BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL"

Transcription

1 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL L ENFA IN CE VILLE DE IANVIER 1954

2 Si nous pouvons vons présenter ce Bulletin Municipal c'est grâce à l'appui matériel des Industriels Entrepreneurs, Commerçants et Artisans L. CHARTREL, Café-Tabac, 5, rue Cabriel-Pérl. TRANSPORT, 14, rue de La Briche. Ets R. DOLIN, 35, Bd Carnor. PLA Librairie SPITZ, 13, rue de la République. BADE, 6 bis, rue Nicolas-Leblanc. Ets R. SIESBYE, 74, av. Pr.-Wilson. NOR. 5-. Ets CUYON, Prod. Chim. 27, r. des Fillettes. PLA M. et R. LOURS, 422, av. Pr.-Wilson. PLA Ets DUMAS, 6, impasse de Montjoie. M. FERNAND, Coiffeur, 112, av.. Pr.-Wilson. Félix CRAS Fils, 22, rue du Landy. TECHNOMETAL, 163, av. Pr.-Wilson. PLA R. COEDERT, 1, rue de Dalmas. Ets BESANÇON, 7, rue Castori-Dourdin. E. BILLON, 26-28, rue de la Justice. PLA Ets P. KIFFER, 4 à 8, rue du Col.-Fabien. PLA A. JACQUEMAIN, 11, pl. Jean-Jaurès. Bazar du Cycle. CRAND CERF, Saint-Denis. Chez MICHEL ET CLO, Café-restaurant, 42, r. C.-Péri. Papeteries MAILDOR. Sté B.O.M.S., 36, av. Stalingrad. PLA A. DESSAU, 1, rue Catulienne. J AUGIS, 137, rue Cabriel-Péri. PLA RIETTE, 35, rue Henri-Barbusse. BATISSEURS PICARD REUNIS, 26, rue Aug-Poullain. AUDECUIT ET CHARTRON, 17, av. Stalingrad. AU LILAS BLANC, 23, rue de la République. LAVOIR DU LANDY, 65, rue du Landy.. TEINTURERIE DE LA PLAINE, 123, av. Pr.-Wilson. MAISONNETTES ROGER, 52, rue Bonnevide. que nauô vemevcœnô ici Maison YVONNE, 8, rue de Strasbourg. Appareils sanitaires E. CHARPIN, 414, avenue Wilson. LAVOIR DE L'ETOILE, 162, av. Wilson. AUX MIROIRS GRAVES DE FRANCE, 46, r. D.-Casanova. TONNELLERIE INDUSTRIELLE, 8, rue de Dalmas. TOUTAIN, Charbons, 12, rue des Ursulines. LAVOXILO, 6, rue des Chaumettes. LAVOIR DU CENTRE, 113, av. Wilson. MARY, Vêtements Dames, 25, rue de la République. LE KHEDIVE, Café-Tabac, 3, pl. Victor-Hugo. CINE SIEGE, 45, rue Henri-Barbusse, Aubervilliers. PHARMACIE POPULAIRE, 13, rue G.-Péri. Pharmacie F. JACQ, 169, av. Pr.-Wilson. Pharmacie BOUET, 7, rue A.-Walter. Pharmacie FUNCK, 1, rue Pinel. Pharmacie HATEY - PICQ, 1, rue de la République. PLA Laboratoire d'analyse enregistré sous le n«364, agréé n» 586. AUX CR. CAVES BORDELAISES, 8, rue A.-Delaune. LOUIS THIBAUT, Pommes de Terre, 2, rue de l'alouette. R. GORSC, Tapissier, 4, rue du Petit-Pichet. AU BON VIGNERON, 39, rue Ernest-Renan. R. BIDARD, 51, Bd J.-Cuesde. AU TONNEAU, 35, rue Ernest-Renan. LAFOND, rue des Boulangeries. GRAISSE BELLEVILLE, 3, rue de La Briche. PHARMACIE BARTHEZ, 61, rue G.-Péri, PLA F. BOYER, ph. Ire classe, ex-interne dés hôp. de Lyon. Grande Pharmacie du Marché de St-Denis, 123, rue Cabriel-Péri. PLA 6-9. AU NOM DE LA MUNICIPALITÉ uauô pcé&eate meô, vmioc de paix pawc 1954 dan A l'unian et V action pawc une aie meitteute An/meta fîl! I HT MUgUSTe UlLLU I Maire de St-Denis, Conseiller général de la Seine, Membre du Conseil National de la Résistance. AUX OCCASIONS Henri LEDUC Brocanteur ACHAT ET VENTE DE TOUT MOBILIER 39, rue de la Boulangerie St-DENIS - VOTRE OPTICIEN - 9 J A N N I 87, Rue de la République. 87 PATISSERIE GLACIER LUNCHS CONFISERIE Spécialités de Pâtés Timbales, Pièces Montées, Claces, Sorbets Vol-au-Vent et Bouchées à la Reine A. JUNG 41, rue Cabriel-Péri, Livraison àkiomicile PLA 3-82 IIU-IITSU. -J U DO- ' SELF -DEFENSE 13, rue Gisquet - St-DENIS Tous tes soirs, de 18 à 21 h. Photos MASUTTI OXYGENE PUR - ACETYLENE DISSOUS HYDROCENE AIR COMPRIME CARBURE DE CALCIUM PROPANE Ets «OXCOM» 3, rue Paul-Lafargue LA PLAINE Téléphone : PLAINE 16-8 et TOUT CE QUI CONCERNE LA SOUDURE AUTOGENE (Les Adjoints) Photos R LAUNOIS (autres documents). Machines à Coudre «U N I C» Agent : M. IOBERT 36, Bd Jules-Guesde Saint-Denis PLAINE REPARATIONS DE TOUTES MARQUES Transformations meubles, valises, moteurs LOCATION MACHINES A ECRIRE

3 PROCEDE MODERNE DE POLYMERISATION DES PEINTURES (LAQUAGE AU FOUR) «SYNTH ES » 41, rue Aug.-Pouilain. PLAine MANTEAUX - TAILLEURS - ROBES Prêts à porter et sur mesure AU CRITERIUM 58, rue de la République, 58 ENTREPRISE DE CHARPENTE El DE MENUISERIE E. HERBELLOT et Cie VENTE DE BOIS AU DETAIL PLAine CONVOIS ET TRANSPORTS FUNEBRES Toutes démarches évitées aux Familles Nous recommandons, aussitôt un décè* et avant toutes démarches, de téléphoner à Monsieur H. TESNIER 8, rue Albert-Walter St-DENIS Anciennement 38, r. de la Lég.-d'Honneur Téléph.: PLAINE 25-1 (Jour et Nuit) ENTREPRISE DE MAÇONNERIE Spécialité de ciment aimé A. PIN I 7, Bd Félix-Faure SANT-DEN1S Tél. : PLAine 9-52 ***** ************ ********* * ** Pour vos \ PEINTURES, PAPIERS PEINTS LE PLUS GRAND CHOIX LES PLUS BAS PRIX LOUSTEAU 6, rue Fontaine St-DENIS IAMBONS SALAISONS CONSERVES EN GROS Ets DUDA et Cie 6. rue R.-Marcheron - Vanves Tél. MIChelet CARROSSERIE AUTOMOBILE - REPARATIONS PEINTURE A FROID TOLERIE SELLERIE TARDIF et Cie 14. Av. de Stalingrad. Téléphone : PLA r ******* *********************** Housses pour toutes Industries SPECIALITE POUR AUTOMOBILES LA HOUSSE AUTOMOBILE Etablissements R. LOUATRON 11. Imp. Marteau NORd 1-5 r ***************************** S. E. C. M. INSTALLATION ET REPARATION DE TOUS MOTEURS DIESEL Agence Générale pour la Marine des Moteurs VENDEUVRE 32, rue de La Briche St-DENIS Tél.»: PLAine 9-31 ELECTRICITE AUTOMOBILE Henri LASALLE Station-Service LAVALETTE DININ FIRVOX 6. rue Bonnevide - Tél. PLAine s**^***^*^*******************^**** Entreprise Générale d'installations Electriques INSTALLATIONS COMPLETES- ET ENTRETIEN D'USINES ECLAIRAGE PUBLIC ET ROUTIER Jean PRUNEVIEILLE 16', 2 et 22, rue des Ursulines Devis sur demande PLA T***************************** BOURDEAU - GUEUDELOT EMBOUTISSAGE DE TOUTES TOLES DE 3 mm. ET PLUS FONDS EMBOUTIS Disponibles en magasin 116, rue de Landy, PLA INE-St-DENIS (Seine) Tél. : PLAine 2.1 Siège social à PARIS, 77, r. de la Plaine (2e) Tél. : DIDerot 93.3 (4 lignes) HORLOGERIE Réparations soignées G. SI AU BIJOUTERIE 39, Bd Marcel-Sembat - St-DENIS MARBRERIE FUNERAIRE Ancienne Maison NANCY et COLAS H. MAUBERT 47, rue de Strasbourg (Seine) Tél. : PLAINE 1-43 CAVEAUX MONUMENTS FLEURS T************** *************** At. Mécan. de Mod. et Menuiserie MENUISERIE INDUSTRIELLE René DUPRE 19, rue Dézobry Tél. PLAine 8-64 r***************************** AUTO - ECOLE DES URSULINES AUTO TOUS PERMIS MOTO ROBERT LAHOURDE 28, rue des Ursulines, 28 PLA ENTREPRISE DE MENUISERIE Ets LATOUR et Fils 58, Rue Bonnevide Tél.»: PLAine 6-99 *****************************- S. I. F. A. SOCIETE INDUSTRIELLE POUR LA FABRICATION DES ANTIBIOTIQUES 178, Avenue du Président-Wilson LA PLAINE Téléphone : PLA 19-9 ************** ^******* ******* COUVERTURE INSTALLATIONS PLOMBERIE SANITAIRES EAU CHAUFFAGE CENTRAL GAZ Entreprise André CANIVET Entreprise Agréée du Gaz de France 19. rue Poussin PARIS1 6< AUTeuil 2-82 Faisons ensemble un premier bilan par FERNAND GRENIER Député de la Seine, Conseiller municipal. T 'ANNEE 1953 est terminée. Elle a été marquée, sur le plan local, par le renouvellement du Conseil municipal aux élections du 26 avril. La bataille fut rude- Le gouvernement avait envoyé à Saint-Denis, le marquis Barthélémy de Barthélémy, nanti des millions nécessaires pour lancer et distribuer gratuitement feu «le Journal de St-Denis». Mensonges et calomnies, ragots et potins furent déversés à pleines pages- Devant ce déchaînement, nous avons simplement rappelé notre programme de 1947 et montré, point par point, Iqu'il avait été réalisé. Avec la conscience tranquille, nous sommes allés, de quartier en quartier, nous expliquer avec la population. Et St-Denis a répondu en nous accordant voix sur 33.6 votants, soit plus de 6 % des sufrages exprimés. La bataille terminée, la Municipalité s'est mise à l'œuvre pour commencer la réalisation de -son nouveau programme pour , ratifié à une écrasante majorité par la population. Ce Bulletin Municipal a pour but de dresser un premier bilan, afin que chaque Dionysien puisse se faire une idée, chiffres et documents en mains. De tous les problèmes qui se posent devant nous, deux sont particulièrement dramatiques : celui du logement, celui des écoles (dont il est parlé plus loin). Pour le logement, 7. demandes sont enregistrées à l'office des H.L.M. Pour donner satisfaction aux mal-iogés il faudrait donc construire au minimum 1. logements par an, et la crise serait surmontée au bout de sept ans. Or, quand seront achevés les logements en cours Cité Fabien et Cité Langevin, l'office gérera environ 1. logements (y compris ceux d'avant guerre la Cité Barbusse, à la Mutualité achetés pour éviter la mise en vente par appartements). Donc, 1. logements acquis ou construits de 1946 à 1954, soit en sept ans. 1. en sept ans, cela signifie donc qu'au rythme actuel, il faudrait 49 ans pour construire les 7. logements nécessaires. Les terrains manquent-ils? Non, car la Municipalité, prévoyante, a acquis tous les terrains disponibles- Manque-t-il d'architectes, d'ouvriers du bâtiment, de matériaux de construction j Non, il y a tout ce qu'il faut. ENTREPRISE ET FOURNITURES ELECTRICITE RONAT 27, rue de la République, St-DENIS PLA Il ne manque que les crédits. Si nous étions en régime socialiste, les bénéfices des usines qui se trouvent à Saint-Denis se trouveraient consacrés (comme en U.B.S.S.) aux œuvres sociales en faveur du personnel et à la construction de logements... i. Mais nous ne sommes pas en régime socialiste (pas encore), c'est pourquoi nous nous tournons vers l'etat, et c'est ici qu'apparaissent en pleine lumière les répercussions désastreuses de la politique générale du gouvernement sur l'activité des communes. Prenons la guerre d'indochine. Voici sept ans que nous déclarons que rien ne viendra jamais à bout d'un peuple qui veut vivre libre et indépendant dans sa patrie. Voici sept ans que nous avons prédit que cette guerre injuste ne serait jamais gagnée. Nous avons été seuls à le dire pendant des années. Aujourd'hui, les yeux s'ouvrent. De toutes parts, on réclame la paix en Indochine. Le jour où elle sera signée, les 2. millions que «la sale guerre» nous coûte chaque jour permettront de bâtir 8 logements toutes les 24 heures. De même, nous n'avons cessé de dénoncer la politique absurde de la course aux armements engagée pour faire face à une menace russe» inexistante. Ici encore, on pourrait économiser de quoi construire enfre 5 et 8 logements chaque jour. Voilà pourquoi nous disons franchement à la population de Saint-Denis que la crise du logement ne sera pas résolue par la seule municipalité. Elle ne sera résolue que par un changement complet de politique et c'est le vœu tque nous formulons à l'aube de COMMUNIQUE Nous sommes heureux de-porter à la connaissance de la population la création d'une «Chorale des Petits Chanteurs de Saint-Denis». A cette occasion nous demandons à toutes les familles d'envoyer leurs enfants, garçons et filles, suivre les répétitions qui se tiennent sous la direction du Docteur Martin à l'école des filles du boulevard Jules-Guesde. (Les répétitions ont lieu le mercredi et le samedi, de 18 à 19 heures.) Merci de la confiance que vous nous témoignerez!

4 Comme la fleur à besoin de la serre DES LOGEMENTS SAINS POUR L'ENFANCE TOUS avons dit et répété " que deux faits essentiels dominaient la situation sociale de Saint-Denis, et avaient retenu l'attention de nos municipalités ouvrières dès 1944 : la SURMORTA- LITE INFANTILE et la SURMORTALITE TUBERCU- LEUSE, toutes deux conséquences directes des taudis ët des logements surchargés. A l'occasion du recensement de la population, effectué en 1946, nous avons pu mettre en relief certains chiffres de ce douloureux état de choses, et les statistiques établies à l'époque montraient des cas de surpeuplement, dont nous rappelons quelques-uns : Vivent dam' une pièce :. 75 familles de 3 personnes ; 239 familles de 4 personnes ; 74 familles de 5 personnes ; 2 familles de 6 personnes ; 11 familles de 7 personnes ; 2 familles de 8 personnes ; 1 famille de 9 personnes ; 2 familles de 11 à 15 personnes. Vivent dans deux pièces : par R. BENHAMOU, adjoint familles de 4 personnes ; 45 familles de 5 personnes ; 164 familles de 6 personnes ; 71 familles de 7 personnes'; 38 familles de 8 personnes ; 1 familles de 9 personnes ; 1 familles de 1 personnes ; 2 familles de 11 à 15 personnes. Par ailleurs, nous signalions que : familles ne disposaient d'aucune installation sanitaire ; familles ne disposaient pas du gaz, dans une ville où l'on fabrique le gaz, et 1.21 familles n'avaient pas l'eau dans leur logement. Aussi, dès la Libération, la nouvelle municipalité née de la Résistance, confirmée dans son mandat par les élections municipales de 1947, et plus récemment d'avril 1953, apportait une volonté de travail jusqu'alors inconnue, et devait continuer^ depuis, à poursuivre ses réalisations et en même temps à travailler pour la Paix. Donc, un des aspects essentiels de notre action municipale est de lutter contre le taudis, pour obtenir l'amélioration des conditions d'hygiène et d'habitation de la population dionysienne. Il ne s'agit pas pour nous d'une propagande verbale pour une «vie hygiénique», mais de construire sur le territoire de notre commune, et en nombre suffisant, des logements convenables, condition principale pour la santé de nos administrés, et surtout des plus jeunes- C'est surtout en ce qui concerne l'habitation que la classe ouvrière, trop longtemps logée dans des taudis, doit conquérir des droits nouveaux. Il était temps d'entreprendre, sur ce point une politique méthodique, et de la poursuivre avec acharnement, et ceci justifie les programmes élaborés par la Municipalité et l'office Municipal d'habitations de Saint-Denis. Ces programmes, nous devons les rappeler, pour mobiliser la population, et particulièrement les mal logés ; dans une action unie et coordonnée, pour que ces programmes d'aujourd'hui soient les réalités, de demain. Après avoir obtenu du Ministère de la Reconstruction et de l'urbanisme la remise en état de quelques immeubles, par exemple Boulevard Carnot, 14 loge- 4 logements feront réservés pour reloger les - personnes expulsées pour opération de voirie par les Ponts-et-Chaussées. Mais le programme général de construction de logements qui serait immédiatement réalisable s'il était doté financièrement, est le suivant : Cité La Briche, 2 tranche 16 logements Cité Delaune 19» Terrain Bec à Loup 169» Terrain Berne 2» Terrain Delaunay-Belleville » Surélévation Cité Henri-Barbusse 8» C'est donc au total : logements neufs et logements d'hjl.m. remis en état : logements, sans compter les locaux réparés à la demande de la Municipalité par le M-R-U., à la suite de dommages de guerre. LOPI N-KREDER 67. Rue de la République, 67 COMPAGNIE GENERALE DE SCIERIE ET MENUISERIE 17, rue de la Briche PLA PARQUET Détail Demi-Gros Tous Choix - Toutes Largeurs : CHENE HETRE PIN SAPIN RELIURES D'ORIENT ART - BIBLIOTHEQUES T.-A. MATHIEU 15, rue Lécuyer SAINT-OUEN CLI f*-f*~r r * *w ******* *n. Pour une cuisine SAINE, ECONOMIQUE, EXCELLENTE Margarine surfine > EXEL «La marque qui EXCELLE» ENTREPRISE GENERALE DE PEINTURE Maison fondée en 1852 FI IF7 Rl File 6Z - rue Cabriel-Péri, St-Denis Omiù PLAINE -4 SABLAGE - METALLISATION LAQUAGE- ETUVAGE Actuellement, notre Municipalité poursuit les der- : nières formalités pour l'acquisition de terrains provenant des anciennes usines Delaunay-Belleville, pour 1 l'édification d'un programme de 475 logements. ' Tous ces programmes doivent être dotés financière^ment ; nos efforts doivent être non seulement connus mais soutenus de tous nos administrés qui, à divers titres, ont intérêt à ce que Saint-Denis ne connaisse plus les taudis où s'étiole la jeunesse, où dépérit l'enfance. L'action unie de tous les mal logés, intéressés au premier chef, et de tous les Dionysiens, doit aider la. Municipalité et l'office Municipal à triompher des : embûches Iqui se dressent devant nous. C'est en servant l'intérêt de la classe ouvrière qui attend des logements que nous serons, les uns et les autres., les meilleurs serviteurs de l'intérêt national. Nord-Seine Auto BEDEL et Cie FOURNITURES GENERALES ', POUR AUTOMOBILES et INDUSTRIE S.K.F. - FULMEN - FERODO EQUIPEMENTS ELECTRIQUES FREINS LOCKHEED - BENDIX CHAINES - TRANSMISSIONS 4 et 6, Bd Marcel-Sembar, St-Denis PLAINE et GARAGE DU BARRAGE A. MORET Agence Directe CITROEN ] ' 1-3, rte de Pierrefitre. PLAine 2-67 LES SUISSES CH. GERVAIS SONT PASTEURISES i:' Cité Fabien. Un taudis. ments, il a été construit, à la demande de la Municipalité : 132 logements, Cité Langevin, Ire tranche, dont 66 ont été achetés par l'office Municipal d'habitations. Par ailleurs, rappelons que l'office Municipal d'habitation a acquis 385 logements remis en état. Cité Henri-Barbusse, pour éviter qu'ils se détériorent, et deviennent vétustés. Depuis, nous avons construit : 194 logements, Cité Fabien, Ire tranche- Actuellement, sont en cours de terminaison : 188 logements, Cité Fabien, 2e tranche, 12 logements, Cité Langevin, 2e tranche- De nouvelles constructions sont en cours : 124 logements Cité La Briche, Ire tranche, dont RENOVA 44, rue Jules-Genevesi PLA Aux Miroirs Gravés de France MIROITERIE D'ART TRANSFORMATION - ARGENTURE FAÇONNAGE EN TOUS GENRES 46, rue D.-Casanova. PLA Le Garage Moderne Concessionnaire Exclusif PANHARD et LEVASSOR 24, Boulev. Carnot - PLAine J- FOURNITURES GENERALES POUR USINES- - I SOCIETE DES ANCIENS ETABLISSEMENTS MAGNIER-AIME & Cie 25"NÏÏKSK; _ ^ _ Tél f phone : PLA ' USINES DE LA SEIGNEURIE FABRIQUE DE PEINTURES, COULEURS, VERNIS , Rue Meissonier, PANTIN Tél. : NORd I. C. A. M. 1 1 bis, rue des Ursulines, St-Denis TISSUS ININFLAMMABLES SIMILI-CUIR LANCEURS DE DEMARREURS ' POUR AUTOMOBILES CURIE et Cie 4, Avenue des Moulins-Gémeaux, 4 PLAine 3-15

5 TOUS LES EMBALLAGES S. E. D. E. R. 15, rue de la Mont joie LA PLAINE St-DENIS - PLA M. GODET Géomètre Expert D.P.L.G. 14, rue Aubert Téléphone: PLAine 1-67 Lundi et Jeudi matin ou sur Rendez-vous -PLASTILUX- MOBILIER DE CUISINE MODERNE EN TUBE D'ACIER ET MATIERE PLASTIQUE 6, rue de Sablonville PARIS! 7 ETO DE ROMANET 2, rue des Boucheries - St-DENIS PLA 3-44 Assureur Conseil - Agent général de LA PRESERVATRICE FLEURS NATURELLES GERBES CORBEILLES COURONNES EPICERIE EN GROS FOLLIET et GUIBARD 129 bis, rue G.-Péri PLA. -67 Ets SEGUIN et Fils BRASSEURS 16, rue Cabriel-Péri - PLAine TOUT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL RACCORDS ROBINETTERIE CENERALE TUBES EAU et VAPEUR 26, rue lannot St-Denis PLAINE 6-6 '**********j Chiffons Lessives INDUSTRIES. LABORATOIRES, etc. BLANCHISSERIE INDUSTRIELLE 37, rue Auguste-Poullain, St-DENIS ^^^^^PLA^VT^S^^^^^^ VIANDES EN GROS JAUNO MAGASINS DE VENTE ET BUREAUX :. 2, rue Dézobry L'OPTICIEN DE S DENIS Raymonde-Fleurs 15, pl. Victor-Hugo (en face Mairie) Tél. : PLAine 15-S8 r* *********** **** ************* 87, Rue de la République, (Eglise N euve) informe son aimable clientèle qu'il a repris personnellement ses occupations Fournisseur agréé: Mutuelle Chirurgicale de Paris, Matières Colorantes, S.N.C.F., Gaz, E.D.F. LES FINANCES COMMUNALES Satisfaire au maximum aux besoins ^'ADMINISTRATION des communes devient de plus en plus difficile du fait de l'hypothèque que fait peser sur les budgets communaux la politique de guerre, de misère et de régression sociale, des gouvernements qui se succèdent depuis 1947 (période où furent exclus les ministres communistes du gouvernement). Il est évident qu'on ne peut, à la fois, fabriquer des canons, des tanks, des pistes d'envol pour bombardiers lourds et accorder les crédits nécessaires pour la construction des habitations, des écoles, dispensaires et hôpitaux. Une telle politique ne permet pas de donner aux plus déshérités, les vieux travailleurs, la retraite décente, indispensable leur permettant de finir leurs jours dans la dignité. Les derniers décrets Laniel rendent encore plus lourde la tâche des élus municipaux, ces décrets réduisent encore les libertés communales puisqu'elles ne permettront pas au Conseil Municipal de prendre les décisions d'investissement pour les besoins de la Commune. Ces décrets prévoient des détaxes sans dire par quoi seront remplacés les sommes qui devaient tomber dans les caisses communales. Ces décrets prévoient également une réduction de toutes les subventions. Déjà, la subvention d'intérêt général a été réduite presque totalement. Le recensement de la population fait en 1946 et qui devait être renouvelé en 1951 ne l'a pas été, privant ainsi la commune d'une partie des subventions auxquelles elle est en droit de prétendre. La réduction à 3 millions pour la construction des classes d'écoles, lorsqu'on sait qu'une classe revient à 7 ou 8 millions, enlèvera encore aux communes des subventions qu'elles étaient en droit d'attendre. Malgré toutes ces entraves, les élus communistes de Saint-Denis réalisent, ils construisent des maisons d'habitations, des consultations de nourrissons, des consultions prénatales, des crèches, des dispensaires. Ils améliorent à l'hôpital les conditions d'hygiène pour les malades, la maternité, pavillon d'enfants, la chirurgie. Ils construisent des écoles à Langevin, Dier, Fabien. Ils font fonctionner les colonies scolaires, les cantines, le patronage. Ils aident les vieux papas, les vieilles mamans, les soldats et l'ensemble des plus déshérités. Ils donnent des vestiaires aux enfants. Ces dépenses absolument nécessaires doivent être payées et c'est pourquoi, dans notre budget, nous nous efforçons de faire payer ceux qui possèdent. Le budget en ressources se compose surtout de la taxe additionnelle au chiffre d'affaires imposée par le gouvernement (impôt antidémocratique puisqu'il est payé au des travailleurs Faire payer les riches par Henri BARRON, adjoint même titre par l'ensemble des consommateurs, et nous avons toujours montré notre hostilité à Une telle taxe). La taxe sur les locaux industriels et commerciaux où le taux a été porté au maximum pour l'industrie. Les centimes additionnels dont il faut dire que 72 à 74 % sont payés par la grosse industrie de Saint-Denis. La Municipalité demande du reste une meilleure répartition de la taxe locale. Nous réalisons pour les plus déshérités, grâce à un travail collectif de tous les élus communistes sous l'impulsion de notre camarade Auguste Gillot, Maire de Saint- Denis, qui est malheureusement malade depuis un certain temps et dont nous sommes heureux qu'il soit entré én convalescence pour nous aider de ses précieux conseils. Nous réalisons en nous appuyant sur la population : Comités de Quartiers, Parents d'elèves, Organisations démocratiques. Nous réalisons, parce que nous appliquons la politique de notre Parti sur le plan municipal et nos réalisations sont les réalisations du Parti Communiste Français. On pourrait faire beaucoup plus si, dans notre pays, on pratiquait une autre politique, si l'on substituait à la politique de guerre une politique de Paix (politique de Paix voulue par la grosse massé de la population dionysienne).», Déjà, de grands changements interviennent. Des hommes de toutes tendances au Conseil Municipal, au Comité d'entente des Anciens Combattants, et dans la population, exigent un changement de politique qui, avec la Paix recouvrée, permettra d'élargir les Libertés, la "reconquête de notre Indépendance Nationale et permettra aussi de satisfaire encore plus les besoins de la population laborieuse de Saint-Denis. Henri BARRON, Maire-Adjoint. LES CREDITS POUR LES ŒUVRES DE PAIX Bureau de Bienfaisance frs Bureau de Secours loyer 1.85.» Caisse des Ecoles 47.. > Enseignement personnel » Enseignement matériel ,» TRAVAUX ORDINAIRES ENTRETIEN (1953) Frais de personnel (Voirie, Architecture, ouvriers) » Frais d'entretien du matériel (bâtiments, voirie) » Travaux extraordinaires »

6 VEHICULES INDUSTRIELS ACHAT - VENTE - REPARATIONS I MATERIEL D'INJECTION R FOU RN 1ER 118, Av du PrésidenrWilson, 118 LA PLAINE Tél. : PLAINE 7-79 ARTISAN SERRURIER 5. Rue Albert-Walter prolongée MAÇONNERIE BETON ARME Marcel CARTIER 18 bis, rue Cénin COUVERTURE PLOMBERIE CHAUFFAGE CENTRAL Ets Georges LOUR 37. rue de la Briche - PLAine 4-71 TRAVAUX PUBLICS ET PARTICULIERS CHANTIER DU LANDY CHARBONS Spté pr Restaurants et Chauffage Central BALMETTE 2, rue du Landy - Téléphone : PLAine 4-37 Les Spécialités Alimentaires NEGRIER ET LAGARDE NEGRIER et FILS, Successeurs 19, rue des 7-Arpents PANTIN VIL Distributeurs des Entremets VITFAIT PRODUITS D'ENTRETIEN DESINFECTANTS INSECTICIDES Ets GEOSYL 38, rue Augusre-Poullain, St-DENIS PLAine et t ******** Transports Industriels Spéciaux MONTAGES ET DEMONTAGES Ets GARY de F AVI ES 62, Rue de la Chapelle PARIS-18» BOT. 6-6 Ets GEORGET Fils 43. rue Pinel - Fabrique de Vernis - Peintures - Encres Imprimerie Emaux Cras - Cellulosiques - Synthétiques Tél. : PLAine FABRICATION DE TRICOTACES Marque déposée c L.F. PARIS L.F.» Sté LEHOVECKY Frères 8, rue René-Boulanger, PARIS (X e ) BOT ANTHRACITES HOUILLES AGGLOMERES M. LEROY et 5, Boul. Anatole-France PLA. 4-31, LES DEMENAGEMENTS ET GARDE - MEUBLES TRANSPORT DE PIANOS Emile ROUSSEAU 3, rue de la Boulangerie. PLA 4-56 IMPRIMERIE CHAUFOUR TOUTES LES IMPRESSIONS 6-8, rue Milton - Paris-9 Tél. : TRUDAINE r********************** *******j MAÇONNERIE BETON ARME PIERRE DE TAILLE TOUT-A-L'EGOUT, CANALISATION Ent. F. BILLIEY 21, rue des Fillettes, 21 LA PLAINE St-DENIS CYCLES ARTICLES DE SPORT VELOSOLEX LA PERLE LAMBRETTA A. RODIER 143, rue G.-Péri PLA. 7-1 FONDERIE E. CALMELS 15 et 17, Imp. des Moulins-Gémeaux PLAine 5-1 A FABRIQUE 94 r. Gabr.-Péri (sous le porche), 94 MEUBLES LITERIE CUISINES - STUDIOS - PENDERIES PHOTOGRAPHIE D'ART G. DAVIN 2, Place de la Résistance, St-DENIS SPECIALITE DE GROUPES DE MARIAGES ET DE PORTRAITS D'ENFANTS TOLERIE CARROSSERIE CHARRONNACE Soudure autogène et à l'arc en tous genres R. UCHLINGER 9, r. Riant, St-Denis. Tél. PLA S. P. C. I. Société de Produits Chimiques Industriels 43, Rue Cristino-Carcia LA PLAINE St-DENIS Téléphone : PLAINE 27-7 (8 lignes) AU BON ACCUEIL 54, rue de la République, 54 Grâce à son Choix incomparable TOUT CE QUE VOUS CHERCHEZ EN TISSUS SOIT POUR VOUS HABILLER, SOIT POUR EMBELLIR VOTRE INTERIEUR Comparez ses Prix et ses Qualités LA MAISON DE BEBE Habille l'enfant de la naissance à 1 ans VOITURES SPECIALITE 44, Bd I.-CuMde D'OUTILLAGES POUR MARAICHERS Maréchalerie Marcel DALMAI 13, rue Aubert PLA CHARBONS s. P. c. 4, av. des MouS.-Gémeaux, St-Denis PLA 3-25 L'Aide aux vieillards et aux nécessiteux A l'occasion des fêtes de. Pâques, du 14 Juillet, du mois d'octobre, de Noël et du Jour de l'an, il est dans la coutume du Bureau de Bienfaisance de distribuer un colis aux Vieux Papas et Vieilles Mamans, ainsi qu'aux chômeurs secourus, des friandises aux hospitalisés et enfin de venir en aide aux familles nécessiteuses ayant des jeunes gens appelés sous les drapeaux, un repas est également offert aux Vieux Travailleurs à l'occasion du mariage des Rosières. Ces jours derniers encore un colis contenant 1 kg de sucre, 1 boîte de sardines, 1 boîte de petits pois, 25 gr. de chocolat, 125 gr. de café, 2 oranges, a été 'distribué aux vieux travailleurs et aux chômeurs à l'occasion des fêtes de Noël et du Jour de l'an. Il a été attribué également à chacun 1 kgs de charbon. D'autre part, les vieillards hospitalisés aux établissements Meissonnier et chez les Petites Sœurs des Pauvres, rùe Jannot, ont reçu chacun : 25 gr. de chocolat, 1 paquet de gâteaux, 1 savonnette, 2 oranges, 1 paquet de cigarettes pour les hommes et un sachet de bonbons pour les femmes. Tous les malades ainsi que les vieux de l'hôpital-hospice ont reçu un colis identique, à l'occasion du Jour de l'an. Au cours de la visite traditionnelle du Premier de l'an à tous les malades nos élus prodiguèrent par leur présence et leurs paroles réconfortantes, un peu de joie aux malades hospitalisés. Au début de chaque année une visite est effectuée par un membre de la Municipalité et un administrateur du Bureau de Bienfaisance aux malades des sanas de la REPARATIONS GARANTIES CHAUFFE - BAINS, CHAUFFE - EAU EXIGEZ de votre Entrepreneur SACHOT et Cie 54, rue Croxatier PARIS-12 e DOR RADIO, TELEVISION, ELECTRICITE Installation Dépannage Garantie Totale 1 An Maison MALAURIE 3, rue L.P.-Fleury Saint-Denis (derrière le Petit-Marché) FACILITES DE PAIEMENT oar j. TREMEL, adjoint Vve H. FAUCOMPRE VERRES A VITRES DROGUERIE Fournitures Générales pour Peintres 21, Boulevard M.-Sembat Région Parisienne, auxquels des friandises sont offertes. Signalons aussi qu'au cours du mouvement gréviste du mois d'août dernier, la Municipalité, par l'intermédiaire du Bureau de Bienfaisance, a distribué la somme de francs comme secours en argent et 1.5 colis aux travailleurs en lutte. Aussi, tous les nécessiteux, et en particulier les vieux travailleurs dont les conditions d'existence diminuent de jour en jour peuvent compter sur notre appui, le désir de la Municipalité et de la Commission administrative du Bureau de Bienfaisance est d'aider au maximum tous ceux qui souffrent. Il en est pas de même pour le gouvernement qui vient de faire paraître un décret prévoyant une réforme des lois d'assistance, et cela au détriment de nos vieux, des infirmes, incurables, etc.. Les bureaux de bienfaisance seraient supprimés et remplacés par des Bureaux d'aide sociale. Ces bureaux d'aide sociale seraient gérés par des commissions administratives composées d'un tiers de membres élus par les Conseils Municipaux et de deux tiers désignés par le Préfet; il est clair qu'une commission comprenant deux tiers de ses membres désignés par le Préfet pourrait décider sans que le Conseil municipal ait son mot à dire. Donc si ce décret était appliqué, tous les avantages énumérés ci-dessus accordés par la Municipalité et le Bureau de Bienfaisance seraient supprimés. Aussi, tous UNIS, exigeons l'abrogation de ce décretloi de misère qui ne ferait qu'aggraver la situation de tous les vieux, de tous les nécessiteux. Unissons-nous pour faire cesser la guerre d'indochine et qu'enfin soit formé au plus tôt un gouvernement vraiment démocratique, qui donnera à tous, le pain, la paix, et plus de bien-être à ceux qui souffrent. PLA. -51 Pharmacie de la Poste P.H.R. FAUDEMAY HOMEOPATHIE 69, rue de la République ANALYSES St-DENIS PLA PHOTO-CINE- OPTICIEN JOAN N I V LUNETIER 87, rue de la République HALL AUX 111, Rue Cabriei-Péri LINOS PLA 7.5 UNI - IMPRIME - INCRUSTE DEVIS POSE RAPIDE

7 /^ETTE année nous avons vu ^ un bel afflux d'inscriptions à nos colonies et 832 enfants sont partis à la campagne respirer l'air pur. Pour la première fois les filles se sont dirigées vers La Châtaigneraie, magnifique propriété de 8 hectares située dans cette région très pittoresque qu'est le Périgord. Les garçons ont pris le chemin du Taillé qui se trouve en Touraine. Et nos 24 garçons de l'orphelinat Génin ont bien profité dans notre propriété du Treillon à Sancerre. Si le temps n a pas été très clément pendant le mois de juillet, les mois suivants, chauds et ensoleillés ont permis aux colons de faire de magnifiques excursions. Les garçons ont visité les châteaux de la Loire et la ville de Saumur, riches de souvenirs et d'où nos enfants sont revenus avec une leçon d'histoire de notre pays. Dans cette région du Périgord, les sites ne manquent pas et nos filles eurent le choix. Les grottes des Ezzies, le Gouffre de Padirac ainsi que la ville moyennageuse de Domme reçurent leur visite. Baignade Nos colons se sont également initiés à divers petits travaux que la population a pu voir sous le péristyle de la Mairie pendant le mois d'octobre. Certains d'entre eux représentent de véritables petits chefs-d'ceuvres et il y a lieu d'encourager les enfants dans cette voie. Un fait nouveau, accueilli avec plaisir par les parents et les enfants, fut la fourniture d'un trousseau. Cette année, la Municipalité et la Caisse des Ecoles avaient tenu, en raison des difficultés financières des familles, â équiper les enfants et à leur arrivée à la colonie, ils reçurent : 2 shorts, 1 anorak, 2loups de mer, 1 pull-over, 2 paires d'espadrilles, 2 slips et 2 tricots de peau. Cette' mesure sera améliorée pour les colonies à venir. NOS COLONIES 1953 ont remporté un vif succès par A. PERSANCIER, adjoint L'encadrement de nos colons a été un souci constant pour la Municipalité. Les candidats moniteurs devaient avant leur agrément suivre une série de cours et de stages afin de se perfectionner. Certains d'entre eux, ceux qui semblaient les plus qualifiés étaient, aux frais de la Municipalité, envoyés dans des.stages afin d'obtenir le diplôme d'etat de moniteur. Mais nous devons attirer l'attention de la population sur les difficultés que nous rencontrons pour recruter des moniteurs. Peu de jeunes gens ou jeunes filles obtiennent de leur patron un congé suffisamment long pour partir en colonie et de ce fait ces derniers ne peuvent abandonner leur emploi sous peine d'être licenciés. Car c'-est dans les usines que nous trouverons les meilleurs moniteurs, il est donc indispensable d'obtenir que les patrons autorisent leurs ouvriers à partir comme moniteurs aux colonies scolaires. Poursuivant son plan d'aménagement des colonies, la Municipalité entreprend chaque" année une série de travaux. Cette année, l'installation de l'eau est entièrement terminée au Taillé et un magnifique château d'eau s'élève maintenant près des douches et de la cuisine de la colonie. A La Châtaigneraie, les lavabos ont été entièrement réfectionnés. Nous pensons que pour l'année prochaine, le Taillé sera doté d'une infirmerie moderne et què la Châtaigneraie aura une installation d'eau entièrement renouvelée. La Municipalité ne s'arrêtera pas là, d'autres travaux importants suivront. Mais cela ne suffit pas, la Municipalité désire installer une colonie au bord de la mer, mais devant l'intransigeance des pouvoirs de tutelle, ce projet n'a pas encore pu se réaliser. C'est dans l'union la plus large, Municipalité, parents et amis de l'enfance, que nous arracherons les crédits nécessaires pour que Longeville devienne une réalité. Promenade Connaissez -vous la < HO, Rue Paul-Vaillant-Couturier à St-Denis STATION DE S A 1 NT - D EN 1 S... _J ^jg3pg> Service parfait, plein rapide Lubrifiants Carburants Mobiloil \ Mobilgas Le réseau social municipal "JJ"NE des caractéristiques essentielles de l'équipement social, créé de toutes Dièces par notre Municipalité depuis 1944, est d'avoir été établi en fonction des besoins, et non dans un but électoral quelconque. C'est donc un programme social, et non un programme pour les élections. La mise en place d'un réseau social d'ensemble : Service Social Municipal proprement dit, Centres Prénataux, Consultations de Nourrissons, améliorations et création de nouvelles crèches, a eu incontestablement un effet direct sur la mortalité infantile, dont le déclin à Saint-Denis a été indiqué par les statistiques sanitaires qui nous ont révélé que la mortalité infantile était passée à Saint-Denis de 93,5 en 1935 à 45 décès de à 1 an pour 1. naissances vivantes, en 1951, soit une régression égale à 52%, dont 16 % entre 195 et Par ailleurs, nous notions une amélioration considérable du risque mortalité fœtale (le taux descend de 65,3, en 1935, à 25,5 en 1951 ), de l'ordre de 61 % en Pavillon d'enfant à ïhôpital ces dernières années, ce qui faisait conclure à un statisticien du Comité National de Lutte contre la Tuberculose : «La lutte contre la mortalité est une action qui paye. Elle a surtout le mérite d'être une entreprise hautement humanitaire.», Mais notre action ne saurait s'arrêter à ce qui a été fait. Il faut continuer l'équipement social de notre ville. Notre programme comprend notamment : La construction d'un Centre Prénatal dans le quartier de la Mutualité, à proximité de la nouvelle crèche, en souhaitant qu'il soit possible de réserver une partie des locaux pour les petits soins aux enfants. Il faut équiper le quartier Pleyel et le doter d'une Consultation de Nourrissons et d'un Centre Prénatal. Par ailleurs, les résultats obtenus par le «Dispensaire d'hygiène Scolaire», rue du Cygne, nous incitent à demander, comme le prévoit d'ailleurs la réglementation en matière d'hygiène scolaire, la création de nouveaux centres d'hygiène scolaire ; aux termes de la réglementation, ce n'est pas un dispensaire pour 8. habitants, comme nous avons, mais il devrait y en avoir un par 2. par Rose PERSELLO, adjoint Crèche, Rue des Uisnlines habitants. Nous devrions donc nous orienter vers la construction de nouveaux établissements, afin que chaque quartier puisse avoir un dispensaire par groupe d'écoles, desservant 2. habitants. D'autre part, rappelons que la lutte antituberculeuse doit être menée avec acharnement, et que le «Dispensaire d'hygiène Sociale» de la rue Cabriel-Péri, géré par l'office départemental d'hygiène sociale ne répond plus, et depuis longtemps, aux besoins réels de la population qu'il dessert. La suggestion a été faite par notre camarade A. Gillot de créer, dans la partie centrale de Saint-Denis, un «Dispensaire d'hygiène Sociale» (antituberculeux, antivénérien, et prophylaxie des maladies mentales), qui pourrait desservir les populations' de plusieurs communes : Saint-Denis et villes avoisinantes : Villetaneuse, Pierrefitte, Stains... Enfin, le tout devra être complété par la construction d'un «Centre Hospitalier» moderne, pour l'édification duquel des emplacements de terrains sont réservés au plan d'aménagement. L'hôpital-hospice actuel serait réservé aux besoins uniques de l'hospice des vieillards, pour recevoir un plus grand nombre de personnes âgées. Trop de vieux Dyonysiens et vieilles Dionysiennes attendent leur tour pour être admis à l'hospice. C'est à l'édification de ce réseau social d'ensemble que nous devons travailler. Ce programme est la conséquence directe des besoins réels de notre population qui doit trouver sur notre territoire ce qu'elle est en droit d'attendre aux termes mêmes de la Constitution qui déclare «garantir à tous, notamment à l'enfant, à la mère, aux vieillards, travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, repos et loisirs».

8 ASSAINIR - EMBELLIR NOTRE VILLE J^ES efforts de la Municipalité ont pour but, depuis de nombreuses années, de donner la possibilité aux enfants de notre cité de s'ébattre et de jouer ailleurs que dans les ruisseaux. C'est ainsi que différents squares et jardins furent aménagés et rendus plus agréables, tel le square Pierre De Ceyter qui est très apprécié des mamans et des enfants des quartiers Parmentier et Porte-de-Paris. Les jardins de la Mairie et de la Gare malheureusement trop petits, sont cependant très fréquentés également. DAVANTAGE DE JARDINS. Mais nous pensons que ces quelques, squares qui existent sont encore insuffisants et que nous devons multiplier les expériences réalisées places de la Gendarmerie, du Soleil-Levant et du Cimetière, où après quelques aménagements, pose de bancs et bitumage, ces empla- par H.-P. DIDIOT, adjoint TRAVAUX D'ASSAINISSEMENT. Si nous pouvons enregistrer avec beaucoup de satisfaction une diminution de la mortalité infantile, cela est dû en partie à l'élimination progressive des foyers d'épidémies et de tuberculose. L'assèchement du grand quartier de la Mutualité par la canalisation de la Vieille Mer et la suppression du Rouillon, supprimant les inondations permanentes, a assaini ce quartier, à la satisfaction de tous les habitants. La pose d'égouts et de canalisations dans de nombreuses rues de Saint-Denis, permet un écoulement normal des eaux usées qui, ainsi, ne stagnent plus dans les ruisseaux. D'autres canalisations et égouts restent encore à poser et à exécuter, ainsi que les travaux d'aménagement du Croult en égout collecteur, ce qui assainira les quartiers traversés par cette rivière, utile, présentement, qu'à de gros industriels, tel la maison Floquet. LES MOYENS DE REALISER CE PROGRAMME. Le programme municipal pour l'assainissement de Saint-Denis résumé ici, exige pour sa réalisation des sommes considérables, la santé de la population et de l'enfance réclame qu'il soit réalisé rapidement et que l'on permette à la Municipalité de disposer des fonds nécessaires auxquels elle a droit, par subvention du département et de l'etat, ainsi que par une juste répartition des fonds provenant de la taxe locale. L'action de toute la population soucieuse de la santé de ses enfants aidera sa municipalité à réaliser son programme. H.-P. DIDIOT. oooo RIRES EX JEUX par A, AUDO, adjoint A Saint-Denis, l'enfance est de plus en plus malheureuse, en raison de U situation plus aggravée chaque jour des papas et mamans qui, malgré tous leurs efforts, arrivent tout juste à subvenir aux besoins de la famille. C'est pourquoi nous nous efforçons de faire toujours plus pour l'aider matériellement (vestiaires, cantines, etc.). L'Enfance se trouve en outre placée devant une offensive idéologique sans précédent de la réaction qui cherche à l'abrutir et à la démoraliser au moyen des illustrés, de la radio, du cinéma. L'existence aussi des mauvaises conditions scolaires actuelles (difficultés de l'école laïque), justifie la raison pour laquelle nous élus communistes nous essayons de faire toujours bénéficier l'enfance de nouvelles réalisations, en lui offrant l'air pur nécessaire à la santé, les loisirs sains et une détente qui deviennent indispensables lorsque l'on a passé une semaine dans une classe surchargée et mal aérée. nica, groupe artistique. Une chorale est sur le point de naître, nombreux seront certainement les jeunes dionysiens qui s'y feront inscrire pour chanter de belles chansons, le chant est un besoin inné de la jeunesse. Nous pensons améliorer encore le patronage et au bureau municipal du 3 septembre 1953 nous avons établi un projet devant apporter un soutien encore plus grand aux travailleurs, par l'aide morale et matérielle à leurs enfants. aménagement de la maison du patronage rue A.-Poullain ; une commission de l'enfance chargée d'apporter l'aide et les conseils à la direction du < patro» ; grouper les enfants par âge afin de développer plus aisément les activités correspondantes : benjamins, 6 à 8 ans ; pionniers, 9 à 1 1 ans ; grands, 13 à 14 ans ; entrée des enfants à 8 h. 3 pour répondre au besoin des parents ; créer 3 centres de rassemblement: le 12, avenue Wilson avec le 241 et Pleyel, le Bel-Air et Marville, et le centre rue A.-Poullain ; faire chaque année une démonstration-exposition de toutes ces activités par une journée de l'enfance où apparaîtraient l'éducation et la grandeur de «l'enfance, notre plus doux espoir» (M. Thorez). Nous ferons du patronage un «service public» de la population de Saint- Denis. Nombreux les enfants viendront au Patronage Laïque Municipal. Renseignements et adhésions : 4, avenue Auguste- Poullain. Squaie de Geyter céments furent rendus plus agréables et servent maintenant de promenades et de terrains de jeux. Les autres quartiers de Saint-Denis ne possèdent pas encore de tels aménagements, notre souci est de les multiplier au maximum des possibilités. DEUX JOLIS PARCS POUR ENFANTS. Saint-Denis manque d'espaces verts où il ferait bon se promener et respirer un air plus pur que celui des fumées des usines. Lorsque nous disons Saint-Denis manque d'espaces verts, ce n'est pas exact, il en existe, mais ceux-ci ne sont pas mis à la disposition de la grande masse des enfants déshérités. Des parcs immenses se trouvent sur le territoire de la commune, «le parc de la Légion d'honneur et le jardins de la Compassion», des milliers et de milliers de mètres carrés non utilisés, sinon 'par une minorité, au détriment de la santé des milliers de petits dionysiens. Nous devons obtenir avec l'aide de toutes les mamans de Saint-Denis, qu'une partie de ces parcs soit cédée à la ville pour être aménagée en jardins d'enfants. Le Croult Participants au cross de J'Humanité Malgré tout ce qui a été fait, la situation de l'enfance reste sérieuse, nous ne pouvons tout résoudre, seul un changement de régime fera cesser cet état de choses en supprimant les causes de cette situation. Pendant la période 52-53, 7 enfants ont fréquenté régulièrement le patronage le jeudi, 3 enfants s'y sont retrouvés pendant les vacances. Nos enfants ont fréquenté nombreux les activités florissantes du patronage : gymnastique, foot, hand-ball, baskett, natation, dessin, modèle réduit, couture, harmo- A LA CHARRUE d'or 64, rue Cabriel-Péri CINEMAS - PHOTOS AMATEURS PEINTURE - PAPIERS PEINTS Maison de confiance, fondée en 1878 Tél. : PLAine 12-3 COUVERTURE - PLOMBERIE CHAUFFAGE - ELECTRICITE DROUETS et Cie Ingénieur des Arts et Manufactures 17, rue du Pont-aux-Choux PARIS <3<=) ARChives2-15 L'équipe de football du patronage participant au Rassemblement Sportif International GRAND LAVOIR DEZOBRY Lavage au poids et à la pièce GROS REPASSAGE Draps - Serviettes - Torchons FIN LIVRAISON RAPIDE A DOMICILE 7, rue Dexobry Téléph. : PLAine 11-82

9 I. La Laïcité doit pouvoir s'exercer dans des locaux conformes à ses besoins : L'un des problèmes fondamentaux posés par la rentrée de Septembre 1953 a été, dans toute la France, celui des locaux. L'afflux d'enfants joint à la vétusté des écoles rendaient la question angoissante. A Saint-Denis, il était absolument indispensable d'ouvrir 9 classes dans l'ancienne école du Corbillon rénovée. La Municipalité avait accompli inlassablement toutes les démarches requises pour l'ouverture de ces classes. Par la volonté du Gouvernement il devait en être autrement. II. Le refus et le retard dans l'attribution des crédits, formes du sabotage de l'ecole laïque : Une partie seulement des crédits fut accordée en Septembre, 2 jours après la rentrée. C'est ainsi que 5 classes de fillettes durent être installées provisoirement Classe surchargée : Ecole Emile-Connog. au Centre Sportif Le Men, dans des conditions aussi bonnes que les locaux nous l'ont permis. Si l'on ajoute à cela le nombre insuffisant de maîtres (1 classe supprimée au 241, av. Wilson, 1 classe supprimée au 12, av. Wilson), la suppression quasi-totale du remplacement des instituteurs malades,' l'annulation d'un MILLIARD de crédits sur l'hygiène Scolaire et l'orientation Professionnelle, le projet d'une réforme rétrograde de l'enseignement, les atteintes multiples à la fonction enseignante, on voit combien l'ecole est sacrifiée. L'éducation de nos enfants et le renom intellectuel de notre pays sont jetés par dessus bord. III. Nos besoins présents : Dans de telles conditions, la Municipalité soutient les revendications des maîtres et des parents d'élèves. Elle lutte pour obtenir des locaux convenables et des instituteurs en nombre suffisant. Un simple tableau montre l'effectif accru des enfants de nos écoles. Le scandale de la rentrée scolaires 11 par M. SOUCHEYRE, adjoint Filles Aux problèmes des effectifs, s'ajoutent ceux des locaux sinistrés, des locaux vétustés, des aménagements provisoires et des classes surchargées. Il faut également compter les locaux d'apprentissage si nécessaires à Saint-Denis; IV. Le programme scolaire de la Municipalité : Rénovation de l'ecole du Corbillon. Reconstruction de l'ecole de Filles, 12, av. Wilson. Construction accélérée du Groupe André Diez. Construction du Groupe Fabien. Etude de la construction d'un groupe scolaire Centre. Construction d'un Centre d'apprentissage Masculin et Féminin. Construction d'un Etablissement du Second Degré. Construction d'une classe maternelle au 12, avenue Wilson. Construction de 2 classes maternelles aux garçons Marcel-Sembat. Extension des classes pour enfants retardés. Extension des cours pour Adultes. Modernisation progressive des locaux existants et amélioration du matériel scolaire et pédagogique. V. Les réalisations en cours : Nous ne nous contentons pas de formuler des promesses, nous lés réalisons. Sont actuellement en cours : Ecole du Corbillon en reconstruction depuis le dé- Maternelle Fabien en construction. blocage des crédits (9 classes terminées en 1954), 6 classes sont déjà en service pour la Maternelle. Ecole maternelle Fabien : en construction (6 classes maternelles et 2 classes primaires, fin prévue pour Pâques 1954). Groupe A.-Diez : en construction ( 12 classes garçons et 12 classes filles, 6 classés maternelles).,, Ecole de Filles 12, av. Wilson : les travaux vont commencer dès le déblocage des crédits. Aménagement, Entretien, Equipement : un effort Important (reconstruction d'escalier, de W.-C, peinture de nombreuses classes, installation de rideaux pare-soleil, achat de mobilier scolaire et de matériel pédagogique) a été réparti sur toutes les Ecoles de la Ville. Centres d'apprentissage : la toiture du Centre Ernest-Renan est en cours de réfection. En ce qui concerne les Centres Masculin et Féminin projetés, m2- de terrain ont été mis à la disposition du Ministère de l'education Nationale par la Municipalité. La décision de construire à St-Denis ces Centres d'apprentissage a été approuvée. Cet effort, déjà très étendu, nous entendons le renforcer et l'accélérer. Avec les maîtres dont la fonction est dure, avec les parents qui défendent l'avenir de leurs enfants, notre tâche est claire : Agir pour obtenir les crédits nécessaires, afin de doter St-Denis de l'équipement scolaire conforme à ses besoins, Assurer à nos écoliers, à nos apprentis, le droit à une instruction et à une formation professionnelle convenables, dans des écoles agréables et bien équipées, pourvues d'un nombre suffisant de maîtres qualifiés. COIFFEUR POUR DAMES ET MESSIEURS Spécialité do teinture «Diplômé» APPAREILS MODERNES - COIFFURES NOUVELLES, PANACHES, COROLLES B A T I Kl 4. rue Lannes PRODUITS PAPETERIE JOHNSON La marque mondiale pour PARQUETS, LINOS, CARRELAGES, AUTO, etc.. ^Fabriqués à par la JOHNSON -FRANÇAISE- En vënte : COULEURS, DROGUERIES, LINOS POMPES FUNEBRES GENERALES Bureau de St-Denis : 9, place Victor-Hugo Tél.: PLA 1-8 et 2-4 Demandez poste 219. AVIS AUX ASSURES SOCIAUX La Société des POMPES FUNEBRES GENERALES qui; en sa qualité de concessionnaire, est chargée d'assurer le Service des Pompes Funèbres de la Ville de St-Denis, nous prie d'informer les familles des Assurés Sociaux (Mutualistes ou non) qu'elle accepte d'affecter "au règlement des frais d'obsèques d'un assuré social une partie du capital décès versé par la Sécurité Sociale : cette délégation se donne en conformité avec les règlements de la Caisse Primaire Centrale de Sécurité Sociale de la Région Parisienne. Les familles des assurés sociaux décédés peuvent ainsi éviter un paiement en espèces immédiat. Le Chef de Bureau des POMPES FUNEBRES GENERALES peut fournir tous renseignements sur les conditions et formalités à remplir. CHAUDRONNERIE TOLERIE INDUSTRIELLE LIBRAIRIE JOUETS - CONFISERIE LA VIE EN ROSE 12, Bd Félix-Faure - Tél. PLAine SAGNELONGE Frères 39, rue de la Briche PLA GARAGE L. DELAVALLE 4, rue Cabriel-Péri Téléphone : PLAine 1-89 DEPANNAGES VENTE ACHAT Reprises - Remorquage AVIS AUX DIONYSIENS Pourquoi aller chercher loin... quand vous avez si près... DU TRAVAIL SERIEUX, DE LA QUALITE, à des prix adaptés aux circonstances actuelles. Venez donc au BOISUTIL 15 Rue de la Charronnerie - St. DENIS PLANCHES RABOTEES TASSEAUX, MONTANTS PEINTURE PANNEAUX LAQUES Vous y trouverez : CONTREPLAQUE en toutes épaisseurs MEUBLES BOIS BLANC PANNEAUX «ISOLEX» En gros, au détail, à la mesure

10 RENSEIGNEMENTS UTILES SERVICES CENERAUX DE LA COMMUNE Les bureaux de la Mairie sont ouverts tous les jours de : 8 h. 3 à 12 h. et de 13 h 3 à 17 h. 45. Téléphone : PLA Recette-Perception : Caisse ouverte à la Mairie de Saint-Denis, tous les jours, de 9 heures à midi et de 13 h. 3 à 15 h. 3 ; le samedi de 9 h. à midi. Bureau d'assistance et Bureau de Bienfaisance : placede la Légion-d'Honneur, tous les jours, de 8 h. 3 àl 2 h. et de 13 h. 3 à 18 h. PERMANENCE DES ELUS M. GRENIER Fernand, Député. 1 er mardi, 3«mardi de chaque mois, à 19 h. M. GILLOT Auguste, Maire. Mardi de 18 h- à 2 h-, samedi de 9 h. à 12 h. M. BARRON Henri, Adjoint. Jeudi-samedi, de 9 h. à 12 h., jeudi de 17 h. à 19 h. M. TREMEL JULES, Adjoint. Lundi et vendredi de 9 h. à 12 h., mardi de 14 h. à 17 h. M. PERSANCIER Auguste, Adjoint. Mercredi, vendredi, de 9 h. à 12 h. M. BENHAMOU René, Adjoint. Samedi de 9 h. à 12 h-, mercredi de 17 fi. à 19 ft. M- DIDIOT Hippolgte, Adjoint. Lundi de 18 h. 15 à 2 'h-, samedi de 9 h. à 12 fi. M. AXJDO André, Adjoint Mairie : jeudi de 18 fi. 3 à 2 fi. ; Annexe de la Plaine : vendredi de 19 fi- à 2 fi., samedi de 9 fi. à 11 fi. M. SOUCHEYRE Maurice, Adjoint. Jeudi de 9 fi- à 12 A., dimanche de 1 h. à 12 h. Mme PERSELLO Rose, Adjoint- Jeudi de 19 fi. à 2 fi. SERVICE SOCIAL MUNICIPAL Secteur 1, Mairie, Mlle DELASVERGNAS : Mairie, 4» étage, lundi et vendredi de 9 h. à 11 h., mercredi de 17 h. à 19 h. Secteur 2, Centre, Mme DEEN : Mairie, rez-de-chaussée, mardi, vendredi et samedi de 14 b. à 16 h. Secteur 3, Hôpital, Mme PAGES: Mairie, rez-de-chaussée, lundi et mercredi de 14 h. à 16 h., samedi de 9 h. à 1 1 h. Secteur 4, Champs de Courses, Mme MICHELI : 6, rue de la Ferme, lundi et mercredi de 9 h. à 11 h., vendredi de 17 h. à 19 h. Secteur 5, Mutualité-Langevin, Mme BASILI : 6, rue de la Ferme, mardi et jeudi de 9 h. à 11 h., samedi de 14 h. à 16 h. Secteur 6, Caserne Fabien, Mme GARCIA : Mairie, 4«étag, mardi, jeudi et samedi de 9 h. à 1 1 h. Secteur 7, Eglise Neuve, Mme BOURGON : Mairie, 4«étage, mardi, jeudi et samedi de 9 h. à 1 1 h. Secteur 8, Pleyel, Mme LEMERLE : 15, boulevard de la Libération, lundi, mercredi et samedi de 14 h. à 16 h. Secteur 9, Plaine (Nord), Mlle CRANDJEAN : Mairie, annexe, 12, avenue Wilson, mardi, jeudi et samedi de 9 h. à 11 h. Secteur 1, Plaine (Sud), Mme PALOMBIT : Mairie annexe, 12, avenue Wilson, lundi et mercredi de 9 h. à 11 h., vendredi de 17 h. à 19 h. AMBULANCE : Tél. PLA POMPIERS : PLA SERVICE D'HYGIENE ET D'ASSISTANCE Bureau administratif d'hygiène : à la Mairie. Office municipal d'habitations : Cité Paul-Langevin, boulevard Félix-Faure. Ouvert mardi de 8 h. 3 à 12 h. et samedi de 9 h. à 12 h. Consultations juridiques gratuites : les 1 * r et 3 e samedis du mois de 1 h. à 12 h. et les 2 e et 4* jeudis de 14 b. à 16 h. HOPITAL CONSULTATIONS Lundi, 9 heures : Médecine générale, Ophtalmologie, Stomatologie, Castro-Entérologie, Consultations prénatales ; 17 heures : Centre prophylactique et dermatologie. Mardi, 9 heures : Chirurgie générale, Oto-rhino-laryngologie ; 14 heures : Médecine générale. Mercredi, 9 heures : Médecine générale, consultations prénatales, Ophtalmologie. Jeudi, 9 heures : Chirurgie générale, Stomatologie, Gynécologie ; 14 heures : Oto-rhino-laryngologie. Vendredi, 9 heures : Médecine générale, Oto-Rhino-laryngologie, Urologie, Consultations d'enfants, Consultations prénatales ; 14 heures: Centre prophylactique et Dermatologie. Samedi, 9 heures : Chirurgie générale, Oto-rhino-laryngologie, Gynécologie ; 14 heures : Médecine générale. Pansements : Tous les jours, de 7 heures à 9 ; heures (dimanche excepté, sauf urgence). CONSULTATIONS DE NOURRISSONS CENTRE, 59, rue de la République : mardi, mercredi et vendredi à 14 heures, jeudi à 9 h. (2 à 6 ans). HOPITAL : mardi, mercredi, vendredi et samedi 9 heures (3 à 6 ans). PLAINE, 12, avenue Wilson : mardi et vendredi à 14 heures, mercredi après-midi (2 à 6 ans). CONSULTATIONS PRENATALES A l'hôpital de Saint-Denis : à 9 heures, sauf le samedi. Au Centre Prénatal, 6, rue du Cygne : lundi, mercredi et vendredi de 9 h. à 12 h. et de 1 3> h, 3 à 17 h. BIBLIOTHEQUE Ouverte : mardi et jeudi de 1 4 à 2 heures, mercredi, vendredi et samedi de 14 h. à '18 h. 3. à mua m paix... n ta vecmm m ta manct La délibération votée le 21 Octobre 53 par le Conseil Municipal de Saint-Denis, contre la RATIFICATION des ACCORDS de BONN et du TRAITE de PARIS % été transmise à tous les Groupes Parlementaires à l'assemblée Nationale. La Municipalité vient de recevoir la réponse du Groupe des Élus Communistes? l'assemblée Nationale, que nous donnons ci-dessous. ASSEMBLÉE NATIONALE oupe Parlementaire Communiste Monsieur le Maire, DÉCEMBRE 1953 Le Groupe parlementaire communiste a bien reçu votre lettre qui traduit à la fois votre inquiétude devant la menace que constituent les accords de Bonn et le Traité de Paris et votre volonté d'appeler le Parlement à ne pas ratifier ces funestes accords. Fondée est votre inquiétude, et légitime votre volonté de mettre en échec ces plans. Un examen attentif de leur contenu prouve à l'évidence que, sous couvert de Communauté Européenne, ce qui est en cause, c'est : la disparition de la souveraineté et de l'indépendance de la France, l'infériorité économique, militaire et politique de la France vis-à-vis de l'allemagne de l'ouest, le réarmement de l'allemagne de l'ouest et la préparation d'une croisade meurtrière. Voici les dispositions essentielles des accords : 1. Le Parlement français se voit retirer la fixation de la durée du service militaire, l'instruction des recrues et la sélection des cadres (art. 72, 73, 74, 78 bis). C'est donc la suppression pure et simple de l'armée française. 2. La France ne pourra pas construire d'armements et fabriquer de matériel de guerre sans autorisation. C'est donc la suppression de la défense nationale. 3. La Communauté Européenne décidera de l'implantation des troupes. Des troupes allemandes pourront donc être cantonnées en France et relever les C.R.S. pour le «maintien de l'ordre». 4. La Communauté fixera le budget de chaque état membre (art. 87). C'est donc l'initiative des dépenses (prévue par l'art. 17 de notre Constitution) retirée aux députés français. 5. La Communauté doit «utiliser au mieux les aptitudes techniques et économiques de chacun des états membres» (art. 12). Les fermetures d'usines pourront être opérées au bénéfice d'usines d'outre-rhin. C'est donc la France transformée en pays agricole selon le rêve d'hitler et de Pétai n. 6. «La recherche technique concernant le matériel de guerre est interdite sauf autorisation délivrée par le Commissariat.» (art. 17). C'est donc l'étouffement possible de toute recherche scientifique française. 7. «Les états membres transfèrent à la Communauté les pouvoirs de répression des infractions pénales qui pourraient être commises par les membres des forces européennes» (art. 18). C'est donc une partie de la population masculine soustraite à la juridiction française. 8. La Communauté se substitue aux états membres pour la détermination de la politique internationale (art. 121). C'est donc l'impossibilité d'une politique internationale indépendante.

11 Ainsi, les dispositions précitées consacrent la vassalisation de la France, la fin de la France comme nation souveraine et indépendante. En outre, les accords de Bonn et le Traité de Paris prévoient : l'abandon définitif des réparations, l'hégémonie de l'allemagne qui pourra équiper 52. hommes dès le début et reconstituer la Wehrmacht, un cadeau à l'allemagne avec l'équipement de plusieurs usines modernes, la possibilité pour l'allemagne d'entraîner la France dans une guerre de revanche sous les ordres des généraux nazis ou encore de se retourner contre la France qui, comme l'a dit récemment Maurice THOREZ, Secrétaire Général du Parti Communiste Français, «n'apparaît faible et décadente qu'en raison de la politique de démission nationale pratiquée dans tous les domaines par ses gouvernants «européens» et «atlantiques». Nous croyons devoir rappeler qu'une solution pacifique du problème allemand existe : Conclure un traité de paix avec l'allemagne unifiée et démocratique, excluant son entrée dans une alliance militaire dirigée contre n'importe quel pays. Cette solution suppose que l'esprit de négociation triomphera des solutions de force. Dans l'immédiat, la tâche primordiale et la plus urgente est d'empêcher la ratification des accords de Bonn et le Traité de Paris. Vous n'ignorez pas que le Parti Communiste Français tout entier a dénoncé ces actes internationaux comme constituant, ^ur notre Patrie et pour la Paix, un danger mortel et entrepris une vaste campagne nationale. Parlant en son nom, Jacq ues DUCLOS, Secrétaire du Parti et Président du Groupe Parlementaire, a déclaré le 22 octobre dernier : «Conscients de la nécessité d'agir rapidement dans tout le Pays pour empêcher l'adoption des traités qui instituent l'armée européenne, nous déclarons, nous communistes, que nous sommes prêts, avec tous les Français quels qu'ils soient nous disons bien quels qu'ils soient, qui, comme nous, ne veulent pas d'une nouvelle Wehrmacht, à participer à toutes les actions politiques qui peuvent et doivent être organisées en une puissante campagne à travers la France. «A cette déclaration solennelle, nous ajoutons, nous communistes, q-ue nous sommes prêts, dans tous les actes de la vie parlementaire, à contribuer, pour notre part, à la défaite des promoteurs et défenseurs de l'armée européenne.» Par ailleurs, notre camarade Jacques DUCLOS a réaffirmé, ainsi que nos camarades François BILLOUX et KRIEGEL-VALRIMONT au cours des débats sur la Communauté Européenne de Défense qui se sont déroulés à l'assemblée Nationale du 21 au 28 novembre, l'opposition de notre Groupe Parlementaire et de la Nation à la ratification de ces accords et ont soumis au Parlement l'ordre du jour suivant : «L'Assemblée Nationale soucieuse de créer les conditions d'une négociation générale entre l'est et l'ouest, indispensable à la sauvegarde de la paix et à l'établissement d'une fructueuse coexistence pacifique entre les peuples, invite le Gouvernement : «1 A tenir compte de l'opposition résolue du pays aux traités de Bonn et de Paris qui comporte lé réarmement de l'allemagne à des fins de domination et de conquête, risquant ainsi de jeter notre pays dans la guerre; «2 A ne consentir aucun nouvel abandon des droits actuels de la France et à ne prendre aucun engagement susceptible de les aliéner; «3 A prendre l'initiative de négociations en vue d'une solution pacifique du problème allemand comportant pour tous les voisins de l'allemagne là garantie de leurs frontières et la sécurité en Europe.» Mais, c'est finalement un ordre du jour déposé par la majorité gouvernementale qui fut voté par l'assemblée Nationale. Il n'en reste pas moins que l'armée européenne a reçu un coup sérieux. Le fait que 325 députés se sont prononcés contre l'ordre du jour européen de Guy MOLLET auquel s'étaient ralliés des dirigeants européens du M.R.P. a fait apparaître qu'il y avait au Parlement une majorité absolue et même au delà, contre l'armée européenne. Les travailleurs doivent donc plus que jamais amplifier et.élargir le grand mouvement de la nation pour la sauvegarde, pour la sécurité et pour la Paix. De leur côté, les députés communistes feront tout ce qui est en leur pouvoir à l'assemblée Nationale pour faire échec aux accords de Bonn et au Traité de Paris. Ils agiront ainsi dans l'intérêt de fa France, de l'indépendance Nationale et de (a Paix. Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos sentiments distingués. André MERCIER, DÉPUTÉ DE L'OISE Secrétaire du Groupe Parlementaire Communiste SOCIETE AUXILIAIRE DES DISTRIBUTIONS D'EAU S. A. B. E. SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 27.. DE FRANCS PARIS Siège Social : 28, rue de la Baume Téléphone: ELYsées PARIS Reg. du Com. No Seine Entreprise Générale d'adduction d'eau et d'assainissement Recherches d'eau Forages Puits Captages Filrration et Stérilisation des eaux Usines élévatoires Réservoirs Canalisations de tous Systèmes Plomberie Appareils publics Services d'incendie Compteurs : Vente, Location, Entretien Egouts Installations sanitaires Epuration des eaux usées Canalisations pour Hydrocarbures, Gaz et tous Fluides - ORGANISATION, ENTRETIEN ET EXPLOITATION DE SERVICES D'EAU BANLIEUE CE PARIS, 16 succursales ARRAS (Ste-Catherihe-lez), 34 bis, rue Nationale CARCASSONNE, 23, av. P.-Cune prol. CHERBOURG, 9, rue Louis XVI "MORTIS' détruit RATS. SOURIS, TAUPES, CAFARDS, PUM AISES J MITES. LIMACES, etc. 13, Av. C.-Péri Montreuil-sous-Bois TOUT POUR LE IARDIN E. BOUSSUGE et Fils 118, rue Cabriel-Péri PLAine 2-37 R. L E C E R F IMPRIMEUR 1, rue Blanqui St-DENIS Téléphone : PLAINE -36 ETUDES PROJETS SUCCURSALES DIJON, 6, rue Fyot-de-la-Marche LILLE ISt-André-lez), 8, r.de la Gare LYON, 42, chem. St-Gervais (7e) MARSEILLE, 28, boulevard d'arras NEVERS, 11, rue des Perrières PERPICNAN, 18, rue Paul-Doumer PIENNES (M.-ct-M.), pl. de l'eglise RENNES, 11, ruo Alexandre-Duval ROUEN, 29, ruo d'emendreville TOULON, 17, av. Marceau

12 j Quincaillerie «A LA CLE D'OR» i i G. GENEVRIER Place de la Caserne, Téléphone: PLAine LA MAISON DU CHAUFFAGE ET DE L'EQUIPEMENT MENAGER Facilités de paiement MEUBLES TAPIS LIVRAISONS CRATUITES AU VIEUX Maison fondée en 1896 CAMILLE PICARD LITERIE DOMICILE CHENE 81-83, Rue Cabriel-Péri VINS et CIDRES en GROS et DETAIL Ets P O I N D R O N Père et Fils 27, Rue Pinel à Pour la Table et la Cuisine Margarine «CODOR» 3, Chemin d'aubervilliers PLA CHAUFFAGE CENTRAL - MAZOUT Installation de brûleurs sur chaudières toutes marques CCM BUREAUX : 32, av. du Prés.-Wilson. LA PLAINE St-DENIS Métro : Porte de la Chapellt BOTzaris ELECTRICITE APPAREILS MENAGERS CUISINIERES - POELES A MAZOUT S. A. M. A. - Agence Officielle Région Parisienne - VENTE A CREDIT - Pharmacie Générale P. NOSNSKI Ex-interne des Hôpitaux Médaille d'or de la Faculté de Bordeaux 2, Pl. de la Résistance, Tél. PLA r * f******************** ^ ****** * PAPETERIE Gabriel DELCROS 67, rue Lafayette Téléphone : P A R I S - 9" TRU STENCILS, ENCRE POUR DUPLICATEURS r******** ******?********* r***s ARENE -V. MARIE S' MARBRERIE FUNERAIRE - FLEURS 27, rue de Strasbourg, Travaux tous cimetières PLA 6-58 «AU MIMOSA» Chez MARCELLE FLEURS NATURELLES COURONNES 16, avenue du Président-Wiison LA PLAINE-St-DENIS MAX BEQUET GARAGE de la GARE VENTE - ACHAT - REPARATIONS EQUIPEM. ELECTR. - MICHELIN 3 bis, rue Ambr.-Croizat, St-DENIS PLAine 9-73 Pour Vous Meubler UNE BONNE QUALITE UNE BONNE OCCASION s'achète chez R. CELLERIN SALLE DE VENTE 16, Villa Danré (près de la Care) PLA ATELIER DE BOBINAGE REPARATIONS - TRANSFORMATIONS DE TOUS MOTEURS ELECTRIQUES SPECIALISTE EN MOTEURS DE FROID 7. M. RICHARD rue Denfert-Rochereau. 7 TORREFACTION CAFES EN GROS 6. Impasse Choisel, Tél. : PLAine 6-6 FOURNEAUX ROR GUE ORGANISATION ET FABRICATION DE GRANDES CUISINES COLLECTIVES 53-55, Bd Félix-Faure Tél. : PLAine 4-34 VETEMENTS de Haute Qualité pour HOMMES, DAMES, ENFANTS J o r C h k h ^ c r n 6, rue de la République, St-DENIS - Tél. PLAine 5-21 BONS «SEMEUSE» ACCEPTES REMISE SPECIALE AUX FONCTIONNAIRES Le Gérant : A. CILLOT.

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE...

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Académie :. Etablissement : ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Conformément à l'article 27 du code des marchés publics, ces marchés sont classés par catégories homogènes ou

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02.

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02. Listes des activites autorisees EN ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENTS 2 AU PROFIT DES PERSONNES PHYSIQUES 3 EN ASBL, ASSOCIATION DE FAIT 5 1 POUR LES POUVOIRS COMMUNAUX 7 Activités ALE autorisées en ETABLISSEMENTS

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Pourquoi nous choisir?

Pourquoi nous choisir? Pourquoi nous choisir? 1. Un séjour sportif déclaré auprès de la Direction Départementale et de la Cohésion Sociale de Seine-Maritime 2. Un accueil sur une base de loisirs comportant 1 hébergement en dur,

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012

École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012 Mot de la direction École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012 Le mois d octobre fut un mois rempli d activités enrichissantes et amusantes. Les élèves sont à la tâche et les travaux produits

Plus en détail

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS 1) Les coopératives et les foyers ne sont pas des moyens de pallier certaines insuffisances financières ou matérielles : Ce

Plus en détail

Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE

Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE Guide pratique pour les étudiants étrangers souhaitant s'inscrire à l'école nationale supérieure d'architecture de Grenoble, dans le cadre

Plus en détail

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE e n m a t i è r e s p o r t i v e Les équipements sportifs JANVIER 2010 Janvier 2010 2/10 LES EQUIPEMENTS SPORTIFS STRUCTURANTS Les équipements

Plus en détail

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives)

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) Taux de majoration et contingent des s supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) La mention «taux légal» renvoie aux conditions de majoration des s supplémentaires fixées

Plus en détail

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER N 1 - DÉCEMBRE 2014 - JANVIER 2015 LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER UN PETIT MOT... La période estivale de 2014, au sein du dispositif L'été à Gentilly, a été l'occasion pour les Antennes

Plus en détail

Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE

Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE Organisation et gestion d animations liées au Marché de Noël 2007 d Amiens. CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE S O M M A I R E Préambule Règlement Objectifs Ecole / cantine Quelques chiffres Le prestataire 1 2 Préambule RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE A N N É E 2 0 1 2 / 2 0 1 3 La municipalité de CHAMPAGNIER

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat.

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat. LES RESTOS DU CŒUR Lundi 17 octobre, deux dames qui sont bénévoles, sont venues répondre à nos questions. Les restos du cœur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un coup de pouce pendant la période

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Estimation de la valeur vénale

Estimation de la valeur vénale Estimation de la valeur vénale Immeuble locatif Grande Rue 10001 Lausanne "L'expert" Table des matières 1. Généralités 3 2. But 4 3. Terrain 4 3.1. Registre foncier 4 3.2. Description du terrain 4 3.3.

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour M A I R I E DE D I J O N PALAIS DES ETATS DE BOURGOGNE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30 septembre 2013 Ordre du Jour 1 - Conseil du 24 juin 2013 - Procès-verbal - Approbation I- ECOLOGIE URBAINE A- URBANISME

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

MISSION PORT-AU-PRINCE III

MISSION PORT-AU-PRINCE III MISSION PORT-AU-PRINCE III (HAÏTI AOÛT 2011) CRECHE «NOTRE DAME DE LA NATIVITE» 8bis, rue Delva quartier FONTAMARA n 27 Rappel : Georges et son équipe sont rentrés d'haïti fin mars 2010 où ils ont travaillé

Plus en détail

TOUSSAINT/HIVER/PRINTEMPS 2015/2016

TOUSSAINT/HIVER/PRINTEMPS 2015/2016 TOUSSAINT/HIVER/PRINTEMPS 2015/2016 VILLEFRANCHE DE ROUERGUE - AVEYRON GOLF AU DOMAINE DE LAURIERE 10/14 ANS REF : 012 001 02 Vacances Pour Tous 21 rue Saint Fargeau CS 72021-75989 PARIS CEDEX 20 Agréé

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

SERVICES. Expertise géologique, étude assainissement non collectif et des eaux pluviales. Cabinet.ig@orange.fr

SERVICES. Expertise géologique, étude assainissement non collectif et des eaux pluviales. Cabinet.ig@orange.fr SERVICES ASSISTANTES MATERNELLES AGREEES DOL Florence: 04 93 05 81 06 NAVETTA Coralie: 04 93 03 39 56 COIFFURE A DOMICILE CARLIER Mélanie : 06 69 42 38 67 JARDINAGE ELAGAGE GIOANNI Jean-Claude: Les Nains

Plus en détail

ENFANT ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE RESPONSABLES LEGAUX

ENFANT ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE RESPONSABLES LEGAUX DOSSIER ADMINISTRATIF UNIQUE Déposé le.. Saisi le.. VILLE DE LA FLECHE NOM : PRENOMS :........ Sexe : masculin féminin. Courriel :........ Date de naissance : / /. Lieu de naissance :.... Département (en

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

Contrat de location saisonnière. Entre les soussignés : Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du au

Contrat de location saisonnière. Entre les soussignés : Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du au Entre les soussignés : Nom : Monsieur et Madame Amouroux Prénom : Josiane Adresse : Lieu dit «la serre «- Dénommé le bailleur d une part, et : Nom : Prénom : Adresse : Dénommé le locataire d autre part,

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale

CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale CCTP Annexe I - Page 1 sur 18 CCTP - ANNEXE I Descriptif des opérations d entretien des locaux réguliers et en période estivale 1 Salle Polyvalente Périodes d ouverture : ouvert 48 semaines fermé de mi

Plus en détail

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998)

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) Comme indiqué plus haut, l'ordonnance de 1828 avait organisé l'administration centrale

Plus en détail

Différentes aides en nature. (bons alimentaires, vêtements, cartes STIB)

Différentes aides en nature. (bons alimentaires, vêtements, cartes STIB) (bons alimentaires, vêtements, cartes STIB) Version n : 1 Dernière actualisation : 03-07-2008 1) Mode d emploi de la fiche et abréviations utilisées 2) Mise en contexte 3) Qu est-ce qu une aide en nature?

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

M. ou Mme... demeurant... Ou son représentant légal, c est-à-dire le tuteur ou curateur,... Il est convenu ce qui suit,

M. ou Mme... demeurant... Ou son représentant légal, c est-à-dire le tuteur ou curateur,... Il est convenu ce qui suit, Contrat de prestation de livraison de repas à domicile entre le CCAS et les personnes âgées ou handicapées à domicile de Saint Etienne et des communes associées Entre Le CCAS de la Ville de Saint Etienne,

Plus en détail

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg RÉGIE ESTUDIANTINE DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Rue de l Hôpital 4, 1700 Fribourg, tél. (026) 300 73 13 1 Situation des bâtiments Transports publics

Plus en détail

Nous pouvons faire beaucoup ensemble

Nous pouvons faire beaucoup ensemble Santé Prévoyance Protéger Prévenir Aider Soigner Solidariser Nous pouvons faire beaucoup ensemble Protéger Pour préserver ce bien inestimable qu est la santé En complément de la Sécurité sociale, la Mutuelle

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Participants : - Directeur d école : M Santoni - Enseignants : Mmes Batifoulier, Bralet, Genoux, Convert, Teppe et Mlle Mely (Professeur des Ecoles 2,

Plus en détail

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR portail-animation.ufcv.fr Plaine des Tilles portail-animation.ufcv.fr Ufcv Délégation régionale de Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste BAUDIN 21000 Dijon Mis à jour le

Plus en détail

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages L ÉCOLE : UN ÉQUIPEMENT PUBLIC DE PROXIMITÉ La ville de Paris, comme toutes

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement.

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. PRESENTATION GENERALE DE L OPERATION Construction d un centre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE La restauration scolaire est un service public confié à un délégataire. Différentes catégories de personnels interviennent sur le temps de repas. Bien que relevant de statuts

Plus en détail

COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION

COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de Rochemaure Page 1 sur 11 Commune de Rochemaure 2 Place de la Mairie BP19 07400 ROCHEMAURE Maître d ouvrage COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013.

CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013. CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013. Le Conseil Municipal s est réuni ce jour, à 20 h 30, sous la présidence de Monsieur le Maire Patrick POSTIS. Présents : Patrick POSTIS, Jacques GAUZERE,

Plus en détail

COMMISSION ANIMATION

COMMISSION ANIMATION COMMISSION ANIMATION COMPTE RENDU RÉUNION DU 3 JUILLET 2012 Présents : Mesdames C Euvrard, M Lacroix, A Hudeley, S Cordin-Frualdo, Messieurs JC Chaumet, P Damien, M Gerbaud Ordre du jour : Festivités du

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Dossier à renvoyer complet avant le 30 septembre 2015 à Mairie de Chassieu Monsieur le Maire 60 rue de la République 69680 CHASSIEU NOM DE L'ASSOCIATION q Première

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005

Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005 Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005 Département du Calvados Ville d'ifs Extrait du Registre des Délibérations du Conseil Municipal L'an deux mille cinq Le vingt-sept

Plus en détail

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Permis de bâtir Données recueillies sur les permis de bâtir concernant les bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation (Formulaire statistique modèle II) INFORMATIONS

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 Article 1 : OBJET : Le présent règlement intérieur concerne le fonctionnement du restaurant scolaire exploité par la commune. Le restaurant

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 NOM :. PRENOM :. DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 pour les mercredis loisirs : minimum deux semaines avant le début de chaque cycle pour les petites vacances : aux dates indiquées sur les coupons Merci

Plus en détail

Contact presse : Emilie-Marie Hornus emilie.hornus@yahoo.fr 06.15.28.68.84. Dossier de Presse. La Bouquinothèque du Patio

Contact presse : Emilie-Marie Hornus emilie.hornus@yahoo.fr 06.15.28.68.84. Dossier de Presse. La Bouquinothèque du Patio Contact presse : Emilie-Marie Hornus emilie.hornus@yahoo.fr 06.15.28.68.84 Dossier de Presse La Bouquinothèque du Patio 1 Communiqué de presse «Ne jetez pas vos livres, partagez-les!» Inauguration de la

Plus en détail

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP ASSOCIATION DES CENTRES DE LOISIRS 11 avenue Jean Perrot - 38100 GRENOBLE Tél. : 04 76 87 76 41 - Fax : 04 76 47 52 92 E-mail : secretariat@acl-grenoble.org Site Internet : http://www.acl-grenoble.org

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin.

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin. Votre mutuelle Des formalités à respecter Lorsque vous adressez une demande d aide, si celle-ci est incomplète ou si un document est absent, le dossier vous est réexpédié. Bien souvent, ce retour qui retarde

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE Préambule : Le présent règlement approuvé par le Conseil Municipal de Tende régit le fonctionnement de la cantine scolaire. La cantine scolaire est un service facultatif,

Plus en détail

A l aube d une nouvelle vie! l éveil. AulnAt

A l aube d une nouvelle vie! l éveil. AulnAt A l aube d une nouvelle vie! l éveil AulnAt AuX Portes de clermont-ferrand Capitale régionale lovée dans un environnement naturel d exception, Clermont-Ferrand est dôtée d une position géographique centrale.

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant... désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant...

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

MIDI RÉTRO AUTO. 1, 2, 3 mai 2015. TOULOUSE - 3 ème Salon INTERCLUBS. www.midiretroauto.fr DOSSIER EXPOSANT. Email : contact@midiretroauto.

MIDI RÉTRO AUTO. 1, 2, 3 mai 2015. TOULOUSE - 3 ème Salon INTERCLUBS. www.midiretroauto.fr DOSSIER EXPOSANT. Email : contact@midiretroauto. TOULOUSE - 3 ème Salon INTERCLUBS 1, 2, 3 mai 2015 dans les locaux de TEA 500, av. de Garossos - 31700 - BEAUZELLE DOSSIER EXPOSANT www.midiretroauto.fr Email : contact@midiretroauto.fr 1-2-3 mai 2015

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description Description Jourdain (Ligne 11 - Mairie des Lilas / Chatelet), au calme, dans une copropriété de 3 lots, autour d une grande cour / jardin partiellement pavée, un peu à la façon d un petit hameau : aux

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

Commune de Préverenges

Commune de Préverenges Commune de Préverenges PREAVIS MUNICIPAL N 16/05 Demande d un crédit de construction de fr. 16'274 000.-- pour la construction d un collège primaire 2 MUNICIPALITE DE PREVERENGES Préavis N 16/05 Demande

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE PREAMBULE Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions d

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS BAFA

FOIRE AUX QUESTIONS BAFA FOIRE AUX QUESTIONS BAFA Le BAFA (en général) Quelles sont les conditions d'accès pour réaliser une formation BAFA? Quel sont les délais pour passer son BAFA? Pourquoi passer son BAFA? Quels sont les critères

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

RAPPORT ACCOMPAGNANT LE BUDGET COMMUNAL 2009 PRESENTE EN VERTU DE L ARTICLE 96 DE LA NOUVELLE LOI COMMUNALE

RAPPORT ACCOMPAGNANT LE BUDGET COMMUNAL 2009 PRESENTE EN VERTU DE L ARTICLE 96 DE LA NOUVELLE LOI COMMUNALE budget\rapport budget 2009 compilé.doc 1 RAPPORT ACCOMPAGNANT LE BUDGET COMMUNAL 2009 PRESENTE EN VERTU DE L ARTICLE 96 DE LA NOUVELLE LOI COMMUNALE Situation de l Administration et des Affaires de la

Plus en détail

STUDIOS. Mise à jour le 16/09/2015 11:32:04

STUDIOS. Mise à jour le 16/09/2015 11:32:04 Mise à jour le 16/09/2015 11:32:04 STUDIOS Logement comportant une seule pièce principale avec kitchenette, faisant office à la fois de chambre, salon, cuisine + une salle de bain, WC intérieur (ils sont

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER LA VILLE ET LES PRÉPOSITIONS DE LIEU

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER LA VILLE ET LES PRÉPOSITIONS DE LIEU DOSSIER LA VILLE ET LES PRÉPOSITIONS DE LIEU VOCABULAIRE Choisissez la préposition appropriée. Les prépositions de lieu: Où sont-ils? Richard David Samuel Armand Carole Nicole 1) Armand est 2) Richard

Plus en détail