des actions réalisées Étape à mi-mandat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des actions réalisées Étape à mi-mandat"

Transcription

1 ingré Une équipe, une volonté, un projet, des actions réalisées Étape à mi-mandat Chère Ingréenne, Cher Ingréen, Dans le respect des engagements pris en 2008, l équipe municipale vous présente le bilan de cette première partie de mandat. Vous trouverez, par grand dossier, les points sur lesquels nous avions pris des engagements, les actions réalisées mais aussi les projets en cours. Au-delà de la mobilisation des élus de l équipe municipale, je tiens à souligner la forte implication de l ensemble des agents municipaux qui sont au service de notre commune, des Ingréennes et des Ingréens. Ce bilan d étape sera présenté lors des réunions publiques des 8 et 9 février 2012 à 20h30 à la Salle des Fêtes. Ces rencontres seront l occasion d échanger, de débattre sur ce premier bilan mais aussi sur les projets à venir. Je vous souhaite, au nom de l équipe municipale, une bonne et heureuse année Nous resterons à votre disposition. Christian Dumas votre maire L équipe municipale : Christian DUMAS Henriette REY Arnaud JEAN Thierry CHAMBOLLE Alfred DOMAGALA Marie-Claude BLIN Claude Fleury Gisèle PENNETIER Hélyette SALAün Pascal SUDRE Laurent JOLLY Thierry AUBINEAU Franck VIGNAUD Sylvie SIGOT Roselyne RAVARD André SCHMITTEL Christine Cabezas Jany POULIN Françoise AGGAR Jean-Jacques RAGARU Joël FOUCHER Hélène LORME

2 Voici les réponses aux questions qui nous ont été posées le plus souvent depuis notre élection par les habitants d Ingré Comment lutter contre les dégradations et améliorer notre cadre de vie? Les dégradations sont nombreuses et inacceptables. Les services municipaux interviennent très rapidement pour éviter la détérioration du cadre de vie Ingréen. En ce début d année, une équipe d agents de proximité sera créée et permettra d intervenir dans des délais très courts. Par ailleurs, la présence en soirée des services de la Police Municipale permet une meilleure surveillance du territoire, tout acte de vandalisme conduit au dépôt de plainte. Néanmoins, le rôle des parents dans les cas de dégradations commises par des enfants mineurs apparaît primordial. Social p. 10 Que faites-vous pour lutter contre la violence routière? De nombreux aménagements de voiries ont été réalisés afin de limiter la vitesse pour renforcer la sécurité de chacun (abords du collège, rue du Château d Eau ). Une attention particulière est apportée au niveau de l information et de l éducation par l organisation de journées de sensibilisation des élèves à la sécurité routière (collège, école primaire ). Enfin, de très nombreux contrôles sont effectués sur la commune ( 91 opérations en 2010 auxquelles s ajoute la mise en place d un système automatisé de franchissement de feu rouge route Nationale / rue de la Justice). Sécurité p. 14 Qu est-ce qui est proposé pour les jeunes? Un conseil de jeunes a été formé et porte de nombreux projets (festival de musique, actions de protection de l environnement, de solidarité ) Le dispositif «Bourse jeunes» permet d accompagner des jeunes Ingréens dans leurs projets. Des soirées «Ludik» ont été mises en place permettant sous la responsabilité d un animateur, l organisation des soirées à thèmes (sports, jeux vidéos ) De nombreuses activités nouvelles sont proposées aux jeunes dans le cadre du Centre de Loisirs (stages sportifs, fête du sport, activités sports de sable, chantiers jeunes, etc.). 2 Jeunesse p. 16 Quand pourrons-nous avoir une eau de qualité à Ingré? Après concertation et présentation en réunion publique, le Conseil Municipal a décidé à l unanimité de l installation d unités de traitement des nitrates et des pesticides sur les deux forages municipaux et de confier leur construction, et leur financement à un prestataire extérieur. Les procédures de consultation des entreprises ont été lancées. Le choix de l entreprise en charge de réaliser les travaux est en cours, par la commission définie par le code des Marchés Publics. Il sera définitivement arrêté par le Conseil Municipal le 2 février Les travaux seront réalisés en 2012 avec une date prévisionnelle de mise en fonctionnement fin D où vient la situation financière si dégradée? Les gros emprunts contractés sur une courte période en 2006 et 2007 ont triplé l endettement de la commune. À cela s ajoute une surmobilisation de l emprunt (la commune a emprunté plus que nécessaire) qui nous oblige à rembourser des sommes qui n ont pas toutes servi à financer des investissements mais à résorber une partie des déficits cumulés. Grâce à une gestion rigoureuse et la recherche de partenariats, près de 8 millions d euros ont été investis depuis 2008, sans recours à l emprunt. Autres rubriques de ce bilan : Bilan mi-mandat de la ville d Ingré janvier 2012 Environnement p. 20 Finances p. 24 Intercommunalité p. 28 Éducation p. 4 Démocratie locale p. 30 Sport p. 8 Urbanisme p. 32 Culture p. 18 Économie p. 36 Directeur de la publication : Christian Dumas Rédaction : équipe municipale, Mairie d Ingré, Ingré Tél Conception et mise en page : agence PACK, Ingré Imprimé sur papier recyclé par PRÉVOST OFFSET, St-Jean de la Ruelle tirage : 4000 ex. réalisation graphique

3 Éducation d être un soutien au maintien de la qualité du service public de l Éducation Nationale, en phase avec les attentes et les besoins de tous les partenaires de l Éducation : enseignants, personnels, parents d élèves et élèves des établissements de la commune ; d assurer une forme d éducation tout au long de la vie en proposant aux Ingréens des ateliers d initiation, des stages, en concertation avec le milieu associatif ; d engager la réflexion d un 3ème groupe scolaire en raison de l extension de la commune vers l ouest ; de proposer des soirées thématiques gratuites sur des sujets d actualité ou de réflexion ; d ouvrir aux personnes les plus en difficulté et aux jeunes, en concertation avec les enseignants, des ateliers de soutien, d aide aux devoirs ; de renforcer l aide aux Associations qui oeuvrent dans le champ de l éducation permanente (sport scolaire, culture, ateliers d expression, etc.) ; d améliorer l accueil des usagers et la qualité des bâtiments municipaux destinés à la mise en œuvre de notre projet éducatif (école, locaux associatifs) ; de développer un pôle d information permettant de répondre aux personnes qui souhaitent engager un processus personnel de formation. Un véritable projet municipal Dans le cadre d un projet éducatif communal, Ingré doit permettre l épanouissement et le développement des compétences de chacun tout au long de sa vie. La ville doit promouvoir l accès à toutes les formes de savoirs en collaboration avec les partenaires de l éducation et les associations. obtenu le maintien de 2 classes existantes (écoles maternelles Émilie Carles et du Moulin) et l ouverture d une 6 ème classe maternelle au Moulin ce qui a permis de limiter le nombre d élèves par classe ; créé des postes d Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles «volantes» (ATSEM), dispositif unique dans le Loiret, ATSEM non affectées à une classe, qui assistent les plus jeunes élèves dans les écoles et permettent de remplacer sans délai les absences ; associé les parents d élèves sur les différents sujets comme la sécurité autour du collège, l alimentation des enfants, l accompagnement aux devoirs, etc. ; mis à disposition les écoles d Ingré pour les stages de soutien scolaire en direction des enfants ; organisé la pause méridienne pour répondre aux évolutions des rythmes scolaires, en proposant des dizaines d activités gratuites (théâtre, chant, danse, sport, lecture, sciences techniques ) ; créé l accompagnement aux devoirs ; entretenu, aménagé et équipé les écoles : réfection de cours du Moulin, billodrome et tables de tennis de table, salles informatiques totalement rénovées et équipées, réfection des sols, réfection des plafonds, peintures, chauffage et robinetterie, rénovation bibliothèque Victor Hugo ; réservé une emprise foncière dans le nouveau quartier «Les Jardins du Bourg» pour divers équipements éducatifs publics nécessaires au développement futur de la ville (troisième groupe scolaire ) ; participé financièrement à 16 classes de découverte. 4 Décors de fête à la maternelle du Moulin Le relais Assistantes Maternelles participe aux activités de «sports de sable» 5

4 Éducation En cours de réalisation : une action intergénérationnelle qui permettra aux seniors et enfants de se retrouver autour notamment de l histoire et du patrimoine Ingréen (vignes, agriculture, sauvegarde du patrimoine bâti ) ; un projet communal autour de la lecture et de l écriture ; École Victor Hugo la mise en place d un lieu d accueil pour les personnes en recherche de formation et d emploi, dans le cadre de la réorganisation et de la modernisation des locaux. Forte mobilisation des acteurs éducatifs pour préserver un enseignement de qualité Animation Rugby aidé à la création d un atelier d alphabétisation ouvert à tous les Ingréens, atelier encadré par des bénévoles formés de l Association Familiale puis du Comité de Jumelage et Amitiés Internationales d Ingré ; assuré l initiation à l informatique des Ingréens et en particulier des seniors ; lancé les soirées mensuelles «Écrans d idées», soirées uniques sur l Agglomération, soirées de débats, d informations, gratuites, autour des sujets les plus variés ; renforcé les liens avec les associations et autres acteurs de la ville parties prenantes dans notre projet éducatif : les ateliers scolaires avec le Tennis Club d Ingré, un atelier théâtre avec la «Compagnie de l eau qui dort», les associations USEP avec le cross, les usépiades, L APACRETE pour l éducation à l environnement, l association «Contes à mille temps» pour les soirées avec les enfants, l Aumônerie KEPHAS pour les animations musicales 6 Depuis 2008, 16 classes sont parties en classes de découvertes Depuis 2008, euros pour financer ces classes de découvertes et aider au départ de tous les enfants Une moyenne de 25 enfants par classe maintenue grâce aux actions de maintien et d ouverture de classes 7

5 Sport de permettre l accès du plus grand nombre aux différents sports ; de développer l accès des plus jeunes à une pratique sportive ; d accompagner les associations qui accueillent des sportifs souffrant de handicaps ; d ouvrir les équipements municipaux aux Ingréens (activités de loisirs) ; d améliorer et de valoriser les structures existantes ; de nous doter d une politique d ouverture, handisport et sport adapté. Une ville sportive pour tous Ingré doit permettre le développement de la pratique sportive en s appuyant sur des valeurs d égalité, d accessibilité, d échanges au bénéfice du plus grand nombre. accueilli et soutenu des manifestations destinées à des sportifs porteurs d un handicap ; créé le prix des Sportifs méritants pour récompenser les meilleurs résultats mais aussi les bénévoles des clubs ; soutenu la pratique sportive de haut niveau avec, par exemple, le tennis de table, le football, les arts martiaux, le basket-ball, etc. ; développé des partenariats pour accroître l offre sportive (comité de rugby du Loiret, Centre de Formation des Métiers du Sport ) ; organisé chaque année le Forum associatif de rentrée et la Fête du sport ; réorganisé les créneaux d utilisation des équipements pour multiplier les possibilités d accueil de nouvelles activités (futsal, badminton ) ; aménagé de nouveaux locaux associatifs à Bel Air (pétanque, chasse et protection de la nature, Ingré en fête ) ; soutenu financièrement et matériellement les associations sportives. Tout au long de l année, les services municipaux entretiennent et rénovent les équipements sportifs, assurent leur maintenance et effectuent tous les contrôles de sécurité. 8 3 semaines de sports de sable avec 2841 participants en enfants participent chaque été aux stages sportifs Compétition de tir à l arc En cours de réalisation extension du Club House de Tennis. créé la licence «Pass-sport» qui permet de découvrir à chaque rentrée les activités des clubs et éventuellement d y adhérer ; Fête du sport 2011 innové en créant les semaines «Sport, soleil et sable» qui se prolongent avec la Fête du sport ; lancé les stages Anim sport lors des vacances scolaires ; instauré les soirées Ludik sport gratuites destinées aux adolescents ; aidé les associations qui veulent développer le sport chez les plus jeunes (association des écoles USEP, options sportives au collège, association AFISEL) et favorisé des partenariats entre les écoles et les clubs (tennis, tennis de table, etc.) ; équipé les gymnases de défibrillateurs ; mis en place des ateliers équilibres pour les plus âgés. 9

6 Social 10 Social de développer l accueil petite enfance (amplitude horaire, intervenants extérieurs ) ; de favoriser des échanges inter-générationnels par le partage des connaissances ; de créer des lieux de rencontres (ludothèque, structure multi accueil). de créer une structure d accueil pour les personnes âgées d Ingré, après avoir mené une réflexion et étudié les besoins et financements existants ; de rompre l isolement grâce à des animations, des rencontres entre personnes âgées (mini bus à disposition) ; de soutenir en priorité l accueil d habitants d Ingré dans les logements à loyer modéré ; d améliorer l aide de proximité aux personnes âgées pour de petits services ; de développer le système de sécurité à la personne. de faciliter le déplacement urbain des personnes à mobilité réduite ; d inciter des entreprises et services de la ville à accueillir des personnes handicapées ; de construire des logements locatifs adaptés, de plain-pied. d aider à la réinsertion sociale ; de soutenir l accès à l emploi en lien avec les pôles d activités, dans les entreprises des zones industrielles et les services publics appropriés ; de lutter contre toutes les formes de discrimination. de faire collaborer tous les acteurs impliqués et spécialisés (coéducateurs ) pour renforcer les dispositifs d information sur la santé (obésité ), sur la lutte contre les conduites addictives (toxicomanie, alcool ), les violences ; de créer un centre de planning familial intercommunal et d écoute. Portes ouvertes à l Accueil de loisirs Pour tous, mieux vivre à Ingré Afin de donner une impulsion à une vraie solidarité, il faut renforcer l action sociale, pour faciliter la vie quotidienne et la qualité de vie de tous. augmenté l amplitude d accueil du service «petite enfance» ; mis en œuvre des échanges intergénérationnels, particulièrement dans le cadre du «Mois Bleu» ; développé des activités ludiques (musique, gymnastique petite enfance ) ; recruté une responsable pour la petite enfance ; engagé les démarches auprès du Conseil Général du Loiret autres partenaires pour Locaux entièrement rénovés de la halte garderie «les Lapinoux» aboutir à la création d une structure d accueil et d hébergement pour personnes âgées. Néanmoins, à ce jour, le Conseil Général maintient sa position prise en 2007 et refuse la création d une telle structure à Ingré ; augmenté de plus de 30 % le nombre d interventions du minibus pour faciliter la vie quotidienne des seniors qui ne peuvent se déplacer (coiffeur, médecin, supermarché, club 3 ème âge, médicaments, autres) ; organisé des après-midis récréatifs pour les seniors (thés dansants, projections de films ) ; intégré dans le nouveau quartier des «Jardins du Bourg» la construction de petits logements pouvant répondre aux besoins des Séniors souhaitant se rapprocher du Centre Bourg ; obtenu deux années consécutives le 1er prix départemental «Bouchons, ça roule», Ingré ayant récolté le plus de bouchons au profit des enfants handicapés ; animé une campagne d information sur les violences faites aux femmes ; 11

7 Social Nouveau véhicule municipal de portage des repas à domicile 824 colis de Noël distribués aux seniors en apprentis en formation 1572 kgs de denrées collectés en 2010 à Ingré pour la banque alimentaire En cours de réalisation de nombreux travaux d accessibilité (cheminements aux abords des lycées et commerces du Bourg, places de stationnement réservées, abaissement des trottoirs, bandes podotactiles, sanitaires salle des fêtes, portes automatiques des gymnases ) ; signature de la charte pour l égalité. réalisé de nombreux travaux d accessibilité (bâtiments municipaux, rampes d accès dans le Centre bourg et à proximité du lycée, abords du collège, entrée gymnase, bibliothèque et aux abords du lycée ) ; aménagé des places de parking réservées aux personnes à mobilité réduite devant les écoles, les lieux culturels, les commerces ; accueilli des stagiaires handicapés ; recruté dans les services des Réalisation de places de stationnement réservées à l espace Lionel Boutrouche personnes reconnues travailleurs handicapés. En 2011, pour la première fois, la commune respecte l obligation légale d emploi de travailleurs handicapés et la Ville d Ingré ne verse plus de pénalités financières pour non-respect de la législation ; accueilli des manifestations Handisport ; fait traduire en langue des signes les réunions publiques ; organisé des manifestations de «lutte contre les conduites addictives» ; travaillé en partenariat avec le monde éducatif ; organisé un moment inter-générationnnel au sein d un projet du Conseil des jeunes. Repas des anciens au gymnase de Coudray Fresque réalisée pour la journée des droits de l enfant 12 13

8 14 Sécurité de recentrer l activité de la Police Municipale sur la proximité ; d établir un lien avec la population y compris les jeunes ; d organiser des actions de prévention en partenariat avec la Police Nationale et la sécurité routière (campagne et éclairage des deux roues, voitures ) ; d instaurer régulièrement des journées portant sur la sécurité ; de lutter efficacement contre le bruit ; de mutualiser nos moyens en renforçant les liens entre Police Nationale, Polices Municipales des autres communes ; de repenser la sécurité routière sur la commune en aménageant les zones dangereuses. Journée prévention routière avec le collège Montabuzard Prévention de la délinquance et sécurité La volonté de la Municipalité est de renforcer la sécurité des biens et des personnes sur la commune, ainsi que la tranquillité, partout, de tous. recruté un sixième policier municipal ; étendu l opération «Tranquillité Vacances» sur toute l année ; modifié les horaires de la Police Municipale pour les adapter aux besoins des habitants et organisé des rondes nocturnes, en lien avec la Police Nationale ; sensibilisé les jeunes à la sécurité routière dans les écoles primaires et au collège ; établi un partenariat étroit avec la Police Nationale et les Polices Municipales des communes voisines (convention de prêt de matériel, opérations groupées sur certaines manifestations, contrôles routiers menés en commun ) ; favorisé la mise en place d un radar de franchissement de feu de signalisation dans une zone accidentogène d Ingré ; recruté un éducateur de rue afin d identifier les besoins des jeunes ; travaillé en lien étroit avec les bailleurs sociaux ; relancé et dynamisé le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) qui est un cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre l insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune ; sécurisé les abords du Collège en partenariat avec la commune d Ormes et le Conseil Général ; mis en place des zones de limitation de vitesse ; multiplié les contrôles de vitesse. Radar préventif : la sécurité routière, une priorité municipale 390 logements suivis grâce à l opération «Tranquillité Vacances» (+ 167 % depuis 2008) 91 contrôles de vitesse réalisés en 2010 soit plus de 5000 véhicules contrôlés 15

9 des l appui une le de Jeunesse Jeunessela laïcité, réflexions sur les bâtiments existants, leur avenir, leur structuration, leur aménagement ; d animateurs chargés d accompagner les jeunes dans l apprentissage de la citoyenneté, afin de favoriser leur intégration dans la vie de la commune mais aussi pour privilégier leurs engagements ; étude portant sur la mise en place d une structure d accueil et de rencontres pour les jeunes de plus de 15 ans, avec un encadrement, étude qui doit être menée, également pour l installation d espaces conviviaux et de jeux pour les plus jeunes dans les quartiers ; développement de l école municipale des sports en lien avec les associations sportives et l aménagement d une école de musique et de danse ouverte à tous : portes ouvertes découvertes, chèque de participation, groupes locaux de musique, découverte de jeunes talents ; favoriser l emploi des jeunes Ingréennes et Ingréens pour les emplois municipaux d été (centre de loisirs ) stages, apprentissages, etc. Une ville attractive pour sa jeunesse Les jeunes doivent faire partie intégrante de notre commune et être acteurs de la vie locale. À cet effet, une politique en direction de la jeunesse basée sur l éducation populaire, l égalité, la solidarité et la citoyenneté est mise en œuvre à Ingré. suivi et renforcement de tous les projets pédagogiques (accueil, vacances..) ; formation des animateurs (BAFA, BAFD, spécialisations ) ; diversification des activités proposées aux enfants (sorties sportives, théâtre, cinéma ) ; allongement des horaires d accueil pour les enfants durant les vacances scolaires ; aménagement de l accueil de loisirs et ses extérieurs. créé un conseil de jeunes qui porte des projets et permet l engagement des collégiens et lycéens dans la ville (projets environnement, solidarité avec les plus anciens, musique ) ; organisé des soirées thématiques sports et jeux vidéos en libre accès pour les adolescents sous la responsabilité d un animateur de la commune ; accueilli des groupes locaux de musiques et des jeunes talents à l occasion des concerts organisés par le Conseil des jeunes, du festival des Ingrédients ou des troupes en résidence ; aidé à la création d un atelier hip hop avec la compagnie Arabesque ; créé un poste d éducateur à l environnement ; attribué des bourses aux projets de jeunes. En cours de réalisation : création d un poste dédié aux initiatives de jeunesse ; création d un poste de Service Volontaire Européen ; aménagement de l espace de Bel air (aire pique nique, labyrinthe ) % d augmentation de la fréquentation du centre de loisirs depuis heures d accueil périscolaire en 2011 Animations de l accueil de loisirs permis à de nombreux jeunes Ingréens de travailler durant les congés scolaires (90 % des effectifs de vacataires du centre de loisirs) ; accueilli chaque année une vingtaine de jeunes Ingréens des classes de 3 èmes pour leur stage découverte de la vie professionnelle ; accueilli 232 stagiaires et 8 apprentis dans les services municipaux ; créé 26 postes de CAE pour permettre à des Ingréens d intégrer la vie professionnelle ; recruté un Éducateur de Rue qui va à la rencontre des jeunes sur la commune ; déménagé et agrandi le service jeunesse pour mieux répondre aux demandes du public et aménagé un nouveau Point Information Jeunesse (PIJ). Rénovation d un puits par un chantier de jeunes 17

10 Les Ingrédients Culture de mener une réflexion sur les bâtiments existants, leur avenir, leur structuration, leur aménagement, leurs compléments ; d élaborer un programme culturel local de qualité, diversifié et concerté avec les associations, les créateurs, la population ; de développer des projets associatifs ; de mettre en place des rencontres régulières et préalables identifiant les attentes et les besoins des associations ; d établir des conventions avec les associations portant sur leurs objectifs, leurs moyens, leur développement ; de poursuivre et d améliorer les événements culturels existants ; de créer des échanges inter-générationnels ; d aménager des temps de découvertes des cultures nationales et internationales. 6 % d augmentation des élèves de l école municipale de musique Plus de 35 spectacles et manifestations programmés en spectateurs au festival des Ingrédients depuis son lancement En cours de réalisation Étude d un nouvel aménagement ou équipement pour l école municipale de musique. Une identité culturelle forte ouverte sur les autres Proposer une offre culturelle variée et accessible à tous les habitants d Ingré, être un soutien logistique aux associations et renforcer le rayonnement culturel de la commune, tels sont nos objectifs. réalisé grâce au fort soutien de la Région Centre une programmation culturelle variée qui donne accès à toutes les formes de spectacle vivant (musique, chansons, théâtre, marionnettes ) ; rénové la bibliothèque municipale, et modifié les horaires d ouverture pour répondre aux attentes des Ingréens ; réaménagé en totalité la bibliothèque de l école Victor Hugo ; ouvert de nouvelles classes à l école de musique (Accordéon...) ; mis en place de nombreuses manifestations en partenariat avec la Bibliothèque ; participé au rayonnement culturel d Ingré en créant en partenariat avec d autres associations, le festival des Ingrédients ; créé le salon «Aux arts les Ingréens» pour promouvoir les artistes de notre commune ; édité chaque semestre «Remue Méninges» qui présente la programmation culturelle municipale ; mis en place une tarification unique des spectacles, revue à la baisse, et créé la gratuité pour les personnes handicapées, demandeurs d emploi ; organisé chaque mois des débats grâce aux soirées «Écrans d Idées» ; signé des conventions avec des troupes locales pour accueillir des compagnies en résidence et participer à des créations culturelles ; signé une convention avec l association Cultures du Cœur pour favoriser l accès aux spectacles des plus défavorisés ; maintenu le soutien aux associations ingréennes oeuvrant dans le domaine culturel ; initié et développé une ouverture d Ingré sur l Europe avec le serment de jumelage signé avec la ville italienne amie de Castel Maggiore, le soutien au Comité de Jumelage et Amitiés Internationales et ses nombreux projets (fête de St Andréa, cours de cuisine italienne ), des échanges entre associations ingréennes et italiennes, le soutien aux échanges européens des lycéens, la participation à une journée européenne de la jeunesse à Strasbourg ; engagé des actions de lutte contre toutes les formes de discriminations comme l homophobie et les violences faites aux femmes (expositions, soirées débats, projections de films, affichage communal ). Atelier musical 19

11 Environnement La municipalité d Ingré a enclenché, depuis 2008, la voie du changement des comportements collectifs 20 définie par une politique nouvelle de qualité de l habitat et des paysages, sur l insertion de l urbanisme dans l environnement naturel par la maîtrise du foncier : préserver le milieu naturel ; protéger le patrimoine des chemins ruraux ; diminuer l usage des produits phytosanitaires et se concentrer sur le désherbage alternatif (mécanique et thermique) en maintenant un embellissement de la Ville pour garder son identité et valoriser ses spécificités ; une sécurisation de la qualité et de la production d eau : favoriser l autonomie, optimiser son utilisation, mutualiser les expériences avec les villes voisines par la création d une structure intercommunale ; un développement de l animation et de l information autour de l alimentation : privilégier saisonnalité et proximité des fournisseurs au restaurant scolaire, mener des expériences avec les produits biologiques et équitables, accompagner les enseignants sur ce thème ; la genèse d un projet d éco quartier représentant au quotidien toutes les initiatives écologiques et sociales destinées à minimiser l impact sur l environnement ; des dispositifs de prévention aux nuisances et pollutions : une participation active aux campagnes contre le bruit, à la prévention routière, une information portant sur les dispositifs d aides financières ; la mise en place d un plan de sauvegarde (stockage de produits dangereux) et information aux habitants ; des transports et des déplacements à repenser : une étude des déplacements, des zones dangereuses afin de sécuriser et fluidifier les transports, un maillage à redessiner ; favoriser les déplacements «doux» : pistes cyclables une maîtrise significative des dépenses d énergie : diagnostiquer le patrimoine communal (bâtiments, véhicules, réseau d éclairage ) ; soutenir les aides aux économies d énergie, à la rénovation, aux énergies renouvelables ; une amélioration du tri et de l organisation de la déchetterie ; une communication municipale soucieuse de limiter l impact environnemental de ses productions : augmenter le nombre de services en ligne, utiliser les supports recyclés, l éco communication ; associer habitants, associations, entreprises, représentants de l éducation et agriculteurs dans la réflexion et la mise en œuvre de chemins pédagogiques. développant une responsabilité écologique dès le plus jeune âge, basée sur l information et sur le respect des autres ; mettant en place un programme et des animations scolaires associés aux spécificités d Ingré qui s appuieront sur un travail intergénérationnel pour raviver le passé rural, agricole, vignes ; tenant des soirées débats ; organisant un concours d innovations, faisant la promotion des comportements favorables écocitoyens, chacun à son échelle. Respecter et préserver un cadre de vie et individuels par sa politique dynamique, ses actions éducatives et de sensibilisation au développement durable. la mise en place du tri sélectif dans les services municipaux, l utilisation de papier recyclé et de produits d entretien biologiques ; la création des Ecojournées, 10 jours d éducation à l environnement pour tous ; la limitation de la consommation de papier, l ouverture de démarches en ligne, la mise en place du paiement des prestations par voie électronique et l utilisation amplifiée du courrier électronique ; la gestion nouvelle du fleurissement et des espaces verts, signature de la charte Objectif Zéro Pesticide ; la gestion différenciée des espaces verts pour favoriser la biodiversité ; l installation d un composteur mécanique pour transformer en compost les déchets de la restauration scolaire (le 5 e en France et le 1 er en Région Centre) ; des actions fortes pour la préservation de la ressource en eau : limitation de la consommation d eau, recherche des fuites, participation à la protection de la nappe phréatique et au collectif Eau Secours ; l installation d unités de traitement des nitrates et des pesticides afin d offrir une eau potable de meilleure qualité (mise en fonctionnement pour fin 2012) ; l opération de thermographie aérienne, et le concours «Famille à énergie positive» ; le changement des illuminations de Noël permettant de réaliser 75 % d économie d énergie. L APACRETE expose aux éco-journées 21

12 Environnement le recrutement d un éducateur à l environnement ; l initiation au tri des déchets alimentaires avec l installation d un composteur rotatif ; l animation autour d une alimentation saine, l interdiction des OGM dans la restauration collective conservée en régie municipale ; 15 % d aliments issus de l Agriculture biologique composent les menus des enfants ; la création de l opération «Petits déjeuners bios» ; la sauvegarde du patrimoine rural (puits, vigne, chemins). BZING, l abeille-orchidée mascotte d Ingré pour le développement durable 12% de denrées issues de l agriculture biologique pour la restauration 3,5 hectares sans pesticides m 2 d espaces verts en gestion différenciée pour une meilleure biodiversité baisse de 90 % d utilisation des pesticides sur la totalité de la Ville la révision justifiée du Plan Local d Urbanisme pour une meilleure maîtrise du foncier et la mise à l étude de l Agenda 21 ; l augmentation du nombre de bandes et pistes cyclables pour accéder aux écoles, Route de la Chapelle, rue du Château d Eau ; l élaboration d un plan communal de déplacements doux qui permette de faciliter et de sécuriser les déplacements à pied et à bicyclette ; la création d un écoquartier «Les Jardins du Bourg» ; l accueil de nombreuses manifestations autour de la nature et l environnement (salon annuel du champignon, rencontres régionales du Graine centre ) ; le maintien des 2 fleurs, reconnaissance de la qualité environnementale et du cadre de vie d Ingré. 22 À l entrée des écoles du Bourg (paillage et zéro pesticide) Le miel d Ingré En cours de réalisation élaboration de l Agenda 21 d Ingré ; distribution prochaine de récupérateurs d eau pour les habitants ; réaménagement de l accès à la déchetterie ; de prochaines actions en lien avec l agglomération en faveur de la réhabilitation de l habitat ancien traditionnel ; étude d un système de récupération d eau de pluie pour les bâtiments municipaux. 23

13 Finances 24 augmenter la capacité d autofinancement permettant d investir en limitant le recours à l emprunt ; ne recourir à l emprunt qu après avoir défini la nature des investissements en fonction des besoins collectifs et opérer des choix dictés par le seul intérêt général ; associer les utilisateurs à tout projet d équipement afin que chaque euro investi apporte une réelle plus-value et corresponde aux besoins et aux attentes des habitants ; identifier l impact de tout nouvel emprunt à moyen et long terme sur la fiscalité et les finances locales. démarcher systématiquement l ensemble des institutions (État, Conseils Régional et Général, fédérations sportives...) qui peuvent co-financer certains projets ou équipements publics ; renégocier les coûts de location de certains équipements sportifs par des institutions extérieures (Conseils Régional et Général) ; développer le partenariat pour l organisation de grandes manifestations. Gérer les finances locales avec rigueur pour diminuer les charges de fonctionnement : en renégociant tous les contrats : assurances, achats de matériel et de fournitures... contrats d achat d électricité et de maintenance du réseau électrique concédé à la société privée INEO ; en recherchant d autres solutions pour l approvisionnement en eau potable que celle qui a été retenue (contrat concédé à la société Lyonnaise des Eaux) ; en limitant l intervention de prestataires extérieurs lorsque les travaux peuvent être réalisés par le personnel communal, qui par ailleurs possède les compétences nécessaires ; en diminuant le coût de certaines manifestations ; en ne procédant à de nouveaux recrutements qu en fonction des besoins réels en lien avec les services rendus aux Ingréennes et aux Ingréens, après avoir défini les compétences requises ; en rationalisant l organisation de certains services qui sont souvent trop dispersés, ce qui multiplie les coûts de fonctionnement. limiter l augmentation des impôts à la seule augmentation du coût de la vie et des salaires ; revoir la tarification des prestations municipales en diminuant le coût facturé aux Ingréens, telle la location de salles aux habitants de la commune. Pour diminuer le poids très lourd de la jeune dette et maintenir le développement de notre Ville, nous avons co-financé les projets par la recherche systématique de subventions et de partenariats comme pour les éco-journées, la saison culturelle, la semaine «Sport, soleil, sable», l achat d un composteur pour la restauration municipale, des chantiers de jeunes, la réfection de la rue du Château d Eau, de la rue du Val d Orléans, la restauration de l église, la sécurisation des abords du collège, la remise aux normes et la réfection de la cuisine centrale, la création d un poste d éducateur spécialisé, la réfection de la toiture du restaurant scolaire et la réfection de la chaussée de l accès à la déchetterie (en projet). Nous avons augmenté la capacité d autofinancement (CAF) de en 2007 à en 2010, grâce à une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement, qui permet de préparer les investissements futurs en bon père de famille (par exemple avec l école de musique). Évolution de la Capacité d autofinancement (CAF) 2,7 M 2,5 M 2,3 M 2,3 M 1,9 M 1,7 M 1,5 M 1,3 M 1,1 M 0,9 M Nous n avons pas eu recours à l emprunt depuis mars 2008, ce qui a permis de stopper l endettement. Rappelons que l endettement rapide de la commune est un des éléments majeurs de fragilité des finances d Ingré. Cependant, la dette communale reste élevée et jeune. Évolution de la dette (hors budget eau) 12 M 11 M 10 M 9 M 8 M 7 M 6 M 5 M 4 M 3 M Une gestion municipale plus rigoureuse

14 Finances Les remboursements d emprunts ont été sécurisés et renégociés notamment pour les taux variables faisant passer les emprunts à taux variables de 55 % précédemment à 23 %. Structure de la dette au 31/12/ % 55 % Structure de la dette au 31/12/ % 23 % mis en place d un service juridique et des marchés ; repris en régie municipale le marché du nettoyage /entretien des locaux/certains travaux ; redimensionné certaines manifestations et projets tout en garantissant la qualité comme par exemple avec l association Alternative Nomade pour le festival «Les Ingrédients», les cérémonies, les événements citoyens et culturels comme «Aux Arts Ingréens», les «Écrans d idées» ; recruté et organisé en fonction des besoins présents et à venir et défini préalablement les espaces de travail des agents (annexe 3-PIJ-Etat civil-service social) et d accueil des Ingréens ; regroupé certains services afin d améliorer le service public (éducation/jeunesse état civil service social) ; maitrisé la masse salariale tout en augmentant la partie de la rémunération des agents dépendant de la ville (Régime Indemnitaire), améliorant les conditions de travail tout en conservant un service public de qualité. Charges de personnel en K 6000 Taux fixe Taux variable Évolution des charges et produits 12 M 11 M Produits réels Charges réelles 10 M 9 M 8 M 7 M Il nous a fallu réduire le volume des dépenses globales afin de diminuer les charges de fonctionnement de la collectivité parce que nos dépenses augmentaient plus vite que nos recettes. Pour cela, nous avons : décidé en mars 2008, la diminution de 15 % des budgets des services ; diminué l enveloppe financière consacrée aux indemnités des élus ; renégocié et dénoncé les contrats, en les soumettant à la concurrence : assurances, alimentation, fournitures de bureau, produits d entretien, contrats de maintenance, téléphonie (portables et lignes fixes), entretien des terrains de sport, acquisition de nouveaux véhicules, remplacement de luminaires, aménagement et modernisation de l éclairage public et réfection de cours d écoles etc. ; Nous avons limité la revalorisation de la fiscalité au seul taux de l inflation et à la seule augmentation des salaires. Pour préserver le pouvoir d achat des Ingréens, nous avons : réduit le prix des locations de salle tout en augmentant le nombre de salles à louer (Rotonde de l Accueil de Loisirs) ; figé la tarification de toutes les prestations municipales en 2010 tels que l Accueil de Loisirs, la restauration scolaire, l école de musique, la bibliothèque ; Créé un tarif «CAF» permettant aux familles à faibles revenus d accéder à l Accueil de Loisirs ; diminué le prix de l Accueil périscolaire le matin passant de 2.31 à 1.80 en 2012 ; diminué les tarifs des spectacles ; étendu des gratuités aux demandeurs d emploi et personnes handicapées. 27

15 Intercom La Intercommunalité d informer d assurer de de de de de d engager de manière régulière les habitants sur les différents dossiers et rendre compte des décisions prises ; une permanence d élus pour répondre aux questions des habitants et recueillir leurs besoins et suggestions ; veiller à rendre supportable la pression fiscale en mettant comme préalable à toute prise de décisions les retombées fiscales sur les ménages ; conditionner l implantation d entreprises créatrices d emploi à un cahier des charges fixant des objectifs ; défendre les transports publics améliorant les réseaux de desserte et ainsi l accès des Ingréens ; coordonner les travaux réalisés par l Agglo avec ceux de la commune, évitant ainsi les gênes occasionnées aux habitants, et des coûts supplémentaires ; revoir le fonctionnement de la déchetterie et l embellir en autorisant notamment l accès aux véhicules de sociétés dès lors que les déchets transportés sont sans rapport avec une activité professionnelle ; la ville pour la construction d un hôpital au nord d Orléans. 28 Travaux d assainissement rue des Cent Mines Rénovation de la rue du Château d eau 4 kilomètres de pistes cyclables à Ingré contre 2 en 2008 Investissements assainissements depuis 2008 : Parc d Activité Ingré-St Jean de la Ruelle Rue de la Chapelle, rue des Cent Mines Chemin des hauts Changelin en 2012 : Rue de Coûtes Devenir une composante active et écoutée de l AgglO communauté d Agglomération Orléans Val de Loire gère directement des domaines tels que les transports urbains, les déchets, l assainissement et peut intervenir en appui des communes pour d autres domaines. Ingré est partie prenante au sein de l Agglo, fait entendre sa voix et veille aux intérêts de ses habitants. organisé des permanences d élus sans rendez-vous 3 fois/semaine notamment pour répondre aux questions intercommunales ; rendu compte des actions engagées avec d autres communes et l AgglO dans le bulletin municipal ; participé activement à la réorganisation du réseau TAO en prévision de l arrivée de la seconde ligne de tramway et obtenu une amélioration de la desserte des bus pour Ingré (création de lignes, meilleures fréquences) ; organisé des concertations avec l AgglO pour éviter de doubler les interventions synonymes de désagréments pour les riverains et de coûts supplémentaires comme pour des réfections de routes ; sollicité systématiquement l AgglO pour des travaux qui regroupaient une compétence intercommunale ; obtenu des financements de l AgglO (rue du Château d Eau, aménagement déchetterie, pistes cyclables ) ; investi de nombreux groupes de travail intercommunaux (déplacements à bicyclette, déchets ) ; Piste cyclable route de la Chapelle participé à de nombreuses initiatives intercommunales (protection des nappes phréatiques avec les communes de Beauce, aménagements des abords du collège avec Ormes, recherche de solutions pour la qualité de l eau avec Saint-Jean de la Ruelle et La Chapelle Saint-Mesmin ; piloté une concertation intercommunale pour la réouverture de la ligne ferroviaire Orléans- Chartres avec possibilité de réouverture de la gare d Ingré ; initié la création d un groupe de travail «déchetteries» pour améliorer le fonctionnement de celle d Ingré. En cours de réalisation : la réorganisation des transports urbains pour améliorer la qualité de la desserte des transports publics à Ingré ; aménagement de l accès à la déchetterie notamment par la création d un rond point ; création de nouvelles pistes cyclables ; rénovation de routes. 29

16 Démocratie locale en en en en en en en en impliquant et associant les habitants aux décisions qui impactent leur cadre de vie ; mettant en place de véritables conseils de quartier disposant de réels moyens pour remplir leurs missions ; organisant des réunions publiques de présentation et d échanges, des visites des quartiers. ouvrant au public l ensemble des commissions ; permettant un suivi de l évolution des grands dossiers ; mettant en place des réunions annuelles de compte rendu de mandat. permettant l accès à l information de tous les élus ; mettant à disposition des élus des moyens pour exercer leur mission. Une meilleure information et une réelle participation Soucieuse de privilégier un nouveau mode de gestion transparent, Ingré favorise la démarche participative et l implication de tous aux enjeux de la collectivité. Tout au long de l année, se développent le débat, les échanges en renforçant la participation de l ensemble des Ingréens. la mise en place des permanences d élus 3 fois par semaine sans rendez-vous ; l engagement à répondre à tout courrier dans le meilleur délai ; l ouverture en continu au public des services municipaux : le jeudi de 9h à 19h sans interruption ; la possibilité d effectuer certaines démarches par voie électronique (inscription à l Accueil de Loisirs, dossier famille ) ; l implantation à Ingré d une agence de Pôle Emploi. Opération «Parlons Quartier» avec les élus En cours de réalisation : définition de structures de concertation de quartier dans le cadre de l Agenda 21 ; paiement de prestations municipales en ligne en 2012, par TIP et mensualisation des factures d eau. Non réalisé : interdiction par Monsieur le Préfet d ouvrir les commissions municipales au public mais création de plusieurs commissions extra municipales qui associent les usagers et associations à la vie municipale (sécurité routière, jumelage, accessibilité, dénomination des rues, transports publics ). créé Ingré Mag, magazine trimestriel d information municipale ; édité chaque année un vrai guide pratique ; totalement rénové le site internet ; organisé des réunions publiques régulières (4 à 6 par an) sur des sujets majeurs ; consulté la population notamment sur le dossier de l eau, de la ZAC ouest, des finances ; diffusé des dossiers thématiques (eau, finances ) pour informer la population ; introduit les démarches et demandes par voie électronique ; organisé les opérations «Parlons quartier» : visites des élus dans tous les quartiers de la commune. tous les dossiers sont adressés à tous les élus ; mise à disposition d un local, de moyens informatiques et téléphoniques ; une page est réservée dans le bulletin municipal et sur le site internet de la ville. 30 communication 31

17 Urbanisme par par en 32 un développement harmonieux de l habitat, avec une programmation réfléchie des constructions qui maintient et préserve les espaces naturels ; la maîtrise de l aménagement de la ZAC Ouest, en limitant le nombre de constructions nouvelles et en étalant sur une longue période cet aménagement ; redynamisant les écarts, le centre bourg et l esplanade Lucien Feuillâtre pour qu ils deviennent des lieux de vie, de rencontres conviviales et d informations municipales tout en permettant un stationnement sécurisé aux heures d entrée et de sortie des écoles. par par par en en en en en en en en en en la construction de logements locatifs s intégrant dans le tissu pavillonnaire permettant aux jeunes de rester sur la commune, aux anciens de rester autonomes, aux personnes disposant de revenus modestes d obtenir des logements locatifs ; l intégration dans les lotissements d équipements de loisirs, culturels, sportifs et de convivialité ; un équilibre entre les catégories de logements destinés à la location. favorisant l acquisition de terrains par la commune garantissant une autonomie et une réactivité plus grandes dans sa politique foncière ; soumettant les porteurs de projets à une obligation de résultat au regard de son objectif prioritaire : faire que la commune soit partie prenante dans tous les aménagements, garante de la qualité de vie à Ingré. établissant avec les organismes compétents un plan de circulation : engager une étude des déplacements, des zones dangereuses afin de sécuriser les transports de tous : piétons, cyclistes, 2 roues ; complétant le réseau permettant le déplacement des piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite (augmentation des pistes cyclables, création des chemins piétonniers sécurisés ) favorisant les transports collectifs en développant un réseau de bus et de dessertes adaptés aux besoins de la population d Ingré qui intègre les écarts ; promouvant le transport écologique et propre ; exigeant la réouverture de la gare d Ingré sur la future ligne ferroviaire passager Orléans Chartres ; appuyant auprès de l Agglo la réalisation du doublement de la RN 157 ; obtenant la gratuité de l autoroute Saran/Orléans centre/olivet ; favorisant la prévention (nuisances et pollution) et en développant la sécurité routière. Un développement cohérent et maîtrisé L objectif est de maintenir la semi-ruralité de notre ville en satisfaisant les besoins en logement pour tous dans le respect et la diversité des hommes et des espaces et garder une maîtrise du foncier et des travaux de la Ville en garantissant notre présence à toutes les étapes décisives, ce qui nécessite une concertation avec tous les partenaires/intervenants tels que l AgglO. modifié le projet de la ZAC du bourg pour imaginer «Les Jardins du Bourg» qui est le résultat d une Approche Environnementale de l Urbanisme en prévoyant un phasage sur 15 ans des logements de type et de taille diverses répondant ainsi à un besoin de mixité sociale et de bien vivre. La présence des espaces verts existe à hauteur du tiers du projet soit 10 hectares. Des espaces pour les équipements publics nécessaires à l avenir d Ingré ont été réservés soit 4000m 2, ainsi que pour les transports collectifs, les poubelles enterrées, une zone sans pesticide ; réalisé dans les espaces diffus différents logements et projets de logements qui permettent également de se conformer à la loi et de répondre aux demandes de jeunes célibataires, jeunes couples et personnes âgées ; activé la réfection du réseau d assainissement Route de La Chapelle, rue des Cent Mines, rue de Monpatour et financé les travaux d assainissement du Parc d Activité d Ingré-Saint Jean de la Ruelle avec l AgglO ; été partie prenante dans tous les aménagements à l initiative de la Ville auprès de tous les aménageurs en imposant des contraintes fortes de respect de l environnement ; engagé la révision justifiée du Plan Local d Urbanisme. travaux et transports Plan-esquisse de la ZAC «Les Jardins du Bourg», nouvel éco-quartier 33

18 Urbanisme en entretenant et consolidant par une intervention énergique auprès de l Agglo, maître d œuvre ; les réseaux d Eaux Usées et Pluviales. en planifiant la rénovation des Bâtiments Communaux en y intégrant les nouvelles énergies renouvelables, redéfinir en conséquence leurs utilisations respectives ; en étudiant la création d espaces de loisirs, réaménageant les espaces culturels et sportifs existant pour une meilleure utilisation, en intégrant les écarts ; en priorisant le travail en régie : une participation active du personnel communal et valorisation de leur travail (services de l eau, de la restauration scolaire, centres de loisirs ) ; en associant le personnel communal au fonctionnement et à l organisation de la collectivité, avec du matériel et des moyens humains existants. en dégageant les moyens financiers pour les investissements par une politique budgétaire rigoureuse et une planification des investissements sur la mandature ; en procédant à l établissement et au montage des dossiers de subvention auprès de l État, de la Région Centre, du Conseil Général, de l Agglo, et autres partenaires. Rénovation de l église Saint-Loup En cours de réalisation : agrandissement du club house des terrains de tennis ; rénovation du toit du restaurant municipal ; organisation d une équipe d agents de proximité pour répondre encore plus rapidement aux demandes des Ingréens, concernant leur cadre de vie ; réorganisation de l accueil du service social et de l état civil dans l annexe 2 pour offrir un meilleur accueil et garantir plus de confidentialité ; réfection de la rue du Grand Puits. organisé dans le nouveau quartier «Les Jardins du Bourg» une politique de déplacements doux donnant la priorité aux vélos et aux piétons et permettant également de contourner certaines parties des zones habitées ; créé des pistes cyclables en partenariat avec l AgglO, notamment derrière l école Victor Hugo et sur la route de la Chapelle ainsi que des bandes cyclables ; initié une réflexion avec la Région Centre et 10 communes afin de rouvrir la ligne Orléans / Chartres et signé une motion en Conseil Municipal ; obtenu le doublement de la RN157 sur la partie ingréeenne avec la mise en œuvre de la ZAC des Guettes ; développé le nombre de places de stationnement et notamment devant l école Victor Hugo ; obtenu la création d une nouvelle ligne de bus permettant de rejoindre le Tram. créé des nouveaux locaux pour les services opérationnels et moyens généraux (annexe 3 de la mairie) ; agrandi les locaux du service jeunesse et le PIJ dans l annexe 1 ; effectué des travaux importants pour le relais assistantes maternelles et la halte garderie ; restauré l église Saint Loup, patrimoine ingréen majeur (charpente, couverture, réseau électrique, voûtes, lustres ) ; effectué de nombreux travaux dans les écoles ; procédé à la réfection de kilomètres linéaires de route : Val d Orléans, Petits Souliers, Château d Eau, Jeu de Boules ; réalisé de nombreux travaux de proximité suite aux demandes des Ingréens ; mis aux normes le restaurant scolaire avec la rénovation totale de la cuisine centrale et obtention de l agrément sanitaire de l État. 460 logements de type locatif contre 340 en ,8 millions d euros de travaux avec cofinancements à hauteur de 50 % Nouveaux logements locatifs rue Maurice Ravel 35

19 Économie Maintenir la présence des commerces existants : en privilégiant les commerces locaux pour les achats réalisés par la commune ; en associant les commerçants aux décisions ayant un impact sur leur activité ; en favorisant la mise en place d une représentation des commerçants permettant un contact permanent avec la municipalité ; en prenant en compte la dimension du commerce local dans tous les projets communaux. Diversifier l offre commerciale : en favorisant l installation de nouveaux commerces (traiteur, commerce multiservices, cordonnerie, dépôt pressing ) ; en prenant en compte la spécificité commerciale de la Route Nationale ainsi que celle du Centre Bourg. Pérenniser et développer l offre commerciale sur le marché : en favorisant la venue de nouveaux commerces ambulants (poissonnerie, produits issus de l agriculture biologique, habillement ) ; en engageant une réflexion et une discussion avec les représentants des commerçants ambulants : jours, heures ; en démarchant les producteurs locaux du Val de Loire pour une saisonnalité des produits ; en réaménageant la place Lucien Feuillâtre pour permettre d offrir de meilleures conditions d accueil des commerces ambulants et de la clientèle, tout en facilitant un stationnement plus important et organisé aux heures d entrées et de sorties des écoles. mettre associer travailler créer à disposition l ensemble des surfaces communales exploitables ; les agriculteurs à la gestion de l espace naturel ; en collaboration avec les organismes compétents (Chambre d Agriculture) pour la recherche de nouveaux exploitants en l absence d agriculteurs locaux ; un groupe de travail permanent avec les agriculteurs volontaires de la commune. Un potentiel économique à développer au service de l emploi impliqué les commerces et entreprises dans chaque projet municipal tels que le carnaval, la commission accessibilité, des opérations de solidarité, l accueil des nouveaux habitants ; participé activement à la création de l Union Commerciale et Artisanale d Ingré qui est aujourd hui à l initiative et partie prenante des manifestations de la ville ; créé une commission des marchés ; accordé la quasi gratuité (1 /an) aux commerçants ambulants et droit de terrasse. soutenu la création et l installation d entreprises en apportant une aide à la recherche de locaux et à l aménagement comme par exemple les projets de la ZAC des Guettes et des Mardelles ; activement participé aux réunions des Parcs d Activité. Le marché 36 commerce et emploi 37

20 Économie favoriser la création d entreprises en apportant une aide au montage des projets ou encore en créant «une pépinière d entreprises»; nouer des relations privilégiées avec les représentants des entreprises des zones industrielles et les organismes consulaires (Chambre de Commerce et Chambre des métiers) permettant l implantation d entreprises nouvelles, créatrices d emplois ; privilégier les entreprises nouvelles et les artisans locaux pour la réalisation de travaux et prestations ne nécessitant pas une procédure d appel d offres. en démarchant les entreprises et les artisans pour les inciter au dépôt d offres d emploi en mairie ; en créant un véritable service municipal économie / emploi ; en organisant des bourses de l emploi visant le rapprochement des entreprises avec les demandeurs d emploi ; en favorisant l accueil des jeunes Ingréennes et Ingréens en recherche de stages, d emplois d été créé un service économie/emploi ; incité les entreprises à déposer leurs offres d emploi à Ingré ; organisé des bourses de l emploi ; favorisé l accueil des Ingréens sous forme de stages, d emplois d été ; recruté temporairement 26 contrats d accès à l emploi (CAE) de 2009 à 2011, permettant à des personnes en situation de demande d emploi de reprendre une activité professionnelle et de suivre des formations ; proposé un projet de signature d une charte de «non-discrimination» avec les entreprises Ingréennes ; soutenu le forum des métiers avec le collège Montabuzard ; organisé l opération Jobs d été avec le PIJ (Point d information Jeunesse) ; favorisé l implantation d une agence Pôle Emploi dans le Parc d Activité Ingré St-Jean de la Ruelle ; accueilli 252 stagiaires en mairie depuis 2008 et plusieurs contrats d apprentissages ; En cours : favoriser le maintien du patrimoine et des exploitations agricoles ; créer des passerelles avec l agence Pôle Emploi nouvellement installée à Ingré diagnostic développement économique dans le cadre de l Agenda 21. Agence Pôle Emploi dans le Parc d Activité Ingré-St Jean de la Ruelle Les commerces du Bourg Forum des métiers avec le collège Montabuzard Les commerces de la Route Nationale 38 39

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération.

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération. Le Cabinet du Maire Directeur de Cabinet : Maxime LECHARPENTIER Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Chef de Cabinet : Nourdine BARQI Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Direction de la Communication Directrice

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

APPEL A PROJETS JEUNES 2015

APPEL A PROJETS JEUNES 2015 APPEL A PROJETS JEUNES 2015 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil Général, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des

Plus en détail

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015 Plan de mandat 2014-2020 Conseil Municipal du 9 juillet 2015 3 enjeux majeurs vont irriguer le mandat De l agenda 21 à la transition énergétique La requalification du quartier de l Esplanade L optimisation

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy L action du Conseil général en faveur des jeunes Conseil Cantonal d Etréchy Les engagements pour la jeunesse 3 missions majeures dans le cadre de la délibération adopté le 12 décembre 2011 : Inciter les

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013

Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013 Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013 La Région proche de vous La politique territoriale de la Région

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

COPIL rythmes scolaires Mercredi 16 avril 2014

COPIL rythmes scolaires Mercredi 16 avril 2014 COPIL rythmes scolaires Mercredi 16 avril 2014 Ville de La Charité-sur-Loire Centre Social Municipal Une volonté politique éducative et sociale forte pour un projet éducatif de territoire de qualité La

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie Programme cofinancé par l Union européenne. Fonds européen de développement régional. «L Union européenne investit dans votre avenir.» PARTIE 2 Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains Etienne Timmermans

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P.

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Mené Personne Responsable du Marché : Monsieur Le Président Personne à contacter pour obtenir des informations : Laurent Gaudicheau

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Mardi 17 novembre 2015 Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Les élus du Bureau de la Métropole Rouen Normandie se sont réunis hier soir, lundi 16 novembre. Les délibérations prises par les élus confirment

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Préambule Construisons ensemble une relation partenariale : c est la volonté de la Ville largement partagée avec les

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM Préparé par B. AZZAM Les principaux axes de l exposé : Pourquoi des maisons de quartier à Agadir? La mise en place des maisons de quartier; Les résultats obtenus après la mise en service des maisons de

Plus en détail

Ollainville entreprend donc l élaboration d un projet éducatif de territoire, qui permettra:

Ollainville entreprend donc l élaboration d un projet éducatif de territoire, qui permettra: Introduction Les objectifs éducatifs Données existantes L importance d un partenariat de qualité Les étapes de la concertation La co-éducation, clé de la réussite La mise en oeuvre Les nouvelles activités

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES Date limite de dépôt des dossiers : 02/05/2014 1- PREAMBULE 1-1 Contexte institutionnel de l appel à projets : La Ville de Pontarlier, dans le

Plus en détail