rtisans Eure-et-Loir le monde des interview : Bilan de l action des élus p.8 des rendez-vous incontournables en eure-et-loir! p.4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rtisans Eure-et-Loir le monde des interview : Bilan de l action des élus p.8 des rendez-vous incontournables en eure-et-loir! p.4"

Transcription

1 le monde des RetRouvez dans ce numéro toute l'information de votre cma rtisans édition Eure-et-Loir Bimestriel n 90 septembre-octobre des rendez-vous incontournables en eure-et-loir! p.4 interview : Bilan de l action des élus p.8 LE PACK COACHING P.37

2 Pour passer votre publicité dans l le e monde des artisans, contactez : le mon De Des MARCHÉS PUBLICS rtisans rtisans de le mon des Créer, entrepre ndre et réussir Dans les métiers iers dre et Créer, ren entrep réussir mét dans les le mond e des rtisans Créer, entre Vous souhaitez candidater aux marchés publics du Conseil général d Eure-et-Loir? Bimest riel n 88 mai-jui n prendre et réussir dans les métiers Assises de l artis ana t Gilles D entrep rut a créé la m rise arti sanale illionième P. 4-5 PrésiDe ntielles le pro GrA Des can mme DiDAts P. 6 Dossier Access ibilité P. 29 de la Hausse l n 89 juillet-ao ût Bimestrie avril 2012 Bimestriel n 87 mars- eurelien.fr/marchespublics TVA s charge ensent Ils travaillent da Qu en p ans? P.4 des lie ux insolit ns is t r es P.14 les a 1 le bon réflexe se des et bais é ce que pen de la sant e t istsen les i SaN ial arti n éc P. 46ctIo, sp de l éle de FraN prsise TOrrès d e çois n re nt HollaNde N OliVier P. 4 igeants des dir opinio dossier Vendre savoir P. 17 Serge NIco de l UNIoN le, président des métiersnationale d art P. 46 Thierry jonquières Sur ce site retrouvez :v des consultations des marchés à procédures adaptées (MAPA) et les appels d offres du Conseil général dans les domaines du bâtiment, des travaux publics, des services, des fournitures, des prestations intellectuelles Directeur De publicité tél : cédric jonquières Ceci est une épreuve chef De publicité pour vos parutions dans vos journaux locaux. tél : Direction de la Publicité General Motors FRANCE. 1 PLACE CHÂTELET - CS CHARTRES CEDEX TÉL. : MÉL : Opel Movano Fourgon 130x90.indd 1 10/07/12 15:46 À partir de : E HT (1) sous conditions de reprise Opel Vivaro Fourgon À partir de : E HT (2) Ceci est épreuve sousune conditions de reprise pour vos parutions dans vos journaux locaux. Direction de la Publicité General Motors FRANCE. Opel Combo Pack Eco À partir de : E HT (3) sous conditions de reprise Opel Movano Fourgon À partir de : E HT (1) sous conditions de reprise Opel Vivaro Fourgon À partir de : E HT (2) sous conditions de reprise Opel Combo Pack Eco À partir de : E HT (3) sous conditions de reprise Les utilitaires OPEL PETITE ENTREPRISE. GRANDS PROJETS. Les utilitaires OPEL PETITE ENTREPRISE. GRANDS PROJETS. SN Garage PASQUIER 30, bd Péringondas CHATEAUDIN Tél Chez vos distributeurs Opel OUEST AUTOMOBILES Chartaine Parc Euroval Rocade ouest de Chartres Tél DREUX AUTOMOBILES 6, bd de l Europe - C.C. Plein sud VERNOUILLET Tél RAMBOUILLET AUTOMOBILES , route de Clairefontaine RAMBOUILLET Tél MARGON AUTOMOBILES Centre Comme rcial Margon NOGENT-LE-ROTROU Tél Dès maintenant maintenant dans dans le le réseau réseau Opel Opel Dès Wir leben Autos : Nous vivons l Automobile. (1) Prix conseillé pour l Opel Movano Fourgon L1H1 3.3t 100 ch EURO 5 base après déduction d une remise de HT et de la prime Opel de sous conditions de reprise d un véhicule utilitaire d un poids total autorisé en charge (PTAC) maximum de 3,5 tonnes déduites. Offre réservée aux professionnels valable pour toute commande avant le 30/09/2012 d un Opel Movano Fourgon L1H1 3.3t 100 ch EURO 5 base neuf chez les Distributeurs Opel participants. Tarif au 21/05/2012. L1H1 3.3t 100 avec options feux antibrouillard et enjoliveurs au prix conseillé de ,d une avantage mixte gamme Movano km) : 7.2/9.8 CO2 (g/km) : 190/260. (2) Prix conseillé Wir lebenmodèle Autosprésenté : NousMovano vivonsfourgon l Automobile. (1)ch PrixE5conseillé pour l Opel Movano Fourgon L1H1 3.3t de 100roues ch EURO 5 base après déduction remiseclient de 7 déduit. 004 HTConso et de la prime Opel de (l/100 sous conditions deetreprise d un véhicule utilitaire d un poids de l Opel Vivaro Fourgon C base 90 ch après déduction d une remise de HT et de la prime Opel de sous conditions de reprise d un véhicule utilitaire d un poids total autorisé en charge (PTAC) maximum de 3,5 tonnes déduites. Offre réservée aux total autorisé en chargepour (PTAC) maximum de avant 3,5 tonnes déduites.d un OffreOpel réservée professionnels valable pour avantopel le 30/09/2012 d untarif OpelauMovano Fourgon L1H1 3.3tgamme 100 ch Vivaro EURO 5(l/100 basekm) neuf: 6.9/8.0 chez lesetdistributeurs participants. Tarif au: professionnels valable toute commande le 30/09/2012 Vivaroaux Fourgon C base 90 ch neuftoute chezcommande les Distributeurs participants. 01/09/2011. Conso mixte CO2 (g/km) :Opel 180/210. Modèle présenté Opel Vivaro Modèle Fourgonprésenté C Movano Base 90 ch avec options feux et pare-chocs semi-peintset: HT.de (3)roues Prix conseillé du nouvel L1H1 1.3 CDTI Pack Eco remise Movano HT et prime Opel etsous de reprise véhicule 21/05/2012. Fourgon L1H1 3.3t 100antibrouillard ch E5 avec options feux antibrouillard enjoliveurs au prix conseillé deopel Combo, avantage client déduit. Conso mixtedegamme (l/100 km)de : 7.2/9.8 CO conditions (g/km) : 190/260. (2) d un Prix conseillé utilitaire d un poids total autorisé en charge (PTAC) maximum de 3,5 tonnes déduites. Offre réservée aux professionnels valable pour toute commande avant le 30/09/2012 d un nouvel Opel Combo L1H1 1.3 CDTI Pack Eco neuf chez2les Distributeurs Opel participants. de l Opel Vivaro Fourgon C gamme ch aprèscombo déduction d une 7602 (g/km) HT et :de126/179. la primemodèle Opel de :sous de reprise d uncdti véhicule utilitaire poids total16 autorisé en charge (PTAC) de 3,5 Offre client réservée aux Tarif édition du 25/05/2012. Consobase mixte (l/100 km) remise : 4.8/7.7de et5co présenté Opelconditions Combo Cargo L1H1 1.3 Pack Eco avec d un options jantes et grands enjoliveurs aumaximum prix conseillé de tonnes déduites. HT, avantage déduit. professionnels valable pour toute commande avant le 30/09/2012 d un Opel Vivaro Fourgon C base 90 ch neuf chez les Distributeurs Opel participants. Tarif au 01/09/2011. Conso mixte gamme Vivaro (l/100 km) : 6.9/8.0 et CO2 (g/km) : 180/210. Modèle présenté : Opel Vivaro Fourgon C Base 90 ch avec options feux antibrouillard et pare-chocs semi-peints : HT. (3) Prix conseillé du nouvel Opel Combo L1H1 1.3 CDTI Pack Eco remise de HT et prime Opel de sous conditions de reprise d un véhicule Annonce Locale Opel Gamme Movano Combo Eco utilitaire d un poids total autorisé en charge (PTAC) maximum de 3,5 tonnesvivaro déduites. Offre réservée aux Pack professionnels valable pour toute commande avant le 30/09/2012 d un nouvel Opel Combo L1H1 1.3 CDTI Pack Eco neuf chez les Distributeurs Opel participants. Tarif édition du 25/05/2012. Conso mixte gamme Combo (l/100 km) : 4.8/7.7 et CO2 (g/km) : 126/179. Modèle présenté : Opel Combo Cargo L1H1 1.3 CDTi Pack Eco avec options jantes 16 et grands enjoliveurs au prix conseillé de HT, avantage client déduit. Juillet 2012 Annonce locale 600 mm It Annonce Locale Opel Gamme Movano Vivaro Combo Pack Eco Juillet 2012 LMA90_28.indb 2 18/09/12 11:23:22

3 P ANOrAmA Organisés pour la 2 e année consécutive par Chartres métropole et la CMA d Eure-et-Loir, les Entretiens de Chartres s installent comme un rendez-vous indispensable dans la vie de l artisanat. P 4 événement 4 EN quoi L ArtIsANAt peut-il constituer un secteur d avenir? 5 LE 1 er rendez-vous NAtIONAL des professionnels de l artisanat actualités 6 tremplins mnra 2012 sa créativité, son dynamisme séduisent le jury 7 LEs ArtIsANALEs de CHArtrEs 2012 fêtent la glace 8 à LA veille du mi-mandat le président de la CMA dresse un bilan de l action des élus 10 sommet social entre satisfaction et attente 12 un CONCEPt NOvAtEur AdAPté à un territoire rural deux projets de villages d entreprises dans le perche! 13 ENtrEPrIsEs de PrOduCtION un programme spécifique développé pour vous s tratégies L histoire d Arnaud Mery est celle d un homme qui a tout recommencé à deux reprises, la première par choix, la seconde suite à une catastrophe. P 16 style de vie 14 CEs ArtIsANs qui ONt su rebondir après un coup dur 16 ArNAud mery il fait renaître son entreprise de ses cendres éclairage 17 APPrENtIssAGE : dénicher la perle rare 19 bien ACCuEILLIr votre apprenti 20 ACCOmPAGNEr L évolution de votre apprenti 1 jour avec 24 un serrurier-cordonnier : l artisan multicartes cas d'entreprise 26 stratégie COmmErCIALE : des animations et des dégustations affûtées d OssIEr EIrL : un statut qui vous PrOtèGE créé début 2011, l eirl fait office de révolution juridique. il permet aux artisans de séparer le patrimoine personnel de leur patrimoine professionnel tout en leur permettant de se constituer une réserve d autofinancement. P. 29 P ratique Deux décrets et un arrêté du 30 janvier 2012 définissent les modalités de mise en œuvre de la fiche de traçabilité des expositions liées à la pénibilité. P 33 Pratique 33 PéNIbILIté, de nouvelles obligations! 36 une AIdE pour vous diriger vers la certification bio juridique 34 retraite : des rachats avantageux pour les artisans 35 PrAtIquE : embaucher un salarié handicapé formation 37 IL CHOIsIt LA formation spéciale jeunes ENtrEPrIsEs pour se former à prix mini météo 38 brèves et tableau de bord forum 40 COmmE sibégène CHOIsIssEz LA formation INtrA ENtrEPrIsE pour former vos salariés r EGArds initiatives 42 OLymPIAdEs des métiers : les champions régionaux se préparent pour les finales nationales 43 «PrIx GOût Et santé des APPrENtIs» maaf AssurANCEs : les J.o. de la tartine santé mouvement du répertoire des métiers 44 ALImENtAtION, services, bâtiment... Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés de l Eure-et-Loir. é dito Michel Cibois Président de la CMA d Eure-et-Loir «La 19 e édition des Artisanales de Chartres, placée sous le signe des débats et réflexions» Parce que l artisanat, 1 re Entreprise de France, mérite débats et réflexions, la 19 e édition des «Artisanales de Chartres» s enrichit du premier Salon interprofessionnel de l artisanat et de la deuxième édition des Entretiens de Chartres. Le 1 er rendez-vous national des professionnels de l artisanat «les Rencontres des Artisanales» permettra aux artisans et futurs artisans de rencontrer en un «week-end», tous les fournisseurs de services et organismes dont ils auraient besoin dans la vie quotidienne de leurs entreprises ou la mise en œuvre de leurs projets. Ces Rencontres constituent, bien entendu, une opportunité pour toutes les entreprises qui souhaiteraient donner une avancée : leurs projets de création, de reprise ou de développement d entreprises. C est ainsi que plus de 30 partenaires se sont mobilisés autour des partenaires officiels MNRA et Siagi pour ce nouvel événement signé les Artisanales de Chartres. La 2 nde édition des «Entretiens de Chartres», impulsée avec le député maire de Chartres, se tiendra le vendredi 12 octobre 2012 et sera suivie d un programme de conférences et tables rondes thématiques. Les débats seront animés par le journaliste et chroniqueur, Jérôme Bonaldi qui laissera une large place au public pour lui permettre de trouver les réponses : leurs problématiques présentes et futures. Tout cela bien sûr avec les 500 artisans exposants, les apprentis sur les quartiers des métiers et les visiteurs attendus. Les élus de la CMA28, les partenaires et l ensemble des administratifs vous donnent rendez-vous du vendredi 12 octobre au lundi 15 octobre Bonne visite. le monde des artisans n 90 septembre-octobre 2012 édition d eure-et-loir président du comité de rédaction des pages locales : Michel Cibois éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : AtC, rédactrice en chef : Charlotte de Saintignon, tél , port , ont collaboré à ce numéro : delphine payan, Emmanuel daniel, Guillaume Geneste, François Sabarly Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. neisse pages locales : président du comité de rédaction : Michel Cibois Rédacteur en chef : Ludovic Julien - Rédacteurs : damien Le pestipon, Kelly debruge publicité : AtC, 137 quai de Valmy, paris Chef de publicité : philippe Saint Etienne, tél , publicité nationale : directeur commercial Mathieu tournier, tél , fax , publicités départementales sud-ouest : thierry (tél ) et Cédric Jonquières (tél ), fax , wanadoo.fr publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, tél , fax , photographies : Laurent theeten, responsable image promotion diffusion : Shirley Elter, tél. : tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. tarif au numéro : 1 euro. à l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, tél Fabrication : pixel image, i. Marlin, J.-M. tappert, tél éditeur : AtC, 23 rue dupont des Loges, MEtZ, tél , fax directeur de la publication : François Grandidier n commission paritaire : 0316 t issn : dépôt légal : septembre 2012 impression : Groupe Socosprint, 36 route d Archettes épinal. le monde des artisans septembre-octobre

4 vénement Eure-et-Loir organisés pour la deuxième année consécutive par Chartres métropole et la chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-Loir, les Entretiens de Chartres - Assises nationales de l artisanat - s installent comme un rendez-vous indispensable dans la vie de l artisanat. LEs ENtrEtIENs de CHArtrEs 2012 LANCENt LE débat vendredi 12 OCtObrE de 14H à 17H30 En quoi l artisanat peut-il constituer un secteur d avenir? L enjeu est primordial : garantir le développement des activités artisanales, en anticipant et en encadrant les grands changements des filières de métiers. À l issue de ces tables rondes, des actes sont édités et proposés aux parlementaires pour alimenter leurs travaux en la matière. vendredi 12 octobre 2012 À l ouverture des Artisanales de Chartres, 3 tables-rondes réunissant les plus hautes instances de l artisanat, mais aussi des universitaires, des artisans, et des représentants de la sphère politique, créeront le débat autour de la valeur travail, de l emploi dans les entreprises du secteur des métiers et des outils pour favoriser leur compétitivité. valeur travail, emploi et formation La première table ronde abordera la question globale de l attractivité de la filière auprès des jeunes ou des personnes en quête d emploi ou de reconversion, en interrogeant les experts de la formation, de l emploi, et des métiers. L artisanat peut-il (re)donner un sens au travail? Comment faire de l apprentissage une voie choisie? Comment renforcer l attractivité du secteur auprès des jeunes et de leurs parents? coupon-réponse «Prenez la parole et faites bouger la Première entreprise de France» vous souhaitez assister aux Entretiens de Chartres? retournez ce coupon-réponse à l adresse suivante : Artisanales de Chartres, 24 boulevard de la courtille Chartres vous êtes : artisan salarié Représentant d une entreprise nom :... Prénom :... nom de l entreprise :... activité :... ville :... 4 le monde des artisans septembre-octobre téléphone :... l accompagnement institutionnel et politique Ce débat permettra de faire un point sur les nouveaux régimes et statuts, et sur le pouvoir des politiques afin d accompagner le développement des entreprises artisanales, et par là même l emploi. Comment favoriser l emploi en améliorant l accompagnement des entreprises artisanales tout au long de leur vie? Comment améliorer l action conjointe entre l État et les collectivités? Comment réduire les disparités entre territoires? Telles seront les questions abordées lors de la deuxième table ronde. la compétitivité La troisième table ronde évoquera les moyens et outils disponibles pour aider l artisan à gagner en compétitivité, sur ses marchés et à l export. Des entreprises viendront témoigner également de leur expérience en matière organisationnelle, qu il s agisse de villages d artisans ou de coopératives.

5 découvrez «LEs rencontres des ArtIsANALEs» du 12 Au 15 OCtObrE à CHArtrExPO Le 1 er rendez-vous national des professionnels de l artisanat Premier rendez-vous national des professionnels de l artisanat, «les Rencontres des Artisanales» pro po sent aux artisans et futurs artisans de rencontrer, en un week-end, tous les fournisseurs de services, partenaires bancaires ou assurances, etc, dont ils auraient besoin dans le quotidien de leur entreprise ou la mise en œuvre de leurs projets. Ce rendez-vous est un événement unique pour tous les entrepreneurs désireux de donner une avancée à leur projet de création ou de reprise d entreprise. Conférences et tables rondes animées par nos partenaires permettront aux professionnels et futurs professionnels de l artisanat de trouver les réponses à leurs questions. Plus de 30 partenaires mobilisés pour apporter ce service inédit en France! au programme vendredi 12 octobre 14h - 17h30 les entretiens de chartres Animateur : Jérôme Bonaldi - 14h15 : la Première entreprise de france, c est quoi au juste? - 14h30 : table ronde : l artisanat peut-il (re)donner un sens au travail? - 15h15 : table ronde : comment favoriser l emploi en améliorant l accompagnement des entreprises artisanales? - 16h : table ronde : comment être artisan et compétitif à la fois? - 16h45 : conclusions, clôture des entretiens de chartres 17h30-20h30 : inauguration des artisanales de chartres et des rencontres des artisanales - 17h30 à 19h : visite inaugurale - 19h : discours - 19h30 : cocktail samedi 13 octobre 10h - 17h30 : tables rondes et animations sur le thème de la création et du développement d entreprises Président de séance : Jérôme Bonaldi - 10h20 : table ronde «financement» sur le thème «création, reprise d entreprise» - 11h : les dispositifs existants pour créer votre emploi - 11h40 : création ou reprise d une entreprise : que choisir? - 12h20 : création d entreprise : comment bien choisir sa forme juridique? - 13h : l eirl, l auto-entreprenariat le point sur les nouveaux dispositifs - 13h40 : internet au service du développement commercial - 14h20 : le business plan : un outil clé pour présenter son projet - 15h : Garantie et cautionnement, comment s y retrouver? - 15h40 : Pourquoi s assurer et comment bien se couvrir? - 16h20 : optimiser sa protection sociale avec les régimes complémentaires - 17h : Réussir son recrutement et fidéliser son personnel 20h30 soirée de gala mnra Animateur : Jérôme Bonaldi - 20h30 : Remise des prix - 21h30 : cocktail - orchestre jazz avec le groupe bsbg dimanche 14 octobre 10h - 15h : tables rondes et animations sur le thème de la création et du développement d entreprises Président de séance : Jérôme Bonaldi - 10h20 : table ronde «financement» sur le thème «développement, création, reprise d entreprise» - 11h : optimiser son patrimoine professionnel et privé - 11h40 : internet au service du développement commercial - 12h20 : comment créer son emploi à partir de sa passion? - 13h : cocktail des métiers d art - celt 15h - 20h : spécial alimentaire : lancement de l université populaire du goût Président et animateur : Périco Legasse, critique gastronomique, avec Michel Galloyer, artisan boulanger à la tête de 30 «Grenier à Pain». - 15h : «le pain et le territoire eurélien» - 15h30 : «le pain français», raconté par un auteur - 16h15 : «les coopératives céréalières et la filière du blé» - 16h30 : «l éducation au goût et plaisir de manger» par Jacques Puisais - 17h : «les minoteries et la transformation de la matière» - 17h15 : «le pain et la religion» - 18h : «le boulanger, un artisan du pain» - 18h15 : «charles Péguy en lectures» - 19h : «chansons régionales» - 19h30 : dégustation de pains locaux - 20h : clôture de l université Populaire du Goût de chartres lundi 15 octobre 10h - 14h30 : tables rondes et animations sur le secteur du bâtiment et l aménagement du territoire Président de séance : Jérôme Bonaldi - 10h20 : s implanter avec l aide des collectivités locales - 11h : l accessibilité des bâtiments : mise en conformité et obligations légales - 11h40 : table ronde sur les défis de l univers du bâtiment - 12h20 : le bâtiment passif & basse consommation - 13h : l alternative au béton, par les filières de proximité 14h45 : remise du prix départemental développement durable Présentateurs : la CMA28 et le Conseil général d Eure-et-Loir - 14h45 : intervention de Pluri el, nouvelle coopérative d artisans - 15h15 : Remise des prix par catégorie - 16h15 : cocktail Jeunes, artisans, organisations professionnelles, professionnels de la formation, collectivités territoriales, et plus largement, vous qui vivez l artisanat au quotidien, notez bien ce rendezvous dans votre agenda, et faites bouger avec nous cette filière essentielle à l économie de notre pays! contact : Chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-Loir Rtél. : ou par le monde des artisans septembre-octobre

6 ctualités Eure-et-Loir tremplins mnra 2012 sa créativité, son dynamisme séduisent le jury à viabon, le cadre verdoyant de la maison où Ingrid besnard a installé son institut est déjà la promesse d un moment de détente exceptionnel. «j envisageais une carrière sportive, mais un accident a compromis mes projets. Lors des compétitions de gymnastique, il fallait toujours être bien coiffée et maquillée. C est naturellement que je me suis orientée vers les métiers de l esthétique.» CAP, BP, BTS, au cours de ses formations son amour pour le métier se fait de plus en plus fort. un métier multifacettes Ingrid entame sa carrière à la conquête d expériences enrichissantes et peu communes. «J ai fait mes débuts comme maquilleuse professionnelle sur des défilés de marques de luxe et des événements médiatiques, comme le lancement du Pink Paradise par le couple Guetta ou différents plateaux télé.» Après quelques années sur les routes, elle aspire à une vie sédentaire et devient responsable d un institut. «La routine s est vite installée, il me fallait un nouveau challenge.» Ingrid ouvre alors son entreprise et propose ses services à domicile, puis dans son institut aménagé chez elle. Les artisans tremplins MnRa 2012 département nom activité nom entreprise aveyron coignet mickaël artisan coutelier coutellerie coignet doubs BilleY Jacques ébénisterie, petit mobilier contemporain atelier Jacques Billey doubs moncozet emmanuel Horlogerie manufacture Horlogère moncozet eure-et-loir BesnaRd ingrid Prothésiste styliste ongulaire maquilleuse ongl airbrush Gers uger françoise couturière tapissière décoratrice de styles en aiguilles loiret Beauvallet Jean-françois ferronnerie d art Beauvallet Jean-françois loiret cremmer emmanuelle création artisanale fait main c jolicheztoi loiret michau mélanie ciselure bijouterie joaillerie l atelier des chimères lot-et-garonne martin alistair métallerie & gréement architectural tension suspension Haute-marne PocHon veruska Gâteau pâtisserie personnalisée, cours de cuisine la Petite tartine oise sobczak caroline décoration à la main de pièces de forme et carrelage en faïence aux motifs de Ponchon faïences de Ponchon Pas-de-calais de RicK marie-thérèse vente et production de bijoux et objets en ivoire végétal mai_t_tagua Haut-Rhin HoaReau stéphanie vitrailliste ecklat - atelier verre sarthe sadet denis maroquinier Jsd Paris sanvito marisa designer textile/fabricant d objets décoratifs et accessoires de mode en tricot sanvito marisa seine-maritime duval steve création de bijoux et objets déco en bois zebrano seine et marne vanlerberghe eugénie création de pierre de verre au chalumeau les Perles d eugénie var BadaRiotti aurore maroquinerie artisanale drom vienne RouGeRie claire fabrication d objets de décoration de Beaux souvenirs val-d oise surre charlotte création d accessoires textiles éthiques et design enfants cha Bada Bada 6 le monde des artisans septembre-octobre 2012

7 Depuis 2011, elle offre des prestations de qualité. «De plus en plus de clientes préfèrent venir ici. C est l occasion pour elles de s offrir un vrai moment de détente. J essaie de créer une ambiance conviviale où chacun se sent à l aise. Parfois, elles viennent même entre copines.» intransigeante sur l hygiène La jeune femme nous rappelle les fondamentaux de son métier victime aussi d effets de mode. «On ne s improvise pas esthéticienne ou prothésiste ongulaire. Malheureusement, un nombre croissant de nouvelles clientes viennent me voir avec les ongles abîmés. Je les informe notamment des précautions d hygiène. Les ongles sont fragiles, il faut en prendre soin. Voilà pourquoi j ai voulu obtenir la certification ISO 10993, me permettant d utiliser une résine biologique et médicale qui les préserve. Ce procédé convient tout à fait aux personnes ayant subi des traitements médicaux lourds (chimiothérapie, radiothérapie, etc.).» Toutes ces techniques permettent à Ingrid d avoir une clientèle hétéroclite. Chez elle, vous trouverez toutes les prestations d un centre de beauté, mais aussi la pose de tatouage éphémère et pailleté, le mascara semi-permanent et l extension de cils. Sur son secteur géographique, elle est la seule à utiliser l aérographie. «Cette méthode permet un rendu plus précis en évitant les surépaisseurs de vernis.» D ici quelques mois, Ingrid ouvrira son centre de formation. «Je mène un combat contre le manque de qualification dans le métier qui cause des problèmes à certains clients. Je souhaite former mes futures collègues et les sensibiliser aux normes d hygiène.» Créative et dynamique, Ingrid saura vous communiquer la passion de son métier. Retrouvez-la sur l espace des Tremplins MNRA du 12 au 15 octobre aux Artisanales de Chartres. A.P. du 12 au 15 octobre les artisanales de chartres 2012 fêtent la glace Pour la 2 e année consécutive, les Artisanales de Chartres s habillent d une thématique dépaysante. En 2012, plongez dans un univers givré où l artisanat trouve là aussi une place de choix! que vous évoque le mot «glace»? La fraîcheur d un apéritif, le reflet du miroir, le parfum préféré de votre dessert d enfance, le froid, un souvenir de vos vacances d hiver ou tout simplement la transparence? Les «Artisanales on Ice» vous ouvrent les portes d un univers méconnu et riche en surprises. Découvrez : Le Musée de l Ambre jaune de Kaliningrad, au travers des démonstrations de taille et de confection de bijoux d artisans russes. La vodka et le caviar rouge, au bar glacé russe du Côté Saveurs. La maison scandinave et ses techniques d isolation innovantes du Côté Bâtiment. La sculpture sur glace avec Gérard Taurin, Meilleur Ouvrier de France, en extérieur animations de nos partenaires Comme chaque année, nos partenaires se mobilisent pour faire des Artisanales de Chartres un moment exceptionnel. La Région Centre et ses apprentis vous disent tout sur la formation dans le secteur de l artisanat. Une information illustrée par des démonstrations métiers non-stop organisées par les établissements eux-mêmes. Le Conseil général vous propose un voyage tout en saveurs. Êtes-vous sûr de connaître le patrimoine culinaire d Eure-et-Loir? Venez le vérifier sur le «Marché des saveurs euréliennes» au sein du Côté Saveurs des Artisanales de Chartres. Du Côté Bâtiment, le Conseil général vous présentera ses derniers projets en termes d énergie positive. La Ville de Chartres et Chartres Métropole exposeront cette année leurs grands projets. Un premier chapiteau proposera une balade aux travers des différentes places de la ville de Chartres. Le second révélera en images les grands projets de la ville et de la grande agglomération, tel le pôle Gare. L Office de Tourisme nous conte les Artisanales de Chartres avec des visites guidées quotidiennes permettant aux visiteurs de découvrir l histoire de certains métiers. Autre découverte : «Autrica», la nouvelle senteur de Chartres, ne laissera sans doute pas les visiteurs indifférents. Sans oublier les ateliers culinaires pour enfants dans le Côté Happening, avec «Cours Gabriel, cuisine d auteur», les démonstrations autour de la maison passive de Bâtidurable, les jeux concours sur les stands de nos partenaires, le chantier grandeur nature de la FFB et les animations quotidiennes du Côté Auto. PLus d infos tout le programme des Artisanales de Chartres 2012 Rsur K.D. le monde des artisans septembre-octobre

8 ctualités Eure-et-Loir À la veille du mi-mandat Le Président de la CMA 28 dresse un Bilan de l action des élus Michel Cibois, président de la chambre de métiers et de l artisanat, accompagné de Patrice Feuillu, élu référent du pays chartrain, et Pascal Rossignon, vice-président et élu référent des Artisanales de Chartres, répondent au Monde des Artisans. Le Monde des Artisans (LMA) : Pourquoi êtes-vous devenu président? Michel Cibois (MC) : Il y a sept ans maintenant, je suis devenu président pour répondre à une envie de changement d organisation et de vision de l artisanat. On voulait rajeunir l image de la chambre de métiers et nous rapprocher des artisans en accentuant la proximité et leur participation. Pascal Rossignon (PR) : Aujourd hui, les élus sont connus sur les territoires. Même si la chambre de métiers est encore vue comme une administration, nous travaillons pour qu elle soit à l image de l entreprise. LMA : combien de mandats avezvous effectué et dans quelles circonstances? MC : J ai d abord été président de la Commission des finances en 1999, puis, depuis 2005, président de la CMA et nous avons souhaité poursuivre notre action avec cette seconde mandature car l équipe soudée avait un sentiment d inachevé. Les circonstances ont fait que des différences de vues entre organisations professionnelles, couplées avec les engagements politiques de certains, ont encouragé des prises de position à «empêcher de faire» plutôt qu à construire ensemble. Dans ce contexte difficile s est construite une équipe solidaire, avec la volonté de rapprocher les artisans de leur CMA et j en suis ravi et assez fier. C est ainsi que nous avons développé la proximité avec la mise en place d une antenne à Dreux, la définition de référents par territoire, la création d événements comme les Goûts du Perche et participé à la mise en œuvre de projets comme Bâti durable. LMA : Où en êtes-vous dans la mise en place de la régionalisation et du mandat en région? MC : Le principe de la régionalisation est basé sur la mutualisation des fonctions supports en région tout en accentuant la représentation sur le terrain. Ce sont les fonctions supports comme l informatique, la paie, l achat, la comptabilité, la gestion RH et la communication qui seront traitées autrement et de façon plus économe. Les budgets sont désormais votés en région, mais ça n empêche pas une CMA départementale d avoir ses spécificités, nous en sommes le bon exemple avec les Artisanales de Chartres. Je redis que l objectif est de faire des économies de fonctionnement et de diminuer la taxe pour frais de chambre de métiers. Toutefois, ces économies, nous souhaitons les faire par le haut, en réduisant le nombre de directeurs pour favoriser la présence d agents terrain. Patrice Feuillu (PF) : Sur le terrain, nous n avons pas de question sur la régionalisation, les artisans ne sont pas concernés par les fonctions supports, ce qui compte c est le service de proximité. Tout simplement parce que la régionalisation consiste en une réorganisation des chambres de métiers et de l artisanat, sans avoir d impact sur la qualité du service apporté à l artisan. En d autres termes, la régionalisation permet de voir plus large pour être plus fort, tout en restant proche des artisans. 8 Le monde des artisans septembre-octobre 2012

9 LMA : Les subventions des établissements publics vont être de moins en moins importantes. Proposer une offre de services payante devient une obligation, comment la mettez-vous en place? PF : La chambre de métiers et de l artisanat compte des agents de qualité, qui rendent des dossiers précis, finalisés, clairs et aboutis. Il semble naturel de payer un service quand il est aussi qualitatif. MC : Patrice Feuillu a raison, les artisans savent ce que c est d acheter du service aux entreprises. Le but est de faire diminuer la taxe pour frais de chambre de métiers payée par tous les artisans et demander une participation financière aux entreprises ou collectivités, utilisateurs de nos services. Nous proposons des services identifiés et apportons une plusvalue aux entreprises et collectivités qui nous sollicitent. Et nos tarifs restent très compétitifs compte tenu de leur qualité. LMA : Comment voyez-vous l avenir pour la fin du mandat? MC : Sept ans de mandat nous ont permis de toujours progresser malgré les difficultés. Deux faits marquants illustrent mes propos : La transformation du statut de l association des Artisanales de Chartres en un secteur distinct inscrit au régime TVA, le seul en France pour une CMA. Nous regrettons aujourd hui que les divisions aient retardé de trois ans les travaux du CFA Interpro, concernant le pôle automobile. En effet, nous n avons pas pu mener à terme la venue de la CMA sur le site du CFA Interpro, projet sans coût financier, ce qui est regrettable, et je souhaiterais que l organisation en région puisse apporter davantage d homogénéité dans nos futurs projets. Ce qui compte, c est que nous continuions à mener des actions qui intéressent les artisans au travers de nos accompagnements, comme nous l avons fait pour bon nombre d actions telles que Pluriel, cette nouvelle centrale d achats, que je cite pêle-mêle, mais il y en aura bien d autres. En cette période de crise, nous restons également à l écoute des artisans en difficulté afin de les aider à trouver des solutions. La fin de ce deuxième mandat doit traduire notre volonté de faire face aux habitudes et aux intérêts personnels qui freinent malheureusement les changements. C est peut-être pour ça que nous n avons pas réussi à travailler en commun avec la CCI. Chaque chambre consulaire développe des dispositifs et actions souvent semblables pour les mêmes types d entreprises. Des démarches communes amélioreraient l efficacité et la performance de nos réseaux et une meilleure lisibilité à destination des entreprises et de nos partenaires. LMA : Comment voyez-vous l avenir des Artisanales de Chartres? PR : C est une belle vitrine de l artisanat et une action dont l essor est national. En attendant un nouveau lieu annoncé donnant plus d ampleur à l événement, nous continuons d y montrer la diversité des métiers d Eureet-Loir grâce à la notoriété artisanale apportée et promue par le Salon. Les Artisanales de Chartres sont un événement important pour les artisans et commerçants des alentours, elles représentent pour eux le second chiffre d affaires après les fêtes de Noël, ce n est pas négligeable et le Salon fonctionne parce que les artisans y trouvent leur compte et les visiteurs aiment découvrir l artisanat. MC : Il est important qu une telle manifestation reste entre les mains de la chambre de métiers et ne parte pas vers de grosses structures événementielles. Une CMA est apolitique, elle est là pour promouvoir tous les métiers sans distinction. La mobilisation de tous nos partenaires autour du Salon est une garantie pour l avenir de l artisanat. Depuis notre arrivée en 2005, les Artisanales de Chartres répondent de plus en plus aux besoins de l artisanat et des artisans, grâce au village, puis aux Quartiers des Métiers pour la formation des jeunes, aux Entretiens de Chartres, avec une réflexion sur l avenir de l artisanat, et maintenant aux Rencontres des Artisanales, un nouvel espace BtoB où l artisan et le porteur de projet trouveront tous des partenaires et intervenants sur la vie d une entreprise en un même lieu. Le monde des artisans septembre-octobre

10 ctualités Eure-et-Loir un concept novateur adapté À un territoire RuRal deux Projets de villages d entreprises dans le Perche! Artisans, créateurs d entreprise, fabricants, maîtres d œuvre, bureaux d études, augmentez la visibilité de votre entreprise! les Communautés de communes du Perche Gouet et du Perche Senonchois vous proposent de rejoindre ceux qui ont fait le choix d intégrer le village d entreprises qu elles souhaitent construire sur leur territoire. Ce concept, développé avec le Pays du Perche et la chambre de métiers, est une solution immobilière locative qui permettra de répondre à vos besoins. Un projet sur mesure pour votre entreprise, offrant de nombreux avantages : un ensemble immobilier aux loyers attractifs, des locaux modulables de 150 à 300 m², des conditions de travail optimisées (atelier, showroom, stockage, bureau, sanitaires ), le regroupement d entreprises complémentaires de la même filière, pour «progresser ensemble» et développer des synergies, à proximité des marchés de l Ile de France (moins de 1h30) et de l ouest de la France, un projet intégré à un Pôle d Excellence Rurale (reconnaissance nationale), au cœur du Perche, dans un cadre privilégié. rejoignez ces projets! Si vous êtes intéressé ou souhaitez en savoir plus, contactez-nous : Géraldine Pemartin - Pays du Perche Luc Dauvillier - CMA Village d entreprises de Brou za de villoiseau - À proximité de l a11 (échangeur de luigny) dédié à l écoconstruction et au développement durable vous êtes une entreprise du bâtiment. vous proposez des prestations ou avez un projet dans l éco-construction et les énergies renouvelables (comme activité principale ou en complément d une offre plus traditionnelle). ex : maçonnerie, charpente, serrureriemétallerie, menuiserie bois, couverture, plâtre et isolation, génie électrique, thermique, climatique Village d entreprises de senonches za de la libération - À proximité de la n12 au cœur d une forêt domaniale dédié à la filière bois vous êtes une entreprise du secteur bois : menuiserie, ébénisterie, restaurateur de mobiliers, charpente, constructeur bois, vente de granulés, fabrication et/ou vente d objets en bois, travaux forestiers, négoce ou liée au bois : serrurerie, décoration, tapisserie, design 12 le monde des artisans septembre-octobre 2012

11 Entreprises de production un programme spécifique développé pour vous En partenariat avec l état, nous avons mis en place un programme spécifique pour les entreprises artisanales de production sur l Agglomération chartraine. l objectif : vous accompagner dans la définition ou l amélioration de votre stratégie commerciale autour de trois actions phares : diagnostic stratégique de l entreprise : établissement d un état des lieux de l organisation actuelle, une réflexion aux regards des contraintes internes et externes, mise en avant des points forts de l entreprise, des opportunités à venir, et des axes d amélioration. Permet ainsi de découvrez la richesse des produits locaux et rencontrez les producteurs d eure-et-loir pour nouer des contacts commerciaux. fruits, légumes, produits laitiers, œufs, volailles, charcuterie, foie gras, miel, farine, huiles, limonades, bières le lundi 1 er octobre de 14h à 17h30 au COmPA, conservatoire de l agriculture, 1 rue de la République à mainvilliers (28300). Au menu : 14h - 17h : rencontres avec les producteurs locaux procéder à une analyse de la cohérence entre les moyens mis en œuvre et la réalité des besoins de l entreprise. sessions de formation au niveau commercial. Accompagnement personnalisé dans la mise en place d actions commerciales par un consultant sur 3 demijournées. contact Gwenaëlle Gesland, Rchargée de développement CmA 28 au Artisans de l alimentaire rendez-vous au salon «du terroir dans l assiette» 15h : témoignage d une collectivité et d un commerçant (10 ) 16h : témoignage d un restaurateur et d un artisan (10 ) 17h : discours de clôture 17h15 : cocktail du terroir contact Corine blanchard, Rchargée de développement CmA 28 au céder, créer ou reprendre une entreprise sur l agglomération de dreux... l occasion de la Semaine nationale de la création À reprise, la Maison de l Emploi, de la Formation et de l Entreprise de Dreux et la chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-loir convient les porteurs de projet du Drouais à venir les rencontrer le mercredi 21 novembre 2012 à la Pépinière d Entreprise de Dreux (3 rue Henry- Potez) de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. De nombreux professionnels de la création reprise d entreprises : banques, assureurs, juridiques seront également présents afin de vous accompagner dans votre projet. RPLus d informations : au ils ont remporté le titre de meilleur apprenti le 25 juin dernier avait lieu les concours du meilleur apprenti cuisinier et du meilleur apprenti serveur réunissant des candidats du Château des Vaux et du CFA Interpro. Neuf jeunes concouraient en tant que serveurs et 11 en tant que cuisiniers. «En cuisine, les apprentis ont eu 3 heures pour préparer une truite farcie au beurre blanc, un magret de canard à l orange et pommes darphin et un gratin de fruits rouges», nous explique Rudy Carnis, nouveau président de l Association des cuisiniers d Eure-et-Loir. En service, les candidats ont été jugés sur des épreuves théoriques et pratiques comme la composition florale à thème, le découpage de magret et le flambage d ananas. Parmi le jury de professionnels on retrouvait de grands noms tels que Jacky Fréon, Bocuse d or 2009 et Joël Normand, ancien chef de l Élysée. + info du nouveau à la CmA 28 depuis le 1 er juillet, vous êtes amené à rencontrer notre nouvelle collaboratrice du service développement des Entreprises, Mélanie pasquier. La chambre de métiers et de l artisanat reste à votre écoute au «Je suis diplômée d un Master Européen en Management et Stratégie d entreprise. Mon rôle à la CMA28 : soutenir les créateurs - repreneurs d entreprise dans leur projet et conseiller les artisans dans leurs démarches de transmission» Attention, retrouvez nos équipes sur dreux uniquement sur rendez-vous au lauréats en service : 1. emma samek du quai fleury - 2. anaïs Picard du grand monarque - 3. jérémy Brasselet de la clé des champs. lauréats en cuisine : 1. Yuquan deng du château des vaux - 2. anouk condoré du château des vaux - 3. anaïs ramos du cfa interpro. le monde des artisans septembre-octobre

12 Style de vie Eure-et-Loir Même sous le choc d une catastrophe, il faut trouver la force de se relever. Arnaud Mery, chef d entreprise et menuisier, témoigne de son expérience vécue et des accompagnements qu il a reçus. Arnaud Mery Il fait renaître son entreprise de ses cendres L histoire d Arnaud Mery est celle d un homme qui a tout recommencé à deux reprises, la première par choix, la seconde suite à une catastrophe. Responsable d une entreprise parisienne, il cherche en 2005 à quitter la ville pour rejoindre la Province. Il prend contact avec des artisans cédants dans des zones géographiques définies. «Je me suis rapidement arrêté sur l entreprise Pichon de Saint-Aubin-des-Bois, proche de Chartres, non loin de la région parisienne et surtout une société déjà bien installée puisqu âgée de cinquante ans.» Arnaud reprend l entreprise en 2006 et loue le local à l ancien propriétaire. Il la développe et passe de deux à six salariés. «Nous travaillons principalement sur l Eure-et-Loir et ses départements limitrophes, ainsi que Paris et parfois d autres villes. J ai développé l activité d agencement intérieur pour les professionnels : magasins, hôpitaux, banques, assurances. Pour le particulier, nous réalisons des cuisines, dressings, meubles de salle de bains, etc.» Tout part en fumée C est un matin du mois de janvier 2010 que se produit l accident. «J étais arrivé un peu plus tard ce jour-là. Je monte saluer mon équipe et en redescendant je vois une pièce éteinte. Je lève les yeux au plafond, il était en feu. Sans attendre j ai évacué tout le monde. Heureusement, il n y a pas eu de blessé. En très peu de temps les flammes ont ravagé le bâtiment.» Mais il décide de ne pas se laisser abattre. «Mes employés étaient là, j avais des chantiers en cours, je ne pouvais pas baisser les bras.» Il envoie son personnel sur les chantiers et se met en quête d un nouveau local. «Dès le lendemain j ai trouvé un local à Lucé. J ai racheté le petit matériel et aménagé un atelier avec deux salariés. Les grosses machines n étaient pas en état de fonctionnement ; leur décontamination a demandé deux mois.» Un travail d équipe Chacun donne de son temps pour aider à maintenir l entreprise en vie. «Heureusement, nous avions des chantiers en cours, il était essentiel de les terminer pour pouvoir racheter la matière première et le matériel nécessaire, en attendant que les assurances interviennent.» Son équipe travaille avec l équipement dont il dispose. Privé des machines, chaque geste est plus long, les journées se prolongent donc pour répondre aux commandes en cours dans les délais. «Nous sommes restés un an à Lucé. L ancien propriétaire, à qui les locaux appartenaient, avait la volonté de faire perdurer la société. Il a donc engagé les travaux pour un nouvel atelier.» Aujourd hui, Arnaud Mery dispose d un atelier fonctionnel, aux dernières normes, adapté à son activité. Au-delà de sa volonté à toute épreuve, c est une équipe soudée qui lui a permis de faire face. Des collègues artisans lui ont tendu la main en lui mettant à disposition leurs machines et les banques ont cru en sa volonté de sauver l entreprise. La chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-Loir l a accompagné dans sa demande d aide auprès du Codel, permettant ainsi à Arnaud d obtenir la somme de euros. Mais aussi dans la médiation auprès des caisses d assurances. «Même si on n utilise pas tous les soutiens qu on nous propose, c est important de savoir que l on peut compter sur les autres et sur les organismes. Ça a été le cas avec la CMA28, je savais que je pouvais me tourner vers leurs services. Aujourd hui, je témoigne à l occasion de réunions incendies et participe à la sensibilisation sur ce sujet. Si je devais adresser un message aux chefs d entreprise ayant vécu un drame similaire, je leur dirais de ne pas baisser les bras. Il faut se donner les moyens, 7 jours sur 7, car rien n est jamais perdu.» K.D. Le nouvel atelier de la menuiserie de Saint-Aubin-des-bois. 16 Le monde des artisans septembre-octobre 2012

13 P ratique eure-et-loir Pénibilité : de nouvelles obligations! Deux décrets et un arrêté du 30 janvier 2012 (entrés en vigueur le 1 er février 2012) définissent les modalités de mise en œuvre de la fiche de traçabilité des expositions liées à la pénibilité (contenu de la fiche, modèle de fiche, conséquences sur certaines fiches ou attestations d exposition préexistantes). Ces textes viennent compléter les dispositions relatives à la prise en compte de la pénibilité au travail, prévues dans le cadre de la réforme des retraites (loi du 9 novembre 2010). définition La pénibilité se définit donc par les effets sur la santé des salariés. Le code du Travail (article L ) définit la pénibilité comme «l exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels liés à des contraintes physiques marquées, à un environnement physique agressif ou à certains rythmes de travail susceptibles de laisser des traces durables identifiables et irréversibles sur la santé du salarié». objectifs de la réforme L identification de la pénibilité a trois objectifs : Prévenir la pénibilité à travers un accord ou un plan d action à mettre en œuvre dans les entreprises. Assurer une meilleure traçabilité de l exposition des salariés à certains facteurs de pénibilité. Permettre un départ à la retraite à 60 ans pour les salariés exposés à un ou plusieurs facteurs de pénibilité, et ce sous certaines conditions. qui est concerné? Tous les employeurs sont concernés par cette nouvelle disposition. La fiche individuelle d exposition aux facteurs de pénibilité est mise à jour lors de toute modification des conditions d exposition pouvant avoir un impact sur la santé du travailleur. La fiche mise à jour est communiquée au service de santé au travail. Elle est par ailleurs tenue à tout moment à la disposition du travailleur. Quel que soit l effectif de l entreprise = création d une fiche pour chaque salarié exposé à des facteurs de pénibilité vous êtes une entreprise de PLus de 50 salariés avec au moins 50 % des salariés exposés aux facteurs de risques liés à la pénibilité = Réalisation d un plan d action quels sont les postes concernés par la pénibilité? La pénibilité au travail est caractérisée par une exposition du salarié à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels. Le décret n du 30 mars 2011 énumère les facteurs de risques : 1 Contraintes physiques marquées provoquées par : les manutentions manuelles de charges, les postures pénibles, les vibrations mécaniques transmises aux mains, aux bras et à l ensemble du corps. 2 Environnement physique agressif provoqué par : les agents chimiques dangereux, les activités exercées en milieu hyperbare réalisées avec ou sans immersion, les températures extrêmes, le bruit. 3 Certains rythmes de travail imposés par : le travail de nuit dans les conditions fixées aux articles L à L , le travail en équipes successives alternantes, le travail répétitif. contact sistel - service Interprofessionnel Rde santé au travail en Eure-et-Loir 21 rue Camille marcille - Cs Chartres Cedex tél. : fax : site Internet : aide mise en ligne d un site internet par le sistel spécialement conçu pour vous aider à évaluer et prévenir la pénibilité au travail l objectif de ce site est de vous aider à remplir vos obligations légales vis-à-vis de cette nouvelle réglementation. il s agit d un site avant tout pratique et vous n aurez qu à vous laisser guider au fil des pages et des différentes étapes. Les identifiants : nom : sistel mot de passe : ne7p6ksm DR le monde des artisans septembre-octobre

14 P ratique Eure-et-Loir RAPPEL Il est interdit de faire référence au bio (ni même à l utilisation de farine bio) sans être certifié. Une aide pour vous diriger vers la certification Bio Les artisans représentent 20% du marché bio, contre 65% pour les grandes et moyennes surfaces, 43% pour les marchés, 31% pour les magasins spécialisés et 26% pour les fermes. Pourquoi donc un grand nombre d artisans boudent ce marché? Un certain nombre d idées reçues freinent cette orientation et forte de ce constat, votre chambre de métiers et de l artisanat a mis en œuvre, avec «Bio Centre» et le Conseil régional, un programme adapté autour de trois applications stratégiques : une formation à la panification bio, avec un volet collectif et une intervention dans votre laboratoire, des outils de communication, une aide financière à la certification représentant 80% du coût pendant trois ans. Contact : Corine Blanchard au Rou Le bio un marché ouvert OPPORTUNITES Préservation de l environnement Produits associés «santé et sécurité», plus naturels, cultivés sans produits chimiques de synthèse (utilisation des OGM interdite) Qualités nutritionnelles mieux préservées (richesse en magnésium, vitamines, fer ) Réputation d avoir meilleur goût Rapport qualité-prix reconnu : 36% des Français considèrent qu il est normal de payer plus cher un produit bio 72 % de parents souhaiteraient que les repas de leurs enfants en collectivité soient à base de produits bio Les produits biologiques sont attendus en hôpital ou maison de retraite, dans les restaurants ou centres de vacances CONTRAINTES Principal frein à l achat de produits bio : le prix pour 77% des non-acheteurs Cahier des charges précis : en boulangerie mixte, mettre en place une organisation permettant de différencier et d assurer la traçabilité des lots Contrôles annuels systématiques Un couple de boulangers se passionne pour la qualité et le bio Certifiés bio depuis 2009, M. et M me Vandekerckhove, boulangers installés à Marville-les-Bois, ont trouvé des solutions pour faire face aux contraintes logistiques et matérielles. Dès la création de leur boulangerie, ils se positionnaient sur une fabrication sans additif ni améliorant. Le bio est pour eux une suite logique à cette démarche éco citoyenne. Aujourd hui, la boulangerie fabrique exclusivement du pain bio. Dans un premier temps deux recettes seulement étaient certifiées. Une bonne organisation permettait de séparer la production pour ne pas «polluer» les pains bio. M. Vandekerckhove explique : «La fabrication entièrement bio permet de répondre aux contraintes de façon plus confortable.» Sans faire de communication offensive; l affichage bio a été progressif. M. Vandekerckhove illustre : «Certains clients ont fait demi-tour mais d autres font le détour!» Face au coût plus élevé de cette production, M. Vandekerckhove répond : «J ai bien négocié avec mon fournisseur et je suis moins gourmand sur la marge, ce qui compte pour moi est de vivre correctement. Le blé bio n est pas coté en bourse, il ne subit donc pas les fluctuations des cours.» M. Vandekerckhove affirme que les clients sont davantage avertis et qu il faut être en mesure de répondre à des spécialistes! CB «Certains clients ont fait demi-tour mais d autres font le détour!» 36 Le monde des artisans septembre-octobre 2012

15 F ormation Eure-et-Loir Il choisit la formation spéciale «jeunes entreprises» pour se former à prix mini Bruno Dhont a ouvert son entreprise d électricité en août Depuis, il enchaîne les formations pour lui donner des fondations solides en vue de son développement. Il a su trouver son bonheur parmi les packs proposés par le Centre de formation de la chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-Loir, grâce aux conseils qui lui ont été prodigués. LMA : Quel a été votre parcours professionnel? Brunot Dhont : J ai suivi un long cursus de formation. J ai commencé par un CAP électrotechnique, puis maintenance, avant de suivre un BTS technico-commercial. Je suis partie de la technique et me suis dirigé vers le commercial à l attention des entreprises. J ai fait plusieurs petits boulots avant d évoluer dans le secteur de la distribution auprès des entreprises. En 2009, j étais dans un tournant de ma carrière professionnelle que je ne trouvais pas forcément épanouissante. J ai alors choisi de m orienter vers ce qui m a toujours intéressé, l électricité. LMA : Vous avez tout de suite choisi la formation, pour quelles raisons? BD : Avant même de m installer j avais pris de nombreux renseignements à la chambre de métiers et de l artisanat et suivi une journée d information. Je savais que j aurais à suivre diverses formations. Le Centre de formation de la CMA28 proposait un «pack coaching». Je m assurais ainsi de me former aux points essentiels au démarrage d une entreprise, à un coût abordable. LMA : Pourquoi est-il important de prendre le temps de se former, même quand on est un chef d entreprise installé? BD : C est important car l entreprise demande un minimum de bases : étude de marché, gestion, comptabilité Devant le volume d énergie à consacrer à la mise en route et au fonctionnement de l entreprise, l artisan doit optimiser son temps et évaluer ses priorités et ses décisions. LMA : Quelles formations avez-vous suivi et pourquoi? Qu est-ce que ça vous a apporté et quels autres projets avez-vous en termes de formation? BD : L avantage de la formation spéciale «jeunes entreprises» est sa formule de formations courtes (1 à 2 jours par thème). J ai donc choisi : les fondamentaux de la comptabilité, la gestion de la trésorerie, le calcul de mon prix de revient, les risques d impayés, la formation d un apprenti. On ne naît pas chef d entreprise, et comme toute chose, on doit passer par une période d accompagnement et de formation. J ai choisi le démarrage de mon entreprise pour prendre les bons réflexes. De plus, ces formations m ont permis d avoir une vue d ensemble de mon activité. Désormais, je souhaite me consacrer à des formations plus techniques, sur les produits et les normes. Avant de revenir à d autres formations comme celle de dirigeant d entreprise artisanale quand mon entreprise aura évolué. LMA : Mais cela ne coûtet-il pas cher de se former? BD : Les formations techniques sont très chères, c est vrai. Celles de la CMA sont peu coûteuses. Mais j utilise mon droit à la formation afin que celles-ci soient prises en charge par les organismes en vigueur. K.D. Si comme Bruno Dhont vous souhaitez bénéficier des avantages proposés par les packs formations ; contactez le Centre de formation de la chambre de métiers et de l artisanat au ou par Le monde des artisans septembre-octobre

16 F ormation Eure-et-Loir Comme SIGébène choisissez la formation intra entreprise pour former vos salariés SIGébène accueille chaque année de nombreux apprentis de niveaux différents en vue de les former à sa culture, à ses valeurs et à ses métiers. Pour améliorer la qualité de leur accompagnement, l entreprise a choisi de former ses salariés en intra-entreprise via la formation «Réussir la formation de son apprenti». Située à Nogent-le-Roi, SIGébène est une ébénisterie contemporaine. La petite entreprise, qui a vu le jour il y a trente ans dans le garage familial de Gregoire Milojevitch, est devenue un atelier d ébénisterie doté d un parc machines à la pointe de la technologie, associé à un savoir-faire unique. L entreprise réalise 60 % de son chiffre d affaires à l export et s est spécialisée dans l agencement intérieur, le mobilier sur-mesure et la coordination des métiers de l agencement. C est-à-dire l aménagement d espaces contemporains très haut de gamme. L an passé, SIGébène comptait plus de 50 hommes, répartis dans 7 services différents. L entreprise décide alors de repenser son organisation. «Nous formons beaucoup d apprentis, nous avons alors décidé d identifier des personnes référentes pour accueillir les nouveaux entrants dans l entreprise, qu ils soient en formation ou nouveau salarié», nous explique Brigitte Milojevitch, cogérante et en charge des ressources humaines. Pour ce faire, l entreprise choisit de former cinq de ses salariés à «Réussir la formation de son apprenti», et choisit la formule intra-entreprise proposée par le centre de formation de la chambre de métiers et de l artisanat d Eure-et-Loir. «Il nous a semblé logique d organiser la formation au sein de notre entreprise pendant deux jours au vu du nombre de salariés à former. Il est vrai que c est enrichissant d aller en formation à l extérieur et de rencontrer d autres professionnels d horizons différents. Toutefois, la formation en intra permet d être formé autour de notre métier, avec des mises en situations et des exercices très concrets.» Avoir la capacité d enseigner Le choix des salariés n est pas fait au hasard. Certains avaient déjà le goût de transmettre et se sont portés volontaires pour devenir ces accompagnateurs, d autres étaient pressentis car ils jouaient déjà naturellement ce rôle. Quand on forme régulièrement, on ne prend pas toujours le temps de s interroger sur la méthode que l on applique et on agit «d instinct». Il nous a semblé logique d organiser la formation au sein de notre entreprise pendant 2 jours au vu du nombre de salariés à former Brigitte Milojevitch Les salariés de SIGébène furent étonnés par le contenu de cette formation et ils ont redécouvert les bases de la formation. «Ils ont été surpris du formalisme à avoir, de l importance d être très précis et surtout de la responsabilité que cela implique d un point de vue sécuritaire.» Désormais, ces salariés seront reconnus par leurs pairs comme tuteurs de proximité et d apprentis. «Nous avons mis en place un plan que nous appelons Sigeprogress. Ainsi, une fois par mois nous nous réunissons pour identifier des points clés dans l objectif de mettre en place des plans d actions. Déterminer des référents est apparu nécessaire. De plus, SIGébène a obtenu le label d Entreprise du Patrimoine Vivant, nous communiquons beaucoup sur notre savoir-faire, il est donc logique de s appliquer aussi sur le savoir», nous précise Brigitte Milojevitch. K.D. 40 Le monde des artisans septembre-octobre 2012

17 f ormation eure-et-loir témoignages ludovic Cail a déjà formé deux de ses collaborateurs. Arnaud Assez travaille depuis 14 ans chez SIGébène comme ébéniste, il a choisi de former les nouveaux arrivants. «La formation était très intéressante. On réalise qu il faut avoir un comportement particulier, qu il faut être bien avec la personne formée. Il ne faut pas oublier qu elle ignore tout de notre quotidien, d où l utilité d être très précis et de s assurer qu elle a bien tout compris. Il ne faut pas avoir peur de laisser faire. On a toujours tendance à montrer à la personne, il faut surtout lui faire faire pour que la compréhension se fasse mieux encore.» ludovic Cail a intégré l entreprise il y a un an comme dessinateur au bureau d études, il a accepté de former les nouveaux arrivants. «J ai toujours aimé transmettre et je suis plutôt pédagogue. C est naturellement que je me dirige vers les nouveaux arrivants. J expliquais, je formais, pour moi c est très important d aider la personne à s intégrer parfaitement dans le groupe. On m a donc proposé d avoir cette mission et d être reconnu en tant que tel dans la société et j ai accepté. La formation m a permis de mieux comprendre ce rôle et d avoir maintenant une méthode à mettre en œuvre.» Arnaud Assez et son apprenti. «réussir la formation de son apprenti» en 3 questions Jocelyne Signorini, conseillère formation Quels sont les objectifs de cette formation? Il y en a 3 : Connaître et accomplir les formalités obligatoires d un contrat d apprentissage pour l accueil d un apprenti dans l entreprise. Répondre à l ensemble des questions soulevées par l accueil et le suivi d un jeune apprenti en entreprise. Apporter des compétences pédagogiques. Quels avantages pour l artisan et/ou son salarié de suivre cette formation? Cette formation de 2 jours à l attention des maîtres d apprentissage ou des futurs maîtres d apprentissage, doit leur permettre d avoir une vision claire et réaliste de leur fonction et d être en mesure de traiter les éventuels problèmes rencontrés avec justesse et à propos. Et ce, dans l objectif d une relation tripartite (maître d apprentissage / apprenti / CFA) «gagnant-gagnant». Derrière l enjeu de l acquisition de compétences, il s agit pour l entreprise d être compétitive et d assurer sa pérennité. Et pour le salarié d être employable et de le rester. Cet enjeu est important! En proposant cette formation la CMA souhaite y apporter sa contribution. Quel est l avantage de la formation Intra-entreprise? C est à partir de la richesse de l échange sur le vécu du ou des participants, complété par les interventions du formateur qu ils vont pouvoir construire une méthode propre à l entreprise, et ainsi acquérir les outils qui leur permettront de faire de cette formation un succès profitable à tous. Rcontact : Programme et tarif sur demande au Le monde des artisans septembre-octobre

18 i nitiatives 42 e édition des olympiades des métiers sélections RéGionales les champions régionaux se PréParent Pour les finales nationales Après avoir passé avec succès l étape essentielle des épreuves régionales, les participants aux Olympiades des métiers doivent maintenant se préparer pour gravir un échelon supplémentaire. Objectif : les finales nationales à Clermont-ferrand en novembre prochain puis la compétition internationale à Leipzig en Allemagne en juillet un jeune candidat dans la catégorie maçonnerie lors des finales nationales des 40 es olympiades des métiers à lille en C est reparti pour un tour. Les étapes régionales qualificatives pour la finale nationale des Olympiades des Métiers ont eu lieu entre janvier et juin Cette année, jeunes professionnels de moins de 23 ans, exerçant dans plus de 50 métiers, se sont affrontés Daniel Le Stanc / WorldSkills France pour décrocher une place pour les finales nationales. Au terme de ces épreuves, c est 832 jeunes professionnels en devenir qui ont tiré leur épingle du jeu et qui se retrouveront à Clermont-Ferrand pour tenter de décrocher une médaille nationale. Soit 15 % de plus par rapport à la dernière édition. En attendant, l heure est à la préparation. Les candidats, issus des 26 régions de France et d Outre-Mer, participeront à des stages techniques afin de préparer la finale. Ceci afin d être prêt pour le grand rendez-vous fixé entre le 22 et le 24 novembre prochain. Cette année, pour la 42 e édition, quelques nouveautés sont à noter dans le déroulement des Olympiades, et notamment l apparition de nouveaux métiers. Ainsi, les spectateurs pourront découvrir les cycles et motocycles, la robotique mobile, le câblage des réseaux très haut débit, le toilettage canin et la boucherie. Ces quatre derniers étant uniquement en démonstration à Clermont-Ferrand. Mais nouveauté ou pas, les gagnants régionaux devront redoubler d efforts pour tirer leur épingle du jeu au niveau national. Que les meilleurs gagnent + chiffres Les sélections régionales 81 % d hommes et 19 % de femmes ont participé aux 42 es sélections régionales 68 % des candidats ont entre 18 et 20 ans, 6 % ont moins de 18 ans et 26 % plus de 20 ans 56 % des participants sont issus de l alternance et de l apprentissage 36 % sont issus de Lycée/université 5 % sont déjà en entreprise 3 % sont issus d autres formations «La 1 re place est plus qu un rêve, c est un but à accomplir» mathilde noël, 18 ans, titulaire d un BP de fleuriste à la recherche d un emploi comment vous êtes-vous préparée pour la compétition régionale? «dans ma classe du cfa eiffel d arras, nous étions trois à participer. c est notre professeur de pratique qui nous a préparés et inscrits à ces olympiades. À l issue de l épreuve régionale, quels sont les points faibles que vous devez travailler? le point faible qui me joue parfois, même souvent, des tours, c est que je manque de confiance en moi. J ai un peu peur également des «grands décors», de me lancer dans de grandes choses et au final ne pas avoir atteint le but, le résultat que j imaginais. comment vous préparezvous physiquement et mentalement? Récemment, j ai participé à un stage physique et mental avec l équipe du nord-pas-de-calais (tous corps de métiers). J en ai un autre fin septembre. le coach nous fait travailler notre confiance en soi, nous aide à gérer le stress avec des exercices de respiration, et nous fait garder la forme avec des exercices sportifs. il nous demande de continuer ces exercices pour être au niveau en septembre. il teste aussi nos capacités à nous dépasser physiquement, voir jusqu où nous sommes capables d aller. c est un stage complet. et d un point de vue technique? J ai des stages pratiques avec ma coach professionnelle qui se déroulent en Belgique avec les gagnants belges des euroskills. un des stages avait pour thème le mariage d une des candidates. cela m a beaucoup appris sur les techniques et ça m a permis de voir aussi comment travaillent les Belges. quelle est votre ambition pour la finale? il est sûr que tout participant rêve de la médaille d or en national et en international. le fait d être passionnée par notre métier me donne encore plus la volonté de finir première. donner tout ce que j ai dans le ventre, le cœur, pour y parvenir. Ça n est pas un concours facile, il faut s accrocher. la 1 re place est plus qu un rêve, c est un but à accomplir.» 42 le monde des artisans septembre-octobre 2012

19 i nitiatives «PRix Goût et santé des apprentis» maaf assurances les j.o. de la tartine santé Le prix «Goût et santé», organisé par maaf Assurances, a désormais une descendance chez les apprentis. à l issue de la première édition, on peut affirmer qu elle est prometteuse, même si la formule mérite encore quelques réglages. de gauche à droite : étienne couturier, directeur général maaf assurances, alain griset, président de l apcma, jean-marie sourre, président du jury entourent les lauréats. On connaît le challenge que la mutuelle niortaise propose chaque année aux artisans de bouche : créer une recette associant qualité gustative et bénéfices santé. «En tant qu assureurs, nous sommes acteurs de la prévention. Quoi de plus naturel alors que de chercher à impliquer les apprentis, dont beaucoup sont de futurs artisans», expose Emmanuel Chayé, responsable de l opération pour MAAF Assurances. des apprentis confrontés à leur premier concours Ce sont donc les CFA et les écoles professionnelles qui ont été sollicités. Leur mission : constituer des équipes de trois élèves, sous la responsabilité d un enseignant, et les faire plancher sur un thème unique : la tartine santé pour cette première édition. Après sélection sur dossier, les sept meilleures équipes venaient défendre leur création, le 30 mai au Pavillon Lenôtre, devant un jury de professionnels, journalistes et critiques gastronomiques, présidé par le docteur Jean-Marie Bourre, nutritionniste, membre de l Académie de médecine, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Impressionnant pour ces jeunes d à peine 20 ans! Beaucoup ont un projet d installation Dès le matin, les cuisines du prestigieux établissement du rond-point des Champs-Élysées accueillaient les candidats pour une ultime préparation de leur spécialité. Puis, dès 14 heures, commença le «grand oral». En même temps que le jury dégustait, chaque équipe disposait de 20 minutes pour présenter son travail, et développer l argumentaire santé qui avait présidé à sa conception. Pour tous, le travail présenté montrait un vrai sérieux, fruit de plusieurs semaines d expérimentation et de mise au point, et dont leur «coach» enseignant ne se montrait pas peu fier. De bonne augure, vu le nombre de candidats qui déclarèrent avoir pour projet de «s installer comme artisan dès que possible». Photos : Étienne Bergouen Le palmarès 1 er prix : nollan lalande, Barbara Guillemin et simon Provost, tous boulangers, maison de l apprentissage de st-nazaire, pour une Brochette marine gourmande, véritable repas «3 plats» complet, élégant et iodé. 2 e prix : clément le sausse (boulanger), alexis charriat et Benoît ignaszewski (charcutiers), du campus des métiers de niort, pour une délicate association de rougets et noix de saint-jacques subtilement relevée d herbes aromatiques. 3 e prix : Benoît Réard, Quentin malet et thomas degortes, tous boulangers, du cfa de vesoul, pour leur trio gourmand à base de magret, poulet et vieux comté, qui promet «les apports caloriques nécessaires, en même temps que la satiété qui évite les grignotages de mi-journée». les vainqueurs se sont vus offrir par maaf assurances un set de couteaux professionnels d une valeur de plus de 600 euros. Prix spécial du jury : marlène vaillant, florian delvare et mohamed elaoufi, de la section charcuterie-traiteur, sous la houlette de Pascal cardey du cfa d orléans pour leur création «entre loire et sologne» afin de récompenser la jeunesse de ses participants, tous élèves de 1 re année. Photos : Etienne Beqouen le monde des artisans septembre-octobre

20 m ouvements du répertoire des métiers Eure-et-Loir Mai-juin 2012 immatriculations alimentation MELEARD AUDREY POISSONNERIE PRÉPARATION POISSONS COQUILLAGES ET CRUSTACÉS AVEC VENTE AMBULANTE, BOUTIGNY PROUAIS CALIK ALI OSMAN FABRICATION INDUSTRIELLE DE PAIN, FONTAINE SIMON SACRATO FRÉDÉRIQUE FABRICATION DE CRÊPES GALETTES GARNITURES PIZZAS HOT DOG CARAMEL AU BEURRE SALE, ST OUEN MARCHEFROY WACOGNE MATTHIEU CHARCUTERIE, DREUX DOUCEURS DU FOURNIL BOULANGERIE-PÂTISSERIE, CHAUDON MAGRI HEDI FABRICATION DE PLATS A EMPORTER PIZZAS FRITES BOIS- SONS NON ALCOOLISÉES RIZ SANDWICHES GLACES BONBONS PATES ET VENTE SUR, DREUX SARL PE BOUCHERIE TRADITIONNELLE DÉCOUPE PRÉPARATION DE TTES VIANDES FAB PREP DE TS PRODUITS CARNES, CHATEAUDUN OUHALLAB JAMAL FABRICATION DE PLATS CUISINÉS À EMPORTER CRÊPES ET PÂTES, DREUX IDRAC DOMINIQUE FABRICATION DE PIZZAS A EMPORTER AVEC VENTE AMBULANTE, SAUSSAY JERCO TEDDY FABRICATION DE PIZZAS SANDWICHS À EMPORTER AMBULANT, BONNEVAL COCHIN LUCETTE CHARCUTERIE, DAMMARIE VITART JULIEN BOULANGERIE-PÂTISSERIE, ANET CHEZ L ARTISTE FABRICATION DE PLATS CUISINÉS À EMPORTER, LA BAZOCHE GOUET BARRE FILS BOULANGERIE-PÂTISSERIE, FONTAINE LA GUYON ZARZIS PIZZA SANDWICH À EMPORTER LIVRAISON CRÊPERIE, ST RÉMY SUR AVRE bâtiment EURL VEDIE MANUEL TRAVAUX DE PLÂTRERIE POSE DE CLOISON SÈCHE PLAFONDS SUS- PENDUS, ST DENIS LES PONTS SDPC RÉALISATION DE TRAVAUX D INS- TALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES, CHAMPAGNE MINEUR TOUS TRAVAUX PUBLICS TRAVAUX DE TERRASSEMENT, BEAUCHE ART ET CONSTRUCTION TOUS TRAVAUX DE MAÇONNE- RIE, OUERRE RAPP MATHIEU MENUISERIE AGENCEMENT, DREUX CLEAR STYL MENUISERIE PVC ALU FAB ET POSE DE TTES FERMETURES DU BAT STORES VOLETS ROU- LANTS PORTES DE GGE CLÔTURES, DREUX ENTRETIEN MAINTENANCE DÉPANNAGE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES L ENTRETIEN ET LE DÉPAN- NAGE DE TOUT SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISA- TION, LA LOUPE ASTUS RÉALISATION RÉALISATION DE TRAVAUX DE SECOND ŒUVRE PEINTURE INT EXT RAVALEMENT, LEVAIN- VILLE ACIER INOV 28 TRAVX DE MENUISERIE MÉTALLIQUE SERRURERIE FAB FOURNT ET POSE, LUTZ EN DUNOIS ARTISANAT HYDRO CONCEPT PLOMBERIE INSTALLATION ENTRETIEN MAINTENANCE ÉQUIPEMENTS DE SANITAIRE, BOUVILLE SARL CHAMPION JOHAN MENUISIER POSEUR MENUISERIE INT ET EXT BOIS PVC ALU AGENCEMENT ET AMÉNAGEMENT DE CUISINES SALLE DE BAINS MAGASINS, VARIZE BEDOUET NICOLAS CONSTRUCTION MAÇONNE- RIE BÉTON ARME, LA FERTE VIDAME ANTIL ARNAULT TRAVAUX DE PEINTURE INTÉ- RIEURE EXTÉRIEURE, DONNE- MAIN ST MAMES FERNANDES PEREIRA JOSÉ CARLOS POSE DE REVÊTEMENT SOL ET MUR, MAINVILLIERS M W BAT MAÇONNERIE AGRANDISSE- MENT RÉNOVATION, COUDRE- CEAU EDMOND RUDY FERRONNERIE D ART SER- RURERIE MÉTALLERIE, LES RESSUINTES THYMERAIS NOV GROS ŒUVRE, THIMERT GATELLES CALMART GUY PEINTURE DÉCORATION PAPIER PEINT, BU SCHWALLER PASCAL INSTALLATION DE CUISINES ET SALLES DE BAINS, BROUE NIEL VINCENT TERRASSEMENT, GALLARDON BIGOT JÉRÉMY PEINTRE EN BÂTIMENT, ST RÉMY SUR AVRE BERNARDI JACKY TRAVAUX DE PEINTURE, DREUX ANSEAUME MICHEL TRAVAUX DE PEINTURE INTÉ- RIEURE, CHALLET RONSSERAY FRANCK PLOMBERIE, CHAMPHOL LEGEAI PEINTURE EN BÂTIMENT BÉTON DÉCORATIF ENDUIT DÉCORATIF POSE DE TISSUS ET DE PLAFONDS TENDUS, CHA- TEAUNEUF EN THYMERAIS VERT LA TENDANCE MAÇONNERIE DÉCORATIVE DE JARDINS, LANDELLES ARTINOV 28 TRAVAUX D ISOLATION, LEVAINVILLE ROLLET AURELIEN TRAVAUX DE COUVERTURE, VERNOUILLET BELLEC PIERRE TRAVAUX DE PLÂTRERIE EXTÉRIEUR RAVALEMENT, ARDELLES LECOMTE CHRISTIAN TRAVAUX D ÉLECTRICITÉ POSE D ALARME, ROINVILLE EURL BALU JULIEN ENTREPRISE D ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE INSTALLATION DE TOUS MATÉRIELS ÉLECTRI- QUES, BELHOMERT GUEHOU- VILLE PINCEAUX DAMIEN POSE D ADHÉSIFS VITRES TEINTÉES ET TRAVAUX DIVERS, BOUTIGNY PROUAIS MERRER JOHNNY TRAVAUX DE MAÇONNERIE GÉNÉRALE, LA LOUPE BATOM MAÇONNERIE GÉNÉRALE, DREUX HABA ANIS ENTREPRISE GÉNÉRALE DE BÂTIMENT, EPERNON PIQUET ANTHONY MAÇONNERIE GÉNÉRALE, ST RÉMY SUR AVRE LAIGNEAU GUILLAUME PEINTURE DÉCORATIVE TROM- PE L ŒIL, LÈVES SAS JUMEAU PLOMBERIE, SENONCHES CHANDERNAGOR JIMMY MIROITERIE, MAINTENON B.E.I ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE, VERNOUILLET KOWALKOWSKI JULIEN TRVX D INSTALLATION ÉLEC- TRIQUE DS TS LOCAUX INSTAL- LATION DE CÂBLES APPAREILS ELECT CÂBLES DE TÉLÉCOM- MUNICATION, ST ELIPH SZARCZ CLÉMENT TRAVAUX DE PLÂTRERIE D EX- TÉRIEUR, EPERNON VERNOY NICOLAS MAÇONNERIE GÉNÉRALE NEUF OU RÉNOVATION, VAU- PILLON FMA FERMETURES-AUTO- MATISMES L INSTALLATION LA MAIN- TENANCE L ENTRETIEN DE MENUISERIES INTÉRIEURES EXTÉRIEURES CLÔTURES, NOT- TONVILLE LE SANT JÉRÉMY POSE DE CLÔTURES PETITE MAÇONNERIE, ST VICTOR DE BUTHON SEUGE THIERRY MAÇONNERIE GÉNÉRALE, CHATAINCOURT ROISNEAUX FRÉDÉRIC INSTALLATION ÉLECTRIQUE, ROUVRAY ST DENIS HB RÉNOVATION PLÂTRERIE CLOISONS SÈCHES, LE COUDRAY TERRASSEMENT EMIR & EDEN TERRASSEMENT TRavaux PUBLICS CONCASSAGE DE MATÉRIAUX, GARANCIERES EN DROUAIS ISO PEINT TRAVAUX DE PEINTURE RAVA- LEMENT, CHARTRES ATILHO JOHNNY ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE, ALLONNES PAYSAGE CHARTRAIN RÉALISATION DE CLÔTURES, SERAZEREUX REAL BERTINO POSE DE CLOISONS ET FAUX PLAFONDS, GUILLONVILLE REGAT VINCENT PEINTURE PAPIER PEINT, NOGENT LE ROTROU JOSE ERNESTO FERREIRA SILVA POSE DE CLOISONS SÈCHES, DREUX SZARCZ STÉPHANE AMÉNAGENT PLOMBERIE, GALLARDON DIVA BATI ENTREPRISE GÉNÉRALE DE BÂTIMENT, DREUX M ET S DÉCOR TRAVAUX DE REVÊTEMENT DES SOLS ET DES MURS, VER- NOUILLET SALAMANDRE ENTREPRISE GÉNÉRALE D ÉLECTRICITÉ, ANET MARCHAIS STÉPHANE PEINTURE BÂTIMENT INT EXT, LES CORVEES LES YYS BERTRAND STEVE TRAVAUX DE PLÂTRERIE D EX- TÉRIEUR, LUCE CHANU PLOMBERIE SERVI- CES PLOMBERIE GÉNÉRALE, THI- MERT GATELLES GADOIS JULIEN TRAVAUX DE MENUISERIE MÉTALLIQUE ET SERRURERIE, AUTHON DU PERCHE NESLE CYRILLE INSTAL DE PLOMBERIE THERMI- QUE ET SANITAIRE, PONTGOUIN MARY LAURENT TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMÉNAGEMENT EN PEIN- TURE, BOUGLAINVAL AP BÂTIMENT MAÇONNERIE GÉNÉRALE RAVALEMENT NEUF OU RÉNO- VATION, DREUX SAKIM HAFID PEINTRE EN BÂTIMENT, CHA- TEAUDUN HALET RÉNOVATION LES TRAVAUX DE MENUISERIE BOIS ET D AGENCEMENT, SENANTES L ESPRIT BOIS MENUISERIE, ILLIERS COM- BRAY DA SILVA CARLOS POSE DE CLOISONS SÈCHES, JANVILLE BOUVIER DANIEL PEINTURE BÂTIMENT, COU- DRECEAU DORLOT CHRISTOPHE MAÇONNERIE GÉNÉRALE GROS ŒUVRE NEUF OU RÉNO- VATION, VIABON SV MENUISERIES POSE ET FOURNITURE DE MENUISERIE D EXTERIEURE ET AMÉNAGEMENT D INTÉ- RIEURE, CHATEAUDUN GRUET GREGORY MAÇONNERIE GÉNÉRALE, LORMAYE fabrication FERNANDEZ ROMERO CONSUELO CONFECTION DE VOILAGES D INTERIEUR, ST GEORGES SUR EURE MESLARD ENTRETIEN RÉPARATION D EN- GINS DE MOTOCULTURE DE PLAISANCE, VARIZE LOULOU ET MOI FABRICATION DE TRICOTS, BAILLEAU L ÉVÊQUE DUCLUT HERVÉ REMANUFACTURATION DE CONSOMMABLES D IMPRI- MANTES EN MATÉRIEL INFOR- MATIQUE PÉRIPHÉRIQUES COMPOSANTS ET CONSOMMA- BLES, VOISE BB2ME PERSONNALISATION DE TOUS ARTICLES SPORTS ET PUBLICI- TAIRES, NOGENT LE ROTROU JUVIN YOHANN TAILLE DE PIERRES, HOUX MELET CLAUDINE CONFECTION DE VÊTEMENTS FÉMININS MASCULINS, CHA- TEAUDUN DIOLOT MELISSA FABRICATION D ARTICLES DE BIJOUTERIE, CHARTRES ACM 28 PLIAGE CINTRAGE MÉTALLUR- GIE, BONNEVAL ECOLEAD MAINTENANCE DE TOUS SYS- TÈMES ÉLECTRIQUES, DREUX GOVCE MEHMET IMPRESSION SUR TISSUS ET PRODUITS TEXTILES, DREUX BODDI JEAN MARC FABRICATION DE SIÈGES PER- SONNALISABLES, GASVILLE OISEME DELACOURT JEAN FRANCIS TAILLE DE PIERRE SCULPTURE, LA VILLE AUX NONAINS LEONCE ALAIN MAINTENANCE MÉCANIQUE INDUSTRIELLE, FRESNAY L ÉVÊQUE GRANITSET REAL DE MESURES ET POSE DE GRANIT MARBRE QUARTZ ET AUTRES MATÉRIAUX SUR TOUT SUPPORT, LUISANT ATELIER DE COUTELLERIE CULINAIRE ROUSSEAU ASSEMBLAGE CONCEPTION DE TS ARTICLES RELATIFS A LA COUTELLERIE L ART DE LA TABLE ÉQUIPEMENT U, OLLE SOULBIEU MIKAEL HYGIENISATION DE RÉSEAUX AEROLIQUES AUPRÈS PARTI- CULIERS ET ENTREPRISES NON INDUSTRIELLES, BROU CARRE MÉLANIE FABRICATION DE BIJOUX, CHA- TEAUDUN BELLE FLORIAN MAINTENANCE INDUS- TRIELLE ET INSTALLATION DE MACHINES DE PRODUCTION, CHARTRES ITEA INSERTION PAR LE TRAVAIL EN ENTREPRISE ADAPTÉE FABRICATION D ANTENNES 44 Le monde des artisans septembre-octobre 2012

CONCOURS Tremplins 2013

CONCOURS Tremplins 2013 CONCOURS Tremplins Présentation Depuis 8 ans l opération «Tremplins de l Artisanat» permet à de jeunes entreprises de se faire connaître auprès du grand public. Dans un espace dédié et scénographié, ces

Plus en détail

Le programme du 11 au 14 octobre 2013

Le programme du 11 au 14 octobre 2013 ATELIERS SPECTACLE SONS ET LUMIÈRES Le programme du 11 au 14 octobre 2013 FEU D ARTIFICE «C est un moment émouvant et festif qui s annonce. Celui des 20 ans des Artisanales de Chartres, un salon qui a

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Contexte et application pratique Définition La pénibilité au travail se caractérise par : une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

TRANSMISSION D ENTREPRISE La transmission de son entreprise est un processus long et complexe, juridiquement aussi bien que fiscalement. Comme tous les dirigeants d entreprise, combien de fois avez-vous

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher La naissance de l idée Activité Bilan personnel Contraintes Etude de marché Le marché et la concurrence La politique commerciale Construire son projet Les moyens commerciaux Les moyens de production Les

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Automnales. Les rendez-vous. 1 week-end = 3 salons DOSSIER DE PRESSE. Je construis Je rénove J aménage. Tous les midis tables gourmandes

Automnales. Les rendez-vous. 1 week-end = 3 salons DOSSIER DE PRESSE. Je construis Je rénove J aménage. Tous les midis tables gourmandes Les rendez-vous Automnales 1 week-end = 3 salons SALON HABITAT EXPO Je construis Je rénove J aménage Espace conseils Salon vins & gastronomie vins de france et marché de producteurs Tous les midis tables

Plus en détail

Retraite Active. Salon SENIO EVA. Dossier de Presse. de la. Entrée Gratuite. édition Midi-Pyrénées. Les 15, 16 et 17 mai 2014. www.senioreva.

Retraite Active. Salon SENIO EVA. Dossier de Presse. de la. Entrée Gratuite. édition Midi-Pyrénées. Les 15, 16 et 17 mai 2014. www.senioreva. ALBI PARC EXPO Les 15, 16 et 17 mai 2014 édition Midi-Pyrénées R ^ SENIO EVA www.senioreva.fr Le Salon de la Retraite Active Dossier de Presse Entrée Gratuite Présentation SenioRêva, un événement porté

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Dossier de presse Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Village de l'artisanat Journée de l apprentissage Concours MAF Chambre de métiers et de l Artisanat de la Seine-Maritime

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

«Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016

«Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016 «Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016 Ce deuxième numéro nous accompagnera plus avant vers le Village Ephémère dont l architecture se précise de jour en jour, grâce aux pierres que chacun des participants

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire DOSSIER DE PRESSE Jeudi 29 novembre 2012 Forum développement économique CREA / Région Haute-Normandie La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire La CREA s est dotée

Plus en détail

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être Formations & F ilières du Luxe, de la Beauté et du Bien-être I ntroduction L industrie française du luxe occupe une place de choix dans l économie mondiale. C est pourquoi le parcours LB&B (Management

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

Contacts presse Catherine Guérin-MIT- Yvelines Tourisme - Tél. 01 39 07 79 70 / 06 82 87 60 40 - cguerin@yvelines.fr Pascal Margueron - Agence airpur

Contacts presse Catherine Guérin-MIT- Yvelines Tourisme - Tél. 01 39 07 79 70 / 06 82 87 60 40 - cguerin@yvelines.fr Pascal Margueron - Agence airpur Communiqué de presse Septembre 2015 Dans le cadre de la 5 ème édition de la Fête Nationale de la Gastronomie* et pour la première année, les Conseils Départementaux de l Eure, des Yvelines et du Val d

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants un salon bâtiment bois énergies le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants Toute la filière

Plus en détail

le mois de la création!

le mois de la création! du 1 er Au 30 novembre 2014 7 e édition programme plus de 100 rendez-vous... forums / conférences / formations rendez-vous experts / ateliers le mois de la création! organisateur les CCi, un réseau d appui,

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE

SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE Communiqué de presse Nanterre, le 23 janvier 2015 SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Daniel

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE Cahier des charges de l appel à projet Date de lancement : jeudi 12 avril 2012 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 2 septembre 2013 1 Appel à projets

Plus en détail

AIDE A LA CREATION DE STANDS DE VENTE DIRECTE

AIDE A LA CREATION DE STANDS DE VENTE DIRECTE Annexe 3 à la délibération n 7 du 14 juin 2010 Conseil Général des Pyrénées-Orientales Direction Environnement Eau Agriculture Ruralité Pôle Agriculture-Forêt-Espace Rural Ancien Hôpital Militaire 32 avenue

Plus en détail

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL Nous nous proposons de vous détailler, dans une édition spéciale de notre lettre d actualité sociale qui sera composée de plusieurs numéros, les points clés des différentes étapes de la démarche de prévention

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015

Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015 Journées Européennes des Métiers d Art Salon Régional des Métiers d Art de Midi-Pyrénées Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015 Dossier de présentation

Plus en détail

CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés

CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés CILGERE, en mouvement pour le logement des salariés CILGERE en mouvement Dans un secteur en pleine évolution, CILGERE a su prendre le train de la réforme pour consolider son implantation territoriale et

Plus en détail

LE PANORAMA DE PRESSE N 95

LE PANORAMA DE PRESSE N 95 LE PANORAMA DE PRESSE N 95 LE CARNET Nicolas Hesse, nouveau directeur général des services au conseil régional de Bourgogne. 02-08/09/2013, Le Journal du Palais de Bourgogne, www.forumeco.com Nicolas Hesse,

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE

SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE EME 2 SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE INNOVER DYNAMISER ANIMER PALAIS DES CONGRÈS DE DIJON JEUDI 3 ET VENDREDI 4 JUILLET 2014 WWW.CENTRE-VILLE.ORG LE 2 EME SALON CENTRE-VILLE EXPO EST ORGANISÉ DANS LE CADRE

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

Dossier de Presse. Conseils en acquisition d une résidence principale, investissement, défiscalisation et financement

Dossier de Presse. Conseils en acquisition d une résidence principale, investissement, défiscalisation et financement Dossier de Presse Conseils en acquisition d une résidence principale, investissement, défiscalisation et financement www.salonimmobilierneufrouen.com UN ÉVÉNEMENT ORGANISÉ PAR : Sommaire 1. Le 1er salon

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 79% Hommes 53% Indépendants 5% Créer du lien, favoriser les échanges entre entrepreneurs, rompre la solitude des chefs d entreprise, tels sont les enjeux des Réseaux des créateurs BGE : Oxygène. entreprises

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

La réforme sur les retraites

La réforme sur les retraites Pénibilité au travail Tous concernés! Pascal Eugène et Vivian Dumond, intervenants en prévention des risques professionnels De nouveaux repères Au 31 janvier 2012, la réglementation a mis en place un nouveau

Plus en détail

#JEF2014. 03 au 28 novembre 2014. Journees De L ENTREPRENEURIAT. www. journees-entrepreneuriat-feminin.com

#JEF2014. 03 au 28 novembre 2014. Journees De L ENTREPRENEURIAT. www. journees-entrepreneuriat-feminin.com #JEF2014 03 au 28 novembre 2014 2014 Journees De L ENTREPRENEURIAT Feminin 4 ème Edition www. journees-entrepreneuriat-feminin.com COMMUNIQUé de presse Journées de l Entrepreneuriat Féminin 2014-4ème édition

Plus en détail

Serbotel 2015 18-21 octobre 2015 Un programme dédié à la restauration collective

Serbotel 2015 18-21 octobre 2015 Un programme dédié à la restauration collective Communiqué de presse Juillet 2015 Serbotel 2015 18-21 octobre 2015 Un programme dédié à la restauration collective Avec plus de 400 exposants et 30 000 visiteurs attendus en octobre prochain, Serbotel

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

Le Guide de la maison certifiée pour se construire une vie en rose

Le Guide de la maison certifiée pour se construire une vie en rose Le Guide de la maison certifiée pour se construire une vie en rose Nous avons fait construire une maison basse consommation certifiée NF Nous voulions notre maison mais pas à n importe quel prix! Nous

Plus en détail

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation?

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? 21 octobre 2014 Colmar Ingénieur-conseil Carsat Alsace Moselle Sommaire 1. Actualisation réglementaire 2. Les entreprises et la pénibilité?

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE L Institut de GENECH a pour vocation la responsabilité vis-à-vis de la nature et de l environnement. Le but? Faire de ses apprenants, des hommes et des femmes respectueux

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

ORAC. Opération initiée, financée et pilotée par : En partenariat avec. Cofinancée par : Avec le concours technique de :

ORAC. Opération initiée, financée et pilotée par : En partenariat avec. Cofinancée par : Avec le concours technique de : Opération de Restructuration de l'artisanat et du Commerce du Pays du Bocage Vendéen ORAC - Aides individuelles - Opération initiée, financée et pilotée par : En partenariat avec Cofinancée par : Avec

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

Côte-Rousse. fête ses 20 ans 1993-2013

Côte-Rousse. fête ses 20 ans 1993-2013 Côte-Rousse fête ses 20 ans 1993-2013 Coordination et réalisation Chambéry métropole Service archives-documentation Photos de couverture M.Claraz, Alain Laury, Chambéry métropole, Le Dauphiné Libéré, Pierre

Plus en détail

une nouvelle obligation pour l'employeur

une nouvelle obligation pour l'employeur Fiches individuelles de prévention des expositions à la pénibilité : une nouvelle obligation pour l'employeur Tous les employeurs doivent désormais remplir des fiches individuelles deprévention des expositions

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique 4 e - 3 e * À l issu d une 5 e ou 4 e du collège * Avoir 14 ans avant la fin de l année civile de l inscription * Après entretien avec le jeune et sa famille * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle

Plus en détail

FICHES DITES «DE PENIBILITE»

FICHES DITES «DE PENIBILITE» «La faute inexcusable de l employeur est retenue compte tenue de la pénibilité avérée des conditions de travail auquel le salarié a été exposé» Cour d appel de Versailles 15 mai 2012 CONTEXTE La loi n

Plus en détail

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché!

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché! N 06 NOV. 04 Actualité Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché! Bernard S., ex cadre supérieur d un groupe international rentre chez lui à la nuit tombée, après une journée de rendez- vous

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

NOS VALEURS. L atelier des Chefs

NOS VALEURS. L atelier des Chefs NOS VALEURS L atelier des Chefs UNE EXPERIENCE UNIQUE Faites de votre événement un moment gourmand inoubliable La cuisine est un spectacle L atelier des Chefs lui offre une scène au cœur d un lieu innovant

Plus en détail

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires LE MOT DU PRÉSIDENT Nouveauté! La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Savoie vous présente : «La Cité du Goût et des Saveurs».

Plus en détail

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) Prévention de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 Enjeux et esprit de la loi La loi porte sur la réforme des retraites et dans ce cadre inclue

Plus en détail

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2013

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3163 Convention collective nationale IDCC : 1580. INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE ET

Plus en détail

Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais

Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais 1 Grand public sur marché français Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais (Du 31 janvier au 02 février 2014) 22 516 visiteurs (+ 13% par rapport à 2013) Le rendez-vous incontournable pour choisir sa

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence F O R M A T I O N C o n t i n u e 2 0 1 5 Restau r ation arts de l a ta ble / Boul a n gerie Pâtisserie / M A N AGEMENT Une pédagogie active : faire pour savoir faire Le geste, les astuces et tours de

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ DE SERVICE Procédure adaptée

MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ DE SERVICE Procédure adaptée MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ DE SERVICE Procédure adaptée N 04 / 2014 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Prestations de formation Gestion d entreprise Public destinataires : Chefs d entreprises artisanales

Plus en détail

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17. DOSSIER > PRESSE salon 15 e édition de l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 15 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE VENTE DIRECTE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.fr Conception & organisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Manche Avenue Général Patton 50201

Plus en détail

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris.

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. powered by 1984 _ www.1x9x8x4.com Une bonne idée est une idee qui voit le jour. édito Avec son

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail