Plan de management BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 1 12/12/13 10:21

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de management 2013-2015. 160534-BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 1 12/12/13 10:21"

Transcription

1 Plan de management BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 1 12/12/13 10:21

2 1. 2 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 2 12/12/13 10:21

3 Table des matières 1. Management Summary Introduction Contexte général Loi, mission, vision, objectifs stratégiques et valeurs Objectifs stratégiques et opérationnels Partenaire de confiance (Trusted Partner) Partager l information Nouer et entretenir les relations Élargir et étendre la prestation de services Maintenir les compétences à niveau Focus sur les services et la sécurité Amélioration de la gestion des services Services cloud Fédération et services AAI Sécurité Un réseau de qualité supérieure Extension et remplacement BNIX Interconnectivité Une organisation professionnelle Gestion des services informatiques Ressources humaines Plan d investissement et indicateurs stratégiques Projets...14 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 3 12/12/13 10:21

4 1. Management Summary En 2013, Belnet fête ses 20 ans d existence en tant que Réseau national de la recherche et de l enseignement ou NREN (National Research and Education Network). Au fil des années, Belnet est devenu un partenaire ICT de confiance pour la recherche, l enseignement et les administrations en Belgique. Fort de son slogan «Dedicated Connectivity», Belnet offre à sa clientèle un ensemble de services de qualité transitant par un réseau physique, qui n a rien à envier aux meilleurs de ses collègues NREN d Europe et d ailleurs. Belnet compte asseoir et consolider sa position de partenaire de confiance auprès de ses clients d ici à Des workshops et des contacts directs permettront de rester en phase avec les expériences et exigences du groupe cible. La base de clientèle sera renforcée en répondant mieux encore aux besoins exprimés notamment par les administrations publiques et les hôpitaux publics. Les plus-values offertes par BNIX (Belgian National Internet exchange), CERT.be (Computer Emergency Response Team) et FedMAN (Federal Metropolitan Area Network) seront également davantage exploitées. Ainsi, dans le domaine de la sécurité, Belnet entend combiner son expertise avec celle du CERT.be. Enfin sous l égide de la Politique scientifique fédérale, la collaboration avec les Etablissements scientifiques fédéraux (ESF) va s intensifier en vue d encourager l innovation et d évaluer de nouveaux services. La mise à disposition de services apportant de la valeur ajoutée aux clients est et demeure l un des points d attention majeurs de Belnet. Dans cette optique, Belnet accordera une attention toute particulière à la mise en place d un modèle responsable de gestion de cycle de vie ou «Life Cycle Management» afin de faire toute la clarté sur les services tant pour les clients que pour l organisation de Belnet. Cette approche permettra ainsi aux services obsolètes de céder la place à de nouveaux services novateurs, dont les services «cloud» feront assurément partie. Le déploiement d infrastructures partagées de calcul et de stockage permettra de réaliser des économies, tout en témoignant activement d une préoccupation écologique prononcée. La Fédération Belnet ainsi qu une infrastructure d authentification et d autorisation (AAI) fonctionnelle et déployée à l échelon national joueront un rôle important dans le succès des services tant existants que nouveaux. Quant à la sécurité, elle demeurera une préoccupation majeure, qui se concrétisera par des efforts tangibles et visibles à travers tous les systèmes et services de Belnet. À cette fin, la proximité avec le CERT.be sera mise à profit. Le réseau de qualité supérieure de Belnet est une condition préalable à la fourniture des services qui seront développés dans les prochaines années. Un réseau Belnet supérieur est une condition sine qua non. En conséquence, le réseau devra être maintenu, voire, là où cela s avère nécessaire, étendu et modernisé afin de continuer à répondre aux exigences élevées qui lui sont imposées. En tant qu organisation, Belnet mettra tout en œuvre pour offrir à sa clientèle une prestation de services professionnelle, notamment à travers l élaboration et l implémentation d un système de gestion des services informatiques ou «IT Service Management». De même, la connaissance et l expérience en matière de passation de marchés publics et de procédures administratives seront entretenues et élargies. Un plan d investissement et des indicateurs stratégiques serviront également d outils pour accroître la qualité du suivi et du pilotage des réalisations. Pour atteindre tous ces objectifs, Belnet dépend de ses collaborateurs, de leur professionnalisme et de leur motivation. Par conséquent, l optimisation des conditions de travail, les possibilités de développement personnel ainsi que tout autre aspect lié à des conditions de travail conformes aux attentes du marché feront l objet de toute l attention nécessaire. 4 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 4 12/12/13 10:21

5 2. Introduction Tel qu arrêté lors de la création de Belnet, un programme-cadre triennal décrit la politique de notre organisation. Afin de permettre la définition d une vision plus large, ledit programme-cadre est intégré au présent plan de management. Ce document est actualisé pour chaque période sur la base des acquis récents. Deux déclencheurs sont à la base de la décision d élaborer un plan de management totalement revu pour la période D une part, le domaine d activité de Belnet, en tant que réseau NREN, est en pleine mutation. Ceci est le résultat des exigences et desiderata changeants du groupe cible, des évolutions techniques ainsi que des mutations tant du marché que des fournisseurs commerciaux. Belnet a dès lors besoin d une stratégie claire et actualisée pour pouvoir réagir de manière proactive. D autre part, cela fait 20 ans que Belnet existe en tant qu organisation et il est nécessaire de disposer d un document permettant d évaluer les différents processus d entreprise et, le cas échéant, de les optimiser. Le présent plan de management se fonde sur les visions du «senior management» de Belnet ainsi que sur l apport des différents départements, représentés par les chefs de département. Les différentes sessions organisées ont débouché sur les quatre piliers ou «objectifs stratégiques», autour desquels s articulera la politique de Belnet dans les années à venir, à savoir : «Belnet en tant que partenaire de confiance», «Focus sur les services et la sécurité», «Réseau de qualité supérieure» et «Organisation professionnelle». Les déclarations de mission de GÉANT 1 et NORDUnet 2 ont également été mises à profit en vue d aligner la terminologie sur les initiatives internationales. Ce plan de management a été rédigé de telle sorte que les plans et engagements annuels des départements puissent se référer de manière unilatérale aux points qui y sont cités. Chaque «activité» décrite dans un plan annuel doit pouvoir être ramenée à un «objectif opérationnel» du plan de management, et chaque «objectif opérationnel» de ce plan de management devra se concrétiser, au cours des trois prochaines années, dans l un des plans annuels des départements et être lié à la réalisation d un des quatre objectifs stratégiques. Ainsi, la politique de Belnet se traduira de façon cohérente en activités concrètes, supposées atteindre des résultats significatifs pour les «stakeholders» de Belnet. Le présent plan de management fera office de cadre de référence pour la prise de décisions stratégiques au cours des trois prochaines années. Il sera de même utilisé pour expliquer aux autorités et organisations internationales la trajectoire qui sera suivie par Belnet au cours de ces trois prochaines années. 1 Voir : 2 Voir : Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 5 12/12/13 10:21

6 3. Contexte général Depuis la création de Belnet, en 1993, en tant que service d Etat au sein de la Politique scientifique fédérale, le nombre d institutions connectées n a cessé d augmenter. Pour les clients de Belnet issus de l enseignement supérieur et de la recherche, l internet et les services de communication fournis par ce biais s avèrent primordiaux, depuis des années déjà, pour leurs activités clés dans le domaine de la recherche (e-recherche et e-science) et, depuis peu, de plus en plus cruciaux aussi dans celui de l enseignement (e-éducation). Les clients de Belnet au sein des différentes autorités publiques (fédérales, régionales, etc.) ne peuvent également plus se passer d un accès rapide et fiable à l internet, que ce soit pour leur propre organisation ou pour les contacts avec le citoyen. En desservant ce large groupe d utilisateurs, Belnet parvient à réaliser d importantes économies d échelle, tout en se forgeant une solide position dans l infrastructure de la Belgique. À cet égard, en plus d offrir un nombre considérable de services incontournables, le niveau de connaissance des collaborateurs de Belnet et la confiance que lui témoignent ses clients revêtent également une importance capitale. À l échelon européen, il est indéniable que l e-infrastructure prend de plus en plus d importance. Dans son document d opinion intitulé «Knowledge without Borders» 3, le «GEANT expert group» souligne le rôle crucial joué par les NREN tels que Belnet. TERENA 4 l avait déjà précédemment indiqué dans «The Case for NRENs» 5. Même si l ensemble des services existants fait déjà l objet d une utilisation intensive, Belnet projette également d offrir à sa clientèle de nouveaux services qui seront le résultat d un judicieux mélange entre développement en interne et sous-traitance. Les évolutions rapides dans les domaines de la mobilité, des services «cloud» et des médias sociaux réclament de s adapter en permanence et de renouveler continuellement l offre de services. L enquête de satisfaction menée en 2012 auprès de la clientèle par le bureau d études Indigov de Leuven a révélé que les clients privilégient jusqu à présent Belnet comme partenaire. Ils se déclarent non seulement satisfaits des services fournis par Belnet et du niveau de connaissances témoigné par ses collaborateurs, mais estiment également que Belnet demeurera à l avenir un partenaire de confiance. Nonobstant tous ces indicateurs positifs relatifs à l utilité et la nécessité d un réseau national de recherche, l heure n est certainement pas venue de se reposer sur ses lauriers, bien au contraire. Dans la conjoncture économique actuelle et vu l accent mis sur l efficience et la croissance, Belnet sera tenu de surveiller étroitement plusieurs évolutions. L une d entre elles, qui a trait aux économies d échelle facilitées par Belnet, est la tendance affichée par les universités et les hautes écoles à se rassembler et à se présenter comme une seule et même entité. Les grandes organisations qui en résultent peuvent alors être tentées d implémenter elles-mêmes des services plutôt que de les acquérir de façon centralisée. Une autre évolution, elle aussi d importance, vise les fournisseurs commerciaux qui offrent des produits dans des domaines bien précis, comme la pure connectivité internet et le stockage général de données, à des conditions initiales préférentielles. Belnet doit se positionner en tant que partenaire collaboratif attractif et offrant une valeur ajoutée claire, dont les maîtres mots sont connaissance, confiance et fiabilité avérée. 3 Document de vision GÉANT 2020, disponible sur : 4 Voir : 5 The Case for National Research and Education Networks, disponible sur : 6 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 6 12/12/13 10:21

7 4. Loi, mission, vision, objectifs stratégiques et valeurs La mission légale de Belnet est formulée comme suit : extrait de la loi modifiée du 7 mai Belnet a pour objet de contribuer au déploiement de la société de la connaissance et de l information via la fourniture et la consolidation d infrastructures de réseaux innovantes et de qualité et des services y afférant au profit de la recherche, de la science et de l enseignement. Dans ce cadre Belnet fournit entre autres à ses usagers des services télématiques avancés. 2. Belnet peut effectuer toutes les activités qui sont compatibles avec ou susceptibles, soit directement soit indirectement, de contribuer à la réalisation des activités mentionnées au paragraphe 1er, comme entre autres l exploitation du nœud internet belge au profit du secteur le (Belgian National Internet exchange, en abrégé «BNIX») et le développement, l exploitation et la gestion des activités et des réseaux de télématiques à la demande et au profit des autorités publiques, des administrations et des institutions publiques. La mission primordiale de Belnet peut être traduite comme suit : «Belnet stimule le progrès scientifique en fournissant et en entretenant des infrastructures de réseau novatrices de grande qualité, avec les services ad hoc, à l intention de l enseignement supérieur et de la recherche en Belgique. Belnet accélère l essor de la société de la connaissance et de l information grâce à son expertise, sa position unique sur le marché et ses économies d échelle. Belnet développe également des services de communication à l intention et en faveur des administrations publiques». Le slogan «Dedicated Connectivity» représente la vision de Belnet. Belnet fournit une connectivité spécifique dans le domaine des services, de la fédération et du réseau pour plusieurs groupes cibles clairement définis au sein de l enseignement, de la recherche et des administrations, et donne par ailleurs accès à (des services sur) l internet mondial ainsi qu à des réseaux (inter)nationaux de recherche sur tous les continents de notre planète. Les objectifs stratégiques sont les suivants : Partenaire de confiance (Trusted Partner) Belnet est pour ses clients un partenaire fiable en qui ils peuvent avoir toute confiance, qui offre des services à valeur ajoutée sur un réseau de qualité supérieure. Focus sur les services et la sécurité L accent est clairement mis sur l offre de services qui recourent à la connectivité proposée par Belnet. L attention spécifique accordée à la sécurité constitue le fil rouge de la prestation de services. Réseau de qualité supérieure Un réseau de qualité supérieure est et demeure une condition sine qua non pour servir la clientèle et pouvoir lui offrir de nouveaux services. Organisation professionnelle Belnet est une organisation professionnelle suivant des règles claires et faisant rapport en toute transparence. Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 7 12/12/13 10:21

8 Les valeurs prônées par Belnet sont les suivantes : Fiabilité Belnet est un partenaire fiable, stable, non commercial et neutre pour ses clients. Service à la clientèle Axé sur le service à la clientèle et à la communauté, Belnet développe des services et une infrastructure spécifiques et adaptés à leurs besoins. Efficacité Belnet est une organisation efficace, efficiente et de qualité. Professionnalisme Belnet travaille avec professionnalisme en s assurant de l expertise et du savoir-faire nécessaires. 5. Objectifs stratégiques et opérationnels 5.1. Partenaire de confiance (Trusted Partner) Belnet entend consolider et asseoir sa position de partenaire de confiance auprès de ses clients. La réalité quotidienne veut qu en Belgique, l enseignement, la recherche et les administrations soient dépendantes de l internet, avec toutes les possibilités mais aussi toutes les menaces que cela implique. Fort de son infrastructure réseau, de sa prestation de services et de ses connaissances et expérience, Belnet occupe une position unique pour continuer à jouer un rôle essentiel tout en l amplifiant. Il ressort d enquêtes 6 et d entretiens que, grâce à son indépendance et à l absence de but lucratif, Belnet est considéré par ses clients et ses utilisateurs comme un partenaire de confiance Partager l information Afin de toujours avoir une bonne vue d ensemble des besoins et enjeux de ses clients, Belnet entretiendra des contacts réguliers avec ces derniers, et ce, à différents niveaux. Les interlocuteurs visés seront en premier ressort les décideurs, en l occurrence, les directions des universités, hautes écoles et administrations, ainsi que le «senior management» des départements ICT des établissements connectés. Belnet renforcera les liens tissés avec ces interlocuteurs à l occasion de visites de travail et d entretiens one-on-one, qui conduiront aussi à une meilleure compréhension mutuelle : pour l interlocuteur, des domaines dans lesquels Belnet peut offrir ses services, aujourd hui et à l avenir, et pour Belnet, des besoins exprimés par sa clientèle. Belnet continuera en outre à offrir un support pour des contacts à plus grande échelle avec les utilisateurs. Conférence annuelle, workshops et autres conférences spécifiques comme la «Belgian Internet Security Conference», sont perçues par les clients comme un moyen efficace pour nouer et entretenir des contacts avec les collaborateurs de Belnet ainsi qu entre eux, mais aussi pour acquérir des connaissances et demander des conseils. En complément à ces contacts directs, Belnet offre à ses clients et à ses utilisateurs des sources d information sous la forme de sites Web où ils peuvent obtenir des informations actualisées sur les services et l organisation de Belnet. Le site Web général de Belnet fera l objet d un profond remaniement de sorte à répondre au plus près aux nouveaux besoins et exigences, l objectif étant qu il devienne une source d information et d inspiration pour les utilisateurs des services de Belnet. Le site web constituera également une source d information claire pour toute personne, citoyen ou membre de la classe politique, désireuse d en apprendre davantage sur Belnet et ses services. Dans cette optique, le site Web sera conçu de façon flexible, de sorte à rester attractif et à jour en toutes circonstances, même lors des opérations de maintenance. 6 Voir, entre autres, l enquête de satisfaction menée en 2012 par Belnet auprès des utilisateurs : meetings/ /belnet-survey.pptx 8 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 8 12/12/13 10:21

9 Belnet compte également mettre en ligne un portail réservé aux personnes de contact de ses clients. Cellesci y trouveront des informations administratives sur les services souscrits, et pourront également les gérer administrativement. Ce sera une sorte de MyBelnet Nouer et entretenir les relations Belnet ne peut fonctionner que sur base d un réseau de relation à tous les niveaux entre composantes cruciales et organisations (sœurs). Sur ce plan, nous nous efforcerons dès lors de nouer activement des relations encore inexistantes ou d intensifier celles précédemment tissées. Outre leurs avantages directs, comme la multiplication des connaissances et les économies d échelle, ces liens auront aussi des répercussions positives sur le rôle social joué par Belnet et sur sa reconnaissance nationale. Le réseau BNIX 7, le (Belgian National Internet exchange), constitue un premier point central. En plus d être un important nœud d interconnexion pour Belnet même, le BNIX représente un marché sur lequel sont actifs tous les grands fournisseurs d accès internet en Belgique. Belnet s attend à ce que ce marché gagne en importance au fil de la croissance des services liés au contenu, les services «cloud». En tant qu opérateur du BNIX, Belnet augmentera sa visibilité à destination du grand public et des décideurs. Un deuxième point d attention est le CERT.be 8, l équipe d intervention d urgence en informatique (CSIRT, Computer Security Incident Response Team) accréditée par FIRST 9. Le CERT.be joue un rôle tant proactif que réactif en matière de sécurité et de situations d urgence. Créé par Belnet, le CERT.be fournit, pour le compte de Fedict 10, des services à l ensemble de la cyberinfrastructure fédérale belge. Une collaboration étroite entre Belnet et le CERT.be permet un échange intensif des connaissances et une utilisation efficace des ressources. Les clients de Belnet peuvent ainsi bénéficier de la large expertise de CERT.be en matière de sécurité ; la cyberinfrastructure fédérale belge, de son côté, tire parti de la proximité entre CERT.be et Belnet, puisque celle-ci favorise le développement de nouveaux services et l acquisition, à un stade précoce, des connaissances (en matière de sécurité) chez CERT.be nécessaires à un nouveau type de services. Les autorités locales, régionales et fédérales constituent un troisième point central. En sa qualité de NREN de premier plan et de partenaire de confiance pour l enseignement supérieur, la recherche et les administrations en Belgique, Belnet devra également poursuivre son processus de (re)connaissance auprès du monde politique. Cette démarche aura pour but de promouvoir Belnet comme «sparring-partner» de confiance pour toute question ICT. Enfin, une collaboration plus intensive avec d autres réseaux NREN sera développée. Plusieurs NREN européens ont ainsi conclu un accord de partenariat avec un NREN qui démarre en Afrique. Un bon exemple à ce propos est la collaboration entre le (Deutsche Forschungsnetz) (DFN) 11 en Allemagne et KENET 12 au Kenya. De son côté, Belnet a pour ambition de partager ses connaissances et son expérience avec d autres NREN, comme le nouveau NREN en RDC (République Démocratique du Congo), baptisé 13 et membre de l UbuntuNet Alliance 14. Cette volonté s inscrit dans la responsabilité sociétale de Belnet et devrait à l avenir porter ses fruits, moyennant des efforts relativement limités Élargir et étendre la prestation de services Belnet a pour objectif de continuer, au cours des trois prochaines années, à améliorer sa prestation de services tant en termes de qualité que de quantité. Une clientèle plus large contribuera à asseoir la position de Belnet et offrira de la sorte une plus grande stabilité et des économies d échelle plus importantes à ses clients tant existants que nouveaux. Si Belnet couvre quasiment la totalité du monde académique, il existe toutefois encore un potentiel de nouvelles connexions au sein des administrations et de certaines hautes écoles. 7 Voir : 8 Voir : 9 Voir : 10 Voir : 11 Voir : 12 Voir : 13 Voir : 14 Voir : Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 9 12/12/13 10:21

10 Outre les établissements de recherche et d enseignement, les administrations constituent elles aussi des partenaires naturels de Belnet. Bon nombre des services appréciés par les universités et les hautes écoles peuvent en effet s avérer utiles pour des établissements financés par les pouvoirs publics. Le «Federal Metropolitan Area Network» (FedMAN) constitue à cet égard un exemple concret. Une autre illustration est le projet d architecture similaire à eduroam 15 mais répliqué au profit des administrations publiques sous la forme d un «govroam». Belnet pourrait également apporter une valeur ajoutée au secteur des hôpitaux publics. Si les hôpitaux universitaires sont traditionnellement des clients importants de Belnet, les autres hôpitaux, financés par les pouvoirs publics, pourraient eux aussi tirer parti d un soutien de la part de Belnet. Ce point fera l objet d une analyse approfondie au cours des prochaines années. Belnet nourrit ainsi l ambition d exploiter ce potentiel dans le futur et de convaincre au minimum cinq nouveaux clients par an de rejoindre le réseau Belnet. Créé à l initiative de la Politique scientifique fédérale, Belnet est dès lors un partenaire naturel des Etablissements scientifiques fédéraux (ESF) relevant de ce même département. Grâce à cette relation, il est relativement aisé pour Belnet de collaborer avec ces établissements. Belnet proposera à ces ESF de devenir les premiers utilisateurs de certains nouveaux services dans des domaines spécifiques. Cela donnera un élan novateur à l utilisation des services de Belnet par les ESF, tout en fournissant à Belnet un feedback ouvert, direct et de qualité. Au niveau national, Belnet continuera de mettre en place une fonction efficace de liaison avec ses clients en Wallonie, en Flandre et dans la Région de Bruxelles-Capitale. A cet égard, Belnet cherchera auprès de ses clients à nouer des contacts actifs avec des groupes cibles à orientation non technique, dans l optique de les informer des possibilités et d accroître ainsi la valeur ajoutée des services de Belnet, ceci en concertation avec les personnes de contact formelles des institutions connectées Maintenir les compétences à niveau Afin de conserver sa position de partenaire de confiance, Belnet se doit d actualiser en permanence ses connaissances et autres compétences. Cela implique en première instance de maintenir à niveau les connaissances, le savoir-faire et l expérience des collaborateurs actuels. Outre les compétences techniques, des aspects tels que l expérience sur le plan de l obtention et l exécution de marchés publics comptent parmi les connaissances indispensables. Au cours des trois prochaines années, les collaborateurs de Belnet prendront part à des groupes de travail nationaux et internationaux pertinents, tels que ceux de TERENA ou des projets du 7e PC européen, comme le GN3 et son successeur le GN3plus. Ils pourront ainsi mieux se positionner de sorte à contribuer davantage encore au développement ultérieur de Belnet et de ses services. Belnet compte aussi s orienter davantage sur HORIZON2020. Dans cette perspective, l engagement de collaborateurs possédant les bonnes compétences et le resserrement des liens avec des groupes de recherche pertinents au sein du groupe cible de Belnet s avéreront importants. Il en résultera une acquisition accélérée de connaissances et de compétences. La collaboration avec les groupes de recherche offrira ainsi la possibilité à des chercheurs de siéger, au nom de Belnet, dans les groupes de travail nationaux et internationaux précités. Les groupes de recherche pourront alors faire office d ambassadeurs de Belnet auprès de leurs pairs tant nationaux qu internationaux. Cette possibilité sera analysée en 2013, et mise en œuvre si elle est jugée positive Focus sur les services et la sécurité La mise à disposition de services de qualité au profit de ses clients demeure l un des points d attention prioritaires de Belnet. De par sa position de partenaire de confiance, Belnet est, plus que tout autre, en mesure de combiner les produits et services disponibles (commerciaux ou non) pour offrir à ses utilisateurs des services sûrs et avantageux. Il semble d ailleurs fort probable que cette tendance ne fera que s accentuer à l avenir. 15 Voir : 10 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 10 12/12/13 10:21

11 Amélioration de la gestion des services Au sein des secteurs de la recherche (e-science), de l enseignement (e-education) et des administrations, le recours aux services joue un rôle de plus en plus important. Les services permettent à Belnet de se démarquer des fournisseurs commerciaux par son statut indépendant et son absence de but lucratif. Belnet s attachera à élargir son offre de services afin de soutenir au mieux ses clients. Une étude interne sera également menée en vue de proposer des tarifs attractifs et stables pour les services fournis. Le nombre de services potentiels étant toujours supérieur au nombre de services pouvant être raisonnablement offert, il conviendra de faire des choix et de mettre en place un modèle clair et net de gestion du cycle de vie des services (Life Cycle Management). Dès le lancement d un service, Belnet déterminera ainsi quand ou dans quelles circonstances celui-ci sera progressivement supprimé. Cette manière de procéder garantira la latitude nécessaire à la création, le cas échéant, de nouveaux services attractifs. Les services existants seront d autre part également intégrés dans le modèle de gestion du cycle de vie une fois celui-ci mis en place. Lors de ses contacts avec les clients (voir «Partenaire de confiance»), Belnet sondera leurs besoins et leurs souhaits. Les développements techniques et nouvelles tendances sur le marché seront aussi suivis de près. Ces données alimenteront régulièrement une analyse des besoins, ventilée en fonction des segments de clients tels que l e-science, l e-éducation, les gros consommateurs académiques de données, les établissements scientifiques fédéraux et les administrations. S il ressort de ces analyses que la création d un nouveau service s avère opportune, celui-ci sera d abord défini avec précision et un plan de développement sera mis au point. Il faudra aussi considérer si ce service en question sera acheté à un tiers ou si ce service, ou certaines de ses composantes, sera ou seront développé(es) par Belnet même. Il est toujours préférable d acheter les (composantes des) services, étant donné que cela permet d offrir aux clients une gamme de services plus large que ne l autoriseraient les capacités internes de développement. À cet égard, Belnet suivra de près les développements internationaux. Un exemple d un tel développement est l intérêt que manifestent aujourd hui plusieurs NREN européens et non européens au courtage transfrontalier. Dans la mesure où cela peut s avérer utile et souhaitable, Belnet rejoindra les initiatives prometteuses afin de maximiser encore les économies d échelle avec les NREN homologues. À la différence du passé, Belnet consacrera désormais une plus grande attention à la large mise à disposition, au sein du groupe cible, de nouveaux services. Les clients de Belnet doivent être informés en temps utile de la disponibilité et des possibilités des nouveaux services, ainsi que de leur valeur pour leurs activités. Pour ce faire, Belnet s adressera à eux dans un langage compréhensible et veillera à traduire le jargon informatique complexe en concepts clairs et précis Services cloud Une catégorie de services qui bénéficie depuis un certain temps déjà d une attention spéciale de la part de Belnet est celle des services «cloud». Le monde académique a mis en évidence son besoin pour ces services internet populaires, à des fins de simplicité de gestion et de réduction des coûts. L aspect «vert» des services «cloud» explique aussi l intérêt qu ils suscitent : le partage efficace de l espace de stockage et de la puissance de calcul permet en effet d importantes économies énergétiques. Alors que la recherche, l enseignement et les administrations doivent composer avec des quantités sans cesse croissantes de données gérées, les services cloud offrent la possibilité de les stocker de manière adéquate et de les rendre largement disponibles quand le besoin s en fait sentir. L excellence de son réseau place Belnet dans une position unique permettant de fournir un accès transparent à ce type de service, ce d autant plus dans le cadre d une collaboration avec d autres NREN dans et/ou hors Europe. Belnet constitue ainsi une solution beaucoup plus attrayante pour son groupe cible que les contrats individuels avec des acteurs du marché. Belnet a lancé en 2012 des demandes d information sur le marché portant sur des services de stockage et des serveurs virtuels. Au cours des prochains mois, après évaluation des réponses reçues, nous lancerons une offre d essai de différents services «cloud» à l attention de clients sélectionnés. Cette démarche a pour objectif principal Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 11 12/12/13 10:21

12 d acquérir de l expérience en matière de fourniture de services «cloud» et de préparer ainsi un déploiement à grande échelle Fédération et services AAI (Authentication Authorization Infrastructure) Belnet offre déjà des services AAI ainsi que la Fédération Belnet, mais compte les étendre considérablement dans les années à venir. La Fédération est un maillon essentiel dans la fourniture de services, notamment de services «cloud». De même, les récentes initiatives internationales émanant des NREN se basent sur une Fédération parfaitement opérationnelle et sur des services «cloud» recourant exclusivement à des logins fédérés. Qui plus est, les développements en matière d interfédération, c est-à-dire l interconnexion de différentes fédérations, à l image d edugain 16, permettront bientôt aux utilisateurs d un NREN donné d accéder en toute facilité aux services fournis par un autre NREN. Pour offrir la possibilité aux établissements belges d enseignement et de recherche d adhérer à ce type d initiatives, la Fédération Belnet doit grandir et se développer. Aussi, Belnet visera à ce que tous les établissements d enseignement supérieur et de recherche participent à la Fédération Belnet d ici 2016 au plus tard Sécurité La sécurité informatique a toujours constitué une priorité pour Belnet. Ainsi, dès 2004, Belnet a créé le CERT (Computer Emergency Response Team), dans le souci de mieux informer ses clients en matière de sécurité et de les aider à gérer les incidents de sécurité. Grâce à cette expertise unique, Belnet a été prié, en 2009, d exploiter le CERT.be national belge pour le compte de Fedict. Du fait de la large diffusion de l internet et de son rôle incontournable dans les processus sociaux, les problèmes de sécurité sont aujourd hui plus actuels que jamais. L infrastructure puissante déployée par Belnet ainsi que sa position unique dans le paysage internet belge engendrent aussi des défis spécifiques. Aussi, Belnet aura à cœur de faire en sorte que la problématique de la sécurité continue à bénéficier de toute l attention requise dans les années à venir. Cette attention doit rester présente et visible à travers toutes les activités de Belnet. La proximité, l expertise et le savoir-faire du CERT.be seront valorisés à cet effet. Ainsi, tous les cahiers des charges comprendront désormais une section consacrée à la sécurité informatique. Les principaux systèmes et services de Belnet feront l objet d un audit de sécurité, et Belnet assurera le suivi des recommandations et remédiera aux lacunes identifiées. Des mises à niveau seront implémentées là où cela s avère nécessaire, et le personnel se verra proposer des formations Un réseau de qualité supérieure Si la qualité supérieure de son réseau a valu à Belnet la notoriété dont il jouit auprès de son groupe cible, elle est aussi une condition préalable à la fourniture des services qui seront développés à l avenir. Un réseau de qualité supérieure constitue dès lors une condition sine qua non pour Belnet Extension et remplacement La capacité du réseau sera étendue, si tel s avère opportun au vu des statistiques de trafic de données ou si les clients en expriment le besoin. Ayant la conviction qu un réseau de qualité supérieure est le fondement de toute collaboration, Belnet veillera à le maintenir à un haut niveau. En ce qui concerne la portée de l infrastructure réseau, Belnet compte densifier le maillage afin de connecter tous les sites (principaux) des universités et hautes écoles en Flandre, en Wallonie et dans la Région bruxelloise à son réseau en fibre optique. Pour ce faire, Belnet dispose de deux possibilités : élargir les accords de collaboration existants avec les régions concernées, ou rechercher de nouvelles opportunités d acquérir de la fibre optique. 16 Voir : 12 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 12 12/12/13 10:21

13 Belnet procédera bientôt également au remplacement aussi bien de la couche optique que de la couche de routage. De même, la fibre transfrontalière (Cross Border Fiber) sera développée, en étroite concertation avec les NREN des pays voisins BNIX Le BNIX, le (Belgian National Internet exchange), est la plateforme à laquelle Belnet s interconnecte, par «peering», avec d autres fournisseurs de contenu, sociétés d hébergement et entreprises en Belgique. Belnet compte aujourd hui renforcer la plateforme BNIX, en l étendant à plusieurs «datacenters», ce pour répondre ainsi aux besoins des FAI (fournisseurs d accès à internet) connectés. Dans l optique d une professionnalisation accrue, des accords sur les niveaux de services (Service Level Agreements) seront aussi mis au point pour les participants au BNIX. Enfin, le BNIX prospectera dorénavant aussi plus intensément, afin d augmenter le nombre de clients Interconnectivité Dans le souci de continuer à répondre aux besoins de connectivité externe, Belnet surveillera continuellement et étendra, le cas échéant, les connexions avec d autres parties de l internet, notamment les autres réseaux de recherche de par le monde. Cela vaut en premier lieu pour la bande passante routée IPv4 et IPv6. La connectivité IP externe de Belnet est assurée par le peering avec le BNIX et d autres points d interconnexion internet dans les pays environnants, une connexion au réseau IP GÉANT et une connectivité «rest of the world» par l intermédiaire de deux ou plusieurs fournisseurs en amont. L optimisation et l extension de cette connectivité constitue un fer de lance pour Belnet, puisque la qualité et l expérience du réseau de la recherche dépendent dans une large mesure de la disponibilité d une connectivité externe suffisante. Belnet compte de même, chaque fois que cela s avère nécessaire, répondre aux besoins en «lightpaths» exprimés par les clients, en d autres termes de connexions de haute capacité point à point ou multipoints entre différents terminaux ou réseaux. Au niveau international, des «lightpaths» peuvent être établis vers des groupes de recherche dans un nombre toujours plus important de régions du monde via GÉANT et au moyen de connexions de fibre optique transfrontalières vers le GLIF 17 Open Lightpath Exchange NetherLight 18 d Amsterdam. Au niveau national également, des «lightpaths» seront implémentés pour garantir la flexibilité de l infrastructure, par exemple entre différents sites des institutions connectées. Belnet s attend à ce que la demande de «lightpaths» augmente à l avenir. Par conséquent, les nouvelles techniques de bande passante à la demande telles que l interface NSI (Network Services Interface), développée au sein du 19 Open Grid Forum (OGF) 20, et OpenFlow 21, de la Open Networking Foundation 22 seront suivies de près Une organisation professionnelle Belnet se prépare à relever les défis des trois prochaines années. À cet effet, elle met en place, dans tous ses départements, un processus visant à une professionnalisation accrue Gestion des services informatiques Belnet met tout en œuvre pour offrir à ses clients des services professionnels. Ses efforts en la matière incluent l élaboration et la mise en œuvre d une gestion des services informatiques (IT Service Management). La mise au point, l évaluation et les rapports des Service Level Agreements (SLA) en font également partie intégrante. En temps voulu, ces données seront mises à disposition des clients par le biais du portail Belnet. De même, la mise 17 Voir : 18 Voir : 19 Voir : https://forge.ogf.org/sf/projects/nsi-wg 20 Voir : 21 Voir : https://www.opennetworking.org/standards/intro-to-openflow 22 Voir : https://www.opennetworking.org/ Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 13 12/12/13 10:21

14 en place d un «Servicedesk» ou SPOC (Single Point of Contact) assure un suivi correct et une communication univoque et transparente entre les clients et Belnet. Dans le cadre de cette professionnalisation, l organisation optimale des activités opérationnelles (24 h/24 h, 7 jours sur 7), que ce soit au sein de Belnet même ou dans une forme alternative d organisation sera examinée Ressources humaines Aux yeux de Belnet, en tant que NREN, les collaborateurs sont la pierre angulaire d une prestation de services de qualité et d une innovation continue. Les effectifs seront dès lors maintenus à un haut niveau. Chaque fois que cela s avère nécessaire et possible, Belnet recrute de nouveaux membres du personnel ou développe les compétences du personnel existant. Les groupes de recherche avec lesquels collabore Belnet sont des sources potentielles de nouveaux collaborateurs hautement qualifiés et familiarisés avec l organisation. Dans les trois années à venir, Belnet accordera une grande attention aux conditions de travail, aux possibilités de développement personnel et à d autres aspects relevant de conditions de travail conformes aux attentes du marché. Belnet s attachera d autre part à fidéliser le personnel en dirigeant ou en participant à des projets ambitieux, en s engageant dans des opportunités de collaboration internationale et en créant un environnement susceptible d attirer de nouveaux collaborateurs. Les connaissances et expériences en matière de marchés publics et de procédures administratives seront perfectionnées et étendues. Les départements de support tels que le service ICT interne et la cellule juridique auront pour mission d optimiser leur appui aux processus primaires Plan d investissement et indicateurs stratégiques Belnet continuera, à l avenir, à constituer des réserves affectées. De par son statut de service d État à gestion séparée, Belnet ne peut contracter d emprunts. Or, dans le contexte financier actuel, il est difficile d obtenir des crédits supplémentaires. Néanmoins, il s avère périodiquement nécessaire d investir des sommes importantes, par exemple pour l achat de droits d usage irrévocables ou IRU (Indefeasible Rights of Use) sur les paires de fibre noire ou celui d équipements réseau de nouvelle génération. Pour pouvoir continuer à maintenir son infrastructure à la pointe de la technologie, Belnet doit, chaque année, réserver et, ce faisant, épargner des fonds, car les importants investissements dans les IRU et les équipements reviennent de manière récurrente. Ces provisions ou réserves sont une absolue nécessité pour mener à bien sa mission, aujourd hui comme à l avenir. Un plan d investissement clair et précis sera développé à cet effet. Comme exposé dans le présent plan de management, Belnet continuera, pour mieux suivre et orienter sa politique, à développer et à mettre en œuvre un certain nombre d indicateurs stratégiques, notamment des tableaux de bord et une comptabilité analytique. Nous utiliserons pour ce faire les instruments (entre autres, des logiciels) et les ressources (entre autres, humaines) nécessaires. 6. Projets Liste des actions et projets concrets lancés cette année en vue de réaliser les objectifs opérationnels. 14 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 14 12/12/13 10:21

15 Plan de management Belnet BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 15 12/12/13 10:21

16 BELNET-Broch Managementplan-FR.indd 16 12/12/13 10:21

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE INTRODUCTION : L institution judiciaire en Tunisie a réalisé, au cours des vingt dernières années, un effort de modernisation sans précédent. Cette modernisation

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau

Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau afin d évaluer leur niveau de satisfaction. En 2013, l enquête a été effectuée par

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Juin 2012 D r Graham Dickson Université Royal Roads D r Ronald Lindstrom Université Royal Roads D r Charlyn

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY par Andrew Acland Résumé version longue L auteur estime que les imperfections de la démocratie citées le plus fréquemment sont entre autres le faible taux de

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

BELNET: des clients satisfaits!

BELNET: des clients satisfaits! BELNET: des clients satisfaits! Au printemps 2012, Belnet s'est mis à l'écoute de ses principales parties prenantes : ses clients. Pour ce faire, Belnet a fait réaliser une enquête de satisfaction clientèle

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

Rapport sur les technologies de l information

Rapport sur les technologies de l information COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.2 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/3 21-23 janvier 2015 Rapport sur les technologies de l

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PLAN DE MATCH LE WEB A QUÉBEC 23 au 25 février 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Au programme

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE DJIBOUTI : HUB REGIONAL Pour LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Mars 2012 DRAFT PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE INTERNET REGIONALE A DJIBOUTI Mars 2012

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 La mission de l ACEI d encourager le développement du domaine.ca comme une ressource publique clé pour tous les Canadiens en fournissant des services d enregistrement

Plus en détail

Présidence allemande de la Conférence du Rhin supérieur 2015

Présidence allemande de la Conférence du Rhin supérieur 2015 Présidence allemande de la Conférence du Rhin supérieur 2015 Plus facile ensemble : Education, formation et transports dans l espace du Rhin supérieur Le Regierungspräsidium de Karlsruhe assurera la présidence

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Les entreprises belges renforcent la collaboration entre leur fonction Finance et d autres départements Elles s inscrivent dans la tendance européenne, mais ne font

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

ISO 9001:2015 mode d emploi

ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. Elle aide les entreprises et organismes à gagner en efficacité

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Avaya IP Office Centre de contacts

Avaya IP Office Centre de contacts Avaya IP Office Centre de contacts Un centre de contacts multicanal simple et fiable pour IP Office Le centre de contacts Avaya IP Office déploie l innovation Avaya dans les centres de contacts pour les

Plus en détail

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya Position de l UICN IUCN Position Paper LA VISION DE L UICN POUR UNE PLATEFORME INTERGOUVERNEMENTALE ET PLURI-ACTEURS SCIENTIFIQUE ET POLITIQUE SUR LA BIODIVERSITE ET LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES (IPBES)

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Octobre 2015 Préparé par : William Gardner Heather Woltman

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM ELEMENTS DE CONTEXTE La Déclaration commune du sommet de Paris pour

Plus en détail

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Présentation de la solution SAP SAP Afaria, édition cloud Objectifs Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Un faible investissement à forte rentabilité Objectifs Un

Plus en détail

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Audit Consulting Conseil juridique, fiscal et social Outsourcing Etudes sectorielles Conseil en RH

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail