LE PROJET ÉDUCATIF ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS"

Transcription

1 LE PROJET ÉDUCATIF ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

2 Ce projet éducatif est le résultat d une démarche concertée entre les élèves, les parents et tous les membres du personnel de l école. C est à l automne 2008 que, tour à tour, les élèves, les parents et les membres du personnel ont été accompagnés et consultés et ce, à plus d une reprise, afin d élaborer un projet axé sur les réalités du milieu ayant comme arrière plan le plan stratégique de la Commission scolaire des Hautes-Rivières ainsi que la mission de l école. Nous sommes donc fiers de vous présenter le nouveau projet éducatif de l école secondaire Marguerite-Bourgeoys

3 PORTRAIT DU MILIEU L école Marguerite-Bourgeoys est une école secondaire qui a une longue tradition en éducation. En effet, depuis 1854, ce bâtiment qui a fière allure, en a vu défiler des jeunes. Cette école est une école secondaire située au centre-ville de St-Jean-sur-Richelieu et fait partie de la Commission scolaire des Hautes-Rivières. Elle accueille 444 élèves du 1 er cycle du secondaire et de la 3 e secondaire. Sa clientèle se répartit ainsi : 1 re secondaire : 5 groupes et 1 groupe de Sports-Arts-Études 2 e secondaire : 4 groupes 3 e secondaire : 4 groupes Cheminement particulier continu (CPC 1 ) : 1 groupe Cheminement particulier continu (CPC 2 ) : 1 groupe Présecondaire (régional) : 1 groupe Comme couleur locale, l école offre des options en multimédias et multisports pour les élèves de 1 re, 2 e et 3 e secondaire. L école Marguerite-Bourgeoys vient de connaître des changements importants au niveau de sa clientèle : quant au nombre : une baisse de 23 % (615 en versus 444 en ). quant à la nature : plusieurs classes d adaptation scolaire ont été relocalisées dans les écoles de leur territoire. C est un milieu dont l indice de défavorisation se situe à 8 selon l échelle du MELS. L école accueille des élèves de milieux forts différents en provenance : de milieu urbain, de la ville de St-Jean, les écoles primaires : o Notre-Dame-de-Lourdes o St-Gérard o Joseph-Amédée-Bélanger o Notre-Dame-du-Sacré-Cœur de milieu rural, de Lacolle : o l école St-Joseph de milieu rural, de St-Blaise : o l école St-Blaise

4 Pour le sport-études, l école Marguerite-Bourgeoys accueille la clientèle de l ensemble du territoire de la commission scolaire. C est une école dynamique où les élèves et le personnel ont un sentiment d appartenance élevé. SERVICES ÉDUCATIFS OFFERTS Des services d enseignement Vingt-neuf enseignants forment une équipe créative et dynamique. C est une équipe plus stable depuis , jeune (le 1/3 des enseignants a moins de 5 ans d expérience). Des services complémentaires Les services accessibles sont : psychologie, psychoéducation, orthopédagogie, orientation professionnelle, animation de vie spirituelle et d engagement communautaire, santé, éducation spécialisée, toxicomanie Autres services Une gamme diversifiée d activités parascolaires, ex. : génie en herbe, équipes sportives (handball, hockey, flag football), journal étudiant, cercle de lecture, ateliers d arts et de murales Des mesures de soutien. Du tutorat. Des services de récupération et d aide aux devoirs. Des plans d intervention pour les EHDAA. Les Bulles-Ados (pairs-aidants). Des services d animation de vie étudiante. Des services de bibliothèque. Des journées thématiques ou activités particulières pour souligner les différents temps de l année Etc

5 MISSION DE L ÉCOLE Dans le respect de l égalité des chances, notre école a pour mission d instruire, de socialiser et de qualifier les élèves, tout en les rendant aptes à entreprendre et à réussir un parcours scolaire. VALEURS Depuis avril 2008, l école Marguerite-Bourgeoys est accréditée «Établissement Vert Bruntland». Ce sont donc ces valeurs qui nous animent. Le pacifisme qui s exprime par : la résolution de conflits sans violence. L écologie qui s exprime par : le respect des autres et de l environnement. La solidarité qui s exprime par : la participation, l entraide à la création de notre milieu de vie. La démocratie qui s exprime par : l expression constructive de nos points de vue. Certaines valeurs sont émergentes, notamment l entrepreneuriat. FORCES Les relations entre les élèves et les adultes, entre le personnel et la direction. Les pratiques pédagogiques en classe. Les activités parascolaires. Le travail d équipe de l équipe-école. L aide aux élèves en difficulté. L offre de service de l école. DÉFIS À RELEVER L augmentation du taux de réussite en français (lecture et écriture) et en mathématique. Le climat de sécurité des élèves en dehors des cours. La participation des élèves à la vie de l école. La gestion des comportements en classe. Le contrôle de la consommation des drogues. La concertation école-famille

6 NOS ORIENTATIONS ET NOS OBJECTIFS ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES Objectif 1 : Objectif 2 : Objectif 3 : Objectif 4 : Augmenter le taux de réussite au bilan chez nos élèves Augmenter le taux de réussite de la compétence «lire» chez nos élèves Augmenter le taux de réussite de la compétence «écrire» chez nos élèves Augmenter le taux de réussite de la compétence «résoudre des problèmes» chez nos élèves Liens avec le plan stratégique de la CSDHR : Orientation 1, objectifs 1, 2, 4 Orientation 2, objectif 1 Orientation 3, objectifs 1,2 ORIENTATION 2 : FAVORISER LA CONTRIBUTION DE L ÉLÈVE DANS LE DÉVELOPPEMENT D UN MILIEU DE VIE MOTIVANT, DYNAMIQUE, RESPECTUEUX ET SÉCURITAIRE Objectif 1 : Objectif 2 : Aider les élèves à développer de saines habitudes de vie Augmenter le sentiment d appartenance chez nos élèves Liens avec le plan stratégique de la CSDHR : Orientation 1, objectif 3 Orientation 2, objectif 1 Orientation 4, objectif 1

7 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 1 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE AU BILAN CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite à la fin du 1 er cycle INDICATEUR : Taux de réussite au 1 er cycle (proportion d élèves qui passent au 2 e cycle) Niveau 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle Taux de réussite R ND % R 81.9% R 76.4% R 83 % R 76% R 84% R P = Prévision (défi) R = Résultat - 7 -

8 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 1 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE AU BILAN CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite à la fin de la 3 e secondaire INDICATEUR : Taux de réussite en 3 e secondaire (par matière) Français R ND R 83.87% R 68.4% R 76 % R 65% R 69% R Mathématiques R ND R 74.19% R 72.8% R 64% R 57% R 58% R Anglais R ND R 83.87% R 93.8% R 81% R 77% R 91% R Sciences R ND % R 79.8% R 93% R 54% R 71% R Histoire R ND R 96.75% R 88.5% R 61% R 79% R 99% R Éducation physique R ND R 85.60% R 80.4% R 94% R 93% R 99% R Arts R ND R 89.66% R 92.5% R 95% R 95% R 92% R - 8 -

9 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 1 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE AU BILAN CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite des élèves ayant un plan d intervention ou un code de difficulté intégrés en classe régulière INDICATEUR : Taux de réussite au 1 er cycle des élèves ayant un plan d intervention ou une cote de difficulté qui sont intégrés en classe régulière (proportion d élèves qui passent au 2 e cycle) Niveau 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle 1 er cycle Taux de réussite R ND R 56% R 30% R 61% R 44% R 47% R P = Prévision (défi) R = Résultat - 9 -

10 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 1 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE AU BILAN CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite des élèves ayant un plan d intervention ou un code de difficulté intégrés en classe régulière INDICATEUR : Taux de réussite en 3 e secondaire des élèves ayant un plan d intervention ou une cote de difficulté qui sont intégrés en classe régulière (par matière) Français R ND R 46.15% R 50% R 20% R 0% R 43% R Mathématiques R ND R 54.15% R 66.6% R 40% R 50% R 29% R Anglais R ND R 53.85% R 83.3% R 60% R 50% R 71% R Sciences R ND R 57.14% R 66.6% R 60% R 50% R 57% R Histoire R ND R 100% R 83% R 20% R 100% R 100% R Éducation physique R ND R 78.57% R 83% R 100% R 100% R 100% R Arts R ND R ND R 83% R 80% R 100% R 100% R

11 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 2 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE DE LA COMPÉTENCE LIRE CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite en lecture au dernier bulletin à chacun des niveaux INDICATEUR : Taux de réussite en lecture au dernier bulletin à chacun des niveaux Français 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle C1 Lire et apprécier des textes variés R R R R R 64.9 R 61.4 R R70.09 R R R 69% R 83% R R Français 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. C1 Lire et apprécier des textes variés R 82% R 79% R 62.2% R 70% R R 66% R C = Compétence P = Prévision (défi) R = Résultat

12 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 2 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE DE LA COMPÉTENCE «LIRE» CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite en lecture des élèves en classe d adaptation scolaire INDICATEUR : Taux de réussite en lecture des élèves en classe d adaptation scolaire Français 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle C1 Lire et apprécier des textes variés R 0% R 0% R 0% R 0% R 7.5% R 64% R N.A. R 60% R N.A. R 47% R N.A. R R C = Compétence P = Prévision (défi) R = Résultat

13 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 3 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE DE LA COMPÉTENCE «ÉCRIRE» CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite en écriture au dernier bulletin à chacun des niveaux INDICATEUR : Taux de réussite en écriture au dernier bulletin à chacun des niveaux Français 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle C2 Écrire des textes variés R R R R R 70.1 R 69.2 R R R R R 70% R 86% R R Français 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. C2 Écrire des textes variés R 74.25% R 75.61% R 62.2% C = Compétence P = Prévision (défi) R = Résultat R 75% R R 41% R

14 ORIENTATION 1 : FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF 4 : AUGMENTER LE TAUX DE RÉUSSITE DE LA COMPÉTENCE «RÉSOUDRE DES PROBLÈMES» CHEZ NOS ÉLÈVES RÉSULTAT VISÉ : L augmentation du taux de réussite en résolution de problème au dernier bulletin à chacun des niveaux INDICATEUR : Taux de réussite en résolution de problème au dernier bulletin à chacun des niveaux Mathématiques 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle 1 ère sec 1 er cycle C1 Résoudre une situation problème R ND R ND R R R 53.7 R 74.5 R R R R R 82% R 69% R R Mathématiques 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. 3 e sec. C1 Résoudre une situation problème R 50% R 70.90% R 77.2% R 69% R R 49% R C = Compétence P = Prévision (défi) R = Résultat

15 ORIENTATION 2 : FAVORISER LA CONTRIBUTION DE L ÉLÈVE DANS LE DÉVELOPPEMENT D UN MILIEU DE VIE MOTIVANT, DYNAMIQUE, RESPECTUEUX ET SÉCURITAIRE Objectif 1 : Aider les élèves à développer de saines habitudes de vie RÉSULTATS VISÉS : La diminution de la violence sous toutes ses formes INDICATEURS : 1. Proportion des élèves se sentant en sécurité partout à l école (sondage) 2. Proportion des parents considérant leur enfant en sécurité partout à l école (sondage) 3. Proportion des élèves se sentant heureux à l école (sondage) 4. Taux de présence des élèves 1. Proportion des élèves (sécurité à l école) R 55% (QES) R 84% R 79.6% R 86.5% R 86.3% R N.A. R 2. Proportion des parents (sécurité à l école) R ND R ND R 86% R 87.5% R 94% R 96.5% R 3. Proportion des élèves (heureux à l école) 4. Présence des élèves P = Prévision (défi) R ND R 82% R 84% R N.A. R N.A. R 89% R R 91,3% R 92,6% R 90.7% R N.A. R 93.48% R 92.7% R R = Résultat

16 ORIENTATION 2 : FAVORISER LA CONTRIBUTION DE L ÉLÈVE DANS LE DÉVELOPPEMENT D UN MILIEU DE VIE MOTIVANT, DYNAMIQUE, RESPECTUEUX ET SÉCURITAIRE Objectif 2 : Augmenter le sentiment d appartenance chez nos élèves RÉSULTATS VISÉS : 1. Des élèves fiers de leur école ayant un fort sentiment d appartenance INDICATEURS : 1. Proportion des élèves ayant un fort sentiment d appartenance à leur école (sondage) 2. Proportion des parents considérant élevé le sentiment d appartenance de leur enfant à l école (sondage) Juin Proportion des élèves R ND R 67% R N.A. R N.A. R N.A. R 2. Proportion des parents R ND R 86% R 90% R 95% R 94% R P = Prévision (défi) R = Résultat

17 COMMUNICATION DIFFUSION Le conseil d établissement de l école Marguerite-Bourgeoys transmet à la Commission scolaire des Hautes-Rivières une copie de son projet éducatif et de son plan de réussite et le rend public aux parents et à la communauté qu elle dessert, conformément à l article 83 de la Loi sur l instruction publique. REDDITION DE COMPTES Toujours selon l article 83, le conseil d établissement rend compte annuellement de l atteinte des résultats

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École du Portage Tous ensemble pour mon avenir - de l Arc-en-Ciel (Ste-Jeanne d Arc), - du Clair-Soleil (La Rédemption) et de la Rivière (Ste-Angèle-de-Mérici) CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

Plus en détail

«Rêver et agir pour un monde meilleur»

«Rêver et agir pour un monde meilleur» LE PROJET ÉDUCATIF DE L ÉCOLE DES HAUTS-CLOCHERS 2007-2012 avec prolongation jusqu à juin 2013 «Rêver et agir pour un monde meilleur» Réalisé par : Diane Paquet, enseignante au préscolaire Sandra Tremblay,

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 PLAN DE RÉUSSITE 20112012 ISSION : VISION : VALEURS : INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Un projet de formation appuyé sur les forces du milieu qui interpelle tous les intervenants : les élèves, les parents,

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé École St-Julien Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé L école et son milieu École primaire implantée dans un quartier d Alma en zone rurale. 170 élèves répartis entre 7 classes. Service

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Projet éducatif L Escale (039)

Projet éducatif L Escale (039) Projet éducatif L Escale (039) L Escale (039) Introduction Pour répondre aux dispositions de la Loi de l'instruction publique, l'école l'escale révise son projet éducatif afin de mieux réaliser sa mission

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013 ÉCOLE LE TOURNESOL

RAPPORT ANNUEL 2012-2013 ÉCOLE LE TOURNESOL École Le Tournesol 201, rue du Buisson, Beloeil, J3G 5V5. Tél.: (450) 467-5032 RAPPORT ANNUEL 2012-2013 ÉCOLE LE TOURNESOL Première partie : Bilan de l établissement Présentation de l établissement L école

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 225, rue Joseph-Martel Boucherville (Québec) J4B 1L1 pierre-boucher@csp.qc.ca - Site Web : http://pierreboucher.csp.qc.ca RAPPORT ANNUEL 2013-2014 Première partie : le bilan de l établissement I. Présentation

Plus en détail

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES À retourner à Pour le Direction générale Date : OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF DE CE SONDAGE Ce sondage a pour

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

105, rue Montpellier, Saint-Basile-le-Grand (Québec) J3N 1C6 450-441-6719

105, rue Montpellier, Saint-Basile-le-Grand (Québec) J3N 1C6 450-441-6719 0, rue Montpellier, Saint-Basile-le-Grand (Québec) J3N C6 40-44-679 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT La clientèle L école de la Mosaïque accueillait cette année 370 élèves, répartis en groupes de la re

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école Autonomie d utilisation des outils face à leurs apprentissages. Projets à long terme: couture, papier mâché, cinéma, robotique. à FAVORISER LA RÉUSSITE chez l ensemble des élèves en respectant leurs différences.

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles.

Plus en détail

Mot de la présidente et du. Table des matières. directeur général. 2 Plan stratégique 2010-2015 Inspirer l avenir

Mot de la présidente et du. Table des matières. directeur général. 2 Plan stratégique 2010-2015 Inspirer l avenir Plan stratégique 2010-2015 Table des matières 3 MOT DE LA PRÉSIDENTE ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL 4 PRÉSENTATION DE L ORGANISATION 5 VISION MISSION VALEURS 6 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE LA COMMISSION SCOLAIRE

Plus en détail

Coopérer et investir efficacement. Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares

Coopérer et investir efficacement. Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares Coopérer et investir efficacement Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares Plan de ma présentation La Commission scolaire des Phares Le territoire Les bibliothèques Les mandats

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2013-2014 entre la Commission scolaire des Draveurs et l

Plus en détail

Cheminement scolaire au primaire

Cheminement scolaire au primaire Cheminement scolaire au primaire Préscolaire 4 ans pour les élèves HDAA, à demi - temps 5 ans Primaire (3 cycles de 2 ans) Classes ordinaires Classes spécialisées À la fin du 3 e cycle du primaire, le

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

P L A N STR ATÉG IQU E 2013

P L A N STR ATÉG IQU E 2013 Ensemble, la s engager pour réussite P L A N STR ATÉG IQU E 2013 2017 Plan stratégique 2013 2017 Table des matières Message du président et du directeur général...2 Mission, vision et valeurs...3 Le contexte

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire Jean-Paul II POLITIQUE LINGUISTIQUE Adoptée par le conseil d administration le 29 janvier 2013 Résolution 2013/01/20/3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Définition... 5 Objet du document...

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

ASSURANCES, DÉDUCTIONS ET CRÉDITS D IMPÔTS

ASSURANCES, DÉDUCTIONS ET CRÉDITS D IMPÔTS ASSURANCES, DÉDUCTIONS ET CRÉDITS D IMPÔTS PSYCHOLOGIE, ORTHOPHONIE Ces services sont généralement couverts par les compagnies d assurances privées, renseignez-vous auprès de votre assureur. Il est également

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT «Amener chacun à une autonomie responsable» INTRODUCTION Dans l esprit du Projet Educatif défini par le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame et dans la volonté de respecter

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF du collège constituant de Terrebonne le 22 novembre 04 TABLE DES MATIÈRES DES VALEURS COMMUNES À PARTAGER...1 1. LE DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL...3 1.1 Acquérir une culture générale

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative pour une école primaire (Maurice-L-Duplessis)

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative pour une école primaire (Maurice-L-Duplessis) 1. CADRE LÉGAL ET INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET ÉDUCATIF LIP 36.1. Le projet éducatif est élaboré, réalisé et évalué périodiquement avec la participation des élèves, des parents, du directeur de l'école,

Plus en détail

Stratégie d intervention pour les écoles secondaires

Stratégie d intervention pour les écoles secondaires Stratégie d intervention pour les écoles secondaires Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, 2002-02-00034 ISBN 2-550-39263-9 Dépot légal - Bibliothèque nationale du Québec 2002 MESSAGE DU MINISTRE

Plus en détail

École communautaire accréditée du Nouveau-Brunswick

École communautaire accréditée du Nouveau-Brunswick École communautaire accréditée du Nouveau-Brunswick L implantation, école par école, d une culture d apprentissage autonome et d entrepreneuriat conscient Présenté par Rino Levesque, directeur général

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Chers parents, membres du personnel et de la communauté éducative, RAPPORT ANNUEL 2014-2015 En vertu de la Loi qui régit l instruction publique (LIP) au Québec, le Conseil d établissement (C.É) doit «informer

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 ÉCOLE SECONDAIRE ARMANDARMAND-CORBEIL «Une école multiprogramme» Année scolaire 2012-2013 École secondaire Armand-Corbeil «Une école multiprogramme» 795, boul. J.-F.-Kennedy Terrebonne (Québec) J6W 1X2

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Guide pour la rédaction d'une politique linguistique (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2010

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

CONTENU DU CAHIER DE GESTION

CONTENU DU CAHIER DE GESTION COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP CONTENU DU CAHIER DE GESTION SECTION I CONSEIL DES COMMISSAIRES Règlement fixant le jour, l heure et le lieu des séances ordinaires du conseil des commissaires

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet Projet : La découverte du ver à soie Résumé du projet Exploration des différentes étapes de la vie du ver à soie, de la chenille au papillon, en finissant avec la ponte des oeufs (cycle de vie complet).

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Notre école. D un programme régionalisé en hockey de 6 périodes;

Notre école. D un programme régionalisé en hockey de 6 périodes; Notre école secondaire offre à ses 1150 élèves les cinq années d études du programme général ainsi que des services spécialisés en adaptation scolaire. Nous avons un projet éducatif orienté sur la réussite

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

Pondération des compétences 2011-2012

Pondération des compétences 2011-2012 des compétences 2011-2012 Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Addenda au Programme de formation de l école québécoise Direction de l évaluation, MELS Document de travail

Plus en détail

Année scolaire 2015-2016

Année scolaire 2015-2016 Contributions financières exigées aux parents Fondements, modalités et encadrement Référentiel pour l école institutionnelle Les Primevères - Jouvence Année scolaire 2015-2016 Présenté par l équipe de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Le projet éducatif et le plan de réussite. Tracer la route de la réussite. V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9

Le projet éducatif et le plan de réussite. Tracer la route de la réussite. V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 7 Le projet éducatif et le plan de réussite Tracer la route de la réussite V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 Le présent fascicule d information s adresse aux parents membres d un conseil d établissement

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

ECOLE COMMUNALE OHEY I Section de Haillot. Projet d établissement

ECOLE COMMUNALE OHEY I Section de Haillot. Projet d établissement ECOLE COMMUNALE OHEY I Section de Haillot Projet d établissement 1. PREAMBULES Ce document a été élaboré par les enseignants et la direction de l école. Il est approuvé par le conseil de participation

Plus en détail

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Conférence dans le cadre du Symposium Le bien-être des familles vivant avec leur enfant handicapé

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

Le Complément. Le nouveau journal des complémentaires. Dossiers. Novembre 2011. Année scolaire 2011-2012. Pour un développement global des jeunes

Le Complément. Le nouveau journal des complémentaires. Dossiers. Novembre 2011. Année scolaire 2011-2012. Pour un développement global des jeunes Le Complément Pour un développement global des jeunes Novembre 2011 Dossiers La collaboration école famille- communauté La santé et le bien- être L éducation à la sexualité L approche orientante L interculturalisme,

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu)

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Page 1 de 9 COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 17 RF Rés. : CC-1041 Date : Le 18 avril 2006 Page : 1 de 9 POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES EXIGÉES

Plus en détail

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Mai 2013 Qu est-ce qu un projet d établissement? Ce document exprime la volonté collective de réaliser pendant les années à venir les actions

Plus en détail

2014-2015 JE SUIS L ÉCOLE PUBLIQUE

2014-2015 JE SUIS L ÉCOLE PUBLIQUE 2014-2015 JE SUIS L ÉCOLE PUBLIQUE JE SUIS Crédit photo : Patrick Roger captivée JE SUIS L ÉCOLE PUBLIQUE Découvrir les écoles secondaires de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, c est faire connaissance

Plus en détail

Recherche financée par: Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), n 410-2007-1790

Recherche financée par: Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), n 410-2007-1790 Étude des représentations et des indices d opérationnalisation de l école communautaire au regard des approches et programmes visant la collaboration école-famille-communauté mis en œuvre au Québec Recherche

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Déclaration de mission de l IB

Déclaration de mission de l IB 525, rue Jolliet, Mont-Saint-Hilaire (Québec) J3H 3N2 Téléphone (450) 467-0261 Télécopieur (450) 446-4296 Courriel : esol@csp.qc.ca Site web : http://oziasleduc.csp.qc.ca ESPRIT DU PROGRAMME L éducation

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL

LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL ATELIER #2 Organismes communautaires L. St-Charles 1. ÉVALUATION DES BESOINS DE LA PERSONNE ET DE SA FAMILLE 2. PRÉOCCUPATION DE L IDENTIFICATION DES

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

L excellence : un dépassement perpétuel Planification stratégique 2011-2016

L excellence : un dépassement perpétuel Planification stratégique 2011-2016 L excellence : un dépassement perpétuel Planification stratégique 2011-2016 Bilan 2012-2013 / Objectifs 2013-2014 Message de la présidente et du directeur de l éducation Pour plusieurs, l excellence est

Plus en détail

Guide à l intention des parents de nouveaux élèves à l école secondaire Sophie-Barat

Guide à l intention des parents de nouveaux élèves à l école secondaire Sophie-Barat Guide à l intention des parents de nouveaux élèves à l école secondaire Sophie-Barat Dernière mise à jour 26 mai 2014 TABLE DES MATIÈRES L ÉCOLE SECONDAIRE SOPHIE-BARAT...3 LA RENTRÉE SCOLAIRE...4 L UNIFORME...4

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique Explorer nos approches pédagogiques Partager notre vision Découvrir notre environnement scolaire unique La Grande Boissière La Grande Boissière est le plus grand et le plus ancien des trois campus de l

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves.

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) Nos spécificités - Collège rural (zone montagne) du Réseau de Réussite scolaire du Bassin de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. - Un des

Plus en détail

RECENSEMENT DES ACTIVITÉS/STRATÉGIES D ACTION EN LIEN AVEC LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE ET LA PERSÉVÉRANCE / MRC L ASSOMPTION

RECENSEMENT DES ACTIVITÉS/STRATÉGIES D ACTION EN LIEN AVEC LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE ET LA PERSÉVÉRANCE / MRC L ASSOMPTION Action RH Lanaudière Conciliation études-travail Nous encourageons au sein de l entreprise la conciliation études/travail dans le but de favoriser la formation continue et ainsi l apprentissage de nouvelles

Plus en détail