Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice Rapport de vérification interne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne"

Transcription

1 Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice Rapport de vérification interne Octobre 2011

2 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION CONTEXTE ÉVALUATION DES RISQUES OBJECTIF DE LA VÉRIFICATION ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION, MÉTHODES ET CRITÈRES DE VÉRIFICATION ÉNONCÉ D ASSURANCE... 4 OPINION DE LA VÉRIFICATION CONSTATATIONS, RECOMMANDATIONS ET PLANS D ACTION... 4 ANNEXE A : ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION, MÉTHODES ET SECTEUR D INTÉRÊT ET CRITÈRES DE VÉRIFICATION... ANNEXE B : SIGLES

3 1.0 INTRODUCTION 1.1 CONTEXTE Depuis 2001, le gouvernement du Canada emploie la méthode de la comptabilité d exercice intégrale pour la préparation de ses états financiers. Pour appuyer la comptabilité d exercice, le Manuel du receveur général de prévoit que les sommes négociées au plus tard le 31 mars 2011, mais non créditées par la Banque du Canada ou tout autre établissement financier, sont classées en tant que fonds en transit. Pour l exercice , l Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a déclaré des fonds en transit d une valeur de 1,7 milliard de dollars. L ASFC perçoit chaque année environ 21 milliards de dollars de recettes. Afin de s assurer que les encaissements sont inscrits dans le bon exercice, la Direction générale du contrôle transmet des directives vers la fin de chaque exercice aux points d entrée et aux bureaux régionaux pour qu ils puissent traiter les paiements en espèces reçus à la fin de l exercice. Pour sa vérification annuelle des comptes publics de l ASFC, le Bureau du vérificateur général (BVG) compte sur le travail de vérification effectué par la Vérification interne de l ASFC relativement aux procédures de démarcation des encaissements en fin d exercice et à la consignation des sommes dans l exercice approprié. La Direction de la vérification interne et de l évaluation des programmes procède à l attestation financière relative à la démarcation des encaissements en fin d exercice et assure une vérification indépendante du calcul des fonds en transit afin de donner l assurance au BVG quant au montant des fonds en transit déclarés à la fin de l exercice par l ASFC. 1.2 ÉVALUATION DES RISQUES Durant la phase de planification de la vérification, un risque clé a été signalé concernant l exactitude de la date inscrite comme date d encaissement pour les transactions traitées à la fin de l exercice. Si les points d entrée et les bureaux régionaux n identifient pas correctement l exercice approprié où l encaisse a été reçue, cette encaisse peut être enregistrée dans le mauvais exercice et le montant des fonds en transit déclaré peut être incorrect. 1.3 OBJECTIF DE LA VÉRIFICATION La vérification avait pour objectif de donner l assurance que les procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice étaient appropriées pour s assurer que les fonds en transit ont été consignés dans l exercice approprié. 1.4 ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION, MÉTHODES ET CRITÈRES DE VÉRIFICATION L annexe A comprend l étendue de la vérification, la stratégie et les méthodes, ainsi que le secteur d intérêt et les critères de vérification. 3

4 1.5 ÉNONCÉ D ASSURANCE La mission de vérification a été planifiée et réalisée conformément aux Normes relatives à la vérification interne au sein du gouvernement du Canada. 2.0 OPINION DE LA VÉRIFICATION La vérification a permis de constater que les procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice étaient appropriées et qu elles permettaient de consigner les fonds en transit pour l exercice se terminant le 31 mars CONSTATATIONS, RECOMMANDATIONS ET PLANS D ACTION Le montant des fonds en transit pour l exercice devrait inclure tous les rapports financiers K10 reçus au plus tard le 31 mars 2011 qui n ont pas encore été déposés à la Banque du Canada ou dans tout autre établissement financier, avant la date de démarcation de la comptabilité d exercice préétablie. Des mécanismes de contrôle adéquats et des méthodes d échantillonnage appropriées devraient être en place pour assurer l exactitude et l intégralité des fonds en transit à la fin de l exercice. Processus de surveillance de la Direction générale du contrôle Des processus de surveillance et de suivi cohérents et en temps opportun doivent être utilisés par la Direction générale du contrôle pour faire en sorte que les points d entrée et les régions soient parfaitement informés des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice. Le sous-système G11 du Système des douanes pour le secteur commercial (SDSC) 1 et les renseignements sur les K10 2 devraient être échantillonnés et examinés par la Direction générale afin d en vérifier l intégralité et l exactitude. La vérification a permis de conclure que l Agence avait respecté ce critère. Afin d évaluer la pertinence des méthodes de surveillance et d échantillonnage utilisées par la Direction générale du contrôle, une entrevue et un examen des méthodes ont été effectués auprès de l employé de la Division de la comptabilisation des recettes et des rapports (DCRR) responsable des activités de contrôle et d échantillonnage. Les méthodes de surveillance et d échantillonnage ont été jugées conformes aux méthodes de l exercice précédent et appropriées pour repérer les anomalies relatives aux fonds en transit avant la date de démarcation de la comptabilité d exercice. La Direction générale a contrôlé toutes les transactions d un montant supérieur à $ effectuées du 31 mars au 14 avril 2011, ce qui représentait plus de 1,5 milliard de dollars de recettes. Toutes les erreurs constatées dans ces transactions ont été corrigées par la Direction générale. Un examen de ces erreurs a révélé qu elles étaient attribuées 1 Le sous-système G11 du SDSC est un système de données d information de la gestion de l ASFC qui permet de saisir les recettes de l ASFC déposées au crédit du receveur général du Canada. 2 La feuille de travail des recettes K10 est un formulaire papier que l on utilise pour consigner avec précision tous les dépôts, les pertes et les rajustements. Ces données sont saisies chaque jour dans le G11 du SDSC par les points d entrée ou les bureaux régionaux qui reçoivent les fonds. 4

5 au fait que l exercice enregistré sur les documents justificatifs K10 ne correspondait pas à l exercice enregistré dans le système G11 du SDSC, ou au fait que la date à laquelle les paiements avaient été reçus avait été incorrectement saisie dans le système. Calcul des fonds en transit Le calcul des fonds en transit effectué par la Direction générale du contrôle devrait concorder avec les renseignements et les données contenus dans le sous-système G11 du SDSC. La vérification a permis de constater que tel était le cas. La vérification a permis d examiner le calcul des fonds en transit effectué par la Direction générale du contrôle et de rapprocher les transactions relatives aux fonds en transit avec les renseignements contenus dans le système G11 du SDSC. La vérification a permis de constater que le calcul des fonds en transit avait été effectué conformément aux méthodes documentées de la Direction générale et que toutes les transactions de grande valeur relatives aux fonds en transit avaient été correctement consignées dans l exercice approprié. Durant l examen du montant des fonds en transit final calculé à l aide du Moteur de comptabilité d exercice (MCE) 3, aucune rectification manuelle importante n a été nécessaire pour rapprocher le montant du calcul des fonds en transit effectué par la Direction générale du contrôle. Consignation des documents «K» dans l exercice approprié Les points d entrée et les bureaux régionaux sont tenus de consigner les paiements reçus dans l exercice approprié, en fonction de la date où le paiement a été accepté. La vérification a permis de constater que l Agence avait partiellement respecté ce critère. Afin de donner l assurance que les encaissements ont été consignés dans l exercice approprié à la fin de l exercice, tous les rapports financiers K10 de grande valeur dont le montant était supérieur à $ pour la période allant du 1 er au 11 avril 2011 ont été sélectionnés aux fins d examen. Au total, 17 éléments dont le montant s élève à $, soit 43 % de la valeur totale (qui se monte à $) durant la période visée, se sont retrouvés dans cette catégorie. L échantillon visait six des huit régions de l ASFC. La vérification a permis de constater que les montants K10 ont été signalés et consignés dans l exercice approprié, à l exception d un rapport financier K10 qui correspondait à $ ou 21 % de la valeur totale des 17 éléments ayant fait l objet d un essai. L échantillon contenait aussi deux exceptions qui avaient été consignées à l origine dans le mauvais exercice. Les deux exceptions avaient déjà été repérées par la Direction générale du contrôle durant ses activités de contrôle internes et avaient été rectifiées de façon appropriée. L erreur de $ avait aussi été repérée dans l échantillon sélectionné par la Direction générale du contrôle dans le cadre de son processus de surveillance mais celle-ci avait été rectifiée de façon erronée. Elle avait été consignée comme une transaction «du nouvel exercice» 3 Le Moteur de comptabilité d exercice est un outil utilisé par la Direction générale du contrôle pour calculer les rectifications requises aux montants actuels des recettes dans le Grand livre des recettes afin d obtenir les soldes comptables appropriés à la fin de l exercice. 5

6 alors qu il s agissait d une transaction de «l exercice précédent». Aucune correction supplémentaire n a été faite pour cette exception étant donné que la période de comptabilisation pour l exercice était déjà close et que la Direction générale du contrôle avait conclu que l exception n était pas suffisamment importante pour rouvrir la période de comptabilisation étant donné que le montant n aurait pas d incidence matérielle sur les comptes de l ASFC ou les comptes publics du Canada. Par conséquent, des tests plus poussés ont été effectués. Aucune erreur importante n a été repérée dans ces échantillons. Chèques d un montant supérieur à 25 millions de dollars La transmission de paiements sur support papier d un montant supérieur à 25 millions de dollars ne devrait pas être acceptée pour traitement dans les points d entrée ou les bureaux régionaux. La vérification a permis de constater que l Agence ne respecte pas ce critère. Le Manuel de Contrôle, Volume des finances, chapitre 10, stipule : «3.3 Acceptation de chèques Le plafond de 25 millions de dollars imposé par l Association canadienne des paiements a. L ASFC n accepte pas les chèques non certifiés d un montant supérieur à 25 millions de dollars (CAN). Cette politique s applique à tous les clients, y compris ceux qui ont déposé une garantie auprès de l ASFC afin de bénéficier des privilèges de la présentation de chèques non certifiés, conformément au plafond de 25 millions de dollars imposé par l Association canadienne des paiements (ACP). b. Une opération de paiement où sont présentés de multiples chèques d un montant inférieur à 25 millions de dollars respectivement dans le but de contourner le plafond de 25 millions de dollars ne peut être acceptée par l ASFC. Nota : Les clients qui sont tenus de faire un paiement à l ASFC d un montant supérieur à 25 millions de dollars doivent présenter le chèque et une pièce de versement à leur établissement financier pour que le paiement soit fait à l ASFC au moyen du Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV) de l établissement financier (voir l Avis des douanes N-503**)». ** Il est à noter que l Avis des douanes N-503 a été remplacé par le Mémorandum D17-1-5, Enregistrement, déclaration en détail et paiement pour les marchandises commerciales. Le but de la politique susmentionnée est d améliorer la sécurité et la stabilité du système de paiements canadien. Les paiements d un montant supérieur à 25 millions de dollars doivent être réglés par virement télégraphique. La possibilité de risque de défaillance associée à ces paiements de valeur élevée est éliminée lorsqu un virement télégraphique est utilisé étant donné que la transaction, ou le paiement, est instantanée, lorsqu on la compare à un chèque qui n est pas compensé automatiquement et expose ainsi l ASFC à un risque de défaillance. 6

7 La vérification a permis de tester toutes les transactions consignées dans le sous-système G11 pour la période allant du 1 er au 11 avril 2011 d un montant supérieur à 25 millions de dollars afin de donner l assurance qu aucun chèque d un montant supérieur à 25 millions de dollars n avait été accepté pour être traité dans les points d entrée ou les bureaux régionaux. La vérification a aussi permis d appliquer des procédures pour s assurer que plusieurs chèques n avaient pas été présentés pour une seule transaction de paiement afin de contourner le plafond de 25 millions de dollars (c.-à-d. fractionnement des chèques). Pour la période visée par l examen, la vérification a permis de signaler 12 postes de dépôt d un montant supérieur à 25 millions de dollars dans le cadre du sous-système G11. Les documents justificatifs ont été obtenus pour chacun de ces postes, pour inclure les K10 et les listes de chèques connexes en provenance des points d entrée ou des bureaux régionaux. En outre, les vérificateurs ont décelé trois erreurs relativement à l échantillon examiné. La vérification a permis de révéler deux cas durant la période visée où des chèques d une valeur supérieure au plafond de 25 millions de dollars avaient été acceptés à deux points d entrée différents. Les montants respectifs étaient de $ et de $. Une enquête plus poussée a permis de découvrir que l acceptation de ces chèques était due à une politique ambiguë entourant l acceptation des chèques d un montant supérieur à 25 millions de dollars provenant de clients dont le compte bancaire se trouve dans le même établissement financier que le bureau de douanes utilisé par le client pour les dépôts de paiements sur papier (c.-à-d. chèques bancaires). La vérification a permis de constater que quelques points d entrée et bureaux régionaux acceptaient des chèques d une valeur supérieure au plafond de 25 millions de dollars de certains clients si ces derniers avaient leur compte bancaire dans le même établissement financier que les bureaux de l ASFC. Après un examen plus poussé, la vérification a permis de noter que ni le Manuel de Contrôle, ni le Mémorandum D ne fournissent de directives claires dans ce domaine, particulièrement lorsqu il s agit de savoir si les bureaux de l ASFC peuvent accepter des chèques d une valeur supérieure à 25 millions de dollars dans certaines circonstances. Grâce à leur examen de l échantillon, les vérificateurs se sont aussi aperçu qu un des points d entrée a accepté plusieurs chèques d un courtier, tous d un montant inférieur à 25 millions de dollars, en règlement d une transaction valide dont le montant était supérieur à 25 millions de dollars. Cela n est pas conforme à la politique et expose l Agence à un risque de non-paiement. Les autres éléments identifiés avaient été traités de façon appropriée par les points d entrée. RECOMMANDATION 1 Le vice-président de la Direction générale du contrôle devrait clarifier et communiquer la politique concernant l acceptation des paiements d un montant supérieur à 25 millions de dollars, particulièrement lorsqu ils proviennent de clients dont le compte bancaire se trouve dans le même établissement financier que celui du bureau de douanes. De plus, la politique concernant le fractionnement des chèques devrait être renforcée et communiquée. Des mécanismes de contrôle devraient être mis en œuvre pour assurer que ces politiques sont respectées. 7

8 Plan d action de la direction 1. La Division de la comptabilisation des recettes et des rapports (DCRR) de la Direction générale du contrôle a acheminé une note de service aux bureaux régionaux dans laquelle elle précisait les exigences en matière de la politique et de l exception touchant l acceptation de paiements d une valeur supérieure à 25 millions de dollars. Cette note de service a également permis de souligner l importance du respect de la politique sur le fractionnement des chèques. 2. La DCRR s engage à faire la mise à jour du chapitre 10 du Volume des finances du Manuel de Contrôle. 3. La DCRR fera le suivi auprès des responsables de la Direction générale des programmes afin d assurer une mise à jour du Mémorandum D pour clarifier la politique connexe et préciser l exception au sujet de la limite financière de 25 millions de dollars imposée par l Association canadienne des paiements. 4. La DCRR effectuera la mise à jour de la liste de contrôle de l examen de la gestion de la trésorerie, laquelle est utilisée pour faire le suivi et assurer le respect des deux politiques visées. Date d achèvement juillet 2011 octobre 2011 novembre 2011 octobre

9 ANNEXE A : Étendue de la vérification, méthodes et secteur d intérêt et critères de vérification Étendue La vérification a été effectuée d avril à juin Elle consistait à examiner les procédures et les processus en fin d exercice à la Direction générale du contrôle, relativement au suivi, à la surveillance et à la consignation des fonds en transit à la fin de l exercice. L étendue de la vérification était axée sur l examen des rapports des recettes des douanes (rapports financiers K10), dont les données sont saisies dans le sous-système G11 du SDSC afin de vérifier l intégralité du calcul des fonds en transit. Du 1 er au 11 avril 2011, les rapports financiers K10 d une valeur supérieure à $ ont été sélectionnés dans tous les points d entrée et tous les bureaux régionaux de l ASFC. Le seuil de $ a été fixé en consultation avec le BVG afin de respecter ses exigences concernant l étendue de la vérification des comptes publics du Canada. La période cruciale après la fin de l exercice a été jugée représenter les transactions à risque élevé; les encaissements qui, en raison du champ «date de réception» 4 dans le sous-système G11 peuvent avoir été inscrits dans le «nouvel exercice» alors que les paiements ont été en fait reçus durant l «exercice précédent». Cela pourrait avoir une incidence sur les calculs des fonds en transit étant donné que ces transactions pourraient être incorrectement signalées comme des fonds non en transit. Les rapports financiers K10 dont le champ «date de réception» était lié aux transactions de l exercice précédent (du 29 au 31 mars 2011) n ont pas été sélectionnés étant donné que cette période a été considérée à faible risque. En outre, les vérifications précédentes des procédures de démarcation de l encaisse n avaient signalé aucune erreur dans ce domaine. L étendue de la vérification comprenait aussi des examens de toutes les lignes d articles dans le sous-système G11 dont la valeur était supérieure à 25 millions de dollars, du 1 er au 11 avril 2011, afin de s assurer qu aucun paiement d une valeur supérieure à 25 millions de dollars n avait été accepté pour être traité dans les points d entrée ou les bureaux régionaux en infraction à la politique 5. Stratégie et méthodes La vérification a utilisé la stratégie suivante pour recueillir les éléments de preuve : Étudier les rapports du Grand livre des recettes provenant des téléchargements du Système des douanes pour le secteur commercial (SDSC) pour y vérifier l exactitude des champs d écran du G11 et analyser un échantillon de lots de rapports financiers des douanes (K10), afin de déterminer la date de réception et de la comparer avec le champ «date de réception». La taille de l échantillon a été choisie durant la phase d examen de la vérification et dépendait de la population des articles de transactions à valeur élevée 4 La date réelle de l encaissement reçu à l Agence. 5 Manuel de Contrôle, Volume des finances, chapitre 10, section 3.3 «Acceptation des chèques»; Mémorandum D17-1-5, Enregistrement, déclaration en détail et paiement pour les marchandises commerciales. 9

10 qui ont été traités. Un taux de vérification minimal de 40 % de la valeur des encaissements du 1 er au 11 avril 2011 a été obtenu, tel qu exigé par le BVG 6. Examiner le processus suivi par la Direction générale du contrôle en ce qui a trait à la directive sur les procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice fournie aux régions et le travail de suivi et de surveillance ultérieur exécuté par la Direction générale. Examiner le processus de surveillance et d échantillonnage des K10 qui ont été utilisés par la Direction générale du contrôle dans le cadre du processus de finalisation de la démarcation de l encaisse en fin d exercice. Examiner le calcul des fonds en transit effectué par la Direction générale du contrôle afin de s assurer qu il concordait avec les renseignements sur les transactions des fonds en transit contenus dans le système G11 du SDSC. Obtenir les rapports financiers du SDSC du 1 er au 11 avril et s assurer qu aucun chèque individuel d une valeur supérieure à 25 millions de dollars n avait été accepté aux fins de traitement dans les points d entrée ou les bureaux régionaux. Secteurs d intérêt et critères de vérification Secteur d intérêt Consignation des encaissements Critère de vérification 1.1 Le champ «date de réception» dans l écran G11 du SDSC confirme la date à laquelle les paiements ont été réellement reçus, tel qu indiqué sur le document «K» approprié. 1.2 Des processus de surveillance et de suivi cohérents ont été utilisés par la Direction générale du contrôle pour s assurer que les régions étaient informées en temps opportun des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice, et que les renseignements figurant dans le G11 et sur les K10 étaient échantillonnés et examinés de façon appropriée. Respecté/partiellement respecté/non respecté Partiellement respecté Respecté 6 Il est à noter que le BVG a exigé que la Direction de la vérification interne et de l évaluation des programmes de l ASFC examine toutes les transactions d une valeur supérieure à un million de dollars et a obtenu un taux de vérification de 40 à 55 % de la valeur des transactions du 1 er au 11 avril 2011 afin de pouvoir se fier au travail effectué par la Direction dans le cadre de la vérification des comptes publics du Canada. 10

11 Secteur d intérêt Critère de vérification 1.3 Le calcul des fonds en transit effectué par la Direction générale du contrôle concorde avec les renseignements contenus dans le système G11 du SDSC. 1.4 Aucun chèque individuel d un montant supérieur à 25 millions de dollars n est accepté aux fins de traitement. Respecté/partiellement respecté/non respecté Respecté Non respecté 11

12 ANNEXE B : Sigles ACP ASFC BVG DCRR SDSC STPGV Sigle Définition Association canadienne des paiements Agence des services frontaliers du Canada Bureau du vérificateur général Division de la comptabilisation des recettes et des rapports Système des douanes pour le secteur commercial Système de transfert de paiements de grande valeur 12

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Préparé pour : Le Bureau du vérificateur général Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Le 18 novembre 2009 1 Introduction KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. a été chargée

Plus en détail

Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires. Énoncé du vérificateur... 1

Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires. Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Mai 2004 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1

Plus en détail

Directive de la Présidence

Directive de la Présidence Directive de la Présidence Date : 5 mars 2004 DIRECTIVE RELATIVE À LA CONSTITUTION DE FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Section première Dispositions générales 1.1. La présente

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 CONTENU RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS ÉTATS FINANCIERS BILAN 3 ÉTAT DES OPÉRATIONS ET ÉVOLUTION DES

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Direction générale des services de vérification interne Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Février 2014 Non Classifié SP-609-03-14F

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes V é r i f i c a t i o n i n t e r n e, C N R C N O V E M B R E 2011

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant la Première Nation de

Enquête sur les allégations visant la Première Nation de Enquête sur les allégations visant la Première Nation de Key 2012 Enquête sur les allégations visant la Première Nation de Key Nom : Bande de Key (site Web non disponible en français) Population : 280

Plus en détail

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune 30 septembre 2012 (en milliers de dollars) Le présent document ne

Plus en détail

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington 2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington Le 18 septembre 2014 Bureau de la vérification et de l évaluation Le 28 juillet 2014 À la

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage Alerte aux investisseurs : information à l intention des clients des sociétés réglementées par l OCRCVM si jamais une société de courtage devait mettre fin à ses activités Compte tenu de la turbulence

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Opinion de la Commission des champs de bataille nationaux sur le rapport de vérification

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS Annexe I017 - Page 1 de 5 FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS 1 Les déboursés relatifs aux allocations accordées du fonds des immobilisations sont financés à long terme par des émissions

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife Fund Canada et Fondation du Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Le 9 octobre 2012 Rapport

Plus en détail

PARTENAIRES EN PROTECTION (PEP) PROCESSUS DE PEP

PARTENAIRES EN PROTECTION (PEP) PROCESSUS DE PEP PARTENAIRES EN PROTECTION (PEP) PROCESSUS DE PEP ACCEPTATION / REJET o Les demandes sont reçues et révisées pour évaluer l admissibilité (voir l annexe A) et s assurer que les exigences minimales en matière

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité de l information financière et non financière Mars 2012

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Note éducative. Commission des rapports financiers des régimes de retraite. Novembre 2009. Document 209109

Note éducative. Commission des rapports financiers des régimes de retraite. Novembre 2009. Document 209109 Note éducative Les hypothèses de taux d actualisation relatifs à l achat de rentes pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité avec date de calcul entre le 31 juillet 2009 et le

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale Le 31 août 2010 RAPPORT DE VÉRIFICATION À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de la programmation

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ

Plus en détail

Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013

Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013 Diffusion Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef

Plus en détail

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de rénovation du 180 Wellington

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de rénovation du 180 Wellington 2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de rénovation du 180 Wellington Le 18 septembre 2014 Bureau de la vérification et de l évaluation Le 29 juillet 2014 À la Direction générale

Plus en détail

Transfert de risque de crédit Rapport de vérification final Rapport n o 6/13 9 octobre 2013

Transfert de risque de crédit Rapport de vérification final Rapport n o 6/13 9 octobre 2013 Transfert de risque de crédit Rapport de vérification final Rapport n o 6/13 9 octobre 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI C ONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI Vérification interne, C NRC Juin 2012 1.0 Sommaire et conclusion Objectif de la vérification

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

L Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières

L Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières RAPPORT SUR LES PROCÉDURES ET LES CONSTATATIONS DES EXPERTS COMPTABLES AU SUJET DES LIVRES ET DES REGISTRES OBLIGATOIRES DE COURTIERS CANDIDATS RETENANT LES SERVICES TED DE FOURNISSEURS DE SYSTÈMES PROPRIÉTAIRES

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Tout sur les chèques Ce que vous devez savoir

Tout sur les chèques Ce que vous devez savoir 03 Tout sur les chèques Ce que vous devez savoir Plusieurs banques au Canada offrent désormais le service de dépôt de chèque mobile. Le Canada dispose de l un des systèmes de compensation des chèques les

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

Vérification des contrôles des rapports financiers

Vérification des contrôles des rapports financiers Vérification des contrôles des rapports financiers DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Février 2012 Western Economic Diversification

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Fourniture et acheminement de gaz naturel et de services associés Date et heure limites de réception des offres : 13 avril 2015 à 12 heures REGLEMENT

Plus en détail

Affaires indiennes et du Nord Canada - Vérification du Tribunal des droits de surface du Nunavut. Rapport de vérification interne

Affaires indiennes et du Nord Canada - Vérification du Tribunal des droits de surface du Nunavut. Rapport de vérification interne Affaires indiennes et du Nord Canada - Vérification du Tribunal des droits de surface du Nunavut Rapport de vérification interne Préparé par : Direction générale des services de vérification et d assurance

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Source : Services financiers Comité consultatif de vérification Adoptée

Plus en détail

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015).

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015). NOTE DE SERVICE À : De : Tous les actuaires des régimes de retraite Bruce Langstroth, président Direction de la pratique actuarielle Manuel Monteiro, président Commission des rapports financiers des régimes

Plus en détail

PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015

PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015 PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015 Tous les termes commençant par une majuscule ont le sens qui leur est attribué dans les présentes ou s ils ne sont pas définis dans

Plus en détail

Introduction... 3. Objectif et portée de la vérification... 3. Opinion de la Vérification interne... 3

Introduction... 3. Objectif et portée de la vérification... 3. Opinion de la Vérification interne... 3 Assurance et cautionnement de contrats (CIB) Octroi de crédit, souscription de prêts, facturation, recouvrement et surveillance Rapport de vérification final Rapport n o 12/13 17 février 2014 Diffusion

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS Norme n o 610 RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS 1. Les experts en évaluation d entreprises peuvent se voir

Plus en détail

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Équipe de la vérification et de l évaluation Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Septembre 2003 Table des matières 1. Conclusions...1 2. Résumé des observations...1

Plus en détail

d enseignement professionnel

d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 0 4B FONDS D ASSURANCE POUR L ACHÈVEMENT DE LA FORMATION

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

CHANGEMENT DU NOM OU DU NUMÉRO DE COMPTE DE L IMPORTATEUR OU DU NUMÉRO D ENTREPRISE

CHANGEMENT DU NOM OU DU NUMÉRO DE COMPTE DE L IMPORTATEUR OU DU NUMÉRO D ENTREPRISE Ottawa, le 27 août 2008 MÉMORANDUM D17-2-3 En résumé Le présent mémorandum a été mis à jour pour : CHANGEMENT DU NOM OU DU NUMÉRO DE COMPTE DE L IMPORTATEUR OU DU NUMÉRO D ENTREPRISE inclure des renseignements

Plus en détail

Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l'accès à l'information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS.

Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l'accès à l'information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS. Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l accès à l information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS. soutien technique des systèmes de combat Août 2008 7053-30-12-2 (CS Ex) MISE EN GARDE Le résultat

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

Atelier 84 - L approche d audit par les risques

Atelier 84 - L approche d audit par les risques Atelier 84 - L approche d audit par les risques 1 Plan Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Principales différences par rapport au référentiel de juillet 2003? 2 Présentation NEP 315, 320, 330,

Plus en détail

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010 Liste de vérification Partie A Exigences législatives en matière de politique sur les liquidités La caisse a t elle établi une politique relative à ses liquidités? Par. 85(1) de la Loi. La politique sur

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. J. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 53 Appel n o : GE-14-966 ENTRE : M. J. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

e. Coûts de l'inventaire. Tout coût découlant des inventaires doit être imputé à la période pendant laquelle l inventaire a été effectué;

e. Coûts de l'inventaire. Tout coût découlant des inventaires doit être imputé à la période pendant laquelle l inventaire a été effectué; LISTE DE VÉRIFICATION POUR LES ÉTATS FINANCIERS INTRODUCTION 1. Pour être en mesure de produire des états financiers précis et significatifs et de maintenir des contrôles internes adéquats, le gestionnaire

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés

Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés La présente publication explique une nouvelle règle sur

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES SERVICES FINANCIERS DÉPENSES PAYÉES D AVANCE RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ Octobre

Plus en détail

Réponse et plan d action de la direction Audit des contrôles financiers principaux Octobre 2013

Réponse et plan d action de la direction Audit des contrôles financiers principaux Octobre 2013 Réponses et mesures s par la Recommandation 1 finances s assure de la résiliation en temps opportun des fiches de spécimen de signature tout au long de l année. Une initiative menée dans le cadre du partenariat

Plus en détail

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-3 : pourcentage de contrôle et pourcentage d intérêt II-1 : les missions de l auditeur des comptes consolidés

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

Office national de l énergie Dossier : OF-AF-SAC-01 Demande de renseignements n o Gr2 COM 1

Office national de l énergie Dossier : OF-AF-SAC-01 Demande de renseignements n o Gr2 COM 1 Page 1 sur 5 Crescent Point Energy Corp. (CPEC) : d approbation des processus et mécanisme envisagés pour le prélèvement des fonds de cessation d exploitation de pipelines Déposée le 30 mai 2013 Office

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010

Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010 Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010 Le Groupe de discussion sur les IFRS (GDI) se veut seulement un cadre d échanges. Il a pour vocation d aider le

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

Examen des agréments des courtiers et des comptes-garanties. Rapport de situation et recommandations

Examen des agréments des courtiers et des comptes-garanties. Rapport de situation et recommandations Examen des agréments des courtiers et des comptes-garanties Rapport de situation et recommandations CCACF 26/27 février 2008 Objectifs de la présentation Fournir une mise à jour des enjeux et des changements

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre Guide de l utilisateur Version abrégée Octobre 2013 Table des matières SECTION I INTRODUCTION... 1 SECTION II OUVERTURE D UNE SESSION

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV STPGV Règle 8, décembre 1998: révisée le 30 juillet 2001, le 19 novembre 2001, le 25 septembre 2003, le 6 décembre 2004, le 29 mars 2007, le 16 août

Plus en détail

B. Le rapprochement bancaire

B. Le rapprochement bancaire D autres signataires peuvent éventuellement être désignés mais il n est pas prudent de multiplier inconsidérément le nombre de personnes habilitées à effectuer des règlements sur le compte du comité d

Plus en détail

Règlement de la Consultation N 13-042-00-MR

Règlement de la Consultation N 13-042-00-MR MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 MAINTENANCE DES ALARMES INTRUSION ET INCENDIE Date et heure

Plus en détail

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Table des matières 1. Objet de la politique...1 2. Objet du programme de swaps...1 3. Gouvernance...1 4. Documentation...1 5. Instruments autorisés...2

Plus en détail

Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) :

Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) : TERMES ET DÉFINITIONS Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) : Client, vous, votre Ces termes ont tous la même signification et désignent le client

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas.

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 8 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 134 Remplacer l exercice E6 par le suivant. E6. L écriture d ajustement à partir de l information tirée du rapprochement bancaire Le comptable

Plus en détail

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Document de travail de l ACPM Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Recommandations Les documents de travail jouent un rôle important dans l élaboration du

Plus en détail