FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31"

Transcription

1 FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31 POUR L ANNEE 2009 INSTRUCTEURS BRI BOULAROUAH SEBASTIEN 1ere Classe LEBRUN CHRISTOPHE RESPONSABLE FORMATION LTN RENARD OLIVIER

2 OBJECTIF GENERAL DU SECOURISME «SAUVER DES VIES EN TOUTES CIRCONSTANCES»

3 OBJECTIFS DE LA FORMATION CONTINUE CONFORMEMENT AUX NOTES DE REFERENCE ET RELATIVE A LA FORMATION AU SECOURISME DANS LA GENDARMERIE NATIONALE CETTE FORMATION EST INDISPENSABLE A VOTRE CURSUS LA FORMATION CONTINUE EST OBLIGATOIRE POUR TOUS LES ESR D UNE DUREE DE 4 HEURES.

4 PRESENTATION DE LA FORMATION DEUX GROUPES D ESR (20 PAR GROUPE) HORAIRES :8H00/12H30 GROUPE 1 BPT 13H30/18H00 GROUPE 1 SECOURISME 8H00/12H30 GROUPE 2 SECOURISME 13H30/ 18H00 GROUPE 2 BPT PLANNING SECOURISME : LES FILIERES PREMIERS SECOURS EN France METHODOLOGIE DE LA FORMATION (TECHNIQUE/APPRENTISSAGE) LA PROTECTION LA VICTIME EST INCONSCIENTE LA VICTIME NE RESPIRE PAS Accident d Exposition au Sang (Hémorragie)

5 LES FILIERES PREMIERS SECOURS EN FRANCE ACTION CITOYENNE DE SECUTRITE CIVILE APS, IPS, JAPD,.. FORMATEURS P. I. C. 1 Pédagogie Initiale Commune - Classe 1 Initiateur ACTEURS DE SECURITE CIVILE P. S. E. 1 Premiers secours- en équipe - Niveau1 P. S. C. Prévention secours citoyen P. A. E. 3 P. I. C. 2 Pédagogie Initiale Commune - Classe 2 Formateur P. A. E. 1 P. S. E. 2 Premiers secours- en équipe Niveau2 P. A. E. 4 P. I. C. 3 Pédagogie Initiale Commune - Classe 3 Formateur de Formateur P. A. E. 2 EQUIPES PEDAGOGIQUES NATIONALES OBSERVATOIRE NATIONAL SECOURISME : COORDINATION SCIENTIFIQUE - EMPLOI - FORMATION

6 La Protection

7 La Protection (1ère partie) Existe t-il un danger? Où est-il? Qui est exposé au danger? Le danger est-il contrôlable sans risque pour le sauveteur? Mise en œuvre de la protection : contrôle du danger, écarter les personnes exposées, balisage?

8 La Protection (2e partie) Danger vital, réel, immédiat et non contrôlable + Victime incapable de se soustraire elle-même au danger Dégagement d urgence!

9 La Protection (2e partie) Techniques de dégagements d urgences : Choisir la technique en tenant compte de sa force physique. Saisir solidement la victime + la tirer sur le sol jusqu à se qu elle soit en lieu sûre. Se faire aider éventuellement par une autre personne. Exemples de dégagements par les chevilles ou les poignets.

10 La Protection (CP 1) Dans tous les cas : Balisage! Obligatoires dans tout véhicule! + Balisage d un accident de la circulation de nuit.

11 L Alerte

12 L Alerte Chaîne des secours Protéger Alerter Secourir Votre rôle de 1er témoin! Services de secours Quand alerter les secours? Risques ou si la vie est en danger. Dès que possible, mais après une évaluation rapide et précise de la situation et des risques.

13 L Alerte (N d urgence) 15 Service d Aide Médicale Urgente Urgence santé (réponse médicale d urgence adaptée). 17 Police ou Gendarmerie Sécurité ou ordre public. 18 Sapeurs-Pompiers Incendie, sauvetage, accident, danger persistant, etc. 112 N unique d urgence de l Union Européenne. 115 Samu Social Hébergement d urgence pour les sans abris, etc.

14 L Alerte (transmission) Numéro de téléphone ou de la borne d où l on appelle ; Nature du problème ; Risques éventuels : incendie, produits chimiques ou autre danger; Localisation très précise de l événement ; Nombre de personnes concernées ; Description de l état de chaque victime ; Premières mesures prises et gestes effectuées ; Répondre aux questions posées. Attendre les instructions avant d interrompre la communication! Exemple : Exemple : Neuilly sur Seine 23 rue du Château Bat A, 1er étage, porte 105 Interphone au nom : DURAND Code 1: A1011, code 2: B1214

15 La victime est inconsciente

16 La victime est inconsciente Objectif A la fin de la séquence, vous devrez être capable de reconnaître une victime inconsciente et d agir en conséquence pour éviter l aggravation de son état en attendant les secours.

17 La victime est inconsciente Apprécier l état de conscience Poser une question simple: - «Comment ça va?» - «Vous m entendez?», Prendre sa main et lui demandez : - «Serrez-moi la main» - «Ouvrez les yeux»

18 La victime est inconsciente La victime ne répond pas aux questions, reste immobile. (Causes médicales, traumatiques ou toxiques). Donc elle est inconsciente Victime inconsciente muscles relâchés Vers poumons Vers estomac L air ne passe plus. Danger!!!

19 La victime est inconsciente Conduite à tenir 1. Libération des voies aériennes (technique) (Après avoir dégrafé col, cravate, ceinture). Le menton doit être tiré vers l avant ; La tête doit être basculée prudemment en arrière et maintenue dans cette position.

20 La victime est inconsciente 2. Appréciation de la respiration (technique) Tout en gardant la tête basculée en arrière et une main sur le front, rechercher : Avec la joue le flux d air expiré ; Avec l oreille les bruits respiratoires; Avec les yeux le soulèvement du ventre et/ou de la poitrine. Cette recherche dure 10 secondes au plus. La poitrine se soulève, d éventuels bruits et le souffle de la victime sont perçus = la victime respire!

21 La victime est inconsciente et respire! 3. Mise en Position Latérale de Sécurité (technique) La mise sur le côté limite au maximum les mouvements de la colonne cervicale ; Une fois sur le côté, la victime se trouve dans une Une fois sur le côté, la victime se trouve dans une position la plus latérale possible, pour éviter la chute de la langue et permettre l écoulement des liquides vers l extérieur ;

22 La victime est inconsciente La position est stable ; et respire! Toute compression de la poitrine qui peut limiter les mouvements respiratoires est évitée ; La surveillance de la respiration de la victime et l accès aux voies aériennes sont possibles. Contrôler fréquemment la respiration sans mobiliser la victime.

23 La victime est inconsciente et respire (synthèse) Victime inerte Protéger Rechercher saignement, si absent Apprécier l état de conscience : ordres simples, si inconscient Appeler «à l aide!» LVA : 3C + bascule prudente de tête en arrière Apprécier la respiration, (envoyer témoin alerter), SI RESPIRE Mise en PLS Alerter si seul, couvrir, surveiller la respiration sans mobiliser

24 La victime est inconsciente et ne respire pas

25 La victime est inconsciente et ne respire pas Définition La victime ne parle pas, elle ne réagit pas à un ordre simple, aucun mouvement de la poitrine ou de l abdomen n est visible et aucun bruit ou souffle n est perçu (absence de signes de vie) à l issue des 10 secondes de recherche.

26 La victime est inconsciente et ne respire pas Risques La vie est menacée à très brève échéance, un apport en oxygène d urgence est indispensable notamment au cerveau et au cœur. Chances de survie en % Temps en minutes Les lésions du cerveau débutent dès la première minute.

27 La victime est inconsciente et ne respire pas La Chaîne de Survie Votre rôle de 1er témoin! Services de secours

28 La victime est inconsciente et ne respire pas Principe de l action de secours : Alerter au plus tôt les secours. En les attendant : Apporter de l oxygène au cerveau et au cœur le plus rapidement possible grâce à la réanimation cardiopulmonaire (RCP). Mettre en œuvre le plus précocement possible un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) pour favoriser la reprise de la circulation du sang. Chaque minute gagnée = 10 % de chances de survie en plus!

29 La victime est inconsciente et ne respire pas Compressions thoraciques (technique) Points clés : Victime allongée sur un plan dur pour comprimer efficacement le cœur de la victime entre le sternum et la colonne vertébrale ; Comprimer verticalement de 4 à 5 cm, le sternum pour rendre efficace les compressions et limiter le risque de fractures de côtes ; Relâcher complètement le thorax entre les compressions pour permettre au cœur de bien se remplir ; Fréquence des compressions : 100/minute.

30 La victime est inconsciente et ne Points clés : respire pas Insufflations (techniques) S assurer que les voies aériennes de la victime restent libres (tête basculée en arrière). Insuffler sans fuite dans les voies aériennes de la victime, pour apporter suffisamment d air aux poumons ; Bouche à bouche Insuffler lentement et progressivement jusqu à ce que la poitrine commence à se soulever. Insufflations possibles en bouche-àbouche ou bouche-à-nez.

31 Bouche-àbouche Menton maintenu soulevé et bouche légèrement ouverte grâce à «la pince». L autre main maintient la tête basculée et bouche le nez. Bouche-à-nez Menton maintenu soulevé sans appuyer sur la gorge et tenue de la bouche fermée en appliquant lèvre inf. contre lèvre sup. L autre main maintient la tête basculée.

32 La victime est inconsciente et ne respire pas Dispositifs de protection pour insufflations Masque de poche Écran facial

33 La victime est inconsciente et ne respire pas Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP) : En alternance jusqu : à la mise en œuvre d un défibrillateur, au relais par les secours, à la reprise d une respiration normale.

34 La victime est inconsciente et ne respire pas Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) Rôle Analyse l activité électrique du cœur de la victime. Décide de la nécessité ou non de délivrer un choc électrique. Si indiqué, délivre (défibrillateur entièrement automatique) ou invite l opérateur à délivrer (défibrillateur semi-automatique) un choc électrique afin de restaurer une activité cardiaque efficace.

35 La victime est inconsciente et ne respire pas Accessoires associés au DAE Paire de ciseaux, rasoir, compresses ou essuies-mains, gants, masque de protection, électrodes de rechanges. Quel est le principe de la défibrillation? Électrodes DAE Cœur

36 La victime est inconsciente et ne respire pas Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE) Où les trouver? Les DAE se généralisent en libre accès dans les lieux publics, par exemple : halls d aéroports, avions, halls de gares, trains ; grands magasins, centres commerciaux ; dans la rue (Paris, Issy, Rouen, sont déjà équipées) ; lieux de travail ; etc.

37 La victime est inconsciente et ne respire pas Aéroport de Montréal (Canada) Gare d Amsterdam (Pays-Bas)

38 La victime est inconsciente et ne Utilisation du DAE respire pas Mettre en fonction le DAE dès qu il est disponible. Suivre les indications vocales. Le DAE demande de mettre en place les électrodes : Connecter les électrodes au DAE (modèles non préconnectés). Appliquer fermement les électrodes comme indiqué sur le schémas. Le DAE analyse le rythme cardiaque, ne pas toucher la victime afin de na pas perturber l analyse.

39 La victime est inconsciente et ne respire pas Si un choc est nécessaire, l appareil le signale : S assurer que personne ne touche la victime en disant «écartez-vous!». Pour les appareils semi-automatiques appuyer sur le bouton «choc». Débuter ou reprendre sans délai la RCP en commençant par les compressions thoraciques. Continuer de suivre les instructions du DAE jusqu à l arrivée des secours ou l apparition de signes de vie (dans ce cas mise en PLS, surveillance continue de la respiration). Ne JAMAIS retirer les électrodes ou éteindre le DAE (gestes médicaux).

40 La victime est inconsciente et ne respire pas Ne JAMAIS retirer les électrodes ni éteindre le DAE! (gestes médicaux)

41 La victime est inconsciente et ne respire pas

42 La victime est inconsciente et ne respire pas (synthèse) Victime inerte Protéger Rechercher saignement, si absent Apprécier l état de conscience : ordres simples Appeler «à l aide!» LVA : 3C + bascule prudente de tête en arrière Apprécier respiration, si NE respire PAS faire alerter et apporter un DAE RCP 30/2 (débuter par les compressions thoraciques) Défibrillateur mis en œuvre dès qu il est disponible : Suivre les instructions du DAE jusqu au relais par les secours ou la reprise d une respiration normale (PLS + surveillance)

43 La victime est inconsciente et ne Cas particuliers respire pas Le ventre et la poitrine ne se soulèvent pas lors des insufflations. Timbre autocollant médicamenteux. Cicatrice + boîtier sous la peau. Allongée sur surface métallique. Allongée dans l eau. DAE détecte un mouvement. DAE demande toujours de connecter les électrodes alors que c est fait correctement.

44 L arrêt cardio-respiratoire respiratoire du nourrisson et de l enfant

45 Définitions Le nourrisson ou l enfant est inconscient et ne respire pas Nourrisson : 0 à 1 an. Enfant : 1 à 8 ans. Introduction Chez le nourrisson et l enfant, la conduite à tenir devant un arrêt cardiaque diffère de chez l adulte car la cause la plus fréquente est un arrêt de la respiration (asphyxie, noyade, etc).

46 L enfant (1 à 8 ans) est inconscient et ne respire pas Différences avec la conduite à tenir de l adulte 5 insufflations initiales (attentif aux signes de vie : mouvements, toux, reprise de la respiration). Compressions thoraciques : Talon d une main en dessous de la ligne réunissant les 2 mamelons. «Enfoncer» d 1/3 de l épaisseur thoracique de l enfant. DAE : Après 5 cycles de RCP. Avec électrodes/clé enfants de préférence.

47 L enfant (1 à 8 ans) est inconscient et ne respire pas Exemples d électrodes et clés enfants existants

48 Le nourrisson (0 à 1 an) est inconscient et ne respire pas Différences avec la conduite à tenir de l adulte 5 insufflations initiales (attentif aux signes de vie : mouvement, toux, reprise de la respiration). Techniques différentes : LVA : tête en position neutre uniquement (pas en arrière). Insufflations : englober avec sa bouche, à la fois la bouche et le nez du nourrisson. Compressions thoraciques

49 Le nourrisson (0 à 1 an) est inconscient et ne respire pas Différences avec la conduite à tenir de l adulte Techniques différentes (suite) : Compressions thoraciques : placer la pulpe de deux doigts d une main dans l axe du sternum, une largeur de doigt audessous d une ligne droite imaginaire réunissant les mamelons. «Enfoncer d 1/3 de l épaisseur du thorax. DAE : non, jamais pour le nourrisson!

50 La victime est inconsciente et ne respire pas Victime inerte Protéger Rechercher saignement, si absent Apprécier l état de conscience : ordres simples Appeler «à l aide!» LVA : 3C + bascule prudente de tête en arrière Apprécier respiration, si NE respire PAS faire alerter et apporter un DAE Débuter 30 compressions thoracique (massage cardiaque) Alterner 30 compressions / 2 insufflations Mettre en œuvre le défibrillateur (DAE) dès qu il est disponible

51 Le nourrisson ou l enfant est inconscient et ne respire pas Victime inerte Protéger Rechercher saignement, si absent Apprécier l état de conscience : ordres simples Appeler «à l aide!» LVA : 3C + bascule prudente de tête en arrière Apprécier respiration, si NE respire PAS faire alerter et apporter un DAE (pas de DAE pour le nourrisson). RCP : 5 insufflations initiales, puis 30/2 DAE (sauf nourrisson) après 5 cycles de RCP

52 La victime saigne abondamment (hémorragie)

53 L Hémorragie Situation La victime présente un saignement abondant visible. Définition Une perte de sang provient d une plaie ou d un orifice naturel. Quand cette perte de sang est abondante ou prolongée, on parle d hémorragie. Risque La perte abondante ou prolongée de sang conduit rapidement à une détresse vitale! Tout saignement nécessite une action de secours immédiate, rapide et efficace. Stopper l hémorragie est LA priorité!

54 L Hémorragie Signes On distingue deux cas, lorsqu une victime présente une perte de sang par une plaie : Un saignement dû à une écorchure, éraflure ou abrasion cutanée qui s arrête spontanément. Un saignement abondant qui imbibe de sang un mouchoir en quelques secondes et qui ne s arrête pas spontanément c est une hémorragie!

55 Conduite à tenir L Hémorragie Constater l hémorragie (la rechercher sur un blessé). Arrêter l hémorragie immédiatement en comprimant directement l endroit qui saigne. Allonger la victime en position horizontale. Faire alerter ou à défaut alerter soi-même les secours. Vérifier que l hémorragie est arrêtée et parler régulièrement à la victime en attendant les secours. Ne pas donner à boire. Protéger la victime contre le froid et/ou les intempéries.

56 Techniques L Hémorragie Compression de l endroit qui saigne : Appuyer directement sur l endroit qui saigne avec les doigts ou la paume de la main. Recouvrir sa main d un sac plastique ou interposer un linge plié(pour se protéger). On peut se faire aider par un témoin ou la victime pour réaliser cette compression. Si le sauveteur doit se libérer, il remplace la compression manuelle par un tampon relais maintenu par un lien large.

57 Techniques (suite) Le tampon relais L Hémorragie Le tampon doit être propre et recouvrir complètement la plaie qui saigne. Le relais doit être le plus rapide possible. Le lien large doit recouvrir complètement le tampon et être assez long pour faire au moins 2 tours. Le lien doit être suffisamment serré, pour garder une pression suffisante sur l endroit qui saigne et éviter que le saignement reprenne.

58 Techniques (suite) Le tampon relais L Hémorragie Si le tampon n arrête totalement l hémorragie, il sera complété par la pose d un second tampon par-dessus le premier afin d augmenter la compression.. En cas d échec, nous reprendrons la compression manuelle. Dans tous les cas, la compression de la plaie qui saigne doit être maintenu jusqu à l arrivée des secours.

59 Votre protection L Hémorragie Des maladies peuvent être transmises par le sang en cas de plaie même minime des mains du sauveteur. Dans ce cas, il convient : porter des gants ou interposer un morceau de plastique, ou mieux en glissant sa main dans un sac imperméable. De toujours se laver les mains, les désinfecter (eau de javel, dakin ) et retirer les vêtements souillés de sang le plus tôt possible. D éviter de porter les mains à la bouche, au nez ou aux yeux ou de manger avant de s être lavé les mains. En cas d inquiétude, à la suite d un contact avec le sang d une victime, consulter le service médical de Courrèges.

60 L Hémorragie Conduite sur une A.E.S

61 FIN DE LA FORMATION AVEZ-VOUS VOUS DES QUESTIONS?

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail MOINS DE TROIS MIN 2 DU TRAVAIL SAUVETEUR SECOURISTE UTES POUR AGIR 3 Protéger C est reconnaître, sans s exposer

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire SUC Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé Examen écrit intérimaire Version A Novembre 2010 Cours de SIR à l intention des

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

Introduction. La Séquence

Introduction. La Séquence Recommandations du Conseil Belge de Réanimation (BRC) pour la Réanimation Cardio-Pulmonaire et la Défibrillation Externe Automatisée par les premiers intervenants formés aux techniques de l Aide Médicale

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Grilles d'évaluation Conformes au Guide national de référence GRILLE D'ÉVALUATION FORMATIVE DSA FE1 - RCP de base en équipe (sans DSA) Situation

Plus en détail

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Formation - Secourisme - Solidarité DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Objectif Depuis, le Décret n 2007 705 du 4 mai 2007 autorisant l'utilisation des défibrillateurs automatisés

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie.

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. d un haut-parleur qui donne des messages sonores et guide le sauveteur dans son action D un accumulateur (batterie) d énergie qui permet

Plus en détail

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence 1 En cas d urgence Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence Quel que soit la situation d urgence _ Sécurisez le lieu de l accident ainsi que la victime. Vérifiez qu il

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir Mercredi 17 avril 2013 remise à niveau PSC1 Céline Stern instructrice secourisme Céline Sourimant CPC EPS Interieur.gouv.fr => référentiel PSC1 Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR»

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Achevé d imprimer en avril 2002 - SAGER - 28240 LA LOUPE

Achevé d imprimer en avril 2002 - SAGER - 28240 LA LOUPE DU TRAVAIL SAUVETEUR SECOURISTE INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ 30 rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14. Tél. 01 40 44 30 00 Fax 01 40 44 30 99. http://www.inrs.fr. e-mail : info@inrs.fr

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation L ARRÊT CARDIAQUE 2. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions ; L

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE L arrêt cardiaque touche en France environ 60 000 personnes par an. C est la première cause de mortalité, bien loin devant les accidents de la route (4 600 morts en 2007). C est un tueur qui tue «au hasard»,

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

SEANCE 2 3 : 35 : 00

SEANCE 2 3 : 35 : 00 Prévention Secours Civiques Niveau1 F.MAGGIORI_2014 PSC1 SEANCE 2 3 : 35 : 00 PARTIE 1 23 : 00 05 : 00 10.LA VICTIME EST INCONSCIENTE PARTIE 1 ❶ J observe attentivement afin de protéger (moi-même, la victime,

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

Formation au Monitorat Des Premiers Secours

Formation au Monitorat Des Premiers Secours Formation au Monitorat Des Premiers Secours JUSTIFICATIONS DES GESTES TECHNIQUES Document conforme au Référentiel National de Compétences de Sécurité Civile PSC1 Créé par M-A CAUMARTIN et J-L RAGOT Réécrit

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de Niveau I

Prévention et Secours Civiques de Niveau I Prévention et Secours Civiques de Niveau I Version 2013 2 PREVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 La Protection L alerte L alerte et protection des populations L obstruction des voies aériennes par

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE I. : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions espiration rine ne se soulèvent. «gasps» doit être considérée comme un arrêt

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1 D. A. E Défibrillateur Automatisé Externe Med-Cdt Yann Coulon 1 DSA : Défibrillateur Semi Automatique DEA : Défibrillateur Entièrement Automatique Med-Cdt Yann Coulon 2 Décret 98-239 du 27 Mars 1998 :

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PRÉAMBULE Dans notre société, il existe aujourd hui, de la part du citoyen, une grande et légitime exigence en terme de sécurité. En outre, nous vivons dans un monde où les sources de risques, de dangers

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

reconnaître les dangers et agir en toute sécurité

reconnaître les dangers et agir en toute sécurité LES 1 reconnaître les dangers et agir en toute sécurité L accident peut lui-même être générateur de danger. 1 Effectuer une approche prudente de la zone de l accident. 2 En restant à distance de la victime,

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PRÉAMBULE Dans notre société, il existe aujourd hui, de la part du citoyen, une grande et légitime exigence en terme de sécurité. En outre, nous vivons dans un monde où les sources de risques, de dangers

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

SOMMAIRE. Pourquoi se former aux gestes de 1ers secours Le rôle du sauveteur. La victime s étouffe. La victime saigne abondamment

SOMMAIRE. Pourquoi se former aux gestes de 1ers secours Le rôle du sauveteur. La victime s étouffe. La victime saigne abondamment 1 SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 8 Page 10 Page 12 Page 15 Page 16 Page 18 Sommaire Pourquoi se former aux gestes de 1ers secours Le rôle du sauveteur La protection L alerte La victime

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue I. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

Aide-Mémoire. Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - PSC 1

Aide-Mémoire. Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - PSC 1 Aide-Mémoire Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - PSC 1 Alerte et Protection des Populations L alerte aux populations est une mesure exceptionnelle qui consiste à diffuser un signal destiné à avertir

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route :

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route : Consignes générales Electrocution Avant toute intervention, couper immédiatement le courant, soit à la prise, soit au disjoncteur. Pour le courant industriel ou les câbles à haute-tension, rester à une

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes :

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes : PSC1 Nom : Année : Prénom : Classe : 8 thèmes : 1 Protection des populations 2 Message d'alerte 3 Obstruction des Voies aériennes 4 Hémorragies externes 5 Atteinte de la peau et des muqueuses 6 Traumatisme

Plus en détail

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 )

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) n W662005964 / siren 790 223 317 / arrêté préfectoral n 2013109-0001 INITIATIONS Initiation au Défibrillateur : l arrêt cardiaque

Plus en détail

LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS

LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS 2. LES DIFFÉRENTS MAILLONS DE LA CHAÎNE DE SURVIE La chaîne de survie identifie les différentes actions à réaliser et qui ont une importance capitale

Plus en détail

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

INITIATION A L UTILISATION DES DEFIBTECH

INITIATION A L UTILISATION DES DEFIBTECH INITIATION A L UTILISATION DES DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES DEFIBTECH INTRODUCTION Objectifs : Sensibiliser à la prise en charge de l arrêt cardiaque et à l utilisation du défibrillateur semi automatique.

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

TITRE La défibrillation automatisé. l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique

TITRE La défibrillation automatisé. l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique TITRE La défibrillation automatisé l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique TITRE La défibrillation automatisé Plan d intervention Objectif La réglementation La chaîne de secours Objectif général

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation?

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Le jeudi 25 mars 2010 à 14h30, à la Maison des Sports, Monsieur Jean Pierre

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE)

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE Supprimé : O- RESPIRATOIRE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) Objectifs Décrire et expliquer les différents maillons de la chaîne de survie. Utiliser un défibrillateur

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

QUESTIONNAIRE sur le SECOURISME

QUESTIONNAIRE sur le SECOURISME QUESTIONNAIRE sur le SECOURISME 1. Que signifie le sigle : PSC1? PREVENTION et SECOURS CIVIQUES de niveau 1 2. Pourriez-vous citer, dans l ordre, les 8 parties que vous avez étudiées (la 9 ème étant la

Plus en détail

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales ! Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Recommanda)ons DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE relatives!!! à l initiation du grand public à la prise en charge de l

Plus en détail

Sauver une vie, en 3 gestes!

Sauver une vie, en 3 gestes! Sauver une vie, en 3 gestes! Gestes Élémentaires de Survie Formation aux élèves de 5 e des collèges Essonniens Pourquoi former aux gestes élémentaires de survie? Reconnaître l arrêt cardiaque Le Sdis de

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine. Traumatique Médicale Toxique

Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine. Traumatique Médicale Toxique Que se passe-t-il? Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine Traumatique Médicale Toxique Quels sont les signes de l inconscience? Signes de l inconscience Respire!!! Signes de l inconscience

Plus en détail

Rencontre du Réseau Régional des Formateurs. en Sauvetage Secourisme du Travail

Rencontre du Réseau Régional des Formateurs. en Sauvetage Secourisme du Travail Rencontre du Réseau Régional des Formateurs en Sauvetage Secourisme du Travail Aurélie Jaulin Bernard Demarcq Département Appui à la Prévention Pôle Formation Page 1 L ordre du jour - Les modifications

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

APPRENDRE A PORTER SECOURS APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION. Inspection de Strasbourg Animation APS cycle 3

APPRENDRE A PORTER SECOURS APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION. Inspection de Strasbourg Animation APS cycle 3 APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION 1 PROTEGER Je suis capable de reconnaître une situation anormale Donc je ne me précipite pas. 1. Je réfléchis et je regarde : - Il y a un danger

Plus en détail

Programme et Méthodes Formation des S.S.T

Programme et Méthodes Formation des S.S.T OBJECTIF PEDAGOGIQUE Sécurité - Environnem ent - Form ation Programme et Méthodes Formation des S.S.T Face à une situation d accident, le Sauveteur Secouriste du Travail doit être capable de : - Rechercher

Plus en détail

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause!

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause! Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus intéressants les uns que les autres..mais j espère pour une bonne cause! --- Un remerciement

Plus en détail

Collège Blanche de castille. Voici les points clés à retenir pour les bonnes actions de secours vue. en cours. Compagnon

Collège Blanche de castille. Voici les points clés à retenir pour les bonnes actions de secours vue. en cours. Compagnon Prévention des secours civiques niveau 1 Collège Blanche de castille Voici les points clés à retenir pour effectuer les bonnes actions de secours vue en cours. Mme Compagnon la protection Chapitre 1 :

Plus en détail

La victime inconsciente qui respire

La victime inconsciente qui respire La victime inconsciente qui respire Objectifs Reconnaître l inconscience Basculer prudemment la tête en arrière de la victime. Apprécier la respiration de la victime. Placer la victime en position latérale

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE -

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Rédaction : S. Planchin, formateur PSC1 Conseils : S. Hoffmann Relecture : S. Causse, M. Puill Introduction Objectif général : L objectif

Plus en détail

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Lycée Sidoine Apollinaire, Clermont-Ferrand Virginie MONNEY et Isabelle JUVEN, Infirmières Gaël BOSQUET et Clément BOUQUET, élèves Réalisation du Document : Gaël

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail