiers et de l Artisanat s est attachée à sélectionner sur candidature le must du must, avec l objectif avoué de redonner ses lettres de noblesses à l Artisanat d Art et d ouvrir des voies économiques à ces artisans-artistes. Pari gagné 13 ans plus tard, la notoriété du salon n est plus à faire! Une diversité renouvelée Une multitudes de matières, de couleurs, de formes, de styles, de métiers pour des œuvres étonnantes et originales. Un certain nombre rejoindront les pieds des sapins de noël Une sculpteuse de choc! Très impressionnante Maai VAN DORPE Cette jeune sculpteuse bois et pierre de 34 ans belge flamande s est attaqué à un pied de séquoïa à la Tronçonneuse, sur le Parvis de la Cité des Congrès. Maai travaille aussi le bronze et le marbre. Un salon ouvert aux Professionnels A travers le thème du bois, c est un hommage appuyé à la virtuosité des artisans d art du secteur. Professionnels du bois, architectes et décorateurs étaient conviés à la nocturne de vendredi. «Une 1 ère étape qui constitue un point de départ à un rapprochement entre les représentants des différents métiers» confiait Gervais Barré, Président de la Commission des Métiers d Art de la CMA 44. Un public très attentif aux nombreuses démonstrations Ebénistes d art, restaurateurs de mobilier ancien, sculpteurs et tapissiers en siège ont répondu aux très nombreuses questions suscitées par leurs démonstrations. Prix «Synergie Bois» Un SHOW ROOM mettait en lumière les œuvres des créateurs des métiers du bois, avec, en outre, le concours «Synergie Bois», organisé en partenariat avec la Banque Populaire Atlantique. Laura HERVOUET, Tourneur bois, remporte le 1 er Prix avec sa corbeille en bois sculpté ivoire. «On dirait de la dentelle» s exclame un visiteur, étonné. Deux second Prix exaequo : l Ebéniste Damien HAMON, pour sa table Gigotte, en contreplaqué Bouleau, avec un motif «damier» et le Tourneur sur Bois Erwan ALLEAUME avec «Massaï» sa magnifique pièce de bois scarifié incrusté d étain, alliage du métal et du végétal. Massaï parle de générosité Tout comme cette 13 ème édition. Prix SEMA Le Prix départemental SEMA pour les métiers de la restauration-conservation était remis, à Didier BERNARD, Tailleur de Pierre, à Basse-Goulaine pour la restauration d une façade d un immeuble à Nantes. Décembre - Janvier

6 L œil sur La Chambre d Artisanat d Agadir en délégation en Loire-Atlantique Au Royaume du Maroc, une Chambre de Métiers et de l Artisanat se nomme Chambre d Artisanat. Fin octobre, celle d Agadir a souhaité renforcer une coopération entamée avec notre CMA depuis 1999/2000 lors de visites croisées entre les Elus des 2 Compagnies consulaires. Retenu au dernier moment par la visite officielle de Nicolas SARKOZY au Maroc, le Président de la Chambre d Artisanat d Agadir, Affane BENBOUAIDA, laissait à son 1 er Vice-Président, Lachen EL GALLOUCHE, le soin de mener une délégation de 10 personnes à la CMA 44 pendant 4 jours. Inscrite dans le renforcement des relations d amitié entre les peuples français et marocains, cette visite portait sur les coopérations possibles entre les 2 chambres. Le Président CHOQUET accueillait ses collègues marocains rappelant «la volonté forte de la France de rapprocher les pays du bassin méditerranéen et la position de l APCM de renforcer les axes de coopération entre les structures consulaires». La CMA d Agadir s inspire des actions de son homologue français Le décor planté, nous restons entre artisans, les actions concrètes sont ainsi abordées d emblée. Les échanges portent sur la création et le conseil aux entreprises. La Chambre d Agadir souhaite s inspirer de ce qui se fait en Loire-Atlantique en la matière et la possibilité d accueillir un Agent marocain qui serait formé par le Service Economique de la CMA 44 est en train de se mettre en place. Une éventuelle participation d artisans marocains à la prochaine Foire Internationale de Nantes est évoquée. La CMA 44 se mettra en relation avec son partenaire Exponantes- Atlantique pour vérifier la faisabilité du projet. Répondre aux enjeux des nouvelles technologies Enfin, l aspect le plus important aux yeux de nos visiteurs était la formation initiale et continue des artisans notamment en Couture, Bijouterie et Mécanique automobile. Pour les 2 premiers métiers cités, des contacts seront organisés avec les syndicats professionnels concernés. Composée d une majorité de mécaniciens automobiles, dont le Vice-Président EL GALLOUCHE, la délégation a souhaité insister sur la formation continue en mécanique. Après une visite des ateliers du CIFAM et du garage de Bernard THEBAUD à Rezé, Elu de la CMA 44, nous constatons que les artisans mécaniciens marocains sont démunis face aux nouvelles technologies utilisées notamment électroniques. Ils ressentent l impérieuse nécessité de se former au diagnostic, via les mallettes, pour ne pas perdre le marché des véhicules modernes. Une fois le choix fait parmi les différents outils de diagnostic, un projet de déplacement de formateur au Maroc est envisagé. L acquisition de ces outils pouvant d ailleurs être faite d une manière collective à travers une coopérative de mécaniciens. Découverte d un outil de diagnostic automobile Durant ces 4 jours, les échanges entre artisans marocains et artisans français ont été enrichissants et constructifs. Gageons qu ils débouchent sur des actions concrètes permettant de faire évoluer les techniques utilisées et les savoir-faire des professionnels des 2 côtés de la Méditerranée tout en développant l amitié entre les peuples. Visite des installations du CIFAM 6 Métiers Atlantique

7 Parrainer les jeunes pour faciliter leur insertion L œil sur Michelle Meunier, Présidente de la Mission Locale Nantes Métropole et Loïc Houllier, Vice-président de la CMA Accompagner et guider un jeune de 16/25 ans dans son projet professionnel pour aboutir dans de bonnes conditions à une embauche dans une entreprise. Tel est l objet de l opération «un parrain, un avenir» que lancent la Mission locale Nantes Métropole et la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique. Partenaires depuis de longue date, les deux organismes ont signé en octobre une charte de coopération. Le principe : le parrain, un professionnel, s engage à aider un jeune avec qualification, en lui délivrant force informations et conseils pratiques pour ses démarches de recherche d emploi. Ainsi «coaché», Boulangerie : le filleul n est plus seul et devrait plus facilement accéder à l emploi. Parrain et filleul se rencontrent au moins une fois par mois pour faire le point. Durée du parrainage : 6 mois. La CMA et son personnel montrent l exemple en parrainant d emblée 4 jeunes. C est l une Fabrice Charbonnier, Responsable du service Formation Continue et Insertion, et sa filleule Aurélie Feutin. Martine GUERIN est partie en retraite! des rares chambres consulaires à s impliquer fortement dans une démarche d accompagnement et d insertion des jeunes et ce depuis de nombreuses années. Appel est fait auprès des artisans pour les encourager à s engager dans cette démarche citoyenne et contribuer ainsi, par leurs conseils avisés, à l insertion des jeunes dans les entreprises. Qui sait, ces jeunes peuvent devenir les salariés de vos entreprises et les artisans de demain! Vous êtes intéressé? Contact : Fabrice Charbonnier & L équipe de la CMA récompensée pour sa participation aux foulées du Tram Après 40 années à la Fédération des patrons Boulangers et Boulangers- Pâtissiers de Loire-Atlantique, Martine GUERIN, Directeur des services, prend sa retraite. Connue par tous les boulangers, elle a consacré sa vie professionnelle à cette profession tant aimée des français. Fille, sœur et tante de boulangers, elle a contribué par son énergie et son dynamisme à l organisation de la profession en Loire- Atlantique. Le centre de gestion des boulangers, le groupement d achat, la coupe d Europe de la boulangerie, la Maison des alimentaires et tant d autres choses existent certes, grâce aux décisions des artisans élus, mais aussi grâce à sa détermination et à son travail de terrain. On retrouvera sans aucun doute, son sourire et ses yeux pétillants dans toutes les manifestations liées à la Boulangerie, puisque désormais cela deviendra un loisir! Dans le précédent Métiers Atlantique nous vous relations la participation d une forte équipe de la CMA (27 personnes) à cette course à pied. En décembre, les organisateurs lui ont décerné une coupe : l équipe CMA 44 s est positionnée 2 ème derrière celle de Nantes Métropole. A vos chaussures pour la prochaine édition! Contact : Décembre - Janvier

8 Bon à savoir Les équipes du CIFAM* mobilisées au service des apprentis Le projet d établissement est au cœur de l action des équipes du CFA. Au sein de groupes projets, professeurs et personnel administratif travaillent d arrachepied ; avec pour objectif de réfléchir aux prestations et faire évoluer les méthodes de travail. Concrètement, ces travaux ont permis d actualiser le livret d alternance, le cahier de textes, les règles du Capital Confiance... Des propositions ont aussi été formulées en termes de développement durable (retraitement des papiers) et de communication (site Internet). «Cette méthode de travail permet d associer et de dynamiser les équipes : être réactif dans l univers de la formation où tout va très vite» soutient Robert Dufour, le Directeur du CFA. Et de rajouter «Par leurs propositions, les équipes jouent un rôle essentiel et s approprient les actions mises en œuvre à leur initiative». En positionnant l approche Métier au cœur des enseignements, la CMA 44 lance ainsi un important chantier pour mettre en place une véritable transversalité entre les matières. Ecrire toutes les progressions pédagogiques : tel est le travail engagé par 75 professeurs, mobilisés au sein des groupes projet. Centré sur les besoins des apprentis, l objectif est aussi de se préparer à la certification ISO «C est par de tels projets que les élus souhaitent inscrire le CFA sur le chemin du progrès et la voie de l excellence» conclut le Président, Jean-Claude Choquet. * le CIFAM est le CFA de la CMA 44 Ce que pensent les Français de l Artisanat 8 Métiers Atlantique Plutôt rassurant le 5 ème baromètre sur le regard des Français sur l Artisanat! Non seulement la 1 ère entreprise de France a toujours la cote mais elle est devenue un «acteur essentiel de la formation des jeunes» et «un moteur pour l économie globale et le développement des territoires» Mieux : «un jeune sur deux souhaite créer sa propre entreprise» Où? dans l Artisanat s il vous plaît! Parmi les qualificatifs les plus souvent employés : créateur d emploi (78 %), innovant (77 %) et moderne (70 %). Acteur majeur de la vie économique du Pays, il est «une chance pour un jeune qui veut entreprendre» pour 92 %. Mieux encore : «un jeune formé aux métiers de l Artisanat obtient plus facilement un emploi» pour 80 % et 77 % estiment que «les artisans se préoccupent de préserver l environnement dans leur métier». Bref, les campagnes menées par le Fonds National de Promotion et de l Artisanat portent leurs fruits! Elles ont même réussi à inverser l image négative de l Apprentissage : 97 % pensent qu il devrait être davantage valorisé. Quant à la question du professionnalisme des artisans : ils en sont unanimement convaincus! Etude à disposition sur demande par mail :

9 Bon à savoir L apprentissage : vérités & enjeux Une enquête réalisée par Louis Harris pour le compte de Maaf Assurances, partenaire historique des Chambres de Métiers et de l Artisanat, analyse en profondeur le profil et le vécu des apprentis et des Maîtres d Apprentissage. Restitution. Du point de vue des jeunes Quatre profils d apprentis se dégagent : les «passionnés», confiants en leur destin social et professionnel ; les «pragmatiques», transfigurés après un départ difficile ; les «assistés reconnaissants», auxquels le cadre de l entreprise donnent les repères essentiels à une inscription sociale et les «immatures», pour lesquels l apprentissage est un cap structurant. Un profil peut évidemment évoluer en fonction de rencontres ou d expériences professionnelles réussies. L apprentissage redonne au jeune avenir et dignité Les 56 jeunes interrogés dressent un bilan largement positif. L apprentissage leur offre en effet les moyens d une revalorisation de soi et jette les bases d une intégration réussie. L entrée de plein pied dans la vie réelle et l acquisition de compétences et de certitudes face au futur sont autant d atouts outre le salaire et le sentiment d une liberté conquise qui leur font accepter contraintes et difficultés. La rencontre avec le Maître d apprentissage est souvent vécue comme déterminante. Il est l initiateur porteur d expérience, capable de transmettre un savoir-faire, voire même de devenir un substitut parental. Le CFA réconcilie quant à lui, avec un enseignement gratifiant pour des apprentis redevenus bons élèves, ayant redécouvert l intérêt d apprendre. Seul bémol : le CFA est absent de l orientation proposée aux élèves en recherche d un autre cursus. Cette impasse sur les métiers fait courir un risque d enlisement dans l échec alors même que la condition d apprenti redonne au jeune avenir et dignité. En outre, la recherche de l entreprise reste une étape difficile, sorte de parcours initiatique. Du point de vue des Maîtres d Apprentissage Pour la majorité des 15 Maîtres d Apprentissage interrogés, quelles que soient les difficultés, insatisfactions et mauvaises expériences - les bénéfices de l apprentissage vont bien au-delà de la «rentabilité» économique du petit coup de main bon marché. La fonction est enrichissante et valorisante aux yeux de la clientèle. En outre cette transmission du savoir-faire, est la garantie d avoir du personnel qualifié, voire d assurer la relève. La fierté d avoir transmis des valeurs Mis à part l expérience de l apprenti «immature et irrécupérable», tous soulignent de belles rencontres. Au fil du temps, ils apprennent à adopter la bonne attitude, à doser exigences, critiques et gratifications. «Ni père, ni copain, un peu des deux» Au final une implication forte qui perdure et la fierté d avoir transmis des valeurs, aidé à la socialisation et contribué à la réussite de ces jeunes. La formation en CFA est quant à elle jugée indispensable et complémentaire, voire source d opportunité de s ouvrir à de nouvelles techniques. Sont toutefois mis en cause la réduction de la durée d obtention du CAP de 3 à 2 ans et le niveau d exigence de plus en plus faible pour l obtention du diplôme. Une attente : que les CFA se déplacent en entreprise pour voir les jeunes travailler et éviter les situations d exploitation scandaleuses. Une enquête qui renforce la détermination des représentants de l Artisanat d obtenir une réforme en profondeur de l orientation scolaire et de la taxe d apprentissage. A suivre! La CMA 44 tient cette étude à votre disposition sur demande par mail : Décembre - Janvier

10 Témoignages Dossier Retraite des artis bien l anticiper RSI : le régime social des indépendants Retraites de base et complémentaire, quid? La retraite : ce qu il en est En début de carrière, surtout lorsque, comme les artisans, on entre tôt dans la vie active, elle semble trop éloignée pour que l on y pense même. Le temps passe, et un quotidien professionnel bien rempli fait alors toujours remettre à plus tard son examen Et ce n est que tout près de ces 40 années fatidiques de labeur que l on découvre, soudain, que la retraite et ses modalités constituent un sujet primordial, auquel il faut s atteler sans tarder Aujourd hui, le cheminement administratif vers la retraite est grandement simplifié, et il devient bien irresponsable de ne pas s en préoccuper en amont. D autant qu il est aussi recommandé de se préparer dans sa tête à ce grand chambardement Les explications concrètes, modalités pratiques et témoignages recueillis dans ce dossier devraient vous aider à y voir plus clair Début 2008, la petite révolution qui secoue depuis 2 ans l URSSAF et les caisses de retraite et de maladie ne sera presque plus qu un souvenir. Pour bien comprendre les changements en cours, et surtout les simplifications engendrées, un bref historique est nécessaire. Vincent Leprince, Directeur du Régime Social des Retraites du RSI, s y lance avec entrain : «Les travailleurs indépendants en passaient jadis par 3 organismes, l URSSAF, leur caisse maladie régionale (CMR), et l AVA, pour les artisans, ou Organic, pour les commerçants. Pour simplifier le système, les élus des CMR, d AVA et Organic ont proposé au gouvernement leur fusion en un seul organisme collecteur. Ainsi naissait en 2006 le RSI, regroupement de ces 3 entités. Et en janvier prochain, second temps de la réforme, le RSI devient interlocuteur social unique pour gérer toutes les cotisations personnelles, y compris celles versées précédemment à l URSSAF!». Vincent Leprince «C est la plus grande réforme de la sécurité sociale depuis 50 ans!», s enthousiasme le jeune directeur, qui insiste sur la grande lisibilité, la souplesse et la transparence du nouveau système. Le RSI est d envergure régionale, mais gardera en Pays de Loire 6 sites, afin d éviter licenciements et délocalisation des personnels. En pleine réforme générale des retraites, sujet pour le moins d actualité, et dans un contexte de papy boum, le RSI Pays de Loire regroupe environ cotisants. «Les cotisations versées pendant la durée de l activité des indépendants ne sont pas épargnées! explique Vincent Leprince. Elles servent à acquérir des droits à la retraite, payée par les générations à venir!». Une précision importante, pour en venir à ces fameux 160 trimestres de cotisations sur lesquels est calculée la retraite de base. Si donc vous travaillez 40 ans pleins, vous aurez une retraite complète, que vous soyez salarié ou indépendant. Les choses se compliquent un peu lorsque l artisan a d abord été apprenti et/ou salarié, avant d être à son compte. Mais le RSI prendra en compte ces éléments, de même que les interruptions de carrière pour maladie ou grossesse, dans le calcul final. La retraite complémentaire, obligatoire, est pilotée par les élus du RSI, qui en gèrent l équilibre entre prestations et cotisations. Dernier élément fondamental concernant le RSI : il officialise le statut du commerçant et de l artisan, auparavant qualifiés par défaut de «travailleurs non salariés et non agricoles». Fondamental, en effet! *CMR = Caisse Maladie Régionale Le calcul de la retraite : à vos calculettes! Retraite de base : 50% de la moyenne des 25 meilleures années de revenus (dans la limite du plafond de la sécurité sociale de Euros/an, et sur la base de 160 trimestres de cotisation). Retraite complémentaire : Les 7% de cotisations prélevées sur le revenu professionnel annuel de l artisan servent à acheter des points de cotisations. Multipliés au moment du départ en retraite par la valeur du point, revalorisée périodiquement, ils donnent le montant annuel de retraite complémentaire. (dans la limite de 4 fois le plafond de la Sécurité Sociale = Euros) Age légal de départ à la retraite : 60 ans, avec possibilité d anticiper pour les assurés handicapés (à partir de 56 ans), et les longues carrières professionnelles. Durée minimale de cotisation pour retraite à plein taux : 160 trimestres Attention, des changements pourraient intervenir en Métiers Atlantique

11 Dossier ans : pour bien la vivre Quelques pistes pour la préparer La retraite : côté pratique Bien que tous les artisans contactés pour l élaboration de ce dossier finissent, bon an mal an, par retomber sur leurs pieds et profiter, d une façon ou d une autre, de leur vie nouvelle, quelques pistes, pour préparer ce grand saut, ne sont pas superflues. A vos listes et calendriers! Les bons conseils de Chantal Aubry, conseillère du RSI. Pour les plus jeunes, une reconstitution de carrière est conseillée tous les 10 ans, environ, pour voir où on va. Ce sera prochainement automatique, avec l envoi dés 2008 de relevés de carrières, progressivement mis en place par le RSI. Car il est fondamental de s intéresser à sa carrière toute sa vie! Si vous y êtes presque, prenez-vous y environ 4 à 5 mois avant votre départ en retraite. Il vous faut alors obtenir l attribution de vos annuités, en faisant réaliser un relevé de carrière. Nous nous en occupons, au RSI. Si au final vous n avez pas tous vos trimestres, nous pouvons vous aider à en valider certains! Il y a toujours des solutions pour acquérir des trimestres manquants. Gardez tous vos justificatifs, preuves d emplois, livret de famille, documents relatifs aux arrêts maladie, attestations d invalidité, bulletins de salaires et autres éléments prouvant que vous avez travaillé, même chez vos parents, même en formation Et aussi tout ce qui peut prouver que vous avez transmis votre entreprise. Soyez patients Il faut du temps pour rassembler tous ces éléments, contacter tous les régimes de retraite et reconstituer votre carrière! D où l intérêt d anticiper : RSI - Numéro vert Il a travaillé pendant 20 ans pour une caisse de retraite et de prévoyance. Lorsqu il y a deux ans, il monte avec sa compagne, un cabinet de conseil, Pierre Chasseigne sait donc bien où il s aventure Les rôles sont d emblée bien répartis. Elle s occupera d optimisation fiscale, lui de reconstitution de carrière. Et cet «expert en retraite» ainsi qu il se définit lui-même, s en donne à cœur joie : plus les parcours sont compliqués, avec un statut de salarié évoluant vers celui d indépendant, avec même un poste à l étranger, plus il aime! Si en plus vous lui amenez une histoire de divorce ou de séparation, il excellera! «Mon travail consiste en investigations diverses, afin de reconstituer les carrières dans leur intégralité, et de parvenir à évaluer au plus juste le montant d une retraite» explique le conseiller, qui travaille, c est évident, en toute confidentialité. Ce Sherlock Holmes des carrières Chantal Aubry est gestionnaire de dossier, animatrice de groupe au RSI. Pierre Chasseigne, conseiller en reconstitution de carrière, spécialiste des parcours complexes. complexes aime avoir toutes les cartes en main, c est-à-dire connaître si possible l ensemble des revenus de ses clients, pour avoir une «vision patrimoniale», et évaluer en toutes connaissances de cause les revenus de retraite. Ce qui permet de donner les meilleurs conseils possibles, en fonction également des désirs et du train de vie des intéressés. Le conseil du spécialiste est donc de solliciter un audit de carrière dés la cinquantaine, voire avant, si le cas est compliqué, afin de ne pas devoir se presser. Et si «la photo à l instant T» n est pas satisfaisante, il reste alors du temps pour faire des ajustements, des placements immobiliers, par exemple. «Mais il est important de ne rien oublier, prévient le conseiller. Comme dans une sauce, s il manque un ingrédient, le résultat n est pas terrible!». Pierre Chasseigne MP CONSEIL & Décembre - Janvier

12 Témoignages Dossier La retraite C est pour bientôt 12 A pas tout à fait 57 ans, Claude Boiziau a décidé de profiter de la réforme des retraites, et de faire valoir son droit au départ. Mais il veut légitimement que l entreprise familiale de mécano-soudure qu il dirige depuis 1990 à la Remaudière, perdure, et que la passation de témoin entre lui et le salarié repreneur se fasse de façon fluide. Suivant les conseils de la CMA, il a donc commencé à lui vendre les Métiers Atlantique Comment ils la préparent Pour ceux qui y plongeront prochainement, où ont encore quelques années devant eux, l anticipation est indispensable. Ils songent à «leurs vieux jours», en termes de revenus, et y incluent leurs épouses, souvent impliquées professionnellement, mais pas toujours bénéficiaires d une retraite. Ils veulent aussi préserver leur entreprise, et ses salariés. D autres, plus jeunes n ont pas le temps d y penser. Il faut d abord assurer le développement de son entreprise. Exemples. Eric Bruhay, couvreur : «Des placements immobiliers pour la retraite, c est bien!» Depuis qu il est tout jeune, son idée fixe fut de parvenir à s installer. Aujourd hui Eric Bruhay, 44 ans, dirige une entreprise de 8 salariés et 4 apprentis, dernièrement installée dans des locaux flambants neufs en zone artisanale de Nozay. «Lorsque il fut question d embaucher ou non mon épouse, qui assurait les taches administratives de l entreprise, nous avons décidé de ne pas alourdir les charges de personnel, mais de lui constituer une retraite sous forme de placements immobiliers» résume l artisan, une moustache de bon vivant barrant son visage jovial. Petit à petit, le couple acquiert et rénove des immeubles alentours, et les loue, assurant Claude Boiziau, mécano-soudeur : «Une transmission fluide, pour partir en toute tranquillité». ainsi une rentrée régulière de loyers. «Nos premiers investissements seront amortis d ici quelques années quand mon épouse aura 48 ans! explique le couvreur. Et moi, je pourrais, si je le souhaite, m arrêter à 51 ans, avec une retraite convenable». Ce qui ne sera de toutes façons pas le cas avant que l artisan ne se soit assuré que son équipe est «recasée» dans de bonnes conditions, peut-être même dans la continuité de son l entreprise. Quant aux locaux qu il vient de faire construire, le dirigeant les a tout de même conçus assez polyvalents pour qu ils puissent un jour être vendus à d autres corps de métiers Avisé, n est-ce pas? parts sociales, et lui louera ses bâtiments pendant encore 3 ans, avant de les céder. «C est une décision assez récente, tout n est pas encore bien fixé» confie l artisan, sans doute bien plus à l aise un appareil de soudure en main que face à la journaliste! Petit à petit donc, il passe la main pour l organisation du travail, les achats et la gestion des matériels «La transmission est pour le moment facile» avoue Claude Boiziau, dont le vœu le plus cher est de partir en toute tranquillité. En transmettant à un employé motivé, entré dans la maison à l âge de 14 ans, et en poste depuis plus de 20 ans, l artisan presque retraité a sans doute fait le meilleur choix possible Et pourra donc, dés 2008, profiter des joies du vélo et de la natation, qu il affectionne, et «rénover et arranger, à la maison, tout ce qui en a besoin». Tout en gardant, sans doute, encore un œil vigilant sur son ancienne entreprise. Didier Rayssiguier, jeune fabricant de sièges Club «Mon activité est récente, ma préoccupation, c est pas encore la retraite, c est essentiellement le Chiffre d affaires».

13 Dossier 5 Retraités, 5 vécus Les artisans partent à la retraite soit en arrêtant purement et simplement l activité de leur entreprise soit en la transmettant. Cette entreprise, ils l ont souvent créée et développée avec beaucoup de foi et d énergie. Comment alors, vivent-ils leur retraite? Témoignages de ceux qui ont du mal à sortir d une activité professionnelle intense, mais aussi de ceux qui ont définitivement tourné la page Benoît Klein, ancien couvreur : besoin et envie de transmettre aux jeunes! En retraite, ils y sont! Créateur, avec son épouse Jeanine, d une entreprise de couverture, Benoît Klein a difficilement «décroché», il y a juste 2 ans, après une vie professionnelle passionnante, Pour trouver son entreprise, et sa maison voisine, c est simple : cherchez le plus haut point de Saffré, où culmine son antenne hertzienne! Le radioélectricien qu est Gérard Bourdaud a laissé sa passion professionnelle pour les radios, téléviseurs et Hi Fi envahir aussi sa vie privée. Et c est sans doute ce qui le «sauve» aujourd hui, alors qu il vient de céder son entreprise à deux de ses salariés, saisissant là «une opportunité». Installé à son compte en 1970, l artisan a développé un concept unique : le dépannage minute de téléviseurs, après «consultation» et diagnostic immédiat de la panne. «Si la réparation peut se faire dans les 30 mn, on l effectue de suite!»,explique Gérard Bourdaud, dont les clients ont bien vite su trouver le chemin de l atelier, pourtant en pleine campagne. A la fin juin 07, donc, le radioélectricien transmet «son bébé», et demeure pour quelques mois encore salarié à temps partiel. «Mon entreprise a 37 ans, mais qui fait encore briller son regard. «A 58 ans, j avais commencé à anticiper mon départ» explique le dynamique retraité. Pas question, en effet, de laisser sur le carreau les 18 employés de cette entreprise florissante, petit à petit sortie de sa vocation de couverture simple, pour les ouvrages plus exigeants, effectués en partenariat avec des architectes, ou des restaurations d édifices du patrimoine national. Trois salariés sont candidats à la reprise, et le patron doit encore rester quelques temps, en tant que salarié. Mais les choses vont plus vite que prévu, et l ancien Compagnon s aperçoit rapidement qu il doit céder la place Gérard Bourdaud, ancien dépanneur radio-tv : un sas de décompression avant la «vraie» retraite je veux croire qu elle a encore besoin de moi» avoue-t-il nostalgique, alors que les jours qui le séparent de la vraie retraite sont désormais comptés. Pourtant déjà, l entreprise lui échappe, les repreneurs élargissant le champ des dépannages, pour assurer l avenir. Puriste, Gérard Bourdaud ne voit, lui, que par la radioélectricité, et reporte donc son énergie sur sa collection exceptionnelle de plus de 400 TSF. «Les ondes hertziennes sont invisibles ; quand on parvient à réparer un vieux matériel, et à mettre au point une bonne réception, c est «Ce fut un vrai choc psychologique, se souvient-il aujourd hui avec le sourire. Il a fallu que je me trouve très vite de nouvelles occupations!». Alors il embraye sur le conseil en enseignement technologique, à l Académie de Nantes, la formation professionnelle, la présidence de jurys d examens - les Olympiades des métiers ou le jury du MOF, par exemple - et aussi la mission d «artisan messager» pour la CAPEB. «Il faut dire aux jeunes à quel point nos métiers sont passionnants, leur donner envie de s investir, de faire du beau travail, leur transmettre nos valeurs» insiste le couvreur avec conviction. Désormais occupé à plein temps, et finalement heureux de l orientation nouvelle de sa vie, il remet à plus tard rêves de voyage et de farniente : «Former est un devoir! Je suis là où je suis grâce aux anciens, dites-le bien!». un peu de la magie!», s émerveille-t-il, en dévoilant quelques belles pièces. Comme ce micro de 1950, qu utilisa le général de Gaulle lors d un discours au maquis de Saffré Pas de soucis donc, pour la retraite de Gérard. La passion est toujours là, l énergie et les projets aussi, comme celui de créer un petit musée autour de sa collection, ou d organiser un atelier de réparation pour les radioamateurs. L artisan retraité est toujours à l écoute Décembre - Janvier

14 Témoignages Dossier Gérard Gaboriau, ancien boulanger, a plongé dans la retraite sans états d âme! Gérard Gaboriau, à droite En retraite, ils y sont! «J ai commencé à travailler à 14 ans, et n ai eu absolument aucune interruption de carrière!» raconte le boulanger, retraité depuis quelques mois à peine. C est dire que cette retraite était non seulement bienvenue, mais très attendue, et donc, bien préparée. Après 18 ans à la tête d une boulangerie nantaise, Gérard et Martine Gaboriau ont reflué vers leur Vendée natale, et la maison qu ils y possèdent. «Il y a quelques années que nous y songions. Lorsque la nouvelle Loi sur les retraites est Bernard Georget, ancien boucher : «entretenir son outil de travail avant de songer à transmettre!» Il rentre juste d une croisière sur le Nil, va repartir vers une réunion du syndicat de la boucherie, dont il est président pour la Loire-Atlantique, avec un arrêt à Paris, le temps d embrasser sa progéniture. Bref, Bernard Georget, pourtant retraité depuis à peine 3 mois, est assez insaisissable! A son compte à 24 ans, l ancien boucher nazairien est d une sérénité parfaite : il a réussi à transmettre son commerce dans de bonnes conditions, la santé est encore là, le dynamisme aussi. Quant aux projets, il n en manque guère «Alors que j avais toujours embauché des ouvriers très jeunes, j ai changé d optique il y a 5 ans environ, en songeant à ma retraite, explique le jovial quinquagénaire. Les jeunes, ils veulent vivre plusieurs expériences professionnelles, et partent. En prenant un ouvrier d une trentaine sortie, nous avons foncé!». Le couple se fixe alors une date limite de départ, et entreprend les démarches pour vendre son commerce. «Tout s est très bien passé de ce côté là. La confiance est de suite passée avec nos successeurs, qui ont aussi repris les 6 salariés, un vrai soulagement pour nous». L esprit donc libre, les Gaboriau abordent alors le plus délicat : la préparation mentale. Que faire de tout ce temps libre, lorsqu on a travaillé avec ardeur pendant 42 ans non stop? La maison de St- d années, j avais des chances de l intéresser à la reprise de mon commerce». Cette approche fut la bonne, et la proposition, lancée du bout des lèvres à son nouvel employé trentenaire! - laissa celui-ci d autant moins indifférent que le patron avait ajouté un séduisant «je ne t embêterai pas!». En 2005, l EURL devient SARL, et 30% de ses parts sont prises par le futur repreneur. Ce dernier s associe avec un copain d apprentissage, et tous deux rachètent le reste de l entreprise en septembre «L employée demeure, les fournisseurs de nos viandes labélisées restent inchangés, la clientèle est fidèle, tout va bien! résume l artisan, fier d avoir su conserver un outil de travail attractif. C est important, avant de transmettre, de vérifier que son environnement de travail est moderne et aux normes!». Alors, lorsqu il sera dégagé de ses responsabilités d Élu à la Chambre de Commerce, dans l organisation de Serbotel, et auprès de son syndicat, Bernard Georget compte bien en profiter! Fan de voyages, de vélo et de plongée sous-marine, il veut aussi, avec son épouse, se mettre sérieusement à l anglais. «Pour voyager, c est quand même mieux!». D autant que les prochaines destinations touristiques du couple les conduiront dans l ouest américain et en Asie. Bon vent, Monsieur Georget! Hilaire de Riez les attend, «un bel endroit», que les retraités entreprennent de suite de «relooker», du jardin aux chambres! «Mais attention, sans contrainte! précise Gérard. A notre rythme, et sans nous priver d une sortie à vélo, ni d une ballade sur la plage!» Ni d une visite à l un de leurs deux enfants Ou d un câlin à Evan, ce premier petit fils, né il y a quelques semaines. Un conseil aux futurs retraités? «Il faut vouloir partir, et ne pas subir sa retraite!». A bon entendeur Freddy Buord, ancien menuisier : «je n ai pas pensé à vendre mon entreprise!» «j ai formé 14 apprentis en 31 ans d activité à mon compte». On perçoit d emblée chez ce compagnon du Tour de France la passion et l envie de transmettre son savoir comme les anciens ont fait pour lui. Au point d avoir reculé l âge de son départ en retraite (62,5 ans) pour que son dernier apprenti passe son CAP. S il n a pas envisagé vendre son entreprise c est aussi parce que voir partir ses machines aurait été un crève-cœur. Pas une journée sans être dans l atelier, c est sa vie. «J ai maintenant le temps de travailler pour moi». Il regrette que sa pension ne tienne pas compte de son engagement à former des jeunes : «on devrait reconnaître cette implication dans le calcul de la retraite». En dehors de son cher atelier et de ses odeurs de bois, Freddy et sa femme aiment voyager et découvrir d autres horizons comme la Birmanie, le Pérou, le Canada, l Afrique du sud, l Inde et bientôt l Ouzbékistan. 14 Métiers Atlantique

15 Dossier A la retraite : un «après» partagé Les artisans retraités en Associations Lorsqu enfin tous les obstacles auront été franchis, qu ils soient administratifs, psychologiques ou d organisation pratique, les artisans auront la ressource de s appuyer sur leurs camarades, afin de ne pas se sentir «lâchés» seuls dans la vie oisive, en dépit des attentions de leur entourage et des activités qu ils ont prévu de se donner. Quelques idées Noël Bréger, président de l ARA : «Artisans retraités, ne restez pas isolés, rejoignez nous!» Très investi dans l Association des Retraités de l Artisanat depuis une bonne quinzaine d années, Noël Bréger, ancien carreleur nantais, avoue sans vantardise aucune que le nombre d adhérents est passé de 240 à plus de 400, depuis qu il a pris en main l animation de l ARA. «Les loisirs, c est ce qui a conduit les hommes et les femmes de l association à se voir, à échanger!». Et des activités, il en sort de sa poche comme un vrai magicien : journal de liaison mensuel, voyages à l étranger en Hongrie, en 2008 galette des rois, pique-nique... Sans oublier ces fameux diplômes de l EPI, Epouse Professionnellement Indispensable, dont sont honorés, tous les ans depuis 1997, quelques femmes d artisans, collaboratrices de l ombre, héroïnes d un jour, éternellement touchées par la délicate attention Ni encore, cet ouvrage engagé, paru il y a 2 ans pour le 25 ème anniversaire de l ARA 44, recueil émouvant de témoignages d artisans Sous la bannière d une fédération, la FENARA, reconnue comme interlocutrice des Pouvoirs Publics, l ARA 44 milite tous azimuts pour améliorer les régimes de retraite et de réversion, la couverture sociale des artisans, mais aussi pour de meilleures conditions de travail (prêt à taux minorés, prime aux maîtres d apprentissage ). «Nous nous battons aussi pour améliorer nos retraites complémentaires, et intervenons auprès des élus, reprend ce syndicaliste convaincu. Il ne faut jamais baisser les bras, les victoires déjà remportées en sont la preuve!». L ARA soutient également l association «l Outil en main», et se veut représenter une large diversité de métiers artisanaux. «Faire l unité, tous corps de métiers confondus, c est assurer la force et la continuité du syndicalisme!» insiste avec vigueur l ancien carreleur. Un message, pour les retraités d aujourd hui et de demain? «Nous ne sommes pas une association de vieux! Nous avons l esprit jeune, venez nous rejoindre! Nous avons tant de richesses à partager!». ARA/FENARA 4 rue de l Aéraunautique ZI Du Chaffault Bouguenais Cedex Association «L outil en main» : Quand les aînés apprennent aux jeunes les gestes du métier C est une ruche bourdonnante, où têtes blanches et brunes sont penchées sur les mêmes établis, dans une atmosphère studieuse. Chaque mercredi, une douzaine d artisans retraités retrouvent des enfants de 10 à 14 ans, à qui ils transmettent les gestes «vrais» de leurs métiers respectifs. Annick Poul est la coordinatrice de l antenne nantaise, créée il y a 4 ans seulement. Volubile et souriante, elle explique comment le bouche à oreille fonctionne, pour recruter des jeunes motivés par cette découverte multiple des métiers artisanaux. Et comment ces «gens de métiers» se dévouent chaque semaine pour initier les enfants aux gestes de base Décembre - Janvier

16 Dossier Artisans! En mars 2008, la CMA44 organisera une réunion à votre attention sur la retraite dans l artisanat. Suivez l info dès février sur : A la retraite : un «après» partagé de la menuiserie, la ferronnerie, la couture ou le jardinage. Alfred, ancien menuisier, est le doyen des intervenants : «Nous voulons leur transmettre les valeurs de nos métiers, qu on a tendance à oublier». Et susciter l envie d en apprendre plus, aussi, car ces approches restent sommaires, les En conclusion Souvent dans le monde du travail très jeunes, les artisans en sortent donc également très jeunes! Mais avec parfois des parcours professionnels compliqués, des changements de statuts, des formations, voire des réorientations, il est indispensable qu ils soient attentifs aux conditions de leur future retraite bien avant qu elle ne leur tombe dessus! Et ceci malgré une vie active souvent dense, qui ne leur laisse généralement que peu de temps pour les paperasses quelles qu elles soient! jeunes survolant alternativement tous les corps de métiers en quelques semaines. Quel bonheur, en effet, lorsqu un jeune s oriente professionnellement vers une activité initiée à «l Outil en main»! Faire encore des émules, garder le contact avec ses outils, son métier, et aussi les jeunes, Pourtant, le sujet est brûlant d actualité, et nul ne peut aujourd hui l ignorer. Les spécialistes de la retraite recommandent unanimement aux artisans de se préoccuper de leur futur d oisifs bien avant que le gong ne retentisse Cela leur permettra de ne pas être pris au dépourvu, d avoir eu le temps de rassembler tous les documents nécessaires à leur reconstitution de carrière, de savoir, aussi, quelles seront les conditions financières de leur vie de retraités. Et éventuellement d agir pour les améliorer, si besoin est. Ainsi pourront-ils se constituer un capital immobilier, opter pour l assurancevie ou prendre une mutuelle, afin d arrondir leurs futures fins de mois. Enfin, penser à sa retraite lorsque l on est en pleine activité, permet de la préparer également dans sa tête, ce qui n est pas telle est sans doute la jolie motivation qui anime ces retraités actifs, heureux de déployer encore un savoir-faire intact. L Outil en main 150 rue des Pavillons Nantes - & Outre ces deux associations, les Syndicats professionnels sont toujours à la recherche des bonnes volontés pour collaborer à l organisation de manifestations, contribuer à la valorisation des métiers auprès des jeunes ou participer à des jurys d examens professionnels. anodin. Après 40 ans de labeur intense, l artisan qui déprime en se retrouvant soudain désœuvré n est pas si rare que ça Alors que vous souhaitiez, comme Benoît Klein, Noël Bréger ou les artisans de «l Outil en main» être actif et faire œuvre utile, ou bien profiter de la vie et des vôtres sans contrainte, comme Gérard Gaboriau, il faut y réfléchir à l avance! Pour apprécier pleinement cette seconde vie, et y investir l énergie - et le talent - qui sont encore les vôtres Interviews C.F.D. 16 Métiers Atlantique

17

18 Formation continue Faites reconnaître votre expérience de Maître d Apprentissage Confirmé! Vous êtes chef d entreprise ou conjointe collaboratrice. Vous avez formé des apprentis avec succès. Votre expérience de maître d apprentissage vous a permis de développer des connaissances en matière d accueil, de tutorat, d accompagnement et de pédagogie et vous souhaitez voir reconnues et certifiées ces compétences. Le titre de Maître d Apprentissage Confirmé répond à vos attentes. Modalités d attribution. 18 Métiers Atlantique Titre de Maître d Apprentissage Confirmé : comment y prétendre? Créé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers ce titre professionnel est accessible uniquement sur validation de l expérience professionnelle. Pour y prétendre vous devez justifier : - d une expérience professionnelle minimale de 5 ans ; - d une expérience minimale de deux ans comme maître d apprentissage ou tuteur d un jeune en contrat d insertion en alternance ; - de compétences et d un savoir-faire en matière de tutorat ; Et ne pas faire l objet d une décision d opposition du Préfet à l engagement des apprentis. Où faire la demande? Adressez à la CMA 44 une demande écrite de Dossier de candidature au Maître d apprentissage Confirmé. Ce dossier vous permet au moyen d un questionnaire - de vous auto évaluer sur votre pratique de Maître d Apprentissage. A réception du dossier, un agent de la Chambre de Métiers et de l Artisanat, désigné par le Président, vous rencontre en entreprise pour un entretien complémentaire. L ensemble de votre dossier est ensuite transmis à un jury départemental qui vous reçoit en entretien à la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire Atlantique. Informations & candidature / Service Formation Continue et Insertion de la Chambre de Métiers et de l Artisanat 44 &

19 Formation continue Une offre souple et individualisée avec l atelier individualisé d informatique de gestion (AIPG) La formation continue pour les artisans et leurs conjointes doit être considérée comme un service rendu aux entreprises artisanales. La connaissance des besoins des entreprises est primordiale dans la mise en oeuvre de ce service. Avec l Atelier individualisé, la CMA 44 vous propose de construire le programme de vos stages. Explication. Qui mieux que vous connaît vos besoins en formation? Partant de ce constat, nous avons totalement repensé notre offre de formation continue, notamment en Informatique de gestion et en Bureautique. Nous vous proposons désormais des formations sur une durée et des contenus entièrement construits à partir de vos besoins. Finie l offre catalogue où l on vous proposait des thèmes précis dans lesquels chacun devait trouver ce qui aurait pu lui rendre service. Dorénavant nous définissons le contenu de votre formation avec vous! Du sur-mesure chaque mardi Qu il s agisse de découvrir, apprendre les bases, vous perfectionner, régler une difficulté particulière tout est possible! L atelier individualisé vous permet d aborder ou d approfondir l initiation Word et Excel, l initiation à la comptabilité, la comptabilité analytique, le plan de trésorerie, la relance des impayés, les tableaux de bords et suivi des comptes prévisionnels, la découverte ou le perfectionnement de la comptabilité sur informatique, ou encore la paie sur informatique, sur la plupart des logiciels courants (EBP, CIEl, EXCEL,.). Une formatrice se tient à votre disposition tous les mardis et vous reçoit dans une salle équipée des matériels et logiciels adéquats. Objectif : vous accompagner et vous guider pour construire votre formation en fonction de vos souhaits et de vos questions. Pour un accompagnement le plus individuel possible, l effectif est limité à huit personnes. Vous pouvez participer autant de fois que vous le souhaitez! Il vous suffit de vous inscrire deux semaines avant la date souhaitée afin de vous assurer d une place disponible. Alors faites votre choix et venez nous voir sans plus attendre! Contact : Service Formation Continue et Insertion de la Chambre de Métiers et de l Artisanat 44 & Décembre - Janvier

20 Formation continue La formation Continue à La CMA, les grands axes de 2008 A ce jour une réforme du fonds d assurance formation pour les artisans et leurs conjointes est en cours. Nous ne pouvons donc vous communiquer les modalités pédagogiques (en centre de formation ou en entreprise) ni les coûts. Toutefois nous savons d ores et déjà sur quels axes il nous apparaît important de vous accompagner par la formation continue et vous les présentons ci-après. Gestion des Ressources Humaines : 3 formations différentes Formation Hygiène Comprendre : les principaux facteurs influençant la vie microbienne les objectifs à atteindre en matière d hygiène alimentaire les règles d hygiène à respecter pour maîtriser les risques Connaître : l évolution de la réglementation et ses objectifs les bases de la prévention les principes de la méthode HACCP et les outils Mettre en place un plan de maîtrise propre à l entreprise Formation 1 Le DIF ( Droit Individuel à la formation) et ses incidences Démarches d état des lieux (détecter les potentiels dans l entreprise) Mise en projet, en perspective de chacun par rapport à la formation Enoncer les représentations individuelles (chef d entreprise et salariés) et leurs origines Formation 2 Le management d équipe La motivation/démotivation rémunération L organisation/délégation/contrôle Formation 3 Le contrat de travail les aspects réglementaires à ne pas négliger Les indicateurs sociaux outils de détection et de médiation La gestion des conflits Les processus de recrutement ( analyse des besoins, fiche de poste) Anglais en cours du soir Contenu : Communiquer en anglais dans les situations de la vie courante ou professionnelle Formuler une demande simple Acquérir et enrichir son vocabulaire Périodicité : tous les lundis 20 Métiers Atlantique

Dossier. RSI : le régime social des indépendants

Dossier. RSI : le régime social des indépendants Témoignages Dossier Retraite des artis bien l anticiper RSI : le régime social des indépendants Retraites de base et complémentaire, quid? La retraite : ce qu il en est En début de carrière, surtout lorsque,

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

L apprentissage : vérités et enjeux

L apprentissage : vérités et enjeux L apprentissage : vérités et enjeux Sommaire 1. Dossier de presse L apprentissage, vérités et enjeux p.2 L enquête en quelques mots p.3 Une tradition dans l artisanat p.5 2. Clef USB Bilan sociétal de

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica.

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica. Devenez un parrain MANTICA en : - nous communiquant les coordonnées de la personne à contacter, - transmettant les nôtres à votre fi lleul et en lui précisant de vous annoncer comme son «parrain» au moment

Plus en détail

Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine

Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Contacts presse : Coralie Maussion / Charline Robert

Contacts presse : Coralie Maussion / Charline Robert 3 Accompagner vos Richesses Humaines DOSSIER DE PRESSE Février 2015 Contacts presse : Coralie Maussion / Charline Robert : 02 72 88 12 75 coralie@oxygen-rp.com SOMMAIRE 1 - Historique - Chiffres clés -

Plus en détail

Préparer aujourd hui votre retraite de demain

Préparer aujourd hui votre retraite de demain Préparer aujourd hui votre retraite de demain SOMMAIRE PAGES Deux grands principes Comment se calcule votre retraite? L épargne retraite doit aujourd hui faire partie d un budget Faites le point sur votre

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE VU l article L. 118-1 du code du travail ; VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel ASSURANCE DÉCÈS PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre parimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne Newsletter n 2 octobre 2014 CAP EMPLOI Haute Vienne EDITO CAP EMPLOI, acteur de l emploi à part entière, n a de cesse de proposer et développer des parcours d accompagnements dynamiques aux demandeurs

Plus en détail

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre patrimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez votre conseiller

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS NOM NOM DE JEUNE FILLE PRENOM DATE DE NAISSANCE / / STATUT Artisan Conjoint(e) Conjoint(e) collaborateur Associé non salarié Autres Si Artisan, préciser la date

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble!

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! Le Livret d accueil du Repreneur Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! 2 3. Sommaire Le CRA Ce livret a pour vocation de vous aider à utiliser d une manière optimale l

Plus en détail

ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants

ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants 4 ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants 2010 sera l année du rendez-vous des retraites. Si de son côté le gouvernement planche sur une réforme dont le but est de préserver les

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

La transmission d un cabinet d EC et de CAC

La transmission d un cabinet d EC et de CAC La transmission d un cabinet d EC et de CAC Ou les cordonniers sont les plus mal chaussés! Par Nathalie GORRY et Boris SAUVAGE Avec la participation de Fabrice ZINSSNER de Gan Assurances 1 Objectifs de

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000. SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Plus de 10 ans d expérience en assistance emploi Plus de 20

Plus en détail

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité IRESA Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008 Mardi 8 avril 2008 Rapport d Activité Depuis son Assemblée Générale du 23 janvier 2007, l IRESA a beaucoup travaillé, s est enrichie de nouveaux

Plus en détail

vous informer sur votre retraite

vous informer sur votre retraite vous informer sur votre retraite www.reunica.com points de repères Répartition : une retraite solidaire entre générations Notre système de retraite repose sur la répartition : les cotisations prélevées

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

Offre de services. accompagner. Etre Accompagné dans son projet

Offre de services. accompagner. Etre Accompagné dans son projet Offre de services accompagner Etre Accompagné dans son projet sommaire Ayez le réflexe site internet www.cma-nantes.fr Création, Reprise 2 C-MA Prim Info Création...3 Points conseils...3 C-MA Prim Info

Plus en détail

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE > LES COMPÉTENCES CRÉENT DE LA VALEUR «J ai pu obtenir de nouveaux marchés car je m appuie sur une équipe de professionnels»... «je peux me consacrer au développement de mon entreprise car j ai des com-

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse POURQUOI? Favoriser la poursuite d études ou de formations dans le but d assurer l équilibre du sportif en activité

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III Arrêté du 11/01/2012 publié au JO du 19/01/2012 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES www.formationcontinue.groupe-igs.fr

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS La vente directe en plein essor recrute 10.000 nouveaux commerciaux à temps partiel ou à temps plein En s engageant à recruter 10.000 personnes,

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme!

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! Être Gestionnaire d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! La certification GEAB un grand nombre de conjoints travaillent au sein des entreprises artisanales

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

«23 ème déjeuner du Club des DRH des entreprises signataires de la charte entreprise-territoire» Plaine Commune Promotion Mardi 04 mai 2010

«23 ème déjeuner du Club des DRH des entreprises signataires de la charte entreprise-territoire» Plaine Commune Promotion Mardi 04 mai 2010 «23 ème déjeuner du Club des DRH des entreprises signataires de la charte entreprise-territoire» Plaine Commune Promotion Mardi 04 mai 2010 Ordre du jour : Animateur : Participants : «Le parrainage de

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CESSION

LES ETAPES DE LA CESSION NOTICE LES ETAPES DE LA CESSION Janvier 2014-1 - - 1 - La cession d une entreprise est un cap difficile à passer pour le dirigeant : pas toujours évident en effet de laisser, entre les mains d un tiers,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Cabinet MaiConseils.fr conseil en optimisation fiscale et stratégie

Cabinet MaiConseils.fr conseil en optimisation fiscale et stratégie DOSSIER DE PRESENTATION Personne à contacter : Cédric Mai Portable : 06 62 06 51 77 Téléphone : 09 51 70 89 66 Télécopie : 02 40 20 89 52 Messagerie : cmai@maiconseils.fr 1 Objet : Présentation d offre

Plus en détail

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe!

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe! Patrimoine SOMMAIRE Les nouvelles dispositions fiscales et patrimoniales 2012 infos Un critère de choix de la structure juridique : la protection du patrimoine du chef d entreprise? (EIRL, EURL,...) Tableau

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 5 Le droit à

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Je flashe sur les métiers du Tertiaire www.cifam.fr Sommaire Avec le CIFAM,

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION Colloque FutuRIS du 21 juin 2007 QUELLES PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME FRANÇAIS de RECHERCHE et d'innovation en MUTATION? GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION Validée par le Conseil de la Formation du 26 mars 2013 et modifiée le 26 septembre 2013 et le 18 septembre 2014 - Version du 8 octobre 2015 - Sommaire :

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Contacts presse : CCI de Lyon Thibaud ETIENNE Tél. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr

Contacts presse : CCI de Lyon Thibaud ETIENNE Tél. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr Salon de l apprentissage et de l alternance de Lyon 27 & 28 février 2015 Adaptée à un large public, l alternance permet la concrétisation des formations par l implication de chaque candidat dans un travail

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

Livret informatique BTS Assistant Manager

Livret informatique BTS Assistant Manager Livret informatique BTS Assistant Manager Document d accompagnement Novembre 2008 1/12 I/ Présentation du livret informatique Principes généraux Le livret informatique utilisé en BTS Assistant de Manager

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers Devenir investisseur citoyen : Créer un club CIGALES Guide pratique à destination des futurs cigaliers Jean-François MICHON Président de l Association des Cigales de Bretagne Loïc Rolland, Directeur régional

Plus en détail

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience GUIDE POUR AGIR Comment SE PRÉPARER à la validation des acquis de son expérience JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi se préparer à la validation des acquis

Plus en détail

Le Club de Gestion. www.club gestion.fr DOSSIER DE PRESENTATION. Jean François OILLIC. 2 Rue des Morinières 44 310 LA LIMOUZINIERE

Le Club de Gestion. www.club gestion.fr DOSSIER DE PRESENTATION. Jean François OILLIC. 2 Rue des Morinières 44 310 LA LIMOUZINIERE Le Club de Gestion www.club gestion.fr DOSSIER DE PRESENTATION Jean François OILLIC 2 Rue des Morinières 44 310 LA LIMOUZINIERE Tel : 06 32 97 90 36 Mail : jf.oillic@gmail.com L édito Je suis tombé dans

Plus en détail

Les Retraites en France

Les Retraites en France Les Retraites en France Pour une Réforme Durable Strategie I Conseil I Digital I Technologie I Operations Une réforme en profondeur Alors que la réforme des retraites fait à nouveau l actualité, il apparaît

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

Accélèrez. votre carrière. professionnelle. en vous formant à un métier passionnant 2012-2013

Accélèrez. votre carrière. professionnelle. en vous formant à un métier passionnant 2012-2013 2012-2013 Accélèrez votre carrière professionnelle en vous formant à un métier passionnant Édito Depuis plus de 10 ans, Synopsis Paie dispense la formation Sciences et Techniques de la Gestion Salariale,

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs,

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs, Intervention d Alain Lambert, Ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Groupe professionnel ESSEC Finance Banque et Assurance mardi 13 mai 2003 Monsieur le président de l Association des diplômés,

Plus en détail