Présentation des offres distantes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation des offres distantes"

Transcription

1 Présentation des offres distantes Contenu Présentation des offres distantes Préalable Contenu du document Présentation des offres En rénovation En construction Prise de contact Contractualisation Déroulement Livrables Rénovation Construction / programme neuf Canaux de restitution Offres complémentaires RT Passiv haus Bepos Rénovation

2 1 Préalable 1.1 Contenu du document Cette fiche présente les prestations d études en économies d énergie destinées à l habitat neuf ou la rénovation de l existant, réalisées à distance sur la base des données fournies, ainsi que le déroulement de ces dernières. 2 Présentation des offres Les services proposés ont pour objectifs: 2.1 En rénovation Une aide à la décision sur les différentes actions possibles (jusqu à 4 scénarios d actions) que le client peut mettre en œuvre afin de réduire de manière significative ses consommations en eau et énergie. Cette étude ne peut en aucun cas être assimilée à un outil permettant de vérifier une conformité réglementaire dans une situation conventionnelle, mais est basée sur les réalités du terrain, des factures, et des comportements (référence ADEME: Aides à la décision / Bâtiment). Chaque action est chiffrée sur la base d un référentiel national permettant l établissement d un budget de cadrage. Les gains énergétiques et économiques prévisibles après travaux sont présentés pour chacun des scénarios et mis en relation avec les investissements à prévoir. Un montage financier personnalisé et propre à la situation communiquée par le client optimise les différentes possibilités d aides et subventions disponibles pour la réalisation du projet. L ensemble est considéré avec une vision de cohérence globale, et le consultant apportera sa vision de conseil et son expertise sur chaque point où cela pourrait s avérer nécessaire. 2.2 En construction L Attestation RT2012 à joindre au dépôt du permis de construire à déposer en mairie. Cette première attestation engage le demandeur à respecter les nouvelles normes thermiques. Elle appartient aux pièces citées par le code de l urbanisme. Son absence au dossier de PC motivera l envoi d une notification pour insuffisance par le service instructeur. L absence de certificat pour toute construction neuve expose le maître d ouvrage à des sanctions civiles mais également pénales. Sont exprimées les valeurs plafonds Bbio, Cepmax et Tic ref et indique en parallèle les valeurs Bbio, Cep et Tic prévues. Le bâtiment une fois construit doit être en dessous des valeurs BbioMax, Cepmax, Ticref, qui sont les seules critères déterminant la conformité thermique du bâtiment, avec les exigences de moyen (surface des baies supérieures à 1/6 ème de la surface habitable et recours envisagé à une source d énergie renouvelable). Si après une première saisie le calcul ne permet pas la délivrance de cette attestation le consultant proposera son conseil à titre gratuit afin de parvenir aux ajustements permettant la mise en conformité et la délivrance de l attestation. 2

3 La norme Bepos (bâtiment à énergie positive - BEPOS) est la prochaine et ultime évolution de la réglementation thermique du bâtiment, avec une consommation d énergie non renouvelable optimisée et compensée par une production locale d énergie renouvelable. En clair le bâtiment produit plus d énergie qu il n en consomme. Les études Passivhaus (BEPAS) ne revêtent aucun caractère réglementaire, mais permettent d accompagner un projet issu d une démarche volontaire vers la réalisation d un bâtiment à très basse consommation : chauffage naturel (conception bioclimatique et apports dus à l occupation), isolation renforcée, excellence de l étanchéité à l air et performance de ventilation double-flux. Ces deux dernières offres sont bien évidemment également sanctionnées par la délivrance d une attestation RT Prise de contact Le client renseigne sa demande à partir d un formulaire disponible sur le site internet : Les informations à fournir seront bien évidemment différentes en fonction du projet initial. Dans un premier temps seules les coordonnées sont obligatoires pour une mise en relation avec le consultant responsable de la prise en charge du dossier, interlocuteur unique jusqu à l aboutissement de l étude. Un document préparatoire est ensuite expédié à l adresse indiquée, et sous deux jours ouvrables maximum, le consultant prend un premier contact téléphonique avec le client (temps à prévoir : environ 1 heure. Il peut être utile de préciser le créneau souhaité dans le mail initial). Cet échange permettra également le recueil des souhaits et besoins, sur la base du document préparatoire. Un espace de partage est fourni sur Internet afin de permettre le dépôt des pièces et les échanges nécessaires. 4 Contractualisation Après validation du dossier par le consultant un second mail contenant un récapitulatif de la commande ainsi qu un lien internet de paiement sécurisé est envoyé au client. Ce règlement effectué et sous réserve de l obtention des documents nécessaires l étude est alors démarrée. 5 Déroulement La durée maximale d exécution est de 15 jours. Le consultant reste à tout moment joignable par ou téléphone pour répondre à toute question ou information. Si son activité ne lui permet pas de répondre à l appel de son client il s engage à le recontacter le plus rapidement possible dans la même journée. 6 Livrables 6.1 Rénovation En fin d étude une proposition est faite au client pour planifier la restitution des éléments résultant (temps à prévoir : environ 2 heures). 3

4 Les livrables constituent une aide à la décision sur l orientation des travaux. Ils sont composés de : 1. Un récapitulatif des différentes actions chiffrées (sur base de référentiel) qui composent les scénarios : 2. Une synthèse explicative développant jusqu à 4 scénarios et y incluant : Le bilan de l existant avec mise en avant des principaux postes de déperditions : Les éléments décisionnels pour chaque scénario présentant les gains après travaux, par ressource et par besoin, ainsi qu une analyse budgétaire succinte (un exemple ici) : 4

5 3. Un tableau reprenant les éléments économiques et environnementaux ainsi que les opportunités de montages financiers et de subventions : Entre autres éléments la mise en relation entre le gain espéré (figuré en jaune) et les mensualités de remboursement de prêt (en touge) permettent d estimer l impact direct sur le pouvoir d achat. Ce tableau reprend pour l ensemble des scénarios, détaillés dans le plan d actions chiffrées : - Les budgets avant/après travaux - Le montant total du projet, et le montant à financer hors subventions - Le gain financier, le temps de retour sur investissement, le taux de valorisation du capital (valeur verte) - Les gains environnementaux (énergie, émission de gaz à effet de serre, eau) - Le détail des principales subventions disponibles - Le détail du montage financier et les leviers disponibles 5

6 4. Un rapport permettant le déclenchement des subventions (sous réserve de satisfaire aux critères d éligibilité) Si la situation du client lui permet l obtention d aides publiques (précarité énergétique, incitations locales, etc ), le consultant s engage après le choix d un scénario cible à éditer à titre gratuit le rapport permettant le déclenchement des subventions. 6.2 Construction / programme neuf L étude RT2012 est sanctionnée par l attestation à joindre obligatoirement au dépôt du permis de construire. Attention : Les mesures prises dans le cadre de la RT 2012 prévoient des contrôles pouvant être effectués sur site pendant une durée de 3 ans après l achèvement des travaux par des agents de l Etat qualifiés pour s assurer du respect des exigences fixées par la réglementation. De plus, le maître d ouvrage devra produire et fournir au tiers qualifié le document du test de perméabilité à l air ainsi que l attestation de la prise en compte de la Réglementation Thermique. Il est impératif de fournir ces deux documents pour pouvoir obtenir le certificat de conformité de la maison. En cas de non-respect de ces points, le maître d ouvrage encourt des sanctions civiles mais aussi pénales. La RT 2012 étant une norme technique qui impose des degrés de performance devant être respectés, tout manquement à cette obligation (portée par l article L Code de la Construction et de l Habitation (CCH) est sanctionné par l interruption des travaux et l'obligation de mise en conformité (article L CCH), et jusqu'à d amende et 6 mois de prison en cas de récidive (article L CCH). Dans l hypothèse où les travaux continueraient, le maître d ouvrage encourt 3 mois de prison et d amende (article L CCH). A noter également en fin de chantier l obligation d une attestation à l achèvement des travaux incluant le résultat du test de perméabilité à l air (infiltrométrie). Un test intermédiaire est fortement conseillé. 6

7 7 Canaux de restitution Le moyen privilégié pour la restitution des éléments de décision «rénovation» est la communication sur Internet, celui-ci permettant au consultant de détailler visuellement le cheminement de l étude en favorisant l échange et l interraction, par le biais d une application de messagerie instantannée (Skype). Si cette solution ne peut être envisagée il est également possible de réaliser un partage d écran (avec voix sur téléphone), voir d expédier par moyen postal les documents et les détailler par téléphonie. A noter toutefois que pour faciliter l appréhension des documents et divers éléments la première proposition reste largement préférable. Les livrables présentés sont ensuite fournis par au client. L attestation RT2012 est expédiée directement par . Le consultant reste à disposition pour toute information ou explication concernant cette dernière. 8 Offres complémentaires 8.1 RT2012 Le calcul RT2012 est systématiquement accompagné d une proposition de conseil, visant à l ajustement des caractéristiques de l ouvrage dans le cas où ce dernier ne réponde pas aux exigences réglementaires. Le consultant émet alors des propositions d optimisation et relance le calcul afin d obtenir les éléments nécessaires à la délivrance de l attestation. Ce service est inclus et ne déclenche pas de majoration tarifaire. 8.2 Passiv haus Accompagnement administratif vers la labellisation. 8.3 Bepos Accompagnement administratif vers la labellisation. 8.4 Rénovation Réalisation de fiches d expression de besoin, réunies sous la forme d un document de synthèse et de cohérence globale du projet, à remettre aux artisans en vue de l établissement des devis. Un accompagnement administratif vers un label de type «effinergie» peut être proposé. 7

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Information préalable : Ce document expose les démarches à effectuer auprès de l

Plus en détail

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 RT 2012 Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012 Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 24 mai 2012 Encadrement règlementaire Décret du 26 octobre 2010relatif aux

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES

REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES VILLE DE MAISONS-LAFFITTE REGLEMENTATION THERMIQUE «RT 2012» FICHE 2 = TRAVAUX D EXTENSION SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES La loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Renforcement de l offre advancity aux PME

Renforcement de l offre advancity aux PME APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES Renforcement de l offre advancity aux PME Accompagnement généraliste des PME en matière de diagnostic stratégique et diagnostic marketing CAHIER DES CHARGES Paris,

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT DE L APPEL À PROJETS

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT DE L APPEL À PROJETS ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT DE L APPEL À PROJETS Acte d Engagements pour un accompagnement efficace du Maître d ouvrage pour la réalisation de son projet de rénovation énergétique document en vigueur au 10 mai

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM

Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM LETTRE DE CONSULTATION n 2014/04 Date limite de réception des offres

Plus en détail

Construire avec la RT 2012: les conséquences juridiques ADIL 47

Construire avec la RT 2012: les conséquences juridiques ADIL 47 : les conséquences juridiques ADIL 47 1 Depuis le 1 er janvier 2013 tout permis de construire déposé doit respecter la règlementation thermique 2012. La RT 2012 a, notamment vocation, de permettre la réduction

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

Bâtiments Durables Méditerranéens Une aide à l aménagement, la construction et la réhabilitation durables en région PACA

Bâtiments Durables Méditerranéens Une aide à l aménagement, la construction et la réhabilitation durables en région PACA Bâtiments Durables Méditerranéens Une aide à l aménagement, la construction et la réhabilitation durables en région PACA Journée technique du CETE Méditerranée 17 novembre 2009 1 Crédit: J. Solari Présentation

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance NOVEMBRE 2011 Suivi en ligne de vos demandes de 1. Pourquoi privilégier le mode de dépôt par Internet? Car l enregistrement en ligne des demandes de Label permet par la suite d accéder aux dossiers rapidement,

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application RT ex : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 Première version de la fiche 1 6

Plus en détail

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt Auditeur PAE : Alain Xhonneux Demandeur : Téléphone : 081/85.69.52 Sommaire Généralités 2 1) L audit énergétique

Plus en détail

L essentiel pour assurer la réussite du projet

L essentiel pour assurer la réussite du projet Attestations de prise en compte de la réglementation thermique RT 2012 L essentiel pour assurer la réussite du projet Dès le lancement de son opération, le maître d ouvrage (le pétitionnaire du permis

Plus en détail

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 SOMMAIRE Présentation de l Agence Parisienne du Climat Pourquoi agir aujourd hui? Réussir la rénovation énergétique

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension)

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension) Fiche d application : Extension nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Modification 8 juillet 2013 1 08 janvier 2015 Mise à jour suite à la parution des arrêtés du 11 décembre 2014 et du 19 décembre

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Réponses aux demandes de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

Résidence Gallia - Montpellier

Résidence Gallia - Montpellier Le Guide Roxim Résidence Gallia - Montpellier Roxim Promoteur, Aménageur, compte à son actif plus de 3 500 logements en 21 années d existence. Roxim intervient également dans la réalisation de locaux commerciaux

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs Paris, le 21 Mai 2013 Pour toute information complémentaire, contacter : Stéphane GRANDCHAMP 01.49.64.14.81 sgrandchamp@verspieren.com Introduction

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Contrat de performance énergétique (CPE)

FICHE EXPLICATIVE Contrat de performance énergétique (CPE) Certificats d économies d énergie FICHE EXPLICATIVE Contrat de performance énergétique (CPE) Fiches d opérations standardisées concernées : BAR-SE-03 ; BAT-SE-01 Le but de cette fiche est de présenter

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Etudes et mesures. Réglementation thermique RT 2012. Conditions générales de vente

Etudes et mesures. Réglementation thermique RT 2012. Conditions générales de vente Etudes et mesures Réglementation thermique RT 2012 Conditions générales de vente Sommaire 1. Objectifs de la mission... 3 2. Etendue de la mission Enercia... 3 3. Etendue de la mission Enerdiag... 4 4.

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Tél. : 04 73 31 87 51 / 04 73 31 87 54 Mail : vae.vap.sfp@univ-bpclermont.fr SFP-EN70 Date de révision : 01/09/2015 Qu

Plus en détail

CAHIER DE CONSULTATION

CAHIER DE CONSULTATION Impression de documents de communication pour la Maison du tourisme du Parc naturel régional Livradois- Forez : la lettre d information de la Maison du tourisme du Parc CAHIER DE CONSULTATION 16 septembre

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Chêne et l Olivier 144, boulevard Azan 83250 LA LONDE LES M AURES Tèl : 04 94 01 55 39 Fax : 04 94 94 62 56 LOCATION

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Le Label. Les perspectives

Le Label. Les perspectives Le Label Les perspectives Un bilan sur le BBC-Effinergie En France 30/09/2012-92 550 logements certifiés 460 00 logements en demandes - 97 opérations tertiaires certifiées- 792 soit 5.6 M m² Shon en demandes

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

www.infiltrometrie-corse.fr

www.infiltrometrie-corse.fr Test d Infiltrometrie et contrôle thermographique Recherche de fuites d air parasites Opérateur certifié Qualibat MB569 Aide à la rénovation intelligente C o n t r ô l e B B C e t R T 2 0 1 2 Avant propos

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Le présent document vaut également Règlement de Consultation (RC)

CAHIER DES CHARGES Le présent document vaut également Règlement de Consultation (RC) CAHIER DES CHARGES Le présent document vaut également Règlement de Consultation (RC) Objet de la Consultation : PROCÉDURE ADAPTÉE (art. 28 du Code des Marchés Publics) Fourniture de gaz naturel et services

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT de la MOSELLE Commune de SCY-CHAZELLES 03 87 60 07 14-03 87 60 18 33 mairie@mairie-scy-chazelles.fr Marché public de fournitures courantes et services Fourniture de Gaz Naturel pour les bâtiments

Plus en détail

version def septembre 2010

version def septembre 2010 GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE 1 La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère

Plus en détail

ADEME Ile-de-France. Contexte

ADEME Ile-de-France. Contexte APPEL A PROJETS Bâtiment ADEME Ile-de-France Cahiier des charges APPEL A PROJETS Audiits énergétiiques Ciiblle coprroprriiéttés 2012-1 èrre sessiion Contexte Du fait de l enjeu que représente le secteur

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE Commune de SAINT-AUBIN-D AUBIGNE SALLE OMNISPORTS FOURNITURE ET POSE DE PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES POUR UNE PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE AVEC REVENTE REGLEMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES 2010-2013

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES 2010-2013 APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES 2010-2013 Eléments techniques complémentaires au cahier des charges 2012 et 2013 Ce document précise les conditions d éligibilité

Plus en détail

Présentation VERTUOZE

Présentation VERTUOZE Permettre aux artisans et entreprises de la FFB qui le souhaitent, d anticiper et de prendre un temps d avance sur ce marché prometteur Réduire la consommation moyenne du parc de 38 % d ici à 2020 Rénover

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère permet

Plus en détail

Accueil du site. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24. Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite.

Accueil du site. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24. Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24 Accueil du site Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite. Accéder au site internet de Fluditec. Nous contacter. Mode

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS DECISIONS DE Lorsqu un cotisant a un retard de paiement, l URSSAF procède au recouvrement des cotisations, des pénalités et des majorations dues. Pour se faire, l URSSAF dispose d abord de la procédure

Plus en détail

Congrès du Gaz. Atelier 3 - La RT 2012 et après : quelles innovations technologiques? Quels labels pour les Bâtiments à Energie Positives?

Congrès du Gaz. Atelier 3 - La RT 2012 et après : quelles innovations technologiques? Quels labels pour les Bâtiments à Energie Positives? Congrès du Gaz Atelier 3 - La RT 2012 et après : quelles innovations technologiques? Quels labels pour les Bâtiments à Energie Positives? Patrice HENNIG - 14 septembre 2011 www.energies-avenir.fr Énergies

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UNE BADGEUSE ET D UNE SOLUTION DE GESTION DES CONGES AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION 1.1 Configuration initiale / contexte Le CTIG

Plus en détail

APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE

APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE 0 1 Objectifréno.fr Le projet «Objectifréno» du PETR du Pays Sud Toulousain est lauréat de l Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) de l ADEME

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat «J éco-rénove, J économise», est un dispositif d aide à la rénovation énergétique des logements DOSSIER DE PRESSE 4 juin 2014 Contact presse : DDT de la Mayenne

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels La rénovation thermique des bâtiments résidentiels Audit énergétique et accompagnement 17 septembre 2010 Horus étude et conseil 1 Contexte La réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

RÉGLEMENT DE LA CONSULTATION

RÉGLEMENT DE LA CONSULTATION APPEL D OFFRES PRESTATIONS INTELLECTUELLES - Siège administratif 1, Placa dera maison Communa PRESTATION DE SERVICE GESTION, MAINTENANCE ET EXPLOITATION DU SITE DU HAUTACAM RÉGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique Mairie de Pontcharra Service des marchés publics 95 avenue de la Gare BP 49 38530 Pontcharra cedex Tél: 04 76 97 11 65 Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et

Plus en détail

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage > Aides FranceAgriMer mars 2012 Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage échéance au 31 décembre

Plus en détail

En route vers le développement durable

En route vers le développement durable En route vers le développement durable Mars 2010 Une nouvelle majoration pour le NP0% dans le Neuf Le financement des panneaux Photovoltaïques La norme BBC La norme BBC : le principe Principe : le logement

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE AVIS (BRUGEL-AVIS-2011-109) relatif aux clients protégés ne répondant plus aux conditions d'application initiales. Etabli en application

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Le domaine de la construction est en constante évolution : les contraintes se renforcent,

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande -

Plus en détail

Ville de GUILERS. Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS

Ville de GUILERS. Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS Ville de GUILERS Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS Marché à procédure adapté (article 28) Marché de fournitures pour le

Plus en détail

Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION RC Magasin central 1/5 CENTRE HOSPITALIER DE BLIGNY 91640 BRIIS sous Forge 01 69 26 30 41 Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION Le présent marché est soumis au régime de l ordonnance

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études

DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études L o r r a i n e Q u a l i t é E n v i r o n n e m e n t DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études 62, rue de Metz - CS 83333 54014 Nancy Cedex Tel : 03 83 31 09 88 http://www.lqe.fr contact@lqe.fr

Plus en détail