Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert"

Transcription

1 Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet. La couleur perçue est l impression visuelle que donne une lumière. Exercice n 1-Spots lumineux. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Spot rouge Bleu + vert cyan Bleu + rouge magenta Vert + rouge jaune 1.Déterminer à quels spots correspondent les spectres a, b et c. 2.A quelle superposition de spots correspondent les spectres d, e et f? 3.Quelles sont les couleurs perçues correspondant aux spectres d, e et f?

2 Exercice n 2-Mire. Pour régler les premiers téléviseurs en couleur, l unique chaîne de l époque diffusait en dehors des heures de programme, une mire colorée reproduite ci-dessous. Associer à chaque couleur de la mire, notée de 1 à 6, le gros plan de l écran correspondant. Justifier la réponse. 1- jaune : b) rouge + vert 2- cyan : e)bleu + vert 3- vert : f) 4- magenta : c)bleu + rouge 5- rouge : a) 6- bleu : d)

3 Exercice n 3-Persistance rétinienne. Quand on observe un objet, son image reste «imprimée» sur la rétine pendant un dixième de seconde environ. C est ce phénomène appelé persistance rétinienne, qui nous permet de voir le mouvement sur un écran de cinéma alors qu on ne projette en réalité qu une succession rapide d images fixes. On fait tourner le disque ci-dessous autour de son axe. 1.Justifier que lorsque le disque tourne, on observe des couronnes uniformément colorées. L image d un objet formée sur la rétine persiste un dixième de seconde avant de disparaître. Quand le disque tourne, l image d un secteur coloré persiste pendant que l image du secteur coloré suivant s affiche. Si le disque tourne assez vite, ce sont les images de tous les secteurs d une même couronne qui se superposent sur la rétine : la couronne est uniformément colorée. 2.Les couleurs observées sont-elles obtenues par synthèse additive ou soustractive? Les couleurs observées sont obtenues par synthèse additive, en effet les lumières colorées diffusées par les secteurs du disque s ajoutent sur la rétine : la couronne est uniformément colorée. 3.Indiquer, à partir du centre, quelle est la couleur observée pour chaque couronne. Numérotons de 1 à 6 les couronnes concentriques, du centre vers l extérieur. 1-jaune + bleu blanc ( car addition de deux couleurs complémentaires) 2-magenta + blanc rose pâle 3-vert + rouge jaune 4-noir + blanc gris 5-Bleu + vert cyan 6-rouge + vert + bleu blanc Voir couleurs perçues ci-dessus.

4 Exercice n 4-Ecran d ordinateur. Codage des couleurs. Chaque pixel de l écran d un ordinateur est constitué de trois luminophores (ou souspixels) rouge, vert et bleu. Il est possible de coder informatiquement les couleurs grâce à trois octets, un pour chaque composante rouge, vert ou bleu. Un octet est une succession de 8 bits, où un bit est chiffre ne pouvant prendre que la valeur 0 ou 1. Chaque composante peut donc prendre : 2 8 = 256 intensités lumineuses différentes : La valeur 0 correspond à l absence de lumière (luminophore éteint). La valeur 255 correspond à la brillance maximale. Voici quelques exemples de codage : 1.Ce système de représentation est appelé «codage en 24 bits» par les informaticiens ; Expliquer. L intensité lumineuse de chaque luminophore est codée grâce à une succession de 8 chiffres (8 bits). Les 3 sous-pixels (luminophores) seront donc codés grâce à 3X8 = 24 bits. 2.Combien de couleurs différentes peuvent être représentées par ce codage? Chaque luminophore peut prendre 2 8 = 256 intensités lumineuses différentes. Chaque pixel peut donc prendre : 256x256x256 = = couleurs différentes, soit plus de 16 millions de couleurs. 3.Compléter les tableaux suivants en indiquant la couleur observée. 1 er tableau : De gauche à droite : Noir : tous les luminophores sont éteints ; Blanc : ils ont tous leur intensité lumineuse maximale Gris :ils ont tous les trois une intensité lumineuse identique moyenne ; Vert : seuls les luminophores verts sont allumés. 2 ème tableau : Cyan (luminophores rouges éteints) ; magenta (couleur complémentaire du vert) Rose :du blanc dans lequel on a enlevé un peu de vert et de bleu Orange : rouge + vert ; il manque le bleu ; le vert n est pas assez intense pour avoir du jaune.

5 Exercice n 5-Impression en couleur Pour imprimer en couleur, une imprimante à jet d encre utilise des encres jaune, magenta et cyan qu elle superpose, en minuscules gouttelettes sur le papier, l une après l autre, ligne après ligne. Pour imprimer un rectangle en couleur, l imprimante projette de l encre magenta puis de l encre jaune. 1.Quel type de synthèse est utilisé dans l impression? L imprimante utilise la synthèse soustractive. 2.Quelle est la couleur du rectangle imprimé? L encre magenta absorbe le vert et diffuse le rouge et le bleu ; L encre jaune absorbe le bleu et diffuse le rouge et le vert ; Le rectangle imprimé est rouge ( seule couleur diffusée par les deux encres). 3.Quelles sont les encres déposées sur le papier pour donner chacune des deux autres couleurs primaires? Pour obtenir du bleu, il faut déposer les encres cyan et magenta ; Pour obtenir du vert, il faut déposer les encres jaune et cyan. Remarque : Dans l impression en quadrichromie est adjointe au cyan, magenta et jaune une quatrième encre, noire, qui sert à restituer les textes et améliorer les contrastes : c est le procédé CMJN. Exercice n 6-Impression d une photo. La photographie d un coquelicot a été imprimée grâce à une imprimante à jet d encre dont certaines cartouches d encre étaient vides. 1.Quel procédé de restitution des couleurs est exploité dans une imprimante? L imprimante utilise la synthèse soustractive, le procédé CMJN. 2.Quelles sont les encres utilisées par l imprimante? Les encres utilisées sont les suivantes : cyan, magenta, jaune (les trois couleurs primaires de la synthèse soustractive) ainsi que le noir pour améliorer le contraste. 3.Quelle encre manque pour l impression 1? Le coquelicot est rouge, le ciel est magenta : les encres magenta et jaune sont présentes ; il manque le cyan. 4.Quelle encre manque pour l impression 2? Le coquelicot est jaune, le ciel est cyan ; il manque le magenta. 5.Quelle encre manque pour l impression 3? Le coquelicot est magenta, le ciel est bleu ; il manque le jaune.

6 Exercice n 7-Transmission du permanganate. Eclairé par une source de lumière blanche, une cuve de permanganate de potassium ne transmet qu une partie du rayonnement incident. La courbe ci-dessous représente l intensité lumineuse transmise par le permanganate de potassium en fonction de la longueur d onde. 1.a. Identifier les deux parties du spectre visible transmises par le permanganate de potassium. La solution de permanganate de potassium transmet les radiations lumineuses de grandes longueur d onde (580 nm-750nm) et de petite longueur d onde (400nm- 500nm :autour du bleu spectral) b. Quelle est la partie la mieux transmise? Les radiations de grande longueur d onde (autour du rouge spectral) sont les mieux transmises. 2.La couleur perçue du permanganate de potassium éclairé en lumière blanche est qualifiée de «fuschia». a. A quelle couleur primaire de la synthèse soustractive le fuschia se rapproche-t-il? Le fushia se rapproche du magenta. b. Quelle aurait été l allure de la courbe si la solution avait été réellement de cette couleur primaire? Le magenta s obtient par la superposition de faisceaux lumineux rouge et bleu ; l intensité lumineuse transmise serait égale aux grandes longueurs d onde(autour du rouge spectral) et aux petites longueurs d onde(autour du bleu spectral).

7 Séance 2-Ex n 8 Exercice n 8-Solution aqueuse de diiode. La solution aqueuse de diiode présente une coloration brun jaunâtre. Pour analyser l origine de cette couleur, la courbe dite d absorbance d une solution aqueuse de diiode a été enregistrée grâce à un appareil appelé spectrophotomètre. En ordonnée est représentée l absorbance A de la solution, une grandeur mesurant sa capacité à absorber la lumière incidente à une longueur d onde donnée. L absorbance est nulle si la solution n absorbe pas(on dit alors que la solution est transparente). En revanche, plus l absorbance est élevée et plus la solution absorbe le rayonnement de longueur d onde considérée. 1.a. à quelle longueur d onde la solution aqueuse de diiode absorbe le plus? A quel domaine spectral appartient la radiation observée? La solution de diiode absorbe le plus, d après le graphique, pour : λ max 350 nm. Cette radiation appartient au domaine des ultraviolets (UV) b. à partir de quelle longueur d onde la solution n absorbe-t-elle plus? La solution n absorbe plus à partir de 500nm environ. 2.De quelle couleur serait la solution si elle était éclairée par : a.une lumière de couleur spectrale jaune? D après les données ci-dessous, la couleur jaune correspond à environ λ = 580nm. Or, la solution n absorbe plus ce domaine de longueur d onde. La solution transmet donc cette lumière. La solution sera perçue jaune. b. une lumière de couleur spectrale rouge? De même, la solution transmet ces radiations (650nm > 500nm). La solution sera perçue rouge. c. une lumière composée des radiations de longueur d onde λ = 580 nm et λ = 650 nm? Ces deux radiations étant transmises par la solution, l œil effectue la synthèse additive. La solution est perçue de couleur orangé.

8 3.Justifier la couleur de la solution aqueuse éclairée en lumière blanche, grâce à la synthèse : a. additive. La solution transmet les radiations «autour de la couleur spectrale verte» et celles «autour de la couleur spectrale rouge». Théoriquement, en utilisant le principe de la synthèse additive, la couleur perçue doit s approcher du magenta. La couleur perçue est plutôt orangé, compte tenu des intensités lumineuses des radiations de la lumière blanche qui l éclaire. b. soustractive. La solution absorbe les radiations «autour de la couleur spectrale bleue». La couleur perçue est la couleur complémentaire de la couleur manquante, (le bleu) : le magenta.

O3 COULEUR DES OBJETS

O3 COULEUR DES OBJETS O3 COULEUR DES OBJETS Prévoir le résultat de la superposition de lumières colorées et l effet d un ou plusieurs filtres colorés sur une lumière incidente. Utiliser les notions de couleur blanche et de

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients.

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients. 3. Les filtres utilisés permettent de soustraire «une couleur à une autre», c est-à-dire certaines radiations lumineuses à la colorée incidente. Leur rôle est de ne transmettre, à un œil, que les informations

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 3. Couleur des objets. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 3. Couleur des objets. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. diffuse b. magenta c. noir d. rouge ; verte ; bleue e. additive f. soustractive g. absorbée h. soustractive 2. QCM a. Les rouges

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder.

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder. Constat : les ordinateurs sont en couleur. Problème : comment forme-t-on les couleurs en informatique? Pixels : Hypothèse : on suppose que l on utilise un petit nombre de couleurs qui sont mélangées. Synthèse

Plus en détail

La lumière, modèle de la trichromie pour la perception des couleurs

La lumière, modèle de la trichromie pour la perception des couleurs Chapitre 3 La lumière, modèle de la trichromie pour la perception des couleurs Rappel : La lumière visible par l œil humain correspond aux longueurs d ondes comprises entre.. et La couleur.. correspond

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

THEME I : IMAGES ET COULEURS CHAPITRE 2 : COULEURS ET OBJETS. Synthèse additive, synthèse soustractive

THEME I : IMAGES ET COULEURS CHAPITRE 2 : COULEURS ET OBJETS. Synthèse additive, synthèse soustractive Première S THEME I : IMAGES ET COULEURS CHAPITRE 2 : COULEURS ET OBJETS TP 2 Synthèse additive, synthèse soustractive I. Introduction Situation 1 : Projection d un extrait du film «ABYSS» de James Cameron.

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Gestion de couleurs Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Sommaire La gestion des couleurs? Pour quoi faire? La problématique Les questions qui se posent Les couleurs additives RVB et

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique.

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique. Chapitre 19 Sciences Physiques - BTS Lumière et couleur 1 Introduction. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres Les filtres 3 questions (-exemples) auxquelles cette fiche va essayer de répondre : Question 1 Que va-t-il se passer si j utilise un filtre bleu dans une zone qui est d autre part éclairée par un autre

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

TP4 : Etude de solutions colorées

TP4 : Etude de solutions colorées TP4 : Etude de solutions colorées Objectifs Comprendre le principe de la spectrophotométrie Comprendre le problème posé par les peintures photodégradables On dispose d une solution magenta de permanganate

Plus en détail

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE Réalisation : Pierre Bischoff, sous la direction de François Mangenot CNDP d Alsace, 1997 Durée : 04 min 07 s À l aide d expériences filmées et d animations

Plus en détail

OPTIQUE 2 La couleur des objets

OPTIQUE 2 La couleur des objets OPTIQUE 2 La couleur des objets ACTIVITES Activité 1 : Comprendre l origine de la couleur des objets Expérience A : Éclairer des écrans en lumière blanche Réponses aux questions 1. Le seul écran qui diffuse

Plus en détail

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche.

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. LA SYNTHÈSE SOUSTRACTIVE DES COULEURS RÔLE D UN FILTRE On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. La synthèse soustractive est obtenue en enlevant des couleurs

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD

Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD 1) Quelles sont les couleurs primaires de la synthèse additive. 2) Recopier et compléter le schéma ci-dessous. 1)- Couleurs primaires de la synthèse

Plus en détail

4. Représentation informatique de la couleur

4. Représentation informatique de la couleur Les transparents qui suivent sont tirés du cours Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique de S. Thon en DUT Informatique option Imagerie Numérique 2ème année. 4. Représentation informatique

Plus en détail

Manipulation d'images à usage scientifique. Fabrice Duprat février 2001 1

Manipulation d'images à usage scientifique. Fabrice Duprat février 2001 1 Manipulation d'images à usage scientifique Fabrice Duprat février 2001 1 Images en mode point ou bitmap = un ensemble de points (pixels) Exemple: image de 20 pixels x 10 pixels Fabrice Duprat février 2001

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques Thème: La représentation visuelle Chap. 2: Les paramètres physicochimiques de la couleur I- Pigments et colorants 3 origines différentes : 1. Utilisation de produits minéraux: Oxyde de fer = rouille (Terres

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 Codage Couleurs E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 La lumière La lumière est une onde. Cette lumière peut se décomposer en plusieurs composantes (son spectre)

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois :

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois : Collection Théories Créatives Les couleurs sensibilisation à destination des artistes A R Tournadre - Introduction - Le cercle chromatique définition et vocabulaire des couleurs o les couleurs primaires,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE La photographie numérique

PHOTOGRAPHIE La photographie numérique PHOTOGRAPHIE La photographie numérique Août 2009 2 TYPOLOGIES D IMAGES NUMERIQUES Les Bitmaps (images pixellisées) Les vectorielles (entités mathématiques) Principe Caractéristiques des «dessins» Grille

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

INTRODUCTION À PHOTOSHOP ET À L IMAGE NUMÉRIQUE

INTRODUCTION À PHOTOSHOP ET À L IMAGE NUMÉRIQUE CHAPITRE 1 INTRODUCTION À PHOTOSHOP ET À L IMAGE NUMÉRIQUE Types d images (bitmap/vectorielles)... 14 Pixel, échantillonnage et résolution (dpi)... 16 Gérer les modes de couleur (RVB/CMJN)... 18 Faire

Plus en détail

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer!

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! 1 / Contexte L ordinateur La loi du nombre La numérisation = codage d une information en chiffres binaire : 0 1 («bit») 8 bits = 1 octet 1ko = 1024

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique. informatique de la couleur. Sébastien THON

Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique. informatique de la couleur. Sébastien THON Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique 4. Représentation informatique de la couleur 2ème année e 2007-2008 2008 Sébastien THON IUT de l Université de Provence, site d Arles Département Informatique

Plus en détail

GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image

GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image 11-2012 Ouvrir une nouvelle image Aller dans «Fichier/Nouvelle image» La fenêtre ci-dessous s ouvre (1) (2) Choisir les dimensions de l image (1), l unité (2) Choisir

Plus en détail

Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique. informatique de la couleur. 2ème année 2014-2015. Sébastien THON

Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique. informatique de la couleur. 2ème année 2014-2015. Sébastien THON Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique 4. Représentation informatique de la couleur 2ème année 2014-2015 Sébastien THON IUT d'aix-marseille Université, site d Arles Département Informatique

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Lumière et couleur. «De toutes les qualités, la couleur est celle dont il est le plus difficile de parler»

Lumière et couleur. «De toutes les qualités, la couleur est celle dont il est le plus difficile de parler» Lumière et couleur «De toutes les qualités, la couleur est celle dont il est le plus difficile de parler» Aristote 1. Physique et physiologie 2. Brève histoire de la théorie de la couleur 3. Espaces colorimétriques

Plus en détail

physique de la couleur

physique de la couleur prescripteur 1 ok:prescripteur 1 bis 20/02/08 13:56 Page 26 physique de la couleur synthèse additive rouge + vert + bleu = lumière blanche couleurs lumières (énergie) synthèse soustractive cyan + magenta

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

COULEUR M. PERES LEBLANC 2011-2012

COULEUR M. PERES LEBLANC 2011-2012 COULEUR M. PERES LEBLANC 2011-2012 La couleur : quelques bases Couleurs organiques et numériques UNE PERCEPTION PHYSIQUE COMPLEXE : LA TRICHROMATIE Perception de la couleur Décomposition en R V B des couleurs

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Savoir Plus Retoucher une photo

Savoir Plus Retoucher une photo Module 08 Savoir Plus Retoucher une photo Informations complémentaires développées dans le support de cours Outils & fonctionnalités : 1. Modifier la balance des couleurs : a. Couleurs primaires et complémentaires.

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

Traitements d images. Olivier Lecarme. Licence des Sciences de la vie, Semestre 1

Traitements d images. Olivier Lecarme. Licence des Sciences de la vie, Semestre 1 Traitements d images Olivier Lecarme Licence des Sciences de la vie, Semestre 1 2007 2008 Traitements d images 2/142 Premier cours Introduction Traitements d images 3/142 Discrétisation Représentation

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La vision

Physique, chapitre 8 : La vision Physique, chapitre 8 : La vision 1. Voir un objet 1.1 Sources de lumière Une source primaire de lumière produit la lumière qu elle émet. Par exemple, le soleil, une ampoule, le feu, un éclaire, une luciole

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

LA LUMIÈRE. La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1

LA LUMIÈRE. La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1 LA LUMIÈRE La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1 1 QU'EST-CE QUE LA LUMIÈRE? Deux théories physiques contraires (mais semble-t-il complémentaires) s'affrontent. La première, dite corpusculaire,

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Test p 1 86 1 b : Un objet éclairé en lumière blanche apparaît noir

Plus en détail

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène :

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène : Défi : La lumière est-elle blanche? un disque compact, une lampe de poche 1. Eclaire le CD. Ton hypothèse s est-elle vérifiée? 1 Défi : La lumière est-elle blanche? un miroir, une cuvette, de l eau, une

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

RJC-IHM 2006. De l Art à l interaction : Techniques graphiques. Jean-Luc Vinot vinot@cena.fr

RJC-IHM 2006. De l Art à l interaction : Techniques graphiques. Jean-Luc Vinot vinot@cena.fr RJC-IHM 2006 Anglet, 12-17 novembre 2006 De l Art à l interaction : Techniques graphiques Jean-Luc Vinot vinot@cena.fr 11 mots pour le dire! étude sur + 100 langages, Berlin & Kay 1969 Une perception (différentiation)

Plus en détail

La lumière et les ombres.

La lumière et les ombres. La lumière et les ombres. La lumière et les ombres. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : La notion de source lumineuse : recensement de tout ce qui «produit» de la lumière. Séance n 2 : Propagation rectiligne

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

COULEURS ET ARTS. La couleur d un objet dépend de. Cette diffusion dépend de deux facteurs : *., *..

COULEURS ET ARTS. La couleur d un objet dépend de. Cette diffusion dépend de deux facteurs : *., *.. COULEURS ET ARTS Depuis la Préhistoire, l Homme utilise des pigments et des colorants pour modifier son environnement. Depuis les oxydes de fer des peintures rupestres, jusqu aux colorants synthétiques,

Plus en détail

La lumière, blanche et multiple

La lumière, blanche et multiple LA LUMIERE DANS TOUS SES ETATS UTA / UO 2007-2008 2008 3. Rouge sang, bleu pervenche Les couleurs du monde G. Adam 1 La lumière, blanche et multiple La lumière, blanche et multiple Les irisations d un

Plus en détail

Colorimétrie. Joelle Surrel. To cite this version: HAL Id: sfo-00288116 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00288116

Colorimétrie. Joelle Surrel. To cite this version: HAL Id: sfo-00288116 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00288116 Colorimétrie Joelle Surrel To cite this version: Joelle Surrel. Colorimétrie. Licence / L1. 2008. HAL Id: sfo-00288116 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00288116 Submitted on 18 Jun 2008 HAL

Plus en détail

Différences entre image Bitmap et image vectorielle.

Différences entre image Bitmap et image vectorielle. Différences entre image Bitmap et image vectorielle. Qu est-ce qu une image numérique? D un point de vue informatique, l image est avant tout un fichier numérique qui va reconstituer un rendu visuel au

Plus en détail

Lumière Ombres Couleurs

Lumière Ombres Couleurs Lumière Ombres Couleurs Pourquoi? p.2 Les Savoirs mis en œuvre p. 3 La démarche pédagogique p.4 Les 6 ateliers p.5 à 14 Avant l expérimentation p. 14 Après l expérimentation p.15 Données pratiques p.19

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Leçon N 11 Traitement La couleur

Leçon N 11 Traitement La couleur Leçon N 11 Traitement La couleur 11 La couleur Tous ce qui vous environne a une couleur, mais c est la lumière qui vous permet de percevoir la couleur des objets qui vous entourent. 11.1 Le modèle TSL

Plus en détail

Théorie de la couleur

Théorie de la couleur Théorie de la couleur Il ne serait sans doute pas exagéré d'affirmer que la couleur est l'outille plus efficace dont dispose un graphiste pour transmettre un message. Elle fournit un moyen très puissant

Plus en détail

Conception et premiers essais d une séquence sur la couleur

Conception et premiers essais d une séquence sur la couleur 87 e Année - Nº 750 Publication Mensuelle Janvier 1993 Conception et premiers essais d une séquence sur la couleur pour des étudiants d arts appliqués par Françoise CHAUVET ESAA Duperré Paris, LDPES Université

Plus en détail