Bilan de l expérimentation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de l expérimentation"

Transcription

1 Table multitouch Bilan de l expérimentation Site de Lyon 08 octobre 2014

2 Sommaire Le cadre de l expérimentation...3 Acteurs...4 Objectifs...4 Conclusions générales...5 Méthodologie de production...6 Rôles et partenaires...7 Calendrier de l expérimentation...10 Calendrier dynamique (pics de travail)...11 Travail d un enseignant...11 Travail de l équipe de production...12 Travail de l équipe technique...13 Synthèse du travail des équipes...14 Travail de l équipe de production...14 Travail de l équipe technique...14 Travail d un enseignant...14 Les usages pédagogiques...17 Scénarios...18 Postures et organisation en classe...22 Séquences pédagogiques...23 Objectifs atteints...27 Difficultés rencontrées...27 Infrastructure et perspectives...28 Préfiguration 3C...29 Critères de réussite...30 Évolutions fonctionnelles du logiciel...30 Process type d intégration collège...31 Annexes...33 Coordination : Célia Bonnet-Ligeon (Canopé - CRDP de Lyon) Rédaction : Célia Bonnet-Ligeon (Canopé - CRDP de Lyon), Patrick Vincent (Érasme) & Sandrine Goubier (Canopé - CRDP de Lyon) Maquette : Magali Homps (Canopé - CRDP de Lyon) Illustrations : Magali Homps (Canopé - CRDP de Lyon) & Élise Lalique (Érasme) Secrétariat de rédaction : Valérie Sourdieux (Canopé - CRDP de Lyon)

3 Le Cadre de l expérimentation

4 L objectif de l expérimentation «table multitouch au collège» était de transposer un dispositif conçu pour les musées à des usages pédagogiques, en situation de classe. Acteurs L expérimentation a été menée de janvier à juin 2014, à l initiative du centre Érasme (Conseil Général du Rhône) et de Canopé - CRDP de l académie de Lyon. Elle reposait sur un matériel la table tactile Mosaïque * et un logiciel Museotouch **, logiciel open-source existants, tous deux développés par Biin, agence de création lyonnaise. Deux collèges se sont prêtés à l expérimentation : Val d Argent à Sainte Foy l Argentière et Georges Charpak à Brindas. Trois enseignants et deux documentalistes se sont mobilisés pour concevoir de scénarios et les tester en classe. * Spécifications techniques de la table Mosaïque : ** Installer Museotouch via GitHub : https://github.com/érasme/museotouch/archive/master.zip rhône Objectifs L expérimentation visait à : Évaluer l utilisation d une table tactile comme support pédagogique et de documentation au CDI. Évaluer l intérêt d une méthodologie de production transversale et agile. Produire des corpus de contenus réutilisables ainsi que des scénarios pédagogiques multi-utilisateurs. Définir les pré-requis d équipement, les évolutions fonctionnelles et ergonomiques de l outil pour une utilisation scolaire. collège Val d argent sainte-foy-l argentière erasme canopé-crdp de lyon Biin lyon collège g. charpak Brindas 4

5 Conclusions générales La table multitouch peut servir de support à l acquisition de plusieurs compétences du socle commun et est appréciée par les élèves et les enseignants pour sa capacité à mobiliser et s inscrire en complément des séquences pédagogiques traditionnelles. La méthodologie de production mise en place a permis la réalisation d une quantité de scénarios remarquable au vu des moyens et du temps disponibles pour l expérimentation ; leur qualité a pu être saluée par les communautés éducatives à qui ils ont été présentés. Un nombre important de ressources a pu être produit grâce à l implication des porteurs de scénario et a été documenté pour une réutilisation possible ; la méthodologie de transmission et d appropriation à d autres équipes enseignantes reste encore à approfondir et à consolider. L expérimentation a permis de documenter les conditions de réussite et d organisation nécessaires à sa pérennisation ; en outre plusieurs points d amélioration ont été identifiés au niveau des évolutions fonctionnelles du logiciel. 270 élèves en classe 150 élèves en autonomie 420 élèves touchés Soit 38,50 % Au vu des résultats détaillés dans ce bilan, tous les partenaires du projet se sont engagés dans sa poursuite, dont les modalités sont en cours de définition, pour une mise en oeuvre opérationnelle à partir de septembre élèves au total dans les 2 collèges 5

6 Méthodologie de production

7 Le cadre logiciel (Museotouch) consiste en un corpus de fiches, exploitables en recto (image) et en verso (informations contextuelles et médias complémentaires). Le corpus propose un tri manuel (déplacement des fiches, entassement ) et/ou à l aide de widgets qui filtrent les contenus selon des valeurs définies dans le back-office. Au total, quatre widgets peuvent agir simultanément : deux widgets agissent sur des valeurs numéraires, un autre sur des zones cliquables, le dernier sur des mots clés (dont le nombre et les catégories ne sont limités qu à une visibilité satisfaisante sur l interface). L organisation du travail a été définie dès le début de l expérimentation. Trois niveaux de coordination ont été mis en place : en établissement : pour la conception des scénarios, les apports en ressources, les tests et validations en production : pour la réception des scénarios, la production des ressources, les tests techniques, les installations matérielles, le suivi des tests en classe global : pour l interface entre les équipes internes au projet et/ou externes Ces différents niveaux sont détaillés ci-dessous. Le 26 février 2014, un Guide pour l expérimentation était mis en ligne sur le blog du projet. Blog // Expérimentation multitouch au collège Blog du projet sur laclasse.com Statistiques du blog au 27 juin pages vues // Principaux auteurs // Célia Bonnet-Ligeon Magali Homps Christelle Rival // Origine du trafic // Christophe Monnet Lien direct Autre Google laclasse.com 7

8 méthodologie de projet // Les acteurs // // Le processus // Édito Érasme - Patrick Vincent, chargé des expérimentations. - Thomas Escure, régisseur technique. - Christophe Monnet, chargé du développement des usages du numérique. - Elise Lalique, designer. Logiciel museotouch Co-conception d un scénario Historique des publications Calendrier Canopé - académie de Lyon - Célia Bonnet-Ligeon, chef de projet transmédia, pôle production. - Magali Homps, graphiste et ergonome. - Sandrine Goubier, référente Canopé pour le collège du Val d Argent. - Christelle Rival, référente Canopé pour le collège G. Charpak. Professeurs des collèges - Joël Moulin & Valérie Couriol, pour le collège connecté du Val d Argent. - Monique Sirejols, Christine Laffay-Delorme & Patrice Pascalini, pour le collège G. Charpak. Élèves Nouveaux scénarios Tests Scénario testé avec des élèves au CDI des collèges G. Charpak et Val d Argent. Autour des séquences pédagogiques et des corpus de scénarios collaboratifs. Prototype Elaboration des widgets et formalisation du scénario. Production Edition des contenus. Capture d écran du Blog évaluation 8

9 Rôles et partenaires Canopé - CRDP de Lyon a pris en charge le suivi global de l expérimentation, le recueil des idées de scénario des enseignants, leur accompagnement dans le développement de scénario, la production de ressources graphiques, l intégration de ces ressources dans le back-office, le tournage d une vidéo de présentation, le suivi des tests fonctionnels et le suivi des tests en classe. Au total, 6 agents ont travaillé sur l expérimentation pour une estimation de 35 jours/homme. Érasme a pris en charge la mobilisation des équipes des collèges, le suivi de l expérimentation, la maintenance technique, le prêt de matériel (bornes tactiles dans un premier temps, puis tables tactiles pour les tests en classe), la production de documents de communication et le suivi des tests en classe. Au total, 4 agents ont travaillé sur l expérimentation pour une estimation de 20 jours/homme. Les collèges ont pris en charge la conception des scénarios, les tests fonctionnels avec les élèves, ainsi que l évaluation de la réception des scénarios par les classes. Au total, 3 enseignants et 2 documentalistes ont travaillé sur l expérimentation pour une estimation de 30h (hors classe) pour chaque scénario. Biin a pris en charge le support technique du logiciel. Au total, 2 salariés ont travaillé sur l expérimentation pour une estimation de 2 jours/homme. Trois étudiantes (Marie Boutavant, Gwenaëlle Leleu et Agatha Muret) en DSAA La Martinière Diderot ont participé, au cours de l expérimentation, à la conception des scénarios, à la production graphique et à l observation des usages en classe. Production Production des fiches et des contenus textes et images. Site de Lyon Un projet en partenariat scénario logiciel Museotouch : logiciel open-source personnalisable développé au Museolab d Érasme. Matériel interactif Table tactile multitouch en prêt dans les collèges. Logiciel compatible avec un ordinateur ou une tablette tactile. 9

10 Calendrier de l expérimentation L expérimentation s est échelonnée de janvier à juin Trois phases ont été identifiées : Phase 1 Mise à disposition d une borne tactile dans chacun des deux collèges, pour que les enseignants puissent s approprier l outil tactile et les scénarios existants. Phase 2 Conception et production des scénarios pédagogiques. Phase 3 Expérimentation en situation de classe sur table tactile (prêt d une durée de 4 semaines dans chacun des deux collèges). VA GC Présentation Conception & production Chronologie de l expérimentation 20 janvier : lancement de l expérimentation en présence de toutes les équipes 17 février : formation Val d Argent et installation de la borne tactile 21 février : formation G. Charpak et installation de la borne tactile 26 février - 8 avril : livraison des 5 scénarios 20 mars : point intermédiaire technique et production Table tactile en collège 23 avril : présentation de l expérimentation aux rencontres départementales du numérique éducatif 26 mars - 28 avril : table tactile à Val d Argent Séances en classe : 17 avril, 24 avril 30 avril - 3 juin : table tactile à G. Charpak Séances en classe : 22 mai 3, 30 mai 2, 3 juin 2, 5 juin (sur borne tactile) Ces trois phases ont été élaborées en vue d une mise mise en application entre février et mai Un retard s est produit du fait de la priorité accordée à la finalisation des scénarios et d une expérimentation suffisante avec les élèves (jusqu en juin). Bilan 15 juillet : présentation des conclusions et perspectives VA : collège Val d Argent GC : collège Georges Charpak Vacances scolaires 10

11 Calendrier dynamique (pics de travail) Différents temps d activité ont été identifiés, les acteurs du projet n intervenant que rarement de manière simultanée. Les échanges par ou téléphone étaient continus, toutefois les sessions en plénière n ont concerné que des temps de réunion générale (points d étapes), d installation du matériel (formation des enseignants, vérification des scénarios) et de tests en classe (médiation, captation vidéo et audio, observation). Travail d un enseignant Nombre d heures de travail 10h 1. Formation initiale, présentation de l outil 2. Idée et échanges avec un interlocuteur «contenu» 3. Travail documentaire et ressources 4. Formalisation finale du scénario 5. Production des ressources (pause pour l enseignant) 6. Test et débuggage 7. Améliorations 5h 1h Nombre de jours de travail 1jr 1 sem 2 sem 3 sem 4 sem 5 sem 6 sem 7 sem 8 sem 9 sem 10 sem 11 sem 12 sem Conception Test en classe 11

12 Travail de l équipe de production Nombre d heures de travail 1. Formation initiale, présentation de l outil 2. Rencontre avec les enseignants 3. Échanges entre le référent et la production 4. Vérification des droits à l image et collecte des ressources 5. Formalisation finale par le référent 6. Bouclage interne sur le scénario 7. Production A des ressources et widgets 8. Production B des ressources et widgets (ajustements) 10h 5h 1h 1jr 1 sem 2 sem 3 sem 4 sem 5 sem 6 sem 7 sem 8 sem 9 sem 10 sem 11 sem 12 sem Nombre de jours de travail 12

13 Travail de l équipe technique Nombre d heures de travail 10h 2. Formation initiale, présentation de l outil aux enseignants 3. Installation de la borne tactile 1. Formation initiale, présentation de l outil à la production 4. Débuggages ponctuels et renseignements techniques 5. Installation table multitouch 6. Débuggage et paramétrage 7. Support technique 8. Récupération de la table multitouch 5h 1h 1jr 1 sem 2 sem 3 sem 4 sem 5 sem 6 sem 7 sem 8 sem 9 sem 10 sem 11 sem 12 sem Nombre de jours de travail Conception Test en classe 13

14 Synthèse du travail des équipes Conception des scénarios Production des corpus Test en classe Nombre d heures de travail 10h Équipe de production 5h Équipe technique 1h Enseignant 1jr 1 sem 2 sem 3 sem 4 sem 5 sem 6 sem 7 sem 8 sem 9 sem 10 sem 11 sem 12 sem Nombre de jours de travail Présentation & organisation des équipes Les scénarios sont aboutis Finalisation technique Les corpus sont prêts pour l utilisation en classe 14

15 Les enseignants ont estimé à environ 30 heures de travail le temps nécessaire pour la conception, le développement et le test d un scénario (hors temps de classe). En raison de la conception simultanée des scénarios, la production de ressources s est faite sur un temps très court (10 jours/homme) et à temps plein. Back office : Partie du logiciel qui n'est visible que par l'administrateur et qui permet de gérer le contenu et les fonctionnalités. À l'inverse, le front-office est la partie visible par les utilisateurs. Cette production peut tout à fait s envisager sur tout ou partie d une année scolaire, et représenterait un travail de fond pour une équipe de production ; de fréquents allers et retours s opèrent entre l enseignant concepteur du scénario et les graphistes ou intégrateurs des ressources. Bien qu ayant accès au back-office, les enseignants l ont très peu utilisé. Les causes possibles sont multiples mais n ont pas été identifiées avec précision : Une formation possiblement trop courte sur la prise en main de l outil et ses modalités (mots clés, nomenclature de fichiers à respecter, etc.). Une certaine pénibilité dans l intégration des fiches, due à une version du back-office en cours d amélioration et de développement. Une définition imprécise des champs d action des uns et des autres : il paraissait logique aux enseignants que l équipe de production se charge de l intégration des ressources. Un circuit fermé dans l équipe de production pour la création des fiches. Un manque de temps, ce travail reposant sur la base du volontariat, hors temps de classe. Image principale Carte Date Taille Nom Description cartel 15

16 Le travail de production peut donc être optimisé dans la mesure où : Les concepteurs de scénario auraient directement accès aux ressources graphiques ou bien en seraient les producteurs. Le mode de fonctionnement du back-office serait bien compris et utilisé. L édition et la création de fiches seraient plus souples (éditeur texte, gestion simultanée de plusieurs fiches, etc.). Dans l aspect technique, il faut différencier : L installation matérielle La formation La maintenance et le support Interface du scénario Qui se ressemble s assemble... (SVT) Aucun développement fonctionnel n a été fait durant l expérimentation, un des pré-requis étant de tester les limites du logiciel existant. Il apparaît au moment du bilan qu un support technique a manqué dans la chaîne de production des scénarios. En effet, aucun interlocuteur n a été clairement identifié à ce poste par les enseignants, dont les demandes ont subi un effet de dispersion au moment des tests de leurs scénarios avec la table tactile. Il faut préciser que l expérimentation a eu lieu alors que le développeur logiciel travaillait à une version ultérieure de Museotouch, d où une difficulté d identification des bugs : étaient-ils liés au développement logiciel et donc un épiphénomène, ou bien était-ce un réel dysfonctionnement? Interface du scénario Expressions françaises & mythologie (Français) 16

17 Les Usages pédagogiques

18 L expérimentation a eu pour ambition, dès son lancement, de tester avec des élèves, en situation de classe, les scénarios imaginés et conçus par les enseignants. L un des présupposés était leur prise en main par plusieurs enseignants. Cette hypothèse n a pu être vérifiée que dans le cas où ces derniers étaient systématiquement accompagnés par la conceptrice du scénario (Expressions françaises & mythologie). Scénarios Les cinq scénarios produits ont tous été imaginés et conçus par un enseignant ou un documentaliste. Canopé - CRDP de Lyon a désigné deux référentes pour échanger avec les concepteurs et finaliser les scénarios en termes de recherche iconographique, de structure des corpus, de propositions de travail en classe. Ces aller-retours entre l équipe des collèges et l équipe de production a permis de favoriser une diversité de scénarios et de séquences pédagogiques, afin de tester de nombreuses configurations avec les élèves. Le lien avec les compétences du socle commun a été pensé au moment de la conception de chaque scénario. Une notation de 0 à 5, réalisée a posteriori, a permis de représenter graphiquement l impact de chaque scénario de la table multitouch sur l acquisition de compétences, 5 étant l adéquation totale avec la compétence attendue. L utilisation de la table multitouch pourrait potentiellement être un support d acquisition de l ensemble des compétences du socle commun, selon le corpus de contenus présenté aux élèves. Les 5 scénarios Concours de la résistance Histoire Valérie Couriol & Mireille Barbier (Val d Argent) Expressions françaises & mythologie Français Monique Sirejols (G. Charpak) Figures géométriques Mathématiques Joël Moulin (Val d Argent) Qui se ressemble s assemble SVT Christine Laffay-Delorme (G. Charpak) Retour vers le futur! Histoire-géographie Patrice Pasqualini (G. Charpak) 18

19 Nombre de fiches créées Exemples de fiches Au total 344 fiches créées Figures géométriques Expressions françaises & mythologie Retour vers le futur Qui se ressemble s assemble Concours de la Résistance 19

20 Ainsi, Qui se ressemble s assemble répond pleinement à la compétence Le vivant : évolution des espèces et Figures Géométriques Géométrie : connaître et représenter des figures géométriques. Tous les scénarios ont en commun une extrême facilitation des compétences sociales et civiques (4), ainsi que de l autonomie et initiative (5). Le travail autour de la table multitouch pose comme acquise la capacité à réagir dans un groupe, à respecter l argumentation de ses camarades et à s intégrer dans un projet collectif. Il favorise également les capacités liées au tri de ressources, à l esprit critique et à l éducation aux médias. On remarque que les scénarios conçus dès l origine pour impliquer les élèves dans la contribution remplissent mieux les attentes en termes de maîtrise de la langue française et des TICE : les compétences Lire, Dire et Écrire sont autant sollicitées que Communiquer, échanger, S informer, se documenter et Adopter une attitude responsable (surtout lorsqu il s agit d enrichir un corpus avec des images trouvées sur le web avec des droits associés). Maîtrise de la langue française Qui se ressemble s assemble S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile Écrire Scénarios & Socle commun des compétences S.C. / Développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminé T.T. / Exposer ses arguments S.C. / Rédiger un texte bref en réponse à une consigne donnée T.T. / Préparer une fiche pour le back office S.C. / Écrire lisiblement en respectant l orthographe T.T. / Renseigner la feuille consigne Dire S.C. / Participer à un échange verbal T.T. / Échanger en groupe autour de la table S.C. / Repérer les informations dans un texte T.T. / Lire les informations au verso des fiches S.C. / Dégager, par écrit ou oralement, l essentiel d un texte lu T.T. / Restituer le travail autour de la table Lire Bilan pour la compétence Maîtrise de la langue française Moyenne des compétences des 5 scénarios Bilan pour la compétence Maîtrise de la langue française Juxtaposition des compétences des 5 scénarios 20

21 Les principaux éléments de mathématiques & la culture scientifique Les figures géométriques S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile La maîtrise des TICE Concours de la Résistance S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile S.C. / Identifier, trier et évaluer des ressources T.T. / Trier les fiches S informer, se documenter Savoir utiliser des connaissances et des compétences mathématiques S.C. / Géométrie : connaître et représenter des figures géométriques T.T. / Faire la démonstration des critères des figures S.C. / Le vivant : évolution des espèces T.T. / Reconnaître les attributs des espèces S.C. / Raisonner, argumenter, démontrer T.T. / Justifier le tri des fiches S.C. / Écrire, envoyer, diffuser, publier T.T. / Publier une fiche sur le back-office S.C. / Rechercher, extraire et organiser l information utile T.T. / Trier les fiches Pratiquer une démarche scientifique Communiquer, échanger La culture humaniste Retour vers le futur S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile S.C. / Mobiliser ses connaissances pour donner du sens T.T. / Associer une fiche à une connaissance acquise Situer dans le temps, l espace, les civilisations S.C. / Situer des évènements, des oeuvres littéraires ou artistiques, des découvertes scientifiques ou techniques, des ensembles géographiques T.T. / Situer des fiches grâce aux widgets Autonomie & initiative Expressions françaises S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile S.C. / Assumer des rôles, prendre des décisions T.T. / S organiser pour répondre aux consignes en groupe S.C. / Lire et employer différents langages : textes, graphiques, cartes, images, musique T.T. / Donner du sens à des fiches associées S.C. / Relevant de la culture artistique : oeuvres picturales T.T. / Connaître des oeuvres d art Lire et pratiquer différents langages S.C. / Relevant du temps : les différentes périodes de l histoire de l humanité, les grands traits de l histoire de la France et de l Europe T.T. / Reconnaître les repères chronologiques Avoir des connaissances et des repères S.C. / Consulter des bases de données documentaires T.T. / Manipuler la table S.C. / Participer à des travaux collaboratifs T.T. / Renseigner une fiche à plusieurs, travailler sur un même scénario S.C. / Faire preuve d esprit critique face à l information et à son traitement T.T. / Associer des fiches entre elles, les décrypter S.C. / Connaître les règles élémentaires du droit relatif à sa pratique T.T. / Enrichir le corpus avec des ressources libres de droit Adopter une attitude responsable S.C. / S intégrer et coopérer dans un projet collectif T.T. / Laisser les autres manipuler ou exposer leurs idées Être capable de mobiliser ses ressources S.C. / Être autonome dans son travail : savoir l organiser, le planifier T.T. / Être autonome ou en groupe autour de la table Autonomie & initiative Moyenne S.C. = Socle Commun T.T. = Table Tactile 21

22 Postures et organisation en classe La table tactile a été installée au CDI, pour plusieurs raisons : Disponibilité de la documentaliste pour accompagner les élèves dans une pratique en autonomie. Espace neutre et accessible pour les enseignants. Gestion d une classe à deux médiateurs (l enseignant et la documentaliste) afin de faciliter le travail en groupes. Scénarios liés à la recherche documentaire. Facilité de circulation autour de la table tactile. Quatre postures de travail ont été identifiées. Elles ont toutes été testées en classe ou en autonomie au CDI. Un même scénario peut décliner les quatre postures et être support à plusieurs séquences pédagogiques. À noter que le sentiment d apprentissage, l intérêt suscité par le scénario, sa compréhension et le plaisir d utiliser la table multitouch sont clairement renforcés par une médiation de l enseignant ou des consignes papier. Au CDI, les élèves ont eu besoin d être guidés par la documentaliste dans leur prise en main de la table multitouch et des scénarios, ceuxci restant parfois opaques en termes d objectif et d enjeu, en l absence de consignes. L autonomie sur l outil se gagne donc à force d usage, les élèves se faisant ensuite médiateurs pour leurs camarades : un groupe qui a déjà manipulé la table multitouch en classe ou au CDI va ensuite montrer les scénarios à ses camarades. Médiation avec des élèves Un ou plusieurs élèves, avec des consignes Un ou plusieurs élèves, en autonomie Contribution Postures de travail L enseignant pilote la séquence pédagogique en proposant des consignes aux élèves, tour à tour en posture de collaboration ou de compétition. Les élèves sont invités à faire une recherche dans un corpus de documents en utilisant les filtres à leur disposition, par croisements d attributs, associations, itérations, puis à approfondir en se documentant au CDI. Les élèves accèdent à la table multitouch librement au CDI et peuvent choisir parmi plusieurs scénarios, effectuer des recherches et consulter des documents. Tous les scénarios sont évolutifs. Une interface permet aux enseignants d enrichir les corpus au fur et à mesure. Les élèves peuvent également contribuer sous couvert de leur enseignant. L ensemble des créations sont partagées à la communauté. 22

23 En situation de classe, après un travail guidé par l enseignant et une restitution papier qui comptait comme évaluation, la totalité des élèves sondés étaient satisfaits du dispositif d évaluation et avaient envie de réitérer une séance de ce type De plus, la prise en main de ce nouvel outil a intéressé les élèves qui n en sont pas pour autant tombés dans l exaltation liée aux nouvelles technologies : plusieurs ont trouvé la dalle tactile «trop sensible» ou demandaient à «changer de jeu» (en parlant des scénarios). Ces données renforcent la valeur de la table multitouch comme support d apprentissage car il apparaît clairement que la nouveauté technologique de l outil n a joué que très faiblement dans leur motivation à l utiliser. Plusieurs scénarios proposaient des feuilles de route qui orientait l élève dans sa tâche et tenait lieu de grille d évaluation pour l enseignant. Une feuille de route pouvait être distribuée à un groupe (Retour Vers le Futur!, Concours Résistance) ou bien individuellement (Qui se Ressemble S assemble). Lorsque le remplissage de la feuille de route se faisait en groupe, un élève prenait naturellement le rôle de secrétaire. Il ou elle avait tendance à vouloir écrire sur la table tactile : le fait de remplir la fiche sur un autre support le décentrait de la manipulation faite sur la table multitouch. Utilisation de la table tactile par des élèves de 6 e en classe Scénario SVT. Compréhension du scénario, intérêt, apprentissage Groupe 1 Groupe 2 Total Nombre d élèves Intérêt suscité chez l élève + J ai trouvé ce travail intéressant % Je préfère les évaluations normales % Plaisir et divertissement + Je me suis amusé % + J ai trouvé ce travail amusant comme évaluation % + J ai envie de refaire un travail comme celui-là % Sentiment d'apprentissage chez l'élève + J ai appris des choses % + J ai trouvé ce travail efficace comme évaluation % Interactions de groupe + J ai aimé travailler à plusieurs en se disant les choses % J ai trouvé difficile de donner son avis ,9 % Sondage réalisé dans une classe avec réponses à main levée (dispositif considéré fiable par l enseignante qui l utilise fréquemment au cours de l année) Séquences pédagogiques Onze séances ont été réalisées au total, avec l encadrement d un enseignant (assisté ou pas d une documentaliste), entre le 17 avril et le 6 juin

24 Scénario Figures géométriques Concours de la Résistance Expressions françaises & mythologie Qui se ressemble s assemble Retour vers le futur Discipline Mathématiques Histoire Français SVT Histoire Nombre de séances 1 séance de 2H 1 séance de 1h30 4 séances de 1h (dont 3 avec un enseignant) 2 séances de 1h 3 séances de 1h Dates des séances 17 avril 24 avril 22 mai 3 juin 2 5 juin 30 mai 2 22 mai 2 3 juin Niveau de classe 5 e 3 e 6 e 6 e 5 e et 3 e Organisation des groupes 6 x 5 élèves, passages de 15 à 20 min 3 x 3 élèves sur l ensemble de la séance 2 à 6 élèves 3 à 5 élèves passage de 10 à 20 min 3 x 6 élèves passage de 20 min Consignes écrites écrites écrites Orales écrites Productivité dans une séance 1 lot de triangles = 42 fiches Contribution d 1 à 2 fiches par groupe étude de 5 expressions par séance étude de la totalité du corpus = 24 fiches 1 lot = 32 fiches pour 8 repères chronologiques TOTAL SÉANCES : 11 24

25 Un même scénario peut être support à plusieurs séances identiques (mêmes groupes, mêmes consignes, même corpus, même utilisation des widgets ) ou différentes. La gestion des passages en groupes de 5 à 6 élèves a été facilitée par l installation de la table multitouch au CDI, ce qui permettait à la documentaliste d être présente pour aider à l encadrement. Le temps de roulement entre les groupes a systématiquement été sous-évalué par l enseignant qui n a pas le temps dans une séance d une heure de faire travailler tous les élèves sur la table multitouch. La durée moyenne de 20 minutes autour de la table multitouch est suffisante pour permettre au groupe de travail de : Comprendre l organisation du scénario et du corpus. Tester les widgets et en déduire les critères de tri. Organiser le groupe et assigner des rôles à chacun. Argumenter sur le choix des fiches, construire un raisonnement commun. Vérifier et s auto-corriger. Remplir la feuille de route si elle existe pour le scénario. Séance en histoire, l'enseignant donne les consignes au groupe d'élèves sur la table multitouch. Ce temps peut être prolongé : aucun enseignant n a constaté de sentiment de lassitude ou d agitation au terme des séances de travail avec la table multitouch. Le niveau sonore, selon les observateurs, est resté faible : le dispositif tactile ne génère pas de dispersion, au contraire il favorise une ambiance studieuse et concentrée. Il est intéressant d observer la diversité des stratégies de groupe adoptées pour répondre à une consigne. Des groupes formés selon les niveaux de classe ont eu tendance à démontrer que les élèves en difficulté cherchaient plus naturellement de l aide dans les widgets, afin de trier les fiches ou de vérifier leurs propriétés. Au contraire, les Cette élève prend le rôle de secrétaire pour son groupe. 25

Table multitouch guide pour l'expérimentation

Table multitouch guide pour l'expérimentation Table multitouch guide pour l'expérimentation 1. Présentation générale Faire entrer une table tactile au collège... Historique du dispositif La table Mosaïque Interface Museotouch La table Mosaïque La

Plus en détail

Localisation une Localisation deux

Localisation une Localisation deux Localisation une Localisation deux SOMMAIRE PRÉSENTATION DU DISPOSITIF 3 HISTORIQUE 4 PROJET & OBJECTIFS 5 ACTEURS 6 PHASES DE L'EXPÉRIMENTATION 7 COMMENT CRÉER UN SCÉNARIO? 8 LES ÉTAPES DE LA CRÉATION

Plus en détail

Présenter oralement et en langue latine un dieu romain à l aide du logiciel Images Actives

Présenter oralement et en langue latine un dieu romain à l aide du logiciel Images Actives Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE &é TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES. Novembre 2010. Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ

SOCLE COMMUN COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES. Novembre 2010. Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ SOCLE COMMUN ET COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES Novembre 2010 ANNE KUSS Professeur documentaliste COMPETENCE 1 La maîtrise de la langue française

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13

FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13 titre trop long FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13 Niveau et thème de programme Terminale L, «Lire-écrire-publier»

Plus en détail

Commercial-e. Document pour les professeurs/es

Commercial-e. Document pour les professeurs/es Commercial-e Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr Académie de Dijon Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Créer un forum d écriture avec

Plus en détail

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.»

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.» Fiche action n 2 DOSSIER DE CANDIDATURE «Mobiliser les compétences dans des situations diversifiées et motivantes» Avant-propos Le projet «De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain» a

Plus en détail

Communication et développement des institutions

Communication et développement des institutions Métiers de la communication Métiers du développement des institutions Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 255 métiers de la communication DIRECTEUR DE COMMUNICATION Code : COM01 Directeur

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Agent-e de maintenance nautique

Agent-e de maintenance nautique Agent-e de maintenance nautique Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Exploitable par exemple dans le cadre de l aide personnalisée, cette fiche cible les compétences suivantes :

Exploitable par exemple dans le cadre de l aide personnalisée, cette fiche cible les compétences suivantes : Technico-commercial/e Document pour les professeurs/es Objectif général Le concept de cette fiche consiste en une présentation, sous la forme d un jeu de rôle du métier ciblé au travers de matières enseignées

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i.

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i. Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil Projet numérique Leçon du jour: Le t.n.i. Année scolaire 2013-2014 Le collège Jean-Jacques Rousseau en quelques chiffres Le collège est classé en éducation prioritaire

Plus en détail

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques?

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Première partie : Expérimentation de tablettes numériques Lycée La Herdrie Expérimentation de tablettes Une proposition

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois «Réaliser un dépliant touristique des Enfers» Angélique Voisin (Lettres Modernes) Jean-Pierre Carrel (Histoire) I Caractéristiques de l'activité Disciplines

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Annexe II b Définition des épreuves Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Cette épreuve valide tout ou partie des compétences

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail Le blog pédagogique Un professeur de français, seul ou dans une logique interdisciplinaire, peut se lancer, même s'il est peu expérimenté en matière de TICE dans la création d'un blog avec sa classe. Sont

Plus en détail

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Jérôme GUERIF Formation permanente nationale Vocal : +33 (0)4 32 72 2951 E-mail : Jerome.Guerif@avignon.inra.fr CAHIER DES CHARGES FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Contact

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE DE TRAVAIL (ENT)

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE DE TRAVAIL (ENT) ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE DE TRAVAIL (ENT) Travail de rédaction d annonces / convocation pour un entretien d embauche entre employés et candidats qui sera la tâche finale de l activité. Compréhension orale

Plus en détail

LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH

LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH Pourquoi la conduite du changement? L entreprise avant et après le SIH Ensemble des processus de l hôpital Avant SIH Grande communauté de

Plus en détail

Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU

Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de

Plus en détail

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Titre de l atelier : Ecrire devant une œuvre d art avec la tablette Rappel de sa problématique : A la rencontre d une architecture

Plus en détail

Analyse des résultats des sondages

Analyse des résultats des sondages Année scolaire 2009-2010 ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE L EXPÉRIMENTATION Analyse des résultats des sondages Direction générale de l enseignement scolaire Sous-direction des programmes d enseignement,

Plus en détail

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale En 6 : On attend d'un élève de 6 qu'il sache se repérer dans le CDI, trouver une fiction et un documentaire,

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC Dossier de présentation générale Avril 2005 Réf. : ICTEI/2/27042005 Page 1 sur 10 SOMMAIRE

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter)

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Les compétences seront travaillées de la 6 ème à la 3 ème, la validation se fera à partir de la

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Évaluation des élèves du CP à la 3 e

Évaluation des élèves du CP à la 3 e Évaluation des élèves du CP à la 3 e Un livret scolaire plus simple, un brevet plus complet Dossier de presse Mercredi 30 septembre 2015 1 Table des matières Le nouveau livret scolaire 4 Aujourd hui,

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP.1 : Épreuve d étude d un projet de construction Unité UP 1 Coefficient : 4 1 - Contenu de l épreuve Cette épreuve recouvre tout ou partie des compétences

Plus en détail

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES PASI NANCY-METZ LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES Académie de Nancy-Metz PASI- CARDIE http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/ ACTION CANDIDATE AU PRIX ACADEMIQUE DE L INNOVATION 2014 FICHE

Plus en détail

Outils pour programmer les apprentissages

Outils pour programmer les apprentissages - Inspection de l Éducation Nationale de Vichy 1-14, Boulevard Carnot - BP 2932-03 209 Vichy Cedex Tél : 04.70.97.54.65 / Fax : 04.70.31.34.06 Site de circonscription : http://www3.ac-clermont.fr/ien-vichy1/

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième Capacité A : Travailler en équipe (coopérer, adhérer, participer) Travailler en équipe repose sur un désir de collaborer avec les autres élèves de la classe ou d autres personnes impliquées dans une activité

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

GRILLE COLLEGE WALLON ; TRAAM DOC NICE 2012 2014 : Tweetons, perlons, flashons pour le défi babelio 2013 2014. 1/ Description de la séquence

GRILLE COLLEGE WALLON ; TRAAM DOC NICE 2012 2014 : Tweetons, perlons, flashons pour le défi babelio 2013 2014. 1/ Description de la séquence GRILLE COLLEGE WALLON ; TRAAM DOC NICE 2012 2014 : Tweetons, perlons, flashons pour le défi babelio 2013 2014 1/ Description de la séquence Rubriques Commentaires éventuels Auteur du scénario Caroline

Plus en détail

Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances]

Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances] Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances] Groupe technique académique Politique documentaire, Académie de Grenoble. Niveau : 6ème Séquence en 3 séances d'une heure chacune, en IRD (Initiation

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Éducation aux médias : lire la presse en ligne

Éducation aux médias : lire la presse en ligne FICHE 8 Éducation aux médias : lire la presse en ligne Niveau et thème de programme Séquence interdisciplinaire Lettres / Éducation civique / Documentation. Classe de 3 ème : Éducation aux médias Séquence

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

de la réflexion r choix d un d

de la réflexion r choix d un d www.effigen.com Les étapes clés de la réflexion r au choix d un d ERP avec la présence du chef de Projet Grégoire Besson sur le stand Effigen Les grandes étapes pour un avant-déploiement réussir Le quarté

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Conception par les élèves d exercices d évaluation

Conception par les élèves d exercices d évaluation Conception par les élèves d exercices d évaluation Jean-Jacques Belen, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée Jean Mermoz de Saint-Louis Discipline : SVT Niveau : Terminale scientifique

Plus en détail

Catalogue de formations du personnel en pédagogie numérique et

Catalogue de formations du personnel en pédagogie numérique et Direction du Numérique - Pôle ARTICE - 2015 Direction du Numérique - Pôle ARTICE (Accompagnement et Ressources aux TICE) Catalogue de formations du personnel en pédagogie numérique et usages des TICE UPPA/ARTICE

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités The job scheduling Company Visual TOM 5.0 Fonctionnalités 0 Interfaces existantes Xvision Mode multi-fenêtre Vision spécifique par écran Vision technique / hiérarchique Difficulté à faire évoluer 1 Interfaces

Plus en détail

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale www.fadben.asso.fr ENSEIGNEMENT A L'INFORMATION DOCUMENTATION Proposition faite par la FADBEN dans le cadre de la réforme

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

Créer une Image Active du monument aux morts Collège

Créer une Image Active du monument aux morts Collège Créer une Image Active du monument aux morts Collège Proposition d exploitation pédagogique Objectifs pédagogiques Concevoir et produire une ressource documentaire synthétique sur le monument aux morts.

Plus en détail

Le Réseau Professionnel des Enseignants

Le Réseau Professionnel des Enseignants Le Réseau Professionnel des Enseignants Objectifs des journées ESENESR des 20 et 21 mai Faciliter l opérationnalisation du projet pédagogique et numérique de chaque ESPÉ. amorcer le travail en réseau académie-espé.

Plus en détail

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant Stéphanie Jean-Daubias Stephanie.Jean-Daubias@liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ Plan du cours Méthodologies

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre.

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre. UE Atelier B Deux groupes de stagiaires ont suivi les exposés sur les séquences pédagogiques. Les échanges ont principalement porté sur les apports notionnels (quelles notions aborder), le bornage (jusqu

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA FOAD FORMATION DEVENIR E-FORMATEUR ET CONCEPTEUR DE CONTENUS PHASE 1 : DEVENIR E-FORMATEUR OU TUTEUR RELAIS PHASE 2 : DEVENIR CONCEPTEUR DE CONTENUS PEDAGOGIQUES MIS EN

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Institut Paul Hankar

Institut Paul Hankar BES WEBDESIGNER ACTIVITE En utilisant des outils informatiques, le web designer réalise des éléments graphiques fixes ou animés, en 2 ou 3 dimensions, en respectant le schéma de navigation du site et sa

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

PREPARER DES SEANCES DE RECHERCHES POUR LES ELEVES METTANT EN ŒUVRE LES TICE

PREPARER DES SEANCES DE RECHERCHES POUR LES ELEVES METTANT EN ŒUVRE LES TICE PREPARER DES SEANCES DE RECHERCHES POUR LES ELEVES METTANT EN ŒUVRE LES TICE REFLEXIONS PREALABLES - Définir un ou des sujet (s) o En relation avec les programmes Recherche en amont ou en aval du cours

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité Des quiz en toute mobilité 3 Des quiz en toute mobilité 4 Des quiz en toute mobilité Pour une pédagogie différenciée L objectif ici était de proposer un outil d évaluation accessible aux élèves en dehors

Plus en détail

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le projet en sciences de l'ingénieur : du PPE au PI Le projet interdisciplinaire en terminale scientifique pourrait être perçu par les

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2

Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2 Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2 Qui? Chantal Boitel, professeur en économie gestion option comptabilité Où? Au lycée Paul Émile Victor

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

Projet OGAM. Fiche de présentation

Projet OGAM. Fiche de présentation Projet OGAM Fiche de présentation Table des matières 1 Éléments de contexte...2 2 Description de l opération...3 3 Les fonctionnalités minimales attendues...6 4 Gouvernance du projet...6 5 Les grandes

Plus en détail

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité 21 r ue Cr ou le bar be 7 50 13 P ARI S 01 4 3 3 7 6 1 3 0 01 4 3 3 1 6 6 8 2 accueil@union-prof.asso.fr

Plus en détail