Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition"

Transcription

1 Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition

2 PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments Les risques consécutifs à la malnutrition Formation Nutrition 2

3 Les causes de la malnutrition Malnutrition Causes Immédiates Régime alimentaire inadéquat Maladie Causes sousjacentes Sécurité alimentaire des ménages Causes structurelles Environnement social et de soins Ressources Infrastructures formelles et informelles Idéologies politiques Accès à la santé et aux structures de soins Formation Nutrition 3

4 Les différents types de malnutrition Qu'est-ce que la malnutrition? C est un état pathologique résultant une inadéquation par excès ou par défaut entre les apports alimentaires et les besoins de l organisme Formation Nutrition 4

5 Le Terme de Malnutrition Protéino- Energétique (MPE) est un terme qui n est plus d actualité Théories et concepts de la malnutrition Plus de 40 nutriments sont essentiels à la santé Les nutriments sont divisés en deux groupes selon leur réponse à une carence Formation Nutrition 5

6 Type I : Les nutriments fonctionnels Sont stockés dans l organisme Leur concentration est réduite en cas de carence Présentent des signes spécifiques de carence N entraînent pas de défaut de croissance Leur concentration est variable dans le lait maternel Type II : les nutriments de croissance Ne sont pas stockés dans l organisme Leur concentration reste stable dans les tissus Il n y a pas de signes spécifiques en cas de carence Le défaut de croissance est le trait dominant Leur concentration est stable dans le lait maternel Formation Nutrition 6

7 Perte de poids récent et une situation aiguë (Pb, Poids et taille, IMC) Malnutrition aigue Maigreur : malnutrition aigue Apport énergétique insuffisant/pratiques d allaitement & d alimentation inadéquates/maladies récentes Risque immédiat de mortalité Formation Nutrition 7

8 Les formes cliniques de la malnutrition aigue sont: Marasme Kwashiorkor La forme mixte qui associe marasme et kwaskiorkor Formation Nutrition 8

9 Rappels symptomatique du Kwashiorkor et du Marasme : Kwashiorkor Marasme œdèmes à divers endroit du corps, décoloration et dépigmentation de la peau et des cheveux, visage bouffi, peau craquelée, anorexie (n a pas envie de manger) apathie (ne réagit pas à ce qui se passe autour de lui) fonte musculaire extrême survenant après la fonte adipeuse (peau sur les os) grande vivacité, (contrairement au cas du Kwashiorkor) envie permanent de manger absence d œdèmes et de signes cutanés. Formation Nutrition 9

10 Formation Nutrition 10

11 Formation Nutrition 11

12 Malnutrition aigue: Marasme et kwashiorkor Source: TALC 03 May 2007 Assessing Malnutrition - Anthropometric indicators 12

13 Formation Nutrition 13

14 Défaut de la croissance linéaire et une situation ancienne ou chronique ( l âge et taille) Retard de croissance Retard de croissance : malnutrition chronique Alimentation inadéquate, hygiène, soins insuffisants sur longue période Indicateur de pauvreté et de vulnérabilité Conséquences à long terme Formation Nutrition 14

15 Examples d enfants souffrant de retard de croissance Enfants du même age

16 Défaut de croissance et faible poids (l âge et poids) Insuffisance pondérale Insuffisance pondérale : Manque de spécificité Formation Nutrition 16

17 La situation nutritionnelle au Burkina Faso est marquée par une sous-alimentation chronique (EDS 2003). 39% des enfants Burkinabé de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance. 19 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aigue 38 % des enfants de moins de 5 ans souffrent d insuffisance pondérale 21% des femmes en age de procréer sont affectées par le déficit énergétique chronique. Formation Nutrition 17

18 Importance au Burkina Prévalence (%) EDS 1993 EDS 1998 EDS 2003 MC MA IP Seuil OMS (1995): MC: 30 % élevé>= 40% très élevé MA: 10 % élevé ; >= 15% très élevé IP: 20 % élevé ; >= 30% très élevé très élevé que Formation Nutrition 18

19 Importance au Burkina Evolution de la malnutrition avec l'âge de l'enfant (EDS 2003) Prévalence (%) m 6-11 m m m m m émaciation retard de croissance insuffisance pondérale Les plus jeunes ( mois surtout) sont les plus touchés Formation Nutrition 19

20 Classification de la malnutrition Malnutrition aiguë (P/T) Malnutrition Chronique (T/A) Oedèmes Bilatéraux Poids pour taille Malnutrition aigue modérée NON % -2 à 3 z score Malnutrition aigue sévère OUI < 70% < - 3 z score PB 11 12,5 cm < 11cm Formation Nutrition 20

21 Les déficiences en micronutriments Les déficiences micronutriments sont nombreuses mais les plus courantes sont: La carence en vitamine A La carence en fer La carence en iode Formation Nutrition 21

22 La vitamine A intervient dans le système immunitaire, dans le fonctionnement de la rétine et de la vision en général, dans la synthèse et le métabolisme des muqueuses, des os, des dents et de la peau. Sa carence peut se manifester par des troubles oculaires pouvant aboutir à la xérophtalmie. Selon les EDS 2003, la cécité crépusculaire chez les femmes enceintes est de 7%. 34 % des enfants âgés de 1 à 3 ans présentent une carence en vitamine A. Formation Nutrition 22

23 Les facteurs de risque sont: Régime alimentaire pauvre en vitamine A Les infections (rougeole, diarrhée ) Malnutrition Formation Nutrition 23

24 Formation Nutrition 24

25 Le fer est indispensable à la synthèse de l hémoglobine et permet le transport de l oxygène. Sa carence peut entraîner : Moindre résistance aux infections Risque de mortalité maternelle Déficit pondéral à la naissance Développement mental affecté Selon l EDS de 2003: 92% des enfants de moins de cinq ans présente une anémie nutritionnelle au Burkina Faso. 68,3% des femmes enceintes présentent une anémie. Formation Nutrition 25

26 Les facteurs de risque sont: Alimentation déficitaire: Régime pauvre en fer Haute consommation des aliments qui contiennent des inhibiteurs (thé ) Infections (paludisme, parasites intestinaux) Perte de sang Formation Nutrition 26

27 Formation Nutrition 27

28 L Iode est indispensable pour la synthèse des hormones thyroïdiennes. Sa carence entraîne des troubles appelés TDCI dont: Goitre (gonflement de la glande thyroïde) Crétinisme Déficience mentale et physique Selon les EDS de 2003, seulement 18% des ménages Burkinabé consomme du sel convenablement iodé. Formation Nutrition 28

29 Les facteurs de risque sont: Régime alimentaire pauvre en iode Aliments produits sur des sols pauvres en iode Non disponibilité de sel iodé Formation Nutrition 29

30 Formation Nutrition 30

31 Les risques consécutifs à la malnutrition Résistance amoindrie face aux maladies Augmentation du risque de mortalité Difficultés d apprentissage Formation Nutrition 31

32 Merci pour votre attention Formation Nutrition 32

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois Dr Amina SAAD Pédiatre Agadir 2 Mai 2008 Introduction La nutrition du nouveau-né et du nourrisson à: - Suscité de nombreux travaux - Soulevé de

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

LA MALNUTRITION DES ENFANTS

LA MALNUTRITION DES ENFANTS GLOSSAIRE Dénutrition : résultat d une sous-alimentation ou d une mauvaise assimilation de la nourriture. Disette : pénurie de vivres. Faim : besoin urgent de manger. Famine : rupture brutale de l approvisionnement

Plus en détail

L IODE. Les recommandations de 1988, sont, aujourd hui, insuffisantes.

L IODE. Les recommandations de 1988, sont, aujourd hui, insuffisantes. L IODE I- Carence en iode La carence en iode entraîne : Mortalité des veaux (mortinatalité, avortement par veaux morts), Non délivrance, Infertilité (par suboestrus), Diminution de la libido chez le taureau,

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

DENUTRITION. Épidémiologie & Conséquences. Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012

DENUTRITION. Épidémiologie & Conséquences. Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012 DENUTRITION Épidémiologie & Conséquences Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012 PLAN Définition Dénutrition dans le monde : Epidémiologie Conséquences Dénutrition en France : A l'hôpital Minnesota Starvation

Plus en détail

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Les liens entre la dénutrition et la santé La dénutrition est la cause de mortalité infantile la plus importante dans la plupart des

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

Les indices anthropométriques

Les indices anthropométriques Les indices anthropométriques Construction, enjeux et analyse statistique Gilles CAPON UR 106 - «Nutrition, Alimentation, Sociétés» Institut de recherche pour le développement Plan Concepts Calcul des

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Liste des indicateurs SENS

Liste des indicateurs SENS Liste des indicateurs SENS Enfants de 6 Malnutrition aiguë (Standards de croissance OMS 2006) Malnutrition aiguë globale (MAG) Malnutrition aiguë modérée (MAM) Malnutrition aiguë sévère (MAS) Œdèmes Nombre

Plus en détail

Anémie par carence en fer

Anémie par carence en fer Anémie par carence en fer Avec des images et des données de J Berger, IRD, Hanoi IFMT-MS.Anémies.déc.2005 1 Les 3 grandes causes d anémie 1. carence en fer (iron defiviency anemia ou IDA) représente 50%

Plus en détail

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre)

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre) Archimboldo L iode Malnutrition dans le monde OMS, année 2000 (en millions de personnes) Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin Malnutrition

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE NUTRITION 2013-2018. La nutrition au coeur du développement durable en Haïti MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION

PLAN STRATÉGIQUE DE NUTRITION 2013-2018. La nutrition au coeur du développement durable en Haïti MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION REPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION UNITÉ DE COORDINATION DE PROGRAMME NATIONAL D ALIMENTATION ET DE NUTRITION UCPNANu La nutrition au coeur du développement durable en

Plus en détail

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART CNSA/MARNDR/MSPP* HAITI : Information sur la situation nutritionnelle Bulletin #1 Publication Janvier 2013 La malnutrition est un véritable problème de santé Publique et contribue pour près de 53% à la

Plus en détail

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUES :... 2 I Rappels physiologiques

Plus en détail

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE REPUBLIQUE DU CONGO Unité* Travail* Progrès ------------------------- RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE (Projet) Rédigé par GNIMI Christophe, Nutritionniste Et KIBANGOU Hugues Saturnin, Statisticien Table des matières

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Université Montpellier I A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Les Objectifs Questions posées Personnes et/ou les situations à risque? Outils de dépistage et de diagnostic? Diagnostic de

Plus en détail

De l énergie pour toute la journée!

De l énergie pour toute la journée! De l énergie pour toute la journée! Une portion de couvre 100 % des besoins journaliers d un adulte en nutriments précieux Vitamines, sels minéraux et oligoéléments à l extrait de malt d orge Calcium,

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE. Une priorité en matière de survie et de développement

SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE. Une priorité en matière de survie et de développement SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE Une priorité en matière de survie et de développement Fonds des Nations Unies pour l enfance (UNICEF) Décembre 2009 Une autorisation

Plus en détail

Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée

Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée TD n 1 : Les besoins nutritionnels Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée Voici les résultats d une analyse nutritionnelle partielle d aliments (de A à F) donnant leur valeur nutritionnelle

Plus en détail

Daniel SIBETCHEU, Marie Antoinette FOMO, Paul Roger LIBITE et Eric JAZET 10.1 ALLAITEMENT MATERNEL ET ALIMENTATION DE COMPLÉMENT

Daniel SIBETCHEU, Marie Antoinette FOMO, Paul Roger LIBITE et Eric JAZET 10.1 ALLAITEMENT MATERNEL ET ALIMENTATION DE COMPLÉMENT ALLAITEMENT MATERNEL, ÉTAT NUTRITIONNEL 10 DES ENFANTS ET DES FEMMES Daniel SIBETCHEU, Marie Antoinette FOMO, Paul Roger LIBITE et Eric JAZET La malnutrition constitue un problème de santé publique au

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

LifePak + 9 fonctions en une formule

LifePak + 9 fonctions en une formule LifePak + 9 fonctions en une formule UN produit pour l'europe Discours simplifié pour le business en EMEA Formule optimisée Un programme nutritionnel de bien-être complet utilisant un mélange innovant

Plus en détail

MARS 2012. rapport d analyse. étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte

MARS 2012. rapport d analyse. étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte rapport d analyse MARS 2012 rapport d analyse étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte introduction w La malnutrition se définit par des apports inférieurs ou

Plus en détail

La sécurité alimentaire, le concept revu et corrigé Hélène Delisle Ph.D., professeur titulaire Directeur de TRANSNUT

La sécurité alimentaire, le concept revu et corrigé Hélène Delisle Ph.D., professeur titulaire Directeur de TRANSNUT Chaire de développement international, FSAA La sécurité alimentaire, le concept revu et corrigé Hélène Delisle Ph.D., professeur titulaire Directeur de TRANSNUT Crise alimentaire, antithèse de la sécurité

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, 14.06.2006

Mesdames, Messieurs, 14.06.2006 Vaincre la pauvreté et la malnutrition Conférence du 14 juin 2006 à Reims Témoignage de Sœur Luci MORREN Fondatrice de l association nicaraguaienne : SOYNICA Mesdames, Messieurs, 14.06.2006 Je remercie

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical?

Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical? Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical? Restitution des travaux de groupe 1 RÄsultats attendus 2 Ätablissement de normes avec une gamme de variation acceptable

Plus en détail

ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9

ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9 ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9 Soumaila Mariko La malnutrition est l un des principaux problèmes de santé et de bien-être qui affecte les enfants dans les pays en développement en général et au Burkina

Plus en détail

ANALYSE APPROFONDIE MALI

ANALYSE APPROFONDIE MALI ANALYSE APPROFONDIE MALI État nutritionnel des enfants de moins de cinq ans au Mali de 1995 à 2006 Analyses approfondies des Enquêtes Démographiques et de Santé au Mali, 1995-1996, 2001 et 2006 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Des propriétés nutritionnelles uniques

Des propriétés nutritionnelles uniques P 1 Des propriétés nutritionnelles uniques Composé d un extrait d algues brunes de haute qualité, ID-alG est un ingrédient naturel alliant minceur et bien-être. Une action minceur complète Une source naturelle

Plus en détail

EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006. Seul le texte prononcé fait foi. Mesdames et Messieurs,

EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006. Seul le texte prononcé fait foi. Mesdames et Messieurs, EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006 Date 11 avril 2006 Contact Dr Josef Troxler, Responsable spécialités de prescription/phytothérapeutiques, Vifor SA Sujet Programme de développement clinique de

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action Formation à distance pour renforcer les compétences et répondre aux exigences de formation des réseaux et des systèmes d information

Plus en détail

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A65/12 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire 16 mars 2012. Nutrition

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A65/12 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire 16 mars 2012. Nutrition SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A65/12 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire 16 mars 2012 Nutrition La nutrition chez la femme pendant la période préconceptionnelle, la grossesse et

Plus en détail

EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION

EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION DESC Réanimation Médicale LYON Janvier 2010 HAUTIN Etienne PLAN Introduction Evaluation Recommandations Mesures cliniques Mesures biophysiques Marqueurs biologiques

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Infospot. Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes. Oktobre-Novembre-Decembre 2013

Infospot. Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes. Oktobre-Novembre-Decembre 2013 Infospot Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes Oktobre-Novembre-Decembre 2013 Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes La glande thyroïde est un petit organe situé à la

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Plan 1. Différence malnutrition et dénutrition 2. Détecter le risque de malnutrition/dénutrition 3. Le rôle

Plus en détail

Physiologie de la nutrition. Les composants

Physiologie de la nutrition. Les composants Besoin quantitatif : azote. Besoin qualitatif. AA essentiel. CUD et Valeur biologique. Meilleure pour les Pt A (mais celles-ci proviennent des Pt V), donc chers. Complémentation des céréales Physiologie

Plus en détail

SOMMAIRE. Intervention 1.3: Promouvoir la pratique de petits élevages (pisciculture, apiculture )... 14

SOMMAIRE. Intervention 1.3: Promouvoir la pratique de petits élevages (pisciculture, apiculture )... 14 NOTE POLITIQUE POUR L ELABORATION DU PLAN NATIONAL D ACTION EN NUTRITION 2012-2015 SOMMAIRE INTRODUCTION 1 BUT DE LA POLITIQUE...6 2 OBJECTIFS GENERAUX DE LA PNN...6 3 OBJECTIFS SPECIFIQUES...6 4 SITUATION

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache

Plus en détail

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU MALI

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU MALI NUTRITION EN AFRIQUE Graphiques commentés NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU MALI Résultats de leds au Mali 1995-96 Macro International Inc. 11785 Beltsville Drive, Calverton, Maryland, U.S.A. Décembre 1996

Plus en détail

RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART

RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART République d Haïti Ministère de la Santé Publique et de la Population RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART Mars 2012 wfp.org/fr Programme Alimentaire Mondial RAPPORT

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA)

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) 1 Module 1. Objectifs d apprentissage Discuter de la malnutrition aiguë et des mesures à prendre en réponse Identifier

Plus en détail

Référentiel du besoin nutritionnel

Référentiel du besoin nutritionnel Du besoin aux recommandations nutritionnelles JF Huneau UFR Biologie et Nutrition Humaines huneau@agroparistech.fr Référentiel du besoin nutritionnel Porc charcutier 100 jours 100 kg 52% de viande maigre

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP) CAADP Nutrition Capacity Development Workshop for the Southern Africa Region

Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP) CAADP Nutrition Capacity Development Workshop for the Southern Africa Region Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP) CAADP Nutrition Capacity Development Workshop for the Southern Africa Region Nutrition Country Paper Comores DRAFT - VERSION FRANCAISE Septembre

Plus en détail

La nutrition maternelle et infantile

La nutrition maternelle et infantile La nutrition maternelle et infantile www.thelancet.com Synthèse de la série d études de la revue The Lancet sur la nutrition maternelle et infantile «La nutrition est un facteur crucial de développement,

Plus en détail

Décembre 2012. Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu

Décembre 2012. Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu Décembre 2012 Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu Province du Katanga République Démocratique du Congo Financé

Plus en détail

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Préserver la solidité osseuse tout au long de la vie DES OS SOLIDES? Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Qu est-ce que l ostéoporose? L ostéoporose apparaît lorsque les os deviennent fins et fragiles.

Plus en détail

CONTEXTE...i MANIFESTATIONS DE LA MALNUTRITION...1 UTILISATION ET EXPLOITATION DES INFORMATIONS NUTRITIONNELLES EXISTANTES...3

CONTEXTE...i MANIFESTATIONS DE LA MALNUTRITION...1 UTILISATION ET EXPLOITATION DES INFORMATIONS NUTRITIONNELLES EXISTANTES...3 Alerte précoce de nutrition et sécurité alimentaire au Niger Recommandations au Réseau des Systèmes d'alerte Précoce contre la Famine (FEWS NET) et ses partenaires en ce qui concerne la surveillance et

Plus en détail

Consultation de grossesse dans un contexte de trouble des. Barbara Soldera Kaiser Sage-femme, psychologue clinicienne, PhD

Consultation de grossesse dans un contexte de trouble des. Barbara Soldera Kaiser Sage-femme, psychologue clinicienne, PhD Consultation de grossesse dans un contexte de trouble des conduites alimentaires Barbara Soldera Kaiser Sage-femme, psychologue clinicienne, PhD Contexte Femmes en âge de procréer: 9 à 10% présentent une

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Guide de nutrition pour travailleurs communautaires. Caroline M. Sobgui, Abdou Tenkouano

Guide de nutrition pour travailleurs communautaires. Caroline M. Sobgui, Abdou Tenkouano Guide de nutrition pour travailleurs communautaires Caroline M. Sobgui, Abdou Tenkouano Guide de nutrition pour travailleurs communautaires Caroline M. Sobgui Abdou Tenkouano Le programme de recherche

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

La santé des populations dépend de systèmes alimentaires sains

La santé des populations dépend de systèmes alimentaires sains Friedensreich Hundertwasser, 738 Grass for those who cry, 1975, 2013 NAMIDA AG, Glarus/Switzerland La santé des populations dépend de systèmes alimentaires sains Des systèmes alimentaires durables au service

Plus en détail

Brossage des dents en milieu de garde

Brossage des dents en milieu de garde Brossage des dents en milieu de garde Dre Elisabeth Giraudo Dentiste conseil de la Mauricie et du Centre-du-Québec Décembre 2013 Objectif de la présentation Offrir un projet de l Agence que l on souhaite

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES 496. Anorexie mentale et boulimie Définition Les troubles des conduites alimentaires regroupent l anorexie mentale, associant une anorexie, une aménorrhée (chez la femme,

Plus en détail

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON Signe d'appel fréquent en pédiatrie. Hypotrophie : insuffisamment nourri. I/ Historique Mortalité des enfants institutionnalisés aux USA dans les années 1900 était très élevé,

Plus en détail

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE Le Centre d Information des Viandes est une association loi 1901. Plate-forme d échanges et d information, le CIV réunit les professionnels de la filière viande ainsi qu

Plus en détail

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO)

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) BUREAU OMS TCHAD Sous bureau d Abéché Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) Rapport de formation en nutrition des Responsables des Centres de Santé (RCS)

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé La digestion Cours de Mme Forcellino, le 8 Septembre 2009 L objectif ultime de la digestion est de fournir de l énergie grâce à l ATP (molécule d'adénosine Tri-Phosphate) ATP : molécule organique qui stocke

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

Les micronutriments chez la femme enceinte : un allié de poids? Situation et stratégies de lutte contre les carences dans les pays en développement.

Les micronutriments chez la femme enceinte : un allié de poids? Situation et stratégies de lutte contre les carences dans les pays en développement. UHP - Nancy 1 Faculté de Médecine IUP Ingénierie de la Santé Spécialité Nutrition et Diététique Rapport bibliographique de recherche Les micronutriments chez la femme enceinte : un allié de poids? Situation

Plus en détail

CHAPITRE 1. La composition du lait de femme. Les bénéfices pour la santé de l enfant et de la mère

CHAPITRE 1. La composition du lait de femme. Les bénéfices pour la santé de l enfant et de la mère CHAPITRE 1 La composition du lait de femme «Approches-en ta lèvre, et tu sauras après Si les discours qu on tient sur les philtres sont vrais.» Don Paez, Alfred de Musset Les bénéfices pour la santé de

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH Dr Ruréma Déo-Guide Chef de Cabinet Adjoint à la 2 ème

Plus en détail

Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché

Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché 30 années de nutrition. Les développements de la fin du XXème siècle ont porté sur : Les moyens de saturer les réserves de glycogène

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

LA SECURITE ALIMENTAIRE DES MENAGES DU CERCLE DE NIORO DU SAHEL EN 2012.

LA SECURITE ALIMENTAIRE DES MENAGES DU CERCLE DE NIORO DU SAHEL EN 2012. Ministère de l`enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique République du Mali Un peuple Un But Une Foi UNIVERSITÉ DES SCIENCES, DES TECHNIQUES ET DES TECHNOLOGIES DE BAMAKO Année universitaire

Plus en détail