Lettre d information pratique et pédagogique n 8

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre d information pratique et pédagogique n 8"

Transcription

1 Lettre d information pratique et pédagogique n 8 Académie de TOULOUSE circonscription de Valence d Agen, Tarn et Garonne Année scolaire «Savoir parler c est savoir adapter sa conduite langagière à une situation déterminée» (J.J. Polard) «Langage en maternelle angage en maternelle : d : des enjeux de l oral à la liaison maternelle/cp» Durant l année scolaire , plusieurs conférences et formations ont décliné le projet départemental «Tout le monde peut apprendre» dans la circonscription. J ai souhaité en ce début d année scolaire, avec Jean-Charles Bonzom, Conseiller Pédagogique de Circonscription, vous apporter quelques éléments pour des pratiques effectives à mettre en œuvre dans la classe. Lors d'une conférence départementale, Mme Viviane Bouysse, IGEN, rappelait et détaillait le rôle prépondérant de l'oral dès l'école maternelle. Un oral base de tout apprentissage scolaire mais aussi constituant majeur des dimensions humaines (au-delà de la stricte approche instrumentale, «le langage nous constitue») et sociales (être «défini» par sa façon de s exprimer, disposer de plusieurs registres) de l'individu. Michel Grandaty, en sa qualité de chercheur proche du 'terrain', a proposé aux enseignants de notre circonscription de nombreuses pistes de réflexion quant au travail spécifique de cet oral à l'école, grâce à un éclairage à la fois théorique et pratique (conférence du 10 février 2010 à Moissac). Je vous invite à consulter le détail de son intervention sur le site de la circonscription : Enfin, il me semble important de rappeler ici quelques points essentiels que tous, enseignants de cycle 1 mais aussi des cycles 2 et 3 (pour lesquels la plupart des éléments présentés plus loin restent pertinents), doivent prendre en considération pour guider et éclairer leurs pratiques. Le rôle réaffirmé de la maternelle pour : réduire l échec scolaire et le poids des déterminismes sociaux : Dès la maternelle, il convient de mettre en place des actions de «soutien» (aide) pour susciter des pratiques langagières peu ou pas mobilisées dans le cadre familial mais attendues à l'école et plus largement dans la société, ces actions de «soutien» pour apprendre à traduire en mots des expériences, des récits de vie, des lectures, des jeux, des émotions, ces actions de «soutien» pour développer des relations sociales. Mais : Préparer en évitant une élémentarisation qui exposerait plus précocement encore les enfants à l échec (école maternelle). Repérer les difficultés potentielles. 1

2 Une pédagogie spécifique : Faire apprendre à l école maternelle : ni activisme, ni formalisme - Des apprentissages variés, organisés, vérifiés (avec une place raisonnable de l évaluation), identifiés par l enfant - La complémentarité de 4 familles de situations pour faire apprendre : «le jeu», «les recherches, expérimentations et résolution de problèmes», «l imprégnation culturelle», «les activités dirigées» Le langage en maternelle : Instrument de communication et de représentation du monde, il doit être considéré et travaillé dans ses deux registres : Le langage, outil de travail : le langage oral (et écrit) est intégré à chaque moment de vie de la classe et à tous les domaines. Chaque activité doit comporter au moins un objectif langagier soigneusement identifié. Le langage : objet de travail : Il faut multiplier les interactions avec chaque enfant au cours de la journée. Des moments structurés visant spécifiquement à faire progresser le langage sont prévus dans l emploi du temps. Ils sont organisés de préférence en petits groupes, notamment avec les enfants les plus jeunes et les plus fragiles (possibilité dans le cadre de l APE notamment). Ce travail doit être structuré, mais en aucun cas il ne s agira de conduire des leçons ni de faire faire des exercices sur fiches. L objectif langagier ayant été bien clarifié, l activité pourra, aux yeux des enfants, prendre une forme ludique. En classe : deux types de langage Langage d action, de situation un langage factuel, qui accompagne une situation vécue par les interlocuteurs qui échangent La connivence Des signes vides hors contexte JE TU IL ICI LA PS Apprentissage lexical et enrichissement syntaxique MS GS Enrichissement lexical, syntaxique et pragmatique Langage décontextualisé, d évocation (oral scriptural) Le langage d évocation renvoie pour l essentiel à la mise en récit. La distance les trois variables qu il faut rendre claires pour l interlocuteur à qui on destine le langage dit d évocation : les personnes (noms et pronoms), le temps et l espace. MS-GS Mise en récit Utilisation de "modèles" 2

3 Il importe de créer des conditions d échanges satisfaisantes, au cours desquelles les enfants apprennent à écouter les autres élèves et le maître, à s exprimer, c est à dire à faire le nécessaire effort de comprendre et de se faire comprendre. Les situations d échanges proposées aux élèves ne doivent pas être des situations prétextes. L enseignant doit organiser les moments de langage à partir de la vie et des intérêts de la classe. Tous les événements de la classe sont occasion de langage. Il n y a pas à inventer des «leçons de communication» ni même des situations artificielles de communication, et certainement pas le «quoi de neuf»! Les situations durant lesquelles on évoque une histoire déjà entendue ou ce que l on va réaliser plus tard constituent des situations d évocation, n impliquant pas nécessairement le recours au langage d évocation (ou décontextualisé). Si elles ont une importance indéniable, leur organisation régulière n est en aucune façon suffisante pour faire progresser les élèves si le maître n a pas les exigences adaptées. Entrer dans un oral scriptural : le langage décontextualisé vise un langage précis et construit qui permet à quelqu un qui n aurait pas vu ou assisté à la situation de comprendre. Les enfants sont amenés à élaborer un langage construit, qui constitue un objectif de MS et de GS ; en PS, il ne peut s agir que d imprégnation. (Situations facilitatrices : situations de rappel (se remémorer des histoires, des événements du passé proche ), situations de projet sortie, fabrication ). Le langage en situation, inscrit dans un moment et dans un lieu, renferme beaucoup d implicite : certains éléments, présents dans la situation, n ont pas besoin d être nommés, décrits ni racontés. C est le langage de l ici-maintenant. Les désignations des personne (je, tu, on (= nous), vous, il(s) et elle(s) ou les désignations de lieux (là) ou d objets (ça) s y font dans l implicite, accompagnées de gestes. Certains enfants arrivant à la maternelle manient très bien ce langage d'action, d autres non (ils ne sont pas en échec ou en difficulté, sinon en décalage ). Il s agit d un premier niveau de langage inégalement maîtrisé par les enfants. Pour ceux qui ne sont pas encore entrés dans le langage et pour ceux dont la langue maternelle n est pas le français, les progrès ne seront possibles qu en petit groupe. Les situations collectives seront évitées ou réservées à des dictions collectives. La mise en place d interactions maître/élèves en petits groupes pour ces élèves s avère indispensable (l'ape trouve ici toute sa place). Le langage en situation est ajusté. Tant que le jeune enfant ne maîtrise pas le langage en situation, il faut écarter la situation d échanges en mode collectif. Les séances collectives sont mieux appropriées et plus utiles en MS et GS, à condition que le maître contrôle la discipline du groupe, reformule les propos, relance la parole Une attention continue de la part de l enseignant à son «parler professionnel» est indispensable. L enseignant, maître et tuteur de langage, doit être particulièrement vigilant à son propre langage : articulation claire, débit de parole ralenti, qui favorise une expression plus précise et plus rigoureuse, mise en valeur de groupes expressifs et construction correcte et adaptée des phrases, etc. Il exerce ainsi un contrôle constant sur son langage pour enrichir celui des élèves et donner à ceux-ci les moyens linguistiques de comprendre. Cette attention au parler professionnel s exerce six heures par jour, avec des changements de niveau ou de registre de langue qui n empêchent pas la rigueur. 3

4 Pour résumer, l enseignant : organise des petits groupes : niveau de paroles, valorise la qualité plutôt que la quantité, reste sur du langage oral qui peut être décalé des règles et codes de la langue écrite. (Rôle) s adapte à la parole de l élève, relance les discussions en s étonnant de ne pas comprendre, demandant d expliciter, donne en retour (feed-back) pour montrer qu il a compris, pour permettre à chacun de se l approprier et l amener à continuer. (Posture) parle avec un langage sur lequel les élèves s appuient en tant que modèle, conclut en une forme claire (modèle à la portée de tous). (Langage) Quelques éléments à considérer : La programmation doit conduire à mettre en place des situations permettant l émergence des formes visées : Lexique : développer le bagage lexical et les compétences de catégorisation. Syntaxe : complexités (mot-phrase puis phrase à 2 mots puis phrase élémentaire, etc.), pronoms, temps, prépositions. La difficulté ne vient pas seulement de l'enfant (si c'est le cas c'est alors un déficit Troubles Spécifiques des Apprentissages «TSA»). Il convient de s'interroger sur : - l'effet maître (cf site D. Amédro, «enseignement efficace» travaux de Rosenshine et Stevens et synthèse de Pascal Bressoux sur l effet maître revue française de pédagogie n 108) - les représentations de l'élève (sur son rôle d'élève, sur les tâches demandées) - l'évaluation - la gestion du temps d'apprentissage - les types de mémoire sollicités : o cognitive : de travail (simultanéité du maintien temporaire d informations et de leur traitement, par ex. lecture-compréhension) à long terme (ex. : encodage) o didactique : la «mémoire de la classe». Il ne s agit pas de faits qui ne sont pas des objets d enseignement mais d une mémoire commune de situations vécues en commun (groupe classe), importantes dans le processus d apprentissage. Privilégier la prise en compte des progrès à celle de la performance (se référer au socle commun) et la continuité des apprentissages. Doit-on encore parler aujourd hui de liaison maternelle/cp? Elle devrait être de fait! Dans ce cadre, et au-delà du langage, sont à retenir comme axes de travail pour les équipes et dans les classes : Gestes professionnels identiques en GS et CP («négociation» des modalités de travail) 4

5 Suivi des acquis ((lexique, réseaux de livres, connaissance des outils utilisés pour l analyse phonologique et la découverte du principe alphabétique, activités d écriture et discursives réalisées ), ex. : cahier des mots de la classe S appuyer sur les «routines de travail» (type de mémoire sollicitée, cf. plus haut, notion d attention, de concentration sur une tâche) qui peuvent faciliter l entrée en élémentaire (par ex. en reprenant rituels et routines en début de CP) Enfin, et au delà du strict domaine de l'oral, toute démarche d'apprentissage et d'enseignement ne peut espérer de réelle efficacité sans l'application du concept développé par Michel Grandaty lors de la conférence du 10 mars 2010 à Valence d'agen : la traduction de toute difficulté en termes d'obstacles didactiques et la construction des tâches inhérentes (cf. document sur le site de la circonscription : ) C'est assurément la condition nécessaire à une mise en œuvre cohérente des quelques principes rappelés plus haut. Et pour en savoir plus, quelques documents en ligne : Sur le site de la circonscription de Valence d Agen : interventions de Michel Grandaty, Viviane Bouysse, séminaire ESEN- IEN-maternelle (illettrisme, le rôle de l école maternelle) Site de l IA 82 : "Tout le monde peut apprendre!", Questions vives : Repères pour des pratiques d'enseignement efficaces (Daniel Amédro) : Site de l AGEEM : Alors, l oral en maternelle : priorité et transversalité!? A suivre.. Le 24 août 2010 Daniel PANTEIX Inspecteur de l Education Nationale Circonscription de valence d Agen Lettres pédagogiques de l IEN antérieures : (sur le site de la circonscription) N 7 : La politique du travail de l élève : «Le travail de l élève à la maison» N 6 : Programmes 2008 ; «Quelle liberté pédagogique?» N 5 : Le préambule, complément aux programmes 2007 N 4 : Les programmes en fonction du socle commun des connaissances et des compétences N 3 : LECTURE / LITTERATURE : Carnet littéraire et journal du lecteur N 2 : L outillage des élèves à l école primaire, l affichage, préparer sa classe. N 1 : Prendre en compte les différences dans la conduite de la classe N 0 : Organiser : l espace classe, l affichage, les supports écrits des élèves - Préparer : programmation à partir des IO 5

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle Journée de formation T1 2016-2017 Enseigner le langage oral à l école maternelle www.ac-dijon.fr Place du langage dans le programme Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Réaffirmer la place

Plus en détail

Document d accompagnement

Document d accompagnement Document d accompagnement Le langage en maternelle Animation pédagogique V. GUILLERM C. MOLLARD Langue et langage à l école Communiquer, parler et apprendre à parler mieux LA LANGUE LE LANGAGE Définition

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 GENERALITES Stage Oral au cycle 2 du du 28 février au 2 mars à Panama 1 6. LES ENJEUX: 1 programme, 3 langues! Cycle 1: «le langage est le pivot des apprentissages»

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle Journée de formation T1 2015-2016 Enseigner le langage oral à l école maternelle www.ac-dijon.fr Fonctions du langage Place du langage dans le programme Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Plus en détail

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.»

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» Stage maternelle novembre 2011 Jocelyne Douchin «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» «L école maternelle a un

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DU LANGAGE ORAL AUX CYCLES 2 ET 3. Fabienne VERNET IEN Grenoble 2 Mars 2015

L ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DU LANGAGE ORAL AUX CYCLES 2 ET 3. Fabienne VERNET IEN Grenoble 2 Mars 2015 L ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DU LANGAGE ORAL AUX CYCLES 2 ET 3 Fabienne VERNET IEN Grenoble 2 Mars 2015 LES ENJEUX D UN LANGAGE ORAL MAÎTRISÉ Des enjeux personnels Des enjeux sociaux Des enjeux scolaires

Plus en détail

École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT. Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim

École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT. Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim qui réaffirme: La construction de connaissances et de savoirs faire

Plus en détail

Le langage oral àl école élémentaire. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015

Le langage oral àl école élémentaire. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015 Le langage oral àl école élémentaire Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015 Plan de l exposé 1. La maîtrise de la langue à l école primaire 2. L oral à apprendre

Plus en détail

Janvier - avril 2017 Animation départementale. Laurence ALBERT (CPD Maternelle)

Janvier - avril 2017 Animation départementale. Laurence ALBERT (CPD Maternelle) Janvier - avril 2017 Animation départementale Laurence ALBERT (CPD Maternelle) Une phrase à compléter. Apprendre à prendre la parole Apprendre à gérer la vie collective grâce au langage Apprendre à structurer

Plus en détail

Présentation des programmes 2016

Présentation des programmes 2016 Présentation des programmes 2016 Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture 5 domaines: D1: Les langages pour penser et communiquer D2: Les méthodes et outils pour apprendre D3: La

Plus en détail

Langage et aide personnalisée à l école maternelle. Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale

Langage et aide personnalisée à l école maternelle. Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Langage et aide personnalisée à l école maternelle Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Plan de l exposé 1. Langue et langage à l école maternelle 2. L

Plus en détail

Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier.

Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier. Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Annecy, 5 janvier 2010 Le

Plus en détail

Réseau Ambition. Réussite. Harmoniser la didactique du langage. Animation Pédagogique Pau Centre

Réseau Ambition. Réussite. Harmoniser la didactique du langage. Animation Pédagogique Pau Centre Animation Pédagogique Pau Centre - 2010-2011 Réseau Ambition Travailler le vocabulaire à l école maternelle Réussite Harmoniser la didactique du langage 1. Eclairage théorique 2. Quelques exemples de pratiques

Plus en détail

Le langage à l école maternelle

Le langage à l école maternelle Le langage à l école maternelle Distinction entre langue et langage On naît dans une langue. C est un produit social et culturel. C est une construction humaine qui évolue dans le temps s enrichit de croisements

Plus en détail

L oral. Les enjeux. Français - Didactique. Enjeux psychoaffectifs

L oral. Les enjeux. Français - Didactique. Enjeux psychoaffectifs L oral Les enjeux Enjeux psychoaffectifs Réussir à prendre la parole devant les autres permet de renforcer l estime de soi. Accepter l échange c est aussi accepter l autre, entrer dans son univers et accepter

Plus en détail

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2 Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 OBJECTIFS DE L INTERVENTION Equiper les formateurs pour : q Accompagner les équipes q Assurer le suivi des apprentissages

Plus en détail

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique Un principe fondamental : Tous les enfants sont capables

Plus en détail

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT?

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? L aide personnalisée telle que définie dans la circulaire n 2008-082 du 5-06-2008 répond à des principes généraux et des règles

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE APPRENDRE A PARLER A L'ECOLE MATERNELLE

ANIMATION PEDAGOGIQUE APPRENDRE A PARLER A L'ECOLE MATERNELLE ANIMATION PEDAGOGIQUE APPRENDRE A PARLER A L'ECOLE MATERNELLE LANGAGE ET PENSEE Le développement du langage et de la pensée sont indissociables et interdépendants. «Sans le soutien du langage, [la pensée]

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Comment évaluer? Animation V. GUILLERM Comment évaluer l oral? Et évaluer quoi? EVALUATION CRITERES OBJECTIFS COMPETENCES CONTENUS SITUATIONS CONDUITE DEROULEMENT OBJECTIFS

Plus en détail

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015.

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS Entrer en communication avec autrui. Prendre l initiative d exprimer un besoin de la vie courante. Prendre l initiative de poser des questions simples. Abandonner

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE

S APPROPRIER LE LANGAGE S APPROPRIER LE LANGAGE BO hors-série N 3 du 19 juin 2008 Le programme de l école maternelle (PS, MS et GS) «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage riche, organisé et

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL Formation programmes école maternelle Novembre 2015 Circonscriptions de Hennebont et de Lorient Sud, Nord, Centre

LE LANGAGE ORAL Formation programmes école maternelle Novembre 2015 Circonscriptions de Hennebont et de Lorient Sud, Nord, Centre Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions LE LANGAGE ORAL Formation programmes école maternelle Novembre 2015 Circonscriptions de Hennebont et de Lorient Sud, Nord, Centre 2 ans 4 ans Le langage

Plus en détail

L ORAL POUR SE CONSTRUIRE

L ORAL POUR SE CONSTRUIRE L ORAL POUR SE CONSTRUIRE CYCLE 1 Valérie Herman - PEMF Karine Rabanit - PEMF / ERUN 18 ème circonscription / Hauts-de-Seine Définition LANGAGE : «Le langage représente la forme la plus haute d une faculté

Plus en détail

Le langage en Petite Section. Construire des observables. IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009

Le langage en Petite Section. Construire des observables. IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009 Le langage en Petite Section Construire des observables IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009 «En langage oral, ce qui n'est pas réussi à la fin de la maternelle a toutes les chances de ne jamais

Plus en détail

Le langage oral dans les nouveaux programmes. Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral

Le langage oral dans les nouveaux programmes. Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral Le langage oral dans les nouveaux programmes Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral 4 compétences clés Compétence 1 : écouter pour comprendre des messages oraux et des textes lus par l adulte.

Plus en détail

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Troyes, 19 octobre 2011 Plan de l intervention 1. La juste place

Plus en détail

Programmations et carnet de suivi. Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016

Programmations et carnet de suivi. Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016 Programmations et carnet de suivi Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016 Démarche: 4 étapes Construction et organisation (contraintes et règles) Personnalisation Mise en place Ajustements Partage Parents

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 Présentation synthétique des programmes 2015 et ressources Eduscol Stage Oral au cycle 2 du du 28 février au 2 mars à Panama 1 Une petite vidéo... 2 Français CYCLE 2

Plus en détail

Le langage à l'école maternelle Programmes 2008

Le langage à l'école maternelle Programmes 2008 Le langage à l'école maternelle Programmes 2008 Langage à l'école maternelle et prévention de l'illettrisme De la didactique à la pratique (3 semaines) Michèle Drechsler, 2 Avril, IUFM Châteauroux Formation

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions?

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? Quoi? Quand? Comment? Pour qui? Pourquoi? 1 Le cadre réglementaire de mise en œuvre du livret scolaire (Circulaire N 45 du 27

Plus en détail

INTRODUCTION STAGE DÉPARTEMENTAL. Enseigner la lecture au CP. LA LECTURE Etat des connaissances

INTRODUCTION STAGE DÉPARTEMENTAL. Enseigner la lecture au CP. LA LECTURE Etat des connaissances STAGE DÉPARTEMENTAL INTRODUCTION LES PRIORITES Enseigner la lecture au CP Mercredi 26 septembre Ministère La prévention de l illettrisme La lettre aux enseignants La maîtrise des savoirs fondamentaux La

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES. Français cycle 2

LES NOUVEAUX PROGRAMMES. Français cycle 2 LES NOUVEAUX PROGRAMMES Français cycle 2 Le livret scolaire unique (LSU) LIVRET SCOLAIRE UNIQUE Rapport du jury de la conférence nationale sur l évaluation des élèves Fév.2015 «Évaluer est un geste professionnel

Plus en détail

APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS)

APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS) 1. ENJEUX APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS) GUIDE METHODOLOGIQUE - Instaurer des moments de langage oral riche et organisé - Favoriser l acquisition de structures syntaxiques et enrichir le

Plus en détail

Enseigner l oral au cycle 2 et l évaluer S TA G E : «E N S E I G N E R L O R A L A U C Y C L E 2» D A K A R 5-7 AV R I L

Enseigner l oral au cycle 2 et l évaluer S TA G E : «E N S E I G N E R L O R A L A U C Y C L E 2» D A K A R 5-7 AV R I L Enseigner l oral au cycle 2 et l évaluer S TA G E : «E N S E I G N E R L O R A L A U C Y C L E 2» D A K A R 5-7 AV R I L 2 0 1 7 Trois types de modalités d évaluation (rappel) Evaluation diagnostique:

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP

ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP «Pour une entrée sécurisée au CP» Catherine PASCUAL, IEN Mission maternelle Céline NOTEBAERT, IEN circonscription Dijon Ouest www.ac-dijon.fr INTERVENTION VIVIANE BOUYSSE,

Plus en détail

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit.

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. 1 S APPROPRIER LE LANGAGE et DÉCOUVRIR L ÉCRIT S approprier le langage.l

Plus en détail

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle Le contexte européen et international: des objectif partagés Respecter le droit

Plus en détail

Apprendre à comprendre à l école maternelle. D.Perrard CP/DENC

Apprendre à comprendre à l école maternelle. D.Perrard CP/DENC Apprendre à comprendre à l école maternelle D.Perrard CP/DENC Comprendre Compétences attendues au palier 1 du socle commun Comp. 1 : La maîtrise de la langue française Domaine : DIRE Items : -S exprimer

Plus en détail

LES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT Cycles 2 et 3. Circonscription de Coutances Conférence du 8 novembre 2016

LES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT Cycles 2 et 3. Circonscription de Coutances Conférence du 8 novembre 2016 LES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT 2015 Cycles 2 et 3 Circonscription de Coutances Conférence du 8 novembre 2016 SOMMAIRE Présentation du socle commun Présentation des programmes Architecture des programmes

Plus en détail

Programme d'enseignement de l'école maternelle

Programme d'enseignement de l'école maternelle Programme d'enseignement de l'école maternelle Arrêté du 18-2-2015 BO du 26 mars 2015 Circonscription de Millau - Septembre 2016 Rappel La liberté pédagogique de l enseignant fonctionnaire s exerce dans

Plus en détail

Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010

Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010 Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010 Constat déjà ancien : les élèves en grande difficulté au CP le restent par la suite. Dans les années

Plus en détail

Langage en maternelle

Langage en maternelle Langage en maternelle Repérer les difficultés et aider les élèves 1 Programmer l enseignement du langage de la PS à la GS Entre deux et trois ans construction d un premier niveau de langage en situation,

Plus en détail

Séminaire langage oral et écrit

Séminaire langage oral et écrit Les affichages : un support pour le langage scriptural I Le langage scriptural à l école maternelle Le langage constitue à l école maternelle le premier des domaines d activités. Son apprentissage doit

Plus en détail

CE1 DÉDOUBLÉS: RENFORCER L APPRENTISSAGE DES FONDAMENTAUX POUR GARANTIR LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES. Marseille 10 La Rose Mardi 27 novembre 2018

CE1 DÉDOUBLÉS: RENFORCER L APPRENTISSAGE DES FONDAMENTAUX POUR GARANTIR LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES. Marseille 10 La Rose Mardi 27 novembre 2018 CE1 DÉDOUBLÉS: RENFORCER L APPRENTISSAGE DES FONDAMENTAUX POUR GARANTIR LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES Marseille 10 La Rose Mardi 27 novembre 2018 CP et CE1 dédoublés Une politique nationale au service de la réussite

Plus en détail

Se former en 2018/2019 Plan de formation proposé aux enseignants de la circonscription PAYS DE ROMANS

Se former en 2018/2019 Plan de formation proposé aux enseignants de la circonscription PAYS DE ROMANS Se former en 2018/2019 Plan de formation proposé aux enseignants de la circonscription PAYS DE ROMANS Chaque action de formation s inscrit dans le cadre des priorités définies par le Ministère de l Éducation

Plus en détail

Gestion des hétérogénéités & Production orale en maternelle

Gestion des hétérogénéités & Production orale en maternelle Gestion des hétérogénéités & Production orale en maternelle Déroulement 1) Échanges sur nos pratiques de l'enseignement de l'oral. Quand nos élèves font-ils de l'oral dans la classe? 2) A partir d'une

Plus en détail

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 L évaluation du langage oral à l école maternelle Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 Plan de l intervention 1. La juste place de l évaluation 1.1.

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE. Le langage oral à l école primaire

LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE. Le langage oral à l école primaire LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE SAMEDI 13 JANVIER 2018 COLLÈGE SAINT JOSEPH ANTOURA 1 2 1. Le cadre 2. Des enjeux divers 4. Différents axes d enseignement du langage oral 5. Des étapes dans les acquisitions

Plus en détail

Stimulation langagière

Stimulation langagière Stimulation langagière Présentation du dispositif Circonscription de Vendin-Le-Vieil 1 Rappel des Instructions Officielles B.O. n 3 du 19 juin 2008 «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition

Plus en détail

Le langage en Maternelle : L oral

Le langage en Maternelle : L oral Le langage en Maternelle : L oral Circonscriptions d Aurillac Cantal 2009/2010 La langue est un objet social et culturel. Elle se réalise : dans des signes phonétiques par la parole, dans des signes graphiques

Plus en détail

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Un passage sensible, des continuités nécessaires pour sécuriser le suivi du parcours des élèves. } Continuité sur les outils } Etre attentif à ce que les

Plus en détail

DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER

DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER Animation pédagogique E. BEYSSAC, C. GODIN, S. GOUPIL (conseillères pédagogiques) Janvier 2017 EST-CE UNE SITUATION D APPRENTISSAGE? - VIDÉO D UNE SEANCE AU COIN

Plus en détail

Le projet de l école

Le projet de l école Annexe 2 Le projet de l école...... 1 État des lieux BILAN DES ACQUIS A L ECOLE MATERNELLE... 3 LES RESULTATS DES ELEVES CE1... 4 LES RESULTATS DES ELEVES CM2... 5 PARCOURS ET ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES...

Plus en détail

Etat des lieux Perspectives

Etat des lieux Perspectives Etat des lieux Perspectives Etat des lieux La place de l oral à l école L oral dans les I.O. : De 1887 à 1923 : Enseignement centré sur le «réciter- lire» auquel se substitue l apprentissage des pratiques

Plus en détail

Constats. 23/02/2010 Constat

Constats. 23/02/2010 Constat Constats Un enseignement négligé par des enseignants peu formés. L'oral est souvent dévalorisé. Il est souvent abordésur la base de données qui caractérisent l'écrit. Il ne constitue pas d'ailleurs une

Plus en détail

Aide personnalisée aux élèves en difficulté

Aide personnalisée aux élèves en difficulté Aide personnalisée aux élèves en difficulté Deux objectifs Réduire l échec scolaire lourd Réduire le redoublement Grâce à: De nouveaux programmes Une nouvelle organisation du temps scolaire Des dispositifs

Plus en détail

De la découverte du monde aux mathématiques GS CP - CE1

De la découverte du monde aux mathématiques GS CP - CE1 De la découverte du monde aux mathématiques GS CP - CE1 Animation pédagogique Annecy Sud Janvier 2012 De la découverte du monde aux mathématiques Programmes de la maternelle Place du langage Evaluation

Plus en détail

LANGAGE ORAL. en Cycle 1

LANGAGE ORAL. en Cycle 1 LANGAGE ORAL en Cycle 1 Programme 2015 : notion de parcours/repères De 2 à 4 ans Observation imitation essais erreurs Le langage ne pilote pas l'action au début de la PS et durablement pour certains élèves

Plus en détail

Animation pédagogique cycle 1 PRODUIRE DE L'ECRIT

Animation pédagogique cycle 1 PRODUIRE DE L'ECRIT Animation pédagogique cycle 1 PRODUIRE DE L'ECRIT Objectifs de l animation pédagogique Rappel des orientations nationales et des programmes Construire les compétences de producteur d'écrits au travers

Plus en détail

Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit

Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit Extraits des programmes Le cycle 2 a permis l acquisition de la lecture et de l écriture. Le cycle 3 doit consolider ces acquisitions

Plus en détail

Formation F2 Evaluation positive Mercredi 8 février 2017 Déroulement Plénière : les enjeux de l évaluation positive Ateliers : réflexion autour des

Formation F2 Evaluation positive Mercredi 8 février 2017 Déroulement Plénière : les enjeux de l évaluation positive Ateliers : réflexion autour des Formation F2 Evaluation positive Mercredi 8 février 2017 Déroulement Plénière : les enjeux de l évaluation positive Ateliers : réflexion autour des outils et des programmes Patricia Wallyn, IEN 1 Repenser

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES POUR LES CYCLES 2 ET 3

LES NOUVEAUX PROGRAMMES POUR LES CYCLES 2 ET 3 LES NOUVEAUX PROGRAMMES POUR LES CYCLES 2 ET 3 1 - Enjeux des nouveaux programmes 2 - Organisation structurelle des programmes 3 - Les spécificités des enseignements : quelques exemples 4 - Présentation

Plus en détail

Circulaire de rentrée 2019 Les priorités pour l école primaire. Note de service N du 28 mai 2019

Circulaire de rentrée 2019 Les priorités pour l école primaire. Note de service N du 28 mai 2019 + Circulaire de rentrée 2019 Les priorités pour l école primaire. Note de service N 2019-087 du 28 mai 2019 Annie CERF IEN maternelle et maîtrise de la langue Département du Pas-de-Calais + Préambule n

Plus en détail

Enjeu : parvenir à résoudre des tensions entre une «école du laisser grandir» (proche d une garderie) et une «école primarisée».

Enjeu : parvenir à résoudre des tensions entre une «école du laisser grandir» (proche d une garderie) et une «école primarisée». Une redéfinition de l identité pédagogique de l école maternelle (première partie du texte du programme) en équilibre entre : une approche développementale, centrée sur l enfant, dont le développement

Plus en détail

Stage départemental Maternelle FAIRE POUR APPRENDRE VOCABULAIRE AU C1. V.Rousseau (CPC) janvier 2013

Stage départemental Maternelle FAIRE POUR APPRENDRE VOCABULAIRE AU C1. V.Rousseau (CPC) janvier 2013 Stage départemental Maternelle FAIRE POUR APPRENDRE VOCABULAIRE AU C1 V.Rousseau (CPC) janvier 2013 LA COMMUNICATION ORALE EN CLASSE I - Apports et rappels 1- Compétences 2- Situations de classe Conclusion

Plus en détail

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 27 mars 2014

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 27 mars 2014 Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier Pour e-crpe.com Jeudi 27 mars 2014 A partir du document A : 1) Faites un relevé des différents types d erreurs langagières des élèves de

Plus en détail

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Pôle pédagogique «maternelle» des Vosges avril 2015 Plan 1. Une charte des programmes : les principes

Plus en détail

dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009

dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009 dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009 1 Une pédagogie particulière respectueuse des besoins des jeunes enfants Le même référentiel de compétences

Plus en détail

Formation d initiative locale inter-degré REP+ Triolet Mardi 18 octobre 2016 Jeudi 03 novembre 2016

Formation d initiative locale inter-degré REP+ Triolet Mardi 18 octobre 2016 Jeudi 03 novembre 2016 Formation d initiative locale inter-degré REP+ Triolet Mardi 18 octobre 2016 Jeudi 03 novembre 2016 Clélia Diracca, Souria Lunetta, Edith Martinet Formatrices Education Prioritaire Comment faire contribuer

Plus en détail

L ÉVALUATION AU CYCLE 1

L ÉVALUATION AU CYCLE 1 L ÉVALUATION AU CYCLE 1 Circonscription La Rochelle Est novembre 2016 OBJECTIF DE FORMATION Comment se saisir des nouveaux outils évaluatifs permettant d'assurer le suivi des apprentissages et des progrès

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES Lecture et compréhension de l écrit. Un programme inscrit dans le socle commun

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES Lecture et compréhension de l écrit. Un programme inscrit dans le socle commun FRANÇAIS Informer et accompagner Pour une lecture heuristique du programme en lecture et compréhension de l écrit Le cycle 2 constitue une période déterminante dans l acquisition de la lecture et de l

Plus en détail

Programmes Cycle 2. Français. Compétences travaillées

Programmes Cycle 2. Français. Compétences travaillées Programmes 2016 - Cycle 2 Français Compétences travaillées comprendre et s exprimer à l oral» Écouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte.» Dire pour être entendu et compris.»

Plus en détail

EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE

EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE Circonscription de Bourg 3 Claire Rigaud Martine Dupré 14 décembre 2016 Organisation du parcours de 12h Tronc commun - Évaluation positive et carnet de suivi des apprentissages

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Quelles pratiques? Comment l évaluer? Atelier didactique Langage en maternelle - V. GUILLERM - 2008 Comment évaluer l oral? Et évaluer quoi? EVALUATION CRITERES OBJECTIFS

Plus en détail

Programme 2015 de l Ecole maternelle. Animation pédagogique inter-circonscriptions IEN Ecole Maternelle

Programme 2015 de l Ecole maternelle. Animation pédagogique inter-circonscriptions IEN Ecole Maternelle Programme 2015 de l Ecole maternelle Animation pédagogique inter-circonscriptions IEN Ecole Maternelle 1 Un schéma d élaboration nouveau 1. Un groupe identifié chargé de l'élaboration d'un projet de programme

Plus en détail

Loi de refondation de juillet 2013

Loi de refondation de juillet 2013 Loi de refondation de juillet 2013 Priorité à l école primaire, priorité à la maternelle Scolarisation des moins de trois ans en priorité en éducation prioritaire et en zone rurale et «+ de maîtres» Nouveaux

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE TRACE ECRITE LORS D'UNE SEANCE D'APPRENTISSAGE

CONSTRUIRE UNE TRACE ECRITE LORS D'UNE SEANCE D'APPRENTISSAGE STAGE T1 du sous bassin nord du 22/02 au 26/02/2010 CONSTRUIRE UNE TRACE ECRITE LORS D'UNE SEANCE D'APPRENTISSAGE «Ecrire, c'est apprendre» «Ecrire, c'est fixer des gestes et des mots» «Travailler la mémorisation

Plus en détail

La prévention de l illettrisme à l école maternelle

La prévention de l illettrisme à l école maternelle La prévention de l illettrisme à l école maternelle Points de vigilance de lutte contre l illettrisme Compétences en fin de maternelle Situations d apprentissages Maîtrise du socle commun palier 1 Maîtrise

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE

S APPROPRIER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE S APPROPRIER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE 1 Ce que disent les programmes de 2008 En préambule : L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et

Plus en détail

Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle. (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.)

Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle. (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.) Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.) Exposé Deux temps : 1. Une pédagogie rigoureuse du langage Composantes Eléments de méthodologie

Plus en détail

Document d aide à l évaluation des élèves

Document d aide à l évaluation des élèves Document d aide à l évaluation des élèves Compréhension de récits cycles 2 et 3 Groupe Départemental Langue Française et Prévention de l Illettrisme de la Sarthe 1 Préambule Le décret n 2015-1929 du 31

Plus en détail

Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme. Mission maternelle 94 1

Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme. Mission maternelle 94 1 Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme Mission maternelle 94 1 Cadre de l intervention Quelques éléments introductifs Un plan qui s inscrit dans la réforme de l école primaire

Plus en détail

L enseignement du langage oral en cycle 3 et cycle 4

L enseignement du langage oral en cycle 3 et cycle 4 L enseignement du langage oral en cycle 3 et cycle 4 Le socle commun Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Comprendre, s exprimer en utilisant la langue française à l oral et à l écrit «L

Plus en détail

Réunion directeurs maternelle Coulommiers Décembre L école maternelle, un cycle unique

Réunion directeurs maternelle Coulommiers Décembre L école maternelle, un cycle unique Réunion directeurs maternelle Coulommiers Décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique Source :IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 _Octobre 2015 L école maternelle, un cycle unique une

Plus en détail

ENSEIGNER L ORAL EN MATERNELLE. Fabienne Tricotet, CPAIEN

ENSEIGNER L ORAL EN MATERNELLE. Fabienne Tricotet, CPAIEN ENSEIGNER L ORAL EN MATERNELLE Fabienne Tricotet, CPAIEN Déroulé Nom et n du module dans GAIA 9151 MOD1OBLC1 Enseigner l oral en maternelle 6h Modalités de formation Titre de la formation Intervenant Objectifs

Plus en détail

Repères didactiques FRANÇAIS - L ORAL Cycle 2 Cycle 3

Repères didactiques FRANÇAIS - L ORAL Cycle 2 Cycle 3 Repères didactiques FRANÇAIS - L ORAL Cycle 2 Cycle 3 Comprendre et s exprimer à l oral Ecouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte Dire pour être entendu et compris Participer

Plus en détail

Les activités d expression

Les activités d expression Penser, parler, lire, écrire (l analyse est nourrie par les apports de Viviane Bouysse) Introduction La problématique est présentée en référence aux textes institutionnels actuellement en vigueur (les

Plus en détail

PROJET D ECOLE

PROJET D ECOLE PROJET D ECOLE 2018 2021 Maternelle Elémentaire Primaire x REP/REP+ en RPI Nom de(s) l école(s)/: école publique N RNE :0860639c Commune :Sillars Secteur(s) de collège(s) dont relève l école : Lussac-Les

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Quelles pratiques?? MOINGT 17 avril 2013 Le langage oral : pratiques de classe Ateliers d apprentissage Tutelle Critères Supports contextualisants Rôle de l enseignant Des

Plus en détail

PROJET D ÉCOLE 2017 / 2018 AXE DISCIPLINAIRE et AXE TRANSVERSAL

PROJET D ÉCOLE 2017 / 2018 AXE DISCIPLINAIRE et AXE TRANSVERSAL PROJET D ÉCOLE 2017 / 2018 AXE DISCIPLINAIRE et AXE TRANSVERSAL Des pratiques communes Ambitions de l équipe objectifs d apprentissage actions activités MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS

Plus en détail

Stage maternelle Informations sur l accueil des primo-arrivants

Stage maternelle Informations sur l accueil des primo-arrivants Stage maternelle Informations sur l accueil des primo-arrivants 19 mars 2012 M. Royer, IEN Dijon sud Mme Flon, maitresse ressource Mme Pierre, maitresse ressource Sommaire I. Cadre de l accueil et textes

Plus en détail

Les Programmes 2015 Séminaires du 7 décembre 2016 et 17 octobre 2017

Les Programmes 2015 Séminaires du 7 décembre 2016 et 17 octobre 2017 Les Programmes 2015 Séminaires du 7 décembre 2016 et 17 octobre 2017 1. Vidéo de Sylvie PLANE L oral dans les enseignements : La place accordée à l enseignement de l oral au cycle 1 ne doit pas faire oublier

Plus en détail

PPRE à l'école maternelle (?)

PPRE à l'école maternelle (?) PPRE à l'école maternelle (?) Alain HESLING, IEN DOURDAN, Novembre 2013 Une première question : Avez-vous des élèves en difficulté dans votre classe? Une situation vécue... Un témoignage... Les processus

Plus en détail

Attendus TPS PS MS GS

Attendus TPS PS MS GS OSER ENTRER EN COMMUNICATION Communiquer avec les adultes et avec les autres par le langage, en se faisant comprendre. S exprimer dans un langage syntaxiquement correct et précis *Exprimer un besoin oralement

Plus en détail

Françoise MAHMOUN IEN circonscription de Lanta. Le projet d école. Année 2006/2007

Françoise MAHMOUN IEN circonscription de Lanta. Le projet d école. Année 2006/2007 Françoise MAHMOUN IEN circonscription de Lanta Le projet d école Année 2006/2007 De 9H15 à 10H30 Partie I: le cadre institutionnel les textes les continuités et les évolutions Partie II: La démarche la

Plus en détail

Evaluer, levier pour évoluer

Evaluer, levier pour évoluer Bibliothèque des expérimentations pédagogiques NICE 09/08/2018 Evaluer, levier pour évoluer inconnu Site : / Auteur : FAUVELLE Claude Mél : Claude.Fauvelle@ac-nice.fr (Expérimentation terminée) Evaluer

Plus en détail

PRODUIRE DES ÉCRITS AU CYCLE 3. Circonscription de Béthune 2 Philippe Bouquillon

PRODUIRE DES ÉCRITS AU CYCLE 3. Circonscription de Béthune 2 Philippe Bouquillon PRODUIRE DES ÉCRITS AU CYCLE 3 Circonscription de Béthune 2 Philippe Bouquillon PLAN DE L ANIMATION 1. Les programmes : Les attendus à la fin de l école maternelle Les textes : petit historique 1923-2002

Plus en détail