O D O M A T R I X. Mohamed HILAL INRA, UMR1041 CESAER 26 boulevard Docteur-Petitjean BP F Dijon cedex

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "O D O M A T R I X. Mohamed HILAL INRA, UMR1041 CESAER 26 boulevard Docteur-Petitjean BP 87999 F-21036 Dijon cedex hilal@dijon.inra."

Transcription

1 O D O M A T R I X Version 1.0 Février 2008 Copyright 2008 INRA, UMR1041, CESAER Référencement APP : IDDN.FR R.P Tous droits réservés Mohamed HILAL INRA, UMR1041 CESAER 26 boulevard Docteur-Petitjean BP F Dijon cedex RÉSUMÉ Odomatrix calcule des distances routières intercommunales et des zones d accessibilité de pôles ou d équipements. Les distances routières sont exprimées en kilomètres et en temps de trajet aux heures creuses et aux heures de pointe. Elles sont établies entre chefs-lieux de communes. Odomatrix intègre une base de données routière codifiée «BDR500C» constituée par l INRA, le CERTU et l INSEE, à partir de couches d'informations géographiques décrivant le réseau routier et l environnement géographique. La «BDR500C» contient pour chaque tronçon routier, les identifiants des sommets (nœuds routiers), la longueur des tronçons, après correction planimétrique, et la vitesse de circulation en tenant compte de l environnement géographique et des effets de la sinuosité. PRINCIPES 1. Base de données routières et date de validité 2. Codage de la vitesse de circulation 3. Calcul des distances et géographie communale FONCTIONNALITÉS 1. Architecture générale 1.1. Un noyau et des modules 1.2. Les menus 2. Description détaillée des modules 2.1. Distancier Communes A x Communes B Couples de communes 2.2. Accessibilité Pôle le plus proche Communes équipées les plus proches 2.3. Isochrones Isochrone d une commune Isochrones dans un buffer ANNEXE DOCUMENTATION 1

2 PRINCIPES 1. Base de données routières et date de validité La modélisation du réseau routier est établie à partir la base de données Route 500, de l'ign, qui contient les principaux éléments du réseau routier français (autoroutes, routes nationales, routes départementales, etc.). Les éléments de cette base sont décrits par deux niveaux d'information : un niveau géométrique, représenté par un graphe, qui détaille les coordonnées bidimensionnelles de chaque point et la topologie du graphe ; un niveau sémantique qui décrit les propriétés des objets ou des relations entre les objets. Parmi les couches d'information disponibles, sont utilisés tronçons de route (arcs du réseau), nœuds routiers (sommets), communes (points correspondant aux chefs-lieux), liaisons maritimes. Les informations contenues dans ces couches sont appareillées afin de construire une matrice contenant en lignes tous les arcs du réseaux (identifiés par leurs sommets d'origine et de destination) et en colonnes les attributs décrivant les arcs (longueur du tronçon en hectomètres, vocation, largeur, sens de circulation, etc.). La date de validité est variable d un département à l autre et dépend de la date de mise à jour de la BDCarto dont est dérivée Route 500. L année traitée pour la constitution de la «BDR500C» est le millésime Codage de la vitesse de circulation Le temps de traversée de chaque arc est calculé en utilisant la longueur du tronçon, après correction planimétrique et altimétrique de la géométrie, et en appliquant une vitesse de circulation sur le réseau. La vitesse dépend de la vocation de la route (type autoroutier, liaison principale, liaison régionale, liaison locale) et en tient compte de l'environnement géographique traversé (orographie dérivée de BDALTI 500, tâches urbaines issues de Corine Land Cover, tailles des agglomérations et des aires urbaines tirées des nomenclatures spatiales correspondantes de l INSEE). Les conditions de circulation liées à la congestion du réseau sont partiellement prises en compte. Les liaisons maritimes, permettant d'assurer la jonction entre le continent et les îles, sont intégrées dans la «BDR500C». Elles comprennent les lignes de bac et les liaisons maritimes ouvertes aux automobiles et dont les embarcadères de départ et d'arrivée figurent parmi les nœuds routiers de Route 500. La durée de traversée en est fournie par l'ign, les temps d'attente avant embarcation ne sont pas pris en compte. La base codifiée est constituée de nœuds et tronçons. Pour chaque tronçon sont renseignées : les identifiants des noeuds des extrémités, la distance kilométrique et les temps de traversée en heure creuse et en heure de pointe déterminée d après les vitesses de circulation estimées et d après les coefficients de sinuosité (cf. les tableaux des vitesses et des coefficients de sinuosité en annexe). 3. Calcul des distances et géographie communale Les distances entre les nœuds du réseau sont calculées par l'algorithme de plus court chemin «DIJKSTRA avec FIBONACCI» (Dijkstra, 1959 ; Fredman et Tarjan, 1987). Cet algorithme permet de trouver tous les chemins les plus courts d un nœud donné à tous les autres nœuds du réseau. La routine de calcul est programmée en c++ et implémentée dans Matlab pour sa capacité à gérer les très grandes matrices. Odomatrix peut calculer les plus courts chemin en minimisant l une des trois distances contenues dans la «BDR500C», à savoir : la distance routière kilométrique, le temps de trajet en heure creuse ou en heure de pointe. Pour chaque distance le réseau est modélisé par une matrice de ² cases dont sont renseignées. Bien que les calculs de plus courts chemins soient effectués en tenant compte des nœuds du réseau, Odomatrix n accepte en entrée que les codes des noeuds chefs-lieux de communes et, en sortie, il ne restitue que les distances entre nœuds chefs-lieux de communes. Les chefs lieux de commune correspondent à une géographie communale allant du 1 er janvier 1999 au 1 er janvier 2007 ce qui correspond à communes existantes ou ayant existé entre ces deux dates en France métropolitaine. 2

3 FONCTIONNALITÉS 1. Architecture générale 1.1. Un noyau et des modules Le noyau de Odomatrix est une routine de calcul des plus courts chemins qui utilise en entrée : - les trois matrices de ² cases donnant, pour chaque couple de nœuds correspondant à un tronçon routier, la distance routière kilométrique, le temps de trajet en heure creuse et en heure de pointe ; - un dictionnaire géographique permettant d associer à chaque commune le noyau routier le plus proche de son chef-lieu. Autour de ce noyau sont greffées quatre modules qui permettent de calculer des distanciers - en croisant deux listes de communes ; - uniquement pour des couples de communes pré-établis ; ou de déterminer les accessibilités : - au pôle le plus «proche», à partir d un tableau contenant en lignes des communes et sur une colonne une variable permettant de savoir si une commune de la liste est pôle ou pas - aux équipements les «plus proches», à partir d un tableau contenant en lignes des communes et en colonnes une variable donnant pour chaque équipement les effectifs de la commune Les menus 3

4 2. Description détaillée des modules 2.1. Distancier Communes A x Communes B Ce module calcule des matrices de distances intercommunales rectangulaires AxB ou carré AxA. Il utilise, en entrée, deux fichiers contenant chacun une liste de codes communaux au format caractère sur 5 positions. Pour produire un distancier carré, on utilise deux fois le même fichier Afin de réduire les temps de calcul des distanciers rectangulaires (AxB), le premier fichier doit avoir un nombre de lignes supérieur ou égal à celui du deuxième fichier. Les distanciers peuvent être de très grande taille et difficilement manipulables. Le module refusera de lancer le calcul pour tout rectangle ayant plus de 37 millions de couples. Cette limitation permet tout de même de calculer des matrices contenant les distances entre les communes correspondant à la géographie communale allant du 1 er janvier 1999 au 1 er janvier 2007 et toutes les communes d'un ou plusieurs départements (<1000). Le module fournit, en sortie, un fichier de données *.dat qui contient le distancier correspondant au produit cartésien AxB ou AxA. Les données sont stockées sous forme bilinéaire, avec les codes communaux entre guillemets et les champs séparés par des points-virgules : - dc_a : le code de la commune a - dc_b : le code de la commune b (lu dans le fichier B ou dans le fichier A si matrice AxA) - dvo : la distance à vol d oiseau entre dc_a et dc_b exprimée en mètres - dr500 : la distance routière moyenne ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimée en mètres - hc500 : le temps de trajet moyen en heures creuses ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimé en - hp500 : le temps de trajet moyen en heures de pointe ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimé en Couples de communes Ce module calcule des distances intercommunales pour une liste de couples. Il utilise, en entrée, un fichier contenant une liste de couples de communes définies par leurs codes communaux au format caractère sur 5 positions, avec comme séparateur «espace» ou «tabulation»

5 Le module produit, en sortie, un fichier de données *.dat qui contient pour chaque couple de communes (codes communaux entre guillemets et champs séparés par des points-virgules) - dc_a : le code INSEE de la commune a - dc_b : le code INSEE de la commune b - dvo : la distance à vol d oiseau entre dc_a et dc_b exprimée en mètres - dr500 : la distance routière moyenne ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimée en mètres - hc500 : le temps de trajet moyen en heures creuses ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimé en - hp500 : le temps de trajet moyen en heures de pointe ([aller+retour]/2) entre dc_a et dc_b exprimé en 2.2. Accessibilité Pôle le plus proche Ce module calcule la distance au pôle le plus proche, celui-ci pouvant être un pôle urbain, un pôle de bassin de vie ou toutes autres communes polarisantes. Le module utilise, en entrée, un fichier contenant une liste de communes et une colonne précisant pour chaque commune si celle-ci est pole (1) ou pas (0) Le module génère, en sortie, un fichier de données *.dat qui contient pour chaque commune le pôle le plus proche calculée en minimisant la distance kilométrique routière, les temps de trajet en heure creuse et en heure de pointe (codes communaux entre guillemets et champs séparés par des points-virgules) : - dc : code commune - dckm500 : pôle le plus proche d après la distance routière kilométrique moyenne - km500 : distance routière moyenne ([aller+retour]/2) entre dc et dckm500 exprimée en mètres - dchc500 : pôle le plus proche d après le temps de trajet moyen en heure creuse - hc500 : temps de trajet moyen en heure creuse ([aller+retour]/2) entre dc et dchc500 exprimée en - dchp500 : pôle le plus proche d après le temps de trajet moyen en heure de pointe - hp500 : temps de trajet moyen en heure de pointe ([aller+retour]/2) entre dc et dchp500 exprimée en Communes équipées les plus proches Ce module calcule la distance aux équipements les plus proches. 5

6 Il utilise, en entrée, un fichier qui contient une liste de communes et n colonnes. Chaque colonne correspond à un équipement. L'intersection ligne x colonne peut prendre comme valeur le nombre d'équipement(s) de la commune ou simplement 1 ou 0 indiquant la présence ou l absence d équipement. L utilisateur doit également préciser au programme le nombre de colonnes «équipement» du fichier en entrée et choisir une distance pour le calcul (ie : km pour distance routière kilométrique ; hc pour le temps de trajet en heure creuse et hp en heure de pointe) Le module produit, en sortie, un fichier *.dat qui contient pour chaque commune et pour chaque équipement le code de la commune équipée la plus proche et la distance à cette commune (codes communaux entre guillemets et champs séparés par des points-virgules) : - dc : code commune - dcequip : commune équipée la plus proche selon la distance choisie par l'utilisateur (km, hc ou hp) - dist : distance moyenne ([aller+retour]/2) correspondant au choix de l'utilisateur (km, hc ou hp) entre dc et dcequip Isochrones Isochrone d une commune Ce module calcule les isochrones d une commune. L utilisateur saisie directement le code d une commune et choisit une distance pour le calcul (ie : km pour distance routière kilométrique ; hc pour le temps de trajet en heure creuse et hp en heure de pointe). Le module génère, en sortie, un fichier de données *.dat qui contient la liste des nœuds du réseau, leurs coordonnées géographiques et la distance à la commune saisie. Isochrones dans un buffer Ce module calcule la distance à l ensemble des communes situées en deçà d un seuil défini par l utilisateur. Il utilise, en entrée, un fichier qui contient une liste de communes. L utilisateur doit choisir une distance pour le calcul (ie : km pour distance routière kilométrique ; hc pour le temps de trajet en heure creuse et hp en heure de pointe). Le module produit, en sortie, un fichier *.dat qui contient pour chaque commune de la liste en entrée l ensemble des communes situées en deçà du seuil de distance (codes communaux entre guillemets et champs séparés par des points-virgules) : - Dc_a : code commune - Dc_b : commune située en deçà du seuil - dist : distance moyenne ([aller+retour]/2) correspondant au choix de l'utilisateur (km, hc ou hp) entre dc_a et dc_b. 6

7 ANNEXE Tableau des vitesses Vitesse en heure Environnement Population pôle urbain Type de voie de pointe creuse (HC) (HP) autoroute x2 voies plus de habitants principale et régionale locale à 1 voie bretelle autoroute x2 voies Ville centre des aires urbaines entre et habitants principale et régionale locale à 1 voie bretelle autoroute x2 voies moins de habitants principale et régionale locale à 1 voie bretelle autoroute x2 voies plus de habitants principale et régionale locale à 1 voie bretelle autoroute x2 voies Tache urbaine des aires urbaines entre et habitants principale et régionale hors ville centre locale à 1 voie Reste de l'aire urbaine, reste du pôle rural, espaces ruraux moins de habitants et taches urbaines des pôles d emploi de l espace rural sans objet Source : Groupe de travail distancier INRA, INRA-CERTU-INSEE bretelle autoroute x2 voies principale et régionale locale à 1 voie bretelle autoroute x2 voies principale et régionale locale à 1 voie bretelle Coefficient de pondération de la vitesse pour tenir compte de la sinuosité planimétrique et altimétrique autoroute 0,75 2x2 voies 0,70 principale et régionale 0,65 locale à 1 voie 0,60 bretelle 0,70 Source : Groupe de travail distancier INRA, INRA-CERTU-INSEE Le groupe distancier INRA était composé de : Brigitte Baccaïni (INSEE), Magali Di Salvo (CERTU), Monique Gadais (CERTU) et Mohamed HILAL (INRA) 7

ODOMATRIX Copyright 2008-2013 INRA, UMR1041, CESAER Référencement APP : IDDN.FR.001.040016.R.P.2008.000.30805 Tous droits réservés

ODOMATRIX Copyright 2008-2013 INRA, UMR1041, CESAER Référencement APP : IDDN.FR.001.040016.R.P.2008.000.30805 Tous droits réservés O D O M A T R I X Version 2013a Février 2013 Copyright 2008-2013 INRA, UMR1041, CESAER Référencement APP : IDDN.FR.001.040016.R.P.2008.000.30805 Tous droits réservés Guide d utilisation Version Février

Plus en détail

ODOMATRIX. Calcul de distances routières intercommunales

ODOMATRIX. Calcul de distances routières intercommunales Méthodes et outils de traitement des données en sciences sociales. Retours d expériences ODOMATRIX Calcul de distances routières intercommunales Mohamed Hilal 1 Résumé : La question de l accès aux services

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Journée d'information et d'échanges sur les Systèmes de Transport Intelligents (STI) Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Nicolas DITCHI Réseau Scientifique et Technique

Plus en détail

Déplacements domiciletravail et domicile-études en Rhône-Alpes

Déplacements domiciletravail et domicile-études en Rhône-Alpes Déplacements domiciletravail et domicile-études en Rhône-Alpes Rhône-Alpes Chef de projet : Alain Dupré Chargé d'études : Luc Rigollet Avril 2011 1 Introduction La tendance à l étalement urbain qui se

Plus en détail

Modélisation de l'offre multimodale. Application à un outil d'analyse de l'accessibilité multimodale

Modélisation de l'offre multimodale. Application à un outil d'analyse de l'accessibilité multimodale Direction Territoriale Méditerranée Modélisation de l'offre multimodale Application à un outil d'analyse de l'accessibilité multimodale Patrick GENDRE CEREMA Direction Territoriale Méditerranée Aix-en-Provence

Plus en détail

ALGORITHME DE DIJKSTRA

ALGORITHME DE DIJKSTRA Auteur : Marie-Laurence Brivezac ALGORITHME DE DIJKSTRA TI-83 Premium CE Mots-clés : graphes, matrices, algorithme, programmation. Fichiers associés : dijkstra_eleve.pdf, DIJKSTRA.8xp, MINL.8xp, [C].8xm,

Plus en détail

Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire

Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire Titre : Introduire une nouvelle option de calcul élémentai[] Date : 01/07/2015 Page : 1/6 Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire Résumé : Ce document décrit ce qu il faut faire pour introduire

Plus en détail

référentiel routier est le socle du système d information routier. De sa qualité dépend la qualité de l exploitation du patrimoine routier.

référentiel routier est le socle du système d information routier. De sa qualité dépend la qualité de l exploitation du patrimoine routier. SYSTEME D INFORMATION ROUTIER L offre logicielle ROUTE d IMAGIS Méditerranée constitue la solution idéale pour la gestion du domaine routier, basée sur une cartographie en environnement web. Elle permet

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire

Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire Titre : Introduire une nouvelle option de calcul élémentai[] Date : 12/04/2011 Page : 1/6 Introduire une nouvelle option de calcul élémentaire Résumé : Ce document décrit ce qu il faut faire pour introduire

Plus en détail

1.2-1.3- Ex : Format AO (84cm x 118.8cm) à 1 500 Fcfp

1.2-1.3- Ex : Format AO (84cm x 118.8cm) à 1 500 Fcfp ANNEXE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE PRODUITS PROPOSES A LA VENTE ET LES BASES DE LA REDEVANCE 1. LES DOCUMENTS IMPRIMES SUR COMMANDE 1.1- Impressions de cartes et photographies aériennes sur papier ordinaire

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Rapport de projet de 2ème année. Filière CALCUL SCIENTIFIQUE ET MODELISATION CHEMIN DANS UN GRAPHE MULTI-CRITERE

Rapport de projet de 2ème année. Filière CALCUL SCIENTIFIQUE ET MODELISATION CHEMIN DANS UN GRAPHE MULTI-CRITERE INSTITUT SUPERIEUR D INFORMATIQUE DE MODELISATION ET DE LEURS APPLICATIONS Complexe des Cézeaux BP 125 63173 Aubière cedex Rapport de projet de 2ème année Filière CALCUL SCIENTIFIQUE ET MODELISATION CHEMIN

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

AT41 - «Métropoles et réseaux»

AT41 - «Métropoles et réseaux» AT41 - «Métropoles et réseaux» Une approche par la théorie des graphes Plan Problématiques Quelques définitions Théorie des graphes: 1. Partitionnement de graphe : ex. les communautés 2. Analyse des réseaux

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Chapitre cinq : Représentation des Images

Chapitre cinq : Représentation des Images Chapitre cinq : Représentation des Images Ce chapitre présente les bases pour la représentation des images et des sons. ~ 1 ~ 6. 6.1.1. Introduction Il existe plusieurs moyens de représenter des images.

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès

L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès Mélina RAMOS-GORAND Drees-UPEC 3/31/2015 1 Problématique, enjeux et plan Problématique : comment rendre

Plus en détail

LAGORA VERSION 1.80. LAGORA version 1.80. Journées OA Lille 16 et 17 juin 2010 Denis MALATERRE - SETRA /CTOA /DM

LAGORA VERSION 1.80. LAGORA version 1.80. Journées OA Lille 16 et 17 juin 2010 Denis MALATERRE - SETRA /CTOA /DM LAGORA version 1.80 Logiciel d Aide à la Gestion des Ouvrages d Art Routier Sommaire : A Lagora : rappels B - Améliorations apportées par la version V1.80 Lagora : un logiciel pour tous les maîtres d ouvrages

Plus en détail

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Université de Perpignan - IUT de Carcassonne Vivien ROSSI Année 2006/2007 IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Ce document est tiré du site : http ://www.stat.ucl.ac.be/ispersonnel/lecoutre/stats/spad/

Plus en détail

Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial

Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial Cartographie 3D de la voirie et de l espace public urbains accessibilité et circulations douces Luc Frauciel -1Spatial Les projets Terra X Terra Data / Terra Numerica (FUI 1-Thales) Technologies de modélisation

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

Fiche descriptive d une unité d enseignement (UE) et de ses éléments constitutifs (ECUE)

Fiche descriptive d une unité d enseignement (UE) et de ses éléments constitutifs (ECUE) Fiche descriptive d une unité d enseignement (UE) et de ses éléments constitutifs (ECUE) Intitulé de l UE Informatique Générale et SIG 2 Nombre des crédits:.. 6.. Code UE : GEOIDE2F1. Université : Mannouba.

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Mobilités et métropolisation

Mobilités et métropolisation Objet de la présentation Mobilités et métropolisation Université Nice - Sophia Antipolis UMR ESPACE 6012 Équipe «dynamiques territoriales» 98, bd Édouard Herriot BP 3209-06204 Nice cedex Tel / fax : 04

Plus en détail

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi?

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Guillaume Fantino CNRS-ENS / Environnement, Villes, Société Observatoire des Sédiments du Rhône Plan: Informations

Plus en détail

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé Baccalauréat ES Centres étrangers 1 juin 14 - Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points Commun à tous les candidats 1. On prend un candidat au hasard et on note : l évènement «le candidat a un dossier

Plus en détail

Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView

Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView Alexis Bensch, FAO - Alicante (España) Denis Berthier, FAO - Rome (Italia) L intégration

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

DGALN. Juin 2012. Version 1.1. Fichiers fonciers 2009 et 2011 Principes de traitement, outils choisis et descriptif de livraison

DGALN. Juin 2012. Version 1.1. Fichiers fonciers 2009 et 2011 Principes de traitement, outils choisis et descriptif de livraison DGALN Juin 2012 Version 1.1 Fichiers fonciers 2009 et 2011 Principes de traitement, outils choisis et descriptif de livraison Sommaire Principes généraux du traitement...3 Pré-requis à la lecture du document...3

Plus en détail

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Liban

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Liban Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Liban Exercice 1 : 5 points Cet exercice est un QCM (questionnaire à choix multiples). Pour chacune des questions posées, une seule des quatre réponses

Plus en détail

ISAUr Modèles des données v0.2

ISAUr Modèles des données v0.2 RAPPORTS Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Saint-Brieuc Date ISAUr Modèles des données v0.2 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du

Plus en détail

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés ENSEIRB-MATMECA PG-113 014 TP6: Optimisation au sens des moindres carrés Le but de ce TP est d implémenter une technique de recalage d images qui utilise une méthode vue en cours d analyse numérique :

Plus en détail

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise Groupe de travail «LGV PACA - Analyse fonctionnelle» Réunion du 25 juin 2007 Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA Aire toulonnaise 1 L aire toulonnaise : organisation territoriale

Plus en détail

BD ADRESSE. Version 2.1. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Octobre 2011

BD ADRESSE. Version 2.1. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Octobre 2011 BD ADRESSE Version 2.1 Descriptif de contenu Date du Document : Octobre 2011 Institut Géographique National 73 avenue de Paris 94165 Saint-Mandé Cedex www.ign.fr 1. GÉNÉRALITÉS...3 1.1 Ce que contient

Plus en détail

A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage

A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage Nicolas Kielbasiewicz 23 septembre 2013 1 Introduction à Gmsh Sous Windows et Mac OS, Gmsh est une application native. Sous Linux, il se lance en ligne de commande,

Plus en détail

Projets individuels Informatique II

Projets individuels Informatique II Projets individuels Informatique II 1. Faites un programme en C qui effectue la lecture à partir du clavier d un nombre entier N qui détermine la taille d une matrice N x N et qui recherche la valeur minimale

Plus en détail

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP Observatoires du Bruit Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. INTÉRÊT DE L'UTILISATION DE L'OUTIL VSMAP POUR LA MISE EN FORME DES DONNÉES DE CLASSEMENT

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTEVIENNE SOMMAIRE 1. LE DOMAINE DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 1. LES MENTIONS DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 2. LES OUTILS

Plus en détail

Algorithmes pour les graphes

Algorithmes pour les graphes Algorithmes pour les graphes 1 Définitions Un graphe est représenté par : V : L ensemble des noeuds ou sommets. E : L ensemble des arcs ou arrêtes. E est un sous-ensemble de V xv. On note G = (V, E). Si

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région Pour examiner la situation de la région Aquitaine dans le domaine du haut débit, sans doute sera-il efficient de faire le diagnostic de l existence

Plus en détail

GENERALITES... 2. Sélection du fichier... 5 TRANSFERT DES ECRITURES... 6

GENERALITES... 2. Sélection du fichier... 5 TRANSFERT DES ECRITURES... 6 GENERALITES... 2 Présentation... 2 Définition du format du fichier d import/export... 2 Gestion des Profils... 4 Sélection d un profil existant... 4 Création d un profil... 4 Sélection du fichier... 5

Plus en détail

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers 1 Diffusion de résultats Règles générales Pour toute publication de résultats statistiques, les observatoires

Plus en détail

Gestion du patrimoine d infrastructures. Direction des Routes Conseil Général de l Ain

Gestion du patrimoine d infrastructures. Direction des Routes Conseil Général de l Ain Gestion du patrimoine d infrastructures Direction des Routes Conseil Général de l Ain COTITA Gestion du patrimoine d infrastructures - CG 01-19 juin 2012 Le Département de l AIN Un département industriel,

Plus en détail

TOP250v-GIS. 1. Concept. 2. Production du SIG à 1:250 000. 2.1. Création. 2.2. Evolution

TOP250v-GIS. 1. Concept. 2. Production du SIG à 1:250 000. 2.1. Création. 2.2. Evolution TOP250v-GIS 1. Concept La base de données vectorielles TOP250v-GIS de l IGN à l échelle conceptuelle de 1:250 000 donne, malgré la petite échelle, une représentation détaillée de la topographie et de la

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 18 juin 2013

Baccalauréat S Asie 18 juin 2013 Baccalauréat S Asie 18 juin 2013 Dans l ensemble du sujet, et pour chaque question, toute trace de recherche même incomplète, ou d initiative même non fructueuse, sera prise en compte dans l évaluation

Plus en détail

Algorithmique et Analyse d Algorithmes

Algorithmique et Analyse d Algorithmes Algorithmique et Analyse d Algorithmes L3 Info Cours 11 : Arbre couvrant Prétraitement Benjamin Wack 2015-2016 1 / 32 La dernière fois Rappels sur les graphes Problèmes classiques Algorithmes d optimisation

Plus en détail

Réseaux de transport

Réseaux de transport Réseaux de transport Formalisation et modus operandi 01. Contexte et état de l art 02. Modes motorisés individuels 03. Modes doux 04. Modes communs 05. Conclusion et perspectives Partie 1 Contexte et état

Plus en détail

Description du produit SPOT DEM

Description du produit SPOT DEM Description du produit SPOT DEM Version 1.2-1 er janvier 2005 Cette édition remplace et annule les précédentes versions Glossaire DIMAP DTED DXF Digital Image MAP format d encapsulage associant la partie

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

TD 3 : Problème géométrique dual et méthode des moindres carrés

TD 3 : Problème géométrique dual et méthode des moindres carrés Semestre, ENSIIE Optimisation mathématique 4 mars 04 TD 3 : Problème géométrique dual et méthode des moindres carrés lionel.rieg@ensiie.fr Exercice On considère le programme géométrique suivant : min x>0,y>0

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Informatique & Finance

Informatique & Finance Informatique & Finance Analyse Gestion des mandats Version Finance V10 : 10.3.3 LTI Softinvest Parc des Poteries 10, rue Paul Eluard BP 24 Tél. +33(0)3 88 10 55 66 67033 Strasbourg cedex 02 Fax +33(0)3

Plus en détail

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II PROJET 1 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II CONTENU DU RAPPORT A RENDRE : o Fiche signalétique du binôme o Listing des différents fichiers sources o CD sources o Il sera tenu compte de la présentation du

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Exercice 1 : 4 points Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Une réponse exacte rapporte 1 point.

Plus en détail

Advance Gamme béton 6.1 SP3 Contenu

Advance Gamme béton 6.1 SP3 Contenu Advance Gamme béton 6.1 SP3 Contenu TECHNOLOGIE Taille des fichiers La taille des fichiers est réduite de 50%. La taille est maintenant à peu près identique à celle des fichiers de la version 5.2. La mémoire

Plus en détail

Généralités sur les graphes

Généralités sur les graphes Généralités sur les graphes Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Notion de graphe 3 1.1 Un peu de vocabulaire.......................................... 3 1.2 Ordre d un graphe,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, OU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS Direction des routes. relative CIRCULAIRE

Plus en détail

le modèle Freturb Journée technique «Modèle multimodaux des déplacements» Jeudi 13 février 2014

le modèle Freturb Journée technique «Modèle multimodaux des déplacements» Jeudi 13 février 2014 La prise en compte des marchandises dans la modélisation : le modèle Freturb Jeudi 13 février 2014 Cadrage général Un intérêt croissant pour les marchandises en ville Thématique récente, domaine peu étudié

Plus en détail

Description sommaire des données de la base Global Système

Description sommaire des données de la base Global Système Description sommaire des données de la base Global Système Format de la fiche Société La fiche Société est l axe central des données du logiciel Global Système. Pratiquement toutes les autres informations

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

Modèle des mobilités de loisirs

Modèle des mobilités de loisirs Département de l'économie, de l'énergie et du territoire Service du développement territorial Departement für Volkswirtschaft, Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Raumentwicklung Recommandation

Plus en détail

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour FICHE PRODUIT LE PRODUIT CEDEXA est le référentiel des adresses CEDEX des entreprises ayant souscrit un contrat CEDEX à La Poste. Ce référentiel fait l'objet d'une mise à jour continue par les conseillers

Plus en détail

Fiches Outil Acces Sommaire

Fiches Outil Acces Sommaire Fiches Outil Acces Sommaire Fiche Outil Access n 1 :... 2 Le vocabulaire d Access... 2 Fiche Outil Access n 2 :... 4 Créer une table dans la base... 4 Fiche Outil Access n 3 :... 6 Saisir et modifier des

Plus en détail

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet Livrable N 3.A.1 Date: Mai 2008 Version: 1.0 Partenaires: Auteur: Sujet: Volet: Diffusion: Nombre de pages:14 ARMINES LCPC

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre. Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr

De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre. Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr Le cadre de travail Le système d information sur l eau (SIE) est un dispositif pour le partage et

Plus en détail

Diagramme de Voronoï des réseaux spatiaux appliqués au problème de l accessibilité - conception et implémentation -

Diagramme de Voronoï des réseaux spatiaux appliqués au problème de l accessibilité - conception et implémentation - Diagramme de Voronoï des réseaux spatiaux appliqués au problème de l accessibilité - conception et implémentation - Aziz MABROUK Azedine BOULMAKOUL Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia FSTM

Plus en détail

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 19 Transports Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 dans le transport routier de marchandises (TRM) et 1 560 dans le transport routier de voyageurs.

Plus en détail

Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Nom de la touche x Cliquer sur le bouton central Bouton de navigation (Nav Pad) d Touche d échappement e Touche de tabulation c Touche d

Plus en détail

Support de travaux pratiques QGIS

Support de travaux pratiques QGIS En rouge : Éléments à remplir En bleu : Exemples de corrections Support de travaux pratiques QGIS Thématique Titre Titre détaillé Copyright : Creative Commons BY CC 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/fr/

Plus en détail

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que :

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que : Il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie lors de l évaluation finale. Les élèves n ayant pas la spécialité mathématique traiteront les exercices 1, 2,3 et 4, les élèves ayant

Plus en détail

Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse

Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse Rapport de contrôle Analyse des données Mars 2013 Diagnostic RÉDACTEUR Nathalie Pleuchot Fabien Clemenceau DATE 4

Plus en détail

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Méthodes et outils de traitement des données en sciences sociales. Retours d expériences Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Cédric Gendre 1 Résumé : Cet article présente

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages Automates Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2013 Sommaire 1 Automate fini 2 Automate et langages réguliers 3 Automate à pile Automate fini déterministe

Plus en détail

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports Luc Adolphe RÉDUCTION DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DANS LES TRANSPORTS. Contexte : Densité, Mobilité Réduire

Plus en détail

Exercices théoriques

Exercices théoriques École normale supérieure 2008-2009 Département d informatique Algorithmique et Programmation TD n 9 : Programmation Linéaire Avec Solutions Exercices théoriques Rappel : Dual d un programme linéaire cf.

Plus en détail

Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes

Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes Résolution de systèmes linéaires creux par des méthodes directes J. Erhel Janvier 2014 1 Stockage des matrices creuses Dans de nombreuses simulations numériques, la discrétisation du problème aboutit à

Plus en détail

CAHIER DES SPECIFICATIONS FONCTIONNELLES

CAHIER DES SPECIFICATIONS FONCTIONNELLES 2010/2011 INSTITUT SUP GALILEE CAHIER DES SPECIFICATIONS FONCTIONNELLES IHM XML O.N.E.R.A. Institut Sup Galilée O.N.E.R.A. Page 2 Sommaire I. Description du sujet... 4 II. Outils utilisés... 4 III. Description

Plus en détail

MyCollectionPlaces. module pour Prestashop. Documentation d utilisation

MyCollectionPlaces. module pour Prestashop. Documentation d utilisation MyCollectionPlaces module pour Prestashop Documentation d utilisation Sommaire Installation 3 Sur le front office 5 Système de réservation 7 Quotas de lieux journalier 7 Période de réservation 8 Configuration

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉE ISTA TIZNIT-ATV 2014/2015

LA BASE DE DONNÉE ISTA TIZNIT-ATV 2014/2015 LA BASE DE DONNÉE ISTA TIZNIT-ATV 2014/2015 BASE DE DONNÉE Définition Une base de données est une collection de données structurées relatives à un ou plusieurs domaines du monde réel. Exemples 1 Une Base

Plus en détail

Méthodologie de calcul de population au bâti, diurne et nocturne : modèle PRET-RESSE

Méthodologie de calcul de population au bâti, diurne et nocturne : modèle PRET-RESSE Gestion globale des risques naturels et technologiques dans le bassin des RIsques MAjeurs de l estuaire de la Seine Méthodologie de calcul de population au bâti, diurne et nocturne : modèle PRET-RESSE

Plus en détail

Microsoft Publisher. Notions de base. Versions Office 2007. Association Informatique Pour Tous - Vieillevigne - 1 - PUBLISHER 2007 NOTIONS DE BASE

Microsoft Publisher. Notions de base. Versions Office 2007. Association Informatique Pour Tous - Vieillevigne - 1 - PUBLISHER 2007 NOTIONS DE BASE Microsoft Publisher Notions de base Versions Office 2007 Gilbert Lecocq 1 2 SOMMAIRE Notions de base La fenêtre de travail page 3 Les modes de travail page 4 Les objets à insérer page 6 Insérer un texte

Plus en détail

Introduction. Ville de Pully 1. Aide SIGIP.CH Guide Utilisateur Version 1.2

Introduction. Ville de Pully 1. Aide SIGIP.CH Guide Utilisateur Version 1.2 Introduction www.sigip.ch est le résultat de 8 ans de travail et de collaboration entre les communes de Pully, Paudex et Belmont-sur-Lausanne. C est également le fruit du travail de collecte, de saisie

Plus en détail

EXERCICES SUR LE COURS 1

EXERCICES SUR LE COURS 1 Mises au point en navigation - Rappels mathématiques Page 14 SUR LE COURS 1 Année 2010 Exercice 1.1 Effectuez les calculs suivants: 1,3+13,1+(-12,7) 1,4+(-6,2)-(-4,1) 1,5*(-2) (-3,14)*(-1,25) [3,2-(-1,5)]*(-2)

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

La régulation d accès en Ile-de-France

La régulation d accès en Ile-de-France CoTITA - Ouest 13 octobre 2014 La régulation d accès en Ile-de-France E Landureau Département Exploitation et Technologies Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Energie DRIEA IF Direction

Plus en détail

La mesure de l accessibilité géographique : un outil d analyse des territoires et d aide à la décision

La mesure de l accessibilité géographique : un outil d analyse des territoires et d aide à la décision La mesure de l accessibilité géographique : un outil d analyse des territoires et d aide à la décision L accessibilité affecte notre style de vie et le bien-être économique de nombreuses façons. Elle agit

Plus en détail

Baccalauréat ES Asie 19 juin 2013 Corrigé

Baccalauréat ES Asie 19 juin 2013 Corrigé accalauréat E sie 19 juin 201 orrigé EXERIE 1 ommun à tous les candidats On ne demandait aucune justification dans cet exercice. 4 points 1. b. 2. a.. c. 4. c. La longueur de l intervalle [ 1; 1] est 2

Plus en détail

Sommaire. Les bibliothèques fournisseuses 1. Périmètre 1 Les services proposés 1

Sommaire. Les bibliothèques fournisseuses 1. Périmètre 1 Les services proposés 1 ANNEXE 4. SUPEB/REFDOC. Typologies fournisseurs et services Sommaire Les bibliothèques fournisseuses 1 Périmètre 1 Les services proposés 1 Articulation avec le logiciel Supeb 1 Description de l algorithme

Plus en détail

Mode d emploi de l atlas des Pyrénées

Mode d emploi de l atlas des Pyrénées Mode d emploi de l atlas des Pyrénées Pour accéder directement aux pages de présentation des cartes et des graphes, cliquer sur à droite de la page d accueil. en bas Cela permet d accéder à la page suivante

Plus en détail

auprès des entreprises

auprès des entreprises Méthodologie des enquêtes structurelles auprès des entreprises De la théorie à la pratique : le cas Alice Introduction Le travail du statisticien d enquête consiste à maximiser la qualité et la fiabilité

Plus en détail

V ERSION EXPERIMENTALE

V ERSION EXPERIMENTALE V ERSION EXPERIMENTALE Cette version de Sipina v 3.0 n est pas, et ne sera jamais, définitive, elle sert d outil de recherche, elle a plus une vocation d outil d expérimentation que de logiciel dédié au

Plus en détail