Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir"

Transcription

1 Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Etat des lieux de la prise en compte des risques liés aux agents chimiques dangereux pour la santé et la sécurité des salariés Principaux résultats de la campagne de contrôle 2010 Didier Picard - Ingénieur Prévention Direccte Franche-Comté

2 Contexte, objectifs et champ de la campagne : Contexte : Campagne européenne portant sur l application de la réglementation relative à la prévention des risques d exposition aux agents chimiques dangereux. Menée du 15 septembre au 15 décembre 2010 par toutes les inspections du travail de l UE. Objectifs : Informer et sensibiliser les TPE / PME sur l évaluation des risques chimiques. S assurer de l application effective des obligations réglementaires. Améliorer les conditions de travail des salariés.

3 Contexte, objectifs et champ de la campagne : Secteurs d activité concernés : 2 secteurs par pays. en France : Entreprises de réparation de véhicules (garages et ateliers de réparation, carrosseries automobiles). Entreprises de propreté et du nettoyage (intervenant dans l agroalimentaire, l industrie, le transport, les établissements de soins et le tertiaire).

4 Entreprises de réparation de véhicules

5 Entreprises de réparation de véhicules 2880 établissements contrôlés : 8% 25% 67% 1 à 9 salariés 10 à 50 salariés + de 50 salariés Agents chimiques contrôlés : produits utilisés : solvants, peintures, carburants produits émis : gaz d échappement, fumées de soudage, poussières de ponçage pièces et produits usagés : garnitures de freins et embrayages (fibres céramiques réfractaires), huiles de vidange.

6 Entreprises de réparation de véhicules DUER présent dans près de 2 établissements sur 3 (64%), mais risque chimique réellement évalué dans environ 1 cas sur 2, soit au final 36% avec risque chimique évalué. Rmq : La prise en compte du risque chimique dans le DUER est corrélée avec la taille de l établissement (plus effectif est important = plus DUER est réalisé). Agents chimiques évalués : solvants (dans 25% des situations), gaz d échappement (24%), huiles de vidange (21%), produits de peintures (16%), poussières de ponçage (14%), carburants (12%), fumées de soudage (11%), fibres céramiques réfractaires (4%).

7 Entreprises de réparation de véhicules Substitution des produits CMR (cat 1 ou 2) : 55% des établissements contrôlés en utilisent ou en ont utilisés mais seulement 52% d entre eux ont engagé des recherches de substitution ces recherches ont abouti dans 77% des cas. Rmq : La taille de l entreprise n influe pas de manière significative sur la recherche de substitution. Elle est donc possible dans toutes les entreprises de ce secteur!

8 Entreprises de réparation de véhicules Moyens de protection collective : aspirations sur postes de préparation peinture / nettoyage pistolets, ventilation des cabines de peinture, aspirations des gaz d échappement majoritairement présents (71%), même s ils ne couvrent pas toutes les situations (seulement 27%) mais contrôlés périodiquement dans seulement 50% des cas. Equipements de protection individuelle : Très majoritairement utilisés et adaptés (88%), dont : protection cutanée (gants, combinaisons) : 95% protection oculaire (lunettes) : 84% protection respiratoire (masque) : 83%

9 Entreprises de réparation de véhicules Actions de réduction des risques : Stockage des produits utilisés : globalement maîtrisé (86%) mais ré-étiquetage des contenants (transvasement, fabrication de mélange) pas assez réalisé (45%) Forte sensibilisation à la gestion des déchets : collecte, stockage et évacuation (75%). Actions de formation / information des salariés : Quasi absence de formation / information (97%) Notice de poste très rarement établie (4%) Accès aux FDS par les salariés : possible dans seulement 42% des établissements.

10 Entreprises de réparation de véhicules Traçabilité des expositions : Liste des travailleurs exposés rarement établie (4%) Fiches individuelles d exposition très peu réalisées (5%) Attestations individuelles d exposition très rarement remises au départ de l entreprise (3%).

11 Entreprises de propreté et nettoyage

12 Entreprises de propreté et nettoyage 1049 établissements contrôlés (au siège ou sur site) : 19% 46% 1 à 9 salariés 10 à 50 salariés + de 50 salariés 35% Rmq : sur site d intervention, l effectif de l équipe de nettoyage est compris entre 1 et 9 salariés dans 74% des cas. Secteurs d activité des sites d intervention : Tertiaire (39%), industrie (17%), agroalimentaire (8%), transport (5%), établissements de soins (4%)

13 Entreprises de propreté et nettoyage DUER présent dans 3 établissements sur 4 mais risque chimique réellement évalué dans près de 2 cas sur 3 (63%) seulement, soit au final seulement 47% qui ont évalué le risque chimique. Rmq : La prise en compte du risque chimique dans le DUER est corrélée avec la taille de l établissement (plus effectif est important = plus DUER est réalisé).

14 Entreprises de propreté et nettoyage Prise en compte du risque chimique dans le DUER en fonction des secteurs d activité de l entreprise utilisatrice : agroalimentaire : 64% transport : 63% établissements de soins : 59% industrie : 53% tertiaire, BTP, autres : 42%. Explication : Les activités de nettoyage dans les 4 premiers secteurs nécessitent l utilisation de produits d entretien spécifiques, amenant l entreprise prestataire à évaluer le risque chimique.

15 Entreprises de propreté et nettoyage Substitution des produits CMR (cat 1 ou 2) : 30% des établissements contrôlés en utilisent ou en ont utilisés 73% d entre eux ont engagé des recherches de substitution ces recherches ont abouti dans 82% des cas. La substitution est donc assez facilement réalisable!

16 Entreprises de propreté et nettoyage Le plan de prévention écrit, lorsqu il est requis, est établi dans près de 2 cas sur 3 (64%). Mais seuls 60% de ces PP prennent en compte le risque chimique. Soit au final, un risque chimique pris en compte dans le plan de prévention dans seulement 38% des cas. Rmq 1 : La prise en compte du risque chimique dans le PP est corrélée avec la taille de l établissement (plus effectif est important = plus PP est réalisé). Rmq 2 : C est principalement la nature des produits qui est prise en compte dans le PP (à 88%), devant l environnement du lieu de travail (61%) et la nature de la salissure (30%).

17 Entreprises de propreté et nettoyage Moyens de protection collective : Mis à disposition par l entreprise utilisatrice (64%), même s ils ne couvrent pas toutes les situations d exposition (30% seulement). Equipements de protection individuelle : Très majoritairement utilisés et adaptés (86%), dont : protection cutanée (gants, combinaisons) : 98% protection oculaire (lunettes) : 62% protection respiratoire (masque) : 55%

18 Entreprises de propreté et nettoyage Actions de réduction des risques : Stockage des produits utilisés : globalement maîtrisé (67%). Mais ré-étiquetage des contenants (transvasement, fabrication de mélange) pas assez réalisé (48%) Gestion des déchets (collecte, stockage et évacuation) : satisfaisante dans 80% des cas. Actions de formation / information des salariés : Formation et information : dans seulement 47% des établts. Notice de poste peu établie (28%). Accès aux FDS par les salariés : possible dans 53% des établissements.

19 Entreprises de propreté et nettoyage Traçabilité des expositions : Liste des travailleurs exposés peu établie (15%). Fiches individuelles d exposition rarement réalisées (9%). Attestations individuelles d exposition très rarement remises au départ de l entreprise (5%).

20 Au final, dans ces 2 secteurs d activité : Le risque chimique est insuffisamment pris en compte. Mais lorsqu il est inclus dans le DUER, les moyens de protection collective et les EPI sont davantage présents. La prise en compte du risque chimique reste corrélée avec la taille de l établissement. La substitution des produits CMR aboutit largement... lorsqu elle est recherchée. Des actions de réduction des risques existent mais certaines restent améliorables (EPC, ré-étiquetage). Déficit important en matière de formation / information des salariés et de traçabilité des expositions. L amélioration passe donc par l évaluation du risque. Des outils existent!

CAMPAGNE EUROPEENNE 2010 SUR LA PRISE EN COMPTE DES RISQUES LIES AUX AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES SALARIES

CAMPAGNE EUROPEENNE 2010 SUR LA PRISE EN COMPTE DES RISQUES LIES AUX AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES SALARIES Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l aménagement du territoire CAMPAGNE EUROPEENNE 2010 SUR LA PRISE EN COMPTE

Plus en détail

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE Services de Santé au Travail de la Région Centre CNPA Centre Direccte Centre Carsat Centre Absence de conflits d intérêts déclarés par l intervenant

Plus en détail

Cancers professionnels : agir aujourd hui pour prévenir les cancers demain

Cancers professionnels : agir aujourd hui pour prévenir les cancers demain Cancers professionnels : agir aujourd hui pour prévenir les cancers demain État des lieux régional de l exposition et des mesures de prévention observées en entreprises Mars 2007 Dégraissage Plasturgie

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger 7 3 2 Explosif Inflammable Comburant 4 Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel 5 6 Nocif/altération

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger Explosif Inflammable Comburant Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel Nocif/altération de la santé

Plus en détail

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME Programme SOMMAIRE 1. LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 3 1.1. Objectif de formation 3 1.2. Objectifs pédagogiques 3 2. LE PROGRAMME DE FORMATION 4 2.1. Tronc

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015

FORMATION CONTINUE 2015 FORMATION CONTINUE 2015 Prévention du risque chimique ORME CONSEIL Spécialiste du risque chimique 10 rue Fournet, 69006 LYON contact@orme-conseil.com www.orme-conseil.com PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL EVALUATION DES RISQUES DES PEINTRES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL R. FASSI Médecin du travail APST BTP 06 Versailles 25, 26, 27 mai 2011 ACTION EN PARTENARIAT APST BTP 06 DIRECCTE PACA Unité

Plus en détail

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME Bonjour et Bienvenue DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME 1 LES PRODUITS CHIMIQUES Apprenons à les connaître pour bien se protéger! 2 2 Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging of substances

Plus en détail

Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire

Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire Juin 2015 Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire Dans le BTP, malgré une exposition souvent quotidienne, le risque chimique est encore méconnu et mal

Plus en détail

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL. Evaluation des risques chimiques

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL. Evaluation des risques chimiques SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL Evaluation des risques chimiques Les étapes de l évaluation du risque chimique 1. Inventaire des produits chimiques dangereux utilisés (ayant un pictogramme) 2. Récupération

Plus en détail

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Éléments de contexte : - Évolution de la réglementation avec décret du 4 mai 2012 et

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison LE RISQUE CHIMIQUE Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé des salariés exposés ou des utilisateurs.

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse)

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Projet animé par : Dr Benjamin GALLOUX Médecin du travail Didier COURTIAL CARSAT Inspection du travail

Plus en détail

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS MÉMO SANTÉ PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS RISQUES CHIMIQUES Poussières, produits chimiques,... Le travail sur chantier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre santé, adoptez

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES N fiche Segmentation Équipements Exigences Carsat PRÉVENTION DU RISQUE CHIMIQUE 1 VL Carrosserie et PL 2 VL Mécanique et PL Système de lavage pour pistolets à peinture

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

RESEAU DECHETS AQUITAIN

RESEAU DECHETS AQUITAIN Colloque Prévention des Risques Amiante La question des déchets amiantés en déchèterie Mars 2015 Le réseau déchets aquitain : présentation Mars 2015 RESEAU DECHETS AQUITAIN Réseau mis en place par le CDG

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

SUIVI DES EXPOSITIONS A LA RAFFINERIE DE DUNKERQUE LORS D UN ARRET D UNITE S. DEWITTE INFIRMIERE HYGIENISTE IPRP

SUIVI DES EXPOSITIONS A LA RAFFINERIE DE DUNKERQUE LORS D UN ARRET D UNITE S. DEWITTE INFIRMIERE HYGIENISTE IPRP SUIVI DES EXPOSITIONS A LA RAFFINERIE DE DUNKERQUE LORS D UN ARRET D UNITE S. DEWITTE INFIRMIERE HYGIENISTE IPRP SOMMAIRE - Présentation de la Société de la Raffinerie de Dunkerque - Démarche de l hygiène

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES CISME 21 octobre 2014 PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES Pierre LOTTHE Médecin du travail Mathieu MARTIN Toxicologue

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Oullins - 10/04/14 ACTION COORDONNEE GARAGES En route Missions des Services de Santé au Travail Rapport d analyse Réparation Automobile - Extraits

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives Colloque ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS Point d étape et perspectives cancers professionnels INRS 27 et 28 novembre 2014 Michel Haberer Carsat Alsace Moselle 1 >

Plus en détail

UTILISATION D UN BADGE PASSIF POUR LE PRELEVEMENT D AMIANTE CHEZ DES PLOMBIERS-CHAUFFAGISTES

UTILISATION D UN BADGE PASSIF POUR LE PRELEVEMENT D AMIANTE CHEZ DES PLOMBIERS-CHAUFFAGISTES Mardi 1 er Octobre 2013 UTILISATION D UN BADGE PASSIF POUR LE PRELEVEMENT D AMIANTE CHEZ DES PLOMBIERS-CHAUFFAGISTES Céline EYPERT-BLAISON, Anita ROMERO-HARIOT Patrick LAINE Contexte Environ 900 000 salariés

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

EFFET IMMEDIAT / EFFET DIFFERE

EFFET IMMEDIAT / EFFET DIFFERE Produits dangereux Les artisans du BTP utilisent au quotidien des produits chimiques. L'exposition à des produits chimiques et aux poussières peut avoir des conséquences graves pour votre santé et celle

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

SALM : D une démarche d évaluation vers une prévention du risque chimique et notamment cancérogène. L Belloni SALM 29 mars 2007

SALM : D une démarche d évaluation vers une prévention du risque chimique et notamment cancérogène. L Belloni SALM 29 mars 2007 SALM : D une démarche d évaluation vers une prévention du risque chimique et notamment cancérogène L Belloni SALM 29 mars 2007 2003 : Etat des lieux Procédure en place pour évaluation du risque chimique

Plus en détail

REFERENCES REGLEMENTAIRES

REFERENCES REGLEMENTAIRES Le guide des Equipements de Protection Individuelle est un dossier comprenant plusieurs documents : - Ce premier document, qui évoque les généralités sur les EPI et les tenues de travail. - Ensuite, des

Plus en détail

PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE

PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE PRESTATIONS PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE Risques chimiques ANALYSE DES RISQUES, FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ, AMIANTE... Ergonomie ÉTUDES DE POSTES Métrologie MESURES SONORES, LUMIÈRE, POUSSIÈRES... Formations

Plus en détail

Projet Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme

Projet Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme Projet Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME Programme 2013 SOMMAIRE 1. LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 3 1.1. Objectif de formation 3 1.2. Objectifs pédagogiques 3 2. LE PROGRAMME DE FORMATION

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL Christine Gauron INRS Paris organisation Décret du 28/07/04 «organisation de la médecine du travail» Renforcement de l action sur le terrain et

Plus en détail

Estimation du risque

Estimation du risque Estimation du risque LA PROBABILITE D OCCURRENCE du dommage LE RISQUE Relatif au danger est une fonction de Fréquence et durée d exposition Probabilité d occurrence d un évènement dangereux Et de LA GRAVITE

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT Présentation : société Expair La société Expair propose une gamme complète d équipements pour résoudre les problèmes liés à la pollution de l air dans les locaux industriels

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

CMR. Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR

CMR. Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR CMR Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR définitions code du travail art R4411-6 cancérogènes : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peuvent

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

Bilan de l action CMR-garages 2011

Bilan de l action CMR-garages 2011 Bilan de l action CMR-garages 2011 > Objectifs Approche par branche professionnelle Identifier et substituer si possible les CMR (cat 1-2 et 3- CIRC) retrouvés dans les produits manipulés dans les garages

Plus en détail

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques ANNEXE 1 Supports pour l évaluation des risques GRILLE D EVALUATION DES RISQUES Unité de travail : Date : Nombre de salariés : Rédacteurs : Risques Situations dangereuses G F RB Moyens de prévention P

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la Les risques professionnels en Languedoc-Roussillon w w w. c r a m -l r. f r DÉCOUVRIR LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la principale difficulté dans l élaboration

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

La main et les produits chimiques

La main et les produits chimiques La main et les produits chimiques Protégez vos mains 1. Remplacez la main Automatisez les phases dangereuses, c'est souvent possible. Directement de la citerne au stockage et à l'utilisation. 3. Protégez

Plus en détail

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Une définition légale de la pénibilité La pénibilité est caractérisée par deux conditions cumulatives (Art. L.4121-3-1 du Code du

Plus en détail

Le projet SEIRICH. R. VINCENT/INRS - Direction des Applications

Le projet SEIRICH. R. VINCENT/INRS - Direction des Applications Le projet SEIRICH R. VINCENT/INRS - Direction des Applications Origine du projet Début des années 2000, l INRS a publié une méthodologie d évaluation simplifiée des risques chimiques visant à aider les

Plus en détail

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

RISQUE CHIMIQUE DANS LES GARAGES. campagne RC 2010 DIRECCTE aquitaine Garages 1

RISQUE CHIMIQUE DANS LES GARAGES. campagne RC 2010 DIRECCTE aquitaine Garages 1 RISQUE CHIMIQUE DANS LES GARAGES campagne RC 2010 DIRECCTE aquitaine Garages 1 Champ du contrôle Garages et ateliers de réparation Carrosserie automobile Entreprise de transport : Atelier d entretien Réparation

Plus en détail

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention NANO MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention Les nano-objets Les nano-objets sont des matériaux produits intentionnellement dont une, deux ou trois dimensions externes se situent à l échelle

Plus en détail

Le risque chimique percutané

Le risque chimique percutané Le risque chimique percutané La peau est une barrière... Sur les lieux de travail, certaines substances chimiques utilisées peuvent pénétrer à travers la peau. Elles sont transportées par le sang dans

Plus en détail

La prévention du risque chimique dans le secteur de la réparation de véhicules

La prévention du risque chimique dans le secteur de la réparation de véhicules La prévention du risque chimique dans le secteur de la réparation de véhicules Accompagnement pour les entreprises de moins de 20 salariés Services de santé au travail Dans votre activité, vous êtes exposés

Plus en détail

Aides Financières Simplifiées. «Activité Garages»

Aides Financières Simplifiées. «Activité Garages» Aides Financières Simplifiées «Activité Garages» Objet : Réduire les risques auxquels sont exposés les salariés des PME/TPE ayant une activité de «Mécanique et réparation de véhicules automobiles» en aidant

Plus en détail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail Déclaration de dérogation aux travaux réglementés en vue d accueillir des jeunes mineurs âgés d au moins 15 ans et moins de 18 ans en formation professionnelle ou technologique Articles L41539, D415315

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 page 2 Organisation de la démarche : Schéma de l'évaluation du risque chimique Reconnaître Les agents chimiques Identifier

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante?

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Article R.4412-94, 2 e Communication réalisée dans le cadre du Plan régional Santé Environnement 2 et du Plan régional Santé Travail

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1 - IDENTIFICATION DU PRODUIT DE LA SOCIETE Nature du produit : Nom du produit : Type d utilisation : Importateur : Origine : Adresse France : Isolant à base de fibres de cellulose

Plus en détail

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré UWE 13 décembre 2013 De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré BAILLIEN Jean-Marc Direction Industrielle CMI GROUPE Introduction : CMI CMI trouve son origine au 19 ème siècle.

Plus en détail

Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS

Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS Cliquez pour ajouter la date Traçabilité des expositions professionnelles aux agents chimiques : les bases de données de l INRS Raymond VINCENT Direction Déléguée aux Applications, INRS, Centre de Lorraine

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC Quelques définitions Les dangers La classification L étiquetage 2 Les produits chimiques se trouvent sous la forme de substances

Plus en détail

AP2R Opération A6 district de BEAUNE

AP2R Opération A6 district de BEAUNE Journée des acteurs de la route Thierry WINKEL - EIFFAGE TRAVAUX PUBLICS BOURGOGNE FRANCHE COMTE AP2R Opération A6 district de BEAUNE 1 Points abordés DE LA THEORIE A LA PRATIQUE Exemple d un chantier

Plus en détail

Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques

Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques Dr Jean Grondin Lætitia Davezat Stéphane Castex Septembre 2009 - R2 Sommaire Contexte règlementaire Le SGH REACH Les changements

Plus en détail

Éducation à l environnement

Éducation à l environnement dossier pédagogique Éducation à l environnement dans la réparation automobile... u s é e s D é v e l o p p e m e n t d u r ab l e E c o c i t o y e n n e t é G e s t i o n d e l e a u - R e c y c l a ge

Plus en détail

La gestion des produits dangereux

La gestion des produits dangereux La gestion des produits dangereux Guardian Bascharage Dudelange Grevenmacher Journée Mondiale pour la Sécurité et la Santé au Travail April 28 th, 2008 Contenu de la présentation Introduction Les produits

Plus en détail

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 RELATIVE A LA RADIOPROTECTION 1. Renseignements d ordre général La campagne de contrôle, organisée du 3 mai au 15 septembre 2010 par le ministère

Plus en détail

Direction du travail

Direction du travail Direction du travail ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à la co-activité des entreprises extérieures et des entreprises utilisatrices Intervenants: Ingénieur Conseil Régional de la CRAMIF la

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE 19 février 2015 NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 Notre mission : assurer la santé et la sécurité au travail, promouvoir

Plus en détail

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET Laboratoire de Chimie de la CRAM Produits chimiques: l étiquetage évolue International: SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Laurent MERCATORIS * Dr Pascale GEHIN * * ACST Strasbourg XXIII èmes Journées Franco-Suisses de Santé au Travail Chambéry, les

Plus en détail

Produits CMR dans les garages Aide à la substitution

Produits CMR dans les garages Aide à la substitution Produits CMR dans les garages Aide à la substitution Session III Rhône Santé Travail Grand Lyon / AGEMETRA AST Grand Lyon Organisme habilité Intervenant en des Risques Pôle Professionnels (16 octobre 2009)

Plus en détail

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Carrefour Santé Sécurité Glovelier 04.12.2014 J.-F. André SUVA Team Chimie Sécurité au Travail 1 Thèmes Emploi de solvants, publication

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

OEM Insulation. Version 0.1 Date de révision 02/24/2015 Date d'impression 07/21/2015. Nom commercial : Range-Glas EQ, Spin-Glas WH EQ

OEM Insulation. Version 0.1 Date de révision 02/24/2015 Date d'impression 07/21/2015. Nom commercial : Range-Glas EQ, Spin-Glas WH EQ SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom commercial : Range-Glas EQ, Spin-Glas WH EQ Détails concernant le fabricant ou le fournisseur Société : Johns Manville Adresse : P.O. Box 5108

Plus en détail

SECURITE : Rédaction d un bon de commande Procédure des «trois feux verts»

SECURITE : Rédaction d un bon de commande Procédure des «trois feux verts» Circulaire n 4875 du 13/06/2014 SECURITE : Rédaction d un bon de commande Procédure des «trois feux verts» Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel

Plus en détail

Plan d Assurance Environnement «PAE»

Plan d Assurance Environnement «PAE» ULTRAFILTRATION DE L AIR CLEAN - CONCEPT SIEGE : EUROFLUX 7 Route de la grange aux cercles 91160 BALLAINVILLIERS Tél : 01 69 63 31 80 / Fax : 01 69 63 31 88 AGENCE DE PARIS 7 Route de la grange aux cercles

Plus en détail

La prévention du risque lié aux agents CMR. Mission Hygiène et Sécurité - Académie de Rouen

La prévention du risque lié aux agents CMR. Mission Hygiène et Sécurité - Académie de Rouen La prévention du risque lié aux agents CMR Mission Hygiène et Sécurité - Académie de Rouen Quelques définitions Cancérogène qui peut provoquer ou favoriser l'apparition d'un cancer Mutagène susceptible

Plus en détail